Vous êtes sur la page 1sur 17

Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur

Hommage à Roland Barthes


Dossier de presse
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Sommaire

Page
Synopsis – Distribution 3
Concept 4
Création 5
Les Turbulents 6
Presse 7
Notes (mise en scène, film, écriture) 8–9
Equipe artistique 10-12
Affiches 13
Kaléidoscope 14
Droits d’auteurs, droits à l’image 15
Fiche Technique 16

2
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Synopsis - Distribution
Durée: 1h20
A partir de 13 ans

Ecriture / Montage
Benjamin Escoffier

Mise en scène, Direction d’acteurs


Audrey Co

Images / Réalisation Film


Pascal Gaze

Montage Film
Pascal Gaze

Costumes Film
Nicole Escoffier, Monique Cochois, Audrey Co

Maquillage Film
Audrey Co

Collaboration artistique
Pascal Gaze, Philippe Clément, Didier Vidal

Avec
Benjamin Escoffier, Alizé Lombardo

Avec la participation de
Didier Vidal

Textes de
Roland Barthes, Jean de la Fontaine, Victor Hugo

Chansons de
Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Charles Humel repris par Louise Bourgeois

Lumières
François Robert

Son
Pascal Gaze

Arrangements / Partie musicale


Blaise Batisse

Contact diffusion
Audrey Co – picaudrey@free.fr - Tel : 06 64 23 48 07
(DVD du spectacle / du film disponible sur demande)
pour EH ! EH ! (Espace Humain ! Espèce Humaine !)
& F.I.N.D. (Funk Is Not Dead)

3
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Concept

Du théâtre avec du cinéma en plus ou du cinéma avec du théâtre en plus ? Peu importe,
dans cette confrontation entre le comédien sur le plateau et son image sur l'écran, tout le
monde est gagnant. C'est une mise en scène originale, unique en son genre. Du CINEMA-
THEATRE.

Le théâtre et le cinéma avait toujours été considérés jusque-là en opposition, les voici enfin
réconciliés ! Réalité ou images… c'est en tout cas de la réalité des émotions - qu'elles
naissent de la confrontation de l'acteur avec le public ou des images - que traite ce
spectacle.

Le philosophe Roland Barthes décode dans "Fragments du discours amoureux" toutes les
phases de la relation amoureuse. Et la mise en scène joue justement avec les codes, les
univers cinématographiques. Le cinéma permet une exploration de leurs sentiments
personnels à travers leurs imaginaires débridés par le sentiment amoureux. Le théâtre
joue l'épure du vis à vis entre l'homme et la femme devant les spectateurs.

Trois personnages : Antoine et Léa, le couple, et le Narrateur qu'on ne voit qu'à l'écran.

4
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Création

Création
15 octobre 2010, 21h, Théâtre de l’Iris, Villeurbanne, France
Dans le cadre des « Turbulents », un festival consacré aux jeunes compagnies et aux
jeunes artistes né en 2009.

+ Date supplémentaire pour la clôture du festival : Samedi 23 octobre, 21h.

Inspirés par les « Fragments d'un discours amoureux » de Roland Barthes, Antoine et Léa
se retrouvent comédiens-acteurs, stars, super-héros.
Comme au fil des quatre saisons, ils se rencontrent, se séduisent, vivent ensemble et se
séparent. A reculons. En lien avec des passages cinématographiques et musicaux, une
traversée sensorielle, émotionnelle, bouillonnante d'images mentales sur le couple, l'amour,
le sexe. Dépouillement sur le plateau et foisonnement poétique en images pour une histoire
banale dans le temps d'une relation amoureuse.

5
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Les Turbulents

6
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Presse

7
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
Notes
Note sur la mise en scène

Et si on allait au théâtre comme on va au cinéma? Et si le théâtre et le cinéma n'étaient que


deux univers cousins se rejoignant pour se compléter, se contraster, se renforcer,
s'enrichir l'un l'autre. Et si les personnages de la scène devenaient des personnages de
cinéma? Comédiens-acteurs, stars, super-héros.

