Vous êtes sur la page 1sur 22
Il ne s'est pas prononcé sur son avenir RAOURAOUA FAIT DURER LE SUSPENSE AG ÉLECTIVE
Il ne s'est pas prononcé sur son avenir
RAOURAOUA FAIT DURER
LE SUSPENSE
AG ÉLECTIVE LE 20 MARS
SÉLECTION A : LE STAGE DE MARS ANNULÉ
SÉLECTION A' : KORICHI ASSURE L'INTÉRIM
www.competition.dz DIMANCHE 12 FÉVRIER 2017 20 DA France 2 € N° 4907 ISSN 1111
Après l'accrochage
Berchiche-Redouani
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
De notre envoyé spécial au Ghana
LE MOULOUDIA
HANNACHI
15h
MENACE
VEUT SÉDUIRE
L'AFRIQUE
MOUASSA : «S'INSPIRER DU
MOB, L'ESS ET L'USMA»
«Berchiche doit
s'expliquer»
«ASSELAH PAYERA TRÈS
CHER SON GESTE»
«Surpris par les
insultes de Broos»
«Rahmouni et Moussouni
signeront aujourd'hui
leurs contrats»
Berchiche : «J'ai agi sous
le coup de la colère»
Boudebouda Nekkache out et SEGUER : «JE VEUX GAGNER LA COUPE DE LA CAF» AHMED
Boudebouda
Nekkache out et
SEGUER : «JE VEUX GAGNER LA COUPE DE LA CAF»
AHMED SIMBA TOURÉ : «JE SAURAI MARQUER À CHAOUCHI»
CHAOUCHI : «JE GARDERAI MA CAGE VIERGE»
Zaki veut plus
USMH 1
de ses joueurs
«IL FAUT GAGNER
À ORAN»
CAB
1
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement
USMH 1 de ses joueurs «IL FAUT GAGNER À ORAN» CAB 1 Ils ont perturbé l'entraînement

Ils ont perturbé l'entraînement

Descente

punitive des supporters

Put sur le départ ?

El-Harrach cale

HANNICHED : «JE SUIS DÉÇU»

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

2

À LA UNE

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 2 À LA UNE Les A' confiés à la DTN provisoirement

Les A' confiés à la DTN

provisoirement

L'équipe nationale A' a également été dans le centre des débats. Elle a été provisoirement laissée à la disposition de la DTN qui se chargera de tout et du pro- chain stage de mars. Depuis quelque temps déjà, un appel à candidature a été lancé par la FAF pour le poste d'entraîneur de l'équipe nationale A'. En effet, cette équipe a été relancée pour aborder prochainement les élimi- natoires du CHAN. Hier au cours du Bureau Fédéral, le sujet a de nouveau été évoqué. La date limi- te des dépôts des candidatures a été fixée au 15 du mois en cours. Cependant, le BF a décidé de pro- longer l'appel jusqu'au mois de mars prochain. en attendant, il revient à la DTN de faire le néces- saire pour se charger de cette équipe. la structure en question va se charger de tout ce qui a relation avec les joueurs locaux et pro- grammer un stage au mois de mars prochain. la DTN prend donc temporairement les rênes de l'équipe A' en attendant qu'un nouveau coach soit installé dans ses fonctions. Pour rappel, deux candidats sont connus. Le premier et grand favori, Kheireddine Madoui. Le second n'est autre que l'ancienne gloire du CRB, Hocine Yahi.

2 matchs amicaux face au Soudan au programme Maintenant qu'il a été décidé de confier la sélection A' à la DTN pour gérer la période qui arrive, les choses commencent peu à peu à se décanter. Il y aura donc un stage qui sera programmé pour le mois de mars prochain et une liste sera établie pour choisir les 23 joueurs qui seront concernés par ce stage. Ce n'est pas tout, deux matchs amicaux seront au pro- gramme face à la formation du Soudan. Ceci en attendant que le nouvel entraîneur de l'équipe ne soit installé et entame ses fonc- tions de manière officielle. Cependant, cela n'arrivera pas tout de suite et il faudra attendre encore un peu avant de connaître l'identité de l'heureux élu. I. Z.

Le nouveau BF choisira le sélectionneur national et l'entraîneur des A'

Comme on le faisait savoir dans une de nos précédentes éditions, les responsables de la FAF ont décidé de lancer un appel à candidature pour le poste de sélectionneur national des A et des A'. Néanmoins, au même moment, on apprend également que les deux nouveaux entraîneurs seront désignés par le prochain Bureau Fédéral qui sera désigné après l'assemblée générale élective de la FAF. Ce sera donc la première mission de la nouvelle équipe qui sera appelée à désigner le nouveau sélectionneur national. Une mission qui ne sera pas facile, mais il faudra bien trancher.

qui ne sera pas facile, mais il faudra bien trancher. LE STAGE DE MARS officiellement annulé

LE STAGE DE MARS

officiellement annulé

Dans l'incertitude depuis plusieurs semaines maintenant, le stage de l'équipe nationale du mois de mars est officiellement annulé. C'est ce qu'a décidé le Bureau Fédéral après sa réunion d'hier. Une décision qui surprend et prive l'équipe nationale de deux opportunités de disputer des matchs amicaux pour préparer les éliminatoires de la CAN 2019.

PAR ISLAM Z.

Depuis la fin de la CAN-2017 et l'élimination des Verts, on a commencé à entendre parler de l'annulation du stage du mois de mars. En effet, les informations fai- saient état que la FAF allait devoir annuler ce premier regroupement post-CAN. On craignait tous que le stage ne parvienne pas à être sauvé et qu'il faille attendre le mois de juin pour voir les Verts entrer directement dans le vif du sujet et les éliminatoires de la CAN-2019. Et bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que les choses sont allées dans le mauvais sens du moment que ledit stage de mars, ô combien important, vient d'être officielle-

ment annulé. Une décision qui vient donc priver l'équipe nationa- le de deux dates FIFA qui auraient certainement servi l'EN avant d'en- trer dans l'aventure des élimina- toires de la CAN-2019. Une déci- sion qui a été officiellement prise à cause du fait que l'assemblée géné- rale élective de la FAF (AGE) se tiendra le 20 mars prochain. Quand on sait que la date FIFA débutera du 20 au 28 mars prochain, le Bureau Fédéral a donc tranché dans le vif par rapport à ce sujet et il faudra donc faire avec.

Un véritable gâchis Cette décision n'est forcément pas une bonne nouvelle du moment que l'équipe nationale va perdre deux dates FIFA très importantes

qui auraient pu grandement lui servir. Malheureusement, cette décision du BF vient enterrer ce stage qui n'aura pas lieu. A l'ap- proche d'échéances très impor- tantes au mois de juin, ces deux dates auraient certainement pu faire beaucoup de bien surtout si un nouveau coach était élu, mais ce ne sera pas le cas puisqu'il n'y aura ni entraîneur, ni stage. Un véritable gâchis pour l'équipe nationale qui va donc rester inactive pendant un bon moment.

L'EN attaquera directement les éliminatoires de la CAN 2019

Par cette décision, l'équipe nationa-

le ne rejouera pas avant le mois de

juin prochain. En effet, c'est à cette date que les Verts seront de nou- veau en scène pour entamer leur aventure dans la compétition afri- caine avec un premier match face au Togo pour les éliminatoires de la CAN-2019. Le stage de mars aurait certainement servi à voir les nouvelles têtes notamment les Saâdi et Ounas mais cela ne se fera pas et le groupe devra attendre jus- qu'au mois de juin pour se retrou- ver pour un stage de quelques jours avant d'attaquer les élimina- toires de la CAN-2019. Au final, c'est une décision qui ne sert guère les intérêts des Verts qui se voient privés de deux dates FIFA et de la possibilité de disputer deux matchs amicaux.

I. Z.

Dans notre édition de vendredi dernier, on a évoqué une réunion entre Rabah Madjer, l’ancien international algérien, et Rachid Marif, l’ex- ambassadeur d’Algérie à Rome. Il aurait été question de préparer, éventuellement, la succession de Mohamed Raouraoua, le président de la Fédération algérienne de football (FAF).

MADJER

«Je n’ai jamais rencontré Marif»

football (FAF). MADJER «Je n’ai jamais rencontré Marif» «COMMENT SONGER À ME RÉUNIR AVEC L’AMI INTIME

«COMMENT SONGER À ME RÉUNIR AVEC L’AMI INTIME DE RAOURAOUA !»

L’ex-joueur de Porto nie tout, il a pris attache avec nous hier pour apporter des précisions. «Je viens de rentrer de l’étranger, j’ai été sur- pris, scandalisé même, de lire que je me serais réuni avec Marif pour magouiller contre le président de la FAF. Je ne me suis jamais assis aux côtés de cet homme, que je ne connais pas en plus. Comment pourrais-je d’ailleurs songer à me réunir avec un homme qui se trou- ve être l’ami intime du président de la Fédération ? Cela n’a pas de sens, ce n’est pas normal ! Je suis loin, très loin de ces problèmes», a commencé par dire l’ancien joueur du Nasria, avant de pointer un

doigt accusateur en direction de ceux qu’il estime être derrière ces «manœuvres de diversion» sans toutefois révéler leurs identités.

«Le coup est parti d’Oran, je sais par qui» En effet, Rabah Madjer a vite enchaîné en ajoutant : «Je sais d’où est venu le coup, c’est parti d’Oran et je connais l’identité des gens qui sont en train de magouiller, en me citant, pour détourner les regards des gens à l’approche de l’assemblée générale de la FAF. Je suis loin de tout ça, j’ai d’autres chats à fouetter.» Rabah Madjer est convaincu que

«les coups vont se poursuivre» dans un avenir proche, il s’attend ainsi à ce que les «manœuvres continuent» à l’approche des échéances électorales.

«On cite mon nom pour faire diversion» «Je ne serai pas surpris de voir ce genre de choses se renouveler à l’avenir parce que les gens s’éver- tuent, depuis quelque temps, à donner de fausses informations pour détourner l’attention et faire diversion», nous a fait savoir l’an- cien capitaine des Verts qui, pour conclure, a tenu à nier totalement avoir pris une photo en compagnie

de Marif. «J’ai vu aussi qu’on a publié une photo de moi en com- pagnie de Marif assis côte à côte. C’est peut-être une photo montage parce que je peux vous assurer que je ne me suis jamais assis à côté de Marif ni dans un restaurant ni dans un autre endroit», a enfin précisé Rabah Madjer. En réalité, il s’agit d’une photo ancienne, où les deux hommes étaient effectivement l’un près de l’autre, et qui a été évidem- ment utilisée pour les besoins de la circonstance, la pratique étant cou- rante et normale dans toutes les presses du monde. H. D.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

À LA UNE

3 
3

OUVERTURE DEMAIN DE LA PÉRIODE DES CANDIDATURES

L'AG

élective aura lieu le 20 mars

Le Bureau fédéral a arrêté hier le calen- drier en prévision de la prochaine assem- blée générale électi- ve. Celle-ci aura lieu officiellement le 20 mars prochain. Le période du dépôt des dossiers de candida- tures pour la prési- dence et le Bureau fédéral dès demain (13 février) quand bien même la com- mission de candidatu- re sera élue officiel- lement lors de l'AGO du 27 février. Le der- nier délai est fixé pour le 12 mars. Le 13 du même mois, il sera question de rendre public la liste prélimi- naire des candida- tures retenues. Les 14 et 15 mars, la commission compé- tente étudiera les recours avant de rendre public le 16 du même mois la liste finale des candidats acceptés. La FAF a également levé le voile sur les critères d'éligibilités des can- didats : "Ne sont pas éligibles aux organes et instances de la FAF : les membres élus des structures et organes du football national qui n'ont pas obtenu le quitus lors de leur assemblée générale de fin de mandat, les membres élus qui ont démis- sionné de leur poste des structures et organes du football national sans motifs valables, ainsi que les membres de la FAF qui n'ont pas assisté à trois (03) assem- blées générales ordi- naires précédant l'as- semblée générale élective et ce, sans justification." R. K.

Swansea-Leicester à partir de 18h

MAHREZ APPELÉ À FAIRE LA DIFFÉRENCE POUR LES FOXES

PAR ISLAM Z.

25 e journée de Premier League avec le champion en titre qui se déplace du côté de Swansea pour affronter la formation locale. Une rencontre que devrait débuter Mahrez dans la peau d'un titulaire. L'Algérien est attendu pour faire la différence dans ce match. En grande difficulté actuellement, Leicester est clairement sous pression puisque chaque semaine qui passe, les Foxes se rapprochent dangereusement de la zone de relégation. En effet, dans une position pas du tout favorable, Mahrez et ses camarades doivent absolument faire avancer les choses dans le bon sens et aller chercher une victoire pour s'éloigner provisoire- ment du danger. Ce ne sera pas faci- le pour le champion en titre qui doit négocier un déplacement périlleux au Pays de Galles pour affronter Swansea. Une rencontre que va débuter Mahrez en tant que titulaire du moment que Ranieri compte énormément sur lui pour faire la dif- férence au cours de cette partie. les deux hommes se sont réunis pour parler de la situation du club et l'Italien a urgé son international algé- rien pour revenir au meilleur de sa forme et d'aider son équipe à revenir sur le bon chemin.

Slimani sont en réel danger et doi- vent maintenant faire ce qu'il faut pour éloigner leur équipe de la zone de danger et faire en sorte que l'équi- pe puisse retrouver son brillant et assure son maintien le plus vite pos- sible.

Mahrez : «Je retrouverai mon niveau» Interrogé par la presse locale, la star des Foxes pense qu'il traverse une petite période de disette et qu'il va finir par retrouver son état de forme assez rapidement. D'ailleurs, il a tenu à assurer : "Je ne suis pas inquiet par rapport à mes performances. Je tra- verse une période de disette mais je ne m'en fais pas, les buts vont reve- nir, les performances aussi. Tout ce que j'ai à faire, c'est de continuer à travailler assidument pour la suite du parcours. Je fais partie d'un collectif et on est tous confiants pour redres- ser la barre. On s'attendait à ce que la saison soit compliquée pour nous. Cependant, on a les qualités néces- saires pour revenir et on est très confiants pour la suite." I. Z.

revenir et on est très confiants pour la suite." I. Z. Slimani pourrait entrer en cours

Slimani pourrait entrer en cours de match Outre Mahrez qui aura un rôle très important à jouer au cours de cette rencontre de championnat, l'entraîneur italien des Foxes récupère aussi les services d'Islam Slimani pour cette ren- contre. Après avoir effectué son retour au cours de la partie de Cup, le canonnier algérien est attendu pour faire son entrée de jeu au cours de la rencontre. Ce dernier pourrait être une carte gagnante pour Ranieri qui veut absolument gagner cette ren- contre. Quoi qu'il en soit, Mahrez et

gagner cette ren- contre. Quoi qu'il en soit, Mahrez et Il ne s'est pas prononcé sur

Il ne s'est pas prononcé sur son avenir à la FAF

RAOURAOUA

FAIT DURER

LE SUSPENSE !

La montagne qui accouche d'une souris. C'est le cas de la réunion du Bureau fédéral qui s'est tenue hier au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa sous la présidence de Mohamed Raouraoua.

PAR RAFIK KHALED

Raouraoua entre- tient le suspense quant à son avenir à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF) au moment où tout le monde s'atten- dait à ce que le dirigeant en question émette un signe sur ses intentions de briguer (ou pas) un pro- chain mandat olympique. Le communiqué sanction- nant la réunion du BF ne fait nullement allusion si Raouaoura concourrait pour la présidence de la Fédération. Le communi- qué s'est contenté de lever le voile sur la date de l'as- semblée élective. Ledit communiqué est revenu également sur la prochai- ne assemblée générale ordinaire du 27 de ce mois à Sidi Moussa qui devra déboucher sur "l'élection de la commis- sion électorale chargée de recueillir les candidatures

des membres de l'assem- blée générale qui ambi- tionnent de présider ou de siéger au sein du futur bureau fédéral. Dans l'in- tervalle, le Bureau fédéral conduira une transition responsable et sereine afin de préserver les acquis du football national jusqu'à la fin de son mandat. En application des statuts, du règlement intérieur et du code électoral de la FAF, le bureau fédéral a chargé l'administration de la Fédération de la mise en œuvre des modalités d'or- ganisation de l'assemblée générale ordinaire et de l'assemblée générale élec- tive." Des informations contradictoires ont émané du centre de Sidi Moussa donnant, selon certaines indiscrétions, Raouraoua partant à la fin de son mandat olympique et, d'après d'autres, toujours intéressé de poursuivre sa mission fédérale. Une chose est sûre, le suspens

s'annonce entier sur la question des intentions de Raouraoua, d'autant plus qu'une vive polémique est née depuis la dernière participation ratée de l'équipe nationale en Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould- Ali, est monté au créneau invitant de manière expli- cite le patron de la FAF à s'en aller après l'échec. Le ministre a même insisté sur ses propos indiquant, jeudi à l'aéroport d'Alger, assumer l'entière respon- sabilité de ses dires. Dans ce sillage, le BF n'a pas manqué de dénoncer les "débordements verbaux, l'outrance, la calomnie et les insultes innommables envers les joueurs, le staff technique et les diri- geants. Le Bureau fédéral déplore et condamne cette violence injustifiable." R. K.

Ligue 1 Mobilis : les matchs en retard pour le mois de mars

Avec l'entame de la compétition afri- caine, les ren- contres en retard commencent à s'accumuler pour les équipes enga- gées en coupe de la CAF et en Ligue des champions. Parmi les décisions prises par les membres du BF, c'est celle de voir tous les matchs en retard se jouer durant le mois de mars afin d'avoir un calendrier mis à jour. Pour rappel, bon nombre d'équipes seront concernées par tout cela à com- mencer par le MCA, la JSK, la JSS et même l'USMA. I. Z.

Sommés par la FIFA de régler leurs contentieux financiers

La FAF part à la rescousse du MCA, du DRBT et du MCEE

La FAF part à la rescousse du MCA, du DRBT et du MCEE Le MC Alger,
La FAF part à la rescousse du MCA, du DRBT et du MCEE Le MC Alger,
La FAF part à la rescousse du MCA, du DRBT et du MCEE Le MC Alger,

Le MC Alger, le DRB Tadjenanet (Ligue 1 Mobilis) et le MC El Eulma (Ligue 2 Mobilis) sont menacés de sanctions s'ils n'obtempèrent pas au délai fixé par la FIFA afin de régler leurs conten- tieux financiers avec leurs anciens joueurs et entraîneur. Le Doyen a un différend financier avec Ngoula et Roberson, le DRB Tadjenanet avec le gardien Matijas et El Eulma avec son ancien entraî- neur, Malek. Les clubs en

question doivent payer leurs arriérés aux intéressés qui ont obtenu gain de cause auprès de l'instance internationale. Comme le délai touche à sa fin, la FAF a décidé de voler à la rescousse du MCA, du DRBT et du MCEE en payant les sommes dus à Ngoula, Roberson, Matijas et Malek tout en procédant, par la suite, à la récupération de son argent par le biais des droits TV.

L. S.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

4

À LA UNE

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 4 À LA UNE Buteur et passeur face à West Bromwich
Buteur et passeur face à West Bromwich Feghouli retrouve son niveau Le milieu de terrain
Buteur et passeur
face à West Bromwich
Feghouli
retrouve
son niveau
Le milieu de terrain algérien, Sofiane
Feghouli, a signé son second but
avec West Ham, samedi au London
Stadium, face à la formation de
West Bromwich, comptant
pour la 25e journée en Premier
League. Aligné d'entrée par
son entraîneur, le
petit lutin des
Verts a réussi
à égaliser
pour
son
équipe à la
63e minute de
jeu en reprenant
une frappe de
Lanzini sur la
transversale. A
quatre minutes de la
fin, l'Algérien délivre
une passe décisive
et sert sur un plateau
Lanzini qui inscrit le
second but. La joie
des Hammers n'a
pas duré très
longtemps,
puisque les
visiteurs ont
réussi à
remettre les
pendules à
l'heure
durant le temps
additionnel (90'+4). Très critiqué
depuis son arrivée au club anglais,
Sofiane Feghouli retrouve petit à
petit son niveau. Non retenu pour la
CAN 2017 par le désormais ex-
sélectionneur national, Georges
Leekens, le milieu offensif de l'EN,
Sofiane Feghouli, enchaîne les
matches à West Ham. Mieux encore,
Feghouli a fourni une belle
prestation, avec à la clé une
réalisation et une passe décisive qui
permettent à ses coéquipiers de
monter dans le classement et se
placer à la 9e place. Le numéro 10
des Verts, qui ressent de la fatigue,
n'a pas pu aller au terme de la
rencontre et il a dû laisser sa place
à son camarade Collines (90'+2).
M. H.

