Vous êtes sur la page 1sur 100

Les réseaux étendus

WAN «Wide Area Network »

Concepts de base

RI : Concepts de base
1
Plan
 Introduction aux réseaux
 Architectures
 Techniques de transmission
 Techniques de commutation
 Exemples de réseaux WAN
 Tarifs en Tunisie

2 RI : Concepts de base
Introduction
 Les services de télécommunications
 La structure des réseaux des télécommunications
 Intelligent Network (IN)

3 RI : Concepts de base
Introduction -
Services de télécommunications
 Téléphonie
 communication 1 à 1
 Radio
 diffusion voix et musique (1 à n)
 Télévision
 diffusion images, voix, musique (1 à n)
 Internet
 communication n à m, recherche et publication information
 interactivité
 Réseaux locaux
 partage ressources (imprimantes, disques, applications)

4 RI : Concepts de base
Introduction -
Réseau téléphonique
 Service de base:
 appels locaux et longue distance
01 23 45 67 89  Usages
 voix, fax
 accès Internet
01 23 45 67 89
 Tarifs
 Durée, Distance
 Eléments
 terminaux simples
 commutateurs
Principe de fonctionnement:
 boucle locale 2 fils cuivre
commutation de circuits  artères en fibre optique

5 RI : Concepts de base
Introduction -
Réseaux radio et télévision
 Services de base:
 diffusion programmes radio et télévision
 Teminaux
 récepteurs radio
 récepteurs télévision
 Tarifs
 Redevance
 Abonnement
Principe de fonctionnement:  Gratuit (payé par la pub)
diffusion (broadcast)

6 RI : Concepts de base
Introduction -
Internet
réseau local
 INTERNET: INTERconnected
NETworks
 Le réseau des réseaux
 Service de base: interconnexion
d’ordinateurs et de réseaux
d’ordinateurs
réseau local  Eléments
modem
 Ordinateurs individuels
 Serveurs
 Routeurs
Principe de fonctionnement:  Boucles et réseaux locaux
 Artères en fibres optiques
commutation de paquets (de données)
7 RI : Concepts de base
Introduction -
Réseaux d’ordinateurs

 PAN, Personal Area Networks (1 - 100 m)


 Bluetooth
 LAN, Local Area Networks (100 m - 2,5 km)
 Ethernet, Wi-Fi (Wireless Ethernet)
 MAN, Metropolitan Area Networks (1 - 100 km)
 ADSL
 WAN, Wide Area Networks (milliers de km)
 X.25, Frame Relay

8 RI : Concepts de base
Architecture -
Interconnexion de réseaux

Ordinateur individuel
avec modem

Réseau global
WAN, Wide Area Network

Réseaux locaux
LAN, Local Area Networks
9 RI : Concepts de base
Architecture -
Modèle de référence OSI
 Les réseaux sont hétérogènes
 Le problème d’interconnexion est complèxe
 Il faut décomposer le problème en problèmes plus
simples
 Open Systems Interconnection
 Modèle de référence pour l’interconnexion de systèmes
ouverts, c-à-d:
 d’ordinateurs de différents constructeurs
 sous des systèmes d’exploitation différents
 Modèle en couches:
 Chaque couche resout des problèmes et offre des services à la couche de
niveau supérieur

10 RI : Concepts de base
Architecture -
Services et Protocoles
 Service : un ensemble de primitives (opérations) qu’une couche
fournie à la couche supérieure.
 Protocole : un ensemble de règles qui détermine le format et la
signification des paquets par les entités au sein d’une couche.
services services
protocole
couche 2 couche 2

services services

protocole
couche 1 couche 1

11
RI : Concepts de base
Architecture -
Les 7 couches du modèle OSI

navigateur web server

application application

présentation presentation

session session

transport transport

réseau network

liaison de données data link

physique physical

12 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche physique
 Fonctions
 Emission et réception des signaux (radio)
application
électriques (bits)
présentation
 Sérialisation: octets bits
session
 Exemples
transport  Cartes réseau, connecteurs, cables,
réseau modems, concentrateurs (hubs)
liaison de données

physique

13 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche liaison de données
 Fonctions
 Envoi et réception de messages (trames) à son
application
proche (sur un lien direct)
présentation
 Contrôle d’erreurs de transmission
session
 Exemples
transport  PPP Point to Point Protocol
réseau  raccordement d’un ordinateur avec modem à un
fournisseur d’accès Internet
liaison de données
 Protocole Ethernet (IEEE802.3, IEEE802.11b)
physique
 liaison avec ou sans fil en réseau local

14 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche réseau
 Fonctions
 Acheminer les messages (paquets) de
application
proche en proche en fonction de leur
présentation adresse de destination (routage)
session  Fragmenter les messages en paquets
transport  Exemples
réseau  IP Internet Protocol
liaison de données  IPv4, version 4, version actuelle
 IPv6, version 6, la prochaine version
physique

15 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche transport
 Fonctions
 Envoyer et recevoir les messages de bout en
application bout, c-à-d de la source jusqu’à destination
présentation  Retransmettre, éventuellement, les
session
messages non reçus
 Exemples
transport
 TCP Transmission Control Protocol
réseau  transport avec garanties
liaison de données  UDP User Datagram Protocol
 transport sans garantie (“best effort”), donc sans
physique
retransmission

