Vous êtes sur la page 1sur 1551

Préface à l’Edition 2005 du CODAP®

L’évolution des marchés des Fabricants et les modifications régulières des normes
internationales, européennes et françaises ont conduit les instances dirigeantes du SNCT,
sous la présidence d’Yves Fiorda, à lancer de nouvelles éditions des codes de construction,
reflets du professionnalisme français.

Héritier d’une tradition déjà longue, le CODAP® se devait d’évoluer afin de faciliter son
utilisation dans le contexte réglementaire propre à chaque utilisateur. Le code permet
notamment de mieux répondre aux exigences de la réglementation française ainsi qu’aux
réglementations des pays ayant transposé la Directive Européenne Equipements Sous
Pression 97/23/CE en droit national.

Composée de deux Divisions, cette nouvelle édition à vocation internationale répond aux
exigences de la future norme ISO 16528.
La Division 1 est essentiellement destinée à la réalisation des appareils les plus courants à
fabriquer avec les matériaux les plus fréquemment utilisés.
La Division 2 destinée à la construction d’appareils plus complexes offre l’ensemble des
possibilités des versions antérieures du Code, largement complété par de nombreuses
innovations.

Reflet du consensus entre Constructeurs, Donneurs d’ordre et Clients, Organismes


d’inspections, Centres techniques … cette nouvelle édition a pour objectif de permettre de
construire les appareils les plus économiques possibles répondant aux exigences
réglementaires tout en assurant le meilleur niveau de sécurité.
Cette nouvelle édition du CODAP®, dont la présentation a été aussi revue afin d’en
faciliter l’utilisation, devrait permettre aux Fabricants et Constructeurs de relever les défis
industriels des années à venir.

Frédéric Lobinger Gérard Perraudin Alain Bonnefoy

Président du Comité Président du Conseil de Directeur Technique


Technique du SNCT Direction du CODAP du SNCT
Rédacteurs
de l’Edition 2005 du CODAP®
Perraudin Gérard SNCT
Président du Comité de Direction du CODAP
Bonnefoy Alain SNCT
Directeur Technique
Poupet Loïc SNCT
Taffard Yves ENDEL
Directeur Technique
Jarboui Chaieb CETIM
Vallée Cindy SNCT

avec pour la Partie Conception et Calculs la collaboration de :

Osweiller Francis CETIM


ASME Fellow Member
Handtschoewercker Alain CETIM
Simonet Yves CETIM

sous la responsabilité de :
AGRIANDRE
Lobinger Frédéric
Président du Comité Technique du SNCT

et avec le concours de :
Thévenet Jean-Claude ACM Mansuy Nathalie CETIM
Dyrla Jacques APAVE Groupe Altazin Marc CIAT
Marez Yves APAVE Groupe Hervo Jean-Pierre Consultant SNCT
Beaulieu Thierry ASAP Gaumy Rainier DRIRE - Nord Pas de Calais
Lascroux Bernard ASAP Fillon René EDF
Larcher Agnès ASET Reger Michel EDF
Adam Jean-François Bureau VERITAS Briançon Bernard FOURE LAGADEC
Clerjaud Michel Bureau VERITAS SNCT
Pitrou Bernard Président du Comité de
Schab Claude CEFA Direction du CODETI
ainsi que de toute l’équipe du SNCT

I
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP®- Volume 1 Pages

Partie G GÉNÉRALITÉS 1

G1 Objet et domaine d’application de la Division 1 du CODAP® 2005 1

G2 Structure de la Division 1 du CODAP® 2005 2

G3 Principes généraux 3

G4 Catégories de construction 4

Annexe GA1 Définitions (Annexe obligatoire) 7

Annexe GA2 Données techniques de construction (Annexe obligatoire) 15

Annexe GA3 Correspondance entre les exigences de la norme ISO 16528 et les chapitres de la 17
Division 2 du CODAP® 2005 (Annexe obligatoire)

Annexe GA4 Modalités d’application de la Division 2 du CODAP® 2005 aux appareils à pression 33
non soumis à une réglementation particulière (Annexe obligatoire)

Annexe GA5 Modalités d’application de la Division 2 du CODAP® 2005 aux appareils à pression 42
devant répondre aux exigences essentielles de sécurité de la Directive Européenne
équipements Sous Pression 97/23/CE et de ses transpositions en droits nationaux
(Annexe obligatoire)

Annexe GA6 Recommandations relatives aux modalités d’application de la Division 2 du CODAP® 75


2005 aux appareils à pression devant répondre aux exigences de la réglementation
chinoise (Annexe non obligatoire)

Suite page suivante

II
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 1 Pages


(suite)

Partie M MATÉRIAUX 100

M1 Matériaux ferreux 100

M1.1 Objet et domaine d’application 100

M1.2 Choix des matériaux 100

M1.3 Matériaux admis dans le cadre de la présente division 100

M1.4 Rédaction de la commande 102

M1.5 Approvisionnements 102

M1.6 Identification et marquage des produits 102

M2 Aciers au carbone et carbone manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés 104

M2.1 Objet et domaine d’application 104

M2.2 Nuances et prescriptions particulières 104

M3 Aciers inoxydables austénitiques 228

M3.1 Objet et domaine d’application 228

M3.2 Nuances et prescriptions particulières 228

M4 A M10 Sans objet dans le cadre de la présente Division

M11 Matériaux non ferreux 344

M11.1 Objet et domaine d’application 344

M11.2 Choix des matériaux 344

M11.3 Matériaux admis dans le cadre de la présente division 344

M11.4 Rédaction de la commande 345

M11.5 Approvisionnements 346

M11.6 Identification et marquage des produits 346

M12 Sans objet dans le cadre de la présente Division 348

M13 Aluminium et alliages d’aluminium 362

M13.1 Objet et domaine d’application 362

M13.2 Nuances et prescriptions particulières 362

Suite page suivante

III
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 1 Pages


(suite)

M14 à M15 Sans objet dans le cadre de la présente Division

M16 Boulonnerie en acier 382

M16.1 Objet 382

M16.2 Choix des nuances d’acier 394

M16.3 Dispositions générales 395

M16.4 Conditions de livraison 395

M16.5 Cas particulier des boulons à griffes 395

M17 Produits consommables pour le soudage 398

M17.1 Objet 398

M17.2 Généralités 398

M17.3 Commandes des gaz de soudage 398

M17.4 Commandes de produits d’apport 398

M17.5 Réception des lots, essais, vérifications 399

Annexe MA1 Vieillissement des aciers non inoxydables et non austénitiques 404

Annexe MA2 Prévention du risque de rupture fragile (Annexe obligatoire) 406

Annexe MA3 Comportement des aciers en présence d’hydrogène sous pression (Annexe 426
informative)

Annexe MA4 Prévention des risques de corrosion (Annexe informative) 430

Annexe MA5 Spécification d’un produit (Annexe non obligatoire) 434

Annexe MA6 Produits d’usage sur 446

Annexe MA7 Réparations des défauts de surface des produits laminés ou corroyés 586

Suite page suivante

IV
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 2 Pages


(suite)

Partie C CONCEPTION ET CALCULS 600

C1 Généralités 600

C1.1 Généralités 600

C1.2 Pression de calcul 604

C1.3 Température de calcul 606

C1.4 Sollicitations autres que la pression 607

C1.5 Prévention de la défaillance par fissuration par fatigue 608

C1.6 Caractéristiques de matériaux utilisées dans les règles de calcul 609

C1.7 Contrainte nominale de calcul 611

C1.8 Coefficient de soudure 611

C1.9 Epaisseurs-notions et définitions 611

C1.10 Notations générales – unités – tolérances 613

Annexe C1.A1 Sans objet dans le cadre de la présente Division 614

Annexe C1.A2 Recommandations pour la prise en compte des actions climatiques et sismiques 620
(Annexe non obligatoire)

C2 Règles de calcul des enveloppes cylindriques, sphériques et coniques soumises à 622


une pression intérieure

C2.1 Enveloppes cylindriques de section droite circulaire 622

C2.2 Enveloppe sphérique 624

C2.3 Enveloppes coniques de section droite circulaire 625

C3 Règles de calcul des fonds soumis à une pression intérieure 644

C3.1 Fonds bombés 644

C3.2 Fonds plats circulaires soudés 658

C3.3 Fonds plats circulaires boulonnés 670

C3.4 Fonds à calottes sphérique boulonnés 678

C4 Règles de calcul des enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et des fonds 686
bombés soumis à une pression extérieure

C4.1 Enveloppes cylindriques de section droite circulaire 686

Suite page suivante

V
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 2 Pages


(suite)

C4.2 Enveloppes et fonds sphériques 690

C4.3 Fonds bombés elliptiques et torisphériques 691

C4.4 Enveloppes coniques de section droite circulaire 693

C4.5 Eléments raidisseurs des enveloppes cylindriques de section droite circulaire 695

C4.6 Anneaux raidisseurs des enveloppes coniques de section droite circulaire 698

C4.7 Jonctions enveloppe conique – enveloppe cylindrique 700

C4.8 Dispositions constructives relatives aux anneaux raidisseurs rapportés des enveloppes 711
cylindriques et coniques

C4.9 Abaques de calcul des appareils soumis à une pression extérieure 716

C5 Règles de calcul des enveloppes comportant des ouvertures 758

C5.1 Enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et fonds bombés soumis à une pression 758
intérieure et comportant des ouvertures isolées

C5.2 Enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et fonds bombés soumis à une pression 782
intérieure et comportant des ouvertures voisines

C5.3 Renforcement local d’une ouverture de tubulure dans un fond plat circulaire sous 793
pression intérieure

C6 Règles de calcul des assemblages à brides boulonnées soumis à une pression 798
intérieure

C6.1 Assemblages à brides avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de boulons – 798
situations à étudier – caractéristiques du joint – vérification de la boulonnerie

Annexe C6.1.A1 Assemblage à brides de deux enceintes d’un même appareil avec joints intérieurs au 804
cercle de perçage des trous de boulons (Annexe obligatoire)

Annexe C6.1.A2 Assemblages à brides à joint annulaire en élastomère ou métallique creux (Annexe 806
obligatoire)

Annexe C6.2.A1 Brides tournantes en segments démontables (Annexe obligatoire) 824

Annexe C6.2.A2 Assemblages par boulons à griffes ou par boulons basculants (Annexe obligatoire) 828

Annexe C6.2.A3 Assemblages à brides à lèvres soudées (Annexe obligatoire) 832

C6.2 Brides avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de boulons 808

C6.3 Brides inversées avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de goujons 834

C6.4 Assemblages à brides avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des 850
trous de boulons – situations à étudier – caractéristiques du joint – vérification de la
boulonnerie

Suite page suivante

VI
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 2 Pages


(suite)

C6.5 Brides avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des trous de boulons 854

C6.6 Brides inversées avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des trous de 862
goujons

C7 Règles de calcul des échangeurs de chaleur à plaques tubulaires 870

C7.1 Dispositions particulières applicables aux échangeurs de chaleur 870

C7.2 Echangeurs à tubes en U 885

C7.3 Echangeurs à deux plaques fixes 896

C7.4 Echangeurs à une plaque fixe et une plaque mobile 911

Annexe C7.A1 Terminologie des échangeurs de chaleur à plaques tubulaires (Annexe obligatoire) 928

Annexe C7.A2 Caractéristiques des plaques tubulaires (Annexe obligatoire) 932

Annexe C7.A3 Valeurs admissibles de la contrainte longitudinale de membrane dans les tubes 940
d’échangeurs (Annexe obligatoire)

Annexe C7.A4 Plaques tubulaires formant bride avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de 944
boulons (Annexe obligatoire)

Annexe C7.A5 Plaques tubulaires formant bride avec joint portant de part et d’autre du cercle de 950
perçage des trous de boulons (Annexe obligatoire)

Annexe C7.A6 Coefficients Fq, H et FI pour le calcul des échangeurs à deux plaques tubulaires 954
(Annexe obligatoire)

Annexe C7.A7 Détermination des situations à étudier pour le calcul des échangeurs à deux plaques 964
fixes (Annexe informative)

Annexe C7.A8 Cas particuliers d’assemblages soudés tubes-plaque tubulaire (Annexe obligatoire) 968

Annexe C7.A9 Echangeur à plaque glissante (Annexe obligatoire) 972

C8 Règles de calcul des soufflets pour compensateurs de dilatation 974

C8.1 Objet et domaine d’application 974

C8.2 Conditions d’application des règles 975

C8.3 Notations 978

C8.4 Principes des règles de calcul 979

C8.5 Règles de calcul des soufflets à ondes en U 979

C8.6 Règles générale de calcul 990

Suite page suivante

VII
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 2 Pages


(suite)

C8.7 Détermination de la raideur axiale d’un soufflet 994

C8.8 Calcul des soufflets soumis à des déplacements latéraux ou angulaires aux extrémités 994

C9 Charges additionnelles autres que la pression 998

C9.1 Enveloppes cylindriques, sphériques et coniques soumises à une pression intérieure et 998
à d’autres sollicitations

C9.2 Charges linéiques 1002

C9.3 Appareil horizontal supporté par des berceaux ou des anneaux supports 1007

C9.4 Appareils verticaux supportés par des consoles 1047

C9.5 Appareils verticaux supportés par des pieds 1055

C9.6 Oreilles de levage 1058

Annexe C9.A1 Calcul des moments et de l’effort tranchant pour un réservoir cylindrique horizontal 1070
reposant sur deux berceaux (Annexe non obligatoire)

Annexe C9.A2 Coefficient K1 à K10 (Annexe obligatoire) 1072

Annexe C9.A3 Calcul des charges auxquelles l’enveloppe est soumise (Annexe non obligatoire) 1074

Annexe C9.A4 Valeurs maximales admissibles des charges globales (Annexe obligatoire) 1078

Annexe C9.A5 Caractéristiques d’inertie de la section droite d’un anneau-support ou d’un anneau- 1082
raidisseur (Annexe non obligatoire)

C10 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1086

Annexe C10.A1 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1102

Annexe C10.A2 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1106

C11 Admissibilité des sollicitations variables et analyse à la fatigue 1108

C11.1 Généralités et admissibilité des sollicitations variables 1108

C11.2 Analyse simplifiée de la résistance à la fatigue 1117

C11.3 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1140

Annexe C11.A1 Règle alternative de détermination de l’étendue de contrainte géométrique dans une 1208
zone d’ouverture dans une enveloppe cylindrique ou sphérique (Annexe informative)

Annexe C11.A2 Classification des assemblages soudés vis-à-vis de la résistance à la fatigue (Annexe 1212
obligatoire)

Annexe C11.A3 Estimation des sollicitations thermiques variables additionnelles admissibles (Annexe 1224
informative)

Suite page suivante

VIII
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 2 Pages


(suite)

Annexe C11.A4 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1226

Annexe C11.A5 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1232

Annexe C11.A6 Intensifications de contraintes dues aux imperfections de forme au droit des 1236
assemblages soudés bout à bout (Annexe obligatoire)

Annexe C11.A7 Identification et comptage des cycles élémentaires de sollicitation ou de contrainte 1246
(Annexe obligatoire)

Annexe C11.A8 Evaluation des effets thermiques en régime transitoire (Annexe informative) 1250

Suite page suivante

IX
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 3 Pages


(suite)

Partie F FABRICATION 1300

F1 Matériaux ferreux 1300

F1.1 Objet 1300

F1.2 Matériaux 1300

F1.3 Conception des assemblages soudés 1300

F1.4 Assemblage par soudage et assemblage par dudgeonnage 1302

F1.5 Tolérances 1306

F1.6 Traitements de surface 1315

F1.7 Finitions 1315

F2 Aciers au carbone et carbone manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés 1318

F2.1 Objet 1318

F2.2 Matériaux 1318

F2.3 Découpage 1318

F2.4 Formage des tôles 1319

F2.5 Formage des tubes 1323

F2.6 Soudage 1324

F2.7 Traitements thermiques 1326

F3 Aciers inoxydables austénitiques 1334

F3.1 Objet 1334

F3.2 Matériaux 1334

F3.3 Précautions particulières aux aciers inoxydables austénitiques 1334

F3.4 Découpage 1334

F3.5 Formage des tôles et des tubes 1335

F3.6 Soudage 1337

F3.7 Traitements thermiques 1337

F3.8 Finitions 1340

F3.9 Qualités des eaux utilisables 1341

Suite page suivante

X
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - volume 3 Pages


(suite)

F4 à F10 Sans objet dans le cadre de la présente Division

F11 Matériaux métalliques non ferreux 1366

F11.1 Objet 1366

F11.2 Matériaux 1366

F11.3 Conception des assemblages soudés 1366

F11.4 Assemblage par soudage et assemblage par dudgeonnage 1369

F11.5 Tolérances 1372

F11.6 Traitement de surface 1372

F11.7 Finitions 1372

F12 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1374

F13 Aluminium et alliages d’aluminium 1384

F13.1 Objet 1384

F13.2 Matériaux 1384

F13.3 Précautions particulières aux aluminium et en alliages d’aluminium 1384

F13.4 Découpage 1384

F13.5 Formage des tôles et des tubes 1385

F13.6 Soudage 1386

F13.7 Traitements thermiques 1387

F13.8 Finitions 1388

F13.9 Qualités des eaux utilisables 1389

F14 à F19 Sans objet dans le cadre de la présente Division

F20 Fabrications particulières aux échangeurs de chaleur à plaques tubulaires 1396

F20.1 Objet 1396

F20.2 Dispositions constructives 1396

F20.3 Fabrication 1399

Annexe FA1 Conception des assemblages soudés (Annexe obligatoire) 1406

Suite page suivante

XI
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 3 Pages


(suite)

Annexe FA2 Qualification d’un mode opératoire de soudage (Annexe obligatoire) 1466

Annexe FA3 Soufflets pour compensateurs de dilatation (Annexe obligatoire) 1468

Annexe FA4 Qualification d’un mode opératoire de dudgeonnage (Annexe obligatoire) 1472

Annexe FA5 Modes opératoires de dudgeonnage qualifiés (Annexe non obligatoire) 1480

Annexe FA6 Recommandations pour l’utilisation des normes NF EN 287-1 : Juillet 2004 & 1508
NF EN ISO 15614-1 : Février 2005 (Annexe non obligatoire)

XII
CODAP 2005 Division 1

Suite page suivante

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 3 Pages


(suite)

Partie I CONTRÔLE ET INSPECTION 1600

I1 CONTRÔLES 1600

I1.1 Généralités 1600

I1.2 Contrôles sur coupons-témoins de production des assemblages soudés 1600

I1.3 Contrôles non destructifs des assemblages soudés 1605

I1.4 Contrôles non destructifs après dudgeonnage 1607

I1.5 Vérifications complémentaires 1663

I1.6 Essai de résistance 1663

I1.7 Marquage 1666

I1.8 Essais complémentaires 1666

I1.9 Vérification finale 1668

I1.10 Dossier à établir 1668

Annexe I1.A1 Contrôle visuel (Annexe obligatoire) 1672

Annexe I1.A2 Contrôle par ressuage (Annexe obligatoire) 1676

Annexe I1.A3 Contrôle par magnétoscopie (Annexe obligatoire) 1678

Annexe I1.A4 Contrôle par radiographie (Annexe obligatoire) 1680

Annexe I1.A5 Contrôle par ultrasons (Annexe obligatoire) 1700

Annexe I1.A6 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1702

Annexe I1.A7 Évaluation des états de surface (Annexe non obligatoire) 1714

Annexe I1.A8 Essai de résistance des échangeurs (Annexe obligatoire) 1716

Annexe I1.A9 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1724

Annexe I1.A10 Sans objet dans le cadre de la présente Division 1732

Annexe I1.A11 Contrôle d’étanchéité (Annexe non obligatoire) 1744

Annexe I1.A12 Étalonnage (Annexe non obligatoire) 1750

Suite page suivante

XIII
CODAP 2005 Division 1

Sommaire de la Division 1 de l’édition 2005 du CODAP® - Volume 3 Pages


(suite)

I2 INSPECTION 1752

I2.1 Généralités 1752

I2.2 Modalités de réalisation de la surveillance de la construction 1752

Partie IE INTERPRÉTATIONS ET EXEMPLES 1800

INT Interprétations 1800

EXE Exemples 1850

EXE1 Sans objet dans le cadre de la présente Edition 1850

EXE2 Exemples relatifs à la partie Matériaux 1851

EXE3 Exemples relatifs à la partie Conception et Calculs 1854

Partie R RÉGLEMENTATION 1900

XIV
CODAP 2005 Division 1

XV à XVII Pages inutilisées dans le cadre de la présente Division


CODAP 2005 Division 1

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS
G1 - OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION DE Les prescriptions de la présente Division ne couvrent
LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 pas l’exploitation des appareils et les dispositions
appropriées destinées à permettre les inspections
La Division 1 du CODAP 2005 définit les exigences
nécessaires à la sécurité des appareils et leur entretien
minimales requises pour :
durant leur exploitation. Ces dispositions doivent être
– le choix des matériaux, définies entre les parties concernées, en accord, le cas
échéant avec la réglementation applicable.
– les conditions d’approvisionnement et de
contrôle des produits mis en œuvre, La présente Division s’applique aux appareils pour
lesquels :
– le dimensionnement,
– un contrôle spécifique (voir GA1.4) des
– les opérations de fabrication, produits destinés à la réalisation des parties
– les contrôles à effectuer en cours et en fin de principales sous pression (voir GA1.2) n’est
fabrication et les modalités d’inspection, pas exigé par la réglementation applicable,
des appareils à pression non soumis à l’action de la – la température de service est limitée au
flamme afin d’assurer la sécurité de ces appareils dans domaine pour lequel une défaillance par
des conditions normales d’exploitation. rupture ou déformation excessive par fluage
n’est pas susceptible de se produire (voir §
Dans le cadre de la présente Division, un appareil à C1.2.2.2a Note 1),
pression est limité :
– le dimensionnement est uniquement réalisé par
– à l’enveloppe soumise à pression jusque et y formules.
compris aux brides de tubulures, aux raccords
filetés, taraudés ou soudés ou au bord à souder Les autres limitations du domaine d’application de la
de la première soudure de liaison avec les Division 1 du CODAP 2005 liées aux différentes
tuyauteries ou organes qui s’y raccordent, réglementations applicables sont définies dans les
annexes GA4 et suivantes. En particulier l’Annexe GA5
– aux éléments des supports, fixations et autres définit les modalités d’application de la Division 1 du
organes directement soudés aux parois CODAP 2005 dans le cadre de la réglementation
soumises à la pression. française et des autres pays ayant transposé en droit
Dans le cadre de la présente Division, les conditions national la Directive Européenne Equipements Sous
normales d’exploitation sont les conditions pour Pression 97/23/CE.
lesquelles l’appareil a été conçu et réalisé Toutefois, quelque soit la réglementation applicable,
conformément : la présente Division ne s’applique pas :
– aux indications du Donneur d’ordre (Appareils – aux appareils soumis à l’action directe de la
Spécifiques voir GA1.1.1) flamme,
ou, – aux appareils multicouches,
– aux données retenues par le Fabricant – aux appareils frettés,
(Appareils Catalogue voir GA1.1.2 ) s’il s’agit
d’appareils destinés à des Clients non connus à – aux silos,
priori et pour lesquels la conception – aux appareils des îlots nucléaires couverts par
fonctionnelle est effectuée par le Fabricant. les recueils de règles spécifiques relatives à ces
Les conditions normales d’exploitation supposent îlots,
également que l’appareil soit installé, entretenu et utilisé – aux réservoirs de stockage couverts par des
conformément à sa destination.
recueils de règles spécifiques relatives à ces
appareils.

1
CODAP 2005 Division 1 • Partie G - GÉNÉRALITÉS

G2 - STRUCTURE DE LA DIVISION 1 DU – Partie IE - Interprétations et exemples :


CODAP 2005 Modalités d’application particulières et
exemples d’application des règles de la
G2.1 - Structure de la présente Division
présente Division.
La Division 1 du CODAP 2005 comprend les 7 – Partie R - Réglementations : Textes
Parties suivantes : réglementaires auxquels la présente Division
– Partie G - Généralités : Cette Partie définit le fait référence.
domaine d’application et les modalités Cette présentation des règles est fondée sur des
d’application de la présente Division en considérations d’ordre rédactionnel. Toutefois, la
fonction de la réglementation applicable, les plupart de ces règles étant interdépendantes, l’utilisation
principes généraux sur lesquels sont basées les de la présente Division, ensemble cohérent de
règles et les conditions préalables à leur prescriptions, implique le respect de toutes les règles
application ainsi que la notion de catégorie de applicables à l’appareil considéré.
construction.
Chaque partie comprend, en outre, des Annexes qui,
– Partie M - Matériaux : Les prescriptions de selon le cas, peuvent avoir l’un des statuts suivants :
cette Partie permettent d’effectuer le choix des
– Annexe obligatoire : annexe dont l’ensemble
matériaux et le contrôle de la qualité des
des dispositions doivent être appliquées
produits mis en œuvre afin que :
lorsque la conformité aux exigences de la
• le matériau de base et les assemblages présente Division est requise pour l’appareil
soudés présentent, après fabrication et considéré.
dans les conditions d’emploi de l’appareil, – Annexe non-obligatoire : annexe dont
une capacité suffisante de déformation l’ensemble des dispositions lorsqu’elles sont
plastique, appliquées permettent d’assurer la conformité
• le matériau ne subisse pas de de l’appareil considéré aux exigences de la
modifications structurales non contrôlées présente Division. Toutefois, d’autres
influant sur ses propriétés, à la température dispositions répondant aux exigences
maximale d’exploitation de l’appareil, concernées peuvent être appliquées après
accord entre les parties concernées.
• le matériau ne présente pas de risque de – Annexe informative : annexe donnant
défaillance par rupture fragile à la seulement des informations destinées à aider et
température minimale d’exploitation de à guider la réflexion des parties concernées.
l’appareil.
G2.2 - Organes de protection contre les excès de
– Partie C - Conception et Calculs : Les pression
prescriptions de cette Partie permettent, après
Les organes de protection contre les excès de
inventaire détaillé des sollicitations
pression intérieure ou extérieure ne font pas l’objet de
mécaniques et thermiques auxquelles sera
prescriptions spécifiques mais dans le cadre de la
soumis l’appareil, d’en choisir les formes, d’en
présente Division ces équipements doivent respecter au
concevoir les assemblages et d’en déterminer
minimum les dispositions de la norme NF EN 764-7 :
les épaisseurs et dimensions afin de prévenir la
Juillet 2002
ruine suivant les différents modes possibles de
défaillance de l’appareil. Les exigences de cette norme ne peuvent pas être
réduites mais peuvent être complétées par des exigences
– Partie F - Fabrication : Les prescriptions de
spécifiques du Donneur d’Ordre ou du Client ou par des
cette partie concernent les dispositions relatives
prescriptions supplémentaires liées à la réglementation
aux opérations de découpage, formage,
applicable à l’appareil considéré.
assemblage, soudage, dudgeonnage,
traitements thermiques, etc. dont l’observation G2.3 - Documents de références
permet l’obtention des caractéristiques prévues
Les documents, normes ou spécifications auxquels la
pour le matériau de base et les assemblages
présente Division fait référence sont datés. Les révisions
dans les conditions d’emploi de l’appareil,
ultérieures de ces documents ne s’appliqueront à la
ainsi que le respect des dimensions prévues.
présente Division qu’après y avoir été incorporées par
– Partie I - Contrôles et Inspection : Cette révision.
Partie concernent les opérations à effectuer
La présente Division s’appuie sur les versions
pour vérifier que l’ensemble des prescriptions
linguistiques originales des documents référencés
de la présente Division sont bien été observées
(normes, spécifications …), la validité de la stricte
et donc que la qualité de l’appareil réalisé
équivalence des autres versions linguistiques restant de
assure la sécurité d’exploitation attendue.
la responsabilité de leur utilisateur.

2
CODAP 2005 Division 1 • Partie G - GÉNÉRALITÉS

G3 - PRINCIPES GENERAUX mécaniques ou conduisant à un transfert de


charges inacceptable ; Instabilité due au fluage,
G3.1 - Généralités
– Erosion, corrosion,
Les règles de la présente Division s’appliquent aussi
bien à un appareil dans son ensemble qu’à chacun des – Fissuration favorisée par l’environnement, par
éléments qui le constituent. exemple fissuration due à la corrosion sous
contrainte, fissuration due à l’hydrogène, etc.
Ces règles ont pour but de prévenir la défaillance de
l’appareil sous l’effet des sollicitations auxquelles il Les définitions détaillées de ces modes de
sera soumis en service. défaillance sont données en Annexe GA1.
La présente Division s’appliquant à des appareils de Les principaux modes de défaillance dus à des
toutes dimensions soumis à des sollicitations très sollicitations cycliques sont les suivants :
diverses, les règles de la présente Division ont
– Déformation plastique progressive,
nécessairement une portée très générale et leur seule
observation peut, dans certains cas, ne pas être – Fatigue sous déformations élastiques (fatigue à
suffisante ; les dispositions complémentaires nécessaires nombre de cycles moyen et élevé) ou sous
doivent alors être mises en œuvre en accord avec les déformations élasto-plastiques (plasticité
parties concernées. alternée, fatigue à nombre de cycles faible),
G3.2 - Modes de défaillance – Fatigue favorisée par l’environnement.
La défaillance d’un équipement sous pression peut Les définitions détaillées de ces modes de
se produire de diverses façons, qui peuvent être classées défaillance sont données en Annexe GA1.
de la manière suivante :
Pour les besoins notamment du calcul, la présente
– défaillance à court terme, Division fait aussi appelle à une classification des
modes de défaillance en modes de type primaire ou de
– défaillance à long terme,
type secondaire.
– défaillance due à des sollicitations cycliques,
Les modes de défaillance de type primaire sont les
– défaillance due à une combinaison des cas modes pour lesquels la défaillance résulte de
précédents. l’application ou du maintien d’une sollicitation
d’intensité donnée :
Les principaux modes de défaillance à court terme
(c’est-à-dire les modes de défaillance résultant de – Rupture fragile.
l’application de chargements non cycliques qui
– Déformation excessive et instabilité plastique
conduisent à la défaillance immédiate) sont les
(Eclatement).
suivants :
– Instabilité élastique ou élasto-plastique.
– Rupture fragile,
(Flambage).
– Déformation excessive et instabilité plastique
– Fluage : Rupture par fluage ; déformations
(Eclatement),
excessives au niveau des assemblages
– Rupture ductile (fissuration ou déchirure mécaniques ou conduisant à un transfert de
ductile due à des déformations locales charges inacceptable ; instabilité due au fluage.
excessives),
Les modes de défaillance de type secondaire sont les
– Fuite au niveau des joints du fait de modes pour lesquels la défaillance résulte de la variation
déformations excessives, répétée des sollicitations :
– Instabilité élastique ou élasto-plastique. – Déformation plastique progressive.
(Flambage).
– Fatigue sous déformations élastiques (fatigue à
Les définitions détaillées de ces modes de nombre de cycles moyen et élevé) ou sous
défaillance sont données en Annexe GA1. déformations élasto-plastiques (plasticité
alternée, fatigue à nombre de cycles faible).
Les principaux modes de défaillance à long terme
(c’est-à-dire les modes de défaillance résultant de Les modes de défaillance couverts par la présente
l’application de chargements non cycliques qui Division sont définis et analysés en Annexe GA3 et en
conduisent à une défaillance différée) sont les suivants : C1.
– Fluage : Rupture par fluage ; déformations
excessives au niveau des assemblages

3
CODAP 2005 Division 1 • Partie G - GÉNÉRALITÉS

G3.3 - Conditions préalables à l’application de la Pour les Appareils Spécifiques, le Donneur d’ordre,
présente Division sous sa responsabilité, doit donc communiquer au
Fabricant toutes les informations nécessaires à la
G3.3.1 - Choix des matériaux
connaissance de ces sollicitations. Pour les Appareils
Les matériaux doivent être choisis pour résister aux Catalogue, il est de la responsabilité du Fabricant de
diverses formes de corrosion, à la fragilisation, à définir les sollicitations prises en compte et d’en
l’érosion ou à l’usure dues à la nature des fluides avec informer le Client (voir aussi I1.9.4).
lesquels ils seront en contact dans les conditions de
service de l’appareil et pendant la durée de vie prévue.
Pour les Appareils Catalogue, il appartient au G4 - CATEGORIES DE CONSTRUCTION
Fabricant de fixer les conditions de service et donc de G4.1 - Généralités
déterminer les contraintes que peuvent subir les
appareils durant leur vie. Il fixe les limites La notion de catégorie de construction permet
d’exploitation et doit en informer le destinataire de d’assurer une adéquation optimale entre la qualité de
l’appareil (voir I1.9.4). construction d’un appareil et ses futures conditions
d’exploitation.
Pour les Appareils Spécifiques, ce choix ne peut, le
La présente Division distingue 4 catégories de
plus souvent, être fait par l’application de règles simples
construction désignées A, B1, B2 et C.
en raison du grand nombre de paramètres à prendre en
compte, dont certains sont de la seule compétence du A chaque catégorie de construction est associée un
Donneur d’ordre. En ce qui concerne par exemple les certain niveau de sévérité de l’ensemble des
risques de corrosion, ils peuvent survenir à la suite des : prescriptions de la présente Division applicables à un
appareil donné ; ce niveau décroît d’une catégorie à la
– variations de concentration, de température et
suivante dans l’ordre : A, B1, B2, C.
de potentiel d’oxydo-réduction du fluide, ainsi
que les modifications possibles de sa Ce niveau de sévérité concerne notamment :
composition, la présence d’impuretés, ...,
– la limitation d’emploi de certains matériaux,
– l’existence de zones de stagnation ou de
– les modalités d’approvisionnement et de
turbulence,
contrôle des produits,
– conditions d’exploitation de l’appareil,
– les valeurs de la contrainte nominale de calcul
fréquence des cycles marche/arrêt, ...,
f et du coefficient de soudure z pour une
– l’état de surface des parois de l’appareil, situation normale de service,
(écrouissage local, existence de contraintes
– la conception des formes et des assemblages
résiduelles...).
soudés,
Lorsque le choix des matériaux est de la seule
– les opérations de fabrication,
compétence du Donneur d’ordre, le Fabricant doit
vérifier que le choix est compatible avec les exigences – les contrôles à effectuer en cours et en fin de
de la présente Division. fabrication,
G3.3.2 - Définitions des sollicitations – les modalités d’Inspection.
L’application des prescriptions de la présente Si un appareil est constitué de plusieurs enceintes,
Division ne peut assurer la sécurité d’un appareil que si chacune peut relever de catégories de construction
les sollicitations auxquelles il sera soumis durant son différentes ; les éléments communs à deux enceintes
utilisation soient connues. relèvent alors de la catégorie de construction la plus
contraignante des deux.
Cette connaissance préalable des sollicitations doit
porter sur : G4.2 - Sélection de la catégorie de construction
– leur nature, La sélection de la catégorie de construction d’un
appareil est fonction d’une part des facteurs potentiels
– leur intensité,
de défaillance de cet appareil et d’autre part des
– leur caractère, statique ou variable dans le conséquences d’une défaillance éventuelle de cet
temps, appareil.
– les circonstances dans lesquelles elles En fonction des différentes réglementations
s’exercent (conditions normales de service, auxquelles un appareil est susceptible de devoir
conditions exceptionnelles de service, essais de répondre, les Annexes GA4 et suivantes proposent
résistance), différentes méthodologies ou procédures permettant de
sélectionner une catégorie de construction.

