Vous êtes sur la page 1sur 56

NIVEAU 4 ET 5

Il est conseillé de regarder et d’étudier le diaporama dans son ensemble toutefois à partir de
cette page il a été crée des liens qui vous renvoie directement à des chapitres ou diapos.

Lorsque vous cliquez sur un lien cela vous envoie à celui-ci. Pour revenir à cette page il suffit,
lorsque vous êtes sur une page qui possède un bouton en haut à gauche de cliquez sur celui-ci.

Matériaux employés (cliquez) Butée à billes

Type de roulement Étude d’un montage

Principaux types de roulements Fixation latérale

Principaux types de roulements Montage particulier

Roulement à aiguilles
MISE EN SITUATION

On appelle roulement un ensemble de pièces inséré entre deux organes mobiles l’un
par rapport à l’autre et destiné à remplacer un glissement par un roulement.
Analyse fonctionnelle

Pièce à mettre
rotation Pièce mise
en rotation
en rotation
Roulement
Analyse matérielle

Moto-réducteur

Roulement à vitesse variable

La puissance absorbée par la résistance au roulement est beaucoup


plus faible que la puissance absorbée par la résistance au glissement
MATERIAUX EMPLOYÉS
Pour bagues et éléments roulants

BAGUE EXTÉRIEURE
BAGUE INTÉRIEURE

L’acier au chrome à haute teneur en carbone est l’acier le plus généralement utilisé. Sa nuance la
plus courante est l’acier 100 Cr6 (1% de carbone et 1,5 % de chrome ) dégazé sous vide, qui
présente de nombreux avantages : propreté et endurance, aptitude à la trempe . On emploie aussi
les aciers de cémentation ( 20 NCD2 ) ou bien les aciers dits «  rapides «  (80 DCV 40 )
MATERIAUX EMPLOYÉS

BAGUE EXTÉRIEURE
Pour cages

CAGE

ÉLÉMENTS
ROULANTS

Cages en tôle emboutie, rivetée, soudée, agrafée : en acier doux, laiton.


Cages usinées : résine phénolique, alliages cuivreux, alliages d’aluminium.
Cages moulées : la matière la plus employée actuellement est le polyamide 6/6 chargé de fibre
de verre.
Différentes cages

Cage Cage moulée Cage moulée


Cage rivetée Cage
usinée fermée
agrafée (matière
Ou soudée (matières
synthétique) synthétique)
CARACTÉRISTIQUES

Un roulement est défini par deux caractéristiques essentielles : Le type et les dimensions.
LE TYPE DE ROULEMENT

Le type de roulement adopté dans un


montage est fonction de ses
aptitudes prédominantes aux :

Charges radiales : les roulements à billes à contact radial,les roulements à rouleaux


cylindriques et à aiguilles.

Charge axiale : les butées à billes ou à rouleaux sphériques.

Charges combinées: (axiale + radiale) les roulements à billes à contact oblique et


les roulements à rouleaux coniques.

Débattement angulaire : (axiale + radiale) les roulements à rotules sur billes ou les
roulements à rouleaux sphériques.
CHARGES SUR LE ROULEMENT
Un roulement, dans le cadre de son travail peut subir des efforts (ou
charges) axiaux (dans le sens de son axe)

Ch
a
axi rges
ale
s

C ha
axia rges
les
CHARGES SUR LE ROULEMENT
Ou radiaux (dans le sens perpendiculaire à son axe)

Charges
radiales

Charges Charges
radiales radiales

Charges
radiales
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à une rangée
Représentation normale Représentation
de billes, à contact radial.
conventionnelle
Bague extérieure

Bague intérieure

Ces roulements supportent des charges radiales et axiales relativement


importantes.
Ils exigent une bonne coaxialité des portées de l’arbre d’une part et des alésages
d’autre part.
Roulement à une rangée de billes à contact radial.
Bague extérieure

Bague intérieure
Roulement à deux rangées de billes à contact radial.

