Vous êtes sur la page 1sur 8

Bulletin d’information de

La société d’astronomie de Mars 2008


Montréal et du vol. 22, no 1
Centre francophone de la SRAC Équinoxe du printemps

Sommaire Calendrier printemps 2008

Assemblée générale ................... p. 2 25 mars : Hugues Lacombe : Ciel du mois d'avril


Nouveaux membres......................p. 2
Merci de vos dons .......................p. 2 1 avril : Conférencier de l'Université de Montréal
Photo du nouveau conseil ...........p. 2
Mot du président...........................p. 3 8 avril : Maurice Provencher : L'Univers a-t'il besoin de Dieu ?
Page SRAC ................................p. 3, 7
40e anniversaire de la SAM ........p. 4 12 avril : soirée publique au parc-nature de l'Île-de-la-Visitation
Décès George Pichette ...............p. 4
Mars croise M44 .........................p. 5 15 avril : Rachelle Léger : Un voyage au Chili
Mercure se dévoile .. ..................p. 6-7
La SAM observe l’éclipse ...........p. 8 22 avril : René Breton : Le télescope spatial Spitzer
Photo de l’éclipse de Lune .........p. 8
29 avril : Hugues Lacombe : Ciel du mois de mai

6 mai : Conférencier de l'Université de Montréal

10 mai : soirée publique au parc-nature de l'Île-de-la-Visitation


CAFTA 2008 (Journée internationale de l'astronomie)

25-26 juillet 13 mai : Michel Boucher : Les femmes et l'astronomie

On s’y prépare 20 mai : Serge-Antoine Melanson : Exploration de Mars par les Rovers
Opportunity et Spirit

27 mai : Hugues Lacombe : Ciel du mois de juin

Photo de l’éclipse de Lune


prise par
Sophie Collin

à Laval
le 2008-02-20

au foyer primaire d'un C5,


avec un Canon 40D

20h45 HNE
iso 100
vitesse 1/85sec
Assemblée générale 2008 revenus pour la Société. Patrice a
remercié tous les donateurs qui ont
Finalement, l'Assemblée générale a
procédé à l'élection de nouveaux
Par Hugues Lacombe ainsi appuyé les activités de la SAM.. membres au Conseil d'administration.
Si les revenus ont diminué, les François Chevrefils et Serge-Antoine
Le 12 février la SAM a tenu son dépenses également, notamment au Melanson terminaient leur mandat.
Assemblée générale. Onze membres niveau des assurances. La SAM ter- Michel Boucher les a remerciés au
y ont participé. Michel Boucher, notre mine l'année 2007 avec un très léger nom de tous les membres pour leur
président, a résumé les activités de profit opérationnel (22 $) et un déficit bon travail. Les mandats de Michel
l'année : 32 conférenciers dont six de budgétaire de 483 $ compte tenu les Boucher (président), Patrice Scattolin
l'Université de Montréal (merci à Pierre frais d'amortissement pour l'achat du et Hernan Rivera se termineront lors
Bastien), huit soirées publiques, 10 " projecteur. de l'Assemblée générale 2009. Guy
Ciel du mois ", la tenue du 27e CAFTA, Bilodeau et Serge-Antoine Melanson
et 4 réunions du Conseil d'administra- La situation financière s'annonce ser- ont été élus pour des mandats de deux
tion. Pas mal si l'on tient compte du rée pour 2008. La Fédération des ans. Félicitations au nouveau Conseil
petit nombre de bénévoles qui font le astronomes amateurs du Québec d'administration.
travail. (FAAQ) a augmenté ses frais d'adhé-
sion de 1 $ par membre. Par ailleurs, Bienvenue à nos nouveaux membres
Parlant de bénévoles, Michel a comme le magasin ne génère plus de Maxime Lepage
souligné le travail des membres du revenus, le Conseil d'administration a
Conseil d'administration ainsi que celui décidé d'augmenter, à compter du 1er
Normand Trahan
d'autres membres qui ne sont pas mars 2008, les frais d'adhésion de la
membres du C.A., notamment Lorraine SAM de 3 $ pour les membres Merci de vos dons
Morin et Gilbert St-Onge qui s'occu- réguliers et de 2 $ pour la catégorie
pent de l'Astro-Notes et qui sont actifs "jeune". Cela devrait permettre Les membres suivants ont fait de
dans l'organisation du CAFTA, René d'équilibrer les finances de la Société généreux dons à la SAM.
St-Germain qui gère le membership, pour un avenir prévisible.
Merci au nom de la Société
David Boucher notre webmestre,
Florence Duperron pour ses participa- Patrice Scattolin a ensuite présenté un et de tous les membres.
tions aux soirées publiques et Hugues rapport sur les activités de la Société
Lacombe qui anime les soirées royale d'astronomie du Canada 66120 PierreBastien
publiques et présente le " Ciel du mois (SRAC), notamment en ce qui a trait 76087 René St-Germain
". aux préparatifs pour souligner l'Année 95011 Florence Duperron
mondiale de l'astronomie en 2009.
Le membership a diminué quelque peu
et se chiffre à 87. De ce nombre 32
sont également membres du Centre Voici le nouveau conseil d’administration de la SAM (2008)
francophone de Montréal de la Société
royale d'astronomie du Canada
(SRAC).

