Vous êtes sur la page 1sur 51

CHAPITRECHAPITRE 66

ATM

RéseauRéseau NumériqueNumérique àà IntégrationIntégration dede ServicesServices

ATM Réseau Réseau Numérique Numérique à à Intégration Intégration de de Services Services Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

1

ATM Réseau de cellules Principes généraux Modèle de référence Nœuds ATM ATM - WAN ATM –LANE Conclusion

Principes généraux Modèle de référence Nœuds ATM ATM - WAN ATM –LANE Conclusion PLAN PLAN Chapitre

PLANPLAN

Chapitre 6 - ATM

2

ObjectifsObjectifs

ATMATM

Supporter tout type de communication (voix, vidéo, données) sur un même réseau

Offrir le même service de bout en bout quels que soient les réseaux:

LAN , MAN , WAN.

Fonctionner à très hauts débits : Gbit/s

Garantir une qualité de service (bande passante, temps de latence, jitter, taux de perte,…) à chaque utilisateur

Utiliser les standards de couches physiques existantes : Fibres optiques, (SONET, SDH), paire torsadée

ChoixChoix pourpour lele RNISRNIS LargeLarge bandebande (B(B--ISDN)ISDN)

Transmettre les données dans des petits paquets de taille fixe, appelés cellules

(B - - ISDN) ISDN) Transmettre les données dans des petits paquets de taille fixe, appelés

Chapitre 6 - ATM

3

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

PourquoiPourquoi

??

Moins de gaspillage (paquet non vide)

Optimisation du temps d’insertion des cellules sur le support de transmission

Optimisation du délai de transmission, technique “store and foward”

RéseauRéseau ditdit «Temporel«Temporel numériquenumérique »»

Information se présente aux nœuds de commutation

Sous forme cyclique lorsqu’il s’agit de circuits

Sous forme de temps pour les paquets

SynchronisationSynchronisation entreentre l’émetteurl’émetteur etet lele nœudnœud dede commutationcommutation

Asynchrone (pas de relation entre horloges)

Plésiochrone (même rythme théorique: horloges voisines mais pas synchrones)

Synchrone (horloges ont la même fréquence)

rythme théorique: horloges voisines mais pas synchrones) Synchrone (horloges ont la même fréquence) Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

4

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

ConstruitConstruit sursur l’hypothèsel’hypothèse dede «« nonnon retransmissionretransmission »»

Perte de cellule est faible Taux d’erreurs sur FO = 10 -12 Utilisation de code correcteur d’erreurs simple (de type CRC) Si perte de cellules d’un message Alors le message retransmis dans son ensemble

LiaisonsLiaisons physiquesphysiques

Point à Point entre nœud du réseau Structure en étoile

- (Réseau ATM topologie maillée)

Nœud de réseau ATM :

ATM ⌦ topologie maillée) Nœud de réseau ATM : Commutateur ATM switch ATM brasseur ATM Chapitre

Commutateur ATM switch ATM brasseur ATM

Chapitre 6 - ATM

5

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

RoutageRoutage dede lala cellulecellule dansdans lele réseauréseau

Informations de routage mises uniquement en tête de chaque cellule Routage de proche en proche

Chaque nœud du réseau gère une table de routage

Identificateur de l’en-tête contient l’information de saut

OrientéOrienté connexionconnexion

Un circuit virtuel (CV) est établit Dynamiquement ou manuellement (permanent ou semi-permanent)

- Chaque nœud ATM du CV est identifié

connexion logique entre la source et le destinataire

- connexion mono destinataire ou multi destinataire

Le circuit virtuel est unidirectionnel

Les données d’une connexion logique suivent toujours le même chemin

virtuel est unidirectionnel Les données d’une connexion logique suivent toujours le même chemin Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

6

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

QualitéQualité dede serviceservice ((QoSQoS)) :: 44 disponiblesdisponibles dede 44 QoSQoS

L’usager stipule la QoS

Transmission à débit constant (ex: téléphone)

Transmission à débit variable (ex: vidéoconférence, transfert de document multimédia)

Transmission à débit possible (ex: surf sur le Web)

Transmission à débit non spécifié (ex: transfert de fichier)

ArchitectureArchitecture enen 33 couchescouches

Architecture Architecture en en 3 3 couches couches Couche physique Transmet le signal sur le support

Couche physique

Transmet le signal sur le support physique

Couche ATM

Achemine les cellules sur le réseau ATM

Couche AAL (ATM Adapation Layer)

En fonction du QoS, adapte le flux d’information à la structure des cellules

Chapitre 6 - ATM

7

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

TechniqueTechnique dede transmissiontransmission desdes cellulescellules sursur lele supportsupport physiquephysique

1- Interfaces de l’ATM Forum

DS3 44,736 Mbps réseau public sur des liens T3

TAXI (4B5BFibre Optique multimode) 100 Mbps dérivé de FDDI

8B10B FO 155 Mbps dérivée de FiberChannel (fibre optique multimode)

2- Interfaces de l’IUT : SDH et SONET

Développées pour supporter le multiplexage de liaisons avec des débits binaires de plusieurs centaines de Mégabit

- Fournir un ensemble unique de standard de multiplexage pour les liaisons à hauts débits

Les cellules ATM sont transportées dans une trame SONET/SDH

Normalisées sous les recommandations G707, G708 et G709 par le CCITT

dans une trame SONET/SDH Normalisées sous les recommandations G707, G708 et G709 par le CCITT Chapitre

