Vous êtes sur la page 1sur 20
Fellipe Monteiro (1320816) Groupe : 05 T T r r a a v v a

Fellipe Monteiro (1320816) Groupe : 05

Fellipe Monteiro (1320816) Groupe : 05 T T r r a a v v a a

TTrraavvaaiill ppeerrssoonnnneell

SSH5501 – Éthique appliqué à l’ingénierie

i i l l p p e e r r s s o o n n

mercredi, 21 novembre 2007

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

3

Mise en situation

2

POUR

7

Enjeux Environnementaux

7

Enjeux Économiques

8

CONTRE

10

Impacts environnementaux

10

Impacts sur la santé humaine

11

Implications économiques

12

Greenpeace

13

POSITION PERSONNELE

14

CONCLUSION

17

BIBLIOGRAPHIE

18

INTRODUCTION

Au cours de son évolution, l’homme a fait preuve de sa capacité intellectuelle ainsi que son désir d’aller toujours plus loin, de conquérir et de découvrir les divers domaines scientifiques. Cette qualité aide la société à évoluer, autant au niveau technologique, économique et organisationnel, de façon effrayante. De nous jour, l’homme est doté d’une telle détermination que même les barrières de la nature lui semblent désormais franchissables.

Depuis très longtemps, les paysans contribuent à l’amélioration génétique des végétaux avec les croisements de variétés en choisissant les espèces les mieux adaptées et en améliorant constamment leurs techniques. Chaque génération a apporté sa pierre à l’édifice. Le 21 e siècle est marqué par de grandes découvertes au niveau technologique notamment la modernisation des anciennes méthodes de diversification des variétés végétales. Comme toute avancée technologique apporte des risques à la société et à l’environnement, les aliments transgéniques n’échappent pas à cette règle. Depuis quelques années les répercussions sur cette nouvelle science se font ressentir et plusieurs organismes internationaux, comme <<Green Peace>> et <<Save the seeds>>, commencent à interférer dans l’évolution de cette technique.

Est-ce que la société est bien informée des enjeux? La culture des espèces transgéniques augmente-t-elle réellement la productivité? Est-ce que nous sommes prêts à subir les conséquences possibles? Au centre de ces débats la question à laquelle je tenterai de répondre sera : Est-il éthiquement raisonnable de poursuivre les recherches et développement concernant les organismes transgéniques?

Je présenterai tout d’abord brièvement les espèces transgéniques, un peu de leur histoire ainsi que les dernières grandes découvertes dans ce domaine et le regard, sous plusieurs angles, de grands spécialistes. Je continuerai avec les arguments favorables au développement suivi des arguments défavorable à

celui-ci. Suite à cette analyse, je vous ferai part de ma réflexion éthique face à la problématique.

PRÉSENTATION

Avant de rentrer dans le cœur du sujet, il serait très profitable d’exposer les concepts majeurs liés aux aliments transgéniques.

Dans un premier temps, j’aborderai l’ingénierie génétique. Cette forme d’ingénierie proportionne la possibilité aux scientifiques d’utiliser des organismes vivant comme matière première pour modifier les différentes formes de vie déjà existantes. Cette science offre plusieurs techniques pour disposer une séquence d’ADN en un certain ordre permettant ainsi d’en construire une nouvelle. En d’autres mots, ces séquences sont un ensemble des gènes porteurs des instructions, localisées aux noyaux des cellules, qui déterminent le comportement des organismes. Les fils héritent des gènes de leurs pères. Les ingénieurs peuvent « couper et coller » des parties de séquences d’ADN d’un organisme et les insérer dans un autre de manière à ce que la composition de l’organisme soit modifiée. Sa biologie naturelle est manipulée pour obtenir certaines caractéristiques particulières. Les premières expériences furent effectuées en 1973 par deux chercheurs américains Herbert Boyer et Stanley Cohen 1 .

Les espèces transgéniques sont des espèces telles que leur composition génétique héréditaire, c’est-à-dire leur ADN, a été modifié artificiellement à l’aide de diverses techniques de l’ingénierie génétique pour en arriver à un résultat inatteignable par un processus d’évolution naturel. Les scientifiques additionnent un nouveau matériel génétique provenant d’un autre organisme comme un végétal, un animal, une bactérie ou même encore, un virus. À titre d’exemple, des aliments enrichis avec des nutriments essentiels à la vie, plus connus sous

1 BOYENS,Ingeborg, Les OGM ,Editions Berger

le nom d’aliments transgéniques ou bien d’OGM, ou des plantes plus résistantes aux maladies et plus tolérantes aux herbicides. Le résultat de ce travail est déjà présent dans les aliments de nos jours malgré le manque de connaissance sur les effets à long terme envers la santé humaine et l’environnement.

