Vous êtes sur la page 1sur 6

Licence Pro SIRI

Année 2012 – 2013

UE3 : Réseaux & Télécommunications

~ TD5 ~

Masques de sous-réseau à longueur variable


(VLSM) - Variable Length Subnetwork Mask
1. Les Protocoles de routage « classfull »
Les protocoles comme RIP v1 et IGRP utilisent les masques par défaut des classes d’adresse :

Classe Plage d’adresse Nombre d’hôtes Masque Suffixe

Classe A

Classe B

Classe C

Le développement d’internet entraine une demande d’adresse IP croissante exponentielle. Le


nombre de réseaux et le nombre d’hôtes sont fixes, le masque de sous réseau l’est également.

Quelle en est la conséquence pour la classe B (la plus utilisée par les fournisseurs d’accès) ?

..................................................................................................................................................................

Page 1 sur 6
TD5 – UE3 Réseau Licence Pro SIRI 2012-2013

1. Les protocoles de routage « classless »


Pour résoudre ce problème, l’utilisation de protocoles dits « classless » comme RIP v2 et EIGRP
intègrent le masque de sous réseau dans leurs mises à jour de routage ce qui permet de modifier
les masques de sous réseau en fonction des besoins du réseau que l’on adresse, on peut alors au
choix faire soit du subnetting, soit du surnetting.

Le VLSM (Variable Length Subnetwork Mask) et le CIDR (Classless Inter-Domain Routing, ou


Routage Inter-domaines sans classes) sont deux techniques qui utilisent les potentialités du
routage classless.

1.1. CIDR

Le principe du CIDR est d’agréger plusieurs routes en une seule, c'est-à-dire désigné par une
seule adresse réseau un ensemble de réseaux. La méthode consiste à faire une comparaison des
adresses réseau en binaire, déterminer les bits en commun à l’ensemble de ces adresses et
réduire le masque à la partie commune de ces adresses.

Adresse de sous réseau Adresse en binaire

192.168.0.0 255.255.255.0 (/24)

192.168.1.0 255.255.255.0 (/24)

192.168.2.0 255.255.255.0 (/24)

192.168.3.0 255.255.255.0 (/24)

Nombre de bits en commun pour les quatre sous-réseaux : ........................................................................

Indiquer à quelle adresse réseau la règle de routage peut également s’appliquer aux 4 réseaux
dont le masque est en /24.

.....................................................................................................................................................................................

Quelques règles à respecter concernent la mise en place de la méthode du CIDR :

 Le protocole de routage utilisé doit transporter les masques de sous réseau dans ses
mises à jour (tout les protocoles sauf RIP v1 et IGRP).

 Les hôtes et les routeurs supportent le routage classless.

 Le plan d’adressage doit être de type hiérarchique de manière à pouvoir agréger les
routes.

Page 2 sur 6
TD5 – UE3 Réseau Licence Pro SIRI 2012-2013

En respectant les règles ci-dessus proposer un plan d’adressage pour le réseau ci-après :

172.20.0.0 /16

1.2. VLSM

Le VLSM est une application du principe du CIDR à une organisation. Les conditions d’application
du VLSM sont identiques à celles du CIDR. Pour appliquer VLSM à un réseau il faut procéder
comme ceci :

1. Recenser le nombre total d’utilisateurs sur le réseau en prévoyant une marge pour
l’évolution de celui-ci.

2. Choisir la classe d’adresse à utiliser en fonction du nombre d’utilisateurs du réseau.

3. Découper la topologie en différentes couches (ex : pays, région, ville, quartier, bâtiment,
étage).

4. Réserver un nombre de bits nécessaire à la description de ces couches dans le masque de


sous réseau.

5. Calculer le masque de sous réseau à chaque niveau de l’organisation.

 Cette procédure est commune aux deux types d’application du VLSM : VLSM symétrique et
VLSM asymétrique.

1.3. VLSM symétrique

Le VLSM symétrique est un découpage de la topologie réseau attribuant la même taille à chaque
couche. C’est la méthode la plus simple pour l’application du VLSM mais c’est aussi la moins
économe en IP.

