Vous êtes sur la page 1sur 32

Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux

IV.1- Introduction:
L’étude des éléments porteurs, consiste à la distribution des charges (verticales et surtout
horizontales) aux portiques et voiles, cette étude effectuée par la méthode des éléments
finis « SAP2000 » (structural analysais programm).
IV.2 - Etude de séisme:
 Séisme
Les séismes ou tremblement de terre constituent un phénomène géologique qui de tout temps à
terroriser les populations qui vivent dans certaines zones du globe.
 Choix de la méthode de calcul :
Le calcul sismique peut être mené suivant trois méthodes :
 Par la méthode statique équivalente.
 Par la méthode d’analyse modale spectrale.
 Par la méthode d’analyse dynamique par accélérogrammes
A) - Méthode statique équivalente:
Les forces réelles dynamiques qui se développent dans la construction sont remplacées par un système
de forces statiques fictives dont les effets sont considérés équivalents à ceux de l’action sismique.
Le mouvement du sol peut se faire dans une direction quelconque dans le plan horizontal. Les forces
sismiques horizontales équivalentes seront considérées appliquées successivement suivant deux
directions orthogonales caractéristiques choisies par le projeteur.
Dans le cas général, ces deux directions sont les axes principaux du plan horizontal de la structure.
 Conditions d’application:
Cette méthode peut être utilisée dans les conditions suivantes :
 le bâtiment ou bloc étudié, satisfaisait aux conditions de régularité en plan et en élévation, avec une
hauteur au plus égale à 65 m en zone I et IIa et à 30 m en zone IIb et III .
 Le bâtiment ou bloc étudié présente une configuration irrégulière tout en respectant, outre les
conditions de hauteur énoncées et les conditions complémentaires suivantes :
 Zone I : tous groupes.
 Zone IIa :
● groupe d’usage 3 ;
● groupe d’usage 2, si h t ≤ 7 niveaux ou 23 m ;
● groupe d’usage 1B ,si h t≤ 5 niveaux ou 17 m ;
● groupe d’usage 1A ,si h t≤ 3 niveaux ou 10 m ;

P.F.E 2007 50
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
 Zone IIb et III :
● groupe d’usage 3 et 2, si h t≤ 5 niveaux ou 17 m ;
● groupe d’usage 1B ,si h t≤ 3 niveaux ou 10 m ;
● groupe d’usage 1A, si h t≤ 2 niveaux ou 08 m ;
 Calcul de la force sismique totale:
La force sismique totale V, appliquée à la base de la structure doit être calculée successivement
dans deux directions horizontales orthogonales selon la formule :
A.D.Q
V= W
R
A : Coefficient d’accélération de zone, donnée par le tableau 4-1 (RPA99 "version 2003" ,P 37)
suivant la zone sismique et le groupe d’usage ;
D : Facteur d’amplification dynamique moyen, fonction de la catégorie de site, du facteur de
correction d’amortissement (η) et de la période fondamental de la structure (Τ)"P38";
R : Coefficient de comportement global de la structure, sa valeur unique est donnée par le tableau
4-3 "P 40" en fonction de système de contreventement ;
Q : Facteur de qualité, il est en fonction de :
 La redondance et la géométrie des éléments qui la constituent.
 La régularité en plan et en élévation.
 La qualité de contrôle de la construction.
n
W : Poids total de la structure W=  wi avec Wi = Wgi +β.WQi
i 1

 Distribution de la résultante des forces sismiques selon la hauteur:


La résultante des forces sismiques à la base V doit être distribuée sur la hauteur de la structure selon
les formules suivantes :
V=Ft+∑ Fi
Avec : Ft la force concentrée au sommet de la structure, Ft=0 quand Test plus petite ou égale à 0.7 S,
et sera prise égale à 0.07 T.V dans les autres cas. La valeur de Ft ne dépassera en aucun cas 0.25 V.
La partie restante de V soit (V-Ft) doit être distribuée sur la hauteur de la structure suivant la formule :
(V  Ft ) w.hi
Fi= n

W h
j 1
j j

P.F.E 2007 51
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
B)- Méthode dynamique modale spectrale:
Par cette méthode, il est recherché pour chaque mode de vibration, le maximum des effets engendrés
dans la structure par les forces sismiques représentés par un spectre de réponse de calcul. Ces effets
sont par la suite combinés pour obtenir la réponse de la structure.
Spectre de réponse de calcul:
L’action sismique est représentée par le spectre de calcul suivant :
 T  Q 
1.25A 1   2.5  1 0 ≤ T ≤ T1
 T1  R 
Sa Q
2.5  (1.25 A)  T1≤ T ≤ T2
g R
2/3
 Q  T 
2.5  (1.25 A)  2  T2 ≤ T ≤ 3.0s
 R  T 
2/3 5/3
 Q  T  3
2.5  (1.25 A)  2    T ≥3.0s
 R  T  T 
A : Coefficient d’accélération de zone ;
η : Facteur de correction d’amortissement (quand l’amortissement est différent de 5٪) ;