16 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche session
 Fonctions
 Maintenir un contexte de communication
application
(début/identification, fin, reprise en cas
présentation d’interruption) entre source et destination
session  Pas toujours nécessaire
transport

réseau  Cette fonction est souvent intégrée


liaison de données
directement dans les logiciels d’application
qui utilisent des protocoles spécifiques
physique

17 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche présentation
 Fonctions
 Représenter les données
application
 Exemples
présentation  ASCII
session  American Standard Code for Information Interchange

transport
 ISO 8859
 ASCII plus caractères avec accents
réseau
 ASN.1 Abstract Syntax Notation 1
liaison de données  Langage de description des données et règles de
représentation (utilisé par ex. par les applications de
physique gestion des réseaux)

18 RI : Concepts de base
Architecture -
Couche application
 Fonctions
 Transfert de fichiers, courrier électronique,
application
navigation Internet (requêtes/réponses), voix et
présentation vidéo sur Internet, gestion de réseau, etc.
session  Exemples
transport  FTP File Transfer Protocol
réseau  SMTP Simple Message Transfer Protocol
liaison de données  HTTP HyperText Transfer Protocol
physique  RTP Real-time Transport Protocol

19 RI : Concepts de base
Architecture -
Internet

Modèle de référence OSI Architecture Internet Exemples de protocoles

application application FTP


SMTP
présentation HTTP
session

transport transport TCP, UDP

réseau réseau IPv4, IPv6

liaison de données
hôte-réseau PPP, Ethernet
physique

20 RI : Concepts de base
Architecture -
Exemple transmission page HTML

navigateur web server

application application

transport transport

réseau réseau

sous-réseau sous-réseau

21 RI : Concepts de base
Architecture -
Exemple transmission page HTML

web server CODE HTML

application HTTP CODE HTML

TCP HTTP CODE HTML


transport
réseau IP TCP HTTP CODE HTML

sous-réseau ETH IP TCP HTTP CODE HTML FCS

1 0 1 0 0 1 0 1 0 0 1 1 0 0 0 1 0 1 0 0 1 0 0 1 sérialisation: octets bits


22 RI : Concepts de base
Architecture -
Exemple réception page HTML

CODE HTML navigateur

HTTP CODE HTML application

TCP HTTP CODE HTML


transport
IP TCP HTTP CODE HTML réseau

ETH IP TCP HTTP CODE HTML FCS sous-réseau

1 0 1 0 0 1 0 1 0 0 1 1 0 0 0 1 0 1 0 0 1 0 0 1
réassemblage: bits octets
23 RI : Concepts de base
Architecture -
Interconnexion de réseaux

Ordinateur individuel
avec modem

Réseau global
WAN, Wide Area Network
Réseau
téléphonique Lignes
spécialisées

Réseaux locaux
LAN, Local Area Networks
24 RI : Concepts de base
Architecture -
Architecture OSI

client End Systems serveur


navigateur web server

application Intermediate Systems application

présentation presentation
routeur routeur
session session

transport routage routage transport

réseau réseau réseau network

liaison de données liaison de données liaison de données data link

physique physique physique physical

LAN LS LAN
Lignes Spécialisées
vers autres routeurs
25 RI : Concepts de base
Architecture -
Architecture Internet

client Hosts serveur


Pages HTML, ASP, JSP ou fichiers web server
navigateur

application
HTTP ou FTP application
(présentation) Gateways ou Routers (presentation)
routeur TCP routeur
(session) (session)

transport routage routage transport


IP IP IP
réseau réseau réseau network
ETH PPP ETH
liaison de données liaison de données liaison de données data link

physique physique physique physical

LAN LS LAN
Lignes Spécialisées
vers autres routeurs
26 RI : Concepts de base
Techniques de transmission - raccordement
de 2 ordinateurs
 Ordinateurs de bureau et
portables
serveur  1 porte parallèle
 2 portes série
 2 portes USB
 Universal Serial Bus
 1 porte Ethernet
client  IEEE* 802.3, IEEE 802.11b
 1 porte DV (Digital Video)
 i-Link, Firewire, IEEE 1384
Partage de l’imprimante et *Institute of Electrical and Electronic Engineers
utilisation de l’espace disque
27 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Transmission parallèle
 Porte parallèle
 connecteur 25 broches
 8 fils données (1 octet)
 n fils contrôle/état
 printer on/off
 printer ready/busy
 Usage typique: imprimante
 mais aussi interconnexion
de 2 ordinateurs

28 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Transmission série (ou sérielle)
 Porte série
 connecteur 9 broches
 2 fils données (2 x 1 bit)
 transmission (TD)
 réception (RD)
 n fils contrôle/état
 carrier detect
 clear to send
 data terminal ready
 Usage typique: modem
 mais aussi interconnexion
de 2 ordinateurs

29 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Sens de transmission

 MODE SIMPLEX OU UNIDIRECTIONNEL


 liaison dans un seul sens
 exemple: ordinateur vers imprimante
 MODE SEMI-DUPLEX, HALF-DUPLEX, A L'ALTERNAT, ou PING-
PONG
 liaison alternativement dans un sens puis dans l'autre
 partage de temps
 MODE DUPLEX INTEGRAL OU FULL DUPLEX
 transmission simultanée dans les deux sens
 c'est le mode le plus performant, indispensable en transmission multimédia
 techniques sophistiquées de transmission utilisées dans les réseaux de
télécommunications.