Chapitre 6 - ATM

8

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

InterfacesInterfaces dede l’IUTl’IUT :: SDHSDH etet SONETSONET

SDH (Synchronous Digital Hierarchie )

Architecture hiérarchie dite synchrone

- Appelée STM-n (Synchronous Transfert Module)

Fonctionne de façon analogue à celle des commutateurs du réseau téléphonique

- Numérique

- basé sur une infrastructure en fibre optique

Principe

- A chaque niveau, on multiplexe un nombre plus élevé de canaux élémentaires à 64 Kbps

- Un accès de base est transporté dans une première artère de 30 accès de base, laquelle sera ensuite multiplexée avec d'autres artères semblables pour former une artère de plus gros débit, etc

- Les clients qui nécessitent de gros débits accèdent en un point du réseau hiérarchiquement.

etc - Les clients qui nécessitent de gros débits accèdent en un point du réseau hiérarchiquement.

Chapitre 6 - ATM

9

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

InterfacesInterfaces dede l’IUTl’IUT :: SDHSDH etet SONETSONET

SONET (Synchronous Optical Network)

Architecture hiérarchie appelée Appelée STS-n ((Synchronous Transport Signal ) ou OC-n (Optical Carrier)

Technique mise au point aux USA, par Bellcore

Hiérarchie diffère de celle de SDH uniquement au niveau du débit le plus bas.

Débit SONET et SDH

SONET SDH DEBIT (Mbps) OC-1 51,84 OC-3 STM-1 155,52 Mbps OC-9 STM-3 456,56 Mbps OC-12
SONET
SDH
DEBIT (Mbps)
OC-1
51,84
OC-3
STM-1
155,52 Mbps
OC-9
STM-3
456,56 Mbps
OC-12
STM-4
622,08 Mbps
OC-18
STM-6
933,12 Mbps
OC-24
STM-8
1,244 Gigabps
OC-36
STM-12
1,288 Gigabps
OC-48
STM-16
2,4888 Gigabps
OC-92
STM-32
4,976 Gigabps
OC-96
STM-66
9,953 Gigabps
Chapitre 6 - ATM

10

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

InterfacesInterfaces dede l’IUTl’IUT :: SDHSDH etet SONETSONET

Trame SDH et SONET

Dans la trame, l’accès à la cellule se fait par l'intermédiaire de pointeurs, et non plus par une lecture séquentielle de la trame

- Système appelé hiérarchique numérique synchrone

Canal SDH et SONET

Sur le canal, les bits sont transmis à intervalle très précis (rythmés par 1 horloge de référence) qui permet d’identifier (extraire ou insérer) des voies sans avoir à effectuer des opérations de multiplexage ou de démultiplexage.

Trame

SONET

de multiplexage ou de démultiplexage. Trame SONET EN-TETE Mécanisme de pointeurs qui permet d ‘accéder

EN-TETE

Mécanisme de pointeurs qui permet d ‘accéder à la cellule dans la trame

EN-TETE Mécanisme de pointeurs qui permet d ‘accéder à la cellule dans la trame Cellules
Cellules
Cellules
EN-TETE Mécanisme de pointeurs qui permet d ‘accéder à la cellule dans la trame Cellules

Chapitre 6 - ATM

11

ATMATM -- RéseauRéseau dede cellulescellules

AutresAutres interfacesinterfaces

155 Mbps UTP-5 52 Mbps UTP-3 1,5 Mbps (T1) 2 Mbps (E1) 25 Mbps (débit proposé par IBM)

155 Mbps UTP-5 52 Mbps UTP-3 1,5 Mbps (T1) 2 Mbps (E1) 25 Mbps (débit proposé

Chapitre 6 - ATM

12

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

LeLe RéseauRéseau ATMATM

Réseau ATM est un train de cellules Synchronisation entre l’émetteur et le nœud de commutation Cellule est insérée dans le train N'arrive jamais désordonnée et emprunte le même chemin

slots de temps

slots de temps

et emprunte le même chemin slots de temps slots de temps Chapitre 6 - ATM entêtes
et emprunte le même chemin slots de temps slots de temps Chapitre 6 - ATM entêtes

Chapitre 6 - ATM

entêtes

cellule occupée

cellule vide

13

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

LaLa cellulecellule

La cellule a une taille fixe = 53 octets (composée de 2 champs) Champ entête sur 5 octets : identificateur pour le routage Champ information sur 48 octets : champ des données

Flexibilité La longueur du champs est fixé Pas de contrôle de flux Pas de contrôle
Flexibilité
La longueur du champs est fixé
Pas de contrôle de flux
Pas de contrôle d’erreur
EN-TETE
INFORMATION
(5 octets)
(48octets)
Simplicité
Identificateur permet le routage de la cellule et un contrôle d’erreur est réalisé uniquement sur cette partie
permet le routage de la cellule et un contrôle d’erreur est réalisé uniquement sur cette partie

Chapitre 6 - ATM

14

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

LaLa cellulecellule (suite)(suite)

Cellule possède son information de routage Information mise à jour par chaque commutateurs ATM Cellule peut être perdue Si une cellule est erronée, elle est ignorée donc non transmise (pas d’ACK)

