Vous êtes sur la page 1sur 16

Terre sacrée légendaire

Cliquez pour
2007
déroulement
• Le Japon est un archipel volcanique situé entre l’océan Pacifique, la
mer du Japon et la mer de Chine orientale, à l’est de la péninsule
coréenne à la croisée de plusieurs plaques tectoniques sources de
nombreux séismes. L’archipel japonais est composé de quatre îles
principales, Honshū, Hokkaidō, Kyūshū, et Shikoku, ainsi que de
milliers de petites îles, appartenant notamment à la préfecture
d'Okinawa. Hokkaidō, historiquement peuplée par les Aïnus (ou
Aïnous), fut incorporée progressivement à l’ère de peuplement
japonais, processus qui s’acheva avec l’époque Meiji. Les migrants
s’installèrent dans la plaine du Yamato et formeront plus tard les
premiers artisans de la culture japonaise alors que les peuples
originels seront cantonnés au nord de Honshū et sur l’île de Hokkaidō.
Connu sous le nom de « pays du soleil levant », son économie très
développée, qui traverse une crise depuis le début des années 1990,
résulte de sa longue et riche histoire et de sa culture ethnocentrique.
Terre sacrée légendaire
• Mikuri-ga-ike étang sur le Tateyama-Kurobe Route Alpine
Terre alpine éternelle
• La légende prétend que le Japon fut fondé au VIIesiècle av. J.-C. par l’empereur
Janusmmu. Le système d’écriture chinois et le bouddhisme furent introduits durant
les Ve et VIe siècles, initiant une longue période d’influence culturelle chinoise. Les
empereurs étaient les dirigeants symboliques, alors que le véritable pouvoir était le
plus souvent tenu par les puissants nobles de la Cour, régents ou shogun (général en
chef des armées).
• À partir du XVIe siècle, des commerçants venus du Portugal, d’Espagne,
des Pays-Bas et d’Angleterre débarquèrent au Japon avec des
missionnaires chrétiens. Pendant la première partie du XVIIe siècle, le
shogunat craignant qu’ils fussent la source de périls analogues à ceux que
subirent ses voisins, telles les prémisses d’une conquête militaire par les
puissances européennes ou un anéantissement total pareil à celui que subit
le royaume Tibétain de Gugé en 1630 suite à l'accueil bienveillant de
missionnaires chrétiens par son roi, provoquant l'invasion par son voisin
rival du Ladakh profitant de l'agitation engendré par la colère des autorités
bouddhistes contre la menace de la perte de son monopole religieux et de
son influence; aussi la religion chrétienne fut formellement interdite en 1635
sous peine de mort sous la torture, avant de cesser toute relation avec
l’étranger, en 1639, exceptés certains contacts restreints avec des
marchands chinois et hollandais à Nagasaki , précisément sur l’île de
Dejima . Cet isolement volontaire dura jusqu’à ce que les États-Unis, avec
le commodore Matthew Perry, forcent le Japon à s’ouvrir à l’Occident par la
politique de la canonnière en signant la Convention de Kanagawa en 1854
après son pilonnement.
• Une cascade dans le parc Himenosawa près de
Hakone
Château Kumamoto.
Été dans Usami
• Agatsuma à l'automne
• Château Nagoya
terre couvert de la première neige
• Environ 73 % du pays est constitué de montagnes,
avec une chaîne traversant chacune des îles
principales. La plus grande montagne japonaise est
le célèbre mont Fuji (??? Fuji-san) culminant à 3 776
m d’altitude. Du fait qu’il existe peu de terrains
plats, de nombreuses collines et montagnes sont
cultivées sur toute leur hauteur.
• Comme le Japon est situé dans une zone de
subduction des plaques tectoniques, de nombreux
volcans sont actifs du nord au sud. De plus, de
fréquentes secousses telluriques d’intensité
variable sont ressenties dans tout le Japon. De
puissants et destructeurs tremblements de terre se
produisent régulièrement et peuvent créer des
tsunamis. Le séisme de Kobe en 1995 fit 6 433
morts et 43 700 blessés. Celui de Tokyo il y a un
siècle a lui fait plus de 100 000 morts, provoquant la
destruction par incendie de la plupart des maisons
en bois.
• Les sources naturelles d’eau chaude (appelées
onsen) sont nombreuses et très populaires. Elles
ont souvent été aménagées avec bains publics,
hôtels et thermalisme pour la villégiature. Le Japon
enregistre chaque année environ 20 % des séismes
les plus violents dans le monde Environ 73 % du
pays est constitué de montagnes, avec une chaîne
traversant chacune des îles principales. La plus
grande montagne japonaise est le célèbre mont Fuji
(??? Fuji-san) culminant à 3 776 m d’altitude. Du fait
qu’il existe peu de terrains plats, de nombreuses
collines et montagnes sont cultivées sur toute leur
hauteur.
• Comme le Japon est situé dans une zone de
subduction des plaques tectoniques, de nombreux
volcans sont actifs du nord au sud. De plus, de
fréquentes secousses telluriques d’intensité
variable sont ressenties dans tout le Japon
• L'archipel étant très étiré sur l'axe nord-sud,
le Japon possède un climat assez varié. À
Sapporo, sur l’île du nord, l'été est doux et
l'hiver long et froid avec de fortes chutes de
neige. Tokyo, Nagoya, Kyoto, Osaka et
Kobe, au centre et à l’ouest de la plus
grande île (Honshu), subissent des hivers
relativement doux, avec peu ou pas de
neige, et des étés chauds et humides, avec
une saison des pluies (tsuyu) de début juin
à mi-juillet.
• Le climat de Fukuoka (Hakata), sur l’île de
Kyushu, est relativement tempéré avec des
hivers doux et un été court, alors que celui
d’Okinawa est subtropical.
• L’archipel japonais est touché par les
tempêtes tropicales et les cyclones
(appelés typhons), surtout entre juin et
octobre. En 2004, dix cyclones se sont
abattus sur le Japon, parmi lesquels
Meari qui a fait 22 morts et 6 disparus.
Le bilan matériel de la saison 2004 est
catastrophique : au moins 155 milliards
de yens (1,4 milliard de dollars
américains ou 1,1 milliard d’euros) de
dégâts. Les typhons les plus violents
du XXe siècle au Japon ont dévasté
Muroto en 1934 (3 000 morts) et la
baie d’Ise en 1959 (5 000 morts).
HIROSHIMA
2007
http://ppsmania.net/