7
  0.7
2   
ζ : Pourcentage d’amortissement critique ;
R : Coefficient de comportement de la structure ;
T1 , T2 : périodes caractéristiques associées à la catégorie de site ;
Q : Facteur de qualité.
C) - Méthode d’analyse dynamique par accélérogrammes :
Cette méthode peut être utilisée au cas par cas par un personnel qualifié, ayant justifié auparavant
les choix des séismes de calcul et des lois de comportement utilisées ainsi que la méthode
d’interprétation des résultats et les critères de sécurité à satisfaire .

P.F.E 2007 52
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Pour notre calcul : La méthode statique équivalente :
Irrégularité en plan, zone IIa , groupe d’usage 2. Htotal=19.98m et 5 niveau;
D'après ces conditions, la méthode statique équivalente n’est pas vérifiée, alors on utilise (la méthode
dynamique modale spectrale)

T = Ct (ht)3/4  T = 0,61 seconde

0, 09  ht
T=  T = 0,59 seconde
D

A 0,15

D 1.71

Q 1,25

R 5,00

ξ 0,07

T1 0,15

T2 0,3

IV.3 - Présentation du logiciel SAP 2000 :

Le programme de SAP2000 représente le programme le plus facile à utiliser de la série de SAP des
programmes machines (Microsoft Windows). Il comporte une interface d’utilisateur graphique
puissante inégalée en termes de facilité d'utilisation et de productivité. Création et modification du
modèle, exécution de l'analyse, vérification et l'optimisation de la conception, toutes sont faites par
cette interface simple, graphique, affichage des résultats, y compris l'affichage en temps réel des
déplacements, sont facilement produits.
Le SAP 2000 est un logiciel d'analyse des structures par la méthode des éléments finis de type barre
pour les éléments rectilignes (poteaux, poutres) et de type quadrilatère pour les éléments planes
(plancher, voiles) et pour les éléments coques (coupole).

P.F.E 2007 53
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Les déplacements dans le dernier niveau sont :
 dx = 4,4 cm
 dy = 4,6 cm
Les périodes dynamiques sont :
 mode 1 : T = 0.54 s
 mode 2 : T =0,52

vue en 3D de la structure

P.F.E 2007 54
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV-4 Ferraillage des éléments:
L'étude du portique s'intéresse aux éléments les plus sollicités à condition de rester dans le domaine de
sécurité.
Pour la détermination des sollicitations, on utilise les combinaisons suivantes :

 pour l'état limite ultime (E.L.U) → 1,35 G + 1,5Q (CBA.93)


 pour l'état limite service (E.L.S) → G + Q (CBA.93)
G  Q  E
 pour les combinaisons accidentelles →  (RPA.99)
0,8G  E
Après avoir calculées les sollicitations, il faut déterminer les sections d'acier nécessaires à la
résistance et à la stabilité des éléments constructifs de notre ouvrage.
Le calcul des sections sera mené selon les règles de calcul du béton armé. (CBA.93 et RPA.99).

1.35G+1.5
G+Q±E
Q

0.8G±
E

G+Q±
E
0.8G±
E

P.F.E 2007 55
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Exemple de fichier de résultat:
Les sollicitations sont calculées à l’aide de logiciel "SAP 2000"; Voici un exemple de résultat.

P.F.E 2007 56
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV-4-1 Ferraillage des poutres:
Les poutres sont soumises aux moments fléchissants et aux efforts tranchants donc elles sont
calculées en flexion simple .les poutre sont des éléments non exposées aux intempéries, la fissuration
est considérée comme peu préjudiciable.
La section d’armature obtenue par : A = MAX (AU , ACNF , ARPA) avec:
AU : section d’armature calculée en flexion simple.

Donnée: Mu , Mser , b, d,
fbu , fe , fc28 , µlu ,
θ, γb , γs

Mu
bu 
bd 2 fbu

OUI NON

µbu > µlu

- Prévoir des armatures comprimées u  1, 25(1  1  2 bu )


- Changer la section du béton
- Augmenter fc28
0,8ubdfbu
Au 
fe /  s

Amin = 0,23 b.d.ft28 / fe

NON Au > Amin OUI

A = Amin A = Au

FIN

Organigramme de calcul " flexion simple "

P.F.E 2007 57
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Pourcentage minimal (RPA 99 "version 2003" Art 7.5.2.1. P52):
Le pourcentage total minimum des aciers longitudinaux sur toute la longueur de la poutre est de
0,5 % en toute section.
Le pourcentage total maximum des aciers longitudinaux est de :
- 4 % en zone courante.
- 6 % en zone de recouvrement.
ARPA = 6,75 cm2.
Amax = 54 cm2 en zone courante ; Amin = 81 cm2 en zone de recouvrement.
 Poutres principales : section (30 × 45)

