Vous êtes sur la page 1sur 24
MALEK EXIGE 1 MILLIARD AZLEF ET ZAFOUR : LE TRANSFERT DE NEKKACHE COMPROMIS «BEDRANE NOUS
MALEK EXIGE 1 MILLIARD
AZLEF ET ZAFOUR :
LE TRANSFERT
DE NEKKACHE
COMPROMIS
«BEDRANE NOUS A TRAHIS»
CHAFAÏ RÉCLAMÉ
PAR LE PUBLIC
HANNACHI COMPTE SOLLICITER HADDAD POUR BENAYADA
www.competition.dz MERCREDI 15 JUIN 2016 20 DA France 2 € N° 4670 ISSN 1111 QUOTIDIEN
www.competition.dz MERCREDI 15 JUIN 2016 20 DA France 2 € N° 4670 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

IL A PARAPHÉ HIER SON CONTRAT

FEGHOULI 3 ANS À WEST HAM «Jouer en Premier league, un rêve que je réalise»
FEGHOULI 3 ANS
À WEST HAM
«Jouer en Premier
league, un rêve
que je réalise»
LE SPORTING REJETTE UNE
OFFRE DE 25 M€ POUR SLIMANI
BOUSSOUF ARRIVE CHAOUCHI RETENU BOUSSOUF : «JE NE CRAINS PAS LA CONCURRENCE» APRÈS LE DÉPART
BOUSSOUF
ARRIVE
CHAOUCHI RETENU
BOUSSOUF : «JE NE CRAINS
PAS LA CONCURRENCE»
APRÈS LE DÉPART DE GOURMI AU QATAR
GHRIB : «CE N'EST
PAS UNE PERTE»

Après la signature de Ferhat au Havre

Courbis :

«C'est un choix intelligent»

Après la signature de Ferhat au Havre Courbis : «C'est un choix intelligent»
Mana débouté par le tribunal d'El-Harrach Ferguène 7 e recrue, El-Orfi acquis Michel : «Je

Mana débouté par le tribunal d'El-Harrach

Mana débouté par le tribunal d'El-Harrach Ferguène 7 e recrue, El-Orfi acquis Michel : «Je ne

Ferguène 7 e recrue, El-Orfi acquis

par le tribunal d'El-Harrach Ferguène 7 e recrue, El-Orfi acquis Michel : «Je ne compte prendre

Michel : «Je ne compte prendre aucun club»

par le tribunal d'El-Harrach Ferguène 7 e recrue, El-Orfi acquis Michel : «Je ne compte prendre

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

2

À LA UNE

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 2 À LA UNE LE POINT SUR LE MERCATO ESTIVAL LIGUE
LE POINT SUR LE MERCATO ESTIVAL LIGUE 1 MOBILIS CLUBS DÉPARTS ARRIVÉES JSK Doukha, Ferahi,
LE POINT SUR
LE MERCATO ESTIVAL
LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS
DÉPARTS
ARRIVÉES
JSK
Doukha, Ferahi, Ziti,
Malo, Diawara,
Ihadjadene, Hantat,
Ferguène
Benkablia, Djerrar,
Redouani,
Herbache,
Asselah, Yettou
MCA
Matijas, Abid,
Boudebouda,
Hendou,
Zerdab,
Benbrahem, Gourmi
Djemaouni,
Bouguèche,
Mansouri,
Boussouf
USMA
Nadji, Chafaï,
Abel, Bouderbal,
Boudebouda,
Benguit, Sayoud,
Bouchema,
Bellahcene
Redouani, Mazari,
Aoudia, Ferhat
CRB
Asselah
Bouchema,
Laâkroum,
Zeghli
USMH
Aït Ouamar,
Néant
Bouguèche
ESS
Ziaya, Kouriba,
PAR MEHDI KABI
Rebiaï, Benlamri
Aït Ouamar, Ziti,
Kheiri, Bakir,
Nadji, Bedrane
MCO
Ogbi
Bentiba, Hichem
Cherif, Ferahi,
Aguid, Gafaïti
NAHD
Benayad, Allag,
Benaldjia M., Drifel,
Slimani,
Boukhanchouche,
Boussouf, Guebli,
Herida, Allag
Doukha, Merbah
Gaya, Laribi,
Khiat, Bennaï,
Ferguène,
Benhocine
RCR
Djerar, Moundji,
Néant
Bouda
MOB
Zerdab, Aguid
Yesli
JSS
Benaldjia M.,
Moundji,
Aggoune
DRBT
Khiat, Sayoud
Djahel, Senouci,
Litim, Cheniguer,
Mazari
CSC
Néant
Aoudia, Zaâlani
USMBA
Benaï
Benbot
Tout ce que l'on peut dire
sur la saison de Riyad Mahrez
est qu'elle a été fantastique. Ce
dernier a réussi là où beaucoup
ont échoué, en remportant le
titre de la Premier League avec
une équipe qui était loin d'être
favorite mais il a aussi remporté
le titre de meilleur joueur du
championnat anglais. Une telle
prestation a fait découvrir le
milieu international algérien à
plusieurs grands clubs euro-
péens à l'image du FC Barcelone
ou encore du Real Madrid.
Cependant, Leicester City a
affirmé qu'elle ne voulait lâcher
son joueur en aucun cas. Les
dirigeants des Foxes ont
d'ailleurs longuement discuté
avant de tirer la conclusion de
proposer une revalorisation
salariale allant jusqu'à 125000
euros par semaine. En effet,
d'après la presse anglaise, la
direction de Leicester City veut
CAB
Kada Benyacine,
Aribi
OM
Aggoune (JSS)
Néant
L'EN U17
PRÉPARE
LA LIBYE
La sélection nationale des U17 entraînée par
M. Saber Bensmaïn est en stage depuis le vendre-
di 10 juin 2016. Six séances d'entraînement ont
été programmées durant ce regroupement
qui prendra fin le 16 juin 2016 ; quatre au
stade Omar-Hamadi de Bologhine et deux
à Sidi Moussa. Ce stage entre dans la pré-
paration de la double confrontation
Algérie-Libye dans le cadre des élimina-
toires de la CAN-2017 de la catégorie qui se
déroulera à Madagascar. Les jeunes inter-
nationaux algériens quitteront Sidi Moussa
le 16 juin pour quelques jours de repos
avant d'y retourner le 20 juin pour un autre
stage de dix jours (du 20 au 30 juin), durant
lequel seront programmées les deux ren-
contres face aux Libyens prévues les 25 et 29
juin à Bologhine à 22h.
Formation d'entraîneur pour
les anciens internationaux
Les anciens footballeurs internationaux souhai-
tant poursuivre leur activité de l'autre côté de la
barrière ont une nouvelle opportunité de le faire.
"Les anciens internationaux, avec ou sans
diplômes d'entraîneur, désirant suivre une forma-
tion d'entraîneur sont priés de prendre attache
avec la Direction technique nationale", peut-on
lire sur le site Internet de la Fédération algé-
rienne de football.

ster-

La direction veut le retenir à tout prix LEICESTER CITY PROPOSE 125 000 € PAR
La direction veut le retenir à tout prix
LEICESTER CITY PROPOSE
125 000 €
PAR SEMAINE À
MAHREZ
Alors qu'il fait partie des joueurs les plus ciblés lors
de ce mercato d'inter saison, Riyad Mahrez se voit
proposer un salaire énorme de la part de la direction
de Leicester City qui veut le garder à tout prix.

sont aussi courtisés par d'autres clubs. N'golo Kanté et Jamie Vardy devraient quitter les Foxes, c'est la raison pour laquelle l'entraîneur Claudio Raneiri a peur de perdre tout son effectif pour la prochaine saison. Rappelons aussi que l'in- ternational algérien a fait part de son envie, à ses proches, de changer d'air dès cet été et ten- ter sa chance avec l'un des nom- breux clubs européens qui le veulent. En tout cas, tout le monde attend la décision du milieu de terrain des Verts concernant son avenir et rien n'est encore clair pour le moment. Personne ne sait si Riyad Mahrez restera ou non au sein de Leicester City.

Sa clause libératoire est de 38 MD'après la presse anglaise, les dirigeants des Foxes ont aussi dévoilés la clause libératoire de Riyad Mahrez qui est de 38 mil-

lions d'euros. Ce dernier, en provenance du Havre pour 400 000 euros, devrait rapporter gros à son club. Il ne faut pas oublier que les clubs qui sont intéressés par lui ont les moyens de payer cette somme afin de l'avoir dans leurs rangs pour la saison prochaine. Le FC Barcelone ou encore le Real Madrid cherchent toujours le meilleur moyen afin d'entrer en négociation avec Leicester City pour sa pépite. Mais tout devrait se faire lors des pro- chains jours et la décision de Riyad Mahrez sera dévoilée. En tout cas, en décidant de ne pas le lâcher à moins de 38 millions d'euros, la direction des Foxes montre une nouvelle fois son envie de garder le milieu de ter- rain des Verts dans ses rang pour une saison de plus. Rappelons que Riyad Mahrez est sous contrat avec Leicester City jusqu'en 2019.

M. K.

garder à tout prix le milieu de terrain des Verts pour la pro- chaine saison, surtout que le club compte jouer les premiers rôles encore une fois. Sans oublier que les Foxes vont aussi participer à la prochaine édition de la Ligue des champions et tenteront de faire un bon par- cours. En tout cas, c'est un réel bond en avant pour Riyad Mahrez sur le plan financier, qui avait un salaire de 50 000 euros par semaine lors de la sai- son écoulée. Cependant, l'inter- national algérien ne semble pas très étonné par cette nouvelle offre et préfère encore prendre son temps avant de prendre sa décision finale. Il faut dire qu'il attend beaucoup d'autres offres qui seront sûrement plus allé- chantes. Ce qui est sûr, c'est que pour la direction de Leicester City, il est hors de question de lâcher Riyad Mahrez. Il ne faut pas oublier que d'autres cadres de l'équipe

LE SPORTING REJETTE UNE OFFRE DE LIVERPOOL POUR SLIMANI

La direction du Sporting Lisbonne a rejeté une nouvelle offre pour Islam Slimani de la part du club anglais de Liverpool à hauteur de 20 millions de livres sterlings. L'attaquant international algérien est pisté de toutes parts lors de ce mercato d'intersaison. Ce dernier, qui a fait les beaux jours du Sporting Lisbonne depuis son arrivée en provenance du CR Belouizdad, a reçu une nouvelle offre de la part de Liverpool. Comme nous l'avions pré- cédemment annoncé, mis à part Everton, Tottenham et Leicester City, les Reds veulent aussi s'offrir les services du buteur des Verts pour la prochaine saison mais ne mettent pas le prix qui a été fixé par la direction du club portugais. En effet, d'après la presse anglaise, les Anglais ont for- mulé une offre de 20 millions de livres

lings, c'est-à-dire un peu plus de 25 millions d'euros, cependant, la direction du Sporting Lisbonne veut au moins 30 millions d'euros pour lâcher son meilleur buteur. D'ailleurs, le président du club, Bruno de Carvalho, a affirmé dans des propos relayés par les médias portugais qu'aucun cadre de l'équi- pe n'allait être lâché en dessous de sa clause libératoire. Avec 32 buts en seulement 43 participations, Islam Slimani a réussi à faire grim- per sa cote en seulement une saison et intéresse beaucoup de clubs. D'ailleurs, à l'image de Mahrez, l'at- taquant international algérien veut changer d'air dès cet été.

A 27ans, ce dernier ne veut plus perdre de temps, surtout qu'il s'est distingué en ce positionnent en haut du classement des meilleurs buteurs des différents champion- nats européens. Cependant, pour le moment, la direction du Sporting Lisbonne ne semble pas disposer à lâcher Islam Slimani. Il faut savoir qu'avant Liverpool, le club cham- pion d'Angleterre, Leicester City, avait proposé 20 millions d'euros au Sporting Lisbonne pour son buteur, mais avait eu une réponse négative. Ainsi, c'est la deuxième offre que refuse Bruno Carvalho,

qui ne compte en aucun cas discu- ter sous les 30 millions d'euros. En tout cas, du côté de Liverpool, on ne compte pas lâcher l'affaire de si tôt. Le premier responsable du staff technique des Reds, Jurgen Klopp, veut absolument avoir Islam Slimani dans son équipe pour la prochaine saison. Ce dernier a le profil que recherche le technicien allemand afin de renforcer son compartiment offensif lors du pro- chain exercice. Il faut dire que Liverpool avait du mal à inscrire des buts et compte sur le renfort de Slimani afin de faire face à ce pro- blème. Cependant, la concurrence sera rude pour Liverpool, il ne faut pas oublier que Tottenham, Everton, Leicester City et la Lazio Rome veulent s'offrir les services de l'attaquant des Verts et les offres vont continuer à affluer lors des prochains jours. En tout cas, la direction du Sporting Lisbonne n'est toujours pas disposée à lâcher son attaquant, d'ailleurs, le prési- dent Bruno de Carvalho avait expli- qué que dès la fin du mois de juin la clause libératoire de Slimani aug- mentera. Reste à savoir maintenant si un des clubs intéressés par les services de ce dernier sera disposé à mettre le prix pour l'avoir lors de la

saison prochaine.

M. K.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

À LA UNE

3

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 À LA UNE 3 FEGHOULI Le contrat ne prendra effet qu'à
FEGHOULI Le contrat ne prendra effet qu'à partir du 1 er juillet SIGNE 3 ANS
FEGHOULI
Le contrat ne
prendra effet
qu'à partir
du
1 er
juillet
SIGNE 3 ANS
À WEST HAM

C'est désormais fait, Sofiane Feghouli sera Hammer pour les 3 prochaines saisons, l'international algérien a signé hier un contrat en bonne et due forme, qui le liera avec le 7 e du dernier championnat d'Angleterre.

PAR SMAÏL M. A.

West Ham a donc fini par avoir les honneurs en faisant signer Soso, car les négocia- tions ont duré longtemps, il faut dire que le joueur et son agent étaient accrochés à un montant fixe que les Hammers ont tenté de faire baisser, et en même temps, le joueur conti- nuait à recevoir des offres de plusieurs autres clubs notam- ment français qui, dès la fin des championnats, ont tenté de le recruter, mais West Ham a eu le dernier mot et a convain- cu le joueur de s'engager.

Destination préférée Finalement, c'est en Angleterre que Feghouli a choisi de rebondir, après une saison dif- ficile, les négociations ont enfin abouti, et déjà hier matin, le fils du vice-président David Sullivan avait twitté l'informa- tion, vite relayée par les medias anglais, avant que le site officiel du club n'annonce officiellement l'engagement du joueur précisant que le contrat

ne prendra effet que le 1er juillet prochain, étant donné que Feghouli est signataire d'un bail avec Valence qui cours jusqu'au 30 juin pro- chain. L'arrivée de Feghouli en Angleterre était dans l'air, le joueur n'a jamais caché sa pré- férence pour ce championnat, et ce en dépit des longues négociations que son agent franco-tunisien avait avec le club turc de Fenerbahce, mais il était clair que le clan Feghouli attendait une nette offre de la part d'un club anglais afin de mettre le cap sur un championnat qui semble bien réussir au talent des joueurs algériens, l'exemple de Mahrez encoura- ge plus d'un Algérien à tenter l'expérience, idem pour les clubs qui voient désormais en chaque joueur des Verts un futur magicien, en pensant évi- demment aux exploit de Mahrez avec les Foxes.

Page tournée Le joueur formé au Grenoble Foot 38 va tenter de donner

une nouvelle dimension à sa carrière déjà bien remplie, après Valence, il atterrit en Angleterre au bout de 244 apparitions avec son désor- mais ancien club, il aura inscrit 42 buts et fait 38 passes déci- sives. Plusieurs observateurs avaient émis des doutes sur sa capacité à évoluer dans une équipe de ce standing. Il est envoyé en prêt à Almeria au milieu de la saison 2010/2011 mais revient quelques mois plus tard et profite des départs de Juan Mata et de Joaquin à l'intersaison 2011/2012 pour tenter sa chance. Il inscrit 6 buts en 30 rencontres et débloque pas mal de situa- tions, il tentera maintenant de reproduire tout cela dans son club actuel, où il devrait s'épa- nouir, même si le style de jeu est tout à fait différent du foot en Espagne. Connu pour être un dur, Feghouli aura besoin de cela en Premier League avec l'intensité qui caractérise les matches et le jeu dans ce pays.

S. M. A.

«Jouer en Premier League, un plus pour ma carrière»

Quelques instants après avoir officialisé son transfert à West Ham, Sofiane Feghouli a lancé ses premiers mots pour exprimer sa joie d'en finir enfin avec son transfert, il s'est dit extrêmement heureux de signer pour un club de Premier League, de surcroît qui a une grande histoire. "Je suis très heureux de signer avec les Hammers et jouer sous les ordres de Slaven Bilic", a déclaré Soso à whufc.com.

«L'histoire du club a pesé dans mon choix»

Feghouli avoue qu'il a accordé de l'importance à l'histoire du club :

"L'histoire du club était importan- te dans ma décision" avant que Feghouli ne se félicite de cet engagement dans un club anglais, de surcroît en Premier League, qu'il qualifie comme étant un plus dans la carrière de tout joueur ambitieux : "Jouer en Premier League est une chose importante dans la carrière de chaque joueur, je suis heureux de jouer chez les Hammers", a-t-il affirmé.

S. M. A.

AG ET RÉUNION DU BUREAU EXÉCUTIF DE L'UAFA AUJOUR- D'HUI À DJEDDAH

La coupe arabe des nations en discussion

C'est aujourd'hui à Djeddah que l'Union arabe tiendra son assemblée générale ainsi que la réunion du bureau exécutif, en présence du président de la FAF Mohamed Raouraoua. Présidé par Turki Benkhaled, le prési- dent de l'UAFA, les membres essayeront de trouver une solu- tion pour relancer la coupe arabe avec son nouveau spon- sor et sa nouvelle formule, mais elle connaîtra quelques changements conformément aux dernières recommandations faite par le nouveau staff de la FIFA à sa tête Infantino qui a donné d'ailleurs des garanties pour officialiser le tournoi

régional, ce qui lui donnera plus d'importance et le valorisera à

S. M. A.

plus d'un titre.

Il a créé l'événement à Tunis

Belkaroui en contact avec Annasr des Emirats

Après avoir décidé de ne pas pro- longer son aventure avec le Nacional Mdeira, le défenseur central de l'EN Hichem Belkaroui se trouve dans l'obligation de signer prochainement dans un club qui lui offrira la chance de jouer. Plusieurs clubs français ont manifesté leur intérêt pour le longiligne défenseur des Verts, mais il se pourrait que ce dernier atterrisse du côté du champion- nat émirati et plus précisément à Annasr imarati qui aurait pro- posé un bon salaire au joueur de l'EN profitant du fait qu'il soit libre de tout engagement. Belkaroui, qui a gagné une place en sélection, veut la préserver, reste à savoir s'il optera pour le club emirati, surtout que ce championnat a eu raison récem-

club emirati, surtout que ce championnat a eu raison récem- ment de Belfodil qui a perdu

ment de Belfodil qui a perdu sa place en équipe nationale à cause du niveau très bas dans lequel il évolue qui ne lui a pas permis de progresser. Par ailleurs, et profitant de son congé, Belkaroui, s'en rendu avant-hier au stade El-Menzah à Tunis pour assister au dernier match du championnat tunisien de son ancien club qui a opposé ce dernier au CA Bizerte,

Belkaroui en a profité pour des- cendre sur le terrain, ce qui a allumé le public qui l'a chaleu- reusement salué et ovationné, des médias tunisiens ont même évoqué une vive envie de retour au CA pour l'international algé- rien qui a eu le malheur d'être contrarié par le coach hollandais du CA, puisqu'il a voulu faire un geste et aller saluer ses ancien équipiers aux vestiaires, mais le coach Kroll l'en a empêché, le renvoyant carrément du vestiai- re, il s'en est suivi une alterca- tion verbale entre les deux hommes surtout que Belkaroui n'a pas digéré le comportement du Néerlandais, auquel il a même lancé devant ses joueurs que ses jours étaient comptés et qu'il va

S. M. A.

bientôt être remercié.

Examens

médicaux

concluants

C'est hier matin que Feghouli a passé la tradi- tionnelle visite médicale qui a permis au joueur de l'EN de s'en- gager en fin de matinée avec West Ham. En effet, c'est au niveau du Spire Roding Hospital à Londres que le joueur a effec- tué cette visite qui s'est avérée concluante, il est allé ensuite dans les bureaux du club londo- nien pour signer.

Le fils du boss annonce la signature avant le

site du

club

C'est Jack le fils du vice-prési- dent David Sullivan qui a eu l'honneur d'an- noncer l'engage- ment de Feghouli par West Ham FC, et ce, via Twitter, une info vite reprise par les sites du foot mondial, avant que le club ne publie les photos de la cérémonie de signature via ses comptes officiels sur les réseaux sociaux et sur le site officiel.

Les joueurs ont manifesté leur solidarité avec Nouioua confirmant le malaise dans le groupe

SCHÜRMANN ET LA FAF JOUENT AVEC LE FEU

L'éviction de Nouioua du groupe des U23 à quelques semaines seulement du début du tournoi de football des Jeux Olympiques commence à influer négativement sur l'ambiance à l'intérieur du groupe. A Tikjda, la décision de Raouraoua de sacri- fier le coach algérien des gar- diens, pour placer le Français Boully, n'a pas été du tout appré- ciée par les joueurs, en majorité des éléments évoluant dans le championnat algérien, d'ailleurs des échos en provenance des hauteurs de Bouira nous ont fait savoir que pratiquement tous les joueurs représentant l'ossature d'origine de l'équipe et pas seule- ment les 3 gardiens de but ont appelé Nouioua pour lui mani- fester leur soutien, cela démontre à quel point ils s'y sont attachés et ont senti, comme le principal concerné, cette méprise dont il a fait l'objet de la part de la FAF et du coach Schürmann qui a lui a pourri la vie s'attirant au passage la foudre des joueurs, ce qui va rendre l'atmosphère, déjà pourrie depuis quelque temps par les nombreux cas d'indiscipline, encore plus insupportable, ''c'est comme jouer avec le feu'' pour reprendre l'expression lancée par un proche de l'EN, qui aurait sûrement constaté que le climat est de plus en plus tendu, de quoi déstabiliser le groupe et menacer la sérénité qui devait prévaloir dans un groupe de sur- croît jeune et appelé à jouer un tournoi d'une grande envergure dans pas longtemps.

Les olympiques attaqueront dès demain la phase la plus dure En dehors des décisions incom- prises de la FAF et la gestion approximative de cette sélection des U23 depuis quelque temps, c'est aujourd'hui que prendra fin la période adaptative, qui est la plus légère dans le cycle de pré- paration pour les JO. Jeudi passé, l'équipe nationale a rejoint Tikjda pour entamer la prépara- tion des JO, et comme les joueurs n'ont pas bénéficié de beaucoup de repos, en plus du fait que la préparation aura lieu en plein milieu du mois de Ramadhan, un programme spécifique a été arrêté, dont cette première étape qui prendra fin aujourd'hui, il s'agit de la plus légère semaine de travail jusqu'au rendez-vous des JO, les joueurs ont bénéficié d'une attention particulière et y ont effectué des exercices de réadaptation pour leurs muscles, et maintenant, le staff va lancer la seconde étape qui sera celle du vrai travail, la charge va aug- menter sensiblement et les joueurs commenceront à entrer dans la phase du travail foncier, ils vont devoir pousser leurs cor- pos au-delà de leurs limites et la concurrence battra dès lors son plein car faut-il le rappeler, 22 sur les 25 éléments présents actuellement à Tikjda vont seule- ment aller à Rio, 3 vont sauter, dont deux U23. S. M. A.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

4

À LA UNE

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 4 À LA UNE Après s’être engagé pour 3 ans FERHAT,

Après s’être engagé pour 3 ans

FERHAT,

LE HAVRE

Le désormais ancien ailier de l’USMA, Zineddine Ferhat, a décidé de franchir un palier dans sa jeune carrière en optant pour la formation du Havre avec laquelle il s’est engagé pour une durée de 3 ans. Le joueur rejoint un club très connu qui a sorti des noms ronflants et espère marcher dans cette voie.

pour atteindre les sommets

PAR ISLAM Z.

En décidant de quitter la formation des Rouge et Noir pour faire le grand saut et rejoindre la formation du Havre, Zineddine Ferhat a voulu embarrasser une carrière professionnelle en Europe et faire en sorte de réussir et de se prouver qu’il a largement les qua- lités pour faire une belle carrière en Europe. Pour ses débuts en France, c’est au Havre qu’il a déci- dé de faire sa première expérien- ce. Un club réputé pour être le doyen des clubs français et un club formateur qui a de tout temps sorti de très bons joueurs comme Mandanda, Lass Diarra, Benjamin Mendy et tout dernière- ment Riyad Mahrez. Après 5 sai- sons passées au top avec l’USMA, le natif de Bordj Menaïel va donc découvrir la Ligue 2 française comme une première étape importante dans sa carrière.

