Vous êtes sur la page 1sur 8

Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

Introduction

Comme vous le savez déjà, un routeur dispose des capacités nécessaires pour prendre des
décisions intelligentes concernant le meilleur chemin possible pour acheminer des données
dans un réseau. Cette aptitude est fondée sur une méthode d'adressage de la couche réseau
(couche 3). Le routeur utilise ces informations pour prendre des décisions concernant la
transmission des données. Dès que des paquets de données franchissent la couche réseau, la
couche transport (couche 4) suppose qu'elle peut se servir du réseau comme d'un " nuage "
pour envoyer ces paquets de leur source jusqu'à leur destination. Le nuage résout des
problèmes du type " Lequel des chemins est le meilleur pour une route donnée ? ". Dans le
présent chapitre, vous commencerez à percevoir le rôle que jouent les routeurs dans ce
processus. De plus, vous apprendrez comment la couche transport gère le flux d'informations
de manière fiable et précise, de l'origine jusqu'à la destination.

Ce chapitre explique les principales fonctions qui ont lieu au niveau de la couche transport.
Ces fonctions comprennent le contrôle de bout en bout, assuré par des fenêtres glissantes, la
fiabilité des numéros de séquençage et des accusés de réception. Le présent chapitre décrit en
outre en quoi le flux de données de la couche transport est une connexion logique entre les
points d'extrémité d'un réseau. Vous apprendrez comment le flux de données de la couche
transport offre des services de transport de l'hôte à la destination, qui sont souvent appelés
services de bout en bout. De plus, vous étudierez les protocoles TCP et UDP, et vous
apprendrez comment ils se servent des numéros de port pour opérer un suivi des différentes
conversations qui se produisent simultanément sur le réseau, afin de transmettre des
informations aux couches supérieures.

1. La couche transport

1.1. La fonction de la couche transport

L'expression " qualité de service " est souvent utilisée pour décrire l'utilité de la couche 4, la
couche transport. Son rôle principal est de transporter et de contrôler le flux d'informations de
la source à la destination et ce, de manière fiable et précise. Le contrôle de bout en bout,
assuré par des fenêtres glissantes, la fiabilité des numéros de séquençage et des accusés de
réception sont des fonctions essentielles de la couche 4

Pour comprendre la fiabilité et le contrôle du flux, imaginez un étudiant qui fait


l'apprentissage d'une nouvelle langue pendant un an. Imaginez ensuite qu'il visite le pays dans
lequel cette langue est parlée couramment. Lorsqu'il communique dans cette langue, il doit
demander à la personne de répéter chacune de ses phrases (fiabilité) et de parler lentement,
pour s'assurer de saisir chacun des mots (contrôle de flux).

Ennajah-info 2015 Page 1 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

1.2. Les protocoles de couche 4

Ce cursus met l'accent sur les réseaux Ethernet TCP/IP. Le protocole TCP/IP de la couche 4
(couche transport) du modèle OSI comprend deux protocoles : TCP et UDP.
Le protocole TCP assure un circuit virtuel entre les applications utilisateur. Ses
caractéristiques sont les suivantes :

 Il est orienté connexion.


 Il est fiable.
 Il divise les messages sortants en segments.
 Il assemble des messages au niveau de la station de destination.
 Il renvoie toute donnée non reçue.
 Il assemble des messages à partir des segments entrants.

UDP transporte les données de manière non fiable entre les hôtes. Les caractéristiques du
protocole UDP sont les suivantes :

 Il n'est pas orienté connexion.


 Il est peu fiable.
 Il transmet des messages (appelés datagrammes utilisateurs).
 Il n'offre pas de vérification logicielle pour la livraison des messages (non fiable).
 Il n'assemble pas les messages entrants.
 Il n'utilise pas d'accusés de réception.
 Il n'assure aucun contrôle de flux.

1.3. Comparaison entre TCP et IP

TCP/IP est une combinaison de deux protocoles distincts, à savoir TCP et IP. Le protocole IP
est un protocole de couche 3, un service sans connexion qui offre l'acheminement au mieux
des données au sein d'un réseau. TCP est un protocole de couche 4, un service orienté
connexion qui assure le contrôle du flux, ainsi que la fiabilité de la transmission. L'union de
ces protocoles permet d'offrir une plus vaste gamme de services. Ensemble, ils offrent une
suite complète. TCP/IP est le protocole de couches 3 et 4 sur lequel Internet est fondé.