Michel Boucher a souligné le 40e


anniversaire de la SAM. Une soirée a
déjà été organisée au local et un BBQ
à St-Valérien suivra au printemps. En
terminant Michel a présenté le prix
Georgette-Lemoyne 2008 à Hugues
Lacombe pour souligner son travail au
sein de la Société. Hugues a été prési-
dent de la SAM de 2004 à 2006.

Puis le trésorier Patrice Scattolin a


présenté les états financiers de la
Société. La fermeture du magasin a
entraîné une diminution des revenus
en 2007. Par contre, les dons ont
totalisé quelque 500 $ et constituent
une source importante source de
Mars 2008 p. 2 Astro-Notes
Le mot du président Société royale
d’astronomie du Canada CAFTA 2008
Par Michel Boucher Centre francophone
de Montréal Les 25-26 juillet
Wow! À quel beau spectacle on a eu
droit le 20 février dernier. Quel beau Toujours au Parc des Îles
rendez-vous entre la lune et l'ombre de à Saint-Timothée
la terre. Plusieurs personnes se sont
présentées au Parc nature de l'Île de la Possibilité de camper sur place
Visitation afin d'en profiter. Nous y Par Patrice Scattolin Prix dans différentes catégories
étions avec trois télescopes et une Conférence en fin d’après-midi
paire de jumelles, après la belle Nombreux prix de présence
présentation d'Hugues Lacombe à l'in- Je continue l'article du numéro précé-
térieur du chalet. Les gens du public se dent sur la prise d'images astrono- Tous les détails dans l’Astro-Notes
bousculaient presque pour pouvoir miques avec une caméra numérique édition de juin 2008
mettre l'oeil à l'oculaire. Ils en ont pro- réflexe. Je vous rappelle que ce sont
fité pour la plupart pour voir Saturne et les trucs que Alan Dyer a donnés lors Site de l’événement
ses anneaux pour la première fois, ou de sa conférence sur le sujet à la membres.lycos.fr/cdadfs/cafta.html
encore pour voir la belle teinte dernière assemblée générale de la
rougeâtre de Mars. Les "oh" et les "ah" SRAC. Alan Dyer est un astropho- Préparez vos instruments
se succédaient presque sans arrêt. tographe réputé qui travaille main-
Je dois avouer que c'était très stimu- tenant presque uniquement avec une C’est un rendez-vous !
lant et motivant de participer à l'éduca- caméra réflexe numérique Canon.
tion scientifique de tous ces gens. J'ai
déjà lu quelque part que lorsqu'on pos- Truc 5 : Faites la mise au point avec résultats que de faire la capture de
sède un télescope, il est de notre soin. Une caméra réflexe crée une dark frames manuels et faire la mani-
devoir d'en faire profiter ceux qui n'ont image sur un verre dépoli. Une loupe pulation après la capture.
pas cette chance. Je suis tout a fait pour grossir l'image produite sur le
d'accord avec cette affirmation. Je verre dépoli est un accessoire quasi Truc 6 : Utilisez le mode RAW de la
vous encourage donc tous à sortir vos essentiel et est la meilleure manière de caméra. L'encodage typique JPEG de
télescopes et d'en faire autant aussi s'assurer une bonne mise au point. la caméra jette beaucoup de détails
souvent que possible. C'est sans Avec cette loupe on peut vérifier la importants qui ne peuvent être
aucun doute la meilleure façon de faire finesse de la mise au point sur le verre récupérés après la capture d'images.
la promotion de notre activité et d'y dépoli. Il faut d'abord s'assurer que l'a- En fait le JPEG réussit sa compression
intéresser les jeunes. Profitez des justement de dioptre sur la caméra est en représentant certains pixels comme
soirées publiques organisées par la bien ajusté pour notre œil. En fait, Alan des approximations de pixels adja-
SAM, c'est une façon facile de le faire fait presque exclusivement usage de cents et dans le cas d'images sombres
et c'est également une bonne façon de l'oculaire traditionnel du boîtier réflexe qui contiennent beaucoup de bruit.
pratiquer notre activité en groupe, ce et n'utilise pas les assistances
qu'on ne fait pas de façon régulière. Ça numériques pour faire le foyer. Pour ce qui est de l'ajustement de la
nous fait ensuite de belles histoires à température des couleurs, choisissez
se remémorer ou à raconter. Dans le cas de photos prises avec des quelque chose qui est près de la
Les soirées plus douces sont à nos objectifs de caméra numérique, il faut lumière naturelle du Soleil soit environ
portes, ce sera l'occasion d'en profiter. aussi bien faire attention que plusieurs 5200k.
Je tiens par ailleurs à féliciter Serge- de ces lentilles, spécialement les
Antoine Melanson qui a été réélu au lentilles de grande longueur focale, Enfin utilisez le moins possible la fonc-
conseil d'administration de la SAM aient une mécanique qui permette la tion d'amélioration de contraste ou de
ainsi qu'à Guy Bilodeau qui se joint à mise au point passée le point de l'infi- finesse de l'image qui, avec du traite-
l'équipe cette année. Également, lors ni. Donc en astrophoto il ne suffit pas ment d'image de la caméra, n'améliore
de l'Assemblée annuelle, la SAM a de tourner la bague au bout et de pas les images astronomiques. Les
remis à Hugues Lacombe le prix penser que la mise au point est bonne. problèmes que ces fonctions apportent
Georgette Lemoyne pour sa remar- sont semblables aux problèmes créés
quable implication en tant que béné- Si la caméra prend des images noires par la compression JPEG.
vole à la SAM. (des dark frames) elle-même comme
le font les Canon, c'est une bonne Truc 7 : Utilisez un ISO bas et de longs
Félicitation Hugues, c'est bien mérité. option à utiliser et donne de meilleurs temps de pose. (suite p. 7)

