Vous êtes sur la page 1sur 7

- QUESTION 1 -

Comment organiser efficacement une année d’instruction?

- Prendre connaissance des normes du programme d’instruction


- Prendre connaissance des dates des activités obligatoires (calendrier de l’URSC)
- Consulter la Directive aux opérations (DAO)
- Prendre connaissance des contraintes (officiers / cadets-cadres / cadets / locaux)
- Demander aux cadets ce qu’ils aimeraient comme activité durant l’année. Faire un
sondage à la fin de l’année antérieure. Faire attention à la rotation du personnel
qui donne les cours. Il faut amener une stabilité. Établir des liens. Faire des
équipes de phase des instructeurs au lieu de l’instruction par matière. Il faut
chercher à établir des liens avec les cadets. Chercher à décloisonner l’instruction.
- Faire une réunion de coordination et de planification pour la nouvelle année à la
fin de l’année antérieure.
- Demander au commandant que l’officier d’instruction soit nommé à la fin de
l’année antérieure.
- Connaître les forces de nos instructeurs pour mieux répartir l’instruction à donner.
Utiliser les connaissances particulières du personnel (emploi civil, qualifications
civiles) pour offrir de la matière facultative. Par exemple, cours de judo, origami,
astronomie, cuisine, etc.
- Inclure les cadets-cadres (premier maître) dans les réunions de planification
- Former les instructeurs sur les ressources à leur disposition exemple : Prendre
connaissance des différents conférenciers, discuter avec les gens des différentes
ressources qui s’offrent à nous pour rendre nos conférences plus intéressantes, sur
les différentes aides didactiques (musée).
- Prévoir des périodes/soirées d’instruction tampons
- Coordination avec la Ligue Navale (locaux, recrutement)
- Un cahier de note pour le successeur de l’officier d’instruction pour l’année
suivante. AIDE MÉMOIRE !! Il ne faut pas que ce soit une tâche supplémentaire
pour l’officier, mais une place où l’O instr inscrit, au courant de l’année, des notes
importantes à ne pas oublier.
- Faire une rencontre avec les instructeurs (cadets et officiers) concernant
l’instruction, question de savoir s’il y a du coaching à faire et concevoir des plans
de leçons avec eux pour les cours à venir.
- Préparer une banque de plan de leçon avec les meilleurs plans de leçons pour les
années futures.
- Dans la planification des activités du Corps de cadets, tenir compte des autres
activités disponibles pour les jeunes Ex : tournoi de hockey, danse d’école, etc.
Planifier son année en fonction de l’année scolaire !!!
- Demander aux instructeurs dans quelles matières ils sont le plus à l’aise pour que
l’instruction soit plus fluide.
- Rencontre en début d’année avec les parents pour les informer sur l’année à venir
et leur dire quelles sont leurs responsabilités face aux rencontres.
- Faire une rencontre entre les officiers, une activité ensemble, en dehors des murs
du Corps de cadets pour resserrer les liens. Une rencontre dans un autre contexte.
- Créer des équipes d’instruction réparties par phase. Les divisionnaires enseignent
à leur division.
- Instaurer un système de mentorat où les instructeurs spécialisés peuvent
transmettre leurs connaissances à d’autres instructeurs.
- Établir l’implication prévue des instructeurs (et des cadets) et bâtir son horaire en
conséquence.
- Choisir les activités ‘clés’ sur lesquelles ont veut mettre l’emphase durant l’année.
- Diversifier les activités.
- « Staff académie » : préparer les cadets-cadres pour leur évaluation de rendement.
- Regrouper les activités pour fins d’évaluation des cadets sous forme de défi.
- Ceux qui ont des activités des 3 éléments, voir à les insérer dans la grille sans
qu’il n’y ait d’impact sur les activités déjà prévues.
- Voir la disponibilité des locaux durant l’année.
- Prendre connaissance calendrier du CMDT et de la ligue (recrutement,
financement)
- Voir à ce que l’instruction théorique soit donnée avant la pratique
- Vérifier les disponibilités et les activités des autres Corps de cadets autour et voir
la possibilité de faire des activités communes.

