Vous êtes sur la page 1sur 20

ÉTHIQUE ET INTÉRÊT : QUELS MOBILES POUR « L'ENTREPRISE PROVIDENCE » ?

Anne Salmon La Découverte | Revue Française de Socio-Économie
2009/2 - n° 4 pages 39 à 57

ISSN 1966-6608

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2009-2-page-39.htm

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 189.62.81.221 - 28/05/2013 16h06. © La Découverte Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 189.62.81.221 - 28/05/2013 16h06. © La Découverte

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Salmon Anne, « Éthique et intérêt : quels mobiles pour « l'entreprise providence » ? », Revue Française de Socio-Économie, 2009/2 n° 4, p. 39-57. DOI : 10.3917/rfse.004.0039

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour La Découverte. © La Découverte. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

Dossier : Les entreprises responsables de la société ? 

P39 > 57

Éthique et intérêt : quels mobiles pour « l’entreprise providence » ?
Anne Salmon
2  L2S, Université Paul-Verlaine, Metz a nne-salmon@aliceadsl.fr 

The question of ethics has become central in multinational firms. Paradoxically, the ethical discourses developed by the globalized corporations appeared after the market has been introduced within these organizations in order to promote efficiency and competitiveness. If the reference to the principle of interest, considered as motive for action, as Hirschman emphasized, has the aim to economize the “ethical good”, does the introduction of these new management discourses mean a deep change ? On the contrary, if the market is still in the heart of corporate social relations, what is the significance of these norms and values promoted by the firms themselves ? Mots clés : éthique • intérêt • responsabilité sociale de l’entreprise • normes • valeurs

Keywords: ethic • principle of interest • corporate social responsibility • norms • values

Les termes d’éthique et de responsabilité sociale des entreprises (RSE) sont publicisés par les firmes depuis une vingtaine d’années. Ce type d’articulation n’est pas récent. On le repère, il est vrai sous une forme très différente, dans les années 1920 aux États-Unis.

DOI: 10.3917/rfse.004.0039

2nd . 2009
sem

04

39

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 189.62.81.221 - 28/05/2013 16h06. © La Découverte

C’est paradoxalement au plus fort de l’introduction du marché au sein des entreprises, que les directions des grands groupes multinationaux se dotent de chartes éthiques. Si, ainsi que le souligne Hirschman, la construction de l’intérêt comme mobile de l’action vise à économiser le « bien éthique », l’introduction de ces nouveaux discours managériaux est-elle le signe d’un changement ? Faut-il au contraire considérer que le marché est toujours au cœur des rapports sociaux dans les entreprises ? Et, dans ce cas, quelle est la signification des normes et des valeurs produites par les entreprises ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 189.62.81.221 - 28/05/2013 16h06. © La Découverte

 176]. l’État quant à lui commence à accepter l’idée d’une concentration de la production entre quelques mains. Il s’agit d’une nouvelle représentation des rapports entre l’État et la grande production.. on peut repérer un besoin propre au capitalisme contemporain : en effet. Cette rationalisation des échanges suppose aussi de nouveaux modes de coordination de l’action collective. Ces mutations appellent de nouveaux modes de légitimation et de régulation. Les gains de productivité sont attendus des relations de l’entreprise avec son environnement et.cairn.28/05/2013 16h06. Comme en réaction. Document téléchargé depuis www. mais sur la base d’une «  gestion  » des échanges et des communications. en contrepartie. © La Découverte La fin des Trente Glorieuses a marqué le terme de ce compromis.La doctrine du «  social service » prône. Les échanges. cette rationalisation économe de temps humain et d’autonomie dans le travail a trouvé une forme de justification garantie par les États-providence qui ont institué des modes de redistribution fondés sur une solidarité contrôlée démocratiquement à l’échelle des nations.221 .info . des relations entre les différents services et entre les salariés. cherche sans doute à s’instituer une « entreprise providence » dont le modèle de solidarité externe est toutefois loin de faire consensus y compris aux yeux des salariés. » Ce revirement s’explique en partie par le front de contestation qui s’est levé pour dénoncer les effets du capitalisme prédateur. 1931]. les entrepreneurs et les pouvoirs publics : les ouvriers admettent progressivement une déqualification compensée par une politique de hauts salaires  . Cette doctrine est l’amorce d’un compromis entre les producteurs. À travers le thème de la RSE.81. le capitalisme a retrouvé son ardeur à accumuler les profits.81.221 .cairn.info . la doctrine assure aux trusts une légitimation de leurs bénéfices liés de plus en plus à la rationalisation de la production remise en chantier à cette époque. considérés désormais comme de nouveaux facteurs de production. La nouvelle organisation du travail redéfinit l’unité productive non plus sur la base d’une économie des mouvements obtenue par une division de plus en plus fine des gestes et donc par la spécialisation et le morcellement des tâches. cit. Le contrôle ne doit donc plus uniquement s’opérer sur le procès de production... 2009 sem 04 . de même que la doctrine du social service a accompagné un vaste mouvement de rationalisation du travail et de la production. © La Découverte Document téléchargé depuis www. une « responsabilité sociale des systèmes productifs » [Siegfried..62.189. Sur quels mobiles l’entreprise entend-elle les fonder ? 40 2nd . Mais par delà cette réaction des entreprises. L’historien André Siegfried voit dans cette doctrine un « véritable substitut de morale sociale » [op. p. Généralisée bien au-delà des États-Unis. de même. à cette époque.62. Libéré de ce carcan. tandis que. en interne. Cette rationalisation implique une réactivation des motivations que la déstabilisation du modèle de solidarité porté par les États-providence a fragilisées.189. Cette conception arrimée sur l’idéologie du progrès est le fruit d’un compromis inédit entre les pouvoirs publics et les entreprises. sont soumis à une rationalisation croissante. la mondialisation de l’économie s’accompagne de mutations profondes qui touchent le travail. « l’entreprise responsable » affirme en ce début du xxie siècle de plus en plus nettement sa capacité à « œuvrer pour la société et l’environnement.28/05/2013 16h06.