4
CODAP 2005 Division 1 • Partie G - GÉNÉRALITÉS

Lorsque ces méthodologies ou ces procédures Dans le cas d’Appareils Catalogue conçus pour des
s’appuient sur différentes listes de critères regroupant conditions d’exploitation précises mais destinés à des
les facteurs potentiels de défaillance auxquels l’appareil Clients non connus, l’application de ces méthodologies
à pression peut être soumis durant sa vie et les ou de ces procédure est de la responsabilité du Fabricant
conséquences d’une défaillance éventuelle, ces listes de qui devra spécifier, dans le document définissant ces
critères ne sont pas limitatives et peut être complétées appareils, la catégorie de construction retenue et les
par des analyses plus détaillées. données utilisées à cet effet.
Dans le cas d’Appareils Spécifiques, l’application de Le Donneur d’ordre ou le Fabricant peut toujours
ces méthodologies ou de ces procédures est de la retenir une catégorie de construction supérieure à celle
responsabilité du Donneur d’ordre qui devra préciser la déterminée par application des méthodologies ou des
catégorie de construction retenue lors de l’appel procédures définies ci-dessus.
d’offres.

5
CODAP 2005 Division 1

6
CODAP 2005 Division 1

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA1
DEFINITIONS
(Annexe obligatoire)

GA1.1 - DEFINITIONS DES APPAREILS GA1.1.2 - Appareils Catalogue


GA1.1.1 - Appareils Spécifiques Appareils destinés à des Clients non connus à priori
et pour lesquels la conception fonctionnelle est
Appareils dont la conception fonctionnelle est
effectuée par le Fabricant.
effectuée par le client (Donneur d’ordre). Ce dernier,
dans la plupart des cas, définit aussi la conception Ces appareils peuvent être construits à l’unité ou en
générale de l’appareil. série.
Ces appareils sont en général construits à l’unité
mais peuvent être aussi construits en série.
GA1.2 - DEFINITIONS DES COMPOSANTS
D’UN APPAREIL
Les schéma ci-après définissent la terminologie
utilisée au titre de la présente Division pour les
différentes parties composant un appareil à pression.

Tubulure :
Bride de tubulure : Composant d’un équipement sous pression
Composant d’un équipement sous pression DN > 100 Partie principale sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression DN ≤ 100 Partie sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression

Virole sous pression : Renforcement :


Composant d’un équipement sous pression Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression Partie sous pression

Fond :
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression
Raidisseur :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression

Manchon fileté ou non :


Composant d’un équipement sous pression
Partie sous pression Tôle de renforcement et support :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression

Boulonnerie :
Pièces d’assemblage
Parties non soumises à la pression

Figure GA1.2-1

7
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Tampon de trou d’homme :


Boulonnerie : Composant d’un équipement sous pression
Pièces d’assemblage Partie principale sous pression
Parties principales sous pression

Trou d’homme :
Bride de trou d’homme :
Composant d’un équipement sous pression
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression
Partie principale sous pression

Figure GA1.2-2

Plaque tubulaire : Bride de tubulure :


Composant d’un équipement sous pression Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression DN > 100 Partie principale sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression
Bride de calandre :
Composant d’un équipement sous pression Tubulure :
Partie principale sous pression Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
Bride de tubulure : DN > 100 Partie sous pression
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression Tige entretoise :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression
Tubulure :
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression Cloison :
DN ≤ 100 Partie sous pression Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumises à la pression

Cloison de boîte :
Composant
d’un équipement sous pression
Parties non soumises à la pression

Tubes du faisceau :
Fond plat : Composants d’un équipement sous pression
Composant Parties principales sous pression
d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression Boulonnerie :
Pièces d’assemblage Bride de calandre :
Parties principales sous pression Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Figure GA1.2-3

8
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Tourillon de levage :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à pression

Renforcement :
Composant d’un équipement sous pression
Partie sous pression

Bride de tubulure :
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression

Tubulure :
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN > 100 Partie sous pression

Virole sous pression :


Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Raidisseur (intérieur ou extérieur) :


Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression

Support de plateau :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression

Plateau :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression

Fond intermédiaire :
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Tampon de trou d’homme :


Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Bride de trou d’homme :


Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Boulonnerie :
Pièces d’assemblage
Parties principales sous pression

Tubulure de trou d’homme :


Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Fond :
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Jupe (ou pieds supports) :


Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression Figure GA1.2-4

9
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA1 - DÉFINITIONS

GA1.3 - MODES DE DEFAILLANCE ruine, sont permises par les règles de conception
couvrant les modes de défaillance par déformation
GA1.3.1 - Rupture fragile
excessive et instabilité plastique, sous réserve que le
La prévention de ce mode de défaillance sous des matériau de base et les zones soudées aient une
sollicitations de nature essentiellement statique doit capacité de déformation plastique suffisante.
faire l’objet d’exigences spécifiques. Il convient
Cette exigence est couverte lorsque les règles
notamment que les caractéristiques minimales requises
relatives à la ductilité du matériau de base
relatives à la ténacité des matériaux soient spécifiées.
(allongement à rupture), à la réalisation des joints
GA1.3.2 - Déformation excessive et instabilité soudés et aux essais destructifs des joints soudés sont
plastique (Eclatement) respectées.
Ces deux modes de défaillance concernent tous les GA1.3.4 - Fuite aux joints
appareils à pression, quelles que soient les sollicitations
En général, les règles ne visent pas à couvrir la
appliquées. La prévention de ces modes de défaillance,
défaillance provenant de fuites aux joints des brides.
qui doivent être pris en compte pour toutes les
Cependant, certaines exigences fonctionnelles, comme
situations de l’appareil, est l’objet principal des règles
par exemple l’étanchéité, les limites de déformations,
de calcul de la présente Division.
l’assise des joints, etc., peuvent faire l’objet de règles
La notion de déformation plastique excessive de calcul spécifiques ou de dispositions constructives
s’applique aux dimensions d’ensemble de l’appareil particulières (par exemple l’étanchéité d’un
(diamètres, longueurs, angles, …). La définition du raccordement par brides boulonnées).
seuil de chargement qui lui correspond se réfère à l’état
GA1.3.5 - Instabilité élastique et élasto-plastique
limite plastique obtenu avec un matériau élastique
(Flambage)
parfaitement plastique. Dans cet état, des sections ou
des régions entières de l’appareil sont totalement Ce mode de défaillance résulte généralement de
plastifiées, et aucun accroissement de chargement au- contraintes de compression provoquant une instabilité
delà de ce seuil n’est possible pour ce matériau fictif. élastique ou élasto-plastique ; il est à la base de
certaines règles spécifiques de la présente Division,
La grandeur mécanique représentative de la
telles que les règles de conception des enveloppes sous
résistance du matériau à la déformation excessive est sa
pression extérieure.
limite d’élasticité.
Ce mode de défaillance est à prendre en compte
L’instabilité plastique se manifeste sous
pour toutes les conditions de chargement d’un récipient
chargement croissant lorsque, après développement
soumis à des contraintes de compression.
d’une plastification importante, le renforcement du
matériau réel par écrouissage n’est plus suffisant pour Afin de prévenir cette défaillance, on doit vérifier
compenser la réduction de section qu’engendre la que les sollicitations appliquées n’excèdent pas les
déformation plastique. Elle conduit à la rupture par sollicitations de même nature, affectées d’un
striction. coefficient de sécurité, qui entraîneraient la ruine.
La grandeur mécanique représentative de la La méthode utilisée doit prendre en compte les
résistance du matériau à l’instabilité plastique est sa imperfections géométriques éventuelles, dans les
résistance à la traction. limites des valeurs permises par la présente Division.
La prévention des deux modes de défaillance est GA1.3.6 - Rupture par fluage et déformation
assurée au moyen des mêmes règles de excessive par fluage
dimensionnement, par le biais de la notion de
Ces modes de défaillance affectent les appareils
contrainte nominale, qui introduit, explicitement ou
dont la température de conception est suffisamment
implicitement, une marge de sécurité suffisante par
élevée pour que se manifeste un écoulement progressif
rapport à la limite d’élasticité et par rapport à la
du matériau sous sollicitations constantes.
résistance à la traction.
Il convient de ne prendre en compte ces modes de
GA1.3.3 - Rupture ductile
défaillance que dans les conditions de service. La
La rupture ductile est due à une plastification contrainte de conception admissible est habituellement
excessive locale ou à une propagation instable des basée sur la contrainte de rupture par fluage pour une
fissures. durée d’exploitation donné affectée d’un coefficient de
sécurité et/ou sur la contrainte nécessaire pour atteindre
Des déformations plastiques locales restant
une déformation de 1% par fluage pour une durée
suffisamment confinées pour exclure tout risque de
d’exploitation donnée.

10
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA1 - DÉFINITIONS

GA1.3.7 - Déformation plastique progressive GA1.5 - CONTROLE NON SPECIFIQUE


La défaillance par déformation plastique « Contrôle réalisé par le Producteur
progressive peut se manifester dans les récipients conformément à ses propres procédures pour évaluer
soumis à des combinaisons de sollicitations, dont si les produits définis par la même spécification de
certaines restent sensiblement uniformes, alors que produit et élaborés suivant le même procédé de
d’autres présentent des variations répétées importantes. fabrication satisfont aux prescriptions de la commande
ou non »
Elle se traduit par une croissance cumulative de la
déformation sous l’action de ces variations répétées. Les produits contrôlés ne sont pas nécessairement
les produits effectivement livrés » (NF EN 10204 :
Dans le cas où un risque de défaillance par
Janvier 2005) »
instabilité existe, la déformation plastique progressive
a un effet aggravant sur ce risque.
Il convient de ne prendre en compte ce mode de GA1.6 - PARTIES CONCERNEES
défaillance que pour les conditions normales de service
GA1.6.1 - Fabricant
En pratique, les conditions de service conduisant à
Le Fabricant est la personne physique ou morale
la déformation plastique progressive sont rares. Le cas
qui assume la responsabilité de la conception, de la
le plus connu est celui du rochet thermique, qui peut
construction et la mise sur le marché d’un appareil,
concerner les appareils subissant de fortes variations
conformément :
périodiques de la température du fluide contenu, la
pression demeurant constante ou variant peu. – aux spécifications fournies par le Donneur
d’ordre le cas échéant,
Le critère (« Règle des 3 f ») visant à assurer
l’adaptation plastique globale des zones de – aux obligations de la réglementation
discontinuité majeure, vise aussi à couvrir le risque de applicable,
défaillance par déformation progressive.
– aux prescriptions de la présente Division
Le respect de ce critère est suffisant mais non applicables à l’appareil concerné.
nécessaire. Un Fabricant à toujours la possibilité de
Le Fabricant peut confier tout ou partie des
justifier par d’autres moyens l’absence de défaillance
par déformation progressive. opérations ou des travaux à des sous-traitants. Sauf
accord particulier, le Fabricant conserve la
GA1.3.8 - Fissuration par fatigue responsabilité des opérations ou travaux sous-traités.
La défaillance par fissuration par fatigue concerne GA1.6.2 - Client - Donneur d’ordre
les récipients soumis à des charges variables. Elle peut
se produire pour un nombre de cycles assez faible, dans Le Client est la personne physique ou morale qui
achète un Appareil Catalogue au Fabricant pour son
les zones où se produit une déformation plastique à
chaque cycle (plasticité alternée). Elle peut également propre compte ou pour le compte d’un tiers.
se produire pour un très grand nombre de cycles dans Le Client doit préciser les conditions d’installation
le domaine élastique, même lorsque l’amplitude de et d’exploitation de l’appareil à pression. Le Fabricant
contrainte est petite, par exemple en cas de vibrations, est alors responsable de la conception complète de
dans les zones de concentration de contrainte. l’appareil ainsi que de son intégration dans le site
d’installation.
La fissuration par fatigue ne doit habituellement
être prise en compte que pour les conditions normales Le Donneur d’ordre est la personne physique ou
de service. morale qui commande un Appareil Spécifique au
Fabricant pour son propre compte ou pour le compte
Une attention particulière est nécessaire lorsque la
fatigue intervient dans des conditions de fluage, ces d’un tiers.
conditions pouvant réduire de façon significative le Le Donneur d’ordre doit indiquer sous sa
nombre de cycles admissibles responsabilité les données nécessaires à la construction
de l’appareil, notamment la catégorie de construction
GA1.4 - CONTROLE SPECIFIQUE
choisie et, le cas échéant, les exigences particulières
« Contrôle réalisé, avant livraison, conformément à supplémentaires à celles de la présente Division (voir
la spécification de produit sur les produits à livrer ou Annexe GA2).
sur des unités de contrôle dont les produits font
Le Donneur d’ordre doit indiquer au Fabricant, le
partie, de manière à vérifier si ces produits sont
cas échéant, le Service ou Organisme d’Inspection
conformes aux prescriptions de la commande »
chargé de l’Inspection éventuelle.
(NF EN 10204 : Janvier 2005) »

11
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA1 - DÉFINITIONS

GA1.6.3 - Producteur de matériau – soit un organisme spécialisé choisi par le


Donneur d’ordre,
Le Producteur de matériau est la personne physique
ou morale qui élabore les produits utilisés pour la – soit, lorsqu'un Système qualité certifié du
fabrication d’un appareil. Fabricant est mis en œuvre et après accord
entre les parties concernées, un service du
Au sens de la présente Division, doit être considéré
Fabricant, chargé de procéder sous la
comme Producteur, celui sous la responsabilité duquel
responsabilité de celui-ci à tout ou partie des
ont eu lieu les dernières opérations de mise en forme
opérations de surveillance de la construction.
pouvant avoir une influence sensible sur les
caractéristiques finales du produit, lorsque celui-ci est Les modalités des interventions de l'Organisme
en mesure de garantir l’ensemble des caractéristiques d'Inspection doivent être précisées par le Donneur
telles que décrites dans la norme ou la spécification d’ordre à la commande.
technique du produit livré au Fabricant.
Dans le cas d’Appareils Catalogue, l’Organisme
GA1.6.4 - Transformateur d’Inspection est choisi par le Fabricant qui lui précise
l’étendue et les modalités de ses interventions.
Au sens de la présente Division, est considéré
comme Transformateur, celui qui, sans être Producteur, L'agent chargé des opérations de surveillance de la
effectue les dernières opérations affectant la forme, construction est désigné dans la présente Division sous
l’aspect ou les propriétés des produits (réalisation des le nom d'Inspecteur.
fonds par exemple) (voir aussi NF EN 10021 :
Décembre 1993).
GA1.7 - TRAITEMENTS THERMIQUES
Outre les documents de contrôle éventuellement
(NF EN 10052 : JANVIER 1994)
liés à son intervention, le Transformateur doit
transmettre le ou les documents de contrôle établis par GA1.7.1 - Recuit et traitement de normalisation
le ou les intervenants précédents.
GA1.7.1.1 - Recuit (A)
GA1.6.5 - Revendeur
Traitement thermique comportant une
Le Revendeur est la personne physique ou morale austénitisation (> Ac3 suivie d´un refroidissement lent
qui, sans être Producteur ou Transformateur, fournit afin d’obtenir une transformation de l´austénite en
des produits entrant dans la construction de l’appareil ferrite-perlite ou en cémentite-perlite complète.
(v
GA1.7.1.2 – Traitement de normalisation
GA1.6.6 - Service ou organisme de contrôle
Traitement thermique comportant une
Service ou Organisme, indépendant des services de austénitisation suivie d´un refroidissement à l´air
production du Fabricant, chargé d'effectuer les calme.
opérations de contrôle exigées par la présente Division
et les Données Techniques de Construction du GA1.7.2 - Hypertrempe (AT)
Donneur d’ordre. Ses fonctions sont assurées : Traitement thermique appliqué aux aciers
austénitiques. Ce traitement comporte un chauffage à
– soit par le propre service de contrôle du
Fabricant, haute température suivi d´un refroidissement
suffisamment rapide pour conserver une structure
– soit par un organisme spécialisé choisi par le austénitique homogène après retour à la température
Fabricant. ambiante.
L'Agent chargé de ces opérations est désigné dans GA1.7.3 - Traitement thermomécanique (M)
la présente Division sous le nom de Contrôleur.
Procédé de formage dans lequel la déformation
GA1.6.7 - Service ou organisme d’inspection finale est effectuée dans une certaine gamme de
températures conduisant à un état du matériau
Service ou Organisme chargé d'effectuer les
présentant certaines caractéristiques qui ne peuvent être
opérations contractuelles de surveillance de la
obtenues ou conservées par un traitement thermique
construction.
seul.
Pour les Appareils Spécifiques, l'Organisme
GA1.7.4 - Recuit isotherme (I)
d'Inspection, désigné par le Donneur d’ordre, peut être,
en particulier : Recuit comportant une austénitisation suivie d´un
refroidissement interrompu par un maintien à une
– soit le propre service inspection du Donneur
température à laquelle la transformation de l´austénite
d’ordre,
en ferrite-perlite ou en cémentite-perlite est complète.

12
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA1 - DÉFINITIONS

GA1.7.5 - Trempe (Q) GA1.7.7 - Traitement de recristallisation (RA)


Opération qui consiste à refroidir un produit ferreux Traitement thermique ayant pour objet de
plus rapidement qu´à l´air calme. provoquer, sans changement de phase, le
développement, par germination et croissance, de
Il est recommandé d´utiliser une formulation
nouveaux grains dans un métal de base écroui.
précisant les conditions de refroidissement, par
exemple : trempe à l´air soufflé, trempe à l´eau, trempe GA1.7.8 - Recuit d’homogénéisation et traitement
étagée, etc. de mise en solution
Lorsque la trempe d´un produit ferreux ayant subi GA1.7.8.1 - Recuit d’homogénéisation (S)
un chauffage s´effectue par un transfert thermique vers
Recuit à haute température, d´une durée suffisante,
les parties non chauffées, celle-ci est appelée auto-
destiné à réduire plus ou moins par diffusion les
trempe.
hétérogénéités de composition chimique dues au
Note 1 : En français, le terme «trempe» est improprement utilisé pour phénomène de ségrégation.
désigner le traitement de durcissement par trempe.
Note 2 : En français, l´expression «trempe à l´air» est improprement
GA1.7.8.2 - Traitement d emise en solution
utilisée pour désigner le refroidissement à l´air. Traitement thermique ayant pour but la mise et le
GA1.7.6 - Revenu (T) maintien en solution des constituants préalablement
précipités.
Traitement thermique auquel est soumis un produit
ferreux ayant déjà subi en général un durcissement par GA1.7.9 - Durcissement par précipitation et
trempe ou un autre traitement thermique pour amener traitement de durcissement par précipitation
ses propriétés au niveau souhaité. GA1.7.9.1 - Durcissement par précipitation (P)
Il comporte un ou plusieurs chauffages à des Durcissement d´un produit ferreux, obtenu par
températures déterminées (< Ac1) avec maintien à ces précipitation d´un ou plusieurs composés dans une
températures, suivis de refroidissements appropriés. solution solide sursaturée.
Le revenu engendre généralement une baisse de GA1.7.9.2 - Traitement de durcissement par
dureté et dans certains cas une augmentation de celle- précipitation
ci.
Traitement thermique comprenant un traitement de
mise en solution suivi d´un traitement de
désursaturation.

13
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

14
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA2
DONNEES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION
(Annexe obligatoire)

GA2.1 - OBJET – le contenu du dossier d’appareil,


L’objet de la présente Annexe est de définir la – la langue applicable aux documents destinés à
nature des informations nécessaires à la construction de l’utilisateur.
l’appareil qui constituent les Données Techniques de
Construction. La liste ci-après n’est pas limitative et ne
correspond qu’au minimum indispensable. GA2.3 - DONNÉES RELATIVES À LA
GÉOMÉTRIE ET À LA CONCEPTION
Ces Données Techniques de Construction
constituent l’un des documents contractuels entre le Les Données Techniques de Construction doivent
Client ou le Donneur d’ordre et le Fabricant et ne être accompagnées d’un plan schématique définissant :
peuvent être modifiées sans l’accord des deux parties.
– les formes générales et les dimensions
Le Fabricant est seul responsable de la mise sur le principales de l’appareil,
marché d’un appareil à pression. En conséquence :
– les dimensions et la position de tubulures et
– dans le cas d’un Appareil Spécifique, il des orifices d’accès et de visite, notamment
appartient au Fabricant de s’assurer qu’il est permettant la surveillance et l’inspection en
en possession de la totalité des données service,
nécessaires à la construction de l’appareil
– les dimensions et la position des purges et
commandé. La fourniture de ces données est
ventilations, si nécessaire,
de la responsabilité du Donneur d’ordre,
– la dimension et la position des organes de
– dans le cas d’Appareils Catalogue, il
sécurité contre les effets de surpression y
appartient au Fabricant de fixer les données
compris ceux provenant d’un risque de feu
nécessaires à la construction de l’appareil. et
extérieur,
de s’assurer qu’il dispose des données
nécessaires concernant les conditions – les dimensions et types des pièces de couplage
d’installation et d’exploitation permettant adaptées aux produits véhiculés pour les
l’intégration de l’appareil dans le site remplissages et vidanges, si nécessaire,
concerné
– le nombre, la forme, les dimensions des
équipements internes et externes de l’appareil.
GA2.2 - DONNÉES GÉNÉRALES
Pour des Appareils Spécifiques, le Donneur d’ordre GA2.4 - DONNÉES RELATIVES AUX
doit indiquer dans les documents contractuels : MATÉRIAUX
– le repère ou la désignation de l’appareil, Lorsque le choix des matériaux est effectué par le
Donneur d’ordre, les Données Techniques de
– la réglementation applicable et les cahiers des
Construction doivent préciser la nature et la nuance des
charges supplémentaires à prendre en compte,
matériaux choisies pour couvrir, dans les conditions
– la catégorie de construction choisie, d’utilisation prévues, les risques de corrosion,
d’érosion ou d’abrasion et, plus généralement, de
– les limites de fournitures,
détérioration du matériau par les fluides en contact
– les organes de sécurité nécessaires, avec la paroi ainsi que les risques de pollution, par le
matériau, des fluides contenus.

15
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA2 – DONNÉES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION

Dans ce cas, le Donneur d’ordre doit également b) Pour des situations d’essais de résistance, les
préciser : Données Techniques de Construction doivent décrire
les conditions des essais de résistance qui seront
– la valeur de la surépaisseur de corrosion,
effectués en atelier ou sur le site après installation de
– le type de protection adopté contre la l’appareil, et en particulier :
corrosion ou l’abrasion et son mode de
– la position de l’appareil,
fixation adapté,
– la nature du fluide utilisé,
– la température minimale d’évaluation telle
qu’elle est définie par l’Annexe MA2, – les autres sollicitations susceptibles de
s’exercer sur l’appareil durant ces essais.
– les types de réparations acceptées sur les
matériaux de base. c) Pour les conditions de transport, de manutention
et de montage ainsi que les conditions d’entretien et de
maintenance (lavage, nettoyage …), situations qui
GA2.5 - DONNÉES RELATIVES AU CALCUL relèvent des situations exceptionnelles de service (voir
C1), les Données Techniques de Construction doivent
Les Données Techniques de Construction doivent
donner au Fabricant les informations lui permettant
préciser notamment : d’évaluer les sollicitations auxquelles sera soumis
– la durée de vie prévue pour l’appareil, l’appareil.
– l’identification des diverses situations
auxquelles l’appareil sera susceptible d’être
GA2.6 - DONNÉES RELATIVES A LA
soumis ; à ce titre, les données relatives à la
FABRICATION
variabilité des sollicitations doivent être
précisées (voir C1), Les Données Techniques de Construction doivent
préciser notamment :
– la définition des sollicitations à prendre en
compte, dans chacune des situations exercées, – les tolérances particulières,
pour l’application des règles de calcul de la
– les traitements thermiques imposés par les
présente Division (voir C1). Les indications
conditions d’utilisation de l’appareil, autres
qui suivent précisent la nature des données
que ceux prévus par la présente Division,
correspondantes, pour les différents types de
situation, – les traitements de surface,
a) Pour chacune des situations normales de service – les caractéristiques de finition (état de
d’une part, et exceptionnelles de service, d’autre part, surface),
les Données Techniques de Construction doivent
– les revêtements de protection des surfaces,
préciser :
– les données particulières relatives à
– le couple température/pression (voir C1),
l’exécution des essais de résistance,
– la nature du fluide contenu, son état et sa
– les essais particuliers autres que les essais de
stabilité. Dans le cas d’une phase liquide, sa
résistance.
masse volumique et la hauteur de remplissage
doivent être précisées,
– les données relatives aux actions du vent et GA2.7 - DONNÉES RELATIVES A L’INSPEC-
des séismes (voir C1), TION
– les données relatives aux autres sollicitations Les Données Techniques de Construction doivent
s’exerçant sur l’appareil, notamment celles qui préciser les conditions dans lesquelles la surveillance
concernent les forces et moments extérieurs et de la construction devra être assurée :
celles qui permettent d’évaluer les contraintes
thermiques (voir C1), – organisme d’Inspection choisi,
– étendue et modalités des interventions de cet
Organisme conformément.

16
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA2 – DONNÉES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION

GA2.8 - DONNÉES RELATIVES A LA GA2.9 - EXIGENCES SUPPLÉMENTAIRES


LIVRAISON
Les Données Techniques de Construction doivent
Les Données Techniques de Construction doivent clairement indiquer l’ensemble des exigences
préciser les conditions dans lesquelles la livraison doit supplémentaires à celles de la présente Division.
être effectuée :
– mode de transport et de manutention,
– contraintes de transport (gabarit, orientation,
...),
– protection de l’appareil,
– conditions et contraintes de mise en place.

17
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

18
CODAP 2005 Division 1

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA3
CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA
NORME ISO 16528 ET LES EXIGENCES DE LA
DIVISION 1 DU CODAP 2005
(Annexe informative)

19
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528
ET LES EXIGENCES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Exigences techniques suivant ISO / DIS 16528-1

Clauses de Clauses
Description de la présente Description Commentaires
ISO 16528-1 Division

M1.2 – Choix des


Partie M matériaux
Section M1 Matériaux Ferreux
7.2.1 Matériaux - Généralités M1.3 - Matériaux admis
&
Section M11 Matériaux Non-Ferreux dans le cadre de la
présente Division
Partie M
Section M1 Matériaux Ferreux
& Les nuances permises
Section M11 Matériaux Non-Ferreux sont utilisables
directement (Normes
Références aux nuances
EN par ex.) ou avec
7.2.2 Matériaux - Spécifications des Normes EN, NF,
Annexe MA1 Vieillissement des aciers des amendements
DIN, ASTM ….
non inoxydables et non austénitiques spécifiés dans la
Annexe MA2 Prévention du risque de présente Division
rupture fragile (ASTM par ex.)
MA6 Fiches Produits
En fonction de la
réglementation
Certificats conformes aux applicable d’autres
Partie M exigences de la norme documents de
7.2.3 Matériaux - Certificats NF EN 10204
Sections M1 à M6 et M11 à M12 référence sont
acceptables sous
réserve d’accord des
parties concernées.

20
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528
ET LES EXIGENCES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Exigences techniques suivant ISO / DIS 16528-1 (suite)

Clauses de Clauses
Description de la présente Description Commentaires
ISO 16528-1 Division

Conception – Chargements
Partie C
7.3.1 et autres dispositions relatives
Section C1
à la conception
Conception
expérimentale
(Partielle)
Partie C
7.3.2 Méthodes de conception Sections C1 à C9 et Section C11 Partie I § I1.8.3
Conception par formules Essai relatif à la
détermination de la
pression maximale
admissible
Marges de conception
7.3.3
(Coefficients de sécurité…) Fonction de la réglementation
Données nécessaires à la applicable
7.3.4 conception Annexes GA4, GA5, GA6
(Coefficients de joint soudés)
Dispositions constructives
7.3.5 permettant la réalisation les Conception générale de l’appareil :
contrôles hors du domaine d’application de la
présente Division
7.3.6 Purge et ventilation
Partie C
7.3.7 Corrosion & erosion
Section C1
Protection contre les excès En fonction de la
7.3.8.1
de pression – Généralités réglementation
applicable d’autres
Protection contre les excès Partie G
7.3.8.2 Référence à la norme documents de
de pression – Types de dispositifs &
NF EN 264-7 référence sont
Annexes GA4 et suivantes
Protection contre les excès acceptables sous
7.3.8.3 de pression – Accessoires de réserve d’accord des
sécurité parties concernées.

21
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528
ET LES EXIGENCES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Exigences techniques suivant ISO / DIS 16528-1 (suite)

Clauses de Clauses
Description de la présente Description Commentaires
ISO 16528-1 Division

7.4.1 Fabrication - Méthodes Partie F


Section F1 Matériaux Ferreux
Fabrication - Identification &
7.4.2
des matériaux Section F11 Matériaux Non-Ferreux
Fabrication - Préparations des
7.4.3
composants
Partie F
Section F1 Matériaux Ferreux
&
7.4.4 Fabrication - Soudage Section F11 Matériaux Non-Ferreux

Sections F2 à F6 et F12 à F13


Fabrication - Qualification des Partie F
7.4.5
modes opératoires de soudage Annexe FA2
Fabrication - Qualification Partie F
7.4.6
des soudeurs Section F1 Matériaux Ferreux
Fabrication - Identification &
7.4.7 Section F11 Matériaux Non-Ferreux
des soudeurs
Partie F
Section F1 Matériaux Ferreux
Fabrication - Traitements &
7.4.8 Section F11 Matériaux Non-Ferreux
thermiques

Sections F2 à F6 et F12 à F13


Partie F
Section F1 Matériaux Ferreux
7.4.9 Fabrication - Tolérances
&
Section F11 Matériaux Non-Ferreux

22
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528
ET LES EXIGENCES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Exigences techniques suivant ISO / DIS 16528-1 (suite)

Clauses de Clauses
Description de la présente Description Commentaires
ISO 16528-1 Division

Partie I
Contrôle et inspection Section I1 Contrôle § I1.1
7.5.1
Généralités
Section I2 Inspection § I2.1

Contrôle et inspection Partie I


7.5.2
Méthodes Annexes I1.A1 à I1.A11

Fonction de la réglementation
Contrôle et inspection
7.5.3 applicable
Procédures
Annexes GA4, GA5, GA6
Fonction de la réglementation
Contrôle et inspection
7.4.4 applicable
Qualification du personnel
Annexes GA4, GA5, GA6
Contrôle et inspection
Partie I
7.5.5 Evaluation des indications &
Annexes I1.A1 à I1.A11
critères d’acceptation
Contrôle et inspection
Partie I
7.5.6 Traitements des imperfections
Section I1 Contrôle § I1.3.5
inacceptables

23
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528
ET LES EXIGENCES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Exigences techniques suivant ISO / DIS 16528-1 (suite)

Clauses de Clauses
Description de la présente Description Commentaires
ISO 16528-1 Division

Partie I
7.6.1 Inspection finale
Section I1 Contrôle § I1.9

Partie I
7.6.2 Essai de pression final
Section I1 Contrôle § I1.6

Partie I
7.7 Marquage / Etiquetage
Section I1 Contrôle § I1.7

Fonction de la réglementation
7.8 Evaluation de la conformité applicable
Annexes GA4, GA5, GA6

24
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528
ET LES EXIGENCES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

CODAP 2005 Division 1

RESUME DES MODES DE DEFAILLANCE

Traité
Modes de défaillance suivant ISO/DIS 16528-1 paragraphe 6.2
(O / N / R)
Rupture fragile O

Déformation excessive et instabilité plastique (Eclatement) O

Rupture ductile O

Fuite aux joints R

Instabilité élastique ou élasto-plastique (Flambage) O

Rupture par fluage N

Traité
Autres modes de défaillance suivant ISO/DIS 16528-1 paragraphe 6.1
(O / N / R)
Fluage - Déformations excessives au niveau des assemblages mécaniques ou conduisant à un transfert de charges
N
inacceptable
Erosion, corrosion R

Fissuration favorisée par l’environnement, par exemple fissuration due à la corrosion sous contrainte, fissuration
R
due à l’hydrogène, etc.
Déformation plastique progressive O

Fatigue sous déformations élastiques (fatigue à nombre de cycles moyen et élevé) ou sous déformations élasto-
O
plastiques (plasticité alternée, fatigue à nombre de cycles faible)

O – mode de défaillance traité par la présente Division


N – mode de défaillance non traité par la présente Division
R – mode de défaillance reconnu mais non traité en détail.

