Vous êtes sur la page 1sur 22

Puis-je mieux comprendre les aléas de production ?

Mes dépenses énergétiques sont-elles réellement maîtrisées ?

Comment assurer la sécurité de mes consommateurs ?

Comment fournir un système efficace de Suivi – Traçabilité ?

How to provide an Efficient Tracking System ?

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 1


HowHow
to…
to… TRAÇABILITÉ
Comment fournir un système efficace de suivi –
traçabilité ?

1. Les principes de la Traçabilité


2. Les différentes problématiques / Exemples
3. La Traçabilité Matière
4. La Traçabilité Opérationnelle
5. Les normes de Traçabilité
6. Les outils de la Traçabilité
7. Les capteurs communicants intelligents
8. Les systèmes d’informations
9. Les outils de restitution / diffusion
10. Comment organiser les acquisitions ?
11. Comment hiérarchiser le système d’informations ?
12. Comment optimiser l’utilisation et la diffusion ?
13. Exemples concrets
14. Conclusion…

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 2


How to… TRAÇABILITÉ

1. Les principes de la Traçabilité

• La Traçabilité est le moyen de retrouver les constituants, matières premières, mélanges,


séparations, transformations, etc. effectués ou suivre l’ensemble des opérations effectuées par
toutes les ressources humaines et/ou matérielles.

• La Traçabilité peut être établie en collectant l’ensemble des informations affectant les
mouvements et transformations de ce que l’on veut tracer.

– Ce qui se passe dans l’établissement alimente une traçabilité interne (élaboration,


assemblage, production, etc.) en créant des lots dont on établit la généalogie sans faille.

– Ce qui se passe hors établissement renseigne une traçabilité externe (approvisionnement,


transfert, expédition, etc.) dont on suit le cheminement exhaustif.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 3


How to… TRAÇABILITÉ

2. Les différentes problématiques / Exemples

• La Traçabilité interne est utilisée dans l’Entreprise pour garantir que l’élaboration effectuée est
conforme à la conception demandée, ce qui implique que cette dernière soit établie et
identifiable. On distinguera une mixité des problématiques de traçabilité matière et opérationnelle
pendant la transformation, puis opérationnelle en transitique (transport interne Entreprise)

• La Traçabilité externe concerne tout ce qui est opéré hors des murs de l’Entreprise et doit être
étendu aux fournisseurs et clients pour établir le chemin complet du lot concerné. Il n’y a
généralement pas de transformation opérée lors des transports, par conséquent seule la
traçabilité opérationnelle s’applique.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 4


How to… TRAÇABILITÉ

3. La Traçabilité Matière

• La Traçabilité Matière est utilisée pour retrouver les constituants, matières premières, mélanges,
séparations, transformations, fusions, fissions, etc. effectués dans l’Entreprise. Toute phase
d’assemblage ou de séparation doit être identifiée pour générer un numéro de lot correspondant,
en liaison avec la génération précédente en utilisant des affectations de type 1 -> N ou N-> 1.

– Assemblage / Fusion : N -> 1 Exemples : 1 module est constitué de N composants,


un plat cuisiné est composé de plusieurs matières premières.

– Séparation / Fission : 1 -> N Exemples : Conditionnement de N palettes de yaourts,


X boîtes de cônes de crème glacée à partir d’un seul lot de mix.

• Chaque transformation doit être tracée unitairement dans un système d’informations.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 5


How to… TRAÇABILITÉ

3. La Traçabilité Matière

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 6


How to… TRAÇABILITÉ

4. La Traçabilité Opérationnelle

• La Traçabilité Opérationnelle est utilisée pour tracer le chemin des composants, modules, produits
finis, etc. effectués dans et hors de l’Entreprise, mais aussi les opérations Process effectuées sur
ces ensembles (cuissons, refroidissement, maturations, etc.), . Tout déplacement, association ou
opération doit être identifié et horodaté dans sa durée (HD début, HD fin) et tracé unitairement
avec le numéro de lot correspondant en utilisant des affectations de type 1 -> N.