Le Havre, le tremplin parfait pour viser plus haut L’international algérien amorce un virage important dans sa car- rière et il a choisi un club forma- teur qui a pour habitude de ne pas négliger ses talents. Donc, pour un début, c’est un choix intelligent de sa part car ceci va lui permettre de bien prendre ses marques et de faire en sorte de se familiariser avec ce nouvel envi- ronnement. Maintenant, les choses sérieuses vont commencer pour le joueur de 23 ans qui ne veut rien laisser au hasard et fera tout pour essayer de vite s’impo- ser et d’être la belle surprise du Havre pour le nouvel exercice. De plus, le club en question a tou- jours été un tremplin pour ses joueurs dont la plupart ont rejoint de grands clubs. Mandanda et Benjamin Mendy peuvent en

de grands clubs. Mandanda et Benjamin Mendy peuvent en témoigner. Riayd Mahrez est la dernière pépite

témoigner. Riayd Mahrez est la dernière pépite made in HAC qui fait les beaux jours de Leicester. Houarau aussi a quitté le Havre pour le PSG. C’est dire que Ferhat est là où il faut être.

Il aura un temps de jeu conséquent Si Ferhat a opté pour le Havre, c’est qu’il a eu des garanties d’un temps de jeu conséquent. D’ailleurs, il se dit que c’est l’une des raisons qui ont fait que le joueur ait préféré donner suite à la proposition du HAC plutôt qu’à la Ligue 1. Ne voulant pas se brû- ler les ailes, le joueur a donc préfé- ré débuter dans le palier inférieur plutôt que de signer dans un club de Ligue 1 sans avoir de temps de jeu. Ferhat se donne donc le temps d’adaptation et va travailler doucement mais sûrement pour progresser dans sa carrière et cor- riger ses lacunes dans le jeu et devenir ce joueur moderne et complet qui sera important et décisif pour son équipe.

Il l’a échappé belle Dans un autre registre, la commis- sion de discipline de la LFP a eu la main lourde concernant le cas de Zineddine Ferhat qu’elle a trai- té avant-hier. En effet, le joueur ne s’est pas présenté au départ du stage de Tikjda et a donc été sus- pendu pour une période de 6 mois. Cependant, selon les infor- mations qui nous sont parvenues, le joueur n’a pas été exclu de toutes les sélections nationales. Donc, même s’il rate les JO, le joueur l’a échappé belle car la sanction aurait pu être bien plus lourde pour lui. Maintenant, il semble bien que ce soit une nou- velle aventure qui commence pour Zineddine Ferhat en cham- pionnat de France de Ligue 2. L’occasion de montrer qu’il a toutes les qualités pour faire une belle carrière et qu’il a les épaules assez larges et un mental d’acier pour réussir dans sa nouvelle aventure. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

I. Z.

Christophe Revault : «On l’a cherché longtemps»

Le dirigeant havrais avoue avoir fait la bonne pioche en allant chercher Ferhat. Pour lui, il a le bon profil. «On y a passé beaucoup de temps, on a voyagé. On est contents, car c’est un profil de joueur que l’on recherchait depuis l’arri- vée de Bob (Bradley).»

Nobilo : «C’est un excellent renfort»

L’ancien sélectionneur des U20, Jean-Marc Nobilo, est certain que Ferhat fera de belles choses avec le HAC. «C’est un gros, très gros talent. Selon moi, il sera lar- gement au niveau de la Ligue 2. Il déborde, il percute et techniquement, c’est très fort.» I. Z.

il percute et techniquement, c’est très fort.» I. Z. Il est celui qui l’a ramené à

Il est celui qui l’a ramené à l’USMA

Mekhazni :

«Le Havre, un bon tremplin pour lui»

L’ancien sélectionneur national des U17 a été celui quia ramené Ferhat à l’USMA en le chipant à l’ESS. Le connais- sant parfaitement, il s’est exprimé sur sa signature et se montre optimiste pour une belle carrière du joueur. Contacté par nos soins, l’ancien entraî- neur du RCA et du MCA est revenu sur le cas de Ferhat. Pour lui, c’était le bon moment pour partir. «Tout d’abord, ce qu’il faut savoir, c’est que c’est moi qui ai recruté Ferhat à l’USMA en 2011 de l’aca- démie de la FAF. Il a eu la chance de faire sa formation à l’académie, ce qui est un grand plus pour lui. Maintenant, je me souviens qu’on avait su trouver les mots justes pour qu’il signe à l’USMA alors qu’il était tout proche de l’ESS. Lorsqu’on l’a ramené, il a signé pour 10 fois moins que ce que lui proposait l’Entente.»

«Il a saisi l’opportunité avec les A» Concernant son parcours, le coach a assu- ré que sous son impulsion, Ferhat avait trouvé une ouverture et avait réussi à sai- sir la chance de faire partie de l’équipe A. «Je me souviens qu’on avait un match et qu’on avait un problème sur le flanc droit de la défense. Moi, j’étais manager général et Renard était l’entraîneur en chef. Donc, je lui ai fait savoir que Ferhat était là et que c’était une bonne solution malgré que ce ne soit pas son poste. Il a saisi sa chance et depuis il est là où il est.»

«Il peut s’imposer facilement au Havre» Concernant le choix du joueur d’opter pour le Havre, son ancien entraîneur assu- re : «Pour moi, c’est une décision très juste. Il a eu une opportunité et n’a pas regardé derrière lui. Maintenant, sur ses qualités physiques et techniques, c’est un joueur moderne. Il peut facilement réussir et s’imposer au Havre. Là-bas, il va apprendre beaucoup de choses car il va être dans le vrai professionnalisme et il va apprendre que ce soit sur le plan tech- nique, tactique ou comportement. Je sou- haite que cette signature de Ferhat encou- rage d’autres jeunes joueurs pour partir tenter leur chance.»

I. Z.

AMROUCHE : «Avec ses qualités, il aurait pu rejoindre un meilleur club»

Le second entraîneur qu’on a réussi à joindre, c’est l’ancien entraîneur du Mouloudia, Lotfi Amrouche, qui connaît parfaitement le joueur. Pour lui, le fait de rejoindre le Havre est une très bonne chose mais cela aurait pu être une équipe de meilleure qualité et dans un palier supérieur. «Tout d’abord, je tiens à féliciter Ferhat pour sa signature au Havre. C’est un très bon joueur qui n’a plus rien à prouver en Algérie. Maintenant,

il a décidé de partir et vu son âge, je pense que c’est le meilleur moment pour le faire. Après, connaissant le joueur et ses qualités, je ne pense pas qu’il trouvera des difficul- tés pour s’imposer. Cependant, j’aurais aimé le voir dans un meilleur club que le Havre. Je connais ses qualités et il aurait pu s’engager dans un club de meilleure qualité. Je lui souhaite bonne chance et une belle carrière.»

et il aurait pu s’engager dans un club de meilleure qualité. Je lui souhaite bonne chance

Courbis : «Un environnement propice pour sa progression»

L’ancien entraîneur de l’USMA, Rolland Courbis, est bien placé pour parler de son ancien joueur qu’il a souhaité pendant un moment trans- férer à Montpellier. Cependant, cela ne s’est pas fait. Contacté par nos soins, là aussi, Courbis affirmé que c’est un choix judicieux de la part du joueur. «Je suis très content de la signature de Zinou au Havre. C’est un bon club qui va lui per- mettre de bien progresser et de poursuivre son apprentissage. Il sera entouré par un entraîneur de qualité qui va bien s’occuper de lui la saison prochaine. Je crois aussi

qu’il s’est assuré un temps de jeu conséquent pour la saison prochai- ne car dans une équipe de Ligue 1, ça n’aurait pas été facile pour lui. Maintenant, je pense qu’il va bien s’adapter à sa nou- velle équipe et il sera un titulaire au Havre. On parle d’une équipe qui a raté l’ac- cession à cause de la diffé- rence de buts. Donc, c’est une belle équipe.»

Rolland Courbis est revenu sur le placement de Ferhat pour faire savoir qu’il ne voit pas en lui un attaquant. «Pour moi, Ferhat n’est pas un attaquant. Je continue de le croire. J’ai vu en lui les qualités d’un défenseur moderne. Les latéraux de l’Euro n’ont pas donné satisfaction par exemple. Quand je vois Zinou, je me dis qu’il a les qualités pour être ce joueur de couloir et un latéral moderne.»

I. Z.

être ce joueur de couloir et un latéral moderne.» I. Z. «Pour moi, Zinou n’est pas

«Pour moi, Zinou n’est pas un attaquant»

Continuant dans son intervention,

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

USMA

5

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 USMA 5 Alain Michel proposé Le Guen s'éloigne Benyahia ne viendrait

Alain Michel proposé

Le Guen s'éloigne

Benyahia

ne viendrait pas !

Comme rapporté par nos soins dans ces mêmes colonnes, la direction de l'USMA n'a pas hésité à solliciter les services du défenseur du MCO Mohamed Benayhia auprès de son président, Belhadj Ahmed. Annoncé comme étant quasiment acquis, une source fiable nous a fait savoir que cette piste serait écartée par les responsables usmistes. Et pour cause, les grandes exigences financières du président oranais Baba, qui a exigé 2 milliards pour libérer l'un de ses meilleurs éléments, serait derrière cette décision. Bien que Baba refuse de le brader vu son grand poids au sein de l'équipe, il y a de faibles chances de voir le défenseur formé à Nîmes porter le maillot usmiste la saison prochaine, sauf si Haddad ferait une proposition plus intéressante à son homologue oranais.

Le joueur veut jouer à l'USMA

à son homologue oranais. Le joueur veut jouer à l'USMA PAR ANIS S. Haddad a même
PAR ANIS S.
PAR ANIS S.

Haddad a même négocié avec lui, mais sans pour autant trouver un accord définitif. Paul Le Guen, puisque c'est lui qu'il s'agit, ne devrait pas être le nouvel entraîneur de l'USMA. En effet, une source proche du dossier nous a révélé que les conditions de l'ex- sélectionneur du Cameroun et d'Oman sont exagérées. Il a exigé de travailler avec son propre staff, un gros salaire, des billets d'avion, ce qui a été refusé par le président usmiste. Aussi, le technicien rançais semble emballé par une nouvelle expérience en Europe où on l'annonce au prestigieux club belge d'Anderlecht. Conscient qu'il y a de faibles chances de voir Paul le Guen comme nouvel entraîneur de l'USMA, Haddad a jeté son dévolu sur une autre piste. Selon les

Le président de l'USMA, Rebouh Haddad, piste plusieurs entraîneurs pour succéder à Miloud Hamdi. Mais jusqu'au moment où nous mettons sous presse, il n'y a rien de concret. Même avec le Guen dont le nom a été annoncé avec insistance dans la maison usmiste.

informations en notre possession, il s'agit de l'ex- entraîneur du CRB Alain Michel. Ayant réalisé un parcours honorable avec le Chabab lors de la saison écoulée, mais aussi avec sa grande connaissance du football national, Michel intéresse sérieusement Haddad car le technicien français semble avoir le profil recherché et est quelqu'un de compétent qui pourrait driver l'équipe lors de la saison prochaine dans laquelle elle sera engagée sur plusieurs fronts.

Michel à Alger depuis hier Alain Michel se trouve depuis hier à Alger. Bien qu'il soit venu spécialement pour rencontrer les dirigeants belouizdadis pour la régularisation de sa situation financière, il n'en demeure pas mois que l'ex-entraîneur du MCA, de la JSMB, de la JSS et du CRB saisira l'occasion pour étudier les offres qu'il a reçues des différents clubs du championnat national. Autrement dit, le technicien français est prêt à négocier avec n'importe quel club qui le sollicite. Selon toujours notre source, un intermédiaire de Haddad aurait pris attache avec Michel pour lui fixer un rendez-vous avec le président usmiste

pour s'assoir autour d'une table. Il faut dire que Michel est très emballé à l'idée d'entraîner l'USMA et devait attendre hier un signe de Haddad pour entamer les négociations.

Le MCO insiste pour l'engager Il n'est un secret pour personne qu'Alain Michel est convoité par plusieurs clubs du championnat, mais l'offre la plus intéressante qu'il a reçue, c'est celle du MCO. En effet, le technicien français se trouve en contacts avancés avec les responsables oranais. Mais il a confié à l'un de ses proches qu'il attend un contact de la part de l'USMA et dans le cas contraire, il n'aura d'autres choix que de filer vers le MCO, un club qui lui a fait un pont d'or pour le recruter, ajoute notre source. Mais reste à savoir si les Usmistes vont réussir à barrer la route à leurs homologues oranais en engageant Alain Michel. A. S.

Mohamed Benyahia a confié à ses proches qu'il veut jouer à l'USMA la saison prochaine pour des raisons purement sportives. Une source fiable nous a également révélé que le défenseur franco-algérien a déposé son dossier auprès de la chambre de résolution des litiges et il attend que cette structure lui donne gain de cause pour qu'il puisse être libre de tout engagement et officialiser par la suite son arrivée au club de Soustara. En tous les cas, on en saura davantage dans les prochains jours… A. S.

Madani, Bekakchi, Bourdim et Taïeb s'impatientent

De retour de prêt, les quatre joueurs de l'USMA Amine Madani, Brahim Bekakchi, Abderrahmane Bourdim et Mohamed Taieb ne sont pas encore fixés quant à leur avenir. Toujours sous contrat avec l'USMA, ils ne peuvent rien faire et les clubs qui les veulent doivent passer par le président Haddad pour négocier leur libération. Dans le flou depuis la fin de la saison écoulée, cette situation agace sérieusement les Madani, Bekakchi, Bourdim et Taieb car ils veulent être fixés quant à leur avenir dans les plus brefs délais, surtout quand on sait que les clubs ayant sollicité leurs services ne vont pas les attendre éternellement. Pis encore, Haddad ne répond pas aux appels de ces jeunes joueurs usmistes, ce qui les a beaucoup déçus. Ayant perdu leur patience, Madani, Bekakchi, Taieb et Bourdim espèrent que leur président soit compréhensif et facilite leur transfert dans un autre club s'il n'a pas besoin d'eux car dans le cas où cette situation persiste, ils risquent de passer six mois blancs. A. S.

L'USMA veut chiper Salah à la JSK

Le jeune défenseur de l'ASO Chlef, Islam Salah, pourrait atterrir à l'USMA cet été.

A la recherche de bons défenseurs pour renforcer le compartiment défensif de l'équipe en prévision de la saison prochaine mais aussi pour pallier le départ de Mazari, Chafaï et Boudebouda, la direction de l'USMA a désormais jeté son dévolu sur le défenseur de l'ASO Chlef, Islam Salah. En effet, et selon les informations dont nous disposons, les responsables usmistes se sont renseignés sur l'international olympique et sont prêts à entamer les négociations avec le président chélifien, Abdelkrim Medouar, pour racheter la libération du joueur. Il faut dire que l'USMA veut chiper Salah à la JSK, club avec lequel le défenseur en

question se trouve en contacts très avancés et le moins que l'on puisse dire, il ne lui reste que la signature pour officialiser son arrivée au club phare de la Kabylie. Mais le président Haddad est prêt à convaincre son homologue de l'ASO Medouar de lui céder son talentueux défenseur.

Medouar ne s'opposera pas à son départ Selon une source proche du dossier, on croit savoir que le président de l'ASO Chlef, Abdelkrim Medouar, ne s'opposera pas au départ à Islam Salah car il est conscient que c'est le moment pour lui de donner un nouvel élan à sa carrière en optant pour l'USMA ou la JSK. Ainsi donc, la balle est dans le camp de Haddad qui doit savoir convaincre le boss chélifien pour racheter la libération de Salah. Dans le cas où l'USMA réussirait à s'offrir

Dans le cas où l'USMA réussirait à s'offrir les services du défenseur international olympique, cela ne

les services du défenseur international olympique, cela ne pourra être qu'un renfort de taille pour l'arrière-garde de la formation de Soustara vu l'énorme potentiel dont il jouit.

Naâmani, l'autre solution Islam Salah n'est pas le seul défenseur chélifien qui est dans le viseur de l'USMA puisque son coéquipier Mohamed Naâmani l'est aussi. Notre source nous a révélé que Haddad a placé Naâmani comme plan B dans le cas où le transfert de Salah tombe à l'eau. La direction du club algérois veut enrôler l'un d'entre eux pour renforcer le bloc défensif de l'équipe mais ce qui est sûr, c'est qu'elle doit passer par le président de l'ASO, Medouar, dans la mesure où les deux joueurs en question ne sont pas maîtres de leur destin.

A. S.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 6 LIGUE 1 MOBILIS Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou

Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou optent pour d'autres clubs

Les grands noms

FUIENT LA JSK

La direction de la JS Kabylie se trouve dans l'obligation de se rabattre sur d'autres pistes afin de sauver son recrutement.

PAR N. BOUMALI

Tous les joueurs qui faisaient partie des priorités des dirigeants pour la saison prochaine ont fini par opter pour d'autres clubs. Ils étaient les premiers à prendre langue avec eux puisqu'ils les ont contactés au mois d'avril dernier, mais faute de moyens, ils n'ont pas pu concrétiser avec eux. Ils comptaient énormément sur la venue de ces joueurs afin de jouer le titre la saison prochaine, malheureusement ces éléments fuient la JSK les uns après les autres. Les supporters voyaient grand en apprenant au mois de mai dernier que le président Hannachi faisait du recrutement d'Aït-Ouamar, Hamzaoui, Nadji, Zerdab, Bentiba et Mebarakou pour ne citer que ces éléments sa

première priorité pour la saison prochaine. Ils pensaient qu'avec la venue de ces joueurs d'expérience et de valeur, la JSK jouera aisément le titre la saison prochaine. Mais ils se sont vite rendu compte que les accords de principe donnés par ces joueurs aux responsables des Jaune et Vert ne valaient rien devant les offres alléchantes du MCA et de l'ESS. Aït- Ouamar, qui avait donné rendez-vous au président Hannachi pour négocier avec lui à son retour de Marseille, a signé à l'ESS sans même s'excuser auprès du président de la JSK. Ensuite, c'était au tour de Bentiba de conclure avec le MCO, alors qu'il avait promis au président Hannachi de signer à la JSK. Aït-Ouamar et Bentiba ne seront pas les seuls à revenir sur leur décision d'opter pour la JSK puisque Zerdab,

Mebarakou et Nadji ont fait faux bond

à la dernière minute aux responsables

des Jaune et Vert. Cela inquiète les supporters qui doutent des capacités de leur équipe à jouer le titre la saison prochaine.

Bedrane Il n'y a pas que les grands noms qui ont donné de faux espoirs aux responsables des Canaris puisque même le jeune Bedrane s'est joué d'eux. Il les a appelés dimanche dernier pour leur dire qu'il viendra le

lendemain à Tizi Oiuzou pour négocier avec eux et éventuellement signer son contrat, mais il a opté pour l'ESS sans prendre la peine d'informer le vice- président Malik Azlef et le manager général Brahim Zafour qui l'attendaient

à Tizi Ouzou. L'altitude de ce joueur a

beaucoup irrité les responsables de la

JSK qui étaient sur ses traces depuis le mois de janvier dernier. Ils sont restés en contact avec lui jusqu'à ce qu'ils apprennent que Bedrane a porté son choix sur l'ESS. Il faisait partie des priorités du président Hannachi pour la saison prochaine, mais le président Hassan Hamar a réussi à le convaincre à opter pour son équipe sans vraiment insister auprès de lui. Les responsables de la JSK ont engagé 6 joueurs jusqu'à maintenant, mais la qualité de ces nouvelles recrues ne rassure pas les fans. Il est temps que les dirigeants engagent un grand attaquant, deux grands défenseurs centraux et un meneur de jeu pour rendre espoir à leur public.

N. B.

AZLEF ET ZAFOUR EN COLÈRE

«Bedrane nous a trahis»

Le vice-président Malik Azlef et le manager general Brahim Zafour sont très remontés contre le défenseur de l'USMB, Bedrane. Et pour cause, au moment où ils l'attendaient à Tizi Ouzou dans la soirée de lundi dernier pour négocier avec lui, celui-ci se rend à Sétif pour conclure avec le président de l'ESS Hassan Hamar. En appre- nant la nouvelle, les respon- sables des Canaris n'ont pas caché leur colère envers ce joueur. "Badrane nous a trahis. Il nous avait donné son accord de principe, mais il a opté pour l'ESS sans même nous aviser", a confié Zafour à quelques proches du club. Le manager général Zafour n'est pas le seul à s'em- porter contre Bedrane puisque même le vice-président Malik Azlef est dans tous ses états. "C'est incroyable ce qu'il a fait. J'ai du mal à comprendre son attitude. Il nous avait assuré qu'il portera le maillot de la JSK la saison prochaine, mais il a filé à Sétif sans même se donner la peine de s'excuser", s'insurge Azlef.

Janvier Si pour Nadji et Mebarakou, les dirigeants n'ont rien dit sur leur volte-face, ce n'est pas le cas pour Bedrane qu'ils accusent de les avoir tra- his. Ils l'ont traité même de tous les noms d'oiseaux après sa décision d'opter pour l'ESS. En contact permanent avec lui depuis le mois de janvier dernier, les responsables des Jaune et Vert ne s'attendaient en aucun cas à ce que Hamar leur chipe ce joueur polyvalent. Ils avaient eu son accord de principe pour signer à la JSK, mais contre toute attente, il choisit l'ESS. Ils l'avaient même invité à Tizi Ouzou pour discuter avec lui autour d'un thé et c'est pour cela qu'ils sont très en colère contre lui. Il faut dire que c'est le troi- sième joueur ciblé par le prési- dent Hannachi a être engagé par le président Hassan Hamar en cette intersaison. Les dirigeants comptaient sur lui afin de le faire jouer dans l'axe et dans la récupération, mais son départ à l'ESS a faussé complètement leurs calculs.

N. B.

HANNACHI S'EST RÉUNI HIER

en urgence avec Azlef et Zafour

Le premier responsable de la formation du Djurdjura a provoqué hier après-midi une réunion d'urgence avec son bras droit, Malik Azlef, et son manager général, Brahim Zafour.

Depuis la fin du championnat, les responsables de la commission de recrutement de l'équipe provoquaient presque quotidiennement des ren- contres de travail mais la réunion d'hier après-midi était un peu spéciale. Comme tout le monde est courant, la formation du Djurdjura a perdu ces derniers jours presque toutes les cibles, les Bentiba, Bedrane, Nadji, Mebarakou, Aït Ouamer, Zerdab… qui ont préféré signé dans des autres équipes que de venir porter le célèbre maillot jaune et vert. Pour cette raison, Hannachi s'est réuni avec ses proches collaborateurs, ils voulaient com- prendre pourquoi tous les joueurs cités ci-dessus ont préféré signer ailleurs que de venir à la JSK, surtout que le club le plus titré d'Algérie attirait les meilleurs joueurs de notre championnat depuis la nuit des temps. Bref, lors de la

réunion d'hier, les membres influents de la commission de recrutement ont évoqué plusieurs sujets, ils ont même arrêté une autre liste de joueurs à contacter et surtout à convaincre de venir signer des contrats au profit de la formation de la ville des Genêts.

La JSK doit recruter au moins 4 autres joueurs Certes, six joueurs ont paraphé des contrats de deux ans au profit du club le plus titré du pays mais les respon- sables des Canaris du Djurdjura sont appelés à recruter au moins quatre autres bons joueurs. Compte tenu de tous les éléments qui ont quitté le navi- re jaune et vert cet été, Hannachi et Azlef seront appelés d'engager quatre bons joueurs avant de boucler l'opéra- tion recrutement. Ce n'est un secret pour personne, l'équipe kabyle à besoin de deux défenseurs axiaux, d'un bon meneur de jeu et d'un grand attaquant, un avant-centre de métier, quoi. Les dirigeants jaune et vert ont justement abordé ce sujet lors de la réunion d'hier après midi.

Les Franco-Algériens, la solution de rechange Dès le départ, le président kabyle avait

laissé la piste des joueurs franco-algé- riens comme solution de rechange, la direction de la JSK ciblait des joueurs de notre championnat, plusieurs bons éléments étaient sur le calepin de Mohand Chérif Hannachi, quelques- uns ont signé, d'autres ont préféré aller ailleurs, maintenant que les meilleurs joueurs qui étaient sur le marché ont tous signé, les dirigeants kabyles ont réactivé les pistes de quelques joueurs francos-algériens.

