Vous êtes sur la page 1sur 29

CARTOGRAPHIE DES ZONES A RISQUE

D’INONDATION EN MILIEU URBAIN: cas de la ville de


Yaoundé
Thesis submitted in partial fulfilment of the requirement for the degree of Master in Engineering.
Curriculum: Topographic and Engineering

Presented by:
NOUBISSI WADJO FRANCK D.
15TP210003

Examiner President of jury Reporteur:


Ing. NGOUAJIO Pr. MBESSA Michel Pr. ELIME BOUBOUAMA
Louis Ramel Academic year: 2019/2020 1
1 INTRODUCTION

2 CONCEPTS DE BASE

3 METHODOLOGIE
CONTENU
4 RESULTATS ET INTERPRETATIONS

5 CONCLUSION ET PERSPECTIVES
2
INTRODUCTION CONTEXT

Changements climatiques causent


de centaines de catastrophes
naturelles dans le monde.

Les inondations restent les plus


fréquentes et les plus
dommageables

3
INTRODUCTION CONTEXT

De 1970 à 2020, près de 200


inondations ont été recensées,
causant de nombreux dégâts selon
l’ampleur du désastre (CRED, 2020)

Avec des conséquences de plus en


plus graves.

4
INTRODUCTION CONTEXT

Recherche d’un outil efficace de


pour stocker, traiter et analyser tous
types de données spatiales et
géographiques.

Utilisation du SIG

5
INTRODUCTION

PROBLEME OBJECTIF

Comment les SIG aideront-t- L’objectif principal de ce travail est


ils à modéliser et à prédire les donc d’utiliser les techniques du
zones à risques d’inondations SIG pour cartographier et évaluer
dans la ville de Yaoundé dans le temps les zones à risques
compte tenu des nombreux d’inondation en y intégrant les
facteurs entrant en jeu ? caractéristiques dudit aléa.
CONCEPTS DE BASES

Definition Une inondation est une submersion temporaire, naturelle ou artificielle,


d'un espace par de l'eau liquide.
Les Types d’inondations

• Inondation par
• Inondation remontée de nappe • Inondation par
torrentielle ruissellement

• Inondation par
submerssion
marine
7
CONCEPTS DE BASES

Le risque d’inondation = ALEA * VULNERABILITE

8
CONCEPTS DE BASES

LES SIG DES DONNEES

Utilisent

9
METHODOLOGIE
Localisation de la ville de
YAOUNDE

Situé à 250 Km de l’Océan Atlantique entre les


longitudes 11°10’E et 11° 45’E et les latitudes 3° 47’ N
et 3° 56’ N, Yaoundé, la capitale du Cameroun couvre
une superficie d’environ 287,98km², elle appartient au
département du Mfoundi et compte 7
arrondissements.

Elle est également surnommée « la ville aux 7 collines


». Bien que cette appellation soit très répandue, en
réalité la capitale du Cameroun compte bien plus de
sept collines.

10
METHODOLOGIE COLLECTE DES DONNEES

COLLECTE AUPRES DE MENAGES COLLECTE AUPRES DES MEDIAS COLLECTE DONNEES CLIMATIQUES

11
METHODOLOGIE COLLECTE DES DONNEES
Données cartographiques

Logiciels

12
METHODOLOGIE TRAITEMENTS DES DONNEES
TRAITEMENTS STATISTIQUES

13
METHODOLOGIE TRAITEMENTS DES DONNEES
TRAITEMENTS CARTOGRAPHIQUES
CARTOGRAPHIE DE L’ALEA CARTOGRAPHIE DES ENJEUX

MODELISATION DES PLUVIOMETRIE RESEAU HYDROGRAPHIQUE OCCUPATION DES SOLS


FACTEURS TOPOGRAPHIQUES

MODELE NUMERIQUE HAUTEUR DES PRECIPITATIONS FICHIER DE FORME DES


DE TERRAIN CARTE D’OCCUPATION DES SOLS BATIMENTS, POTEAUX
MOYENNES ANNUELLES
PAR SECTEUR D’ACTIVITE ELECTRIQUES,
LAMPADAIRES

PENTES CARTE DES PRECIPITATIONS


SRTM

BUFFER AUTOUR DES SURFACES


SURFACES DRAINEES DRAINEES ET COURS D’EAU VULNERABILITE VULNERABILITE
HUMAINE MATERIELLE

INDICE D’HUMIDITE
TOPOGRAPHIQUE
CARTE DE LA
CARTE DE L’ALEA VULNERABILITE
CARTE DES ZONES A
RISQUE D’INONDATION
14
RESULTATS ET INTERPRETATIONS SITES FREQUEMMENT INONDES

On peut aisément constater que les


fréquences des inondations sont plus élevées
au centre-ville que dans les quartiers
périphériques. La zone la plus exposée est la
Rue du marché du Mfoundi qui totalise 53
inondations, elle est suivie de l’Avenue
Kennedy (44), du Rond-point de la Poste
Centrale (26) et de la Voirie Municipale avec 25
inondations.