- QUESTION 2 -
Que faire lors des journées/soirées d’instruction pour être efficace?

• Être souriant, positif, avoir une bonne attitude, laisser les problèmes personnels à
la maison
• Utiliser toutes les fêtes du calendrier pour faire des soirées thématiques et ajouter
des accessoires supplémentaires pour représenter la thématique. (24hr Halloween,
St-Valentin, Pâques, St-Patrick, etc.)
• Avoir une réunion de coordination en début de soirée
• Bon encadrement des instructeurs et assurer un suivi
• Faire une rétroaction à la fin de la soirée et ayant un ordre du jour, avoir des
objectifs déterminés pour la rétro. Faire le suivi des différents projets pour que
tout le monde soit au courant de l’État des projets et puisse apporter son aide aux
BPR au besoin.
• S’assurer du respect de l’horaire, et en afficher une copie pour que les jeunes
puissent la consulter.
• Être sur le terrain
• Participer activement (leadership par l’exemple)
• Apporter des correctifs dès que la situation problème est constatée
• Réagir d’avance en cas d’absence d’un instructeur (avoir un Plan B)
• Jumeler les instructeurs avec un partenaire en classe
• Éviter la surcharge de travail : répartir adéquatement les tâches selon les forces et
faiblesses de chacun ou par intérêt. Permettre aux gens une certaine flexibilité
(jumelage).
• Avoir un staff/membre du personnel officier chargé du soutien logistique (aides
didactiques, matériel, etc.)
• Prendre le pouls des cadets
• Avoir un officier/personnel en service. Cette personne accueil les parents et
cadets en début de soirée. Tenir un journal de bord par le maître en service si vous
avez beaucoup de maître (ex : propreté des locaux, respect de l’horaire général
des périodes, siffler le bord lors de l’arrivé du commandant). Prendre les
présences, pour assurer un meilleur suivi. Selon l’environnement, téléphoner les
parents pour s’informer en cas d’absence non motivée d’un cadet.
• Avoir une cantine des cadets, avec des coupons pour les motiver
• Que le PM d’équipage fasse une réunion avec ses maîtres, afin de faire une
rétroaction et présenter les prochains objectifs. Il pourrait être secondé par l’O
instr.
• Faire acte de présence dans les cours des cadets.
• Afficher les documents suivants : horaire général d’une soirée d’instruction (Ex :
18h30 arrivée des cadets, Début de période 1 : 19h00, fin : 19h30 ...), ordres
courants, horaire détaillée, information générale (fête, activité à venir).
• Avoir un système de rangement organisé et pratique des aides didactiques (facile
d’accès au maître pour ne pas qu’ils cherchent et soient en retard à leur cours)
• Le PM instruction prépare les demandes d’aide didactique et autre matériel.
• Prendre la peine d’inscrire les suivis (présence et d’instruction) dans forteresse.
• Encadrer les déplacements grâce à la radio
• Voir si on a tous les locaux, si les instructeurs son présent et près, constater si on a
les aide didactique avant le début de la soirée d’instruction et trouver un plan B au
besoin
• Prévoir que les instructeurs préparent les locaux avant le début de leurs cours

- QUESTION 3 -
Quels sont les outils d'organisation qui me permettent d'être efficace?