La violence est de retour dans nos enceintes footballistiques

Les enjeux de la phase retour et les risques d'embrasement

L'annonce du retrait progressif des policiers des stades du pays n'a pas été pour arranger les affaires des organisateurs des matches des différents championnats locaux avec des actes de violence déplorés en début de la phase aller.

actes de violence déplorés en début de la phase aller. ment aéroportuaire de la ville pour

ment aéroportuaire de la ville pour retourner à Alger, ils ont été "qua- drillés" par des supporters qui leur reprochent leur manque d'engage- ment constaté depuis l'entame de la phase retour. Les choses ont failli tourner au vinaigre n'était l'inter- vention des sages. A Bel-Abbès, la délégation du MC Oran a dénoncé le mauvais comportement à son égard avant le début du match ce qui aurait, selon ses responsables, répercuté négativement sur le ren- dement des Hamraoua, battus par 2 buts à 0. Une forme de violence courante dans nos stades lors des rendez-vous à grand enjeu. Le len- demain (vendredi) de graves inci- dents ont été signalés du côté de Boufarik à l'occasion du match du championnat de Ligue 2 Mobilis entre le WA Boufarik et la JSM Skikda ainsi que l'autre rencontre disputée le même jour à Oum El- Bouaghi ayant opposé l'US Chaouia à l'USM Aïn Beïda. A la ville des Oranges, des incidents de rare violence ont éclaté avant le match déplorant de nombreux bles-

sés chez les supporters des deux camps. Il faut dire que le commis- saire du match aura failli à sa mis- sion d'autant qu'il aurait dû ordon- ner l'assainissement de la main cou- rante, source de tous les maux. Des incidents regrettables qui ont failli provoquer des dégâts humains sans précédent. Le pire s'est produit, par ailleurs, à Oum El-Bouaghi où le derby ayant mis aux prises l'US Chaoui et l'USM Aïn Beïda (Division nationa- le amateur) a été émaillé d'incidents qui ont suscité des blessés chez les supporters des deux camps et même chez le service d'ordre. Sanctionné par une large victoire de l'US Chaouia sur le score de 3 buts à 1, le match a été interrompu à plusieurs reprises en raison de l'ambiance tendue dans laquelle il s'est déroulé déplorant une quin- zaine de blessés. Des scènes de vio- lence ont été également signalées dans la ville où des ultras ont tenté de saccager des biens publics, mais l'ordre a été rétabli par le service d'ordre.

Faut-il interdire le déplacement des supporters ? Devant le risque d'un embrasement au fil des journées et l'enjeu qui va crescendo, il est plus qu'impératif désormais de prendre les mesures nécessaires en vue de parer à toute éventualité. C'est pourquoi la Ligue de football professionnel et les autres ligues chargées de la gestion des divisons inférieures se doivent de prendre le taureau par les cornes afin que les matches se déroulent dans une ambiance sereine. Le déplacement des supporters, connus pour leur versement dans des actes de violen- ce, se doit d'être mis à un contrôle rigoureux au point d'interdire le voyage aux "troublards". Les commissaires des matches sont tenus, de leur côté, de remplir plei- nement et convenablement leur tâche loin de toute forme de favori- tisme, générateur de violence.

R. K.

PAR RAFIK KHALED

Les autorités sécuritaires du pays ont revu leurs mesures invi- tant le service d'ordre à s'engager davantage dans la gestion des matches de football. Chose qui s'est répercutée positivement sur le déroulement des matches puisque la violence a enregistré une nette régression. Mais la situation risque de dégénérer en pareilles circonstances en cette phase retour où les enjeux devien- nent de plus en plus importants. Pendant que des équipes redou- blent d'efforts, toutes divisions confondues, pour tenter de termi- ner la saison en haut du tableau d'autres luttent corps et âme en vue d'assurer leur survie. Alors que la phase retour vient juste de débuter, l'on constate, en effet, un retour brusque du phénomène de la vio- lence. Dans le cadre de la Ligue 1 Mobilis, des supporters de l'USM Alger, désappointés par la nouvelle contre-performance de leur équipe favorite s'inclinant à Constantine contre le CSC local (1-0), ont tenté d'agresser les joueurs à l'aéroport

de la ville. Au moment où les Rouge et Noir ont rejoint l'établisse-

moment où les Rouge et Noir ont rejoint l'établisse- Ferhat revient en force Une semaine après

Ferhat revient en force

Une semaine après avoir ouvert son compteur buts avec le Havre, lors du match nul concédé à domi- cile face au Red Star (1-1), l'ex-international olympique, Zineddine Ferhat a contribué magis- tralement à la large victoire réalisé par son équipe contre la formation de Bourg-Péronnas, comptant pour la 25e journée en Ligue 2. Reconduit dans le onze de départ, l'ancien atta- quant de l'USMA a signé une passe décisive sur le second but inscrit par Fontaine à la 10e minute de jeu et participe à ce premier succès en cham- pionnat depuis le 4 novembre 2016. Ayant rejoint le HAC l'été dernier, le natif de Bordj Menaïel, a réussi de verrouiller sa place dans l'échiquier de l'entraîneur Oswald Tanchot. Les trois points empochés vendredi dernier à domicile permet- tent à Ferhat et ses coéquipiers de quitter le bas du tableau et se placer à la 9e place, soit à 12 points seulement de Brest qui occupe la place de leader avec 45 points à son actif.

qui occupe la place de leader avec 45 points à son actif. Ghoulam et Naples prêts

Ghoulam et Naples prêts pour le Real Madrid

L'ailier gauche international, Faouzi Ghoulam, enchaîne les titularisations et les bonnes performances avec le SSC Naples. Une semaine après leur éclatante victoire (7-1), face à la formation de Bologne, les coéquipiers de Ghoulam ont réussi à enchaîner avec un second succès en battant, vendredi dans la soirée cette équipe de Genoa sur un score de deux buts à zéro, pour le compte du match avancé de la 24 e journée en Série A. Titulaire indiscutable dans l'effectif de Maurizio Sari, le défen- seur des Verts a pris part à l'intégralité de la partie en contribuant à cette série de 18 matchs sans défaite réalisé par les Napolitains, toutes compétitions confondues. Une victoire bonne pour le moral à trois jours seulement du prochain rendez-vous en Ligue des Champions face à la redoutable équipe du Real Madrid, comptant le match aller des 1/8 de finale de cette prestigieuse compétition. M. H.

32 minutes de jeu pour Guedioura face à Everton

Une semaine après avoir effectué son baptême du feu avec son nouveau club, Middlesbrough, qu'il a rejoint le 31 janvier en provenance de Watford, Adlène Guedioura a fait samedi son entrée en jeu à la 58e minute de jeu, à l'occasion du match en championnat face à Everton (0- 0), comptant pour la 25e journée. Laissé sur le banc au début de la partie, le milieu récupérateur des Verts a été incorporé en seconde période à la place de Forshaw et il a rendu sa copie propre au coach Aitor Karanka de la Hoz qui va certainement l'utiliser d'entrée lors du prochain rendez- vous face à Crystal Palace. Ce semi-échec concédé à domicile est une mauvaise opération pour Guedioura et ses coéquipiers qui se trouvent à deux points seulement du premier relégable. La formation de Middlesbrough n'a pas goûté à la joie d'une victoire depuis la 17e journée, le 17 décembre 2016, lors de son large succès de (3-0) réalisé face à Swansea City. M. H.

SOUDANI :

«Ma blessure à la cuisse,

C'EST DE L'HISTOIRE ANCIENNE»

Après presque un mois sans compétition, l'attaquant interna- tional algérien, Hilal Arbi Soudani, qui souffrait d'une blessure à la cuisse, est enfin opérationnel. Lors des déclarations accordées aux médias croates, le natif de Chlef s'est exprimé sur sa situation et son état de santé. Dispensé du stage d'intersaison effectué par Dynamo Zagreb en Turquie, le mois précédent, l'actuel deuxième buteur des Verts se dit désormais prêt pour retrouver les terrains et aider son équipe à réaliser ses objectifs en cette deuxième partie de la saison. "Je suis complètement rétabli de ma blessure que j'ai contractée avec la sélection durant la CAN au Gabon. Désormais, c'est de l'histoire ancienne. Je me suis préparé pour la reprise".

«Je ne manque de rien au Dynamo Zagreb» Pour ce qui est de son avenir avec son actuel club, lui qui est annoncé dans plusieurs clubs, turcs, fran- çais et même anglais, estime qu'il

clubs, turcs, fran- çais et même anglais, estime qu'il est très heureux au Dynamo Zagreb et

est très heureux au Dynamo Zagreb et il ne pense pas encore au mercato d'intersaison. "Je suis encore sous contrat jusqu'au 30 juin avec le Dynamo Zagreb. Sincèrement je ne manque de rien dans ce club que j'aime beaucoup et qui m'a tout donné. Je suis concentré sur mon travail et je continue de bosser pour retrouver ma forme et aider mon équipe à réaliser ses objectifs. Contrairement à ce que certains affirment, le championnat croate est loin d'être faible et je ne pense pas encore au mercato", a-t-il conclu.

M. H.

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 COUPE DE LA CAF 5  De notre envoyé spécial

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

COUPE DE LA CAF

5

Dimanche 12 février 2017 COUPE DE LA CAF 5  De notre envoyé spécial au Ghana

De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki

5  De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki 15H Bechem United s'est renforcé
5  De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki 15H Bechem United s'est renforcé

15H

Bechem United s'est renforcé par un attaquant de l'Asante Kotoko

L'adversaire du Mouloudia d'Alger, en l'occurrence le Bechem United, s'est fait prê- ter l'attaquant de l'Asante Kotoko, Emanuel Oseil Carlos, lors de la période estivale puisque ici au Ghana le cham- pionnat vient tout juste de commencer. Cet attaquant sera dans les 18 pour le match contre le MCA.

VINCENZO ALBERTO ANNNES :

«On doit assurer la qualif' ici»

L'équipe de Bechem United est drivée par un entraineur ita- lien, Vincenzo Alberto Annes. Contrairement aux Mouloudéens qui n'ont aucune

idée sur cette équipe sauf son classement dans le champion- nat, le technicien italien connait parfaitement les Mouloudéens puisqu'il a d'ores et déjà son plan de bataille pour cette première manche et

il dira à cet effet : "C'est vrai

que c'est notre première parti- cipation à une compétition africaine, mais on est détermi-

né à aller le plus loin possible dans cette compétition". Pour ce qui est de son adver- saire, Vicenzo enchainera : "On

a visionné un match du MCA.

On sait qu'ils sont les leaders du championnat algérien. Nous avons préparé notre plan pour contrer cette équipe. Nous allons tout faire pour réussir le meilleur résultat possible pour jouer le match retour tran- quille. Je ne vous cache pas qu'on connait des joueurs comme le gardien Chaouchi, Nekkache, Seguer et Bouguèche qui sont de très bons attaquants, mais on a aussi une bonne défense et on va tout faire pour ne pas encaisser de but", dira le coach italien de Bechem United.

BOUICHE

«C'est une pelouse praticable»

Bechem United. BOUICHE «C'est une pelouse praticable» Interrogé sur la qualité de la pelouse du stade

Interrogé sur la qualité de la pelouse du stade Accra Stadium, le manager du MCA, Nacer Bouiche, nous a déclaré : "C'est une pelouse praticable. On a joué sur des pelouses catastrophiques en Algérie comme celles de Tiaret et de Médéa. Alors je pense que c'est une pelouse qui arrangera nos affaires pour pratiquer notre football."

Le Mouloudia veut vaincre

LE SIGNE INDIEN

Après trois échecs au premier tour face à Kwara United, Harras El-Houdoud et le Sahel de Niger, le Mouloudia d'Alger renouera avec la coupe de la CAF aujourd'hui sur le sol gha- néen face au Bechem United

sur le terrain des Blacks Stars, l'Accra Stadium, à partir de 15h heure algérienne. Le jour de vérité est arrivé pour le Mouloudia qui jouera cet après-midi son match contre la formation ghanéenne de Bechem United. Les Mouloudéens qui sont hyper motivés ne jurent que par la victoire pour jouer le match retour tranquille. Même s'ils n'ont aucune idée sur l'adver- saire du jour, les Vert et Rouge de la capitale semblent décidés plus que jamais à débuter en beauté cette aven- ture africaine. La détermina- tion, la volonté et la fougue sont les armes du Mouloudia dans ce match. Kamel Mouassa n'a pas cessé de par- ler à ses joueurs depuis leur arrivée sur le sol ghanéen. D'ailleurs, lors de la séance de vendredi, Kamel Mouassa a mis en garde ses joueurs pour éviter de tomber dans le piège de l'adversaire et surtout l'ar- bitrage qui sera certainement, comme d'habitude, un arbi- trage maison : "J'ai dit à mes joueurs de ne pas parler à l'ar- bitre, car si ce dernier prend une décision, il ne va pas se déjuger". L'autre souci des Mouloudéens dans ce match, c'est les conditions clima- tiques puisque la température va atteindre les 37° avec un taux d'humidité très élevé qui sera de 78%, mais les cama-

rades de Chaouchi, dont majorité a déjà joué des matchs en Afrique, ne don-

nent pas trop d'importance au climat, eux qui veulent sur- prendre leur adversaire dés le début du match comme nous l'à confié Hachoud : "C'est vrai qu'il fait très chaud au Ghana actuellement, et ils ont fait exprès de nous faire jouer à 14h, mais on ne va pas se laisser faire, on fera tout pour réaliser un bon résultat Incha Allah." Du côté de l'effectif, Mouassa ne compte pas effec- tuer beaucoup de change- ments par rapport au onze qui a joué les derniers matchs du championnat, mis à part Boudebouda qui est incertain et Bouguèche qui pourrait céder sa place à Mokdad, alors que les autres joueurs, qui ont joué le dernier match contre le NAHD, seront reconduits.

Hachoud et Cie ne veu- lent pas revivre le scénario de 2016 lorsqu'ils ont été sortis dès le premier tour par une équipe du Niger, mais cette fois-ci, les poulains de Kamel Mouassa veulent aller le plus loin possible dans cette com- pétition africaine, mais cela passe d'abord par un très bon résultat ici à Accra contre la formation de Bechem United. Une chose est sûre, le match de cet après-midi s'annonce difficile devant une équipe qui fera tout pour faire tom- ber le leader du championnat, mais le MCA de Kamel Mouassa compte surprendre les Ghanéens sur leur sol et les attaquants du Doyen doi- vent répondre présent dans ce match pour au moins mar- quer un but qui sera très important pour le match retour.

M. Z.

l'effectif est très riche par rapport au MCEE où nous avons fait des déplace- ments
l'effectif est très
riche par rapport
au MCEE où nous
avons fait des déplace-
ments avec 14 joueurs.
Il y a de la qualité
dans le groupe et
chaque joueur peut
faire la différence à
tout moment. On a
aussi un public en
or et nous sommes
obligés de donner
le meilleur de
nous- mêmes
pour ne pas déce-
voir nos suppor-
ters. Vu l'ambian-
ce qui règne dans
le groupe, je suis
persuadé qu'on
réalisera un bon
résultat demain
Incha Allah."
M. Z.

la

Il a marqué contre Asante Kotoko avec le MCEE à Kumasi

Derrardja : «Je veux le refaire contre Bechem»

Le meneur de jeu, Walid Derrardja, était l'un des artisans de la qualif' du MCEE aux 1/8 de fina- le de la C1 avec le MCEE lorsqu'il a marqué un but de toute beauté à l'équipe ghanéenne de l'Asante Kotoko suite à une super- be frappe des 25 mètres qui s'est logée en pleine lucarne. Les supporters d'Asante Kotoko se sou- viennent certainement de ce but qui a permis au MCEE de passer au pro- chain tour de la C1. Walid Derrardja qui a commencé à retrouver son meilleur niveau depuis l'arrivée de Kamel Mouassa, où il joue régulièrement, est très optimiste de réaliser un bon parcours avec le Doyen des clubs algériens

et surtout contribuer à un bon résultat cet après- midi contre la formation ghanéenne de Bechem United. Rencontré à l'hôtel Holiday Inn, l'ancien joueur du MCEE revient sur le match de son ancienne équipe et le but qu'il a marqué, et dira d'emblée : "Ce jour-là, on a joué à Kumasi, pas à Accra, j'ai marqué un très beau but qui nous a per- mis de passer au prochain tour de la Ligue des cham- pions africaine. J'espère le refaire cette fois ci à Accra avec le MCA contre cette équipe de Bechem United. C'est vrai qu'on n'a aucu- ne idée sur notre adversai- re, mais on est conscient et très concentré sur notre match et nous allons tout

faire pour revenir avec aux moins un match nul. On va tenter de marquer comme nous l'a fait savoir le coach, car marquer un but à l'extérieur a beau- coup d'importance pour le match retour", dira le meneur de jeu du Mouloudia.

«Contrairement au MCEE, on a un effectif très riche au Mouloudia» L'enfant de Boudouaou estime que le MCA peut gagner cette coupe de la CAF vu l'effectif riche qui le compose contrairement à son ancienne équipe dont l'effectif était très réduit, l'équipe s'étant déplacée avec 13 ou 14 joueurs. "Au Mouloudia,

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 6 COUPE DE LA CAF  De notre envoyé spécial au

6

COUPE DE LA CAF

Dimanche 12 février 2017 6 COUPE DE LA CAF  De notre envoyé spécial au Ghana

De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki

CAF  De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki 15H Il jouera aux côtés
CAF  De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki 15H Il jouera aux côtés

15H

Il jouera aux côtés de Azzi

Bouhenna :

«Prêt pour cette bataille»

Comme Boudebouda ne pourra pas prendre part au match de cet après- midi contre le Bechem United, l'entraineur Kamel Mouassa compte faire jouer le défen- seur Rachid Bouhenna dans l'axe central aux côtés de Azzi, alors que Mebarakou sera sur le côté gauche. Rachid Bouhenna, qui a été utilisé rare- ment cette saison, va jouer son premier match de coupe de la CAF avec le MCA. Le Franco- Algérien

avec qui nous avons discuté avant

le début de la séance d'hier, nous

a déclaré qu'il est prêt à jouer ce

match : "Je suis prêt à donner le meilleur de moi-même si le coach me fait appel. Je ferais tout pour donner le plus escompté à la défense et aussi m'imposer dans l'équipe type, car je n'attends que cette occasion de jouer et mon- trer à tout le monde que je mérite une place de titulaire

type, car je n'attends que cette occasion de jouer et mon- trer à tout le monde

AHMED SIMBA TOURÉ (attaquant de Bechem)

«Chaouchi est un grand gardien, mais je vais lui marquer ici et à Alger» C'est
«Chaouchi est un grand
gardien, mais je vais
lui marquer ici et à Alger»
C'est la star de l'équipe de Bechem United, il est
le meilleur buteur de l'équipe. L'attaquant burkinabè
qui a signé au mois d'octobre avec le Bechem United, en
l'occurrence Ahmed Touré, croit dur comme fer que
son équipe va battre le MCA. Le Burkinabè, comme
ses coéquipiers, ont une idée sur l'équipe du MCA
et certains joueurs, dont le gardien Chaouchi qui est le
plus connu ici à Accra : "On a une idée sur cette équipe
du MCA. On sait qu'ils sont les leaders du championnat
et on ne les craint pas. On connait aussi leur gardien
Chaouchi, mais on est prêt à gagner ce match. On sera
soutenu par nos supporters qui vont venir en masse au
stade et nous allons tout faire
pour
marquer
le maximum de buts lors de cette pre-
mière manche avant le match retour à Alger. En ce qui
me concerne, je sais que le MCA a un grand gardien,
mais je sais que je vais lui marquer ici, et même à
Alger."
M. Z.
CHAOUCHI
TIFOUR
«Il est libre de dire ce qu'il
veut, ma cage restera
vierge ici et à Alger»
«Voilà ce que j'ai
dit à Faouzi»
Avant le début de la séance
d'entrainement sur le terrain
principal de l'Accra Stadium,
nous avons eu une petite dis-
cussion avec le portier moulou-
déen Chaouchi, sur la déclara-
tion de l'attaquant burkinabè de
Bechem United qui a déclaré
qu'il lui marquera aujourd'hui.
Chaouchi comme à son habitu-
de, a allumé ce match en décla-
rant : "Il est libre de dire ce
qu'il veut, moi je le dis et je le
répète encore une fois : ma
cage restera vierge ici à Alger.
Je me sens en pleine forme et
je suis prêt à réaliser un grand
match pour aider mon équipe à
assurer la qualif' ici. L'Afrique,
je connais, j'ai assez d'expé-
rience, comme mes coéquipiers
qui ont déjà disputé ce genre de
match. Incha Allah on va repar-
tir avec un bon résultat pour
nos supporters qui méritent
que du bonheur."
L'entraineur des gardiens de but du Mouloudia
d'Alger, Halim Tifour, qui connait ces compétitions
africaines, n'a pas cessé depuis hier de parler avec
son gardien Chaouchi, pour le conseiller et le prépa-
rer psychologiquement afin de réussir un grand
match pour aider l'équipe a réaliser un bon résultat.
Halim Tifour qui est très estimé par tous les gar-
diens du MCA, nous a déclaré sur ce match contre
le Bechem United et surtout sur son gardien numéro
un Faouzi Chaouchi : "Il a beaucoup d'expérience, il
connait l'Afrique, il a aussi atteint l'âge de la matu-
rité. Il va beaucoup nous aider. Je lui ai demandé de
rester très calme quelle que soit la tournure du
match. Chaouchi est pour moi monsieur 50% de
l'équipe et Incha Allah il va l'aider à réaliser un bon
résultat."