81. Nous nous appuierons notamment sur deux recherches que nous avons réalisées dans le secteur des industries électriques et gazières (IEG) 1. Salmon. Elle n’a toutefois pas porté les fruits escomptés comme l’ont montré Vincent de Gaulejac et Nicole Aubert dans Le coût de l’excellence [1991]. © La Découverte .28/05/2013 16h06..28/05/2013 16h06. Une partie des résultats de cette étude a été publiée dans : A. quelle est la signification des normes et des valeurs produites par les entreprises (partie 2) ? 1.189. de leur statut et de leur type de production appartiennent toutes au secteur de l’énergie. c’est paradoxalement au plus fort de l’introduction du marché au sein des entreprises. Paris.62. dans ce cas. l’analyse portera sur la signification des dispositifs éthiques et de RSE introduits dans les entreprises. le problème des conséquences de l’introduction des logiques de concurrence et de compétition entre les salariés reste entier.189. Outre l’analyse du discours des directions. l’un guidé par le mobile de l’intérêt. Éditions La Découverte. Comme pour la première recherche. © La Découverte Document téléchargé depuis www. Cinq entreprises sont au cœur de l’étude. 1 La première enquête réalisée à EDF a porté sur les thèmes de la responsabilité sociale et de l’éthique d’entreprise. En effet.info .cairn. se pose avec acuité dans les organisations.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 Sur des mobiles économiques tels que l’intérêt ? Ou bien sur des mobiles éthiques comme le suggèrent les chartes et codes déontologiques récemment introduits ? La coordination marchande a inspiré le modèle de régulation des échanges internes dans les années 1980. Ces entreprises diversifiées en fonction de leur taille. la culture du nouveau management a en effet contribué à fragiliser les collectifs de travail et les coopérations traditionnelles. Ces deux recherches ont été commanditées par le Conseil supérieur des CMP d’EDF..221 .221 . La tentation éthique du capitalisme. La question de la construction de l’intérêt ou de l’éthique. Si la construction de l’intérêt ainsi que le souligne Hirschman vise à économiser le « bien éthique » comme mobile de l’action. Vers une régulation éthique ? L’ouvrage d’Albert Hirschman Vers une économie élargie est particulièrement précieux pour clarifier les enjeux théoriques de la construction institutionnelle de deux modes de régulation. dont Albert O.62. Faut-il au contraire considérer que la régulation marchande est toujours au cœur des rapports sociaux dans les entreprises ? Et. En rabattant l’échange sur sa dimension économique. Pour l’entreprise. que les directions des grands groupes multinationaux se dotent de chartes éthiques qu’elles diffusent auprès de leurs salariés et d’un plus large public. 2nd .cairn. sans pour autant réussir à mobiliser les salariés sur les intérêts des entreprises. Hirschman [1986] précise les modalités. L’étude est axée sur l’approche syndicale : comment les syndicalistes perçoivent-ils l’introduction de ces nouvelles thématiques dans les entreprises ? Quels rôles entendent-ils jouer ? L’éthique est-elle un enjeu de luttes sociales ? La base empirique de l’étude est constituée de 150 entretiens de syndicalistes. La seconde recherche intitulée Éthique et luttes sociales est en cours. Sur le plan empirique. Les dispositifs normatifs diffusés en interne à travers les chartes éthiques notamment seraient la réponse conçue par le management pour atténuer le déficit de coopération qu’il a contribué à creuser. l’introduction de ces nouveaux discours managériaux est-il le signe d’un changement susceptible de libérer les mobiles éthiques ? (partie 1). 2009 sem 04 41 Document téléchargé depuis www. la question était alors celle de leur réception par les salariés... les syndicats des 5 entreprises concernées sont partie prenante du nouveau dispositif de recherche.81.info . l’autre par des mobiles éthiques. 2007.

du brasseur. op. Document téléchargé depuis www.189. soit au contraire. raccourci sous lequel il entendait désigner la moralité. ou encore confiance. le fonctionnement du système économique peut s’appuyer sans aucun danger sur des configurations institutionnelles favorables à l’épanouissement des compétences morales. deux positions s’opposent. Le constat d’un déficit d’esprit public est partagé par ces deux courants. pour son bon fonctionnement.. op. cet ingrédient est considéré comme l’input nécessaire au bon fonctionnement du système. 2009 sem 04 . L’autre point commun consiste à considérer la valeur économique des biens moraux : –– en tant que compétence.221 .info . p. d’entrer dans le cadre traditionnel des raisonnements économiques utilitaristes. Dennis Holme Robertson [1956] l’assimile pour sa part à une « ressource strictement limitée ». etc. moins l’ordre social mobilise cette compétence et plus elle tend à s’atrophier.. Mais les remèdes préconisés divergent radicalement. Son argument reprenait bien sûr celui d’Adam Smith qui louait l’aptitude de la société à se passer de la bienveillance (du boucher. le civisme. Le désaccord porte essentiellement « sur ce qui arrive à cet input quand on l’utilise » [Hirschman.28/05/2013 16h06. La tâche revient ainsi à l’économiste de l’économiser..1. p.cairn. du boulanger) puisque la poursuite de l’intérêt individuel suffisait à la faire fonctionner correctement..info . En conséquence. » [Hirschman. Selon cet économiste. les auteurs considèrent que les changements institutionnels peuvent avoir un impact sur les formes de régulation de l’action économique. © La Découverte La morale peut être considérée d’une tout autre façon. Mobiles éthiques et intérêt Ainsi que l’explique Hirschman. la morale est un bien particulier qui a la propriété de ne pas s’user lorsqu’on la pratique. en tant que facteur de production. –– en tant que bien rare et cher.62. 42 2nd . 102].. Dans le modèle de Kenneth Joseph Arrow.28/05/2013 16h06.1. C’est du moins ce qu’affirme le sociologue anglais Richard Morris Titmuss [1970] s’inscrivant dans le prolongement de cette thèse. Dans le premier cas.62. Qu’il soit nommé morale ou bien civisme. 104] Dans les deux cas. la société ait à s’en remettre le moins possible à cette chose qu’il baptisait « amour ». cit. sa mise en œuvre a des chances de l’accroître. de ce fait.221 . cit.cairn. que l’on cherche à libérer le mobile de l’intérêt. Cet ingrédient aux « propriétés régulatoires » est susceptible.81. la moralité doit faire l’objet d’une économisation dans le cadre d’une rationalisation des coûts. comme le souligne Hirschman résumant cette seconde position : « En s’appuyant sur des exemples bien choisis de son époque.189. la morale est identifiée à une compétence et. © La Découverte Document téléchargé depuis www.81. Robertson affirmait qu’il incombait à l’économiste de créer des institutions et des motivations telles que. une partie non négligeable des économistes admet désormais que le système économique implique l’adjonction d’un ingrédient extraéconomique comme condition à la bonne marche des affaires. il doit au contraire engendrer de nouvelles configurations institutionnelles pour reposer davantage sur l’usage de l’intérêt que sur celui du civisme afin d’économiser ce bien. Dans le second cas. Les biens moraux sont alors considérés comme des ressources données en quantité fixe et incorporées aux produits. soit que l’on souhaite favoriser la bienveillance et le civisme.

81. 2nd . tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme... entre les changements au sein des organisations et les qualités d’ordre moral ou de l’intérêt que l’on entend privilégier.62.co. Ainsi pour ne prendre qu’un exemple. EADS a défini une politique CSR qui identifie un ensemble de domaines dans lesquels l’ensemble du Groupe vise une amélioration continue. la Déclaration de l’Organisation internationale du travail et la Convention de l’OCDE. Ils le sont aussi dans d’autres entreprises et dans d’autres secteurs. Entreprise d’envergure mondiale. de l’environnement et de la lutte contre la corruption. dans sa sphère d’influence.221 .2.za/1024/fr/csr/approach/approach.eads. EADS. la présentation de la RSE par EADS est indissociable de la démarche éthique engagée auprès des salariés. la stratégie du Groupe vise à établir un équilibre durable entre la performance économique. © La Découverte Document téléchargé depuis www.189. Source : www. signataire du Pacte mondial (« Global Compact ») des Nations unies.62.info . Suez. Que le système économique puisse être organisé en vue de libérer l’intérêt. Sont-ils le signe d’une reconfiguration qui se traduirait concrètement par des évolutions organisationnelles constatables empiriquement ? 1. de l’espace et de la défense.. Cette position implique une création de valeur à long terme et la reconnaissance de la responsabilité sociale et éthique du Groupe.28/05/2013 16h06. chez les économistes eux-mêmes. La vision d’EADS est conforme aux accords-cadres internationaux. Elle se base sur les meilleures pratiques existantes. la lutte et la concurrence.cairn.28/05/2013 16h06.189. la prise en compte des intérêts des parties prenantes et le respect de l’environnement.info .. 2009 sem 04 43 Document téléchargé depuis www. avec l’ambition de définir les standards de son secteur. Loin d’être donné. il est tout au contraire le produit d’un aménagement établi afin d’économiser d’autres valeurs jugées rares et donc coûteuses. La politique CSR d’EADS reprend les principaux éléments de la CSR définie pour l’ensemble du Groupe. (…) En 2004. celui de la défense.81. EADS offre des produits et services dans les domaines de l’aéronautique.cairn. ainsi que sur le Code éthique d’EADS qui définit des orientations pour les responsables opérationnels et les salariés. Total ainsi que deux filiales de Suez : la CNR et la SHEM. Cette discussion constitue un bon analyseur pour examiner la multiplication des chartes éthiques ou des accords de responsabilité sociale mis en avant dans la communication institutionnelle des firmes.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 Cette discussion permet de repérer les liens entre l’organisation du système économique et les comportements attendus. EADS s’engage à rendre compte des réussites du Groupe en matière de mise en œuvre de sa stratégie pour un développement durable.html 2 Notamment EDF. s’est engagée à promouvoir. De ce fait. © La Découverte .221 . mais aussi le caractère construit de l’intérêt comme mobile principal de l’action. L’entreprise providence : quelle solidarité ? Les notions d’éthique et de responsabilité sociale largement publicisées sont fortement imbriquées dans les discours managériaux des différents groupes du secteur de l’énergie que nous avons étudiés 2. permet de souligner le rapport. l’application de valeurs fondamentales en matière de droits de l’homme. du travail. EADS a entrepris de mettre en lumière sa pratique responsable des affaires.