25
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Rupture fragile (voir définition en GA1.3.1)
Conception explicite
Références : Annexe MA2 : Prévention du risque de rupture fragile (Annexe obligatoire)
Cette annexe explicite les exigences de la présente Division concernant le choix des matériaux ainsi que celles relatives
à la fabrication.
Les phénomènes particuliers conduisant à une augmentation du risque de rupture fragile sont traités par la présente
Division dans les chapitres spécifiques (ex : Annexe MA3 : Comportement des aciers en présence d’hydrogène sous
pression)
Commentaires : « Essai de mise au point d’une méthode quantitative de choix d’aciers vis-à-vis de la rupture fragile » G. Sanz (IRSID)
Revue de la métallurgie – CIT Juillet 1980
« Résistance à la rupture. (Phénoménologie et mécanique de la rupture) » F. Mudry, L. Roesch et G. Sanz
Le livre de l’acier Lavoisier 1994
Conception implicite
Références : NA
Commentaires : NA
Détails de fabrication
Références : L’Annexe FA1 définit pour chaque type d’assemblage les épaisseurs de référence à prendre en compte lors de
l’application des règles énoncées en MA2
Commentaires: NA
Exigences relatives aux matériaux
Références : Les matériaux retenus au titre de la présente Division et faisant l’objet des chapitres de la partie M soient répondent aux
exigences de l’Annexe MA2 soient, lorsque tel n’est pas le cas au regard de la spécification de référence, font l’objet
d’exigences supplémentaires permettant de répondre aux exigences de l’Annexe précitée. Ces exigences
supplémentaires sont répertoriées pour chaque nuance concernée en Annexe MA6 sous forme de fiche Produits.
Commentaires : NA
Exigences relatives aux contrôles
Références : Les essais réalisés dans le cadre de la qualification des modes opératoires de soudage doivent permettrent de justifier
du respect des exigences concernant la rupture fragile et sont définis par les documents de référence (par ex. :
NF EN ISO 15614).
En fabrication les caractéristiques exigées font l’objet de vérification sur coupons témoins couvrant l’ensemble des
opérations de fabrication y compris les traitements thermiques (Tableau I1.2.4.1)

Commentaires : NA
Exigences relatives aux essais
Références : Les exigences complémentaires à respecter lors des essais de résistance afin de prévenir tout risque de rupture fragile
sont définis au § I.1.6.2.2
Commentaires : NA
Utilisation / Historique de défaillance
Références :
Commentaires : NA

26
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Déformation excessive et instabilité plastique (Eclatement) (voir définition en GA1.3.2)
Conception explicite
Références : La prévention de ces deux modes de défaillance est assurée au moyen des mêmes règles de dimensionnement, par le
biais de la notion de contrainte nominale, qui introduit, explicitement (lorsque la limite d’élasticité et la résistance à
la traction sont prise en compte) ou implicitement (lorsque la limite d’élasticité ou la résistance à la traction sont prise
en compte, voir ci-dessous), une marge de sécurité suffisante par rapport à la limite d’élasticité et par rapport à la
résistance à la traction.
Les coefficients de sécurité vis-à-vis de ces deux modes de défaillance sont définis en Annexe GA4 et suivantes en
fonction de la réglementation applicable et sur la base des valeurs spécifiées de la limite d’élasticité et de la résistance à
la traction.
Les formules de calcul de toutes les Sections font explicitement référence à la déformation excessive. De plus, les
formules de calcul des Sections suivantes font référence à l’instabilité plastique.
- Section C2 Calcul des enveloppes cylindriques, sphériques et coniques soumises à une pression intérieure (§ C2.1.1c)
- Section C3 Calcul des fonds soumis à une pression intérieure (§ C3.1.1c)
- Section C5 Calcul des enveloppes comportant des ouvertures (§ C5.1.1)
- Section C9 Charges additionnelles autres que la pression
Commentaires : M. Hervé "Règles CODAP de calcul des fonds plats soudés".
AFIAP − 9èmes journées d'études sur les appareils à pression, Paris, 1998
M. Hervé, A. Handtschoewercker "Assemblages boulonnés avec joint portant de part et d'autre du cercle de perçage"
AFIAP − European Symposium on Pressure Equipment ESOPE 2001, Paris.
M. Hervé, A. Handtschoewercker "Analyse comparée des règles de calcul des jonctions cône–cylindre du CODAP et
de l’EN13445-3"
AFIAP − European Symposium on Pressure Equipment ESOPE 2004, Paris.
F. Osweiller “Tubesheet Heat-Exchangers : Design rules in Part 3 of EN 13445 – Consistency with CODAP and
ASME rules” . CEN Pressure Vessel Conference – Brussel 19-20 November 2002.
F. Osweiller “New Common Design Rules for U-Tube Heat-Exchangers in ASME, CODAP and EN 13445 Codes”
ASME PVP – Vancouver – 4 to 8 August 2002.
Conception implicite
Références: Lorsque la seule limite d’élasticité ou la seule résistance à la rupture est utilisée pour la détermination de la contrainte
nominale de calcul, une marge de sécurité suffisante est assurée vis-à-vis de la caractéristique non utilisée
explicitement.
Commentaires: NA
Détails de fabrication
Références: Les formules de calcul s’appliquent sous réserve de respecter notamment les tolérances suivantes :
- épaisseurs § C1.9 et § F1.5
- assemblages § F1.3 et § F1.5
- géométrie globale § F1.5
Commentaires:
Exigences relatives aux matériaux
Références: Les matériaux doivent faire l’objet d’un certificat attestant au minimum de leur conformité vis-à-vis de la spécification
de référence notamment en ce qui concerne leur limite d’élasticité et leur résistance à la traction.
Commentaires: NA
Exigences relatives aux contrôles
Références:
Commentaires: NA
Exigences relatives aux essais
Références: Les exigences (absence de rupture, absence de déformation permanentes) liées à l’essai de résistance (§ I1.6)
permettent d’assurer le respect de la prévention des deux modes de défaillance concernés et assure de plus une marge
de sécurité minimum de 1,25 par rapport à la pression maximale admissible.
Commentaires: NA

27
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Déformation excessive et instabilité plastique (Eclatement) (voir définition en GA1.3.2) (suite)
Utilisation / Historique de défaillance
Références:
Commentaires: NA

28
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Rupture ductile (voir définition en GA1.3.3)
Conception explicite
Références : La capacité de déformation plastique des matériaux de base est considérée comme suffisante lorsque les exigences de
ductilité du matériau de base (allongement après rupture) ainsi que les exigences relatives à la réalisation des joints
soudés et aux essais destructifs des joints soudés sont respectées.
Les exigences relatives à la ductilité des matériaux de base sont notamment définies dans les paragraphes suivants :
Tableau M2.2-1b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés - Conditions de
livraison - Tôles
Tableau M2.2-2b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés - Conditions de
livraison - Composants forgés
Tableau M2.2-3b - Aciers non austénitiques et non inoxydables - Conditions de livraison -Tubes et composants
tubulaires
Tableau M3.2-1b - Aciers inoxydables austénitiques - Conditions de livraison - Tôles
Tableau M3.2-2b - Aciers inoxydables austénitiques - Conditions de livraison - Composants forgés
Tableau M3.2-3b - Aciers inoxydables austénitiques - Conditions de livraison - Tubes et composants tubulaires
Tableau M13.2-1b - Aluminium et alliages d’aluminium - Conditions de livraison - Tôles
Tableau M13.2-2b - Aluminium et alliages d’aluminium - Conditions de livraison - Composants forgés ou filés
Tableau M13.2-3b - Aluminium et alliages d’aluminium - Conditions de livraison - Barres et tubes étirés
Commentaires : NA
Conception implicite
Références: Les assemblages recommandés par la présente Division (Annexe FA1) associés aux règles de calcul de la présente
Division permettent de maîtriser les déformations plastiques locales de telle sorte qu’elles restent compatibles avec les
allongements après rupture exigés pour les matériaux.
Commentaires: NA
Détails de fabrication
Références: Annexe FA1 : voir ci-dessus « Conception implicite »
Commentaires:
Exigences relatives aux matériaux
Références: Les matériaux doivent faire l’objet d’un certificat attestant au minimum de leur conformité vis-à-vis de la spécification
de référence notamment en ce qui concerne les valeurs exigées de l’allongement après rupture. (Partie M)
Commentaires: NA

29
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Rupture ductile (voir définition en GA1.3.3) (suite)
Exigences relatives aux contrôles
Références: Les essais réalisés dans le cadre de la qualification des modes opératoires de soudage doivent permettrent de justifier
du respect des exigences concernant la rupture ductile et sont définis par les documents de référence (par ex. :
NF EN ISO 15614).
En fabrication, les caractéristiques exigées font l’objet de vérification sur coupons témoins couvrant l’ensemble des
opérations de fabrication y compris les traitements thermiques (Tableau I1.2.4.1)

Commentaires: NA
Exigences relatives aux essais
Références: NA
Commentaires: NA
Utilisation / Historique de défaillance
Références:
Commentaires: NA

30
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Instabilité élastique et élasto-plastique (Flambage) (voir définition en GA1.3.5)
Conception explicite
Références : Section C4 - Règles de calcul des enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et des fonds bombés soumis à une
pression extérieure
C4.1 - Enveloppes cylindriques de section droite circulaire
C4.2 - Enveloppes et fonds sphériques
C4.3 - Fonds bombés elliptiques et torisphériques
C4.4 - Enveloppes coniques de section droite circulaire
C4.5 - Eléments raidisseurs des enveloppes cylindriques de section droite circulaire
C4.6 - Anneaux raidisseurs des enveloppes coniques de section droite circulaire
C4.7 - Jonctions enveloppe conique – enveloppe cylindrique
C4.8 - Dispositions constructives relatives aux anneaux raidisseurs rapportés des enveloppes cylindriques et coniques
Par ailleurs ce mode de défaillance est explicitement couvert par les formules de dimensionnement relatives aux
soufflets de dilatation (Section C8), aux fonds bombés (Section C3) et aux tubes d’échangeurs de chaleur (Section
C7).

Commentaires : La méthodologie et les exigences de la Section C4 sont conformes à la procédure du code ASME Section VIII
Division 1.
Conception implicite
Références: NA
Commentaires: NA
Détails de fabrication
Références: Les formules de calcul s’appliquent sous réserve de respecter les tolérances de fabrication imposées par la présente
Division notamment celles concernant l’ovalisation et les écarts locaux de circularité de l’enveloppe indiqués en F1.5.
Commentaires:
Exigences relatives aux matériaux
Références:
Commentaires: NA
Exigences relatives aux contrôles
Références:
Commentaires: NA
Exigences relatives aux essais
Références: NA
Commentaires: NA
Utilisation / Historique de défaillance
Références:
Commentaires: NA

31
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Page inutilisée dans le cadre de la présente Division

32
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA3 – CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES DE LA NORME ISO 16528 ET
LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Déformation plastique progressive (voir définition en GA1.3.7)
Conception explicite
Références : En l’absence de chargements additionnels variables, les risques relatifs à la déformation plastique progressive sont
généralement inexistants. Dans le cadre du dimensionnement par formules ces risques sont uniquement pris en compte
pour les échangeurs de chaleur (Partie C7).
Commentaires :
Conception implicite
Références: NA
Commentaires: NA
Détails de fabrication
Références:
Commentaires:
Exigences relatives aux matériaux
Références:
Commentaires: NA
Exigences relatives aux contrôles
Références:
Commentaires: NA
Exigences relatives aux essais
Références: NA
Commentaires: NA
Utilisation / Historique de défaillance
Références:
Commentaires: NA

33
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

Modes de défaillance suivant ISO / DIS 16528-2 (suite)

Code ou Norme : CODAP 2005 Division 1


Mode de défaillance : Fissuration par fatigue (voir définition en GA1.3.8)
Conception explicite
Références : La prévention des risques de fissuration par fatigue est assurée par l’un des ensembles de règles de la Section C11 :
- § C11.1.3 - Évaluation de l’admissibilité des sollicitations variables
- § C11.2 - Analyse simplifiée de la résistance à la fatigue

Les soufflets de dilatation font par ailleurs l’objet de règles particulières (Section C8).
Commentaires : A. Handtschoewercker "L'exemption d'analyse en fatigue dans le CODAP 90".
AFIAP − 7èmes journées d'études sur les appareils à pression, Paris, 1992.
A. Handtschoewercker "Exemption from fatigue analysis in CODAP 90"
ICPVT Conference, Düsseldorf, 1992.
Conception implicite
Références: NA
Commentaires: NA
Détails de fabrication
Références: Les règles de dimensionnement vis-à-vis des risques de fissuration par fatigue s’appuient sur les assemblages soudés
recommandés par la présente Division (Annexe FA1) éventuellement complétés par des prescriptions supplémentaires
spécifiées dans les différents § précités.
Commentaires:
Exigences relatives aux matériaux
Références:
Commentaires: NA
Exigences relatives aux contrôles
Références: Les critères (courbes de fatigue notamment) nécessaires à l’application des règles de dimensionnement vis-à-vis des
risques de fissuration par fatigue dépendent pour partie des étendues de contrôle retenues.
Commentaires: NA
Exigences relatives aux essais
Références: NA
Commentaires: NA
Utilisation / Historique de défaillance
Références:
Commentaires: NA

34
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA4
MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP
2005 AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE
REGLEMENTATION PARTICULIERE
(Annexe obligatoire)

GA4.1 - GENERALITES GA4.3 - ÉVALUATION DES FACTEURS


POTENTIELS DE DÉFAILLANCE ET DES
La présente Annexe définit les modalités
CONSÉQUENCES D’UNE DÉFAILLANCE
d’application de la présente Division aux appareils non
ÉVENTUELLE
soumis à une réglementation particulière
Le tableau GA4.3 propose au Donneur d’ordre et au
Fabricant, d’une part une évaluation des facteurs
GA4.2 - Sans objet dans le cadre de la présente potentiels de défaillance auxquels l’appareil à pression
Division peut être soumis durant sa vie et d’autre part une
évaluation des conséquences d’une défaillance
éventuelle de l’appareil.

35
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

Tableau GA4.3 - Evaluation des facteurs potentiel de défaillance et des conséquences d’une défaillance
éventuelle de l’appareil

Critères Evaluation (voir note 1)

1 - L’énergie libérable en cas de défaillance


faible moyenne élevée très élevée
est-elle ?
Cette énergie est caractérisée par les paramètres pression et volume. Il doit être tenu compte également de l’état d’équilibre physique du
fluide (liquide, gaz, gaz liquéfié)

2 - La toxicité du produit est-elle ? faible moyenne élevée très élevée


La notion de toxicité est caractérisée par le rapport concentration maximale réellement possible/concentration acceptable. La
concentration maximale réellement possible dépend de la capacité de dilution du produit dans le milieu du rejet.

3 - L’explosion du produit en cas de fuite est-


impossible peu probable probable impossible
elle ?

4 - L’inflammabilité du produit en cas de


impossible peu probable probable impossible
fuite est-elle ?
Facteurs potentiels de défaillance

Les critères 3 et 4 sont liés à la composition chimique du produit et à ses limites d’inflammabilité et d’explosivité : température, point
d’éclair, mélange combustible/comburant …

5 - La variabilité des sollicitations autour des très


faible modérée importante
points de consigne est-elle ? importante
La variabilité (amplitude et nombre de cycles) des sollicitations dues à la pression, à la température, aux vibrations … peut impliquer,
lorsqu’elle est importante, que soit effectuée une analyse de fatigue, dans les conditions définies en C1.5.3. La réalisation d’une telle
analyse ne dispense toutefois pas de la nécessité de prendre en compte le caractère variable des sollicitations dans le choix des matériaux,
la conception des assemblages, l’étendue et la sévérité des contrôles. Il importe en particulier de tenir compte des effets particulièrement
nocifs que peuvent avoir certains mécanismes de corrosion sur la tenue en fatigue des appareils.

6 - La fréquence des démarrages et des arrêts très


faible modérée importante
est-elle ? importante
La fréquence de démarrages dépend des conditions de marche de l’appareil (marche discontinue, arrêts pour entretien, régénération de
catalyseur ou de produit réactif par exemple...). Les cycles de démarrage et d’arrêt sont à prendre en compte ici indépendamment de la
variabilité des sollicitations.

7 - La variabilité très brutale de température très


faible normale importante
ou de pression est-elle ? importante
Les conditions d’utilisation d’un appareil comprennent la nature et la maîtrise des transformations subies par le ou les fluides qu’il
contient (changements d’état physique, réactions chimiques, brutalité de l’évolution des pressions et températures, fluides instables...).

8 - La pression négative intérieure ou la très


faible normale importante
pression extérieure est-elle ? importante

9 - La surveillance de l’appareil en service périodique et inexistante ou


continue occasionnelle
est-elle ? systématique impossible
La surveillance de l’appareil peut être assurée soit par le personnel d’exploitation, soit par des dispositifs de régulation et de contrôle
automatiques, soit par une combinaison des deux. Elle fait l’objet de consignes dites « consignes d’exploitation ».

36
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

Tableau GA4.3 - Evaluation des facteurs potentiel de défaillance et des conséquences d’une défaillance
éventuelle de l’appareil (suite)

10 - L’inspection de l’appareil en service est- périodique et impossible ou


continue occasionnelle
Facteurs potentiels de défaillance (suite)

elle ? systématique non prévue


L’inspection en service consiste à examiner ou à mesurer en continu ou périodiquement certaines caractéristiques susceptibles d’évoluer et
de mettre éventuellement en évidence l’apparition de détériorations.

11 - La complexité de l’appareil est-elle ? faible moyenne grande très grande


La complexité de l’appareil résulte de sa conception. Elle concerne les formes générales de l’appareil et de ses équipements internes et
externes. La complexité de forme est caractérisée par la présence de discontinuités, d’asymétries...

12 - La possibilité de dégradation liée à la


faible moyenne élevée très élevée
corrosion et ou l’érosion est-elle ?
Les possibilités de dégradation liées à la corrosion, l’érosion et, plus généralement, à la détérioration du matériau par la nature des fluides
en contact avec la paroi.

13 - La possibilité de dégradation en service


faible moyenne élevée très élevée
liée à la température est-elle ?
La possibilité de dégradation liée à la rupture par fluage ou à la rupture fragile.

14 - La température du produit, en cas de fuite,


nul faible moyen important
présente-t-elle un danger pour le personnel ?
Il s’agit des risques corporels liés à la température du fluide (vapeur, gaz chaud, gaz liquéfié).

15 - La population concernée en cas de très


très faible faible importante
défaillance est-elle ? importante
Conséquences d’une défaillance

La population concernée comprend toute personne susceptible de se trouver dans la zone affectée par une défaillance éventuelle de
l’appareil.

16 - La présence du personnel d’exploitation à


rare occasionnelle fréquente permanente
proximité de l’appareil est-elle ?
L’importance de la présence du personnel résulte, d’une part, de l’implantation de l’appareil dans l’installation considérée et, d’autre part,
des conditions d’exploitation de l’appareil.

17 - L’incidence économique d’une défaillance très


faible modérée importante
serait-elle ? importante
L’incidence économique comprend en particulier :
- la perte de production par immobilisation de l’installation,
- le coût global de réparation ou de remplacement.

18 - La défaillance de l’appareil peut-elle


très
entraîner la défaillance d’un appareil voisin faible moyenne importante
importante
dont les conséquences seraient ?
Les conséquences de la défaillance de l’appareil voisin sont à apprécier.

Note 1 : Dans l’hypothèse où l’on affecte les valeurs 1, 2, 3, 4 respectivement aux niveaux 1, 2, 3 et 4 du tableau GA4.3, la somme obtenue pour les
critères retenus dans ce tableau permet alors de définir numériquement les termes "faible", "moyenne", "importante", "très importante" du tableau
GA4.4-1. Il est recommandé d’utiliser respectivement les plages : [18-31], [32-45], [46-59] et [60-72]. Toutefois le Donneur d’ordre peut modifier
cette répartition par exemple en pondérant différemment les critères retenus en fonction, en particulier, du site industriel concerné et de son
environnement dont, en général, seul l’exploitant a connaissance

37
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

GA4.4 - DETERMINATION DE LA CATEGORIE Les appareils de catégorie de construction B2, mais


DE CONSTRUCTION destinés à être exploités dans le domaine du fluage
doivent être soumis à l’intégralité des exigences de la
La catégorie de construction définie ci-après catégorie B1.
(Tableau GA4.4-1) est la catégorie minimum requise au Le Tableau GA4.4-2 spécifie les associations de la
titre de la présente Division, le Fabricant ou le Donneur contrainte nominale de calcul (voir GA4.5.6.1) et du
d’ordre pouvant toujours retenir pour la réalisation de coefficient de soudure (voir GA4.5.6.2) admises au titre
l’appareil une catégorie de construction plus de la présente Division
contraignante.

Tableau GA4.4-1 - Détermination de la catégorie de construction

Evaluation globale des facteurs


potentiels de défaillance et des Catégorie de construction
conséquences d’une défaillance minimum des appareils
éventuelle

Faible C

Moyenne B2

Importante B1

Très importante A

Tableau GA4.4-2 - Contraintes nominales de calcul et Coefficients de soudure

Catégorie de construction

A B1 B2 C

Contrainte nominale de calcul : f f1 f1 f1 f2

Coefficient de soudure : z z=1 z = 0,85 z = 0,85 z = 0,7

38
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

GA4.5 - MATERIAUX GA4.6 - CONCEPTION ET CALCULS


Les produits destinés à la fabrication d’un appareil à GA4.6.1 - Contrainte nominale de calcul
pression doivent être définis par l’une des spécifications Note : Les notations utilisées dans le présent chapitre pour désigner
définies dans la Partie M de la présente Division. les caractéristiques mécaniques des matériaux intervenant dans la
détermination de la contrainte nominale de calcul sont définies en
Afin de répondre aux exigences minimum de la C1.6.
présente Division certains de ces produits doivent faire
l’objet d’exigences particulières. Celles-ci sont a) La contrainte nominale de calcul pour une
précisées en Annexe MA6, qui a pour but de mettre à la situation normale de service sans fluage du matériau,
disposition des Acheteurs, des Fabricants et des est définie aux tableaux GA4.6.1-1 et GA4.6.1-2 pour
Organismes chargés de la surveillance de la fabrication, les divers types de matériaux couverts par la présente
une liste de produits pouvant servir à la réalisation Division. Les notes référencées dans ce tableau en font
d’Appareils sous Pression et répondant aux exigences partie intégrante.
de la présente Division sous réserve des amendements b) Sans objet dans le cadre de la présente Division
éventuels nécessaires apportés aux normes de référence
correspondantes. c) La contrainte nominale de calcul pour une
situation exceptionnelle de service ou d’essai de
Au titre de la présente Division, ces produits ont résistance, est définie aux tableaux GA4.6.1-3 et
prouvé leur qualité et leur sécurité et sont reconnus GA4.6.1-4 pour les divers types de matériaux couverts
d’usage sûr dans le domaine d’application spécifié pour par la présente Division. Les notes référencées dans ce
chaque nuance. tableau en font partie intégrante.
Pour les appareils de catégorie de construction A et d) Sans objet dans le cadre de la présente Division
B1 cette évaluation peut être réalisée par une tierce
partie à la demande du Donneur d’ordre. e) Sans objet dans le cadre de la présente Division

39
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

Tableau GA4.6.1-1 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation normale de service sans fluage du matériau
Tôles, composants forgés, tubes et composants tubulaires

Matériau Contrainte nominale de calcul f

f1 f2

⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪ ⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪
Aciers au carbone et carbone-manganèse, MIN⎨⎜ ⎟,⎜ ⎟ MIN⎨⎜ ⎟,⎜ ⎟
aciers faiblement alliés et aciers alliés (M2) ⎪⎩⎜⎝ 1,5 ⎟ ⎜⎝ 2,4 ⎟⎠⎬⎪ ⎪⎩⎜⎝ 1,6 ⎟ ⎜⎝ 2,7 ⎟⎠⎬⎪
⎠ ⎭ ⎠ ⎭
t t
R p1,0 R p1,0
A ≥ 30 %
1,5 1,6
t
Si seul Rp1,0 est spécifiée

t t
R p1,0 R p1,0
1,5 1,6

Aciers inoxydables t
et Rmt sont spécifiées
A ≥ 35 % Si Rp1,0
austénitiques (M3)
t t
R p1,0 R p1,0
1,5 1,6

ou (Note 1) ou (Note 1)
⎧⎪⎛ R t ⎞ ⎛ R t ⎞⎫⎪ ⎧⎪⎛ R t ⎞ ⎛ R t ⎞⎫⎪
MIN⎨⎜
p1,0 ⎟
MIN⎨⎜
p1,0 ⎟
,⎜⎜ m ⎟⎬
⎟ ,⎜⎜ m ⎟⎟⎬

⎪⎩⎝ 1, 2 ⎟ 3 ⎠⎪⎭ ⎜
⎪⎩⎝ 1,3 ⎟ 3,25 ⎠⎪
⎠⎝ ⎠⎝ ⎭
(Note 2) (Note 2)
Aluminium et ⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪ ⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪
MIN⎨⎜ ⎟,⎜ ⎟ ⎜ ⎟,⎜ ⎟
⎟ ⎜⎝ 2,4 ⎟⎠⎬⎪
MIN⎨
⎟ ⎜⎝ 2,7 ⎟⎠⎬⎪
alliages d’aluminium
(M13) ⎪⎩⎜⎝ 1,5 ⎠ ⎭ ⎪⎩⎜⎝ 1,6 ⎠ ⎭
Note 1 : Au choix du Fabricant
Note 2 : L’utilisation de cette valeur de f peut conduire lors de l’essai de résistance à des déformations permanentes qui bien que parfaitement
acceptables en ce qui concerne la résistance de l’appareil peuvent être indésirables en raison d’impératifs fonctionnels. Dans ce dernier cas, il est
alors recommandé de retenir la première détermination de la contrainte nominale de calcul.

40
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

Tableau GA4.6.1-2 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation normale de service sans fluage du matériau
Boulonnerie

Matériau Contrainte nominale de calcul f

⎧⎛ R t ⎞⎛R ⎞⎫⎪
⎪ p0,2
Cas général MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m ⎟⎬
⎜ ⎟⎝ 5 ⎠⎪⎭
Aciers au carbone et ⎪⎩⎝ 3 ⎠
carbone-manganèse,
aciers faiblement alliés et Montage à tiges
⎧⎛ R t ⎞⎛R ⎞⎫⎪
⎪ p0,2
MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m
aciers alliés (M2) filetées, rondelles ⎟⎬
et 2 écrous et ⎜ ⎟⎝ 4 ⎠⎪⎭
⎪⎩⎝ 3 ⎠
serrage contrôlé
t
R p1,0 Rmt
Cas général ou (Note 1)
2,5 5
Aciers inoxydables
austénitiques Montage à tiges
(M3) t
filetées, rondelles R p1,0 R mt
et 2 écrous et ou (Note 1)
2 4
serrage contrôlé
Note 1 : Au choix du Fabricant

41
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

Tableau GA4.6.1-3 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation exceptionnelle de service ou d’essai de résistance

Tôles, composants forgés, tubes et composants tubulaires

Matériau Contrainte nominale de calcul f

Aciers au carbone et carbone-manganèse,


0,95×R p0,2
t
aciers faiblement alliés et aciers alliés (M2)

⎧⎪ ⎞⎫⎪
( ),⎛⎜⎜ R2
t
Aciers inoxydables austénitiques (M3)
t
MAX⎨ 0,95 R p0,1 m ⎟⎬
⎪⎩ ⎟⎪
⎝ ⎠⎭

Aluminium et alliages d’aluminium (M13) 0,95×R p0,2


t

Tableau GA4.6.1-4 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation exceptionnelle de service ou d’essai de résistance

Boulonnerie

Matériau Contrainte nominale de calcul f


t
Aciers au carbone et carbone-manganèse, R p0,2
aciers faiblement alliés et aciers alliés (M2) 2
t
Aciers inoxydables austénitiques R p0,2 R mt
ou (Note 1)
(M3) 1,5 3
Note 1 : Au choix du Fabricant

42
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA4 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005
AUX APPAREILS A PRESSION NON SOUMIS A UNE REGLEMENTATION PARTICULIERE

GA4.6.2 - Coefficient de soudure GA4.7 - FABRICATION


Le tableau GA4.4.2 précise, en fonction des GA4.7.1 - Modalités relatives à la qualifications des
catégories de construction, les coefficients de soudure z soudeurs
applicables au titre de la présente Division dans le cadre
Pour les appareils de catégories de construction B2
de la réglementation faisant l’objet de la présente
et C, la qualification des soudeurs peut être prononcée
annexe.
soit par le Fabricant soit par une tierce partie.
Pour les appareils en aluminium ou en alliages
Pour les appareils de catégories de construction A et
d’aluminium de catégorie de construction A et sauf
B1 la qualification des soudeurs doit être prononcée par
accord entre les parties concernées le coefficient de
une tierce partie.
soudure doit être pris égal à 0,85 au lieu de 1.
GA4.7.2 - Modalités relatives à la qualifications des
La valeur du coefficient de soudure est unique pour
modes opératoires de soudage
une enceinte d’appareil, à l’exception des soufflets de
dilatation dont le coefficient de soudure peut avoir une Pour les appareils de catégories de construction B2
valeur supérieure. et C, la qualification des modes opératoires de soudage
peut être prononcée soit par le Fabricant soit par une
Le coefficient de soudure ne s’applique pas :
tierce partie.
– aux assemblages transversaux d’une enveloppe
Pour les appareils de catégories de construction A et
cylindrique ou conique de révolution avec une
B1 la qualification des modes opératoires de soudage
autre pièce de révolution de même axe ; il
doit être prononcée par une tierce partie.
s’applique cependant à l’assemblage transversal
d’une enveloppe cylindrique ou conique avec un
fond sphérique (voir figure GA4.6.2),
GA4.8 - CONTROLE ET INSPECTION
– aux assemblages exécutés pour la mise en place
d’une tubulure ou d’un piquage, GA4.8.1 - Personnel en charge des contrôles non
destructifs des assemblages permanents
– aux assemblages exclusivement soumis à des
Pour les appareils de catégories de construction B2
efforts de compression.
et C les contrôles non destructifs des assemblages
Pour le calcul de la résistance d’un assemblage permanents peuvent être réalisés par du personnel
soudé bout à bout dans une situation exceptionnelle de approuvé par le Fabricant.
service ou d’essai de résistance, il n’y a pas lieu de tenir
Pour les appareils de catégories de construction A et
compte d’un coefficient de soudure ; il faut donc
B1 les contrôles non destructifs des assemblages
prendre z = 1 lors de l’application des formules de
permanents doivent être réalisés par du personnel
calcul dans lesquelles figure ce coefficient.
approuvé par une tierce partie.