G+Q+Ex 1,35G+1,5Q
Aa At Amin Aa (adoptée) Aréel At (adoptée) Aréel
N° Ma Mt 2 2 2 2 2 2
cm cm cm cm cm cm cm2
KN.m KN.m

Rd.c 99.88 48.62 5,18 2,44 1.17 6HA14 9.24 3HA14+3HA12 8.01

1 124.82 48.69 6,58 2,44 1.17 6HA14 9.24 3HA14+3HA12 8.01

2 134.78 49.1 7,15 2,46 1.17 6HA14 9.24 3HA14+3HA12 8,01

3 135.05 49.58 7,17 2,49 1.17 6HA14 9.24 3HA14+3HA12 8,01

4 130.4 48.7 6,90 2,44 1.17 6HA14 9.24 3HA14+3HA12 8,01

5 125.4 56.48 6,61 2,85 1.17 6HA14 9.24 3HA14+3HA12 8.01

 Poutres secondaires : section (30 × 45)


G+Q+Ex 1,35G+1,5Q
Aa At Amin Aa (adoptée) Aréel At (adoptée) Aréel
N° Ma Mt 2 2 2 2 2 2
cm cm cm cm cm cm cm2
KN.m KN.m

Rd.c 4,00 1,43 1.17 3HA14+3HA12 8.01 3HA14+3HA12 8.01


78.25 28.86
1 115.32 6,04 1,51 1.17 3HA14+3HA12 8.01 3HA14+3HA12 8.01
30.36
2 6,50 1,56 1.17 3HA14+3HA12 8.01 3HA14+3HA12 8.01
123.45 31.49
3 6,25 1,54 1.17 3HA14+3HA12 8.01 3HA14+3HA12 8.01
119.07 30.98
4 5,36 1,55 1.17 3HA14+3HA12 8.01 3HA14+3HA12 8.01
103.29 31.12
5 4,87 1,41 1.17 3HA14+3HA12 8.01 3HA14+3HA12 8.01
94.26 28.35

P.F.E 2007 58
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
 Dispositions constructives :
 Calcul des armatures transversales :
- Selon BAEL 91 : Art 2.2.2 P 160 :
Le diamètre des armatures est donné par l'inéquation suivante :
 14mm
l 
 
h 
t  min   min 12, 85mm  prenons t  8mm
 35 
 b0 

10 
30mm

min(0,9d ; 40 cm )  36, 45 cm

L'espacement des courts des cadres : S t   At .f e
 0, 4b  42, 08 cm

- Selon RPA 99 " version 2003 " :
La quantité d'armatures transversales minimales est données par :
At  0,003.S .b

L'espacement maximum entre les armatures transversales est déterminé comme suit :
- dans la zone nodale est en travée si les armatures comprimées sont nécessaires :
h
st = min( ,12 )  min 11, 25 ;14, 4   10cm
4

- en de hors de la zones nodale (zones courante)


h
St   S t  22,5 cm prenons S t  15 cm
2
les premières armatures transversales doivent être disposé à 5 cm au plus du nu de l'appui ou du
encastrement.
At  0,003S .b  0.9 cm 2
Soit : 2HA8 ; Areel = 1,01 cm2
 Vérifications à L'E.L.S :
 Vérification de contrainte maximale de compression:
Position de l'axe neutre : (A' = 0)
by12  30( A  A' ) y1  30( A.d  A'.d ' )  0

Le moment d'inertie de la section homogène par rapport à l'axe neutre s'écrit :

P.F.E 2007 59
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
b 3
I  y 1  15  A (d  y 1 ) 2  A '( y 1  d ') 2 
A .N 3

Contrainte de béton :  bc   bc
M ser
 bc  y 1   bc 15 Mpa
I
 Vérification au cisaillement :
 u   lim
Vu  f cj 
u  ,  lim  min 0,20 ;5MPa   3,33MPa.
b.d  b 
 Vérification de flèche :
Les règles CBA 93 (art : B6.5.3 P127) donne la valeur de flèche limite suivant :
l
* si la portée L est au plus égale à 5 m.
500
l
* 0,5 cm + si la portée L est supérieur à 5 m.
1000
pl 4
f 
348EI
 Contrainte d'adhérence : (Art 3.2 P68.BAEL.91):
La liaison entre une armature et le béton est mesurée par la contrainte d'adhérence τs définie
Vu
par la formule suivant :  
0,9 d  u
-Vu : effort tranchant (N);
-u : périmètre utile d'une barre ou d'une paquet des barres (mm);
La contrainte d'adhérence ultime τsu est donnée par la formule suivante :

 su  0,6 s2 ft 28 (MPa) avec :


