Vous êtes sur la page 1sur 1

COMMUNIQUE DE PRESSE COMPENSATION-SURCOMPENSATION

Dans le contexte actuel de dbats sur la rforme des rgimes spciaux, mon rle de
prsident de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivits locales (1)
(CNRACL) est de rappeler la part importante que le rgime a pris dans le
financement, via la surcompensation, des dficits affichs par certains rgimes de
retraite.
En effet, les informations les plus diverses qui circulent font courir un risque de
confusion sur les rgimes dficitaires et les rgimes solidaires .
A cet gard, la CNRACL et par voie de consquence limpt local peuvent
revendiquer, au mme titre que lEtat, un prix de solidarit ! Ds la mise en place du
systme de compensation en 1974, puis de la surcompensation en 1985, sa bonne
sant financire et son rapport dmographique favorable lont place largement en
tte des contributeurs au point que sa trsorerie a fini par tre menace. La baisse
progressive de la surcompensation a commenc inverser ce mouvement
dficitaire, mais il est essentiel de rappeler les deux faits suivants :
- entre 1974 et 2007, la CNRACL a vers 31 milliards deuros au titre de la
compensation,
- entre 1985 et 2007, le rgime a donn 25 milliards deuros au titre de la
surcompensation.
Il me semblait indispensable de poser ces donnes chiffres dans le dbat
daujourdhui : la CNRACL nest pas un rgime spcial, et si on devait lui accorder
une spcificit, ce serait davoir rgul, pendant toutes ces annes, lensemble des
rgimes de retraite franais.
Enfin, si le dbat daujourdhui ne peut ignorer la ralit des mcanismes de
compensation et de surcompensation, il ne doit pas nous conduire opposer les
rgimes de retraites les uns aux autres ; il nous rappelle au contraire lardente
obligation de dfendre le principe de la rpartition, auquel le conseil dadministration
et moi-mme sommes profondment attachs.
Claude Domeizel
Snateur des Alpes de Haute-Provence
Prsident de la CNRACL

(1) Caisse de retraite des agents des collectivits et centres hospitaliers qui
regroupe 1,8 millions daffilis et 840 000 retraits.

PPGA/CA/Mireille Rouffignac/18/10/2007