Mouassa doit se réunir avec ses dirigeants Membre de la commission de recrute- ment, Kamel Mouassa n'a pas donné signe de vie depuis la fin du champion- nat, certes, Hannachi et Zafour sont en contact permanent avec le natif de Guelma qui donnait son avis sur chaque joueur, il a même recommandé quelques joueurs aux responsables de la JSK, néanmoins, à l'approche de la reprise des entraînements, le premier responsable de la barre technique de l'équipe devrait se présenter au siège du club pour régler plusieurs choses, les dates de la reprises et celles des stages, le programme de la préparation, l'adjoint, le préparateur physique… A. H.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

JSK

7

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 JSK 7 Malek exige 1 milliard de centimes contre sa lettre

Malek exige 1 milliard de centimes contre sa lettre de libération

LE TRANSFERT DE

Près de 20 jours après le baisser de rideau, la direction de la JS Kabylie éprouve toutes les peines du monde à renforcer son compartiment offensif.

NEKKACHE

compromis

PAR N. BOUMALI

La JSK n'a pu conclure avec aucun des attaquants ciblés, alors que certains d'entre eux étaient libres de tout engagement à l'image de Nadji. Excepté l'attaquant Benkablia qui n'a marqué aucun but avec son équipe en championnat, les autres attaquants ont décliné l'offre de la JSK pour des raisons différentes. En ce qui concerne les contacts avec l'attaquant Nekkache, les dirigeants ont réussi à lui arracher son accord de principe, mais se trouvant encore sous contrat avec le CRB, il ne peut pas signer à la JSK sans l'accord de son président. En l'absence d'attaquants libres sur le marché local, Nekkache constitue une bonne solution pour les responsables des Jaune et Vert. Après avoir pris langue avec Bougueroua qui ne fait pas l'unanimité au sein des supporters, les dirigeants se sont tournés vers la piste de Nekkache en vue de combler le départ de Banou Diawara. Le pensionnaire du Chabab est très enthousiasmé à l'idée de porter le maillot des Canaris, mais il n'a pas son destin entre les mains étant donné qu'il est déjà sous contrat. Il doit avoir au préalable l'accord de ses responsables avant de finaliser avec le président Hannachi.

sous contrat. Il doit avoir au préalable l'accord de ses responsables avant de finaliser avec le
sous contrat. Il doit avoir au préalable l'accord de ses responsables avant de finaliser avec le
sous contrat. Il doit avoir au préalable l'accord de ses responsables avant de finaliser avec le

Négociations Après s'être entretenu avec Nekkache au téléphone, les

dirigeants ont pris attache avec le président Malek pour tenter de trouver un accord avec lui concernant le rachat du contrat de son attaquant. Le président du Chabab ne s'oppose pas au transfert de son attaquant à la JSK, mais il a placé la barre bien haut pour rentabiliser le transfert de son attaquant. Selon une source autorisée, il a exigé pas moins d'un milliard de centimes aux responsables de la JSK pour leur céder Nekkache. Il dispose de plusieurs attaquants, mais il ne veut pas vendre Nekkache pour des miettes. Il sait parfaitement que le président Hannachi a besoin d'un attaquant à tout prix dans son effectif après l'échec des négociations avec Nadji et pour tirer le maximum de profit de la transaction, il réclame un milliard de centimes en contrepartie de la lettre de libération de Nekkache. Il finira certainement par revoir à la baisse ses exigences financières vu qu'il est obligé de dégraisser son effectif. Il dispose de plusieurs attaquants et pour ne pas être confronté à la même situation que celle de la saison dernière, il se passera de certains de ses attaquants. Il entretient de bons rapports avec le président Hannachi et si les responsables des Canaris font un effort sur le plan financier, ils pourront parvenir à un accord avec lui. Certes, ils sont en train d'étudier la piste des attaquants émigrés, mais ils

d'étudier la piste des attaquants émigrés, mais ils n'ont pas d'autre alternative que d'engager un

n'ont pas d'autre alternative que d'engager un attaquant de notre championnat dont ils connaissent la valeur. Les négociations avec Nekache se poursuivent toujours et si chacune des deux parties fait des concessions, le transfert

de Nekache pourrait se concrétiser dans les jours à venir. Malgré nos tentatives de joindre le président Malek dans la journée d'hier, celui- ci est resté injoignable.

N. B.

Hannachi va solliciter Haddad pour Benayada Le premier responsable de la formation du Djurdjura va

Hannachi va solliciter Haddad pour Benayada

Le premier responsable de la formation du Djurdjura va solliciter dans les prochaines heures son homologue de l'USMA concernant la lettre de libération de Benayada. L'ancien joueur de l'ASMO qui ne veut plus continuer son aventure avec les Rouge et Noir n'a pas pu récupérer en personne sa lettre de libération de chez la direction des Rouge et Noir. A la JSK, on suit ce dossier avec un grand intérêt, Zafour et Hannachi ont gardé un œil sur ce joueur et comme les cibles préférées des Jaune et Vert ont préféré signé ailleurs, à l'image de Mebarakou, Bedrane ou même Guitoune, les dirigeants jaune et vert doivent mettre le paquet pour assurer la venue de deux bons défenseurs cet été. Hannachi va donc prendre attache avec Haddad pour lui demander de céder Benayada à la JSK. Selon une source fiable, le patron de l'USMA pourrait libérer Benayada au profit de l'équipe de sa région, à condition, que la direction du club algérois arrive à engager Benyahia du MCO qui, faut-il le rappeler, est la grande priorité des frères Haddad. La venue de Benayada à la JSK va dépendre donc du transfert de Benyahia qui insiste auprès de Baba pour quitter le MCO et rejoindre les rangs du champion d'Algérie en titre. A. H.

Les supporters insistent pour Chafaï

Les responsables kabyles qui sont en train de chercher toujours deux bons défenseurs pour renforcer les rangs de leur équipe première pourraient changer d'avais et engager le jeune défenseur des Rouge et Noir, Chafaï en l'occurrence. Des proches de la formation de la ville des Genêts n'ont pas hésité à proposer le nom de ce jeune joueur aux responsables de la JSK, ces derniers se sont montrés un peu hésitants, ils ne voulaient pas précipiter les choses et engager le jeune Chafaï, eux qui voulaient coûte que coûte recruter Mebarakou, Guitoune ou même Bedrane mais aucun de ces trois joueurs ne viendra à la JSK pour différentes raisons. Bref, les responsables du club le plus titré du

pays n'auront pas beaucoup de choix devant eux pour renforcer l'arrière- garde de l'équipe, les meilleurs défenseurs ont déjà signé ou préféré rester dans leurs clubs. Pour toutes ces raisons, les supporters jaune et vert insistent sur le recrutement du jeune défenseur de l'USMA, laissé libre par les responsables usmistes à la fin de son contrat, Chafaï ne tardera pas à choisir sa future destination, pour cette raison, les fans des Canaris du Djurdjura ont multiplié les appels hier et avant-hier sur les réseaux sociaux, demandant aux responsables du club de faire le nécessaire pour recruter ce jeune défenseur et de mettre le paquet aussi sur un grand attaquant pour sauver l'opération recrutement. Reste à

attaquant pour sauver l'opération recrutement. Reste à savoir maintenant si les membres de la commission de

savoir maintenant si les membres de la commission de recrutement prendront

en considération les demandes de leur public ou pas, surtout que Hannachi et ses proches collaborateurs travaillaient, ces deux derniers jours, sur deux dossiers de défenseurs de notre

championnat.

A. H.

Mehsas : «J'attends toujours un signe de Hannachi»

Le milieu de terrain franco-algérien qui a joué au RCA cette saison a récupéré sa lette de libération après que la CRL ait décidé de le libérer automatiquement. Mehsas veut rester dans le championnat algérien, lui

qui a été contacté avant même la fin du championnat par le président kabyle, pour cette raison d'ailleurs, il avoue : "J'attends toujours un signe de la part du président de la JSK, avant de récupérer ma lettre de libération, j'ai été très clair avec les responsables de cette équipe en leur disant que je ne peux rien signer tant que je n'ai pas récupéré mes papiers, maintenant que je suis libre et que mon destin est entre mes mains, je suis prêt à signer au profit du club le plus titré du pays, je donne même la priorité à la JSK, maintenant, si les dirigeants de ce club ont fait leur recrutement ou ils ont changé d'avis, c'est une autre chose, je vais commencer à étudier les autres propositions, les choses sont simples et claires mais je veux vraiment jouer à la JSK."

A. H.

Même Hantat a signé à Saïda

En plus de Malik Ihadjadène, même le jeune Mohamed Hantat a signé un contrat de deux ans au profit du MCS. Libéré par la direction du club

kabyle, Hantat n'a pas mis beaucoup de temps pour choisir sa future destination, il veut réaliser une grande saison avec la formation de la ville des Eaux avant de revenir à la JSK : "Oui, un jour je vais revenir à la JSK, par la grande porte même", nous dira le sympathique Momoh. D'autres jeunes formés au club vont choisir eux aussi leur future destination dans les heures à venir.

A.

H.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 8 LIGUE 1 MOBILIS Il a signé pour un an avec

Il a signé pour un an avec le club El-Shahania du Qatar

PAR M. ZERROUKI

Le désormais ex-attaquant du Mouloudia d’Alger, Khaled Gourmi, s’est engagé lundi soir pour un an avec le club qatari d’El-Shahania. C’est un coup dur pour le Mouloudia d’Alger qui perd l’un de ses meilleurs attaquants de ces deux dernières saisons. Omar Ghrib, qui avait déclaré avant la signature de Gourmi dans ce club qatari, que le joueur avait seulement négocié avec les Qataris et qu’il a rendez- vous avec lui ce vendredi pour pro- longer son contrat, finalement le Franco-Algérien a bel et bien signé pour El-Shahania. Après la signature de Gourmi, Omar Ghrib a déclaré que le départ de Khaled Gourmi n’était pas une perte, pour lui, le Franco- Algérien n’a rien fait pendant son passage au Mouloudia. «Qu’est-ce qu’il a fait depuis qu’il est au MCA ? Le club ne jouait que pour échap- per à la relégation, alors pour moi ce n’est pas une perte.»

Le Mouloudia

PERD GOURMI

Par ailleurs, l’une des raisons qui ont poussé l’attaquant Khaled Gourmi à quitter le Mouloudia d’Alger est le plafonnement des salaires au club à 200 millions, alors que le Franco-Algérien tou- chait au MCA 300 millions de cen- times. Ainsi donc, après deux ans de bons et loyaux services, Khaled Gourmi quitte le MCA en dérochant un seul titre, la coupe d’Algérie gagnée contre le Nasria le 1er mai dernier.

M. Z.

gagnée contre le Nasria le 1er mai dernier. M. Z. GHRIB : «Ce n'est pas une

GHRIB :

«Ce n'est pas une perte»

Dans sa déclaration d'hier sur ces mêmes colonnes, le prési- dent du MCA avait assuré qu'il rencontrera vendredi Gourmi pour signer son contrat. Seulement, le joueur lui a fait un faux bond en décidant d'al- ler voir ailleurs, en l'occurrence au Qatar. A cet effet, le prési- dent du MCA, Omar Ghrib a déclaré : "Ce n'est pas une perte. Il a décidé de partir, alors bon vent !" Une façon de faire comprendre à tout le monde que le MCA saura rem- placer le joueur, et Ghrib est bien décidé à tout faire pour avoir un attaquant de qualité pour la saison prochaine.

Il est annoncé du côté de l’USMA et du CSC

Hachoud donne un ultimatum de 48h à Ghrib

et du CSC Hachoud donne un ultimatum de 48h à Ghrib Le capitaine du Mouloudia Club

Le capitaine du Mouloudia Club d’Alger pourrait emboîter le pas à Khaled Gourmi et quitter le navire du MCA. Toutefois, Abderrahmane Hachoud a décidé de donner un ultimatum de 48 heures avant de choisir sa nouvelle destination. Après Khaled Gourmi qui a rejoint un club qatari, le buteur de la dernière finale de la coupe d’Algérie gagnée par le Mouloudia contre le Nasria pourrait lui aussi atterrir dans un autre club cet été. Depuis la fin du championnat, les responsables du MCA n’ont pas demandé à Hachoud de négocier pour prolonger son contrat, et jusqu’à hier, l’enfant d’El-Attaf n’a rien reçu de la direction du vieux club algérois. Si aujourd’hui Ghrib ne convoque pas Hachoud, ce dernier quittera le Mouloudia d’Alger lors de ce mercato estival.

Il veut toucher le même salaire (300 millions) Par ailleurs, nous avons appris d’une source crédible

qu’Abderrahmane Hachoud n’est pas prêt à toucher moins des 300 millions de centimes comme le souhaite la direction mouloudéenne. C’est l’une de ses exigences pour rempiler au Mouloudia, et comme les responsables de la Sonatrach ont plafonné les salaires à 300 millions, le maintien de Hachoud dans l’équipe est quasiment impossible, sauf si Ghrib demande aux responsables de la firme pétrolière de faire une faveur pour deux ou trois joueurs de l’équipe pour pouvoir les garder. D’un autre côté, l’international mouloudéen pourrait signer en cette fin de semaine à l’USMA ou au CSC qu’il lui a offert un gros salaire. En somme, l’avenir de Hachoud sera connu en fin de semaine, car si Omar Ghrib n’arrive pas à garder Hachoud qui a été l’une des forces du MCA ces trois dernières saisons, ce serait un échec pour la nouvelle direction du Doyen.

M. Z.

Bachiri

et Azzi

non

retenus

Bachiri et Azzi non retenus Le président du Mouloudia d'Alger, Omar Ghrib, a déclaré que la
Bachiri et Azzi non retenus Le président du Mouloudia d'Alger, Omar Ghrib, a déclaré que la

Le président du Mouloudia d'Alger, Omar Ghrib, a déclaré que la liste des libérés sera connue la semaine pro- chaine. Seulement, on apprend de source proche de la direction que Bachiri et Azzi ne seront pas retenus. En effet, le Mouloudia d'Alger n'a pas voulu s'aventurer en parlant des libérés de crainte de voir les joueurs par- tir ailleurs, et en même temps, il n'y aura pas de joueurs à recruter. Alors, il a été décidé que la liste des libérés ne sera pas dévoilée jusqu'à nouvelle ordre. Seulement, on apprend de sources officielles qu'en plus du milieu de terrain, Karim Hendou, du gardien de but Jonathan Matijas, deux joueurs ne renouvelle- ront pas, le défenseur axial, Redouane Bachiri, et le défenseur, Ayoub Azzi. Les deux joueurs ne seront pas retenus et ils vont devoir donc chercher un autre club. En tout cas, avec les nouvelles recrues, le président Ghrib, et son coach Menad l'ont ainsi décidé et les deux joueurs le sauront très prochainement. A. Z.

A cause du manque de milieux de terrain sur le marché

Kacem et Boucherit

REPÊCHÉS

de terrain sur le marché Kacem et Boucherit REPÊCHÉS PAR AMINA Z. A cause du manque

PAR AMINA Z.

A cause du manque de joueurs sur le marché, Menad et Ghrib ont décidé de revoir leurs décisions et ils se sont entendus pour garder Boucherit et Kacem. Le premier est sous contrat, alors que le second devrait rempiler prochainement. En effet, tout le monde attend de connaître l'identité des joueurs à libérer, surtout que plusieurs noms de joueurs ont déjà circulé qui ne devraient certainement pas faire partie de l'effectif du MCA l'an prochain. C'est le cas de Boucherit et

de Kacem Mehdi dont les noms ont figuré dans la liste des joueurs non retenus. Mais après concertation, Ghrib, Bouiche, Bencheikh et Menad se sont entendus pour ne pas laisser partir les milieux de terrain, surtout qu'en cette période d'intersaison, les milieux ne courent pas les rues. Ainsi, Kacem Mehdi rencontrera le président Ghrib avec lequel il négociera son contrat, et normalement il n'y aura pas de problème. Quant à Boucherit, Menad a insisté pour le garder, le joueur est sous contrat déjà.

A. Z.

Il lui a offert 180 millions

Le CSC veut chiper Kacem

Le milieu de terrain, Mehdi Kacem, serait sur le point de rejoindre le CSC dont les dirigeants lui ont proposé un salaire de 180 millions de centimes pour le convaincre de signer chez les Vert et Noir.

Mehdi Kacem, qui était l’un des meilleurs joueurs de son équipe la sai- son écoulée, a été annoncé sur la liste rouge de Djamel Menad. Il n’a pas fait l’unanimité pour son maintien dans le groupe, mais après quelques jours, les données ont changé, surtout que le vieux club algérois n’a pas réussi à ramener de milieu récupérateur. Et c’est là que la direction du club a déci- dé de retenir Kacem comme nous l’a confié Omar.

Ghrib : «Il va rester» Toutefois, Mehdi Kacem n’est pas prêt à renouveler au Mouloudia pour le même salaire, il compte exiger entre 180 et 200 millions pour rempiler au Mouloudia. Enfin, l’avenir de Mehdi Kacem au MCA sera connu à la fin de cette semaine sachant que Ghrib est convaincu qu’il saura le garder : «Il va rester au MCA, on trouvera un arrangement.»

M. Z.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

MCA

9

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 MCA 9 Il a signé un contrat de 2 ans pour

Il a signé un contrat de 2 ans pour 140 millions

BOUSSOUF

5 e recrue

du Mouloudia

2 ans pour 140 millions BOUSSOUF 5 e recrue du Mouloudia rencontre de la Supercoupe qui

rencontre de la Supercoupe qui ne sera pas facile, puisque le voisin usmiste fera tout pour remporter cette coupe lors de ce derby. Boussouf devra se montrer à la hauteur, car Chaâl, l'autre gardien, sera au Brésil pour représenter l'Algérie aux JO. Ainsi, après Zerdab, Djemaouni, Boudebouda et Bouguèche, Boussouf officialise avec le Mouloudia d'Alger.

A. Z.

PAR AMINA Z.

Dans l'après-midi d'hier, le Mouloudia d'Alger s'est offert les services du désor- mais ex-portier du Nasria, Kheiredine Boussouf. Sitôt la sanction de Chaouchi confirmée, le MCA a décidé d'opter pour le portier du Milaha qui a signé pour un salai- re de 140 millions. Comme il fallait s'y attendre, le Mouloudia d'Alger a décidé de recruter un gardien de but. Plusieurs noms ont circulé, comme celui de Rahmani, mais ce dernier a décidé de rester au MOB, puis on a parlé de Ziane, le gardien de but de l'ABS, mais au final, c'est Boussouf qui a été choisi. Le président Omar Ghrib a rencontré le joueur et a négocié avec lui. Boussouf qui touchait un salaire de 80 millions au Nasria a demandé 150 pour porter les couleurs du Mouloudia. Mais les deux parties se sont entendues sur la somme de 140 millions. Le gardien de but a paraphé son contrat et il aura la lourde tâche de débuter dans la peau de titulaire lors de la

«J'AI CHOISI LE MCA POUR GAGNER DES TITRES»

Hier, le désormais ex-gardien de but du NAHD a officialisé sa venue au Mouloudia d'Alger. Il sait que sa tâche ne sera pas facile surtout avec Chaâl qui va tout faire pour avoir son mot à dire en attendant le retour de Chaouchi en phase retour. Mais le portier reste zen et croit très fort qu'il peut se distin- guer malgré tout.

Comment se sont déroulées les négociations ?

Très vite, et sincèrement, je n'arrive même pas à réaliser. En fait, dans la soirée de lundi passé, je reçois un coup de fil du président Ghrib qui me propose l'aventure moulou- déenne. Après deux ou trois minutes, on s'en- tend sur tout et voilà, je viens pour officialiser mon pacte devant vous aujourd'hui.

Donc, tout s'est déroulé très vite pour vous avec le Mouloudia n'est-ce pas ?

Pourtant, j'ai des contacts. J'ai été approché par le CRB, le MCO et l'USMH, mais je ne comprends pas comment tout s'est emballé après le coup de fil d'Omar Ghrib. Voilà, j'ai choisi un grand club avec lequel je souhaite vivre plusieurs belles choses.

Vous aurez le RDV de la Supercoupe qui pourrait être votre premier trophée, non ?

Tout le monde me connaît et sait que je suis un joueur ambitieux. Je viens du Nasria au Mouloudia avec la ferme intention de pro- gresser et d'avancer dans le bon sens. Car si j'ai choisi le Mouloudia, c'est pour gagner des titres et incha Allah, j'aurais gain de cause.

Ne craignez-vous pas la concurrence surtout avec Chaâl et Chaouchi à bord ?

D'abord, il faut savoir que je n'ai aucun souci ni avec Chaâl encore moins avec Faouzi (Chaouchi). Ce que je sais et dont je suis per- suadé, c'est que je vais me battre pour mon- trer à tout le monde qu'on peut compter sur moi. Je ferai tout pour gagner ma place.

A. Z.

Il officialisera sa venue le 20 juin

MEBARAKOU AU MCA POUR UN SALAIRE DE 200 MILLIONS ET 3 MOIS D'AVANCE

Le défenseur axial du MOB, Mebarakou, a tout conclu avec le président Omar Ghrib, qui lui a même donné un chèque de trois mois d'avance pour confirmer l'en- gagement du joueur. Le joueur sera présenté à la presse le 20 juin pro- chain. Mebarakou a donné son accord de principe, mais il ne signe- ra son contrat que le 20 juin pro-

chain par respect pour le MOB. Il a rencontré Omar Ghrib et les deux hommes se sont entendus sur tout. Ainsi, Mebarakou touchera un salai- re de 200 millions, alors que le MOB lui en avait proposé 170. Le joueur a accepté de venir au MCA, et pour montrer que le club tient à lui, Omar Ghrib lui a donné un chèque de trois mois d'avance, ce que le joueur

a bien apprécié. Après s'être enten-

du sur tous les détails, ils ont décidé d'officialiser le pacte le 20 juin pro- chain où Mebarakou sera présenté à la presse comme joueur du Mouloudia d'Alger.

Il faut dire que Ghrib savait que plu-

sieurs équipes voulaient avoir le joueur du MOB, alors il fallait l'atti-

avoir le joueur du MOB, alors il fallait l'atti- rer à tout prix. Ainsi donc, le

rer à tout prix. Ainsi donc, le recru- tement au Mouloudia d'Alger conti- nue, mais pour l'intérêt des joueurs ciblés, le président Ghrib travaille dans la discrétion, il s'active pour réussir un recrutement de qualité et

réfléchi comme il insiste à chaque fois à le dire.

A. Z.

Ils se sont rencontrés lundi soir

Ghrib refuse de libérer Aouedj

PAR M. ZERROUKI

L’attaquant Sid-Ahmed

Aouedj a failli quitter le doyen des clubs algériens lundi n’était Omar Ghrib qui a su le convaincre de rester, alors qu’il

a réclamé officiellement ses

papiers pour rentrer chez lui à Oran et signer au MCO. En effet, l’enfant d’El-Bahia avait l’intention de quitter le MCA depuis qu’il a été mis sur la liste des libérés de Djamel Menad. Sid-Ahmed Aouedj, qui a rencontré en début de semaine le président du MCO,

Baba, avait tout conclu avec lui,

il ne restait que la lettre de libé-

ration pour qu’Aouedj rejoigne son ancien club. Le numéro 10 du Mouloudia d’Alger a décidé de joindre l’acte à la parole puisqu’il s’est rendu lundi à Alger pour négo- cier ses papiers avec Omar Ghrib. Selon une source sûre, Aouedj était sur la liste des joueurs dont Menad ne voulait pas, mais après la signature de Gourmi dans un club du cham-

pionnat qatari, les responsables du MCA se sont rétractés

concernant la libération d’Aouedj. Et selon notre source, dans la soirée de lundi, Sid-Ahmed Aouedj a rencontré le président Omar Ghrib pour réclamer ses papiers, l’entrevue a duré long-

temps avant que Ghrib arrive à convaincre Aouedj de rester. Selon toujours notre source, l’enfant d’El- Bahia a reçu des garanties de Ghrib qu’il fait partie des cadres de l’équipe et que sa place dans le onze de Djamel Menad est indiscutable. Ainsi donc, Sid-Ahmed Aouedj, qui est sous contrat avec le Mouloudia d’Alger jusqu’en

2017, va continuer avec le MCA, mais la question est de savoir s’il va jouer avec Djamel Menad car ce dernier n’est pas convaincu par les qualités de ce joueur. Bref, la réalité du terrain tran- chera si Aouedj sera dans l’équipe type ou non à partir du 13 août prochain face à l’USMA pour le compte de la finale de la Supercoupe.

M. Z.

l’USMA pour le compte de la finale de la Supercoupe. M. Z. Il compte lui délivrer

Il compte lui délivrer une licence

CHAOUCHI :

«J'attends le coup de fil de Ghrib»

Après avoir assuré les services de Chaâl et Boussouf qui a signé hier son contrat avec le MCA, le président Omar Ghrib a décidé de garder Faouzi Chaouchi et de lui délivrer une licence pour pouvoir purger sa suspension de dix matches que lui a infligée la com- mission de discipline de la Ligue de football professionnel à la suite des incidents qui ont émaillé le dernier match du championnat contre l'ESS au stade Omar Hamadi de Bologhine. L'enfant de Bordj Menaïel, qui voulait rester au Mouloudia et ter- miner sa carrière dans le vieux club algérois, devait voir son vœu être exaucé hier soir puisque Ghrib devait lui faire signer son contrat dans la soirée. Contacté par nos soins, Chaouchi nous l'a confirmé :

"Oui, j'en ai entendu parler et j'at- tends le coup de fil d'Omar, et après on verra ce qui se passera." M. Z.