30 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Signalisation

 C'EST L'ENSEMBLE DES SIGNAUX NECESSAIRES A LA


GESTION D'UNE COMMUNICATION
 signaux d'établissement/rupture de la communication
 signaux de contrôle, taxation
 signaux de surveillance, maintenance

établissement communication rupture

contrôle

31 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Signalisation

 De la signalisation analogique vers la signalisation


numérique:
 Sur les accès d’abonnés la signalisation reste aujourd’hui encore
analogique: tonalités, numérotation multi-fréquences, etc..

 L’évolution va vers une signalisation purement numérique, sous forme


de paquets digitalisés, aussi bien sur la ligne d’abonné (canal D du
RNIS) que dans le cœur du réseau (Système de signalisation n° 7 SS7)

 Cette révolution est mise en œuvre depuis le début des années 80 dans
les cœurs des réseaux SS7

32 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Signalisation
 La signalisation peut être transmise de deux manière:
 Signalisation en bande de base : la signalisation s’effectue
sur le même canal de communication que la voix ou données.

 Signalisation hors bande : la signalisation s’effectue sur des


liens de signalisations différents de ceux qui véhiculent la
communication.
Permet un accès permanent aux informations de signalisation
(signalisation en cours d’appel)
 Performance accrue sur un canal dédié (réduction des délais)

33 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Signalisation
 Signalisation hors-bande:
 Signalisation associée:
o allocation de l’un des conduits reliant chaque paire de commutateurs
interconnectés. Tout le trafic de signalisation entre une paire de
commutateurs devra traverser ce lien.
 Signalisation sur réseau dédié (réseau sémaphore)
o L’architecture SS7 définit un réseau de signalisation complètement
séparé, superposé au réseau de voix (ou de données); autorisant
n’importe quel nœud de réseau à échanger de la signalisation avec tout
autre nœud supportant SS7.
o Le canal D RNIS étend le concept de signalisation hors-bande à l’interface
entre l’usager et le commutateur.

34 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Signalisation
 La signalisation peut être transmise en utilisant de canaux de
communication séparés : « Out-of-Band signaling » ou
« Common Channel signaling » (CCS) ou Réseau
Sémaphore
 Sur les accès d’abonnés la signalisation analogique emprunte aujourd’hui le
même canal que les voies de parole .
 L’évolution va vers des canaux séparés: par exemple dans le RNIS canaux B
pour les voies de parole, canal D pour la signalisation.
 Permet un accès permanent aux informations de signalisation
(signalisation en cours d’appel)
 Performance accrue sur un canal dédié (réduction des délais)

35 RI : Concepts de base
Réseaux intelligents
 Le réseau intelligent a pour objectif de faciliter l’introduction
de nouveaux services réseau de télécommunication permettant
de rendre le réseau plus sophistiqué.
 Exemples de services intelligents:
 Appels d’urgence 112

 numéros “800” (“verts”)


Où est l’ “intelligence” ?
 Services
01 23 45 67 89
o Appels gratuits
112
o Tarifs spéciaux
 Où est effectuée la traduction
du numéro?
04 12 34 56 78

36 RI : Concepts de base
Réseaux intelligents
 Le concept de réseau intelligent consiste à séparer, d’une
part, les fonctions propres à chacune des applications ou
services intelligents et, d’autre part, les traitements
communs à toutes les applications (décroché, attente de
numérotation,..).
 Les centraux téléphoniques ne gèrent que les traitements
communes et deviennent des SSP (Service Switching Point).
 Les traitements spécifiques aux services sont intégrés dans des
serveurs réseau spécifiques fournissant l’”intelligence”: SCP
(Service Control Point); se sont des ordinateurs capables
d’échanger des messages de signalisation avec les SSP.

37 RI : Concepts de base
Réseau Intelligent
 Lorsque l’usager demande un
intelligence
service intelligent, le SSP et le SCP
échangent, en temps réel, des
signalisation SS7 messages de signalisation non liés à
un circuit.
transport  Les réseaux intelligents s’appuient
sur SS7: séparation entre:
112
 Réseau de transport de la voix
 Commutation de circuits
 Réseau de signalisation
 Commutation de paquets
 messages définis dans le protocole
38 RI : Concepts de base international SS7 Signaling System n°7
Structure du Réseau Téléphonique Moderne

