Vous êtes sur la page 1sur 30

| 


   

 
    
LES DIFFERENTS
CONTEXTES DU PROJET
Un contexte social relativement nouveau

‡ TiCS jouent un rôle central dans nos


sociétés,

‡ Télécommunications, informatique et
internet permettent un échange des
données, de la connaissance sans
précédent,

‡ Mutation de la vie quotidienne, de la vie


économique et de celles des institutions,

‡ Nouvelle révolution (au même titre que


la révolution industrielle) : _  

_    
‡ Des effets divers :
± Gains de productivité
± Amélioration des connaissances et
partage des savoirs
± Amélioration de la recherche scientifique
± Impacts multiples : santé, économie,
culture

‡ Mais des besoins de formation et mises à


niveau des compétences des personnes

‡ Fracture numérique : dans les états, les


sociétés et dans les relations entre les
continents (rapport Nord/Sud ±
lettrés/illettrés ±instruits-non instruits ±
riche/pauvre)
Des remarques, des critiques
‡ Critiques de chercheurs comme Philippe
Breton, Dominique Wolton«

± Internet ne rapproche que les gens d¶une


même communauté : logique d¶exclusion
± Système d¶informations non validées :
risques d¶intox, de rumeurs (hoax),
infopollutions
± Accroît les inégalités

‡ Mais
± Une source d¶information alternative
± Un moyen extraordinaire de diffusion de la culture et
de l¶information (archives en ligne, numérisations,
etc.)
± Un outil de communication à faible coût
± Un réseau aussi au service de la recherche
Le contexte en bibliothèques

‡ Développement plus tardif dans les BM, rôle de


quelques bibliothèques pionnières (BPI, Troyes, Lisieux)
et de la blogosphère.

‡ Offres numériques développées dans les BU : diffusion


historique de documents primaires, bases de données
en ligne aujourd'hui ou CDROM hier.

‡ Expériences des BU en termes de consortiums.

‡ Les BU très vite dès les années 90 su s¶adaptent à ces


nouvelles ressources :
± Politiques documentaires
± Circuits bibliothéconomiques
± Modèles économiques
Le contexte en bibliothèques
‡ Contexte des BM différents
± Pression des usages domestiques et du développement des TIC
dans les foyers
± Réelle concurrence de l¶internet en termes de recherches
d¶informations
‡ Déficit des compétences et des formations
‡ Évolution rapide des modèles économiques, situations peu
stables des fournisseurs, difficultés à faire correspondre les
besoins de chacun des acteurs
‡ Mais aussi un contexte socio-éco-politique peu favorable :
manque de visibilité des élus
Les ressources numériques : une nouvelle
gestion documentaire
‡ Modèles de vente renouvelés
‡ Licence annuelle (via consortium ou non), et gestion
par abonnements
‡ Produit individuel ou bouquets
‡ Achat à l¶unité (articles), possible sur une grande
diversité de plate-forme
‡ Gratuité (open access)
‡ Modèle hybride :
± Courant et archives récentes: payant,
± Archives plus lointaines: gratuit.
‡ Nouveaux critères de différentiation

‡ Ressources payantes / gratuites

‡ Ressources validées / non validées

‡ Ressources propres au Web / mises en


ligne
L¶offre commerciale numérique en ligne aux
bibliothèques
‡ Aujourd¶hui, les bibliothèques ont accès à des offres commerciales
documentaires en ligne.