Il existe deux étapes cruciales dans la formation d’une espèce transgénique, l’isolement du gène et l’insertion dans le noyau d’un nouvel organisme. La première consiste à insérer la partie du matériel génétique désiré dans un vecteur de clonage, comme le bactériophage 2 , pour pouvoir l’isoler. Par la suite, la deuxième étape consiste à procéder par des traitements chimiques et/ou physiques plus complexes pour pouvoir insérer le matériel génétique dans un organisme cible.

Dans un deuxième temps, je crois qu’aborder la présence des aliments transgénique dans notre vie quotidienne, sans toutefois donner une position face au sujet, est nécessaire. La majorité des aliments les plus consommés dans le monde comme la tomate, la graine de soja, le coton, le canola, le maïs, les pommes de terre et le lait, ont déjà été manipulées en laboratoire. Le Canada, l’Argentine et l’États-Unis, où la libre commercialisation est déjà permise, sont les pays qui cultivent la plus grande variété d’espèces transgéniques. La force de l’Amérique dans cette technologie est due à la puissance des multinationales comme DuPont, AgroScience et Monsato. Dans ces pays, il n’existe aucune norme particulière visant à rendre l’étiquetage obligatoire pour l’OGM. Au Canada, l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés et de tout autre aliment est seulement obligatoire s’il y a un risque pour la santé, si une substance allergène est présente ou s’il y a eu un changement dans la composition de l’aliment 3 . Aux États-Unis, par exemple, la moitié de la production de graine de soja, de coton et de maïs vient de plantations génétiquement modifiées. De la ferme à l’usine, l’aliment passe par plusieurs étapes où les graines transgéniques se mélangent avec celles qui ne le sont pas. Donc,

2 http://morpheus.fmrp.usp.br/td/apostila/apost3.htm 3 http://www.ogm.gouv.qc.ca/regl_etiquetage.html

l’industrie des aliments ne peut pas garantir l’utilisation d’aliments 100% naturels dans ces produits, pour cette raison, on estime qu’environ 60% de la nourriture produite aux États-Unis est d’origine transgénique 4 . Environ 2.5 milliards de personnes consomment cette gamme d’aliments mondialement 5 .

Finalement, par pure curiosité, je nommerai quelques aliments transgéniques qui ne sont pas, encore, sur le marché, mais qui, d’ici peu de temps, le seront. Le saumon, la truite ou le riz avec l’introduction de gènes humains, les pommes de terre avec un gène de poulet ou bien les concombres ou tomates avec le matériel génétique de bactéries et virus.

avec le matériel génétique de bactéries et virus. 4 Revue Veja, ed. 1 749, 14-05-06 5

4 Revue Veja, ed. 1 749, 14-05-06

5 Revue Veja, ed. 1 749, 14-05-06

6 http://www.ogm.gouv.qc.ca/ogm_importance.html

6

POUR

D’après le rapport de FAO/OMS, 7 la population mondiale croît à un niveau effrayant. Malgré tous les moyens implantés par les gouvernements pour contrôler la natalité, seulement les pays développés se maintiennent stables. Selon les prévisions actuelles, la population mondiale sera d’environ neuf milliards d’ici à 2050 8 . Ces données sont d’autant plus aggravantes si nous analysons le niveau de pauvreté actuel. En 1998, l’Unicef annonçait que le manque d’aliments était un des facteurs les plus significatifs rattaché à la mort d’enfants de moins de 5 ans dans les pays en voie de développement 9 .

Pour être capable de subvenir à la demande des prochaines générations, il serait nécessaire d’augmenter, de façon remarquable, notre productivité d’aliments tout en respectant l’environnement. Les aliments transgéniques jouent donc un rôle important dans ce scénario.

Dans cette section, je présenterai les points favorables de cette nouvelle technologie qui a amené plusieurs bénéfices aux agriculteurs, principalement ceux des pays pauvres, et aux consommateurs. Les enjeux sont très nombreux et se font ressentir à plusieurs niveaux.