Sur scène, Antoine et Léa se rencontrent, se séduisent, vivent ensemble et se séparent –


comme les quatre saisons d'une relation amoureuse: printemps, été, automne, hiver.
L'auteur prend position en nous livrant d'abord la rupture, puis le fil des événements
rétroactivement jusqu'à la rencontre. En contraste, sur la toile, c'est le monde inconscient
d'Antoine et Léa qui s'exprime, dans un univers de fantasmes et de visions, diamétralement
opposé à celui de la scène, sobre et épurée.

Le texte est une alternance de dialogues et d'apartés. La mise en scène adresse au public
ces apartés. Cette technique permet de « casser le 4ème mur » en prenant le public à
parti comme témoin de sa propre histoire. Mal-être, phrases crues, confidences intimes,
sans détour, cash. Les scènes de vrai jeu, nues et ainsi dépouillées de toute convention
théâtrale sont par là même mises en relief. Le travail du comédien repose ici sur un travail
sensoriel, émotionnel et foisonnant d'images mentales sur le couple, l'amour, le sexe. Dans
tous les cas, par delà les mots, c'est d'abord de la relation physique dont il s'agit, tout ce
que les mots ne disent jamais. Les mots sont un prétexte, « le langage est une peau: je
frotte mon langage contre l'autre » comme l’écrivait Roland Barthes.

Pour le montage du film (voir note d'intention séparée), le travail en amont sur les répliques
du comédien narrateur a été à l'inverse: intensité burlesque, décalage de personnages
clownesques, irréels, pour le moins réalistes, drôleries. Le film amène ainsi un côté
« trash » qui vient casser et ponctuer le rythme des scènes. La scène réelle et le film irréel
se contrastent ainsi pour mieux s'épouser.

Note sur le film

Projeté en fond de scène dans un format panoramique le plus large possible, le film permet
la transposition de l'état de transe dans lequel plonge le sentiment amoureux.

Le narrateur est traité à l'écran seulement. C'est un personnage omniscient. Barthes qui
écrivait en 1974 dans Le Monde " l'intellectuel est traité comme un sorcier pourrait
l'être…" est pris au pied de la lettre. C'est un sorcier ou un magicien à l'apparence multiple
dans une société saturée de signes. Sur une voie ferrée désaffectée et près d'une gare
d'un autre temps, dans un décor de western, il endosse tour à tour dans le prologue
différents costumes : clown, cow-boy, aviateur, SS, vampire.. Il représente le monde
imaginaire, l'inconscient d'Antoine et Léa. Ensuite, on ne le voit plus parler jusqu'à
l'épilogue : envoûtement de la voix off ou mystère et charme du cinéma muet. On n'entend
donc que sa voix et/ou on l'aperçoit en personnage silencieux avec Antoine ou Léa.

Avec le narrateur, Antoine et Léa apparaissent à l'écran comme des personnages


mythiques, à travers champs, près d'une rivière sauvage ou dans une forêt : homme ou
femme sorcier (-ière), enchanteur (-resse), énigmatique.

Des séquences montées à l'envers ponctuent la mise en scène de manière à ancrer le


principe de cette pièce où l'on va à reculons pour mieux neutraliser et décrire à distance le
mythe de l'amour au sein de la comédie sociale.

8
Les personnages sur l'écran s'inscrivent dans un jeu différent de celui de la scène. En lien
avec les passages musicaux, ils construisent un univers cinématographique traversé de
visions qui déclenchent, essentiellement par des gros plans, des sensations comme
chamaniques, magiques ou poétiques.

Les différents états de la transe amoureuse sont explorés : le coup de foudre, le


ravissement des sens, la jouissance narrative, le désir, l'attente, le doute, la distorsion du
temps, l'abandon de soi, la transcendance, la parole débordante qui laisse place au
mutisme, la perte de l'être aimé.

Le film est la fois un élargissement de la scène au monde sensoriel de la nature, une libre
parole des émotions, un voyage dans les codes et les temps historiques du cinéma, une
incursion sauvage dans un monde d'images et d'imaginaire.

Note sur l’écriture

Quel est celui qui disait : « Dieu créa l’homme et ne le trouvant pas assez seul, il lui donne
une compagne pour mieux lui faire sentir sa solitude» … ? Cette phrase résume le point de
départ du « Cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur». L’histoire de deux solitudes, de deux
langues qui se lovent, se sentent, se cajolent pour mieux s’apprendre.