Opportunité et responsabilité – Comment aider les PME à intégrer les questions sociales et environnementales dans leurs activités..Ainsi que le rappelle un rapport récent. La libre initiative des entreprises était déjà un point sur lequel insistait la commission européenne dans le livre vert qu’elle a consacré à ce sujet.Champ d’application de l’accord Le présent accord s’applique aux sociétés dans lesquelles le Groupe EDF exerce directement le contrôle. 7. 7 Accord sur la responsabilité sociale du Groupe EDF. 6 Suez.189. © La Découverte .info . Accord sur la responsabilité sociale du Groupe EDF. introduit par Günter Verheugen.. <http://ec.com/fichiers/ fckeditor/File/RH/PDF_RSE_Fr. Günter Verheugen insiste sur le caractère volontaire des initiatives des firmes : « La commission. écrit-il. Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises.. Les sociétés du groupe s’engagent à respecter strictement les lois nationales et locales ainsi que les autres accords collectifs. p. À l’inverse.62. tout particulièrement lorsque ceux-ci comportent des obligations plus étendues que celles du présent accord.cairn. Ces dernières entendent convaincre qu’elles peuvent assumer le rôle d’une harmonisation sociale dans le périmètre économique sous leur contrôle. p. Relations du travail et mutations industrielles.62.189. ce terme « a été initialement créé par et pour les grandes entreprises » 4. détermine les frontières au sein desquelles les entreprises maisons-mères décident d’exercer leur fonction modératrice. lorsqu’une nouvelle société entre dans ce périmètre.edf. possibilité est offerte aux parties prenantes concernées localement de rejoindre l’accord si elles le désirent. de direction ou de surveillance.28/05/2013 16h06. Livre vert.pdf>. ou dispose de la majorité des voix attachées aux parts émises. <http://groupe.81. montre sa détermination à ne pas encombrer les entreprises de nouvelles obligations et charges administratives.28/05/2013 16h06.pdf>. Lorsqu’une modification de l’actionnariat ou du pacte d’actionnaire du groupe EDF a pour effet de faire sortir une société du périmètre ainsi défini.info .eu/enterprise/csr/documents/eg_report_and_key_messages/fr_key_messages. Commission européenne.html> 4 Groupe d’experts européens sur la responsabilité sociale des entreprises et les petites et moyennes entreprises.europa. vice-président de la Commission européenne 3. <http://ec. « Dynamique sociale du groupe Suez » – Volet « Engagement pour la promotion de l’égalité et de la diversité dans l’entreprise » Accord de groupe en date du 3 juillet 2007. Dans les sociétés où EDF est présente de façon significative sans exercer le contrôle direct. c’est-à-dire les sociétés dans lesquelles EDF détient la majorité du capital.81. les signataires pourront faire jouer la clause de négociation d’un avenant prévue au IX. l’accord cesse d’y être applicable..221 . © La Découverte Document téléchargé depuis www. 44 2nd . Direction générale de l’emploi.europa.europa. ou encore nomme plus de la moitié des membres des organes d’administration. 24 janvier 2005.221 . « I . juillet 2001.eu/enterprise/csr/documents/eg_report_and_key_messages/fr_key_messages.eu/employment_social/publications/2001/ke3701590_fr. 4. » <http://ec. » 7 3 Dans l’avant-propos du rapport Opportunité et responsabilité – Comment aider les PME à intégrer les questions sociales et environnementales dans leurs activités. Si cela devait nécessiter une modification de l’accord. les signataires s’engagent à promouvoir le présent accord pour en faire reprendre et appliquer au mieux les dispositions. 5 EDF. 2009 sem 04 Document téléchargé depuis www.pdf>.cairn. Le champ d’application des accords RSE négociés (c’est le cas d’EDF 5 et de Suez 6) ou non (c’est le cas de Total) avec les syndicats.

Cette externalisation contribue à soustraire massivement les salariés aux conventions collectives et aux réglementations du travail les plus avantageuses. l’encouragement à la RSE reflète la nécessité de défendre des valeurs communes et d’accroître le sens de la solidarité et de la cohésion. par les entreprises. 2009 sem 04 45 Document téléchargé depuis www. juillet 2001.221 . La naturalisation des contraintes économiques. ONU. reconnue par différentes organisations internationales (OIT. p. 9 Les entreprises ont un comportement socialement responsable lorsqu’elles vont au-delà des exigences légales minimales et des obligations imposées par les conventions pour répondre à des besoins sociétaux. Direction générale de l’emploi. Face aux contestations montantes. la RSE est devenue un concept de plus en plus important tant dans le monde que dans l’Union européenne et s’inscrit dans le débat sur la mondialisation. Commission européenne.81. 2nd . Dans les pays développés.189.cairn.62. © La Découverte . l’entreprise providence entend redéfinir les bases d’un compromis particulier dont l’éthique et la responsabilité sociale de l’entreprise sont la clef de voûte : le moindre poids des dispositions réglementaires 8 Une définition plus brève et plus ancienne est donnée dans le livre vert de la Commission européenne Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises.europa. Relations du travail et mutations industrielles.81.189. La RSE permet aux entreprises. n’apparaissent toutefois pas à n’importe quel moment. CCE).. 9 Com (2001) 366. Il est essentiel de rappeler ce contexte de fragmentation tendancielle du salariat pour resituer les engagements des entreprises éthiques et responsables à aller au-delà de la loi. OCDE.eu/employment_ social/publications/2001/ke3701590_fr. la compétitivité et le développement durable.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 L’espace économique international constitué du réseau de filiales devient non seulement l’espace d’application des différents articles des accords RSE mais aussi des normes et des valeurs.62. ne s’appliquent désormais qu’à un nombre restreint de salariés.info . point sur lequel insiste la CCE qui la définit de la façon suivante dans un texte publié en 2006 8 : Les chartes et les accords RSE. Cette notion. qui justifie l’affaiblissement des protections légales au travers d’un « assouplissement » du droit du travail..html>. comprend des engagements sociaux et environnementaux qui vont au-delà des obligations légales. n’est pas remise en cause par les solidarités volontaires des firmes.. Ces protections sociales attachées aux grandes entreprises.28/05/2013 16h06.221 . la précarisation du travail est l’une des conséquences de l’externalisation des emplois organisée à grande échelle par les entreprises.cairn. de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes. À ce titre. Cette tendance lourde témoigne d’une montée non négligeable des interventions directes et volontaires des entreprises privées. Au contraire.info . sociales et environnementales en coopération avec leurs partenaires.. quelle que soit leur taille. 2006]. Livre vert. © La Découverte « La responsabilité sociale des entreprises (RSE) est un concept qui désigne l’intégration volontaire. » [CCE. Document téléchargé depuis www.28/05/2013 16h06. <http://ec. de contribuer à concilier les ambitions économiques. 5 et 8. En Europe. dans le cadre du compromis fordiste garanti par l’État-providence.