Ψs : cœfficient de scellement donné par B.A.E.L 91; cas des armatures hautes résistance Ψs = 1,5
Donc : τsu = 2,83 MPa (valeur limite de la contrainte d'adhérence)
 calcul de longueur de recouvrement :
- 40 Φ en zone I et IIa .
- 50 Φ en zone IIb et III.
Pour Φ = 14 mm
Lr = 40 × 1,4 => Lr = 56 cm.
P.F.E 2007 60
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Tableau de Vérification :
 Poutres principales

Mas Mts  bca  bct τu τs f


N° Vu flim
KN.m KN.m KN MPa MPa MPa MPa mm mm

Rdc 4.56 0.8 1.08 0.1 9.2


58.46 35.25 96.99 6.37
1 59.51 35.31 4.57 0.81 1.11 0.1 9.2
98.84 6.48
2 4.61 0.82 1.125 0.1 9.2
60.97 35.61 100.5 6.64
3 4.65 0.83 1.13 0.1 9.2
61.68 35.95 101.2 6.72
4 4.57 0.83 1.13 0.1 9.2
62.11 35.3 100.7 6.76
5 5.33 0.24 0.33 0.1 9.2
64.74 41.24 29.56 7.52

 Poutres secondaires

Mas Mts σubc τu τs f


N° Vu σabc flim
KN.m KN.m KN MPa MPa MPa MPa mm mm

Rdc 2.73 0.54 0.73 0.03 9.2


28.98 21.12 65.45 3.16
1 34.24 21.73 2.81 0.78 1.06 0.06 9.2
94.53 3.73
2 2.85 0.81 1.11 0.06 9.2
41.01 22.06 99.04 4.47
3 2.93 0.79 1.08 0.06 9.2
46.14 22.67 96.64 5.03
4 2.97 0.02 0.03 0.06 9.2
49.97 22.94 2.79 5.44
5 2.71 0.04 0.1 0.06 9.2
50.45 20.92 8.86 5.49

P.F.E 2007 61
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Schéma de ferraillage:

Appuis Travée

Poutre
principale

Poutre
secondaire

P.F.E 2007 62
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV-4-2 Ferraillage des poteaux :
Les poteaux sont soumis à des moments fléchissants en tête et à la base dans les sens
transversaux et longitudinaux, et à des efforts normaux et des efforts tranchants.
Ils seront donc calculés en flexion composée, la fissuration étant comme peu préjudiciable.
 Pourcentage minimal du (RPA 99 "version 2003" Art 7.5.2.1. P 48):
Les armatures longitudinales doivent être à haute adhérence, droites et sens crochets.
 Leur pourcentage minimal sera de :
- 0,7 % en zone I.
- 0,8 % en zone IIa.
- 0,9 % en zone III et IIb.
 Leur pourcentage maximal sera de :
- 3 % en zone courante.
- 6 % en zone de recouvrement.
Diamètre minimum est de 12 mm


 poteau (40  40)  12.8 cm
2

A min 
 poteau (35  35)  9,8 cm

2

 
48cm
2
en courante
 poteau (40  40)  
 96cm
2
 recouvrement
A max 
 
36.75cm
2
en courante
 poteau (35  35)  

2
 73.5cm recouvrement

P.F.E 2007 63
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux

e = CG = Mµ / Nµ

Partiellement comprimée
Entièrement comprimée Entièrement tendu

C: se trouve entre (A1 , A2) C: se trouve hors (A1 , A2) C: se trouve entre (A1 , A2)
N : effort de compression N : effort de traction

C N1.a
N (d  C )  M 1  (0,337  0,81 )b.h 2  Z b A1 
h 100(d  C1 ) 10
h N
avec : M 1  M u  N u (d  ) A2   A1
2 100 10

Condition vérifie
N (d  C1 ) M 1  (0,5h  C1 ) b .b.h

Calcul de la section en F.S N (d  C1 )  100M 1


0,375 
avec l'utilisation de M1 100b.h 2 b
A  A1  [ N /(100 /  s )], A  A2 
98571 C1Lh
C1
1000 x  L  (3,437  8,019 )  1
h
N (d  C ) M 1  (0,5h  C1 ) b .b.h la loi de HOOK   (ss1)
N  100h. s
A1  , A2  0
100 s(1)
M 1  (0,5h  C1 ) b .b.h
A1 
(d  C1 ) 2
N1  100 b .b.h
A2   A1
100 2

FIN

Organigramme de calcul en flexion composée

P.F.E 2007 64
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Tableau de ferraillage des poteaux :

A Mmax N Acol Amin ARPA


NIV Aa(final)
(cm) (KN.m) (KN) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 40×40 32.22 55.64 2.42 1.39 12.8 4HA16+4HA14