-Calendrier annuel du commandant


-Calendrier annuel de l’URSC
-Séminaire d’instruction
-NPQ (disponible en version électronique sur la conférence suivante de CadetNet
RESSOURCES/MJPC/Élément marine/Corps
-Agenda adapté aux besoins du CC pour les cadets et les officiers (planification)
-Boite à outils pour les cadets cadre (matériel didactique, CD d’instruction, etc.)
-Calendrier d’activités format géant des activités du CC remis format papier aux cadets et
aux parents
-Utiliser autre chose que les classes pour les cours, par exemple aller au poste pour voir
les policiers et les pompiers au lieu de les faire venir
- Avoir un tableau de présence
- Système de pointage pour la motivation avec un système de récompense
- Différents aide-mémoire affichés (ex : manière de se présenter à un local)
- Base de données de ressources diverses (conférenciers, intervenants externes)
- Outils informatiques (cadet.net, forteresse, courriel, page internet du CC)
- Faire un tableau des forces et des connaissances particulières des individus
- Tenir un camp d’instructeurs – cadets cadres
- Connaître le matériel disponible, en tenir un inventaire à jour et l’afficher (ex. CD
forteresse)
- Subdiviser le guide pédagogique en OREN pour faciliter la distribution ou mieux
encore, graver une copie électronique des GP sur CD et distribuer une copie à vos
instructeurs)
- Horaire de la soirée, ordres courants et calendrier affiché à un endroit stratégique
- Babillard d’information avec photos, anniversaires, contacts, prix, mentions,
opportunités, etc.
- Utiliser les forces de chacun (cadet inclus)
- Envoyer les officiers sur les formations disponibles a l’ÉRIC
- Avoir un local disponible pour les cadets-cadres pour qu’ils puissent décompresser
- Avoir la papeterie adéquate pour le bon fonctionnement de l’instruction
- S’assurer d’avoir les modifications des NPQ et Guide pédagogique pour les changer
dans les cartables
- COMMUNICATION journal de bord sur l’instruction, faire un suivi (tour de table)
avec chaque BPR de chaque activité
- Utiliser les aides mémoires
- Lors de la distribution des postes, remettre ou mentionner les outils nécessaires/utiles à
chaque poste.
- Duo-tang séparé par phase et OREN remis aux instructeurs concernés. (Ou un CD)
- Consulter les personnes ressources de l’unité (ou ceux impliqués dans le mouvement,
anciens, experts) qui ont de l’expertise dans leur domaine
- Les personnes ressources devraient afficher leur expertise et la partager au sein du
personnel
- Partager les ressources entres unités (personnel officier, instruments, tir, matériel
didactique…)
- Les installations (ressources) de l’URSC
- Le conseiller cadets
- Ligue navale
- QUESTION 4 -
Que faire pour faire des suivis efficaces ?

Pour officier : Grille de gestion et préparation d’une activité, avec une grille de
rétroaction. Rencontre de suivie avec chacun des BPR après l’activité. Pourrait
s’appliquer à l’instruction.

Rétroaction de la soirée d’instruction avec le personnel à la fin de la soirée. Utiliser le


PM instruction.

Désigner des évaluateurs pour faire un suivi de l’instruction. Évaluation formelle et


informelle. Au moins une en début et une en fin d’année. Donner clairement cette
directive lors de la préparation de l’année. Conserver et consulter ces évaluations lors des
évaluations subséquentes.

Consulter les cadets-cadres, cadets et officiers sur les points forts et les points à améliorer
de l’année précédente et conserver ces observations pour l’amélioration générale de
l’unité. Vous pouvez fixer des dates précises pour les évaluations formelles. (A
fonctionné pour certain et pour d’autres non.)

Coaching/mentorat pour les gens moins expérimentés (officier sénior avec officiers
juniors).

Faire remplir un sondage sur le nouveau programme. Certains cadets seulement doivent
compléter le sondage.

Faire des évaluations des instructeurs durant l’année. Conserver des écrits.

Faire une rétroaction mensuelle pour chaque cadet de chaque phase par l’officier de
phase, cela nous permet de voir les connaissances des jeunes, de les aider à savoir où ils
sont rendus et les aider à s’améliorer, nous pouvons ainsi voir si les instructeurs sont
dynamiques. Nous pouvons garder un œil sur les cadets-cadres. Parler avec chaque jeune
individuellement nous permet de voir si les jeunes vont décrocher.

