Vous êtes sur la page 1sur 43
Correction de la colle d’ UE 6 09 / 03 / 2017 © Tutorat Santé

Correction de la colle d’UE 6

09/03/2017

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 1 : C et D QCM 2 : B QCM 3 : A, C

QCM 1 : C et D

QCM 2 : B

QCM 3 : A, C et D

QCM 4 : B, D et E

QCM 5 : A et C

QCM 6 : A et B

QCM 7 : B, C et E

QCM 8 : C

QCM 9 : B, C et E

QCM 10 : B

QCM 11 : C

QCM 12 : A, C et E

QCM 13 : B et E

QCM 14 : C

QCM 15 : E

QCM 16 : A, C et D

QCM 17 : C

QCM 18 : A, B et C

QCM 19 : A, C et D

QCM 20 : B et D

Items vrais

QCM 21 : A et C

QCM 22 : C et D

QCM 31 : B, D et E

QCM 32 : A, C et D

QCM 23 : B, C et E

QCM 33 : C et E

QCM 24 : C et D

QCM 34 : A et C

QCM 25 : Tout est vrai QCM 35 : B et C

QCM 26 : A

QCM 27 : E

QCM 28 : D et E

QCM 36 : A, B et E

QCM 37 : A, B, D et E

QCM 38 : A, B, D et E

QCM 29 : A, B, D et E

QCM 30 : E

QCM 39 : C

QCM 40 : A, D et E

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 1 : C et D sont vrais. Concernant les savants et leurs théories, quelles

QCM 1 : C et D sont vrais.

Concernant les savants et leurs théories, quelles associations sont exactes :

A. Faux : Hippocrate est l’auteur de la théorie des contraires.

B. Faux : Hahnemann est l’auteur de la théorie des similitudes.

C. Vrai.

D. Vrai.

E. Faux : Théophraste est l’auteur de la théorie des signatures.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

Paracelse : QCM 2 : B est vrai. A. Faux : Paracelse a vécu au

Paracelse :

QCM 2 : B est vrai.

A. Faux : Paracelse a vécu au Moyen-Âge.

B. Vrai.

C. Faux : Galien est considéré comme le père de la pharmacie.

C’est pour cela que les pharmaciens prêtent le serment de

Galien à la fin de leurs études.

D. Faux : Il reprend la théorie des signatures.

E. Faux : Dioscoride est l’auteur de Materia Medica.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

théorie des signatures. E. Faux : Dioscoride est l’auteur de Materia Medica . © Tutorat Santé
QCM 3 : A, C et D sont vrais. À propos de l’histoire du médicament

QCM 3 : A, C et D sont vrais.

À propos de l’histoire du médicament :

A. Vrai.

B. Faux : Jenner inocule le vaccin contre la variole. C’est Pasteur qui inocule le vaccin contre la rage.

C. Vrai.

D. Vrai.

E. Faux : Elle a été découverte par Alexander Fleming. Chain et

Florey ont trouvé comment la produire en grandes quantités.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 4 : B, D et E sont vrais. Concernant les stratégies de recherche :

QCM 4 : B, D et E sont vrais.

Concernant les stratégies de recherche :

A. Faux : Cette pratique consiste à prendre une molécule dont on connaît l’intérêt thérapeutique mais elle sera modifiée (au niveau de sa structure notamment) afin d’éventuellement obtenir une nouvelle molécule avec de meilleurs effets thérapeutiques ou d’une efficacité égale aux médicaments déjà commercialisés. La règle veut que le rapport bénéfice/risque d’un nouveau médicament soit supérieur ou égal à celui des médicaments commercialisés (pour résumer : on améliore une molécule dont on connaît déjà l’efficacité).

B. Vrai : Les essais réalisés permettront de quantifier l’affinité des molécules par rapport à de nombreuses cibles biologiques et l’orientation thérapeutique sera seulement déterminée plus tard.