Réseau ATM = train de cellules Cellules perdues Bit d’erreur présent dans l’en-tête Temps de
Réseau ATM = train de cellules
Cellules perdues
Bit d’erreur présent dans l’en-tête
Temps de propagation variable
Insertion de cellules
Service de synchronisation non acheminé par le réseau
propagation variable Insertion de cellules Service de synchronisation non acheminé par le réseau Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

15

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

OrganisationOrganisation fonctionnellefonctionnelle dudu réseauréseau ADAPTATION UNI UNI NNI NNI Réseau universel
OrganisationOrganisation fonctionnellefonctionnelle dudu réseauréseau
ADAPTATION
UNI
UNI
NNI
NNI
Réseau universel ATM
NNI
NNI
UNI
UNI
UNI
Couche d’adaptation AAL qui restitue la qualité du réseau

Matériels qui s’intéressent uniquement à l’en-tête de la cellule

s’intéressent uniquement à l’en-tête de la cellule Interfaces : Interface NNI (Node Network Interface ) qui

Interfaces :

Interface NNI (Node Network Interface ) qui se situe entre 2 nœuds du réseau ATM Interface UNI (User Network Interface ) qui est utilisée pour rentrer ou sortie du réseau

Chapitre 6 - ATM

16

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

InterfaceInterface NNINNI ((NodeNode NetworkNetwork Interface)Interface)

Standard pour spécifier les interfaces entre réseaux ATM

Résout l’établissement et le routage des SVC (circuit virtuel commuté) tout en conservant la qualité de service

S'applique sur la ligne de communication entre 2 noeuds ATM

InterfaceInterface UNIUNI (User(User NetworkNetwork InterfInterface)ace)

Standard pour spécifier les interfaces entre l‘Usager et le Réseau

Définit la frontière entre un usager (ordinateur hôte) et le réseau ATM (entre le client et l'opérateur réseau ATM)

Entre

Equipement Terminal (TE)

RéseauATM

RéseauATM

Privé

public

Equipement Terminal (TE)

UNIprivé

UNIprivé

UNIpublic

RéseauATMPrivé

UNIprivé

NNIprivé

UNIpublic

RéseauATMpublic

UNIpublic

UNIpublic

B-ICI

UNIprivé NNIprivé UNIpublic RéseauATMpublic UNIpublic UNIpublic B-ICI Chapitre 6 - ATM 1 7

Chapitre 6 - ATM

17

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

EtablirEtablir uneune connexionconnexion ATMATM Usager ATM peut établir une connexion ATM sur des circuits permanents (PVC Permanent Virtual channel) ou des circuits virtuels commutés (SVC Switch Virtual Channel) 2 possibilités pour établir une connexion ATM Possibilité 1:

- il faut d'abord obtenir un circuit virtuel (SVC) et demander son utilisation au réseau ATM

- circuit virtuel ouvert, il faut faire une demande de connexion avec le destinataire.

Possibilité 2 :

- l'usager dispose de conduits virtuels permanents (PVC) avec des destinataires prédéfini

: - l'usager dispose de conduits virtuels permanents (PVC) avec des destinataires prédéfini Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

18

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

GestionGestion dede lala connexionconnexion ATMATM

COUCHE ATM

de de la la connexion connexion ATM ATM COUCHE ATM Négociation Contrat de trafic Acceptation de
Négociation Contrat de trafic Acceptation de l’appel Gérer le trafic
Négociation
Contrat de trafic
Acceptation de l’appel
Gérer le trafic

Chapitre 6 - ATM

Catégorie de service Qualité de service Descripteurs de trafic

Allocation de ressources Suivi de conformité

Contrôle des priorités Contrôle des congestions Contrôle des flux

19

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

SignalisationSignalisation sursur ATMATM Station A OK Switch ATM Connexion à B OK Switch ATM Switch
SignalisationSignalisation sursur ATMATM
Station A
OK
Switch ATM
Connexion à B
OK
Switch ATM
Switch ATM
OK
Connexion à B
Switch ATM
OK
Station B
ATM Connexion à B OK Switch ATM Switch ATM OK Connexion à B Switch ATM OK

Chapitre 6 - ATM

20

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

AdressageAdressage ATMATM

Basé sur l'entête de la cellule : Entête comporte 2 types adresses

VPI (Virtual Path Identifier), identifie le numéro du conduit virtuel VCI (Virtual Channel Identifier) définit le numéro du circuit virtuel

VPI

Se compose de VCI (VCI empruntent le même chemin physique)

VCI

Identifie une connexion propre sur l‘interface UNI ou NNI La valeur VCI change tout au long du conduit emprunté par la cellule

VCI change tout au long du conduit emprunté par la cellule circuit virtuel (VCI ) conduit

circuit virtuel (VCI )

du conduit emprunté par la cellule circuit virtuel (VCI ) conduit virtuel VPI CANAL DE TRANSMISSION
du conduit emprunté par la cellule circuit virtuel (VCI ) conduit virtuel VPI CANAL DE TRANSMISSION
conduit virtuel VPI CANAL DE TRANSMISSION
conduit virtuel
VPI
CANAL DE TRANSMISSION

Chapitre 6 - ATM

21

ATMATM -- PrincipesPrincipes générauxgénéraux

RoutageRoutage ATMATM

Se fait Sur les champs VPI et VCI entre tronçons usager-commutateur

- Le conduit et le circuit virtuel sont utilisés

Sur le champ VPI entre 2 commutateurs

- Le conduit virtuel est utilisé

Chaque commutateur tient à jour des tables VPI/VCI qui correspond aux informations de routage