Il a raté la finale de la C1 avec l'USMA

Seguer : «Je veux gagner la coupe de la CAF avec le MCA»

Seguer : «Je veux gagner la coupe de la CAF avec le MCA» niveau. Pour le

niveau. Pour le moment, je me sens en pleine forme et j'ai cette réussite devant les buts, j'espère que demain (Ndlr :

entretien réalisé hier) Incha Allah, je vais marquer, car marquer un but à l'exté- rieur a beaucoup d'importance. Mais le plus important ce n'est pas celui qui marque, mais la victoire ou faire aux moins un match nul qui nous permettra de garder nos chances intactes pour la qualif'.

Doit-on comprendre par là que l'équipe est prête pour cette première bataille du Ghana ?

Absolument. On est hyper motivés et nous allons tout faire pour procurer de la joie à nos supporters qui vont suivre le match. Après avoir passé à côté dans les derbies, on doit se ressaisir en coupe de la CAF, car cette compétition est l'un de nos objectifs.

M. Z.

C'est l'un des attaquants les plus expérimentés du MCA dans les compéti- tions africaines. Il a atteint la finale de la plus prestigieuse compétition africaine avec les Rouge et Noir de Soustara en 2016. Il a même marqué au match aller contre le TP Mazembe. Mohamed Seguer rêve de crocher un titre africain avec le Doyen et il promet d'aider son équipe à réaliser un bon résultat cet après-midi contre Bechem United.

Alors Mohamed, il ne reste que quelques heures avant le match, comment est l'ambiance dans le groupe ?

Comme vous voyez, il y a une très bonne ambiance. Nous avons carrément oublié le championnat et nous sommes hyper motivés pour réaliser un bon résultat contre les Ghanéens de Bechem United.

Avez-vous une idée sur cette équipe ?

Franchement, aucune idée sauf quand j'ai surfé sur le net, j'ai vu qu'ils sont mal classé dans leur championnat. Ce n'est pas une référence, mais le plus important pour nous, c'est qu'on soit au top du top le jour du match pour les piéger chez eux afin de jouer le match retour tranquille.

Comment comptez-vous battre cette équipe ghanéenne ?

C'est très simple, on doit jouer notre football. Il faut qu'on soit aussi vigilant derrière et efficace devant pour réussir notre match. Si on arrive à marquer un but ici, je suis persuadé qu'on se qualifie- ra Incha Allah.

Vous ne craignez pas l'arbitrage ?

Personnellement, je connais très bien l'Afrique, que ce soit avec l'EN ou avec les clubs où j'ai joué. C'est toujours un arbitrage maison et on ne doit pas tom- ber dans le piège de l'arbitre. D'ailleurs, même le coach n'a pas cessé de nous par- ler de l'arbitre et d'éviter de parler avec lui. On doit être concentré uniquement sur notre match et oublier l'arbitre.

La coupe de la CAF et la C1 reste pour vous un mauvais souvenir puisque vous avez perdu les deux finales avec l'ESS et l'USMA…

Oui, ce sont de très mauvais souvenirs pour moi. Avec l'ESS, on a raté de peu le titre aux tirs au but et avec l'USMA on a très mal négocié la finale aller. Je ne vous cache pas que je n'ai pas envie de revivre ce scénario avec le MCA, car je veux gagner le titre africain avec le MCA qui sera très spécial. Car gagner un titre avec le Mouloudia a un goût spécial. Mais, pour l'instant, on n'en est pas encore là. On doit d'abord franchir le cap de Bechem United puis on parlera de la suite de cette aventure africaine.

Après avoir alterné le bon et le moins bon lors de la phase aller en championnat, vous êtes revenu en force pour la phase retour où vous avez marqué deux buts. Allez-vous marquer ce dimanche ?

C'est vrai que lors de la phase aller je n'ai pas atteint mon meilleur niveau, mais lors du stage en Espagne j'ai bien travaillé et, Dieu merci, je commence petit à petit à retrouver mon meilleur

ZERDAB : «SI LE COACH ME FAIT APPEL, JE RÉPONDRAI PRÉSENT»

Même s'il a réintégré le groupe, les chances de voir Zerdab jouer ce match sont minimes, mais le joueur rassure qu'il peut jouer pour donner un plus après la défection de Nekkache : "Si le coach me fait appel, je jouerai le match. On a deux joueurs qui ont déclaré forfait, alors je suis prêt à me sacrifier pour l'intérêt de l'équipe."

à me sacrifier pour l'intérêt de l'équipe." Mouassa, Bouiche et Hachoud ont pris des photos avec

Mouassa, Bouiche et Hachoud ont pris des photos avec des enfants d'Accra

A la fin de la séance plusieurs enfants d'un club de tennis ghanéen se sont entourés de Kamel Mouassa, Bouiche et Hachoud pour prendre des photos. Avant de quitter le ter- rain, il a demandé aux enfants d'aller vers les bois pour qu'il tire un penalty. Malgré qu'il y avait une vingtaine d'enfants, Hachoud a réussi à marquer le penalty.

qu'il tire un penalty. Malgré qu'il y avait une vingtaine d'enfants, Hachoud a réussi à marquer
www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 COUPE DE LA CAF 7  De notre envoyé spécial

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

COUPE DE LA CAF

7

Dimanche 12 février 2017 COUPE DE LA CAF 7  De notre envoyé spécial au Ghana

De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki

7  De notre envoyé spécial au Ghana : M. Zerrouki Chaouchi, Hachoud, Mebarakou (Chita), Bouhenna,

Chaouchi, Hachoud, Mebarakou (Chita), Bouhenna, Azzi, Kacem, Karaoui, Derrardja, Bouguèche, Seguer, Mokdad

Voilà le onze de Mouassa

Alors qu'il était prévu qu'il jouera avec le même onze qui a incorporé face au Nasria, Kamel Mouassa est contraint de changer après la défection de Boudebouda et l'incertitude de Hichem Nekkache qui n'est pas sûr de le récupérer d'ici le coup d'envoi de la rencontre. Mouassa va ainsi opé- rer deux changements pour ce match face aux Ghanéens. En effet, Kamel Mouassa comptera sur les services de Faouzi Chaouchi qui a une énorme expérience dans ces compétitions africaines, lui qui ne connaît jamais la pression. En défense, le quatuor sera composé par le capitaine Hachoud qui joue- ra sur le couloir droit, alors que Zidane Mebarakou devrait rempla- cer Boudebouda. Dans l'axe cen- tral, Rachid Bouhenna fera son grand retour au sein du onze de

Mouassa lui qui n'a été utilisé que rarement cette saison et qui sera associé à Ayoub Azzi. En milieu de terrain, Mehdi Kacem et Amir Karaoui s'occuperont de la récupé- ration, alors que Walid Derrardja aura le rôle de l'animateur pour aider les attaquants en passes lumi- neuses. Pour le compartiment offensif, Mouassa compte attendre la dernière minute pour choisir le remplaçant de Nekkache au cas où ce dernier déclare forfait et c'est Mokdad qui va le remplacer pour épauler Bouguèche et Seguer ou l'un d'eux jouera en pointe de l'at- taque. Enfin c'est ce onze qui sera aligné par Kamel Mouassa cet après-midi contre le Bechem United et les joueurs ne jurent que par la victoire pour assurer la qua- lif ici avant le match retour à Alger. M. Z.

Il songe aussi à Chita pour remplacer Boudebouda

Même s'il a le choix de Mebarakou pour rem- placer Boudebouda, le premier responsable du staff technique du MCA hésite malgré tout, puisqu'il a un autre choix, celui de faire appel à Chita. Seulement, le fait que Chita revienne de bles- sure, cela peut pous- ser Mouassa à donner la parole à Mebarakou sur le côté gauche. Quoi qu'il en soit, à gauche ça sera soit Mebarakou ou Chita.

Boudebouda et Nekkache

NE JOUERONT PAS

Le coach à ses joueurs

«Tout un peuple vous attend, ne le décevez pas»

L'entraîneur Kamel Mouassa s'est réuni avec ses joueurs au début de la séance d'en- trainement d'hier. Mouassa n'a pas cessé de citer des équipes algériennes qui ont réa- lisé des bons résultats malgré les conditions climatiques ou une cha- leur torride et un taux d'humidité très élevé actuellement à Accra :

"En plus de l'adversaire on va affronter les fac- teurs chaleur et humidi- té. Mais cela ne veut pas dire qu'on ne va pas passer à côté. Prenez l'exemple de l'USMA, ESS et le MCEE qui ont fait un bon parcours malgré les conditions climatiques. Alors je veux des guerriers cet après-midi, je veux que vous donniez tout ce que vous avez dans le ventre. Il y a toute un peuple qui vous attend, alors ne le décevrez pas. Je veux aussi que vous respecter notre plan de jeu pour réussir un bon résultat. Je sais que vous êtes capable, alors gagnez-moi ce match, dira Mouassa à ses joueurs à Accra.

C'est officiel, le latéral gauche du Mouloudia d'Alger Brahim Boudebouda et l'attaquant Hichem Nekkache ne joueront pas cet après-midi le match de la coupe de la CAF contre la formation ghanéenne de Bechem United. En effet, Brahim Boudebouda était contraint de passé une échographie hier matin pour voir la nature de sa blessure dans une cli- nique ici à Accra. C'est avant la séance d'entraî- nement que les résultats ont été connus par le staff médical et le staff technique que le joueur souffre d'une élongation au niveau de l'ischio-jam- bier de la cuisse gauche. La nouvelle est tombée comme un couperet sur

le staff technique qui n'a pas un autre choix puisque Boudebouda est le seul arrière gauche dans l'effectif moulou- déen. L'entraîneur Kamel Mouassa nous a confirmé l'information que le joueur ne sera pas apte à jouer aujourd'hui contre le Bechem United : "Oui, Boudebouda ne pourra pas jouer, car il souffre d'une élongation à la cuisse", nous dira le coach mouloudéen. Le défenseur moulou- déen était très déçu hier après que les résultats de l'échographie lui qui voulait jouer ce match. "Dommage, j'aurais aimé jouer ce match, mais que voulez-vous que j'y fasse. Je préfère rater ce match que toute la saison", nous dira l'ancien usmiste.

Par ailleurs, l'attaquant Hichem Nekkache ne jouera pas lui aussi le match contre les Ghanéens puisqu'il n'est pas rétabli de sa blessure. D'ailleurs à la fin du match Kamel Mouassa a annoncé que son atta- quant ne sera pas de la partie cet après-midi contre le Bechem United. Ainsi donc, c'est un vrai coup dur pour le Mouloudia d'Alger pour cette première manche à Accra en l'absence de Boudebouda et Nekkache qui sont les piliers de l'équipe mou- loudéenne. Mouassa sera contraint de trouver leurs remplaçants qui seront Zidane Mebarakou et Bouguèche qui jouera en pointe de l'attaque. M. Z.

et Bouguèche qui jouera en pointe de l'attaque. M. Z. 15H MOUASSA «La défaite de la
et Bouguèche qui jouera en pointe de l'attaque. M. Z. 15H MOUASSA «La défaite de la
et Bouguèche qui jouera en pointe de l'attaque. M. Z. 15H MOUASSA «La défaite de la

15H

MOUASSA

«La défaite de la JSK est un avertissement pour nous»

A la fin de la séance d'en- traînement, Kamel Mouassa a déclaré que son équipe est prête pour la batille de cette après- midi contre le Bechem United.

Mouassa estime que la défaite de la JSK doit servir sa troupe à redoubler d'efforts pour réaliser un bon résultat : "La défaite de

la JSK c'est un avertissement

pour nous. On doit donner le meilleur de nous-mêmes pour procurer de la joie au peuple algérien surtout après la défaite de la JSK et le match nul de la Saoura."

«On doit s'inspirer du MOB, l'ESS et l'USMA» Le meilleur exemple qu'a cité Mouassa lors de son interven- tion, c'est les trois équipes qui ont atteint la finale de la C1 et la coupe de la CAF : " On doit s'inspirer du MOB, de l'ESS et de l'USMA. C'est notre meilleur exemple qu'on doit suivre pour continuer notre aventure dans cette compétition et surtout franchir ce cap de Bechem avec succès."

«Nekkache et Boudebouda out»

Par ailleurs, au sujet des deux joueurs qui étaient incertain pour le match, Kamel Mouassa

a annoncé officiellement qu'ils

ne feront pas partie du groupe qui jouera cet après-midi : " Nekkache et Boudebouda sont officiellement out pour ce match. C'est vrai qu'ils ont un poids dans l'équipe, mais on va trouver des solutions de

rechange."

Les Jaune 4 - Orange 2

Lors de la séance d'entraîne- ment, le staff technique du MCA a programmé un petit sixte entre les oranges et les jaunes. Le score était en faveur des jaunes sur le score de quatre buts à deux.

Aouedj, Zerdab (2) Mebarakou pour les Jaune, Mokdad et Bouhenna pour les Oranges

Les buteurs pour les jaunes sont Aouedj, Zerdab avec un doublé et Mebarakou, alors que les oranges c'est Mokdad et Bouhenna.

La séance a duré 1h20

L'ultime séance avant le match contre Bechem United a duré une heure 20 sur le terrain principale du stade d'Accra stadium.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

8

LIGUE 1 MOBILIS

Dimanche 12 février 2017 8 LIGUE 1 MOBILIS Après la victoire du RCR La JSK touche

Après la victoire du RCR

La JSK touche

LE FOND

Le club le plus titré d'Algérie qui caracolait seul en tête du

classement jadis, écrasait tout sur son passage par le passé et qui récoltait les titres que ce soit sur le plan national ou continental

à la pelle, touche le fond

actuellement. Voir la position de

la JSK au classement général, à

l'avant-dernière place, fait du mal

à tous les amoureux du ballon

rond de notre pays, ce n'est pas

seulement les supporters des Canaris du Djurdjura qui souffrent en regardant le club qui a gagné sept coupes d'Afrique en bas du tableau. "Incha Allah, la JSK ne descendra pas", disaient les

supporters des autres équipes, une phrase qui enfonce le couteau dans la plaie… Hélas, les temps ont changé, des moments de la

gloire aux moments de purgatoire. A qui la faute ? La question reste

moments de purgatoire. A qui la faute ? La question reste toujours posée au moment où

toujours posée au moment où les supporters kabyles craignent de plus en plus pour l'avenir de leur équipe en championnat. La dernière défaite de l'équipe, celle de vendredi passé, plutôt

l'humiliation d'avant-hier, ne fait qu'inquiéter les fans des Jaune et Vert davantage. Pis encore, le RCR, qui a gagné hier, a surclassé les Kabyles au classement, ces derniers seront appelés

désormais à sortir tout ce qu'ils ont dans leur ventre afin de sauver l'équipe ; par la suite, le temps sera aux… changements radicaux.

A. H.

Même s'il songe à partir en fin de saison

AZLEF :

«Je ne peux pas abandonner l'équipe en ces moments difficiles»

Comme nous l'avions rapporté dans notre édition d'hier, Malik Azlef songe, et ce, avec beaucoup de sérieux à se retirer des affaires de la JSK, lui qui veut se consacrer désormais à ses affaires, néanmoins, le jeune homme d'affaires kabyle ne peut pas laisser le club dans une situation pareille : "Depuis que je suis à la JSK, je n'ai pas cessé de travailler avec un grand sérieux. A un certain moment, j'ai abandonné toutes mes affaires, néanmoins, je ne peux pas laisser le club dans ces moments difficiles", nous dira Azlef. Ce dernier, à l'instar des autres dirigeants, veut sauver la JSK de la relégation coûte que coûte même si la mission des responsables kabyles ne s'annonce pas facile : "On est conscients de la mission qui nous attend comme on est décidés de faire le maximum pour sauver le club, moi personnellement, je ne lésinerai pas sur les moyens pour aider à ma manière la JSK à se maintenir en Ligue 1 Mobilis, par la suite, c'est-à-dire en fin de saison, chacun prendra sa décision, mais actuellement et vu cette crise qui secoue le club, je pense que l'apport de tout le monde sera très bénéfique pour la JSK, je n'entre pas dans les détails qui ne me regardent pas, mais moi je reste toujours là pour aider l'équipe."

Hannachi-Rahmouni, RDV AUJOURD'HUI

Rahmouni :

Hannachi-Rahmouni, RDV AUJOURD'HUI  Rahmouni : «J'exige carte blanche» Mourad Rahmouni, qui se

«J'exige

carte

blanche»

Mourad Rahmouni, qui se réunira pour la première fois aujourd'hui avec Mohand Chérif Hannachi pour officialiser son retour à la JSK, n'hésitera pas à exiger carte blanche au président kabyle lors de cette réunion, concernant le volet technique bien sûr :

"Effectivement, je refuse de travailler avec un autre entraîneur, j'ai mon propre staff, et puis, Moussouni connaît bien lui aussi la maison, je préfère ne pas entrer dans ce genres de détails, je rencontrerai Hannachi aujourd'hui, les choses deviendront plus claires à l'issue de notre réunion", nous dira d'emblée Mourad Rahmouni, ce dernier, ajoute et conclut en même temps :

"J'ai parlé avec Hannachi au téléphone, je lui ai donné mon accord de principe, je ne fais pas machine arrière, je ne suis pas un lâche pour revenir sur ma parole, même si les choses ne seront pas faciles, mais on vient avec une grande volonté, celle de sauver l'équipe et incha Allah on réussira dans notre mission." A. H.

Après avoir donné son accord de principe mardi en fin de journée à Hannachi pour revenir à la JSK et prendre en main la barre technique de l'équipe première, Mourad Rahmouni va rencontrer le numéro 1 du club le plus titré du pays aujourd'hui à Tizi-Ouzou.

PAR ABDELLAH HADDAD

Les deux hommes ont abordé lors de leur discussion téléphonique les grands détails du contrat, néanmoins, l'ancien coach du MOB et du MCS veut aborder tous les autres détails qui concernent son retour à la JSK. Rahmouni, qui refusait de travailler avec un autre entraîneur ni un autre adjoint mis à part Fawzi Moussouni, veut aussi abor- der d'autres points liés à la vie quotidienne de l'équipe kaby-

le, surtout que la formation de la ville des Genêts traverse la plus sale période de son his- toire, le club kabyle est mena- cé plus que jamais par la relé- gation, les supporters crai- gnent beaucoup pour l'avenir de leur équipe et Rahmouni a accepté en quelque sorte une mission-suicide. Pour cette raison, l'ancien défenseur des Canaris du Djurdjura va abor- der plusieurs sujets avec Hannachi lors de la réunion d'aujourd'hui, les deux hommes vont tout finaliser

lors de leur tête-à-tête d'au- jourd'hui. Par la suite, le jeune entraîneur, qui a déjà travaillé à la JSK par le passé comme adjoint, passera aux choses sérieuses puisqu'il devrait entamer sa mission soit demain, soit après-demain. Rahmouni et Moussouni auront comme mission de sauver la JSK de la relégation, une mission qui s'annonce très difficile pour les deux anciens champions d'Algérie et d'Afrique. A. H.

Il n'a pas pris les avertissements de ses dirigeants en considération après le RCR

Asselah sera sévèrement sanctionné

En plus des supporters, les responsables de la JSK, à leur tête le président Hannachi, sont très en colère contre leur gardien de but numéro 1.

