Vous êtes sur la page 1sur 102

1

NOUVEAU GUIDE

D’UTILISATION

DES PYRAMIDES

Par GEORGES

1
2

AVANT - PROPOS

Ce cours n’a pas d’autre prétention que de vous


permettre une approche des « Pyramides », de leur
formidable énergie, de leurs effets.

C’est le troisième volet d’un ensemble qui a pour


vocation de réaliser un enseignement complet dans
une des disciplines des Sciences Occultes, (la
Radiesthésie et la Radionique étant les deux autres
éléments de ce triptyque).

Dans mon livre « Radionique et Ondes de Formes », je


consacrais un chapitre aux « émetteurs à trois
dimensions » parmi lesquels figure en bonne place la
pyramide dont, à partir de celles de l’Ancienne Egypte,
celle de Chéops en particulier, nous tenterons de percer
les secrets.

Puisque les pyramides sont des émetteurs un peu


particuliers, qui s’inscrivent parfaitement dans la
Science Radionique, je n’ai pas jugé opportun de
reprendre à la base certaines de mes explications, car
la présente série de leçons est, à mon avis, d’un niveau
supérieur, compte tenu des connaissances qu’il faut
acquérir avant d’assimiler les mystères de ces étranges
constructions, qui ne cessent de distiller leurs secrets à
ceux qui les aiment.

Les lecteurs qui me feront la grâce de suivre les


commentaires ci-après possèdent peut-être
suffisamment d’expérience s’ils ont déjà lu un des

2
3

autres livres de ce triptyque pour apprécier et parfaire


les nombreuses applications expérimentales que je leur
propose.

3
4

J’ai, de temps à autre, repris en détail des exposés du


cours « Radionique et Ondes de Formes ; ce n’est
certes pas dans le but de grossir cet ouvrage, mais par
souci d’efficacité en insistant sur des notions que je
considère primordiales.

Quoi qu’il en soit, la Science Pyramidale, si elle a connu


ses heures de gloire au temps des Pharaons, a été
depuis belle lurette complètement oubliée.

Tout y est à redécouvrir !

De vos connaissances, de vos expériences, de vos


réussites et de vos échecs dépendra son avenir.

Sachez en construisant votre première pyramide où


tout est à peu près inconnu pour les hommes vivant
actuellement, mais où tout paraît facile, réalisable pour
ceux qui savent, que le miracle est permanent et
l’impossible familier !

Sachez que votre pyramide pourra vous permettre de


faciliter la digestion délicate de votre ami de
Tombouctou, de préparer vos proches à des examens,
d’assurer même des retours d’affection, dans le plus
grand respect des personnes mises en cause.

Mais sachez aussi que cet émetteur puissant peut


vous créer autant d’ennuis qu’il peut vous provoquer de
joies !

Les leçons qui vont suivre vont, je l’espère, vous


permettre d’en apprécier la puissance, vous donner
envie d’apprendre à vous en servir pour le bien ; de
vous méfier des chocs en retour et peut-être encore

4
5

de vous mettre en garde contre le terrible rayon vert


négatif.

Nous partons ensemble pour une bien passionnante


aventure.

Georges.

Leçon N° 1

Généralités

Les sciences occultes sont très proches les unes des


autres et, sous des noms divers, paraissant parfois bien
étranges, elles se manifestent aux hommes selon des
lois identiques.

Si les praticiens des Arts divinatoires utilisent des


supports de voyance variés allant du jeu de cartes à la
boule de cristal ou au marc de café, il ne s’en servent
que pour interpréter dans un langage qu’ils
comprennent mieux les messages qu’ils reçoivent de
l’Astral !

Dans le domaine d’application des Ondes de Formes,


nous disposons de diverses disciplines, telles que la
Radiesthésie, la Radionique, les Pyramides.

C’est d’elles que je vais essayer de vous entretenir ;


j’aurais aussi bien pu choisir les dolmens, les statues de
l’Ile de Pâques, voire les cathédrales...

5
6

En fait, en écrivant ces lignes, j’ai un peu l’impression


de vous confier un engin explosif d’une violence inouïe,
sans trop savoir moi-même où est placé le détonateur.

6
7

J’ai longtemps hésité avant de rédiger ce cours, car ai-


je vraiment le droit de vous exposer à un réel danger et
de vous donner l’occasion d’y exposer les autres ?

Puis, tous comptes faits, je me suis aperçu que trop de


gens parlaient des pyramides sans trop savoir
exactement de quoi ils parlaient, sans savoir de quoi il
s’agissait !

Actuellement, il n’y a guère de livres de vulgarisation


sur ces dernières et il n’y a pas de cours sérieux qui
puisse autoriser une véritable initiation rationnelle à la
maîtrise de ces forces mal connues.

De deux maux, encore fallait-il pouvoir choisir le


moindre et j’ai donc cru sage, plutôt que de persister à
ignorer une situation de fait ou de vouloir en éloigner
ceux qui pouvaient s’y intéresser, de leur faire part de
ce que j’ai moi-même pu apprendre dans quelques
écrits et au cours de mes expériences, de mes travaux,
de mes interventions !

