Vous êtes sur la page 1sur 1

Du temps o Nordey jouait du lance-flamme la Colline.

Ou comment la pice de Mouawad ravive les charbons ardents du Mythe de la fatalit.


Le dcor et les costumes, noirs ou blancs, prophtisent : nous passerons de la clart lobscurit, du rire aux larmes, du beau au laid. Au sein dune guerre jamais nomme (la guerre du Liban), on voit lamour profond de deux adolescents, la force dune amiti digne dans ladversit. Mais on voit aussi le silence castrateur, lhorreur banale de la mort, la haine dune mre ou dun bourreau. La pice de lcrivain libano - qubcois Wajdi Mouawad, prochain artiste associ du Festival dAvignon, nous est donne ici par Stanislas Nordey orne de toute la cruaut quelle ncessite. Au dbut, une mre silencieuse est morte, et son testament souvre comme une boite de Pandore : Sa fille doit trouver son pre, son fils doit trouver son frre. Au dbut, lincomprhension, le refus, la rancur. Puis, lune sadoucit, et part la recherche de la vrit. Je retourne au pays dit elle. Les 39 pisodes de la pice senchanent au son dun gong, au fil dun destin inexorable. Entre pass et prsent, les souvenirs donnent des rponses, les dcouvertes posent des questions. Et enfin la vrit, feu purificateur, envahit les curs et les esprits. Chaque acteur assume pleinement son rle. Le jeu est nourri de lintrieur, par lesprit et par le corps, et le talent clate chaque mot prononc. Saluons particulirement Raoul Fernandez, notaire fantasque mais diplomate, et les deux Nawal, Charline Grand (14-18 ans) et Vronique Nordey (60ans), aussi impressionnantes que tendres. La pice est digne dune pope pour la qute quelle mne, digne dune tragdie pour la violence des destins quelle met en scne. Ce parfum de fatalit tout droit sorti de la tragdie grecque est exalt par des dialogues dune nergie prodigieuse, dans leur fond comme dans leur forme : la diction est limpide, les gestes sont dune juste loquence. Cette puissante mise en scne nous emporte dans le tourbillon passionnel pendant 3h20 que nous ne voyons pas passer.

O commence votre histoire ? A votre naissance ? Alors elle commence dans lhorreur. A la naissance de votre pre ? Alors cest une grande histoire damour.

Horreur ou grande histoire damour, cest une vision de lexistence en tant qunigme, peut tre mme une philosophie sur la meilleure manire de se cogner la vie. Incendies, de Wajdi Mouawad, mis en scne par Stanislas Nordey au Thtre National de la Colline, du 8 octobre au 2 novembre 2008, salle du Grand thtre. K. MERY