Vous êtes sur la page 1sur 80

Dorothée Simko

yl PRISCA g SILVANVSi
LA PE5TRUCTI0N
D'AUGUSTA RAURICA

1 1
' '

AUGSTER MUSEUMS HEFT


«Sé i .

10 Nécropole bordant la route de


Basilia/Bâle
J1 Carrière
12 Domus d'une riche famille
13 Mansio (auberge pour les
voyageurs)
14 Taberna (taverne) d'Octavia
15 Maison du médecin (T. I. Satto)
16 Maison du maire (L. A. Gemellus)
17 Maison de Marulina
18 Boucherie de M. A. Ciltus
19 Atelier du bronzier A. L. Crescens
20 Combats de rue
AUGSTER MUSEUMSHEFTE 19

Scénario de D O R O T H É E S Ì M K O
Dessins de R O L O F F
(traduction française: Catherine M a y Castella)

LA DESTRUCTION
D'AUGUSTA RAURICA

TT
Augst 1997
Couverture:
Roloff-Rolf Meier

Page de garde avant:


Augusta Raurica,florissantecité romaine en bordure du Rhin, près de Bâle, où habitent Prisca et Silvanus. Le dessin représente la
ville vers 240 ap. J.-C, durant l'enfance des deux héros.
(Dessin: Markus Schaub)

Page de garde arrière:


Augusta Raurica 80 ans plus tard, vers 320 ap. J.-C. L'ancienne cité est presque entièrement détruite. L'armée a construit un fort
imposant au bord du Rhin. C'est là que Silvanus, devenu vieux, raconte l'histoire de sa vie.
(Dessin: Markus Schaub)

C'EST À LA FONDATION SOPHIE ET KARL BINDING DE BÂLE

QUE L'ON DOIT

LE PRIX DE VENTE PEU ÉLEVÉ DE CETTE BANDE DESSINÉE

Direction scientifique: Alex R. Furger

Spécialistes associés à la création de cette bande dessinée:


Anne Bielmann, Lausanne • Philipp Bridel, Avenches • Markus Clausen, Liestal •
Eckhard Deschler-Erb, Bâle • Sabine Deschler-Erb, Flüh/Bâle • Rudolf Fellmann, Bâle •
Sylvia Fünfschilling, Augst • Michel Fuchs, Avenches • Fritz Graf, Bâle •
Anne Hochuli-Gysel, Avenches • Bettina Janietz Schwarz, Augst •
Annemarie Kaufmann-Heinimann, Bâle • Karin Kob, Augst • Hans Lieb, Schaffouse •
Jacques Morel, Avenches • Claudia Neukom-Radtke, Bubendorf • Markus Peter, Augst •
Beat Rütti, Augst • Markus Schaub, Augst • Debora Schmid, Augst •
Peter-Andrew Schwarz, Augst • Verena Vogel Müller, Augst

ISBN 3-7151-1019-8
Editeur: RÖMERSTADT A U G U S T A R A U R I C A
Rédaction: Alex R. Furger et Dorothée Simko
Adresse de l'éditeur: Römermuseum, CH-4302 Augst
Diffusion: BSB Buch Service Basel AG, Rittergasse 20, CH-4051 Bâle
Impression: boehm druck, Boehm-Hutter AG, CH-4153 Reinach
Photolitho: DeskArt AG, 4153 Reinach
© 1997 Römermuseum Augst/Musée Romain d'Augst
Sommaire

Préface (ALEX R. FURGER) 5

Prisca et Silvanus. L a destruction d ' A u g u s t a Raurica


(DOROTHÉE SIMKO et ROLF MEIER) 7

L'arbre généalogique de Prisca et Silvanus: cinq générations


(DOROTHÉE SIMKO) 57

Connais-tu la ville romaine d'AUGUSTA RAURICA?


(ROLF MEIER) 58

Bande dessinée et histoire: repères chronologiques

(DOROTHÉE SIMKO) 59

Sources 61

Bibliographie 61

Index didactique à l'intention des écoles


(ALEX R. FURGER et DOROTHÉE SIMKO) 67
Préface

Près de 140 000 visiteurs se rendent chaque année dans la VILLE ROMAINE D'AUGUSTA RAURICA, située
à 10 km à l'est de Bâle, près de la frontière entre l'Allemagne, la France et la Suisse. Ce sont avant tout
le musée et la maison romaine qui leur restent en mémoire, de même que les monuments les plus
imposants, comme le théâtre et le temple du Schönbühl. Beaucoup ignorent que vingt autres buts de
visite s'offrent également à eux dans ce vaste musée archéologique de plein air (voir p. 58). Pour tout
voir, il vaut donc la peine de consacrer une journée entière.
Derrière la «vitrine» que constituent tous ces buts de visite s'active une grande équipe archéologique,
qui explore les vestiges d'époque romaine au travers de nombreuses fouilles avant qu'ils ne soient
livrés aux bulldozers: les témoignages laissés dans le sol par les quelque 20 000 habitants que cette
ville a pu compter il y a de cela 1600 à 2000 ans sont innombrables. La documentation de fouille et le
mobilier exhumé doivent être archivés, inventoriés, conservés et exploités afin de pouvoir en tirer des
conclusions historiques et améliorer nos connaissances. Ces travaux demandent beaucoup de temps et
coûtent des sommes importantes aux cantons (Bâle-campagne et Argovie). Tous les collaborateurs de
la VILLE ROMAINE D'AUGUSTA RAURICA, archéologues, techniciens de fouille, dessinateurs, photo-
graphes, informaticiens, restaurateurs, etc. se consacrent corps et âme à leur travail: pour autant, celui-
ci ne doit pas être un but en soi, pour des chercheurs enfermés dans leur tour d'ivoire...
Les deux tomes de la bande dessinée «Prisca et Silvanus» constituent un moyen divertissant et facile-
ment accessible de montrer au public tout ce que les «romanistes» ont découvert et étudié ces dix der-
nières années à Augusta Raurica!
Après le gros succès du premier tome, intitulé «Prisca und Sivanus. Unruhige Zeiten in Augusta Rau-
rica», nous souhaitions venir à bout du deuxième (et dernier) tome beaucoup plus rapidement: l'impor-
tant investissement de Dorothée âimko et Rolf Meier a rendu possible la parution de la suite de ces
aventures («Die Zerstörung von Augusta Raurica») à peine un an plus tard. Entretemps, la version fran-
çaise du premier volume est parue («Temps troublés à Augusta Raurica»), tandis qu'une édition latine
vient également de sortir («Turbida tempora Augustae Rauricae»).
Au cours des dernières années, j'ai sélectionné la plupart des événements et objets décrits dans cette
histoire dans nos archives et dans la littérature scientifique, puis les ai ordonnés par thème. Acquérant
chaque jour un peu plus d'expérience, Dorothéeâimko, l'auteur, a puisé avec toujours plus d'indépen-
dance dans ce fonds documentaire sur la civilisation romaine à Augusta Raurica, contribuant également
de façon essentielle à la rédaction de l'index des sources qui figure dans l'édition allemande: je suis
très impressionné par l'effort qu'elle a consenti - parallèlement à ses heures d'enseignement - pour
réaliser cette bande dessinée. Membre de notre équipe de fouille, Markus Schaub a très souvent contri-
bué à améliorer l'histoire par ses remarques critiques. Quant à Roloff - alias le graphiste Rolf Meier - ,
il a fait montre d'une persévérance hors du commun pour achever l'ensemble des dessins à temps.
J'aimerais les remercier tous trois pour leur exploit. Mes remerciements vont aussi à tous les cher-
cheurs qui ont collaboré à ce travail (voir p. 2), et plus particulièrement à nos collègues du Site et du
musée romain d'Avenches. Comme ce fut le cas pour le premier tome, c'est à nouveau à un important
subside de la Fondation Sophie et Karl Binding de Bâle que l'on doit le prix de vente peu élevé de cette
publication.

VILLE ROMAINE D'AUGUSTA RAURICA


Le directeur archéologique:
Alex R. Furger
Que s'est-il déjà passé .

... dans la première partie de l'histoire,


«Prisca et Silvanus. Temps troublés à Augusta Raurica» ?

Tu en trouveras un bref résumé ci-contre


TU ES NE AUX CALENDES DE MAI*
GRAND-PERE, TE SENS-TU SUFFISAMMENT REPOSE POUR CONTINUER LE RECIT DE TA VIE ?

J'AI 82 ANS,
ET J E NE ME
RAPPELLE PLUS
DE TOUS LES
DETAILS. QUE
S'IL TE PLAIT,
SILVANE VOUS AI-JE
RACONTE JUS-
QU'A MAINTE-
NANT?

...TU ES LE FILS DU BOUCHER MARCUS AURELIUS CILTUS, QUI


A OFFERT A TA MERE, VALERIA AUGUSTILLA, UNE MAGNIFIQUE
BAGUE. TA CHIENNE KICHA DORMAIT DANS TON LIT. TU AVAIS .

TROIS FRERES: FUSCINUS, ALBANUS ET OLUS. A NEUF ANS, TU AS RENCONTRE TON AMIE PRISCA. ENSEMBLE, VOUS AVEZ EPIE URSUS, L* ESCLAVE, POUR VOIR

C'EST BIEN CELA.


MAINTENANT, J E ME
RAPPELLE AUSSI OU
J'EN ETAIS RESTE:
LUCIUS ATTIUS
GEMELLUS, L'UN DES
DEUX MAIRES DE LA
VILLE, ACCUEILLAIT
CHEZ LUI DES GLA-
DIATEURS QUI DE-
VAIENT SE LIVRER
COMBAT QUELQUES
JOURS PLUS TARD. J E
VOULAIS A TOUT PRIX
LES VOIR DE PRES...

' 1ER MAI (CALENDES, CALENDAE: 1ER JOUR DU MOIS)


REGARDE CE MAGNIFIQUE SOL EN
MOSAÏQUE, PRISCA !

* MOULE EN ARGILE
** DIEU DE LA GUERRE
EUH...HMM, TU SAIS, MAMAN, MEME UN PEU TROP SOUVENT,
OUI, LE PERE DE PRISCA, AULUS
CRESCENS DIT QUE J E PEUX
SILVANE, QUE LICINIUS CRESCENS ! J E T'AI N'EST-CE PAS,
DEVENIR UN BON BRONZIER.
SE PASSE-T'IL ? SOUVENT PARLE DE LUI. PHYLLI?

• LE 13 AOUT 250 APR. J.-C. (IDES, IDUS: MILIEU DU MOIS)


' MAITRESSE
NOUS AVONS EU DE LA CHANCE. NOTRE MAISON A ETE EN GRANDE PARTIE ET IL FAUT QUE GEMELLUS FASSE
PLUSIEURS CANALISATIONS ONT
EPARGNEE. EN REVANCHE, LA BOUCHERIE A BEAUCOUP SOUFFERT. RAPIDEMENT REPARER LA MOSAÏQUE
SAUTE, ET UN EGOUT S'EST MEME
LE THEATRE A EGALEMENT ETE FORTEMENT ENDOMMAGE, ET PLUSIEURS DES GLADIATEURS...
EFFONDRE. NOUS ALLONS AVOIR DU
PERSONNES ONT PERI. LA VILLE EST SINISTREE. TRAVAIL POUR PLUSIEURS ANNEES.
JE CROIS QUE MON PERE
SE DOUTE DE QUELQUE
CHOSE...
* ARENA (LAT.): SABLE ' BRAVO
*** VIVE ORCILIUS !
J E SUIS HEUREUX QUE TON PERE T'AIT PERMIS MALGRE TOUT, SILVANE, TU AS
D'APPRENDRE LE METIER DE BRONZIER. UN PERE COMPREHENSIF... MAIS
BON, CHANGEONS DE SUJET:
TITUS TERTTUS SEVERUS, UN
TRES CHER AMI D'AVENCHES, M'A
CHARGE DE LUI FABRIQUER UNE
DEA AVENTIA**. J E DEVRAIS
AVOIR TERMINE LE TRAVAIL AU
PRINTEMPS. J'AIMERAIS VOUS
DEMANDER A TOI ET A PRISCA DE
LIVRER LA STATUE A AVENCHES.

* EN MARS 251 APR. J.-C.