Figure GA4.6.2

43
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

44
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA5
MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP
2005 AUX APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE AUX
EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA DIRECTIVE
EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE
ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX
(Annexe obligatoire)

GA5.1 - GENERALITES GA5.1.2 - Définitions complémentaires


GA5.1.1 - Objet GA5.1.2.1 - État membre de l’Union Européenne
Le respect de l’ensemble des règles de la Division 1 Dans le cadre de l’application de la Directive
du CODAP 2005 à l’exclusion des annexes GA4 et Européenne Equipements Sous Pression 97/23/CE ou de
suivantes et le respect des prescriptions de la présente sa transposition en droit français (décret 99-1046), l'Etat
Annexe assurent la conformité des appareils aux membre est l'autorité qui est légalement chargée de
Exigences Essentielles de Sécurité de la Directive désigner les Organismes Notifiés (voir GA5.1.2.3), de
Européenne Equipements Sous Pression (DESP) reconnaître les Entités Tierce Partie (voir GA5.1.2.2),
97/23/CE et aux transpositions en droits nationaux de d’autoriser les Services d’Inspection des Utilisateurs
cette dernière (voir GA5.8). (voir GA5.1.2.4) et de veiller à ce que ces Organismes,
Entités et Services appliquent, dans les limites des
En France, cette directive est transposée en droit
tâches pour lesquelles ils ont été désignés, reconnus ou
national par le décret 99-1046 du 13/12/1999 modifié
autorisés, les transpositions de la Directive Equipements
complété par ses arrêtés d’application des 13 &
sous Pression en droit national.
21/12/1999.
Note : Pour ce qui concerne la mise en service des appareils à
Dans ce cadre, la présente Division s’applique, aux pression, l'Autorité réglementaire est celle du pays d’implantation de
appareils métalliques dont la pression intérieure relative l’appareil.
maximale admissible (PS) (voir C1.2.2.3) en situation GA5.1.2.2 - Entité tierce partie reconnue
normale de service est supérieure à 0,05 MPa (0,5 bar)
(non compris la pression hydrostatique due au liquide Les définitions de la Directive Européenne
éventuellement contenu dans l’appareil lui-même) et Equipements Sous Pression 97/23/CE (Article 13 et
soumis, conformément aux prescriptions de GA5.2, aux annexe IV) ou du Décret 99-1046 (Titre IV et Annexe 4)
exigences de l’Article 3.3 ou de la catégorie de risque I transposant en droit français les exigences de cette
de la réglementation précitée. Directive s’appliquent.
Les équipements exclus du domaine d’application de L’entité tierce partie reconnue est chargée, dans les
la réglementation faisant l’objet de la présente Annexe limites des tâches pour lesquelles elle a été reconnue :
sont définis à l’Article premier §3 de la Directive
− de délivrer des approbations de modes
97/23/CE du Parlement Européen et du Conseil du 29
opératoires d'assemblages permanents (Annexe
mai 1997 (JOCE du 9 juillet 1997) relative au
1, 3.1.2 de la Directive ou du Décret),
rapprochement des législations des Etats membres
concernant les équipements sous pression et au Titre 1er − de délivrer des approbations de personnels
Art.2 II du Décret n° 99-1046 du 13 décembre 1999 chargés de réaliser des assemblages
relatif aux équipements sous pression permanents (Annexe 1,3.1.2 de la Directive ou
(JO du 15 décembre1999) (Voir Partie R). du Décret),
− de délivrer des approbations de personnels
chargés de réaliser les contrôles non destructifs
des assemblages permanents (Annexe 1,3.1.3
de la Directive ou du Décret).

45
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.1.2.3 - Organisme Notifié (ON) − de délivrer des approbations de personnels


chargés de réaliser des assemblages
Les définitions de la Directive Européenne
permanents (Annexe 1,3.1.2 de la Directive ou
Equipements Sous Pression 97/23/CE (Article 12 et
du Décret),
annexe IV) ou du Décret 99-1046 du 13/12/1999 (Titre
IV et Annexe 4) transposant en droit français les − de procéder à l'évaluation de la conformité des
exigences de cette Directive s’appliquent. appareils aux dispositions législatives et
Note : Au titre du décret précité l’Organisme Notifié porte le nom réglementaires concernant leur construction
d’organisme habilité. (Article 10 de la Directive ou Titre II du
Décret).
L'Organisme Notifié est choisi par le Fabricant et est
chargé, dans les limites des tâches pour lesquelles il a GA5.1.2.4 - Service d’Inspection d’Utilisateur)
été reconnu :
Les définitions de la Directive Européenne
− de délivrer des approbations européennes de Equipements Sous Pression 97/23/CE (Article 14) ou du
matériaux (Art. 11 de la Directive ou Art.12 du Décret 99-1046 (Article 14) transposant en droit
Décret), français les exigences de cette Directive s’appliquent.
− de procéder à l’évaluation particulière de Dans les limites ainsi définies, le Service
matériaux lorsque nécessaire (Annexe 1,4.2c) d’Inspection d’Utilisateur est également désigné, dans le
de la Directive ou du Décret), cadre de la présente Division, par ON.
− de délivrer des approbations de modes
opératoires d'assemblages permanents (Annexe
1, 3.1.2 de la Directive ou du Décret),

46
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.2 - CATEGORIES DE RISQUE maximale admissible est supérieure à


0,05 MPa (0,5 bar) (pression relative).
GA5.2.1 - Généralités
− Les « liquides », au sens de la réglementation
Le présent chapitre définit les dispositions
définie en GA5.1, comprenant les :
concernant la détermination de la catégorie de risque
d’un appareil à pression conformément à la • liquides dont la tension de vapeur à la
réglementation définie en GA5.1. température maximale admissible est
En dehors des appareils présentant un faible risque inférieure ou égale à 0,05 MPa (0,5 bar)
du à la pression (appareils Hors Directive), les appareils (pression relative).
à pression sont classés en 4 catégories croissantes de Note : La tension de vapeur mesure la tendance des molécules à
risque de I à IV selon l’état et la dangerosité des fluides quitter la phase liquide pour engendrer une phase vapeur en
équilibre thermo-dynamique. Cette tension informe sur la
contenus, les pressions maximales admissibles et le volatilité du produit et correspond à la pression partielle des
volume de chacune des enceintes de ces appareils. molécules de gaz en équilibre avec le produit à une température
donnée. Cette tension de vapeur dépend uniquement de cette
Dans le cas d’appareil soumis à la réglementation température.
objet de la présente Annexe, la catégorie de risque est
Le point éclair est la température la plus basse à laquelle la
l’un des éléments permettant au Fabricant de déterminer concentration de vapeurs émises est suffisante pour produire une
la procédure d’évaluation de la conformité de l’appareil déflagration au contact d’une flamme, d’une étincelle, d’un point
à adopter. chaud mais insuffisante pour entraîner la propagation de la
combustion en l’absence de la « flamme pilote ».
GA5.2.2 - Groupes de fluide
GA5.2.4 - Détermination de la catégorie de risque
Les fluides sont classés en deux groupes.
Les tableaux GA5.2.3-1 à GA5.2.3-5 ci-après
Le groupe 1 comprend les fluides dangereux, c’est- permettent de déterminer la catégorie de risque des
à-dire les fluides définis comme : appareils à pression en fonction du type et du groupe
– explosifs, fluide et des caractéristiques (pression et volume) de
l’appareil. Dans ces tableaux, les lignes de séparation
– extrêmement inflammables, correspondent aux limites supérieures de chacune des
– très inflammables, catégories.

– inflammables (quand la température maximale Les appareils classés « sans catégorie » dans les
admissible Ts,max (voir C1.3.3) est supérieure au tableaux ci-après doivent être conçus et fabriqués
point d'éclair (voir Note ci-après)), conformément aux règles de l’art en usage. Dans ce cas,
l’application des règles de la présente Division,
– très toxiques, constitue présomption du respect des règles de l’art.
– toxiques, Ces appareils ne doivent pas recevoir de marquage
– comburants. CE au titre de la réglementation faisant l’objet de la
présente Annexe.
Une seule des caractéristiques de dangerosité citée
ci-dessus suffit pour classer un fluide en groupe 1. Pour les appareils « hors directive », il convient de
se référer à l’Annexe GA5 de la présente Division
Le groupe 2 comprend les fluides non référencés
dans le groupe 1. Lorsqu’un appareil est constitué de plusieurs
enceintes, l’appareil doit être classé dans la plus élevée
Note : Le classement des fluides dangereux est défini par la Directive des catégories de risque de chacune des enceintes
« Etiquetage », 67/548/CEE du 27 juin 1967 modifiée.
individuelles. Lorsqu’une enceinte contient plusieurs
GA5.2.3 - Types de fluide fluides, la classification retenue doit être celle du fluide
qui conduit à la catégorie de risque la plus élevée.
On distingue deux types de fluides :
Note : Dans le cas où le mélange accidentel des fluides concernés ne
– Les « gaz », au sens de la réglementation conduit pas à l’augmentation du risque évalué initialement,
définie en GA5.1, comprenant les : l’application de cette obligation peut être évitée sous réserve de
justifications appropriées.
• gaz,
• gaz liquéfiés,
• gaz dissous sous pression,
• vapeurs,
• liquides dont la tension de vapeur (voir
Note ci-dessous) à la température

47
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

P (bar)
10 000

1000

100

10

1
I II III IV

0,5

Hors Directive / Décret

0,1 1 10 100 1000 10000 V (litre)

Tableau GA5.2.3-1 - Appareils contenant des « gaz » du Groupe 1

Nota : Par exception, les récipients destinés à contenir un gaz instable et qui relèveraient des catégories de risque I ou II,
doivent être classés en catégorie III

48
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

P (bar)
10 000

1000

100

IV
10

1
I II III

0,5

Hors Directive / Décret

0,1 1 10 100 1000 10000 V (litre)

Tableau GA5.2.3-2 - Appareils contenant des « gaz » du Groupe 2

Nota : Par exception, les récipients destinés à contenir un gaz instable et qui relèveraient des catégories de risque I ou II,
doivent être classés en catégorie III

49
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

P (bar)
10 000

II III

1000

100
II

10

0,5

Hors Directive / Décret

0,1 1 10 100 1000 10000 V (litre)

Tableau GA5.2.3-3 - Appareils contenant des « liquides » du Groupe 1

50
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

P (bar)
10 000

I II

1000

I
100

10

0,5

Hors Directive / Décret

0,1 1 10 100 1000 10000 V (litre)

Tableau GA5.2.3-4 - Appareils contenant des « liquides » du Groupe 2

51
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

P (bar)
10 000

1000
V=2

100

PS = 32
PS
V.
=
10 30
00
PS
.V
PS =
20
.V 0 V = 1000
=
50
1
I II III IV
0,5

Hors Directive / Décret

0,1 1 10 100 1000 10000 V (litre)

Tableau GA5.2.3-5 - Appareils soumis à un apport calorifique présentant un danger de


surchauffe

Nota : Il s’agit des appareils prévus pour la production de vapeur d’eau ou d’eau surchauffée à une température supérieure à
110°C ainsi que tous les autocuiseurs.

Par exception, les autocuiseurs font l’objet d’un contrôle de la conception suivant une
procédure de vérification correspondant au moins à un des modules de la catégorie III

52
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.3 - ÉVALUATION DES FACTEURS peut être soumis durant sa vie, à l’exclusion de ceux
POTENTIELS DE DÉFAILLANCE ET DES pris en compte au titre de la catégorie de risque définie
CONSÉQUENCES D’UNE DÉFAILLANCE au chapitre GA5.2. et d’autre part une évaluation des
ÉVENTUELLE conséquences d’une défaillance éventuelle de
l’appareil.
Le tableau GA5.3 propose au Donneur d’ordre et au
Fabricant, d’une part une évaluation des facteurs
potentiels de défaillance auxquels l’appareil à pression

Tableau GA5.3 - Evaluation des facteurs potentiel de défaillance et des conséquences d’une défaillance
éventuelle de l’appareil

Critères Evaluation (voir note 1)

1 - L’énergie libérable en cas de défaillance


Pris en compte au titre de la catégorie de risque de l’appareil
est-elle ?
Cette énergie est caractérisée par les paramètres pression et volume. Il doit être tenu compte également de l’état d’équilibre physique du
fluide (liquide, gaz, gaz liquéfié)

2 - La toxicité du produit est-elle ? Pris en compte au titre de la catégorie de risque de l’appareil


La notion de toxicité est caractérisée par le rapport concentration maximale réellement possible/concentration acceptable. La
concentration maximale réellement possible dépend de la capacité de dilution du produit dans le milieu du rejet.

3 - L’explosion du produit en cas de fuite est-


Pris en compte au titre de la catégorie de risque de l’appareil
elle ?
Facteurs potentiels de défaillance

4 - L’inflammabilité du produit en cas de fuite


Pris en compte au titre de la catégorie de risque de l’appareil
est-elle ?
Les critères 3 et 4 sont liés à la composition chimique du produit et à ses limites d’inflammabilité et d’explosivité : température, point
d’éclair, mélange combustible/comburant …

5 - La variabilité des sollicitations autour des très


faible modérée importante
points de consigne est-elle ? importante
La variabilité (amplitude et nombre de cycles) des sollicitations dues à la pression, à la température, aux vibrations … peut impliquer,
lorsqu’elle est importante, que soit effectuée une analyse de fatigue, dans les conditions définies en C1.5.3. La réalisation d’une telle
analyse ne dispense toutefois pas de la nécessité de prendre en compte le caractère variable des sollicitations dans le choix des
matériaux, la conception des assemblages, l’étendue et la sévérité des contrôles. Il importe en particulier de tenir compte des effets
particulièrement nocifs que peuvent avoir certains mécanismes de corrosion sur la tenue en fatigue des appareils.

6 - La fréquence des démarrages et des arrêts très


faible modérée importante
est-elle ? importante
La fréquence de démarrages dépend des conditions de marche de l’appareil (marche discontinue, arrêts pour entretien, régénération de
catalyseur ou de produit réactif par exemple...). Les cycles de démarrage et d’arrêt sont à prendre en compte ici indépendamment de la
variabilité des sollicitations.

7 - La variabilité très brutale de température très


faible normale importante
ou de pression est-elle ? importante
Les conditions d’utilisation d’un appareil comprennent la nature et la maîtrise des transformations subies par le ou les fluides qu’il
contient (changements d’état physique, réactions chimiques, brutalité de l’évolution des pressions et températures, fluides instables...).

8 - La pression négative intérieure ou la très


faible normale importante
pression extérieure est-elle ? importante

53
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Tableau GA5.3 - Evaluation des facteurs potentiel de défaillance et des conséquences d’une défaillance
éventuelle de l’appareil (suite)

9 - La surveillance de l’appareil en service est- périodique et inexistante ou


continue occasionnelle
elle ? systématique impossible
La surveillance de l’appareil peut être assurée soit par le personnel d’exploitation, soit par des dispositifs de régulation et de contrôle
Facteurs potentiels de défaillance (suite)

automatiques, soit par une combinaison des deux. Elle fait l’objet de consignes dites « consignes d’exploitation ».

10 - L’inspection de l’appareil en service est- périodique et impossible ou


continue occasionnelle
elle ? systématique non prévue
L’inspection en service consiste à examiner ou à mesurer en continu ou périodiquement certaines caractéristiques susceptibles d’évoluer et
de mettre éventuellement en évidence l’apparition de détériorations.

11 - La complexité de l’appareil est-elle ? faible moyenne grande très grande


La complexité de l’appareil résulte de sa conception. Elle concerne les formes générales de l’appareil et de ses équipements internes et
externes. La complexité de forme est caractérisée par la présence de discontinuités, d’asymétries...

12 - La possibilité de dégradation liée à la


faible moyenne élevée très élevée
corrosion et ou l’érosion est-elle ?
Les possibilités de dégradation liées à la corrosion, l’érosion et, plus généralement, à la détérioration du matériau par la nature des fluides
en contact avec la paroi.

13 - La possibilité de dégradation en service


faible moyenne élevée très élevée
liée à la température est-elle ?
La possibilité de dégradation liée à la rupture par fluage ou à la rupture fragile.

14 - La température du produit, en cas de fuite,


nul faible moyen important
présente-t-elle un danger pour le personnel ?
Il s’agit des risques corporels liés à la température du fluide (vapeur, gaz chaud, gaz liquéfié).

15 - La population concernée en cas de très


très faible faible importante
défaillance est-elle ? importante
Conséquences d’une défaillance

La population concernée comprend toute personne susceptible de se trouver dans la zone affectée par une défaillance éventuelle de
l’appareil.

16 - La présence du personnel d’exploitation à


rare occasionnelle fréquente permanente
proximité de l’appareil est-elle ?
L’importance de la présence du personnel résulte, d’une part, de l’implantation de l’appareil dans l’installation considérée et, d’autre part,
des conditions d’exploitation de l’appareil.

17 - L’incidence économique d’une défaillance très


faible modérée importante
serait-elle ? importante
L’incidence économique comprend en particulier :
- la perte de production par immobilisation de l’installation,
- le coût global de réparation ou de remplacement.

18 - La défaillance de l’appareil peut-elle


très
entraîner la défaillance d’un appareil voisin faible moyenne importante
importante
dont les conséquences seraient ?
Les conséquences de la défaillance de l’appareil voisin sont à apprécier.

Note 1 : Dans l’hypothèse où l’on affecte les valeurs 1, 2, 3, 4 respectivement aux niveaux 1, 2, 3 et 4 du tableau GA5.3, la somme obtenue pour les
critères retenus dans ce tableau permet alors de définir numériquement les termes "faible", "moyenne", "importante", "très importante" du tableau
GA5.4-1. Il est recommandé d’utiliser respectivement les plages: [14-21], [22-32], [33-42] et [43-56]. Toutefois le Donneur d’ordre peut modifier
cette répartition par exemple en pondérant différemment les critères retenus en fonction, en particulier, du site industriel concerné et de son
environnement dont, en général, seul l’exploitant a connaissance.

54
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.4 - DETERMINATION DE LA CATEGORIE toujours retenir pour la réalisation de l’appareil une


DE CONSTRUCTION catégorie de construction plus contraignante.
Le tableau GA5.4.1 permet de déterminer la Les appareils de catégorie de construction B2, mais
catégorie de construction d’un appareil (voir G4) à destinés à être exploités dans le domaine du fluage
partir, d’une part de l’évaluation globale des facteurs doivent être soumis à l’intégralité des exigences de la
potentiels de défaillance et des conséquences d’une catégorie B1.
défaillance éventuelle de l’appareil (voir GA5.2) et,
Le Tableau GA5.4.2 spécifie les associations de la
d’autre part de la catégorie de risque (voir GA5.3) de
contrainte nominale de calcul (voir GA5.5.1) et du
cet appareil. La catégorie de construction ainsi définie
coefficient de soudure (voir GA5.5.2) admises au titre
est la catégorie minimum requise au titre de la présente
de la présente Division.
Division, le Fabricant ou le Donneur d’ordre pouvant

Tableau GA5.4-1 - Détermination de la catégorie de construction

Catégorie de construction minimum des appareils entrant dans le champ


Evaluation globale des facteurs d’application de la Directive Européenne Equipements Sous Pression
potentiels de défaillance et des 97/23/CE ou de sa transposition en droit national
conséquences d’une défaillance
éventuelle Sans Catégorie de Catégorie de Catégorie de Catégorie de
catégorie risque I risque II risque III risque IV

Faible C C

Moyenne C C

Importante C C

Très importante C B2

Tableau GA5.4-2 - Contraintes nominales de calcul et coefficients de soudure

Catégorie de construction

A B1 B2 C

Contrainte nominale de calcul : f f1 f1 f1 f2

Coefficient de soudure : z z=1 z = 0,85 z = 0,85 z = 0,7

55
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION DEVANT
RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION
97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.5 - MATERIAUX Pour les appareils « sans catégorie » et les appareils


de catégorie de risque I ou II , cette évaluation peut être
Les produits destinés à la fabrication d’un appareil
réalisée soit par le Fabricant soit par une tierce partie
à pression doivent être définis par l'un des documents
(Organisme Notifiée ou Entité tierce partie reconnue).
suivants :
– une norme européenne harmonisée support,
relative aux matériaux (voir Tableaux Partie GA5.6 - CONCEPTION ET CALCULS
M),
GA5.6.1 - Contrainte nominale de calcul
– une fiche matériaux résultant d'une Note : Les notations utilisées dans le présent chapitre pour désigner
Approbation Européenne de Matériaux pour les caractéristiques mécaniques des matériaux intervenant dans la
équipements sous pression, détermination de la contrainte nominale de calcul sont définies en
C1.6.
– un rapport d'évaluation particulière de
matériaux (voir Annexe MA6). a) La contrainte nominale de calcul pour une
situation normale de service sans fluage du
Dans ce dernier cas l’Annexe MA6 de la présente matériau, est définie aux tableaux GA5.6.1-1 et
Division a pour but de mettre à la disposition des GA5.6.1-2 pour les divers types de matériaux couverts
Acheteurs, des Fabricants et des Organismes chargés par la présente Division. Les notes référencées dans ce
de la surveillance de la fabrication, une liste de tableau en font partie intégrante.
produits pouvant servir à la réalisation d’Appareils
sous Pression et répondant aux exigences essentielles b) Sans objet dans le cadre de la présente Division
de sécurité de la Directive Equipements Sous Pression c) La contrainte nominale de calcul pour une
97/23/CE ou de sa transposition en droit français situation exceptionnelle de service ou d’essai de
(Décret 99-1046) sous réserve des amendements résistance, est définie aux tableaux GA5.6.1-3 et
éventuels nécessaires apportés aux normes de référence GA5.6.1-4 pour les divers types de matériaux couverts
correspondantes. Ces amendements sont spécifiés dans par la présente Division. Les notes référencées dans ce
les Fiches Produits de l’Annexe MA6. tableau en font partie intégrante.
Au titre de la présente Division, ces produits ont d) Sans objet dans le cadre de la présente Division
prouvé leur qualité et leur sécurité et sont reconnus
d’usage sûr dans le domaine d’application spécifié e) Sans objet dans le cadre de la présente Division
pour chaque nuance.
Ces produits doivent faire l’objet d’une évaluation
particulière permettant de justifier leur conformité aux
exigences essentielles de sécurité applicables de la
Directive Equipements Sous Pression 97/23/CE ou de
sa transposition en droit français (décret 99-1046).

56
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Tableau GA5.6.1-1 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation normale de service sans fluage du matériau
Tôles, composants forgés, tubes et composants tubulaires

Matériau Contrainte nominale de calcul f

f1 f2

⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪ ⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪
Aciers au carbone et carbone-manganèse, MIN⎨⎜ ⎟,⎜ ⎟ MIN⎨⎜ ⎟,⎜ ⎟
aciers faiblement alliés et aciers alliés (M2) ⎪⎩⎜⎝ 1,5 ⎟ ⎜⎝ 2,4 ⎟⎠⎬⎪ ⎪⎩⎜⎝ 1,6 ⎟ ⎜⎝ 2,7 ⎟⎠⎬⎪
⎠ ⎭ ⎠ ⎭
t t
R p1,0 R p1,0
A ≥ 30 %
1,5 1,6
t
Si seul Rp1,0 est spécifiée

t t
R p1,0 R p1,0
1,5 1,6

Aciers inoxydables t
et Rmt sont spécifiées
A ≥ 35 % Si Rp1,0
austénitiques (M3)
t t
R p1,0 R p1,0
1,5 1,6

ou (Note 1) ou (Note 1)
⎧⎪⎛ R t ⎞ ⎛ R t ⎞⎫⎪ ⎧⎪⎛ R t ⎞ ⎛ R t ⎞⎫⎪
MIN⎨⎜
p1,0 ⎟
,⎜⎜ m ⎟⎬ MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m ⎟⎬
p1,0
⎜ ⎟ ⎟ ⎜ ⎟ ⎜⎝ 3,25 ⎟⎠⎪
⎪⎩⎝ 1, 2
⎠⎝
3 ⎠⎪⎭ ⎪⎩⎝ ,3
1
⎠ ⎭
(Note 2) (Note 2)
Aluminium et ⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪ ⎧⎪⎛ R p0,2
t
⎞ ⎛ R m ⎞⎫⎪
MIN⎨⎜ ⎟,⎜ ⎟ MIN⎨ ⎜ ⎟,⎜ ⎟
⎟ ⎜⎝ 2,4 ⎟⎠⎬⎪ ⎟ ⎜⎝ 2,7 ⎟⎠⎬⎪
alliages d’aluminium
(M13) ⎪⎩⎜⎝ 1,5 ⎠ ⎭ ⎪⎩⎜⎝ 1,6 ⎠ ⎭
Note 1 : Au choix du Fabricant
Note 2 : L’utilisation de cette valeur de f peut conduire lors de l’essai de résistance à des déformations permanentes qui bien que parfaitement
acceptables en ce qui concerne la résistance de l’appareil peuvent être indésirables en raison d’impératifs fonctionnels. Dans ce dernier cas, il est
alors recommandé de retenir la première détermination de la contrainte nominale de calcul.

57
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Tableau GA5.6.1-2 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation normale de service sans fluage du matériau
Boulonnerie

Matériau Contrainte nominale de calcul f

⎧⎛ R t ⎞⎛R ⎞⎫⎪
⎪ p0,2
Cas général MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m ⎟⎬
⎜ ⎟⎝ 5 ⎠⎪⎭
Aciers au carbone et ⎪⎩⎝ 3 ⎠
carbone-manganèse,
aciers faiblement alliés et Montage à tiges
⎧⎛ R t ⎞⎛R ⎞⎫⎪
⎪ p0,2
MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m
aciers alliés (M2) filetées, rondelles ⎟⎬
et 2 écrous et ⎜ ⎟⎝ 4 ⎠⎪⎭
⎪⎩⎝ 3 ⎠
serrage contrôlé
t
R p1,0 Rmt
Cas général ou (Note 1)
2,5 5
Aciers inoxydables
austénitiques Montage à tiges
(M3) t
filetées, rondelles R p1,0 R mt
et 2 écrous et ou (Note 1)
2 4
serrage contrôlé
Note 1 : Au choix du Fabricant

58
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Tableau GA5.6.1-3 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation exceptionnelle de service ou d’essai de résistance

Tôles, composants forgés, tubes et composants tubulaires

Matériau Contrainte nominale de calcul f

Aciers au carbone et carbone-manganèse,


0,95×R p0,2
t
aciers faiblement alliés et aciers alliés (M2)

⎧⎪ ⎞⎫⎪
( ),⎛⎜⎜ R2
t
Aciers inoxydables austénitiques (M3)
t
MAX⎨ 0,95 R p0,1 m ⎟⎬
⎪⎩ ⎟⎪
⎝ ⎠⎭

Aluminium et alliages d’aluminium (M13) 0,95×R p0,2


t

Tableau GA5.6.1-4 - Contrainte nominale de calcul


pour une situation exceptionnelle de service ou d’essai de résistance

Boulonnerie

Matériau Contrainte nominale de calcul f


t
Aciers au carbone et carbone-manganèse, R p0,2
aciers faiblement alliés et aciers alliés (M2) 2
t
Aciers inoxydables austénitiques R p0,2 R mt
ou (Note 1)
(M3) 1,5 3
Note 1 : Au choix du Fabricant

59
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.6.2 - Coefficient de soudure GA5.7 - FABRICATION


Le tableau GA5.4.2 précise, en fonction des GA5.7.1 - Modalités relatives à la qualifications des
catégories de construction, les coefficients de soudure z soudeurs
applicables au titre de la présente Division dans le cadre
Pour les appareils « sans catégorie » et les appareils
de la réglementation faisant l’objet de la présente
de catégorie de risque I, la qualification des soudeurs
Annexe.
peut être prononcée soit par le Fabricant soit par une
Pour les appareils en aluminium ou en alliages tierce partie (Organisme Notifié ou Entité tierce partie
d’aluminium de catégorie de construction A et sauf reconnue).
accord entre les parties concernées le coefficient de
GA5.7.2 - Modalités relatives à la qualifications des
soudure doit être pris égal à 0,85 au lieu de 1.
modes opératoires de soudage
La valeur du coefficient de soudure est unique pour
Pour les appareils « sans catégorie » et les appareils
une enceinte d’appareil, à l’exception des soufflets de
de catégorie de risque I, la qualification des modes
dilatation dont le coefficient de soudure peut avoir une
opératoires de soudage peut être prononcée soit par le
valeur supérieure.
Fabricant soit par une tierce partie (Organisme Notifié
Le coefficient de soudure ne s’applique pas : ou Entité tierce partie reconnue).
– aux assemblages transversaux d’une enveloppe
cylindrique ou conique de révolution avec une
GA5.8 - CONTROLE ET INSPECTION
autre pièce de révolution de même axe ; il
s’applique cependant à l’assemblage GA5.8.1 - Personnel en charge des contrôles non
transversal d’une enveloppe cylindrique ou destructifs des assemblages permanents
conique avec un fond sphérique (voir figure
Pour les appareils de catégorie de risque I ainsi que
GA5.6.2).
pour les appareils « Sans Catégorie » les contrôles non
– aux assemblages exécutés pour la mise en place destructifs des assemblages permanents peuvent être
d’une tubulure ou d’un piquage. réalisés par du personnel approuvé par le Fabricant.
– aux assemblages exclusivement soumis à des GA5.8.2 - Marquage CE
efforts de compression.
En compléments des exigences définies dans la
Pour le calcul de la résistance d’un assemblage partie I, la catégorie de risque de l’appareil et,
soudé bout à bout dans une situation exceptionnelle de lorsqu’applicable, le marquage CE doivent être apposés
service ou d’essai de résistance, il n’y a pas lieu de tenir sur la plaque du Fabricant.
compte d’un coefficient de soudure ; il faut donc
prendre z = 1 lors de l’application des formules de
calcul dans lesquelles figure ce coefficient.

Figure GA5.6.2

60
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.8.3 - Evaluation de la conformité Lorsque l’évaluation de la conformité est effectuée


par un Service d’Inspection de l’Utilisateur, seules les
GA5.8.3.1 - Généralités
procédures constituées par les modules A1, C1, F ou G
Le présent chapitre rappelle, à titre informatif, les peuvent être utilisées.
dispositions concernant l’évaluation de la conformité
Lorsque le Fabricant choisit une procédure
des appareils à pression soumis aux Exigences
d’évaluation constituée de deux modules, il est possible
Essentielles de Sécurité de la Directive Européenne
que le module relatif à la conception soit traité par un
Equipements Sous Pression (DESP) 97/23/CE ou des
Organisme Notifié différent de celui qui aura en charge
transpositions en droits nationaux de cette dernière
le deuxième module relatif à la fabrication.
GA5.8.3.2 - Procédures d’évaluation de la
GA5.8.3.3 - Obligations des parties
conformité
Lorsque son intervention est requise, la mission de
Tous les appareils relevant des catégories de risque
l’Organisme Notifié se limite à assurer que les
I, II, III, IV doivent être soumis à l’évaluation de leur
exigences essentielles de sécurité de la réglementation
conformité aux exigences de la réglementation.
sont respectées.
Les obligations du Fabricant et/ou de l’Organisme
Le Fabricant doit prendre toutes les dispositions
Notifié en vue de l’évaluation de la conformité de
nécessaires pour permettre le libre accès de l’Organisme
l’appareil sont fixées par des procédures constituées
Notifié aux emplacements, dans ses ateliers ou dans
d’un ou deux modules.
ceux de ses fournisseurs ou sous-traitants, affectés aux
Le tableau GA5.7.3.2 fournit les procédures approvisionnements et à la mise en œuvre des matériaux
d’évaluation de la conformité autorisées pour chaque destinés à l’appareil, ainsi qu’aux chantiers extérieurs
catégorie de risque, que l’appareil soit construit avec pendant la période de montage et d’essai, dans les
l’application ou non d’un système qualité. limites des travaux pour lesquelles il est mandaté.
L’Organisme Notifié, lorsqu’il doit intervenir, est Le Fabricant doit également permettre à
choisi par le Fabricant. Si le Donneur d’ordre et le l’Organisme Notifié de consulter tout document
Fabricant veulent confier à l’Organisme choisi tout ou nécessaire à la réalisation de la mission de pour laquelle
partie des opérations Inspection définies par la présente l’Organisme Notifié est mandaté.
Division, cela devra faire l’objet d’une mission distincte
Dans la mesure du possible, les interventions de
et donc d’un contrat différent.
l’Organisme Notifié doivent s’effectuer sans retarder ou
Un Fabricant peut appliquer une procédure gêner la fabrication. L’Organisme Notifié n’est pas
d’évaluation prévue pour une catégorie de risque autorisé à communiquer à des tiers les renseignements
supérieure. confidentiels dont il a connaissance dans l’exercice de
sa mission. L’Organisme Notifié a toutefois un devoir
Dans le cas d’intervention d’un Organisme Notifié,
d’information envers l’Etat Membre qui l’a notifié
le Fabricant a le choix entre une procédure d’évaluation
impliquant un Système d’Assurance de la Qualité et une L’Organisme Notifié doit à tout moment informer le
procédure d’évaluation n’impliquant pas la mise en Fabricant des éventuelles non-conformités qu’il
œuvre d’un tel système constate.
Dans les conditions définies par la réglementation, le
Donneur d’ordre peut prévoir contractuellement de faire
évaluer la conformité d’un appareil par un Service
d’Inspection de l’Utilisateur autorisé. Dans les limites
ainsi définies, le Service d’Inspection de l’Utilisateur
exerce les mêmes tâches qu’un Organisme Notifié,
cependant, les appareils ainsi inspectés ne peuvent
recevoir le marquage CE.