Menad :

«Il reste avec nous»

Lors de la signature de

Boussouf au Mouloudia d'Alger, Djamel Menad, l'entraîneur en chef,

a évoqué certains points. D'abord il

a évoqué le cas Chaouchi en assu-

rant qu'il a discuté avec Ghrib à son

sujet et les deux hommes ont décidé de le garder. Ensuite, le coach a

évoqué le départ de Gourmi tout en rassurant qu'il y aura son rempla- çant en le faisant savoir par dire ceci

: "Ce qu'il faut savoir, on a 22

licences et on a besoin de trois gar- diens seniors. Chaouchi reste avec nous. On a Chaâl, Boussouf et Chaouchi." Pour la signature de Boussouf, Menad ne croyait pas ses oreilles quand Ghrib l'appelle pour lui faire savoir que Boussouf allait signer hier. D'ailleurs, il l'évoquera par dire ceci : "En fait, dans la soirée de lundi dernier, j'ai discuté avec Omar et on a parlé de Boussouf. Et voilà que le gardien signe. Il a tout réglé dans un laps de temps record. J'étais vraiment stupéfait." Avant de clore son intervention, le coach a évoqué le départ de Gourmi et le fera savoir par dire ceci : "Chaque joueur en fin de contrat est libre d'aller où il veut. Ce que je peux dire c'est que le départ de Gourmi ne va pas nous affecter dans la

mesure où on a son remplaçant." A. Z.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

10

CRB

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 10 CRB  Derrag a renouvelé son contrat hier Finalement Mohamed

Derrag a renouvelé son contrat hier

Finalement Mohamed Derrag restera au CRB. L'accord a été trouvé hier entre le joueur et la direction, et ce, suite à plusieurs jours de négociations, exactement trois jours. Derrag avait exigé une augmentation de salaire que le club a refusé de lui faire sachant qu'il était en contact avec la JSS qui lui a fait une offre financière très intéressante chose mise à contribution pour faire pression sur Malek. Il aurait fallu beaucoup de discussions pour arriver à cet accord qui va permettre donc au Chabab de garder l'ossature de son effectif sénior assez stable, et ce, après avoir prolongé le contrat de Yahia Cherif et surtout après avoir renouvelé les contrats de Chebira et Nemdil.

Les libérés connus en début de semaine

Nous avons appris hier d'une source officielle que la liste des joueurs à libérer n'est pas encore confirmée. La direction attend actuellement qu'elle engage un nouvel entraîneur à qui elle laissera le soin de finaliser cette liste. On annonce depuis quelques jours, ici et là, quelques noms, notamment ceux de Bencherifa et Aoudou, mais rien n'a été confirmé du côté de la direction. Lors de la conférence de presse animée hier, le président Réda Malek n'a voulu avancer aucun nom, laissant ainsi planer le doute pour encore quelques jours de plus.

Rien de nouveau pour Bougueroua

Sauf revirement, Adel Bougueroua est toujours au CRB. C'est du moins ce que considère la direction qui a affirmé hier que le joueur ne lui jamais fait part de son envie d'aller ailleurs, pourtant annoncé dernièrement à la JSK qui ne cesse d'insister pour lui. C'est ce que pense également le joueur lui-même, qui a affirmé dernièrement à ses proches qu'il considère qu'il fait toujours partie des joueurs du Chabab malgré les nombreuses offres qu'il reçoit.

Il a animé un point de presse hier

Alain Michel : «Je ne prendrai aucun club»

de presse hier Alain Michel : «Je ne prendrai aucun club» L'entraîneur Alain Michel a animé

L'entraîneur Alain Michel a animé un point de presse hier après-midi dans les bureaux du CRB au cours duquel il a annoncé qu'il quitte le club en bons termes. Le technicien français a profité de cette rencontre avec les journalistes pour infirmer ce qui était annoncé en ce qui le concerne.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Pour commencer, Alain Michel a d'abord expliqué qu'il a tout réglé avec le CRB, chose pour laquelle il s'est déplacé au milieu de cette semaine. En effet, il avait quelques arriérés de salaire que le club ne le lui avait pas encore remis. Mais tout est rentré dans l'ordre hier vers 15h juste avant d'animer la conférence de presse qu'il avait prévue pour faire savoir à tout le monde que tout est rentré dans l'ordre. Ensuite, le coach annonce qu'il ne va aller nulle part ailleurs. "Je ne vais prendre aucun club contrairement à ce qui était annoncé dans les médias où on a dit que je j'allais prendre tel ou tel club " a-t-il lancé avant de poursuivre : "Actuellement,

je vais prendre du repos. Disons que je vais prendre des vacances et rester auprès de ma famille chose qui va lui faire plaisir. Dès fois il faut savoir choisir le bon moment pour se tenir à l'écart." Par la suite, Alain Michel a fait le bilan de ses dix-huit mois qu'il a passés au CRB avant de se prononcer ensuite sur le mercato du club.

«Le CRB possède un bon groupe qu'il doit préserver» Alain Michel a enchaîné à propos du mercato :

"Comme je l'ai toujours dit, le meilleur recrutement à faire est de savoir garder ses meilleurs éléments. Le CRB possède un bon groupe qu'il doit préserver afin de faire dans la continuité. Ce groupe était

capable de faire un meilleur parcours la saison passée mais il y avait tellement de bruit autour de lui que ça s'est passé autrement. Mais déjà la fin de saison est tout de même très positive."

Malek : «On le remercie pour le travail qu'il a accompli» Le président Réda Malek s'est pour sa part prononcé à propos du passage d'Alain Michel au CRB. " On remercie Michel pour le travail qu'il a accompli", a- t-il dit avant de poursuivre : "Avec nous et nous

sommes très satisfait de ce qu'il a fait. Il a su faire dans la continuité dont nous avions besoin et faire progresser notre équipe."

S. B.

Salhi dans le viseur du Chabab

Après avoir constaté l'impossibilité de concrétiser le transfert de Rahmani puis de Boussouf, la direc- tion du Chabab de Belouizdad s'est tournée vers une autre piste. Récemment, un proche du club s'est rapproché du gardien de but de l'ASO, à savoir Salhi qui est actuelle- ment en regroupement à Tikjda avec l'équipe nationale olympique. Cette personne a voulu raccourcir le transfert de ce portier en lui faisant quelques promesses avec lesquelles il devait le convaincre.

Ça coince un peu avec Bouali

Il semblerait que les responsables du CRB trouvent quelques difficultés pour répondre aux exigences de l'en-

traîneur Fouad Bouali avec qui ils ont négocié avant-hier. Ce dernier devait être annoncé officiellement comme étant le nouvel entraîneur du club hier, mais apparemment les négociations prennent une autre tournure. Les deux parties devraient se voir encore en cette fin de semai- ne au moins deux ou trois fois afin de discuter des derniers détails. Mais ce qu'il y a de nouveau dans ce sens est que le président Réda Malek n'est pas si sûr, du moins tel qu'il l'était depuis une certaine période, de pouvoir convaincre ce coach. Il y a donc des possibilités à ce que le club se tourne vers un autre technicien. La réponse sera connue ce week-end.

S. B.

autre technicien. La réponse sera connue ce week-end. S. B. Amiri aurait récupéré sa libération Selon

Amiri aurait récupéré sa libération

Selon des indiscrétions, le milieu de terrain Amiri serait depuis libre de tout engagement. On a annoncé un peu partout qu'il a récupéré sa libération sauf qu'au niveau de la direction, rien n'a été dit dans ce sens. Rappelons que ce joueur a été transféré à l'USMB sous forme de prêt par le CRB. Étant donné que son contrat avec Blida est arrivé à terme, le Chabab n'a pas voulu le récupérer, et ce, pour des raisons financières mais également tactiques car l'équipe a assez de joueurs actuellement qui ont presque le même profil que lui.

Ce joueur est depuis quelques jours sollicité par plusieurs clubs de la Ligue 1 Mobilis dont la JSK qui souhaiterait le recruter, mais il y a ses papiers qui posent problème puisqu'il est lié au CRB par un contrat qui va jusqu'au mois de juin

2017.

La direction n'a rien confirmé Pour sa part, la direction n'a rien annoncé hier a propos de son joueur Amiri qu'elle ne veut toute fois pas garder dans l'effectif. La seule chose qui a été dite dans ce sens est que le joueur en question devrait racheter sa libération s'il souhaite s'engager avec un autre club. On n'a toutefois pas encore

annoncé qu'il a racheté sa libération, une rumeur qui a pourtant circulé hier en fin de journée.

S. B.

NEKKACHE VEUT PARTIR

Selon une source officielle, l'attaquant Hichem Nekkache s'est rapproché de la direction depuis quelques jours seulement afin de parler de son avenir au CRB.

Selon ce qui se dit actuellement dans l'entourage du club est que ce joueur a envie de partir. Cela survient sans doute suite aux multiples offres qu'il a reçues, notamment en provenance de la JSS et la JSK

a reçues, notamment en provenance de la JSS et la JSK également qui insiste pour le

également qui insiste pour le transférer.

L'ambiance du club ne lui plaît pas Même si son contrat ne prend effet qu'au mois de juin 2017, Nekkache veut tout de même partir. Selon nos informations, ce qui le pousse à partir est l'ambiance du club qu'il trouve un peu désagréable. C'est ce qu'il a affirmé à ses proches à qui il a expliqué que cela nuit à son épanouissement et que cela pourrait l'entraver par rapport à ce qu'il ambitionne pour sa carrière de footballeur.

Malek : «On ne peut pas le retenir s'il veut partir» De son côté, le président Réda Malek a parlé de Nekkache. Il a déclaré : "Oui effectivement, ce joueur s'est rapproché de nous. Mais pour le moment, il ne nous a pas clairement évoqué son départ. Donc nous considérons qu'il est toujours avec nous, mais après s'il a décidé de partir on ne peut le retenir et bien évidemment il devra racheter sa libération puisque son contrat n'a pas encore expiré." S. B.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

 

USMH

11

Après la LFP, la justice le donne comme président légal

 

Benaldjia

Bendriss de l'OMA sur les tablettes

sur le

Laïb : «On a un plan

départ

Le milieu de terrain, Bilel Benaldjia, est sur le point de quitter l'USMH. Après avoir rencontré Mana, le joueur pourrait quitter le club cette semaine. D'après ses proches, il va opter pour un autre club dès demain. Ayant attendu que son argent lui soit versé avant de renouveler son bail, le joueur a attendu sans rien voir venir, ce qui l'a poussé à vouloir changer d'air. Ayant reçu une proposition alléchante de la part du DRBT, il se pourrait qu'il rejoigne ce club en cette période estivale, ciblé également par l'USMA et le MCA qui veulent s'attacher ses services, il pourrait aussi rejoindre l'une des deux formations algéroises. D'ailleurs, des sources bien informées nous ont fait savoir que le Doyen suivait sa piste discrètement et aimerait l'avoir dans son effectif, tout comme l'USMA qui voit plusieurs de ses joueurs partir et avec l'excellente saison effectué par Benaldjia avec les Jaune et Noir, cela pousse Haddad a vouloir le recruter. L'unique chance pour que Benaldjia qui a joué toute la saison comme latéral droit reste, c'est que que Laïb prenne les choses en main, contacte le joueur et parvienne à le convaincre de rester. Apparemment, il aurait pris sa décision de partir et de s'engager avec une autre formation de la Ligue 1 Mobilis ce jeudi et quitter définitivement l'USMH. Jusqu'à présent, rien ni personne n'ont pu faire changer d'avis au joueur et c'est à Laïb de faire le nécessaire pour essayer de le garder. R. H.

pour rattraper le retard»

C'est officiel, Laïb reprendra le pouvoir avant le début de la saison prochaine. Après la LFP, la justice donne Laïb comme président légal et il ne reste plus que quelques petits détails pour que tout soit fait.

 

Un jeune attaquant de l'OM Arzw est convoité par l'USMH. Il répond au nom de Bendriss et évolue comme avant-centre. Méconnu, c'est un élément dont on dit beaucoup de bien et qui a été directement proposé à Charef, qui pourrait l'appeler pour lui faire passer des tests lors de la

PAR RACHID HAMADI

Dans les prochaines heures, les choses devraient bouger et le club de l'USMH connaîtra le vainqueur de cette guerre entre Mana et Laïb. C'est ce dernier qui va finalement être maintenu tandis que Mana devra se retirer après l'élection légale de son rival à la tête du club. Le président que nous avons eu hier au bout du fil nous fera savoir que dans les prochaines heures les choses seront définitivement réglées et qu'il pourra entamer ses fonctions normalement en tant que nouveau président. "Nous ne sommes qu'à quelques détails près pour tout régler. Nous avons tout fait, il ne reste que de petites choses avant de nous installer. Ça aura pris du temps, mais on n'est pas restés les bras croisés et à présent, on va faire en sorte de rattraper le retard accusé. Maintenant on doit faire le maximum pour payer nos joueurs et récolter les fonds nécessaires pour le commencement de la nouvelle saison. Nous avons notre plan d'action, on a tout planifié et avons mis en place notre programme. On va tout déposer pour que notre dossier soit complet et ne contienne aucun manque pour ne pas avoir de mauvaises surprises."

«Nous avons des joueurs ciblés» Par ailleurs, le président Mohamed Laïb a

déjà en tête quelques noms avec lesquels l'équipe de l'USMH renforcera son effectif. Avec également

déjà en tête quelques noms avec lesquels l'équipe de l'USMH renforcera son effectif. Avec également comme priorité de convaincre les fin de contrat de rester et de verser les arriérés des joueurs et autres membres du staff technique, Laïb a ciblé quelques éléments également qu'il compte convaincre de rejoindre la formation harrachie. "Je suis en contact avec quelques joueurs. Pour l'instant, on doit d'abord installer notre bureau, par la suite on attaquera le dossier du recrutement. On a une bonne poignée de bons joueurs que nous ciblons et nous allons maintenant procéder étape par étape, ramener de l'argent pour pouvoir recruter ceux que nous voulons avoir dans notre effectif. On ne peut pas divulguer de noms pour l'instant, mais on tâchera d'informer nos supporters dès qu'il y aura du nouveau. Je ne peux pas recruter tant que je n'ai pas encore des garanties de leur donner leur argent, donc j'attends quelques entrées qui arriveront cette semaine, ce qui nous permettra de négocier avec les joueurs que nous voulons avoir." R. H.

reprise qui devrait avoir lieu en cette fin de semaine.

Abdat

proposé

Fayçal Abdat serait en contact avec le club de l'USMH. Le joueur de 30 ans aurait été proposé à Charef qui ne serait pas contre l'idée de le recruter. A la recherche d'un bon défenseur axial d'expérience, le coach harrachi pourrait voir en Abdat la solution au problème de l'axe de la défense de l'USMH, notamment avec le probable départ de Lebbihi et la possible libération de Boucherit. Il se pourrait que les choses bougent dans les prochains jours et voir l'ancien défenseur du CRB

Mana débouté par le tribunal d'El-Harrach

 

rejoindre les Jaune et Noir.

Le tribunal d'El-Harrach a rejeté les plaintes du désormais ex-président de l'USMH, Abdelkader Mana. Demandant à ce qu'on juge Laïb pour plusieurs dossiers,

finalement, ce dernier n'a pas de raison de s'inquiéter puisqu'il vient de gagner l'affaire. Le tribunal a donc débouté le président Mana, qui devra à présent laisser la

place et arrêter ses poursuites. Après avoir examiné tous les dossiers, le tribunal d'El-Harrach permet donc au président Laïb de travailler en toute légalité,

car cette décision vient le conforter pour continuer sa mission et entamer son travail sans avoir à craindre qu'on lui mette des bâtons dans les roues.

   
 

Benachour en route vers le CAB

 

Merrad

Abdellatif

Reprise prévue vendredi

Si tout se passe dans de bonnes conditions, la reprise qui était prévue initialement pour le 12 juin et reportée à une date ultérieur par Charef, en raison du conflit qui existe entre Mana et Laïb, devrait avoir lieu dans les prochains jours. C'est vendredi que la reprise devrait avoir lieu sous la houlette de Boualem Charef. Décidant dans un premier temps d'annuler la reprise, il se pourrait que les Jaune et Noir reprennent donc dès ce week-end, pour entamer la préparation de la saison prochaine. A moins qu'un nouveau problème surgisse, la date ne devrait pas connaître un autre changement. D'ailleurs, la direction du club compte commencer à contacter les joueurs pour les informer de la date de la reprise et de leur demander de se tenir prêts pour remettre le bleu de chauffe et débuter la préparation dès maintenant de la prochaine saison. R. H.

proche de

l'USMH

Convoité par plusieurs clubs des Ligues 1 et 2 Mobilis, le milieu offensif, Brahim Benachour,

Convoité par plusieurs clubs des Ligues 1 et 2 Mobilis, le milieu offensif, Brahim Benachour, semble tout droit se diriger vers un accord avec la formation des Aurès, à savoir le CA Batna. Nouveau promu, le club batnéen souhaite renforcer son effectif pour réaliser une bonne saison et au moins assurer le maintien pour cette première année en Ligue1 Mobilis. Contacté par l'USMB, Benachour ne souhaite jouer en Ligue 2 Mobilis qu'en solution de dernier recours, le joueur aurait souhaité également rester près d'Alger, lui qui est originaire de la capitale aurait aimé ne pas sortir d'Alger. Mais avec le volume de jeu dont il a disposé cette année avec l'USMH, il n'a pas pu se faire remarquer comme il aurait pu le faire surtout qu'il s'agit d'un excellent élément qui a toujours

laissé une bonne impression dans tous les clubs par lesquels ils est passé. Passé par Chéraga, le PAC, le MCEE, avant d'atterrir à l'USMH, Benachour avait également une touche avec la JSS, mais il n'a pas souhaité répondre favorablement à l'offre des Saouris malgré le fait que ces derniers joueront la Ligue des champions la saison prochaine. Tout cela porte à croire que Benachour devrait opter pour le CAB pour qui il devrait signer très prochainement, sauf si une meilleure offre lui est faite ces prochains jours et lui fera changer d'avis. Par ailleurs, Le joueur souhaite récupérer ses arriérés qui s'élèvent à six mois. Il espère que la direction harrachie lui versera son argent et que malgré le fait qu'il attende bénéficier au final de son argent.

R. H.

Un jeune milieu de terrain de 22ans vient d'être proposé à la direction de l'USMH qui semble intéressée par son profil. Il s'agit d'un joueur d'Al- Foujaïra qui répond au nom de Merrad Abdellatif. Ce jeune milieu récupérateur a un profil qui pourrait correspondre au système de jeu de l'USMH et le style de Charef. Jouissant de bonnes qualités techniques et d'une bonne vision de jeu, il pourrait être la solution dans la récupération après le départ d'Aït-Ouamar. Habile des deux pieds, Merrad pourrait dans ce cas être l'une des premières recrues puisque le club semble avoir apprécié son profil et n'aura maintenant besoin que de l'accord de l'entraîneur pour le faire signer en prévision du prochain exercice. R. H.

 

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

12

MOB

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 12 MOB L'opération recrutement n'avance pas LES CRABES INQUIETS
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 12 MOB L'opération recrutement n'avance pas LES CRABES INQUIETS

L'opération recrutement n'avance pas

LES CRABES INQUIETS

Plusieurs jours après sa nomination à la tête du CA, Zahir Attia est très actif dans l'optique de régler la situation de l'équipe première. Toutefois, ce qui inquiète les supporters, c'est le fait que le recrutement se fait de façon assez timide.

De notre correspondant

BOUALEM AÏZEL

Le club béjaoui n'a fait signer pour l'instant qu'une seule recrue en la personne de Kamel Yesli. Si la venue de l'ancien meneur de la JSK, bien qu'il soit en manque de compétition, a fait plaisir à la majorité du public béjaoui, celui-ci réclame un ren- forcement de qualité dans les plus brefs délais. Ce qu'on ne voit pas venir pour l'instant. Ils sont des centaines de fans à se présenter chaque soir au stade de l'Unité maghrébine pour suivre les entraînements de leur équipe favorite, en espérant surtout voir une nouvelle tête ; ce qui voudrait dire que le MOB a pris un nouvel élément. La pression semble mon- ter de jour en jour chez les Crabes,

Temmar

s'éloigne

Alors que le pré- sident Attia a négocié avec lui lors de son der- nier séjour en France et des sources ont indi- qué qu'il était très proche d'une signature au MOB, il semble bien que la piste du joueur franco- algérien Yanel Temmar est aban- donnée. En effet, selon les infor- mations en notre possession, l'ai- lier de Beziers, qui a quelques contacts en Europe, hésiterait beaucoup à ten- ter une aventure dans son pays d'origine, privilé- giant pour le moment la possi- bilité d'essayer de se faire un nom dans un championnat européen dans un des clubs qui le convoitent.

certains commençant à être assez pessimistes. C'est pour cette rai- son que la direction est appelée à faire bouger les choses rapide- ment pour rassurer tout le monde et surtout pouvoir aborder les matchs de la coupe de la CAF dans une atmosphère sereine.

Ils réclament des joueurs confirmés Lors de nos conversations avec les supporters du MOB, nous avons constaté que ces derniers ne veu- lent surtout pas qu'on ramène des joueurs méconnus ; ils s'attendent plutôt à voir débarquer des joueurs de renom. Pour eux, le MOB a grandi et doit recruter des joueurs confirmés afin de jouer les premiers rôles la saison prochaine encore. C'est pour cette raison que beaucoup ne voient pas d'un bon

œil le fait que le club fait subir des essais à plusieurs éléments en ce moment, car ce n'est pas de cette façon qu'on peut viser les som- mets, selon eux.

Le temps presse Si les amoureux du MOB sont assez pressés de voir de nouveaux éléments débarquer chez leur équipe, cela a bien une explication logique. Si la période du mercato ne prendra fin que dans plus d'un mois et qu'il reste donc assez de temps pour renforcer l'équipe, la situation du MOB est diffé- rente des autres formations du championnat. Les Béjaouis sont enga- gés en coupe de la CAF, une compéti-

tion qui va commencer dès dimanche prochain. Etant donné les départs déjà consommés et ceux qui devraient suivre dans les prochains jours, l'équipe doit obli- gatoirement se renforcer pour essayer de faire bonne figure dans cette compétition et cela dans les plus brefs délais. Il faut savoir que Kamel Yesli, qui s'est engagé der- nièrement, ne jouera dans le meilleur des cas que lors du deuxième match de ces poules. Autrement dit, il faut recruter maintenant si on a l'intention de faire jouer les nouveaux éléments en Coupe d'Afrique, qui reste d'ailleurs la seule alternative pour essayer de lutter crâne- ment pour la qualifi- cation.

B. A. de l'intéressé, qui est en train d'essayer de justifier son départ certain du
B. A.
de l'intéressé, qui est en
train d'essayer de justifier
son départ certain du
MOB, surtout que des
rumeurs le donnent déjà
signataire au MCA. La
suite des événements
finira certainement par
déterminer qui a raison
et qui a tort dans
cette histoire. B. A.

Vers le départ de Ndoye

Il semble bien que l'avenir de Mohamed Ndoye se des-

sine loin de Yemma Gouraya, bien que le président Attia nous ait affirmé que le joueur lui a donné son accord pour revenir. En effet, l'agent du joueur séné- galais lui aurait conseillé de rester chez lui pour le moment, sachant que son dossier a été déposé à la

CRL. Ainsi, Ndoye pourrait rapidement obtenir sa lettre de libération puisque le MOB lui doit cinq mois.

A moins que la direction béjouie arrive à trouver un

accord avec l'agent du joueur très prochainement. B. A.

Le cas Mebarakou divise

C'est un véritable feuilleton qu'anime le défenseur béjaoui Zidane Mebarakou cet été, pous- sant tous les supporters du MOB à s'intéresser à l'affaire. Ainsi, les Crabes semblent assez divisés sur son cas, surtout après que celui-ci se soit expri- mé sur le site des sup- porters, Mobejaia.net, tirant assez sévèrement

sur les anciens dirigeants et affirmant qu'il était encore prêt à négocier une prolongation de contrat.