** DEESSE DE LA VILLE
ET EN MAI, NOUS NOUS SOMMES MIS EN ROUTE
POUR AVFNCHFS '

...RAMENE-MOI LES
ENFANTS SAINS ET SAUFS,
FORTIS...

SILVANE, RAPPELLE-TOI TOUS LES


BEAUX MOMENTS QUE TU AS
VECUS AVEC KICHA ! DANS LA
GROTTE, TU T'EN SOUVIENS ?

* AGGLOMERATION ET LIEU DE CULTE A STUDEN PRES DE BIENNE


** LEBT WOHL ! PORTEZ-VOUS BIEN !
PIERRE PERTUIS •
ROCHE PERCEE

NUMINI AU6UST0RUM
VIA DUCTA PER M.
DUNIUM PATERNUM
DUOVIRUM COLONIAE
m • roRVM " 1
HELVETIORUM
^lVlAWCTAPSRM VOILA CE QUI EST
ECRIT: EN L'HONNEUR
DE LA MAJESTE DIVI-

7A NE DES EMPEREURS,
CETTE ROUTE A ETE
^ C O N S T R U I T E PAR
MARCUS DUNIUS
PATERNUS, MAIRE DE
LA COLONIE DES
HELVETES.

* EXTRAIT DE LA TABULA PEUTIN6ERIANA, CARTE ROUTIERE ANTIQUE


BOUILLIE DE CEREALES
UN PEU PLUS TARD, AU SANCTUAIRE GALLO-ROMAIN DE PETINESCA

* DEMEURE D'UN RICHE CITOYEN


** BRUTES, IDIOTS
IL N'Y A QU'A DEPASSER SANS MOI. J E VOUS ATTENDS LORSQU'ENFIN ILS ARRIVENT AU TEMPLE DE MERCURE, SILVANUS REMET SA HACHET-
TOUS CES GENS, SILVANE ! PRES DE NOTRE CHARIOT, MAIS TE A UN PRETRE QUI SE CHARGE DE PORTER CETTE OFFRANDE A L'INTERIEUR.
NE TRAINEZ PAS TROP !
OH MERCURE !
TOI QUI GUIDES
LES VOYAGEURS ET
PROTEGES LES MAR-
CHANDS ! FASSE
QUE NOTRE VOYAGE
OH, GRAND MERCURE ! SE POURSUIVE
TU AS EPARGNE SANS ENCOMBRES
NOTRE DEMEURE ET QUE LA DEA
LORS DU TREMBLE- AVENTIA ARRIVE
MENT DE TERRE. SAINE ET SAUVE A
AVENCHES!

ALLONS ENCORE PRIER MINERVE, T O U T E P U I S S A N T E MINERVE ! J E F A I S VOEU D'APPRENDRE P A R F A I T E M E N T ET MAINTENANT,


SILVANE ! LE METIER DE BRONZIER, A F I N Q U E MON MAITRE, AULUS L I C I N I U S AVENCHES, A NOUS !
CRESCENS, S O I T C O N T E N T DE MOI.

DERRIERE LES M A I S O N S DES


PRETRES, ON PEUT ACHETER DES
COURONNES, DES FLEURS ET DES
GRANDE MINERVE ! J E T'EN PRIE, PROTEGE MON PERE ET F A S S E QU'IL
P L A Q U E T T E S V O T I V E S EN BRONZE.
VIVE LONGTEMPS ! ACCEPTE C E T T E COURONNE EN OFFRANDE.
AVOUE, PETITE PRISCA, QUE ÇA T'AURAIS
FAIT DROLEMENT PLAISIR DE TROUVER UNE
IMMENSE BOSSE SUR MA TETE ! ?
4 FE...
FESTINA...
.LENTE !*

m \ L s Jf f
DITES-MOI, VOUS AVEZ L'INTENTION DE LAISSER MOURIR
OH OUI. EN CE QUI ME CONCERNE, J E PREFERE
DE FAIM CE VIEUX FORTIS ? J E COMPRENDS TOUT A FAIT
"CARPE DIEM", LE PROVERBE FAVORI DE MON PERE.
QUE VOUS N'AYEZ PAS FAIM, MAIS MOI...

1 te*&Tg

-
' HATE-TOI LENTEMENT ! ** CHACUN EST L'ARTISAN DE SA CHANCE !
'** PROFITE DU JOUR PRESENT !
* LITS DE TABLE POUR TROIS PERSONNES = SALLE A MANSER
M'AIME-T'IL ENCORE, CE BRAVE FORTIS ? DIRE
QU'IL Y A QUATRE ANS, NOUS VOULIONS NOUS
MARIER, MAIS VOILA...

TON PERE N'EST PAS QU'UN EXCELLENT ARTISAN,


PRISCA, NON, C'EST AUSSI UN HOMME DE GRANDE
VALEUR. A L'ARMEE, IL FAISAIT PARTIE DE MA
GARDE PERSONNELLE. CET HONNEUR LUI A ETE
ACCORDE POUR LES SERVICES HORS DU|
COMMUN QU'IL jaÊk w\ A RENDUS.

J'ETAIS CENTURIO ET DIRIGEAIS UNE VEXILLA-


1

7TO DE LA LEGIO Vili AUGUSTA. CELA NE FAISAIT


2

PAS TRES LONGTEMPS QUE CRESCENS ETAIT OPTIO 3

LES LEGIONNAIRES APPRECIAIENT BEAUCOUP TON


PERE. JE N' AI JAMAIS ENTENDU
PERSONNE SE ^ f c k PLAINDRE...AH,S'IL
N' AVAIT PAS flPL ETE LA A CET-
TE EPOQUE...

N'ENNUYE PAS NOS HOTES


AVEC CES HISTOIRES SE-
RIEUSES, MON CHER
SEVERUS, NOS AMIS
DOIVENT ETRE FATIGUES.

* SALLE A MANGER
1
COMMANDANT D'UNE COHORTE CORPS DE TROUPE SOUS-OFFICIER
2 3
LORSQUE PRISCA ENTRERA, NOUS ALLONS FAIRE
SEMBLANT DE DORMIR, PUIS NOUS NOUS GLISSE-
RONS SILENCIEUSEMENT J U S Q U E DANS SON LIT.
ALPINUS VA FAIRE LA MEME CHOSE AVEC SILVANUS.

FT

MAIS M A I N T E N A N T , AU L I T , AVANT QU'ILS


N'ARRIVENT.

MON PERE NE M'A J A M A I S PARLE OUI, SEVERE, Q U ' E S T - PATIENCE, LES E N F A N T S . VOUS ALLEZ
DE T O U T Ç A . RACONTE-MOI T O U - IL ARRIVE AU PERE DE PASSER QUELQUES JOURS CHEZ NOUS.
PRISCA A CETTE EPO-
TE L'HISTOIRE, S'IL T E PLAIT. REPOSEZ-VOUS, ET NOUS VERRONS T O U T
QUE?
ÇA DEMAIN.

BIEN. LORSQUE J ' A V A I S A PEU PRES VOTRE AGE,


J ' A V A I S UNE CACHETTE PRES DE LA RIVIERE.
C ' E T A I T COMME UNE PETITE CAVERNE. J ' E T A I S
SURE Q U E PERSONNE D'AUTRE Q U E MOI NE LA
CONNAISSAIS. POURTANT, UN
BEAU JOUR...*

* VOIR LE TOME i : TEMPS TROUBLES A AUGUSTA RAURICA.


ALORS RESTE LA ET MARINE
DANS TES ODEURS.

f
BAIN CHAUD
SECUNDE, MON FILS ADORE Q U ' O N NOUS VOILA ENTRE NOUS. COAAME PROMIS, J E VAIS DONC T'EXPLIQUER CE
LE FROTTE...NE LE LACHE PAS ! QUI EST ARRIVE AU PERE DE PRISCA ET A MOI-MEME. TU AURAS TOUT LE
TEMPS DE LUI RACONTER ÇA PENDANT VOTRE RETOUR A AUGUSTA.

ïp|3L
jr

DEJA DEBOUT ET AU TRAVAIL,


PROFESSA ?

DEPUIS LONGTEMPS, CHERE PRISCA. IL N'Y A QUE T O T LE M A T I N Q U E PER-


SONNE NE ME DERANGE. J E PEUX FILER MA LAINE EN PAIX, ECOUTER LE
CHANT DE MON CHOUCAS ET PROFITER DES PREMIERS RAYONS DU SOLEIL.

...C'EST VRAI, J E VIS SEUL DEPUIS Q U E J ' A I SUIVI] ...URSA, POURQUOI NE M ' A S - T U PAS SUIVI A CE
MONTE SUR MON CHEVAL, J ' E T A I S EN TRAIN DE
MON MAITRE A AUGUSTA. MOMENT-LA ? J E T ' A I SUPPLIE PAR TROIS FOIS.
TRAVERSER L'ARULA* AVEC MES LEGIONNAIRES.
NOUS PARTIONS COMBATTRE LES PARTHES -
LORSQUE SOUDAIN...

MON BON FORTIS, L A I S S E TOMBER. T U TE RAP-


PELLES Q U E MON MAITRE D'ALORS E T A I T
UN RUSTRE...

* L'AAR
PROFESSA, LES E N F A N T S , SILVANE VOILA, J E VAIS T O U T D'ABORD ME FAIRE CONDUIRE AU TEMPLE EN PROFESSA ET PRISCA, VOUS SUIVREZ
ET PRISCA ! VENEZ TOUS ! CHAISE A PORTEUR, AVEC SILVANUS ET ALPINUS. MES ESCLAVES A PIED AVEC LES FILLES. MAIS SEU-
M ' A T T E N D E N T DEJA LA-BAS AVEC LA S T A T U E DE LA DEA AVENTIA. LEMENT LORSQUE LA CEREMONIE
NOUS LA DRESSERONS E N S U I T E ENSEMBLE SUR SON SOCLE. COMMENCE VRAIMENT.

C'EST UN CADEAU TRES GENEREUX QUE TU FAIS LA AUX


HABITANTS D'AVENCHES. ILS VONT T'ACCLAMER.
A LA DEESSE A V E N T I A , T I T U S
TERTIUS SEVERUS, CURATEUR DES
COLONS ET ELU AU CONSEIL DE
LA VILLE, A Q U I LES H A B I T A N T S J E L'ESPERE BIEN. PER-
D AVENTICUM O N T POSE COMME
N
SONNE A AVENCHES NE
PREMIER UNE PLAQUE EN ARGENT DOIT IGNORER Q U I E S T
A CAUSE DE SES MERITES ENVERS TITUS TERTIUS SEVERUS !
EUX, A F A I T DON DE CETTE S T A - LA, SUR LE SOCLE, AUX
TUE EN PAYANT 5200 SESTERCES COTES DE LA DEESSE !
DE SA PROPRE POCHE.
V EMPLACEMENT A E T E DONNE
PAR DECISION DES DECURIONS.

NOUS SOMMES TRES EN AVANCE: F A I S O N S UN


PETIT DETOUR PAR LE FORUM.

r
L'EMPEREUR MARC-AURELE
* C I N Q MILLE DEUX CENTS !
MAIS C O N T I N U E T O N HISTOIRE, SILVANE !
SEVERUS E T A I T SUR SA MONTURE, ET ENSUITE... ?|

ILS ETAIENT EN TRAIN DE PASSER LE PONT SUR L'ARULA, LORSQUE SEVERUS TOMBA COMME UNE PIERRE
SOUDAIN, LE CHEVAL DE SEVERUS S'EMBALLA. IL SE CABRA ET DANS L'EAU GLACEE.
PROJETA SON CAVALIER DANS L'EAU, PAR-DESSUS LA BARRIERE. T O N PERE VOLA A U S S I T O T A S O N
SECOURS. IL PATAUGEA J U S Q U ' A
LUI ET ESSAYA DE LE TIRER
J U S Q U ' A LA RIVE. M A I S SES
HABITS SE REMPLISSAIENT D'EAU
ET IL FAILLIT COULER LUI A U S S I .
IL APPELA A L ' A I D E , MAIS SEUL UN
SOLDAT F I N I T PAR LEUR PORTER
SECOUkS, I M A G I N E - T O I !

PARMI TOUS CES LEGIONNAI- J'AI POSE LA MEME Q U E S T I O N A SEVERUS, ET IL M'A AVOUE QU'A L'EPOQUE, SA
ENSEMBLE, ILS RAMENERENT SEVERUS
R E S , ^ N'Y EN A EU Q U ' U N TROUPE NE L'APPRECIAIT PAS DU TOUT. IL ETAIT HAUTAIN ET BRUTAL, UTILI-
SUR LA TERRE FERME. CRESCENS PRESSA POUR LUI VENIR EN AIDE ?
LONGTEMPS SUR SES POUMONS POUR EN SAIT SOUVENT SA VITES*, ET SES SUBORDONNES LE H A Ï S S A I E N T .
FAIRE SORTIR L ' E A U , J U S Q U ' A CE Q U E SI TON PERE N'AVAIT PAS ETE LA, PRISCA, TOUS LES LEGIONNAIRES AURAIENT
SEVERUS T O U S S E , CRACHE ET OUVRE PROBABLEMENT REGARDE SEVERUS SE NOYER.
ENFIN LES YEUX.

BRR, QUELLE HORRIBLE HISTOIRE !


M A I N T E N A N T , J E COMPRENDS LA GRATI-
TUDE DE SEVERUS. M O N PERE LUI A VRAI-
MENT SAUVE LA V I E , ET J E SUIS TRES
FIERE DE LUI. M A I S SILVANUS, AVOUE
QUE SEVERUS E S T AUJOURD'HUI ENCORE
ASSEZ H A U T A I N .

C'EST VRAI, IL E S T TRES FIER DE SA DIS, SILVANE, PROFESSA M'A F A I T UN MARIAGE ! ?


FORTUNE, MAIS AU M O I N S , IL S A I T CADEAU. IL S ' A G I T D'UN O B J E T Q U I A QU-QUI VAS-TU
APPRECIER L'ACTE H E R O Ï Q U E DE APPARTENU A MA MERE. T U CROIS QUE EPOUSER...
CRESCENS ET RESTERA A COUP SUR S O N J E PEUX DEJA Y JETER UN OEIL M A I N -
AMI FIDELE POUR TOUJOURS. T E N A N T , AVANT MON MARIAGE ?

* BAGUETTE, SIGNE D I S T I N C T I F DU CENTURION


M A N Q U A I T PLUS QUE ÇA ! PAR
HERCULE, UN MALHEUR N'ARRIVE
J A M A I S SEUL.
DE L'EXTERIEUR PEUT-ETRE, MAIS POUR LE RESTE, ELLE N'A PRISCA VOULAIT OUVRIR SON PAQUET..
PAS L'OMBRE DU COURAGE DE NOTRE ARRIERE GRAND-MERE. QU'Y AVAIT-IL A L'INTERIEUR?
RACONTE !

APRES L ' A T T A Q U E , LES DIEUX NOUS ONT SOURI ET NOUS SOMMES REN-
PRISCA E T A I T TRES TRES SANS ENCOMBRES A AUGUSTA RAURICA.
CURIEUSE, MAIS IL FAL- DES ANNEES HEUREUSES SUIVIRENT.
LAIT Q U ' E L L E P A T I E N T E BIEN SUR, NOUS ETIONS TROP J E U N E S
J U S Q U ' A U MARIAGE: POUR NOUS MARIER TOUT DE S U I T E , ET
SI ELLE A V A I T OUVERT J E DEVAIS FINIR MON APPRENTISSAGE
LE CADEAU A V A N T , CELA DE BRONZIER.
AURAIT PORTE MALHEUR. NOUS NOUS SOMMES MARIES AU
C'EST POURQUOI IL T E MOMENT LE PLUS PROPICE, DIX JOURS
FAUT T O I A U S S I FAIRE AVANT LES CALENDES DE J U I L L E T , LA
PREUVE D'UN PEU DE PA- TROISIEME ANNEE DE LA REIGNE DES
TIENCE, M O N TRESOR. EMPEREURS VALERIEN ET GALLIEN*.

LE LENDEMAIN M A T I N , MES PARENTS, ALBANUS, SA FEMME ET BEAUCOUP DE PROCHES ET D'AMIS O N T AFFLUE DANS LA M A I S O N DE CRESCENS,
OU PRISCA, MARULINA, SA DEMOISELLE D'HONNEUR, ET MOI LES AVONS ACCUEILLIS.

' LE 21 J U I N 255 APR. J.-C.


'* AU TEMPLE DE F L Ü H W E G H A L D E
* L'HARUSPICE (DEVIN)
J E SUIS HEUREUX QUE LE COLLIER D'ARAURICA
SOIT MAINTENANT A TOI. PUISSE-T'IL
T'APPORTER PLUS DE BONHEUR QU'A TA MERE.

* BUVONS DONC !
** TIENS BON ET PROFITE
CONTRAIREMENT A LA COUTUME, MA GRANDE SPECIALITE, C'ETAIT
NOUS AVONS EMMENAGE DANS LA LES CUILLERES EN BRONZE.
MAISON DES PARENTS DE PRISCA LE
JOUR SUIVANT DEJA ET NOUS Y
AVONS A NOUVEAU FETE ET F A I T
DES OFFRANDES.
ALBANUS A V A I T REPRIS LA BOU-
CHERIE DE NOTRE PERE. CHEZ PRISCA E T A I T UNE EPOUSE
CRESCENS, IL Y A V A I T A S S E Z DE DEVOUEE. ELLE DIRIGEAIT
PLACE, ET J ' A L L A I S DEVOIR TOUTE LA M A I S O N ET S'OC-
M'OCCUPER DE L'ATELIER SEUL CUPAIT AVEC A T T E N T I O N DE
D'ICI QUELQUES MOIS. MOI ET DE S O N PERE. DEUX ANS
J ' A I M A I S BEAUCOUP MON METIER ET APRES NOTRE MARIAGE, EN
J ' A V A I S DE NOMBREUX CLIENTS. NOVEMBRE...

SILVANE, J E SERAIS TRES HEUREUSE DE PRENDRE UNE ESCLAVE A LA


M A I S O N , VU Q U E L ' E N F A N T VA NAITRE DANS A PEU PRES CINQ MOIS.

C'EST A U S S I CE Q U E J E CROYAIS QUATRE JOURS AVANT LES CALENDES DE MAI, LA SIXIEME ANNEE
POUR PRISCA... DE LA REIGNE DES EMPEREURS VALERIEN ET GALLIEN*, PRISCA A
MIS AU MONDE UN PETIT G A R Ç O N COSTAUD.

CE JOUR-LA, MES PARENTS, LA FEMME D'ALBANUS, A I N S I QUE MARULINA ET SA PETITE FILLE


D'UN A N , SE S O N T J O I N T S A NOUS.

GUILI, GUILI, J O L I BOUT DE CHOU, TE VOILA NOUS AVIONS EGALEMENT TROUVE UNE ES-
DEHORS T O U T LE MONDE ! L A I S S E Z SOUFFLER
ENFIN UN PETIT MOMENT J t ^ * *
1
™ Q '
U A CLAVE. VISURIX E T A I T ASSEZ AGEE, MAIS ELLE
PRISCA. O N DIRAIT Q U E VOUS N'AVEZ J A M A I S
LA VIEILLE S A G E - F E A A M E y ^ i v LUCINA. AIMAIT PRISCA ET L'AIDAIT AU MENAGE.
VU UN BEBE DE VOTRE VIE.

* LE 27 AVRIL 258 APR. J.-C.


OUI, VAURIENNE, JE T'ARRACHERAI LES YEUX, POUR VEMPECHER
D'EPIER TOUT CE QUE JE FAIS...

MAINTENANT, JE VAIS VOIR SI MA FOI, JE NE SAURAIS DIRE


MON OR EST BIEN COMME JE L'AI QUELLE FOLIE TIENT MON
CACHE. QUELS TOURMENTS ET MAITRE...
QUELLES MISERES IL ME DONNE,
CELUI-LA !

VOILA LE BRONZE QUE TU DEMANDAIS, C'EST ASSEZ POUR L'INSTANT, SENILI. JE N'AI A CE PROPOS, ON RACONTE EN VILLE QUE LES
SILVANE. JE L'AI BIEN PESE. C'EST DU MATE- QUE QUELQUES CUILLERES A FAIRE... CELA FAIT ALAMANS AURAIENT FRANCHI LE LIMES **\
RIAU DE QUALITE, CHOSE RARE DE NOS JOURS, UN BOUT DE TEMPS QUE JE N'AI PLUS EU DE LOIN D'ICI, ET DEVASTE UN GRAND NOMBRE
IL FONDRA BIEN ! SI TU EN VEUX PLUS.... GROSSE COMMANDE. DE PLACES FORTES ET DE FERMES. VA SAVOIR
QUAND ÇA SERA NOTRE TOUR...

(Si 1 LES TfcMrS S U N 1 Ü


1 VEUX-TU...

PLUTOT MOURIR QUE D'EPOUSER LA


FEMME QUE TU VEUX ME DONNER,
TRES CHERE SOEUR.

r
EN JUILLET 259 APR. J.-C. ** LA MARMITE
r
** FRONTIERE FORTIFIEE ENTRE LE MAIN ET LE DANUBE.
UNE ANNEE PLUS TARD, PRISCA MIT AU
MONDE UNE P E T I T E FILLE.

MARULINA, Q U E ?!?...

i VENEZ AVK KJôUs, RE kësttï PAS M , JE VdUs NOUS AVONS ENFOUI NOS O B J E T S PRECIEUX.
EN PRIE ! NOUS N'AVONS PLUS JAMAIS REVU MARULINA,
NOTRE CHARIOT NOUS ATTEND DEVANT LA
ELLE N'EST PAS REVENUE A AUGUSTA RAURICA.
PORTE. NOUS N'EMPORTONS QUE LE STRICT
NECESSAIRE. J E VOIS QUE VOUS NE VOULEZ
PAS NOUS SUIVRE.
ALORS, BONNE k CHANCE,
CHERS
SILVANE. \> *f
\ ^ PRISCA
QUE LESET
DIEUX VOUS A if\ PROTEGENT
DES QUE LE M l\ DANGER SE-

rvJJ* NOUSRE-
RA PASSE,
VIENDRONS, J
SANS C<
1
\ WA
| J
SOYEZ
CRAINTE !

Irl
MAIS, MARULINA, VOUS N'ALLEZ T O U T DE
MEME PAS PRENDRE VOS JAMBES A VOTRE
COU ET T O U T LAISSER TOMBER ICI ? V
r
TROUPES AUXILIAIRES ROMAINES
DANS LES ANNEES Q U I SUIVIRENT, LA VIE DEVINT CHAQUE JOUR A MA GRANDE J O I E , REGINUS, PRISCA E N S E I G N A I T L'ECRITURE
PLUS DURE. BEAUCOUP Q U I T T E R E N T LA VILLE ET CELLE-CI TOMBA QUI V E N A I T D'AVOIR EU NEUF ET LA LECTURE AUX E N F A N T S :
PROGRESSIVEMENT EN RUINE. ANS, S ' I N T E R E S S A I T BEAU- NOUS NE POUVIONS EN EFFET
COUP A MON TRAVAIL. PAS NOUS PAYER UN PRECEPTEUR.

DEPUIS LA DISPARITION DE ELLE VEILLAIT SUR LES ENFANTS TU NE SAIS PAS LA MEILLEURE ? A-T'IL EMPORTE TOUTE SA FOR-
COMME LA POULE SUR SES POUSSINS. TOUT RECEMMENT, A LA FAVEUR DE TUNE AVEC LUI ? CELA M'ETON-
MARULINA, PRISCA E T A I T
CE QUI NE LES EMPECHAIENT PAS DE NERAIT QUE J A S O N A I T PRIS CE
DEVENUE TRES ANXIEUSE... LA NUIT, LE PLUS GRAND GRIPPE-SOU
S'ECHAPPER DE TEMPS A AUTRE. RISQUE: IL L'A CERTAINEMENT
DE LA VILLE S'EST ENFUI. PLUTOT E N F O U J M U É L Q U E PART.