Mars 2008 p. 3 Astro-Notes


40e anniversaire de la
SAM
par Hugues Lacombe

Quarante ans déjà ! Le 22 janvier, la


SAM a souligné l'événement par une
soirée commémorative au local. Parmi
les participants, on retrouvait plusieurs
personnes qui ont occupé la prési-
dence ces dernières années : Michel
Boucher (le président actuel), Hugues
Lacombe (2004-06), Patrice Scattolin
(2000-02), Maurice Provencher (1981,
1995) et Pierre Bastien (1984-85).
Maurice et Pierre nous ont relaté cer-
tains dessous de périodes plutôt mou-
vementées de l'histoire de la SAM.

D'autres activités viendront compléter


les célébrations de ce bel anniversaire
plus tard cette année, notamment un
BBQ au terrain d'observation à St-
Valérien.

C'est le 21 juin 1968 que la Société


d'astronomie de Montréal a été consti-
tuée. On peut retracer ses origines
jusqu'en 1918 alors que fut créé le "
George Pichette
Montreal Centre " de la Société royale
d'astronomie du Canada (SRAC). En Un autre membre nous quitte. M.
1947 dix des quarante francophones George Pichette est mort à la mi-janvi-
du " Montreal Centre " se regroupent et er. Né le 28 avril 1918, il avait 89 ans.
fondent le Centre francophone de Il était membres à vie de la SAM. Il a
Montréal (CFM) de la SRAC. Ce commencé à s'intéresser à l'as-
Centre existe toujours et est composé tronomie en 1971. Ça se passait au
d'une trentaine de membres de la Jardin botanique. Ce qu'il préférait
SAM. avant tout c'était l'observation et la
théorie. Il a d'abord observé avec son
Pour assurer un plus grand rayon- télescope de type Newton de 8 pouces
nement populaire à ses activités, le f/5, celui qu'il avait lui-même poli, mais
Centre d'astronomie de Montréal de la par la suite il a préféré observer avec
SRAC fonde, en 1968, un organisme ses jumelles 11X80 Son lieu d'obser-
culturel indépendant, la Société d'as- vation préféré était St-Valérien. Il a fait
tronomie de Montréal (SAM), À partir également partie du conseil de la SAM
de ce moment les deux organisations pendant deux ans et il a donné des
auront une existence distincte cours d'astronomie générale à un club
quoiqu'elles demeureront intimement d'astronomie de Repentigny. Il avait un
liées au plan de leurs activités et de faible pour les étoiles doubles. Nos
leur organisation. pensées accompagnent sa famille
dans cette épreuve
Et c'est ainsi que le bébé est né. Pour
en savoir plus loin, visitez le site web Merci M. Pichette pour ce sourire et
de la SAM : www.lasam.ca et, dans la cette pensée positive que vous laissiez
section " grand public ", cliquez sur sur votre passage à la SAM.
l'onglet " histoire de la SAM ".
Mars 2008 p. 4 Astro-Notes
Mars croise M 44
par Hugues Lacombe

