Vous êtes sur la page 1sur 4
PRODUCTION ANIMALE EN AFRIQUE DE L'OUEST | aser ne ‘SYNTHESE Elevage de la poule locale et de son hybride (croisé avec un male ou une femelle exotique) en Céte d'Ivoire INTRODUCTION : L’élevage de volailles & échelle de la famille est trés peu pris en compte dans les politiques publiques des pays en développement. La poule locale tradition- nelle ou « poulet bicyclette » n'a malheureuse- ment pas pu slimposer a I'élevage de grande échelle, en raison de sa faible productivité, d'une vitesse de croissance lente et d'une ren- tabilité jugée insuffisante (poids vif adulte entre 900 g et 1300 g) ; bien ce poulet traditionnel soit trés recherché pour les qualités de sa chair et de ses caufs et pour leur goat particulier. Toutefois, la population de « poulet bicyclette » na cessé de croitre en Céte d'Ivoire, passant de 73 % en 2000 a 76 % en 2007 des effectifs nationaux de volaille (Anonyme, 2009). Par ailleurs, le pays importe annuellement environ 3 millions de tétes de volaille traditionnelle (Anonyme, 2009). Ainsi pour tirer le maximum de profit de ’élevage du poulet de race locale, des stratégies nationales et locales de déve- loppement doivent étre mises en place avec une bonne connaissance des aptitudes de croissance. Pour répondre cette préoccu- pation, la présente fiche technique présente les performances de la poule locale de Céte d'ivoire dans un systéme semi-intensif, inter- médiaire entre laviculture villageoise de subsistance et l'aviculture industrielle. Loukou N. E.'s, Soro B2, Kreman K., Konan J.C. B. Y. Krossad K. S.? & Yapi-Gnaoré C. V2 ‘Mere poule et ses poussins d'une semaine 4, Bassouhoké K. A, METHODOLOGIE : L’élevage en phase jeune et adulte des poules s'est fait selon le mode semi-intensif, intermédiaire entre les systémes extensif et intensif. L'habitat est constitué d'un abri construit avec des matériaux de construc- tion (briques et téles) et d'une cour de verdure ombragée et cléturée de grillage. Le batiment d’élevage couvert de téle mesure 27,5 m de long, 9,44 m de large et 3 mde haut. II com- porte 4 piéces dont un magasin de stockage d’aliments et de matériel technique d’élevage; une salle d'incubation des ceufs et de stockage des médicaments. Les deux autres piéces compartimentées en 11 loges de superficies variables (8,6 & 26 m:) sont des poulaillers. Les différentes loges sont entourées de grillage a 5 cm de maille, renforcé par une armature en bois. Le climat de la zone de I'élevage (Station de La Mé) est de type guinéen avec une végetation de forét, et une pluviométrie comprise entre 1400 et 2000 mm de pluie par an repartie en deux saisons. La température varie entre 22°C et 31°C avec une humidité de 80-83 % selon les relevés agro-climatiques de la zone de 2005 a 2010. Pour la conduite d’élevage de poulets, trois (3) types d'aliments (aliment commercial) sont utilisés au fur et 4 mesure de la croissance des poulets : aliment démarrage (24 % protéine) de 0 4 4 semaines d’age; aliment croissance (20 % protéine) de 5 a8 semaines d’ge et aliment finition (17,5 % protéine) a partir de 9 semaines d’age. Tous les poulets ont été alimentés selon ce rythme suivant une ration alimentaire indiquée dans le tableau ci-dessous. L’aliment est distribué le matin et 'aprés-midi. L'eau d’abreuvement, distribuée a volonté, est issue du réseau national de distribution d'eau La production et la collecte des ceufs ont été faites a partir d’un cycle de ramassage des coufs sur une période de 14 jours. identification du sexe a été réalisée visuelle- ment en fonction de importance de la créte, a partir de la 126me