GRAND-PERE, CROIS-TU QUE NOUS J A S O N N'EST JAMAIS REVENU. SA


POURRIONS EN RETROUVER QUELQUE CE N'EST QUE PRES DE 2000 ANS PLUS TARD QUE LE TRESOR DE CE RICHE
CHOSE ? FORTUNE EST PROBABLEMENT TOU-
MARCHAND DE BIJOUX, QUI S'APPELAIT PEUT-ETRE J A S O N , A ETE RETROU-
JOURS DANS SA CACHETTE. MAIS ON
VE PAR DES ARCHEOLOGUES. PLUS DE 90 OBJETS REPOSAIENT INTACTS 40 CM
NE DOIT PAS CONVOITER LES BIENS SOUS TERRE, AU PIED DE LA FAÇADE DE SA MAISON, DANS LE PORTIQUE.
D'AUTRUI, LES ENFANTS !
PREPARE-TOI, GRAND-PERE !

ASSEYEZ-VOUS AU PIED DU LIT !

'il J
LA PETITE SILVINA ETAIT AUSSI COQUETTE AH, LES ENFANTS, AUJOURD'HUI, J E N'AI RIEN
SI SEULEMENT NOUS ETIONS PARTIS AVEC
QUE TOI, PRITTUSA. ELLE AIMAIT BEAUCOUP SE D'AGREABLE A RACONTER. DEPUIS L'ANNEE OU
MARULINA ET ADIANTO !
PAVANER EN METTANT LES HABITS ET LES AURELIEN EST DEVENU EMPEREUR*, LA SITUATION
BIJOUX DE SA MERE. MAIS ELLE N'AVAIT PAS LE S'EST TRES RAPIDEMENT DEGRADEE.
DROIT DE LES PORTER HORS
DE LA MAI ^ f l t t f l ^ SON...

R
APRES 270 APR. J.-C.
..TU VAS ME LE PAYER ! LES E N F A N T S ! S I L V A A A H . . .

MON FILS A AGI COMME IL FAL- J E LES AI TROUVES PRES DU GRAND TEMPLE. ASSIS SUR L'ESCALIER,
LAIT, IL A SAUVE LA VIE DE SA ILS PLEURAIENT A CHAUDES LARMES.
SOEUR ET LA SIENNE...

PLEURE SEULEMENT, GRAND-PERE, DEMAIN, LE SOLEIL BRILLERA DE NOU-


VEAU, COMME T U ME LE REPETES CHAQUE FOIS Q U E J E SUIS TRISTE...

J ' A I RECONDUIT LES E N F A N T S BOULEVERSES A LA MAI- J ' A I ENCORE CHERCHE EPUISE, J E S U I S RENTRE A LA M A I S O N ET ME SUIS
SON. BIEN Q U E J E LEUR DEMANDAIS SANS ARRET OU PRISCA, M A I S T O U S A U S S I T O T ENDORMI D'UN SOMMEIL LOURD ET SANS
E T A I T PRISCA, ILS N ' O N T PAS PU SORTIR UN MOT. MES E F F O R T S S O N T REVE.
RESTES VAINS.
LE LENDEMAIN, NOUS AVONS REÇU LA
VISITE DE NOTRE VIEIL AMI SATTO.

SILVANE

LA NUIT DERNIERE, PRES DE


CHEZ MOI, DES INCONNUS
ONT ASSASSINE PLUSIEURS
PERSONNES DE MANIERE
PARTICULIEREMENT BRUTALE
AVANT DE JETER LEURS
CORPS DANS UN PUITS.
QUINZE PERSONNES AU
MOINS ONT DISPARU, AINSI
QUE DE NOMBREUX CHIENS
ET CHEVAUX. L'EAU DES
PUITS DE LA VILLE BASSE VA
ETRE POLLUEE POUR LONG-
TEMPS. QUELLE EPOQUE, MES
AMIS, QUELLE EPOQUE.

NE ME DITES PAS QUE VOUS VOUS ETIEZ ...MAMAN A LAISSE


LA AU MOMENT DU DRAME ? TOMBER LE COLLIER
I MAMAN...MA...MAN.. DANS LE PUITS...
ir
...ET A DONNE SA VIE
POUR SAUVER LA
TIENNE, SILVINA...

EH OUI, LES ENFANTS, STAT SUA CUIQUE SATTO A ETE UN VERITABLE AMI. IL VENAIT
DIES*. C'EST AINSI QUE S'EST ACHEVEE NOUS VOIR PRESQUE CHAQUE JOUR, AMENANT
LA VIE DE MA CHERE PRISCA. DE MENUS PRESENTS, ET S'OCCUPAIT AVEC
AFFECTION DE SILVINA, QUI A ETE LA PLUS
CHOQUEE DE NOUS PAR CE QUI S'EST PASSE.

* POUR CHACUN SONNE SON HEURE


QUELQUES JOURS PLUS TARD, LE VIEUX SILVANUS VOTRE AMI SATTO VOUS RENDAIT VISITE.. PENDANT PLUSIEURS SEMAINES, J E N'AI PAS PU
RACONTE LA SUITE DE SON HISTOIRE A SES
ARRIERE-PETITS-ENFANTS: QUITTER LA MAISON: LES ENFANTS ME L'INTER-
DISAIENT ABSOLUMENT, PARCE QU'ILS AVAIENT
PEUR DE ME PERDRE AUSSI...

oui, j'y suis, IL y AVAIT S ATTO, NOTRE


AMI, ET CRESCENS, LE PERE DE PRISCA...

...CRESCENS RACONTAIT DE NOMBREUSES RACONTE-NOUS ENCORE UNE FOIS L'HISTOIRE


HISTOIRES A SILVINA ET REGINUS POUR DU CHEVAL DE TROIE, GRAND-PERE...
LEUR CHANGER LES IDEES.
Vf

MES CHERS ENFANTS, PUISSE FORTUNA, LA ...OU CELLE DE PENTHESILEE, LA REINE DES
DEESSE DE LA CHANCE, VOUS ETRE FAVO- AMAZONES, ET DE SON ARMEE DE JEUNES
RABLE...MAIS OU EN ETAIS-JE RESTE ? ?...
FILLES EN FUREUR...

CRESCENS ETAIT D'UNE PATIENCE SANS REGINE, LES DIEUX AIMAIENT AUTANT MON
QUEL PLAN ASTUCIEUX ULYSSE A IMAGINE !
BORNES, REPONDANT INLASSABLEMENT EPOUSE ARAURICA QUE MA FILLE PRISCA.
A LA MEME QUESTION: SIC ERAT I N FATIS*.

GRAND-PERE, POURQUOI MAMAN EST-ELLE


MORTE ? POURQUOI, MAIS POURQUOI ?

* C'ETAIT ECRIT.
SILVINA, ET SI T U EPOUSAIS PUBLIUS PAPA, J E NE CONNAIS PAS CE MEMUSUS, EN PLUS IL A 28 ANS,
AULIUS MEMUSUS, LE FILS DU MENUISIER, ET J E REFUSE D'EPOUSER CE VIEILLARD !
L'ANNEE PROCHAINE ? C'EST UN EXCELLENT
HOMME, IL A DEJA F A I T DE NOMBREUSES
ANNEES DE SERVICE MILITAIRE ET DEVRAIT
ETRE PROCHAINEMENT MUTE A AUGUSTA
RAURICA. PRISCA T ' A PROMISE A LUI ALORS
QUE T U E T A I S ENCORE E N F A N T . REFLECHIS,
TU VAS B I E N T O T AVOIR 14 A N S , L'AGE DE
TE MARIER...

EN CE QUI ME CONCERNE, J E NE ME ET T O I , GRAND-PERE, NE T ' E S - T U J A M A I S NON, MES E N F A N T S , J E N'Y A I MEME J A M A I S


MARIERAI J A M A I S N O N PLUS... SENTI SEUL ? N'AURAIS-TU PAS S O U H A I T E SONGE. J ' A V A I S MES E N F A N T S , ET LA
TE REMARIER ? VIEILLE VISURIX, Q U I S'OCCUPAIT DE NOUS...

AUCUNE FEMME AU MONDE N'AURAIT PU QUE S'EST-IL E X A C T E M E N T PASSE AU COURS TU FAIS BIEN DE ME LE RAPPELER, J E
REMPLACER PRISCA. DE CE COMBAT DE RUE AUQUEL TU AS AUSSI N'AVAIS PAS F I N I M O N RECIT...
FAILLI ETRE MELE CE SOIR MAUDIT ?
vr

QUELQUES MOIS PLUS TARD, S A T T O NOUS A


ENCORE REVELE CECI:

CETTE NUIT, D'AUTRES ATROCITES EURENT


ENCORE LIEU: DANS DE NOMBREUSES RUES, LES
SOLDATS SE SONT BATTUS ENTRE EUX, SE
LIVRANT A UN VERITABLE CARNAGE. DES
MAISONS FURENT INCENDIEES. DES CADAVRES
JONCHAIENT LES RUES. DANS CETTE FOLIE FU-
RIEUSE, DE NOMBREUX CORPS AVAIENT MEME
ETE DECHIQUETES. LA VILLE N'ETAIT PLUS
QU'UNE VISION D'HORREUR. QUI COMBATTAIT
QUI ? SEULS LES DIEUX LE SAVENT. CERTAINS
PRETENDENT QU'IL S'AGISSAIT DES ALAMANS.
MAIS MOI, J E N'AI VU QUE DES CORPS POR-
TANT L'UNIFORME ROMAIN ET J E CROIS QU'IL
Y A AU SEIN MEME DE L'ARMEE SUFFISAMMENT
DE MOTIFS DE DIVISION. IL EST DONC FORT
POSSIBLE QUE NOS PROPRES SOLDATS SE
SOIENT LIVRES A CES COMBATS FRATRICIDES.
A Q U O I T O U T CELA VA-T'IL NOUS MENER ?

PAPA, LES SOLDATS O N T DEJA COMMENCE A CONSTRUIRE UN MUR


J E TE L'AI DIT, MON AMI. IL VA NOUS FALLOIR QUITTER NOS MAI- FORTIFIE. DE NOMBREUX CITOYENS VONT D'AILLEURS LES AIDER
SONS ET NOUS BARRICADER SUR L'EPERON ROCHEUX DERRIERE LE DANS C E T T E T A C H E , ET J E SOUHAITERAIS MOI A U S S I PROPOSER
THEATRE EN A T T E N D A N T NOTRE MORT. MES SERVICES A VINCENSIUS.

* IL EST AGREABLE DE CHANGER.


...ET A ERIGER LA F O R T I F I C A T I O N AVEC DES COLONNES ET DES POUTRES RAMASSEES DANS LES RUINES DE LA VILLE H A U T E .

REGINUS DEVAIT A U S S I ALLER CHERCHER DE LA CHAUX DANS L'UN DES FOURS DE LA VILLE BASSE.
C'EST LA Q U E REGINUS RENCONTRA POUR LA PREMIERE FOIS MEMUSUS, OCCUPE A MELANGER DE LA CHAUX AU PIED DE L'ENCEINTE.

TA SOEUR DOIT ETRE BIEN LAIDE. COMMENT QUOI ? ! Q U ' E S T - C E Q U E T U RACONTES ? LAIDE ? TU
S'APPELLE-T'ELLE, DEJA... ? DEVRAIS LA VOIR, ELLE E S T A U S S I BELLE QUE DIANE*

—V

• DEESSE DE LA C H A S S E .
...GRAND-PERE, J E S U I S DROLEMENT IMPATIEN- TRES SIMPLEMENT, HE, HE. IL LUI A DEMANDE ET ELLE SE M I T EN ROUTE SANS SE
TE D'APPRENDRE COMMENT REGINUS S ' E S T AR- D'AMENER UN PANIER DE VICTUAILLES AU DOUTER DE RIEN...
RANGE POUR PRESENTER SA SOEUR A MEMUSUS. CHANTIER LE JOUR S U I V A N T , VERS MIDI.

PUIS-JE VOUS ETRE U T I L E ,


BELLE J E U N E FILLE ?
1/

EH, REGINE, J E CROIS Q U E NOUS AVONS LA MERCI, MAIS J E CROIS Q U E CE CHIOT A


VISITE DE DIANE EN PERSONNE. PLUS BESOIN D'AIDE Q U E MOI.

A
\\ n M
EH BIEN, PETIT, T U T ' E S ENFONCE QUELS BEAUX YEUX T U A S , TU ME CONNAIS ? A H A , M A I N T E - A T T E N D S , SILVINA, J E VAIS
UNE EPINE DANS LA PATTE. O N VA S I L V I N A I T O N FRERE N'A N A N T , J E COMPRENDS...C EST TOUT T'EXPLIQUER !...
ARRANGER ÇA. T I E N S - L E UN PAS M E N T I . REGINUS Q U I EST LA DERRIERE !
I N S T A N T SOLIDEMENT !