C. Faux : Les molécules d’intérêt semblable, uniquement les copies thérapeutique : leur DCI est composée d’un préfixe différent + suffixe commun (comme « statine » pour les hypocholestérolémiants). Ex : tous les antihypertenseurs n’ont pas le même suffixe (il y a les sartans, les IEC, les beta-bloquants, etc.), uniquement ceux appartenant à la famille (les copies thérapeutiques) ont le même suffixe!

D. Vrai : Les retours des différents professionnels de santé mais aussi les résultats des essais cliniques ont

permis de repérer des effets secondaires de certains médicaments qui pourraient alors servir dans de

nouvelles indications thérapeutiques (ex. des sulfamides antibactériens).

E. Vrai : C’est le cas de l’Orlistat repris dans la spécialité Alli® à un dosage inférieur, en vente libre, mais qui a depuis été retiré du marché.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 5 : A et C sont vrais. Concernant les stratégies de recherche : A.

QCM 5 : A et C sont vrais.

Concernant les stratégies de recherche :

A.

Vrai

:

On

a également des

molécules végétales, issues des

biotechnologies, etc.

B. Faux : Les essais cliniques étant très chers, on ne choisit qu’une seule indication thérapeutique pour une nouvelle molécule. C. Vrai.

D. Faux : Elle est née de l’observation fortuite d’un effet d’un

composé sécrété par un champignon. E. Faux : La durée accordée par le CCP est de maximum 5 ans.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

Concernant les stratégies de recherche : QCM 6 : A et B sont vrais. A.

Concernant les stratégies de recherche :

QCM 6 : A et B sont vrais.

A. Vrai : Pour le criblage ciblé, le domaine thérapeutique est déterminé et on a donc un nombre restreint d’essais. Pour le criblage extensif, on n’a pas

d’orientation thérapeutique et donc essais sur de nombreuses cibles (on définit

l’orientation ensuite).

B. Vrai : Les cibles peuvent être des microorganismes et des lignées cellulaires. Ex. les antibiotiques sont testées sur les microorganismes pathogènes pour leur

efficacité et aussi sur des lignées cellulaires pour tester leur innocuité !

C. Faux :

baccata qui permettent la synthèse du docétaxel.

Il est extrait de l’if du Pacifique : Taxus brevifolia. Les aiguilles de Taxus

D. Faux : Ce sont des protéines de haut poids moléculaire (> 150 000 Da).

E. Faux : H1 correspond au phénomène de réaction allergique et H2 régule la

sécrétion acide de l’estomac ; Tagamet est bien sélectif de H2.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 7 : B, C et E sont vrais. À propos du dossier d’ AMM

QCM 7 : B, C et E sont vrais.

À propos du dossier d’AMM :

A. Faux : Le format du dossier est le CTD (common technical

document) ; il est géré par l’ICH (Conférence internationale

sur l’harmonisation). B. Vrai.

C. Vrai.

D. Faux : Les études analytiques certifient la qualité.

E. Vrai : Il peut cependant être prolongé de 5 ans par un CCP

(certificat complémentaire de protection).

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 8 : C est vrai. À propos des voies d’administration : A. Faux :

QCM 8 : C est vrai.

À propos des voies d’administration :

A. Faux : C’est la voie rectale.

B. Faux : On a plus de difficulté à avaler quand on est allongé.

C. Vrai.

D. Faux : C’est 3/4.

E. Faux : Il fait partie des études galéniques et biologiques.

: C’est 3/4. E. Faux : Il fait partie des études galéniques et biologiques. © Tutorat

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 9 : B, C et E sont vrais. À propos des différentes formes galéniques

QCM 9 : B, C et E sont vrais.

À propos des différentes formes galéniques :

A. Faux : Ce sont des formes solides qui contiennent du liquide.

B. Vrai.

C. Vrai.

D. Faux : Uniquement par voie intramusculaire.

E. Vrai : Par IV lente.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

C. Vrai. D. Faux : Uniquement par voie intramusculaire. E. Vrai : Par IV lente. ©
QCM 10 : B est vrai. Est administrable par voie intradermique : A. Faux. B.