1 35×35 53.66 -12.35 3.83 1.06 9.8 4HA14+4HA12

2 35×35 63.53 -39.09 3.8 1.06 9.8 4HA14+4HA12

3 35×35 63.39 -64.93 3.54 1.06 9.8 4HA14+4HA12

4 35×35 58.16 71.26 3.11 1.06 9.8 4HA14+4HA12

5 35×35 62.08 -111.49 3 1.06 9.8 4HA14+4HA12

 Calcul des armatures transversales :


 Selon BAEL 91 : Art 4.1 P 93 :
Le diamètre des armatures transversales est au mois égal 1/3 ΦL :

40cm

leur espacement est : S t  min a  10cm
15
 L im

On prend: St= 15 cm
a : plus petite dimension transversale dans le plan de flambement.
 Selon BAEL 91 : Art 4.1 P 93:
Les armatures transversales des poteaux sont calculées à l'aide de la formule :
At  V
 a u
t h1f e

- Vu : est l'effort tranchant de calcul.

- h1 : hauteur totale de la section brute.

- fe : contrainte limite élastique de l'acier d'armature transversale.


- ρa : est un coefficient correcteur qui tient compte du mode fragile de la rupture par effort
tranchant, il est pris égal à 2,50.

Si l'élancement géométrique λg dans la direction considérée est supérieur ou égal à 5 et à 3,75 dans le
cas contraire.

P.F.E 2007 65
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
λg = lf / a =(0,7× 4,08)/0,4 = 7,14 >5  ρa = 2,5
- t : est l'espacement des armatures transversales dont la valeur est déterminée par la valeur
précédente, par ailleurs la valeur maximum de cet espacement est fixée comme suit :
 dans la zone nodale :
t ≤ min ( 10 Ø ; 15 cm ) en zone I et IIa
 t =10 cm.
t ≤ 10 cm en zone IIb et III

 dans la zone courante :


t ≤ 15 Øl en zone I et IIa
 t = 15 cm.
b h 
t ≤ min   22,5cm;  22,5cm;10l  20cm  en zone IIb et II
2 2 

Où : Φ1 est le diamètre minimal des armatures longitudinales du poteau on à :

Vumax = 41.3 KN. (Élément № 238).


2.5  41,3 15
At  10  0.77 cm 2 ; soit :2HA8
40  500
A
La quantité d’armatures transversales minimales en % est donnée comme suit :
t .b
 Si λg ≥ 5 : 0,3 %.
 Si λg ≤ 3 : 0,8 %.
 Si 3 < λg < 5 : Interpoler entre les valeurs limité précédentes.
A
= 0,3 % => At = 0,003× 15 × 40 =1,8 cm2.
t .b

 Calcul de la longueur de recouvrement :


La longueur minimale de recouvrement est de :
- 40 Φ en zones I et IIa
- 50 Φ en zones II et III.
Pour : Φ = 16 mm

Lr = 40 Φ =40 (1,6) = 64 cm
La longueur de recouvrement est 64 cm

P.F.E 2007 66
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
 Vérification:

 vérification à L'E.L.S :
Contrainte de compression du béton :

NIV Section Ms (KN) Ns (KN) σbc (MPa)  bc (MPa)

RDC 40 × 40 21.5 609.43 5.05 15

1 35 × 35 21.69 478.89 5.05 15

2 35 × 35 22.3 347.96 4.29 15

3 35 × 35 21.45 230.65 3.61 15

4 35 × 35 31.93 97.31 2.45 15

5 35 × 35 19.06 748.5 6.5 15

 vérification au flambement :
On doit vérifier que les poteaux ayant un élancement λ < 70

D’où : λ =Lf / i Avec :


 Lf : étant la longueur de flambement Lf = 0,7 L0.

I
 i : rayant quadratique de la section dans le plan de flambement : i 
B
 B : l'aire de section.

Élément L (m) Lf (m) i (m) λ λ < 70


35 × 35 3,06 2,14 0,10 21,40 Vérifiée

40 × 40 4,08 2,86 0,12 23,83 Vérifiée

P.F.E 2007 67
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Schéma de ferraillage :

Section Schéma de ferraillage

40x40

35x35

P.F.E 2007 68
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV.4.3- Etude des refends :
Exemple de fichier de résultat:
Les sollicitations sont calculées à l’aide de logiciel "SAP 2000"; Voici un exemple de résultat.