Ces roulements supportent des


charges radiales et axiales
supérieures aux roulements à une
rangée de billes
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à une rangée Représentation
Représentation normale
conventionnelle
de billes, à contact oblique.
Bague extérieure

Bague intérieure

Ces roulements supportent des charges axiales relativement élevées dans un seul
sens ou des charges axiales et radiales combinées.
Ils demandent une bonne coaxialité des portées de l’arbre d’une part et des
alésages des logements d’autre part. Ils conviennent pour de grandes fréquences
de rotation.
Roulement à une rangée de billes à contact oblique

Bague extérieure

Bague intérieure
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à deux rangées Représentation
Représentation normale
conventionnelle
de billes, à contact oblique.
Bague extérieure

Bague intérieure

Ces roulements supportent des charges radiales assez importantes et des charges
axiales alternées.
Ils demandent une très bonne coaxialité des portées de l’arbre d’une part et des
alésages des logements d’autre part. Les fréquences de rotation admissibles sont
plus faibles que celle des roulements à une rangée de billes.
Roulement à deux rangées de billes à contact oblique

Bague extérieure

Bagues intérieures
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à deux rangées de billes Représentation
Représentation normale
à rotule dans la bague extérieure. conventionnelle

Bague extérieure

Bague intérieure

Déversement admissible : 1,5° à 3°

Ces roulements supportent des charges radiales moyennes et des charges axiales faibles.
Ils conviennent pour de grandes fréquences de rotation.
Ils autorisent un léger déversement de la bague intérieure par rapport à la bague extérieure.
Les roulements dont la désignation comporte le suffixe K ont un alésage conique. Ceci permet
notamment leur montage sur une portée conique, sur manchon de serrage, sur manchon de
démontage. On évite ainsi l’épaulement d’appui sur l’arbre.
Roulement à deux rangées de billes

Bague extérieure à rotule dans la bague extérieure

Bague intérieure
Roulements à alésage conique à deux rangées
de billes à rotule dans la bague extérieure.

Montage sur manchon de serrage .


Manchon conique
de serrage
Symbole HMB

Roulement à alésage conique


(Suffixe K)

Rondelle frein
Symbole HM Écrou à encoche
Symbole KM

Ensemble des éléments pour


montage sur manchon de serrage .
Montage sur manchon de serrage .

Passage de l’arbre

Ensemble des éléments montés


Roulements à alésage conique à deux rangées
de rouleaux,à rotule dans la bague extérieure.

Montage sur manchon de démontage.


PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à rouleaux cylindriques. Représentation
Représentation normale
conventionnelle
Bague extérieure

Bague intérieure

Bague extérieure à deux épaulements


Bague intérieure sans épaulement.

Ces roulements supportent des charges radiales très importantes mais aucune charge
axiale (pour les types dont l’une des bagues ne comporte pas d’épaulements).
Ils conviennent pour de grandes fréquences de rotation.
Ils exigent une très bonne coaxialité des portées de l’arbre, d’une part, et des alésages
des logements, d’autre part.
Roulement à rouleaux cylindrique
Bague extérieure

Bague intérieure

Bague extérieure à deux épaulements, bague intérieure sans épaulement.


PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à rouleaux cylindriques. Représentation
Représentation normale conventionnelle
Bague extérieure

Bague extérieure à deux épaulements


Bague intérieure à un épaulement.

Bague intérieure

Ces roulements comme les précédents résistent bien aux chocs.


Ils permettent un léger déplacement de l’arbre par rapport au logement.
Certains types comportent trois épaulements latéraux.Ils peuvent de ce fait supporter de
légers efforts axiaux.
Ils sont éventuellement employés avec une bague d’épaulement séparée (symbole HJ).
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à rouleaux cylindriques. Représentation
conventionnelle

Représentation normale

Bague extérieure

Bague extérieure sans épaulement


Bague intérieure à deux épaulements.

Bague intérieure

Autre variante de roulement à rouleaux cylindriques.


Ceci admettent un déversement admissible de 2’
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS

Les différentes variantes de roulements à rouleaux cylindriques.


PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à deux rangées de Représentation
Représentation normale
rouleaux à rotule dans la bague conventionnelle
extérieure.
Bague extérieure

Bague intérieure

Déversement admissible : 1,5° à 2,5°

Ces roulements supportent des charges radiales très importantes et des charges radiales et
axiales combinées.
Les fréquences de rotation admissibles sont plus faibles que celles des roulements à rotule sur
deux rangées de billes.
Ils autorisent un léger déversement de la bague intérieure par rapport à la bague extérieure.
Roulement à deux rangées de rouleaux
à rotule dans la bague extérieure
Bague extérieure

Rouleaux
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à rouleaux coniques. Représentation
Représentation normale
conventionnelle

Bague extérieure

Bague intérieure

Déversement admissible : 2°

Ces roulements supportent des charges radiales et axiales très importantes.