semaine. PRODUCTION ANIMALE EN AFRIQUE DE L'OUEST Tableau des normes d’élevage de la poule locale en Céte d'Ivoire ae (een) ~ New castle + Bronchite -HBI+H120 (1-5!) Infectieuse =GM97 (10-14 ))” | -Gumboro = CH80 20-236) | - Gumboro (rappel) - SOTA +H120 (26) _ - New castle + Bronchite infectcuse (Rappel 04 =| 40-20 | 10-——~25 Tiiprapox, Diftosee Levamisole ou levadex Prévention de la chute de ponte + Coryza + New ‘castle +Bronchite Inf -Adenipravac/IB Coripravac N.B. Donner toujours de l'antistress a la veille, pendant et aprés chaque vaccination. PERFORMANCE DE PRODUCTION Ponte. ¥ 88 - 112 coufs/an /poule 6 cycles de reproduction /poule/an Paramétres de l’ceuf ¥ Poids moyen : 42,6 9 ¥ Jaune : 38,7 % Blanc : 51,1 % Epaisseur coquille : 0,34 mm Survie ¥, Eclosion — 3 mois : 98,7 % 3-6 mois: 100 % Cogs (en haut) et Poules (en bas) «bicyclettes » adultes en maturité sexuelle Poids moyens (g) a 4ge-type en fonction du sexe des poulets locaux 27-28 27-28 2 81-83 71-79 10 653 - 672 556-557 2 855 - 892 687 - 689 18 1417 - 1439 1023 - 1050 20 1537 - 1546 1089 - 1112 22 1612 - 1633 1174-1196 Avec des poids vifs a l'abattage de 1483 g & 1541 g pour les cogs locaux a 22 semaines d'age, le rendement carcasse varie de 64 a 79 %, avec un poids de gras interne de 4 8 g. PRODUCTION ANIMALE EN AFRIQUE DE L'OUEST CROISSANCE DES POULETS HYBRIDES Poids 1) (@) | 2 362 Poids & 12 semaines (g) 373 | 11372 ‘Coq moderne x Poule locale Coq local x Poule modeme Poids a 16 semaines 12013 | 16033, Poids 822 semaines Les bonnes performances en poids et en production d'csufs des poulets hybrides obtenues dans des conditions semi-intensives meéritent d’étre valorisées a travers la formation et la sensibilisation : +f Poids du coq 4 20 semaines d’age : 1,8-2,0 kg Poids moyen d’ceufs : 49,3 g ¥ Nombre d'ceufs produits: 128 ceufs / poule /an Différents types de cogs adultes ¥ Pourcentage de jaune - 35,8 % (de gauche @ droite) : ; -¥ Pourcentage de blanc : 54,2 % Local (S), Hybride (S-L), Exotique (L), / Epaisseur coquille : 0,36 mm Hybride (F-L) et Local (F) CONCLUSION : De meilleures performances peuvent étre obtenues chez les poules locales dans un syst8me d’élevage semi-intensif. Ces poulets peuvent atteindre un poids asymptotique vari- ant entre 2160 g chez la poule et 2219 g chez le coq, Dans le cadre des priorités liées a la sécurité alimentaire, le développement de l'aviculture est par- ticuligrement 4 encourager. La volaille locale est la plus recommandable car elle est la seule produc- tion animale a la portée de toutes les couches sociales et en particulier des femmes et les jeunes. Dans un article intitulé "Afrique: Les femmes, gardiennes principales de la diversité du bétail" paru ‘sur le site _http://www.fao.org/news/story/fr/item/163668/icode/, les femmes éleveurs de bétail 4 travers le monde doivent &tre reconnues comme des actrices majeures dans les efforts visant 4 enrayer le déclin des races indigénes qui sont cruciales pour la sécurité alimentaire en milieu rural et la génétique animale (Communiqué de presse de la FAO, 5 novembre 2012). PRODUGTION ANIMALE EN AFRIQUE DE L'OUEST Pour en savoir plus Anonyme (2009). Stratégie de Relance du Développement et de Réduction de la Pauvreté. Abidjan, Cote d'ivoire. 198 p. http:/mww.imt.orglexternal/french/pubs/ft/scr/.../cr08156f. pd, Loukou N. E., Yapi-Gnaoré C. V., Touré G., Coulibaly Y., Rognon X., Kayang B., Youssao |., Tixier-Boichard M. , N’guetta A. S. P. (2009). Evaluation de la diversité des poulets traditionnels de deux zones agroé- cologiques de Céte d'ivoire a I'aide de marqueurs microsatellites. Journal of Animal & Plant Sciences 5 (1) 425 - 436. Yapi-Gnaoré V. C. (2014). Contribution a la sécurité alimentaire par le développement de I'élevage de la poule locale africaine Gallus gallus domesticus élevée en condition semi intensive en Céte d'ivoire. Joumées Scientifiques de la Femme Chercheur (JSFC 2014). Abidjan, Céte d'ivoire. 