SCP

intelligence
STP
SS7

transport
Modem/FaxSSP
112
Answering
machine

Intelligent Peripheral

39 RI : Concepts de base
Eléments du Réseau Intelligent
 SSP sont les commutateurs qui initient, terminent un appel. Un
SSP envoie des messages de signalisation à d’autres SSPs pour
initialiser, administrer ou libérer des circuits de voix nécessaire à
la gestion des appels. Un SSP peut également envoyer une requête
vers une base de données centralisée (SCP) afin de déterminer
comment router un appel particulier (par exemple, un numéro
vert ). Un SCP envoie une réponse au SSP de commencement
contenant les nombres de cheminement liés au numéro composé.
 Le trafic entre les points de signalisation peut être routé par un
commutateur de paquet appelé STP (Signal Transfer Point).
Un STP route chaque message d’entrée vers un lien de sortie en
fonction des informations de routage contenues dans le message
SS7.
40 RI : Concepts de base
Eléments du Réseau Intelligent
 Périphérique intelligent : (Intelligent Peripheral) IP :
 Processeur attaché au SSP permettant de fournir plus de
fonctionnalités:
 Interactive Voice Response (IVR)
 réponse vocale
 Media Gateways
 par ex. voix sur Internet
 le signal voix numérisée du réseau téléphonique doit être mis dans des
paquets pour pouvoir être acheminé par Internet.

41 RI : Concepts de base
Techniques de commutation
 Utilisent techniques de commutation
 Commutation de circuits
 Commutation de paquets
 Exemples:
 Réseau téléphonique public (PSTN)
 X.25
 ATM
 Arpanet

42 RI : Concepts de base
Techniques de commutation

43 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Circuits

• Réserver un chemin physique à Call Request Signals


travers le réseau maillé, jusqu’au hunting time

destinataire Propagation Delay


•Communication en 3 phases }
•Établissement de la connexion }

Time
(circuit fixe entre les ETTD)
•Transfert des données
•Fermeture de la connexion Call Accept
Signal

N1
information N2 N3 DATA
N4 N5 N6

44 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Circuits

 Connexion directe, transparente à travers


le réseau (commutation spatiale ou
temporelle)
 Temps de transfert fixes et minimal.
 Capacité temps-réel optimale: idéal pour
la voix
 Mais....
 Risque d’être inefficace pour la transmission des
données
 EXEMPLE : réseau téléphonique
commuté (RTC)

45 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Paquets

• Les réseaux utilisant la commutation de paquets imposent une taille


limite maximale des paquets véhiculés.
o Fragmentation de longs messages en plusieurs paquets.
o Paquet contient une portion des données plus de l’info de
contrôle (ex.: adresse)
• Paquets sont reçus, brièvement mémorisés et transmis au nœud
46
suivant : « Store and forward »
RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Paquets

 un équipement spécial nœud de commutation est utilisé pour


acheminer des paquets entre diverses machines identifiées par
leurs adresses
 BUT: partager le coût des lignes entre les nœuds
 exemples: réseau X.25, frame relay, ATM, UMTS .

N1 information

information N2 N3

N4 N5 N6

47 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de cellules

 Une optimisation technique consiste à remplacer les paquets de taille


variable par des cellules cells de taille fixe. C ’est l ’ATM Asynchronous
Transfer Mode
 Permet des vitesses plus élevées que la commutation de paquets
 Permet aisément de réserver un débit à un circuit virtuel
 Souvent utilisé pour le transfert de la voix ou de la vidéo

48 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Paquets - Datagrammes
 Chaque paquet inclut l’adresse de destination
 Chaque paquet est traité indépendamment et prend la route
la plus pratique
 Les paquets d’un même message peuvent arriver en désordre
 Des paquets peuvent se perdre
 Le récepteur se charge de re-ordonner et reprendre
éventuellement la transmission en cas de pertes.

49 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Paquets - Datagrammes

Time
Pkt 1
between
packets Pkt 2

Pkt 3 Pkt 1 Propagation Delay


Queuing Time { Pkt 2

Pkt 3 Pkt 1

Pkt 2
Packet
Pkt 3
} Transmission
Time

A 1 2 B
50 RI : Concepts de base
Commutation de Paquets -Datagrammes

Message: 40 bytes
Entête: 3bytes

77 octet-times
Trop
129 octet-times 93 octet-times d’overhead
51 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Paquets – Circuit Virtuel

 Route établie avant l’envoi des paquets


 Paquets de requête (call request) et acceptation (call accept)
établissent la connexion (handshake)
 Chaque paquet contiens un numéro de circuit virtuel
 Pas de décision de routage requis pour chaque paquet
 Requête pour terminer le circuit (clear request)

52 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Commutation
de Paquets – Circuit Virtuel

call call
request accept
packet packet

Time
Pkt 1
between
packets Pkt 2 Propagation Delay

Pkt 3 Pkt 1

Queuing Time { Pkt 2

Pkt 3 Pkt 1

Pkt 2
Packet
53 RI : Concepts de base Pkt 3
} Transmission
Time
Techniques de commutation -
Délais dans les réseau à commutations de paquets

 Traitement nodal: transmission


 Vérifier les erreurs A propagation
 Déterminer la file de sortie (routage)
 File d’attente B
nodal
 Temps d’attente.
processing queueing
 Dépends du niveau de congestion du
routeur
 Délai de Transmission • Delai de propagation :
 R=Bande passante (bps) – d = Longueur du lien
 L=taille des paquets (bits) – s = vitesse de propagation
 Délai de transmission= L/R – Delai de propagation = d/s
54 RI : Concepts de base
Techniques de commutation - Circuits
Virtuels vs Datagrammes

