Vous êtes sur la page 1sur 1

Aspects de la structure interactionnelle dans le discours didactique Nous observons que le professeur remplit la plupart des rles linguistiques

au DD, des rles qui impliquent d'un ct la prsentation, l'interrogation, la question, l'assertion, la validation) et d'un autre ct l'explication, le rcit, la description, l'argumentation). Par contre, les l ves ont plutt des rles concernant la deuxi me catgorie. !l arrive tr s rarement qu'ils aient des rles d'interrogation, questionnement et validation "le dbat, l'tude de cas, le #eu de rle, le travail par groupes). $a correction ainsi que l'autocorrection sont des p%nom nes linguistiques frquents et ncessaires dans la DD. &eux'ci sont dmarrs en gnral, par le professeur. !l ( a des situations o) c'est lui qui dmarre la correction et c'est tou#ours lui qui la ralise et des situations o) il la lance uniquement, alors que son efficacit appartient ensuite * l'metteur. +n tant que formes de manifestation il ( a des corrections implicites, ainsi que des corrections explicites. $a paire ad#acente a(ant la plus grande rcurrence dans le DD est la question'rponse, respectivement, l'offre' l'acceptation. &es enc%a,nements sont initis par le professeur. $e couple question'rponse peut aussi -tre initi par des l ves, par des interventions sollicitant des explications supplmentaires. A la diffrence du DD de classe, dans celui du t(pe examen oral, cet aspect n'est pas tolr, vu que les l ves n'ont pas le droit de poser des questions concernant les notions, le contenu des textes anal(ss. &e t(pe de paire ad#acente peut appara,tre * n'importe quel moment du DD. $ors de l'examen oral, il arrive plus souvent au dbut, puisque la mt%odologie prvoit que l'intervention du professeur soit faite uniquement apr s ce que l'l ve finit de prsenter le.les su#et.s.