Vous êtes sur la page 1sur 4

ORCHIDO 174

15/08/07 12:50 Page 199

Une exceptionnelle découverte : Gennaria diphylla (Link) Parl. présent en Turquie

Gilles DUTARTRE* et François MUNOZ**

DUTARTRE G. & ET MUNOZ F., 2007.– An outstanding discovery:

Gennaria diphylla present in Turkey. L’Orchidophile 174:

Résumé.– Découverte de Gennaria diphylla dans l’ouest de la Turquie, très loin de sa limite orientale de répartition géographique.

Mots clés.– Gennaria diphylla ; Orchidaceae ; Flore de Turquie.

Abstract.– Discovery of Gennaria diphylla in Western Turkey, very far from the oriental boundary of its known geographical area.

Key words.– Gennaria diphylla; Orchidaceae; Flora of Turkey.

G ennaria diphylla (Link) Parl. est décrite comme une espèce méditerranéo-atlantique

(DELFORGE, 1994). Les populations connues aux Canaries (voir à la fin de cet article, page xxxxxx deux photos de cette espèce prises à Tenerife), à Madère, au

Portugal (TYTECA, 1985) d’une part, et en Corse (VIVANT, 1965 et 1968 ; DUTARTRE,

1980 ; DUSSAUSSOIS, 1980 ; PARADIS,

1994 ; PARADIS et al., 1996), Sardaigne, Baléares (TERRISSE, 1984) et Afrique du Nord d’autre part, accréditent en effet clairement cette hypothèse. Cependant, aucune citation n’était connue à l’est de la Tunisie et de la Sardaigne, jusqu’à ce que nous trouvions, non sans surprise, cette plante dans l’ouest de la Turquie. Cela suppose donc un nouveau regard sur la distribution réelle de l’espèce, ainsi que sur son écologie et sa biogéographie.

Présentation de la localité turque

Nous avons repéré cette plante lors d’un très beau circuit botanique organisé entre Izmir et Marmaris par la Société

organisé entre Izmir et Marmaris par la Société 1 – Gennaria diphylla dans une chênaie verte

1 – Gennaria diphylla dans une chênaie verte à l’est de Marmaris, le 5 mai 2006 (Photo G. DUTARTRE).

L’Orchidophile n° 174, septembre 2007

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– 199

ORCHIDO 174

15/08/07 12:50 Page 200

Linnéenne de Lyon. Le 5 mai 2006, lors d’une prospection à l’est de Marmaris, en direction de Aleçapinar, nous rencon- trions quelques individus de Gennaria (Figures 1 et 2) dans un sous-bois de chêne-vert. La plante est aisément identi- fiable par ses deux feuilles opposées, dis- tantes, cordées et embrassantes. Par la suite, nous repérions d’autres individus à quelques kilomètres de là, sur le talus de la route nationale menant à Aleçapinar. Les individus étaient en pleine floraison.

2 – Gennaria diphylla, planche extraite de l’ouvrage de Camus & Camus (1921, planche 96).

2 – Gennaria diphylla, planche extraite de l’ouvrage de Camus & Camus (1921, planche 96).

Un relevé floristique sommaire a été réalisé dans cette localité située entre Cit- lik et Kizilyaka. Parmi les espèces présentes avec Gennaria, citons notamment : Tolpis virgata (Desf.) Bert., Galega officinalis L., Lathyrus aphaca L. forme alba, Crepis zacintha (L.) Babcock, Orchis sancta L, Cynosurus cristatus L., Galium setaceum Lam., Styrax officinalis L., etc.

Discussion

L’habitat dans lequel nous avons trouvé Gennaria est assez semblable à celui des autres populations méditerranéennes de l’espèce, et ne révèle donc pas de variation écologique inattendue. De fait, le versant égéen de la Turquie est très clairement sous influence méditerranéenne, et ne présente que peu d’influence pontique et orientale. Toutefois cela souligne que l’espèce n’est pas présente uniquement en Méditerranée occi- dentale: elle a une distribution bien plus étendue que ce que l’on pouvait imaginer, ce qui incite à la rechercher en Grèce, tout spécialement dans le Péloponnèse. On ne peut donc pas exclure que cette plante à l’aspect discret soit restée large- ment méconnue. Il y a peu d’années encore, elle n’était connue que de la Pénin- sule Ibérique, de l’Afrique du Nord, de Madère et des Îles Canaries avant d’être trouvée en Sardaigne, en Corse et aux Baléares. Cela ne peut qu’encourager la recherche de nouvelles localités. La carte de répartition (Fig. 3), inspirée de Baumann & Künkele (1982) mais actualisée, montre bien l’extraordinaire isolement géogra- phique des nouvelles stations de Turquie.