 Circuits virtuels
 Réseau peut fournir séquencement et contrôle d’erreurs
 Paquets retransmis plus rapidement
 Pas de décision de routage
 Moins fiable
 Perte d’un nœud  perte de tous les circuits à travers celui-ci
 Datagrammes
 Pas de phase d’établissement
 Meilleur s’il y a peu de paquets
 Plus flexible
 Possibilité d’éviter les parties congestionnés du réseau

55 RI : Concepts de base
Techniques de commutation -
Commutation de Paquets - Avantages
 Efficacité de la ligne
 Partage de liaisons nœud à nœud entre plusieurs paquets
 Paquets enfilés et transmis aussi rapidement que possible
 Conversion de débit
 Chaque station connecté à son nœud local a sa propre vitesse
 Paquets peuvent être accepté même si le réseau est occupé
 Livraison peut-être ralentie
 Possibilité de priorités

56 RI : Concepts de base
Techniques de commutation -
Comparaison

• Commutation de Circuits • Commutation de Paquets


– canaux dédiés – canaux partagés
– délai constant – délai variable
– bloquant – non bloquant
– flot continu – store-and-forward
– point-à-point – point-à-point & multipoint
– inclut:
• datagrammes
• circuits virtuels
57 RI : Concepts de base
Techniques de commutation -
Comparaison

Telecommunication
networks

Circuit-switched Packet-switched
networks networks

FDM Networks Datagram


TDM
with VCs Networks

58 RI : Concepts de base
Techniques de commutation –
Choix
 Commutation de circuits est préférable pour un
trafic synchrone.
 Commutation de paquets est préférable si le trafic
est épisodique "bursty".
 Circuits virtuels efficace pour longue transmissions.
 Datagrammes efficace pour transmission courtes

59 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Synchronisation
 LIAISON SYNCHRONE
 un fil d'horloge pour la synchronisation ou codage approprié
 performance max.
 problèmes sur longues distances
 pour très hauts débits

 LIAISON ASYNCHRONE
 séparateurs de début et fin de message (START/STOP)

60 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
ETTD / ETCD

- SOURCE ET COLLECTEUR - CODAGE ET DECODAGE


DES DONNEES: DES DONNEES

- TRAITEMENT - ADAPTATION AU MEDIA


- STOCKAGE DE TRANSMISSION Réseau de
- CONTROLE Commutation

ETTD: EQUIPEMENT ETCD: EQUIPEMENT


TERMINAL DE TERMINAL DE
TRAITEMENT DES CONTROLE DES
DONNEES DONNEES
61 RI : Concepts de base
LIGNE D’ABONNE 
Techniques de transmission -
Modem

 ADAPTATION D'UN TERMINAL NUMERIQUE (PC) A UN


CONDUIT ANALOGIQUE (Réseau téléphonique)
 Modem =Modulateur/Démodulateur; c'est un élément de contrôle
de données (ETCD)
 Techniques: modulation d'amplitude, fréquence, phase

MODEM

62 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Modulation

Modulation de Fréquence

Modulation de Phase

Modulation d’amplitude

63 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Modulation
 deux types de modems
 bande de base: modulation simple, rapides, bons marchés,
nécessitent une continuité électrique entre les modems (donc
pas d’amplificateurs, ...) => courte distance

 broadband: modulation d’une porteuse, plus lents, plus cher,


acceptent la présence d’amplificateurs =liaison analogique =>
longue distance

64 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Les divers modems
 fréquence de transmission:
 générée et/ou véhiculée par les modems: modems synchrones
 générée par les ordinateurs: modems asynchrones
 débit et standards:
 V.21: 300 bit/s
 V.22: 1.200 bit/s
 V.22bis: 2.400 bit/s
 V.32: 9.600 bit/s
 V.32bis: 14.400 bit/s
 V.34: 28.800 bit/s
 V.42bis: correction d’erreur et compression
 V.90: 56.000 bit/s

65 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Numérisation de la voix

 CONVERSION D'UN SIGNAL ANALOGIQUE EN DONNEES


NUMERIQUES
 signaux analogiques dans la bande 300 - 3000 HZ
 il faut échantillonner à au moins deux fois la fréquence max.
(Théorême de SHANNON) soit 8000 HZ
 chaque échantillon est codé sur 8 Bits
 soit un débit de 8*8 = 64 KBit/s

Valeur sur
Valeur sur 8 Bits
8 Bits ( 7 + signe)
( 7 + signe)

Fréquence d'échantillonnage
à 8000 HZ
66 RI : Concepts de base 125 microsec.
Techniques de transmission -
Multiplexage

 Objectifs : optimisation de
l’utilisation du réseau
 agrégation de flux avant
transmission sur backbone
 Frequency Division
Multiplexing (FDM) : signaux
analogiques
 Time Division Multiplexing
(TDM) : données numériques
 Wave Division Multiplexing
(WDM) : signaux optiques

67 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Multiplexage - MIC
 Le MIC (Multiplexage d’Informations Codées) est basé sur l’utilisation
de canaux à 64 Kbits/s
 La séquence correspondant à un balayage de tous les canaux multiplexés
s'appelle une trame. La structure de la trame est fixe et cyclique.
 LE MIC ( Norme Européenne) UTILISE UN CONDUIT
NUMERIQUE A 2048Kb/s = 32 canaux (IT) de 8 bits échantillonnés à
64Kb/s ou E1