Si certains se sont mobilisés avec lui, demandant à la direction de satisfaire ses exigences pour le garder, d'autres pensent que cela n'est que du cinéma de la part

Coupe de la CAF La préparation de Young African a débuté hier

Après avoir eu droit à une jour- née de repos lundi, les camarades de Messaoudi ont repris les entraîne- ments hier sous la houlette du duo Sendjak-Adjali au stade de l'Unité maghrébine. Après une première semaine où c'est principalement le volet physique qui a été travaillé, le staff technique béjaoui est rentré hier dans la préparation du premier match de coupe de la CAF prévu ce dimanche face à la formation tanza- nienne de Young African. Il sera donc appelé à préparer ses éléments sur tous les volets, notamment celui mental afin d'aller bien aborder cette partie et tout faire pour entamer cette compétition par une victoire qui fera tellement de bien au club de la capi- tale des Hammadites. Si le fait que le MOB a connu beaucoup de change- ments dernièrement ne joue pas en faveur du représentant algérien, Sendjak avait déclaré en marge de sa présentation être assez optimiste tout de même.

16 joueurs seulement dont 3 gardiens concernés Ce premier match des poules sera certainement le plus difficile à abor- der pour la bande à Nacer Sendjak, étant donné que le groupe est très amoindri par les départs et absences de certains éléments-clés, alors qu'au- cun nouveau joueur n'a été inscrit sur cette liste africaine pour le moment. Le MOB devra donc se passer des services d'Aguid et Zerdab, qui ont déjà quitté le club, bien que le deuxiè- me cité soit encore sous contrat jus- qu'au 30 juin ; les supporters refusent de le voir une nouvelle fois sous le maillot mobiste. L'affaire Boukria n'a toujours pas connu de nouveau et le joueur est hors effectif pour l'instant. Yaya, lui, s'est fait opérer dernière- ment et sera out pour plusieurs semaines, alors que Bentayeb, qui est toujours aux soins, ne devrait pas participer à ce premier match. A cela, il faudra ajouter l'absence de Hamzaoui parti signer au Portugal et celle de Mebarakou et Ndoye qui sont suspendus pour cette partie. Le staff technique aura donc certaine- ment du mal pour composer son onze, surtout qu'il ne connaît pas encore les caractéristiques de ses joueurs.

B. A.

LISTE DES ÉLÉMENTS APTES :

Rahmani Daïf Sidi Salah, Khadir Benali Baouali Lakhdari Messaoudi Mouhli Salhi, Ferhat Sidibé Athmani, Betorangal Belkacemi Benjelloul.

Attention, l'adversaire est très fort !

Si le football tanzanien n'est peut-être pas le plus réputé sur le continent africain, il ne faut surtout pas croire que le MOB aura une partie facile à disputer ce dimanche. En effet, cette formation de Young African semble très coriace et sera difficile à jouer, tant les résultats réalisés par cette équipe dans son championnat sont assez impressionnants. Il faut savoir que ce club a terminé premier de son championnat avec 9 points d'avance sur son poursuivant immédiat, mais surtout en ayant inscrit la bagatelle de 70 buts en 30 matchs disputés, cela vous classe un peu une équipe. Celle-ci était elle aussi engagée en Ligue des champions et s'est fait très difficile- ment sortir par la formation égyptien- ne d'El Ahly avec un seul but d'écart entre les deux confrontations.

B. A.

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 AUTOMOBILE 13 QUELLE SÉCURITÉ DANS LES AUTOCARS ? Le terrible

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

AUTOMOBILE

13

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 AUTOMOBILE 13 QUELLE SÉCURITÉ DANS LES AUTOCARS ? Le terrible accident
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 AUTOMOBILE 13 QUELLE SÉCURITÉ DANS LES AUTOCARS ? Le terrible accident

QUELLE SÉCURITÉ

DANS LES AUTOCARS ?

Le terrible accident d'autocar qui a provoqué la mort de 33 voyageurs, survenu au début de ce mois de juin à Aflou, a remis la question de la sécurité des transports en commun au-devant de la scène.

PAR LYES SELMI

Depuis des années, des spécialistes de la sécurité routière n'ont cessé de pointer du doigt les "véhicules de transport de personnes ou de marchandises". En effet, selon plusieurs études réalisées par la Gendarmerie nationale, ces véhicules sont impliqués dans près d'un tiers des accidents de la route dans notre pays et provoquent près de 40% des décès. Malgré ces statistiques terribles, les autocars ne semblent pas constituer un axe important dans le travail de prévention des acci- dents. Il suffit de se poster à la sortie de n'importe quelle gare routière pour constater de visu que de nombreux autocars sem-

blent "vétustes". Comment réus- sissent-ils à obtenir le fameux sésame du contrôle technique ?

Durant de nombreuses années, la législation algérienne est restée en deçà des avancées technologiques en matière de sécurité. Des véhicules construits dans les années 70 continuent à remplir les critères de sécurité exigés pour rouler en Algérie. Depuis mars 2015, de nouvelles normes d'homologation sont exi- gées pour l'importation de ces véhicules. Selon le nouvelles normes, "les véhicules de trans- port de personnes de plus de neuf (9) places, y compris celle du conducteur destinés au transport interurbain" doivent être équipés de : "système antiblocage des

roues ABS ; dispositif limiteur de vitesse ou système de bridage de la vitesse 100 km/h ; chrono- tachygraphe ; système anti- retournement ; ceintures de sécu- rité et système de rappel de bou- clage pour toutes les places assises ; appui-tête sur tous les sièges ; dispositifs de dégivrage et de désembuage du pare-brise".

Pour les véhicules desti- nés au transport urbain, il est exigé : "système antiblocage des roues ABS ; système de bridage de la vitesse 80 km/h ; chrono- tachygraphe ; ceinture de sécurité pour le conducteur avec le systè- me de rappel de bouclage ; appuie-tête pour le siège conduc- teur ; dispositifs de dégivrage et de désembuage du pare-brise".

Très peu d'autocars et d'au- tobus sont rentrés sur le territoire national depuis la promulgation de ces nouvelles normes. C'est le parc existant qui doit être " traité " pour l'amélioration de la sécuri- té. Le chronotachygraphe était " obligatoire " avant ces nouvelles normes, mais il n'est toujours pas exigé. Il manquerait les arrêtés d'application. Les cadences de travail des conducteurs d'auto- cars ne sont toujours pas définies. Aujourd'hui, des entreprises de transport exigent de leur per- sonnel des cadences démentielles sans qu'elles ne soient en infrac- tion avec la loi. Les conducteurs ne peuvent légalement pas refu- ser de travailler six ou huit heures sans pause. L. S.

Humeur

UNE VOITURE, À QUEL PRIX ?

Humeur UNE VOITURE, À QUEL PRIX ? PAR KAMEL BENMAHMOUD Le Ramadhan est toujours difficile pour

PAR KAMEL BENMAHMOUD

Le Ramadhan est toujours difficile pour notre porte-monnaie, mais ne cherchez surtout pas le rapport entre l'inflation du prix de la zlabia et la hausse des tarifs des voitures neuves chez la plupart des concessionnaires. Il est vrai que c'est tou- jours une question d'offre et de demande, mais dans un cas, l'enjeu est de quelques

dinars, alors que dans l'autre, il s'agit plu- tôt de dizaines de milliers de dinars (ou millions de centimes si vous préférez). Il y

a quelques années à peine, l'Algérien au

revenu modeste pouvait s'acheter une voi- ture neuve pour moins de 400 000 DA. Il s'agissait de la fameuse Maruti 800. Elle

n'était ni belle, ni puissante, ni spacieuse, ni parfaitement sûre, mais elle a fait le bonheur de nombreux automobilistes et notamment des plus jeunes qui ache- taient leur première voiture. Aujourd'hui, toutes les voitures ont vu leurs prix s'envoler. Ainsi, une Dacia Logan, qui coûtait 640 000 DA à son lance- ment en 2005, est proposée ces derniers jours presque au double à 1 241 000 dinars. Autre exemple, la Peugeot 208. A son lancement, en 2012, il fallait

1 299 000 DA pour s'en offrir une.

Aujourd'hui, son tarif de base est passé à

1 685 000 DA, soit 30% d'augmentation en

moins de quatre années. Je peux conti- nuer à donner ainsi des dizaines

d'exemples. Bien sûr, il existe des explica- tions logiques à cette forte inflation. Le taux de change du dinar est sans doute à mettre en première ligne pour les explica- tions. En dix années, notre monnaie natio- nale a perdu un tiers de sa valeur. Il y a également l'évolution technologique des voitures qui embarquent de plus en plus d'équipements de sécurité et de confort. Il

y a bien sûr cette question d'offre et de

demande avec la restriction des importa-

tions et le système des licences. Il y a de nombreuses explications, mais le citoyen algérien, qui passe trois ou quatre heures chaque jour dans les transports en com- mun, qui ne peut emmener ses enfants à la plage, qui ne peut passer saluer sa maman chaque jour, ce citoyen peut-il se

suffire de ces explications ?

K. B.

FORMULE Grand Prix du Canada 1 Victoire de Lewis Hamilton devant Vettel et Bottas Une
FORMULE
Grand Prix du Canada
1
Victoire de Lewis Hamilton
devant Vettel et Bottas
Une fois encore, le Grand Prix du Canada a été riche en rebondissements. Fin stratège,
Lewis Hamilton s'impose avec brio et devance Vettel et Bottas. Par la même occasion,
le Britannique revient sur Rosberg au classement du championnat du monde.
PAR ISLAM Z.
Deux semaines après sa vic-
toire à Monaco, le pilote britannique
s'est encore illustré par une nouvelle
victoire au cours d'une course pas-
sionnante. En effet, malgré un
départ raté et l'envol de Vettel, le
champion du monde en titre l'a joué
à la stratégie et s'est imposé avec
brio. En optant pour une stratégie à
un seul arrêt seulement, il n'a fait
qu'une bouchée de ses rivaux et
réussi à tenir Vettel à bonne distan-
ce, lui qui a opté pour deux arrêts
au stand. Pour compléter le
podium, c'est le pilote Williams
Valterri Bottas qui monte sur la troi-
sième manche du podium. Avec
cette seconde victoire d'affilée,
Hamilton revient à 9 points seule-
ment de son coéquipier et relance le
suspense dans le championnat du
monde.
rade hors de la piste. Un nouvel
incident que le Britannique a expli-
qué par un sous-virage lors de la
première chicane. Ainsi, ce nouvel
incident a coûté la victoire à
Rosberg puisque malgré une belle
Un incident qui va faire
jaser
Cette course a été marquée une fois
de plus par un incident entre les
deux pilotes Mercedes et ce, dès le
premier virage. En effet, Hamilton a
forcé le virage et envoyé son cama-
course, il n'a pas pu remonter et a
fini à la 5e place. Nul doute que cela
va faire jaser les prochains jours car
la lutte va s'intensifier au cours des
prochaines courses. A noter aussi
qu'au cours de cette course, les
Ferrari en grande difficulté ont
montré du mieux et réussi une belle
course. De quoi assurer le spectacle
pour la suite de la saison.
I. Z.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

14

NAHD

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 14 NAHD Il a signé pour 2 ans au Nasria FERGUÈNE,

Il a signé pour 2 ans au Nasria

FERGUÈNE, 7 e RECRUE

Il a signé pour 2 ans au Nasria FERGUÈNE, 7 e RECRUE belle affaire réalisée, si

belle affaire réalisée, si le joueur arrive à ressortir de sa coquille pour montrer tout l'étendue de son talent. Quant au joueur, il a certainement choisi le Nasria pour relancer sa carrière, une carrière qui avait du mal à décoller, dans son club formateur, où il s'est souvent senti marginalisé. Ferguène pourrait bien éclater tout son talent au Nasria, reste à savoir si cela sera suffi- sant pour lui, car en face de lui, il y a un certain Bennaï, qui sort lui d'une saison très réussie et qui constituera un concurrent plus que sérieux à Ferguène.

M. A.

El-Orfi au

Nasria, il

ne manque

que la

signature

 El-Orfi au Nasria, il ne manque que la signature Alors qu'il a eu à rencontrer

Alors qu'il a eu à rencontrer le président Ould Zmirli par deux fois, le milieu de terrain usmiste, Hocine El-Orfi, a égale- ment négocié avec le prési- dent Belouizdadi, Réda Malek, sans arriver à trouver un accord. El-Orfi a pris un nouveau rendez-vous, le troisième du genre avec le président Ould Zmirli pour la soirée d'hier. Une simple for- malité pour le désormais ex- milieu de ter- rain de l'USM Alger, lequel a officiellement tout conclu avec le prési- dent nahdiste. La rencontre entre les deux hommes devrait entériner l'en- gagement d'El- Orfi avec le Nasria pour les deux pro- chaines sai- sons. C'est d'ailleurs le joueur qui nous confirmera cette informa- tion, nous disant : "Je vous confirme avoir tout conclu avec le Nasria, si tout va bien je signerai mon contrat dans les deux jours à venir." Voilà donc qui confir- me que la 10 e recrue du Nasria a bel et bien pour nom Hocine El-Orfi. M. A.

L'un est titulaire indiscutable à l'USC, l'autre est un international U20

CHEKHMAM (USC) ET RAHMOUNE (ASMO) ENGAGÉS

Et encore une nouvelle recrue pour le Nasria, puisqu'après une période de quatre jours d'hibernation, où elle était préoccupée par les résiliations de contrats des joueurs libérés, la direction du club a repris son rythme de croisière dans la soirée d'avant-hier, en faisant signer un contrat de deux ans à l'ex-attaquant de la JS Kabylie, en l'occurrence Saïd Ferguène.

PAR MOHAMED ADRAR

Le joueur, qui a rencontré le prési- dent Ould Zmirli dans la soirée d'avant-hier, n'a pas tardé à trouver un terrain d'entente avec son nouveau président, avant de prendre la direc- tion du complexe Bensiam, où il a été à la rencontre du secrétaire général du club M. Houali Mohamed, lequel lui a fait signer un contrat de deux ans. Le joueur devient ainsi la septième recrue officielle du Nasria, après Doukha, Merbah, Laribi, Khiat, Bennai et Benhocine. Une recrue de plus pour le Nasria, la seconde qui concerne le

compartiment offensif de l'équipe, puisque seul Bennai est arrivé pour renforcer un secteur qui a été quasi- ment rasé si l'on excepte le maintien de Gasmi et Ouhadda.

Un bon pari pour relancer sa carrière L'engagement de Ferguène est un pari pour le Nasria et pour le joueur. Il faut dire que recruter un joueur qui sort d'une saison bien difficile n'est pas ce qu'espéraient les supporters du Nasria, mais à voir le talent du joueur et son abnégation à rebondir, la direction du club peut se retrouver avec une très

La direction du club nahdiste, à sa tête le président Ould Zmirli, vient de réaliser un très beau coup sur le marché des transferts, en recrutant deux jeunes valeurs sûres.

En effet, le Nasria a enregistré les arrivées du jeune latéral gauche de 20 ans de l'US Chaouia, en l'occurrence, Chekhmam, ainsi que du meneur de jeu des U20 de l'ASM Oran, à savoir Rahmoune Benamar. Les deux joueurs se sont tous les deux engagés pour quatre saisons en faveur du Nasria. Deux joueurs qui viendront renforcer l'effectif senior du Nasria, d'autant plus qu'ils ont été recrutés pour intégrer l'équipe fanion du NAHD. Le jeune défenseur chaoui Chekhmam qui évolue au poste de latéral gauche sort d'ailleurs d'une très belle saison sous les couleurs de l'USC, où il a été titulaire indiscutable en équipe fanion, disputant pas moins de 24 matchs sur les 30 rencontres de championnat, à seulement 20 ans, lui qui est né en 1996. Pour sa part, le jeune Rahmoune Benamar sort lui aussi d'une saison exceptionnelle avec les U20 de l'ASMO, où il fut parmi les meilleurs élé- ments de l'équipe, chose qui lui a d'ailleurs permis d'intégrer la sélection nationale des U20.

Il est le 9 e joueur à quitter le navire

Allali, c'est fini

C'était dans l'air depuis quelques jours, ce n'était d'ailleurs qu'une question de temps pour officialisé la nou- velle, celle du départ du défen- seur central Slimane Allali, lequel n'avait pas trouvé de terrain d'entente avec le prési- dent Ould Zmirli pour la rési- liation de son contrat, mais qui est finalement tombé dans la soirée d'avant-hier, lors d'une énième rencontre entre les deux hommes qui a vu l'enfant de Mohammadia accepter l'ul- time proposition qui lui a été faite, à savoir de prendre une mensualité sur les deux que la direction lui doit, avant de récupérer sa lettre de libéra- tion. Allali s'en va donc après trois saisons passées au Nasria, où il aura ainsi à choisir libre- ment sa future destination, sachant que de nombreux

clubs se sont renseignés sur lui, le dernier en date le voisin har- rachi.

Mokhtar, Khellef et Mbingui en stand-by La libération d'Allali porte le nombre de joueurs partants du Nasria à neuf éléments. La liste n'est pas encore close, puisqu'il semblerait que d'autres joueurs pourraient bien suivre dans les jours à venir. Les joueurs qui semblent concernés et qui se trouvent en stand-by ne sont autres que l'attaquant Hichem Mokhtar, le meneur de jeu Samson Mbingui, ainsi que le latéral gauche Oussama Khellef, lequel se trouve en fin de contrat. La direction du club étudiera leurs situations res- pectives au cas par cas, tout en prenant en considération le recrutement réalisé, avant de

Benamara, la piste se réchauffe

Comme rapporté par nos soins dans une de nos précé- dentes éditions, la direction du club nahdiste était très intéressé par les services du latéral droit de l'USM Blida, Youcef Benamara, mais un problème de taille se présentait devant les diri- geants du NAHD, c'est que le joueur se trouve lié à l'USMB jusqu'au mois de juin 2017, chose qui com- plique sérieuse- ment la mission des Nahdistes de l'accueillir au Nasria. Les choses ont, semble-t-il, avancé dans le bon sens depuis, puisque le joueur qui a déposé son dossier au niveau de la CRL devrait obtenir gain de cause dans les jours à venir, comme ce fut le cas de bon nombre de ses coéquipiers qui l'ont précédé et qui se sont retrou- vés libres de tout engagement. Le joueur pourrait bien atterrir très prochainement au Nasria, là où il retrouvera son ancien entraîneur à l'ESG, Youcef Bouzidi.

prendre une décision les concernant, même s'il est plus probable de les voir quitter le navire nahdiste que de les voir rester.

M. A.

LISTE DES PARTANTS

Boussouf

(MCA)

Herida (fin de contrat)

Guebli (fin de contrat)

Allag

(CAB)

Benayad

Drifel

(JSMB)

Slimani

Benaldjia M.

(JSS)

Allali

Ils bénéficieront d'une licence espoir Le Nasria a vraiment réalisé une très belle opération en recrutant ces deux valeurs sûres, puisque si les deux joueurs vont officiellement intégrer l'équipe fanion du NAHD, ils ne seront pas comptabilisés parmi les 22 licences

seniors, et pour cause, les deux jeunes Chekhmam et Rahmoune n'ont pas encore atteint la limite d'âge pour passer en senior, puisqu'ils sont tous les deux nés en 1996, ce qui permettra à la direc- tion du club de leur faire signer des licences espoirs, tout en les intégrant directement dans l'équipe fanion. Deux éléments qui auront bien leur mot à dire cette saison, car au vu de leurs qualités intrinsèques, ils ont largement les moyens de se frayer une place de titulai-

re dans le onze du coach Bouzidi.

M. A.

Il s'exprime sur son départ

HERIDA : «ON NE M'A FAIT AUCUNE PROPOSITION»

Alors qu'il a officiellement quitté le navire nahdiste, après qu'il n'ait pu trouver de terrain d'entente avec le prési- dent Ould Zmirli, le défenseur central Mohamed Herida a bien voulu s'exprimer pour éclairer l'opinion des supporters nah- distes et leur faire savoir toute la vérité concernant son départ du Nasria :

"Pour vous dire vrai, j'ai tout fait pour rester au

Nasria, mais la volonté de la direction était toute autre. je ne sais pas encore si c'est le président ou bien le coach qui ne voulaient plus de moi, mais ce qui est certain, c'est qu'on ne voulait pas me prolonger. Je tiens également à préciser qu'il est vrai que j'ai fait ma proposition à la direction, mais contrairement à ce qui a été dit, je n'ai jamais demandé un montant exorbitant. Ce que je

ne comprends toujours pas, c'est que j'ai moi-même donné ma proposition, mais en contrepartie, je n'ai jamais eu de proposition de la part du NAHD. Une négociation, c'est une proposition d'un côté et une contreproposition de l'autre, alors qu'en trois ren- contres avec le président, on ne m'a jamais parlé d'argent, chose qui confirme qu'on ne voulait pas de moi. Je tiens

aussi à préciser qu'en dépit du fait que j'étais en fin de contrat, et par respect au NAHD, je n'ai négocié avec aucun club, même si les propo- sitions n'ont pas manqué. J'ai préféré éclaircir les choses

avec le NAHD, avant de songer à mon avenir. Je quitte le NAHD en ayant la conscience tran- quille, j'ai tout fait pour rester, mais les dirigeants n'ont rien

fait pour me garder."

M. A.

tran- quille, j'ai tout fait pour rester, mais les dirigeants n'ont rien fait pour me garder."

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

MCO

15

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 MCO 15 Les discussions avec BOUSSOUF ACHOPPENT Benchaïb Hassouna a eu

Les discussions avec

BOUSSOUF ACHOPPENT

Benchaïb Hassouna a eu sa libération

C'est une surprise, ce jeune défenseur axial, qui était titulaire pratiquement toute la saison, a été libéré lundi soir par le club. Benchaïb Hassouna, en apprenant que le club songeait à le prêter à une autre équipe, est allé demander sa libération ; ce document lui a été remis lundi soir par le secrétaire Toufik Benlahcène. Libre sur le marché, ce défenseur ne devrait pas tarder à trouver un club acquéreur.

Rencontre imminente avec Tiaïba

Devant impérativement renforcer son secteur offensif par un attaquant de pointe, la direction, par le biais d'un des recruteurs du club, a pris langue avec l'attaquant Tiaïba. D'après les informations récoltées dans le proche entourage de Baba, ce dernier pourrait rencontrer à Alger, au courant de la semaine, le meilleur buteur de la L1 Mobilis. A rappeler que Tiaïba a été sollicité par le MCO, l'hiver dernier, mais n'ayant pas pu se libérer du RCR, son transfert au MCO était tombé à l'eau. Dans le camp oranais, on espère que cette fois-ci, ce sera la bonne.

Entame des négociations avec Larbi

Après avoir longtemps hésité à entrer en négociations avec Kamel Larbi, tant que celui-ci n'a pas daigné se déplacer à Oran, le président s'est enfin rendu à l'évidence qu'il est temps de prendre attache avec son manager qui n'est autre que Raouf Zarabi. On croit savoir que lundi, le président du MCO a eu au téléphone Zarabi ; les deux hommes ont discuté des conditions du renouvellement du contrat de Larbi au MCO. Un contrat de deux ans avec un salaire revu à la hausse ont été proposés au représentant du joueur. Pour l'heure, aucun accord n'a été conclu, assure-t- on.

Il ne reste que deux licences

Après avoir engagé neuf joueurs pour arrêter l'effectif, le club ne dispose désormais que de deux licences ; elles sont réservées au recrutement d'un gardien de but et d'un attaquant de pointe, promet-on.

Après moult reports, la rencontre entre le président Ahmed Belhadj et Kheireddine Boussouf, le gardien du NAHD, a finalement eu lieu lundi tard dans la soirée.

PAR M. STITOU

Arrivé aux environs de minuit, Boussouf, qui a fait le déplacement par route à Oran, a été accueilli à l'entrée de la ville par Hafid Bellabès qui l'a conduit aussitôt après à Sheraton où se trouvait le président Ahmed Belhadj. Les deux parties n'ont pas tardé à entamer les négociations. C'est à ce moment-là que Baba a compris qu'il lui sera difficile d'engager le désormais ancien portier du NAHD. En effet, le salaire réclamé par ce dernier est jugé énorme par le président du MCO, qui lui fit une offre que Boussouf a rejetée. Le conseiller du président, à savoir Hafid Bellabès, a proposé par la suite un salaire un peu supérieur à celui avancé par Baba, mais Boussouf n'a rien voulu entendre. Par ailleurs, l'autre point d'achoppement est l'avance réclamée par Boussouf. Selon notre source, il souhaitait toucher cinq mensualités à l'avance ; une condition que la direction oranaise ne peut satisfaire. Avant de se

BENYAHIA A DÉCIDÉ DE RESTER

BENYAHIA A DÉCIDÉ DE RESTER Les intentions de Benyahia de quitter le MCO a provoqué un

Les intentions de Benyahia de quitter le MCO a provoqué un grand bruit, divisant même les supporters. La majorité des supporters s'opposent fer- mement au départ de Mohamed Benyahia et une minorité tente de le discré- diter en arguant que ce joueur n'aurait jamais dû évoquer son départ à l'USMA, alors qu'il lui reste une année de contrat. Finalement, d'après nos informations, Benyahia a décidé de rester au MCO où il est choyé par les suppor- ters. D'autre part, pourquoi quitter le MCO au moment même où il est considéré comme un des tauliers de l'équipe pour rejoindre l'USMA avec le risque de connaître une saison diffi- cile, comme celle vécue par Hocine Benayada qui a rejoint les rangs du club algérois avec le statut de joueur international. Il paraît que pour le dissua- der de rejoindre l'USMA, les proches de Benyahia lui ont rappelé la mésaventure de Benayada. Ce qui explique apparemment son revire- ment.