61
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Tableau GA5.8.3.2

CATÉGORIES DE RISQUE SANS SYSTÈME QUALITÉ AVEC SYSTÈME QUALITÉ

A A
CATÉGORIE I
Contrôle de fabrication par le Fabricant Contrôle de fabrication

D1
Assurance qualité production
A1
(EN ISO 9002)
CATÉGORIE II Contrôle de fabrication par le Fabricant
E1
Surveillance de la vérification finale
Assurance qualité produit
EN ISO 9003)

B1 + F H
B1 : Examen CE de la conception Assurance complète de qualité
F : Vérification sur chaque appareil (EN ISO 9001)

B1 + D
B1 : Examen CE de la conception
CATÉGORIE III D : Assurance qualité production
B + C1
(EN ISO 9002)
B : Examen CE de type
B+E
C1 : Conformité au type
B : Examen CE de type
E : Assurance qualité produit
(EN ISO 9003)

G H1
Vérification CE à l’unité Assurance complète de qualité avec
examen de conception et surveillance
particulière de l’examen final
(EN ISO 9001)
CATÉGORIE IV
B+F B+D
B : Examen CE de type B : Examen CE de type
F : Vérification sur chaque appareil D : Assurance qualité production
(EN ISO 9002)

Note : La référence au système qualité signifie l’application d’un système qualité selon les normes de la série EN ISO 9000, ou équivalent, plus des
exigences spécifiques de qualité contenues dans la réglementation. Les normes EN ISO sont citées à titre d'exemple.

62
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

GA5.9 - CORRESPONDANCE ENTRE LES EXIGENCES ESSENTIELLES DE SECURITE DE LA


DIRECTIVE EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23 CE ET DE SA TRANSPOSITION EN DROIT
FRANÇAIS (DECRET 99-1046 DU 13/12/1999) ET LES CHAPITRES DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005.

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

Remarques préliminaires
1. Les obligations découlant des exigences essentielles énoncées
La présente Division couvre les
dans la présente annexe pour les équipements sous pression
ensembles entrant dans son
s'appliquent également aux ensembles lorsque le risque
champ d’application
correspondant existe.
2. Les exigences essentielles fixées par la directive sont obligatoires.
Les obligations découlant de ces exigences essentielles ne
s'appliquent que si le risque correspondant existe pour les
équipements sous pression en cause lorsqu'ils sont utilisés dans les
conditions raisonnablement prévisibles par le fabricant. Annexe GA5
3. Le fabricant est tenu d'analyser les risques afin de déterminer
ceux qui s'appliquent à ses équipements du fait de la pression ; il
doit ensuite concevoir et construire ses équipements en tenant
compte de son analyse.
4. Les exigences essentielles doivent être interprétées et appliquées
de manière à tenir compte de l’état d'avancement de la technique et
Révisions de la présente
de la pratique au moment de la conception et de la fabrication, ainsi
Division
que des considérations techniques et économiques compatibles avec
un degré élevé de protection de la santé et de la sécurité.

1. GENERALITES
1.1 Les équipements sous pression sont conçus, fabriqués, contrôlés et,
le cas échéant, équipés et installés de façon à garantir leur sécurité
s'ils sont mis en service conformément aux instructions du fabricant
ou dans des conditions raisonnablement prévisibles.
1.2 Pour choisir les solutions les plus appropriées, le fabricant applique
les principes ci-après, dans l’ordre dans lequel ils sont énoncés :

- supprimer ou réduire les risques autant que raisonnablement


possible,

- appliquer les mesures de protection appropriées contre les risques Section G2


qui ne peuvent être supprimés,

- informer, le cas échéant, les utilisateurs des risques résiduels et


indiquer s'il est nécessaire de prendre des mesures spéciales
appropriées visant à atténuer les risques au moment de l’installation
et/ou de l’utilisation.
En cas de risque avéré ou prévisible d'utilisation erronée, les
équipements sous pression doivent être conçus de manière à exclure
1.3 le danger d'une telle utilisation erronée ou, en cas d’impossibilité, il
doit être indiqué de manière appropriée que lesdits équipements
sous pression ne doivent pas être utilisés de cette façon.

63
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

2. CONCEPTION
2.1 Généralités
Les équipements sous pression doivent être correctement conçus en
tenant compte de tous les facteurs pertinents permettant de garantir
la sûreté de l’équipement pendant toute sa durée de vie prévue. Section G3
La conception comprend des coefficients de sécurité appropriés qui Section C1
se fondent sur des méthodes générales réputées utiliser des marges Annexe GA5
de sécurité adéquates pour prévenir tous types de défaillance de
manière cohérente.
2.2 Conception pour une résistance appropriée
2.2.1 Les équipements sous pression doivent être conçus pour supporter
des charges correspondant à l’usage envisagé, ainsi que pour
d'autres conditions de fonctionnement raisonnablement prévisibles.
Sont notamment pris en compte les facteurs suivants : Section C1
- la pression interne et externe,
- les températures ambiante et de service,
Section C1
- la pression statique et la masse du contenu dans les conditions
d'emploi et d'essai, Section I
§ I1.6

- les charges dues à la circulation, au vent, aux séismes, Section C1

- les forces et les moments de réaction provoqués par les supports, Section C1
Sauf efforts dus aux tuyauteries
les fixations, les tuyauteries, etc., Section C9
- la corrosion et l’érosion, la fatigue, etc., - la décomposition des
fluides instables.
Les différentes charges qui peuvent intervenir au même moment Section C1
doivent être prises en considération, en tenant compte de la
probabilité de leur apparition simultanée.
2.2.2 La conception pour une résistance appropriée doit être fondée sur :
- en règle générale, une méthode de calcul, telle que décrite au point
2.2.3 et complétée si nécessaire par une méthode expérimentale de
conception telle que décrite au point 2.2.4,
ou Section C1
- une méthode expérimentale de conception sans calcul, telle que
décrite au point 2.2.4, lorsque le produit de la pression maximale
admissible PS par le volume V est inférieur à 6000 bar-L ou le
produit PS.DN inférieur à 3000 bar.
2.2.3 Méthode de calcul
a) Confinement de la pression et autres charges
Les contraintes admissibles des équipements sous pression doivent
être limitées eu égard aux défaillances raisonnablement prévisibles
dans les conditions de fonctionnement. A cet effet, il y a lieu
d'appliquer des facteurs de sécurité permettant d’éliminer
entièrement toutes les incertitudes découlant de la fabrication, des
conditions réelles d'utilisation, des contraintes, des modèles de Annexe GA5
calcul, ainsi que des propriétés et du comportement du matériau. § GA5.5
Ces méthodes de calcul doivent procurer des marges de sécurité
suffisantes, conformément, lorsque cela est approprié, aux
prescriptions du point 7.
Les dispositions ci-dessus peuvent être satisfaites en appliquant une
des méthodes suivantes, comme approprié, si nécessaire à titre de
complément ou en combinaison :

64
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

2.2.3 Méthode de calcul (suite)


- conception par formules, Partie C
- conception par analyse, NA
- conception par mécanique de la rupture. NA
b) Résistance
La résistance de l’équipement sous pression en cause doit être
établie par des calculs de conception appropriés.
En particulier :
- les pressions de calcul ne doivent pas être inférieures aux pressions
maximales admissibles et doivent tenir compte des pressions de
fluide statiques et dynamiques ainsi que de la décomposition des
fluides instables. Lorsqu'un récipient est composé de compartiments
distincts et individuels de confinement de la pression, les cloisons
de séparation doivent être conçues en tenant compte de la pression Section C1
la plus élevée pouvant exister dans un compartiment et de la
pression la plus basse possible pouvant exister dans le compartiment
voisin,
- les températures de calcul doivent offrir des marges de sécurité
adéquates,
- la conception doit tenir dûment compte de toutes les combinaisons
possibles de température et de pression qui peuvent survenir dans
des conditions de fonctionnement raisonnablement prévisibles de
l’équipement,
- les contraintes maximales et les pointes de concentration de
Section C1
contraintes doivent être maintenues dans des limites sûres.
- les calculs de confinement de la pression doivent utiliser les
valeurs adéquates des propriétés du matériau, fondées sur des
données démontrées, compte tenu des dispositions énoncées au Parie M
point 4 ainsi que des facteurs de sécurité adéquats. Selon le cas, les
caractéristiques du matériau à prendre en compte comprennent :
- pour la fatigue : le nombre théorique de cycles à des niveaux de
Section C11
contrainte déterminés,
- pour la corrosion : la tolérance de corrosion théorique,
- la limite d’élasticité, à 0,2 % ou, selon le cas, à 1,0 %, à la
température de calcul,
- la résistance à la traction,
- la résistance en fonction du temps, c'est à dire la résistance au Section C1
fluage,
- les données relatives à la fatigue,
- le module de Young (module d’élasticité),
- le niveau adéquat de contrainte plastique,
- la résistance à la flexion par choc,
Annexe MA2
- la ténacité à la rupture,
- des coefficients de joint appropriés doivent être appliqués aux
caractéristiques des matériaux en fonction, par exemple, de la nature
Annexe GA5
des essais non destructifs, des propriétés des assemblages de
matériaux et des conditions de fonctionnement envisagées,
- la conception doit tenir dûment compte de tous les mécanismes de
dégradation raisonnablement prévisibles (notamment la corrosion, le
fluage, la fatigue) correspondant à l’usage auquel l’équipement est
Partie G
destiné. Les instructions visées au point 3.4 doivent attirer
l’attention sur les caractéristiques de la conception qui sont
déterminantes pour la durée de vie de l’équipement telles que :
- pour le fluage : le nombre théorique d'heures de fonctionnement à
NA
des températures déterminées.

65
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

2.2.3 Méthode de calcul (suite)


c) Stabilité
Lorsque l’épaisseur calculée ne permet pas d'obtenir une stabilité
structurelle suffisante, il convient de prendre les mesures Section C4
nécessaires pour y remédier, compte tenu des risques liés au
transport et à la manutention.
2.2.4 Méthode expérimentale de conception
La conception de l’équipement peut être validée, en tout ou en
partie, par un programme d'essais portant sur un échantillon
représentatif de l’équipement ou de la famille d’équipements.
Le programme d'essais doit être clairement défini avant les essais et
être accepté par l’organisme notifié chargé du module d’évaluation
de la conception, lorsqu'il existe.
Ce programme doit définir les conditions d'essais et les critères
d'acceptation et de refus. Les valeurs exactes des dimensions
essentielles et des caractéristiques des matériaux constitutifs des
équipements essayés doivent être relevées avant l’essai. Le cas
échéant, pendant les essais, les zones critiques de l’équipement sous
pression doivent pouvoir être observées avec des instruments
adéquats permettant de mesurer les déformations et les contraintes
avec suffisamment de précision. Le programme d'essai doit
comprendre :
a) un essai de résistance à la pression, destiné à vérifier qu'à une NA
pression garantissant une marge de sécurité définie par rapport à la
pression maximale admissible, l’équipement ne présente pas de fuite
significative ni de déformation excédant un seuil déterminé. La
pression d'essai doit être déterminée en tenant compte des
différences entre les valeurs des caractéristiques géométriques et des
matériaux mesurées dans les conditions d'essai et les valeurs
admises pour la conception; elle doit aussi tenir compte de la
différence entre les températures d'essai et de conception.
b) lorsque le risque de fluage ou de fatigue existe, des essais
appropriés déterminés en fonction des conditions de service prévues
pour l’équipement, par exemple : durée de service à des
températures spécifiées, nombre de cycles à des niveaux de
contrainte déterminés, etc.
c) lorsque c'est nécessaire, des essais complémentaires relatifs à
d'autres facteurs d'environnement particuliers visés au point 2.2.1
tels que corrosion, agressions extérieures, etc.
Dispositions visant à assurer la sécurité de la manutention et du
2.3
fonctionnement
Le mode de fonctionnement des équipements sous pression doit
exclure tout risque raisonnablement prévisible du fait de leur Section C3
utilisation. Une attention particulière doit être apportée selon le cas,
si approprié : Section C6
- aux dispositifs de fermeture et d'ouverture, § C6.2.A2
- aux émissions dangereuses provenant des soupapes de sûreté,
- aux dispositifs d'interdiction d’accès physique tant que règne la Annexe G2
pression ou le vide, § G2.2
- à la température de surface, en tenant compte de l’utilisation
envisagée,
Section C1
- à la décomposition des fluides instables.
En particulier, les équipements sous pression munis d'obturateurs
amovibles doivent être munis d'un dispositif automatique ou manuel
permettant à l’utilisateur de s'assurer aisément que l’ouverture ne
présente pas de danger. De plus, lorsque cette ouverture peut être NA
manoeuvrée rapidement, l’équipement sous pression doit être
équipé d'un dispositif interdisant l’ouverture tant que la pression ou
la température du fluide présentent un danger.

66
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

2.4 Moyens d'inspection


a) Les équipements sous pression doivent être conçus de telle sorte
que toutes les inspections nécessaires à leur sécurité puissent être
effectuées.
b) Il importe de prévoir des moyens permettant de déterminer l’état
intérieur de l’équipement sous pression lorsque cela est nécessaire
pour assurer la sécurité permanente de l’équipement, tels que des
regards permettant d'avoir physiquement accès à l’intérieur de
l’équipement de façon à ce que les inspections appropriées puissent La conception fonctionnelle est
être menées de manière sûre et ergonomique. hors du domaine d’application de
la présente Division. Les
c) D'autres moyens de s'assurer que l’état de l’équipement sous
dispositions constructives
pression est conforme aux exigences de sécurité peuvent être NA
éventuellement nécessaires à
employés :
l’inspection en service doivent
- lorsqu'il est trop petit pour permettre l’accès physique à l’intérieur, faire l’objet d’une demande
ou spécifique du Donneur d’ordre
- lorsque l’ouverture de l’équipement sous pression risque d'en
altérer la condition intérieure,
ou
- lorsqu'il est prouvé que la substance qu'il contient ne présente pas
de danger pour le matériau dont il est constitué et qu'aucun autre
mécanisme de dégradation interne n'est raisonnablement prévisible.
2.5 Purge et ventilation
La conception fonctionnelle est
Des moyens adéquats de purge et de ventilation de l’équipement hors du domaine d’application
sous pression doivent être prévus au besoin : de la présente Division. Les
- pour éviter des phénomènes nocifs, tels que coups de bélier, dispositions constructives
effondrement sous l’effet du vide, corrosion et réactions chimiques NA éventuellement nécessaires à la
incontrôlées. Tous les états de fonctionnement et d'essai, notamment purge et à la ventilation de
des essais de pression, doivent être envisagés, l’équipement doivent faire
- pour permettre le nettoyage, le contrôle et l’entretien en sécurité. l’objet d’une demande
spécifique du Donneur d’ordre
2.6 Corrosion et autres attaques chimiques
Section C1
§ C1.9
Au besoin, une surépaisseur ou une protection appropriée contre la
corrosion ou contre d'autres attaques chimiques doivent être
prévues, en tenant dûment compte de l’utilisation envisagée et Partie M
raisonnablement prévisible.
Partie F
2.7 Usure
Lorsque l’équipement risque être soumis à une érosion ou à une
abrasion intense, il faut prendre des mesures appropriées pour :
- minimiser ces effets par une conception appropriée, par exemple, Non prévu explicitement.
en prévoyant des surépaisseurs, ou par l’utilisation de chemises Les dispositions constructives
intérieures ou de revêtements, complémentaires doivent faire
- permettre le remplacement des pièces les plus touchées, - attirer l’objet d’une demande
l’attention, dans les instructions visées au point 3.4, sur les mesures spécifique du Donneur d’ordre
à mettre en oeuvre pour que l’utilisation de l’équipement puisse se
poursuivre sans danger.
2.8 Ensembles
Les ensembles doivent être conçus de telle sorte que :
- les éléments à assembler soient adaptés et fiables dans leurs Voir remarque préliminaire
conditions de service, - tous les éléments s’intègrent correctement et
s'assemblent de manière appropriée.

67
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

2.9 Dispositions relatives au remplissage et à la vidange


Le cas échéant, les équipements sous pression doivent être conçus et
être équipés des accessoires appropriés, ou prévus pour en être
équipés, en vue de garantir un remplissage et une vidange sûre,
notamment en ce qui concerne les risques suivants :
Partie G
a) lors du remplissage :
§ G2.2
- le surremplissage ou la surpression au regard notamment du taux
de remplissage et de la tension de vapeur à la température de
référence,
- l’instabilité des équipements sous pression.
b) lors de la vidange : l’échappement incontrôlé du fluide sous
pression. Hors du domaine d’application
c) tant lors du remplissage que lors de la vidange : les connexions et de la présente Division
déconnexions présentant des risques.
2.10 Protection contre le dépassement des limites admissibles des
équipements sous pression
Lorsque, dans des conditions raisonnablement prévisibles, les
limites admissibles pourraient être dépassées, les équipements sous
pression doivent être équipés ou prévus pour être équipés de
dispositifs de protection adéquats, à moins que la protection ne soit
assurée par d'autres dispositifs de protection intégrés dans
l’ensemble.
Le dispositif adéquat ou la combinaison des dispositifs adéquats doit
être déterminée en fonction des particularités de l’équipement ou de
l’ensemble et de ses conditions de fonctionnement. Les dispositifs
de protection et leurs combinaisons comprennent :
a) les accessoires de sécurité tels que définis à l’article 1er point
2.1.3,
b) selon le cas, des dispositifs de contrôle appropriés, tels que des
indicateurs ou des alarmes, permettant que soient prises,
automatiquement ou manuellement, les dispositions visant à
maintenir l’équipement sous pression à l’intérieur des limites
admissibles.
Partie G
2.11 Accessoires de sécurité § G2.2

2.11.1 Les accessoires de sécurité doivent- être conçus et construits de


façon à être fiables et adaptés aux conditions de service prévues et à
prendre en compte, s'il y a lieu, les exigences en matière de
maintenance et d'essais des dispositifs,
- être indépendants des autres fonctions à moins que leur fonction de
sécurité ne puisse être affectée par les autres fonctions,
- suivre les principes de conception appropriés pour obtenir une
protection adaptée et fiable. Ces principes incluent notamment la
sécurité positive, la redondance, la diversité et l’autocontrôle.
2.11.2 Dispositifs de limitation de la pression
Ces dispositifs doivent être conçus de manière que la pression ne
dépasse pas de façon permanente la pression maximale admissible
PS ; une surpression de courte durée est cependant admise
conformément, lorsque cela est approprié, aux prescriptions du
point 7.3.
2.11.3 Dispositifs de surveillance de la température
Ces dispositifs doivent avoir un temps de réaction adéquat pour des Non prévu explicitement.
raisons de sécurité et compatible avec la fonction de mesure. Les dispositions constructives
complémentaires éventuellement
nécessaires doivent faire l’objet
d’une demande spécifique du
Donneur d’ordre

68
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

2.12 Feu extérieur


Au besoin, les équipements sous pression doivent être conçus et, le Non prévu explicitement.
cas échéant, être équipés des accessoires appropriés ou prévus pour Les dispositions constructives
en être équipés, pour satisfaire aux exigences relatives à la complémentaires éventuel-
limitation des dommages en cas de feu externe, compte tenu, lement nécessaires doivent faire
notamment, de l’utilisation à laquelle ils sont destinés. l’objet d’une demande
spécifique du Donneur d’ordre

3 FABRICATION
3.1 Procédés de fabrication
Le fabricant doit veiller à la bonne exécution des dispositions prises
au stade de la conception en appliquant les techniques et les Partie F
méthodes appropriées, notamment en ce qui concerne les éléments Sections F2 à F20
figurant ci-après.
3.1.1 Préparation des composants
La préparation des composants (par exemple, le formage et le
Complétées par les règles
chanfreinage) ne doit pas engendrer de défauts, de fissures ou de Sections
spécifiques des Sections F2 à F6,
modifications des propriétés mécaniques susceptibles de nuire à la F1 et F11
F12 et F13
sécurité de l’équipement sous pression.
3.1.2 Assemblages permanents
Les assemblages permanents et les zones adjacentes doivent être
exempts de défauts de surface ou internes préjudiciables à la
sécurité des équipements. Les propriétés des assemblages
permanents doivent correspondre aux propriétés minimales
spécifiées pour les matériaux devant être assemblés, sauf si d'autres
valeurs de propriétés correspondantes sont spécifiquement prises en
compte dans les calculs de conception. Pour les équipements sous Sections
pression, les assemblages permanents des parties qui contribuent à F1 et F11
la résistance à la pression de l’équipement et les parties qui y sont
directement attachées doivent être réalisés par du personnel qualifié
au degré d'aptitude approprié et selon des modes opératoires
qualifiés.

Les modes opératoires et le personnel sont approuvés pour les


équipements sous pression des catégories II, III et IV par une tierce
partie compétente qui est, au choix du fabricant :
- un organisme notifié,
- une entité tierce partie reconnue par un Etat membre comme prévu NA
à l’article 13.
Pour procéder à ces approbations, ladite tierce partie procède ou fait
procéder aux examens et essais prévus dans les normes harmonisées
appropriées ou à des examens et essais équivalents.

3.1.3 Essais non destructifs


Pour les équipements sous pression, les contrôles non destructifs des
assemblages permanents doivent être effectués par un personnel
qualifié au degré d’aptitude approprié. Pour les équipements sous
NA
pression des catégories III et IV, ce personnel doit avoir été
approuvé par une entité tierce partie reconnue par un Etat membre
en application de l’article 13.
3.1.4 Traitement thermique
Lorsqu'il existe un risque que le processus de fabrication modifie les
propriétés du matériau dans une mesure qui compromettrait Partie F
l’intégrité de l’équipement sous pression, un traitement thermique Sections F2 à F20
adapté doit être appliqué à l’étape appropriée de là fabrication.

69
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

3.1.5 Traçabilité
Des procédures adéquates doivent être établies et maintenues pour
l’identification des matériaux des parties de l’équipement qui Partie M
contribuent à la résistance à la pression par des moyens appropriés,
depuis la réception, en passant par la production, jusqu’à l’essai Partie F
final de l’équipement sous pression fabriqué.
3.2 Vérification finale
Les équipements sous pression doivent être soumis à la vérification
finale telle que décrite ci-après.
3.2.1 Examen final
Les équipements sous pression doivent être soumis à un examen
final destiné à vérifier, visuellement et par contrôle des documents
d'accompagnement, le respect des exigences de la directive. Il peut
être tenu compte, en l’occurrence, des contrôles qui ont été effectués Partie I
au cours de la fabrication. Pour autant que la sécurité le rende
nécessaire, l’examen final est effectué à l’intérieur et à l’extérieur de § I1.9
toutes les parties de l’équipement, le cas échéant au cours du
processus de fabrication (par exemple si l’inspection n'est plus
possible au cours de l’examen final).
3.2.2 Epreuve
La vérification finale des équipements sous pression doit
comprendre un essai de résistance à la pression qui prendra
normalement la forme d'un essai de pression hydrostatique à une
pression au moins égale, lorsque cela est approprié, à la valeur fixée
au point 7.4. Pour les équipements de catégorie I, fabriqués en série,
cet essai peut être réalisé sur une base statistique. Partie I
Dans le cas où l’essai de pression hydrostatique est nocif ou ne peut § I1.6
pas être effectué, d'autres essais d'une valeur reconnue peuvent être
réalisés. Pour les essais autres que l’essai de pression hydrostatique,
des mesures complémentaires, telles que des contrôles non
destructifs ou d'autres méthodes d'efficacité équivalente, doivent
être mises en oeuvre avant ces essais.
3.2.3 Examen des dispositifs de sécurité
Pour les ensembles, la vérification finale comprend également un Partie I
examen des accessoires de sécurité destiné à vérifier que les
exigences visées au point 2.10 ont été pleinement respectées. § I1.9

3.3 Marquage et étiquetage


Outre le marquage "CE" visé à l’article 15, les informations
suivantes doivent être fournies :
a) pour tous les équipements sous pression :
- les nom et adresse ou un autre moyen d'identification du fabricant
et, le cas échéant, de son mandataire établi dans la Communauté,
- l’année de fabrication,
Partie I
- l’identification de l’équipement sous pression en fonction de sa
nature, par exemple le type, l’identification de la série ou du lot, et § I1.7
le numéro de fabrication,
- les limites essentielles maximales/minimales admissibles.
b) selon le type de l’équipement sous pression, des informations
complémentaires nécessaires à la sécurité de l’installation, du
fonctionnement ou de l’utilisation et, le cas échéant, de l’entretien et
du contrôle périodique, telles que :

70
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

(suite)
- le volume V de l’équipement sous pression, exprimé en L,
- la dimension nominale de la tuyauterie DN,
- la pression d'essai PT appliquée, exprimée en bar, et la date,
- la pression de début de déclenchement du dispositif de sécurité,
exprimée en bar,
- la puissance de l’équipement sous pression, exprimée en kW,
- la tension d'alimentation, exprimée en V (volts),
- l’usage prévu,
- le taux de chargement, exprimé en kg/l,
- la masse de remplissage maximale, exprimée en kg,
- la tare, exprimée en kg,
- le groupe de produits.
c) le cas échéant, des avertissements apposés sur les équipements Partie I
sous pression, qui attirent l’attention sur les erreurs d'utilisation § I1.7
mises en évidence par l’expérience. Le marquage "CE" et les
informations requises doivent être apposés sur les équipements sous
pression ou sur une plaque solidement fixée sur ceux-ci, à
l’exception des cas suivants :
- s'il y a lieu, un document adéquat peut être utilisé pour éviter le
marquage répété éléments individuels tels que des composants de
tuyauterie, destinés au même ensemble. Cela s'applique au
marquage "CE" et autres marquages et étiquetages visés à la
présente annexe,
- lorsque l’équipement sous pression est trop petit, par exemple pour
les accessoires, l’information visée au point b) peut être indiquée sur
une étiquette attachée à l’équipement sous pression,
- une étiquette ou tout autre moyen adéquat peut être utilisé pour
l’identification de la masse de remplissage et pour indiquer les
avertissements visés au point c), pour autant qu'elle reste lisible
pendant le laps de temps approprié.
3.4 Instructions de service
a) Lors de leur mise sur le marché, les équipements sous pression
doivent être accompagnés en tant que de besoin d'une notice
d'instructions destinée à l’utilisateur contenant toutes les
informations utiles à la sécurité en ce qui concerne :
- le montage, y compris l’assemblage de différents équipements
sous pression,
- la mise en service,
- l’utilisation,
- la maintenance, y compris les contrôles par l’utilisateur. Partie I
§ I1.9.4
b) La notice d'instructions doit reprendre les informations apposées
sur l’équipement sous pression en application du point 3.3, à
l’exception de l’identification de la série, et doit être accompagnée,
le cas échéant, de la documentation technique ainsi que des plans et
schémas nécessaires à une bonne compréhension de ces instructions.
c) Le cas échéant, la notice d'instructions doit également attirer
l’attention sur les dangers d'utilisation erronée conformément au
point 1.3 et sur les caractéristiques particulières de la conception
conformément au point 2.2.3.

71
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

4. MATERIAUX
Les matériaux entrant dans la fabrication des équipements sous
pression doivent être adaptés à cette utilisation pendant la durée de
vie prévue de ceux-ci, à moins que leur remplacement ne soit prévu.
Section M1
Les matériaux de soudage et les autres matériaux d'assemblage ne § M1.2.1
doivent remplir que les obligations correspondantes des points 4.1,
4.2 a) et 4.3 premier alinéa de manière appropriée, à la fois
individuellement et après leur mise en oeuvre.
4.1 Les matériaux destinés aux parties sous pression doivent :
a) avoir des caractéristiques appropriées à l’ensemble des conditions
de service raisonnablement prévisibles et des conditions d'essai et Sections
notamment être suffisamment ductiles et tenaces. Le cas échéant, les M2 à M13
caractéristiques de ces matériaux devront respecter les exigences
prévues au point 7.5.
En outre, une sélection adéquate des matériaux doit être en
particulier effectuée de manière à prévenir une rupture fragile en cas
Annexe MA2
de besoin ; lorsque l’utilisation d'un matériau fragile s'impose pour
des raisons particulières, des mesures appropriées doivent être prises
b) avoir une résistance chimique suffisante contre le fluide contenu
dans l’équipement sous pression ; les propriétés chimiques et
physiques nécessaires à la sécurité de fonctionnement ne doivent Section M1
pas être altérées de manière significative au cours de la durée de vie § M1.2.1
prévue des équipements ;
c) ne pas être significativement sensibles au vieillissement ;
d) convenir aux méthodes de transformation prévues ;
e) être choisis de façon à éviter des effets négatifs significatifs Partie F
quand des matériaux différents sont assemblés.
4.2 a) le fabricant de l’équipement sous pression doit définir de manière
appropriée les valeurs nécessaires pour les calculs de conception
visés au point 2.2.3, ainsi que les caractéristiques essentielles des
matériaux et de leur mise en oeuvre visées au point 4.1 ;
b) le fabricant joint, dans la documentation technique, les éléments
relatifs au respect des prescriptions de la directive relatives aux
matériaux sous l’une des formes suivantes :
- par l’utilisation de matériaux conformément aux normes Partie M
harmonisées,
- par l’utilisation des matériaux ayant fait l’objet d'une approbation
Annexe GA5
européenne de matériaux pour équipements sous pression
§ GA5.4
conformément à l’article 11,
- par une évaluation particulière des matériaux.
c) Pour les équipements sous pression des catégories III et IV,
l’évaluation particulière visée au troisième tiret du point b) est
réalisée par l’organisme notifié en charge des procédures
d'évaluation de la conformité de l’équipement sous pression.

72
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

4.3 Le fabricant de l’équipement doit prendre les mesures appropriées


pour s’assurer que le matériau utilisé est conforme aux prescriptions
requises. En particulier, des documents établis par le fabricant du
matériau certifiant la conformité avec une prescription donnée
doivent être obtenus pour tous les matériaux. Partie M
Pour les parties principales sous pression des équipements des
catégories II, III et IV, cette attestation doit être un certificat avec
contrôle spécifique sur produit. Lorsqu'un fabricant de matériaux a Annexe GA5
un système d'assurance qualité approprié, certifié par un organisme § GA5.4
compétent établi dans la Communauté et qui a fait l’objet d’une
évaluation spécifique pour les matériaux, les attestations délivrées
par le fabricant sont présumées donner la conformité avec les
exigences correspondantes du présent point.
Exigences particulières pour certains équipements sous pression re
les exigences prévues aux sections 1 à 4, les exigences suivantes
sont applicables aux équipements sous pression visés aux sections 5
et 6.

5. EQUIPEMENTS SOUS PRESSION SOUMIS A L'ACTION


DE LA FLAMME OU A UN APPORT CALORIFIQUE
PRESENTANT UN DANGER DE SURCHAUFFE, VISES A
L’ARTICLE 3 PARAGRAPHE 1
Font partie de cette catégorie d'équipements sous pression :
- les générateurs de vapeur et d'eau surchauffée visés à l’article 3
paragraphe 1 point 1.2, tels que les chaudières à vapeur et à eau
surchauffée à feu nu, les surchauffeurs et les resurchauffeurs, les
chaudières de récupération de calories, les chaudières
d'incinérateurs, les chaudières électriques à électrode ou à
immersion et les autoclaves à pression, ainsi que leurs accessoires
et, le cas échéant, leurs systèmes de traitement de l’eau
d'alimentation, d'alimentation en combustible,
et
- les appareils de chauffage à des fins industrielles utilisant d'autres
fluides que la vapeur et l’eau surchauffée qui relèvent de l’article 3
point 1.1, tels que les dispositifs de chauffage pour les industries
chimiques et autres industries comparables, les équipements sous
pression pour le traitement des denrées alimentaires.
Ces équipements sous pression sont calculés, conçus et construits de
façon à éviter ou à réduire les risques d'une perte de confinement Hors du domaine d’application
significative due à la surchauffe. Il y a notamment lieu de veiller à de la présente Division
ce que, selon le cas :
a) des dispositifs de protection appropriés soient fournis pour limiter
des paramètres de fonctionnement tels l’apport et l’évacuation de
chaleur et, s'il y a lieu, le niveau de fluide afin d'éviter tout risque de
surchauffe localisée ou généralisée ;
b) des points de prélèvement soient prévus lorsque nécessaire pour
évaluer les propriétés du fluide afin d'éviter tout risque lié aux
dépôts ou à la corrosion ;
c) des dispositions appropriées soient prises pour supprimer les
risques de dommages dus aux dépôts ;
d) des moyens sûrs soient prévus pour l’évacuation de la chaleur
résiduelle après l’arrêt ;
e) des dispositions soient prévues pour éviter une accumulation
dangereuse de mélanges inflammables de combustibles et d'air ou
un retour de flamme.