QCM 10 : B est vrai.

Est administrable par voie intradermique :

A. Faux.

B. Vrai.

C. Faux.

D. Faux : Un implant est sous-cutané.

E. Faux.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

: A. Faux. B. Vrai. C. Faux. D. Faux : Un implant est sous-cutané. E. Faux.
QCM 11 : C est vrai. À propos du suivi thérapeutique : A. Faux :

QCM 11 : C est vrai.

À propos du suivi thérapeutique :

A. Faux : Le STP est indiqué pour les médicaments dont la relation

concentration/effet est plus importante que la relation dose/effet.

B. Faux : Le STP est indiqué pour les médicaments dons les interactions médicamenteuses sont nombreuses.

C. Vrai.

D. Faux : Le STP permet de diminuer la toxicité de certains médicaments par contrôle des concentrations sanguines, mais pas directement.

E. Faux : Le nombre de médicaments n’est pas un critère de choix d’un

STP.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 12 : A, C et E sont vrais. À propos du suivi thérapeutique :

QCM 12 : A, C et E sont vrais.

À propos du suivi thérapeutique :

A. Vrai.

B. Faux.

C. Vrai.

D. Vrai : Les paramètres pharmacodynamiques et

pharmacocinétiques sont tous deux à prendre

en compte de la même manière.

E. Vrai : Pour prévoir d’éventuelles interactions

qui pourraient augmenter ou diminuer la

biodisponibilité.

les interactions qui pourraient augmenter ou diminuer la biodisponibilité. © Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 13 : B et E sont vrais. À propos de la pharmacodépendance : A.

QCM 13 : B et E sont vrais.

À propos de la pharmacodépendance :

A. Faux : Cf. réponse B.

B. Vrai.

C. Faux : La tolérance se définit comme la diminution de l'effet malgré un maintien des doses.

D. Faux : Les molécules synthétiques et naturelles peuvent causer une

dépendance. E. Vrai.

Les molécules synthétiques et naturelles peuvent causer une dépendance. E. Vrai. © Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 14 : C est vrai. Parmi les médicaments suivants, lequel est utilisé dans le

QCM 14 : C est vrai.

Parmi les médicaments suivants, lequel est utilisé dans le cadre du sevrage à l’héroïne :

A.

Faux.

B.

Faux.

C. Vrai.

D.

Faux.

E.

Faux.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

à l’héroïne : A. Faux. B. Faux. C. Vrai. D. Faux. E. Faux. © Tutorat Santé
QCM 15 : E est vrai. À propos du terme de « polymorphisme génétique »,

QCM 15 : E est vrai.

À propos du terme de « polymorphisme génétique », il peut désigner :

A. Faux : Il désigne l’existence de plusieurs formes d’un même gène dans une population.

B. Faux.

C. Faux.

D.

Faux.

E.

Vrai

:

On

parle

de

polymorphisme

quand

les

variants

représentent au moins 1 % de la population.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 16 : A, C et D sont vrais. À propos de la pharmacogénétique :

QCM 16 : A, C et D sont vrais.

À propos de la pharmacogénétique :

A. Vrai.

B. Faux : Seul le génotype l’est.

C. Vrai.

D. Vrai.

E. Faux : C’est lorsque la fenêtre thérapeutique est étroite qu’il

lorsque la fenêtre thérapeutique est étroite qu’il a une importance majeure. © Tutorat Santé Lorraine

a une importance majeure.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 17 : C est vrai. comprennent A. Faux : Photo-, immunotoxicité, toxicité chez le

QCM 17 : C est vrai.

comprennent

A. Faux : Photo-, immunotoxicité, toxicité chez le jeune animal et susceptibilité d’usage détourné se font uniquement au cas par cas.

systématiquement :

Les

études

pharmacotoxicologiques

B. Faux.

C. Vrai

Ainsi

la

la

toxicité

générale,

de

la toxicocinétique non

études

:

que

clinique,

pharmacocinétiques non cliniques.

pharmacologie

sécurité

et

les

pharmacocinétiques non cliniques. pharmacologie sécurité et les D. Faux. E. Faux. © Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

D. Faux.

E. Faux.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 18 : A, B et C sont vrais. À propos des études pharmacotoxicologiques :

QCM 18 : A, B et C sont vrais.