M. S.

Sebbah : «J'étais sûr de revenir au MCO»

Trois ans après l'avoir quitté, Abidine revient au club de ses premières amours avec un capital expérience non négligeable.

Abidine, vous êtes de retour au MCO…

On peut le dire. Quand vous êtes loin de votre maison, vous brûlez toujours d'envie d'y retourner un jour ; les supporters vous man- quent, on a toujours cette envie de porter de nouveau le maillot du club où vous avez grandi. C'est le cas pour moi au MCO ; grâce à ce club, je suis devenu ce que je suis aujourd'hui. C'est un club qui aura toujours une place dans mon cœur. Bien entendu, je suis heureux de revenir au MCO, ma famille l'est aussi, car elle supporte le MCO.

Quelle impression vous a laissée Baba lorsque vous l'avez rencontré samedi ?

J'avoue que j'ai été surpris ; le cou- rant est passé rapidement entre nous. Au bout de quelques minutes de discussion, je me suis rendu compte que c'est un type sincère, qui a un bon fond. Dans le milieu du football, on croise beaucoup de gens hypocrites. Ce qui confirme tout le bien que m'ont dit de lui des joueurs tels que Natèche ou Beradja.

Pour les négociations, ont-elles été faciles ?

Pour tout vous dire, ni lui ni moi n'avions fixé un montant, chacun de nous fait confiance à l'autre. Franchement, cela ne pose pas de problème.

Il était question que vous retourniez au MCO, il y a deux ans, non ?

question que vous retourniez au MCO, il y a deux ans, non ? Natèche préfère continuer

Natèche préfère continuer au MCO

Raouf Natèche ne quittera pas le MCO, cet été. En effet, après deux saisons réussies avec les Hamraoua, le gardien ora- nais a prolongé, hier, son contrat.

Hamdadou

pourrait

rester

En fin de contrat, Hamza Hamdadou, qui est annoncé dans d'autres clubs, pour- rait finalement prolonger son contrat, laisse-t-on entendre. Après avoir libé- ré Benchaïb Hassouna, un défenseur axial, la rumeur de prolonger Hamdadou est à prendre au sérieux.

On n'a pas planché sur l'entraîneur

En marge de la cérémonie de présentation de Hamza Heriet dimanche soir, Ahmed Belhadj avait confié à la presse que, lundi soir, il se réunira avec les membres du conseil d'ad- ministration pour discuter du choix du futur entraî- neur. Finalement, cette réunion a été repor- tée. En effet, le prési- dent avait rendez- vous lundi soir avec Boussouf ; probable- ment cette réunion devait se tenir hier soir.

quitter, Baba a demandé à Boussouf de réfléchir, mais au vu du résultat de cette première rencontre, il est quasi certain que Kheiredinne Boussouf ne rejoindra pas le MCO.

Pourquoi ne pas garder Belarbi Recruter un gardien de but ne fait pas l'unanimité auprès des amoureux du MCO, qui s'interrogent pourquoi on cherche à enrôler un keeper, alors que le club dispose, dans son effectif, d'un bon gardien, en l'occurrence Raouf Natèche qui est prêt à renouveler

son contrat avec le club au même titre que sa doublure Abdallah Belarbi. Peut-on lui faire des reproches ? Alors qu'il n'a été que

peu utilisé, Belarbi a toujours fait

preuve

professionnalisme en étant souvent à l'entraînement, bien qu'il n'ait pas joué. Si la direction souhaite renforcer ce poste, pourquoi elle ne donnerait pas la chance à Bessayeh, un jeune gardien qui évolue à Médioni et qui a un bel avenir ? En plus, ce jeune gardien ne coutera rien à la trésorerie. M. S.

grand

d'un

Par correction, je n'ai pas voulu négocier avec Baba à l'époque car je n'étais pas libre (il était propriété du CSC, ndlr). Toutefois, des personnes malintentionnées ont fait croire à l'opinion moulou- déenne que j'ai refusé de signer au MCO, ce qui est faux.

vous me
vous
me

A bientôt 29 ans, vous avez beaucoup gagné en maturité…

Pourquoi

posez cette question ?

Avant, on avait dit que Sebbah choisissait ses matches et qu'il était parfois démobilisé…

J'avais un problème avec un ancien président du MCO, je ne citerai pas de nom, mais je lui pardonne- rai pas, il m'a privé de tous mes droits. Quand vous êtes arnaqué par votre employeur, vous êtes dégoûté et vous perdez toute envie de jouer. Pendant les deux ans que j'ai passés à l'ASMO, mes rapports avec les supporters étaient bons. D'ailleurs je remercie tous les Asémistes pour tout ce qu'ils ont fait pour moi. Par ailleurs, je remercie aussi les sup- porters et les proches du MCO qui ont ardemment souhaité mon retour au club. Ensemble inch'Allah, on accomplira une grande saison. M. S.

Vers le repêchage d'Ogbi

Premier joueur qui a été libéré par le club, il y a une dizaine de jours, Hichem Ogbi pourrait être repêché par la direction. D'après notre source, Ogbi, qui n'a pas été écarté pour des raisons techniques, bénéficie du soutien des supporters qui étaient contre sa libération, on y reviendra !

pour des raisons techniques, bénéficie du soutien des supporters qui étaient contre sa libération, on y

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

16

ESS

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 16 ESS Ligue des champions Le barème des primes connu La

Ligue des champions

Le barème des primes connu

La direction de l'Entente vient d'établir un barème pour les primes de qualification en Ligue des champions. Celle-ci veut jouer la carte de la motivation pour booster ses joueurs à faire de leur mieux et aller le plus loin possible dans cette épreuve continentale. On a aussi appris que le président ententiste, Hassan Hamar, devrait se réunir avec ses joueurs très prochainement pour aborder les sujets de la C1 et de la première rencontre des poules face aux Sud-Africains. Celui-ci devrait profiter de la réunion pour aviser ses joueurs du barème des primes de qualification en C1, jusqu'au carré d'as. Or, pour parvenir à ce stade de la compé- tition, Hamar a fixé la somme de 80 millions pour chaque joueur.

15 millions pour battre les Sud-Africains Pour une bonne entame des poules, le boss ententiste a prévu une prime de15 millions pour chaque joueur, en cas de victoire lors du premier match des poules. Une façon pour lui

de motiver ses capés à bien faire. 5 millions pour le nul et 15 pour une victoire face au Zamalek. Au second match des poules face aux Egyptiens du Zamalek, le boss a fixé la somme de 5 millions pour chaque élément dans le cas où les Egyptiens seraient tenus en échec. La prime serait plus conséquente si par bonheur l'ESS venait à battre le Zamalek chez lui ; elle avoisinerait 15 millions pour chaque élément.

70 millions pour la finale et 100 pour le titre Il semble que le premier responsable du club a tout tracé, même le chemin qui mène vers le titre. Pour cela, il a fixé la prime à ses capés en cas de qualification en finale de la Ligue des champions à 70 millions pour chaque joueur. Mieux encore, la direction des Hauts Plateaux a mis le paquet en annonçant 100 millions en cas d'une consécration finale dans cette compéti- tion. Donc un total de 250 millions, sans évo- quer les primes de match de poules. K. A.

Il a programmé avant-hier une séance vidéo

Amrani se penche sur Sundowns

À l'approche du premier match des quarts de

finale de la Ligue des champions africaine, le staff technique de l'Entente se penche ces derniers temps sur le premier adversaire de l'ESS, Mamelodi Sundowns, afin de préparer cette première journée et ce premier match qui est le plus important de cette phase des poules. Amrani rentre, en effet, dans une autre phase de préparation, la phase technique où il faudra rassembler le maximum d'informations sur cet adversaire inconnu qui

a bénéficié d'un rachat à la dernière minute.

Et comme il le faisait quand il était au MOB, Abdelkader Amrani s'est procuré deux CD de deux matchs de championnat de l'équipe de Sundowns qu'il a supervisés avec ses joueurs. L'entraîneur sétifien tient, en effet, à ce que les joueurs aient une bonne idée sur l'équipe qu'ils vont affronter, sur ses capacités et ses potentialités techniques et physiques. Ainsi, ils ont étudié ensemble les points forts et les points faibles de leur adversaire. Parmi les points importants qu'Amrani et ses joueurs ont notés, c'est la taille des joueurs de Sundowns et leur imposante morphologie. Cette équipe s'appuie d'ailleurs sur ces deux paramètres pour confectionner son jeu qui est fondé sur les balles longues et aériennes. Amrani a aussi remarqué que les joueurs de l'équipe sud-africaine sont très rapides, mais leur défense paraît néanmoins lourde. Deux failles qu'il va falloir bien exploiter afin de préparer la bonne stratégie le jour J. En tout cas, le but de cette séance vidéo était de mettre les joueurs dans l'ambiance de la compétition. K. A.

J. En tout cas, le but de cette séance vidéo était de mettre les joueurs dans
les joueurs dans l'ambiance de la compétition. K. A. BEDRANE, 6 e recrue de l'ESS «J'ai
les joueurs dans l'ambiance de la compétition. K. A. BEDRANE, 6 e recrue de l'ESS «J'ai

BEDRANE,

6

e

recrue de l'ESS

«J'ai choisi l'Entente par conviction»

De notre correspondant

KACEM A.

Ce n'était qu'une ques- tion de temps. Le jeune Bedrane Abdelkader devait rejoindre les rangs de l'ESS officiellement. Le transfert en question a pris forme hier vers les coups de 3h au siège du club à Beaumarchais puisqu'il s'est engagé pour trois ans. La venue du jeune libéro réjouit les Sétifiens et tout le monde ne parle que de la pépite de l'USM Blida qui toucherait mensuellement un salaire de 90 millions de centimes. C'est en présence de Hamar, Sensaoui le vice-président, Fellahi le manager général du club, que Badrane a été pré- senté aux médias pour la tradi- tionnelle conférence de presse.

Vous devez être tout heureux de rejoindre les rangs de l'Aigle noir… Bien évidemment que je suis fier car je viens de rejoindre les rangs du club le plus presti- gieux du pays et le plus titré. Chaque joueur rêve un jour de porter les couleurs de l'Entente.

On sait que vous avez reçu des offres des autres clubs de l'élite et pourtant, vous avez opté pour l'ESS. Peut-on connaître les raisons ? Effectivement, j'ai eu plu- sieurs propositions, notam- ment celles de la JSK. J'ai refu-

propositions, notam- ment celles de la JSK. J'ai refu- sé ces propositions pour des raisons personnelles

sé ces propositions pour des raisons personnelles et le des- tin a voulu que je joue à l'Entente. C'est une formation qui répond à mes attentes et à mes ambitions. Je sais qu'en optant pour l'Entente, cela m'ouvrira les portes de l'équi- pe nationale et de l'Europe. Il y a aussi le challenge sportif car avec l'ESS, on augmente ses chances de gagner des titres. C'est aussi pour cela que j'ai voulu rejoindre les rangs de ce club.

On croit savoir que dans votre ville natale Blida, on est tout particulièrement fier de vous… Absolument ! Dans ma ville de Blida, je peux vous dire que tout le monde est fier de moi. Ils sont tous contents de me voir porter les couleurs de l'ESS. J'ai reçu beaucoup d'ap-

pels pour m'encourager. Et puis, il y a beaucoup de fans de l'ESS à Blida.

En raison de votre manque d'expérience, certains remettent en question votre capacité à gérer la pression d'un grand club comme l'Entente et son public très exigeant. Qu'en pensez-vous ? C'est sûr qu'il n'y a pas de comparaison à faire entre la pression de Blida et celle de l'ESS. Mais je peux vous dire que je saurai me transcender pour me montrer à la hauteur. Personnellement, je suis très excité à l'idée de me produire devant 30.000 fans. Lorsque vous êtes dans un bon jour, les Sétifiens ne pourront que vous transcender. Je tâcherai de pui- ser ma force de ce public en or qui est celui de l'ESS. K. A.

Compétition / PUB ANEP 420 133 du 15/06/2016
Compétition / PUB
ANEP 420 133 du 15/06/2016

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

RCR

17

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 RCR 17 Le nouveau président du CSA nous a dit d’emblée

Le nouveau président du CSA nous a dit d’emblée que l’amour du club phare de la ville de Relizane se transmet de génération en génération. «Comme tout le monde le sait, mon grand-père est l’un des fondateurs du Rapid et mon père était parmi les tout jeunes dirigeants du club dans les années 70 ; jusqu’à maintenant avec ses 80 ans et son handicap, il se déplace au stade pour suivre les matchs. Cela m’a été transmis et je peux vous affirmer que la couleur de mon sang est vert et blanc.»

KHEIREDDINE

« Mon sang est vert et blanc»

le club amateur et Bouhenni n’est qu’un gérant, alors le CSA a tous les droits de changer les statuts et c’est ce qu’on va faire. Je vais me réunir avec les autres membres du bureau et procéder par la suite au changement des statuts.»

«Voici la liste du bureau» L’autre bonne nouvelle après l’élection de Kheireddine est que ce dernier a promis de ramener avec lui les anciens dirigeants du club qui ont fait accéder le RCR en Ligue 2 Mobilis. «Je vous assu- re que je vais convaincre d’an- ciens dirigeants honnêtes et propres pour m’aider dans ma mission, à leur tête Zerrouki Mohamed, Mokhtari Abassi, Khlifa Rachid, Amine Benabdellah, Malik Benhmed, Arbi Madmoune et Abdelkader Aouf.»

«Il y aura un élargissement» Afin de rassembler beaucoup de gens susceptibles d’aider le club, on a décidé, en plus des membres actuels, d’élargir la liste des membres du bureau du CSA ainsi que des actionnaires dans la société pour donner le plus au club.»

«Je ne veux pas que le Rapid soit gardé par des étrangers» Le nouveau boss du Rapid a ajou- té qu’il ne veut plus que des étrangers soient à la tête du club. «Depuis sa création en 1934, le Rapid était présidé, comme la majorité des formations algé- riennes, par ses propres enfants car ils savent ce que représente ce club, alors qu’un étranger ne pourra jamais avoir ce sentiment.»

«J’exige de Bouhenni qu’il dépose son bilan» Congelé a lancé un message au gérant de la société Hakim Bouhenni en exigeant de lui de déposer ses bilans moral et finan- cier dans les plus brefs délais :

«Bouhenni doit déposer ses bilans moral et financier le plus vite pos- sible pour que nous puissions

entamer le vrai travail ; et s’il ne veut pas, on le fera à notre maniè- re.»

«De quelles dettes il parle ?» Le président du CSA a aussi évo- qué d’un air étonné l’argent que Bouhenni dit avoir prêté au club :

«Je me demande de quelles dettes il parle, il n’a rien donné au club. Au contraire, il est sorti gagnant cette année, il a reçu plusieurs aides de la part de l’Etat, de la Fédération, de la Ligue, des auto- rités locales, des sociétés étatiques et des investisseurs, alors que club doit de l’argent à tout le monde, à commencer par les joueurs qui n’ont pas perçu leurs salaires depuis plus de huit mois, sans oublier les autres salariés du club, l’hôtel, les transports…»

«Il doit justifier le moindre centime» Allant plus loin, Hichem Congelé est décidé à vérifier le moindre centime mentionné dans le bilan financier de Bouhenni : «J’ai lu dans votre journal Compétition une déclaration dans laquelle Bouhenni disait qu’il n’y a pas d’hommes à Relizane susceptibles de prendre les commandes du club ; alors je lui dis à travers votre journal que la ville de Relizane possède de vrais hommes jaloux de leur équipe ; ces mêmes hommes feront en sorte de vous obliger à rendre des comptes jusqu’au moindre dinar reçu.»

«On ne va pas recruter des joueurs syndicalistes» Côté effectif, le nouveau boss du CSA nous a assuré que cette fois- ci, le recrutement sera bien étudié car il ne veut pas de joueurs syn- dicalistes : «Le recrutement de la saison dernière était hasardeux, on a recruté des joueurs syndica- listes, champions du monde de la grève. Cette fois-ci, on doit faire venir des joueurs qui ne pensent pas uniquement à leurs intérêts personnels. Ce qui vont venir doi- vent se mettre en tête que le Rapid est prioritaire.»

doi- vent se mettre en tête que le Rapid est prioritaire.» De notre correspondant «On n’est

De notre correspondant

«On n’est pas en retard» Concernant le retard pour le début des entraînements, Congelé nous a assuré qu’ils ont dans les temps en citant l’exemple d’autres équipes : «La saison passée, le MCO a entamé tôt la préparation ici en Algérie et à l’étranger à Barcelone ; même chose pour le MCA et le CSC, ainsi que le NAHD. Mais ils n’ont assuré leur maintien qu’à l’avant-dernière journée du championnat avec une différence de deux points qui nous séparent.»

«Aïssa sera l’entraîneur à 80%» Pour ce qui concerne le prochain staff, Kheireddine Hichem nous a assuré que l’entraîneur Kada Aïssa serait probablement le pro- chain coach du Rapid : «Aïssa, en plus d’être un enfant du club, a fait un grand travail en acceptant une mission très délicate. Malgré cela, il a relevé le défi en mettant le Rapid sur les bons rails. Alors lui et ses adjoints Chaib Eddour et Benaouda Benkharfia seront 80% dans le staff la saison prochaine.»

«Les anciens comités sont à remercier» Evoquant l’ancien bureau, Hichem Congelé a tenu à les remercier de tous les efforts qu’ils ont fournis tout au long des deux saisons à la tête du club amateur :

«Personne ne peut renier les efforts fournis par l’ex-président du CSA Djilali Azzi et son frère M’hamed, ainsi que le député Zebbar Rabeh, sans oublier le wali de la ville de Relizane. Tout ce beau monde est à remercier.»

«Je demande au wali de nous soutenir» Kheireddine Hichem a lancé un appel aux autorités locales de la ville de Relizane, à leur tête le wali : «Tout seuls, on ne peut rien, il faut que les autorités de la ville de Relizane, surtout le wali, nous soutiennent. Sans leur aide, on aura beaucoup de problèmes.» B. B.

B. BOUGUELMOUNA

«On veut remettre le Rapid sur les bons rails» Pour son objectif à la tête du CSA, Kheireddine nous confie qu’il veut remettre le Rapid sur les bons rails. «Bien que je sois pré- sident du club amateur et la responsabilité soit spéciale- ment sur le dos de la société, je vous assure que je vais tout faire pour aider mon club. Mon objectif principal est de voir le Rapid sur les bons rails.»

«On a des gamins pétris de qualités» Concernant les catégories jeunes, Hichem «Congelé» nous a assuré qu’il va s’en occuper de la plus belle des manières : «Le Rapid a tou- jours été une grande école footballistique, surtout que les joueurs étaient 100% relizanais. Mais ces der- niers temps, la majorité des joueurs viennent de par- tout et avec un niveau inferieur à nos jeunes. Cette saison, ce sera le contraire, on va faire une sélection digne de ce nom car on sait qu’il y a à Relizane des gamins pétris de qualités.»

«Même leurs entraîneurs seront Relizanais» Pour les entraîneurs des jeunes, Hichem nous a assuré que ce seront des natifs de Relizane. «Pourquoi chercher ailleurs alors qu’on possède des entraîneurs de qualité avec leurs diplômes en poche ? Je vous confirme que les entraîneurs des jeunes seront reli- zanais.»

«On veut changer les statuts» En accédant à la tête du CSA, Hichem Kheireddine a déclaré qu’il va, avec les membres de son bureau, directement changer les statuts de la société pour passer d’une Eurl à une Sarl : «Le P- DG de la société Eurl est bien

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

TOURNÉE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE OOREDOO EN RÉGIONS Ooredoo réunit ses employés autour d'un convivial

TOURNÉE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE OOREDOO EN RÉGIONS

Ooredoo réunit ses employés autour d'un convivial f'tour Ramadhan

Fidèle à sa tradition, Ooredoo a convié ses employés des régions Est, Ouest et Centre pour partager un moment convivial en ce mois sacré du Ramadhan, autour d'un f'tour et d'une soirée à Constantine le 9 juin pour la région Est, à Oran le 10 juin pour la région Ouest et à Alger le 13 juin pour la région Centre. Ainsi, les cadres de Ooredoo des différentes régions se sont réunis autour d'un f'tour dans une ambiance chaleureuse en présence du directeur général, M. Joseph Ged, et l'ensemble du management de l'entreprise. M. Joseph Ged a saisi l'occasion de cette rencontre pour présenter ses meilleurs vœux aux employés en ce mois sacré et les féliciter

pour les efforts déployés pour confirmer le leadership de Ooredoo dans l'industrie numérique et digitale nationale. Le directeur général a également rappelé le déploiement prochain de la technologie 4G par Ooredoo. Une nouvelle étape historique et un important challenge qui sera réussi grâce à l'engagement et au dévouement des employés. Cette initiative de proximité avec les employés confirme la vision de Ooredoo pour qui l'épanouissement professionnel et personnel de sa ressource humaine constitue le véritable levier de performance et de développement de l'entreprise.

personnel de sa ressource humaine constitue le véritable levier de performance et de développement de l'entreprise.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

18

CSC

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 18 CSC Zaâlani : «J'ai opté pour le CSC car c'est

Zaâlani : «J'ai opté pour le CSC car c'est un grand club»

: «J'ai opté pour le CSC car c'est un grand club» L'arrière central Amir Zaâlani, un

L'arrière central Amir Zaâlani, un pur produit de l'ES Guelma, joint par nos soins au téléphone juste après avoir signé un contrat avec le club phare de l’antique Cirta, nous a déclaré qu'il a préféré rejoindre le CSC. Il a avoué qu'il ne pouvait pas dire non à un grand club supporté par des milliers de fans.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Voulez-vous d'abord nous dire pourquoi vous avez décidé de rejoindre le CSC, cet été ?

En vérité, pour votre information, j'ai décidé de rejoindre le CSC le mercato d'hiver dernier, mais bien que j'aie tout finalisé avec l'entraî- neur Gomez qui me voulait et qui m'a convaincu pour signer avec son club, je n'ai pu le faire que cet été car le président de mon ex-club, le RCA, n'a pas voulu me libérer. Cela pour vous dire que dès que le coach du CSC m'a recontacté pour me propo- ser si je voulais toujours signer un contrat avec son club, je n'ai pas hésité à lui donner mon accord final. Et me voilà sociétaire du CSC, club avec lequel je souhaite faire un bon parcours la saison prochaine.

Et pensez-vous pouvoir vous imposer sur l'échiquier du CSC qui compte dans ses rangs deux arrières centraux, Cherfa et Mellouli, qui ne sont plus à présenter ?

Certes, Cherfa et Mellouli, deux défenseurs dont l'expérience est avé- rée, ne sont plus à présenter, mais vu que je ne suis pas un novice, car cela fait sept ans que je suis un joueur professionnel et je ne suis pas venu au CSC pour chauffer le banc, je vais travailler durement à l'entraî- nement pour être prêt à jouer. Je suis polyvalent et je joue à n'importe quel poste, là mon coach aura besoin de moi.

Puisque vous venez de dire que vous êtes polyvalent, voulez-vous nous dire, vous qui êtes défenseur, quels sont les autres postes où vous pouvez bien vous exprimer ?

Comme tout footballeur profes- sionnel, je suis tenu d'être prêt à jouer à n'importe quel poste si mon coach a besoin de mes services. Pour votre information, avant que je sois promu en senior comme stopper, lorsque je faisais mes classes à l'ES Guelma, mes entraîneurs d'alors m'ont pris en charge et m'alignaient comme défenseur ou comme atta- quant. En agissant ainsi, mes anciens coaches, qui m'ont formé, ont fini

par faire de moi un joueur polyva- lent.

Les supporters du CSC veulent voir leur club gagner un titre la saison prochaine. Qu'avez-vous à leur dire ?

Sincèrement, les fans du CSC, qui soutiennent fort nombreux réguliè- rement et surtout inconditionnelle- ment leur club, méritent tous les éloges et ont le droit absolu de nous exiger de gagner le titre de cham- pion ou la coupe d'Algérie. Et, per- sonnellement, je souhaite de tout cœur que mes coéquipiers et moi réalisions, la saison prochaine, ce rêve des Sanafir.

R. G.

EFFECTIF PARTIEL DU CSC

Gardiens : Cédric, Ghoul

Arrières : Bahri, Bencherifa, Cherfa, Mellouli, Cheklam, Zaâlani (ex-RCA)

Milieux : Guerabis, Sameur, Meghni, Bezzaz, Gharbi (?)

