Vous êtes sur la page 1sur 15

EXPOSE SUR LA FIBRE OPTIQUE

Nom et Prénom Des Exposants :


FAYE TAMSIR
BADJI MAMATA
Numéro Carte d’Etudiant:
201607PBF
201406LFW
Niveau:
Master EST 2021 UCAD 1
PLAN DE L’EXPOSE
Introduction
I. Fonctionnement
1) principe
2) Type de fibres
II. Fabrication
III. Caractéristiques
3) Atténuation-dispersion chromatique
4) Non-linéarité
5) Dispersion modale de polarisation(PMD)
IV. Transmission numérique par fibre
V. Amplification optique
VI. Capteurs
VII. Règlementation
VIII.Déploiement
Conclusion 2
INTRODUCTION
Les fibres optiques sont utilisées pour transmettre des informations sur de longues distances, avec des débits binaires élevés.
Elles présentent de nombreux avantages. Tout d’abord, le signal transmis sur la fibre n’est pas perturbé par une quelconque
onde électromagnétique produit par des câbles d’alimentation ou des équipements électriques. Elles confèrent également
une plus grande sécurité car ces câbles peuvent être totalement diélectriques. Enfin, elles permettent un gain de poids et
d’espace du fait de leur diamètre plus petit, de seulement 250 µm.

3
I. FONCTIONNEMENT
1) Principe
La fibre optique est basée sur le principe de la par fibre optique s’appuie sur un processus de réfraction et de réflexion.
C’est une transmission qui dépend réfraction de la lumière. C’est un guide d’onde qui se constitue de plusieurs couches
de matériaux, ces derniers sont dits diélectrique et peuvent être soit du verre, soit du plastique. Ces matériaux sont
transparents et ont des indices de réfraction différents, ce qui permet de confiner la lumière au voisinage du centre. Le
phénomène de transmission ainsi du passage d’une radiation électromagnétique dans un média transparent

4
2) Types de fibres optiques
Les fibres optiques peuvent être classées en deux catégories selon le diamètre de leur cœur et la
longueur d'onde utilisée : les fibres monomodes et multimodes
- Fibres monomodes

5
- Fibres multimodes

6
II. FABRICATION:
 La grande majorité des fibres optiques sont construites à base de silice , un matériau qui ressemble au verre puisque possédant les meilleurs
caractéristiques pour la transmission des signaux lumineux. Mais d’autres matériaux, tels que le fluorozirconate, le fluoroluminate et les verres
de chalcogénures sont utilisés pour plus de longueur d’onde infrarouge.
 La silice est un composé de silicium (Si) dont la formule chimique est SiO2 (oxyde de silicium).

7
III. CARACTERISTIQUES
3) Atténuation:
La première des caractéristiques de la fibre optique que nous allons décrypter est l’atténuation de la fibre optique. Sa définition est
simple : il s’agit de l’affaiblissement du signal au cours de la propagation. Le faible affaiblissement du signal lumineux est d’ailleurs un
des principaux avantages de cette technologie.
Si les réseaux fibre sont en train de remplacer progressivement les réseaux cuivrés, c’est notamment grâce à cet affaiblissement du signal
peu important.

4) Non-linéarité:
Un canal de transmission est dit non linéaire lorsque sa fonction de transfert dépend du signal d’entrée. L'effet Kerr, la diffusion Raman
 et l'effet Brillouin19 sont les principales sources de non linéarité dans les fibres optiques. Parmi les conséquences de ces effets non
linéaires, on peut citer l'automodulation de phase, des mélanges à quatre ondes intra- et inter-canaux.

5) Dispersion modale de polarisation (PMD):


La dispersion modale de polarisation (PMD) est exprimée en ps/km½ et caractérise l'étalement du signal. Ce phénomène est dû à des
défauts dans la géométrie des fibres optiques qui entraînent une différence de vitesse de groupe entre les modes se propageant sur
différents axes de polarisation de la fibre optique.