À propos des études pharmacotoxicologiques :

A. Vrai.

B. Vrai.

C. Vrai.

D. Faux : À doses répétées = 28 jours.

E. Faux : Subchronique = 90 jours.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

. D. Faux : À doses répétées = 28 jours. E. Faux : Subchronique = 90
QCM 19 : A, C et D sont vrais. La personne se prêtant à la

QCM 19 : A, C et D sont vrais.

La personne se prêtant à la recherche biomédicale :

A. Vrai : Il existe des procédures particulières pour les personnes vulnérables (ex : personnes privées de liberté, mineurs, etc.).

B. Faux : Elle doit être affiliée à un régime de sécurité sociale.

C. Vrai. D. Vrai : Jusqu’à 4500 maximum par an.

E. Faux : Par l’investigateur.

D. Vrai : Jusqu’à 4500 € maximum par an. E. Faux : Par l’investigateur . ©

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 20 : B et D sont vrais. Concernant la recherche clinique : A. Faux

QCM 20 : B et D sont vrais.

Concernant la recherche clinique :

A.

Faux : Le promoteur fournit gracieusement les médicaments

de l’essai sauf s’il est institutionnel.

 

B.

Vrai.

C.

Faux : Tous ces acteurs sont bien présents mais il y a aussi la personne se prêtant à la recherche biomédicale.

D.

Vrai.

E. Faux

:

Les

CPP

se

prononcent

sur

le

projet

initial

de

recherche et sur les projets de modifications substantielles.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 21 : A et C sont vrais. Les essais cliniques pour un médicament :

QCM 21 : A et C sont vrais.

Les essais cliniques pour un médicament :

A.

Vrai : Les animaux sont concernés par les essais précliniques.

B.

Faux : Ils débutent pendant la phase de développement.

 

C.

Vrai.

D.

Faux : Dans le respect des règles de bonnes pratiques (BPC).

cliniques

 

E.

Faux : La mise sur le marché (obtention de l’AMM) se fait après la

phase III mais elle est suivie par la phase IV qui concerne la

pharmacovigilance et la pharmacoépidémiologie (au long terme et dans des conditions réelles d’utilisation).

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

L’essai clinique de phase II : QCM 22 : C et D sont vrais. A.

L’essai clinique de phase II :

QCM 22 : C et D sont vrais.

A.

Faux

:

Il

concerne dans un premier temps un petit nombre de

volontaires le plus souvent sains (phase IIA), puis dans un deuxième

temps un petit nombre de volontaires malades homogènes (phase IIB).

B.

Faux : Il s’agit de convaincre de l’efficacité avant de passer à la phase III.

C.

Vrai : Phase II A (précoce) petit nombre de volontaires, le plus souvent sains, et exposition au médicament courte.

D.

Vrai.

E.

Faux : Ils ne doivent justement pas y être répondeurs. De plus ils doivent avoir subi une période de « wash out ».

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 23 : B, C et E sont vrais. À propos de la pharmaco-économie :

QCM 23 : B, C et E sont vrais.

À propos de la pharmaco-économie :

A. Faux : C’est une analyse comparative des coûts et des conséquences. B. Vrai.

C. Vrai.

D. Faux : Seulement les coûts directs et indirects.

E. Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

B. Vrai. C. Vrai. D. Faux : Seulement les coûts directs et indirects. E. Vrai. ©
QCM 24 : C et D sont vrais. À propos de la pharmaco-économie : A.

QCM 24 : C et D sont vrais.