– Association / Déplacements : N -> 1. Exemples : 1 camion transporte N colis, 1


entrepôt frigorifique congèle N lots.

– Opération process : 1 -> N. Exemples : Cuisson d’un mix, pasteurisation d’un lot.

• Chaque opération doit être tracée unitairement dans un système d’informations.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 7


How to… TRAÇABILITÉ

4. La Traçabilité Opérationnelle

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 8


How to… TRAÇABILITÉ

5. Les normes de la Traçabilité

• La Traçabilité requiert un ensemble d’outils pour capter, stocker et restituer l’information. Chaque
métier a tenté de définir des normes avec plusieurs objectifs :
– Standardisation : L’harmonisation des formats de communication autorise des configurations
multi-constructeurs et donc interactive pour satisfaire à la centralisation nécessaire de tout
système de traçabilité Exemples : Modbus, ASI, OPC, EAN13 ou 128, RFID ISO, TCP-IP
– Organisation : La plupart des applications informatique requièrent une structure figée, des
normes de structuration de stockage ont ainsi vu le jour. Exemples : SP88, SP95, etc.
– Sécurité : Des exigences Métiers ont conduit à l’élaboration de cahier des charges à
respecter pour tout acteur ou utilisateur concerné. Exemples : Pharmacie :
CFR21Part11, Agro-alimentaire : ISO22005:2007, Aéronautique, Nucléaire, etc.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 9


How to… TRAÇABILITÉ

6. Les outils de la Traçabilité

• La Traçabilité requiert un ensemble d’outils pour capter, stocker et restituer l’information.


L’utilisation de l’informatique en Traçabilité permet de proposer les outils suivants :
– Capteurs intelligents Exemples : terminaux interactifs de saisie TCP-IP, capteurs reliés
avec mise à l’échelle automatique, systèmes automates centralisés, blocs d’entrées sorties
déportés communicants , RFID interactive Lecture-Ecriture, etc.
– Stockages centralisés et sécurisés Exemples : bases de données ouvertes, fichiers cryptés
sécurisés, bibliothèques dynamiques, étiquettes RFID, etc.
– Interfaces de diffusion Exemples : Applications opérationnelles, décisionnelles, spécifiques
ou paramétrables, serveurs intranet ou internet sécurisé avec contrôle d’accès et gestion des
droits utilisateurs, terminaux interactifs, outils de mobilité PDA, Smartphones, etc.

• Les solutions Automation, Industrial Business Intelligence et MES sont les premiers composants
d’une solution de Traçabilité exhaustive et communicante, donc efficace.
How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 10
How to… TRAÇABILITÉ

6. Les outils de la Traçabilité


Finances / Planification /
Comptabilité Méthodes GPAO / ERP

Réseau Administratif pour ERP / Gestion

Gestion de
Poste Méthodes Serveur de Production -
Etape 3 : Administration et échanges avec
les systèmes tiers de l’entreprise fichiers Serveur
(impression, import, export, sauvegarde,
traitements externes, etc.)
Oracle

Maintenance Production Qualité


Poste opérateur Serveur Données
de Production
Poste Opérateur

Etape 2 : Exploitation, mise


en forme intuitive et Système Décisionnel Informations de Production TCP/IP
publication des données TR Usine (1)
et archivées du process, Réseau
liaison paramétrables avec 4 x XBT GT1130 taille 3,8 ’’ avec lecteurs
données existantes tierces. Datalogic Gryphon (Option) Ethernet TCP/IP TCP/IP
100% paramétrage. (2) passerelle
Etape 1 : Acquisition & consignation des
données process dans un base locale ou
(3)
distante en format libre (MS SQL Server,
Oracle, MySQL, PostgreSQL, etc.)