2. TCP et UDP

2.1. Le protocole TCP

Le protocole de contrôle de transmission (TCP) est un protocole de couche 4 (couche


transport) orienté connexion qui fournit une transmission de données fiable en mode full
duplex. TCP fait partie de la pile de protocoles TCP/IP

Ennajah-info 2015 Page 2 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

Voici une description des champs contenus dans le segment TCP :

 Port d'origine - numéro du port appelant


 Port de destination - numéro du port appelé
 Numéro de séquence - numéro utilisé pour assurer le séquençage correct des données
entrantes
 Numéro d'accusé de réception - prochain octet TCP attendu
 HLEN - nombre de mots de 32 bits contenus dans l'en-tête
 Réservé - défini sur zéro
 Bits de code - fonctions de contrôle (telles l'ouverture et la fermeture d'une session)
 Fenêtre - nombre d'octets que l'émetteur est prêt à accepter
 Somme de contrôle - somme de contrôle calculée des champs d'en-tête et de données
 Pointeur d'urgence - indique la fin des données urgentes
 Option un - taille maximale d'un segment TCP
 Données - données du protocole de couche supérieure

2.2. Le format de segment UDP


Le protocole de datagramme utilisateur (UDP) est le protocole de transport non orienté
connexion de la pile de protocoles TCP/IP. UDP est un protocole simple qui échange des

Ennajah-info 2015 Page 3 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

datagrammes, sans accusé de réception, ni distribution garantie. Le traitement des erreurs et la


retransmission doivent être effectués par d'autres protocoles.

Le protocole UDP n'utilise ni fenêtrage, ni accusé de réception. Par conséquent, les protocoles
de couche application doivent assurer la fiabilité. Le protocole UDP est conçu pour les
applications qui ne doivent pas assembler de séquences de segments.

Voici quelques protocoles qui utilisent UDP :

 TFTP (Trivial File Transfer Protocol)


 SNMP (Simple Network Management Protocol)
 DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol)
 DNS (Domain Name System)

3. Les méthodes de connexion TCP

3.1. Les numéros de port

Les protocoles TCP et UDP utilisent des numéros de port (ou de socket) pour
transmettre des informations aux couches supérieures. Les numéros de port servent à
distinguer les différentes conversations qui circulent simultanément sur le réseau. Les
développeurs d'applications ont convenu d'utiliser les numéros de port bien connus qui sont
définis dans la spécification RFC1700. Toute conversation destinée à l'application FTP utilise
le numéro de port standard 21.

Les conversations qui ne visent pas des applications ayant des numéros de port reconnus se
voient attribuer des numéros aléatoires sélectionnés à l'intérieur d'une plage donnée. Ces
numéros de port sont utilisés comme adresses d'origine et de destination dans le segment
TCP.

Ennajah-info 2015 Page 4 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

Certains ports sont réservés au sein des protocoles TCP et UDP, bien que les applications ne
soient pas nécessairement écrites pour les supporter. Les plages attribuées aux numéros de
port sont les suivantes :

 Numéros inférieurs à 255 - réservés aux applications publiques.


 Numéros entre 255 et 1023 - attribués aux entreprises pour les applications
commercialisables.
 Numéros supérieurs à 1023 - ne sont pas attribués.

Les systèmes d'extrémité se servent des numéros de port afin de sélectionner les applications
appropriées. Les numéros de port source d'origine, généralement supérieurs à 1023, sont
attribués de façon dynamique par l'hôte source.

Numéro de port TCP réservé Numéro de port UDP réservé

3.2. L’échange en trois étapes/connexion ouverte


Les services orientés connexion comportent trois phases. Au cours de la phase d'établissement
de la connexion, un chemin unique entre les unités d'origine et de destination est déterminé.
Les ressources sont généralement réservées à ce moment pour assurer une qualité de service
constante. Pendant la phase de transfert des données, celles-ci sont transmises de manière
séquentielle par le chemin établi et arrivent à destination dans l'ordre où elles ont été

Ennajah-info 2015 Page 5 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

envoyées. La phase de fermeture de la connexion consiste à mettre fin à la connexion entre la


source et la destination lorsqu'elle n'est plus nécessaire.

Les hôtes TCP établissent une session orientée connexion entre eux suivant un protocole
d'échange en trois étapes. Un processus d'échange en trois étapes, appelé aussi " à connexion
ouverte ", assure la synchronisation d'une connexion aux deux extrémités avant que les
données transférées n'arrivent aux extrémités. Cet échange de numéros de séquence
préliminaires, qui a lieu au cours de la séquence de connexion, est important. Il garantit en
effet la récupération de toute donnée perdue à la suite de problèmes de transmission.