À propos de la pharmaco-économie :

A. Faux : Il y a aussi les études coût-bénéfice. B. Faux : Les coûts et les résultats des études coût-bénéfice sont exprimés en unités monétaires.

C. Vrai.

D. Vrai.

E. Faux : Il peuvent également prendre en compte le point de

vue de l’hôpital.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 25 : Tout est vrai. À propos de l’ANSM : A. B. C. D.

QCM 25 : Tout est vrai.

À propos de l’ANSM :

A.

B.

C.

D.

Vrai : L’ancêtre étant l’AFSSAPS ; suite à ce scandale, le législateur a changé son nom, limité ses missions, confié plus de moyens et exigé plus de

transparence.

Vrai : Elle doit rendre des comptes au ministère de la Santé.

Vrai : D’où le renforcement de la communication interne.

Vrai : Dans le but d’expertiser un produit de santé avant et après sa mise sur le

marché.

E.

Vrai : Les groupes de travail d’expertise répondent à des questions précises

(sur une pathologie rare), posées soit par le directeur de l’agence, soit par les

commissions consultatives. S’ils ne peuvent pas répondre, on s’adresse à des

comités que l’on va solliciter ponctuellement et qui viennent pallier au manque rencontré par les experts.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 26 : A est vrai. Quelles sont les 5 principales missions de l’ANSM ?

QCM 26 : A est vrai.

Quelles sont les 5 principales missions de l’ANSM ?

AUTORISER la délivrance d’une AMM, le début des essais cliniques et l’ouverture d’établissements voulant créer des médicaments.

SURVEILLER

vigilance).

CONTRÔLER scientifiquement des produits de santé en laboratoire sur plusieurs sites et leur publicité.

INSPECTER les produits, les professionnels de santé et les établissements (hygiène, qualité de vie, respect des bonnes pratiques de fabrication).

des décisions et des référentiels ; d’où la création d’un site internet vulgarisé, d’une

amélioration du recueil réglementaire (la Pharmacopée) et d’une publication des guides de bonnes pratiques.

INFORMER

les produits après la mise sur le marché (risques, effets indésirables systèmes de

le marché (risques, effets indésirables → systèmes de La seule liste donnant ces 5 missions est

La seule liste donnant ces 5 missions est la A.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 27 : E est vrai. À propos des autres structures de régulation du médicament

QCM 27 : E est vrai.

À propos des autres structures de régulation du médicament :

A. Faux : La Haute Autorité de Santé (HAS) est indépendante alors

que l’ANSM ne l’est pas.

B. Faux : C’est la mission du Comité Économique des Produits de Santé (CEPS).

C. Faux : C’est la mission de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM).

D. Faux : L’Institut de Veille Sanitaire (InVS) n’est pas indépendant.

E. Vrai : Juridiquement, elles ne sont pas en tort ; cependant, moralement, il est dommage pour les professionnels de santé de différencier difficilement un impératif légal d’un conseil.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 28 : D et E sont vrais. À propos du statut juridique du médicament

QCM 28 : D et E sont vrais.

À propos du statut juridique du médicament :

A.

Faux : Dès le départ, le médicament rentrait dans la catégorie

des produits de santé.

B.

Faux : Les compléments alimentaires, pour le Droit, ne sont pas des produits de santé et ne subissent, par conséquent, pas les mêmes règles que les produits de santé.

C.

Faux : Il y a des exceptions pour les maladies rares.

D.

Vrai.

E.

Vrai : L’OMS reconnaît certaines maladies que le juge en France ne considère pas comme des maladies telles que la pédophilie et le transsexualisme.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 29 : A, B, D et E sont vrais. À propos du statut juridique

QCM 29 : A, B, D et E sont vrais.

À propos du statut juridique du médicament :

A.

Vrai : L’intérêt est de protéger le consommateur, qu’il ne puisse pas être victime

d’individus qui mettent sur le marché un médicament alors qu’il n’a aucune

propriété curative ou préventive, voire un médicament potentiellement dangereux et mortel.

