Vous êtes sur la page 1sur 3

Institutions articles rôles

Conseil des ministres 48-49 discuter et adopter certains


des actes principaux du
pouvoir exécutif, comme le
dépôt des projets de loi du
gouvernement ou la
nomination de hauts
fonctionnaires et officiers
militaires
Parlement 60 exerce le pouvoir législatif, ce
qui signifie qu'il est habilité à
voter les lois.
Conseil supérieur du pouvoir 113 veille à l'application des
judiciaire garanties accordées aux
magistrats, notamment quant
à leur indépendance, leur
nomination, leur avancement,
leur mise à la retraite et leur
discipline
Conseil supérieur de sécurité 54 veille également à
l'institutionnalisation des
normes d'une bonne
gouvernance sécuritaire
Conseil supérieur des Ouléma 41 appuyer la politique
religieuse musulmane
du Maroc
Cour constitutionnelle 129-132 le contrôle de la régularité des
élections nationales et
référendums, et aussi sur les
attributions qui lui sont
dévolues par les articles de la
Constitution et les
dispositions des lois
organiques
Cour des comptes 147 se charge de contrôler la
régularité
des comptes publics de :
l'État marocain. Des
Établissements et entreprises
publics. Des communes
 Institution du Médiateur 162 défendre les droits, de
contribuer à renforcer la
primauté du droit et à
propager les principes de
justice et d'équité, de
procéder à la diffusion des
valeurs de la moralisation et
de la transparence dans la
gestion des services publics
Conseil national des droits de 161 connaître toutes les questions
l'homme relatives à la défense et à la
protection des droits de
l’Homme et des libertés, à la
garantie dans leur exercice et
à leur promotion
Conseil économique, social et 151 a réalisation d'études et de
environnemental propositions auprès du
gouvernement marocain et
des deux chambres du
Parlement
Collectivité territoriale 135 regroupent les régions,
préfectures ou provinces
et communes
 Conseil de régence 44 exercice des pouvoirs et des
droits constitutionnels de la
Couronne en cas de la
minorité du Roi
Conseil national des langues 5 veille au développement de la
et de la culture marocaine culture nationale, de sa
promotion, de la préservation
du patrimoine culturel
marocain et sa valorisation
ainsi que la facilitation de
l’apprentissage des langues
étrangères les plus parlées
dans le monde
Autorité pour la parité et la 19 la lutte contre le discours de
lutte contre toutes formes de haine et contre la
discrimination discrimination et à
promouvoir l'égalité
Conseil consultatif de la 32 évaluation indépendante
famille et de l'enfance d'impact des dépenses
publiques en général, et de
l'investissement public en
particulier sur la réalisation
des droits de l'enfant
Conseil consultatif de la 33 étudier et de suivre les
jeunesse et de l'action questions intéressant ces
associative domaines et de formuler des
propositions sur tout sujet
d'ordre économique, social et
culturel intéressant
directement les jeunes et
l'action associative
Instance nationale de la 36 renforcer la transparence et
probité, de la prévention et de améliorer le score en matière
la lutte contre la corruption de perception de
la corruption afin d'attirer les
IDE et booster les
investissements nationaux
Police judiciaire 128 la mise en œuvre de l'enquête
notamment constater les
infractions, de rassembler les
preuves et d'en rechercher les
auteurs
Fonds de solidarité 142 répartition équitable des
interrégionale ressources entre les régions
Conseil de la communauté 163 suivi et de l'évaluation des
marocaine à l'étranger politiques publiques du
Royaume envers ses
ressortissants à l'étranger
Haute autorité de la 165 réguler le
communication audiovisuelle paysage audiovisuel
marocain, public et privé.
 Conseil supérieur de 168 émettre son avis sur toutes les
l'éducation, de la formation et politiques publiques et les
de la recherche scientifique questions d'intérêt national
concernant l'éducation,
la formation et la recherche
scientifique
Conseil de la concurrence 166 d’assurer la transparence et
l’équité dans les relations
économiques, notamment à
travers l’analyse et la
régulation de la concurrence
sur les marchés, le contrôle
des pratiques
anticoncurrentielles, des
pratiques commerciales
déloyales et des opérations de
concentration économique et
de monopole