Vous êtes sur la page 1sur 54

Ministère de l’Agriculture Ministère de l‘Enseignement Supérieur et

de la Recherche Scientifique
et des Ressources hydrauliques République Tunisienne
******************************
******************************
Université de Jendouba
Institution de la Recherche

et de l‘Enseignement Supérieur Agricoles

Ecole Supérieure des Ingénieurs de Medjez El Bab


Présentation projet moteur thermique
Spécialité: Génie Mécanique & Agro-industriel

CYCLE BEAU DE ROCHAS

Élaboré par: HAFSAWI Eya


KALAI Med Dhia Eddine
HMIDI Rihab

AU 2020-2021
INTRODUCTION

GMAI
2021 1
HISTORIQUE

GMAI
2021 1
THERMODYNAMIQUE
DU MOTEUR

GMAI
2021 1
CYCLE BEAU
DE ROCHAS

GMAI
2021 1
AMELIORATIONS

GMAI
2021 1
CONCLUSION

1
GMAI
2021 2
GMAI
2021 2
INTRODUCTION

les moteurs à explosion et à combustion interne sont des


machines thermiques capable de transformer l’energie calorifique
du combustible en une energie mécanique a travers son
mouvement alternatif.

GMAI
2021 2
INTRODUCTION

les moteurs à explosion (à allumage commandé) et à combustion interne


(Diesel) sont des machines thermiques capable de transformer l’énergie
calorifique du combustible en une énergie mécanique a travers son
mouvement alternatif.

GMAI
2021 2
GMAI
2021 3
HISTORIQUE

GMAI
2021 3
HISTORIQUE

ENTRE LA MACHINE A VAPEUR ET LE MOTEUR A COMBUSTION


INTERNE LE CHAINON OUBLIE DU MOTEUR LENOIR

Etienne Lenoir

GMAI
2021 3
HISTORIQUE

Le Cycle Beau de Rochas (Otto) à combustion à volume constant

Cycle Diesel à combustion à pression constante

GMAI
2021 3
GMAI
2021 4
THERMODYNAMIQUE
DU MOTEUR

GMAI
2021 4
THERMODYNAMIQUE
DU MOTEUR

Travail par cycle


𝜔 𝑐𝑦𝑐𝑙𝑒= 𝑃 𝑚𝑒 . 𝑉
𝑃 𝑚𝑒 Pression moyenne effective (bar)
v
𝑉 Cylindrée unitaire du piston en PMH

Puissance effective du moteur


𝑃=𝜔𝑐𝑦𝑐𝑙𝑒 . 𝑛𝑐𝑦𝑐𝑙𝑒 / 𝑠 ¿ 𝑃 𝑚𝑒 . 𝑉 . 𝑛𝑐𝑦𝑐𝑙𝑒 / 𝑠
V
Taux de compression volumétrique PMB
𝑣 +𝑉
𝜌=
𝑣

v: volume de la chambre de combustion

GMAI
2021 4
THERMODYNAMIQUE
DU MOTEUR

pour augmenter la puissance, on peut :

Augmenter la Pression moyenne effective en gonflant le cycle réel, donc en admettant dans le
cylindre une masse m(kg) de mélange aussi élevée que possible.

Augmenter la cylindrée . Grand nombre de cylindres de cylindrée unitaire élevée mais le


refroidissement efficace d’un gros cylindre est difficile.

Augmenter le nombre de cycles par seconde en augmentant le régime moteur, mais les forces
d’inertie deviennent élevées que la vitesse moyenne du piston ne dépasse pas 14 m/s. on peut
adopter le cycle 2 temps en soignant le refroidissement

GMAI
2021 4
GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
1er temps Admission
PMH

Introduction du mélange PMB

𝑃 𝑎𝑑𝑚= 𝑃 𝑎𝑡𝑚=1,033 𝑏𝑎𝑟


P
𝑉 𝐴 <𝑉 𝐵

𝑃 𝑎𝑑𝑚
V

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
1er temps Admission
PMH

Introduction du mélange PMB

𝑃 𝑎𝑑𝑚= 𝑃 𝑎𝑡𝑚=1,033 𝑏𝑎𝑟


P
𝑉 𝐴 <𝑉 𝐵
𝛼𝑉𝑖𝑙𝑒𝑏𝑟𝑒𝑞𝑢𝑖𝑛 =180°
𝛼 𝐴𝐴𝐶=90°

𝑃 𝑎𝑑𝑚
A B
V

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
2 ème
temps Compression
PMH