Mohand Chérif Hannachi n'arrive pas à comprendre comment Asselah a de nouveau tenté un dribble dans sa surface alors que c'est lui qui a fait perdre l'équipe à Relizane. Justement, après son geste

devant le RCR, les dirigeants jaune et vert n'ont pas hésité à avertir leur portier titulaire, ce dernier a rassuré tout le monde en déclarant haut et fort qu'il ne va plus produire des erreurs pareilles, surtout que son statut d'international

ne lui permet pas de commettre des bourdes de ce genre. En outre, vendredi passé, Malik Asselah a tenté une roulade en pleine surface de réparation, l'attaquant adverse lui chipa le ballon et marqua par la même occasion le second but de son équipe, un but qui a scié tout simplement les jambes aux camarades de Djerrar. Pour toutes ces raisons, le numéro 1 du club le plus titré d'Algérie a pris la décision de sanctionner sévèrement son gardien de but. Hannachi a même appelé ses dirigeants pour leur demander de sanctionner financièrement Malik Asselah. Comme des matchs très importants attendent la formation du

Djurdjura en championnat, les membres du staff technique vont eux aussi parler à l'ancien Keeper du NAHD et du CRB pour le responsabiliser et le secouer au moment où quelques dirigeants n'ont pas hésité à demander à Hannachi de miser et de compter sur Boultif pour les matchs restants du championnat. Depuis son retour à la JSK, Asselah a réussi de belles performances, il a même réussi à gagner sa place en EN, toutefois, les deux bourdes qu'il a commises contre le RCR en championnat et vendredi passé en coupe de la CAF pourraient lui coûter très cher à l'avenir.

A. H.

CAF pourraient lui coûter très cher à l'avenir. A. H. Après Asta-Lavista Food, le médecin de

Après Asta-Lavista Food, le médecin de la JSK, le sympathique Ahmed Djadjoua a inauguré hier un autre grand et beau restaurant au cœur de la Nouvelle Ville de Tizi-

A. H.

CHERCHE

VENDEUR EN

PHARMACIE

CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT
FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT
OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

MEDANE, HAMENED, ZAFOUR, BOUKHARI… présents à la cérémonie d'inauguration

The Twelve, l'autre restaurant du D r Djadjoua

Ouzou, dénommé The Twelve. Plusieurs personnalités politiques et sportives ont été conviées à la cérémonie d'ouverture de ce vaste restaurant, aménagé et

équipé modérément. Hakim Medane, Omar Hamened, Brahim Zafour, Saïd Boukhari… et bien d'autres anciens de la JSK ont bien garni par leur présence cette cérémonie.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

JSK 9  ACCROCHAGE BERCHICHE : «J'étais énervé» entre Berchiche et Redouani Le défenseur Koçeila
JSK
9
ACCROCHAGE
BERCHICHE :
«J'étais
énervé»
entre Berchiche
et Redouani
Le défenseur Koçeila Berchiche a eu un comportement
indigne d'un joueur d'un grand club comme la JSK.
A quelques joueurs qui
ont demandé à
Berchiche pourquoi il
s'en est pris à Redouani,
celui-ci leur a affirmé
qu'il avait agi sous la
colère. "J'étais énervé
et j'avais perdu mon
sang-froid", leur
a-t-il.
PAR MOHAMED A.
Appréciant mal l'une des
remarques de son partenaire
Saâdi Redouani lors de la
rencontre face au Monrovia CB,
Berchiche n'a pu maîtriser ses
nerfs. Il aurait, d'après les échos
qui nous sont parvenus de la
capitale du Liberia, insulté puis
craché sur Redouani avant de le
bousculer en plein match. Il aura
fallu l'intervention de certains
cadres pour que le défenseur
des Jaune et Vert se calme.
Chacun accuse l'autre de lui
avoir manqué de respect, mais
ce genre de comportements
n'honore pas ses auteurs. La JSK
était respectée dans tous les
pays d'Afrique,
malheureusement des joueurs
très limités ont terni son image
ces dernières années.
aurait pris son déjeuner dans sa
chambre et il est toujours
inconsolable. Recruté au mois de
juin dernier après le départ de
Ziti, Redouani a pu s'imposer
comme un titulaire indiscutable
malgré son jeune âge. Ses
relations avec Berchiche
n'étaient pas au beau fixe depuis
les premières journées du
championnat, mais ce qui devait
arriver arriva en plein match de
coupe de la CAF. Ce qui
confirme la déliquescence de
l'équipe phare du Djurdjura.
Berchiche. Evidemment,
il n'ira nulle part
puisqu'il est lié à la JSK
par contrat jusqu'en juin
REDOUANI :
2018.
«Il m'a craché
dessus et il
m'a insulté»
Redouani inconsolable
Affecté par l'attitude de
Berchiche envers lui, Redouani
s'est cloîtré dans sa chambre
depuis la soirée de vendredi
dernier. Certains de ses
partenaires ont tenté de le
réconforter, mais en vain. Il
Il menace de partir
Très affecté par les insultes dont
il a été victime de la part de son
équipier, Redouani a menacé de
ne plus remettre les pieds à la
JSK. Il a affirmé, en effet, à
quelques dirigeants dans la
soirée de vendredi dernier qu'il
rentrera directement chez lui à
Sétif à son retour à Alger. Ses
équipiers et quelques dirigeants
ont fait de leur mieux pour le
consoler, mais il était
inconsolable. Il est lié à la JSK
jusqu'en juin 2018, mais il a émis
le vœu de résilier son contrat
après son accrochage avec
Hannachi
le rassure
Ayant appris dans la
journée d'hier que son
arrière droit Saâdi
Redouani a été victime
d'insultes de la part de
Berchiche, le président
Hannachi l'a appelé dans
la journée d'hier afin de le
rassurer. Il lui a apporté son
soutien avant de lui promettre
qu'il prendra les mesures qui
s'imposent au retour de
l'équipe à Tizi Ouzou. L'ancien
pensionnaire des Rouge et Noir
s'est plaint du comportement de
Berchiche, mais le président
Hannachi prendra l'affaire en
main et il ne fermera pas les
yeux sur un tel écart
disciplinaire. Cette affaire
n'arrange pas les affaires de
l'équipe qui se trouve à l'avant-
dernière place à 13 rencontres de
la fin du championnat.
Si le défenseur central
des Jaune et Vert,
Koçeila Berchiche, a
indiqué à ses
partenaires qu'il avait
agi sous la colère,
Redouani a confié à
certains proches du club
que non seulement
Berchiche l'a insulté et
bousculé, mais il lui a
craché dessus aussi. "Il
m'a insulté et il m'a
craché dessus. Je
n'arrive pas à croire
qu'il m'a fait ça", a
affirmé Redouani à
quelques proches du
club.
M. A.
M. A.

HANNACHI MENACE : «Berchiche doit s'expliquer»

Le président Hannachi ne décolère tou- jours pas. Très remonté contre son international gardien Malik Asselah, lequel a commis une bourde monumentale sur le deuxième but en tentant une roulette à l'intérieur de sa surface de séparation avant de se faire subtiliser le ballon, le président Hannachi menace de le traduire devant le conseil de discipline. "Asselah paiera très cher son geste. Il avait déjà commis la même bourde en championnat face au RC Relizane et on l'avait mis en garde. Malheureusement, il n'a pas tiré la leçon de son erreur puisqu'il a fait la même chose en coupe de la CAF dans un match qui était largement à notre portée. Il n'a respecté ni le club ni son statut", tonne le président Hannachi.

«Asselah a fait une erreur grave, il doit assumer les conséquences» Si après sa bourde en championnat face au RC Relizane, Malik Asselah avait trouvé du soutien auprès de ses dirigeants et du staff technique, ce ne sera pas le cas cette fois. Les dirigeants à leur tête le président Hannachi ne comptent pas fer- mer les yeux sur cette énième bourde de leur international gardien. "C'est une erreur grave et il doit assumer les conséquences. Il sera traduit devant le conseil de discipline et il sera sévère- ment sanctionné. On ne peut pas passer l'épon- ge sur ses erreurs à répétition. Il doit respecter le maillot du club pour lequel il joue", menace le président Hannachi qui a du mal à digérer la lourde défaite concédée par son équipe face à un adversaire inconnu au bataillon.

«On convoquera Berchiche au retour de l’équipe» Décidé à sévir pour que la déroute de Monrovia ne se reproduise pas à l'avenir, le président Hannachi a révélé hier qu'en plus de la traduc- tion de son gardien Malik Asselah devant le conseil de discipline, son défenseur central Koçeila Berchiche connaîtra le même sort. "On convoquera Berchiche au retour de l'équipe du Liberia pour qu'il s'explique sur son accrochage

du Liberia pour qu'il s'explique sur son accrochage avec l'un de ses partenaires (Redouani). On m'a

avec l'un de ses partenaires (Redouani). On m'a dit qu'il s'est accroché avec lui, mais on ne tran- chera sur son cas qu'après avoir écouté sa ver- sion des faits. Il doit nous fournir des explica- tions sur cet accrochage", confie le président Hannachi.

«Les insultes de Broos m'ont surpris» Très critique à l'encontre de son ancien entraî- neur Hugo Broos sacré champion d'Afrique avec la sélection du Cameroun, le président Hannachi ne s'attendait pas à ce que celui-ci réagisse avec autant de véhémence. Pour lui, il n'a rien dit de méchant contre Broos malgré ses incessantes critiques contre lui après avoir rem- porté la coupe d'Afrique des nations avec le Cameroun. "Les insultes de Broos m'ont surpris. Je n'avais dit que ce sont ses adjoints qui fai-

saient tout, mais lui m'a insulté. C'est grave ! Je travaille comme un forcené pour l'intérêt de mon club et les insultes de Broos m'ont vraiment surpris."

«Yarichène n'a pas à poser des conditions pour revenir» Le président Hannachi n'a pas du tout apprécié les déclarations d'Yazid Yarichène faites à notre journal et dans lesquelles il a affirmé que s'il revient, ce ne sera pas pour faire dans la figura- tion. "Yarichène sera le bienvenu, mais il n'a pas à poser des conditions pour son retour. S'il veut revenir c'est pour aider la JSK et non pas moi, les portes lui sont grandes ouvertes. Mais je n'at- tends pas celui qui pose ses conditions", sou- ligne le président Hannachi.

«Toute personne capable d'apporter un plus est la bienvenue» S'étant retrouvé à gérer le club avec Azlef et Nassim Benbderrahmane, le président Hannachi a réaffirmé hier que les portes du club sont ouvertes pour toutes les personnes capables d'apporter un plus. "Je le dis et je le redis, toute personne susceptible d'apporter un plus est la bienvenue. Même Yarichène sera le bienvenu, mais je veux des gens qui viennent pour aider le club."

«On a fait le meilleur choix en faisant appel à Rahmouni et Moussouni» Suite aux menaces de Rahmouni de ne pas venir dans le cas où la direction renforcerait le staff technique, le président Hannachi a tenu à préci- ser que les noms annoncés dans la presse y com- pris celui de Bouali ont été évoqués par les diri- geants avant de trouver un accord avec Rahmouni et Moussouni. "La piste de Bouali a été évoquée, mais avant qu'on parvienne à un terrain d'entente avec Rahmouni et Moussouni. On a fait le meilleur choix en faisant appel à eux. Ce sont des enfants du club et ils vont certaine-

ment le tirer vers le haut."

«Rahmouni et Moussouni signeront leurs contrats ce dimanche» Comme nous l'avons rapporté dans nos précé- dentes éditions, le président Hannachi rencon- trera aujourd'hui l'entraîneur Mourad Rahmouni et son adjoint Fawzi Moussouni pour finaliser avec eux. "On s'est entendus sur tout avec Rahmouni et Moussouni. Ils signeront d'ailleurs ce dimanche leurs contrats."

«Hidoussi n'aura aucun sou» Bien que son désormais ancien entraîneur Sofiane Hidoussi ait déjà saisi la chambre de résolution des litiges avant de porter l'affaire devant la FIFA, le président Hannachi n'est pas

du tout inquiet. "Je le dis et je le répète, Hidoussi n'aura aucun sou. Il a signé un contrat à objectif

et il a échoué dans sa mission. Il est stipulé noir

sur blanc qu'il remportera le titre de champion d'Algérie et qu'il qualifiera l'équipe pour la fina-

le de la coupe de la CAF, or la JSK est menacée

par la relégation. Il a inventé cette histoire de menaces pour qu'on le paye après son départ, mais l'huissier de justice a constaté ses absences. Personne ne l'a menacé et il n'aura aucun sou."

«On sauvera l'équipe de la relégation» Tout en misant sur le match retour qui aura lieu sur le terrain du 1er-Novembre pour arracher la qualification pour les 1/16 de finale de la coupe de la CAF, le président Hannachi avoue que la

priorité est d'améliorer le classement de l'équipe en championnat. "On pouvait revenir avec un bon résultat de Monrovia, malheureusement on

a raté plusieurs occasions et notre gardien a

commis une bourde monumentale. Même si on ne parvient pas à surmonter cet écart de 3 buts au match retour, on fera tout pour sauver l'équi-

pe de la relégation", promet le président Hannachi.

M. A.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

10

MOB

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 10 MOB OÙ EST PASSÉ le vice-champion d'Afrique ? 3 e

OÙ EST PASSÉ

le vice-champion d'Afrique ?

3 e relégable avec 12 petits points dans son

escarcelle, le

terme de cette 19 e journée du championnat.

MOB est dans de beaux draps au

Reprise

hier

Les joueurs du MOB ont eu droit à une journée de repos accordé par les membres du staff technique, afin qu'ils puissent bien se ressourcer auprès des leurs, mais surtout oublier la défaite qu'ils ont concédée jeudi passé à Alger face au CRB sur le score de trois buts à zéro, lors d'un match de la 19e journée de Ligue 1 Mobilis, afin qu'ils reprennent l'entraînemen t hier après- midi du bon pied pour espérer négocier de la meilleure des manières le choc de mardi face à l'USM Alger.

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Malgré leur statut de vice-champion d'Afrique, les Béjaouis réalisent un par- cours catastrophique avec des prestations lamentables. Désormais, les Crabes ont besoin d'un sans-faute afin de sauver leur saison. Le miracle aura-t-il lieu ? Telle est la question qui taraude les amoureux du club le plus populaire de la Soummam. Le hic est que cette équipe de Béjaïa ira, en plus, rendre visite à des équipes elles aussi en ballottage défavorable à l'image du RC Relizane et du DRB Tadjenanet. C'est dire que la tâche des camarades de Yaya est vraiment pénible pour échapper à la relé- gation en rajoutant à cela le fait que la bande à Henkouche ne satisfait guère en matière de rendement sur le terrain avec une équipe sans âmes ni envie de vaincre qui n'est même pas capable d'enchaîner deux passes de suite, chose qui achève les fans béjaouis impuissants face à cette situation. La contre-performance de jeudi passé face au CRB est considérée comme la défaite de trop pour les Crabes, puis- qu'elle est venue s'ajouter aux échecs qu'a connus le club cette saison. C'est la saison de tous les paradoxes et de tous les échecs. Vice-champion d'Afrique, après avoir fait un parcours des plus hono- rables lors de la précédente édition de la coupe des confédérations africaines, les Vert et Noir nourrissaient de grandes ambitions pour cette nouvelle saison. Mais très vite le rêve des Crabes s'est dissipé. D'autres pensent même que le rêve s'est transformé en cauchemar. "En octobre der- nier, après avoir disputé la finale de la CAF, on n'imaginait pas que le MOB allait se transformer ainsi, en une si courte durée", chuchotent des supporters du club. En d'autres termes, l'équipe du club le plus populaire de la Soummam a été la formation la plus médiocre et la plus déce- vante en championnat jusqu'à présent. Alors que beaucoup s'attendaient à voir le club confirmer son statut de vice-cham- pion d'Afrique, voilà qu'il occupe actuelle- ment la place de lanterne rouge au classe- ment avec douze points seulement, récol- tés en dix-sept matchs. Cela fera donc une moyenne de moins d'un point obtenu à chaque match. C'est un parcours catastro- phique, chaotique, médiocre qui démontre que la finale d'octobre n'a été que l'arbre qui cache la forêt. Le Mouloudia est aux portes de la D2 si les authentiques ne se manifestent et ne se réveillent pas au plus tôt, à commencer par ceux qui croient au MOB, symbole de toute une région. Les Béjaouis auront une dernière chance

toute une région. Les Béjaouis auront une dernière chance pour remettre de l'ordre dans la maison

pour remettre de l'ordre dans la maison et surtout retrouver le chemin des bons résultats. C'est un véritable tournant que s'apprêtent à vivre les Vert et Noir Mardi prochain, au moment de recevoir la forma- tion de l'USM Alger, au stade de l'Unité- Maghrébine, à partir de 16h, pour le comp- te du match retard de la seizième journée du championnat de ligue 1 Mobilis. Une véritable issue de secours qui s'offre au camarade de Belkacemi s'ils comptent bien sûr la saisir, car en effet la formation de Soustara n'est en ce moment nullement une référence pour l'affronter avec la peur au ventre, avec ces nombreux faux pas lors de ces dernières journées. La MOB pointe donc à la dernière place du tableau géné- ral, avec douze points seulement. Le match de ce mardi face à l'USM Alger est une question de vie ou de mort pour les camarades de Khadir, car une victoire sera le meilleur scénario pour les Vert et Noir qui leur permettra de décoller et surtout de reprendre confiance. Par contre, la défaite les enfoncera dans une crise, pré- maturée même, puisqu'ils risquent de se faire trop désenlacer dès cette journée.

Les responsables ont échoué Le MOB jouera donc sa place parmi l'élite, un enjeu apparemment perdu d'avance avec le niveau catastrophique avec le quel- le sont apparu les Vert et Noir lors de ces deux premières rencontres de la phase retour du championnat de Ligue 1 Mobilis, cette situation qui était prévisible lors des dernières journées de la phase aller du championnat avec une équipe

incapable de récolter le moindre point durant plusieurs rencontres disputées que ce soit à Béjaïa ou ailleurs.

Le mercato hivernal, un fiasco Le recrutement de ce mercato hivernal était catastrophique vu que les dirigeants et le staff technique n'ont pas fait les bons choix, des joueurs qui n'avaient pas même pas le niveau de la Ligue 2 ont signé au MOB. La plupart de ces éléments ont prouvé leurs limites sur les plans tech- nique et tactique lors de ces deux pre- mières rencontres.

Le recrutement d'un 3 e gardien de but prouve tout La nouvelle loi permettant à tous les clubs de la Ligue 1 Mobilis d'avoir droit à quatre licences de joueurs en plus de celle du gar- dien de but semblait une aubaine pour les Crabes qui cherchaient un concurrent à Rahmani dans les bois, les responsables de la cellule du recrutement mobiste ont donc choisi l'ex-portier de l'ASO Chlef qui est venu, certainement, essayer d'occuper la deuxième place dans la hiérarchie des por- tiers, ce qui signifie que le club a fait signer un concurrent à Daïf et non à l'internatio- nal Chemseddine Rahmani. La venue de Hamzaoui est donc la plus mauvaise tran- saction effectuée par le club phare de la Soummam, car en plus de toucher une mensualité de 60 millions, l'ex-keeper de Chlef n'est même pas capable de rivaliser Daïf, un pur gâchis.

La valse des entraîneurs, l'autre tare Après le départ de Sandjak, son ex-adjoint Lakhdar Adjali a accepté de porter le flam- beau et de diriger l'équipe durant la ren- contre du MC Oran à Béjaïa où les Crabes se sont contentés seulement du point du match nul avant d'aller prendre une véri- table raclée à Médéa, ce qui a poussé les responsables du club à changer très vite de coach en faisant appel à un des ancien dri- vers du MO Béjaïa, à savoir l'ex-entraîneur du NAHD Youcef Bouzidi qui n'a lui aussi tenu que deux rencontres avant de plier bagage et laisser Boussaâda tenir les rênes du MOB, jusqu'à l'arrivée de l'actuelle coach Mohamed Henkouche. Faute de sta- bilité, cette valse des entraîneurs a énormé- ment pesé très lourd sur les résultats de l'équipe.

Un stage apparemment raté Après le recrutement catastrophique, le MOB a apparemment aussi raté son stage bloqué d'Aïn Témouchent, du moment où les Béjaouis avait besoin de recharger les batteries surtout sur le plan physique où ils n'étaient pas du tout au point, la direc- tion a choisi d'organiser une seule semaine de stage bloqué à l'ouest du pays où les camarades de Cheklam étaient opposé à des adversaires de paliers inférieurs lors de leurs matchs d'application, et malgré le fait du faible niveau de leurs adversaires à l'image du Médioni d'Oran les joueurs n'ont même pas été capables de convaincre.

B. B.

LES SUPPORTERS

demandent des comptes

Déçus par ce qui se passe actuellement au club, les membres du comité des supporters comptent organiser cette après-midi au salon d'honneur de l'Unité maghrébine, un rassemblement afin de débattre sur la situation critique que traverse actuellement le club pour ensuite demander aux dirigeants des explications sur ce qu'ils ont fait du MOB. On croit savoir que les supporters exigent

désormais le départ de la direction actuelle, et voient en cela la seule et unique chose à faire à présent. Les amoureux du club comptent donc amorcer un bras de faire avec les responsables du club afin de pousser ces derniers vers la sortie.