Enjeux Environnementaux

La lutte contre les insectes nuisibles, les mauvaises herbes et les maladies virales constituent une des principales préoccupations des cultivateurs. Ces trois nuisances causent des dommages importants aux plantes et peuvent détruire des cultures entières. Les aliments modifiés génétiquement sont apparus comme la solution idéale à ces problèmes. Pour protéger leurs plantations des insectes, les agriculteurs ont recours aux insecticides, une poudre contenant des bactéries Bt 10 , bactérie toxique pour les insectes qui les

7 FAO Les organismes modifiés génétiquement www.fao.org

8 Carlos Adriano de Oliveira, UNIGRAN, Rapport technique OGM

9 Carlos Adriano de Oliveira, UNIGRAN, Rapport technique OGM. 10 Bacillus thuringiensis, une bactérie du sol présente à l’état naturel

ingèrent. Depuis quelques années, de nombreuses cultures ont été modifiées génétiquement pour produire leur propre toxine Bt et ainsi, diminuer l’utilisation des insecticides. Déjà, afin d’exterminer les plantes indésirables, qui sont en constante concurrence avec les plantes agricoles pour les nutriments du sol, l’eau et la lumière, les agriculteurs vaporisent leurs champs avec des herbicides chimiques. Ces produits ont des impacts dévastateurs auprès de la plantation. Dès lors, les chercheurs ont développé des plantes transgéniques tolérantes aux herbicides. Ainsi les agriculteurs peuvent vaporiser leurs champs pour détruire les mauvaises herbes, sans se soucier de détruire leurs propres cultures. Le Conseil canadien du canola rapporte que la culture de canola tolérante aux herbicides a permis de diminuer l’utilisation d’herbicides de plus de 6000 tonnes en 2000, la quantité d’herbicide appliquée par hectare a diminué de plus de 40% entre 1995-2000 11 . Finalement, afin d’éliminer les maladies virales transmises par les insectes, tels que les pucerons qui se promènent d’un plante a un autre dans les champs, les scientifiques ont cultivé, par transgénèse, des plantes résistantes aux virus. Ces plantes transgéniques synthétisent des protéines qui bloquent la multiplication et le développement des virus 12 .

Enjeux Économiques

Notre planète est formée de plusieurs déserts, de vastes régions arides encore inexploitées et marginalisées dû aux conditions extrêmes et la salinité ou l’alcalinité en excès. Les biotechnologies offrent maintenant la possibilité de modifier la génétique des plantes pour qu’elles soient plus résistantes à ces conditions. Un gène avec une tolérance à la salinité, identifié comme Avicennia marina 13 , a été incorporée dans le matériel génétique de plusieurs plantes. Les résultats ont démontré que les plantes sont devenues assez tolérantes au désert. Un autre avantage des OGM liées à la productivité est l’augmentation du rendement des champs. Cette merveille est due au gène NORIN10. La plante devient plus petite mais en même temps plus forte, et permet à sa partie

13 http://en.wikipedia.org/wiki/Avicennia

reproductive, la partie comestible, de se développer d’avantage. La substitution de semence naturelle par ces espèces transgéniques dans les petites communautés agricoles des pays pauvres d’Afrique ont apporté des améliorations socio-économiques impressionnant. 14

Les aliments sur-vitaminer sont une autre révolution obtenue par les aliments transgéniques. Les méthodes traditionnelles de croisement ne permettaient pas l’obtention de plantes avec une concentration remarquée de vitamine A ou même du fer. À noter que la vitamine A est nécessaire aux enfants pour éviter la cécité 15 et que le fer aide à combattre l’anémia qui cause plus de 18% des morts, dans les 6 premiers mois de vie des enfants, en Asie et en Afrique 16 . Une autre fois, la modification du matériel génétique des plantes a réussi à obtenir une nouvelle caractéristique à l’espèce transgénique. À titre d’exemple nous avons le riz enrichi en beta-carotène, précurseur de la vitamine

A.

