Vous êtes sur la page 1sur 3

Restructuration d’un SIG

Sommaire :

Introduction :

I > Les demandes de COSYLVAL

II > État des lieux de l’existant

II > Réflexion sur la méthodologie de travail

III > Réponse a la demande

IV > Analyse du travail réalisé

V > Quelques exemples

Conclusion
Introduction

Dans le cadre de ma formation Licence professionnelle SIG, j’ai effectué un stage


dans la coopérative forestière d’Alsace COSYLVAL (Coopérative des Sylviculteurs
d’Alsace). Cette entreprise recherchait un stagiaire afin d’effectuer plusieurs taches ayant
toutes le même but. La structuration de leurs SIG.

La coopérative avait déjà a sa disposition tous le matériel de base pour avoir un SIG :
-4 postes informatiques
-3 licences ArcGIS
-1 extension ArcSCAN
-Un scanner A4
-Un traceur A0
-Un GPS Trimble
-3 GPS Garmin 12
-La BD Carto sur la région alsace
-La BD Ortho sur la région Alsace
-Le scan 25 sur la région Alsace
-Le Scan 100 sur la région alsace

Le problème qui se posait était qu’il n’y avait aucun raisonnement durable dans la
création des données. Donc ils n’avaient pas réellement un SIG dans la signification profonde
du terme. Il s’agissait plus d’une unité de production cartographique.

Mon travail a donc été d’harmoniser les principales données produites jusque la, et de
réaliser par la suite des cartes issues de cette harmonisation.