Fondements de la loi de finances

1

 Le mot budget vient de l’ancien français «bougette » qui désignait un petit sac de cuir Le sens financier du terme en Angleterre  2 .I) Les notions du budget et de la loi de finances.

 Moyen âge. – Amine des sorties: exécution des dépenses. – les opérations financières étaient autorisées par un organe représentatif. . le corps des Oumanas: – 3 Amine des rentrées: perception des recettes. les recettes faisaient l’objet d’une prévision pour acquitter les dépenses décidées.  La pratique budgétaire est ancestrale. – Amine des comptes: contrôle de la comptabilité transmise par les différents oumanas. –  Au Maroc.I) Les notions du budget et de la loi de finances.

I) Les notions du budget et de la loi de finances. Évolution intéressante de la notion juridique évolution des FP intégration des FP à l’économie 4 .

Le budget est un acte annuel: sa portée est limitée à une année civile. – Le budget est un acte de prévision: une évaluation a priori des recettes et des dépenses de l’année à venir Le budget est un acte d’autorisation: une décision du parlement donnant au gouvernement pouvoir de percevoir des recettes publiques et d’effectuer des dépenses publiques.1) Dahir du 6 août 1958 (reproduit l’article 5 du décret français du 31 mai 1862) « le budget est l’acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses annuelles de l’État et des autres services que les lois assujettissent aux mêmes règles ». – – 5 .

Il est arrêté par le parlement dans la loi de finances qui traduit les objectifs économiques et financiers du gouvernement ». les charges et les ressources de l’État. Constitution de 1972: « La chambre des représentants vote la loi de finance dans les conditions prévues par une loi organique » 6 .2) Décret loi français de 1956 « le budget de l’État prévoit et autorise en la forme législative.

Article 1er du 18/09/1972: « les lois de finances déterminent la nature. le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État compte tenu d’un équilibre financier qu’elles définissent ». La notion de LF est plus large: elle fait référence aux notions de charges et de ressources et pas seulement celles de dépenses et de recettes.   7 .  La notion du budget n’occupe qu’une place plus discrète: il constitue la partie comptable des LF qui ont la mission de la détermination des conditions générales de l’équilibre financier.  Elle ne mentionne pas la portée annuelle de l’autorisation budgétaire Inexistence de lien officiel entre LF et politique économique.

3) 1er article de la loi organique du 26/11/1998: « la loi de finances prévoit. La périodicité de la LF est rappelé. Le lien entre FP et politique économique est établit. dans les limites d’un équilibre économique et financier qu’elle définit ». énonce et autorise pour chaque année budgétaire. évalue.   8 . l’ensemble des ressources et charges de l’État.  La prévision et l’autorisation demeurent les caractéristiques essentielles de l’acte budgétaire.

9 .Nature juridique de la loi de finances   Traduction financière des autres lois.  N’intéresse que les rapports entre le parlement et le gouvernement. Donne aux pouvoirs publics les moyens financiers pour la mise en œuvre de leurs choix.

.permet d’agir sur le MT 10 .permet de réajuster la politique économique en fonction de la conjoncture à CT Plan .Relation plan/budget: Budget -Tranche annuelle et chiffrée du plan .comporte les recettes et dépenses de l’État pour une année .Comporte l’ensemble des orientations et la perspectives globale du développement économique et social.

II) Diversité des lois de finances: Loi de finances Loi de finance de l’année Loi rectificative Loi de règlement 11 .

.Qualifiée de « budget de l’État ». . évalue. énonce et autorise pour chaque année budgétaire.C’est un acte de prévision et d’autorisation. . 12 . «budget de l’année ». . l’ensemble des ressources et des charges de l’État dans les limites d’un équilibre économique et financier qu’elle définit ».L’année budgétaire commence de 1er janvier et se termine le 31 décembre.A) Loi de finance de l’année  Article 1er de la LOF de 1998: « la loi de finance de l’année prévoit.C’est l’ensemble des ressources et des charges qui sont prévues et autorisées.

L’article 4 de la LOF: seules les LFR peuvent en principe modifier les dispositions budgétaires. Il dépend de la conjoncture. 13 .    Le nombre des LFR n’est précisé par aucun texte.B) Loi de finance rectificative (LFR) LFR intervient en cours d’année pour modifier la détermination des charges et des ressources qui avaient été établis initialement par la loi de finances annuelle et les adapter aux nécessités de la conjoncture.

Le parlement est souvent placé devant le fait accompli: les mesures contenues dans les collectifs budgétaires lui sont souvent présentés comme indispensables.de temps pour en débattre.   Attention faible du parlement aux LFR par rapport aux LFA car il dispose de –en. Il faudrait renforcer l’information du parlement 14 .B) Loi de finance rectificative (LFR):  Sont soumises au même régime juridique que la loi de finance de l’année.

le cas échéant. des années suivantes    15 . De tableau récapitulant les mouvements intervenus par voie réglementaires et relatifs aux crédits de l’année en cours.B) Loi de finance rectificative (LFR):  En France. D’une annexe explicative détaillant les modifications de crédits proposés. le projet de LFR doit être accompagné:  D’un rapport présentant l’évolution de la situation économique et budgétaire justifiant les dispositions qu’il comporte. D’une évaluation chiffrée de l’incidence des modifications souhaitées par le gouvernement sur la situation financière de l’État au titre de l’année considérée et.

– Objectifs:   Fournir un document unique contenant les résultats comptables de l’exécution budgétaire. Permettre au parlement d’apprécier la réalisation de l’exécution de la LF 16 .B) Loi de règlement:  Article 47 de la LOF: la loi de règlement est une loi qui «constate le montant définitif des encaissements des recettes et des ordonnancements de dépenses se rapportant à une même année budgétaire et arrête le compte de résultat de l’année ».

parfois. certaines règles de procédures budgétaires et de contrôle  Les lois:   Dispositions permanentes Autorisations temporaires 17 .III) Fondements juridiques de la Loi de Finances:  Le Droit international La Constitution:    Désigne l’organe auquel est attribué la compétence financière Détermine.