relève d’initiatives volontaires diverses qui vont de la philanthropie (France Telecom. l’adhésion des salariés aux normes et aux valeurs éthiques faisant partie intégrante du dispositif. Une sorte de combinatoire entre l’État-providence et l’entreprise providence serait ainsi préconisée.francetelecom...62. © La Découverte . 42. les États y sont fragiles et la législation du travail peu développée. EDF.81. Dès lors. Ces questions font l’objet d’une attention toute particulière de l’OIT : « Analyse de la relation entre les initiatives privées volontaires et la réglementation publique. par exemple. les accords RSE sont indissociables des valeurs éthiques consignées dans les chartes et autres codes déontologiques. 2006].189. Accord de responsabilité sociale du Groupe.221 .62. La part de ce qui revient à l’un ou à l’autre. la situation est différente mais néanmoins problématique.221 . c’est-à-dire le poids de la régulation publique ou privée n’est toutefois pas encore établi. Mais. serait compensé par des initiatives plus souples et tout aussi efficaces. il est certain que les initiatives de l’entreprise providence peuvent parfois correspondre à des avancées sociales. La solidarité mise en œuvre par les entreprises ne peut établir sa légitimité ni sur la démonstration de son efficacité. Cette adhésion.. Il est probable qu’il dépendra beaucoup des rapports de forces et des débats à venir. 1. 2009 sem 04 Document téléchargé depuis www. faiblement instituée. Document téléchargé depuis www. En effet. Elle doit donc mobiliser d’autres ressources. Étant donné que la mise en œuvre de normes internationales du travail ratifiées et l’application de la loi incombent au premier chef aux gouvernements.3.cairn. Les directions entendent prendre en charge deux missions orientées l’une vers l’externe. II – Normes universelles.com/fr_FR/groupe Chapitre « Créer des liens de solidarité » p.info .cairn. qu’elle est la relation entre les réglementations et inspections publiques et le phénomène grandissant de l’évaluation privée et de l’audit social » [BIT. 46 2nd .générales dont elle affirme qu’elles grèvent sa compétitivité économique. les effets sur la cohérence des politiques sociales à l’échelle nationale et les progrès de la démocratie restent eux. La solidarité privée défendue par l’entreprise providence.28/05/2013 16h06. très incertains. Article 1 Le respect des droits humains. et l’autre vers l’interne. toujours suggérée. ni sur son ancrage démocratique. © La Découverte Dans les pays en voie de développement. L’éthique d’entreprise : quel système normatif ? Comme nous l’avons souligné..189. 10 11 www.81.28/05/2013 16h06. Il est donc difficile de repérer un nouveau modèle de régulation derrière les affirmations de principe sur le rôle normatif des firmes dans le cadre de la mondialisation de leurs activités. entend asseoir l’édifice normatif de l’entreprise providence en lui fournissant une base sociale dont elle a besoin pour légitimer et développer ses initiatives solidaires envers la société. intègre ce type d’action dans ses déclarations de RSE 10) à des engagements concernant le respect du droit syndical (EDF intègre la liberté syndicale à son accord de RSE 11).info .

Il s’engage à respecter et à faire respecter.cairn..189. ou d’accord RSE d’EDF par exemple. Ce ne sont pas seulement les aspects contradictoires des chartes et autres engagements à l’égard des réalités de terrain qui choquent. Cette ligne interprétative est d’ailleurs assez partagée par les salariés [Salmon. EDF met en avant le sentiment d’une nécessité de construire des repères 12 Les entretiens réalisés dans ces trois entreprises l’indiquent assez nettement. les conventions fondamentales de l’OIT. 2009 sem 04 47 Document téléchargé depuis www.Aux principes de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 .221 . Cette perception est confortée par l’aspect publicitaire que revêtent souvent les chartes éthiques : des coffrets luxueux.info . Il est tentant de n’y voir qu’un enjeu de communication. En ce qui concerne les autres entreprises mentionnées plus haut.. ces textes font souvent référence aux droits de l’homme ou à d’autres principes de nature universelle. © La Découverte .info . les entretiens sont en cours de réalisation.189. dans toutes les sociétés où il exerce le contrôle. c’est aussi la dimension abstraite des documents.62. » La démarche éthique de l’entreprise EDF devenue récemment un groupe international comporte les mêmes traits généraux que ceux des autres firmes.81. mais aussi par les syndicalistes interviewés dans le cadre de la recherche « Éthique et luttes sociales » que nous avons menée dans le secteur des industries électriques et gazières.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 Le nouveau discours managérial affirme effectivement une dimension éthique.28/05/2013 16h06. © La Découverte Document téléchargé depuis www. De ce point de vue.cairn. Qu’ils prennent la forme de charte éthique comme chez Total. cette fois-ci interne aux entreprises. en ce moulant sur les discours convenus des chartes et des codes publiés actuellement par les grandes entreprises. 2007].62. la Déclaration sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes de 1967.81.. Les raisons invoquées pour lancer ce type de démarches ne diffèrent pas non plus des autres entreprises. Il réaffirme son adhésion aux dix principes du Pacte mondial (Global Compact) des Nations-unies de juillet 2000 (10e principe adopté en juin 2004). pour un contenu souvent déconnecté des enjeux concrets des salariés dans un contexte pourtant riche en mutations. manquent les préoccupations des salariés et des syndicalistes. Charte éthique du groupe Total : « D’une manière générale Total adhère : . ainsi que la Déclaration sur les droits de l’enfant de 1959. Les conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) Le Groupe EDF fait siens les engagements internationaux de protection et de défense des droits humains des Nations-unies : la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. les textes diffusés par EDF.Aux principes de l’Organisation internationale du travail -Aux principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales » Accord de responsabilité sociale du groupe EDF : « II – Normes universelles Article 1 Le respect des droits humains. 2nd .28/05/2013 16h06.221 . la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et la Société hydroélectrique du Midi (SHEM) 12..