Ils étaient dans les tribunes de l'Unité maghrébine Pour faire part de leur déception, certains supporters ont décidé de

Ils réclament le départ de Henkouche
Ils réclament le départ de Henkouche

C'est à la fin de la séance d'entraînement que le driver mobiste a été interpellé par les supporters présents au stade l'Unité maghrébine en lui expliquant bien qu'il est le responsable de la défaite lors de la rencontre face au CRB et qu'il était incapable d'aligner une équipe qui puisse produire un minimum de jeu, sans parler du fait que les changements effectués étaient inappropriés dans cette rencontre, il lui a donc était demandé clairement de quitter son poste au plus vite. Mohamed Henkouche paraissait prêt à quitter le MOB en répondant : "Si c'est moi le problème, Il n'y a pas de soucis, je pars." Une action que l'entraîneur officialisera apparemment aujourd'hui.

faire un saut à l'Unité maghrébine, hier après-midi, pour assister à la première séance de la semaine et vider

leur cœur. Une fois sur place, ils ont pu accéder aux tribunes. Ils étaient donc déterminés à faire passer leur message, ils n'ont pas attendu longtemps, avant de passer

B. B.

à l'acte.

Yaya s'accroche avec un fan

Le milieu de terrain béjaoui ayant mal digéré le fait d'être remis en question en ce qui concerne les défaites à répétions de l'équipe, en plus d'avoir les nerfs à fleur de peau, Faouzi Yaya a fini par craquer et repondre à un supporter, une altercation qui aurai pu mal finir si ce n'est l'intervention des personnes présentes sur place afin de calmer les esprits.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

USMA

11

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 USMA 11 Cela s'est passé hier à Omar-Hamadi UNE CINQUANTAINE DE
www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 USMA 11 Cela s'est passé hier à Omar-Hamadi UNE CINQUANTAINE DE

Cela s'est passé hier à Omar-Hamadi

UNE CINQUANTAINE

DE SUPPORTERS S'EN

PRENNENT AUX JOUEURS

Comme tout le monde le sait, un accrochage a eu lieu jeudi soir entre les supporters usmistes et les joueurs à l'aéroport de Constantine après la défaite concédée face à la formation locale du CSC.

PAR ANIS S.

Les deux parties se sont échangés les insultes, et les supporters les ont menacés de venir en masse samedi après-midi au stade Omar-Hamadi, à l'occasion de la séance de la reprise, pour s'en prendre à eux. Comme il fallait s'y attendre, une cinquantaine d'inconditionnels usmistes étaient présents hier dans les tribunes du stade. Selon les informations qui nous sont parvenus, les suppor- ters coléreux ont insulté les joueurs et leur ont endossé

l'entière responsabilité des mauvais résultats enregis- trés par l'équipe en cham- pionnat et qui ont compro- mis sérieusement ses chances pour conserver son titre en fin de saison. Certains supporters ont même osé rencontrer quelques joueurs pour demander des explications sur les véritables raisons des contre-performances qu'enchaîne l'équipe. Rappelons que c'est la deuxième fois cette saison que les supporters usmistes s'en prennent directement et d'une façon aussi véhé-

mente aux joueurs car ils ont fait la même chose après la défaite face au MCA le mois d'octobre passé. En tout cas, cela prouve la cassure qui existe désormais entre les deux parties.

Sous pression, les joueurs condamnés de gagner les 2 matchs retard Il faut dire aussi que l'attitu- de des supporters usmistes demeure une pression sup- plémentaire sur les épaules des joueurs. Ces derniers sont condamnés à gagner

les deux matchs retard, res- pectivement face au MOB et au RC Relizane, pour apai- ser la tension. Dans le cas où les coéquipiers du capi- taine Zemmamouche vont réussir à arracher les six points de ces deux ren- contres, cela va sans nul doute leur permettre de relancer la course pour le titre du championnat et dans ce cas, ils vont se réconcilier avec leurs sup-

porters. En somme, les pro- tégés de Paul Put sont appelés à réagir le plus vite possible pour ne pas com-

A. S.

pliquer la situation.

L'attaque de l'USMA, c'est zéro but en 5 matchs !

Il n'est un secret pour personne, le comparti- ment offensif demeure le maillon faible de l'équipe depuis l'entame de la saison en cours. Mais la situation s'est détériorée d'une maniè- re très inquiétante dernière- ment. En effet, lors des cinq derniers matchs qu'a dispu- tés l'USMA, respectivement face au CAB, à la JS Saoura, à l'USM Bel-Abbès, au DRB Tadjenanet et enfin au CSC, les attaquants usmistes ne sont pas parvenus à inscrire le moindre but (l'unique but inscrit face au CAB était par le biais du défenseur Meftah, ndlr). Pourtant, la ligne offensive est bien gar- nie avec la présence de bons attaquants, à l'instar de Meziane, Darfalou, Hammar, Andria où encore Benkablia, mais sans pour autant qu'elle puisse cracher le feu. Il faut dire que l'inef- ficacité des attaquants usmistes et leur maladresse

ficacité des attaquants usmistes et leur maladresse devant les bois sont incon- testablement l'une des prin-

devant les bois sont incon- testablement l'une des prin- cipales raisons des différents échecs concédés par l'équi- pe, ce qui suscite beaucoup d'inquiétudes pour les sup- porters usmistes car si cette défaillance perdure, leur équipe favorite sera la gran- de perdante, notamment en Ligue des champions afri- caine où elle sera dans l'obli- gation de marquer des buts

pour aller le plus loin pos- sible dans cette prestigieuse compétition continentale. De son côté, le premier res- ponsable du staff technique du club Paul Put est tou- jours à la recherche de la bonne formule en attaque, tout en espérant que ses attaquants se remettront en question dans les plus brefs délais.

C'est le moment de mettre les jeunes dans le bain Devant la méforme d'Andria, Darfalou et Guessan ainsi que l'absence de Bouderbal et Hammar, c'est le moment pour l'entraîneur Paul Put de mettre les jeunes dans le bain afin de relancer la concurren- ce en attaque. Après avoir donné la chance à Ilyes Yaïche, le coach usmiste a ali- gné lors des deux premiers matchs de la phase retour un autre jeune, Mustapha Bengrina. Un jeune talen- tueux qui a laissé de très bonnes impressions, bien qu'il manque encore de l'ex- périence à ce niveau vu son jeune âge. Les jeunes Usmistes confirment donc qu'ils sont là et qu'ils ont sur- tout le potentiel pour appor- ter le plus pour l'équipe, à condition de leur donner la chance suffisante pour prou- ver ce dont ils sont capables. A. S.

IL A POSTULÉ AU RWANDA ET SERAIT EN CONTACT AVEC L'OUGANDA

Put veut-il partir ?

ET SERAIT EN CONTACT AVEC L'OUGANDA Put veut-il partir ? PAR ANIS S. Il y a

PAR ANIS S.

Il y a quelques jours, nous avons annoncé dans ces mêmes colonnes que l'entraîneur de l'USMA, Paul Put, a postulé pour le poste de sélectionneur national du Rwanda. Nous avons égale- ment appris qu'il serait en contacts avan- cés avec la Fédération ougandaise de football. Il faut dire que la candidature du technicien belge est étonnante et incompréhensible. En effet, Put est tou- jours en poste à l'USMA et ne devrait pas postuler au poste d'entraîneur national au Rwanda, à moins qu'il s'apprête à quitter le club algérois, dont les résultats sont en dents de scie. Cela dénote égale- ment les ambitions du coach usmiste qui voudrait tenter une nouvelle expérience à la tête d'une sélection africaine, après avoir été sélectionneur du Burkina Faso. Une sélection avec laquelle il a réalisé d'excellents résultats en atteignant la finale de la coupe d'Afrique des nations en 2013 et d'aller jusqu'au match barrage pour les éliminatoires pour la Coupe du monde Brésil-2014 face à l'Algérie en novembre 2013. Il faut dire aussi que le fait que Paul Put postule pour le poste de sélectionneur du Rwanda a suscité moult interrogations dans l'entourage usmiste sur l'éventuelle envie de l'ex-sélection- neur de la Jordanie de quitter le navire avant même la fin de la saison, lui qui se dirige tout droit vers l'échec dans les objectifs qui lui ont été assignés après la sortie prématurée de l'équipe de la cour- se en coupe d'Algérie et en compromet- tant sérieusement ses chances pour conserver sa couronne conquise lors de l'exercice précédent.

Haddad ne devrait pas le lâcher Il est vrai que la formation de Soustara ne carbure pas bien ces derniers matchs, mais on ne peut pas reprocher à l'entraî- neur l'entière responsabilité des diffé- rents échecs concédés par l'équipe dans la mesure où plusieurs facteurs ont joué en sa défaveur, citant entre autres la cas- cade des blessures, un banc de touche limité et des attaquants inefficaces. D'ailleurs, le président Rebouh Haddad tient à son entraîneur et ne devrait pas le lâcher dans le cas où ce dernier recevrait une offre concrète de la Fédération rwan- daise de football. La raison est simple, le boss est conscient que ce n'est absolu- ment pas le moment de faire du change- ment au sein du staff technique, lui qui a déjà consommé deux entraîneurs depuis le début de la saison, en l'occurrence, Adel Amrouche et Jean-Michel Cavalli. Cela dit, la stabilité est très importante pour l'équipe pour qu'elle puisse retrou- ver son aura, surtout quand on sait qu'el- le effectuera son entrée en lice en Ligue des champions africaine dans pas moins d'un mois. Une compétition dans laquel- le les Rouge et Noir ambitionnent d'aller le plus loin possible et rééditer ainsi l'ex- ploit de l'année 2015. A. S.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

12

JSS

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 12 JSS Le programme de la semaine Dans cet entretien, le
www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 12 JSS Le programme de la semaine Dans cet entretien, le

Le programme de la semaine

Dans cet entretien, le coach béchari a indiqué avoir fixé la reprise à demain. Selon lui, le plan de travail de la semaine a été arrêté. Ses joueurs auront cinq séances d'entraînement dont deux, mardi prochain, rendez-vous habituel avec du biquotidien.

Khouda : «Bien préparer la 2 e manche»

Pour Karim Khouda, son équi- pe n'a pas démérité malgré le semi- échec sanctionnant la rencontre face aux Nigérians d'Enugu Rangers. Selon lui, le manque de concentration a été l'élément empêchant ses poulains de prendre le dessus dans ce match histo- rique pour le club de la Saoura et toute la région du Sud algérien

Entretien réalisé par

L. M. AZZI

L'équipe commence son aventure africaine avec un nul à domicile, quelles sont vos premières impressions ? On a abordé ce match avec nos propres atouts afin de bien le négocier. Je dirais que nous avons confondu vitesse et précipitation. On s'est procu- ré de nombreuses occasions de but. Il est vrai que nous avons fait des erreurs notamment au niveau de la défense. C'est frustrant de rater ce match dans lequel il y a eu des lacunes dans la relance et dans le placement, particulièrement sur le but de l'équipe adverse. Peut-être, c'est dû à la pres- sion et au manque de concentration aussi.

Vous avez frôlé la défaite aussi notamment en fin de match… Oui mais nous étions plus pressants et très menaçants. Après la pause, on a

joué avec trois défenseurs seulement, on a pris des risques, c'est normal. Après on s'est exposé aux contres adverses. Il fallait marquer un deuxiè- me but pour prendre une avance. Mais ça n'a pas été le cas, on va se remettre au travail pour bien préparer la deuxième manche.

L'arbitre vous a privé d'un but à la 10e minute… Oui j'ai revu les images, j'ai vu l'ac- tion, il y avait but sur cette action, un but qui ne nous a pas été accordé. Mais bon, on ne va pas s'éterniser sur ça, il nous reste du temps pour prépa- rer le match retour, il nous reste un match pour pouvoir rectifier le tir.

Cette fois, vous avez une semaine pour le faire, une aubaine, n'est-ce pas ? Certainement, il faudra profiter pour baser sur la récupération avant tout. Après un programme démentiel avec la réception du CRB et le déplace- ment à Médéa, il y a eu ce match contre les Nigérians. Donc on a fait trois matches en neuf jours exacte- ment. Bon il ne faut pas trop se lamen- ter. A présent, nous avons un peu de temps pour bien préparer la deuxième manche.

Dans quel état étaient les joueurs à la fin du match ? Ils étaient sous l'effet de la décep-

tion. Ils se sont sentis frustrés pour tout ce qu'ils ont fait sur le terrain. Ils ont fait un gros match. Sauf qu'ils ont manqué l'essentiel, celui de rester dans le match et ne pas confondre vitesse et précipitation.

Vous avez parlé de lacunes défensives, certainement qu'il faut s'attendre à des remaniements… Certainement que oui. Ecoutez, on aura une petite semaine pour voir. Il y aura quelques remaniements, on a Talah et Salah qui sont prêts, on verra dans les prochaines séances d'entraî- nements. On va se préparer comme il se doit

Comment se présente la donne après ce nul avec l'avantage d'un but pour l'équipe adverse ? Ecoutez, si l'équipe adverse se contentera de ce résultat, elle va jouer derrière mais devant son public elle va essayer de nous marquer. Seulement nous, on ne tient pas compte de cela, il faut qu'on aille là-bas pour marquer, il nous faut un but si on veut maintenir nos chances. Notre mission est d'aller marquer au moins un but pour espé- rer passer au tour prochain.

Vous partez avec l'avantage de connaître l'adversaire… Oui nous avons notre petite idée à présent. Donc on connait cette équipe. Il faut que les garçons puissent hisser

Maintenant, nous avons notre petite idée sur Enugu Rangers

leur niveau, il faut plus d'implication et plus de concentration pour pouvoir passer. Au départ on pensait que l'équipe adverse allait baser sur un jeu direct mais là j'ai vu que c'est une équi- pe joueuse. Ils jouent bien. Nous par- tons néanmoins avec l'idée de les connaître mieux même si dans notre esprit, on ne changera jamais notre façon de jouer. En tous les cas, nous compterons sur nos atouts.

Un mot sur la prestation de Saâd… Il a montré de belles facettes, de belles choses, il a confirmé tout le bien qu'on pense de lui. Il s'est donné à fond, seulement il manque de volume de jeu. C'est un atout de plus pour la ligne d'attaque.

Vous allez reprendre quand ? Lundi prochain. J'ai donné du repos

aux joueurs qui le méritent bien, ils se sont donnés à fond. Donc on repren- dra lundi avec des entraînements qui vont s'étaler jusqu'à jeudi parce que le déplacement au Nigeria est prévu le

L. M. A.

vendredi.

Compétition / PUB ANEP 503 981 du 12/02/2017
Compétition / PUB
ANEP 503 981 du 12/02/2017

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

CRB

13

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 CRB 13 UNE ENTREPRISE INSPECTERA LE «POULAILLER» AUJOURD'HUI

UNE ENTREPRISE INSPECTERA LE «POULAILLER» AUJOURD'HUI

Contrairement à ses prédécesseurs, Hadj Mohamed ne connaît pas ce que c'est la difficulté, tout ce qui a été difficile, voire impossible hier devient du jour au lendemain facile. C'est du moins c'est ce qui est en train de se passer avec le nouveau patron du Chabab. Alors que tout le monde pensait que la tribune nord, aussi appelée "Poulailler, du stade du 20-Août-1955, ne va pas rouvrir de sitôt et même pas avant quelques années, c'est tout le contraire qui est sur le point de se produire. En effet, Hadj Mohamed en a parlé depuis quelques jours et a affirmé aux sup- porters que les travaux de rénovation de ladite tri- bune seront bientôt relancés et il est sur le point de tenir sa parole. "Une entreprise viendra inspec- ter les lieux demain (ndlr : aujourd'hui", nous a-t- il affirmé hier et d'ajouter : "Nous espérons que les choses vont bien se passer et qu'il y aura un verdict favorable de la part du bureau d'études à propos de l'état de cette tribune, mais je suis très optimiste en ce qui concerne la reprise très pro- chaine des travaux."

LE NOUVEAU BUREAU DU CSA MET EN GARDE SON PRÉDÉCESSEUR

Alors que le nouveau bureau du club sportif amateur (CSA) a été élu le 7 du mois courant, prési- dé par Karim Chettouf, avec une AGE validée par la Direction de la jeunesse et des sports (DJS), son prédécesseur, dirigé par Mokhtar Kalem, continue de défier tout le monde. En effet, et même si son AGO n'a pas été validée par la DJS, Kalem compte organiser, aujourd'hui, une Assemblée générale élective, à partir de 13h au Caroubier, pour élire son successeur. Kalem affirme ne pas reconnaître l'élec- tion du nouveau bureau et ne veut faire aucune passation de consignes avec lui, même si la DJS, premier garant de la loi, le reconnaît et a validé cette installation. Le nouveau bureau du CSA, quant à lui, ne veut pas rester les bras croisés et met en garde son prédécesseur. Toute action menée par Kalem et son bureau sortant, au nom du CSA, dit- on, demeure illégale et l'exposera à des poursuites judicaires. Par ailleurs, et selon une source au niveau de la DJS, le dossier du CSA/CRB est clos depuis l'élection du nouveau président et les membres de son bureau exécutif, et on affirme, dans ce sens, que tout ce que fait et compte faire Kalem dans les jours à venir n'a aucun sens sur le plan légal.

S. B.

Anniversaire

Aujourd'hui 12 février 2017, notre prince AYOUB KHALDI souffle sa 4 e bougie. Mohamed, Imène,
Aujourd'hui 12 février 2017,
notre prince
AYOUB KHALDI
souffle sa 4 e bougie. Mohamed, Imène,
Walid, papi et mami te souhaitent un
joyeux anniversaire, plein de
bonheur, de joie et de santé,
ainsi qu'une longue vie.
Avec maman Dalel et
papa Didine.
Profitant de la mauvaise situation du MCO
Profitant de la mauvaise situation
du MCO

BADOU ZAKI JOUERA

LA GAGNE À ORAN

Après la retentissante victoire face au MOB, les Belouizdadis ont repris le travail hier après-midi et pensent désormais à damer le pion au MCO.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Joueurs et staff technique, tout le monde est sur un nuage après un week-end plein de bonnes émotions à la suite de cette belle et importan- te victoire contre le MOB. Le Chabab s'est remis aux entraîne- ments hier après-midi et ce pour se préparer au match en déplacement de ce mardi contre le MCO. C'est toute l'équipe qui en parlait hier dont principalement Badou Zaki qui s'est adressé à ses joueurs pour les féliciter d'abord et pour les mettre, ensuite, dans le contexte de la prochaine rencontre. Pour lui, le CRB doit croire en lui et profiter du fait de s'être relancé jeudi pour aller jouer la gagne à Oran. Aussi, le coach a fait allusion sur le fait que le MCO soit dans le doute après sa cuisante défaite contre l'USMBA, et par rapport à ce contexte donc, le Chabab a tout ce qu'il faut pour empiler trois nouveaux points aux

dépens de son prochain adversaire

et n'entend pas laisser passer cette

opportunité.

Il devrait reconduire le même onze

A propos de l'équipe alignée face au

MOB, Badou Zaki a été très satisfait du rendement de tous ses joueurs.

D'ailleurs, c'est pour cela qu'il compte reconduire le même onze face au MCO avec quelques modifi- cations qui seront d'ordre tactiques

qui visent à perfectionner le rende- ment des joueurs, que ce soit indivi- duellement ou collectivement. Le coach gardera donc Draoui qu'il a fait jouer pour la première fois sur

le couloir droit de la défense, ainsi

qu'Izghouti qui a été l'auteur d'une

prestation exceptionnelle.

Une motivation financière conséquente Par ailleurs, nous avons appris hier qu'il devrait y avoir de nouveaux

facteurs qui pourraient accroître les

chances du Chabab de battre le MCO ce mardi. Il s'agit d'une prime assez conséquente que le président Hadj Mohamed accorderait aux joueurs en cas d'une nouvelle victoi-

re. D'ailleurs, Hadj Mohamed, lui- même, nous a affirmé cela hier par téléphone. "S'ils gagnent encore contre le MCO ils auront une belle prime", nous a-t-il confié avant d'ajouter : "Je viens de leur verser la prime de la victoire face au MOB. Ce genre d'actions ne consiste qu'à mettre les joueurs dans les meilleures conditions et ils ne doi- vent pas se concentrer sur ce genre de détails. Le plus important est

qu'ils accomplissent bien leur travail et que le CRB s'épanouisse. C'est par rapport à cela que j'ai refusé de leur communiquer le montant de la prime et je ne vais jamais le faire d'ailleurs. Ils trouveront tout dans leurs comptes bancaires."

S. B.

Yahia-Cherif : «On visera une nouvelle victoire»

Grace à son très bon rendement, Yahia-Cherif a été un des artisans de la victoire contre le MOB. De part ses contre-attaques furtives et plu- sieurs frappes lointaines, le joueur aurait pu être un des buteurs de cette rencontre, mais ce qu'il a fait reste quand même précieux. Après le coup de sifflet final, le joueur nous a refait le match. Entretien.