Attaquants : Boulemdais, Koné (?), Aoudia (ex-USMA)

LIGUE 2 MOBLIS

MCEE

L’avenir de Babya dans le flou

Apparemment, malgré l’implication des autorités locales, qui veulent instaurer le calme au sein du club, rien ne semble être fait en priorité pour un retour à la stabilité.

De notre correspondant

AMAR T.

Outre les problèmes liés aux dépenses de la saison avec près de 7,5 milliards de dettes, selon le bilan avancé par certains responsables, la mésentente persiste entre les membres dirigeants. La direction, qui est conduite par Samir Bourdim, qui est en même temps président du CA en place depuis le départ successif de Herada et Harkat, alors qu’en principe, ils devaient travailler ensemble dans l’intérêt du groupe, mais ses membres sont divisés. De l’avis de tous, le conflit a commencé au lendemain de la relégation de l’équipe en division inférieure avec la mise à l’écart de certains responsables, ce qui a provoqué la cassure.

Aujourd’hui, malgré les efforts fournis pour les affaires courantes, la division règne toujours au sein des dirigeants, l’équipe doit décider autrement pour ne pas s’aventurer dans un avenir incertain.

Report de l’AG Prévue le 12 juin dernier en présence de tous ses membres, la réunion a rassemblé deux ou trois adhérents actifs de la société, qui se sont quittés en prévoyant de se revoir dans les tout prochains jours avec l’ensemble des membres de l’assemblée. Si tout se déroule dans de bonnes conditions, cette AG sera rapidement suivie d’une AGE qui permettra aux nouveaux dirigeants de préparer la prochaine saison.

Aucun candidat Ils sont nombreux, selon les dires, à vouloir prendre la succession à la tête du club. En réalité, jusqu’à présent, personne n’est intéressé par cette responsabilité, surtout que le club a une énorme dette à payer. Dans un premier temps, deux personnalités bien connues dans les milieux sportifs de la région ont bien voulu se mettre au devant de la scène pour postuler, mais avant de s’exprimer, elles se sont retranchées. Face à cette situation, il est possible que le président Bourdim soit réélu à sa

propre succession.

A la recherche d’un entraîneur Cela étant, après avoir réussi à contacter quelques joueurs qui ont donné leur accord pour signer comme Billal Bahloul, transfuge du CAB, Hichem Mancer, sociétaire du CRBAF, ainsi que son équipe Boukhari, qui reste à persuader, le président Bourdim a décidé de se mettre à la recherche d’un entraîneur. Il aurait déjà contacté Rachid Bouarata, qui a décidé d’interrompre sa mission avec le CAB, et en même temps prendre langue avec l’ancien coach de l’USMBA, Moyz Bouakaz auquel il a proposé un contrat d’un an.

Les libérations touchent la moitié de l’effectif Plusieurs éléments de l’effectif ne seront pas retenus pour le prochain exercice. La plupart sont accusés d’être à l’origine de troubles au sein du groupe durant le championnat en essayant de faire basculer l’équipe en division inférieure, leur avenir au MCEE s’arrête là. En conséquence, ils seront libres dès ce mois pour avoir le temps de choisir un club pour leur destination future. A. T.

BOURDIM

«Je suis président jusqu’au 30 juin»

Malgré la proposition qui lui a été faite de rester à la tête du club, Bourdim préfère avoir un temps de réflexion avant de se décider.

Avant de commencer, comment vont les choses ?

Elles ne sont pas belles à voir, mais on va essayer de les amélio- rer. Travailler dans de telles conditions, c’est difficile pour n’importe quel responsable. Je n’ai pas dit que je vais quitter le club, mais si on trouve quelqu’un qui gère mieux que moi, je lui cède volontiers la place. Reste à savoir si mon successeur sera à la hauteur dans l’intérêt de l’équipe, bien entendu.

On parle d’un remaniement à la tête du club, êtes-vous concerné ?

Mon mandat expire le 30 juin, et d’ici là, je me considère comme premier responsable du club. J’aurais souhaité que tout le monde s’unisse pour travailler ensemble, même si je dois céder ma place s’il le faut. Mais lorsque l’intérêt personnel prime sur l’in- térêt général, il faut s’attendre à tout sauf à une union sacrée.

Les contacts établis avec les nouveaux joueurs ont provoqué un désarroi au sein de l’opposition, pourquoi ?

Les dirigeants qui ont travaillé plus d’un an dans le club ont constaté qu’il faut faire un grand ménage au sein de l’effectif. Il y a, comme dans tous les clubs, des arrivées et des départs. On ne peut pas rester les bras croisés au moment où les autres clubs font tout pour être à l’heure du ren- dez-vous de la prochaine saison. Et cela ne choque personne, on agit pour le bien de l’équipe.

Un dernier mot ?

Je n’ai pas encore tranché pour mon avenir, mais si je pense qu’il y aura des gens malintentionnés pour vont venir pour mettre l’équipe en péril, je ferais tout pour ne pas les laisser nuire à un club rempli d’histoires héroïques. A. T.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

MCS

19

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 MCS 19 Le recrutement au point mort Le recrutement d’éléments susceptibles

Le recrutement

au point mort

Le recrutement d’éléments susceptibles de renforcer l’effectif du MCS en prévision de la saison prochaine est au point mort.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

N’ayant pu concrétiser la signatu- re d’éléments pistés dits chevronnés, les dirigeants saïdis confirment que leur stratégie a échoué pour des rai- sons qui ont trait à des considérations purement matérielles puisque le club ne dispose pas de moyens financiers nécessaires qui puissent permettre à ses responsables de faire signer les joueurs convoités. Une situation qui a eu pour effet de soulever chez les plus radicaux un sentiment d’inquiétude. Ces derniers se montrent de plus en plus inquiets pour la simple et bonne raison qu’ils ne croient plus aux paroles des dirigeants. Et pour cause, le Mouloudia vient de perdre les joueurs contactés au profit d’autres formations.

Contacts Hormis Belhaoua, Ihadadene et Hantat, aucun élément convoité ou approché n’a répondu à l’appel. Ainsi plusieurs joueurs se sont éloignés de la formation du MCS car non emballés par l’offre des dirigeants de Saïda qui parlent encore d’autres contacts dignes d’un secret d’Etat. Ceci dit, c’est une véritable course contre la montre à laquelle se livre le recruteur du MCS, d’où l’inquiétude qui bat son plein dans les rangs saïdis, notamment les fans qui commencent à douter de la capacité des dirigeants à engager les éléments promis.

Plusieurs postes Comme l’ont confié les responsables, le MCS aura besoin de renforts. A cet effet, l’heure est à la réflexion sur le renforcement de l’équipe durant le temps restant et puis tenter de finaliser de façon efficace ce volet dans les tout prochains jours. Il n’est un secret pour personne que le MCS cherche à enga- ger des joueurs au niveau de tous les compartiments et l’on veut à tout prix colmater toutes les brèches. Cependant, il apparaît que les per- sonnes chargées du recrutement au MCS ont du mal à dénicher les

oiseaux rares dans la mesure où ces derniers ne courent pas les rues. En somme, c’est le black-out total pour le moment.

Éléments de qualité Les fans restent toutefois suspendus aux nouvelles émanant de l’entourage proche de Belahzil qui multiplie, certes, les contacts avec certains joueurs susceptibles de venir renforcer les rangs de l’équipe, mais sans pour autant parvenir à finaliser. Pourtant, le temps joue vraiment contre la direc- tion saïdie qui voudrait s’offrir les ser- vices d’éléments de qualité et expéri- mentés pour pouvoir jouer les pre- miers rôles et revenir pourquoi pas la saison prochaine en Ligue 1 Mobilis. C’est aussi l’objectif que se sont fixé la direction du club et le coach Rahmouni lors des négociations. Ce dernier avait même déclaré être ravi par l’engagement du président à mettre tous «les moyens nécessaires pour permettre au MCS de relever le défi». Rahmouni, qui a déjà fait part de son souhait de recruter une douzai- ne de joueurs pour renforcer tous les compartiments de l’équipe, attend donc au même titre que les fans du club de voir les choses évoluer de manière positive dès ce mois de Ramadhan, comme annoncé par une voix autorisée du club. D’autre part, pour le chapitre des libérés, rien n’est encore officiel.

K. Dj.

Belhaoua veut relancer sa carrière

C’est vrai qu’il est encore tôt pour juger l’état de

forme des joueurs, mais il y

a des signes qui ne trom-

pent pas sur la qualité de certains nouveaux venus, entre autres Belhaoua.

Même s’il a roulé sa bosse

à l’USB et l’USMB, Belhaoua

n’a pas vraiment brillé ces dernières saisons ; le joueur a bien mûri et son expérience lui permettra de briller avec le Mouloudia de

Saida. Il reste à savoir si le coach va compter sur lui ou pas. En tout cas, tout porte

à croire qu’il sera le digne successeur de Ferloul Senouci qui a rejoint le DRBT.

«Faire de mon mieux»

«Je vais tout faire pour res- ter dans ce groupe. C’est désormais à moi de m’impo- ser dans cette équipe et de m’y faire une place. Je sais que les supporters du MCS comptent déjà sur moi, ils me l’ont fait savoir lors de mes premiers contacts avec eux. Donc c’est à moi d’as- sumer ce statut et de faire une grosse saison inch’Allah. Certes, ce sera encore difficile pour moi, mais je dois faire de mon mieux pour servir mon équi- pe. Je profite donc de cette occasion pour lancer un appel aux supporters pour qu’ils nous soutiennent comme il se doit afin qu’on puisse atteindre nos objectifs.»

K. Dj.

KADOUS :

«OK pour une autre saison»

objectifs.» K. Dj. KADOUS : «OK pour une autre saison» Confirmez-vous que vous avez rempilé avec

Confirmez-vous que vous avez rempilé avec le MCS pour une saison ?

C’est vrai, j’ai signé mon nou- veau contrat, il y a deux jours, et je suis officiellement avec l’équipe

du MCS pour une autre saison.

Comment se sont déroulées les négociations avec la commission de recrutement ?

Les négociations se sont bien déroulées avec la commission du recrutement ; on n’a pas mis beau- coup de temps pour trouver un terrain d’entente et signer mon nouveau contrat. Il ne faut pas oublier que si je me suis fait un nom, c’est grâce à mon club. Ce qui veut dire que je ne pourrai pas tourner lui dos ; j’ai donné mon accord pour rempiler sans le moindre problème et je suis bel et bien avec le MCS pour une autre saison.

On a entendu que vous aviez d’autres contacts au début de cet été…

Avant même la fin de la saison écoulée, j’ai reçu des offres de la part des clubs de la Ligue 2 Mobilis et même cet été ils sont revenus à la charge, mais comme je suis lié avec le MCS, donc c’est clair que dans ma tête, je vais rempiler avec Saida car je suis sûr que je ne trouverai

pas comme ce club sur tous les plans. J’ai décidé donc de rester avec mon équipe.

Et quel sera l’objectif du MCS pour cette saison ?

Le plus important, c’est de for- mer un bon groupe et une équipe compétitive. D’après le discours des dirigeants lors des négocia- tions, il faudra gérer notre par- cours match par match et l’appétit viendra en mangeant. Si tout va bien, pourquoi pas jouer cette sai- son les premiers rôles. Mais le plus important c’est d’être intraitables chez nous et essayer de ramener le maximum de points en déplace- ment. Notre objectif dépendra des premiers résultats au début de la compétition.

On vous laisse conclure…

La saison ne sera pas du tout facile car il y aura de grandes équipes en championnat ; l’acces- sion sera très difficile à atteindre pour l’ensemble des clubs et c’est le même cas pour le maintien. Le MCS fera tout pour un bon par- cours, mais notre mission ne sera pas du tout facile. J’espère que lors de chaque match, surtout à domici- le, notre public sera au rendez- vous pour nous soutenir. K. Dj.

RCA

Nouvelle montée au créneau des Vikings

De notre correspondant

M. AZEB

Face à l’inertie de la direction du club, ce sont les supporters des Bleu et Blanc, par le biais des réseaux sociaux, qui tentent de réveiller les consciences des autorités régio- nales et locales ainsi que celle des notables de la ville afin d’intervenir dans la situation du club qui tend à se banaliser et qui s’apparente à une prise d’otages qui ne dit pas son nom. C’est une levée de boucliers des supporters du RCA que l’on constate depuis quelque temps, principalement sur les pages Facebook consacrées aux cou-

leurs du RCA. Une nouvelle montée au créneau de ces der- niers pour remettre sur la table leur unique revendication : le départ du président Amani et son équipe. Aux yeux des Vikings, lorsqu’on parcourt les principales pages, on constate vite à travers les commentaires une chose : Djamel Amani ne fait plus l’unanimité pour un nouveau mandat tout comme son maintien au sein du conseil d’administration. Deux ambi- tions du président qui sont considérées par les supporters comme une provocation de plus et un chèque en blanc pour la division amateur. En somme, les supporters du RCA ne sou- haitent qu’une chose à Amani :

qu’il fasse amende honorable, remette les clefs et rentre chez lui. C’est tout ce qu’on peut lire sur les pages du RCA. Un vœu qui semble aussi être partagé par la majorité des cercles spor- tifs que compte la ville de l’Arba. Comment expliquer cette fixation des Vikings sur le départ du président du RCA ? Une seule et unique réponse à même d’expliquer cela : c’est le résultat de l’autoritarisme de ce dernier conjugué à la relation extrêmement tendue qu’il a entretenue depuis trois ans déjà avec ses propres supporters. Beaucoup de griefs retenus contre Amani sont venus par la suite s’incruster dans les débats et commentaires sur la Toile,

notamment sa gestion unilaté- rale des affaires du club, princi- palement sa condition de confondre son poste de prési- dent de club avec celui d’entraî- neur et manager de joueurs. Une condition qui n’a pas sa rai- son d’être et qui n’a pas échap- pé aux supporters du club, toutes tendances confondues. Tout comme sa relation diver- gente avec la majorité des joueurs et staffs techniques qui se sont succédé et qui ont débouché sur des bras de fer et autres dépôts de plaintes auprès de la CRL. C’est pratiquement tout ça ajouté aux résultats catastrophiques de l’équipe, clos par une relégation, qui fait et continue de faire réagir les supporters du RCA à travers les réseaux sociaux pour un changement radical au sein du club. L’été s’annonce chaud pour la direction du RCA. M. A.

Le verdict tant attendu

En principe, sauf nouveau report, ce qui complique- rait davantage la crise que traverse le RCA, c’est aujourd’hui qu’aura lieu, au niveau du tribunal de l’Arba, le face-à-face tant attendu par les suppor- ters des Bleu et Blanc entre la partie plaignante, les membres du conseil d’administration, au nombre de sept, et la direction du club. Une confrontation sous forme de délibération qui aura

le mérite d’éclairer l’opinion sportive arbéenne sur les intentions des uns et des autres sur la suite à

dont ils sont tous ensemble

actionnaires. Un rendez-vous qui déterminera à un pourcentage très élevé le retour ou non aux affaires du club des membres du CA et par là même la fin de règne de Djamel Amani. Cette confronta- tion-délibération intervient après deux reports de suite dus, selon nos sources, à l’incapacité d’Amani de fournir certains documents afférents à l’affaire, les bilans antérieurs à l’exercice actuel, ainsi que certains documents liés à la gestion du club depuis sa prise de fonctions en 2013. En somme, c’est un rendez-vous très important pour le RCA très atten- du par l’ensemble des sportifs que compte la ville

donner à la SSPA/Arba

de l’Arba et qui déterminera à coup sûr la suite à donner à la vie d’Ezzerga. M. A.

20 www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

PUBLICITÉ

20 www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 420 144 du 15/6/2016 Compétition
Compétition / PUB ANEP 420 144 du 15/6/2016
Compétition / PUB
ANEP 420 144 du 15/6/2016
15 juin 2016 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 420 144 du 15/6/2016 Compétition / PUB ANEP
Compétition / PUB ANEP 212 000 du 15/6/2016
Compétition / PUB
ANEP 212 000 du 15/6/2016

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

USMB

21

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 USMB 21 LES JOUEURS S'IMPATIENTENT et la mission s'annonce difficile La

LES JOUEURS S'IMPATIENTENT

et la mission s'annonce difficile

La dernière assemblée générale de la SSPA/USMB n'a pas apporté de solutions au marasme ambiant que vit le club, elle a juste différé les choses.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Ce report a mis les joueurs dans une situation embarrassante et va inci- ter plusieurs d'entre eux à réclamer leur lettre de libération. Plusieurs clubs de Ligue 2 Mobilis, qui veulent jouer les premiers rôles lors de la prochaine sai- son, ont déjà entamé le recrutement et programmé le lieu de leur stage, contrairement aux dirigeants blidéens qui continuent à chercher midi à qua- torze heures. Un club comme l'USMB a besoin de décideurs et non de gens qui suggèrent ; autrement dit, le club dans son état actuel a besoin de solutions rapides pour débuter la préparation et atteindre son objectif et pourquoi pas revenir le plus vite possible parmi l'élite.

Où est l'homme qu'il faut ? Les responsables de l'USMB doivent se rendre compte que le club a besoin actuellement d'un homme, d'un vrai décideur doté du savoir-faire et qui pourra remettre les pendules à l'heure au sein de ce club le plus vite possible. Mais cet homme que la direction est en train de chercher n'a toujours pas été trouvé.

est en train de chercher n'a toujours pas été trouvé. Pourquoi les dirigeants se sont-ils opposés

Pourquoi les dirigeants se sont-ils opposés à la venue de Kechad ? Les responsables du club phare de la ville des Roses se sont opposés à la venue de Belaïd Kechad jugeant utile que le club doit être géré par un Blidéen. La mentalité de certains diri- geants a surpris plus d'un, surtout qu'un responsable de l'USMB n'est pas censé être natif de Blida. En tout cas, Serrar a présidé l'USMBA sans être natif de Bel-Abbès et on peut dire la même chose de Haddad, le boss usmis- te. Les amoureux de l'USMB ou même les actionnaires doivent faire passer l'intérêt du club avant tout et doivent donner l'opportunité aux gens qui veu- lent travailler et surtout réussir.

L'ouverture du capital n'est pas une solution Certains actionnaires ont insisté sur l'ouverture du capital pour multiplier le nombre d'actionnaires, mais cela ne paraît pas être une bonne solution. En effet, la présence d'une vingtaine d'ac- tionnaires dans le conseil d'administra- tion pourrait provoquer des malenten- dus et mettre le club en détresse.

Qui pourra gérer une situation pareille ? Le président qui sera désigné après la fermeture du capital n'aura pas la tâche facile puisqu'il va jouer le responsable et le juge à la fois. Les actionnaires de l'USMB sont exigeants et ne vont pas laisser le futur responsable gérer le club à sa guise. Ils vont lui imposer des membres au sein du CA. Autrement

dit, le futur président doit travailler avec la même équipe et n'aura pas le droit de faire appel à de nouveaux membres. Avec ce principe, le club ne parviendra jamais à décoller et restera cloué au sol.

L'installation d'une commission de recrutement est impérative Le club a besoin de recruter de bons joueurs et pour atteindre cet objectif, les membres du CA doivent mettre en place une commission de recrutement qui pourrait gérer les choses convena- blement. L'installation de la commis- sion de recrutement permettra aux actionnaires d'éviter les rumeurs concernant les salaires des joueurs et leur aussi d'avoir de bons profils. A. D.

Hamza Ounès :

«Les

actionnaires

doivent éviter

le pire»

Le milieu de terrain de l'USMB Hamza Ounès nous a fait savoir que le club blidéen a besoin de démarrer dans l'immédiat pour éviter le pire. "Le club est en détresse et a besoin de la présence d'hommes sages pour le mettre dans de bonnes conditions. Je suis un enfant de cette équipe et je suis là pour l'aider. Mais moi seul, je ne peux pas faire de miracle. Donc, on doit songer à bâtir une grande équipe qui fera parler d'elle lors de la prochaine saison", nous a déclaré Ounès, avant d'ajouter : "Je lance un message aux responsables pour leur demander de songer au facteur temps qui n'est pas en notre faveur et pour aussi de travailler en groupe pour sauver ce club qui ne mérite pas un tel sort."

A. D.

ASMO

Tchikou et Merabet proposés

De notre correspondant

L. M. AZZI

La direction du club de M'dina J'dida n'a toujours pas dévoilé la nature du recrutement en prévision de la saison

2016-2017.

Les dirigeants actuels s'obsti- nent à cadenasser toute issue liée à une information touchant l'opération du recrutement. Seulement grâce à certaines indiscrétions, nous avons pu avoir accès à deux informations officielles. La première concerne l'at- taquant Tchikou, qui serait dans les plans de l'entraîneur Noureddine Saâdi. En effet, une source fiable assure que le futur driver d'El- Djamîya a proposé les services de ce joueur. La même source ajoute que la proposition a été faite lors de la réunion qui a regroupé les dirigeants avec ce technicien et son adjoint Fayçal Meguenni, jeudi dernier. Sauf que le dernier mot devra revenir à

jeudi dernier. Sauf que le dernier mot devra revenir à ces derniers qui, toujours selon notre

ces derniers qui, toujours selon notre source, ne seraient pas chauds à l'idée d'enrôler ce joueur qui a déjà été proposé par un des anciens membres du conseil d'administra- tion à l'orée de la saison 2012-2013. Le deuxième concerne un défenseur du nom de Merabet. Ce dernier évo- luait sous les couleurs du SA Mohammadia pour le compte de la saison écoulée. Son nom a été propo- sé à un des dirigeants actuels du club amateur. Mais aucune suite ne semble avoir été donnée à cette pro- position, précise notre interlocuteur. L. M. A.

TAHAR : «J'espère avoir plus de temps de jeu avec Saâdi»

L'attaquant Fethallah Tahar assure que l'arrivée de Noureddine Saâdi devrait apporter un plus à l'équipe en prévision du nouvel exercice qui démarre le 2 septembre prochain.

Comment ça se passe avec le mois sacré de Ramadhan ? Hamdoullah, je passe ce mois sacré avec ma famille et avec les amis aussi. Je pense que ce mois me permet de me ressourcer un peu, histoire d'oublier ce qui s'est passé en championnat pour notre équipe à cause de cette relégation. Parce qu'il faut le dire, le championnat de la saison passée reste un très mauvais souvenir pour l'ensemble des joueurs et tous les autres membres de l'équipe. Je crois qu'il est inutile de le répéter, notre équipe avait toutes les chances de se maintenir n'étaient ces faux pas inexpliqués chez nous. Ceci dit, nous sommes vraiment désolés

chez nous. Ceci dit, nous sommes vraiment désolés pour notre club et pour nos supporters plus

pour notre club et pour nos supporters plus particulièrement.

Cette fois-ci, l'équipe sera drivée par Noureddine Saâdi… Oui, je le sais, la direc- tion du club a porté son choix sur cet entraîneur qui est très connu sur la scène du football national. Je pense qu'il a fait ses preuves partout où il était. Je suis certain que les joueurs vont bénéficier de son expérience et de ses compé- tences. Sa présence devra apporter un plus à l'équipe.

Il préfère compter sur les jeunes, une occasion pour Tahar ? Oui, j'ai appris qu'il accorde la prio- rité aux jeunes. Ce sera une bonne chose pour l'ensemble des joueurs qui sont presque tous jeunes. J'espère pouvoir avoir ma chance avec notre nouvel entraîneur. La saison qui vient de s'achever reste un mauvais souve- nir parce que non seulement mon équipe est descendue en Ligue 2 Mobilis, mais aussi je n'ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Donc, j'es-

père avoir plus de temps de jeu avec lui.

Saâdoune sera probablement le nouveau parton de l'équipe, qu'en dites-vous ? Je pense que c'est une bonne chose pour le groupe et pour l'équipe en particulier. Saâdoune a toujours été présent avec l'équipe. Il a déjà partici- pé à la dernière accession de notre équipe avec les dirigeants de l'ASMO. Quant à la nouvelle saison, je crois que ça va être très difficile pour nous comme pour les autres équipes. On verra comment sera la nature de la prochaine compétition, inch'Allah.

Vous êtes toujours sous contrat, qu'avez-vous décidé de faire ? Oui, il me reste encore un an à pas- ser avec mon club. Pour l'instant, je ne pense à rien d'autres qu'à mon enga- gement actuel avec l'ASMO. Etant encore jeune, je dois travailler pour mériter une place de titulaire avec le nouvel entraîneur. Donc, je ne me vois pas quitter mon équipe avec laquelle je dois honorer mon contrat jusqu'au bout. L. M. A.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

22

JSMB

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 22 JSMB  Les négociations avec Zerrara n'avancent pas Il semble
www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 22 JSMB  Les négociations avec Zerrara n'avancent pas Il semble

Les négociations avec Zerrara n'avancent pas

Il semble que les discussions avec le manager du milieu de terrain de l'ES Sétif Toufik Zerrara n'avancent pas. Les dirigeants de la JSMB, qui ont entrepris des contacts avec le milieu de terrain et ex-pensionnaire du club, à travers son manager, n'arrivent toujours pas à conclure avec ce dernier. D'une source très proche du club, les deux parties se sont rencontrées dimanche dans l'après-midi et n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Par ailleurs, il semble que les dirigeants du doyen des clubs kabyles insistent afin de s'attacher les services de ce milieu de terrain, qui se trouve en fin de contrat avec le club de la capitale des Hauts-Plateaux.