BALAYAGE DE LA TRAME A 8KHZ

IT0 VOIES DE PAROLE IT16 VOIES DE PAROLE


15 CANAUX A 8 BITS 15 CANAUX A 8 BITS

68 2*4BITS DE SIGNALISATION
8 BITS DE SYNCHRO
de deux voies de parole (4bits/voie)
Techniques de transmission -
Multiplexage - PDH
 Hiérarchie PDH « Plesiochronous Digital Hierarchy »:
 MULTIPLEXAGE DEMULTIPLEXAGE des MICs à des débits plus
élevés.
 E2=4*E1 ; E3=4*E2; E4=4*E3 (139,264 Mb/s)
 Multiplexage / Démultiplexage COMPLEXES, LENTS, COUTEUX

69 RI : Concepts de base
Techniques de transmission -
Multiplexage - SDH
 SDH « Synchronous Digital Hierarchy »: standard pour la
télécommunication à haut débit sur fibre optique.
des multiplexeurs capables d'injecter ou d'extraire directement
un affluent d'abonnés
 La trame de base est appelée STM-x ( Synchronous Transport
Module level x )
Réseau d'abonnés
Affluents SDH Débit
2 Mbps, 34 Mbps, …

MIE STM - 1 155 Mbps


STM – 4 622 Mbps
STM – 16 2,5 Gbps
Réseau d'opérateur STM – 64 10 Gbps
MIE Fibre optique MIE STM – 128 20 Gbps
STM – 256 40 Gbps
70 RI : Concepts de base
Boucle … MIE MIE (Multiplexeur à Injection Extraction)
FRACE
BelvédèreAriana
Bizerte
Menzeh
Bardo Marsa
ALGERIE Hached

Tunisie - SDH Tabarka


Béja Tunis 3
Kasbah
Ouerdia
B.Arous

Kélibia
ITALIE

Jendouba abeul
Hammemet
Zaghouan
Kef
Siliana Sousse
Monastir
Moknine
Sbeitla
Mahdia
Kasserine
Sidi Bouzid
Bir Ali
Meknassy

Sfax
Gafsa

Tozeur
Gabes H Souk

Zarzis

Kébili
Medenine Ben Guerdane

Tataouine
Légende Ras Jdir

Centre de gestion du réseau Boucles SDH


oeud de transmission SDH Liaison SDH point à point LIBYE

71 RI : Concepts de base RESEAU ATIOAL DE TRASMISSIO PAR FIBRES OPTIQUES


(Boucles SDH)
Exemples de réseaux WAN

72 RI : Concepts de base
Réseaux WAN

 Bordure du réseau:
 Aapplications et hôtes

 Cœur du réseau:
 Routeurs
 Réseau d’interconnexion

 Réseaux d’accès, liens physiques :


 Liens de communication
 ISP (Internet Service Provider)
 Réseau permettant aux terminaux de se connecter à Internet

73 RI : Concepts de base
Réseaux WAN
 On distingue:
 Les WAN d'accès :
 RTC, RNIS
 famille des DSL
 accès sans fil (GSM, GPRS, UMTS,...)
 Les WAN d'interconnexion :
 liaisons louées
 FR et ATM
 Internet (VPN)

74 RI : Concepts de base
RTC: Réseau Téléphonique Commuté
 Le réseau d’accès RESTE ANALOGIQUE
 de nouvelles techniques de réseaux d'accès sont en
développement: accès xDSL, accès câble....
 Le réseau interne est NUMERIQUE
 des liaisons à multiplexage plésiochrone PDH (Plesiochronous
Digital Hierarchy) du type MIC (Modulation par Impulsions
Codées).
 des liaisons à multiplexage synchrone du type SDH
(Synchronous Digital Hierarchy).
 Auto-commutateurs numériques
 La signalisation est numérique

75 RI : Concepts de base
RNIS
 RNIS : Réseau Numérique à Intégration de Service
 ISDN : Integrated Service Digital Network
 RNIS est un réseau fournissant une connectivité numérique de
bout en bout avec une grande variété de services.
 Intégration de tous les services sur un même réseau
 Applications multimédia chez l'abonné (voix + données + images).
 RNIS combine :
 La large couverture géographique d'un réseau téléphonique.
 la capacité de transport d'un réseau de données supportant
simultanément la voix, les données et la vidéo.
 Avec RNIS, le même canal est divisé en plusieurs canaux logiques.

76 RI : Concepts de base
RNIS
 RNIS définit deux types de canaux logiques
 Les canaux B :transmettent à un débit de 64 Kbps en
commutation de circuit ou de paquet les informations
utilisateur (voix, données, fax).
 Tous les services réseau sont accessibles à partir des canaux B.

 Les canaux D : Ils supportent les informations de signalisation à


16Kbps (ou 64 Kbps):
 Appels, établissement des connexions, demandes de services, routage des données
sur les canaux B et libération des connexions.