8
9
IV. Transmission numérique par fibre
Un système de transmission numérique sur fibre optique comporte les dispositifs et composants suivants :
 une source (diode laser) et un modulateur permettant d’imprimer l’information à transmettre sur la porteuse optique. La
modulation utilisée est une modulation de l’intensité. Dans le cas idéal, il s’agit d’une modulation par tout ou rien, l’un des états de
la donnée binaire étant associé à la transmission d’une certaine intensité, l’autre à l’absence de signal. En pratique, l’émetteur est
caractérisé par un taux d’extinction, écart (en décibel) entre la puissance transmise dans chacun des deux états, qui n’est pas infini

 en général, un amplificateur de puissance permettant d’injecter dans la fibre une puissance suffisante;
 des amplificateurs en ligne insérés le long de la fibre pour en compenser l’atténuation. La distance entre amplificateurs, appelée pas
d’amplification, est une caractéristique essentielle de la liaison ;
 en général un préamplificateur (optique) de réception ;
 dans le cas d’un système WDM, un démultiplexeur qui permet de séparer les différents canaux ;
 pour chaque canal, un photorécepteur qui convertit le signal optique en un signal électrique qui, après filtrage et échantillonnage,
permet de restituer l’information transmise.
Le signal transmis est dégradé sous l’effet de plusieurs phénomènes :
 le bruit du récepteur d’une part, celui apporté par les amplificateurs en ligne, d’autre part ;
 les défauts de propagation qui peuvent eux-mêmes se diviser en défauts linéaires (dispersion chromatique, dispersion modale de
polarisation) et non-linéaires (auto modulation de phase, modulation de phase croisée, mélange à quatre ondes, effet Raman
stimule,…

10
V. Amplification optique
L'amplification optique est l'amplification directe d'un flux de photons à travers un composant.
Le phénomène physique à la base de l'amplification optique est l'émission stimulée qui correspond à
l'émission d'un photon consécutivement au passage d'un autre photon.

11
VI. Capteurs
Les capteurs optiques sont des dispositifs capables de détecter l’intensité lumineuse et de la transformer en
une grandeur mesurable comme un courant ou une tension électrique. Ils sont performants pour détecter la
chaleur, la couleur ou encore la présence de certains gaz ou composants chimiques. Déjà largement utilisés
pour la lecture des codes-barres, les capteurs optiques ont donc un potentiel d’application très large allant
jusqu’à la détection et la reconnaissance de personnes.

12
VII.Règlementation
Le précâblage en fibre optique est en France obligatoire pour les nouvelles constructions dont le
permis de construire est délivré depuis le constructions dont le permis de construire est délivré
depuis le 01/01/2011 pour les bâtiments jusqu'à 25 logements (loi du 4.8.08 / CCH : L.111-5-1). Tout
bâtiment regroupant plusieurs logements doit contenir un réseau de communications
électroniques à très haut débit en fibre optique desservant avec au moins une fibre par logement et
avec un point de raccordement accessible depuis la voie publique et permettant le passage des
câbles de plusieurs opérateurs. La desserte de chacune des pièces principales doit être possible. De
même pour les locaux à usage professionnel dans les bâtiments à usage mixte. La réglementation
précise le cas des bâtiments qui feront l'objet d'une demande de permis de construire après le
01/04/2012;  Dans les communes des « zones à forte densité », jusqu'à quatre fibres par logement
devront permettre à chaque opérateur de disposer d'une fibre pour accéder au logement. Les
copropriétés installeront les fibres de lignes à très haut débit dans les parties communes et sur des
supports propres (avec éventuellement ceux des câbles téléphoniques).

13
VIII. Déploiement

On distingue deux phases dans le déploiement de la technologie sur le


territoire. La première est une phase d’interconnexion des différents
centres téléphoniques qui utilisent du très haut débit, par 
France Telecom d’abord puis par les autres opérateurs à la suite de
l’ouverture du marché. La deuxième phase, que l’on peut situer au tout
début des années 2000, consiste à mettre la technologie à disposition
des entreprises puis des particuliers

14
Conclusion
La fibre optique fournit une connexion Internet rapide, constante et stable qui permet de
transmettre beaucoup de données sur des distances incroyables. Comme les demandes de données
deviennent énormes, le câblage en fibre optique est la solution la plus sûre pour assurer la
flexibilité et la stabilité du réseau. Elle offre ainsi, par rapport à l'ADSL une bien meilleure qualité,
un débit d'informations plus élevé. C'est pour ces raisons que la fibre optique a surpassé les fils de
cuivre de l'ADSL et se place en tête des télécommunications. De plus, le fait qu'elle possède une
grande durée de vie d'environ 20 ans et ne nécessite que très peu d'entretien, accentue d'autant
plus cette domination et cette première place de télécommunication au monde. Il s'agit d'une
valeur durable et sure économiquement parlant, pour les grandes entreprises. Son plus grand défi
reste tout de même de s'implanter partout dans le monde et de desservir toute la population.

15

Vous aimerez peut-être aussi