Tout d'abord, un ordinateur hôte amorce une connexion en envoyant un paquet indiquant son
numéro de séquence initial, " x ", avec un bit donné dans l'en-tête pour indiquer une demande
de connexion. Ensuite, l'autre ordinateur hôte reçoit le paquet, consigne le numéro de
séquence de " x ", répond par un accusé de réception de " x+1 " et inclut son propre numéro
de séquence initial de " y ". Le numéro d'accusé de réception de " x+1 " indique que l'hôte a
reçu tous les octets, jusqu'à " x " inclusivement, et qu'il attend maintenant l'arrivée de " x+1 "

La technique PAR, acronyme de Positive Acknowledgement and Retransmission, est utilisée


par de nombreux protocoles comme gage de fiabilité. Selon la technique PAR, la source
envoie un paquet, démarre un compteur et attend un accusé de réception avant d'envoyer le
paquet suivant. Si le compteur arrive à expiration avant que la source n'ait reçu un accusé de
réception, elle retransmet le paquet et redémarre le compteur.

La taille de la fenêtre détermine la quantité de données que vous pouvez transmettre en même
temps avant de recevoir un accusé de réception de la destination. Plus la taille (en octets) de la
fenêtre est grande, plus la quantité de données qui peuvent être transmises par l'hôte est
importante. Après avoir transmis le nombre d'octets déterminé par la taille de la fenêtre, un
hôte doit recevoir un accusé de réception, confirmant que les données ont bien été reçues,
avant de pouvoir transmettre de nouveaux messages. Par exemple, si la taille de la fenêtre est
1, un accusé de réception doit être émis pour confirmer la réception d'un segment avant que
vous puissiez envoyer le segment suivant.

Ennajah-info 2015 Page 6 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

Le protocole TCP utilise des accusés de réception prévisionnels, ce qui signifie que le numéro
de l'accusé de réception indique le prochain octet attendu. On dit que la fenêtre est glissante
car la taille de la fenêtre est déterminée de manière dynamique au cours de la session TCP. Il
s'ensuit une utilisation inefficace de la bande passante par les hôtes.

Le fenêtrage est un mécanisme de contrôle du flux selon lequel la source doit recevoir un
accusé de réception de l'unité de destination après avoir transmis une certaine quantité de
données. Ainsi, si la taille de fenêtre est de trois, l'unité d'origine peut envoyer trois octets à
l'unité de destination. Elle doit ensuite attendre un accusé de réception. Si l'unité de
destination reçoit les trois octets, elle envoie un accusé de réception à la source, qui peut alors
envoyer trois autres octets. Si, pour une raison quelconque, l'unité de destination ne reçoit pas
les trois octets - en raison d'un dépassement de capacité des tampons, par exemple - elle
n'envoie pas d'accusé de réception. Comme la source ne reçoit pas d'accusé de réception, elle
sait qu'elle doit retransmettre les octets à un débit de transmission inférieur.

Ennajah-info 2015 Page 7 sur 8


Cours : Réseaux informatiques CCNA Chapitre: Couche transport

Le protocole TCP assure le séquençage des segments grâce à des accusés de réception vers
l'avant. Chaque datagramme est numéroté avant la transmission. Au niveau de la station de
réception, le protocole TCP assemble le segment en un message complet. Si un numéro de
séquence est absent de la série, le segment correspondant est retransmis. Les segments qui ne
font pas l'objet d'un accusé de réception dans un délai donné sont retransmis.

Résumé
Dans le présent chapitre, vous avez étudié les fonctions de la couche transport et les
différents processus qui ont lieu pendant l'acheminement des paquets de données dans
cette couche. Plus précisément, vous avez appris les éléments suivants :
 La couche transport contrôle le flux des informations pour assurer une
connectivité de bout en bout, fiable et précise, entre des applications hôtes.
 Le protocole TCP/IP de la couche 4 (couche transport) comprend deux protocoles

: TCP et UDP.
 Les protocoles TCP et UDP se servent des numéros de port pour opérer un suivi
des différentes conversations qui ont lieu simultanément sur le réseau, et ce, afin
de transmettre des informations aux couches supérieures.
 La séquence d'échange en trois étapes synchronise une connexion logique entre les
points d'extrémité d'un réseau.

Ennajah-info 2015 Page 8 sur 8