73
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

6. TUYAUTERIE AU SENS DE L'ARTICLE 3 POINT 3.3


La conception et la construction doivent garantir :
a) que le risque de surcharge due à des jeux excessifs ou à des
forces excessives, par exemple au niveau des brides, des
raccordements, des soufflets et des tuyaux flexibles, est contrôlé de
manière adéquate par des moyens tels que supports, renforts,
attaches, alignement et précontrainte ;
b) que, dans les cas où il existe un risque de condensation à
l’intérieur des tuyaux pour fluides gazeux, le drainage et
l’élimination des dépôts dans les points bas sont prévus afin d'éviter
les coups de bélier ou la corrosion ;
c) que les dégâts potentiels provoqués par la turbulence et les
tourbillons sont dûment pris en compte. Les dispositions pertinentes
du point 2.7 sont applicables ; Hors du domaine d’application
d) que le risque de fatigue dû aux vibrations dans les tuyaux est de la présente Division
correctement pris en compte ;
e) que, lorsque la tuyauterie contient des fluides du groupe 1, des
moyens appropriés sont prévus pour isoler les tuyauteries
d'expédition qui présentent des risques significatifs du fait de leur
dimension ;
f) que le risque de vidange intempestif est réduit au minimum ; les
points d'expédition doivent comporter, sur leur partie fixe,
l’indication claire du fluide contenu ;
g) que l’emplacement et le trajet des tuyauteries et des conduites
souterraines sont au moins enregistrés dans la documentation
technique afin de faciliter l’entretien, l’inspection ou la réparation
en toute sécurité.

74
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA5 – MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX APPAREILS A PRESSION
DEVANT RÉPONDRE AUX EXIGENCES ESSENTIELLES DE SÉCURITÉ DE LA
DIRECTIVE EUROPÉENNE ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION 97/23/CE ET DE SES TRANSPOSITIONS EN DROITS NATIONAUX

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

7. EXIGENCES QUANTITATIVES PARTICULIERES POUR


CERTAINS EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

Les dispositions ci-après sont applicables en règle générale.


Toutefois, lorsqu’elles ne sont pas appliquées, y compris dans les
cas où les matériaux ne sont pas spécifiquement visés et où les
normes harmonisées ne sont pas appliquées, le fabricant doit
justifier de la mise en oeuvre de dispositions appropriées permettant
d’obtenir un niveau de sécurité global équivalent.
La présente section fait partie intégrante de l’annexe I. Les
dispositions fixées par la présente section complètent les exigences
essentielles des sections 1 à 6, pour les équipements sous pression
auxquelles elles s'appliquent.
7.1 Contraintes admissibles
7.1.1 Symboles
Re/t, limite d'élasticité, désigne la valeur à la température de calcul,
selon le cas, de :
- la limite supérieure d'écoulement pour un matériau présentant des
limites inférieure et supérieure d'écoulement,
Annexe GA5
- la limite conventionnelle d'élasticité à 1,0 % pour l’acier
§ GA5.5.1
austénitique et l’aluminium non allié,
- la limite conventionnelle d'élasticité à 0,2% dans les autres cas.
Rm/20 désigne la valeur minimum de la résistance à la traction à
20 °C.
Rm/t désigne la résistance à la traction à la température de calcul.
7.1.2 La contrainte générale de membrane admissible pour des charges à
prédominance statique et pour des températures se situant en dehors
de la gamme où les phénomènes de fluage sont significatifs, ne doit
pas être supérieure à la plus petite des valeurs ci-après, selon le
matériau employé :
- dans le cas de l’acier ferritique, y compris l’acier normalisé (acier
laminé) et à l’exclusion des aciers à grain fin et des aciers qui ont
subi un traitement thermique spécial, 2/3 de Re/t et 5/12èmes de
Rm/20,
Annexe GA5
- dans le cas de l’acier austénitique :
§ GA5.5.1
* si son allongement après rupture est supérieur à 30 %, 2/3 de Re/t,
* ou, alternativement, et si son allongement après rupture est
supérieur à 35%, 5/6èmes de Re/t et 1/3 de Rm/t,
- dans le cas de l’acier moulé non allié ou faiblement allié,
10/19èmes de Re/t et 1/3 de Rm/20,
- dans le cas de l’aluminium, 2/3 de Re/t,
- dans le cas des alliages d'aluminium qui ne peuvent être trempés,
2/3 de Re/t et 5/12èmes de Rm/20.

75
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

Réf.
Réf.
DESP Exigences essentielles de sécurité Commentaires
CODAP 2005
&
Division 1
Décret

7.2 Coefficients de joints


Pour les joints soudés, le coefficient de joint doit être au plus égal à
la valeur suivante :
- pour les équipements faisant l’objet de contrôles destructifs et non
destructifs permettant de vérifier que l’ensemble des joints ne
présente pas de défauts significatifs : 1,
- pour les équipements faisant l’objet de contrôles non destructifs Annexe GA5
par sondage : 0,85, § GA5.5.2
- pour les équipements ne faisant pas l’objet de contrôles non
destructifs autres qu’une inspection visuelle : 0,7.
En cas de besoin, le type de sollicitation et les propriétés
mécaniques et technologiques du joint doivent également être pris
en compte.
7.3 Dispositifs de limitation de pression, en particulier pour les
récipients sous pression
La surpression momentanée visée au point 2.11.2 doit être limitée à Partie G
10% de la pression maximale admissible. § G2.2
7.4 Pression d'épreuve hydrostatique
Pour les récipients sous pression, la pression d'épreuve
hydrostatique visée au point 3.2.2 doit être égale à la plus élevée des
valeurs suivantes :
- la pression correspondant au chargement maximal que peut
supporter l’équipement en service compte tenu de sa pression Partie I
maximale admissible et de sa température maximale admissible, § I1.6
multipliée par le coefficient 1,25 ,
ou
- la pression maximale admissible multipliée par le coefficient 1,43.
7.5 Caractéristiques des matériaux
A moins que d'autres valeurs ne soient requises au titre d'autres
critères qui doivent être pris en compte, un acier est considéré
comme suffisamment ductile pour satisfaire au point 4.1. a) si son Parties
allongement après rupture dans un test de traction réalisé selon une M2 à M213
procédure standard est au moins égal à 14 % et si son énergie de
flexion par choc sur éprouvette ISO V est au moins égale à 27 J, à Annexe MA6
une température au plus égale à 20 °C, mais non supérieure à la plus
basse température de fonctionnement prévue.

76
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

PARTIE G
GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA6
RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS
D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA
REGLEMENTATION CHINOISE
(Annexe non-obligatoire)

GA6.1 - GENERALITES – Volume supérieur ou égal à 0,025 m3.


GA5.1.1 - Objet et contenant du gaz, du gaz liquéfié ou un liquide dont
la température maximum de service est supérieure ou
La présente Annexe à pour objet de définir les
égale à son point d’ébullition.
prescriptions complémentaires aux règles de la Division
1 ou les amendements à apporter à ces dernières afin de
répondre aux exigences de la réglementation chinoise
GA6.2 - CLASSIFICATION DES APPAREILS
concernant les équipements sous pression couverts par
la présente Division. GA6.2.1 - Les appareils sont classés en trois catégories
I, II et III sur la base des critères définis ci-après.
GA6.1.2 - Documents de référence
GA6.2.3 - Classes de pression
La présente Annexe est établie à partir des
documents de référence suivants :
Basse pression (L) 0,1 MPa ≤ p < 1,6 MPa
– [1] Supervision Regulation on Safety
Technology for Pressure Vessel (Issued on Moyenne pression (M) 1,6 MPa ≤ p < 10 MPa
1999-06-25 / Enforced on 2000-01-01),
– [2] Regulation on Safety Supervision of Haute pression (H) 10 MPa ≤ p < 100 MPa
Special Equipment (Adopted on February
19,2003, Promulgated by Decree No.373 on Très haute pression (U) p ≥ 100 MPa
March 11,2003 and effective as of June
1,2003),
GA6.2.4 - Fonctions des appareils
– [3] Requirements for Boiler and Pressure – Réacteur
Vessel Manufacture Licensing,
– Echangeur de chaleur
– [4] GB 150 : 1998 Steel Pressure Vessels,
– Séparateur
– [5] GB 151 : 1999 Tubular Heat Exchangers.
– Appareil de stockage
GA6.1.3 - Domaine d’application
– ……..
Dans ce cadre, la présente Annexe s’applique, aux
appareils métalliques répondant aux critères suivants : GA6.2.5 - Toxicité et inflammabilité
– Pression intérieure relative maximale en Pour ces deux paramètres, il convient de se référer
situation normale de service supérieure à au document suivant :
0,1 MPa (1 bar) (non compris la pression
« HG29660 Classification for toxicity and
hydrostatique due au liquide éventuellement
Explosiveness of Chemical Substances in Pressure
contenu dans l’appareil lui-même).
Vessels ».
– Diamètre intérieur supérieur ou égal à 0,15 m.

77
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA6 – RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA REGLEMENTATION CHINOISE

Toutefois pour ce qui est de la toxicité la – …


classification suivante peut être utilisée :
– Appareils réalisés à partir de matériaux dont la
limite inférieure spécifiée de la résistance à la
Concentration rupture est supérieure ou égale à 540 MPa.
Grade maximum
autorisée – …
– Réservoirs sphériques de volume supérieur ou
Extrêmement toxique I < 0,1 mg/m3 égal à 50 m3.
Hautement toxique II 0,1 ≤ … < 1,0 mg/m3 –
GA6.2.7 - Appareils à pression de catégorie II
Modérément toxique III 1,0 ≤ … < 10 mg/m3
– Appareils Moyenne pression
Faiblement toxique IV ≥ 10 mg/m 3
– Appareils Basse pression contenant une
substance extrêmement ou hautement toxique
Les mélanges doivent faire l’objet d’une évaluation
particulière. Dans le cas contraire la substance la plus – Réacteur Basse pression et appareils de
toxique est prise en compte. stockage Basse pression contenant une
substance inflammable ou modérément
GA6.2.6 - Appareils à pression de catégorie III toxique
– Appareils Haute pression. GA6.2.8 - Appareils à pression de catégorie I
– Appareils Moyenne Pression contenant une – Appareils Basse pression autres que ceux
substance extrêmement ou hautement inclus dans les catégories précédentes
toxique.
– Appareils de stockage Moyenne pression
contenant une substance inflammable ou GA6.3 - ASSEMBLAGES SOUDES ET
modérément toxique et dont le produit pV est COEFFICIENT DE SOUDURE
supérieur ou égal à 10 MPa . m3. Les schémas ci-après (Figure GA6.3) définissent
– Réacteur Moyenne pression contenant une les catégories d’assemblages soudés.
substance inflammable ou modérément Les assemblages de catégorie A et B doivent
toxique et dont le produit pV est supérieur ou obligatoirement faire l’objet de contrôles non
égal à 0,5 MPa . m3. destructifs de compacité.
– Appareils Basse pression contenant une Le coefficient de soudure d’un assemblage est
substance extrêmement ou hautement toxique fonction du type de joint et de l’étendue des contrôles
et dont le produit pV est supérieur ou égal à non destructifs (Tableau GA6.3).
0,2 MPa . m3.

C
A C

D
D
B B
A
A D B
B A
B A
A
A
A
B C
A

Figure GA6.3 - Catégories d’assemblage.

78
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA6 – RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA REGLEMENTATION CHINOISE

Tableau GA6.3 - Coefficients de soudure

Contrôle non destructif de compacité : Contrôle non destructif de compacité :


100% Partiel

Acier Matériaux non ferreux Acier Matériaux non ferreux

Al Cu Ni Ti Al Cu Ni Ti

Assemblage bout à 0,85 0,85 0,85 0,80 0,80 0,80


bout soudé des deux
cotés ou équivalent 1 / / / 0,90 0,85 / / / 0,85

0,90 0,85 0,85 0,85

Assemblage soudé 0,80 0,80 0,80 0,70 0,70 0,70


d’un seul coté sur
latte. 0,90 / / / 0,85 0,80 / / / 0,80

0,85 0,85 0,85 0,80 0,80 0,85

Assemblage soudé 0,65 0,65


d’un seul coté.
/ /

0,70 0,70

La limite supérieure des coefficients de soudure pour les appareils sous pression en matériaux non-ferreux s'applique aux assemblages soudés
réalisés par soudage à l'arc avec électrode métallique sous atmosphère inerte. La limite inférieure s'applique pour les assemblages réalisés par
soudage à l'arc sous gaz avec électrode de tungstène.

GA6.4 - CATEGORIE DE CONSTRUCTION ET GA5.5 - MATERIAUX


EXIGENCES GENERALES
GA6.5.1 - Composition chimique ([3] Article 55)
Les parties principales sous pression des appareils
Les exigences de la présente Division (Partie M)
répondant aux critères définis en GA6.7.1.1 ainsi que
répondent aux exigences de la réglementation chinoise
les assemblages concernant ces parties (Assemblages de
sous réserve des amendements suivants :
catégories A et B – voir Figure GA6.3) sont soumis aux
exigences de la catégorie de construction A de la – Les teneurs en phosphore et en soufre des
présente Division complétées par les amendements aciers au carbone et des aciers au carbone et
définis dans la présente Annexe. Les autres assemblages des aciers faiblement alliés utilisés pour les
sont soumis aux exigences de la catégorie B1 à composants principaux soumis à pression des
l’exception des contrôles volumiques. appareils sous pression soudés ne doivent pas
être supérieures à 0,030% et 0,020%
Les parties principales sous pression des appareils ne
respectivement.
répondant pas aux critères définis en GA6.7.1.1 ainsi
que les assemblages concernant ces parties – Le carbone équivalent Ceq des aciers au
(Assemblages de catégories A et B – voir Figure carbone et des aciers faiblement alliés utilisés
GA6.3) sont soumis aux exigences de la catégorie de pour les parties principales d'un appareil sous
construction B1 de la présente Division complétées par pression soudé ne doit pas être supérieur à
les amendements définis dans la présente Annexe. Les 0,45%.
autres assemblages sont soumis aux exigences de la
catégorie B2 à l’exception des contrôles volumiques. Ceq=C+Si/24+Mn/6+Ni/40+Cr/5+Mo/4+V/14

79
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA6 – RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA REGLEMENTATION CHINOISE

– Si un acier au carbone ou un acier faiblement GA6.5.2 - Réception ([3] Article 55)


allié dont la teneur en carbone excède 0,25%
Les exigences de la présente Division (Partie M)
sont absolument nécessaires, le fabricant doit
répondent aux exigences de la réglementation chinoise
satisfaire aux exigences suivantes :
sous réserve des amendements suivants :
• Obtenir préalablement l'accord et une
– Dans le cas d'appareils sous pression utilisés
confirmation du client
pour le stockage de mélanges de GPL à
• Le carbone équivalent Ceq ne doit pas température ambiante ou d'autres produits
excéder 0,45%, pouvant engendrer une corrosion sous
contrainte, chaque tôle doit être examinée par
• Un rapport d'essai de soudabilité et un UT.
rapport de qualification de mode
opératoire de soudage du matériau doit
être fourni et un rapport doit être fourni à GA6.6 - CONCEPTION ET CALCULS
l’administration en charge de la
supervision de la sécurité pour revue et GA6.6.1 - Contraintes nominales de calcul ([3]
approbation. Article 54)
– Pour les aciers faiblement alliés trempés et a) Les contraintes nominales de calcul sont définies
revenus destinés aux appareils à pression, si la au Tableau GA6.6.1-1 et GA6.6.1-2 pour les situations
résistance minimale à la traction spécifiée dans normales de service sans fluage du matériau et pour
la norme pertinente est égale ou supérieure à les principaux matériaux couverts par la présente
540 MPa, les teneurs en phosphore et en soufre Division.
ne doivent pas excéder 0,02% et 0,015%
respectivement. Le coefficient de sensibilité à
la fissuration due au soudage Pcm ne doit pas
être supérieur à 0,25% et le rapport d'essai de
soudabilité et le rapport de qualification des
modes opératoires de soudage du matériau doit
être fourni à l’administration en charge de la
supervision de la sécurité pour revue et
approbation.
Pcm=C+Si/30+(Mn+Cu+Cr)/20
+Ni/60+Mo/15+V/10+5B

80
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA6 – RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA REGLEMENTATION CHINOISE

Tableau GA6.6.1-1 - Contrainte nominale de calcul pour une situation normale de service
sans fluage du matériau : Tôles, composants forgés, tubes et composants tubulaires

Matériau Contrainte nominale de calcul f

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ ⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎞⎟⎪
Aciers au carbone et aciers faiblement alliés MIN ⎨⎜
⎟⎬
,
(M2) ⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 1,6 ⎠ ⎝ 3 ⎠⎪⎭

⎧⎛ R t ⎞⎛R ⎞⎫⎪
⎪ p0,2
Aciers fortement alliés (dont inoxydables austénitiques) MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m ⎟⎬
(M3). ⎜ ⎟⎜ 3 ⎟
⎪⎩⎝ 1,5 ⎠⎝ ⎠⎪⎭

Tableau GA6.6.1-2 - Contrainte nominale de calcul pour une situation normale de service
sans fluage du matériau : Boulonnerie

Matériau Contrainte nominale de calcul f

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ Rt ⎞⎫⎪
⎪ p0,2
roulé à chaud MIN⎨⎜ ⎟,⎜ m ⎟⎬
⎜ ⎟⎜ 5 ⎟
⎪⎩⎝ 2,7 ⎠⎝ ⎠⎪⎭
Acier au carbone
⎧⎛ R t ⎞ ⎛ t ⎞⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎟⎪
MIN ⎨⎜
⎟⎬
Normalisé ,
⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 2,5 ⎠ ⎝ 5 ⎠⎪⎭

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ t ⎞⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎟⎪
MIN ⎨⎜
⎟⎬
Acier faiblement allié Trempe et revenu ,
⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 3,5 ⎠ ⎝ 5 ⎠⎪⎭

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ t ⎞⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎟⎪
MIN ⎨⎜
⎟⎬
Acier fortement allié Trempe et revenu ,
⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 2,7 ⎠ ⎝ 5 ⎠⎪⎭

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ t ⎞⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎟⎪
MIN ⎨⎜
⎟⎬
Acier martensitique Trempe et revenu ,
⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 3 ⎠ ⎝ 5 ⎠⎪⎭

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ t ⎞⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎟⎪
traitement thermique de MIN ⎨⎜
⎟⎬
Acier austénitique ,
mise en solution ⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 1,6 ⎠ ⎝ 5 ⎠⎪⎭

⎧⎛ R t ⎞ ⎛ t ⎞⎫
⎪ p0,2 ⎟ ⎜ Rm ⎟⎪
MIN ⎨⎜
⎟⎬
Matériaux non-ferreux ,
⎜ ⎟⎜
⎪⎩⎝ 4 ⎠ ⎝ 5 ⎠⎪⎭

81
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA6 – RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA REGLEMENTATION CHINOISE

GA6.7 - FABRICATION ([3] Article 56) GA6.8 - CONTROLE ET INSPECTION


Les exigences de la présente Division (Partie F) GA6.8.1 - Contrôles non destructifs ([3] Article 57)
répondent aux exigences de la réglementation chinoise
sous réserve des amendements suivants : Les exigences de la présente Division (Section I1)
répondent aux exigences de la réglementation chinoise
– Les fonds convexes en acier au carbone et en sous réserve que les prescriptions suivantes soient
acier faiblement allié formés à froid doivent respectées :
être soumis à un traitement thermique de
relaxation après formage à froid GA6.8.1.1 - Les assemblages soudés de catégories A et
de catégorie B des appareils sous pression définis ci-
– Les appareils sous pression suivants doivent après doivent être soumis à un contrôle RT ou UT à
être soumis à un traitement thermique après 100% (un contrôle RT doit être adopté si l'épaisseur de
soudage en entier pour la relaxation des paroi de l'appareil est inférieure ou égale à 38 mm) :
contraintes résiduelles :
• les appareils sous pression de classe III,
• Les appareils sous pression destinés à
contenir des substances létales, hautement • les réacteurs et les appareils de stockage sous
toxiques ou moyennement toxiques, pression de classe II destinés à contenir des
substances létales, des substances très
• les appareils sous pression avec une toxiques ou moyennement toxiques,
épaisseur de paroi supérieure à 16 mm et
une température de calcul inférieure à • les appareils sous pression dont la pression de
–20°C, calcul est supérieure à 5.0 MPa,

• les appareils sous pression en acier au • les appareils sous pression avec un coefficient
carbone avec une épaisseur de paroi de soudure égal à 1 (à l'exception des
supérieure à 32 mm (ou supérieure à 38 appareils sous pression dont l'enveloppe est
mm si la température de préchauffage constituée de tubes sans soudure et comporte
pour le soudage est supérieure à 100 °C), une soudure circulaire de fermeture mais cette
dernière doit être effectuée en utilisant la
• les appareils sous pression en acier méthode de soudage et des paramètres de
faiblement allié avec une épaisseur de soudage adaptés pour assurer la qualité de la
paroi supérieure à 30 mm (ou supérieure à soudure),
34 mm si une température de
préchauffage pour le soudage est • les appareils sous pression qui ne peuvent être
supérieure à 100°C), soumis à un examen intérieur ou à l'essai de
pression après avoir été mis en service,
• tous les appareils sous pression en acier
allié au Cr-Mo. • les appareils sous pression en acier au carbone
dont l'épaisseur de paroi est supérieure à
– Dans le cas d'appareils sous pression utilisés 30 mm et les appareils sous pression en acier
pour le stockage de mélanges de GPL à faiblement alliés ou en acier inoxydable dont
température ambiante ou d'autres produits l'épaisseur de paroi est supérieure à 25 mm,
pouvant engendrer une corrosion sous
contrainte un traitement thermique après • les appareils sous pression en acier faiblement
soudage de relaxation doit être effectué. allié au Cr-Mo ou en aciers avec une
résistance à la traction minimale spécifiée
– Pour les appareils sous pression qui sont supérieure à 540 MPa,
conçus sur la base de l'analyse en fatigue, les
surépaisseurs des soudures de catégorie A et • les appareils destinés à contenir des
des soudures bout à bout de catégorie B substances létales ou très toxiques,
doivent être enlevés. Tous les joints soudés • les appareils destinés à être soumis à un essai
doivent présenter un profil régulier pneumatique à la place de l'essai hydraulique.

82
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS
Annexe GA6 – RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX MODALITÉS D’APPLICATION DE LA DIVISION 1 DU CODAP 2005 AUX
APPAREILS A PRESSION DEVANT RÉPONDRE A LA REGLEMENTATION CHINOISE

GA6.8.1.2 - A l'exception des exigences spécifiées en GA6.7.2 - Documentation ([3] Article 52)
GA6.8.1, il est permis d'appliquer des contrôles non
Les exigences de la présente Division (Chapitre
destructifs partiels aux assemblages soudés de
catégorie A et B. L'étendue du contrôle partiel ne doit
I1.9) répondent aux exigences de la réglementation
pas être inférieure à 20% de la longueur de chaque chinoise sous réserve des amendements suivants :
soudure et ne doit pas être inférieure à 250 mm. Mais – Tableau I1.9 III : Le dossier d’appareil doit
tous les joints soudés définis ci-après doivent être être complété par les plans de détail des
soumis à un contrôle non destructif : parties principales sous pression.
• tous les joints en T, – Tableau I1.9 III : Le dossier d’appareil doit
• tous les joints soudés dans une zone comprendre les notes de calculs ou un résumé
d'ouverture (aire limitée par un cercle de des notes de calcul des parties principales sous
diamètre égal à 1,5 fois le diamètre de pression.
l'ouverture et de même centre que l'ouverture), – Le dossier d’appareil doit comprendre les
• le joint soudé qui doit être recouvert par des notes de calcul relatives à la capacité de
anneaux de renforcement, des selles ou des décharge requise pour la sécurité de l'appareil
plaques, sous pression, à la capacité de décharge des
soupapes de sûreté et/ou aire des disques de
• le joint bout à bout dans un fond soudé ou rupture ou un résumé des calculs mentionnés
dans la plaque tubulaire soudée, ci-dessus.
• tous les joints bout à bout des tubulures de GA6.7.3 - Marquage ([3] Article 53)
diamètre nominal supérieur à 250 mm.
Les exigences de la présente Division (Chapitre
L'étendue du contrôle et les critères
d'acceptation doivent être les mêmes que pour
I1.7) répondent aux exigences de la réglementation
les joints soudés de l'appareil proprement dit. chinoise sous réserve des amendements suivants :
– Le marquage doit comporter le niveau et le
numéro de la licence de fabrication.
– Le marquage doit comporter la classe de
l’appareil.

83
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

84
CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

85 Page inutilisée dans le cadre de la présente Division


CODAP 2005 Division 1 • Partie G – GÉNÉRALITÉS

86 à 99 Pages inutilisées dans le cadre de la présente Division


CODAP 2005 Division 1

PARTIE M
MATÉRIAUX

SECTION M1
MATÉRIAUX FERREUX
M1.1 - OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION La vérification du choix des matériaux est de la
responsabilité du Fabricant qui doit, dans les limites des
Pour les produits en matériaux ferreux, la Section
données relatives aux conditions de service qui lui ont
M1 définit les exigences minimales d’ordre général
été spécifiées par le Donneur d’ordre (Appareils
concernant le choix des matériaux, les conditions
Spécifiques) ou sur la base des données qu’il a retenu
d’emploi des produits, la rédaction des commandes, les
(Appareils Catalogue), se prémunir contre les risques
approvisionnements, le contrôle et le marquage des
définis ci-dessus.
produits. Cette Section s'applique conjointement aux
règles particulières à chaque type de matériau qui font
l'objet des Sections M2 à M6.
M1.3 - MATÉRIAUX ADMIS DANS LE CADRE
Les mêmes règles s’appliquent aux produits DE LA PRESENTE DIVISION
approvisionnés suivant les modalités de M1.5 ou
M1.3.1 - Généralités
prélevés sur le stock du Fabricant de l’appareil.
Note : Au sens de la présente Division, et sauf indication contraire, le Les nuances et les spécifications de référence des
terme « produit » désigne la forme sous laquelle le matériau est différents types de matériaux ferreux admis au titre de la
approvisionné : tôle (tôles, plaques, bandes, feuillards …), tube, pièce présente Division sont définies dans les Sections M2 à
forgée, estampée, moulée ou formée, boulonnerie, produit de soudage, M6.
etc.
Les règles applicables concernant les différentes
formes de produits réalisés dans ces nuances sont
M1.2 - CHOIX DES MATÉRIAUX définies dans ces mêmes Chapitres. Ces règles
particulières sont applicables conjointement aux règles
M1.2.1 - Généralités
générales de la présente Section.
Le choix des matériaux doit être fondé sur l’examen
M1.3.2 - Eléments soumis à la pression
préalable de toutes les données relatives aux conditions
de service de l’appareil. Les produits destinés à la fabrication des éléments
soumis à la pression doivent être conformes à l’une des
La définition d’une méthode qui permettrait
spécifications des tableaux des différentes Sections M2
d’effectuer le choix optimal des matériaux à utiliser
à M6 et M13, complétée le cas échéant, par la Fiche
pour la fabrication d’un appareil dont les conditions de
Produit de l’Annexe MA6 spécifiée dans ce même
service sont parfaitement déterminées n’entre pas dans
tableau.
les objectifs de la présente Division.
Ces tableaux donnent pour chaque nuance :
Par contre, la présente Division impose la prise en
considération des risques d’altération des propriétés − le traitement thermique de référence,
mécaniques, de rupture fragile (Annexe MA2), de
fragilisation par les fluides notamment l’hydrogène − les épaisseurs minimum et maximum prévues
(Annexe MA3) et de corrosion (Annexe MA4). par la spécification applicable,

La présente Division impose en outre de tenir − la classification de la nuance en fonction du


compte de l’influence éventuelle des conditions de mise document de référence,
en oeuvre (formage, soudage, traitements thermiques ...) − les restrictions d’emploi éventuelles en
sur les propriétés des produits utilisés (Partie F). fonction de la catégorie de construction
applicable.

100
CODAP 2005 Division 1 • PARTIE M – MATÉRIAUX
Section M1 – MATÉRIAUX FERREUX

Les épaisseurs nominales maximales (Voir C1) − si la spécification retenue ne satisfait pas
spécifiées dans la présente Division concernent les entièrement aux exigences de la présente
épaisseurs des assemblages soudés, surépaisseur de Division, il appartient au Fabricant de préciser
soudure déduite, des viroles cylindriques ou coniques, les exigences complémentaires nécessaires
des corps sphériques et des fonds bombés multipièces. dans une spécification technique d’achat (voir
Ces limitations ne concernent pas les épaisseurs : Annexe MA5). La spécification technique
− des composants forgés sans soudure, d’achat peut ainsi soit prévoir des exigences ne
figurant pas dans la spécification concernée,
− des tubes sans soudure, laminés, filés ou étirés, soit renforcer la sévérité des dispositions y
− des tubes soudés, des composants tubulaires figurant mais ne peut, en aucun cas, réduire la
soudés ou non et des composants forgés sévérité de ces dispositions.
soudés, réalisés en usine conformément aux Note : Les essais ou les contrôles requis au titre des ces exigences
complémentaires peuvent être effectués sous la responsabilité du
exigences d’une spécification retenue au titre Fabricant si le produit est commandé chez un Revendeur ou s’il est
de la présente Division. prélevé sur le stock du Fabricant.
Toutefois, lorsqu’un composant forgé ou tubulaire M1.3.3 - Eléments non soumis à la pression
est utilisé comme corps d’appareil, ces composants sont
soumis aux mêmes limitations d’épaisseur que les tôles Les produits destinés aux éléments non soumis à la
de même nuance ou de la nuance la plus proche pression (attaches provisoires ou définitives, supports et
(caractéristiques mécaniques ou composition chimique). raidisseurs soudés directement sur les éléments soumis à
la pression, … participant ou non à la résistance de
Il en est de même pour les corps moulés sauf accord l’appareil ou à sa stabilité) doivent être définis par une
particulier entre les parties concernées. spécification.
Les produits destinés à la fabrication des parties Pour les appareils de catégories de construction A,
principales sous pression (Catégories de construction A, B1, B2 les composants participant à la résistance à la
B1, B2 et C) ainsi que des parties sous pression pression (renforcement d’ouverture, raidisseur, …)
(Catégorie de construction A et B1) doivent, au doivent être de même nuance ou d’une nuance
minimum, être fournis avec un Relevé de contrôle Type équivalente à celle du composant soumis à la pression
2.2 conforme à la norme NF EN 10204 : Janvier 2005 sur lequel ils sont soudés.
(voir Annexe GA1).
Pour les appareils de catégories C, si les conditions
Note : Les définitions des parties principales sous pression et des
parties sous pression sont données en Annexe GA1
de service ne nécessitent pas une nuance identique à
celle de l’élément sur lequel ils sont fixés (tenue à la
L’utilisation d’éléments provenant d’un appareil corrosion, caractéristiques mécaniques à température
ayant déjà été mis en service n’est pas autorisée pour la basse ou élevée, ...), et sous réserve que les
construction d’un appareil neuf. Toutefois, après accord caractéristiques du matériau de l’élément soumis à la
entre les parties concernées, la présente Division admet pression ne soient pas affectées par la soudure de
la réutilisation de pièces forgées conformes à l’une des fixation, il est admis que ces composants soient d’une
spécifications des tableaux de la présente Division. nuance différente.
La présente Division admet l’utilisation de produits Pour les composants ne participant pas à la
définis par d’autres spécifications que celles des résistance à la pression et soudés sur un composant
tableaux de la présente Division (autres normes soumis à la pression (pontet de plaque, attaches
nationales ou internationales par exemple) dans les provisoires …) si les conditions de service ne
conditions suivantes : nécessitent pas une nuance identique à celle de
− la spécification qui définit ces produits prévoit l’élément sur lequel ils sont fixés (tenue à la corrosion,
explicitement leur utilisation pour la caractéristiques mécaniques à température basse ou
construction d’équipement à pression, élevée, ...), et sous réserve que les caractéristiques du
matériau de l’élément soumis à la pression ne soient pas
− les conditions de réception et d’utilisation de affectées par la soudure de fixation, il est admis que ces
ces produits satisfont aux exigences de la composants soient d’une nuance différente et/ou que
spécification, cette nuance soit définie par une spécification qui ne
prévoit pas spécifiquement son utilisation pour la
construction d’appareils à pression. Dans ce dernier cas,
les exigences de la présente Division concernant les
composants soumis à la pression participant à la
résistance à la pression ne s’appliquent pas.
Ces produits doivent, au minimum, être fournis avec
une Attestation de Conformité à la commande Type 2.1
conforme à la norme NF EN 10204 : Janvier 2005.

101
CODAP 2005 Division 1 • PARTIE M – MATÉRIAUX
Section M1 – MATÉRIAUX FERREUX

M1.4 - RÉDACTION DE LA COMMANDE − soit auprès d’un Transformateur (GA1.9).