15
SPATIALISATION DE LA PLUVIOMÉTRIE DANS LE
RESULTATS ET INTERPRETATIONS
MFOUNDI

LES PRÉCIPITATIONS SONT PLUS


ABONDANTES SUR L’AXE NORD-OUEST,
OUEST, SUD-OUEST ET DIMINUENT VERS EST.

16
UN RELIEF COLLINAIRE PRÉDISPOSÉ AUX
RESULTATS ET INTERPRETATIONS INONDATIONS
Au regard des résultats on remarque à priori que les
zones les plus basses présentent un risque élevé. Il s’agit
des vallées à fonds plats inférieures à 700 m.

Au niveau de la Poste centrale par exemple, l’inclinaison


est très faible voire nulle (0 à 1,5%). Ce qui favorise l’effet
de rétention des eaux et occasionne les inondations
spectaculaires auxquelles les populations ont souvent
assisté

17
RESULTATS ET INTERPRETATIONS DES SURFACES DE DRAINAGE DENSES

le bassin versant du Mfoundi amont couvre une


superficie De 3754 ha (37,54 Km²) pour un périmètre de
28km. Son coefficient de compacité est donc de 1,26.

De nombreuses zones d’accumulations d’eaux

18
RESULTATS ET INTERPRETATIONS INDICE D’HUMIDITE TOPOGRAPHIQUE

Plus l’indice est élevé plus la zone


est inondable . Pour les valeurs de
9 à 16 dans ce cas, les zones sont
considérées comme très
inondables.

19
RESULTATS ET INTERPRETATIONS SUPERPOSITION PONDEREE DES FACTEURS

CARTE DE L’ALEA D’INONDATION


20
RESULTATS ET INTERPRETATIONS SUPERPOSITION PONDEREE DES FACTEURS

VS

CARTE DE L’ALEA D’INONDATION


21
RESULTATS ET INTERPRETATIONS CARTOGRAPHIE DES ENJEUX

22
CARTOGRAPHIE DE LA VULNERABILITE DES
RESULTATS ET INTERPRETATIONS ENJEUX

84000 BATIMENTS A 22000 BATIMENTS A 2200 LAMPADAIRES DE NOMBREUX


FORTS RISQUES MOINS DE 25m 2900 POTEAUX ELEC SECTEUR D’ACTIVITE
TOUCHE

23
RESULTS AND INERPREATATION VUE 3D
Mont EBAMINALA
Mont MESSA
 
 

24
RESULTS AND INERPREATATION VUE 3D
84320 bâtiments
2262 lampadaires
2905 poteaux électriques
864.2 km de routes
ELIG EDZOA

 
ELIG EDZOA
Stade Ahmadou Ahidjo

 
Stade Ahmadou Ahidjo

25
CONCLUSION

Utiliser les techniques du SIG afin de cartographier et


d’evaluer dans le temps les zones à risques d’inondation
OBJECTIF en integrant le caractère multicritère dudit aléa.

- Recherche documentaire et collecte des donnees


- La cartographie de l’aléa d’inondation
5
METHODOLOGIE
- La cartographie des enjeux menacés
- La cartographie des zones à risques

26
CONCLUSION

L’occupation anarchique des sols et l’invasion des lits mineurs et


1 majeurs des cours d’eau qui favorisent l’imperméabilisation des sols

Le relief et la pluviometrie de la ville sont deux grandes causes qui


2 favorisent le phénomene.

La localisation de 82000 batiments dans les zones dites à forts


3 risques et 22000 à moins de 25m des cours d’eau montrent le niveau
d’ignorance des populations.
5
4 34.4% de la superficie de la ville se retrouve dans les zones à forts
risques.

27
PERSPECTIVES

modélisation hydrologique en fonction des hauteurs, debits et


1 profils des cours d’eau

2 La modelisation pluviometriques par saison

L’utilisation de données cartographiques plus precise et


3 l’integration de la teledetection dans le processus d’analyse
des inondations

28
28
THANK YOU FOR YOUR
KEEN ATTENTION !!!

29

Vous aimerez peut-être aussi