Ne conviennent pas pour les grandes fréquences de rotation.
Demandent une bonne coaxialité des portées de l’arbre et aussi des alésages des logements.
Ces roulements sont habituellement utilisés par paire et montés en opposition. Ils permettent
de régler le jeu de fonctionnement. La bague extérieure est séparable.
Roulement à rouleaux coniques

Bague extérieure

Bague intérieure
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Roulements à aiguilles. Représentation
Représentation normale
conventionnelle
Bague extérieure

Épaulements sur bague extérieure

Bague intérieure

Avec bague lisse

Les roulements à aiguilles supportent des charges radiales importantes sous un


encombrement relativement réduit. Comme pour les roulements à rouleaux cylindriques ils ne
supportent aucune charge axiale.
Ils conviennent pour de grandes fréquences de rotation.
Ils exigent une très bonne coaxialité des portées de l’arbre et aussi des alésages des
logements.
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Représentation normale Représentation
Roulements à aiguilles.
Bague extérieure conventionnelle

Épaulements sur bague intérieure

Bague intérieure

Avec bague lisse

Ils résistent bien aux chocs.


Ils permettent un léger déplacement axial de l’arbre par rapport au logement.
La bague intérieure est séparable.
Ces roulements sont couramment utilisés : sans bague intérieure, sous forme de douilles à
aiguilles, de cages à aiguilles,mais les surfaces de roulement doivent présenter une dureté et un
état de surface suffisants (HRc = 57 Ra = 0,4 ).
Douilles à aiguilles

ATTENTION ! ! Pour le montage de ces douilles aiguilles. En effet, la


cage est en tôle non trempé, aucun choc ne peut être admis sur celle-
ci. Le montage se fera par dilatation de la pièce qui reçoit la douille à
aiguilles.
Gamme des roulements à aiguilles de la marque “ NADELLA“
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Butées à billes. Représentation
Représentation normale
conventionnelle

Butées à billes à simple effet

Les butées à billes ne supportent que des charges axiales, mais ces charges peuvent être très
importantes. Les butées à simple effet ne supportent que des charges axiales dans un seul
sens. Les butées à double effet sont conçues pour subir des charges axiales alternées.
L’action de la force centrifuge sur les billes limite leur emploi à de faibles fréquences de
rotation.
PRINCIPAUX TYPES DE ROULEMENTS
Butées à billes. Représentation
Représentation normale
conventionnelle

Butées à billes à double effet

Les butées à billes ne sont pas conçues pour guider un arbre en


rotation. Ce guidage doit être assuré par d’autres types de roulements.
Butées à billes

Butées à billes à simple effet


APPLICATION

Butée à billes et butée à aiguilles dans le montage d’un coupleur


Palier en deux parties

Le palier à roulements est un ensemble composé :


— D’un support logement, en fonte ou en tôle d’acier, en deux parties ou monobloc, étanche ou
protégé, fixé sur le montage par des boulons.
— D’un roulement d’un type acceptant les défauts d’alignement et équipé d’un système de fixation
rapide sur l’arbre.

Le palier évite au constructeur l’usinage d’un logement ainsi que celui de l’arbre.
LES ROULEMENTS COMBINÉS

Les roulements combinés “ Nadella“ peuvent supporter des charges radiales et axiales
importantes.
Ils conviennent pour des grandes fréquences de rotation. L’arbre qui reçoit ce type de roulement
doit subir un TTH , l’épaulement doit être rigide et perpendiculaire.
DOUILLES À BILLES

Les douilles à billes se composent essentiellement d’un manchon extérieur, de billes et de leur cage
de guidage. Chaque cage constitue un circuit continu et indépendant comprenant un aller et retour
des billes.Ces douilles remplacent avantageusement les bagues en bronze, elles n’admettent pas les
mouvements de rotation, mais seulement les mouvements de translation.
VIS À BILLES

L’assemblage vis-écrou à billes permet de transformer un mouvement de rotation en mouvement


linéaire et vice versa.
Pour assurer une circulation continue, les billes sont ramenées à leur point d’origine par un canal
de transfert à l’intérieur de l’écrou. Les vis à billes s’imposent chaque fois qu’il est nécessaire
d’améliorer le rendement; c’est le cas sur les systèmes d’axes à commande numérique.
ÉTUDE D’UN MONTAGE DE ROULEMENTS

Ajustements
Les ajustements nécessaires au montage correct d’un roulement sont obtenus en faisant varier les
tolérances des portées et les alésages des roulements.

La bague tournante d’un roulement, par rapport à la direction de la charge


doit être ajustée avec serrage.

En d’autre terme, lorsque l’arbre tourne (Ex : un moteur électrique) la bague intérieure du
roulement sera montée avec du serrage sur celui-ci. En effet, le serrage est nécessaire pour
éviter à la bague de tourner sur sa portée ou dans son logement. Ce phénomène est appelée
“roulage“

La bague fixe d’un roulement, par rapport à la direction de la charge, doit être
montée glissante.