cairn. » Source : www. La banque affirme donc clairement s’être dotée de règles de conduite « répondant aux meilleurs standards de la profession ». de concurrence accrue sur le marché international.socgen. Elle vise à fournir aux salariés des normes d’action qui doivent inspirer leurs comportements et préserver l’entreprise des « risques éthiques » que les directions associent à la pression des marchés et de la concurrence : comme par exemple les risques de fraude ou de corruption mais aussi de « dissensus interne ».81. ce document est diffusé en interne mais également en externe auprès d’un large public via internet 13. La Société générale a. Les changements ramassés sur une période plus courte bouleversent les pratiques. La fraude historique d’un salarié soulève la question plus générale de l’efficacité de ces dispositifs. 48 2nd .62. comparable à celles communément adoptées. « L’éthique de l’entreprise » est formalisée à des fins d’accompagnement de ces mutations. ne sont pas conformes aux standards éthiques que s’impose le groupe Société générale.pdf. comme le laisse entendre la direction.221 . elle aussi. © La Découverte La mobilisation de l’éthique est justifiée par les entreprises qui argumentent que cette forme de régulation est plus adaptée que les régulations publiques pour encadrer leur activité dans un contexte de mondialisation.189.communs à l’ensemble des salariés dans un contexte de mondialisation. En effet..28/05/2013 16h06.. © La Découverte Document téléchargé depuis www.com/rse/Data/pdf/Code_conduite. 2009 sem 04 .81. les mutations sont perceptibles. en particulier quand celles-ci. Ici plus nettement qu’ailleurs. en de nombreux points. élaboré un code fixant ses principes de conduite.socgen. que le risque éthique ne relève que de cas isolés ? Ou bien la responsabilité incombe-t-elle aussi à ces outils managériaux dans un contexte de réorganisation du travail reposant sur d’autres principes que ceux consignés dans les chartes ? 13 www. Faut-il considérer.info . l’entreprise n’a pas échappé à la remise en question des formes d’articulation de l’économique et du social portées par les Trente Glorieuses. La direction revendique que ce « code de conduite » est propre à garantir une « culture déontologique  » au sein de l’entreprise. Intégré aux politiques de responsabilité sociale de l’entreprise. la démarche de la Société générale qui est. En témoigne.com:rse:#la-déontologie Document téléchargé depuis www..cairn.62. Elle serait en mesure de préserver le groupe de comportements susceptibles d’entacher sa réputation y compris dans le cas où les législations plus permissives qu’en France les toléreraient : « Ces règles vont au-delà de la stricte application des dispositions légales et réglementaires en vigueur.28/05/2013 16h06. Son efficacité présuppose toutefois que les salariés intègrent effectivement le système normatif institué par les directions.info .. dans certains pays. Ces démarches ne concernent pas uniquement les IEG. Tandis que d’autres entreprises les ont subis de manière plus progressive.189.221 .

Moins de temps et d’espace pour des rapports interpersonnels échappant à la rationalisation des échanges et des communications.28/05/2013 16h06. –– Les relations sociales entre collègues et avec la hiérarchie sont de plus en plus organisées et soumises à des règles formelles dans une organisation où l’on ne se connaît plus personnellement et où il est difficile de se « suivre » compte tenu de la fréquence des changements de poste et des contextes de travail. permettant de comprendre et d’analyser ces « données froides ».1. mais elle pouvait être contournée plus facilement par les réseaux informels lorsqu’ils existaient. Ce qui pouvait être réglé par des contacts informels passe désormais nécessairement par la bureaucratie. au point que les temps de «  coordination autonome  » se trouvent amoindris  : il y a de moins en moins de place pour les échanges entre salariés non réglés par l’entreprise. voire d’affinités. –– Le turnover est tel que les équipes se retrouvent dans une situation dans laquelle il est difficile de construire et de stabiliser une ambiance de travail. La reconnaissance par les pairs se trouve affaiblie. Dans certaines situations. un bien qui s’économise ? Les directions ont effectivement tendance à dénier les effets de leurs choix d’organisation sur la démoralisation des salariés.info . Particulièrement lorsque les salariés ont à effectuer des tâches dangereuses et anxiogènes (par exemple : une réparation dans une centrale nucléaire où deux techniciens en « combinaison blanche » de protection 2nd .221 .189.. on voit bien que l’ambiance et le bien-être au travail reposent beaucoup sur le management des directeurs régionaux... cela pose un véritable problème de confiance et de sécurité dans le travail. © La Découverte .62. –– La pression sur la charge de travail est croissante.81. © La Découverte Document téléchargé depuis www. que par les capacités de management de la hiérarchie sur lesquelles reposera en grande partie la cohésion sociale puisque les collectifs eux-mêmes auront de moins en moins les moyens de s’auto réguler. 2.221 . ces mutations qui touchent l’organisation du travail ont des conséquences sur les rapports sociaux internes aux entreprises et sur l’éthique professionnelle. Elle a peut-être toujours existé. l’organisation des réseaux sociaux qui auparavant pouvaient se construire sur la base d’habitudes de travail en commun. L’économie des échanges Ces évolutions se manifestent sous plusieurs formes. Avec un primat des critères de résultats élaborés par le management mais souvent coupés de l’historique vivant. À la CNR.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 2. 2009 sem 04 49 Document téléchargé depuis www.189.cairn. c’est-à-dire par une transmission écrite de chef de service à chef de service. Celle-ci passera moins par la cohésion du groupe acquise au fil du temps et des ajustements individuel et collectif.cairn.. Or. –– La reconnaissance ou la « réputation » au travail va passer de plus en plus par une fiche d’évaluation. L’éthique. On parle d’ailleurs de « baronnie » et de « système féodal » pour mettre en avant ce poids de la hiérarchie sur le climat de travail. Cette rationalisation se traduit par une multiplication des réunions formelles.28/05/2013 16h06.info .81.62.

« On nous met 5 heures au téléphone et ensuite on nous demande de revenir se remettre au téléphone parce qu’ils n’ont pas le chiffre d’efficacité qu’ils doivent retranscrire au niveau national. En fait on est assez tributaires d’un chiffre [. mais aussi surveiller le niveau d’oxygène disponible de leur collègue). même si c’est à un degré moindre que dans d’autres entreprises.189. Cela signifie que la manière de concevoir la coopération entre les services a changé en quelques années : les uns achètent désormais aux autres leurs prestations.62.189. il m’est déjà arrivé une fois.. l’économie de la relation directe avec le client. où j’avais un client en ligne qui avait un gros souci. Le risque. il devienne tentant d’économiser le travail de l’autre.cairn. » Un représentant syndical. Comme l’exprime un agent d’exécution.info . La pénétration des logiques marchandes modifie non pas seulement le sens du travail mais aussi le sens de l’homme au travail : il a avant tout un coût qui doit faire l’objet d’une mesure et d’une économie draconienne. Les salariés peuvent ainsi tendre à se désolidariser en exigeant des autres. d’une organisation marchande des relations entre les services et d’autre part.info .2.28/05/2013 16h06. © La Découverte . modifie en profondeur la signification éthique du rapport au client.. Le marché dans l’entreprise Le marché a pénétré le cœur des entreprises.81. et munis de bouteilles d’oxygène..62. « C’est vrai qu’il y a un calcul qui fait qu’aujourd’hui on regarde ce que rapporte un commercial en fonction de ce qu’il coûte aussi. mais du plaisir humain. EDF. Ce phénomène n’épargne ni la CNR. 50 2nd . Si la rationalisation taylorienne pouvait tenter de justifier l’hétéronomie du travail mécanisé en se prévalant d’une économie de la peine humaine. considérés comme des prestataires de services.. ni la SHEM. enfin il y a un ratio. la rationalisation marchande ne peut plus s’abriter derrière cette justification lorsqu’elle s’applique désormais aux échanges et aux relations humaines : en effet. elle économise non plus du labeur et de l’effort.cairn. © La Découverte Document téléchargé depuis www. a été particulièrement touchée et dans un laps de temps excessivement court.contre les radiations. De plus. d’une organisation bureaucratique et rationalisée des échanges qui la redouble. ce qui induit des liens contractuels mais aussi des liens de concurrence. Elle a subi de plein fouet l’introduction de l’idéologie « du marché régulateur des rapports sociaux » appliquée aux relations dans l’entreprise.221 . doivent à la fois réparer la panne. Ces quelques points ne sont pas exhaustifs.. c’est que pour atteindre ses propres objectifs et le niveau de résultat fixé par la hiérarchie. réalisée dans le cadre de la mise en place des centres d’appels téléphoniques. Ils sont mentionnés pour souligner les enjeux de l’éthique d’entreprise dans ce contexte de dérégulation des collectifs de travail au profit d’une part.221 .28/05/2013 16h06. Ce que l’on voit particulièrement dans la relation commerciale qui elle aussi évolue. On assiste ainsi tendanciellement à une crise des collectifs de travail. 2.] Donc je pense que ça. donc je m’étais mis en retrait pour pouvoir répondre à ce client et on m’a dit “Tu t’en fous. qu’ils répondent toujours plus vite à la commande et au moindre coût..81. ce n’est pas trop respecter les gens. 2009 sem 04 Document téléchargé depuis www.