Quelles sont vos impressions après cette belle victoire ?

C'est un sentiment de grand bon- heur que nous avons. Nous sommes très contents de gagner d'une aussi belle manière devant notre public. Ça nous redonne confiance et ça nous motive également à faire mieux à chaque rendez-vous.

Comment évaluez-vous votre rendement ?

J'aurais pu mieux faire, mais le plus important est d'avoir fait de mon mieux pour faire gagner mon équipe, c'est ça qui est important. Je pense que par rapport au rôle que le coach m'a demandé d'accomplir tout s'est bien passé. Ma mission était plutôt de créer du jeu et faire

des brèches dans la défense adverse. Il y avait de la place pour que je marque un but ou deux, mais le championnat est encore long et j'es- père pouvoir le faire prochainement.

Après cette victoire le CRB est-il redevenu fort ?

Il est encore tôt de parler de force

ou d'un grand retour du CRB. Ce

n'est que le début et il nous reste un

long chemin à parcourir vers ce que

ce club est censé être. Contre le

MOB, le but était de gagner les trois points et de gagner aussi pour

retrouver confiance. Donc on va dire que le CRB a retrouvé confiance.

Cela vous permettra-t-il d'ambitionner de battre le MCO ?

Oui, nous viserons une nouvelle victoire contre le MCO. Nous aurons un bon coup à jouer même si

ça ne sera pas facile, que ce soit par rapport au fait de jouer à l'extérieur ou tout simplement pour le fait que notre adversaire s'appelle le MCO.

Ils ont une bonne équipe mais nous

n'allons pas nous laisser faire.

S. B.

que notre adversaire s'appelle le MCO. Ils ont une bonne équipe mais nous n'allons pas nous
 

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

 

14

LIGUE 1 MOBILIS 19 e JOURNÉE

 

RCR

3

 

Puissant, le Rapid

 
 

DRBT

1

 

Stade Tahar Zougari BUTS :

RCR : Belmokhtar (18'),

 

De notre correspondant

 
  De notre correspondant  
 

Derrag (38'), Meziane (90') DRBT : Nezouani (70')

Bousseder 3 Meddahi 3 Mekkaoui 2 Guebli 2 Zidane 3 Allag 3 Hellal 3 Belmokhtar 4 Harrouche 3 (Messaoudi 90') Derrag 4 ( Remache 78') Benayad 4 (Meziane 83') Ent. : Bouakez

Litim 3 Aïb 3 Mahsas 3 Maroci 2 (Nezouani 43') 3 Guerabis 3 Terbah 2 Guitoune 2 Haddad 2 Meftahi 2 (El-Mouadhen 50') Demmène 2 (Noubli 59') Chibane 2 Ent. : Bougherara

Affluence moyenne, temps nuageux. Arbitrage de MM. Benbraham-Gourari- Amiri.

B. BOUGUELMOUNA

Déterminés à ne pas se laisser faire devant leur public, les Relizanais ont repris avec la victoire en y mettant du leur puisque les poulains de Bouaâkaz ont donné l'alerte très tôt et ont laissé entrevoir de bonnes

 

dispositions lors du premier quart d'heure du match. La suite leur a donné raison, les camarades de Meddahi ont réussi à inscrire deux buts tout en ratant d'autres après avoir dominé et créé plusieurs occasions. Menant au score, le RCR pouvait finir

Averts. :

RCR : Allag (37'), (Meziane 90').

la première période avec plus

   

de deux buts d'écart tellement

 
 

Film du match

les erreurs dans l'autre camp

 

8' Meddahi centre pour Derrag dont la volée trouve le poteau gauche des bois gardés par Litim.

se sont multipliées, ce qui a

fait le bonheur de Derrag et

consorts. Ayant fléchi en

seconde période, les gars de

 

la

Mina se sont laissé aller et

qui permet au RCR de se placer devant son adversaire

Moundji et Aggoune non convoqués

Deux éléments n'ont pas été convoqués pour ce match et ont été donc hors liste des 18. Moundji et Aggoune ont été ménagés pour des raisons de choix tactique comme on dit en football.

 

18' Coup franc excentré de Harrouche, Belmokhtar à l'affût reprend et prolonge dans les filets des bois de Litim.

ont concédé un but avant de

ressaisir et de réussir le K.-

O

Meziane a réussi à inscrire un but d'anthologie. Une victoire

se

en fin de match lorsque

du jour tout en entrevoyant

un avenir meilleur parmi cette élite qu'il ne veut

35'

Meddah dévie sur

nullement quitter.

B. B.

Benayad qui, en pivot, tire. Le

 

Benayad qui, en pivot, tire. Le      RÉSULTATS
 

RÉSULTATS

ballon est repoussé par le poteau droit des bois du DRBT.

 

Remache

 

19 e journée

 
 

de retour

 

MCA

 

1-1

   

NAHD

 
 

38' Derrag bien servi tire et Litim intervient en dégageant dans les pieds de Belmokhtar quoi reprend et centre pour Derrag qui reprend de la tête dans les filets et inscrit le second but du Rapid.

Le milieu de terrain a été de retour dans ce match, lui qui était blessé se retrouve mieux qu'avant, à la grande joie du staff technique qui n'a pas raté l'occasion de l'incorporer en seconde période.

JSK

 

1-1

   

ESS

 

OM

 

1-1

   

JSS

 

CSC

 

1-0

   

USMA

 

USMBA

 

2-0

   

MCO

 

CRB

 

3-0

   

MOB

 

60' Seul face à Litim, Derrag rate lamentablement, le gardien du DRBT ayant eu un bon réflexe.

RCR

 

3-1

   

DRBT

 

USMH

 

1-1

   

CAB

 

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

64' Corner de Chibane, Aib reprend de la tête dans les bras de Bousseder.

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

 

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

 

1. MCA

34

18

10

04

04

19

12

+07

70' Coup franc de Guerabis du rond central, le ballon est repris de la tête par Nezouani qui lobe Bousseder et réduit le score.

2. USMBA

33

19

10

03

06

25

19

+06

   

3. ESS

32

18

09

05

04

24

15

+09

Réserve : RCR 3 - DRBT 1

 

4. MCO

29

18

07

08

03

18

14

+04

75'

Action

collective

La réserve du RCR a gagné 3 buts à 1 face au DRBT. C'est sa seconde victoire de la saison après celle contre le même adversaire à l'aller. Celle du DRBT est à une seule victoire, celle face au MCA.

 

5. OM

29

19

08

05

06

23

21

+02

Harrouche-Derrag-Benayad, ce dernier tire et Litim dévie in extremis en corner.

6. USMA

27

17

08

03

06

23

15

+08

Deux changements au RCR

 

7. JSS

27

19

07

06

06

19

20

-01

 

8. USMH

26

19

06

08

05

12

13

-01

 

90' Meziane se défait de deux défenseurs et des 35 mètres adresse un tir-lob qui va en plei- ne lucarne et inscrit donc le troi- sième but du Rapid.

Par rapport au match précédent, le coach du RCR a procédé à deux changements puisque Messaoudi et Meziane ont retrouvé le banc de touche et laissé leurs places respectivement à Allag et Zidane qui ont repris leurs places parmi le onze.

 

9. NAHD

25

18

07

04

07

21

19

+02

10. CSC

21

19

05

06

08

22

23

-01

L'ŒIL DU COACH

Première apparition de Mahsas et Meftahi

11. CRB

20

17

05

05

07

15

15

00

12. CAB

20

19

05

05

09

16

23

-07

BOUAKEZ : «C'est une victoire qui nous donne de l'espoir»

BOUAKEZ : «C'est une victoire qui nous donne de l'espoir»  
 
 

Du côté du DRBT, Mahsas et Meftahi qui ont été recrutés au mercato d'hiver ont fait leur première apparition sous les couleurs de leur nouvelle équipe et ont pris les places de Senouci et Aggoune qui n'ont pas été convoqués pour ce match.

 

13. RCR

17

18

06

05

07

18

22

-04

14. DRBT

17

18

04

05

09

20

25

-05

"Cette victoire qui n'a pas été facile à arracher nous ouvre droit à l'espoir, mais cela ne sera pas sans de grands sacrifices. Je dois dire que nous avons dominé et créé des occasions, mais nous avons fléchi en seconde période, c'est vraiment déso- lant d'en arriver là. C'est la mentalité du joueur algérien qui se laisse aller. On doit confirmer dans les prochains matches pour réussir l'essor."

 
 

15. JSK

17

17

03

08

06

10

15

-05

16. MOB

12

17

02

06

09

14

28

-14

KETFI (entraîneur adjoint DRBT) :

 

Une dizaine de supporters du DRBT dans les tribunes

20 e JOURNÉE

 

21 e JOURNÉE

 

CAB-JSK

   

RCR-MOB

 
«On a commis des erreurs en défense» "C'est une défaite amère. Nous avons commis des

«On a commis des erreurs en défense»

"C'est une défaite amère. Nous avons commis des erreurs individuelles en défense qui ont été chèrement payées. On ne doit pas baisser les bras, on doit lutter pour notre survie. Le DRBT ne descendra pas, j'en suis certain. Il reste encore des matches à jouer et des déplacements à négocier. Nous croyons en nos chances et nous les jouerons à fond."

ESS-USMBA

   

JSK-JSS

 

MOB-OM

 

MCA-ESS

 

Malgré la distance séparant les villes de Relizane et Tadjenent, une dizaine de supporters tadjenanetis ont effectué le déplacement à Relizane et ont été bien accueillis par les fans du Rapid.

JSS-RCR

 

USMH-MCO

 

USMA-CRB

   

CAB-NAHD

 

DRBT-CSC

 

USMBA-CSC

 

NAHD-USMH

   

CRB-DRBT

 
   

MCO-MCA

 

OM-USMA

 
   

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

19 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

15

12 février 2017 19 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 15 USMH 1 CAB 1 Stade du

USMH

1

CAB

1

Stade du 1 er -Novembre

 

Buts USMH : Dahar (19') CAB : Bitam 71'

Zeghba 3 Debbari 3 Boulekhoua 3 Madani 3 Chenoufi 3 (Hamidi 80') Belarbi 3 Hendou 3 Mellal 3 (Fekih 72') Benamra 2 (Layati 80') Dahar 3 Younès 3 Ent. : Haniched

 

Mazouzi 3 Bahloul 2 (Kherbache 46') (Benmensour 70') Babouche 3 Griche 2 Bitam 3 Brahmia 3 Mesfar 2 Attouche 3 Amrane 3 Daoud 3 Belhaoua 3 Ent. : Laribi

Terrain praticable, temps cou- vert, huis clos, arbitrage de M.Bouzrar, assisté par MM. Lasmi et Rahmoune.

 

Averts. : Belhoua (40'), Amrane (52'), Attouche (81').

Film du match

 

3' Mesfar décale Attouche, à l'intérieur de la surface, ce dernier rate sa reprise. 5' Boulekhoua centre sur Dahar qui contrôle, mais il tire au-des- sus. 8' Coup franc de Babouche des 25m qui touche le mur et revient dans ses pieds, il tente une autre chance mais à côté. 19' Younès tente sa chance des 20m, Mazouzi lâche le cuir, Dahar reprend d'un tir et ouvre la marque. 26' Hendou effectue un centre sur Dahar qui tire mais rate le cadre. 35' Corner d'Younès, qui sert Mellal, qui tente sa chance des 25m, le cuir est repoussé en cor- ner. 58' Younès décale Benamra, ce dernier tire, Mazouzi s'interpose. 61' Younès centre sur Mellal qui reprend directement, le bal- lon passe au-dessus de la trans- versale. 71' Corner de Benmansour, Bitam de la tête marque le but de l'égalisation. 75' Centre de Chenoufi, Fekih reprend de la tête, au-dessus.

Mechiche dans les tribunes

Hier, même Mechiche l'entraî- neur des Batnéens a pris place dans les tribunes et pour cause, il est suspendu lui aussi pour contestation de décisions lors du dernier rendez-vous perdu chez lui face au MCA.

Djeghbala et Abdat aussi

Comme tout le monde le sait, Djeghbala et Abdat n'étaient pas concernés par le match d'hier entre l'USMH et le CAB. Les deux joueurs ont tout de même décidés de suivre en live la rencontre puisqu'ils étaient dans les tri- bunes hier.

Chenoufi à la place d'Abdat

L'entraîneur en chef de l'USMH, Boualem Charef, avait trois suspendus pour le rendez- vous avec le CAB. Et donc, comme il était convenu, Charef a décidé de remplacer Abdat par Chenoufi. Ce dernier avait l'occa- sion de s'illustrer et de montrer ce qu'il a dans le ventre face au CAB.

LE CAB FREINE ESSEFRA

Après avoir battu le MCA, la JSK, les Harrachis misaient sur une troisième victoire d'affilée.

PAR MEHDI KABI

Ce n'était pas facile sans la présence de leur public, mais les banlieusards ont déci- dé de surpasser tout cela afin d'assurer un match plein et gagner le pari. Mais les Jaune et Noir ne sont pas parvenus à le faire étant donné que même si Dahar a ouvert la marque, Bitam lui a répondu en secon- de mi-temps pour voir la par- tie se terminer sur le score d'un but partout. Dans un match à huis clos, les Harrachis se devaient de faire le nécessaire pour éviter que le CAB gagne en confiance. Avec trois suspendus sans compter le coach Charef lui aussi est suspendu et qui a suivi la par- tie des gradins, les Vert et Rouge ont foulé la pelouse avec la ferme intention de réa- liser de belles choses. Seulement, la première occa- sion chaude a été à l'actif des visiteurs par Attouche, mais très vite, les Harrachis pren- nent les rênes du jeu et multi- plient les actions jusqu'à une minute avant la fin des 20 pre-

les actions jusqu'à une minute avant la fin des 20 pre- mières minutes du match. Dahar
les actions jusqu'à une minute avant la fin des 20 pre- mières minutes du match. Dahar

mières minutes du match. Dahar est passé par là. A la recherche d'un deuxième but pour se mettre à l'abri, les Harrachis passent à la vitesse supérieure pour atteindre cet objectif, mais ils ne parvien- dront pas à le faire, étant donné que la première mi- temps se termine sur le score de 1 à 0. De retour des ves- tiaires, ce sont les Batnéens qui montrent un plus beau visage comparé à la première mi- temps. Sachant, qu'ils n'ont

plus rien à perdre, les visiteurs tentent le tout pour le tout. Les Harrachis se réveilleront à l'heure de jeu pour reprendre les rênes, mais les Batnéens bien décidés à revenir par- viendront à le faire après l'en- trée de Benmansour. Ce der- nier met le ballon sur la tête de Bitam qui ne va pas se faire prier pour remettre les pen- dules à l'heure. Les Harrachis se devaient de tout refaire et les Jaune et Noir vont confondre vitesse et précipita-

L'ŒIL DU COACH

tion. Face à une équipe de Batna qui a vu tous ses joueurs se mettre derrière afin de défendre crânement leur acquis et cela jusqu'au coup de sifflet final. Essafra rate une belle occasion de gagner encore des places dans le classement et cela en cédant un point sur ses terres. Un point qui est très cher pour une équipe du CAB qui vou- lait se racheter après sa défai- te à domicile contre le MCA. M. K.

après sa défai- te à domicile contre le MCA. M. K. Mechiche : «Satisfait du point

Mechiche : «Satisfait du point pris»

"En première mi-temps, l'USMH a marqué le but sur une grossière erreur qu'on pouvait éviter. Les Harrachis ont dominé les débats et ils ont même raté une occasion d'ajouter un second but. Dans les vestiaires, on a donné des consignes aux joueurs et en revenant sur le terrain, ils ont proposé un bien meilleur visage et ils ont su comment égaliser au bon moment. On s'est montrés meilleurs et bien en forme. Je suis satis- fait de ce point de pris. Cela va nous booster à chercher d'autres bons résultats, car le chemin reste très long et on n'est pas encore sortis d'af- faire."

Haniched : «Le CAB a refusé de jouer»

"On a joué contre une équipe qui est venue pour défendre. Le CAB a refusé de jouer. Il s'est barricadé derrière et cela nous a beaucoup déran- gés. On a su tout de même ouvrir la marque. Malheureusement, en seconde période, les Batnéens ont égalisé sur une erreur. On aurait pu l'éviter, mais c'est comme ça. L'absence de trois de nos joueurs a pesé aujourd'hui. On va retrousser les manches et faire tout ce qu'il faut pour rebondir très vite. Le chemin reste long et on fera tout pour réussir de belles choses à l'avenir. Ce qui est sûr, c'est que les joueurs ont joué très bien, mais il y a des jours comme ça."

Hendou remplace Harrag

L'autre changement atten- du dans l'équipe-type, c'est le retour de Hendou. Ce dernier qui avait raté la partie contre la JSK à la suite d'une blessu- re revient face au CAB pour remplacer Harrag qui lui aussi était suspendu pour la rencontre face au CAB.

Le CAB a fait le déplacement avec 16 joueurs seulement

Hier, il y avait juste 16 joueurs du côté du CAB.

Renseignement pris, on apprend qu'il y a plusieurs absences à l'image de Selmi, Djerboue, Dif et Hadj Aïssa qui sont tous les quatre bles- sés, Khenab suspendu et Bouteldja a eu un empêche- ment personnel qui l'a contraint de ne pas faire le déplacement.

Réserve :

USMH 1 - CAB 0

La réserve d'Essafra a réus- si l'essentiel hier et cela en gagnant le match sur un score de 1 à 0. L'équipe réserve qui jouait à domicile se devait de réus- sir le pari et c'est ce qu'elle a fait.

Charef assiste à l'échauffement

L'entraîneur en chef Boualem Charef a pris part tout de même à une grande partie de l'échauffement de l'équipe, profitant de celle-ci afin de donner les derniers consignes à ses joueurs pour les mettre dans les meilleures conditions afin d'assurer un match plein.

Haniched et Laribi remplacent les entraîneurs en chef

Pour la rencontre USMH- CAB, les deux entraîneurs en chef, à savoir Charef et Mechiche étaient tous les

deux suspendus et donc, ils ne pouvaient pas diriger leurs équipes du banc. Du côté de l'USMH, c'est Haniched, l'en- traîneur des gardiens qui a remplacé Charef, alors que pour Mechiche, il a été rem- placé par Laribi.

Huis clos respecté

Le RDV entre l'USMH et le CAB devait se jouer à huis clos. Une suspension infligée aux Harrachis à la suite du jet de fumigènes lors de la partie contre la JSK lors de la der- nière journée. Les respon- sables du match ont tenu à faire respecter la décision et le huis clos a été respecté. M. K.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

16

ESS

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 16 ESS Les Sétifiens veulent la place de leader dès vendredi

Les Sétifiens veulent la place de leader dès vendredi

C'est déjà le compte à rebours

Après trois jours de repos, les partenaires d’Abdelkader Bedrane ont repris le chemin des entraînements hier au stade du 8-Mai-1945 avec en point de mire le rendez-vous de vendredi face à l'USMBA.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Une reprise à laquelle tous les joueurs étaient présents y compris

ceux qui reviennent de blessure tel Aït Ouameur, Djabou, Lamri ou encore le keeper Khaïri. Si ce dernier

a débuté un travail spécifique de

remise en forme après l'opération chi- rurgicale qu'il a subie, il y a un peu

plus de deux semaines, les trois autres joueurs ont intégré directe- ment, comme attendu, le reste du groupe afin d'entamer avec lui les préparatifs en vue du rendez-vous de vendredi face à l'USMBA. Une ren- contre qui s'annonce décisive pour le club champion d'Afrique 2014 qui se doit de vaincre afin d'abord de rester sur sa bonne lancée et garder le contact avec les premières loges du classement. Il faut savoir qu'à la lumière des résultats de la 19e jour- née, les Ententistes ont perdu cette seconde place au classement qu'ils occupaient depuis le début de la phase retour au profit de leur pro- chain adversaire belabbésien qui a réalisé une remontée spectaculaire au classement à la faveur des quatre suc- cès consécutifs, dont le dernier en date fut acquis vendredi à l'issue du derby face au MCO. Du coup, il fau- dra s'attendre à ce que les Amada et

consort soient confrontés à des diffi- cultés devant une équipe qui ne leur réussit pas souvent, ces dernières années et qui aura à cœur de repartir de la ville de Aïn El Fouara avec un bon résultat et conforter son classe- ment. Cela dit, dans le camp ententis-

te, on n'est pas pour autant prêt à se

laisser faire cette fois d'autant plus

prêt à se laisser faire cette fois d'autant plus que l'équipe reste sur une bonne lancée

que l'équipe reste sur une bonne lancée avec à la clé six matches sans défaite toutes compétitions confondues.