M
TROIS JOURS DURANT, SILVINA N'ADRESSA QUELQUES MOIS PLUS TARD, ALORS Q U E NOUS VENIONS A PEINE D'EMMENAGER DANS
PAS LA PAROLE A S O N FRERE. NOTRE NOUVELLE M A I S O N A L'INTERIEUR DU REMPART, ON FRAPPA A LA PORTE:

J E VIENS POUR SILV..., POUR SA CORBEILLE, A DATER DE CE JOUR, MEMUSUS NOUS RENDIT REGULIEREMENT V I S I T E , PARTAGEANT NOS REPAS.
ET POUR CE PETIT CHIEN. IL EMMENAIT E N S U I T E SILVINA EN PROMENADE ET DIANE - C'EST A I N S I Q U E NOUS AVIONS
APPELE LA CHIENNE - LES S U I V A I T , COMME KICHA NOUS SUIVAIT AUTREFOIS PRISCA ET MOI.
PENDANT UN CERTAIN TEMPS, O U I , MON PETIT. MAIS CETTE
GRAND-PERE, EST-CE Q U E VOUS VOUS S E N T I E Z EN SECURITE DERRIERE
FORTIFICATION CONSTRUITE DANS LA VILLE HAUTE EN RUINES
CETTE MURAILLE ERIGEE A LA HATE ?
NE POUVAIT PAS ETRE UNE S O L U T I O N DURABLE POUR L'ARMEE...

J ' A I UNE I D E E , LES E N F A N T S . ALLONS NOUS ...IL DOIT Y AVOIR PLUSIEURS BATEAUX
ET EN T A N T Q U E PLUS VIEUX C I T O Y E N , TU AS
PROMENER J U S Q U ' A U PORT... DE COMMERCE A Q U A I .
L'HONNEUR DE POUVOIR HABITER ICI, N'EST-
CE PAS, GRAND-PERE ?
1

' 284 - 305 APR. J.-C.


VOUS AVEZ PERDU VOTRE PARI, MES CHERS: PFF, M A N Q U A I T PLUS Q U E ÇA ! C'EST J O I QUI ALLONS, LES E N F A N T S , VENEZ, IL E S T
VOUS ME DEVEZ CHACUN UNE PIECE ! AS PARIE UNE PIECE, PAS N O U S , ET TOC ! TEMPS DE RENTRER !

f m'
C'EST ENCORE UNE AUTRE HISTOIRE, LES ENFANTS. DEMAIN,
POSEZ DONC DIRECTEMENT LA QUESTION A VOS GRANDS-
PARENTS ! ILS SERONT CERTAINEMENT RAVTS DE VOUS RACON-
TER LEUR JEUNESSE.

à—SifcJ FIN
*LE SUD DE L'ESPAGNE ACTUELLE
L'arbre généalogique de Prisca et Silvanus: cinq générations

MARCUS AURELIUS CILTUS, VALERIA AUGUSTILLA,


LE PERE DE SILVANUS LA MERE DE SILVANU^

SILVANUS, NE LE 1ER MAI 239


APR.J.-C, AVAIT TROIS FRERES:
FUSCINÜS,OLUS ET ALBANUS

AULUS LICINIUS CRESCENS, ARAURICAJ-A MERE DE


LE PERE DE PRISCA \ORTE ALORS QU'ELLE
k
JCQRE PETITE*

LICINIA PRISCA^NEE
LE 4 JUILLET 24Ò APR. J . - C .
SON PETIT FRERE EST
MORT A LA NAISSANCE

I
21 JUIN 255 APR. J.-C.: MARIAGE DE
PRISCA ET SILVANUS

LEURS ENFANTS:

REGINUS, NE LE 27 AVRIL SIL VINA, NEE LE 5 J U I N


258 APR. J . - C . 260 APR. J . - C .

I I
EN 288 APR. J . - C , REGINUS EN 275 APR. J . - C SILVINA EPOU-
EPOUSE MACETIA, BEAUCOUP SE PUBLIUS AULtUS MEMUSUS.
PLUS JEUNE Q U E LUI ILS N ' O N T PAS EU D'ENFANTS.
I
LEUR SEUL ENFANT EST RUFUS, NE
EN 289 APR. J.-C. IL N'EST PAS
QUESTION DE CETTE GENERATION^
DANS CETTE BANDE DESSINEE

EN 309 APR. J . - C , RUFUS


EPOUSE MARIA PATERNA

LEURS ENFANTS SONT:


PRITTUSA, PRIMUS ET MELO. CE
SONT E U / Q U I . EN 321 APR. J . - C ,
ECOUTENT LEUfe ARRIERE-GRAND-
PERE SILVANUS LEUR CONTER
L'HISTOIRE DE SA VIE
Connais-tu la ville romaine CTAUGUSTA RAURICA?
Grâce aux deux tomes de cette bande dessinée, tu as pu découvrir les péripéties que Prisca et
Silvanus ont vécues il y a plus de 1500 ans à Augusta Raurica, la ville où ils sont nés.
Tu peux visiter à tout moment cette captivante ville romaine, distante de seulement 10 kilomètres
de Bâle, près de la frontière entre la Suisse, l'Allemagne et la France. Jeunes et moins jeunes y
trouveront de nombreuses activités et buts de visite:

Renseignements, documentation, etc.: R Ö M E R S T A D T A U G U S T A R A U R I C A ,


Giebenacherstrasse 17, CH-4302 Augst, tél. (061) 816 22 22, fax (061) 816 22 61
Bande dessinée et histoire: repères chronologiques

Dans le premier tome (Augster Museumshefte 16):


Année Evénements historiques et locaux dès la page

239 ap. J.-C. Silvanus voit le jour le 1 mai à Augusta Raurica


er
8
240 ap. J.-C. Albanus et Olus apprennent à marcher à Silvanus 12
248 ap. J.-C. Par une belle journée de printemps, Silvanus rencontre Prisca 16
Le même jour... Olus, le frère de Silvanus, se blesse à la boucherie; la plaie s'infecte 20
Au même moment... Prisca et Silvanus observent Ursus, esclave du boucher, en train de
comploter sur le pont avec un étranger 21
Le soir venu... Olus a de la fièvre. Fuscinus et Silvanus vont chercher Satto,
le médecin; en chemin, Fuscinus est poignardé par derrière 22
La même nuit... Le meurtrier de Fuscinus passe la nuit à l'auberge 33
Olus meurt d'une septicémie 35
Le lendemain matin... Prisca et Silvanus flânent au marché et tombent sur 1'«individu»
du pont 36
Une poursuite s'engage. L'inconnu disparaît 40
Le jour suivant... Les agents de la municipalité arrêtent Ursus. Le tribunal le condamne
aux travaux forcés à perpétuité dans la carrière 41
Quelques jours plus tard... Olus et Fuscinus, les frères de Silvanus, sont incinérés et enterrés 42
Six mois plus tard... Un troupeau de boeufs est amené du Jura 44
Silvanus, Prisca et sa cousine Marulina livrent de la viande dans une
grande domus en bordure de la ville 45
Le jour suivant... Prisca et Marulina se rendent aux thermes 46
Durant l'été 249 ap. J.-C. Des combats de gladiateurs sont annoncés. Prisca et Silvanus
s'introduisent chez l'un des deux maires de la ville, qui héberge
les gladiateurs 48

Dans ce tome (Augster Museumshefte 19):


Année Evénements historiques et locaux dès la page

Le 13 août 250 ap. J.-C... Un tremblement de terre ravage Augusta Raurica 10


Après le séisme... Plein d'élan, on commence à reconstruire la ville 13
Fin août 250 ap. J.-C... Les combats de gladiateurs ont lieu dans l'amphithéâtre
d'Augusta Raurica 15
En mars 251 ap. J.-C... Silvanus commence son apprentissage de bronzier auprès
de Crescens 16
En mai 252 ap. J.-C... Silvanus et Prisca se mettent en route pour Aventicum 17
Deux jours plus tard... Ils atteignent Petra Pertusa (Pierre Pertuis, près de Tavannes) 18
Le soir même... Ils arrivent à Petinesca (Studen près de Bienne) 19
Le lendemain matin... Ils se rendent au sanctuaire de Petinesca pour faire des offrandes 20
Le soir même... Ils arrivent à Aventicum, où Titus Tertius Severus les reçoit 23
Deux jours plus tard... La Dea Aventia est inaugurée 29
Le lendemain matin... Ils se remettent en route pour Augusta Raurica 31
En chemin... Silvanus raconte à Prisca comment Severus a rencontré son père à
l'armée. Un brigand attaque nos voyageurs
Le 21 juin 255 ap. J . - C , Prisca et Silvanus se marient à Augusta Raurica
Le 27 avril 258 ap. J.-C. Prisca et Silvanus ont leur premier enfant, Reginus
En juillet 259 ap. J.-C... Prisca et Marulina assistent à une représentation théâtrale.
Les premières rumeurs d'incursions alamanes se répandent et sèment
la crainte dans la population
Le 5 juin 260 ap. J.-C... Silvina, le deuxième enfant de Prisca et Silvanus, vient au monde.
Devant les rumeurs croissantes d'invasions alamanes, Marulina quitte
Augusta Raurica avec sa famille. Les Alamans forcent le Limes par
endroits, mais Augusta Raurica reste heureusement (encore) épargnée
Vers 270 ap. J.-C... La situation se dégrade de jour en jour. De nombreuses personnes
quittent la ville, qui tombe progressivement en ruines. Jason, le riche
marchand de bijoux, enfouit ses biens
Un soir... Silvina quitte la maison sans en avoir le droit et est attaquée dans la
ville basse. Prisca lui sauve la vie, mais est assassinée au cours d'un
massacre
La nuit même.. Silvanus est témoin de combats de rue très violents: des querelles de
succession au sein de l'Empire romain ou de nouvelles attaques
alamanes en sont probablement à l'origine. La ville est totalement
détruite
Le lendemain matin... Satto, le médecin, raconte le massacre qui a eu lieu près d'un puits de
la ville basse, au cours duquel Prisca a perdu la vie
Quelques jours plus tard. Crescens raconte l'histoire du cheval de Troie à ses petits-enfants,
dans l'espoir de les distraire
Quelques mois plus tard., Satto raconte les détails des sanglants combats de rue
Dès 273 ap. J.-C... Avec l'aide de la population civile, l'armée construit un camp fortifié
à «Kasteien». L'ancien amphithéâtre sert de graviere. Des pans du
théâtre sont démontés afin d'utiliser les blocs pour la construction de
l'enceinte. Les fours à chaux tournent à plein régime
La même année.. Silvina fait la connaissance de Publius Aulius Memusus. La population
civile emménage provisoirement à «Kasteien». Silvanus y habite lui
aussi avec sa famille et exerce le métier de bronzier avec son fils
275 ap. J.-C... Silvina épouse Memusus
284-305 ap. J.-C. Des unités militaires édifient le fort de Castrum Rauracense au bord
du Rhin (aujourd'hui Kaiseraugst), où vit Silvanus devenu vieux;
c'est là qu'il raconte sa longue existence à ses petits-enfants
321 ap. J.-C. Avec ses petits enfants, le vieux Silvanus va se promener dans le port,
où plusieurs bateaux accostent ou sont en cours de déchargement.
L'histoire de Prisca et Silvanus s'achève sur un panorama du Castrum
du bord du Rhin
Sources

L'édition allemande «Prisca und Silvanus. Die Zerstörung von Augusta Raurica» (Augster Museums-
hefte 18, Augst 1996, ISBN 3-7151-1018-X) contient un index détaillé des sources historiques, archéo-
logiques, iconographiques et épigraphiques utilisées pour le choix des noms, des mises en scène, des
constructions et des objets montrés dans cette bande dessinée.

Bibliographie

Adam 1989: Borger 1977:


J.-P. Adam, La construction romaine (Paris H. Borger, Das Römisch-Germanische Museum
1984 , 1989 ).
1 2
Köln (Munich 1977).