La planète Mars n'est plus l'ombre


d'elle-même mais elle nous réserve
encore quelques belles surprises ce
printemps, surtout aux jumelles.

En avril la planète traverse les


Gémeaux. Elle débute le mois à 1
degré à l'est d'Epsilon Gem (Mebsuta),
une étoile de magnitude 3. À la fin du
mois, elle se retrouve du côté est de la
constellation, à 1 degré sous l'étoile
Kappa Gem, une autre étoile de magni-
tude 3.

L'action se corse en mai. Le 5, la


planète Mars traverse dans la constella-
tion du Cancer. Le 8 mai, elle passe
directement entre les étoiles Mu1
Cancri et Mu2 Cancri, deux étoiles de
magnitude cinq, distantes de un degré Cette carte montre la trajectoire de la planète Mars (printemps 2008)
l'une de l'autre dans le ciel. Le 19 mai
à 20h00, Mars frôle Êta Cancri, une
étoile de magnitude 5, passant à 3'
seulement au nord de l'étoile.

Puis le clou survient du 20 au 23 mai


alors que Mars passe directement
devant l'Amas de la Ruche (Messier
44). Bien qu'aucun détail ne soit visible
sur le disque de la planète, ça vaudra
quand même la peine de l'observer au
télescope pour la voir traverser ce bel
amas ouvert qu'est M 44. Son mouve-
ment sera perceptible d'heure en heure
!

Puis en juin, Mars traversera dans la


constellation du Lion. À la fin du mois,
la planète se retrouvera à ¾ de degré
de Régulus (Alpha Leo). Les deux
astres formeront une belle paire à l'œil
nu, Régulus étant de magnitude 1,4
alors que Mars sera de magnitude 1,6.
Le contraste de couleur entre l'étoile
bleue et la planète orange devrait être
bien évident. Et puis il y aura Saturne,
de magnitude 0,8, qui se tiendra bien
tranquille, 5 degrés à l'est !

Bonne observation.

Mars 2008 p. 5 Astro-Notes


Mercure se dévoile
par Hugues Lacombe

Le 14 janvier la sonde Messenger


nous a révélé des parties de Mercure
qui nous étaient inconnues. Et le
meilleur reste à venir. La sonde sur-
volera de nouveau Mercure en octo-
bre, puis encore en septembre 2009.
En mars 2011, Messenger y reviendra
pour s'installer en orbite autour de la
planète. C'est alors que les sept
instruments scientifiques à bord
entameront leur véritable programme
de travail.

Nos connaissances détaillées de


Mercure datent de 1974 et 1975. La
sonde Mariner 10 l'avait alors survolée
à trois reprises. Elle avait pho-
tographié 59% de la surface de la
planète.

En janvier Messenger nous a révélé


que Mercure ressemble moins à la
Lune qu'on ne le croyait. On y trouve
de nouveaux types de formation,
Imag 1
notamment de grandes falaises, ainsi
que des cratères qui sont différents de Photo: Mercure © NASA / JHU-APL / Carnegie Inst. of Washington
ceux que l'on trouve sur la Lune. On a
surnommé l'un d'eux "l'araignée" du soir, tantôt dans le ciel du matin. observer à certaines périodes de l'an-
(Image 2) duquel de nombreux sillons Mais la géométrie de l'axe de rotation née, et plus difficile à d'autres. Il faut
rayonnent. de la Terre et de l'orbite de Mercure est donc attendre le moment propice.
telle que la planète est plus facile à
Avec ses 1213 images, Messenger
nous en a déjà donné plein la vue.
Mariner 10 avait photographié 10% du
bassin Caloris qui déjà, à l'époque,
était l'un des plus grands bassins d'im-
pact connus du système solaire.
Messenger l'a photographié au com-
plet et, avec ses 1550 km de diamètre,
il est 20% plus gros que ce que l'on
avait imaginé ! (Image 3)

Mercure est la planète la plus dense


du système solaire et elle possède un
champ magnétique comme la Terre.
Les instruments à bord de Messenger
nous aideront à mieux comprendre les
phénomènes en cause.

Nous pouvons tous observer Mercure


si nous savons où regarder. Son orbite
serrée fait en sorte qu'elle ne s'éloigne
jamais loin du Soleil, tantôt dans le ciel Imag 2
"L'arraignée" © NASA / JHU-APL / Carnegie Inst. of Washington
Mars 2008 p. 6 Astro-Notes
En mai on aura une belle occasion de
voir Mercure dans le ciel du soir. Les
deux premières semaines du mois,
elle grimpera de plus en plus haut
chaque soir au-dessus de l'horizon.
Le 14 mai, elle se retrouvera à 22
degrés à l'est du Soleil, son point le
plus éloigné. On retrouvera alors
Mercure à 13 degrés au-dessus de
l'horizon, 30 minutes après le coucher
du Soleil. Ce sera une occasion à ne
pas rater, surtout si vous n'avez
jamais vu Mercure !

Bonne observation.

Photo : bassin Caloris © NASA / JHU-


APL / Carnegie Inst. of Washington

Photo: "L'arraignée" © NASA / JHU-APL


/ Carnegie Inst. of Washington

Photo: Mercure © NASA / JHU-APL /


Carnegie Inst. of Washington

Image 3
Bassin Caloris © NASA / JHU-APL / Carnegie Inst. of Washington

Société royale (suite) Pour ce qui est du modèle de caméra une Conclusion: Les appareils photo
question intéressante se présente. Est-ce numériques réflexes sont maintenant
La raison est qu'il est désirable d'aug- qu'une caméra qui a un capteur pleine assez performants pour faire de l'astro
menter le signal, c'est-à-dire le nombre de grandeur est plus intéressante qu'une photo de ciel profond avec un grand
photons capturés, plutôt que d'obtenir la caméra avec un capteur de format APS. champ. La qualité des images possible
sensibilité en utilisant de l'amplification. Un plus grand capteur donne une image est impressionnante et pour certains,
L'amplification donne une image qui est d'un plus grand champ. Mais ces caméras incite à remplacer l'appareil CCD. C'est un
plus sensible bien sûr mais comme c'est le sont beaucoup plus dispendieuses. La choix très valable et quand il est bien uti-
cas avec la radio ou le son, l'amplification conclusion d'Alan est que les caméras lisé un amateur peut en tirer de très belles
amplifie autant le signal que le bruit. avec un capteur pleine grandeur donnent images.
des images plus larges mais que le surplus
Alan recommande aussi d'utiliser des d'image capturé n'est pas toujours intéres-
temps de pause plus longs plutôt que d'u- sant. La raison principale est que des fai-
tiliser une somme d'images qui ont été blesses des systèmes optiques utilisés,
exposées plus rapidement. En fait Alan soit un télescope ou une lentille de caméra Collaborez à l’Astro-Notes
indique qu'il utilise des temps d'exposition traditionnelle, sont plus prononcées aux
aussi longs que 20 minutes avec une extrémités du champ. Donc le surplus d'i- Faites-nous parvenir vos dossiers
caméra réflexe Canon. Typiquement il mage obtenu risque d'avoir des étoiles
utilise des temps de pose aux environs de moins belles. Considérant le coût supplé- Par la poste à l’adresse ;
5 minutes. Des temps d'exposition aussi mentaire d'une caméra avec capteur plein C.P. 206, Station St-Michel
longs sont facilités par une caméra plutôt champ, le gain d'image n'est pas assez
Montréal, QC H2A 3L9
froide. Alan ne refroidit pas directement sa important pour justifier la dépense supplé-
caméra mais une soirée fraîche d'automne mentaire.
ou d'hiver peut faire toute la différence. Ici Ou par courriel
la caméra fait toute la différence et, au Truc 8 : Utilisez un télescope de courte “ gilberts@ca.inter.net “
moment où j'écris, les caméras Canon ont longueur focale. Avec ce type de télescope
un avantage notable. Les Nikon les rat- vous obtenez un plus grand champ et un Date de tombée
trapent et Alan a aussi présenté des résul- temps de pose plus court. Avec le temps Le 15 mai 2008
tats très acceptables avec des boîtiers de pose plus court vous réduisez votre
Nikon. besoin de guidage.

Mars 2008 p. 7 Astro-Notes


La SAM observe l’éclipse de Lune Photo prise par Sophie Collin à Laval le 2008-02-20
au foyer primaire d'un C5, avec un Canon 40D
par Hugues Lacombe
à 22h05HNE, iso 1250, vitesse 1 sec.
J'arrive d'une belle soirée d'observation
de l'éclipse totale de la Lune. Une
cinquantaine de personnes se sont
présentées pour la soirée organisée par
la Société d'astronomie de Montréal au
parc-nature de l'Île-de-la-Visitation.
Nous étions trois avec des télescopes:
Michel avec son Dob de 10 pouces (prix
optique au CAFTA), Patrice avec son
Mak de 6 pouces et moi avec mon vieux
C-8.

Outre le spectacle féérique de l'éclipse


que l'on a surtout apprécié à l'oeil nu,
j'ai pointé mon C-8 vers Saturne (on
voyait bien Titan et Rhéa), la belle dou-
ble Gamma Leo et M 42. On a fait des
heureux!

Bulletin d'information de
La société d'astronomie de Montréal et du
Centre francophone de Montréal de la
Société royale d'astronomie du Canada

Volume 22, numéro 1, mars 2008 (Équinoxe du printemps) ISSN-0843-8978

La société d'astronomie de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif la promotion de l'astronomie. La société distribue à ses
membres ce bulletin trimestriel, L'Astro-Notes. Elle possède un terrain pour l'observation astronomique situé à St-Valérien de Milton, où des soirées d'ob-
servation sont organisées régulièrement. Les membres de la SAM peuvent également emprunter des livres et consulter des périodiques astronomiques
à la bibliothèque de la société, qui renferme plus de trois cents volumes. Les membres de la SAM ont également l'option de devenir membres de la
SRAC qui offre des avantages supplémentaires : un annuaire astronomique, l’"Observer's Handbook"; une revue trimestrielle, "The Journal"; et un abon-
nement à la revue "SkyNews".
La société d'astronomie de Montréal : Conseil d'administration
Adhésion: 40$/année (22$ jeune; 50$ famille) Président : Michel Boucher
Les réunions ont lieu les mardis à 20h00 Vice-président : Patrice Scattolin
Privilèges:
au Centre de loisirs St-Michel : Secrétaire : Serge-Antoine Melanson
- Assister aux conférences, causeries et par-
7110, 8e avenue, Montréal Trésorier : Patrice Scattolin
ticiper aux activités organisées;
(près du Métro St-Michel) Conseillers : Hernan Rivera, Guy Bilodeau
- Astro-Notes (4 numéros/an);
- 10% de réduction au comptoir de vente;
Téléphone (répondeur) : Autres responsables
- Emprunts à la bibliothèque;
(514) 201-3982 Conférences : Hugues Lacombe
- Accès au terrain de St-Valérien.
Bibliothèque : François Chevrefils
Correspondance : Site Web : David Boucher
Centre francophone de la SRAC :
C.P. 206, Station St-Michel Astro-Notes : Gilbert St-Onge & L. Morin
Adhésion: 40$/année (doit être membre de la
Montréal, QC H2A 3L9 CAFTA : Comité du CAFTA
SAM).
Page Web : St-Valérien : Patrice Scattolin
Privilèges:
http://www.lasam.ca Représentant à la SRAC : Patrice Scattolin
- Annuaire "Observer's Handbook";
Courriel : FAAQ : Hugues Lacombe
- Revues "The Journal" et "Sky News"(6 nos/an);
info@lasam.ca Liste de membres : René St-Germain
- Forum de discussion Internet "RASC List"

Le bulletin de la SAM, l'Astro-Notes est publié quatre fois par année, aux équinoxes et aux solstices.
La SAM invite tous les astronomes amateurs à contribuer à l'Astro-Notes.
La SAM n'est cependant pas responsable des erreurs qui pourraient se glisser dans l'Astro-Notes. De même, les informations et les opinions émises
dans les articles publiés dans l'Astro-Notes sont celles des auteurs individuels et n'engagent en rien la société d'astronomie de Montréal. Le respon-
sable de l'Astro-Notes se réserve le droit de refuser, de corriger ou de modifier légèrement les textes soumis.