Vous êtes sur la page 1sur 106
ETUDES ET OBSERVATIONS LA LUTHERIE ANCIENNE ET MODERNE * PAR Manius RICHELME, Facteur d'Instraments, PRIX :74 FRANCS. 7 MARSEILLE Imprimerie F. CANQUOIN, rue Napoléon, 18. ARETE, (s LUTHIER ‘ COURS S:LOUIsiG 8 ON gale ETUDES & OBSERVATIONS SUR LA LUTHERIE ANCIENNE & MODERNE (), CHAPITRE I. De Ia Caisse renforcante. La caisse des instruments & archet est entigrement fon- dée sur le renforcement du son des cordes. Ce renforcement peut étre porté & un degré plus ou moins élevé, selon la taille que l'on donne & cette caisse, c’est-a-dire selon la longueur, la largeur et I’épaisseur et d'autres conditions relatives & la construction de cette caisse et au renforcement du son des cordes, qui sont d'une trés-haute importance. Il y en a deux principales : 4° la forme; 2° la rigidité des surfaces. La question de la forme est trés-importante, par la raison que moins le mouvement ou contour des surfaces est curviligne ou composé, plus ces surfaces sont ébran- (1) Tous droits d'auteur rigoureusement réservés, —k— lées, avec facilité, sur tous les points de la circonférence. La masse d’air, dépendant de la forme des surfaces, est également ébranlée avec plus de facilité. La rigidité des surfaces est nécessitée par la pression du chevalet, résultant de la traction ou extension des cordes, laquelle s’exerce au centre d’ébranlement de la table d'har- monie dont elle constitue, en partie, la force répulsive. Cette rigidité doit étre plus ou moins grande, suivant l’étendue et la forme des surfaces et le degré de pression qui s’exerce au centre de l’ébranlement, origine du renfor- cement du son des cordes. -La caisse sonore ou coffre du violon étant fondée sur le renforcement du son des cordes, regoit le nom de caisse renforgante. Elle doit étre construite de maniére que le renforcement du son des cordes soit le plus intense possible et que la sonorité ne soit ni trop aigué ni trop grave. Pour obtenir un beau caractére de son, prédominant, avec charme, au-dessus de tous les autres, les surfaces, principalement, doivent étre combinées et construites sur un grand patron inexagéré, d’une forme simple, réguliére, la moins composée possible ;. le degré de masse ou épais- seur ne doit pas étre d'une grande force, afin de donner aux cordes leur action la plus énergique sur les surfaces. Lair étant le vébicule essentiel de tous les sons, joue, dans les caisses renforgantes, le principal rdle; sans lui, il ne saurait y avoir de résonnance ou sonorité portée, surtout & un haut degré d'intensité, comme on peut aisé- ment s’en convaincre en bouchant les ouvertures ou F des tables d’harmonie; lorsqu’on passe l’archet sur une ou