‡ A l¶image du consortiums COUPERIN pour les BU, il existe CAREL

‡ Consortiums = une structure coopérative entre bibliothèques qui


permet de favoriser la diffusion des ressources électroniques à des
coûts négociés avec les fournisseurs

‡ CAREL né en 2002 à l¶initiative de la BPI


‡ recense les ressources électroniques payantes éditées en français,
‡ Encourage les éditeurs à proposer une offre aux bibliothèques publiques,
‡ affiche les politiques commerciales et tarifaires des éditeurs,
‡ collabore avec un réseau de contributeurs,
‡ diffuse des informations sur les négociations.
Types de ressources

‡    _ 
_ 
‡     
‡ 
‡      
‡    _ 
 _
‡ !"_  
‡ _
‡ # _   _
‡ $ 

‡ %
  _


Les liseuses électroniques

‡ Ebook : ouvrage publié dans un format numérique (pdf, epub, html)

‡ Liseuses ou tablettes : appareil de lecture permettant d'afficher les


livres numériques

‡ Questions encore non résolues :


± Le prix unique (en cours)
± La diffusion dans le cadre des marchés publics
± L¶offre limitée des éditeurs
± La multiplication des supports de lecture (liseuses, tablettes,
smartphones«)

‡ Mais un bon support de médiation


‡ Contexte en perpétuelle évolution, offre instable

± Deux types :
Ebooks dans le domaine public ou libres de droits ou avec
licences libres

Ebooks soumis aux droits d¶auteur


± NumiLog avec la mise à disposition d¶une plateforme de
téléchargement paramétrable (gestion des prêts, fichiers
chronodégradables, statistiques,«)
± http://www.numilog.com/bibliotheque/bdpleg
Mais aussi d¶autres supports
‡ Tablettes numériques

‡ Téléphones
Pourtant des collections incontournables :

Certains documents n¶existent que sous une forme


électronique : bibliographies, bases d¶articles de presse.

Pour la rapidité : possibilité d¶interrogation simultanée de


plusieurs sources.

Pour la souplesse de la recherche documentaire :


l¶utilisation de plusieurs index permet de mieux cibler les
recherches et d¶obtenir des résultats plus pertinents.

Pour valoriser un fonds de documents primaires imprimés,


par le repérage aisé des contenus : chapitres de livres,
articles de journaux et revues dépouillées.
Pour offrir au public des mises à jour fréquentes des
sources d¶information.

Pour économiser du temps dans la gestion de certains


documents imprimés : documentation à feuillets mobiles
et à mises à jour fréquentes et toute documentation à
fascicules.

Pour une économie de place sur les rayonnages.

Pour une complémentarité des fonds existants.


Mais des freins demeurent

‡ Aspects techniques : connexions (mot de passe, IP, les 2)

‡ Coûts des documents ou des abonnements

‡ Les tests des documents

‡ La gestion des droits

‡ Mise en œuvre des accès aux ressources. L¶accès aux


documents peut être :
- Totalement libre : le lecteur utilise un micro-ordinateur en
libre-accès dans les espaces publics.
- Contrôlé dans un espace dédié aux ressources
électroniques
L¶offre BD47 :
_   :

‡ le recours aux ressources numériques est extrêmement répandu en


bibliothèque universitaire mais _  _&&_ '(
&_ et les demandes des usagers ne sont pas toujours très claires.
Même s¶il existe un public potentiel pour ces nouveaux usages, beaucoup
d¶abonnés des bibliothèques municipales sont des lecteurs de fictions qui
restent très attachés au papier et qui ne perçoivent pas toujours l¶intérêt de
l¶usage du numérique.

‡ _  _  )   _*  


 
& 
&&_ '( Le modèle économique est en cours de
création, il n¶est pas encore figé et n¶offre pas une très grande visibilité pour
les intermédiaires que sont les bibliothèques. La question même de
l¶existence d¶un intermédiaire entre la ressource et l¶utilisateur est d¶ailleurs
fondamentale. De plus, il n¶existe pas d¶offre générale homogène à ce jour.
L¶offre BD47 :
_   :

‡ !     _  _ _&&_ '(



   _ qui constituent un échelon intermédiaire de plus que les
prestataires ne prennent pas toujours en compte dans leur offre. Certaines
ont déjà conduit quelques expériences mais on ne connaît pas vraiment de
succès susceptible de servir d¶exemple. On a même vu quelques échecs
majeurs et les difficulté sont nombreuses, liées aux questions +
 (le
droit d¶auteur dans le numérique est un sujet toujours sensible),
   (coût élevé de certains services, facturation hétérogène...),
' (certains abonnements sont liés à une adresse IP donc à un
poste fixe, d¶autres à une collectivité qui peut en faire bénéficier ses usagers
depuis une bibliothèque ou même depuis le domicile), à la  