La commande d’un produit répondant aux exigences Les produits doivent provenir de
de M1.3, doit préciser, en plus des caractéristiques Transformateurs disposant d’un Système
dimensionnelles, les renseignements suivants : qualité.
− la référence de la spécification (date, indice de L’acceptation définitive des produits ne peut
révision …) et la nuance retenue, être prononcée que si toutes les exigences
− le type de réception, la nature du contrôle et le spécifiées à la commande sont satisfaites.
document de contrôle requis, Les documents justificatifs requis doivent être
− l’Organisme éventuel de réception ou établis par le Transformateur pour la partie
d’inspection, correspondant à son intervention, et par le ou
les intervenants précédents, pour les
− le choix fait par le Fabricant parmi les options caractéristiques qu'il n'est pas en mesure de
offertes par la spécification et les compléments garantir par lui-même.
éventuels nécessaires à la mise en œuvre de ces
options (exemple : critères d’acceptation pour – soit auprès d’un Revendeur (GA1.10).
les contrôles non destructifs lorsque ceux-ci ne Les produits doivent provenir de Revendeurs
sont pas précisés), disposant d’un Système qualité.
− les traitements thermiques de livraison, lorsque Les documents justificatifs requis doivent être
la spécification prévoit plusieurs modalités de établis par le ou les intervenants ayant participé
traitement thermique ou lorsque le traitement à l’élaboration du produit.
thermique de livraison est différent de celui
prévu par la spécification, L’acceptation définitive des produits ne peut
être prononcée que si toutes les exigences
− les exigences particulières éventuelles, spécifiées à la commande sont satisfaites.
− les traitements thermiques éventuels Quel que soit le mode d’approvisionnement, les
représentatifs des cycles de fabrication mis en réparations des défauts de surface sont acceptables au
œuvre par le Fabricant et qui, à sa demande, titre de la présente Division dans les limites définies par
doivent être appliqués aux échantillons avant l’Annexe MA7.1.
d’effectuer les essais mécaniques,
− les tolérances dimensionnelles ainsi que l’état
de surface requis, s’ils sont différents des M1.6 - IDENTIFICATION ET MARQUAGE DES
exigences de la spécification du matériau, PRODUITS
Les produits utilisés doivent porter un marquage
− les essais ou contrôles complémentaires à
destiné à les identifier et permettant d’en assurer la
effectuer en mentionnant les méthodes et les
traçabilité.
normes ou les spécifications à utiliser, ainsi
que les critères d’acceptation, Dans le cas où la spécification du produit ne prévoit
pas de marquage suffisant, le Fabricant doit définir les
− les essais de corrosion éventuels, ainsi que les
règles d’identification qu’il impose.
critères d’acceptation.
Après accord entre le Fabricant et le Producteur, des
− … marquages complémentaires à ceux qui sont prévus par
la spécification du produit peuvent être apposés et
doivent être précisés à la commande.
M1.5 - APPROVISIONNEMENTS
Les produits destinés à la fabrication des composants
soumis à la pression, définis par une commande rédigée
conformément à M1.4, peuvent être approvisionnés :
− soit auprès d’un Producteur (GA1.8).
Les produits doivent provenir d’unités de
production disposant d’un Système qualité.
L’acceptation définitive des produits ne peut
être prononcée que si toutes les exigences
spécifiées à la commande sont satisfaites.

102
CODAP 2005 Division 1

103
CODAP 2005 Division 1

PARTIE M
MATÉRIAUX

SECTION M2
ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS
FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS
M2.1 - OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION Note 1 : Afin de faciliter l’utilisation de la présente Division, les
tableaux définissent la classification des nuances au titre du CODAP
La Section M2 a pour objet de définir les conditions 2000, de la norme EN ISO/TR 15608 : 2000, du projet d’évolution de
minimales auxquelles doivent satisfaire les produits en cette dernière CEN ISO/TR 15608 : 2004 et des projets de
classification par nuance CEN ISO/TR 20172 : 2004 & CEN ISO/TR
acier au carbone et carbone-manganèse, en acier 20173 : 2004.
faiblement allié et en acier allié employés dans la
Toutefois, les règles et les exigences de la présente Division sont
fabrication des appareils à pression.
rédigées en fonction de la classification de la norme EN ISO/TR
15608 : 2000.
Lorsque un matériau ne peut être classé ou présente des difficultés
M2.2 - NUANCES ET PRESCRIPTIONS particulières de classement au titre de la norme de référence, la
PARTICULIERES présente Division propose une classification cohérente avec les règles
de cette norme. Ces valeurs sont notées entre crochets [ ] dans les
Les tableaux M2.2-1a (Tôles), M2.2-2a différents tableaux.
(Composants forgés) et M2.2-3a (Tubes et composants
Note 2 : Les brides forgées et autres accessoires forgés sont spécifiés
tubulaires) ci-après définissent pour chaque nuance la dans les tableaux relatifs aux tubes et composants tubulaires.
classification au titre des différents groupements de
matériaux possibles (Note 1) et les conditions En fonction des conditions d’exploitation de
concernant les catégories de construction et les l’appareil, il y a lieu de se reporter aussi aux Annexes
épaisseurs. ci-après :
Ces conditions sont complétées par des exigences − MA1 : Vieillissement des aciers non
particulières communes à l’ensemble de ces produits inoxydables et non austénitiques.
définies dans les tableaux M2.2-1b (Tôles), M2.2-2b
− MA2 : Prévention du risque de rupture fragile.
(Composants forgés) et M2.2-3b (Tubes et composants
tubulaires). − MA3 : Comportement des aciers en présence
d’hydrogène sous pression.
− MA4 : Prévention des risques de corrosion.

104
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-2 Produits plats en acier pour appareils à pression


(Décembre 2003) Partie 2 : Aciers non alliés et alliés avec caractéristiques spécifiées à température élevée

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P235GH N 0 250 St1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P265GH N 0 250 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs.
B1 : e ≤ 50 mm
P295GH N 0 250 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 10 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355GH N 0 250 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-2


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
16Mo3 N 0 250 St 4.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
% mini Cr < à la B1 : e ≤ 50 mm
13CrMo4-5 NT 0 100 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2 : e ≤ 30 mm
du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
NT % mini Cr < à la B1 : NA
13CrMo4-5 ou 100 150 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2 : NA
QT du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

105
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-2
Produits plats en acier pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 2 : Aciers non alliés et alliés avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(Suite)

A : toutes épaisseurs
% mini Cr < à la B1 : NA
13CrMo4-5 QT 150 250 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2 : NA
du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 30 mm
10CrMo9-10 NT 0 60 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-2


A : toutes épaisseurs
NT B1 : NA
10CrMo9-10 ou 60 100 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2 : NA
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : NA
10CrMo9-10 QT 100 250 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
NT B1 : e ≤ 30 mm
11CrMo9-10 ou 0 60 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2 : NA
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : NA
11CrMo9-10 QT 60 100 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

106
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-2
Produits plats en acier pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 2 : Aciers non alliés et alliés avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(Suite)

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
18MnMo4-5 NT 0 150 St 4.1 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-5


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
18MnMo4-5 QT 150 250 St 4.1 1.2 1.2 B2 : NA
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-5


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
20MnMoNi4-5 QT 0 250 St 4.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm
[3.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
15NiCuMoNb5-6-4 NT 0 150 St 7.2 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm
[3.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
15NiCuMoNb5-6-4 QT 100 200 St 7.2 3.1 3.1 B2 : NA
[3.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
13CrMoSi5-5 NT 0 100 St 5.1 5.1 5.1 B2 : e ≤ 30 mm
[5.1]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
13CrMoSi5-5 QT 0 250 St 5.1 5.1 5.1 B2 : e ≤ 30 mm
[5.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

107
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-2
Produits plats en acier pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 2 : Aciers non alliés et alliés avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(Suite)

A : toutes épaisseurs
NT B1 : e ≤ 30 mm
Non répertorié
12CrMo9-10 ou 0 250 St 5.2 5.2 5.2 B2 : NA
[5.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 30 mm
Non répertorié
X12CrMo5 NT 0 150 St 5.3 5.3 5.3 B2 : NA
[5.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
X12CrMo5 QT 150 250 St 5.3 5.3 5.3 B2 : NA
[5.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
13CrMoV9-10 NT 0 150 St 6 6.2 6.2 B2 : NA
[6.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
13CrMoV9-10 QT 150 250 St 6 6.2 6.2 B2 : NA
[6.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 30 mm
Non répertorié
12CrMoV12-10 NT 0 150 St 6 6.2 6.2 B2 : NA
[6.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

108
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-2
Produits plats en acier pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 2 : Aciers non alliés et alliés avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(Suite)

A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
12CrMoV12-10 QT 150 250 St 6 6.2 6.2 B2 : NA
[6.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
X10CrMoVNb9-1 NT 0 150 St 6 6.4 6.4 B2 : NA
[6.4]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
Non répertorié
X10CrMoVNb9-1 QT 150 250 St 6 6.4 6.4 B2 : NA
[6.4]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

109
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-3 Produits plats en aciers pour appareils à pression


(Décembre 2003) Partie 3 : Aciers soudables à grains fins, normalisés

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P275N N 0 250 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P275NH N 0 250 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P275NL1 N 0 250 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P275NL2 N 0 250 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355N N 0 250 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355NH N 0 250 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

110
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-3
Produits plats en aciers pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 3 : Aciers soudables à grains fins, normalisés
(suite)

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355NL1 N 0 250 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355NL2 N 0 250 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460N N 0 250 St 2.1 1.3 1.3 1.3 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460NH N 0 250 St 2.1 1.3 1.3 1.3 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460NL1 N 0 150 St 2.1 1.3 1.3 1.3 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460NL2 N 0 150 St 2.1 1.3 1.3 1.3 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

111
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-4 Produits plats en aciers pour appareils à pression


(Décembre 2003) Partie 4 : Aciers alliés au nickel avec caractéristiques spécifiées à basse température

A : toutes épaisseurs
N B1 : e ≤ 50 mm
11MnNi5-3 ou 0 80 St 7.1 9.1 9.1 9.1 B2 : e ≤ 30 mm
NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
N B1 : e ≤ 50 mm
13MnNi6-3 ou 0 80 St 7.1 9.1 9.1 9.1 B2 : e ≤ 30 mm
NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
N A : toutes épaisseurs
ou B1 : e ≤ 50 mm
15NiMn6 NT 0 80 St 7.2 9.1 9.1 9.1 B2 : e ≤ 30 mm
ou
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
N A : toutes épaisseurs
ou B1 : e ≤ 50 mm
NT 0 80 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2 : e ≤ 30 mm
12Ni14 ou
QT
N ou NT = Ref. Chap. C4 : C4-2 - QT = Ref. Chap. C4 : C4-3
N A : toutes épaisseurs
ou B1 : e ≤ 50 mm
NT 0 50 St 7.4 9.2 9.2 9.2 B2 : e ≤ 30 mm
12Ni19 ou
QT
N ou NT = Ref. Chap. C4 : C4-2 - QT = Ref. Chap. C4 : C4-3
N A : toutes épaisseurs
ou B1 : e ≤ 30 mm
X8Ni9 NT 0 50 St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2 : e ≤ 16 mm
ou
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 30 mm
X7Ni9 QT 0 50 St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2 : e ≤ 16 mm

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

112
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-5 Produits plats en aciers pour appareils à pression


(Décembre 2003) Partie 5 : Aciers soudables à grains fins, laminés thermomécaniquement

A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P355M
M 0 63 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 16 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P355ML1
M 0 63 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 16 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P355ML2
M 0 63 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 16 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P420M
M 0 63 St 2.2 2.1 2.1 2.1 B2 : e ≤ 30 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P420ML1
M 0 63 St 2.2 2.1 2.1 2.1 B2 : e ≤ 30 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P420ML2
M 0 63 St 2.2 2.1 2.1 2.1 B2 : e ≤ 30 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3

Note 1 : L’utilisation de ces nuances (aciers thermomécaniques) implique des précautions particulières. Le Fabricant doit, en plus de la prise en
compte des impositions de la présente Division, se rapprocher du Producteur pour la mise en œuvre ou respecter les cahiers des charges particuliers.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

113
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-5
Produits plats en aciers pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 5 : Aciers soudables à grains fins, laminés thermomécaniquement
(suite)

A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P460M
M 0 63 St 2.2 2.1 2.1 2.1 B2 : e ≤ 30 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P460ML1
M 0 63 St 2.2 2.1 2.1 2.1 B2 : e ≤ 30 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3


A : e ≤ 30 mm
B1 : e ≤ 30 mm
P460ML2
M 0 63 St 2.2 2.1 2.1 2.1 B2 : e ≤ 30 mm
Note 1

Ref. Chap. C4 : C4-3

Note 1 : L’utilisation de ces nuances (aciers thermomécaniques) implique des précautions particulières. Le Fabricant doit, en plus de la prise en
compte des impositions de la présente Division, se rapprocher du Producteur pour la mise en œuvre ou respecter les cahiers des charges particuliers.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

114
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-6 Produits plats en aciers pour appareils à pression


(Décembre 2003) Partie 6 : Aciers soudables à grains fins, trempés et revenus

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355Q QT 0 150 St 3.1 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355QH QT 0 150 St 3.1 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355QL1 QT 0 150 St 3.1 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P355QL2 QT 0 150 St 3.1 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460Q QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460QH QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460QL1 QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

115
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-6
Produits plats en aciers pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 6 : Aciers soudables à grains fins, trempés et revenus
(suite)

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P460QL2 QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P500Q QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P500QH QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P500QL1 QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
P500QL2 QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
P690Q QT 0 150 St 3.2 3.1 3.1 3.1 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-9

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

116
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10028-6
Produits plats en aciers pour appareils à pression
(Décembre 2003)
Partie 6 : Aciers soudables à grains fins, trempés et revenus
(Suite)

A : toutes épaisseurs
B1 : NA
P690QH QT 0 150 St 3.2 3.1 3.1 3.1 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
P690QL1 QT 0 150 St 3.2 3.1 3.1 3.1 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-9


A : toutes épaisseurs
B1 : NA
P690QL2 QT 0 150 St 3.2 3.1 3.1 3.1 B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-9

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

117
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-205
(Edition 07-82) Tôles pour chaudières et appareils à pression
& Aciers au carbone et au carbone-manganèse
MA6 / A 36-205

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
A 37 FP N 3 110 St 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
[1.1]
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
A 42 FP N 3 110 St 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
[1.1]
C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
A 48 FP N 3 110 St 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
[1.2]
C : e ≤ 10 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
A 52 FP N 3 110 St 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

118
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-206
(Edition 08-83) Tôles pour chaudières et appareils à pression
& Aciers alliés au Mo, au Mn-Mo et au Cr-Mo
MA6 / A 36-206

A : toutes épaisseurs
NT B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
18 MD 4-05 ou 3 150 St 4.1 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
[1.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-5
A : toutes épaisseurs
NT B1 : NA
Non répertorié
15 CD 2-05 ou 3 100 St 5.1 4.2 4.2 B2 : NA
[4.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

119
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

DIN 17 155 Blech und Band aus warmfesten Stählen


(Edition 1983) Technische Lieferbedingungen
& Plate and Strip of steels for elevated temperatures
MA6 / DIN 17 155 Technical delivery conditions

A : toutes épaisseurs
HI B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
+ N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
[1.1]
MA6 / DIN 17 155 C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
H II B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
+ N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
[1.1]
MA6 / DIN 17 155 C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
17 Mn 4 B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
+ N 0 150 St 1.2 / 4.1 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
[1.2]
MA6 / DIN 17 155 C : e ≤ 16 mm
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
19 Mn 6 B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
+ N 0 150 St 1.2 / 4.1 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
[1.2]
MA6 / DIN 17 155
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
15 Mo 3 B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
+ N 0 150 St 4.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
[1.1]
MA6 / DIN 17 155 C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
13 Cr Mo 4-4 B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
+ QT 0 150 St 5.1 5.1 5.1 B2 : e ≤ 30 mm
[5.1]
MA6 / DIN 17 155
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
10 Cr Mo 9-10 B1 : e ≤ 30 mm
Non répertorié
+ QT 0 150 St 5.2 5.2 5.2 B2 : NA
[5.2]
MA6 / DIN 17 155
Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

120
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 203
Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Nickel
(Edition 1997)
A : toutes épaisseurs
ASME SA-203 B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) N 0 150 St 7.3 9.1 9.1 9.1 B2 : e ≤ 30 mm
Grades A & B
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-203 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grades A & B
N 0 150 St 7.3 9.1 9.1 9.1 B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-203
Grades A & B Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-203 N 0 100 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004)
Grades D, E & F

Grades D, E = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Grade F = Ref. Chap. C4 : C4-3


A : toutes épaisseurs
ASME SA-203
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grades D, E & F N 0 100 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-203
Grades D, E & F
Grades D, E = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Grade F = Ref. Chap. C4 : C4-3

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

121
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 204
Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Molybdenum
(Edition 1999)

A : toutes épaisseurs
laminage

ASME SA-204 B1 : e ≤ 50 mm
Brut de

(Edition 2004) 0 40 St 1.1 11.1 1.1 1.4 B2 : e ≤ 30 mm


Grades A & B C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
ASME SA-204 B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) N 40 150 St 1.1 11.1 1.1 1.4 B2 : e ≤ 30 mm
Grades A & B C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-204 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grades A, & B
N 40 150 St 1.1 1.1 1.1 1.4 B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-204 C : e ≤ 16 mm
Grades A, & B Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

122
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 204
(Edition 1999) Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Molybdenum
(suite)

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
laminage

ASME SA-204
Brut de

(Edition 2004) 0 40 St 1.2 11.1 1.2 1.4 B2 : e ≤ 30 mm


Grade C C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
ASME SA-204 B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) N 40 150 St 1.2 11.1 1.2 1.4 B2 : e ≤ 30 mm
Grade C C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-204 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grade C
N 40 150 St 1.2 1.2 1.2 1.4 B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-204 C : e ≤ 10 mm
Grade C Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

123
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 285 Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Carbon Steel, Low- and
(Edition 1996) Intermediate-Tensile Strength

A : toutes épaisseurs
: e ≤ 50 mm
laminage

B1
Brut de

ASME SA-285 0 50 St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2 : e ≤ 30 mm


(Edition 2004)
Grades A, B & C C : NA

Grades A, B = Ref. Chap. C4 : C4-1 - Grade C = Ref. Chap. C4 : C4-2


A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-285 N 0 50 St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004)
C : NA
Grades A, B & C

Grades A, B = Ref. Chap. C4 : C4-1 - Grade C = Ref. Chap. C4 : C4-2


A : toutes épaisseurs
ASME SA-285
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grades A, B & C N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
+ C : e ≤ 16 mm
MA6 / SA-285
Grades A, B & C
Grades A, B = Ref. Chap. C4 : C4-1 - Grade C = Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

124
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 299
Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Carbon Steel, Manganese-Silicon
(Edition 1997)

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
laminage
Brut de

ASME SA-299 Non répertorié


0 50 St 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004) [1.2]
C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-299 Non répertorié
N 50 200 St 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004) [1.2]
C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
ASME SA-299
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Non répertorié
N 0 200 St 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
+ [1.2]
C : e ≤ 10 mm
MA6 / SA-299
Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

125
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 302 Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Manganese-Molybdenum
(Edition 1997) and Manganese-Molybdenum-Nickel

A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
laminage

ASME SA-302
Brut de

(Edition 2004) 6,5 50 St 4.1 1.2 1.2 1.4 B2 : e ≤ 30 mm


Grades A & B
Ref. Chap. C4 : C4-3
A : toutes épaisseurs
ASME SA-302 B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) N 6,5 - St 4.1 1.2 1.2 1.4 B2 : e ≤ 30 mm
Grades A & B
Ref. Chap. C4 : C4-3
ASME SA-302 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grades A & B
N 6,5 - St 4.1 1.2 1.2 1.4 B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-302
Grades A & B Ref. Chap. C4 : C4-3

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

126
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 387
Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Chromium-Molybdenum
(Edition 1999)

N A toutes épaisseurs
ASME SA-387 ou B1 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004) NT - - St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2 : NA
Grade 5 ou
Class 1, 2 QT
Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Class 2 = Ref. Chap. C4 : C4-3
ASME SA-387 A : toutes épaisseurs
N
(Edition 2004) B1 : e ≤ 30 mm
ou
Grade 5 B2 : NA
NT - - St 5.3 5.3 5.3 5.3
Class 1, 2
ou
+ QT
MA6 / SA-387
Grade 5
Class 1, 2 Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Class 2 = Ref. Chap. C4 : C4-3

N A toutes épaisseurs
ASME SA-387 ou B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) NT - - St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2 : e ≤ 30 mm
Grades 11, 12 ou
Class 1, 2 QT
Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Class 2 = Ref. Chap. C4 : C4-3
ASME SA-387 A : toutes épaisseurs
N
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
ou
Grades 11, 12 B2 : e ≤ 30 mm
NT - - St 5.1 5.1 5.1 5.1
Class 1, 2
ou
+ QT
MA6 / SA-387
Grades 11, 12
Class 1, 2 Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Class 2 = Ref. Chap. C4 : C4-3

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

127
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 387
(Edition 1999) Standard Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Chromium-Molybdenum
(suite)

N A toutes épaisseurs
ASME SA-387 ou B1 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004) NT - - St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2 : NA
Grades 21, 21L, ou
22 & 22L QT
Class 1, 2
Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Class 2 = Ref. Chap. C4 : C4-3
ASME SA-387 A : toutes épaisseurs
N
(Edition 2004) B1 : e ≤ 30 mm
ou
Grades 21, 21L, B2 : NA
NT - - St 5.2 5.2 5.2 5.2
22 & 22L
ou
Class 1, 2
QT
+
MA6 / SA-387
Grades 21, 21L,
22 & 22L Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - Class 2 = Ref. Chap. C4 : C4-3
Class 1, 2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

128
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 515 Specification for Pressure Vessel Plates, Carbon Steel, for Intermediate and Higher
(Edition 1993) Temperature Service

(Gr. 60 : A : toutes épaisseurs


(Gr. 60 : 1.1 B1 : e ≤ 50 mm
laminage

ASME SA-515 1.1 pour


Brut de

pour
(Edition 2004) 0 200 St 1.1 e < 25 mm) 11.1 B2 : e ≤ 30 mm
e < 25 mm)
Grades 60, 65 & 70 C : NA
11.1
11.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
(Gr. 60 : A : toutes épaisseurs
(Gr. 60 : 1.1 B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-515 1.1 pour
pour
(Edition 2004) N 0 200 St 1.1 e < 25 mm) 11.1 B2 : e ≤ 30 mm
e < 25 mm)
Grades 60, 65 & 70 C : NA
11.1
11.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-515 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grades 60, 65 & 70 Non répertorié
N 0 200 St 1.1 1.1 1.1 B2 : e ≤ 30 mm
+ [1.1]
MA6 / SA-515 C : e ≤ 16 mm
Grades 60, 65 & 70 Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
à froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

129
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 516 Specification for Pressure Vessel Plates, Carbon Steel, for Moderate and Lower
(Edition 1990) Temperature Service

A toutes épaisseurs
205 B1 : e ≤ 50 mm
laminage

ASME SA-516
Brut de

(Edition 2004) 0 St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2 : e ≤ 30 mm


Gr. 55 :
Grades 55, 60, 65 C : NA
e < 305
Ref. Chap. C4 : C4-2
A toutes épaisseurs
205 B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-516
(Edition 2004) N 0 St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2 : e ≤ 30 mm
Gr. 55 :
Grades 55, 60, 65 C : NA
e < 305
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-516 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) 205 B1 : e ≤ 50 mm
Grades 55, 60, 65
N 0 St 1.1 1.1 1.1 [1.1] B2 : e ≤ 30 mm
+ Gr. 55 :
MA6 / SA-516 e < 305 C : e ≤ 16 mm
Grades 55, 60, 65 Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
laminage

ASME SA-516
Brut de

(Edition 2004) 0 40 St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2 : e ≤ 30 mm


Grade 70 C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A : toutes épaisseurs
ASME SA-516 B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) N 0 205 St 1.1 1.1 1.1 11.1 B2 : e ≤ 30 mm
Grade 70 C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-516 A : toutes épaisseurs
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Grade 70
N 0 205 St 1.1 1.1 1.1 [1.1] B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-516 C : e ≤ 16 mm
Grade 70 Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

130
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 537
Specification for Pressure Vessel Plates, Heat-Treated, Carbon-Manganese-Silicon Steel
(Edition 1995 R00)

A toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-537 N 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004)
Class 1

Class 1 : e ≤ 64 mm = Ref. Chap. C4 : C4-3 - 64 mm < e ≤ 100 mm = Ref. Chap. C4 : C4-2


A toutes épaisseurs
ASME SA-537
(Edition 2004) B1 : e ≤ 50 mm
Class 1 N 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2 : e ≤ 30 mm
+
MA6 / SA-537
Class 1
Class 1 : e ≤ 64 mm = Ref. Chap. C4 : C4-3 - 64 mm < e ≤ 100 mm = Ref. Chap. C4 : C4-2
A toutes épaisseurs
B1 : e ≤ 50 mm
ASME SA-537 QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm
(Edition 2004)
Class 2, 3
Class 2 : e ≤ 100 mm = Ref. Chap. C4 : C4-5 - 100 mm < e ≤ 150 mm = Ref. Chap. C4 : C4-3
Class 3 : e ≤ 100 mm = Ref. Chap. C4 : C4-5 - 100 mm < e ≤ 250 mm = Ref. Chap. C4 : C4-2
A toutes épaisseurs
ASME SA-537 B1 : e ≤ 50 mm
(Edition 2004) QT 0 150 St 3.1 3.1 3.1 3.1 B2 : e ≤ 30 mm
Class 2, 3
+
MA6 / SA-537
Class 2, 3 Class 2 : e ≤ 100 mm = Ref. Chap. C4 : C4-5 - 100 mm < e ≤ 150 mm = Ref. Chap. C4 : C4-3
Class 3 : e ≤ 100 mm = Ref. Chap. C4 : C4-5 - 100 mm < e ≤ 250 mm = Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

131
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés – Tôles
(suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 553 Specification for Pressure Vessel Plates, Alloy Steel, Quenched and Tempered
(Edition 1995 R00) 8 and 9 Percent Nickel

A toutes épaisseurs
ASME SA-553 B1 : e ≤ 30 mm
(Edition 1995 R00) QT 0 50 St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2 : e ≤ 16 mm
Types I & II
Ref. Chap. C4 : C4-3
ASME SA-553 A toutes épaisseurs
(Edition 1995 R00) B1 : e ≤ 30 mm
Types I & II B2 : e ≤ 16 mm
QT 0 50 St 7.4 9.3 9.3 9.3
+
MA6 / SA-553
Types I & II Ref. Chap. C4 : C4-3

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

132
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Conditions de livraison - Tôles

Domaine Enveloppes soumises à pression et, lorsque requis, composants directement soudés sur les
d’application des enveloppes soumises à pression.
produits
Elaboration des Les produits peuvent être élaborés par les procédés à l’oxygène pur, au four électrique ou une
produits combinaison de ces procédés complétés ou non par des opérations réalisées hors du four ou par
des opérations de refusion.
Les produits utilisés pour les éléments soumis à la pression doivent être obtenus à partir d’acier
calmé.
Le Producteur doit indiquer le procédé d’élaboration et le mode de calmage qu’il a retenu.
Composition La composition chimique sur coulée doit satisfaire aux exigences de la spécification du produit.
chimique Ces exigences doivent être amendées si nécessaire afin que la composition chimique réponde
aux prescriptions ci-après :
− La teneur en carbone des aciers destinés à être soudés est limitée à 0,25%.
− Les teneurs en soufre et en phosphore des aciers destinés à être soudés doivent être au plus
égales aux valeurs ci-après :
S : 0,025 % P : 0,035 %
− Pour les produits dont la résistance minimale à la traction est supérieure ou égale à
490 N/mm2, les teneurs éventuelles en niobium, vanadium ou titane doivent être indiquées
sur le document de réception.
− En option, à la demande du Fabricant, et pour les produits destinés à subir un formage à
chaud autre qu’un simple roulage, la teneur en cuivre et la teneur en étain peuvent être
limitées aux valeurs suivantes :
Cu ≤ 0,18% et/ou (Cu + 6 Sn) ≤ 0,33%
Toutefois, la teneur en cuivre peut être supérieure à 0,18% mais sans dépasser 0,30% sous
réserve de justification (essai de forgeabilité).
Caractéristiques La résistance maximale à la traction spécifiée doit être au plus égale à 900 N/mm2.
mécaniques à
température
ambiante

133
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Conditions de livraison – Tôles (suite)

Caractéristiques L’allongement après rupture A% spécifié doit être supérieur ou égal à 14%.
mécaniques à
L’allongement doit être déterminé à partir d’une longueur initiale entre repères égale à
température
ambiante (suite) 5,65 S 0 sur éprouvette proportionnelle. Si une autre longueur entre repères est utilisée,
l’équivalence avec la condition précédente doit être établie conformément aux dispositions de la
norme EN ISO 2566-1 : 1999.
Caractéristiques Si les produits sont destinés à être utilisés à une température supérieure à la température
mécaniques à ambiante, les caractéristiques correspondantes doivent être définies par la spécification du
température produit.
élevée
Toutefois, si la spécification ne donne pas les valeurs des
caractéristiques de traction à chaud, la valeur de la limite
d’élasticité à prendre en compte pour le calcul peut être
déterminée par la formule :

R pt 0,2 = Y ⋅ R p 0,2

dans laquelle Y est donné par le graphique ci-après, qui


n’est utilisable que pour une température de calcul au plus
égale à 110°C.
A l’initiative du Fabricant (Appareils Catalogue & Spécifiques) ou à la demande du Donneur
d’ordre (Appareils Spécifiques) spécifiée à la commande et lorsque la température maximale
admissible est supérieure à 300°C, la vérification de ces caractéristiques peut être requise. Cette
vérification doit alors être réalisée conformément aux exigences de la spécification du produit
ou à défaut de la norme NF EN 10002-5 : Avril 1992.
Caractéristiques Hors du domaine d’application de la présente Division.
mécaniques dans
le domaine du
fluage
Energie de L'énergie de rupture en flexion par choc spécifiée ne doit pas être inférieure à 27 joules à la
rupture en flexion température déterminée par référence à l’Annexe MA2.
par choc

134
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-1b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Conditions de livraison – Tôles (suite)

Traitements Le traitement thermique effectué par le Producteur doit être conforme à celui qui est prévu par la
thermiques de spécification du produit.
référence
Pour les appareils soumis à TTAS, à l’initiative du Fabricant (Appareils Catalogue &
Spécifiques) ou à la demande du Donneur d’ordre (Appareils Spécifiques), le traitement
thermique de référence des éprouvettes nécessaires aux essais peut être complété par l’ensemble
des traitements thermiques de fabrication (Note 1).
Note 1 : Ces traitements peuvent aussi comprendre des traitements supplémentaires
représentatifs de ceux qui s’avèreraient nécessaires après d’éventuelles réparations.
Essais et Les conditions de lotissement, de prélèvement des échantillons, d’usinage des éprouvettes et
contrôles d’exécution des contrôles destructifs et non destructifs doivent être conformes aux exigences de
la spécification du produit.

Document de
Le document de contrôle requis est défini en M1.3.
contrôle
Marquage Le marquage doit être apposé (poinçon à faible contrainte ou peinture indélébile), sauf
convention contraire à la commande, dans un angle sur chaque tôle et doit comporter au
minimum les informations suivantes :
− Le nom ou le sigle du Producteur.
− La spécification de référence et la désignation de l’acier suivant cette dernière.
− Le repère d’identification de la tôle et de la coulée.
− La direction du laminage final.
− Eventuellement, le poinçon de l’agent réceptionnaire ou du contrôleur de l’usine
productrice.
Dans le cas de tôles de faible masse unitaire et conditionnées en fardeaux ligaturés, et avec
l’accord du Fabricant, le marquage peut être apposé uniquement sur la tôle supérieure de chaque
fardeau et sur une étiquette attachée à chaque fardeau.
Il appartient au Fabricant ou au Revendeur, à la réception de ces fardeaux, d’apposer le
marquage sur les tôles constituant le fardeau.