on leur proposait d’être mensualisés et domiciliés et pour ce faire on nous donnait de l’argent. Ces changements structurels s’accompagnent de nouvelles règles de fonctionnement et de nouvelles contraintes.62. Ces nouvelles règles visent à pallier la dépersonnalisation des rapports entre les salariés qui.. © La Découverte Document téléchargé depuis www.cairn.] aujourd’hui il faut laisser des traces pour dire que ça puisse être quantifié. quoi !” » (Un agent d’exécution tertiaire).. Mais ça ne lui rend pas service. En s’émancipant du cadre de la relation.. on verra ça plus tard. on vous donne 10 F”.cairn. nous sommes leurs prestataires.189. alors qu’avant c’était pas fait [. il y a une notion de budget et une notion de coût.info .] Ils ont vu que c’était vraiment nécessaire de créer cette petite unité qui est pour les trois centres et pour les autres unités [..] avec un objectif de considérer les autres unités comme si c’était des clients.] Nous sommes des prestataires. 2009 sem 04 51 Document téléchargé depuis www.] Aujourd’hui.. quand j’étais agent.28/05/2013 16h06.. “À chaque fois que vous faites une domiciliation chez un client.62. que l’acte qu’on a fait soit quantifié demain par la hiérarchie. il y a eu des restructurations. On n’est plus dans le service public ici.. © La Découverte .. » (Un agent d’exécution tertiaire). compte tenu des mouvements de personnels et des changements structurels. On est dans un autre domaine.info .81.. Ces logiques qui infléchissent les relations des salariés vers des formes plus contractuelles imposent aussi de nouvelles procédures. » (Un agent d’exécution tertiaire). voilà ! Ça se traduit sur un délai de prestation comme si on était une entreprise..189. enfin on leur fournit une prestation à eux aussi. la reconnaissance se fixe sur un chiffre d’efficacité (90  % de réponses téléphoniques satisfaites) atteignable dès lors que l’on a effectivement dépersonnalisé le rapport au client pour optimiser le temps des contacts clients afin d’en augmenter le nombre. La parole et l’échange deviennent un pur effort pour une fin hétéronome : un chiffre abstrait. il voyait quelqu’un en bleu. On responsabilisait ce geste. Aujourd’hui on va couper encore ça. en même temps qu’ils infléchissent le type d’évaluation du travail parfois couplé à des incitations financières : « On devait proposer des produits aux clients. point. ne 2nd .221 . on arrivait chez un client. bon je pense que la direction du centre et la direction EDF Gaz de France ont mis assez de poids pour qu’il n’y ait plus de changement. comme pour l’installation informatique. « Donc. et les gens nous posaient des questions.. [.. ça réduit les coûts.81..28/05/2013 16h06. [. est aussi une manière de déresponsabiliser la pratique commerciale : «  Moi. et aujourd’hui. Cette perte de la substance du travail commercial vidé de son contenu relationnel dans la mesure où il se mécanise.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 tu te remets au téléphone.. voilà. enfin beaucoup de choses. plus ça va. [. La perte de la substance du travail est étroitement liée à la rationalisation de la relation qui économise le temps de l’échange humain pour ne laisser subsister que la satisfaction du résultat comptable. plus on veut réduire les coûts tout en imaginant que ça va rendre service au client. il voyait un agent EDF.221 . » (Un agent d’exécution tertiaire).

ils ont fait partir un maximum de personnes qui étaient des anciens.. © La Découverte . ils n’ont plus ces gens-là. Ce n’est toutefois qu’un aspect du débat. agents de maîtrise.221 . Ces changements sont significatifs des mutations concrètes de l’univers du travail. avant dans le service où j’étais. ça ne va plus à un moment donné. ils les ont fait partir. où vous me les mettez” Donc il faut faire attention à ce qu’ils nous disent en même temps “donnez-moi un détail qui dit que c’est à moi ou donnezmoi une preuve”.. tout est structuré. En effet. comment on l’a cassé ? Déjà par un renouvellement.info . quand on dit “bah voilà. c’est-à-dire leur connaissance soit elle est partie en retraite. Donc.81. il n’y a plus d’échanges. ça craque.28/05/2013 16h06.221 . c’est gentil” [. « Il y a des notes.28/05/2013 16h06.. il n’y a plus de vie sociale.. attention faut pas faire ceci”. la nouvelle finalité du travail est référée à une évolution de la vie sociale et des rapports de travail tout aussi problématique pour les salariés. de tout. s’accordent à dater cette rupture à la charnière des années 2000. Faut bien que les choses soient bien. on connaissait untel ou untel et aujourd’hui il n’y a plus personne. des machines ou des matricules. Donc.. c’était un coût fixe. écoutez celle-là je vous la donne”. © La Découverte Document téléchargé depuis www. “tout est. Voilà. c’est bien. Je ne sais pas.se connaissent plus et ne peuvent donc plus s’appuyer sur des relations de confiance instaurées dans la durée. » (Un agent de maîtrise tertiaire). Avant il y avait un coup de téléphone “Oui. Ainsi que l’explique un agent d’exécution tertiaire : « Cette vie sociale a disparu au détriment.189.. 2009 sem 04 Document téléchargé depuis www. Les salariés d’EDF qu’ils soient agents d’exécution. Les entretiens réalisés chez EDF témoignent effectivement de l’accroissement considérable de règles d’action et de procédures de contrôle qui se multiplient à mesure de la rationalisation des échanges dans l’entreprise. on a fait en sorte de casser la vie sociale d’entreprise et la vie sociale des agents dans l’entreprise. Et donc quand on n’a pas de trace qui fournit la dépense. maintenant il en reste un minimum et il y a que des jeunes qui n’ont pas du tout cet état d’esprit parce que déjà à l’école 52 2nd . en faisant partir toutes les vagues de préretraites qu’il y a pu avoir à l’époque.cairn.189.62.81. dans tout il faut quand même un minimum d’humanité. ce n’est même pas au détriment.] Le coût doit être réparti sur tous ces services-là. Il n’y a plus de discours. elle a postulé ailleurs. il dit “Mais attendez ! Moi je ne comprends pas pourquoi vous me donnez telle somme dans les dépenses. Donc si on n’a pas une trace qui dit que ça. cadres. » (Un agent d’exécution tertiaire). comment je pourrais vous expliquer ça plus simplement : dans un intérêt d’entreprise. sinon on devient des robots.cairn. qu’il y ait trace des choses qu’on fait. soit elle a été mutée. On est là pour travailler parce que c’est le prix de l’entreprise et ça j’en suis conscient. Cette « disparition » de la vie sociale et de la vie morale est si récente qu’elle paraît le fruit d’une construction volontaire et orchestrée.info . La rentabilité financière mise en avant par l’entreprise est contestée par les agents au nom des finalités de service public. On est individualiste voilà. je suis en relation avec eux.62. (…) Je ne sais pas. « Moralement. Le contrôleur de gestion qui suit ou le chargé financier. Nombreux sont ceux qui le vivent comme un arrachement. de quantifier les faits. qui avaient un état d’esprit. ça leur appartient… Donc il y a cette notion de traçabilité.