TSX TSX Pre Pre Pre


37 37
sse sse sse
= existant 1 2 3
Réseau Usine pour Contrôle – Commande temps réel

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 11


How to… TRAÇABILITÉ

7. Les Capteurs communicants intelligents

• Les Capteurs communicants intelligents sont indispensables à l’acquisition de l’information de


transformation et de cheminement pour capter et communiquer si possible en temps réel
l’information. L’utilisation des réseaux informatiques permet de proposer les outils suivants :
– Identification manuelle Exemples : Tous lecteurs code-barres (1D), datamatrix (2D) non
réinscriptibles, => Logistique, Distribution, Suivi opérationnel interne, etc.
– Identification interactive Exemples : RFID réinscriptible, terminaux HMI communicants
transactionnels => Manufacturing, Agro-alimentaire, Chimie-Pharmacie, Transitique,
Logistique, Immotique industrielle, tertiaire et résidentielle, etc.
– Identification automatisée Exemples : Tous capteurs autonomes communicants ou reliés
automates industriels, entrées –sorties déportées => Oil & Gas, Agro-alimentaire, Chimie-
Pharmacie, Manufacturing, Transitique, Logistique, Immotique industrielle et tertiaire, etc.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 12


How to… TRAÇABILITÉ

8. Les systèmes d’informations

• Les Systèmes d’information pertinents en Traçabilité ont fortement évolué dans les vingt
dernières années, à la vitesse de l’informatique. En fonction des exigences normatives et du
public concerné, les classeurs ont laissé la place aux systèmes suivants :
– Stockage local : « Gratuit sur le poste », MS Excel avec son accessibilité immédiate a
rapidement constitué une solution rapide à moindre coût. Toutefois, son absence de sécurité
et d’intégrité de l’information ne peut lui permettre d’être un outil crédible pour a traçabilité.
– Fichiers spécifiques : Les normes exigeant des stockages garantissant la publication « en
clair » devant garantir l’intégrité « à la façon de documents imprimés » ont donné naissance
à des formats de fichiers spécifiques clairs et cryptés par comparaison. Exemples : CFR21
Part11 en Pharmacie
– SGBD relationnels En format figé normé ou libre, les SGBDR classiques sont de plus en plus
utilisés en domaine industriel Exemples : MS SQLServer, MySQL, PostgreSQL, Oracle, etc.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 13


How to… TRAÇABILITÉ

9. Les outils de restitution / diffusion

• Les systèmes informatiques de Traçabilité doivent être utilisables par le personnel opérationnel de
l’Entreprise. L’accès à l’information Temps réel comme historisée doit être accessible au plus
grand nombre à l’image d’un tableau Qualité, mais également être protégé par une gestion
d’accès sécurisée.

– Les outils bureautiques Utilisés en explorateurs de données, ils sont rapidement disponibles mais souffrent
de manque de sécurisation et ne présentent pas d’aspect temps réel. Exemples : MS Excel, MS Access, etc.
– Les outils M.E.S. : Performants en acquisition mais sont trop peu pertinents en utilisation par le personnel
opérationnel, ou alors ciblés spécifiques à certains domaines. Exemples : Visual Manager, Ordinal
GlobalScreen/Coox, =S= Vijeo Historian, outils Wonderware, etc.
– Les outils décisionnels : Les outils décisionnels, quand ils comportent des capacités d’exploration de
systèmes tiers relationnels sont d’excellents outils de restitution, capables d’effectuer des liaisons entre
systèmes. Ils doivent toutefois être paramétrés en fonction de chaque client. Exemples : Business Objects,
Productys Explorer, Crystal report, etc.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 14


How to… TRAÇABILITÉ

10. Comment organiser les acquisitions ?

• La politique d’acquisition dépend de la nature de la traçabilité envisagée. Deux stratégies sont possibles, avec
des caractéristiques propres, quel que soit l’outil utilisé :

– Acquisition cyclique : Adapté à la Traçabilité opérationnelle process pour déterminer les plages de
fonctionnement et les tendances physiques pendant le déroulement des différentes phases. Doit être
couplé à de l’acquisition évènementielle pour déterminer avec précision les Début – Fin / durée des phases
pour les procédés discontinus. Exemples : Suivi frigorifique, exploitation gazière, traitement des eaux.