135
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10273 Barres laminées à chaud en aciers soudables pour appareils à pression,


(Janvier 2001) avec caractéristiques spécifiées aux températures élevées

A
B1
P235GH N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P250GH N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265GH N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P295GH N 0 150 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
P355GH N 0 150 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P275NH N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P355NH N 0 150 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

136
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10273
Barres laminées à chaud en aciers soudables pour appareils à pression,
(Janvier 2001)
avec caractéristiques spécifiées aux températures élevées
(suite)

A
B1
P355QH QT 0 150 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-7


A
B1
P460NH N 0 150 St 2.1 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P460QH QT 0 150 St 2.1 3.1 3.1 3.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-7


A
B1
16Mo3 N 0 150 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
% mini Cr < à la B1
13CrMo4-5 NT 0 40 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2
du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
NT % mini Cr < à la B1
13CrMo4-5 ou 40 100 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2
QT du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
% mini Cr < à la B1
13CrMo4-5 QT 100 150 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2
du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

137
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10273
Barres laminées à chaud en aciers soudables pour appareils à pression,
(Janvier 2001)
avec caractéristiques spécifiées aux températures élevées
(suite)

A
B1
10CrMo9-10 NT 0 60 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
NT B1
10CrMo9-10 ou 60 250 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
NT B1
11CrMo9-10 ou 0 60 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
11CrMo9-10 QT 60 100 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

138
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10222-2 Pièces forgées en acier pour appareils à pression


(Avril 2000) Partie 2 : Aciers ferritiques et martensitiques avec caractéristiques spécifiées à température élevée

A
B1
Non répertorié
P245GH A 0 160 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
NT B1
Non répertorié
P245GH ou 0 160 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
QT C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
P280GH N 0 160 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
NT B1
Non répertorié
P280GH ou 0 160 St 1.1 1.2 1.2 B2
[1.2]
QT C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
P305GH N 0 160 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
Non répertorié
P305GH NT 0 160 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
Non répertorié
P305GH QT 0 70 St 3.1 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

139
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10222-2
Pièces forgées en acier pour appareils à pression
(Avril 2000)
Partie 2 : Aciers ferritiques et martensitiques avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(suite)

A
N B1
16Mo3 ou 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2
NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
16Mo3 QT 0 500 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
NT % mini Cr < à la B1
13CrMo4-5 ou 0 70 St 5.1 5.1 limite inférieure 5.1 B2
QT du groupe 5.1
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
13CrMo4-5 QT 70 500 St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
NT B1
Non répertorié
15MnMoV4-5 ou 0 250 St 4.1 1.2 1.2 B2
[1.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
Non répertorié
18MnMoNi5-5 QT 0 200 St 4.2 4.1 4.1 B2
[4.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
NT B1
14MoV6-3 ou 0 500 St 6 6.1 6.1 6.1 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

140
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10222-2
Pièces forgées en acier pour appareils à pression
(Avril 2000)
Partie 2 : Aciers ferritiques et martensitiques avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(suite)

A
NT B1
Non répertorié
15MnCrNiMoV5-3 ou 0 100 St 4.2 4.1 4.1 B2
[4.1]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
11CrMo9-10 NT 0 200 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
NT B1
11CrMo9-10 ou 200 500 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
X16CrMo5-1 A 0 300 St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
NT B1
X16CrMo5-1 ou 0 300 St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-5
A
B1
X10CrMoVNb9-1 NT 0 130 St 6 6.4 6.4 6.4 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
X20CrMoV11-1 QT 0 330 St 6 6.4 6.4 6.4 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

141
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10222-3 Pièces forgées en acier pour appareils à pression


(Février 1999) Partie 3 : Aciers au nickel avec caractéristiques spécifiées à basse température

A
B1
13MnNi6-3 NT 0 70 St 7.2 9.1 9.1 9.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
N B1
15NiMn6 ou 0 35 St 7.2 9.1 9.1 9.1 B2
NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
15NiMn6 QT 35 50 St 7.2 9.1 9.1 9.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
12Ni14 N 0 35 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
12Ni14 NT 35 50 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
12Ni14 QT 50 70 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
N B1
X12Ni5 ou 0 35 St 7.4 9.2 9.2 9.2 B2
NT
Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

142
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10222-3
Pièces forgées en acier pour appareils à pression
(Février 1999)
Partie 3 : Aciers au nickel avec caractéristiques spécifiées à basse température
(suite)

A
B1
X12Ni5 QT 35 50 St 7.4 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
N B1
X8Ni9 ou 0 50 St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2
NT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
X8Ni9 QT 50 70 St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

143
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10222-4
(Avril 2002) Pièces forgées en acier pour appareils à pression
NF EN 10222-4 / A1 Partie 4 : Aciers soudables à grains fins avec limite d’élasticité élevée
(Avril 2002)

A
B1
P285NH N 0 70 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P285QH QT 70 400 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P355NH N 0 70 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355QH QT 70 400 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


% max Ni < 1% A
peut donc B1
P420NH N 0 70 St 1.2 1.3 correspondre au 2.1 B2
groupe 9.1 ou au
groupe 1
Ref. Chap. C4 : C4-3
% max Ni < 1% A
peut donc B1
P420QH QT 70 400 St 3.1 3.1 correspondre au 3.1 B2
groupe 9.1 ou au
groupe 1
Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

144
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-601 Pièces forgées en acier soudable pour chaudières et appareils à pression


(Edition 06-80) Aciers au carbone et au carbone-manganèse
&
MA6 / A 36-601

A
B1
Non répertorié
A 37 FP N 0 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 37 FP QT > 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 42 FP N 0 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 42 FP QT > 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 48 FP N 0 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 48 FP QT > 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

145
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-601
Pièces forgées en acier soudable pour chaudières et appareils à pression
(Edition 06-80)
Aciers au carbone et au carbone-manganèse
&
MA6 / A 36-601
(suite)

A
B1
Non répertorié
A 52 FP N 0 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
Non répertorié
A 52 FP QT > 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

146
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-602 Pièces forgées en acier soudable pour chaudières et appareils à pression


(Edition 07-88) Aciers alliés au Mo, au Mn-Mo et au Cr-Mo
&
MA6 / A 36-602

A
NT B1
Non répertorié
18 MD 4-05 ou St 4.1 1.2 1.2 B2
[1.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-5
A
NT B1
Non répertorié
15 CD 2-05 ou St 5.1 4.2 4.2 B2
[4.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

147
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-605 Pièces forgées par estampage en acier soudable pour chaudières et appareils à pression
(Edition 11-82) Aciers au carbone et au carbone-manganèse
&
MA6 / A 36-605

A
B1
Non répertorié
A 37 FP N 0 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 37 FP QT > 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 42 FP N 0 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 42 FP QT > 80 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 48 FP N 0 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

148
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a – Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-605
Pièces forgées par estampage en acier soudable pour chaudières et appareils à pression
(Edition 11-82)
Aciers au carbone et au carbone-manganèse
&
MA6 / A 36-605
(suite)

A
B1
Non répertorié
A 48 FP QT > 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A 52 FP N 0 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
Non répertorié
A 52 FP QT > 80 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

149
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 36-606 Pièces forgées par estampage en acier soudable pour chaudières et appareils à pression
(Edition 11-82) Aciers au carbone et au carbone-manganèse
&
MA6 / A 36-606

A
B1
Non répertorié
18 MD 4-05 NT 0 80 St 4.1 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-5


A
B1
Non répertorié
18 MD 4-05 QT > 80 St 4.1 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-5


A
B1
Non répertorié
15 CD 2-05 NT 0 80 St 5.1 4.2 4.2 B2
[4.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
Non répertorié
15 CD 2-05 QT > 80 St 5.1 4.2 4.2 B2
[4.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

150
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 105
Standard Specification for Carbon Steel Forgings for Piping Applications
(Edition 1998)

A
laminage
A, N, QT

ASME SA-105 B1
Brut de

(Edition 2004) - 4,5t St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2


A105 C
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-105 A
(Edition 2004) A
ou B1
A105
N - 4,5t St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
+ ou
MA6 / SA-105 C
QT
A105 Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

151
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 182 Standard Specification for Forged or Rolled Alloy-Steel Pipe Flanges, Forged, Fittings
(Edition 1999) and Valves and Parts for High Temperature Service

A
ASME SA-182 A B1
1.4
(Edition 2004) ou - 4,5t St 4.1 11.1 11.1 B2
F1 NT [11.1]

Ref. Chap. C4 : C4-2


ASME SA-182 A
(Edition 2004) B1
F1 A
ou - 4,5t St 4.1 1.1 1.1 1.4 B2
+ NT
MA6 / SA-182 C
F1 Ref. Chap. C4 : C4-2
A
A B1
ASME SA-182 Non répertorié
ou - 4,5t St 6 5.3 5.3 B2
(Edition 2004) [5.3]
NT
F 5, F 5a

F 5 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - F 5a = Ref. Chap. C4 : C4-5


A
ASME SA-182
(Edition 2004) A B1
Non répertorié
F 5, F 5a ou - 4,5t St 6 5.3 5.3 B2
[5.3]
+ NT
MA6 / SA-182
F 5, F 5a
F 5 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - F 5a = Ref. Chap. C4 : C4-5

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé

AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu

C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

152
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 182
Standard Specification for Forged or Rolled Alloy-Steel Pipe Flanges, Forged, Fittings
(Edition 1999)
and Valves and Parts for High Temperature Service
(suite)

A
ASME SA-182 A B1
(Edition 2004) ou - 4,5t St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2
F 11 Class 1, Class 2 NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-182 A
(Edition 2004) B1
F 11 Class 1, Class 2 A
ou - 4,5t St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2
+ NT
MA6 / SA-182
F 11 Class 1, Class 2 Ref. Chap. C4 : C4-2
A
ASME SA-182 A B1
(Edition 2004) ou - 4,5t St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2
F 12 Class 1, Class 2 NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-182 A
(Edition 2004) B1
F 12 Class 1, Class 2 A
ou - 4,5t St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2
+ NT
MA6 / SA-182
F 12 Class 1, Class 2 Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé

AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu

C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) durcissement par précipitation recuit de recristallisation
P RA

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

153
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 182
Standard Specification for Forged or Rolled Alloy-Steel Pipe Flanges, Forged, Fittings
(Edition 1999)
and Valves and Parts for High Temperature Service
(suite)

A
A B1
ASME SA-182 ou - 4,5t St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2
(Edition 2004) NT
F 22 Class 1, Class 3

F 22 Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - F 22 Class 3 = Ref. Chap. C4 : C4-3


A
ASME SA-182
(Edition 2004) A B1
F 22 Class 1, Class 3 ou - 4,5t St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2
+ NT
MA6 / SA-182
F 22 Class 1, Class 3
F 22 Class 1 = Ref. Chap. C4 : C4-2 - F 22 Class 3 = Ref. Chap. C4 : C4-3

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé

AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu

C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) durcissement par précipitation recuit de recristallisation
P RA

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

154
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 350 Specification for Carbon and Low-Alloy Steel Forgings, Requiring Notch Toughness
(Edition 2002) Testing for Piping Components

N A
ASME SA-350 ou B1
(Edition 2004) NT - - St 1 11.1 11.1 11.1 B2
Grade LF1, LF2 ou C
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-350 A
(Edition 2004) N
ou B1
Grade LF1, LF2
NT - - St 1 1.1 1.1 1.1 B2
+ ou
MA6 / SA-350 C
QT
Grade LF1, LF2 Ref. Chap. C4 : C4-2

N A
ASME SA-350 ou B1
(Edition 2004) NT - - St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2
Grade LF3 ou
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-350 A
(Edition 2004) N
ou B1
Grade LF3
NT - - St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2
+ ou
MA6 / SA-350 QT
Grade LF3 Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé

AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu

C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) durcissement par précipitation recuit de recristallisation
P RA

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

155
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 420 Specification for Piping Fittings of Wrought Carbon Steel and Alloy Steel for
(Edition 1999) Low-Temperature Service

A
ASME SA-420 N B1
(Edition 2004) ou - - St 1.1 11.1 11.1 11.1 B2
Grade WPL6 NT C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-420 A
(Edition 2004) B1
Grade WPL6 N
ou - - St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
+ NT
MA6 / SA-420 C
Grade WPL6 Ref. Chap. C4 : C4-2
A
ASME SA-420 N B1
(Edition 2004) ou - - St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2
Grade WPL3 NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
ASME SA-420 A
(Edition 2004) B1
Grade WPL3 N
ou - - St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2
+ NT
MA6 / SA-420
Grade WPL3 Ref. Chap. C4 : C4-2

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé

AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu

C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) durcissement par précipitation recuit de recristallisation
P RA

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

156
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Composants forgés (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20173 : 2004

ASTM A 420 Specification for Piping Fittings of Wrought Carbon Steel and Alloy Steel for
(Edition 1999) Low-Temperature Service

A
ASME SA-420 N B1
(Edition 2004) ou - - St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2
Grade WPL8 NT
Ref. Chap. C4 : C4-3
ASME SA-420 A
(Edition 2004) B1
Grade WPL8 N
ou - - St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2
+ NT
MA6 / SA-420
Grade WPL8 Ref. Chap. C4 : C4-3

Les nuances (ASME SA) non amendées sont utilisables uniquement pour les composants non soumis à la pression. Les nuances amendées (ASME
SA + MA6) sont utilisables pour les composants soumis ou non à la pression.

A recuit I recuit isotherme Q trempé

AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu

C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

157
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Conditions de livraison – Composants forgés

Domaine Composants soumis à la pression et, lorsque requis, composants directement soudés sur les
d’application des enveloppes soumises à pression.
produits
Elaboration des La coulée d’origine peut être élaborée par les procédés à l’oxygène pur, au four électrique ou
produits une combinaison de ces procédés complétés ou non par des opérations réalisées hors du four ou
par des opérations de refusion.
Les produits utilisés pour élaborer les composants soumis à la pression doivent être obtenus à
partir d’acier calmé.
Les composants forgés à chaud peuvent être obtenus :
− Soit par forgeage libre au moyen de presses, de marteaux-pilons ou par laminage circulaire
à partir de produits sidérurgiques (lingots ou demi-produits).
− Soit par estampage dans des matrices reproduisant la forme recherchée des pièces, à
l’usinage près.
Composition La composition chimique sur coulée doit satisfaire aux exigences de la spécification du produit
chimique Ces exigences doivent être amendées si nécessaire afin que la composition chimique réponde
aux prescriptions ci-après :
− La teneur en carbone des aciers destinés à être soudés est limitée à 0,25%.
− Les teneurs en soufre et en phosphore des aciers destinés à être soudés doivent être au plus
égales aux valeurs ci-après :
S : 0,035 % P : 0,035 %
− Pour les produits dont la résistance minimale à la traction est supérieure ou égale à
460 N/mm2, les teneurs éventuelles en niobium, vanadium ou titane doivent être indiquées.
Caractéristiques La résistance maximale à la traction spécifiée doit être au plus égale à 900 N/mm2.
mécaniques à
L’allongement après rupture A% spécifié doit supérieur ou égal à 14%.
température
ambiante L’allongement doit être déterminé à partir d’une longueur initiale entre repères égale à
5,65 S 0 sur éprouvette proportionnelle. Si une autre longueur entre repères est utilisée,
l’équivalence avec la condition précédente doit être établie conformément aux dispositions de la
norme EN ISO 2566-1 : 1999.

158
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés -
Conditions de livraison - Composants forgés (suite)

Caractéristiques Si les produits sont destinés à être utilisés à une température supérieure à la température
mécaniques à ambiante, les caractéristiques correspondantes doivent être définies par la spécification du
température produit.
élevée
Toutefois, si la spécification ne donne pas les valeurs des
caractéristiques de traction à chaud, la valeur de la limite
d’élasticité à prendre en compte pour le calcul peut être
déterminée par la formule :

R pt 0,2 = Y ⋅ R p 0,2

dans laquelle Y est donné par le graphique ci-après, qui


n’est utilisable que pour une température de calcul au plus
égale à 110°C.
A l’initiative du Fabricant (Appareils Catalogue & Spécifiques) ou à la demande du Donneur
d’ordre (Appareils Spécifiques) spécifiée à la commande et lorsque la température maximale
admissible est supérieure à 300°C, la vérification de ces caractéristiques peut être requise. Cette
vérification doit alors être réalisée conformément aux exigences de la spécification du produit ou
à défaut de la norme NF EN 10002-5 : Avril 1992.
Caractéristiques Hors du domaine d’application de la présente Division.
mécaniques dans
le domaine du
fluage
Energie de
L'énergie de rupture en flexion par choc spécifiée ne doit pas être inférieure à 27 joules à la
rupture en
température déterminée par référence à l’Annexe MA2.
flexion par choc
Traitements Le traitement thermique effectué par le Producteur doit être conforme à celui qui est prévu par la
thermiques de spécification du produit.
référence Pour les appareils soumis à TTAS, à l’initiative du Fabricant (Appareils Catalogue &
Spécifiques) ou à la demande du Donneur d’ordre (Appareils Spécifiques), le traitement
thermique de référence des éprouvettes nécessaires aux essais peut être complété par l’ensemble
des traitements thermiques de fabrication (Note 1).
Note 1 : Ces traitements peuvent aussi comprendre des traitements supplémentaires représentatifs de ceux qui
s’avèreraient nécessaires après d’éventuelles réparations.

159
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-2b - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés -
Conditions de livraison - Composants forgés (suite)

Essais et Les conditions de lotissement, de prélèvement des échantillons, d’usinage des éprouvettes et
contrôles d’exécution des contrôles destructifs et non destructifs doivent être conformes aux exigences de
la spécification du produit.

Document de Le document de contrôle requis est défini en M1.3.


contrôle
Marquage Le marquage doit être apposé (poinçon à faible contrainte ou peinture indélébile), sur tous les
composants, sauf convention contraire à la commande et doit comporter au minimum les
informations suivantes :
− Le nom ou le sigle du Producteur.
− La spécification de référence et la désignation de l’acier suivant cette dernière.
− Le repère d’identification de la pièce ou du lot et de la coulée.
− Eventuellement, le poinçon de l’agent réceptionnaire ou du contrôleur de l’usine
productrice.
Pour les pièces de petites dimensions, le marquage ci-dessus peut être remplacé par un marquage
unique répondant à un code établi et enregistré par le Producteur.

160
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-1
(Décembre 2002) Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-1 / A1 Partie 1 : Tubes en acier non allié avec caractéristiques spécifiées à température ambiante
(Octobre 2004)

A
B1
P195TR2 N 0 60 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-1
A
B1
P235TR2 N 0 60 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265TR2 N 0 60 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

161
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-2
(Décembre 2002) Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-2 / A1 Partie 2 : Tubes en acier non allié et allié avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(Octobre 2004)

A
B1
P195GH N 0 16 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-1
A
B1
P235GH N 0 65 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265GH N 0 65 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
1.4 compte tenu B1
20MnNb6 N 0 65 St 1.2 1.4 de la présence 1.2 B2
de Nb
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
16Mo3 N 0 65 St 4.1 1.2 1.2 1.1 B2
C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
1.4 compte tenu B1
8MoB5-4 N 0 16 Non répertorié 1.4 de la présence 1.3 B2
de Ti
Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

162
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-2
(Décembre 2002)
Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-2 / A1
Partie 2 : Tubes en acier non allié et allié avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(Octobre 2004)
(suite)

A
B1
14MoV6-3 NT 0 65 St 6 6.1 6.1 6.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
10CrMo5-5 NT 0 65 St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
13CrMo4-5 NT 0 65 St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
10CrMo9-10 NT 0 65 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
11CrMo9-10 QT 0 65 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
Non répertorié
25CrMo4 QT 0 65 St 5.1 5.1 5.1 B2
[5.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

163
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a – Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP® EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-2
(Décembre 2002) Tubes sans soudure en acier pour service sous pression
NF EN 10216-2 / A1 Conditions techniques de livraison
(Octobre 2004) Partie 2 : Tubes en acier non allié et allié avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(suite)

A
% max V > à la B1
Non répertorié
20CrMoV13-5-5 QT 0 65 limite supérieure 6.3 6.3 B2
[6.3]
du groupe 6
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
Non répertorié
15NiCuMoNb5-6-4 NT 0 100 St 2.2 4.2 4.2 B2
[4.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
X11CrMo5 I 0 100 St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
X11CrMo5 + NT1 NT1 0 100 St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
X11CrMo5 + NT2 NT2 0 100 St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

164
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-2
(Décembre 2002) Tubes sans soudure en acier pour service sous pression
NF EN 10216-2 / A1 Conditions techniques de livraison
(Octobre 2004) Partie 2 : Tubes en acier non allié et allié avec caractéristiques spécifiées à température élevée
(suite)

A
B1
X11CrMo9-1 + I I 0 65 St 5.4 5.4 5.4 5.4 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
X11CrMo9-1 + NT NT 0 65 St 5.4 5.4 5.4 5.4 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
X10CrMoVNb9-1 NT 0 100 St 6 6.4 6.4 6.4 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
% max Cr > à la B1
X20CrMoV11-1 NT 0 100 limite supérieure 6.4 6.4 6.4 B2
du groupe 6
Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

165
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-3
(Décembre 2002) Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-3 / A1 Partie 3 : Tubes en aciers alliés à grains fins
(Octobre 2004)
A
B1
P275NL1 N 0 100 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P275NL2 N 0 100 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P355N N 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355NH N 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355NL1 N 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355NL2 N 0 100 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

166
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-3
(Décembre 2002)
Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-3 / A1
Partie 3 : Tubes en aciers alliés à grains fins
(Octobre 2004)
(suite)
A
B1
P460N N 0 100 St 2.2 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P460NH N 0 100 St 2.2 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
Non répertorié
P460NL1 N 0 100 St 2.2 1.3 1.3 B2
[1.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
Non répertorié
P460NL2 N 0 100 St 2.2 1.3 1.3 B2
[1.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

167
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-4
(Décembre 2002) Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-4 / A1 Partie 4 : Tubes en acier non allié et allié avec caractéristiques spécifiées à basse température
(Octobre 2004)
A
B1
P215NL N 0 10 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
P255QL QT 0 40 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265NL N 0 25 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
26CrMo4-2 QT 0 40 St 5.1 5.1 5.1 B2
[5.1]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
11MnNi5-3 N 0 40 St 7.1 9.1 9.1 9.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
13MnNi6-3 N 0 40 St 7.1 9.1 9.1 9.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

168
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10216-4
(Décembre 2002)
Tubes sans soudure en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
NF EN 10216-4 / A1
Partie 4 : Tubes en acier non allié et allié avec caractéristiques spécifiées à basse température
(Octobre 2004)
(suite)
A
B1
12Ni14 N 0 40 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
Non répertorié
12Ni14 QT 0 40 St 7.3 9.2 9.2 B2
[9.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
X12Ni5 N 0 40 St 7.4 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
Non répertorié
X12Ni5 QT 0 40 St 7.4 9.3 9.3 B2
[9.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
N B1
Non répertorié
X10Ni9 ou 0 40 St 7.4 9.3 9.3 B2
[9.3]
NT
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
Non répertorié
X10Ni9 QT 0 40 St 7.4 9.3 9.3 B2
[9.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

169
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10217-1 Tubes soudés en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002) Partie 1 : Tubes en acier non allié avec caractéristiques spécifiées à température ambiante

A
B1
P195TR2 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-1
A
B1
P235TR2 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265TR2 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

170
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10217-2 Tubes soudés en acier pour service sous pression Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002) Partie 2 : Tubes soudés électriquement en aciers non allié et allié avec caractéristiques
spécifiées à haute température

A
B1
P195GH N 0 16 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-1
A
B1
P235GH N 0 16 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265GH N 0 16 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
16Mo3 N 0 16 St 4.1 1.2 1.2 1.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

171
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10217-3 Tubes soudés en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002) Partie 3 : Tubes en acier allié, à grains fins

A
B1
P275NL1 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P275NL2 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P355N N 0 40 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355NH N 0 40 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355NL1 N 0 40 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P355NL2 N 0 40 St 1.2 1.2 1.2 1.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

172
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF EN 10217-3
Tubes soudés en acier pour service sous pression - Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002)
Partie 3 : Tubes en acier allié, à grains fins
(suite)

A
B1
P460N N 0 40 St 2.2 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P460NH N 0 40 St 2.2 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P460NL1 N 0 40 St 2.2 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3


A
B1
P460NL2 N 0 40 St 2.2 1.3 1.3 1.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

173
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

Tubes soudés en acier pour service sous pression


NF EN 10217-4 Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002) Partie 4 : Tubes soudés électriquement en aciers non allié avec caractéristiques spécifiées
à basse température

A
B1
P215NL N 0 16 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265NL N 0 16 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

Tubes soudés en acier pour service sous pression


NF EN 10217-5 Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002) Partie 5 : Tubes soudés à l'arc immergé sous flux en poudre en aciers non allié et allié avec
caractéristiques spécifiées à température élevée

A
B1
P235GH N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-3
A
B1
P265GH N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
16Mo3 N 0 40 St 4.1 1.2 1.2 1.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

174
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

Tubes soudés en acier pour service sous pression


NF EN 10217-6 Conditions techniques de livraison
(Décembre 2002) Partie 6 : Tubes soudés à l'arc immergé sous flux en poudre en aciers non allié avec
caractéristiques spécifiées à basse température

A
B1
P215NL N 0 109 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
P265NL N 0 25 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

175
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-211 Tubes sans soudure à extrémités lisses en aciers non alliés pour canalisations de fluides
(Edition 09-89) à température élevée
&
MA6 / A 49-211

A
B1
Non répertorié
TU E 220 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TU E 250 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TU E 275 N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

176
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-213 Tubes sans soudure en aciers non alliés et alliés au Mo et Cr-Mo utilisés
(Edition 03-90) aux températures élevées
&
MA6 / A 49-213

A
B1
Non répertorié
TU 37 C N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TU 42 CR N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TU 48 CR N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
NT B1
Non répertorié
TU 10 CD5-05 ou 0 50 St 5.1 5.1 5.1 B2
[5.1]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
NT B1
Non répertorié
TU 10 CD9-10 ou 0 50 St 5.2 5.2 5.2 B2
[5.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

177
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-215 Tubes sans soudure pour échangeurs de chaleur en aciers non alliés et alliés ferritiques
(Edition 02-81)
&
MA6 / A 49-215

A
B1
TU 37 C N 1,2 5 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU 42 C N 1,2 5 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU 48 C N 1,2 5 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU 15 D 3 N 1,2 5 St 4.1 1.2 1.2 1.2 B2
C : NA
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU 15 CD 2-05 NT 1,2 5 St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
NT B1
TU 10 CD 5-05 ou 1,25 5 St 5.1 5.1 5.1 5.1 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

178
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-215 Tubes sans soudure pour échangeurs de chaleur en aciers non alliés et alliés ferritiques
(Edition 02-81)
&
MA6 / A 49-215
(suite)

A
NT B1
TU 10 CD 9-10 ou 1,25 5 St 5.2 5.2 5.2 5.2 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU Z10 CD 5-05 QT 1,25 5 St 5.3 5.3 5.3 5.3 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
NT B1
TU Z10 CD 9 ou 1,25 5 St 5.4 5.4 5.4 5.4 B2
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU 48 BT N 1,2 5 St 1.1 1.1 1.1 1.1 B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
TU 17 N2 N 1,5 5 St 7.1 9.1 9.1 9.1 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
TU 10 N9 N 1,5 5 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2

Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

179
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-215 Tubes sans soudure pour échangeurs de chaleur en aciers non alliés et alliés ferritiques
(Edition 02-81)
&
MA6 / A 49-215
(suite)

A
N B1
TU 10 N 14 ou 1,2 5 St 7.3 9.2 9.2 9.2 B2
NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
N B1
TU Z6 N9 ou 1,25 5 St 7.4 9.3 9.3 9.3 B2
NT
Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

180
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux
mm CODAP 2005
Nuances TT
Division 1
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-230 Tubes sans soudure à extrémités lisses pour appareils à pression et tuyauteries
(Edition 09-85) utilisés à basse température
&
MA6 / A 49-230

A
B1
Non répertorié
TU 42 BT N 0 40 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
N B1
Non répertorié
TU 10 N14 ou 0 40 St 7.3 9.2 9.2 B2
[9.2]
NT
Ref. Chap. C4 : C4-2
N A
ou B1
Non répertorié
TU Z6 N9 NT 0 40 St 7.4 9.3 9.3 B2
[9.3]
ou
QT
Ref. Chap. C4 : C4-3

NF A 49-241 Tubes soudés longitudinalement par pression à extrémités lisses en aciers non alliés
(Edition 07-86) pour transport de fluide jusqu’à 425 °C
&
MA6 / A 49-241

A
B1
Non répertorié
TS E 220 A 0 10 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS E 250 A 0 10 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS E 275 A 0 10 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

181
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux
mm CODAP 2005
Nuances TT
Division 1
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-243 Tubes soudés longitudinalement par pression en aciers non alliés et alliés ferritiques utilisés
(Edition 05-83) aux températures élevées
&
MA6 / A 49-243

A
B1
Non répertorié
TS 37 C N 0 10 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS 42 C N 0 10 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

NF A 49-252 Tubes en acier


(Edition 09-82) Tubes soudés de diamètre 168,3 à 1220 mm en aciers non alliés,
& utilisés aux températures moyennement élevées
MA6 / A 49-252

A
B1
Non répertorié
TS 37 CP N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS 42 CP N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS 48 CP N 0 50 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

182
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-253 Tubes en acier


(Edition 11-82) Tubes soudés longitudinalement par fusion en aciers non alliés et alliés ferritiques utilisés
& aux températures élevées
MA6 / A 49-253

A
B1
Non répertorié
TS 37 CP N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS 42 CP N 0 50 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS 48 CP N 0 50 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

183
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-281 Tubes en aciers


(Edition 12-92) Accessoires tubulaires, courbes, tés, réductions à souder fabriqués à partir
& d’ébauches tubulaires sans soudure avec prescriptions de qualité
MA6 / A 49-281

A
B1
Non répertorié
A E 220 N 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A E 250 N 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
A E 275 N 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

184
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-289 Tubes en acier


(Edition 08-90) Accessoires tubulaires sans soudure utilisés à haute et basse température -
& Aciers non alliés, alliés et inoxydables
MA6 / A 49-289

A
B1
Non répertorié
TU 37 C N 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TU 42 C N 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TU 48 C N 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
Q B1
Non répertorié
TU 10 CD5-05 ou 0 32 St 5.1 5.1 5.1 B2
[5.1]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
Q B1
Non répertorié
TU 10 CD9-10 ou 0 32 St 5.2 5.2 5.2 B2
[5.2]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
N B1
Non répertorié
TU 42 BT ou 0 32 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

185
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-289 Tubes en acier


(Edition 08-90) Accessoires tubulaires sans soudure utilisés à haute et basse température -
& Aciers non alliés, alliés et inoxydables
MA6 / A 49-289
(suite)

A
B1
Non répertorié
TU 10 N14 N 0 32 St 7.3 9.2 9.2 B2
[9.2]

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
Non répertorié
TU Z10 N09 N 0 32 St 7.4 9.3 9.3 B2
[9.3]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

186
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-296 Tubes en acier


(Edition 07-83) Tés à souder égaux ou réduits en aciers non alliés ou alliés soudés par fusion
& avec prescriptions de qualité
MA6 / A 49-296

N A
ou B1
Non répertorié
A 42 CP NT 0 17,5 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
ou C
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2
N A
ou B1
Non répertorié
A 48 CP NT 0 17,5 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
ou C
QT
Ref. Chap. C4 : C4-2

NF A 49-401 Tubes soudés longitudinalement par fusion en aciers non alliés et micro alliés
(Edition 10-88) pour canalisations de transport de fluides et appareils à pression
&
MA6 / A 49-401

A
B1
Non répertorié
TS E 220 N 0 30 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS E 290 N 0 30 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS E 360 N 0 30 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

187
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF A 49-402 Tubes soudés hélicoïdalement par fusion en aciers non alliés et micro alliés
(Edition 10-88) pour canalisations de transport de fluides et appareils à pression
&
MA6 / A 49-402

A
B1
Non répertorié
TS E 220 N 0 17,5 St 1.1 1.1 1.1 B2
[1.1]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS E 290 N 0 17,5 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
Non répertorié
TS E 360 N 0 17,5 St 1.2 1.2 1.2 B2
[1.2]

Ref. Chap. C4 : C4-3

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

188
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)

Epaisseurs
Groupement de matériaux Catégories de
mm
Nuances TT construction et
CODAP EN ISO/TR CEN ISO/TR CEN ISO/TR limitations
min / max
2000 15608 : 2000 15608 : 2004 20172 : 2004

NF E 29-204 Tuyauterie industrielle.


(Edition 11-92) Brides et collets forgés en acier
&
MA6 / E 29-204

A
B1
BF 42 N - - St 1.1 1.1 1.1 Non répertorié B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
BF 48 N - - St 1.1 1.2 1.2 Non répertorié B2
C
Ref. Chap. C4 : C4-2
A
B1
BF 15 CD4-05 N ≤ 80 St 5.1 5.1 5.1 Non répertorié B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
BF 15 CD4-05 QT > 80 St 5.1 5.1 5.1 Non répertorié B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1
BF 10 CD9-10 NT 0 80 St 1.1 5.2 5.2 Non répertorié B2

Ref. Chap. C4 : C4-2


A
B1 : NA
BF 10 CD9-10 QT > 80 St 1.1 5.2 5.2 Non répertorié B2 : NA

Ref. Chap. C4 : C4-2

A recuit I recuit isotherme Q trempé


AT hypertrempe M laminage thermomécanique QT trempé et revenu
C formé à froid N normalisé S recuit de mise en solution

laminé à chaud et durcissement à NT normalisé et revenu WW écroui mi-chaud


HC
froid (écrouissage) P durcissement par précipitation RA recuit de recristallisation

NA : non applicable dans le cadre de la présente Division [ ] : voir M2.2 note 1

La catégorie C n’est pas applicable en Division 2 et les nuances « grisées » sont admises uniquement en Division 2

189
CODAP 2005 Division 1 • Partie M – MATÉRIAUX
Section M2 – ACIERS AU CARBONE ET CARBONE-MANGANESE, ACIERS FAIBLEMENT ALLIÉS ET ACIERS ALLIÉS

Tableau M2.2-3a - Aciers au carbone et carbone-manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés –
Tubes et composants tubulaires (suite)