VCI VCI VCI VCI VPI VPI VPI VPI VPI
VCI
VCI
VCI
VCI
VPI
VPI
VPI
VPI
VPI
de routage VCI VCI VCI VCI VPI VPI VPI VPI VPI Commutateur VPI Commutateur VPI/VCI Usager

Commutateur VPI

Commutateur VPI/VCI

VCI VCI VCI VPI VPI VPI VPI VPI Commutateur VPI Commutateur VPI/VCI Usager U s a

Usager

Usager

VCI VCI VCI VPI VPI VPI VPI VPI Commutateur VPI Commutateur VPI/VCI Usager U s a

Chapitre 6 - ATM

22

ATMATM -- ModèleModèle dede référenceréférence

PRMPRM ((ProtocolProtocol ReferenceReference Model)Model)

Flux de transfert d’information Plan d’administration Plan de Plan utilisateur contrôle Couches Couches
Flux de transfert d’information
Plan d’administration
Plan de
Plan utilisateur
contrôle
Couches
Couches
supérieures
supérieures
Couche AAL (ATM Adaptation
Layer)
Couche ATM
Couche physique PMD (Physical
Medium Dependant)

Contrôle des appels

Convergence, segmentation et réassemblage

CS

SAR

AAL

A

T

M

P

M

D

Génération/extraction de l’en- tête des cellules

Multiplexage et démultiplexage des cellules

A

T

M

Génération/vérification de la zone d’erreur de l’en-tête, délimitation des cellules, Adaptation de la vitesse de transmission, génération/récupération des cellules sur support physique

T

C

Transmission sur le support, problèmes d’horloges

P

M

T C Transmission sur le support, problèmes d’horloges P M Chapitre 6 - ATM Cellules non

Chapitre 6 - ATM

Cellules

nonTransmission sur le support, problèmes d’horloges P M Chapitre 6 - ATM Cellules vides valides Cellules

vides

validesT C Transmission sur le support, problèmes d’horloges P M Chapitre 6 - ATM Cellules non

Cellules

Lot deC Transmission sur le support, problèmes d’horloges P M Chapitre 6 - ATM Cellules non vides

bits

23

ATMATM -- ModèleModèle dede référenceréférence

PourquoiPourquoi cettecette différencedifférence ??

Améliorer la rapidité de fonctionnement Modèle conçu pour prendre en charge des applications multimédia (voix, données, vidéo), modèle OSI initialement conçu pour des applications de type donnée

SonSon principeprincipe ::

Ne s’intéresse qu’au transport de bout en bout de l’information.

ModèleModèle tridimensionneltridimensionnel :: 33 plansplans

Plan utilisateur

traite les fonctions de transport de données, le contrôle de flux et des corrections d’erreurs.

Plan de contrôle s’occupe uniquement de la gestion de la connexion ATM Plan d’administration est lié à la gestion des ressources et à la coordination entre couche

Plan d’administration est lié à la gestion des ressources et à la coordination entre couche Chapitre

Chapitre 6 - ATM

24

ATMATM -- ModèleModèle dede référenceréférence

Couche la plus basse ou PMD (Physical Medium Dependent)

Insère les cellules sur le support

Divisée en 2 sous-couches TC (Transmission Convergence) et PM (Physical Medium)

- Décrit la façon dont les cellules sont émises sur le support physique

- La technique la plus implantée est issue de l’utilisation de SONET/SDH : technique hiérarchique numérique synchrone.

Couche intermédiaire ou ATM

Gère le transport de bout en bout de la cellule C’est la couche ATM proprement dite

Couche la plus haute ou AAL (ATM Adaptation Layer)

Regroupe les cellules en message pour le remettre à la couche supérieure

SAR (segmentation And Reassembly) s’occupe de la fragmentation et du réassemblage des messages en cellules.

CS (Convergence Sublayer) fournit la classe de service ATM

réassemblage des messages en cellules. CS (Convergence Sublayer) fournit la classe de service ATM Chapitre 6

Chapitre 6 - ATM

25

ATMATM ModèleModèle dede référenceréférence

QuatreQuatre classesclasses dede servicesservices

Négociées lors de l’ouverture de la connexion ATM par la sous- couche AAL au point d’accès SAP

 

Classe A

Classe B

Classe C

Classe D

(CBR)

(VBR)

(UBR)

(ABR)

Synchronisation

Forte

Faible

source/récepteur

Flux

Constant

 

variable

Type de connexion

Orienté connexion

Sans

connexion

Sous-couche AAL

AAL1

AAL2

AAL3/4

AAL5

Orienté connexion Sans connexion Sous-couche AAL AAL1 AAL2 AAL3/4 AAL5 Chapitre 6 - ATM 2 6

Chapitre 6 - ATM

26

ATMATM ModèleModèle dede référenceréférence

QuatreQuatre classesclasses dede servicesservices (suite)(suite)

Classe A ou CBR (Constant Bit Rate)

Définit une transmission à débit constant . La connexion est équivalente à un circuit téléphonique

Classe B ou VRB (Variable Bit Rate)

Définit une transmission à débit variable. 2 sous classes

RT_VRT exigence de temps réel important (Ex: vidéoconférence)