Les défenseurs des aliments transgéniques voient dans cette nouvelle gamme d’aliment une solution pour améliorer la situation économique des pays en voie de développement comme en Afrique. Aujourd’hui, il n’y a plus que huit cents million de personnes qui survivent en des conditions minimales dans le monde. Les plantes transgénique sont plus résistantes aux insectes, aux herbicides et aux virus, les champs improductifs ne sont plus une contrainte et comme les recherches nous démontrent ces plantes sont environ 20% moins dispendieuses pour les agriculteurs. C’est tout un nouvel univers qui se dessine pour les pays du tiers monde qui croient que l’OGM pourra apporter une agriculture diversifiée et massive.

14 Carlos Adriano de Oliveira, UNIGRAN, Rapport technique OGM.

15 Site Internet de Radio-Canada : http://www.radio-canada.ca/

16 Conway 1999, citados por FAO, 2001

CONTRE

Les industries d’ingénierie génétique poursuivent leurs recherches et leurs créations de nouvelles formes de vies, sans toutefois reconnaître les dangers quils pourraient produire dans le futur. L’OGM ne fait pas du tout l’unanimité. Il y a bien des opposants qui qualifient ces produits d’aliments Frankenstein.

« Cela est une technologie imparfaite avec plusieurs dangers inhérent principale inquiétude est l’imprévisibilité des résultats. »

Dr. Michael Antoniou

Ma

Professeur Senior de Biologie Moléculaire, London

Impacts environnementaux

Il existe déjà plusieurs certitudes qui nous démontrent les dangers irréversibles qui pourront survenir dû à l’introduction des espèces transgéniques dans l’environnement. Les méthodes utilisées par l’ingénierie génétique sont très éloignées des croisements naturels des espèces. L’endroit où les gènes sont insérés ne peut pas être contrôlé complètement et donc, d’autres gènes peuvent être affectés causant ainsi des résultats inconnus. L’effet domino peut se produire et les modifications pourront affecter tout l’écosystème. Plusieurs tests ont déjà apporté des résultats étranges et inexplicables. À titre d’exemple, une bactérie modifiée génétiquement pour améliorer les terrains contaminés par des substances toxiques a été efficace jusqu’à ce que la bactérie se mélange avec d’autres substances du sol pour produire une substance toxique qui a tué les champignons importants pour la fertilité du terrain 17 . Un autre exemple, cette fois ci à titre économique, révèle que des espèces transgéniques de coton modifiée afin d’être résistante à l’attaque de certains insectes, sont devenues moins résistantes à d’autres insectes et ont donc amené une perte de milliers

17 Stotzky G, McClung G & Hendricks C W, Effects of Genetically Engineered

d’hectares et quelques milliard de dollars 18 .

Dans les champs de plantes génétiquement modifiées résistantes aux insectes nuisibles ou tolérantes aux mauvaises herbes, les plantes produisent, dans leurs tissues, une toxine pour se défendre, comme mentionné auparavant, et cela peut se retrouver dans toutes les parties de la plante. Les insectes nuisibles et/ou les mauvaises herbes se retrouvent constamment en contact avec le même agent toxique sécrété par la plante. Il existe donc un très grand risque de voir apparaître des mauvaises herbes et des populations d’insectes plus résistantes, dû à une adaptation à la toxine. De plus, les opposants à cette nouvelle technologie se questionnent sur les risques que les autres organismes qui entourent la plante génétiquement modifiée courent. Les vers de terre du sol doivent-ils craindre la présence de ces toxines lors de la décomposition de la plante dans la terre? Est-ce que les abeilles non seulement inoffensives mais, très utiles à ces plantes, pourront être affectées par l’agent toxique lorsqu’elles butinent leur pollen? L’importante revue Nature a publié les résultats d’une recherche survenue à l’Université Cornell aux États-Unis. Ces résultats ont montré que le pollen du maïs transgénique a tué les larves des papillons monarque. Toutefois, l’étude a été critiquée pour avoir été réalisée dans un laboratoire en conditions qui ne représentait pas les conditions normales d’un champ 19 . Ces critiques ne sont cependant pas fondées et n’enlève donc pas toute la véracité au texte. Les dommages causés par les espèces transgéniques seront possiblement irréversibles et comme l’on traite des espèces vivantes, elles peuvent produire des mutations, se multiplier et se proliférer pour plusieurs générations.