P.F.E 2007 69
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV.4.1- type d’armatures :
Pour reprendre tous les efforts appliquées sur un voile on doit passer par trois types d’armatures :
 Armatures verticales
 Armatures horizontales
 Armatures transversales
 Armatures verticales :
Lorsqu’une partie du voile est tendue sous l’action des forces verticales et horizontales ,
l’effort de traction doit être pris en totalité par les armatures, le pourcentage minimum des
armatures verticales sur toute la zone tendue est de 0.2%
- les barres verticales des zones extrêmes devraient être ligaturée par des cadres horizontaux
dont l’espacement ne doit pas dépasser l’épaisseur du voile
- si des efforts importants de compression agissent sur les zones extrêmes les barres verticales,
doivent respecter la condition imposée aux poteaux
- les barres verticales du dernier niveau doivent être munies de crochets à la partie supérieure
toutes les autre barres n’ont pas de crochets (jonction par recouvrement)
- A chaque extrémité du voile (trumeau) l’espacement des barres doit être réduit à la moitie sur
1/10 de la longueur du voile (voire figure ci-dessous) .Cet espacement extrême doit être au
plus égal à 15 cm
≥ 4 HA 10
S/2 S

L/10 L/10

Disposition des armatures verticales dans les voiles

 Armatures horizontales : les barres horizontales doivent être munie de crochets à 135° ayant une
longueur de 10  dans les cas ou il existe des talons de rigidité les barres horizontales doivent être
ancrées sans crochets si les dimensions du talon permettent la réalisation d’un ancrage droit
 Armatures transversales : ils sont perpendiculaire aux faces du refend et servent d’attache pour
les armatures, ils empêchent le flambement éventuel des barres verticaux et le maintient en
position droite aux moments du coulage ce sont des épingles, au moins 4 épingles par m2

P.F.E 2007 70
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV.4.2 – Les résultats de calcul:
 Armatures verticales :
La section minimales des aciers suivant (RPA 99 "version 2003" Art 7.7.4.1. P61) :
Zone tendue : ARpa = (0.2% ) . a . La
Zone courante : ARpa = (0.15%) . a . La
A) -voile V1 :
 les résultats des refends parallèles à (OX ):
ARpa = 0,002  La  a = 0,002 × 200 × 20 = 8.00 cm2

N M Acalculée Amin ARPA Aréel


NIV Aadoptéé
(KN) (KN.m) (cm2) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 410.11 93.23 00 3.48 8.00 4HA16 8.04


1 842.98 93.45 00 3.48 8.00 4HA16 8.04
2 612.01 62.78 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

3 452.31 38.46 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

4 392.21 32.09 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

5 185.36 21.45 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

 les résultats de refends parallèles à (OY ) :


Amin = 0,002  La  a = 0,002 × 200 × 20 = 8.00 cm2

N M Acalculée Amin ARPA Aréel


NIV Aadoptée
(KN) (KN.m) (cm2) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 423.11 92.14 00 3.48 8.00 4HA16 8.04


1 871.98 92.37 00 3.48 8.00 4HA16 8.04
2 602.54 62.78 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

3 498.12 42.19 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

4 400.56 36.87 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

5 211.96 29.54 00 3.48 8.00 4HA16 8.04

P.F.E 2007 71
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
B) - voile V2 :
 les résultats des refends parallèles à (OX ):
ARpa = 0,002  La  a = 0,002 × 140 × 20 = 5,6 cm2

N M Acalculée Amin ARPA Aréel


NIV Aadoptéé
(KN) (KN.m) (cm2) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 334.4 86.74 00 2.43 5,6 4HA14 6.16


1 712.7 86.95 00 2.43 5,6 4HA14 6.16
2 568.98 55.56 00 2.43 5,6 4HA14 6.16

3 412.03 33.21 00 2.43 5,6 4HA14 6.16

4 344.82 20.03 00 2.43 5,6 4HA14 6.16

5 132.85 12.42 00 2.43 5,6 4HA14 6.16

 les résultats de refends parallèles à (OY ) :


Amin = 0,002  La  a = 0,002 × 140 × 20 = 5,6 cm2

N M Acalculée Amin ARPA Aréel


NIV Aadoptée
(KN) (KN.m) (cm2) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 335.89 85,35 00 2.43 5,6 4HA14 6.16


1 712.89 69,64 00 2.43 5,6 4HA14 6.16
2 20.07 46.79 0.67 2.43 5,6 4HA14 6.16

3 64.14 31,49 00 2.43 5,6 4HA14 6.16

4 22 22,05 00 2.43 5,6 4HA14 6.16

5 15.36 15.72 0.46 2.43 5,6 4HA14 6.16

P.F.E 2007 72
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
C) - voile V3 :
 les résultats des refends parallèles à (OX ):
ARpa = 0,002  La  a = 0,002 × 120 × 20 = 4.8 cm2

N M Acalculée Amin ARPA Aréel


NIV Aadoptéé
(KN) (KN.m) (cm2) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 324.11 79.84 00 2.09 4.8 4HA14 6.16


1 625.71 79.54 00 2.09 4.8 4HA14 6.16
2 529.67 52.47 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

3 377.06 30.33 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

4 344.82 18.54 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

5 124.32 11.87 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

 les résultats de refends parallèles à (OY ) :


Amin = 0,002  La  a = 0,002 × 120 × 20 = 4.8 cm2

N M Acalculée Amin ARPA Aréel


NIV Aadoptée
(KN) (KN.m) (cm2) (cm2) (cm2) (cm2)