NRT_VRT exigence non temps réel mais l'instant de la remise important (Ex: le transfert d'un document multimédia)

Classe C ou UBR (Unspecified Bit Rate)

Définit une transmission à débit non spécifié (transmission de données en datagramme)

Classe D ou ABR (Available bit Rate)

Définit une transmission à débit possible (trafic en pointe ou sporadique)

(Available bit Rate) Définit une transmission à débit possible (trafic en pointe ou sporadique) Chapitre 6

Chapitre 6 - ATM

27

ATMATM ModèleModèle dede référenceréférence

AcheminementAcheminement dudu messagemessage dede lala couchecouche UserUser àà ATMATM

USER

AAL

USER AAL ATM User-PDU Convergence User-PDU Segmentation Réassemblage 48 octets 48 octets En-tête 48

ATM

User-PDU

Convergence

User-PDU

User-PDU

User-PDU
USER AAL ATM User-PDU Convergence User-PDU Segmentation Réassemblage 48 octets 48 octets En-tête 48

Segmentation

Réassemblage

Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
Segmentation Réassemblage
User-PDU Convergence User-PDU Segmentation Réassemblage 48 octets 48 octets En-tête 48 octets
User-PDU Convergence User-PDU Segmentation Réassemblage 48 octets 48 octets En-tête 48 octets
User-PDU Convergence User-PDU Segmentation Réassemblage 48 octets 48 octets En-tête 48 octets
48 octets

48 octets

48 octets

48 octets

48 octets 48 octets En-tête 48 octets Données cellules

En-tête

48 octets 48 octets En-tête 48 octets Données cellules
48 octets

48 octets

Données cellules

Réassemblage 48 octets 48 octets En-tête 48 octets Données cellules Chapitre 6 - ATM 2 8

Chapitre 6 - ATM

28

ATMATM ModèleModèle dede référenceréférence

FormatFormat dede l'enl'en--têtetête dede lala cellulecellule DépendDépend dede l’interfacel’interface UNIUNI etet NNINNI

En-tête de l’interface UNI (User Network Interface)

 

1 octet

 

GFC

   

VPI

 

2 octet

 

VPI

   

VCI

 

3 octet

 

VCI

 

4 octet

 

VCI

 

PT

Res

CLP

5 octet

 

HEC

 

12345678

En-tête de l’interface NNI (Node Network Interface)

 

1 octet

 

VPI

 

2 octet

 

VPI

   

VCI

 

3 octet

 

VCI

 

4 octet

 

VCI

 

PT

Res

CLP

5 octet

 

HEC

 

12345678

4 octet   VCI   PT Res CLP 5 octet   HEC   12345678 Chapitre 6

Chapitre 6 - ATM

29

ATMATM ModèleModèle dede référenceréférence

FormatFormat dede l'enl'en--têtetête dede lala cellulecellule (suite)(suite)

Champ GFC (Generic Flow Control) :

utilisé pour l’accès partagé entre différent usager (permet de régler les conflits d’accès et gère l’équité des accès)

Champ VPI (Virtual Path Identifier) :

identificateur du chemin virtuel

Champ VCI (Virtual Channel Identifier) :

identificateur du circuit virtuel Champ PT (Playload Type) :

désigne le type des données transportées (données, signalisation, ….) Champ CLP (Cell loss Priority) :

priorité à la destruction de la cellule si égale à 0 en cas de congestion. Champ Res (réservé) Champ HEC (Header Error Check) :

mot de contrôle sur l’en-tête de la cellule (5 premiers octets)

Champ HEC (Header Error Check) : mot de contrôle sur l’en-tête de la cellule (5 premiers

Chapitre 6 - ATM

30

ATMATM -- NoeudsNoeuds

22 catégoriescatégories

Commutateur ATM : commute la cellule en utilisant les champs VPI et VCI

Brasseur ATM :commute la cellule en utilisant uniquement le champ VPI

Hiérarchie à 2 niveaux

VC

VC

VC

VC

le champ VPI Hiérarchie à 2 niveaux VC VC VC VC VPI route un ensemble de

VPI route un ensemble de cellules correspondant à plusieurs connexions

VCI route des cellules d’une connexion VC VPI VPI I VC I Chemin de transmission
VCI route des cellules d’une connexion
VC
VPI
VPI
I
VC
I
Chemin de transmission
VC
VPI
II
VPI
VC

Chapitre 6 - ATM

31

Numéro de VPI entrant

ATMATM -- NoeudsNoeuds CommentComment lala cellulecellule estest routéeroutée ??

Chemin de transmission =

chemin virtuel (Virtual Path) + canal virtuels (Virtual Channel) qui peut être :

Chemin de routage défini au moment de la connexion

Routage de proche en proche

Information de routage est locale au commutateur

- Consultation/modification de l’en-tête de la cellule

- Consultation/modification de l’en-tête de la cellule 1 Commutateur Tables 2 3 Chapitre 6 - ATM
1
1

Commutateur

Tables
Tables
2 3
2
3

Chapitre 6 - ATM

Table VPI de 1 Sortie

Ligne

Ligne VPI

VPI

Ligne VPI

Ligne 0 de l'entrée

32

ATMATM -- NoeudsNoeuds

CommentComment sontsont gérésgérés lesles tablestables dede routageroutage ??