77 RI : Concepts de base
RNIS
 Deux catégories d'utilisation distinctes :
 Résidentielle : utilisation simultanée des services téléphoniques et
d'une connexion Internet.
 Professionnelle : utilisation d'un commutateur téléphonique (PABX)
et/ou d'un routeur d'agence.
 Débit binaire:
 Accès de base, BRI= Basic Rate Interface: comprend 2 canaux B et un
canal D pour la signalisation = 2 x 64 kbit/s + 1 x 16 kbit/s
 Pour réseau privé ou petite entreprise.
 Accès Primaire, PRI= Primary Rate Interface: 32 x 64 kbit/s
 Usage professionnel.

78 RI : Concepts de base
X25
 Commutation de paquet en mode "Circuit Virtuel": routage
semi-adaptatif, contrôle de flux, détection d'erreurs....
 Taxation en fonction de la durée et du débit.
 X.25 intègre les trois couches basses du modèle OSI:
 niveau 1 : couche physique (X25.1)
 niveau 2 : couche liaison – niveau trame (X25.2: LAP-B)
 niveau 3 : couche réseau – niveau paquet (X25.3)

79 RI : Concepts de base
Frame Relay
 Le relais de trames (Frame Relay) est une évolution
simplificatrice de la commutation par paquets X.25.
 Le FR a été initialement défini comme étant un protocole
orienté connexion.
 Etablissement de liaisons virtuelles (Q933)
 Liaison virtuelle à la demande ou permanente (SVC ou PVC).
 Pas de contrôle de flux, ni contrôle d’erreurs.
 Réseau avec connexion.
 Les paquets arrivent dans le même ordre où ils sont reçus.

80 RI : Concepts de base
Frame Relay
 La liaison virtuelle est caractérisée par un identificateur de
lien logique : DLCI (Data Link Connection Identifier).

Couches Couches
3-7 contrôle de flux, correction d’erreur 3-7
Service service
spécifique spécifique
couche 2+ couche 2+
CV
LAP D LAPD LAPD LAP D
core 2- core core core 2-
Couche U Couche Couche Couche
Physique  Physique Physique Physique

I
81 RI : Concepts de base
Frame Relay
Commutation Relayage de
de paquet trames
X.25
Transparence OUI OUI
Existence d’un CRC OUI OUI
Contrôle d’erreurs OUI NON

Contrôle de flux OUI NON

Reprise et OUI NON


redémarrage

82 RI : Concepts de base
Frame Relay
 Le FR offre la possibilité d’écouler les pics de charge (burst)
des usagers (LAN).
 Suppression de tout contrôle de flux  problème de
congestion
 Solution: contrôle d’admission:
 Négociation de divers paramètres (QoS) entre le prestataire de
service et le client.
 Le CIR (Committed Information Rate) représente le débit moyen, garanti
par le prestataire, sur un intervalle de temps donné.
 Le Bc (Committed Burst size) : pic de charge autorisé (EIR).
 Le Be (Excess Burst size) : pic de charge en excès.
 Respect des informations de congestion.

83 RI : Concepts de base
Frame Relay
 Le réseau FR surveille si le flux de trafic de l’utilisateur respecte son
contrat.
 Utilisation de l’indicateur DE (Discard Eligibility)

Quantité d’information
Capacité
du lien Pic de charge
Bc + Be en excès
Pic de charge
Bc autorisé
CIR Bande passante
garantie
Trame temps
DE=0 DE= DE=1
détruite
T
84 RI : Concepts de base 0
ATM
 ATM : AsynchronousTransfer Mode
 RNIS large bande.
 Support de transmission:
 Fibres optiques,
 Infrastructures SDH.
 Mode de commutation rapide : l’ATM
 temps de traversée très faibles (10 microsecondes)
 adaptée à des débits de commutation très élevés (1 à 10 Gb/s)
 Bandes-passantes à la demande.
 Le service peut être synchrone ou asynchrone.
 On a à la fois les avantages de la commutation de circuits et de la
commutation de paquets.
85 RI : Concepts de base
ATM
 Le service est orienté connexion. Les adresses sont remplacées par
des labels de circuits virtuels.

Chemins virtuels

Lien Physique

Canaux Virtuels

86 RI : Concepts de base
ATM
 Circuit virtuel commuté ( Switched virtual circuit (SVC)) est
généralement établi en même temps que la communication et sont
déconnectés une fois celle-ci terminée.
 Circuit virtuel permanent (PermanentVirtual Circuits (PVC)) :
 Utilisé comme une option pour fournir un lien dédié entre 2 points d'accès.
 Il est établi pour des connexions répétées entre les mêmes terminaux.
 Les PVC enlèvent le besoin d'établir un chemin puisqu'ils sont établis
statiquement, souvent par l'administrateur.

87 RI : Concepts de base
ATM
• 2 approches: connexion d’ordinateurs ou application télécom
Connexion Applications
d’ordinateurs télécom

Trafic Données Voix

Commutation Paquets Circuits

Arrivée Bursty Périodique

Qualité de servie Best Effort Garantie

Variation de délai Non critique Critique

Allocation de
Partagée Dédiée
ressources

Connexion Non connecté Orienté-connexion

88
RI : Concepts de base
MPLS
 MPLS : MultiProtocol Label Switching
 Conçu pour fournir un service unifié de transport de
données pour les clients en utilisant une technique de
commutation de paquets.
 MPLS peut être utilisé pour transporter pratiquement tout
type de trafic, par exemple la voix ou des paquets IP.