Compression isentropique du mélange PMB

𝑃 𝐵 𝑉 𝐵𝛾= 𝑃 𝐶 𝑉 𝐶 𝛾
P
𝛾 −1 𝛾−1
𝑇𝐵𝑉𝐵 =𝑇 𝐶 𝑉 𝐶
Le rapport Vb/Vc est le taux de compression
volumétrique
𝛼𝑉𝑖𝑙𝑒𝑏𝑟𝑒𝑞𝑢𝑖𝑛 =360° C

𝛼 𝐴𝐴𝐶=18 0° 𝑃 𝑎𝑑𝑚
A B
V

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
3 ème
temps Combustion-Détente
PMH
Phase I: Combustion
PMB
Au moment de l'explosion la température est élevée dans la chambre de
combustion. Elle dépend du taux de
compression et de la nature du combustible. P
D
𝑃 𝐷 𝑉 𝐷 =𝑃 𝐶 𝑉 𝐶

𝛼𝑉𝑖𝑙𝑒𝑏𝑟𝑒𝑞𝑢𝑖𝑛 =540° C
°
𝛼 𝐴𝐴𝐶=270
𝑃 𝑎𝑑𝑚
A B
V

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
3 ème
temps Combustion-Détente
PMH
Phase I: Combustion
PMB
Au moment de l'explosion la température est élevée dans la chambre de
combustion. Elle dépend du taux de
compression et de la nature du combustible. P
D
𝑃 𝐷 𝑉 𝐷 =𝑃 𝐶 𝑉 𝐶

Pour augmenter le rendement du moteur on peut augmenter le taux de


compression volumétrique à travers la diminution du volume de la chambre 𝑃 𝑎𝑑𝑚
de combustion (v) mais à un taux de compression critique on risque de
A B
V
générer un phénomène d’auto-inflammation qui se produit spontanément.

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
3 ème
temps Combustion-Détente
PMH
Phase I: Combustion
PMB
Après l'explosion la température est élevée dans la
chambre de combustion. Elle dépend du taux de
compression et de la nature du combustible. P
D
𝑃 𝐵 𝑉 𝐵=𝑃 𝐶 𝑉 𝐶
Phase II: Détente C
E
Après l'explosion, se produit la détente (temps de travail du
cycle). 𝑃 𝑎𝑑𝑚
A B
Elle est isentropique. V
𝑉𝐷 𝛾
𝑃 𝐸 =𝑃 𝐷 ( ) PMH PMB
𝑉𝐸
𝑉 𝐷 𝛾 −1
𝑇 𝐸 =𝑇 𝐷 ( )
GMAI
2021
𝑉𝐸 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
4 ème
temps Échappement
PMH

Les gaz brûlés subissent une détente EB en principe isochore. PMB

P
𝛼𝑉𝑖𝑙𝑒𝑏𝑟𝑒𝑞𝑢𝑖𝑛 =720° D
𝛼 𝐴𝐴𝐶=360°
E
C

𝑃 𝑎𝑑𝑚
A B
V

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

ADM ECH
4 ème
temps Échappement
PMH

Les gaz brûlés subissent une détente EB en principe isochore. PMB

P
𝛼𝑉𝑖𝑙𝑒𝑏𝑟𝑒𝑞𝑢𝑖𝑛 =720° D
𝛼 𝐴𝐴𝐶=360°
𝑃 é 𝑐h =𝑃 𝑎𝑡𝑚 =1,033 𝑏𝑎𝑟 E
C

𝑃 𝑎𝑑𝑚
A B
V

PMH PMB

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

Le cycle d’Otto idéal repose sur les hypothèses suivantes:

Cycle fermé:
La plus grande différence entre les deux diagrammes est la simplification des courses d’admission et
d’échappement dans le cycle idéal. Dans la course d’échappement, la chaleur Q out est éjecté à
l’environnement, dans un moteur réel, le gaz quitte le moteur et est remplacé par un nouveau mélange d’air et
de carburant.

Addition instantanée de chaleur (addition de chaleur isochore):

Dans les moteurs réels, l’ajout de chaleur n’est pas instantané. La pression maximale n’est donc pas au PMH,
mais juste après le PMH

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

Le cycle d’Otto idéal repose sur les hypothèses suivantes:

Pas de transfert de chaleur (adiabatique) :


Compression: Le gaz (mélange air-carburant) est comprimé de manière adiabatique de l’état 1 à
l’état 2. Dans les moteurs réels, il existe toujours des inefficacités qui réduisent le rendement thermique.

Expansion: Le gaz (mélange air-carburant) se dilate de manière adiabatique de l’état 3 à l’état 4


Combustion complète du mélange air-carburant.