Manuel

PVC (circuit permanent)

Dynamique

SVC (circuits commutés)

PVC (circuit permanent) Dynamique SVC (circuits commutés) - on se met d’accord sur un VC pour

-

on se met d’accord sur un VC pour l’administration : VCI 5

-

la

station A vers commutateur par le VCI 5 : “ je veux parler

avec C ”

-

le

commutateur vers la station C par le VCI 5 : “ A veut te

parler, OK ? ”

-

la

station C vers le commutateur par le VCI 5 : “ OK ”

-

le

commutateur vers la station A par le VCI 5 : “ Station C est

d ‘accord pour la communication, vous parlerez à C sur le VCI 3 ”

-

le commutateur vers la station C par le VCI 5 : “ vous parlerez à

A sur le VCI 3 ”

-

commutateur et station mettent à jour leur table de routage

Chapitre 6 - ATM

33

ATMATM -- NoeudsNoeuds

CommutateurCommutateur ATMATM etet BrasseurBrasseur ATMATM

VC Switch ou commutateur

VP5 VC1 VP1 VC2 VP Switch ou Brasseur VP7 VC1 VP6 VP2 VC2
VP5
VC1
VP1
VC2
VP Switch
ou
Brasseur
VP7
VC1
VP6
VP2
VC2

VC3

VC4

VC1

VC2

ou commutateur VP5 VC1 VP1 VC2 VP Switch ou Brasseur VP7 VC1 VP6 VP2 VC2 VC3

Chapitre 6 - ATM

34

ATMATM -- NoeudsNoeuds

ExempleExemple dede brasseurbrasseur ::

VP2 VC1 VC2 LYON VC3 BRASSEUR VC4 A DIJON VC1 VC2 DIJON VC3 VP1
VP2
VC1
VC2
LYON
VC3
BRASSEUR
VC4
A
DIJON
VC1
VC2
DIJON
VC3
VP1
brasseur brasseur : : VP2 VC1 VC2 LYON VC3 BRASSEUR VC4 A DIJON VC1 VC2 DIJON

Chapitre 6 - ATM

35

ATMATM -- NoeudsNoeuds

ExempleExemple dede routageroutage Table de routage du port 2 VCI-in Valeur du VCI Link out
ExempleExemple dede routageroutage
Table de routage du port 2
VCI-in
Valeur du VCI
Link out
Port de sortie
VCI-out
Nouvelle valeur du VCI
21
1
41
2
2
3
SWITCH
1
Table de routage du port 3
VCI-in
Valeur du VCI
Link out
Port de sortie
VCI-out
Nouvelle valeur du VCI
31
3
61
4

Table de routage du port 1

 

VCI-in Valeur du VCI

Link out Port de sortie

VCI-out Nouvelle valeur du VCI

 

12

2

22

 

4

33

 

3

43

 

6

Nouvelle valeur du VCI   12 2 22   4 33   3 43   6

Chapitre 6 - ATM

36

ATMATM -- NoeudsNoeuds

ExempleExemple dede routageroutage

1)

? SWITCH VC=? 1 VC=4
?
SWITCH
VC=?
1
VC=4
Table de routage du port 1

Table de routage du port 1

Table de routage du port 1
Table de routage du port 1
Table de routage du port 1
Table de routage du port 1

VCI-in Valeur du VCI

VCI-in Valeur du VCI
VCI-in Valeur du VCI

Link out Port de sortie

Link out Port de sortie

VCI-out Nouvelle valeur du VCI

VCI-out Nouvelle valeur du VCI
12 2
12 2

12

12

2

2
22 4
22 4

22

22

4

4
33 3
33 3

33

33

3

3
4

4

4

3

3

6

6
de sortie VCI-out Nouvelle valeur du VCI 12 2 22 4 33 3 4 3 6

Chapitre 6 - ATM

37

ATMATM -- NoeudsNoeuds

ExempleExemple dede routageroutage

2)

Table de routage du port 2

Table de routage du port 2

Table de routage du port 2
Table de routage du port 2
Table de routage du port 2
Table de routage du port 2
Table de routage du port 2

VCI-in Valeur du VCI

VCI-in Valeur du VCI

Link out Port de sortie

Link out Port de sortie

VCI-out Nouvelle valeur du VCI

VCI-out Nouvelle valeur du VCI
21 1

21

21

1

1

4

4

1

1

2

2

2

VC=4
VC=4
SWITCH
SWITCH
? VC=?
?
VC=?
Port de sortie VCI-out Nouvelle valeur du VCI 21 1 4 1 2 2 VC=4 SWITCH

Chapitre 6 - ATM

38

DansDans lesles WANWAN

ATMATM -- WANWAN

Pas de services SVC (Switch Virtual Channel)

ne supportent pas les SVC à travers l’interface “ Public UNI ”

Utilise des Permanent Virtual Path tunneling

Méthode qui permet d ’assurer la signalisation entre 2 réseaux ATM privés

La signalisation utilise le couple VPI 0 et VCI 5 dans les réseaux publics

La signalisation est transportée de façon transparente à travers le réseau public

publics La signalisation est transportée de façon transparente à travers le réseau public Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

39

ATMATM -- LANLAN

CommentComment transportertransporter desdes protocolesprotocoles auau niveauniveau 33 ??

