18 octobre 2016

Suite à la mobilisation de Romain Colas et des élus du territoire, le Gouvernement annonce une
nouvelle concertation et la révision du calendrier de la procédure de modification des
trajectoires de vol au départ d'Orly
Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat aux Transports, a annoncé hier à Romain Colas, suite à ses interpellations, l’engagement d'une nouvelle concertation et la révision du calendrier de la procédure de modification des trajectoires de vol au départ d'Orly.
Alerté par voie de presse en juin dernier de la validation par la Commission Consultative de l'Environnement
(CCE) d'Orly d’un projet de modification des trajectoires de décollages face à l’Est, sans concertation avec l’ensemble des élus du territoire concerné, les associations et les riverains, j'ai organisé, le 12 juillet, une réunion
dans les locaux de la DGAC. Réunissant les maires des communes potentiellement impactées, cette réunion
nous a permis d’affirmer notre désaccord tant sur le fond du projet que sur la méthode de son élaboration.
Pendant plusieurs semaines, avec les élu-e-s, les acteurs associatifs et les habitant-e-s, je suis resté mobilisé
pour que cette procédure n'entre pas en vigueur, comme cela était prévu initialement, en décembre. J’ai demandé que le calendrier et le mode de concertation soient intégralement repensés et que nous puissions ensemble
travailler à un projet alternatif afin de garantir le respect du cadre de vie des habitants du Val d'Yerres et les rives
de Seine.
J'ai saisi de ce sujet Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat en charge des Transports, et rencontré les membres de son
cabinet en septembre dernier. Parallèlement, les maires du territoire et l’agglomération Grand Paris Sud ont exprimé leurs préoccupations à la DGAC et au Gouvernement.
Par courrier daté du 17 octobre 2016, le Secrétaire d’Etat m’a indiqué sa décision de faire droit aux demandes
légitimes du territoire :

l’établissement d’un nouveau calendrier pour la définition et l’adoption des nouvelles trajectoires ;

l'examen de nouvelles alternatives au projet initial de la DGAC ;

la mise en place d'une nouvelle concertation étendue à toutes les communes concernées ;

la constitution d'un nouveau dossier de consultation ;

une attention particulière portée aux conséquences de ces nouvelles trajectoires pour les riverains.

Je me félicite de l’attention portée par le Gouvernement à ce dossier et me réjouis qu’avec l'ensemble
des élu-e-s de notre territoire, en concertation avec les acteurs associatifs et les riverains, nous soyons
parvenus à obtenir cette décision. Je resterai bien évidemment mobilisé, avec l’ensemble des acteurs
concernés, sur ce dossier et entend prendre toute ma part à la concertation qui va désormais pouvoir
s’engager pour limiter autant que possible les nuisances aériennes dans le Val d’Yerres et sur les rives
de Seine.
www.romaincolas.fr

rcolas@assemblee-nationale.fr
Twitter: @romaincolas / Facebook: ColasRomain

06 72 76 00 95

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful