Vous êtes sur la page 1sur 1

A Bayonne, EELV ne sera pas de ceux qui veulent faire

perdre la gauche

Quel gâchis ! La belle aventure de Baiona verte et solidaire (BVS) se termine en dé-
sastre total. Comment peut-on refuser une alliance entre les 3 listes de gauche alors
que l’on vient d’obtenir tout ce qui était demandé lors de la négociation, conformé-
ment au mandat de la majorité des membres de BVS ?

Les adhérent.e.s sincères et réellement impliqué.e.s dans la campagne, qu’elles ou ils


soient abertzale, Verts ou issu.e.s de la société civile, ont porté ensemble la volonté
d’une alternance pour sortir de plusieurs décades de conservatisme et mettre en avant
les urgences actuelles sociales et écologiques.

Or, pendant les deux mois du confinement, une entreprise systématique de démoli-
tion, organisée de l’extérieur de la liste, a développé, à coup de fake news, l’idée de
l’impossibilité d’une alliance large de second tour. Leur but totalement assumé: faire
réélire l’équipe sortante, autour de la figure sanctifiée d’un maire «abertzale-compa-
tible». A aucun moment, la réalité politique n’était abordée: Jean René Etchegaray est
à la tête d’une liste soutenue par l’UDI, les LR et LREM.

Comme pouvait adhérer à l’association BVS quiconque versait 10€, sont venues vo-
ter lors de la dernière AG des personnes qui font campagne pour la liste Etchegaray!

Nous souhaitons vivement remercier Jean-Claude Iriart pour avoir mené cette cam-
pagne, dans des conditions parfois difficiles. Bayonne et la Communauté d’agglomé-
ration perdent pour cette mandature un élu de grande valeur.

Nous saluons aussi celles et ceux qui se sont investi.e.s sans relâche lors de cette
campagne.

Au delà de la peine et de la honte qui nous étreignent aujourd’hui, cette affaire laisse-
ra des blessures durables.

Les écologistes ne se résignent pas et ne seront pas de celles et ceux qui veulent faire
perdre la gauche à Bayonne: nous appelons donc à voter pour la liste des gauches
unies.