Madoui : «L'USMBA ne sera pas du tout facile à manier» "Je pense qu'on est dans une phase de la compétition où toutes les ren- contres ont leur importance particu- lière. Nous allons bien nous préparer pour ce rendez-vous face à l'USMBA qui ne sera pas du tout facile", nous a dit d'ailleurs à ce titre le coach Madoui qui pense que son groupe se

porte bien mentalement ce qui va leur faciliter le travail durant la semaine et également se présenter dans les meilleures dispositions en vue de ce rendez-vous crucial pour les uns et pour les autres. "On reste sur une bonne lancée. Cela ne fait que motiver les joueurs qui comptent enchaîner d'autres bons résultats à commencer par le match de ce ven- dredi. Une rencontre que nous allons tenter de bien négocier et arracher les trois points de la victoire", ajoute l'an- cien milieu international. S. H.

Hamar compte régulariser 4 primes de matches et un salaire

La motivation financière pour booster le groupe

Afin de mettre son groupe dans les meilleures dispositions en vue de la prochaine sortie face à l'USMBA et la suite du parcours, le président Hassen Hamar compte verser une partie des dus des joueurs au courant de cette semaine, avons-nous appris d'une source bien informée. Il s'agit, en effet, de quatre primes de matches et un salaire qui seront versés dans les comptes des joueurs. En proie à quelques soucis financiers, le chairman ententiste va en effet mettre à profit la subvention de la municipalité, de l'ordre de 2,1 milliards de centimes qui va renflouer les caisses du club cette semaine, pour pouvoir régulariser ses joueurs et le staff technique.

Bedrane : «On s'attend à un match difficile»

Formant avec Keniche la charnière centrale de la défense ententiste, l'ancien joueur de l'USMB se distingue d'un match à un autre. Il nous parle de cet entretien sur la dernière sortie face à la JSK comme celle qui va opposer son team à l'USMBA, ce vendredi.

Votre équipe reste sur un match nul ramené de Tizi Ouzou face à la JSK. Avec du recul, ne pensez-vous pas que vous auriez pu aspirer à mieux ?

ne pensez-vous pas que vous auriez pu aspirer à mieux ? négocier au mieux ce match

négocier au mieux ce match et consolider notre capital- points.

Mais avouez que votre mission s'annonce délicate face à une équipe belabbésienne qui reste sur une série de quatre victoires consécutives…

Je ne vais vous dire le contraire. Oui, on s'attend à un match diffi-

cile comme ceux que nous avons déjà joués, ces dernières semaines, et ceux qui vont venir. La compé- tition aborde un virage important, que ce soit pour les deux équipes qui jouent les premières places et celles qui luttent pour le maintien. Nous, de toutes les manières, nous allons bien préparer ce rendez-vous avec la ferme intention d'engranger les trois points du succès et amélio- rer notre capital-points.

Avez-vous quelque chose à dire à vos supporters ?

Tout d'abord je tiens à les remercier pour leur soutien depuis le début de cette saison. C'est vrai qu'à un certain moment, nous n'avons pas été à la hauteur de leurs attentes. Nous comptons faire le maximum afin qu'on leur offre un succès face à l'USMBA, ce

vendredi. Je souhaite qu'ils seront cette fois plus nombreux, c'est maintenant que nous avons

besoin d'eux.

S. H.

Oui. On a bien joué. Il

y

revenir avec le gain du match d'autant plus que nous avons dominé les débats presque tout au

long de la partie. Je pense que n'était ce but que nous avons encais-

sé en tout début de match sur penal-

ty, le scénario aurait pu être diffè- rent. Cela dit, il reste que prendre

un point devant une équipe qui a pour nom la JSK et qui lutte pour son maintien en Ligue 1 reste bon à

prendre. On a été satisfait du résul-

tat et de la manière.

avait de la place pour

Vendredi, vous allez affronter l'USMBA qui vient de vous chiper la deuxième place au classement. Comment s'annonce pour vous ce rendez-vous ?

C'est un match qui s'annonce difficile pour les deux équipes. Nous, de toutes les manières, on

ne se focalise pas trop sur les per-

formances de nos adversaires. Ce qui nous importe, c'est surtout de tenter de rester sur la dynamique des bons résultats en essayant d'engranger les trois points du succès pour rester collés au pelo- ton de tête. Il est vrai que nous n'allons pas avoir la tâche facile. Toutefois, on a les atouts pour

Saâdi frappe aux portes des seniors

Auteur d'excellentes prestations avec à la clé deux buts avec l'équipe réserve face à l'OM, puis contre la JSK, le jeune attaquant Saâdi est bien parti pour réintégrer l'équipe senior. Pour rappel, ce jeune avant-centre figure sur la liste des 23 joueurs de l'effectif ententiste de cette saison. Du coup, avec la méforme de Nadji, il n'est pas à écarter qu'il soit rappelé cette semaine pour réintégrer le groupe dirigé par le coach Kheïreddine Madoui.

CSC

Mechehoud : «La victoire face à l'USMA, une bouffée d'oxygène»

Le coach adjoint du CSC, Youcef Mechehoud, joint au téléphone, espère que, après avoir aligné trois bons résultats d'affilée durant les trois dernières joutes du championnat, son équipe négocie bien le prochain qu'elle va jouer, samedi, contre le DRBT.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Après qu'elle n'a gagné aucun match durant trois mois, votre équipe a aligné trois bons résultats les trois dernières joutes du championnat. Voulez-vous nous dire quel est le secret de cette réussite ?

Si notre équipe a réussi à bien négocier les trois dernières journées du championnat, le

mérite revient à nos joueurs qui ont su bien appliquer les consignes de notre entraîneur en chef, mais aussi à nos fans qui ont bien rem-

pli leur rôle de douzième homme en boostant

leur équipe dans les deux rencontres qu'elle a

jouées à domicile, contre la JSS et l'USMA.

Voulez-vous nous dire pourquoi, contre l'USMA, votre équipe n'a été entreprenante que lors de la seconde période de la rencontre ?

Après avoir relevé que notre équipe n'a pas été très performante durant le premier half, notre coach en chef a décidé de repositionner plusieurs de nos joueurs en seconde mi- temps. Et, ce coaching a été gagnant car il a permis à nos joueurs de marquer un but et de remporter une victoire sur l'USMA. Une vic- toire qui, pour nous, est une vraie bouffée d'oxygène parce qu'elle va nous permettre d'aborder le prochain match avec un bon moral.

Le prochain match, votre équipe va le disputer contre le DRBT à Tadjenanet. Pensez-vous que vos joueurs vont pouvoir bien le négocier ?

Comme nous voulons que nos joueurs réus- sissent à revenir de Tadjenanet, où ils vont contrer le DRBT, samedi prochain, avec le meilleur résultat possible, nous allons, dès

demain soir (Ndlr : aujourd'hui dimanche), les préparer pour qu'ils puissent bien négocier la partie. Certes, le DRBT, qui va être boosté par ses fans, ne va point être facile à manier, cela est sûr, mais si nos poulains abordent la rencontre comme des guerriers, je pense que nous ne reviendrons pas bredouilles à Constantine le week-end prochain.

Qu'avez-vous à dire à vos fans qui ne cessent de prier pour que leur club assure sa place en Ligue 1 Mobilis ?

Que nos fans sachent que nous faisons l'im- possible pour que notre club réussisse à assu- rer son maintien. Mais, pour que nous puis- sions atteindre cet objectif, nous avons besoin qu'ils nous soutiennent nombreux jusqu'à la dernière minute du championnat comme ils l'ont fait merveilleusement lors de la dernière rencontre que nous avons jouée et gagnée contre l'USMA, jeudi passé. R. G.

jouée et gagnée contre l'USMA, jeudi passé. R. G. Ce soir, reprise au stade du CREPS

Ce soir, reprise au stade du CREPS

Après avoir bénéficié de deux jours de repos, les joueurs du CSC vont entamer, ce soir, au stade du CREPS de Constantine, la préparation de la rencontre qu'ils vont jouer, ce samedi, contre le DRBT. Un match que les Vert et Noir sont décidés à bien négocier bien qu'ils sachent qu'ils vont le disputer contre une équipe qui sera boostée par ses fans et qui va tout faire pour remporter les trois points.

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 MCO 17
www.competition.dz
Dimanche 12 février 2017
MCO
17

Une régression inquiétante

Les résultats en dents de scie accaparent l'attention des supporters, qui n'en finissent pas de déchanter. L'incompréhensible parcours qu'est en train d'accomplir leur équipe en ce début de phase retour a jeté un coup de froid chez les amoureux du Mouloudia.

PAR M. STITOU

Alors qu'ils fondaient beau- coup d'espoirs pour un retour défi- nitif au premier plan, ils sont déçus par ces contreperformances. Or pour espérer finir sur le podium, cela ne s'obtiendra qu'au bout d'un long combat, ce n'est pas en perdant des points de cette façon que le MCO parviendra à atteindre cet objectif, certes il n'y a pas le feu encore. " On est 4e au classement ", rappelle l'entraineur à ceux qui commencent à paniquer, après que l'équipe a enregistré sa deuxième défaite de suite en déplacement, toutefois au-delà des objectifs comptables où les Rouge et blanc n'ont engrangé qu'un seul petit point en trois sorties officielles en 2017, c'est la manière avec laquelle ils ont trébuchés à chaque fois qui

est inquiétante. Si on a justifié les premières contreperformances par le manque de rythme vu que l'équi- pe est restée inactive, pendant plu- sieurs semaines lors de la trêve hivernale, va-t-on se cacher derriè- re ce prétexte éternellement ? Non, pour les observateurs, cette équipe ne peut, au vu du niveau qu'elle affiche, rivaliser avec les cadors de la Ligue 1 Mobilis, d'ailleurs après au sein du club, on a changé de dis- cours depuis. "Il faut vite assurer le maintien", martèle-t-on, dire que juste à la fin de l'aller, on tenait un discours totalement différent, mais cela parait normal. Rattrapés par la réalité du terrain, les plus chauvins des supporters se sont rendus à l'évidence, que pour jouer le titre, l'équipe doit être plus costaude, or dans ses trois dernières sorties, elle a montré ses limites, avec des buts

encaissés, notamment sur des erreurs de marquage, au point même, quand l'adversaire exécute une longue remise en… touche, on craint que cela provoque des dégâts. Cette fragilité défensive n'est pas l'unique raison du déclin de l'équi- pe, les autres compartiments (milieu de terrain et attaque) en sont également responsables. En un mot, l'équipe souffre d'un déficit collectif, à Sidi Bel-Abbès, cela était même assez visible.

Pression sur tout le monde Après-demain, le MCO recevra en match retard, le CRB de Badou Zaki, une équipe qui amorce un retour en forme actuellement, ce qui rendra encore plus ardue la mission des Oranais, en quête d'un succès pour se libérer et redémarrer de plus belle, cependant avant le match

et redémarrer de plus belle, cependant avant le match de mardi, tout le monde au club

de mardi, tout le monde au club est sous pression, du président, en pas- sant par les joueurs et les entrai- neurs, d'ailleurs on craint que cette pression tétanisera les joueurs, habi- tués auparavant à la ferveur d'un public acquis à sa cause, pour s'épargner des foudres des suppor- ters, les joueurs ont intérêt à mar- quer le plus tôt possible dans ce match, pour les rassurer et surtout chasser les doutes. M. S.

Colère des supporters

C'était prévisible, hier après-midi des centaines de supporters se sont déplacés au stade Ahmed Zabana, où ils ont accueilli les joueurs par des invectives. Ces derniers, qui n'ont pas répondu aux provocations de ces supporters, sont avertis. Un nouvel échec ce mardi, lors de la réception du CRB, ne leur sera plus toléré, on y reviendra sur ces incidents qui ont marqué la séance de la reprise hier après-midi, avec plus de détails, dans notre prochaine édition.

Agressé par un supporter de l'USMBA

Heriet : «On en veut au MCO

Accord

avec Tosyali

Le club devait signer un contrat de sponsoring avec la société mixte algéro- turque, spécialisée dans l'industrie de l'acier. Un accord a été trouvé, il y a quelques jours entre le club et cette société, a-t-on appris.

Appel à la mobilisation

En perspective du match de ce mardi, la direction du club appelle les supporters à venir en masse au stade Ahmed-Zabana, pour soutenir l'équipe qui traverse une mauvaise passe, mais qui a besoin de leur soutien, pour ce match face à une équipe du CRB, qui revient en force ces derniers temps.

Regroupement

48h avant

le Chabab

La direction songe à regrouper l'équipe, dès ce dimanche à l'hôtel Phoenix, soit 48h avant le match MCO-CRB, nous a-t-on rapporté. Hier à l'occasion de la reprise des entraînements, on devait savoir si l'équipe entrera en mise au vert dès ce soir.

pour sa suprématie dans la région»

au vert dès ce soir. pour sa suprématie dans la région» Agressé par un supporter de

Agressé par un supporter de l'USMBA, à l'échauffement, le milieu récupérateur était affecté après le derby par cet incident, même s'il prétend tourner la page, pour se concentrer sur la rencontre d'après- demain, qui est cruciale pour son équipe.

Hamza, que s'est-il passé, à Sidi Bel-Abbès ?

Pendant l'échauffement, un suppor- ter de l'USMBA est descendu sur le ter- rain, il a pris un ballon, puis il l'a déga- gé sur moi devant le regard des poli- ciers qui n'ont pas intervenu, avant de repartir tranquillement reprendre sa place dans les tribunes. Le but de cette agression est de me faire sortir du match, c'est vraiment lamentable que de voir de telles choses en 2017 !

Selon vous, est-ce un acte isolé ?

Non, on a tout mis en œuvre pour nous déstabiliser, on en veut au MCO, sa suprématie dans la région. La preu- ve, on a vécu le même calvaire à Chlef. Le MCO restera éternellement un grand club, on ne peut effacer l'histoire, ces clubs resteront… petits, à comparer avec le palmarès du MCO, hélas au lieu de lui vouer du respect, on est atta- qué à chaque fois, par des gens qui n'ont rien à voir dans le monde du foot- ball.

Mais ces intimidations ne sont pas la véritable cause de votre défaite…

On n'est pas en train de justifier la défaite, mais quand votre bus est atta- qué à son arrivée au stade, sans oublier l'agression que j'ai subie, là on est sorti du cadre du football. Quant à la défai- te, le but encaissé à la fin de la 1re

période nous a scié les jambes, par ailleurs, pourquoi le cacher, on traver- se une période difficile, seulement il faut vite se relever.

La venue, ce mardi, du CRB qui est sur une spirale positive, n'arrange pas vos affaires…

Il faut absolument provoquer le déclic, cela passe inéluctablement par une victoire ce mardi, on n'a pas d'autre alternative, on occupe, faut-il, le rappeler une quatrième place au classement, qu'on peut améliorer à la faveur d'une victoire, celle-ci, on ira la chercher, il s'agira d'un match d'hommes, on est dos au mur, il faut réagir avant que ce ne soit trop tard.

Vous êtes soumis à une énorme pression avant ce match ?

On veut montrer à tout le monde que le MCO n'est pas une équipe qui joue seulement pour le maintien chaque saison. Par ailleurs, il ne faut pas que ce passage à vide s'éternise, on doit mettre fin à cette petite mauvaise série. A l'aller, on avait accompli un parcours magnifique, pourtant l'équi- pe n'a pas été modifiée ! On espère qu'il ne s'agit que d'un passage à vide et que l'équipe renoue avec les bons résultats dans les plus brefs délais.

Dès ce mardi ?

On commence à sentir le couteau sur la gorge, alors il faut stopper l'hémor-

«Provoquer le déclic face au CRB»

ragie dés ce mardi, en gagnant le match qui nous opposera au CRB. Une victoi- re et, après, tout redeviendra normal.

A propos de votre blessure (il a raté deux matches auparavant), elle ne vous a pas tracassé jeudi ?

Je remercie Dieu, je n'ai ressenti aucune gêne, je suis prêt pour le match d'après-demain.

Avez-vous parlé de ce match, avec votre frère Mohamed qui sera dans le camp adverse, ce mardi ?

On n'a rien à se dire, mais une fois le match fini et que le MCO sortira vain- queur, je l'embrasserai en lui souhai- tant bonne route (rires). M. S.

Condoléances

Suite au décès en fin de semaine à Oran, de l'oncle paternel de notre confrère Brahim Lelou, tout le collectif de Compétition lui présente ses sincères condoléances ainsi qu'à sa famille.

Tout en priant Dieu d'accueillir le défunt dans Son vaste paradis.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

20

LIGUE 2 MOBILIS 20 e JOURNÉE

février 2017 20 LIGUE 2 MOBILIS 20 e JOURNÉE USMB   1 MCS 0   Stade

USMB

 

1

MCS

0

 

Stade Mustapha-Tchaker But : Abed 42'

Meziane Hellou Belaïd Laïfaoui Bouhaniche Achiche (Guenifi 66') Tayeb Slimane Rabti Aïssa El-Bey Hamiti (Houari 90'+3) Abed (Fortas 83') Ent. : Calin

Bouheda

Chehima

Iboute

Benyada

Bakhtaoui

Guariche

Amour

Saâdi

(Guenina 62')

Hantate

Kadous

(Cheikh Hamidi

83')

Ben Djelloul Ent. : Hakemi

Temps maussade, vent fort, pelouse praticable, arbitrage de M. Ibrir, assisté de MM. Demane

et

Kechida.

Une première pour Hellou avec les seniors

Le jeune latéral droit blidéen, Hellou en l'occurrence, a fait un match d'hommes hier face au MCS. Ce joueur espoir a accom- pli son devoir correctement sur le

terrain sur le plan défensif et il a essayé d'aider ses coéquipiers sur

le

plan offensif. Ceci dit, Hellou

va détrôner Tsamda qui doit suer pour reprendre sa place parmi le onze.

Les espoirs s'imposent en lever de rideau

 

La catégorie espoir de l'USMB s'est imposée hier en lever de rideau face à son homologue du MCS sur le score de 2 à 0. Cette vic- toire a permis aux jeunes joueurs de l'USMB d'occuper la 3e place avec un solde de 37 points.

CALIN SAUVE SA TÊTE

La formation de la ville des Roses s'est imposée hier face au MCS sur le score de 1 à 0 dans un match serré qui a connu beaucoup d'engagement physique à cause des vents qui soufflaient sur le stade Tchaker et qui ont compliqué la tâche des deux équipes.

De notre correspondant AMINE DJAÂFAR

Le premier half de cette rencontre a été ponctué par la domi- nation totale de la for- mation blidéenne qui a pressé haut son adver- saire, et ce, par Hamiti,

Rabti et Abed. Après une série d'actions ratées par les joueurs blidéens, l'attaquant Abed, après un long mutisme, a pu mettre son compteur en marche et il a déchaîné ses coéquipiers (42') en inscrivant le premier but de l'USMB avec une très belle tête plon- geante qui a laissé le portier Bouheda battu.

Après l'ouverture du score, les Blidéens ont

failli tuer le match par Hamiti n'était le vent qui a changé la trajec- toire du ballon. Et c'est sur un score de 1 à 0 que le premier half a pris fin. En seconde période, l'équipe visiteuse du MCS a voulu égaliser, elle s'est créé plusieurs occasions par l'inter- médiaire de Chehima et de Bendjelloul, mais la précipitation devant les buts, surtout à la 62' de jeu où l'attaquant Bendjelloul avait raté un but tout fait lors- qu'il s'est présenté seul face au portier Meziane. Et c'est sur un score de 1 à 0 en faveur de l'USMB que le match s'est soldé. A. Dj.

faveur de l'USMB que le match s'est soldé. A. Dj. Calin : «C'est la victoire de

Calin : «C'est la victoire de la volonté»

L'entraîneur de l'USMB, Calin Augustain a déclaré à la fin du match : "Le grand mérite de la victoire engrangée par mes pou- lains le fut grâce à leur volonté malgré les vents qui ont faussé nos plans. L'essentiel à retenir, ce sont les trois points et on va essayer de rester sur cette dynamique de bons résultats en prévi- sion de la prochaine journée du championnat."

Hakemi : «On a bien joué, mais on n'a pas eu de bonnes occasions»

Selon l'entraîneur des gardiens de but du MCS Hakemi, ses joueurs ont appliqué les consignes sur le terrain et ils ont produit du beau jeu. Mais les coéquipiers du portier Bouheda n'ont pas créé beaucoup d'occasions devant les buts qui pouvaient leur per- mettre de revenir avec un bon résultat. Concernant l'avenir de la barre technique du MCS après le départ de Rahmouni, l'entraîneur des gardiens de but a ajouté : "Je n'ai fait qu'assurer l'intérim. Je pense que la direction va nommer le successeur de Rahmouni avant la fin de cette semaine."