Toujours en prenant exemple du moteur électrique, la bague extérieure sera montée avec un
peu de jeu dans les alésages des flasques de celui-ci.

Les deux tableaux suivants donnent les


tolérances pour les arbres et les alésages.
Tolérances pour les arbres

Conditions d’emploi Charge Tolérances Observations

Constante g6
Bague intérieure fixe par La bague intérieure peut
rapport à la direction de coulisser sur l’arbre
la charge g6
Variable

Faible et h5
variable J5 - j6

Bague intérieure Normale k5 - k6


tournante par rapport à
la direction de la La bague intérieure est
charge. Ou direction de ajustée avec serrage sur
la charge non définie. l’arbre.
Importante m5 - m6

Importante n6
avec chocs p6

Butée à billes Axiale j6


Tolérances pour les alésages

Conditions d’emploi Charge Tolérances Observations

Importante
avec chocs P7
Bague extérieure
tournante par rapport à Normale ou
la direction de la charge N7
importante La bague extérieure ne peut
pas coulisser dans l’alésage.
Faible et
M7
variable

Direction de charge non Importante K7


définie ou normale

Importante
J7
avec chocs

Normale
Bague extérieure fixe H7
La bague extérieure peut
par rapport à la
coulisser dans l ’alésage.
direction de la charge. Normale
(mécanique H8
ordinaire)

Butée à billes Axiale H8


Fixation latérale

Afin d’éviter aux roulements d’une même ligne d’arbre une


opposition mutuelle due aux tolérances de fabrication ou aux
dilatations, un seul roulement appelé «  roulement fixe » assure la
position axiale de l’arbre. Les autres roulements appelés
«  roulements libres » prennent d’eux-mêmes leur place.

Conséquences :

— Le roulement fixe doit être maintenu latéralement à la fois dans son logement et sur sa
portée.
— Si les roulements libres utilisés ne permettent pas le déplacement axial relatif de leurs
bagues, la bague fixe par rapport à la direction de la charge doit être montée coulissante et non
maintenue latéralement.
Exemple d’application

— Arbre tournant, charge de direction fixe


Jeu = 0,1

Bague extérieure non


maintenue latéralement
rondelle de réglage

Arbre tournant
entretoise

Nous pouvons constater que les deux bagues intérieures des roulements sont maintenues
latéralement : par la rondelle de réglage, l’entretoise, et l’épaulement de l’arbre.
Un des roulements a sa bague extérieure coulissante afin de lui permettre de prendre librement
sa place
Exemple d’application

— Logement tournant, charge de direction fixe

Jeu = 0,1 Logement


tournant

Bague en entretoise
deux parties Bague intérieure non
maintenue latéralement

A l’inverse du cas précédent, ce sont les deux bagues extérieures qui sont maintenues
latéralement. La bague intérieure (celle de droite) d’un des roulements est libre latéralement.
Montage des roulements à une rangée de billes à contact oblique

Montage en O Montage en X
Ils sont habituellement utilisés par paires et montés en opposition. La position axiale de l’arbre est
déterminée par les deux roulements. Les conditions de montage obéissent à des règles particulières.
Pour les cas courants, on distingue deux principaux types de montage :

— Le montage en X ( il est habituellement utilisé dans le cas d’un arbre tournant)


— Le montage en O (il est habituellement utilisé dans le cas d’un logement tournant)
Montage des roulements à rouleaux coniques

Montage en O Montage en X
Le montage de ces roulements est rigoureusement identique aux montages des roulements à une
rangée de billes à contact oblique :

— Le montage en X ( il est habituellement utilisé dans le cas d’un arbre tournant)


— Le montage en O (il est habituellement utilisé dans le cas d’un logement tournant)
Exemple d’application — Arbre “court“ tournant, charge de direction fixe

Cale de Logement
réglage fixe

Arbre
tournant

Montage en X
Le montage de ces roulements nécessite un réglage du jeu de fonctionnement. Il doit être effectué
en agissant sur les bagues coulissantes des roulements. Ces roulements subissant des efforts
axiaux et radiaux, la résultante de ceux-ci s’exercent perpendiculairement aux rouleaux.
L’ensemble forme un montage dit “ en X “
Exemple d’application — Logement tournant, charge de direction fixe

Arbre fixe

Logement tournant

Montage en O

Un réglage simple et précis est obtenu par écrou à encoches et rondelles frein. Ces roulements
subissant des efforts axiaux et radiaux, la résultante de ceux-ci s’exercent perpendiculairement
aux rouleaux. L’ensemble forme un montage dit “ en O “

Vous aimerez peut-être aussi