Impacts sur la santé humaine

Il faut remarquer que l’introduction des OGM dans l’alimentation soulève des inquiétudes quant aux risques potentiels qu’ils peuvent représenter à la santé humaine. Bien des chercheurs s’acharnent à démontrer le caractère

18 Science 273: 1641, 20 September 1996 19 Revue Veja, ed. 1 749, 14-05-06

inoffensif de cette gamme d’aliments, cependant, plusieurs événements sont survenus et ont soulevé des doutes.

Les aliments produits à partir de quelques espèces transgéniques pourront empêcher les traitements à certaines maladies. Puisque les plantes transgéniques possèdent des gènes qui ont, entre autres, la propriété d’augmenter la capacité de résistance aux antibiotiques, le transfert de ces gènes de résistances de la plante génétiquement modifiée aux bactéries pourra contribuer au développement naturel de nouvelles souches de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Les aliments transgéniques pourront augmenter les risques d’allergies de façon très grave et même fatale. Après l’insertion d’un ou de plusieurs gènes dans le génome d’une plante, l’aliment pourra contenir une plus grande quantité d’allergènes. Divers tests ont démontré que les cultures transgéniques ont un potentiel allergique plus accentué que celles des cultures traditionnelles 20 .

Malgré tous ces risques, les OGM sont déjà disponibles dans les épiceries. Cependant, comme les produits transgéniques ne sont pas séparés des produits traditionnels puisque les règles d’étiquetages sont inadéquates, les consommateurs n’ont pas le droit d’en être informer pour les éviter.

Implications économiques

Les multinationales de produits agrochimiques, ou les compagnies des sciences de vie, comme elles-mêmes s’auto définissent, ont fait plusieurs déclarations sur le potentiel et les avantages de cette nouvelle technologie. Cependant, rares sont les déclarations sur leurs risques. Elles assurent, par exemple, que les cultures transgéniques augmenteront la productivité et seront particulièrement bénéfiques aux communautés agricoles des pays en voie de développement. Paradoxalement, les mêmes multinationales ont breveté les

20 Frank, S. & Keller, Toxikologie, allergenes Potential,

gènes utilisés dans la production des nouveaux organismes (nouvelles semences). Ainsi, les semences pourront être obtenues seulement après le paiement de frais annuels aux fabricants et les agricultures ne pourront pas les récoltées pour les prochaines années. Graduellement, les multinationales prennent le contrôle du marché alimentaire en se déclarent propriétaires des gènes et font des fortunes en arrière plan.

GreenPeace

Finalement, pour conclure cette section, je vous présenterai la réponse à une question d’une entrevue donnée par Gerd Leipold, directeur de Greenpeace, en 2003. Greenpeace est une organisation indépendante vouée à la protection de l’environnement et qui s’oppose aux OGM 21 .

Veja –Greenpeace s’oppose à la consommation des OGM même quand ils soulèvent des réponses aux questions humanitaires, comme la famine en Afrique. Cependant, si vous aviez un fils en situation de famine, refuserait-il des aliments qui sont transgéniques?

Leipold Bien sur qu’en parlant de nos fils, je ne le laisserais jamais arriver cette situation, cela ne veut pas dire que j’accepte les aliments transgéniques dans cette situation ou dans n’importe quelle autre. La proportion d’aliments transgéniques disponibles est encore insuffisante pour résoudre le problème de la famine. Les pays très pauvres comme en Afrique, où sont les principales victimes, n’ont pas d’OGM à leur disposition à tous les coins de rue. Cela est un bon exemple des méthodes brutales qu’utilisent les États-Unis pour convaincre les gens en profitant de la pauvreté et de la famine du monde.

Source : Veja On-line Ed. 1 790 - 19 de février de 2003

21 http://www.greenpeace.ca

POSITION PERSONELLE

Après avoir présenté les arguments autant pour que contre les aliments modifiés génétiquement, je tenterai de vous faire connaître mon point de vue sur cette nouvelle science. Il serait profitable de questionner l’éthique sur ce sujet, de façon plus large. Cette technologie pourrait occasionner des conséquences dont l’on ne connaît pas l’amplitude et son processus de développement implique une diffusion rapide et quasi incontrôlée de ces conséquences. Pour me prononcer sur une telle question, je ferai tout d’abord l’analyse des principales valeurs en jeu en les analysant avec les principaux concepts éthiques de sorte à pouvoir prendre une décision éclairée.

