Vous êtes sur la page 1sur 3

Câblage des entrées et sorties

L. CUVELIER

1. Raccordement d’un bouton poussoir sur la carte des entrées de l’A.P.I.

Les entrées de l’A.P.I. doivent recevoir l’information sous forme de potentiel électrique
(souvent 24 V).

Le bouton poussoir du pupitre permet donc d’établir le circuit électrique entre le potentiel
de 24 volts et l’entrée concernée de la partie commande.

Dans la plupart des cas , l’automate programmable fournit l’alimentation électrique pour
ses entrées.

Si une alimentation extérieure est utilisée, il faudra veiller à relier la borne 0V de cette
alimentation à la borne 0V (commun ou masse) de l’automate.

Source  : «  Le Guide des Automatismes  » 1/3


Câblage des entrées et sorties
L. CUVELIER

2. Raccordement d’un capteur sur la carte des entrées de l’A.P.I.

Il existe deux « familles » de capteurs électriques :

 Les capteurs «  2 fils  » (capteurs  Les capteurs «  3 fils  » (détecteurs


mécaniques, ILS…) optiques, capacitifs, inductifs…)

Ces capteurs sont câblés de la même Ces capteurs nécessitent une alimentation
manière que les boutons poussoirs. électrique pour fonctionner.

Source  : «  Le Guide des Automatismes  » 2/3


Câblage des entrées et sorties
L. CUVELIER

3. Raccordement des sorties de l’A.P.I.

Chaque sortie de l’automate programmable (A.P.I.) est constituée d’un relais interne dont
la fermeture des contacts est commandée par la consigne opérative élaborée par le
programme. La fermeture de ces contacts va permettre l’alimentation de la bobine du
préactionneur en établissant un circuit électrique avec une alimentation extérieure.

Source  : «  Le Guide des Automatismes  » 3/3