Conclusion

G. diphylla est une orchidée singulière, appartenant à un genre monospécifique, et seule représentante dans le bassin médi- terranéen de la tribu des Habenariinae. Des analyses phylogénétiques ont attesté son originalité génétique (BATEMAN et al., 2003) et suggèrent une différenciation très

200 ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– L’Orchidophile n° 174, septembre 2007

ORCHIDO 174

15/08/07 12:50 Page 201

3 – Carte de répartition générale de Gennaria diphylla, version actualisée de celle de BAUMANN
3 – Carte de répartition générale de Gennaria diphylla, version actualisée
de celle de BAUMANN & KÜNKELE (1982). Notez le très remarquable
isolement géographique de la station de Turquie découverte en 2006.

RECTIFICATIF

La note ci-dessus de Gilles DUTARTRE et Fran- çois MUNOZ concernant leur sensationnelle découverte de Gennaria diphylla en Turquie nous permet de revenir discrètement sur cette espèce… pour rectifier une erreur. Et une bien belle, en vérité ! En effet, les photos 14 et 15, parues dans notre précédent numéro (L’Orchido- phile 173, page 127 et 128), ne représentent pas Gennaria diphylla, contrairement à ce qu’indi- quent leurs légendes, mais Habenaria tridactylites ! Certes, nous sommes sûrs que nos lecteurs auront, suivant la formule consacrée, rectifié d’eux-mêmes… Un malheureux et inopiné échange de documents photographiques, un moment d’inattention lors des relectures suc- cessives, et voilà l’article de notre collègue Pascal JARIGE privé de ses Gennaria et suralimenté en Habenaria ! Nous donnons ici deux photogra- phies de vraies Gennaria de Tenerife et présen- tons à nos lecteurs et à P. JARIGE nos bien sin- cères excuses.

Pierre AUTHIER

1 – Gennaria diphylla. Tenerife. 7 février 2000 (Photo M. DEMANGE).

2 – Gennaria diphylla. Tenerife. 7 mars 2007 (Photo P. AUTHIER).

1 2
1
2

L’Orchidophile n° 174, septembre 2007

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– 201

ORCHIDO 174

15/08/07 12:50 Page 202

ancienne à partir de parents tropicaux. Cette plante présente à ce titre un intérêt patrimonial et scientifique manifeste. La découverte d’une population très disjointe en Turquie suggère cependant une large méconnaissance de sa distribution actuelle et de son histoire biogéographique. Nul doute donc qu’elle fasse à l’avenir l’objet de nouvelles découvertes passionnantes.

*Gilles DUTARTRE 30 rue Lanterne, 69001 Lyon Courriel : gilles.dutartre@mairie-lyon.fr

Remerciements

Nous remercions tout spécialement et chaleureusement Pierre AUTHIER, en tant qu’organisateur d’un très beau périple en Turquie avec la Société Linnéenne de Lyon et en tant qu’incitateur à la rédaction de la présente note.

**François MUNOZ 15 quai Romain Rolland, 69005 Lyon Courriel : fmunoz@netcourrier.com

BIBLIOGRAPHIE

BATEMAN R.M. et al., 2003.– Molecular phy- logenetics and evolution of Orchidinae and

de la flore de la Corse. Revue Scientifique du Bourbonnais et du Centre de la France : 20-27.

PARADIS G., in JEANMONOD D. & BURDET

selected Habenariinae (Orchidaceae). Botani- cal Journal of the Linnean Society, 142 : 1-40.

BAUMANN H. & KÜNKELE S., 1982.– Die wildwachsenden Orchideen Europas. Stuttgart, Franckh’sche, Stuttgart. 432 pp., 40 fig., 249 planches couleur et 191 cartes.

H.M. (éds.), 1994.– Notes et contributions à la flore de Corse, X. Candollea, 49 : 578.

PARADIS G. et al., in JEANMONOD D. & BUR- DET H.M. (éds.), 1996.– Notes et contribu- tions à la flore de Corse, XII. Candollea, 51 :

523-524.

CAMUS E.G. & CAMUS A., 1921-1929.– Ico- nographie des orchidées d’Europe et du bassin méditerranéen. Un volume de planches et un

fascicule de légendes (1921) + deux volumes de texte (1929). Paul Lechevalier, Paris.

DELFORGE P., 2005.– Guide des orchidées d’Europe, d’Afrique du Nord et du Proche- Orient (3 e édition). Delachaux et Niestlé, Paris. 640 pp.

DUSSAUSSOIS G., 1980.– Hammarbya palu- dosa, Gennaria diphylla : Orchidées de la flore française. L’Orchidophile, 41 : 1514-1514.

DUTARTRE G., 1980.– Contribution à l’étude

TERRISSE J., 1984.– Sur la présence de Genna- ria diphylla aux Baléares. Bulletin de la Société Botanique du Centre Ouest, 15 : 45-46.

TYTECA D., 1985.– Ophrys tenthredinifera et Gennaria diphylla au Portugal. L’Orchidophile 65 : 768.

VIVANT J., 1965.– Gennaria diphylla (Link) Parl., Orchidée nouvelle pour la Corse. Bulle- tin de la Société Botanique de France, 112 (7- 8) : 458-461.

VIVANT J., 1968.– Plantes récoltées en Corse méridionale. Le Monde des Plantes, 359 : 6-8.

202 ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– L’Orchidophile n° 174, septembre 2007