ASMO

13 points perdus at home

El-Djamîya n'a pas l'étoffe d'un prétendant

De notre correspondant

L. M. AZZI

La formation de M'dina J'dida n'a pas réussi à prendre le dessus sur son homologue de la JSM Béjaia avant-hier à domicile.

Le résultat nul de zéro partout (0-0)

a sanctionné son match joué pour-

tant devant une bonne affluence. Malgré la volonté de ses joueurs, El-Djamyîa n'a rien pu faire que de laisser deux précieux points lui filer de la maison. Et pourtant, en face, le onze de Yemma Gouraya n'était pas terrible malgré la bonne organisation de ses joueurs sur le terrain. Autrement dit, le mal se

situe dans l'équipe de Djamel Benchadli. Cette équipe qui vient de perdre treize points sur ses terres a montré des limites à même de l'empêcher de se mêler à la cour- se pour l'accession. Certes, ses joueurs ont créé la sensation la journée précédente en allant damer

le pion aux Bordjis du CABBA, sérieux prétendant, sur son sol

(2-1).

4 succès en 10 matches à domicile Mais à l'extérieur, aucune garantie de voir l'équipe ajouter d'autres victoires n'est de mise même si elle est souvent intraitable. Sauf que

chez elle au stade Habib-Bouakeul, la bande asémiste n'est pas aussi

intraitable. Faut-il rappeler qu'en

dix

(10) sorties at-home, l'équipe

des

Vert et Blanc a gagné à quatre

reprises seulement. C'est très peu pour espérer défier un peloton bondé de prétendants qui sont tous intraitables à la maison. Sauf un sursaut d'orgueil qui reste de mise, l'équipe asémiste n'a pas l'étoffe d'un prétendant à l'acces- sion. Les défauts sont sur le plan mental sachant que la plupart des joueurs ne sont pas conscients des atouts dont dispose leur équipe actuelle.

L. M. A.

Condoléances

Le collectif de la presse sportive d'Oran, à sa tête Hassani Lahouari Azzi, Lahouari Zeggai, Mohamed et Djaâfar Aït Habbouche, présente à la famille Fouatih ses sincères condoléances suite au décès de Fouatih Abderrahmane, ex-chef de daïra de Sebdou, et prie Allah Tout- Puissant d'accueillir le défunt en Son Vaste Paradis.

Suspendu avec Berradja face à la JSMS

Ziaya, la contestation de trop !

Décidément il ne se passe pas un match sans que l'équipe asémiste ne soit sanctionnée d'un carton pour contestation de décision. Après Hussein Baleh et Mohamed Tchico, ce vendredi encore, deux joueurs et non des moindres ont écopé d'un carton fatal, en l'occurrence Seddik Berradja et Abdelmalek Ziaya. Ces deux éléments manqueront ainsi le match face à la JSM Skikda en déplacement pour le compte de la 21e journée du championnat. Pour l'ancien sociétaire du MC Oran, cette sanction est la première depuis son arrivée à l'ASMO même s'il a donné l'impression de vouloir la chercher tellement il n'arrêtait pas de parler avec des gestes déplacés avec l'arbitre de la rencontre avant la pause. Mais pour l'enfant de Guelma, il s'agit-là de la deuxième consécutive à domicile. En effet, lors du match face à l'ASO Chlef, ce joueur au numéro 9 a écopé d'un carton du même type. Un carton l'obligeant à rater le match du CABBA en déplacement. Pour le joueur le mieux payé de l'équipe, cette sanction devient gênante surtout que le club l'a engagé pour, soit dit en passant, apporter un plus à l'équipe. Engagé pour 140 millions de centimes, l'ancien pensionnaire de la JS Kabylie ne donne pas l'impression de vouloir aider sa nouvelle équipe.

Réserve :

les

Asémistes

troisièmes

Comme annoncé dans l'édition parue hier, la formation espoir de l'ASM Oran a partagé les points avec son homologue de la JSM Béjaia dans le match comptant pour la vingtième journée du championnat de la catégorie. Les Asémistes se sont contentés d'un nul sur le score d'un but partout (1-1, 0-1 à la mi-temps). La réalisation asémiste fut l'œuvre de Larbi sur un coup de pied de réparation. A la suite de ce résultat, les Vert et Blanc occupent la troisième marche du classement avec un total de 34 points derrière le Paradou AC, leader, et l'ASO Chlef, son dauphin.

RÉSULTATS

20 e journée

GCM

1-0

MCEE

USB

4-1

CRBAF

WAB

1-1

JSMS

ASMO

0-0

JSMB

ASK

1-1

ASO

RCA

0-1

PAC

ABS

1-0

CABBA

USMB

1-0

MCS

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

01. PAC

44

19

13

05

01

29

12

+17

02. USB

33

20

10

03

07

21

17

+04

03. USMB

32

20

09

05

06

17

13

+04

04. JSMB

32

20

09

05

06

20

17

+03

05. ABS

28

20

07

07

06

22

19

+03

06. CABBA

28

20

07

07

06

16

14

+02

07. JSMS

27

20

08

03

09

16

14

+02

08. ASMO

25

20

05

10

05

20

19

+01

09. ASO

25

20

06

07

07

22

22

00

10. WAB

25

20

05

10

05

17

20

-03

11. MCS

25

20

07

04

09

16

21

-05

12. GCM

24

20

06

06

08

16

21

-05

13. ASK

21

20

05

06

09

16

21

-05

14. CRBAF

21

20

04

09

07

15

21

-06

15. MCEE

18

19

05

06

08

16

21

-05

16. RCA

13

20

03

07

10

14

21

-07

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

JSMB

21

www.competition.dz Dimanche 12 février 2017 JSMB 21 Béjaïa ne veut rien lâcher Après avoir arraché un

Béjaïa ne veut rien lâcher

Après avoir arraché un précieux point lors du déplacement à Oran, les Vert et Rouge de la JSM Béjaïa se maintiennent toujours sur le podium.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

La rencontre de vendredi constituait un véritable test pour la bande à Ifticen. En appel dans la capitale de l'Ouest algérien et chez une formation qui restait sur deux victoires de suite, dont l'une chez un prétendant. Il fal- lait s'attendre à vivre un après- midi compliqué pour les cama- rades de Yacine Djebarat. Les Béjaouis, n'avaient d'ailleurs pas droit à l'erreur, la défaite était interdite pour eux dans la mesu- re où cela allait leur compliquer la tâche. Ces derniers qui se devaient de réagir après la lour- de défaite concédée en déplace- ment chez la formation de Biskra, ont bien réagi et auraient d'ailleurs pu revenir à Béjaïa avec trois précieux points, n'était le manque de lucidité des atta- quants. Dans une rencontre très disputée, les Vert et Rouge ont montré une grande détermina- tion et cela après les critiques qu'ils ont reçues de la part d'une partie du public, qui leur repro- chait souvent le manque d'impli- cation sur le terrain. Les gars de Yemma Gouraya ont d'ailleurs affiché un satisfecit suite à ce match nul arraché en déplace- ment.

La course à l'accession devient plus acharnée En entamant le 3 e tiers du calen- drier, les équipes prétendant à

l'accession montrent leurs crocs. Avec le retour en force de l'US Biskra, qui est en train de lutter en compagnie des autres forma- tions à l'image du CABBA et de l'USMB, la formation des Vert et Rouge devra faire le plein à domicile. Avec un calendrier dif- ficile, notamment en effectuant des déplacements périlleux chez des équipes qui jouent leur sur- vie dans ce championnat de Ligue 2 Mobilis, à l'image de l'AS Khroub et du CRB Aïn Fekroun. La bande à Ifticen n'au- ra pas trop le choix que de don- ner le meilleur d'elle-même. Ayant comme objectif l'accession en Ligue 1, cette saison, la direc- tion du doyen des clubs kabyles devra, elle aussi, motiver ses hommes, à l'image des autres formations qui ont les mêmes objectifs, et qui tentent de jouer la carte de la motivation finan- cière. Toutefois alors que la JSMB dispose désormais de 32 points, la direction du club doit dans un premier temps miser sur les deux prochaines ren- contres et cela afin d'atteindre la barre des 37 points, pour assurer le maintien dans ce championnat de Ligue 2, avant de tracer un second objectif pour cette fin de championnat qui commence à devenir très difficile pour toutes les équipes prétendantes. Les Vert et Rouge de la JSMB ne doi- vent d'ailleurs pas lâcher et devront avancer sur un rythme soutenu pour espérer se classer

parmi les équipes de tête en fin de saison.

La JSMB perd une place Avec 32 points au compteur, la formation de la Soummam se maintient toujours sur le podium. Alors qu'elle devait revenir de son long déplacement avec un résultat satisfaisant, la formation vert et rouge a finale- ment arraché un précieux point. Dans une rencontre très disputée où les locaux étaient gonflés à bloc, surtout après leur dernier succès en déplacement, on pou- vait s'attendre à une réaction des hommes de Benchadli qui avaient à cœur de confirmer leur réveil. Ce qui s'est produit ven- dredi après-midi au stade Habib-Bouakeul d'Oran. En face il y avait une formation de la JSMB, elle aussi très déterminée. Les poulains de Younes Ifticen savaient qu'ils n'avaient prati- quement pas droit à l'erreur et cela au vu de leur situation au classement. Alors que la course à l'accession commence à devenir difficile dans la mesure où les prétendants continuent d'impo- ser un rythme élevé, les gars de la capitale des Hammadites se devaient de revenir de ce dépla- cement périlleux avec le moins de dégâts possibles. Un match nul qui satisfait l'entraineur de la JSMB, qui s'est contenté d'un point qui le maintient toujours sur le podium. B. E. Z.

point qui le maintient toujours sur le podium. B. E. Z. Se concentrer sur l'ABS Si

Se concentrer

sur l'ABS

Si les camarades du nouveau capitaine, Merbah Abdelmalik avait eu la possibilité de revenir avec les trois points, ils doivent néanmoins oublier ce déplacement à Oran. En effet, une rencontre très importante attend les gars de Yemma Gouraya, vendredi prochain, avec la réception de l'A Bousaâda. La formation de Bousaâda, qui retrouve des couleurs lors de la seconde moitié de championnat, est à seulement quelques encablures du podium. Cette dernière qui vient de réaliser une belle performance en disposant d'un autre prétendant à l'accession, voudra à coup sûr créer l'exploit au stade de l'Unité Maghrébine. Pour ce faire, les Béjaouis devront dès à présent se préparer pour la réception de cette formation de l'ABS en se concentrant le plus sérieusement possible sur cette rencontre.

2 changements par rapport au match du WAB

On avait évoqué dans nos précédentes éditions, les nombreuses défections qui ont compliqué la tâche de l'entraineur, lors des trois premières rencontres de cette phase retour. Après avoir perdu les services de pas moins de 7 éléments pour cause de blessures, le premier responsable de la barre technique de la JSMB est en train de récupérer ses joueurs. Ce fut le cas lors de la rencontre face à Boufarik, où Younes Ifticen avait retrouvé les services de pas moins de 5 joueurs. Ces derniers ont d'ailleurs apporté le plus escompté durant cette rencontre. Pour ce déplacement à Oran, l'entraineur de la formation de Yemma Gouraya a d'ailleurs apporté quelques changements à son onze et cela en faisant confiance à ses éléments de retour de blessures et de suspension.

Ce fut le cas avec la titularisation du buteur de l'équipe, en l'occurrence Ounnas Hamza, à la place de Boumechra Salim et aussi celle de Rait Billel à la place de Lahlouh Rafik. Des changements qui ont été sans doute dictés par la particularité de cette rencontre et la façon avec laquelle l'adversaire évolue. L'entraineur du doyen des clubs kabyles qui avait étudié minutieusement la façon avec laquelle évoluait son adversaire, avait mis en plus un milieu de terrain solide et cela afin de gêner les attaques de cette formation oranaise. Le plan de l'entraineur avait d'ailleurs très bien marché en contenant les attaques de l'équipe de l'ASM Oran, durant la majeure partie de la rencontre. B. E. Z.

CABBA

USB

Bira démissionne, Merzougui tient à lui

Bien qu'il ait annoncé officiellement sa démission aux joueurs dès la fin du match, Bira a été maintenu par Merzougui qui tient à lui.

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Le CABBA s'est incliné sur un score de 1 à 0 à Bousaâda face à l'ABS qui a rejoint le Ahly au classe- ment général, dénombrant ainsi un total de 28 points. De ce fait, les Jaune et Noir se retrouvent à la 6e place, distancés de cinq points par le dauphin, l'USB, qui comptabilise 33 points après une large victoire à Biskra de 4 à 1 contre le CRBA Fakroun. Quoi qu'il en soit, il faut donc noter que c'est la défaite de trop pour les Bordjiens (la 3e consé- cutive après celle du WAB (1-0), de

(la 3e consé- cutive après celle du WAB (1-0), de l'ASMO (1 à 2), qui risque

l'ASMO (1 à 2), qui risque de pertur- ber énormément à la fois l'équipe et l'administration. En ce sens, on pense surtout à l'entraîneur, Bira, qui était à deux doigts de démissionner, mais c'était sans compter sur le sou- tien de Merzougui. Toutefois, l'échec des camarades de Douadi face à leurs homologues de Benchergui pourrait apporter du nouveau dans les prochaines heures, à moins que le président Merzougui le décide autrement.

L. B.

Tedjar de retour dans l'équipe-type

Bira a complètement écarté Bouflih, le porteur d'eau du CABBA. Pour preuve, il ne l'a pas fait jouer à Boufarik, il l'a intégré à 15 minutes de la fin du débat face à l'ASMO et a préféré faire participer Tedjar en qualité de titulaire contre l'ABS, laissant Bouflih sur le banc des remplaçants.

Bencheikh rapidement écarté

Le jeune Bencheikh, titulaire indiscutable en début de saison, a été intégré dès le début de la partie, mais rapidement sorti en première mi-temps, il a été remplacé par Douadi après avoir encaissé le but de l'ABS.

Boukhari, l'ombre de lui-même

Boukhari, qui a eu la confiance de Bira, lequel a pris le choix de le titulariser à la place de Madouni, n'était pourtant que l'ombre de lui- même dans cette rencontre. Bien pire, le fer de lance du CABBA n'arrivera pas à saisir deux occasions qu'il avait créées lui-même.

Hafid sifflé

Le transfuge du WAB, Hafid Rabah, a été longuement sifflé par le large public qui a effectué le déplacement à Bousaâda, environ 200 supporters, tout comme lors du dernier duel des Jaune et Noir at-home contre l'ASMO.

Bouafia, un trésor caché

Si le sort de Yalaoui semble être déjà plié, il ne jouera pas ou jouera que peu sous la direction de Bira, qu'en sera-t-il de Bouafia, l'une des rares pépites du CABBA ?

El-Khadra sur une courbe ascendante

Les Vert et Noir de Biskra ont surclassé le CRBAF par 4-1 vendredi au stade OPOW d'El-Alia à la grande joie de leurs supporters qui ont soutenu à fond leur équipe.

PAR K. HASSANI

Cette victoire a propulsé les Biskris à la seconde place au classement général de la L 2 Mobilis avec 33 points. L'USB est désormais bien placée pour jouer la montée en L1 Mobilis eu égard au potentiel offensif de cette équipe qui renferme en son sein des attaquants redoutables

à l'image de Belgherbi ou Djaabot. Le public de l'USB, qui

a été derrière son équipe la sai-

son écoulée la propulsant de la DNA à la L2, souhaite la voir continuer avec la même dyna- mique jusqu'au bout et parvenir

à composter son billet pour évo-

luer la saison prochaine parmi l'élite. Même si l'entraineur Mounir Zeghdoud ne veut pas s'enflammer, il est clair que l'équipe biskrie a les moyens de

jouer l'accession. Il faudrait sur- tout faire le plein à domicile et décrocher une victoire de l'exté- rieur, tel est l'objectif du repré- sentant de la ville des Ziban. Les coéquipiers de l'excellent défen- seur Allati seront en appel, ven- dredi prochain, à El-Eulma pour affronter un adversaire mal-clas- sé, à savoir le MCEE, dans une rencontre qui promet beaucoup. Si Biskra arrive à bien négocier ce tournant, elle aura accompli un pas de plus vers la montée en

K. H.

L1 Mobilis.

www.competition.dz

Dimanche 12 février 2017

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE «La plus grosse femme du monde» va être opérée
«La plus grosse femme du monde» va être opérée La plus grande preuve d'amour qu'on
«La plus grosse femme du monde» va être opérée
La plus grande
preuve d'amour
qu'on puisse
donner à une
girafe, c'est de lui
tricoter un foulard.
Confucius
Une Égyptienne, qui serait la plus grosse femme du monde,
devait arriver hier en Inde pour une chirurgie vitale de
réduction de poids, a indiqué vendredi son docteur. Eman
Ahmed Abd El-Aty, 36 ans, pèserait quelque 500
kilogrammes et est atteinte selon sa famille
d'éléphantiasis, une pathologie qui cause un gonflement
des membres et d'autres parties du corps. Son histoire
avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui
avait proposé à l'automne de l'opérer gratuitement. La
patiente devait arriver à Bombay, capitale économique de
l'Inde, tôt hier matin à bord d'un Airbus spécialement
aménagé, a indiqué le docteur Muffazal Lakdawala. "Pour la
préparer au vol, une équipe de médecins était en Egypte
depuis dix jours pour optimiser ses conditions de voyage",
ajoute-t-il. Mme Abd El Aty, dont l'état entraîne de
nombreuses complications et nécessite donc une
intervention urgente, n'a pas pu se rendre plus tôt en Inde.
En raison de sa santé fragile, les compagnies aériennes
étaient réticentes à la prendre à bord. "C'est une patiente à
haut risque qui a été incapable de bouger ou de sortir de la
maison depuis vingt-cinq ans", a expliqué son chirurgien. Si
le poids de l'Égyptienne est attesté, elle serait la femme
actuellement en vie la plus lourde au monde. Une
Américaine, Pauline Potter, pèse 291 kilos.
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
groupes
examens
service
qui peut
à bout de
d’étoiles
attentifs
gagnant
couler
force
petites
DUDU
JJJJ OUROUR
montagnes
apparaisse
baie jaune
cours noir
évaluation
5
Un adjudant est au pied d'un arbre où
sont embusqués des soldats :
infecte
- Combien êtes vous là-haut ? demande-t-il.
2
- Trois mon adjudan t !
glucide
- Bien, que la moitié descende tout de suite !
plumard
coelentérés
acide
marins
nucléique
demi-glossine
offre en
SUDOKU
signant
9
croquis
fin de verbe
8
3 1
troublé
10
possessif
5
2
1 6
4
largeur de
coupé court
pige
tissu
6
parlait avec
3
7
5
8
personnel
hésitation
lettre grecque
6
1
7
rivière de
France
8
7
6
5
3
prêt pour
le service
agent de
liaison
pour répéter
à la lettre
9
3
6
jeune clebs
4
1
négation
9
1
mouche
apporte du
tergiverser
neuf
4
9
5
3
1
7
religieux
chrétien
apparu
1
6
2
3
8
unité de
perroquet
puissance
fiscale
possessif
non apprêté
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
est candidat
risquait
4
7
3
2
5
9
6
1
8
rappel
enzyme
9
5
8
4
1
6
2
3
7
délicatesse
6
2
1
8
7
3
5
4
9
5
8
4
1
9
7
3
6
2
fin de verbe
1
6
2
3
4
8
9
7
5
bon vouloir
fine rainure
note
3
9
7
6
2
5
4
8
1
7
4
5
9
6
1
8
2
3
2
3
9
7
8
4
1
5
6
3
8
méprise
8
1
6
5
3
2
7
9
4
C
G
F
A
O
L
E
E
I
G
O
L
O
E
H
T
R
B
N
N
LES MELÉS
M
A
N
O
M
E
T
R
E
S
L
I
B
E
R
T
I
N
E
T
A
L
E
C
L
A
I
R
A
G
E
R
I
O
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
A
L
L
E
R
C
A
L
E
P
N
R
U
R
I
O
H
C
U
O
M
O
B
I
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
I
L
L
I
N
I
A
G
E
E
D
I
E
S
E
S
O
E
G
L
V
I
G
I
L
E
P
C
R
T
ACCORDEON
LIBRAIRIE
R
T
E
A
M
E
T
B
U
U
M
E
L
D
R
O
N
A
N
H
A
A
C
A
P
I
N
R
ARDEMMENT
MASSIF
P
R
E
T
A
P
E
E
I
T
M
M
U
E
A
B
T
O
A
U
I
C
BIDON
MOUCHOIR
C
H
A
N
T
R
E
U
S
BROCHURE
NORD
R
D
D
A
O
E
R
C
I
E
R
A
R
R
U
I
T
A
L
I
E
N
I
CATCH
NOUS
L
E
I
A
S
C
L
U
I
N
O
I