Faire un tableau sur lequel le cadet indique qu’il maîtrise une matière particulière et en
tout temps, nous pouvons faire des vérifications aléatoires (responsabiliser le cadet)

Exiger de recevoir les plans de leçon 2 semaines avant le cours, écrire des commentaires
sur comment améliorer le plan de leçon et demander aux cadets d’effectuer les
corrections pour la prochaine semaine. Rencontrer le cadet à nouveau pour voir si les
modifications ont été effectuées. La révision d’un plan de leçon doit être présentée
comme un soutien que l’on donne au maîtres qui donnent les leçons et non comme une
évaluation

Noter les dates auxquelles nous voulons effectuer un suivi dans un calendrier
Donner une rétroaction à la personne immédiatement après l’évaluation.

Contrôler la qualité des apprentissages par des activités connexes (ex. compétition de
matelotage)

Bref, un bon suivi c’est :


- Communication : être clair dans nos attentes et être attentifs aux besoins du
personnel a l’instruction.
- répondre aux besoins / coaching
- rencontres ponctuelles
- avoir des écrits
- Supervision / être sur le terrain
- Connaître son personnel
- Établir un échéancier des tâches

- QUESTION 5 -
Que faire entre les journées/soirée d’instruction pour les rendre
efficientes?

- Émettre les objectifs de la semaine suivante lors de la soirée d’instruction. Par la


suite, faire un suivi durant la semaine. (Tâche de chacun, projets à venir, suivi des
projets en cours, donner du matériel pour faire des aides didactique, etc.)
- Transmettre les informations spéciales et message de la semaine par courriel aux
officiers et aux cadets, puis leur demander un accusé de réception (si tout le
monde a accès)
- Blog sur internet pour que les parents/cadets aient accès aux messages. Cela leur
permet de préparer leur jeune adéquatement pour les prochaines activités (ex :
préparer les bagages pour la fin de semaine nautique).
- La ligue navale a les adresses e-mail de tous les parents. Donc, les documents que
l’on donne aux cadets (et qui se perdent souvent) sont directement envoyés aux
parents via leur courriel. De cette façon, les activités se déroulent souvent plus
facilement. Pour les parents qui n’ont pas de courriel, les documents vont dans la
boîte du cadet.
- Remise d’un livre en début d’année contenant : horaire des activités pour l’année,
liste du matériel pour chaque activité, critères de promotion et d’admissibilité aux
différents cours ou échange, etc.
- Remettre deux semaines à l’avance, une lettre aux parents avant chaque activité
avec liste de matériel et description de l’activité.
- Évaluer le plan de leçon une semaine avant que le cours soit donné (permet de
rentabiliser l’instruction).
- Utilisation d’une boîte téléphonique. Une personne enregistre les messages de la
semaine pour les activités à venir. Les cadets peuvent téléphoner sur cette boîte
afin de s’informer. De cette manière, nous responsabilisons également le cadet.
S’il le message ne s’est pas rendu à lui, il peut toujours aller les chercher.
- Préparer une grille horaire des activités à venir pour l’afficher sur un babillard à
l’unité.
- Possibilité de réunion en milieu de semaine, lors de grosses activités
- Demander un email pour confirmer une absence. Cela nous permet de fournir un
remplaçant plus rapidement
- Relancer les absences qui ne sont pas motivées et leur demander ce qui se passe,
pourquoi il n’est pas la. Si ça concerne le CC faire un suivi sur le problème,
(rehausse l’importance du cadet savoir que l’on remarque son absence le motive)
- Faire une mise à jour de Forteresse
- Faire toute la bureaucratie que nous pouvons faire à domicile pour augmenter la
présence sur le terrain lors des soirées d’instruction.
- Pour les officiers, en cas d’absence, établir une liste de choses à faire pour son
remplaçant.
- Prendre un break
- Sensibiliser chaque personne à l’importance de sa tâche.