22 - 24 mai 2014, Yapi-Gnaoré C.V. (2012). Caractérisation des poulets locaux en Céte d'ivoire. L’Ecole-Chercheurs “Gestion génomique des Ressources Génétiques Animales en régions chaudes”. Gosier, Guadeloupe. 9-13 janvier 2012. Yapi-Gnaoré V. C., Loukou N. E., Konan N. Y. 8. J.-C., Touré G., Kreman K., Youssao |., Kayang B., Rognon X., Tixier-Boichard M. (2011). Poids vif et paramétres de la courbe de croissance des poulets de race locale (Gallus domesticus) en Céte d'Ivoire. Agronomie Africaine 23 (3) : 273 - 281 Yapi-Gnaoré C. V., Loukou N. E., Kayang B., Rognon X., Tixier-Boichard M., Touré G., Coulibaly Y., N'Guetta A.S.P.,, |. Youssao, (2010). Diversités phénotypique et morphométrique des poulets locaux (Gallus gallus) de deux zones agro-écologiques de Céte d'ivoire. Cahier d'Agriculture 19 (6) : 439 - 445. Yapi-Gnaoré C. V., Tahouo O. (2010). Vers I'élevage semi-intensif du « poulet bicyclette » en Céte d'Ivoire. Le CNRA en 2008. Le point sur..., p. 12-13. CNRA DISI, Abidjan, Céte d'ivoire. 46 p. Yapi-Gnaoré C. V., Youssao A. K. |., Kayang B. B., Idrissou N.-D., Osei-Amponsah R., Loukou N. E., Touré G-t, Rognon X., Tixier-Boichard M. (2013). Caractérisation morphologique, zootechnique et génétique des populations locales de volailles de 'espéce Gallus gallus dans les pays cétiers de l'Afrique occidentale. Conférence Internationale Ecosanté et Remise du Prix CSRS 2103 Fond Eremitage. 01-08 Octobre 2013, Abidjan, Céte d'Ivoire. Youssao |., Yapi-Gnaoré C. V., Boniface B. et coll, (2010). La poule locale: une ressource pour le développe- ment rural de Afrique de !Ouest. p. 8-10. Le projet DURAS: des partenariats innovants pour le développe- ment durable. Les dossiers d’AGROPOLIS INTERNATIONAL. Spécial Partenariat. N° 11. 48 p. Youssao |., Yapi-Gnaoré C. V., Kayang B. B., Idrissou N.-D., Rognon X., Boichard-Tixier M. (2008). Caracté- risation morphologique, zootechnique et génétique des populations locales de volailles de I'espéce Gallus gallus dans les pays cétiers de I’Afrique occidentale. Atelier de cléture du projet DURAS, 11-13 juin 2008. FAO, Rome, Italie. Remerciement : Les auteurs remercient les partenaires, Issaka Abdou Karim YOUSSAO (Université Abomey-Calavi, Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi, Bénin), Boniface B. KAYANG (Universty of Ghana, Legon, Ghana), Xavier ROGNON et Michéle TIXIER-BOICHARD (INRA, Jouy en Josas, France) pour leur contribution aux travaux. Ces travaux ont bénéficié de appui financier du projet DURAS (Promotion du Développement Durable dans les systemes de Recherche Agricole du Sud) du Forum global pour la recherche agricole (Global Forum on Agricultural Research - GFAR) et de I'Association Agropoli. Octobre 2017 + Université Peleforo Gon Coulibaly, UFR Sciences Biologiques, B P 1328 Korhogo, Cote d'ivoire. ? Université Félix Houphouet Boigny, UFR Biosciences, Laboratoire de Génétique. 22 BP 582 Abidjan 22, Cote d'ivoire, Centre National de Recherche Agronomique. 01 BP 1740 Abidjan 01, Cote d'ivoire. “Université Nangui Abrogoua, Laboratoire de Biologie et Cytologie Animales. UFR des Sciences de la Nature 02 BP 801 Abidjan 02. Cote d'ivoire. * Centre international de Recherche ~ Développement sur I'Elevage en zone Subhumide. 01 BP 454 Bobo- Dioualasso, Burkia Faso. elRDES "evayapit {@yahoo.fr