89 RI : Concepts de base
MPLS
 L’IETF met au point un protocole destiné à tout type de
trafic et optimisant les en-têtes des paquets IP:
« Multiprotocol Label Switching »
 Conçu pour fournir un service unifié de transport de données
pour les clients en utilisant une technique de commutation de
paquets.
 Objectif : permettre la définition de contrats de qualité de
service (ne garder de l’ATM que sa capacité de transfert)
 Tous les paquets ayant la même destination forment une
classe d’équivalence et reçoivent un label qui identifie le
trajet (path) que les paquets vont traverser.

90 RI : Concepts de base
GSM
 GSM : Global System for Mobile communications.
 Le standard de téléphonie mobile « de seconde génération ».
 Les réseaux de téléphonie mobile sont basés sur la notion de
cellules,
 Des zones circulaires se chevauchant afin de couvrir une zone
géographique.
 Chaque cellule contient un émetteur-récepteur central,
appelé « station de base » (en anglais Base Transceiver Station,
notée BTS).

91 RI : Concepts de base
GSM
 Station mobile : terminal de l’utilisateur.
 Une station mobile est composée de :
 Une carte SIM (Subscriber Identity Module): permettant d'identifier
l'usager de façon unique.
 Un terminal mobile.
 Les terminaux (appareils) sont identifiés par un numéro
d'identification unique appelé IMEI (International Mobile
Equipment Identity).
 Chaque carte SIM possède un numéro d'identification unique
(et secret) appelé IMSI (International Mobile Subscriber
Identity).

92 RI : Concepts de base
GSM
 L'ensemble des stations de base d'un réseau cellulaire est relié à un
contrôleur de stations (Base Station Controller : BSC),
 Chargé de gérer la répartition des ressources.
 L'ensemble constitué par le contrôleur de station et les stations de base
connectées constituent le sous-système radio (Base Station Subsystem :
BSS).
 Les BSC sont reliés physiquement au centre de commutation du service
mobile (Mobile Switching Center, MSC).
 Géré par l'opérateur téléphonique, qui les relie au réseau téléphonique
public et à internet.

93 RI : Concepts de base
GSM
 Le MSC est relié à des BDs :
 Le registre des abonnés locaux (HLR: Home Location Register) :
contient des infos sur les abonnés inscrits dans la zone du
commutateur.
 Le Registre des abonnés visiteurs (VLR : Visitor Location Register) :
contient sur les autres utilisateurs que les abonnés locaux.
 Le registre des terminaux (EIR : Equipement Identity Register) : base
de données répertoriant les terminaux mobiles.
 Le Centre d'authentification (AUC : Authentication Center) : élément
chargé de vérifier l'identité des utilisateurs.

94 RI : Concepts de base
GSM
Cellules INTERFACE VERS LE RESEAU
TELEPHONIQUE TERRESTRE

Concentrateur

Cœur du système

LOCALISATION ET
LISTE DE
VISITEURS EN
Terminaux : List des terminaux volés ROAMING
Numéro IMEI
ENCRYPTION,
AUTHENTIFICATION

LISTE D’USAGER DE L’OPERATEUR ET DROITS

SIM:
Identifie l’abonné
via l’IMSI

95 RI : Concepts de base
GPRS
 GPRS : General Packet Radio Service.
 Une évolution de la norme GSM.
 Un réseau à commutation de paquets avec gestion de la mobilité et
accès par voie radio
 Les transmissions de données n'utilisent le réseau que lorsque c'est
nécessaire.
 Le standard GPRS permet de facturer l'utilisateur au volume
échangé plutôt qu'à la durée de connexion.

96 RI : Concepts de base
GPRS
 Le GPRS permet de fournir une connectivité IP
constamment disponible à une (MS).
 Mais ! les ressources radio sont allouées uniquement quand
des données doivent être transférées.
==> ce qui permet une économie de la ressource radio.

97 RI : Concepts de base
UMTS
 UMTS : Universal Mobile Telecommunications
System
 Une des technologies de téléphonie mobile de
troisième génération (3G) européenne.
 L'UMTS permet en particulier de transférer dans
des temps relativement courts des contenus
multimédia tels que les images, les sons et la
vidéo.

98 RI : Concepts de base
UMTS
 Fédèrent les différents systèmes existants, il doit :
 Avoir une couverture mondiale.
 Être mutli-opérateurs.
 Multi-fournisseurs de services.
 Permettre le roaming international.
 Multi-services.
 À coût faible.
 Multi-standards / standards ouverts.
 Débit élevé (2 Mbits/s).
 Haute confidentialité.
 Services Multimédia.

99 RI : Concepts de base
INTERNET
 Globalement hiérarchique
 ISP locaux
 Se connectent aux ISPs régionaux
 ISPs régionaux
 Se connectent aux NSPs
 National/International Service
providers (NSPs)
 e.g. BBN/GTE, Sprint, AT&T
 Connectent les réseaux ensemble de
façon privée ou via un réseau public
 Les NSPs doivent être connectés entre
eux par des NAPs (Network Access
100
Points)
RI : Concepts de base