Vous êtes sur la page 1sur 2

La grippe n° 18

2010-2011
mercredi
5 janvier

s’étend
2011

Le Réseau des GROG est


membre des réseaux
européens
EISN
En partenariat avec EuroFlu
Fluresp
l’Institut de Veille Sanitaire I-Move

La période des fêtes n’a pas empêché l’épidémie de grippe de progresser, notamment au
nord de la Loire. L’augmentation du nombre des hospitalisations et des formes graves
liées à cette circulation épidémique des virus grippaux a amené les autorités à émettre de
nouvelles recommandations concernant la vaccination et l’utilisation des antiviraux.
Grippe : de nouvelles recommandations Les indicateurs cliniques et virologiques relevés par les
L’augmentation du nombre d’hospitalisations et de for- médecins vigies du Réseau des GROG montrent que
mes graves due à la co-circulation épidémique des virus l’épidémie a continué de s’étendre pendant la dernière
grippaux A(H3N2), B et A(H1N1)2009 a conduit la semaine de l’année. Le seuil épidémique défini par le
DGS à actualiser les mesures de protection des person- Réseau des GROG est maintenant franchi dans 13 ré-
nes les plus à risque de formes graves de grippe : gions de France métropolitaine, principalement situées
1. Vaccination rapide des femmes enceintes et des sujets au nord de la Loire : Alsace, Basse-Normandie, Bour-
présentant une obésité avec un indice de masse corporel- gogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Haute-
le supérieur ou égal à 30. Normandie, Ile-de-France, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de
2. Vaccination rapide des personnes ayant un facteur de -Calais, Pays-de-la-Loire, Picardie, Poitou-Charentes.
risque habituel pour la grippe saisonnière et des profes- Depuis la mi-décembre, parmi les 425 prélèvements
sionnels de santé. effectués par les vigies GROG, 198 (47%) étaient posi-
3. Mise sous traitement antiviral curatif le plus précoce tifs pour la grippe. Les trois types et sous-types
possible des sujets présentant un syndrome grippal ca- de grippe se répartissent de la façon suivante :
ractérisé (si la forme clinique est jugée sévère par le mé- - grippe B : 43 % (86 positifs)
decin) OU un syndrome grippal ET des facteurs de ris- - grippe A(H1N1) : 40 % (80 positifs)
que particuliers, quelle que soit la sévérité clinique OU - grippe A(H3N2) : 10 % (19 positifs)
une forme clinique grave d’emblée ou compliquée. - grippe A non sous-typée : 7 % (13 positifs)
4. Mise sous traitement antiviral curatif par oseltamivir Depuis la semaine dernière, la part du virus grippal
des femmes enceintes présentant un syndrome fébrile A(H1N1)2009 augmente et semble devenir majoritaire.
ET des signes respiratoires, quel que soit le trimestre de Dans le même temps, parmi les 761 Tests Rapides de
grossesse et la présence ou non de facteurs de risque. Surveillance (TRS) effectués par les médecins partici-
5. Rappel aux patients et à la population de l’importance pant au GROG TRS, au GROG Ski ou à l’étude SOS
du respect des mesures barrières. Médecins, 305 (41%) étaient positifs pour la grippe,
Documents consultables sur les sites du Réseau des dont 52% de grippe A.
GROG Deux foyers de grippe en EHPA sont signalés dans le
www.grog.org/recommandations_30decembre2010.html GROG Géronto, en Alsace et en Ile-de-France.
et sur Pégasus Bridge http://pegasus.openrome.org Le VRS reste également très actif.

PROTOCOLE PRELEVEMENT : quelques rappels pour des données fiables


Prélevez des IRA. Le protocole ne se limite pas aux grippes cliniques et concerne, chaque semaine, le 1er patient
présentant une IRA (définition GROG), dans la tranche d’âge qui vous a été allouée.
Un prélèvement chaque semaine… En période épidémique, inutile de multiplier les prélèvements. Pour ne pas
prendre trop de votre temps pour la surveillance GROG, privilégiez le prélèvement hebdomadaire du protocole. Si
le patient refuse le prélèvement ou si vous « ratez » ce 1er patient de la semaine, vous pouvez prélever le deuxiè-
me, voire le troisième… Si aucun patient de la tranche d’âge retenue ne vous consulte pour une IRA de moins de
48 heures, à l’impossible nul n’est tenu… et vous ne faites pas de prélèvement pour le protocole cette semaine.
...voire plus ! Rien ne vous empêche de prélever quelques autres patients, quel que soit leur âge, présentant des
signes évocateurs de grippe ou un tableau clinique particulier.
Importance des données cliniques. Vos chiffres hebdomadaires d’activité médicale sont aussi indispensables
que les prélèvements pour l’analyse des données du protocole… et pour la surveillance de l’épidémie.
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) en médecine générale Situation épidémiologique de la grippe
Saison 2010-2011 en France métropolitaine
Comparaison avec les minima et maxima observés
entre octobre 1991 et avril 2010
Source : Réseau des GROG
40
35
30
IRA/acte (%), MG