L’œuvre de Roland Barthes, « Fragment du discours amoureux », semble répondre comme


personne à cette épineuse question qu’est le sentiment amoureux. « Le cœur à l’ouvrage,
l’ouvrage du cœur » propose un éclairage permettant le glissement de cette œuvre sur un
plateau de théâtre.

Il paraît que l’amour serait un éternel recommencement… Et si on essayait de


comprendre ?

9
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur
Hommage à Roland Barthes
L’équipe artistique
Benjamin ESCOFFIER --- Écriture/Montage, Jeu (Antoine)
comédien, auteur, Benjamin Escoffier s’est
formé entre Charleville-Mézières, Paris et Lyon.
Entre 2000 et 2010 sous le nom de Beneros, il
remporte plusieurs premiers prix de chansons
(foires), enregistre pour des albums, se produit
en concert. Au théâtre, il travaille et joue avec
Philippe Clément, Philippe Mangenot, Mohamed
Brikat, Jean-Louis Hourdin, Michel Archimbaud.
En 2009 il obtient son Diplôme d'Etudes
Théâtrales au Conservatoire d’Art Dramatique
de Villeurbanne. Il écrit et joue Un poisson
rouge qui meurt c’est un enfant qui naît, une
pièce one-man-show alliant chansons et textes
autobiographiques. Le montage du cœur à
l’ouvrage, l’ouvrage du cœur est le deuxième
travail d’écriture de Benjamin Escoffier pour le
théâtre. En rendant hommage à de grands
chanteurs comme Léo Ferré ou Serge
Gainsbourg, Benjamin reste fidèle à ses
penchants musicaux et ses amitiés de longue
date.
Musicien
chanteur,

10
Audrey CO --- Mise en scène/Direction d’acteurs
Après cinq ans passés à Vienne en Autriche où
elle joue au coté de Gérard Goutel (comédien,
metteur en scène) dans plusieurs comédies de
Molière, elle revient en France pour parfaire sa
formation artistique entre l'ENM et le
Conservatoire de Villeurbanne. Elle joue et
travaille alors avec Philippe Mangenot (metteur
en scène), Philippe Clément (comédien, metteur
en scène), Mohamed Brikat (comédien, metteur
en scène), Anne Gaillard (comédienne, metteur
en scène), Maryann Peronne (danseuse) et
Valérie Bellencontre (Silence …Rien ne bouge –
rôle principal). En 2009, elle signe sa première
mise en scène avec All you need is Wlorldve, un
spectacle multilingue. Le cœur à l’ouvrage,
l’ouvrage du cœur est sa deuxième mise en
scène.

D’abord
musicienne
(piano, chant),
puis
comédienne,
Audrey Cochois
s'est tournée
depuis deux ans
vers la mise en
scène sous le
nom de Audrey
Co. Formée
entre la France,
l'Autriche et
l'Allemagne, elle
est diplômée en
1992 du
Conservatoire
National de
Musique de
Grenoble et en
2009 du
Conservatoire
d’Art
Dramatique de
Villeurbanne
(Diplôme
d'Etudes
Théâtrales).
11
Pascal GAZE --- Réalisation Film
Artiste, auteur, réalisateur, producteur. Diplômé
de l’Ecole des Beaux Arts de Lyon (félicitations
du jury), Pascal Gaze s’est tourné très tôt vers
la réalisation de films : documentaires, films
artistiques, films d’entreprises, publicités,
courts métrages… Dans les années 90 il obtient
différents prix dont le prix spécial du Jury du
festival du Creusot avec Matière Imaginaire
ainsi que le Grand Prix SCAM Jeune Talent avec
Novatome. Plus récemment, il réalise les films
institutionnels de la Région Rhône-Alpes et de la
ville de Villeurbanne. Son goût et son regard sur
des arts aussi variés que la littérature, le
cinéma, l’art contemporain, l’art plastique, la
photographie l’amènent à écrire, inventer,
développer, concevoir des projets artistiques
très différenciés et souvent en lien avec
l’international. Son envie de travailler pour le
théâtre se concrétise avec la collaboration
artistique et la réalisation du film du spectacle
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur. En
2010 il crée avec d’autres artistes le collectif
EH ! EH ! (Espace Humain ! Espèce Humaine !).
www.pascalgazefilms.com