 (la musique en ligne téléchargeable ou en streaming est un
véritable sujet spécifique avec sa propre logique....), au    

_|&_ '(
   _ (offre commune pour l¶ensemble du réseau
ou soutien aux initiatives locales émanant d¶un besoin identifié), etc.
.
L¶offre BD47 :
la situation des  | $
  :

‡ Les Pyrénées Atlantiques n¶ont pas encore engagé d¶action,

‡ La Gironde y réfléchit mais n¶a toujours ni catalogue en ligne (créé en 2000


en Lot-et-Garonne), ni réservations en ligne (créé en 2000 en Lot-et-
Garonne),

‡ Les Landes ont constitué un groupe de travail mais aucune action n¶a été
engagée à ce jour,

‡ La Dordogne propose une offre de ressources sur son portail


départemental. Le département s¶est abonné à des ressources payantes et
en fait bénéficier son réseau de bibliothèques. En revanche, la Dordogne
n¶a pas encore souhaité tester les outils nomades
L¶offre BD47 :
Le projet de la BD 47:

Face à l¶absence de réponse type ou de modèle idéal reproductible sur


l¶ensemble du territoire, la Bibliothèque départementale de Lot-et-
Garonne a donc décidé de se lancer, en 2010, dans une
expérimentation conduite avec le concours de trois bibliothèques
locales dotées de personnels spécialisés en multimédia : | *,*
 _ -..| 
 .'/ 01
Elle repose sur deux types d¶offres :
- l¶abonnement à des ressources numériques payantes consultables en
ligne, (selon les cas, elles sont accessibles seulement dans les
bibliothèques municipales, parfois à partir du domicile de l¶usager) ;
- la mise à disposition de liseuses électroniques (e-books) avec des
contenus téléchargeables par l¶intermédiaire d¶une plate-forme
Numilog sur laquelle la BD 47 a acquis plusieurs centaines de titres.
L¶offre BD47 :
! &   
    _ &_
_*
-_ _*__  &__ 
_&&_ '(
 _*     

_
_ 1

|&_ "  -  


 1
!2  -  
 1
34
.354!6.7 
$_ ,  -  
 1
L¶offre BD47 :

Principe :
la bibliothèque départementale abonne les BM partenaires à
des ressources en ligne payantes. Ces BM mettent ensuite cette offre à
la disposition des usagers de la bibliothèque, soit à partir d¶un poste de
la BM, soit depuis le domicile du lecteur grâce à la remise d¶un code
d¶accès.
L¶offre du marché est assez riche mais la sélection la plus
pertinente difficile à effectuer puisqu¶il n¶y a pas d¶attente spontanée
des publics et que les usages sont à inventer. La tentation d¶une offre
très étendue peut aboutir à des coûts très élevés.

¢   


 
  

 

   
  
 
    
L¶offre BD47 :
! 
   
__  -6& 21"

   _'&_ _  

 _ 6 ,_ 
____|  _ 
  

‡,!  -  
 1

Principe : la Bibliothèque départementale a acquis 8 liseuses électroniques


dont 6 qu¶elle prête aux bibliothèques municipales partenaires pour leurs
usagers. Ces liseuses étant des boîtes vides, il a été nécessaire d¶acquérir des
contenus et donc de s¶abonner auprès d¶un fournisseur de livres au format
numérique. C¶est Numilog (groupe Hachette) qui a été retenu car il est le seul :
± à proposer un système qui permet d¶acheter directement à l¶éditeur des
livres au format numérique,
± à fournir un outil pratique, en l¶occurrence une plate forme de prêt
informatique, interface qui permet à la BDP d¶avoir accès à l¶ensemble
de l¶offre de cet éditeur et de choisir les titres qui l¶intéresse. 300 titres
disponibles à ce jour pour les bibliothèques municipales du 47.
L¶offre BD47 :

