Vous êtes sur la page 1sur 19

UMMTO

Faculté de médecine
Département de pharmacie
Laboratoire de Chimie Analytique

Dosage des Chlorures par la méthode de


Charpentier –Volhard
Application au contrôle du
soluté massif de NaCl
Partie Théorique
Introduction
Une solution physiologique est un liquide isotonique au
sang, c'est-à-dire présentant la même osmolarité que les
principaux fluides corporels, soit environ 300 mosmol/l.

Une telle solution est appelée également un liquide


physiologique ou improprement sérum physiologique (car
il ne s’agit pas de sérum)

La solution est généralement composée d’eau stérile et de


chlorure de sodium diluée à 9 pour 1000 (solution à 0,9%
P/V c'est-à-dire 9 g/l)
Introduction
Ces solutions de NaCl sont commercialisées
sous différents conditionnement.

Le sérum physiologique est utilisé en


médecine comme antiseptique pour
nettoyer le nez (bébés) et les yeux.

Il entre dans la composition des


solutions de réhydratation injectées
en perfusion intraveineuses en cas de
déshydratation ou les grands brulés,
et comme une voie d'application de
diverses substances (par exemple,
injectables).
Introduction

La solution physiologique a été


inventée par le Hollandais
Hartog Jacob Hamburger en
1896.

Il a conçu la solution seulement


pour étudier l'hémolyse in vitro
et jamais dans le but de son
utilisation clinique.
Caractéristique de la matière première
Principe Argentométrie 

La présence des ions chlorures dans la solution rend son


contrôle possible par les méthodes argentométriques
particulièrement la Méthode de Charpentier volhard.

C’est l’ensemble des méthodes qui font intervenir les sels


d’argent notamment le nitrate pour former un produit
argentométrique peu soluble, c’est la plus importante des
méthodes de précipitation, il existe trois méthodes qui
utilisent le pouvoir précipitant des ions Ag+ : méthode de
Charpentier Volhard, méthode de Mohr et la méthode de
Fajans.
Principe de la méthode
C’est une méthode en retour, essentiellement applicable
pour le dosage des ions chlorures et bromures.

Ag+ + Cl-  AgCl(s)

L’excès d’ions Ag+ est déterminé par addition d’une


solution titrée de thiocyanate de potassium
Ag+ + SCN-  AgSCN(s)
Principe de la méthode

Le dosage est effectué en présence d’un indicateur qui est


l’alun de fer et d’ammonium :

[(NH4)2SO4, Fe2(SO4)3, 24H2O]

Le point d’équivalence est apprécié par la formation d’un


complexe de thiocyante ferrique coloré en rouge

Fe3+ + SCN- ↔ [FeSCN]2+ complexe rouge


Principe de la méthode

Cl-

Ag+

SCN-

[FeSCN]2+ complexe
rouge soluble
Conditions de dosage :

Réaliser le dosage en milieu acide (pH<2) :

Pour éviter la précipitation d’hydroxyde ferreux


Causes d’erreurs : deux types d’erreurs sont observés
dans cette méthode :

Erreurs par excès : liée au pouvoir adsorbant du précipité


AgCl

Erreur par défaut : provient d’une possible solubilisation


du précipité AgCl par les ions SCN- (déplacement des
précipités)
Pour éviter cet effet solubilisant des ions SCN- on élimine
le précipité AgCl formé par filtration et on dose ensuite
l’excès d’Ag+ par les thiocyanate.
Partie pratique
Réactifs :

Soluté massif de NaCl

Solution de sel d’argent « soluble » ([Ag+] = 0,05 M)

Solution d’acide nitrique (1N)

Solution de KSCN de titre connu

Alun ferrique ammoniacal (indicateur).


Vérification du titre des solutions

Un étalon
primaire Solution Solution
AgNO3 de KSCN de NaCl
NaCO3
Détermination du titre de la solution de KSCN

Remplir la burette par


la solution de KSCN
de titre inconnu

10 ml de de solution
de AgNO3 0,05 M
+
08 à 10 gouttes AFA
Détermination du titre de la solution de NaCl
10 ml de soluté
massif de NaCl
+ Remplir la burette par
5 ml d’acide la solution de KSCN
nitrique (1N) de titre connu
+
20 ml de nitrate
d’argent (0,05N)

Laisser se former le précipité de AgCl (attendre


environ 3 minutes) ;
Filtrer le mélange à travers un papier filtre ;
Rincer l’erlen avec de l’eau distillée pour récupérer
la totalité de contenu ;
Filtrer l’eau de rinçage et laver le filtre avec de
l’eau distillée ;
Réunir les filtrats dans un autre erlen meyer.
Ajouter dans l’erlen 08 à 10 gouttes d’AFA
Résultat
Calculer la teneur en NaCl de la solution à analyser et l’exprimer en :

 Molarité.

 Gramme par litre.

 En pourcentage g‰

Le soluté massif doit être isotonique au plasma humain (osmolarité du


plasma = 308 milli-osmoles).

Si nous acceptons une erreur de 5% sur la teneur en NaCl. Dites si


le soluté massif est conforme ou pas.
Avez-vous des questions ?

Vous aimerez peut-être aussi