Bakker/Galsterer-Kröll 1975: Blümner 1969:


L. Bakker, B. Galsterer-Kroll, Graffiti auf römi- H. Blümner, Technologie und Terminologie der
scher Keramik im Rheinischen Landesmuseum Gewerbe und Künste bei Griechen und Römern
Bonn. Epigraphische Studien 10 (Cologne/Bonn 1-4 (Stuttgart 1884, réédition 1969).
1975).
Bossert-Radtke 1992:
Bartels 1989: C. Bossert-Radtke, Die figürlichen Rundskulp-
K. Bartels, VENI VIDI VICI. Geflügelte Worte turen und Reliefs aus Augst und Kaiseraugst.
aus dem Griechischen und Lateinischen Forschungen in Augst 16 = Corpus Signorum
(Zurich/Munich 1989). Imperii Romani. Schweiz III. Germania superior.
Ci vitas Rauracorum (Augst 1992).
La Baume 1973:
P. La Baume, Die Römer am Rhein. Sammlung Busch 1965:
Rheinisches Land 4 (Bonn, sans date [1973]). A.L. Busch, Die römerzeitlichen Schuh- und
Lederfunde der Kastelle Saalburg, Zugmantel
Berger/Joos 1969/70: und Kleiner Feldberg. Saalburg Jahrbuch 22,
L. Berger, M . Joos, Das Augster Gladiatoren- 1965, 158ss.,pl. 1-40.
mosaik. Römerhaus und Museum Augst. Jahres-
bericht 1969/70, 1971, 3ss.
Cernili Irelli et al. 1990: Franchi delV Orto/Varone 1994:
G. Cernili Irelli, M . Aoyagi, St. De Caro, L. Franchi dell'Orto, A. Varone (éd.), Pompeji
U. Pappalardo. Pompejanische Wandmalerei wiederentdeckt. Antikenmuseum Basel und
(Stuttgart/Zurich 1990). Sammlung Ludwig 19. März - 26. Juni 1994
(Rome 1994).
Connolly 1990:
P. Connolly, Tiberius Claudius Maximus. Frei-Stolba/Bielmann 1996:
Ein römischer Legionär (Nuremberg 1990). R. Frei-Stolba, A. Bielmann, Les inscriptions.
Textes, traduction et commentaire.
Czysz 1995: Musée Romain d'Avenches (Lausanne 1996).
W. Czysz (Hrsg.), Die Römer in Bayern
(Stuttgart 1995). Furger 1985:
A.R. Furger, Vom Essen und Trinken im
Deschler-Erb (à paraître): römischen Augst. Kochen, Essen und Trinken
S. Deschler-Erb, Römische Beinartefakte aus im Spiegel einiger Funde. Archéologie
Augusta Raurica. Rohmaterial, Technologie, Suisse 8, 1985, 168ss.
Typologie und Chronologie. Forschungen in
Augst (à paraître). Furger 1987:
A.R. Furger, Das Augster Amphitheater.
Drack 1986: Die Sicherungsgrabungen von 1986. JbAK 7,
W. Drack et al., Römische Wandmalerei aus der 1987, 7ss.
Schweiz (Feldmeilen 1986).
Furger 1989A:
Drack/Fellmann 1988: A.R. Furger (avec des contributions de
W. Drack, R. Fellmann, Die Römer in der S. Jacomet, W.H. Schoch et R. Rottländer),
Schweiz (Stuttgart/Jona 1988). Der Inhalt eines Geschirr- oder Vorratsschrankes
aus dem 3. Jahrhundert von Kaiseraugst-Schmid-
Fasold 1985: matt. JbAK 10, 1989, 213ss.
P. Fasold (éd.), Die Römer in Schwaben.
Jubiläumsausstellung 2000 Jahre Augsburg, Furger 1989B:
veranstaltet vom Bayerischen Landesamt für A.R. Furger, Römermuseum und Römerhaus
Denkmalpflege und der Stadt Augsburg, Augst. Kurztexte und Hintergrundinformationen.
Zeughaus, 23. Mai - 3. November 1985. Augster Museumshefte 10 (Augst 1987 , 1989 ).
1 2

Arbeitsheft 27 (Munich 1985 ). 2

Furger et al. 1992:


Fasold/Huld-Zetsche 1990: A.R. Furger, M . Windlin, S. Deschler-Erb, J.
P. Fasold, I. Huld-Zetsche, Römerzeit und Schibier (traduction française C. May Castella),
Militär. Bilder zur Dauerausteilung. Le parc aux animaux domestiques «romains»
Museum für Vor-und Frühgeschichte, d'Augusta Raurica. Augster Blätter zur Römer-
Archäologisches Museum Frankfurt am Main zeit 7 (Augst 1992).
(Francforts/M. 1990).
Furger 1994:
Fellmann 1992: A.R. Furger, Die urbanistische Entwicklung von
R. Fellmann, La Suisse gallo-romaine. Augusta Raurica vom 1. bis zum 3. Jahrhundert.
Cinq siècles d'histoire (Lausanne 1992). JbAK 15, 1994, 29ss.
Furger/Deschler-Erb 1992: JbAK:
A.R. Furger, S. Deschler-Erb (avec des contri- Jahresberichte aus Augst und Kaiseraugst lss.,
butions de M . Peter et M . Währen), Das Fund- 1980SS.
material aus der Schichtenfolge beim Augster
Theater. Typologische und osteologische Kaltwasser 1977:
Untersuchungen zur Grabung Theater-Nord- U. Kaltwasser, Die Kölner in der Römerzeit
westecke 1986/87. Forschungen in Augst 15 (Cologne 1977).
(Augst 1992).
Kaufmann-Heinimann 1977:
Garbsch 1986: A. Kaufmann-Heinimann, Die römischen
J. Garbsch, Mann und Ross und Wagen. Bronzen der Schweiz 1. Augst und das Gebiet
Transport und Verkehr im antiken Bayern. der Colonia Augusta Raurica (Mayence 1977).
Ausstellungskataloge der prähistorischen
Staatssammlung 13 (Munich 1986). Koller 1983:
H. Koller, Orbis Pictus Latinus (Zurich/Munich
von Gonzenbach 1961: 1976 , 1983 ).
1 3

V. von Gonzenbach, Die römischen Mosaiken


der Schweiz. Monographien zur Ur- und Früh- Krenkel 1963:
geschichte der Schweiz 13 (Bâle 1961). W. Krenkel, Pompejanische Inschriften
(Heidelberg 1963).
Heimberg/Rieche 1986:
U. Heimberg, A. Rieche, Colonia Ulpia Traiana. Kühlborn et al. 1992:
Die römische Stadt. Planung Architektur Aus- J.-S. Kühlborn, Das Römerlager in Oberaden 3.
grabung (Cologne 1986). Die Ausgrabungen im nordwestlichen Lagerbe-
reich und weitere. Baustellenuntersuchungen der
Hönle/Henze 1981: Jahre 1962-1988. Bodenaltertümer Westfalens
A. Hönle, A. Henze, Römische Amphitheater 27 (Aschendorff Münster 1992).
und Stadien. Gladiatorenkämpfe und Circus-
spiele (Zurich/Fribourg en B. 1981). Laur-Belart 1978:
R. Laur-Belart, Domus Romana Augustae
Horn 1988: Rauricae constructa. La maison romaine
H.G. Horn (éd.), Die Römer in Nordrhein-West- d'Augst. Petit guide (Bâle 1978 ). 4

falen (Stuttgart 1988).


Laur-Belart/Berger 1991:
Howald/Meyer 1940: R. Laur-Belart, Guide d'Augusta Raurica,
E. Howald, E. Meyer, Die römische Schweiz. 5e édition augmentée et revue par L. Berger
Texte und Inschriften mit Übersetzung (Bâle 1991).
(Zurich 1940).
Lefèbvre 1990:
Jacobi 1897: L. Lefèbvre, Le Musée Luxembourgeois Arlon.
L. Jacobi, Das Römerkastell Saalburg bei Hom- Musea Nostra (Bruxelles 1990).
burg vor der Höhe. Nach den Ergebnissen der
Ausgrabungen und mit Benutzung der hinterlas- Lexikon der Alten Welt:
senen Aufzeichnungen des Königl. Konservators C. Andresen et al. (éd.), Lexikon der Alten Welt
Obersten A. von Cohausen (Homburg vor der (Zurich/Stuttgart 1965 [1 vol.], Zurich/Munich
1

Höhe 1897). 1990 [3 vol.]).


2
Lutz 1991: Mutz 1976:
M . Lutz, La Moselle Gallo-Romaine A. Mutz, Römisches Schmiedehandwerk.
(Sarrebourg 1991). Augster Museumshefte 1 (Augst 1976).

Mancioli 1989: Ogilvie 1984:


D. Mancioli, La Vita del Bambino nell'Antica R. M . Ogilvie, ...und bauten die Tempel wieder
Roma. Itinerario del Museo della civilità auf. Die Römer und ihre Tempel im Zeitalter des
Romana. Centro di Coordinamento Didattico 4 Augustus (Munich 1984).
(Rome 1989).
Overbeck/Mau 1968:
Martin 1977: J. Overbeck, A. Mau, Pompeji in seinen
M . Martin, Römische Schatzfunde aus Augst Gebäuden, Alterthümern und Kunstwerken
und Kaiseraugst. Augster Museumshefte 2 (Leipzig 1884, reproduction Rome 1968).
(Augst 1977).
Pauly:
Martin 1978: K. Ziegler, W. Sontheimer (éd.),
M . Martin, Römische Bronzegiesser in Augst Der Kleine Pauly. Lexikon der Antike
BL. Archéologie Suisse 1, 1978, 112ss. (Munich 1979 [5 vol.]).

Martin 1987: Peter (à paraître):


M . Martin, Römermuseum und Römerhaus M . Peter, Untersuchungen zu den Fundmünzen
Augst. Augster Museumshefte 4 aus Augst und Kaiseraugst. Studien zu
(Augst 1981 \ 1987 ). 2
Fundmünzen der Antike (à paraître).

Martin-Kilcher 1985: von Petrikovits 1980:


S. Martin-Kilcher, Ein silbernes Schwertortband H. von Petrikovits, Die Rheinlande in römischer
mit Niellodekor und weitere Militärfunde des Zeit (Dusseldorf 1980).
3. Jahrhunderts aus Augst. JbAK 5, 1985, 147ss.
Rieche/Schalles 1987:
Martin-Kilcher 1987/1994: A. Rieche, H J . Schalles, Arbeit. Handwerk und
S. Martin-Kilcher, Die römischen Amphoren aus Berufe in der römischen Stadt. Colonia Ulpia
Augst und Kaiseraugst. Forschungen in Augst 7. Traiana (Cologne 1987).
7/1: Die südspanischen Ölamphoren (Gruppe 1)
(Augst 1987). 7/2: Die Amphoren für Wein, Riha 1980:
Fischsauce, Südfrüchte (Gruppen 2-24) und E. Riha, Der gallo-römische Tempel auf der
Gesamtauswertung (Augst 1994). 7/3: Archäolo- Flühweghalde bei Augst. Augster Museumshefte
gische und naturwissenschaftliche Tonbestim- 3 (Augst 1980).
mungen. Katalog und Tafeln (Augst 1994).
Riha 1986:
Martin-Kilcher/Zaugg 1983: E. Riha (avec des contributions de M . Joos,
S. Martin-Kilcher, M . Zaugg, L'Histoire suisse J. Schibier et W.B. Stern), Römisches Toilett-
en images 3. La Suisse antique (Lausanne 1983). gerät und medizinische Instrumente aus Augst
und Kaiseraugst. Forschungen in Augst 6
Meier-Arendt 1983: (Augst 1986).
W. Meier-Arendt, Römische Steindenkmäler aus
Frankfurt am Main. Archäologische Reihe 1,
Auswahlkatalog (Francort-s-l-M. 1983).
Riha 1990: Schmid 1993:
E. Riha (avec des contributions de C.W. Beck, D. Schmid, Die römischen Mosaiken aus Augst
A. R. Furger et W.B. Stern), Der römische und Kaiseraugst. Forschungen in Augst 17
Schmuck aus Augst und Kaiseraugst. (Augst 1993).
Forschungen in Augst 10 (Augst 1990).
Schwarz 1990:
Riha/Stern 1982: P.-A. Schwarz (avec une contribution de
E. Riha, W.B. Stern (avec des contributions de M . Schaub), Die spätrömische Befestigung
M . Martin et Ph. Morel), Die römischen Löffel auf Kastelen in Augst B L - Ein Vorbericht.
aus Augst und Kaiseraugst. Archäologische und JbAK 11, 1990, 25ss.
metallanalytische Untersuchungen. Forschungen
in Augst 5 (Augst 1982). Schwarz 1992:
P.-A. Schwarz, Die Nordmauer und die Über-
Roche-Bernard/Ferdière 1993: reste der Innenbebauung der spätrömischen
G. Roche-Bernard, A. Ferdière, Costumes et Befestigung auf Kastelen in Augusta Raurico-
textiles en Gaule Romaine. Collection des rum. Vorbericht über die Grabung 1991.51.
Hespérides (Paris 1993). JbAK 13, 1992, 47ss.