Principe :

‡ Les bibliothèques accèdent à la plateforme et empruntent pour une durée


déterminée parmi les titres achetés par la BD47. Ces titres sont téléchargés
(par les bibliothécaire et, parfois, à la demande des lecteurs) sur les
liseuses empruntables. Théoriquement, ces titres sont aussi
téléchargeables sur n¶importe quel outil nomade. On pourrait donc imaginer
des usagers qui viendraient avec leur smartphone ou leur tablette pour
emprunter » des documents chrono-dégradables.

‡ Coût : l¶achat des liseuses a été effectué par le service informatique pour un
montant de 2 500 euros. L¶achat de contenus par abonnement s¶élève
chaque année à 3 000 euros.
L¶offre BD47 :
‡ Inconvénients : l¶offre est partielle puisque Numilog n¶offre que des titres
des éditeurs du groupe Hachette ou liés à ce groupe (Grasset, Fayard,
Stock, Calmann-Lévy, Albin-Michel...) Si on voulait avoir accès à l¶offre des
autres grands groupes tels que Editis (Presses de la Cité, Laffont, Plon,
Nathan, Pocket...), Gallimard, Le Seuil, Flammarion (ces trois derniers sont
regroupés sur une plate forme commune qui s¶appelle Eden-livre), il faudrait
contracter avec des libraires aptes à diffuser du numérique et mettre en
place d¶autres outils techniques....qui, à notre connaissance, n¶existent pas
encore.

‡ Autres limites : les éditeurs cités ci-dessus ne proposent pas la totalité de


leur catalogue au format numérique et nombre d¶éditeurs traditionnels ne
disposent d¶aucune offre électronique.

¢ 
   
 
 

 

 

   
  

L¶offre BD47 :
‡ L¶expérimentation est complétée par un dispositif créé dans le cadre du
nouveau schéma culturel. Ce dernier prévoit, pour les bibliothèques qui
voudraient créer leur propre offre numérique, une aide pour les
accompagner. Cette aide figure dans la fiche 11. Elle offre la possibilité de
soutenir les bibliothèques municipales de deux manières :

± lorsqu¶un fonds numérique est constitué au moment de la création ou


de l¶extension d¶une bibliothèque, l¶aide du Conseil général est de 1
euro par habitant à desservir ;

± lorsque le fonds numérique est constitué sans lien avec la création


d¶une nouvelle bibliothèque, l¶aide possible s¶élève à 25 % du coût de la
nouvelle collection.
L¶offre BD47 :
‡ Des questions en interne :
Quoi ?
Les ressources en ligne et les ebooks + le catalogue de livres électroniques a
disposition
Qui ?
Qui pilote le projet
Nécessité de relais dans l¶équipe
Vers qui ?
Les BM du projet mais aussi les autres pour les démos
Faire de la communication pour les autres
Comment ?
Mettre en place des petits ateliers
Retour de l¶enquête
Développer un argumentaire
Ou ?
A la bdp, en déplacement
L¶offre BD47 :
Répercussion sur la politique documentaire :
Ä  

   
      

     


     
  

 
         

 
   

  

   


    

  
    



Complémentarités avec les autres acquéreurs


Choix des titres ?
Littérature :
Doublon de titre sur support imprimés
Complément de fonds ± question de niveau de genre
Choix des sections :
Adulte : beaucoup d¶offre
Jeunesse : offre limitée
BD : offre en pleine recomposition
Musique et vidéo : ???
D¶autres interrogations :
‡ Place de ces collections dans notre catalogue?

‡ Question de la médiation autour de ces nouvelle offres, la charge des bibliothécaires


du réseau, on attend les premiers retours retour mais peut-être besoin
d¶accompagnement.

‡ Question du coût et aussi de l¶engagement politique de la collectivité