Khezzar

insiste pour

Bouguelmouna

et Djabou

En plus d'avoir proposé une liste de plusieurs joueurs, nous avons appris que le nouvel entraîneur des Vert et Rouge aurait insisté auprès des dirigeants du club sur certains éléments, qu'il veut à tout prix dans son effectif. Le technicien constantinois, qui a proposé plusieurs joueurs aux dirigeants, insiste sur certains jeunes éléments dont on dit beaucoup de bien. Nous avons appris que les deux éléments sont Bouguelmouna et Djabou. Les deux joueurs, qui ont évolué sous les couleurs du CABBA la saison écoulée, n'ont d'ailleurs pas tranché au sujet de leur avenir. Contactés par les dirigeants afin de leur proposer l'idée de rejoindre la JSM Bejaia, les deux joueurs attendent néanmoins de recevoir leur lettre de libération.

La piste Guedjali écartée

Après avoir pris attache avec l'arrière-gauche du CABBA, Guedjali Mounir, la piste de ce dernier semble abandonnée par la direction du club. De sources généralement bien informées, la direction de la JSMB aurait pris la décision de ne plus insister auprès de ce dernier, surtout après que la direction du CABBA a procédé à la régularisation de l'ensemble des joueurs de son effectif. Ce qui va rendre la mission des responsables du club bougiote difficile afin de bénéficier des services de

Après avoir acquis Megatli et Raït

Messaâdia, Allali et Benabderrahmane

PROCHES D'UN ACCORD

Les dirigeants de la JSMB ont visiblement passé la vitesse supérieure sur le marché des transferts.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Une source proche de la direction du club a d'ailleurs confirmé que cette dernière a réussi à trouver un accord avec les deux joueurs de l'ES Sétif, à savoir Megatli Amine et Raït Mohamed. En plus de ces deux joueurs, qui signeront dans les prochains jours, d'autres éléments sont proches d'officialiser leur venue au sein de l'effectif du club. Nous avons appris que la direction de la JSMB, qui vient de prendre en main le volet

recrutement grâce à la cellule mise en place par le président Tiab en concertation avec le coach Khezzar, aurait pris attache avec trois éléments. Les trois joueurs, qui sont Messaâdia du CSC, Benabderrahmane du RCR et Allali du NAHD, seraient tout proches de trouver un accord avec les dirigeants du club. Notre source ajoute, par ailleurs, que le président Tiab Boualem aurait entrepris des contacts avec les trois éléments et cela dans le but de renforcer l'effectif actuel, qui s'est avéré très limité. Si le coach a, lui aussi, souhaité travailler avec de jeunes joueurs, la direction a soumis une liste avec des noms ayant acquis une certaine expérience et qui peuvent apporter un plus au club. Néanmoins, un dernier round de négociations aura lieu au plu tard ce jeudi afin de finaliser avec les trois éléments précités.

B. E. Z.

MEBARKI, DIF ET AÏT FERGANE

ne renouvelleront pas

En raison de leurs exigences financières trop élevées, le trio Mebarki-Dif-Aït Fergane semble proche du départ.

Il semble que la direction de la JSMB ne compte pas fournir d'efforts afin de garder ce trio qui se trouve en fin de contrat en raison de leurs exigences financières. Les dirigeants de la JSMB, qui ont au départ montré un réel intérêt afin de

JSMB, qui ont au départ montré un réel intérêt afin de maintenir une certaine stabilité au

maintenir une certaine stabilité au sein de l'effectif, viennent de changer d'avis après avoir discuté avec les trois éléments en question, en accordant la priorité au maintien de l'essentiel des cadres qui composent l'effectif. La direction du président Tiab ne semble pas près de répondre favorablement aux exigences financières de ces derniers. Il faut dire que la direction du club a

de ces derniers. Il faut dire que la direction du club a adopté une certaine position

adopté une certaine position concernant les joueurs qui composaient l'effectif la saison écoulée. En se montrant très durs vis-à-vis de tous les éléments, les dirigeants de la JSMB n'ont pas apprécié le fait que certains éléments veulent marchander sachant que le club a frôlé la relégation en raison du comportement des joueurs. Ainsi, on se dirige vers la fin de l'aventure du trio sous les couleurs de la JSMB.

fin de l'aventure du trio sous les couleurs de la JSMB. La direction convoquera les libérés

La direction convoquera les libérés à partir d'aujourd'hui

Ayant maintenu le suspense plusieurs semaines, la direction des Vert et Rouge procédera dès aujourd'hui à la libération des joueurs qui n'entrent plus dans les plans du coach. En effet, de source proche de la direction du club, cette dernière va convoquer les joueurs qui ne seront plus retenus au sein de l'effectif pour le prochain exercice, dès aujourd'hui, et cela afin d'entamer les négociations avec ces derniers dans le but de résilier leur contrat.

Surprises Si les dirigeants de la JSMB ont beaucoup de mal à faire leur choix concernant la liste des libérés, cette dernière comporte néanmoins quelques surprises. En effet, après plusieurs rounds de négociations avec le coach, les dirigeants viennent finalement d'arrêter officiellement la liste des libérés. Les joueurs concernés vont ainsi être convoqués à partir d'aujourd'hui afin de négocier leur libération. La liste comporte les noms suivants :

Zeghli, Lamaici, Dehouche, Cheheima, Benatsou, Boukhalfa, Benmeghit, Nait Yahia, Frioui, Bensayah et Benkhoudja. B. E. Z.

Nait Yahia, Frioui, Bensayah et Benkhoudja. B. E. Z. ASO Ifticen, nouvel entraîneur de Chlef Il

ASO

Ifticen,

nouvel

entraîneur

de Chlef

Il semble que le problème d'entraîneur de l'ASO a été réglé puisque la direction du club est arrivée à un accord avec le désormais ex-entraîneur de l'équipe nationale militaire, Younes Ifticen, dont le contrat avec cette dernière expirera à la fin de ce mois. Ainsi, l'ex-driver de l'USMB devrait signer son contrat à l'ASO le 1 er juillet prochain, comme l'ont annoncé les dirigeants de l'ASO.

Dans l'attente de Djaâbot

Les responsables du club chélifien sont confiants quant à voir le baroudeur de l'USB Djaâbot accepter l'offre de l'ASO. Le joueur, qui est un pur produit du club chélifien, aurait émis le vœu de revenir au bercail en l'avouant à ses proches. Avec le départ de plusieurs éléments dont les attaquants de pointe que sont Youcef-Khodja, Kara et Madouni, Djaâbot ne trouvera pas de problèmes pour s'y imposer.

Djaâbot ne trouvera pas de problèmes pour s'y imposer. Chadouli rentrera-t-il au bercail ? Le défenseur
Djaâbot ne trouvera pas de problèmes pour s'y imposer. Chadouli rentrera-t-il au bercail ? Le défenseur

Chadouli rentrera-t-il au bercail ?

Le défenseur central du GCM Chadouli, qui a réussi à accéder avec son équipe après une saison pleine, est annoncé de retour au club dont il est un pur produit. Il est vrai que la direction du club chélifien n'a pas encore fait d'offre au joueur, mais toujours est-il que les responsables de l'ASO aimeraient bien que ce joueur aux grandes qualités soit de la partie cette saison.

Benhocine quitte l'ASO

Arrivé à l'ASO en janvier dernier, Benhocine, qui avait plusieurs offres et était sous contrat au club chélifien, a dû racheter sa lettre de libération puisqu'il a payé 300 millions de centimes pour avoir son fameux papier qui lui a permis de négocier à son aise au NAHD où il a signé pour deux ans.

Madouni a eu ses papiers

Laïd Madouni, qui a échoué sur toute la ligne en optant pour l'ASO où il n'a rien prouvé, aurait eu ses papiers ; il a donc été libéré par le club chélifien. Selon les observateurs, le recrutement de Madouni aura été un fiasco car le joueur, qui est arrivé blessé, n'a pas pu convaincre l'entourage du club. Selon nos sources, l'ex- attaquant de l'ESS devrait opter pour le WAM.

l'ex- attaquant de l'ESS devrait opter pour le WAM. Baouche et Soltani ouvrent le bal Le

Baouche et Soltani ouvrent le bal

Le club chélifien vient de procéder au recrutement de deux attaquants qui évoluaient la saison passée à l'OMA. Les deux concernés ont réussi à attirer l'attention, lors de l'exercice écoulé, sous les couleurs des Gaziers et ont été de véritables poisons pour les défenses adverses. Baouche a réussi à inscrire une douzaine de buts, alors que son camarade en a inscrit six. Les deux joueurs, qui sont originaires de Tiaret, ont été conseillés par Messaoud, qui est de la même

ville, d'opter pour l'ASO où ils ont signé pour deux ans chacun et pour 80 millions de centimes de salaire. Ainsi, ce sont les deux premiers joueurs à avoir été

recrutés par le club chélifien.

A. B.

www.competition.dz

Mercredi 15 juin 2016

INTERNATIONALE

23

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 INTERNATIONALE 23 RONALDO LE MEILLEUR SINON RIEN Alors que le Portugal
RONALDO LE MEILLEUR SINON RIEN
RONALDO
LE MEILLEUR
SINON RIEN

Alors que le Portugal va débuter son Euro contre l'Islande, Cristiano Ronaldo cherchera à entrer encore un peu plus dans la légende.

«À quel rang je me situe dans le classement des meilleurs joueurs depuis 20 ans ? Je dois être positif et je crois qu'avec mes résultats, je suis le meilleur." Quand il parle de lui, Cristiano Ronaldo n'a pas pour habi- tude de peser ses mots. Ni de jouer le faux modeste. À quelques heures de ses grands débuts dans l'Euro 2016, avec la sélection portugaise, le phéno- mène du Real Madrid croit plus que

jamais en sa bonne étoile. "Je pense que j'ai eu un impact majeur dans mon sport, a lancé sans sourciller le triple Ballon d'or dans les colonnes d'Undici. Je ne peux pas dire à quel point. Le temps nous le dira. Mais si vous pouvez courir vite, sauter plus haut que les autres, être fort et agile en même temps, vous rendez votre talent encore plus efficace. J'ai tra- vaillé dur pour atteindre le plus haut

niveau et je fais toujours tout pour rester là où je suis. Je garde la même attitude, le même dévouement à chaque séance d'entraînement, à chaque match. Je me soucie de conti- nuer à faire l'histoire de ce sport depuis de nombreuses années. " Avec trois Ligues des champions, une Liga et trois Premier League au compteur et un statut de meilleur buteur de l'histoire de la C1, CR7 a, en effet,

gravé son nom en lettres d'or dans le football mondial. Mais, comme son rival de toujours Lionel Messi, le capitaine de la Selecção court tou- jours après un premier succès sous le maillot du Portugal. Il avait failli y parvenir dès son premier essai, en 2004, lors du championnat d'Europe disputé à la maison. Mais les Lusitaniens avaient trébuché en finale devant la Grèce.

LA RUSSIE EXCLUE EN CAS DE NOUVEAUX INCIDENTS

LA RUSSIE EXCLUE EN CAS DE NOUVEAUX INCIDENTS En cas de nouveaux incidents dans les stades

En cas de nouveaux incidents dans les stades où elle évoluera dans la suite de la compétition, la Russie sera tout bonne- ment exclue de l'Euro, a annoncé l'UEFA ce mardi. L'UEFA vient de prendre une décision forte, trois jours après les incidents qui ont émaillé la rencontre entre l'Angleterre et la Russie à Marseille, samedi. L'instance européenne du football, qui organise l'Euro 2016, a annoncé que la sélection russe serait disqualifiée de la compétition si des actes de violence " de même nature " étaient encore constatés dans les stades où elle joue à l'avenir. Notons que la Russie affrontera la Slovaquie à Lille, demain (mercredi), et le Pays de Galles à Toulouse, lundi prochain. Ce sursis sera maintenu jusqu'à la fin du tournoi. Il est ici impor- tant de préciser que cette décision, prise par la commission de discipline de l'UEFA - son comité exécutif peut encore alourdir la sanction -, concerne uniquement les inci- dents survenus dans l'enceinte du Vélodrome, et non les heurts qui ont ryth- mé tout le week-end sur la Canebière. Ce qu'il s'est passé dans les rues de Marseille relève effectivement des autorités fran- çaises. C'est aussi pour cette raison que la sélection anglaise n'a, quant à elle, écopé d'aucune sanction sportive de ce type. Et pour cause, l'enquête menée par l'UEFA sur les scènes de violence du Vélodrome a conclu que les fans britanniques n'avaient agi que pour se défendre face aux attaques des Russes.

Un

supporter

anglais

prend

5 ans

d'inter-

diction

de stade

Coupable de vio- lences à Marseille, un hooligan anglais a pris cinq ans d'interdiction de stade. Supporter de Birmingham City, un hooligan de 24 ans a été interdit de stade pour cinq ans suite à des vio- lences perpé- trées à Marseille en marge du match entre l'Angleterre et la Russie. Il était connu des ser- vices de police et a été jugé ce mardi. Il avait été arrêté à son retour de France suite à son signalement par la police anglai- se spécialisée.

JEROME BOATENG SUR ROBERT LEWANDOWSKI :

«APRÈS LE MATCH, TOUT IRA BIEN»

Jérôme Boateng pro- met que ses retrouvailles avec Robert Lewandowski, son partenaire en club, se passeront bien, même s'ils se sont déjà accrochés. Jeudi soir, Jérôme Boateng et Robert Lewandowski seront face à face au Stade de France (21h) lors de la deuxième journée du Groupe C. Un duel qui pro- met entre le solide défenseur allemand et le redoutable attaquant de la Pologne. Les

deux n'ont pas tellement l'habitude de s'affronter vu qu'ils jouent ensemble au Bayern Munich, mais il leur est déjà arrivé d'avoir des échanges musclés. Boateng et Lewandowski avaient failli en venir aux mains lors d'un entraînement en club en mai 2015 et, ce jour-là, Pep Guardiola les avait tous les deux renvoyés au vestiai- re. Comment le défenseur voit-il ce match dans le match ? Boateng a promis

que tout se terminerait bien :

"Robert Lewandowski est un attaquant magnifique et je le félicite pour ses buts, a répondu l'Allemand en conférence de presse. Avec un attaquant, il y a forcé- ment des duels et des moments un peu difficiles. Le foot est un sport de contact. Je vais jouer contre lui et chacun va donner le meilleur pour son pays. Mais après le match, tout ira bien."

Deschamps a pris Pogba entre quatre yeux

Très critiqué après son match décevant face à la Roumanie, le milieu des Bleus Paul Pogba a eu droit à un entretien individuel avec Didier Deschamps… Réaction attendue dès mercredi contre l'Albanie. Paul Pogba répète à qui veut l'entendre qu'il ne se fixe aucune limite, qu'il rêve de devenir le meilleur joueur du monde, qu'il sou- haite inscrire son nom dans l'histoire du football. Une ambition louable mais avec un effet indési- rable : avec ses déclarations, le milieu de terrain de l'équipe de France s'est impo- sé une pression inutile. Conséquence, après sa perfor- mance médiocre contre la Roumanie vendredi dernier (2- 1), de nombreux observateurs ont souligné le décalage entre ses rêves et la réalité.

Il lui reproche son dilettantisme et son manque de simplicité Didier Deschamps n'est pas en reste pour le lui signifier. Après l'avoir déjà recadré lors des matchs amicaux contre le Cameroun et l'Ecosse, concernant son positionnement sur le terrain en particu- lier, le sélectionneur a eu une explication de texte en tête à tête lundi, rapporte le journal L'Equipe. Il lui a reproché son dilettantisme ainsi que son manque de sim- plicité dans le jeu. Il est vrai que le Turinois a, face aux Roumains, eu trop tendance à vouloir chercher le beau geste au détriment de l'efficacité, à vouloir briller individuellement, à se faire remarquer. Une attitude forcément handicapante pour le bien du collectif, que n'a pas du tout appréciée Didier Deschamps, ce der- nier n'hésitant pas à le remplacer à la 77 e minute.

pas à le remplacer à la 7 7 e minute.  CORLUKA : «TOUT DEVIENT RIDICULE

CORLUKA :

«TOUT DEVIENT RIDICULE QUAND VOUS JOUEZ AVEC MODRIC»

Après la victoire de la Croatie face à la Turquie (1-0), Vedran Corluka a complimenté son coéqui- pier et buteur du match, Luka Modric. Ce dimanche, les Croates ont battu la Turquie pour leur entrée dans l'Euro 2016, au Parc-des-Princes, grâce à un but du milieu de terrain du Real Madrid (1- 0), qui fut notamment salué pour la beauté de son but et la qualité de sa prestation. Son coéquipier Vedran Corluka a compli- menté Luka Modric, son coéquipier en sélection de Croatie. " Quand vous jouez avec lui, tout devient ridi- culement simple. Il tra- vaille tellement pour l'équi- pe sur le plan offensif comme défensif, mais vous attendez ça de lui. Il joue au Real Madrid, il est l'un des meilleurs milieux en Europe ", a-t-il expliqué au micro des journalistes. " Bien sûr, il est sous pres- sion. Nous nous parlons avant le match quand nous avons vu nos supporters. C'est surtout une grosse pression quand vous jouez pour votre pays, tout est ridicule à côté. Il m'a dit :

''J'ai joué la finale de la Ligue des champions et c'était un match facile à côté de ça''. Quand vous jouez pour votre pays, c'est surréaliste. Les gens espè- rent des miracles de sa part. Bien sûr, lui veut faire même mieux qu'au Real Madrid. Il joue au Real Madrid en tant que deuxiè- me ou troisième meilleur joueur derrière Bale et Ronaldo, donc vous espérez beaucoup de sa part ", a-t- il conclu.

BONUCCI :

«Peut-être

la première

victoire d'un

grand Euro»

Lundi soir, l'Italie a surpris la Belgique (2-0) et signé une précieuse victoire au sein d'un groupe F forcé- ment délicat avec la concurrence de la Suède et de l'Irlande. Après le coup de sifflet final, Leonardo Bonucci, passeur décisif pour Emanuele Giaccherini sur le premier but transal- pin, n'a pas caché sa satis- faction. " C'est un superbe match pour débuter, ça va nous permettre de faire le plein d'enthousiasme, a déclaré le taulier de la Juventus Turin. Il va nous inspirer pour la suite et nous remplir de confiance. C'est peut-être la première victoire d'un grand Euro, et nous avons affiché quatre qualités qui nous caracté- risent : sacrifice, humilité, solidarité et compétitivité. Nous méritons ces moments de joie, mais j'es- père que ce sont simple- ment les premiers d'une longue série."

www.competition.dz Mercredi 15 juin 2016 24 ARRET SUR IMAGE Ce supporter croate n’a pas résisté
www.competition.dz
Mercredi 15 juin 2016
24
ARRET SUR IMAGE
Ce supporter
croate n’a pas
résisté à l’envie
de venir fêter sur
le terrain le but
de Modric face
à la Turquie.
Le
président
de Ligue
d’Aïn Defla
convoqué
par la FAF
LRFA : après l’AG élective
Il s’est engagé pour une saison
HADJ ADLÈNE
Répartition
des tâches des
membres élus
DESABRE
«
nouveau coach
de la JSS
Schürmann
A l’issue de l’assemblée générale élective, le
président de la Ligue a procédé à la réparti-
tion des tâches dévolues aux membres du
bureau de Ligue, conformément aux disposi-
tions statutaires et règlementaires :
aura du mal à
remplacer Ferhat»
Boulefaât : président
Boucherit : secrétaire général
Bouziane : directeur administration
et finances
Kemouche : vice-président chargé des
compétitions
Benali : DTRA
D r Ouaffek : médecin de la Ligue
Meache : juriste de la Ligue
Bouguerra : président de la CD
Benchanaâ : chargé de la commission Futsal
Tichat : chargé de la commission
Beach-soccer
Abderrahmane : représentant des arbitres
Mahindad : représentant des Ligues de
wilaya
Oukali : représentant des Ligues de wilaya
Loucif : représentant des clubs
Allik : représentant des clubs
Sans club depuis son départ de
Dubaï FC aux Emirats arabes unis,
l’ancien entraîneur de l’Espérance
Sportive de Tunis s’est engagé pour
une saison en faveur de la JSS.
L’information a été dévoilée par
l’intéressé sur sa page Facebook.
Arrivé lundi à Béchar, Desabre a
visité les installations sportives
et administratives du club, avant
d’entamer avec les dirigeants les
dernières négociations précédant
la signature de son contrat.
Le président de
la LFW Aïn Defla,
Belgacem
Kastali, a été
convoqué
aujourd’hui par
la FAF pour s’ex-
pliquer sur les
accusations
dont il fait l’ob-
jet relatives à sa
mauvaise ges-
tion. Pour rap-
pel, les
membres du
bureau de Ligue
avaient saisi la
FAF pour récla-
mer le départ du
président. Pour
rappel toujours,
la FAF avait
déclaré la guerre
à toutes les
ligues dont la
gestion avait été
marquée par des
entraves.
Hadj Adlène, l’ancien goleador
de l’USM Alger, parle du
transfert de Zinedine Ferhat au
Havre et de sa suspension. Il ne
comprend pas pourquoi on lui a
pardonné deux fois quand
il fallait sévir, et qu’on
se montre intransigeant
maintenant que le
joueur a un bon
argument pour sa
défense.
Que pensez-vous du transfert de
Ferhat au Havre ?
Ce garçon mérite de passer un palier
supérieur. Il est arrivé à un âge, 23 ans,
où il est temps d’aller monnayer son
talent à l’étranger. J’aurais préféré qu’il
signe dans un club de Ligue 1 française,
car il en a les qualités, mais la Ligue 2
reste un bon apprentissage, elle peut être
un bon tremplin pour lui. Il a opté pour le
doyen des clubs de football français.
justifiant parfaitement son absence. Je
précise que je suis, moi aussi, un adepte
de la discipline et de la rigueur, mais il
faut aussi savoir se montrer
compréhensif. Au moment du stage, il
paraphait son contrat au Havre. De nos
jours, il faut reconnaître que ce n’est pas
donné au premier venu. Le dernier joueur
local transféré à l’étranger s’appelle
Slimani, cela fait déjà quelque temps.
Franchement, on aurait pu faire preuve
de souplesse.
Le Havre a la réputation d’un club
formateur…
Oui, Le Havre est connu en France et
en Europe. C’est un club qui a formé pas
mal de joueurs qui ont fait le bonheur de
grands clubs européens. Peut-être que ses
responsables ont l’ambition de remonter
en Ligue 1. Si ces derniers, à leur tête
l’entraîneur, ont jeté leur dévolu sur
«Zinou», c’est qu’ils voient en lui
l’attaquant idéal ou le milieu offensif
adéquat pour l’avenir.
On dit que Schürmann, le
sélectionneur des U23, était pourtant
au courant…
Oui, il paraît que le sélectionneur
olympique, en personne, était au courant
du transfert. On a laissé passer les écarts
de conduite du joueur en Corée du Sud et
en coupe d’Afrique. C’est plutôt cette fois
qu’il aurait fallu passer l’éponge. Que je
sache, Ferhat n’était pas à la plage, il est
allé signer un contrat pro.
Peut-il percer ?
Je n’ai pas de doute sur ses capacités
techniques et physiques. Il a aussi
beaucoup appris à l’USMA où il a quand
même acquis une expérience qui peut lui
être utile dans le monde professionnel. Il
devra, cependant, s’adapter et se préparer
à faire des sacrifices et que son corps
s’habitue à des séances d’entraînement
qui durent plus de deux heures.
Il ne sera pas retenu pour les JO de
Rio, qu’en dites-vous ?
Il vient d’être suspendu 6 mois pour
n’avoir pas rejoint le stage de l’EN
olympique…
C’est dommage parce qu’il a un
argument valable et une explication
C’est dommage pour nous, pour l’EN
olympique parce que lui, il a eu ce qu’il
voulait. C’est un cadre de l’équipe et le
staff technique va avoir des difficultés
pour trouver son remplaçant. On a vu des
cas plus graves que ça, pas besoin de
nous donner des leçons sur le maillot
national ou le drapeau. Il y a eu des écarts
de conduite énormes au sein de l’EN A
qui ont été pardonnés. J’espère que sa
sanction sera réduite, sinon l’avenir lui
appartient, il n’a que 23 ans. En tout cas,
je lui souhaite plein succès.
H. D.