B.

Vrai.

C.

Faux : Le baume du tigre n’est pas un médicament par présentation. Il soulage

seulement des symptômes tels que les maux de tête, nez bouché et est efficace pour les piqûres d’insectes : il n’y a pas de référence à une maladie. Il faut

distinguer les symptômes et une maladie.

D.

Vrai.

E.

Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

À propos du statut juridique du médicament : QCM 30 : E est vrai. A.

À propos du statut juridique du médicament :

QCM 30 : E est vrai.

A.

Faux : Il existe des « produits frontières » qui ressemblent très fortement aux

médicaments par fonction : ils ont un faible impact sur une fonction

physiologique mais ont quand même une propriété curative ou préventive.

B.

Faux : Le juge se réfère essentiellement à l’ANSM et l’Ordre des pharmaciens.

C.

Faux : La classification selon leur composition est celle qui impacte le plus les

règles principales du régime des médicaments.

D.

Faux : Un médicament homéopathique est un médicament fabriqué avec une

substance fortement diluée.

E.

Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 31 : B, D et E sont vrais. Concernant les cibles et les mécanismes

QCM 31 : B, D et E sont vrais.

Concernant les cibles et les mécanismes d’action, répondez par vrai ou faux :

A. Faux : C’est l’inverse : la pharmacocinétique correspond à l’action du corps sur le médicament tandis que la pharmacodynamique correspond à l’action du médicament sur le corps.

B.

Vrai.

C.

Faux

:

La

prazosine

est

un

antagoniste

antihypertenseur

de

la

noradrénaline : il dilate les vaisseaux et diminue donc la tension.

 

D.

Vrai : Le salbutamol (Ventoline) est utilisé dans les crises d’asthme pour

entraîner une bronchodilatation.

 

E.

Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 32 : A, C et D sont vrais. Concernant les cibles et les mécanismes

QCM 32 : A, C et D sont vrais.

Concernant les cibles et les mécanismes d’action, répondez par vrai ou faux :

A. Vrai.

B. Faux : Le GABA se fixe sur le site principal de GABA-A tandis que les benzodiazépines se fixeront sur les sites secondaires

(allostériques).

C.

Vrai.

D.

Vrai.

E.

Faux : Ce sont des médicaments inhibiteurs utilisés dans le

traitement du diabète.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 33 : C et E sont vrais. Concernant l’interaction ligand/récepteur, répondez par vrai ou

QCM 33 : C et E sont vrais.

Concernant l’interaction ligand/récepteur, répondez par vrai ou faux :

A. Faux : C’est l’affinité qui traduit la puissance de cette interaction physicochimique ; la sélectivité correspond à la fixation préférentielle sur un type de récepteur.

B. Faux : Cf. réponse C.

C. Vrai.

D.

Faux : Plus la dose augmente, plus la sélectivité diminue (plus la dose augmente, plus il y a de chances d’avoir des effets

secondaires car le médicament se fixe sur d’autres récepteurs).

E.

Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 34 : A et C sont vrais. Concernant les méthodes d’étude de l’interaction ligand/récepteur,

QCM 34 : A et C sont vrais.

Concernant les méthodes d’étude de l’interaction ligand/récepteur, répondez par vrai ou faux :

A.

Vrai.

B.

Faux : C’est un antagoniste compétitif qui est réversible et surmontable (déplacement de la courbe vers la droite sans diminution de l’effet maximum) car il se fixe au même endroit que le médicament qui peut

donc reprendre sa place pour le surmonter. L’antagoniste non compétitif

est insurmontable (diminution de l’effet maximum).

 

C.

Vrai.

D.

Faux : C’est dans la représentation de Hill.

E.

Faux : L’affinité est grande quand la CI 50 est faible.

 

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 35 : B et C sont vrais. Concernant la modulation des réponses des médicaments,

QCM 35 : B et C sont vrais.