Une entreprise située dans un bâtiment de 3 étages est organisée de la manière suivante :

 Au 1er étage, il y a deux services nommés 1A et 1B respectivement de 10 et 20 IP


 Au 2nd étage, il y a un seul service nommé 2A de 50 IP
 Au 3eme étage, trois services nommés 3A, 3B et 3C respectivement de 30, 20 et 30 IP

Page 3 sur 6
TD5 – UE3 Réseau Licence Pro SIRI 2012-2013

Indiquer le nombre total des IP nécessaires pour l’ensemble des utilisateurs :.....................................


Quelle classe d’adresse peut être utilisée pour ce réseau :.........................................................................
Proposer une adresse privée dans cette classe pour ce réseau :................................................................

Combien de bits faut-il réserver pour l’adressage du plus gros service :.................................................


.....................................................................................................................................................................................
Combien de bits faut-il réserver pour la description des services par étage :.......................................
Combien de bits faut-il pour la description des étages :...............................................................................

Compléter le tableau ci-après en indiquant par une couleur différente les bits permettant de
décrire les étages, ceux décrivant les services et ceux décrivant les hôtes :

Entreprise : Adresse en binaire Adresse réseau

1er Etage 192d.168d.0000 0000.0000 0000 192.168.0.0 /24

Service 1A

Service 1B

2ème Etage

Service 2A

3ème Etage

Service 3A

Service 3B

Service 3C

Indiquer le nombre d’adresses IP utilisé dans le VLSM symétrique :........................................................


.....................................................................................................................................................................................

1.4. VLSM asymétrique

Le VLSM asymétrique est supérieur au VLSM symétrique en un point : Il permet de réduire


encore plus le gaspillage d’adresses IP en attribuant des masques de sous réseau différents dans
une même couche. En conséquence, le déploiement de cette méthode est plus complexe, car elle
demande une réflexion sur chaque élément de chaque couche.

Page 4 sur 6
TD5 – UE3 Réseau Licence Pro SIRI 2012-2013

Combien de bits sont-ils nécessaires pour chaque service en fonction du nombre d’adresses IP
utilisés ? Compléter le tableau suivant :

Entreprise  Nombre de Bits nécessaires Nombre d’hôte maxi

1er Etage

Service 1A

Service 1B

2ème Etage

Service 2A

3ème Etage

Service 3A

Service 3B

Service 3C

En déduire dans le tableau ci-dessous la position des différents services de l’entreprise en


fonction du nombre d’adresses IP utilisé par les hôtes respectifs. Puis :

 Colorier en rouge les plages non disponibles car utilisés par une plage supérieure.
 Colorier en vert les plages libres
 Colorier en jaune les plages utilisées

1 x 256 hôtes 2 x 128 hôtes 4 x 64 hôtes 8 x 32 hôtes 16 x 16 hôtes

Page 5 sur 6
TD5 – UE3 Réseau Licence Pro SIRI 2012-2013

Le plan d’adressage de l’entreprise peut donc être regroupé de la manière suivante :

Première adresse Dernière adresse Adresse de


Adresse réseau
disponible disponible broadcast

Entreprise

1er Etage

Service 1A

Service 1B

2ème Etage

Service 2A

3ème Etage

Service 3A

Service 3B

Service 3C

Indiquer le nombre d’adresses IP utilisé dans le VLSM asymétrique :......................................................


.....................................................................................................................................................................................

Le VLSM asymétrique est une procédure couramment employée car elle est la plus économe en
adresses IP et la plus « intelligente » (l’économie d’adresse IP étant une des raisons principales
de l’utilisation des masques à tailles variables et donc des procédures CIDR/VLSM).

Pour gagner encore plus d’adresses IP, on peut également si besoin organiser les services du plus
gros consommateur d’adresses au moins gourmand.

Vérifier en utilisant le lien suivant : http://www.vlsm-calc.net/

3. Conclusion

En conclusion, la méthodologie du VLSM asymétrique alliée a l'utilisation d'un protocole


de routage sans classe permet une simplification et une économie conséquente lors de
l'adressage d'un réseau de taille moyenne à grande.

La maintenance de ce réseau est d'autant plus simplifiée que cet adressage est logique
et que la taille de la table de routage est grandement réduite et simplifiée.

Page 6 sur 6