– Acquisition évènementielle : Base de toute traçabilité matière à chaque changement, assemblage,


séparation, alarme, etc. et de toute applications successives de phases en procédés discontinus. Exemples :
Changement d’étape avec envoi de paramètres, Début/Fin de conditionnement, dépassement de seuil, etc.

• Chaque acquisition doit être caractérisée des informations d’identification pour la relation avec le niveau supérieur
(N° de lot, ordre de fabrication, équipement utilisé).

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 15


How to… TRAÇABILITÉ

11. Comment hiérarchiser le système d’information ?

• La structure du Système d’information dépend de sa nature. Deux stratégies sont possibles, avec
des caractéristiques propres, quel que soit l’outil utilisé. Les bases de données relationnelles sont
à privilégier dans tous les cas pour des raisons d’intégrité et de performance :

– Structure Monitoring : ce format classique de type Horodate/variable/valeur est le plus facile à mettre en
œuvre. Il est toutefois bien moins puissant qu’un schéma relationnel propre à chaque problématique, et
plus complexe à exploiter dès lors que l’on veut suivre des procédés par lot. Adapté majoritairement aux
procédés continus.

– Structure libre : Chaque acquisition caractérisée des informations d’identification pour la relation avec le
niveau supérieur (N° de lot, ordre de fabrication, équipement utilisé) est stockée dans des tables
spécifiques à chaque type. Il ne faut pas tout stocker dans une seule table, ni séparer chaque identifiant en
multipliant les structures identiques. La puissance d’exploitation et l’évolutivité sont sans limite, à l’image
d’un développement spécifique.

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 16


How to… TRAÇABILITÉ

12. Comment optimiser l’utilisation et la diffusion ?

• L’orientation du système de diffusion de l’information dépend de la volonté de l’Entreprise de


réserver ou non l’exploitation des données à l’ensemble des acteurs opérationnels. Les deux
modes d’exploitation ci-dessous peuvent être combinés :

– Exploitation réservée : Utilisation de l’outil dédié en cas de structure fixe. Pour les outils
décisionnels, création d’environnements à partir du ou des structures accessibles pour établir
une interface de recherche d’incidents ou d’exploitation de généalogie à partir de filtres et
regroupements en arborescence. La sécurisation d’accès doit être exhaustive.

– Diffusion large : utilisation de l’outil dédié ou de technologies de diffusion Reporting (exports


PDF planifiés), ou exploitation directe web à partir de clients légers simples et intuitifs à
exploiter. Privilégier les outils proposant un accès libre et un accès avancé pour diffuser
l’information précise de façon sélective.
How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 17
How to… TRAÇABILITÉ

13. Exemples concrets - Paramétrage

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 18


How to… TRAÇABILITÉ

13. Exemples concrets - Exploitation

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 19


How to… TRAÇABILITÉ

13. Exemples concrets - Exploitation

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 20


How to… TRAÇABILITÉ

13. Exemples concrets - Diffusion

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 21


How to… TRAÇABILITÉ

14. Conclusion…

• La puissance d’utilisation d’un système de Traçabilité est essentiellement fonction de son ouverture, et de la
capacité à maîtriser les différents aspects d’un système d’informations qui est régi à la fois par des
problématiques temps réel industriel et plus classiques de gestion informatique. Quelles que soient les
orientations choisies, il faut veiller à :
– Définir un interlocuteur Projet : Souvent le responsable Qualité, si possible en liaison avec le responsable
Exploitant et un correspondant Informatique
– Délimiter le périmètre : Un projet trop ensembliste est dangereux à mener, il convient d’envisager un pilote
en première réalisation afin de lever les premiers obstacles et faciliter la conduite du changement. A défaut,
le produit peut être pris comme espion et non une aide réelle à la production.
– Expliquer les objectifs : Pour emporter l’adhésion, le projet doit apporter à chacun une progression de
l’information. Le challenge réside à minimiser la taille du système d’information en recherchant une
pertinence maximale.
– Rester humble… : Seule une bonne collaboration de confiance entre professionnels des systèmes
d’information et le client et/ou son intégrateur de systèmes peut donner de bons résultats…

How to... Efficient Tracking System Stephane CREPET 22