Concernant la modulation des réponses des médicaments, répondez par vrai ou faux :

A. Faux : Les effets hypnotiques des benzodiazépines s’atténuent

avec le temps mais ne disparaissent jamais complètement. B. Vrai.

C. Vrai.

D. Faux : C’est la dépendance psychique qui est associée à la notion de craving (désir irrépressible de reprendre la substance).

E. Faux : La dépendance physique peut être liée à la dépendance

psychique mais les deux dépendances ne sont pas toujours liées.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 36 : A, B et E sont vrais. Concernant la modulation des réponses des

QCM 36 : A, B et E sont vrais.

Concernant la modulation des réponses des médicaments, répondez par vrai ou faux :

A.

B.

C.

D.

E.

Vrai.

Vrai : L’accumulation de dopamine dans le nucleus accumbens favorise les comportements aboutissant à la satisfaction des besoins et au plaisir.

Faux : L’effet renforçant de la nicotine est plutôt faible comparé à celui

d’autres substances (cocaïne, amphétamines).

Faux : Ce sont les récepteurs β2 qui résistent bien à la désensibilisation. Retenez que β1 = cardiaque, or souvent les personne âgées ont des défaillances car ce sont ces récepteurs qui se désensibilisent ; or les β2

bronchiques n’ont pas ces problèmes.

Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

QCM 37 : A, B, D et E sont vrais. Concernant la phase d’absorption :

QCM 37 : A, B, D et E sont vrais.

Concernant la phase d’absorption :

A. Vrai.

B. Vrai : Un bolus est une dose de médicament que l'on doit

administrer au complet d'un seul coup (une piqûre si tu préfères).

C. Faux : La voie vaginale n’exclut pas une phase d’absorption : le

médicament peut aller dans le sang ou non.

D. Vrai

Il

aussi l’état du patient, la

:

y

a

barrière biologique à

traverser, etc.

E. Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

l’état du patient, la : y a barrière biologique à traverser, etc. E. Vrai. © Tutorat
QCM 38 : A, B, D et E sont vrais. Un médicament peut être éliminé

QCM 38 : A, B, D et E sont vrais.

Un médicament peut être éliminé par :

A. Vrai.

B. Vrai.

C. Faux : Un médicament peut être éliminé par voies rénale,

hépatique (métabolisme ou sécrétion biliaire), pulmonaire,

salivaire, par le lait maternel, la sueur, et les cheveux.

D. Vrai.

E. Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

salivaire, par le lait maternel, la sueur, et les cheveux. D. Vrai. E. Vrai. © Tutorat
Quelle est la demi-vie du Tutorax ? QCM 39 : C est vrai. La concentration

Quelle est la demi-vie du Tutorax ?

QCM 39 : C est vrai.

La concentration après 1 heure est de 2 g/L. La concentration après 10 heures est de 0,25 g/L. En 9 heures, la concentration a été divisée par 8. En 9 heures, la concentration a été divisée par 2 3 .

Cela signifie qu’en 9 heures, 3 demi-vies se sont écoulées. Si 3 demi-vies durent 9 heures, une demi-vie dure 3 heures.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

La biodisponibilité : QCM 40 : A, D et E sont vrais. A. Vrai. B.

La biodisponibilité :

QCM 40 : A, D et E sont vrais.

A.

Vrai.

B.

Faux : Justement, elle en dépend. Une administration par voie orale aura une biodisponibilité plus faible qu’une administration par voie intraveineuse.

C.

Faux : Elle est de 100 % par voie intraveineuse (référence). Par voie orale, elle est plus faible car elle passe les parois du tube digestif et subit l’effet de 1 er passage hépatique.

D.

Vrai : C’est la loi.

E.

Vrai.

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

Merci de votre attention  Avez-vous des questions ? © Tutorat Santé Lorraine 2016/2017

Merci de votre attention

Avez-vous des questions ?

© Tutorat Santé Lorraine 2016/2017