ainsi que le souligne Durkheim. Règles morales ou règles techniques ? Émile Durkheim s’interrogeant sur les caractères distinctifs du fait moral apporte sur ce point des éléments de compréhension. Elle ne permet pas de distinguer les règles techniques des règles morales. ils se bouffent entre eux. p.. p. 14 15 Ibid. 62. Ainsi que le conclut le sociologue. il est prévisible. Quel que soit le système moral. ils ont faim d’argent et faim de pouvoir. Mais elles s’inscrivent dans un mouvement plus général. règles techniques. Il se présente comme une suite logique. 61. Les normes éthiques nouvellement produites visent à atténuer la guerre de chacun contre chacun. les règles techniques. qui commence à se développer. Cette définition manque toutefois de précision.. En ce qui concerne la règle technique. flétri en temps ordinaire. 14 » Ainsi peut on comprendre que : « (…) l’homicide. citation précédente) Ce que décrivent les salariés est bel est bien une avancée du cosmos capitaliste. Le raisonnement de Durkheim relatif à la détermination du fait moral peut être synthétisé en partie de la façon suivante. il y a commune mesure entre la transgression et son effet. » [Durkheim. 1996.189. (Idem.3. elles aussi. En effet. mettant en évidence l’origine sociale de la règle morale : « La sanction est une conséquence de l’acte qui ne résulte pas du contenu de l’acte.28/05/2013 16h06. (…) c’est de jeunes loups. L’effet de la transgression n’est pas en rapport immédiat avec l’acte qui l’a causée. Elle apparaît comme le fruit d’une décision de la direction. la contractualisation des rapports de travail appelle un surcroît de bureaucratie afin d’assurer la traçabilité des transactions et des échanges.cairn.. Ibid. 2nd . En ce sens. Dans les deux cas. On ne peut donc pas se baser sur l’analyse de l’acte de transgression pour prévoir la sanction.28/05/2013 16h06. p. Celui-ci découle mécaniquement de l’acte lui-même.221 . « prescrivent à l’agent comment il doit se conduire dans des circonstances déterminées. ils ne font peut-être pas ce genre de choses. Ce cosmos leur semble construit et du coup contingent.81.81..Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 ou dans les études qu’ils font. règles éthiques quelle est la signification de cet ensemble de règles qui pèsent de plus en plus sur les salariés ? Document téléchargé depuis www.62.cairn. » Un agent d’exécution tertiaire.info . © La Découverte Document téléchargé depuis www. la violation de la règle a des effets plus ou moins fâcheux. ces conséquences ne sont pas du même ordre. mais de ce que l’acte n’est pas conforme à une règle préétablie.189. Mais. Procédures. 2009 sem 04 53 . c’est tout ce qui les intéresse. En effet..62. Et voilà.info . ne l’est pas en temps de guerre parce qu’il n’y a pas alors de précepte qui l’interdise 15 ». 50].. La règle morale est très différente. © La Découverte 2. Au lieu des formes de coopération traditionnelle. il apparaît tout d’abord comme un ensemble de règles de conduite.221 . on assiste à une multiplication des règles et des procédures.

Mais sans une base éthique minimale. Pourquoi se soumet-on aux règles morales si la sanction matérielle n’est pas le principal ressort de l’obéissance ? Pour Durkheim. La production nucléaire. Deux éléments méritent d’être soulignés : d’une part. Ce qui signifie qu’une morale commune ne peut s’établir sur la base d’une collectivité éclatée. C’est la production marchande.221 . 1998.. Ainsi d’ailleurs que le résume Célestin Bouglé : « La morale commence là où commence l’attachement à un groupe.info . 529]. En considérant que la peine n’est autre chose que la conséquence mécanique de l’acte.62. les règles morales sont distinctes des règles techniques. Et celui qui voudrait voir dans la faillite. Cette médiation par l’argent risque d’inciter les directions à multiplier les procédures et les règles techniques dès lors que l’éthique ne peut pas émaner de rapports sociaux vivants et autonomes.28/05/2013 16h06. la sanction morale de la violation de l’éthique économique. Conclusion La situation des entreprises que nous avons examinées a une portée plus générale. les inquiétudes sont souvent explicites chez les salariés et ce. c’est justement l’éclatement des collectifs de travail qui est en jeu dans la nouvelle organisation du travail.221 . Cette distinction est le socle de la critique durkheimienne à l’encontre de la morale utilitariste. » [Durkheim. celle de Spencer notamment. menée systématiquement pour le profit.cairn. ou la réussite comme la récompense morale de la probité aurait tort aux yeux de Durkheim. de la multiplicité et de la vivacité des relations qui s’y développent. 1931]. © La Découverte . C’est du collectif. » [Bouglé. Or.De par cette origine sociale. © La Découverte Document téléchargé depuis www. du temps pour l’affection et pour les conflits que peut émerger un désir de se projeter dans un système moral en tant qu’expression d’une vie collective dont il serait aussi le symbole. Comme Durkheim le soulignait à propos de la célébration des rites dont il stipule que leur efficacité physique est « le produit d’une interprétation » des fidèles « qui dissimulerait leur raison d’être essentielle : c’est parce qu’ils servent à refaire moralement les individus et les groupes qu’ils passent pour avoir une action sur les choses.81. les nouvelles orientations managériales axées sur des finalités marchandes et. ne pouvant pas être traitée à la manière d’une « fabrique d’épingles ».28/05/2013 16h06.189. 2009 sem 04 Document téléchargé depuis www. Les valeurs en soi n’auraient donc qu’une très faible puissance à cimenter un groupe qui ne serait pas déjà constitué. Ce qui signifie aussi que la fin matérielle qui peut résulter de l’application de la règle est seconde par rapport au véritable objet de la morale : l’attachement au groupe. l’adhésion à la morale est étroitement liée aux processus d’intégration au collectif. plus précisément. à la suite de Simmel [1987]. leurs statuts ou leur ancienneté. sur la performance 54 2nd . » [Godelier.. p.info . les salariés des IEG n’étant pas les seuls à être confrontés à ce processus d’économisation des relations sociales vivantes concurrencées par l’institution de rapports impersonnels et abstraits que tisse l’argent. le moraliste utilitariste n’échappe pas à cette confusion. 2000].cairn. Elle est incontournable dans le secteur de l’énergie.81.62. « ce n’est pas la circulation marchande en général qui détruit les anciens rapports communautaires de production ou de vie sociale. jusqu’où celles-ci obligent-elles ? Cette question s’est posée avec éclat à la Société générale. Comme le souligne Maurice Godelier. quelles que soient leurs fonctions.189...

