Vous êtes sur la page 1sur 17

DEUXIEME PARTIE

L’EVAPOTRANSPIRATION
CLIMAT

PLUIE DEMANDE CLIMATIQUE

EVAPOTRANSPIRATION
IRRIGATION POTENTIELLE
PLUIE EFFICACE

EVAPOTRANSPIRATION
DE LA CULTURE

APPORTS PERTES

COUVERT VEGETAL

APPORT SOL DRAINAGE


NAPPE
I. L’EVAPOTRANSPIRATION
 les plantes ont besoin d’eau pour la
transpiration et l’évaporation
 eau absorbée par les racines (croissance
des plantes) est dissipée sous forme de
vapeur dans l’atmosphère  transpiration
 eau sur la surface du sol+feuilles+tiges
s’évapore dans l’atmosphère 
évaporation

Besoin en eau d’une plante


=
transpiration + évaporation

EVAPOTRANSPIRATION
II. LES NIVEAUX DE L’EVAPOTRANSPIRATION
L'évapotranspiration de référence (Eto)
→ l'ensemble des pertes en eau par évaporation et transpiration d'une surface de gazon de
hauteur uniforme, couvrant totalement le terrain, en pleine période de croissance, recouvrant
complètement le sol et abondamment pourvue en eau

L'évapotranspiration maximale (ETM)


→ d'une culture donnée est définie à différents stades de développement végétatif, lorsque l'eau
est en quantité suffisante et que les conditions agronomiques sont optimales (sol fertile, bon état
sanitaire, etc.)

L'évapotranspiration réelle (ETR)


→ ET d’un couvert végétal dans des conditions quelconques de disponibilité en eau
III. METHODES DE MESURE DE
L’EVAPOTRANSPIRATION

 Expérimentales:
• Bacs d’évaporation
• Lysimètres
 Théoriques:
• Méthode de Blaney-Criddle
• Autres
i. Le bac évaporant (classe A):
 Bac rempli d’une quantité d’eau connue
 Évaporation de l’eau pendant 24 h
 Mesure de la quantité d’eau restante (hauteur d’eau)
 Calcul de la quantité d’eau évaporée /unité de temps
 Correction de l’Ebac par Kbac 
ET0  KbacEbac

ƒ{ }
Type bac
Environnement bac
Climat: humidité+vent
LE BAC EVAPORANT(classe A)
ii. Le lysimètre
ii. Le lysimètre

 Bac de 2 à 6 m2 et de 1 à 2 m de profondeur.
 Culture testée + Dispositif d’arrosage + Dispositif de drainage.
 Principe  Mesure des apports d’eau et des pertes en profondeur.
 VET = VI - VD
LE LYSIMÈTRE
IV. METHODE DE BLANEY-CRIDDLE

 Simple
 Facteurs déterminants  température + durée du jour  
 Formule : ET0  K  p0,46T 8,13

ET0 : évapotranspiration potentielle mensuelle de référence (mm)


T : température moyenne du mois considéré (° C)
p : % d’éclairement du mois considéré  f( latitude du lieu )
K : coefficient d’ajustement f( conditions humidité relative, insolation relative,
vent diurne)
POURCENTAGE JOURNALIER MOYEN DES
HEURES ANNUELLES DE LUMIERE DIURNE
PREDICTION DE ET0 EN FONCTION
DE HRmin , n/N ET U2
V. BESOIN EN EAU D’UNE PLANTE

Besoin en eau d’une plante est exprimé en mm/j , mm/mois , mm/saison

Exemple: Besoin en eau d’une plante est 10 mm/j

Chaque jour, la culture a besoin d’une tranche


de 10 mm sur la surface sur laquelle elle croît

 1 mm/j = 10 m3/ha/j
VI. FACTEURS INFLUENCANT LES BESOINS EN
EAU DES CULTURES

De quoi dépendent les besoins


en eau des cultures?

Climat Phase de
Type de Culture croissance
i. influence du climat
BEC sous un climat ensoleillé et
chaud > BEC sous un climat froid
et nuageux

BEC quand il fait sec > BEC quand


il fait humide

BEC sous climats venteux > BEC


sous climats calmes

 Culture croissant dans des zones


climatiques différentes  Besoins en eau
différents.
ii. influence du type de culture

Le type de culture influence la durée de la


saison végétative  influence le besoin en eau
saisonnier

Exemple: variétés de riz  90j<cycle<150j


 BEC(150j) > BEC(90j)
iii. Influence de la phase de croissance

Évaporation
<
Transpiration

BEC culture complètement développée


> Évaporation
>
BEC culture venant d’être plantée Transpiration

BEC phase initiale



50% BEC phase mi-saison

Vous aimerez peut-être aussi