RDC 325.71 78.55 00 2.09 4.8 4HA14 6.16


1 622.36 78.08 00 2.09 4.8 4HA14 6.16
2 521.59 50.12 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

3 372.24 39.24 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

4 339.78 19.36 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

5 119.34 14.89 00 2.09 4.8 4HA14 6.16

P.F.E 2007 73
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
 Armatures horizontales : (RPA 99 Art 7.7.4.3 P61):
Le pourcentage minimum d'armatures horizontales dans les deux sens sont donnés comme suit :
Aorizontale = 0,0015 × L × a

voile Ahoriz(cm2) Achoisis(cm2) Areel(cm2)

V1 6.00 8HA10 6.28

V2 4.2 8HA10 6.28

V3 3.6 8HA10 6.28

 Armatures transversales:
Selon RPA 99:

l
T   4mm , on prend T  8mm
3
IV.4.3 - Disposition constructive des armatures de refends :
 L’espacement des armatures verticales :
Selon RPA 99 :
- L’espacement des armatures verticales doit être inférieur à la plus petite des deux valeurs
suivantes :
S ≤ 1,5 a = 30 cm
…… (1)
S ≤ 30 cm
L
- A chaque extrémité du voile l’espacement des barres doit être réduit de moitié sur de la
10
largeur du voile, Cet espacement d’extrémité doit être au plus égale à 15 cm…….(2).

D’après (1) et (2) on choisit :


- St = 15 cm en zone nodale.
- St = 20 cm en zone courante.

 L’espacement des armatures horizontales :


P.F.E 2007 74
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Selon RPA 99 :
- L’espacement des armatures horizontales doit être inférieur à la plus petite des deux valeurs
suivantes :
S ≤ 1,5 a = 30 cm
…………… St = 15 cm
S ≤ 30 cm

 L’espacement des armatures transversales:


Zone nodale S t  min(10 ,15cm) on prend St=12cm

Zone courant S t  15  18cm, on prend St=15cm

 Longueur de recouvrement :
Selon RPA 99 :
Les longueurs de recouvrement doivent être égale à :
 40 Ø = 56 cm pour les barres situées dans les zones où le renversement du signe des
efforts est possible.
 20 Ø = 20cm pour les barres situées dans les zones comprimées sous l’action de toutes
les combinaisons possibles de charge.
IV.4.4- Vérification de contrainte de cisaillement :
La contrainte de cisaillement dans le béton est limitée comme suit :
 b    0,2 f c 28

V
Où :  b  , Avec V  1,4Vu
b0 d
b : épaisseur du voile;
d : la hauteur utile = 0,9 h;
h : hauteur totale de la section brute;

A) - voile V1 :

P.F.E 2007 75
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Refend de sens parallèle XX :

Niveau vu (KN)  u (MPa)  u (MPa) u < u

RDC 140.36 0.031 5 OK

1 102.47 0.025 5 OK

2 53.79 0.013 5 OK

3 87.14 0.018 5 OK

4 66.52 0.015 5 OK

5 59.81 0,014 5 OK

Refend de sens parallèle YY :

Niveau vu (KN)  u (MPa)  u (MPa) u < u

RDC 143.55 0.031 5 OK

1 123.45 0.026 5 OK

2 55.87 0.014 5 OK

3 91.35 0.02 5 OK

4 69.56 0.016 5 OK

5 61.47 0,015 5 OK

B) - voile V2 :
Refend de sens parallèle XX :

Niveau vu (KN)  u (MPa)  u (MPa) u < u

RDC 124,73 0,027 5 OK

1 83,26 0,018 5 OK

2 39,73 0,008 5 OK

3 57,06 0,012 5 OK

4 54,21 0,012 5 OK

5 43,22 0,009 5 OK

Refend de sens parallèle YY :

P.F.E 2007 76
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux

Niveau vu (KN)  u (MPa)  u (MPa) u < u

RDC 128,84 0,028 5 OK

1 66,12 0,014 5 OK

2 20,82 0,004 5 OK

3 36,71 0,008 5 OK

4 41,86 0,009 5 OK

5 22,54 0,005 5 OK

C)- voile V3 :
Refend de sens parallèle XX :

Niveau vu (KN)  u (MPa)  u (MPa) u < u

RDC 119.89 0,026 5 OK

1 81.04 0,016 5 OK

2 36.55 0,007 5 OK

3 54.32 0,011 5 OK

4 51.19 0,011 5 OK

5 40.96 0,008 5 OK

Refend de sens parallèle YY :

Niveau vu (KN)  u (MPa)  u (MPa) u < u

RDC 124.82 0,027 5 OK

1 64.32 0,013 5 OK

2 18.06 0,003 5 OK

3 32.41 0,007 5 OK

4 39.17 0,008 5 OK

5 20.87 0,004 5 OK

 Schéma de Ferraillage du voile (V1):