28/05/2013 16h06.189.].. professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi – Site web : <http://www.uquebec. de (1991).221 .. L’entreprise et l’éthique.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html>. Bouglé B. Le coût de l’excellence.info .. Comme le souligne Weber.189. qu’ils présentent comme un ensemble de valeurs non décrétées et acquises progressivement. Pacifisme – Féminisme – Coopération.28/05/2013 16h06. il oppose ce qui est encore couramment appelé « l’éthique de service public ». J. s’y adapter » [Weber.. « Le fabricant qui agirait continuellement à l’encontre de ces règles serait éliminé de la scène économique tout aussi infailliblement que serait jeté à la rue l’ouvrier qui ne pourrait. Bibliographie Aron R. Dans la mesure où l’individu est impliqué dans les rapports de l’économie de marché. Cette référence non écrite encadrait et normait les actions collectives et individuelles sous l’effet d’une contrainte faite d’obligation et de désir entremêlés.62. Les étapes de la pensée sociologique..Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 financière.uqac. La question du respect des règles reste entière y compris d’ailleurs dans le cas où le cosmos économique semble pouvoir faire l’économie des normes éthiques. Paris.81. (1931). cit. Ballet. Gaulejac V. il est généralement défendu que l’édiction de la charte éthique ne se sera pas suffisante pour endiguer cette érosion de l’éthique au travail. 51]. » [Weber. ou ne voudrait. op. F. (1967).cairn. il laisse dans l’ombre la signification des « règles d’action capitalistes » sur lesquelles semble pourtant reposer la reproduction du système. Éditions Gallimard. 1964 (1967).62.cairn. 2009 sem 04 55 . il est contraint à se conformer aux règles d’action capitalistes. Paris. cela ne signifie pourtant pas l’absence de normes contraignantes. D’autre part. « Chacun trouve aujourd’hui en naissant l’économie capitaliste établie comme un immense cosmos. sont perçues comme des éléments corrosifs des racines de l’éthique professionnelle. Éditions du Seuil. en témoigne le propos de cet agent d’une centrale : « Disons qu’on camoufle pour rentrer dans les critères et dans les normes… ». 2nd . p. © La Découverte Weber pense ainsi la substitution pure et simple des règles morales par des règles d’action capables de déterminer mécaniquement les conduites en référence à des sanctions analytiquement prévisibles au regard des actes qui en seraient les causes directes.info .81. un habitacle dans lequel il doit vivre et auquel il ne peut rien changer – du moins en tant qu’individu. © La Découverte Document téléchargé depuis www. Bry. Pourtant si Weber explicite la signification de l’appareillage technique et scientifique du capitalisme moderne orienté rationnellement vers l’accroissement du gain comme finalité en soi. Car.. Et surtout la question de savoir si l’intérêt ou la sanction matérielle peuvent à eux seuls entraîner les individus à respecter ces règles ? Cette question n’est pas tranchée pour certains salariés. Aubert N. coll. Éditions du Seuil. Document téléchargé depuis www.221 . À cela. Paris. De la sociologie à l’action sociale. de (2001). «  Les Classiques des sciences sociales  » fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay.

© La Découverte Document téléchargé depuis www. corrigée. Préface du rapport Opportunité et responsabilité – Comment aider les PME à intégrer les questions sociales et environnementales dans leurs activités. (2005). (1986). M. CNRS Éditions. coll. Paris. (1956).-Y. Hirschman A.) (1996). Éditions La Découverte. Hirshleifer J.62. (1984).81. American Economic Review. Paris.189. The Expanding Domain of Economics. George Allen and Unwin. Sociologie et philosophie.. Siegfried A. Verheugen G. (dir. (1977). (1996). <http://ec.. Salmon A. 53-68. (1990). Suivi de Les sectes protestantes et l’esprit du capitalisme. O. Paris. Paris. Salmon A. enjeux.info . London. « Quadrige ». (1999). Economic Commentaries. Mercier S. Éditions de Minuit. Sapere 2000 Edizioni. Salmon A. « Quadrige ». 1967). L’éthique dans les entreprises. Librairie Armand Colin. Paris. (1964). Éditions La Découverte/Syros. Éditions Plon. Simmel G. Philosophie de l’argent. Document téléchargé depuis www.81. Paris. p. (1980). préface de Enzo Mingione.. (1981). Hirschman A. Quairel-Lanoizelée F. O.info . Steiner P.. London.. 2005. Responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise. Éditions du Seuil.62. 2007. (dir. « What Does the Economist Economize ? ». p. Paris. (2002).Capron M.221 . Éthique et ordre économique. Impresa etica ? Capitalismo e produzione di valori sociali. (2000).) (2005). Godelier M. Presses universitaires de France. PUF. (1931).. PUF. « Aux sources de l’anthropologie économique ». © La Découverte Meynaud H. stratégies. La tentation éthique du capitalisme. (1970). Staples Press. Les États-Unis d’aujourd’hui. (1904-1905).pdf> Weber M. Vers une économie politique élargie. Éditions La Découverte. (2007). L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme.cairn. 147-155. coll. vol.189. Durkheim E.H. Durkheim E. (1985). religion et connaissance.eu/enterprise/csr/documents/eg_report_and_key_messages/ fr_key_messages. L’économie comme science morale et politique.. Les passions et les intérêts. (2e éd. Cinquante ans de recherches à EDF. Les sciences sociales et l’entreprise. 75.. Salmon A.cairn. Presses de l’université du Québec. B. n° 7. Les formes élémentaires de la vie religieuse.221 . Hirschman A. PUF. Librairie Droz. 56 2nd . Turcotte M-F. Paris. 2009 sem 04 . L’École durkheimienne et l’économie : sociologie. Robertson D. Paris. (1987). (2007). The gift relationship : From human blood to social policy. Roma. Paris. Interpellations de l’économique.europa. Paris. Paris. 22e éd. Socio-Anthropologie. Genève. Mythes et réalités de l’entreprise responsable – Acteurs. Éditions La découverte. 10e édition. Paris. Montréal.28/05/2013 16h06.28/05/2013 16h06. Titmuss R. (2004).

edf. © La Découverte Document téléchargé depuis www.co. www.. Direction générale de l’emploi. http://groupe. 295e session. 24 janvier 2005. Bruxelles. html EDF. 2009 sem 04 57 . « Dynamique sociale du groupe SUEZ – Volet « Engagement pour la promotion de l’égalité et de la diversité dans l’entreprise » Accord de groupe.189. www. Code de conduite.189.cairn.socgen. Commission européenne. en date du 3 juillet 2007.html ec. eu/employment_social/publications/2001/ke3701590_fr.221 . mars 2006 CCE.81. Livre vert. www. le 22/03/2006.. Conseil d’administration. Livre vert.com/fr_FR/groupe Chapitre « Créer des liens de solidarité » Document téléchargé depuis www. pdf.socgen. Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE). europa. Relations du travail et mutations industrielles.62.. EADS. © La Découverte Société générale. Faire de l’Europe un pôle d’excellence en matière de responsabilité sociale des entreprises.com/rse/Data/pdf/Code_conduite.Dossier : Les entreprises responsables de la société ?  P39 > 57 Documents cités et références de l’Internet : BIT.francetelecom. Mise en œuvre du partenariat pour la croissance et l’emploi.za/1024/fr/csr/approach/approach. Accord sur la responsabilité sociale du Groupe EDF. France Télécom.info .221 .pdf.28/05/2013 16h06..cairn.62. juillet 2001.info . Total. Charte éthique du Groupe. 2nd . CCE.com/fichiers/fckeditor/File/RH/PDF_RSE_Fr.81. www. Société générale.eads.com:rse:#la-déontologie Suez.28/05/2013 16h06.