25
20
15
10
5
0
36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14

Semaine

SOS
Activité des médecins généralistes Activité des pédiatres OCP médecins IRA
Tests rapides
(235 sur 444) bronch (62 sur 120) bronch activité SMOG TRS Géronto
Données GROG actes/j % IRA/a % AT/a particip <2 ans* actes/j % IRA/a particip <2 ans* en b.100 % IRA/c.* pos/prel pos/prel
Basse-Normandie 26 23% 4% 62% 41 38% 75% 97 173
cliniques
Bretagne 22 20% 4% 48% 26 15% 40% 86 184 15/22 0/1
Centre 24 24% 6% 56% en hausse en hausse 74 159 0,0 0/1
Haute-Normandie 32 26% 10% 40% 22 20% 40% 84 141
Pays-de-la-Loire 28 25% 9% 58% 15 28% 25% 102 147 5/10 0/1
Ile-de-France 23 21% 10% 54% en baisse 21 24% 50% stable 112 140 0,0 14/28 4/8
Alsace 22 18% 7% 81% 26 25% 52% 141 159 5/13 1/1
Semaine 2010/52 Bourgogne 23 18% 5% 43% 76 162 3/17
du 27 déc 2010 Champagne-Ardenne 25 15% 6% 44% 27 16% 67% 95 137 4/5
au 02 janv 2011 Franche-Comté 24 18% 6% 42% en hausse en hausse 141 178 8,1 2/7 0/1
Lorraine 22 15% 5% 63% 23 17% 25% 88 162 1/6 0/3
Nord-Pas-de-Calais 26 16% 5% 65% 178 130 10/22
Picardie 30 22% 9% 68% 149 167 0/2
Auvergne 23 24% 6% 40% 23 15% 17% 172 192
Source : Lang.-Roussillon 21 16% 5% 20% 72 150 5/16
en baisse en hausse 0,5
Réseau des PACA 23 24% 6% 48% 24 37% 25% 141 159 10/27
GROG Rhône-Alpes 25 19% 7% 49% 21 20% 77% 96 133 27/80
Aquitaine 24 17% 5% 38% 19 17% 33% 119 152 14/32
Limousin 58 147
en baisse en hausse 0,0
Midi-Pyrénées 24 20% 5% 59% 25 24% 75% 91 144 0/3
*Données concernant le
Poitou-Charentes 22 22% 5% 52% 78 176
niveau interrégional
France 24 20% 6% 53% 24 24% 52% 107 151 1,0 115/288 5/18

Confirmations Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie
Virologiques infectieux Détections infectieux Détections infectieux Détections

Semaine 2010/51 Grippe A(H1N1) 81 0 Para-influenza 9 0 Chlamydia 0 0


du 20 au 26
décembre 2010 Grippe A(H3N2) 6 0 Métapneumovirus 47 - Mycopl. Pneu 4 15

Grippe A non typée 64 6 Rhinovirus 97 - Fièvre Q 0 3


Sources :
45 laboratoires de Grippe B 73 0 Adénovirus 11 2 Bocavirus 1 0
virologie et CNR des
virus influenzae VRS 546 1 Entérovirus 2 1
Régions Nord et Sud

Bulletin rédigé par Jean Marie Cohen, Anne Mosnier, Isabelle Daviaud, Marion Quesne, Marie Forestier, Françoise Barat et Tan Tai Bui avec
l’aide de Pascale Bruno, Jean-Louis Bensoussan, Martine Valette, Sylvie van der Werf, Dominique Rousset, Bruno Lina, Vincent Enouf, Pierre
Pothier, Emmanuel Debost, Marcel Ruetsch, Hervé Berche, Marie-Claire Servais, Sylvie Laganier et des membres du Réseau des GROG et des
réseaux RENAL, EISN, Euroflu, Fluresp et I-Move.
Réseau des GROG France 2010-2011
Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK. L’association Réseau des GROG est financée à 78% par des fonds provenant d’organismes publics.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 18 - mercredi 5 janvier 2011