P.F.E 2007 77
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux

 Schéma de Ferraillage du voile (V2):

 Schéma de Ferraillage du voile (V3):

P.F.E 2007 78
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
IV.5 - Vérification de l'ensemble :
IV.5.1 - Vérification au renversement :
Le moment de renversement qui peut être causé par l'action sismique doit être calculé par rapport au
niveau de contact sol-fondation.
Le moment stabilisent sera calculé en prenant en compte le poids total équivalent au poids de la
construction, au poids des fondations et éventuellement au poids du remblai.
Méthode de calcul :

W .b   F .h
k i k k Avec :

 Wk : le poids calculé à chaque niveau (k), Wk = Wkg + 0,2 Wkq


Wkg : poids dû aux charges permanentes.
Wkq : poids dû aux charges d'exploitations.
 bi : centre de gravité de la structure bi = XG + 1 m.
 F k : la somme des forces sismiques à chaque étage k.
 h k : la hauteur de l'étage k.

Selon(x-x):

Niveau Fk(KN) hk(m) Wk(KN) bi (m)

RDC 107,66 4,08 2718,33 9,41

1 178,44 7,14 2574,54 9,41

2 257,74 10,2 2603,06 9,41

3 335,06 13,26 2603,06 9,41

4 396,99 16,32 2505,9 9,41

5 421,25 19,38 2239,19 9,41

W .b k i  144394,31 KN .m
 F .h k k  23427,86 KN .m
W .b k i   F .h
k k  condition vérifie

P.F.E 2007 79
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Selon(y-y):

Niveau Fk(KN) hk(m) Wk(KN) bi (m)

RDC 107,66 4,08 2718,33 9,66

1 178,44 7,14 2574,54 9,66

2 257,74 10,2 2603,06 9,66

3 335,06 13,26 2603,06 9,66

4 396,99 16,32 2505,9 9,66

5 421,25 19,38 2239,19 9,66

W .b k i  146322, 66 KN .m
 F .h k k  23427.86 KN .m
W .b k i   F .h
k k  condition vérifiée

IV.5.2 - Vérification de l'effet P-Δ:


Les effets du 2iem ordre (ou effet P- Δ) peuvent être négligés dans le cas des bâtiments si la condition
suivante est satisfaite à tous les niveaux.
pk . k
  0,10
vk .hk
Pk : poids total de la structure et des charges d'exploitation associées au – dessus du niveau "k" .

pk  i  k Wgi  Wqi 
n

vk : effort tranchant d'étage au niveau "k" vk  i  k Fi


n

Δk : déplacement relatif du niveau "k" par rapport au niveau "k-1".


hk : hauteur de l'étage " k ".
 Si 0,10 < θk ≤ 0,20 ; les effets P-Δ peuvent être pris en compte de manière approximative en
amplifiant les efforts de l'action sismique calculés au moyen d'une analyse élastique du 1er
ordre par la facteur 1/(1- θk) .
 Si θk > 0,20 ; la structure est potentiellement instable et doit être redimensionnée.

P.F.E 2007 80
Chapitre IV: Ferraillage des éléments principaux
Sens XX

Pk Δk Vk hk
Niveau θk θk ≤ 0,10
(KN) (m) (KN) (m)

RDC 15244,08 0,028 1697,14 4,08 0,061 OK

1 12525,75 0,018 1589,48 7,14 0,02 OK

2 9951,21 0,014 1411,04 10,20 0,009 OK

3 7348,15 0,013 1153,3 13,26 0,006 OK

4 4745,09 0,012 818,24 16,32 0,004 OK

5 2239,19 0,044 421,25 19,38 0,012 OK

Sens YY:

Niveau Pk Δk Vk hk θk θk ≤ 0,10
(KN) (m) (KN) (m)
RDC 15244,08 0,028 1697,14 4,08 0,06 OK

1 12525,75 0,018 1589,48 7,14 0,02 OK

2 9951,21 0,014 1411,04 10,20 0,009 OK

3 7348,15 0,013 1153,3 13,26 0,006 OK

4 4745,09 0,012 818,24 16,32 0,004 OK


5 2239,19 0,046 421,25 19,38 0,012 OK

IV.5.3 - Vérification de la résultante des forces sismiques :


La résultante des forces sismiques à la base Vt obtenue par la combinaison des valeurs modales ne
doit pas être inférieure à 80 % de la résultante des forces sismique déterminée par la méthode statique
équivalente V pour une valeur de la période fondamentale donnée par la formule empirique appropriée
On a :
A .D .Q
V  .  977,52KN
W
R
V tx  1697,136 KN  0,8V  782,02 KN vérifiée
V ty  1681,981 KN  0,8V  782,02 KN vérifiée

P.F.E 2007 81