Vous êtes sur la page 1sur 3

LISTE D’EXERCICES SUR LES ENSEMBLES FINIS ET LES ENTIERS NATURELS 1

Exercice 1. Soient A, B et C trois parties d’un ensemble E. Montrer que Card(A ∪ B ∪ C) = – 1, 2, 3 se suivent dans cet ordre ?
Card(A) + Card(B) + Card(C) − Card(A ∩ B) − Card(A ∩ C) − Card(B ∩ C) + Card(A ∩ B ∩ C). – 1, 2, 3 se suivent dans un ordre quelconque ?
d) le nombre de manières pour classer quatre individus en supposant qu’il puisse y avoir des ex-aequo.
Exercice 2. T est l’ensemble des entiers naturels formés de trois chiffres distincts. Calculer Card T et e) le nombre d’entiers dont l’écriture décimale comporte n chiffres (n > 2) dont exactement deux
quelle est la somme des éléments de T ? chiffres 8.
f) le nombre de façons de distribuer huit cartes (par personne) d’un jeu de 32 cartes à quatre personnes.
Exercice 3. Combien y a-t-il de surjections de {1, . . . , n + 1} sur {1, . . . , n} ?
g) le nombre de relations d’équivalence distinctes que l’on peut définir sur un ensemble à quatre
éléments.

u0 = 1
§
Exercice 4. Montrer par récurrence les propriétés suivantes : h) le nombre de surjections d’un ensemble à six éléments sur un ensemble à quatre éléments.
a) (n!) est la suite définie par
un+1 = (n + 1)un .
Exercice 6. Dans le plan affine, n droites distinctes en position générale.
N∗, 2n−1 6 n! < nn.
Pn k!.
b) ∀ n ∈
a) En combien de points, ces droites se coupent-elles ?
c) ∀ n ∈ N∗ , (n + 1)! > b) Combien de nouvelles droites sont déterminées par les points d’intersection précédents ?
k=1
d) ∀ n ∈ N, 32n − 2n est divisible par 7.
e) ∀ n ∈ N, 32n+2 + 26n+1 est divisible par 11.
Exercice 7. Soit E un ensemble de cardinal n. Déterminer :
n a) le nombre de couples (X, Y ) ∈ P(E)2 tels que X ⊂ Y .
f) ∀ n > 2, 22 − 6 est divisible par 10.
b) le nombre de couples (X, Y ) ∈ P(E)2 tels que X ∩ Y = ∅.
g) La somme des cubes des trois entiers consécutifs est divisible par 9.
c) le nombre de triplets (X, Y, Z) ∈ P(E)3 tels que X ⊂ Y ⊂ Z.
N
h) ∀ n ∈ ∗ , 1 + 2 + · · · + n =
n(n + 1)
2
.

N
i) ∀ n ∈ ∗ , 12 + 22 + · · · + n2 =
n(n + 1)(2n + 1)
.
Exercice 8. Toute suite décroissante à termes dans N est finie, i.e. stationnaire à partie d’un certain
6
2  ‹ rang.

N
j) ∀ n ∈ ∗ , 13 + 23 + · · · + n3 =
n(n + 1)
.
N
P (−1) C = (−1) C .
2 Exercice 9. Soit A une partie de . Montrer que A est finie si, et seulement si, A n’est pas bornée. En

k) ∀ n ∈ N , ∀ p ∈ N,
p N N N
déduire qu’une suite à termes dans strictement croissante n’est pas bornée et que ∀ (a, b) ∈ × ∗ ,
∗ k k
n
p p
n−1 N
il existe n ∈ tel que nb > a.
P C C =2 C .
k=0

l) ∀ n ∈ N , ∀ p ∈ J0, nK,
p

N est dénombrable.
∗ k p−k p p
n n−k n Exercice 10. Montrer que toute partie infinie de

m) ∀ n ∈ N ,
€ Š √n 6 P √k 6 € + Š √n.
∗ 2n+1
k=0
n
2n 1
3 3 2 Exercice 11.
k=1
n) tout entier naturel n non nul s’écrit de façon unique sous la forme : n = 2p (2q + 1), où (p, q) ∈ N2. 1. Soit ϕ : N−→ Nune application strictement croissante. Montrer que ∀ n ∈ N, ϕ(n) > n. En
P k(k+1)(k+2), P (2k+1) et P (2k+1) .
n n n N N
déduire que l’unique bijection croissante de sur est IdN .
N infini. Alors il existe une unique bijection croissante ϕ : A −→ N.
2
En déduire en fonction de n les trois sommes suivantes :
k=1 k=0 k=0
2. Soit A ⊂