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

Le cycle d’Otto idéal repose sur les hypothèses suivantes:

Aucun travail de pompage :


Le travail de pompage est la différence entre le travail effectué pendant la course d’échappement et le travail
effectué pendant la course d’admission.
En cycles réels, il existe une différence de pression entre les pressions d’échappement et d’entrée.
Aucune perte de chablis :
La perte par purge est due à l’ouverture précoce des soupapes d’échappement. Cela entraîne une perte de
travail lors de la course d’expansion.
Pas de perte par surprise :
La perte par soufflage est provoquée par la fuite de gaz comprimés à travers les segments de piston et autres
crevasses.

GMAI
2021 5
CYCLE
BEAU DE ROCHAS

Le cycle d’Otto idéal repose sur les hypothèses suivantes:

Pas de pertes par frottement :


Ces hypothèses et pertes simplificatrices font que la zone fermée (travail) du diagramme de pV pour un
moteur réel est nettement inférieure à la taille de la zone (travail) délimitée par le diagramme de pV du cycle
idéal. En d’autres termes, le cycle moteur idéal sur estimera le travail net et, si les moteurs tournent à la même
vitesse, une puissance plus grande produite par le moteur réel d’environ 20%

GMAI
2021 5
GMAI
2021 6
AMELIORATIONS

GMAI
2021 6
AMELIORATIONS
P
CYCLE RÉEL CYCLE IDÉAL
D P
En réalité, le cycle idéal ne se produit pas.
D
Chaque processus entraîne de nombreuses pertes. Pour un
cycle réel, la forme du diagramme pV est similaire à celle de C
l’idéal, mais la surface (travail) délimitée par le diagramme C E
pV est toujours inférieure à la valeur idéale.
A B
E
𝑃 𝑎𝑡𝑚
A B V

GMAI
2021 6
AMELIORATIONS

Avant réglage

Seulement les gaz ont une certaine inertie, l’ouverture et la fermeture des
soupapes ne sont pas instantanées, la combustion dure ~2ms, une partie de la
chaleur se dissipe.

Il en résulte une faible pression maxi, donc un mauvais rendement

Le travail moteur « S » est faible, le travail résistant « r » augmente.

Le travail utile « W » (S – r) est insuffisant.

GMAI
2021 6
AMELIORATIONS

Avant réglage

Le travail utile « W » (S – r) est insuffisant.

Il faut augmenter le rendement en améliorant le remplissage et


la combustion

GMAI
2021 6
AMELIORATIONS

Améliorations
Pour se rapprocher du diagramme théorique et tirer ainsi du moteur un
meilleur rendement il faut:

Compenser la durée de combustion en agissant sur le point d’allumage

Utiliser l’inertie des gaz par des réglages spécifiques d’ouverture et de fermeture des
soupapes.

GMAI
2021 6
Avance Ouverture admission: A.O.A
Cette avance évite l’arrêt de la veine gazeuse devant une soupape fermée
Retard Fermeture Admission: R.F.A
On profite de l’inertie des gaz pour améliorer le remplissage
Avance à l’allumage: A.A
Permet d’obtenir une pression maxi élevée sur le piston en compensant la durée de
combustion
Avance Ouverture Échappement: A.O.E
Permet d’accélérer la chute de pression des gaz brûlés afin de diminuer la contre
pression pendant la remontée du piston
Retard fermeture Échappement: R.F.E
On profite de l’inertie des gaz pour faciliter leur évacuation complète

GMAI
2021 6
GMAI
2021 6
PMH PMH
ÉPURE CIRCULAIRE A.O.A
A.A

.E
R.F
A.O
.E
R.F.A
GMAI
2021 PMB PMB 6
GMAI
2021 6
EXEMPLE

A.O.A= ° ° ° °
𝛼𝑎𝑑𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 =6 +180 + 45 =231
R.F.A= ° ° ° °
𝛼𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 =180 −(45 +10 )=125
A.A=
𝛼𝑐𝑜𝑚𝑏 −𝑑 é 𝑡𝑒𝑛𝑡𝑒 =( 180 +10 ) − 45 =145
° ° ° °
A.O.E= ° ° ° °
𝛼 é 𝑐h𝑎𝑝𝑝𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 =180 + 45 +8 =233
A.O.E=

Il y’a croisement des ouvertures des soupapes entre A.O.A et R.F.E.


Ce croisement à pour valeur angulaire: +

GMAI
2021 6
GMAI
2021 6
P P P
D
D

D
C
A.A

A.O.E
C A.O.A
C E E E
A R.F.A

A B A B R.F.E B
V V V
CYCLE IDÉAL CYCLE RÉEL CYCLE RÉEL
(Avant réglages) (Aprés réglages)

GMAI
2021 6
GMAI
2021 7
CONCLUSION

GMAI
2021 7
CONCLUSION

GMAI
2021 7

Vous aimerez peut-être aussi