Rütti 1991: Schwarz/Berger et al. (à paraître):


B. Rütti, Die römischen Gläser aus Augst P.-A. Schwarz, L. Berger et al., Katalog der
und Kaiseraugst. Forschungen in Augst 13 römischen und frühmittelalterlichen Steinin-
(Augst 1991). schriften aus Augst und Kaiseraugst. Forschun-
gen in Augst (titre provisoire; à paraître).
Schalles/Schreiter 1993:
H. -J. Schalles, Ch. Schreiter (éd.), Xantener Sebesta/Bonfante 1994:
Berichte. Grabung - Forschung - Präsentation 3. J.L. Sebesta, L. Bonfante, The world of Roman
Geschichte aus dem Kies. Neue Funde aus dem Costume (Londres 1994).
alten Rhein bei Xanten. Publikation zur Ausstel-
lung im Regionalmuseum Xanten vom 6. Juli bis Settis 1992:
31. Oktober 1993 (Cologne 1993) S. Settis (éd.), Civiltà dei Romani. Il rito e la vita
privata (Milan 1992).
Schibler/Furger 1988:
J. Schibier, A.R. Furger, Die Tierknochenfunde Simko 1989:
aus Augusta Raurica (Grabungen 1955-1974). D. Simko, Antike Maskenspiele im römischen
Forschungen in Augst 9 (Augst 1988). Theater. Eine Geschichte für Kinder und Jugend-
liche mit Masken zum Ausschneiden und
Schibler/Schmid 1989: Bastelanleitung. Augster Museumshefte 11
J. Schibier, E. Schmid, Tierknochenfunde als (Augst 1989).
Schlüssel zur Geschichte der Wirtschaft, der
Ernährung, des Handwerks und des sozialen Pirzio Biroli Stefanelli 1990:
Lebens in Augusta Raurica. Augster Museums- L. Pirzio Biroli Stefanelli, Il bronzo dei Romani.
hefte 12 (Augst 1989). Arredo e Suppellettile (Rome 1990).

Schmid 1967:
E. Schmid, Tierreste aus einer Grossküche von
Augusta Raurica. Basler Stadtbuch 1967, 176ss.
(reproduit dans Schibler/Schmid 1989, 35ss.).
Stehlin 1994: Walser 1979/80:
K. Stehlin (1859-1934) (revu par C. Clareboets G. Walser, Römische Inschriften in der Schweiz,
et édité par A.R. Furger), Ausgrabungen in für den Schuluntericht ausgewählt, Photogra-
Augst 1890-1934. Forschungen in Augst 19 phien und erklärt, vol. 1-3 (Berne 1979/1980).
(Augst 1994).
Weber 1989:
Steiger et al 1977: G. Weber, APC Archäologischer Park Cambodu-
R. Steiger, G.Th. Schwarz, R. Strobel, H. Dopp- num 1. Der Gallorömische Tempelbezirk. Ein
ler, Augst, Insula 31. Ausgrabungen und Funde Begleitheft mit den Texten und Abbildungen der
1960/61. Forschungen in Augst 1 (Augst 1977). Ausstellung in der inneren Doppelhalle des teil-
rekonstruierten Tempelbezirks (Kempten 1989).
Tomasevic-Buck 1980:
T. Tomasevic-Buck (avec des contributions de Weeber 1995:
H.A. Cahn, A. Meier et A. Mutz), Ein Depotfund K.-W. Weeber, Alltag im Alten Rom.
in Augusta Raurica, Insula 42. Bayerische Vor- Ein Lexikon (Zurich 1995).
geschichtsblätter 45, 1980, 91ss.
Weinrich-Kemkes 1993:
Tomasevic-Buck 1984: S. Weinrich-Kemkes, Zwei Metalldepots aus
T. Tomasevic-Buck, M . Peter, W.B. Stern, dem römischen Vicus von Walldürn, Neckar-
Ein Bronzedepotfund aus Augusta Raurica Odenwald-Kreis. Fundberichte aus Baden-
(Dorfstrasse 1, Kaiseraugst, Kt. Aargau). Württemberg 18, 1993, 253ss.
Bayerische Vorgeschichtsblätter 49, 1984, 143ss.
Wild 1968:
Tomasevic-Buck 1985: J.P. Wild, Clothing in the Nord-West Provinces
T. Tomasevic-Buck, Ausgrabungen in Augst und of the Roman Empire. Bonner Jahrbücher 168,
Kaiseraugst im Jahre 1980. JbAK 5, 1985, 1968, 166ss.
239ss.
Wilson 1938:
Walser 1967: L. M . Wilson, The clothing of the Ancient
G. Walser, Die römischen Strassen in der Romans (Baltimore 1938).
Schweiz. 1. Teil: Die Meilensteine. Itinera
Romana 1 (Berne 1967).
Index didactique à Y intention des écoles

Mots-clés Tome 1, pages: Tome 2, pages:

Agents municipaux 36,41


Alamans 39-45
Alimentation en eau voir: fontaines, puits, thermes
Alimentation, nourriture (voir aussi: repas) . 11, 14-15,37,40, 8
41,43
Amphithéâtre 15,48
Amphores 28,33,37,40,43 9, 11,38-39,
50-51,55,56
Amulettes 9, 16, 19, 24 20
Anes, mulets voir: chevaux
Animaux voir: boeufs, boucheries, chiens, cuisines,
oiseaux, poissons, voitures
Antiquité tardive 48-56
Apodyterium (vestiaire) 46
Architecture voir: vues de la ville, maisons
Argent voir: monnaies
Armes: épées (voir aussi: soldats, gladiateurs)12,36,41 8, 15,23,32,40,42,47
Ateliers de bronziers, fonte du bronze . . . . 28 9,37
Atrium voir: péristyle
Attaques par surprise 24 32-33
Auberges voir: mansio
Autels domestiques voir: autels, laraires
Autels, laraires 10,23 21
Authepsa (autocuiseur) voir: samovar
Avenches, Aventicum 23-31
Bagues voir: bijoux
Bains voir: soins du corps, thermes
Bain chaud voir: caldarium
Baisers 19 22
Balances 11, 15,28,41
Baquets (voir aussi: tonneaux) 10 16
Basilique voir: forum
Bassines 20, 26
Bateaux, ports 16 23,55-56
Bâtonnets pour mélanger (agitateurs) . . . . 27
Bébés, nourrissons, petits enfants 8,9, 10, 11, 13 7,37,39
Bienne voir: Petinesca
Bijoux: bagues 9,41
Bijoux: colliers et bracelets 7, 33, 40
Bijoux en or, colliers 35,41,43
Bijoux (voir aussi: fibules) 41 7, 33, 40
Blessures (voir aussi: médecins) 20, 23, 27, 29-30, 32 7, 15, 33, 47
Blocs d'architecture en remploi 49,51,55
Boeufs 44 17,48-49
Boucheries 11, 14,41 39
Boulangers, boulangeries 13, 15, 47
Braseros (pour le chauffage) 25, 33
Broches voir: fibules
Bûchers 43
Cages à oiseaux 28
Caisses 55-56
Caldarium (bain chaud) 47 27
Caniveaux 13, 15, 26, 35 35, 47
Carrières (voir aussi: gravières) 16,41 7
Casques (voir aussi: soldats, gladiateurs) 8, 15, 17, 23,40
Castra voir: forts
Castrum de Kaiserausgt 7 54, 56
Catastrophes 11, 13
Céréales voir: pain, meuneries
Chaises voir: meubles
Chaises à porteurs 29
Chaises d'accouchement 8
Chandeliers, candélabres 42 25
Chariots voir: chars
Chars 13, 26, 30-31, 35, 48 17-19, 21-22, 48^19, 54
Châtiments 41
Chats 7 40,56
Chaussures 7, 9-10, 16, 19-20, 9, 15, 24, 27, 33, 37, 40,
24, 46 42, 50
Chevaux, ânes et mulets
13, 26, 30-31,35, 17-18, 22-23,32, 40
(voir aussi: statues, chars) 38-39,41,48
8, 16, 21, 24, 38, 7, 51-52
Chiens 43, 48
42
Civières voir: meubles
Coffres
Coiffures 11-14, 20, 23, 27, 10, 24, 34-37, 53
(voir aussi: épingles à cheveux, peignes) 31-32,44-46
Colliers voir: bijoux en or
Colonnes 15, 25-26, 35, 48 11,29-30
Copeaux résineux
(pour l'éclairage; voir aussi: lampes) . 34, 41
Corbeilles 14,20,23,40, 7-8,17,51-52
44^15
Costume voir: fibules, chaussures, habillement
Coupelles à encens (pour les sacrifices) . . . 10,43 21,36
Cours voir: péristyles, cours intérieures
Couteaux (voir aussi: vaisselle) 14, 20, 23, 34 7, 32-33
Cuillères 35, 37, 47
Cuisines (voir aussi:
vaisselle de cuisine, boucheries) 20,23 8,11
Cultes (voir aussi: divinités, enterrements) 21
Dates (voir aussi: nombres) 7- 8,22,48 7, 10, 16
Début des catastrophes 11,13
Destruction de la ville 11-14,42,47
Dictons 28 22, 36, 45, 48
Divinités 10, 23, 28, 41 8-9, 11, 14-15, 21-22, 27,
31,33-34, 46
Duumvirs voir: maires
Eclairage voir: chandeliers, copeaux résineux, flambeaux,
lampes, lanternes
Echafaudages 13,49,54
Echelles 49,51,54
Ecriture (voir aussi: graffiti) 28,38,41 22,31,40
Enclumes 28 14,40
Enfants en bas âge voir: bébés
Enterrements/sépultures 42-43
Epées voir: armes
Epingles à cheveux 10
Equipement (voir aussi: soldats, gladiateurs) 8,15,32
Escaliers 23,26,33,44 11, 19,27
Esclaves 8- 11, 14, 19-21, 8, 10, 17, 23-29, 31,
23, 25, 32-34, 41, 35-36, 42, 45, 50
44^16
Etendards (voir aussi: soldats) 32, 40
Fenêtres 7, 12,28,33,41 16,20,26,36,46
Fers 41 50
Fibules 20, 22, 24, 30, 32, 39 25
Flambeaux 27, 29, 33 36, 44
Fonderies voir: ateliers de bronziers
Fontaines 45, 46, 47, 48 39
Forges 28 (de bronzier) 9, 14, 37
Forts, castra 7 41,49,54
Forum (basilique, temple, place du marché) . 13,36
Forum sud 15
Fossiles 16
Fours à chaux 49
Foyers 40
Foyers de cuisine 23,25 8, 11, 16
Frigidarium (bain froid) 47 27
Fumoirs à viande 14
Gâteaux voir: pain
Gladiateurs 8, 15
Graffiti 28, 33-35, 38, 45 10, 20, 27-28
Gravières (voir aussi: carrières) . . . . 48
Grues de chantier 48-50
Guerre 42, 47
Habillement, sous-vêtements 10, 13-14, 20-23, 21, 24, 29-30, 32, 34-38,
29-30, 32, 35-37, 41,48, 50, 53
39,41^13
Inscriptions (voir aussi: graffiti) . . . . 22, 35, 43, 48 18, 29
Inscriptions votives 29
Instruments médicaux
(voir aussi: médecins, blessures) . . 26, 27 14
Jardins 48
Jeux (voir aussi: gladiateurs, théâtre) . 12, 18 7, 15, 19, 26
Jurons 12, 22, 29-31,34, 20
37, 40
Lampes (voir aussi: lanternes) 9, 25-30, 32-34 25-26,36
Lampes à huile voir: lampes
Lanternes (voir aussi: lampes) 25,30 19
Laraires, Lares voir: autels, resp. divinités
Latrines 47
Légionnaires voir: soldats
Lits voir: mobilier
Lits de banquet voir: triclinia
Maires (duumvirs) 48 8-9, 27, 30
Maisons 13, 15,35,48 12, 15, 24, 25, 49,
51-52, 54
Maladies 14, 16
Mansio (auberge) 33-34 19-21
Maquillage voir: soins du corps, cosmétique
Marchands de ferraille 38
Marchés 36^10 39
Mariages 34-36
Massacre 41-45
Médecins
(voir aussi: blessures, soins du corps) 25-27
Métiers, outils (voir aussi par métiers) . 15,28,41 7, 9, 14, 37-38,41,
48-50, 52
Meubles: armoires 25 31
Meubles: chaises 7- 8, 20, 25, 27, 7, 10, 19, 25, 36, 46
32-34
Meubles: coffres 25,32 31
Meubles: lits 8- 11, 23, 27, 41, 44 10, 20, 26, 36, 41, 45
Meubles: tables et bancs 7, 15, 44, 45, 46 7, 25, 27,31,36, 46
Milliaires 22 18
Miroirs 10-11
Monnaies 38,46 19,31,56
Mort 42^3 15, 42, 44-45, 47
Mortiers voir: vaisselle de cuisine
Mosaïques 45^6 9,27
Mosaïque des gladiateurs 9
Moulins 23 11
Mulets voir: chevaux
Musique, instruments de musique 42 21,36
Naissances 8-9 37,39
Nombres (voir aussi: dates) 13, 18,43,48 31
Nourrices 39
Nourrissons voir: bébés
Nourriture voir: alimentation, pain
Offrandes (voir aussi: sacrifices) 43 17,21
Oies 37, 40
Oiseaux 8, 16, 18,22,28,55
Outils voir: métiers
Pain, gâteaux (voir aussi: boulangers) . . . . 15,37,43,47 12,47
Passages pour piétons en pierre 35
Pavements (voir aussi: mosaïques) 8-10, 25-26, 33-34 8-9, 19, 26, 45
Peignes 10
Peintures voir: peintures murales
Peintures murales 7-10, 23, 25, 32-34, 7, 10, 25-26, 47
45, 4 6 ^ 7 , 49
Péristyles, cours intérieures 45, 48 24, 28
Petinesca (près de Bienne) 19-21
Petits enfants voir: bébés
Pétrification 16
Pierre Pertuis 18
Pincettes (voir aussi: toilette, soins du corps) 10
Plaies voir: blessures
Pleureuses 42
Poissons 37 35
Ponts 16, 21 32, 56
Porcs 8,55
Portails voir: portes
Portes de la ville 44 23, 53-54, 56
Portes, portails 8,23,25,28,32-35, 16,19,20
44, 48
Ports voir: bateaux
Poules, coqs 8,37-38 20
Praefurnia (voir aussi: systèmes de chauffage) 28
Prêtres 21,30,35
Prisons 41
Prostituées 34
Prostitution voir: prostituées
Puits 43, 45
Rats 41
Religion voir: divinités
Repas 44 19, 25, 35-36, 47
Réseau routier 17-19, 22-23
Rêve 32 10
Rites funéraires 43
Robinets 47
Routes (voir aussi: ponts, milliaires) 13, 35, 41 18-19, 22-23, 47, 49,
52-53
Sacrifices (voir aussi: enterrements, offrandes) 10 17,21,34-35
Sage-femmes 8-10 37
Samovar (autocuiseur, authepsa) 25-26
Scalpels 27
Sculptures voir: statues
Soins du corps, cosmétique
(voir aussi: miroirs, thermes, toilette) . . . 9-10,46^47 10, 20, 27-28
Soldats
(voir aussi: légionnaires, armes, étendards) 36,41 17,23,32,40,53
Sous-vêtements voir: habillement
Statues, statuettes (voir aussi: divinités) . . . 10, 28, 36, 38-39, 9, 14, 17, 24, 27, 30, 34
48
Strigiles, racloirs voir: soins du corps
Stylets voir: écriture
Systèmes de chauffage voir: braseros, praefurnia
Tables voir: meubles
Tabula Peutingeriana 18
Talismans voir: amulettes
Tavernes (voir aussi: mansio) 15,21,33-34 19
Temples (voir aussi: forum, divinités) . . . . 13,40, 44 20-21,29-30, 34,38
Tentes 40
Tepidarium (bain tiède) 46
Théâtre, masques de théâtre 13,47 12-13,38,49
Thermes 13,46-47
Thermopolia voir: tavernes
Toilette voir: épingles à cheveux, soins du corps,
cosmétique, peignes, pincettes, miroirs
Toilettes voir: latrines
Toits 13, 15,26,44,48 14,35,51
Tombes (voir aussi: enterrements/sépultures) 41, 43 23
Tonneaux (voir aussi: baquets) 13 19, 55, 56
Travaux domestiques 45 16, 28
Travaux publics - 49, 54
Tremblement de terre - 10-13
Trésors - 40
Triclinia (lits de banquet) 45 9, 25
Tuiles voir: toits
Vaisselle
(voir aussi: verres, vaisselle de cuisine) 7, 27, 32-34, 37-38, 12, 19, 25, 28, 35-36,
40-41,43-45 40,45,47
Vaisselle à boire voir: vaisselle
Vaisselle de cuisine, cuisiner
(voir aussi: vaisselle, foyers) 11, 14, 20, 23 8, 16, 40
Vaisselle de table voir: vaisselle
Ventouses (voir aussi:
soins du corps, instruments médicaux) 25 14
Verres (voir aussi: vaisselle) 37 35-36
Vestiaire voir: apoditerium
Viande (voir aussi: boucheries) 14
Voyages, voitures 17-33
Vues de la ville 7, 13,35,44 19, 23,40-41,56
Vulcain (dieu des forges) 28
^ ^ ^ ^
o>^c? ^ ^ S ^ JVS^