Alizé LOMBARDO --- Jeu (Léa)


Passionnée de théâtre et de cinéma, Alizé
Lombardo joue la comédie, danse, endosse
différents rôles et s’imagine comédienne depuis
son enfance. Elle rentre au Conservatoire de
Villeurbanne (Ecole du Théâtre de l’Iris) à
l’adolescence et y suit depuis le parcours
professionnel en art dramatique. Elle travaille
avec Philippe Clément (comédien, metteur en
scène), Maryann Perrone (danseuse,
chorégraphe), Pierre Delorme (musicien), Emilie
Guiguen (comédienne, metteur en scène),
Joseph Paris (réalisateur), Chloé Souliman
(comédienne). Arrivée en dernière année de
conservatoire (troisième cycle spécialisé
orientation professionnelle), elle compte en
2011 passer le Diplôme d’Etudes Théâtrales.

12
Didier VIDAL --- Jeu Film (Le narrateur)
l’Iris au coté de Philippe Clément, Didier Vidal a
joué dans presque toutes les créations de la
Compagnie. Issu du Conservatoire National de
Région d’Art Dramatique de Lyon dans les
années 90, Didier Vidal a ensuite travaillé avec
Philippe Clément, Sarkis Tcheumlekdjian ou
Françoise Maimone. Il effectue des stages avec
André Fornier (autour de Racine), Dima Vezzani
(Commedia dell’arte) ou encore Marcos
Malavia (mime). Il met en scène « Le prince
travesti » de Marivaux en 2003. Il pratique le
Tai chi, la danse, le chant. Egalement professeur
en art dramatique à l’Ecole du Théâtre de l’Iris
(Conservatoire de Villeurbanne), Didier Vidal
nourrit une passion pour les mots, le verbe et le
plaisir dans la restitution du texte.

Membre co-
fondateur du
Théâtre et de la
Compagnie de

13
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du
cœur
Hommage à Roland Barthes
Affiches

14
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du
cœur
Hommage à Roland Barthes
Kaléidoscope

15
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du
cœur
Hommage à Roland Barthes
Droits d’auteurs, Droits à l’image

La Pièce
La publication, la reproduction ou l’utilisation d’une partie ou de la totalité
du « Cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur » est interdite, sauf
accord préalable écrit de l’auteur (©Benjamin Escoffier).

La Scène
La publication ou la reproduction d’une photographie ou d’une séquence
filmée tirée de la scène du « Cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur »
est interdite, sauf accord préalable écrit du metteur en scène
(©Audrey Co).

Le Film
La publication ou la reproduction d’une photographie ou d’une séquence
tirée du film du « Cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du cœur » est interdite, sauf
accord préalable écrit de l’auteur (©Pascal Gaze).

Les Chansons
Léo Ferré - Droits de reproduction des chansons cédés par ses ayants-
droits

Serge Gainsbourg – Demande en cours

Les Extraits d’auteurs


Roland Barthes - Droits de reproduction des textes cédés par ses ayants-
droits

Jean de la Fontaine – Libre de droits

Victor Hugo – Libre de droits

16
Le cœur à l’ouvrage, l’ouvrage du
cœur
Hommage à Roland Barthes
Fiche Technique

Durée du spectacle: 1h20


Lieux possibles de diffusion : théâtres, cinémas, plein air

Au théâtre, dans l’idéal


Plateau
Ouverture : +/- 6 m
Profondeur : +/- 5 m
Hauteur : +/- 4,5 m

Durée du montage
1 ou 2 service(s) de 3 heures

Représentations
1 régisseur lumière et projection (ou non suivant disponibilité régisseur
équipe)
1 régisseur son et technique (ou non suivant disponibilité régisseur
équipe)

Lumière
Cues : création lumières en cours
Projecteurs : création lumières en cours

Projection
1 vidéo projecteur
1 cyclorama

Son
Création plateau en cours

Scénographie
Mobilier et accessoires fournis

17