Mode natif

correspondance entre adresse IP et adresse ATM (par ex)

Mode émulé

émulation d’un LAN au dessus d’ATM

LANELANE ouou LANLAN EmulationEmulation estest unun standardstandard dede l’ATMl’ATM ForumForum ::

ButBut

norme LANE 1.0.

Permettre à des réseaux Ethernet, Token-Ring de communiquer au- dessus de réseaux ATM sans modifier les applications existantes et les infrastructures

Manière de rendre invisible les commutateurs ATM aux réseaux locaux.

Créer un seul réseau ATM composé de réseaux émulés appelés ELAN.

ATM aux réseaux locaux. Créer un seul réseau ATM composé de réseaux émulés appelés ELAN. Chapitre

Chapitre 6 - ATM

40

ATMATM -- LANLAN

ConceptsConcepts dede LANELANE

Le protocole LANE définit les opérations pour un seul ELAN

Un ELAN est de même type pour dialoguer directement

Un ELAN regroupe les utilisateurs en fonction de leur centre d’intérêts

TroisTrois fonctionsfonctions

Résolution d’adresse MAC en adresse ATM

Transfert de données entre 2 stations (unicast)

Transfert de données d’une station vers plusieurs (broadcast, multicast)

Routeurs,Routeurs, CommutateursCommutateurs LANLAN sontsont connectésconnectés auau réseauréseau LANLAN etet auau réseauréseau ATMATM

fournissent un service de LAN virtuel

interconnectent les réseaux émulés de nature différente

fournissent un service de LAN virtuel interconnectent les réseaux émulés de nature différente Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

41

ATMATM -- LANLAN

22 composantescomposantes principalesprincipales

LAN Emulation Client, LEC LAN Emulation Service, LECS, LES et BUS

LAN
LAN
LEC Commutateur ATM Réseau ATM Commutateur ATM LECS Commutateur ATM LES LEC BUS LEC Serveur
LEC
Commutateur
ATM
Réseau ATM
Commutateur
ATM
LECS
Commutateur
ATM
LES
LEC
BUS
LEC
Serveur
LAN
LAN
ATM Réseau ATM Commutateur ATM LECS Commutateur ATM LES LEC BUS LEC Serveur LAN Chapitre 6

Chapitre 6 - ATM

42

ATMATM -- LANLAN

LANLAN EmulationEmulation Client,Client, LECLEC

LEC ou LAN Emulation Client réside sur les stations finales qui ont une interface ATM (commutateur Eth/ATM, routeurs LAN vers ATM).

résolution d’adresse @MAC en @ATM

1 LEC par réseau émulé sur l’équipement une station connectée à plusieurs ELAN a plusieurs LEC.

LANLAN EmulationEmulation Service,Service, LECS,LECS, LESLES etet BUSBUS

LES ou LAN Emulation Serveur implèmente les fonctions de contrôle.

1 LES par ELAN

1 LES a une adresse ATM unique

fournit les mécanismes de résolution d’adresses.

1 LES par ELAN 1 LES a une adresse ATM unique fournit les mécanismes de résolution

Chapitre 6 - ATM

43

ATMATM -- LANLAN

22 composantescomposantes principalesprincipales

LECS ou LAN Emulation Configuration Serveur contient les informations de configuration des LEC mais aussi des LES.

1 LECS par domaine d’administration (sert tous les ELAN du domaine)

assigne les clients aux différents ELAN en les dirigeant vers les LES correspondant aux ELAN

BUS ou Broadcast and Unknown Serveur permet d’acheminer le trafic multicast, inconnues broadcast dans un ELAN.

Chaque LEC est associé en général à un BUS

Chaque BUS a une adresse ATM unique

ModèleModèle dede LANELANE

1 LES par LANE

LECS configurés par l’administrateur. Il contiennent le nom du LAN émulé et l’adresse ATM des LES

configurés par l’administrateur. Il contiennent le nom du LAN émulé et l’adresse ATM des LES Chapitre

Chapitre 6 - ATM

44

ModèleModèle dede LANELANE

ATMATM -- LANLAN

LEC transmettent leurs adresses MAC et ATM au LES dès qu ’ils sont actifs

Lorsqu’un LEC doit joindre un autre LEC, il interroge le LES pour connaître l’adresse ATM de ce dernier.

Il emploie alors cette adresse pour requérir un circuit virtuel VC vers le LEC distant.

Initialisation Initialisation LECS Enregistrement Enregistrement LEC Diffusion de données de configuration LES
Initialisation
Initialisation
LECS
Enregistrement
Enregistrement
LEC
Diffusion de données de
configuration
LES
LEC
Diffusion de données de
configuration
Envoie multicast
Envoie multicast
BUS
Retransmission de multicast
Retransmission de multicast
Transfert de données - VC
multicast BUS Retransmission de multicast Retransmission de multicast Transfert de données - VC Chapitre 6 -

Chapitre 6 - ATM

45

ATMATM -- LANLAN

FonctionnementFonctionnement dede LANELANE

Prenons l’exemple d’un transfert de fichier (TCP/IP) entre un PC raccordé à un réseau Ethernet et un serveur de fichiers raccordé directement au réseau ATM.

Le PC doit localiser le serveur .

Pour connaître l’adresse MAC du serveur, il émet une requête ARP contenant l’adresse IP du serveur.

La requête ARP atteint le LEC qui raccorde le réseau ethernet au réseau ATM.