La production des organismes génétiquement modifiés met en question les limites imposées par la nature qui ont comme objectifs de protéger la singularité de chaque espèce et de garantir l’intégrité génétique des prochaines générations. Les ingénieurs manipulent les gènes de ces espèces, le vivant est devenu une simple matière première sans grande importance.

Si on défini l’éthique comme «une branche de la philosophie qui s'intéresse aux comportements humains et, plus précisément, à la conduite des individus en société. L'éthique fait l'examen de la justification rationnelle de nos jugements moraux, elle étudie ce qui est moralement bien ou mal, juste ou injuste. » 22 . Alors, on pourrait se demander si les ingénieurs font valoir les valeurs éthiques de leur profession? À mon avis, il y a un manque de respect de la part des ingénieurs et des multinationales de l’agrochimie envers l’environnement. Leur conduite transgresse les lois de la nature ce qui est une contradiction avec les concepts de base de l’éthique. Le monde agricole devient de plus en plus identique au monde industriel et perd la spécificité de sa relation avec le monde vivant. On pourrait aussi faire référence au code déontologique des ingénieurs section II « 2.01. Dans tous les aspects de son travail, l'ingénieur

22 Notre compréhension de l'éthique, Bureau des valeurs et de l’éthique de la fonction publique. http://www.psagency-agencefp.gc.ca

doit respecter ses obligations envers l'homme et tenir compte des conséquences de l'exécution de ses travaux sur l'environnement et sur la vie, la santé et la propriété de toute personne. » 23 . On pourrait donc se poser la question suivante :

Est-ce que les ingénieurs respectent vraiment leurs obligations envers l’homme et tiennent-ils compte des conséquences de leurs travaux? Ma conclusion est qu’il n’y a aucun compromis à faire envers l’environnement et la santé de la société. La nouvelle technologie est diffusée dans notre quotidien sans que les scientifiques connaissent entièrement tous les risques et dangers qu’elle pourra amener dans le futur. Les plantes ne sont plus des espèces végétales mais des unités de production de molécules 24 . Aujourd’hui, on ne ressent pas encore les conséquences face à l’environnement, cependant, dans le futur, les risques qui ne sont que des menaces jusqu’à présent, pourront se concrétiser et faire regretter les scientifiques d’avoir posé des actions sans connaître toutes les conséquences qui s’y rattachaient.

Vers quel but tendent donc tous ces efforts des multinationales de l’agrochimie? Améliorer la situation économique des pays du sud ou alors en finir avec la famine en Afrique? Sérieusement, selon mon avis, aucun des deux. Ces compagnies pensent toujours à des subtilités plus ‘’importantes’’ que cela, par exemple, l’accumulation de gain. Le journaliste indien Bharat Dogra dénonce :

« Les entreprises orientent la biotechnologie dans la voie qui leur permet les profits les plus importants et les plus rapides. Leur stratégie se préoccupe peu du bien-être social et humain. Beaucoup de sociétés impliquées dans les OGM sont également présentes dans l’agrochimie et leurs efforts visent avant tout à promouvoir leurs ventes d'herbicides. » 25

Pour un problème d’une telle envergure, j’adopterais une éthique de discussion puisque les efforts mis au développement des OGM sont basés sur la rentabilité des producteurs au détriment de l’amélioration des cultures. Il est

23 R.R.Q., 1981, c. I-9, r. 3, a. 2.01.

24 Graines suspectes, Enjeux Planète.

25 Graines suspectes, Enjeux Planète.

important de souligner que les risques et les dangers sont encore méconnues, il serait donc essentiel que l’intérêt monétaire des compagnies ne soit pas l’objectif premier et que tout soit mis en œuvre pour bien renseigner la population des enjeux qu’impliquent les OGM. Cependant, les compagnies prennent une direction complètement opposée. Ils font des recherches de plus en plus poussées et introduisent leurs nouveaux produits dans notre vie courante sans même avoir des résultats concrets des possibles conséquences sur leur utilisation, conséquences qui pourraient s’avérer catastrophiques. Tout cela dans le but de minimiser la perte de temps qui pour eux, représente une énorme économie d’argent. Comme mentionné auparavant, les gènes sont brevetés et donc, leurs semences ne peuvent être récoltées durant les années suivantes. Une des grandes multinationales américaine de l’agrochimie, Monsanto, engage des détectives pour surveiller les agriculteurs et vérifier qu’ils ne gardent aucune partie de leur récolte pour les prochaines semences. Sinon, les contrevenants doivent détruire leur production et dédommager le géant américain 26 . Selon moi, il y a une certaine manipulation des multinationales envers la société lors de leur discours d’aide aux pays pauvres. De plus, dû à la législation inefficace d’étiquetage, le consommateur ne peut faire prévaloir son choix de rejeter les OGM que ce soit pour n’importe quelle raison. Il serait donc légitime que leur point de vue soit pris en compte, surtout si l’on considère qu’ils sont les premiers affectés.