Exercice 5. Calculer : Exercice 12. Calculer les sommes suivantes :


a) le nombre d’entiers de l’intervalle J1, 9999K ne contenant pas de 0. X (p + q),
X k · k!,
n X (p + q)2 ,
X ij,
X min(i, j).
b) le nombre d’entiers à trois chiffres écrits avec trois chiffres distincts.
(p+q)∈ 2N k=0 N
(p+q)∈ 2 16i<j6n 16i6n
c) le nombre d’entiers à neuf chiffres formés avec tous les chiffres 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9. Parmi ces p+q6n p+q6n 16j6n
entiers, combien sont tels que :
LISTE D’EXERCICES SUR LES ENSEMBLES FINIS ET LES ENTIERS NATURELS 2
Exercice 13. Soient E et F deux ensembles disjoints tels que Card E = p et Card F = q. En Exercice 17 (Dénombrement des surjections).
dénombrant de deux façons différentes les parties à n éléments de E ∪ F , montrer que On se propose de chercher le nombre Snp de surjections de J1, nK sur J1, pK où (n, p) ∈ N∗2.
n
Cp+q =
nXC C k n−k
.
a) Calculer Snp pour p > n. Calculer Snn , Sn1 et Sn2 .
p
b) Calculer Sp+1 .
p q
k=0

P €C Š .
c) En considérant la restriction à J1, n − 1K d’une surjection de J1, nK sur J1, pK, montrer que :
n 2 p p−1
En déduire la valeur de la somme k
n ∀ n > 1, ∀ p > 1, Snp = p(Sn−1 + Sn−1 ).
k=0

d) Construire une table des Snp pour 1 6 n 6 7 et 1 6 p 6 7.


Exercice 14. En utilisant la formule du binôme sur (1 + x)n avec x bien choisi ou en transformant

P Cnk ,
Pn
(−1)k Cnk ,
P P Cn2k et
P
cette formule (dérivation, . . . ), simplifier les sommes suivantes :
n
Cn2k+1 ,
n
kCnk ,
n P Exercice 18. Soit E un ensemble fini de cardinal n. Déterminer en fonction de n des expressions
k(k − 1)Cnk , simples des sommes :
X X X
a) b) c) d) e)
N N
f)
Pk C ,
k=0
n
2 k
n g)
P
k=0
n Cnk
, h)
P k∈
2n
(−1) C et
P (−1) C .
k 2k
4n
k∈
2n−1
k
k=0
2k+1
4n
k=0
Card A, Card(A ∩ B), Card(A ∪ B).
k=0 k=0 k + 1 k=0 k=0 A∈P(E) (A,B)∈P(E)2 (A,B)∈P(E)2

Exercice 15. Démontrer de trois façons différentes l’égalité suivante : Exercice 19 (Nombre de Catalan).
N
p+1
Cp+n+1 =
XC n
p
On considère un ensemble E muni d’une loi de composition > non présumée associative. Pour n ∈
avec n > 2 et x ∈ E, on cherche à donner un sens au composé de n termes égaux à x. Pour cela, on
p+k . utilise des parenthèses de façon à n’opérer que sur 2 termes contigus. On désigne par Cn le nombre de
k=0
manières différentes dont on peut placer les parenthèses. On convient que C1 = 1. Pour n = 2, on a une
seule possibilité : (x>x), donc C2 = 1. Pour n = 3, on a uniquement les possibilités suivantes pour