AT ^-v,

AUGUSTA RAURICAfläÖ
CASTRUM R A U R A C B N S i :
1 Rhenus (Rhin)
2 Ville haute d'Augusta Rauricà tombant progres-
sivement en ruine
3 Fortification de Kasteien
4 Place forte (Castrum Rauracense)
5 Quartiers d'habitation de la population civile
6 Territoire o c c u p é par les Germains
Dorothée Simko,
I n s t i t u t r i c e à O b e r w i l / B L , a v e c 20 a n s d ' e x p é r i e n c e
d a n s r e n s e i g n e m e n t p r i m a i r e , a fait d e s stages a u
M u s é e d e s s c i e n c e s n a t u r e l l e s et d ' e t h n o l o g i e d e
B â l e ainsi qu'au M u s é e romain d ' A u g s t , collabore
â l a r e v u e M U S E U M ! d e B a i e , est l ' a u t e u r d u fas-
c i c u l e n o 11 d e l a s é r i e « A u g s t e r M u s e u m s h e f t e » ,
intitulé « A n t i k e Maskenspiele i m r ö m i s c h e n
Theater. E i n e G e s c h i c h t e für K i n d e r und J u g e n d -
liche mit M a s k e n / u m A u s c h n e i d e n und Bastel-
a n l e i t u n g » ( 1989).

Roloff,
G r a p h i s t e et d e s s i n a t e u r , d e s o n v r a i n o m
R o l f M e i e r , n é e n 1 9 5 6 , v i t et t r a v a i l l e à B â l e .

^PRISCA ET SILVANVSlä
LA DESTRUCTION D'AUGUSTA RAURICA
A s - t u d é j à l u le p r e m i e r t o m e d e s a v e n t u r e s de P r i s c a et S i l v a n u s , « T e m p s t r o u b l e s a A u g u s t a R a u r i c a » ? S i c ' e s t
le c a s , tu p e u x te l a n c e r d a n s l a l e c t u r e d e l a suite d e cette p a s s i o n n a n t e b a n d e d e s s i n é e , q u i a c o n q u i s p l u s i e u r s
m i l l i e r s d ' e n f a n t s , d ' a d o l e s c e n t s et d ' a d u l t e s .
D a n s c e d e u x i è m e t o m e , tu v i v r a s a v e c P r i s c a et S i l v a n u s le t r e m b l e m e n t d e terre d ' A u g u s t a R a u r i c a , les c o m b a t s
de g l a d i a t e u r s d a n s l ' a m p h i t h é â t r e , u n v o y a g e m o u v e m e n t é à A v e n t i c u m ( A v e n c h e s ) , le m a r i a g e d e n o s d e u x
h é r o s , u n e r e p r é s e n t a t i o n t h é â t r a l e , d e s m e u r t r e s , l a g u e r r e et l a peur, l a d e s t r u c t i o n p r o g r e s s i v e d e cette v i l l e
f l o r i s s a n t e q u ' a é t é A u g u s t a R a u r i c a , l a v i e d e S i l v a n u s et d e ses enfants d e r r i è r e les m u r a i l l e s de « K a s t e i e n » et l a
construction d u Castrum au bord d u R h i n , la plus grande ville fortifiée r o m a i n e l o i n à la ronde.
A u x c ô t é s d e P r i s c a , S i l v a n u s et de leurs enfants et p e t i t s - e n f a n t s , es-tu p r ê t à r e v i v r e entre rires c l l a r m e s q u e l q u e
s o i x a n t e - d i x ans de l ' h i s t o i r e c a p t i v a n t e et p a r f o i s t e r r i b l e d ' A u g u s t a R a u r i c a ? A l o r s , b i e n v e n u e d a n s l ' u n i v e r s
des R o m a i n s !

C r i t i q u e s p a r u e s d a n s la presse
a u s u j e t d u p r e m i e r t o m e « P r i s c a et S i l v a n u s . T e m p s t r o u b l é s à A u g u s t a R a u r i c a » :

« C e t t e b a n d e d e s s i n é e est p l u s q u ' u n e h i s t o i r e i l l u s t r é e , e l l e s ' a p p u i e s u r les r é s u l t a t s d e s r e c h e r c h e s a r c h é o l o g i q u e s


m e n é e s à A u g u s t a R a u r i c a , v i l l e r o m a i n e é t a b l i e en bordure d u R h i n , p r è s de B â l e . » L'Archéologue

« C e t t e h i s t o i r e c a p t i v a n t e , q u i c o n s t i t u e u n e x c e l l e n t d i v e r t i s s e m e n t et u n e m i n e d ' i n f o r m a t i o n s s u r l a v i e q u o t i d i e n n e
à A u g u s t a R a u r i c a , b r o s s e p a r a i l l e u r s le portrait le p l u s r é a l i s t e p o s s i b l e de l a c u l t u r e , d e s t r a n s p o r t s , d e s c r o y a n c e s
r o m a i n e s et d ' é v é n e m e n t s h i s t o r i q u e s d u I I I et d u d é b u t d u I V ' s i è c l e a p . J . - C .
1 1

D a n s l a m e s u r e d u p o s s i b l e , les d é c o u v e r t e s a r c h é o l o g i q u e s c o n c r è t e s faites à A u g u s t a R a u r i c a et les é v é n e m e n t s


a t t e s t é s h i s t o r i q u e m e n t et a r c h é o l o g i q u e m e n t o n t é t é i n t r o d u i t s d a n s l ' h i s t o i r e . » Le Quotidien Jurassien

« P a r le b i a i s d ' u n e h i s t o i r e c a p t i v a n t e , le l e c t e u r a p p r e n d u n e f o u l e d e c h o s e s s u r l a v i e q u o t i d i e n n e à A u g u s t a R a u r i c a ,
la c u l t u r e , les t r a n s p o r t s , les m é t i e r s , les rites r e l i g i e u x et f u n è b r e s , l a j u s t i c e , les j e u x , le m o d e d e v i e . »
L'Alsace

ISB N 3 - 7 1 5 1 - 1 0 1 9 - 8

ISBN 3-7151-1019-8
Editeur: RÖMERSTADT A U G U S T A R a u r i c a
Adresse de l'éditeur: Römermuseum, CH-4302 Augst
Diffusion: BSB Buch Service Basel A G , Rittergasse 20, CH-4051 Bale