Encore une fois, si je regarde cette problématique sous l’angle d’un futur ingénieur qui doit suivre les normes de son métier, soit le code de déontologie, je considère que les recherches sur les dangers de cette nouvelle science ne sont pas encore assez développées pour que la production et la distribution des aliments modifiées génétiquement soient acceptées par la société. Cependant, je crois qu’avec une meilleure législation, une politique moins capitaliste et un plus grand respect de l’environnement, les OGM pourront avoir un plus grand succès et une meilleure acceptation dans le futur.

26 Graines suspectes, Enjeux Planète.

CONCLUSION

À travers ma réflexion, je me suis efforcé de répondre à la question d’éthique mentionnée à l’introduction. Pour ce faire, j’ai d’abord rédigé une mise en situation pour mettre le lecteur au courant de cette nouvelle science que sont les OGM. Ensuite, j’ai présenté les principaux arguments sur lesquels s’appuient les défenseurs des OGM. Les deux arguments majeurs qui en sont ressortis sont, les enjeux environnementaux, où j’ai discuté de la protection de cultures contre les insectes nuisibles, les mauvaises herbes et les maladies virales, et les enjeux économiques qui traitaient de la résistante des plantes à des conditions extrêmes, la possible amélioration de la situation économique des pays du tiers monde et des aliments sur-vitaminés.

La troisième partie de ma réflexion portait sur les points négatifs des aliments transgéniques. Ainsi, j’ai traité la facette sombre des OGM et les dangers qui y sont reliés. Premièrement, j’ai discuté des impacts environnementaux qui pourront survenir par la propagation de ces nouveaux produits du génie génétique. Dans un second temps, j’ai démontré la possibilité des impacts, encore très peu connus, sur la santé des humains comme l’augmentation des risques d’allergies et l’apparition d’une nouvelle souche de bactérie plus résistante aux antibiotiques. Finalement, j’ai terminé avec les impacts économiques et une partie de l’entrevue avec le directeur de Greenpeace.

Somme tout, après avoir analysé les faits et réfléchi à la situation, je me suis positionné contre cette technologie, il n’est donc pas, selon moi, éthiquement défendable de poursuivre les recherches sur les OGM. Je crois que les conséquences sont trop risquées et leur amplitude inimaginable. La société n’est pas assez informée pour prendre une position éclairée dans ce débat et, surtout, le fait que les buts de tous ces efforts au développement de cette science est de viser un plus grand profit de la part des multinationales. Toutefois, les changements climatiques qui se font ressentir par notre la planète dans les

dernières années, notamment le réchauffement planétaire, pourra influencer les méthodes d’agriculture traditionnelles. À ce moment, la puissante technologie des aliments transgéniques risque d’être une science primordiale dans les champs de cultures.

BIBLIOGRAPHIE

Articles:

o

Veja, ed. 1 749, 14-05-06 EN LIGNE

 

o

Veja On-line Ed.

1

790 -

19 de février

de 2003 EN

LIGNE

 

o

Frank, S. & Keller, Toxikologie, allergenes Potential

 

o

Carlos

Adriano

de

Oliveira,

UNIGRAN,

Rapport

technique

OGM.

o

Robert Ali Brac De la Perrère et Franck Seuret : Graines Suspectes : ENJEUX PLANÈTE

o

Better without Transgenic : Greenpeace Brazil EN LIGNE :

o

Revu Época ed.402 30/01/06

 

Sites Internet :

o Qu’est-ce

que

ce

les

aliments

transgénique

?

o 20

Question

sur

les

aliments

transgéniques

pdf

o

Source

d’informations

sur

les

OGM

o Les OGM : Un clé pour l’avenir http://www.ogm.org/

o OGM en question …