P
Exercice 16 (Le poker). placer les parenthèses : x>(x>x) et (x>x)>x, donc C3 = 2.
n−1
Quatre personnes jouent au poker. Elles disposent d’un jeu de 52 cartes. Le donneur distribue à chaque Montrer que ∀n > 2, C = n−1
Ck Cn−k . Vérifier alors par récurrence que Cn = n1 C2n−2 .
n
joueur cinq cartes ; l’ensemble de ces cinq cartes, sans tenir compte de l’ordre de réception, est appelé k=1
une main.
On rappelle que, dans un jeu de 52 cartes, chaque carte a une hauteur et une couleur : les hauteurs sont
2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, valet, dame, roi, as et les couleurs sont trèfle, carreau, coeur, pique.
N
Exercice 20. Soit wn = 4n + 17. Montrer que ∀ n ∈ , wn+2 − 2wn+1 + wn = 9 · 4n . Le nombre
wn est-il toujours divisible par 3, par 6,, par 9 ?
1. Combien y a-t-il de mains possibles ?
2. Déterminer le nombre de mains qui sont : Exercice 21. Montrer que : ∃ N ∈ N (à déterminer), ∀ n ∈ N, n > N =⇒ 2n > n3 .
a) une quinte flush (cinq cartes de hauteurs consécutives et de la même couleur).
b) une couleur (cinq cartes non consécutives de la même couleur). Exercice 22. Soit (un ) la suite définie par u0 = u1 = 1 et la relation de récurrence : ∀ n ∈ N,
c) un carré (quatre cartes de la même hauteur). N
un+2 = 5un+1 − 6un . Montrer que ∀ n ∈ , un = 2n+1 − 3n .
d) un full (un brelan et une paire de hauteurs différentes).
e) une quinte (cinq cartes de hauteurs consécutives pas toutes de la même couleur). Exercice 23. Montrer que pour tous entiers naturels n et p tels que p 6 n, on ait :
PC
n
p p+1
= Cn+1 .
k
k=p
f) un brelan (trois cartes de la même hauteur).
g) une double paire (deux paires de hauteurs distinctes).
Exercice 24. Résoudre dans N les équations :
h) une paire (deux cartes de la même hauteur).
3n−1
i) une main banale. Cn5 = 17Cn4 , C2n+4 n
= C2n+4 , 1
C2n 2
+ C2n 3
+ C2n = 87n.
LISTE D’EXERCICES SUR LES ENSEMBLES FINIS ET LES ENTIERS NATURELS
h€ Š −€ Š i. Vérifier que 3

N
√ n √ n
Exercice 25. Soit (un ) définie par : ∀ n ∈ , un = √117 3+2 17 3− 17

N N N
2
∀ n ∈ , un+2 = 3un+1 + 2un . En déduire que ∀ n ∈ , un ∈ .

N
que ∀ n ∈ , un 6 53 .
€Š
Exercice 26. La suite de Fibonacci est définie par : u0 = 1, u1 = 1 et un+2 = un+1 + un . Montrer
n

Exercice 27. Soient A et B deux ensembles finis. Déterminer le cardinal de A 4 B.

€ NŠ .
Exercice 28. Soit n ∈ ∗
n
1
a) Montrer que 1 + > 2.n
nk
b) Soit k ∈ J0, nK, montrer que Cnk 6 k! .

€ Š
1 1
c) Déduire que pour k ∈ J2, nK, Ck
nk n
6 2k−1
.
n
1
d) Montrer que 1 + n < 3.

Exercice 29. Soient n ∈ N∗ et (a, b) ∈ R2+. Comparer (a + b) 1


n
1
et a n + b n .
1

N2, P Cnk up+k = u2n+p.


Exercice 30. Soit la suite (un ) définie par : u0 = 0, u1 = 1 et un+2 = un+1 + un . Montrer que
n
∀ (n, p) ∈
k=0

Exercice 31. Résoudre dans N3 : 10x + 15y + 6z = 133.


Exercice 32. Soit f : E −→ F une application.
a) Soit A une partie finie de E. Montrer que f (A) est finie et comparer son cardinal avec celui de A.
b) Soit B une partie finie de F . peut-on affirmer que f −1 (B) est finie ? Examiner le cas où f est
injective.

N2, on note Sp(n) = P kp.


n
Exercice 33. Pour (n, p) ∈

P C S (n).
k=1
p+1
k
a) Montrer que S (n + 1) =
p+1 p+1 k

P C S (n).
k=0
p
p+1 k
b) En déduire que (n + 1) = p+1 k

P k, P k et P k .
k=0
n n n
2 3
c) Retrouver les valeurs des sommes
k=1 k=1 k=1