Le LEC retransmet le paquet broacast au BUS.

Le BUS envoie la requête ARP à tous les membres du réseau émulé par un VC (point à multipoint).

Le serveur reçoit la requête ARP et reconnaît sa propre adresse IP.

reçoit la requête ARP et reconnaît sa propre adresse IP. Il place son adresse MAC dans

Il place son adresse MAC dans la réponse ARP. Il n’existe pas encore de VC direct entre le serveur et le LEC du PC, aussi le serveur envoie la réponse ARP au BUS.

Chapitre 6 - ATM

46

ATMATM -- LANLAN

FonctionnementFonctionnement dede LANELANE

Le BUS retransmet la réponse ARP au LEC du PC qui la retransmet au PC par le réseau Ethernet.

Le PC dispose de l’adresse MAC du Serveur, il peut commencer à transmettre des paquets de transfert de fichier.

Pendant ce temps, le serveur lance la configuration d’un VC entre le LEC du PC et lui-même.

Il émet une requête LE_ARP pour demander l’adresse ATM correspondant à l’adresse MAC du PC.

Le LES ne parvient pas à trouver l’adresse MAC du PC dans sa table de référence car le PC est masqué par son LEC.

Alors il émet une requête LE_ARP en multicast à tous les LEC.

Le LEC du PC reçoit la requête LE_ARP et reconnaît l’adresse MAC du PC.

Il place sa propre adresse ATM dans la réponse LE_ARP et la renvoie au LES.

MAC du PC. Il place sa propre adresse ATM dans la réponse LE_ARP et la renvoie

Chapitre 6 - ATM

47

ATMATM -- LANLAN

FonctionnementFonctionnement dede LANELANE

Le LES envoie en multicast la réponse LE_ARP à l’ensemble des membres du LAN émulé.

Le serveur reçoit la réponse LE_ARP et il extrait l’adresse ATM du PC et demande la création d’un VC direct avec le PC.

Les commutateurs ATM définissent un circuit virtuel direct entre le serveur et le LEC du PC.

Le trafic de transfert de fichiers commence à se dérouler entre le PC et le serveur.

Remarque : existe un autre modèle similaire de LAN ATM.

ModèleModèle développédéveloppé parpar l’IETFl’IETF

transporter des datagrammes IP sur ATM (RFC 1483 /1557).

serveur LES appelé ATMARP ( possède les mêmes fonctionnalités)

IP sur ATM (RFC 1483 /1557). serveur LES appelé ATMARP ( possède les mêmes fonctionnalités) Chapitre

Chapitre 6 - ATM

48

ATMATM -- LANLAN

ModèleModèle développédéveloppé parpar l’IETFl’IETF

Les stations interconnectées au réseau ATM en formant des sous- réseaux IP logique ou LIS (Logical IP Subnet).

1 LIS a son propre serveur ATMARP.

Les stations qui appartiennent à un même LIS, peuvent s’échanger directement des datagrammes différent du LANE

Toute station d’un LIS possède donc un circuit virtuel avec toute autre station du même LIS.

En limitant le nombre de station dans un LIS, on limite le nombre de

CV.

Pour l'envoie de datagramme sur le réseau ATM,

IP ne crée pas de cellules mais utilise un MTU (MAximum Transfert Unit : taille maximale des données qui peuvent traverser un réseau soit de 9180 octets), et laisse ALL segmenter le datagramme en

traverser un réseau soit de 9180 octets), et laisse ALL segmenter le datagramme en cellules. Chapitre

cellules.

Chapitre 6 - ATM

49

ATMATM -- LANLAN

ModèleModèle développédéveloppé parpar l’IETFl’IETF

Pour créer un circuit virtuel la station doit spécifier l es adresses ATM.

La station demande cette information à un serveur ATMARP qui gère les informations de mappage.

Cette communication est réalisée à partir du protocole ATMARP qui est une variante du protocole ARP.

Fonctionnement :

Les stations d'un LIS s'adressent à son serveur ATMARP pour relier l'adresse IP du destinataire à son adresse ATM.

Chaque station d'un LIS doit se faire connaître auprès du serveur ATMARP, en lui donnant ses adresses IP et ATM

Tout comme ARP, les informations du mappage sont périssables.

- Après péremption d'information, la mise en relation station-serveur doit être validée ou supprimée.

d'information, la mise en relation station-serveur doit être validée ou supprimée. Chapitre 6 - ATM 5

Chapitre 6 - ATM

50

ATMATM -- ConclusionConclusion

Les choix imposées par la technique ATM ont pour rôle de réaliser les différentes fonctionnalités le plus efficacement et le plus rapidement possible.

Commutation de paquets: mécanismes polyvalents, indépendants du débit des voies.

Cellules courtes: temps d'assemblage court et taille des files, fluctuations de délai limité

Cellules de longueur fixe: délimitation cellule simplifiée, fonctionnement parallèle et speudo-synchrone, gestion mémoire simplifiée.

Pas de protocoles (flux, erreurs) : simplicité, vitesse, mémorisation limitée.

Acheminement de type voie logique: traduction en temps réel.

Des mécanismes conçus pour une réalisation en matériel fonctions le plus souvent réalisées dans des organes matériels et non logiciels.

en matériel fonctions le plus souvent réalisées dans des organes matériels et non logiciels. Chapitre 6

Chapitre 6 - ATM

51