Je mets en garde tous ceux qui ont décidé de me suivre


dans cette merveilleuse aventure, contre la rapidité et
l’empressement ainsi que l’impatience, dont ils sont
susceptibles de faire preuve.

Que vous soyez professionnel ou débutant, ne me faites


jamais regretter de vous avoir confié une telle
puissance et révélé des secrets millénaires.

N’essayez pas encore de me dépasser, vous le ferez


très agilement bientôt ; en attendant d’avoir acquis
l’assurance indispensable, ne tentez aucune
intervention ...

7
8

Ce cours a pour objet de vous préparer à réaliser des


prouesses et à vous révéler vos possibilités.

Ce cours ne peut donc s’inscrire en tête d’une


progression normale ; les débutants auront tout intérêt
à rechercher une base solide dans la connaissance, la
pratique et la maîtrise des Ondes de Formes par une
étude sérieuse de la Radiesthésie et de la Radionique.

Les notions ci-après concernant les influences


pyramidales seront plus assimilables et plus facilement
exploitables.

La puissance dont vous allez désormais disposer ne


doit être utilisée que pour faire le bien. N’oubliez jamais
que les maîtres n’acquièrent et ne détiennent leurs
redoutables pouvoirs que dans leur détermination à ne
faire que le bien !

Plus vous désirerez être utile à vos frères, plus vous


deviendrez puissant et efficace, c’est la loi de la nature
et « on ne récolte que ce que l’on a semé » !

Si, par malheur, vous utilisiez votre savoir à des fins


maléfiques, la même loi s’appliquerait contre vous,
implacable, car c’est aussi la loi de la nature que le mal
revienne amplifié à sa source...

Quelquefois, les occultistes évoquent le choc en


retour !

8
9

9
10

Leçon N° 2

Historique

Toute l’histoire du monde nous offrirait d’énormes


possibilités de traiter de l’influence des Ondes de
Formes dans des domaines particuliers nettement
définis.

Les monuments mégalithiques, tels que les dolmens,


les menhirs, ont à peine commencé à nous livrer
quelques
secrets, et,
pour tous les
découvrir, il
faudrait bien
plus qu’une vie
de
radionicien Il y
a encore peu
de temps, on
pensait que
ces
monuments
parfois
gigantesques
(« la Roche
aux Fées » à

10
11

Retiers, Lampaul-Plouarzel près de Brest, les


alignements de Lagatjar près de Camaret, Carnac,
etc...) servaient de lieu de sépulture, de lieu de
réunions, on ne se satisfaisait que d’une petite partie
de ces explications.

En réalité, ces monuments - faits de main d’homme -


servaient sans doute de point de ralliement, mais là ne
se limitaient certes pas leur utilité, et de plus en plus on
s’accorde maintenant à penser que ces constructions
avaient aussi une vocation de transmission d’Ondes de
Formes.

Pareilles observations sont faites sur bien d’autres


édifications qui, si elles gardent beaucoup de leurs
mystères, paraissent désormais plus familières aux
occultistes. Faut-il évoquer les statues de l’Ile de
Pâques ? Le Sphinx ?.

Pour répondre donc aux besoins actuels et sacrifier à la


mode, c’est aux Pyramides que nous allons demander
une aide dans cette « approche ».

Sans doute, je le répète, bien peu de choses


différencieraient les tenants et les aboutissants de cet
exposé s’il s’agissait des autres monuments cités plus
haut.

On a l’habitude de situer sous l’ancien empire égyptien


(2778 - 2428 avant J.C) l’époque de la construction des
pyramides et plus précisément vers 2580 celle de
l’édification de la pyramide de Chéops, la plus grande.

Elle présente des dimensions colossales :


hauteur 137,20 mètres (autrefois 146, 50
mètres)
base 5, 05 ha

11
12

volume 2,5 millions de m3

On estime que plus de 4 000 ouvriers ont travaillé en


permanence pendant 30 ans pour disposer les 2 300 000
blocs de pierre d’un poids moyen de 2, 5 tonnes, si bien
ajustés qu’une feuille de papier ne peut se glisser entre
eux !

BONAPARTE a fait le calcul qu’avec les seules pierres de


cette pyramide, la France pourrait s’entourer d’un mur
de 0,30 mètre de largeur sur 3 mètres de hauteur.

Mise à part la Grande Muraille de Chine, longue de plus


de 2000 kilomètres, où, en divers points, 6 cavaliers
peuvent courir de front sur la crête, la pyramide de
CHÉOPS est la plus importante construction de l’Antiquité.

Aujourd’hui, les faces lisses de jadis s’étagent en


degrés, car, après un tremblement de terre qui
fracassa le Caire au XIIème siècle, les Arabes ont prélevé
sur les flancs les pierres destinées à reconstruire la ville
abattue.

L’hypothèse d’accepter comme le tombeau d’un


pharaon, aussi puissant et populaire soit-il, une telle
construction, paraît déraisonnable.

Si, pendant longtemps, on a entretenu cette idée reçue


et généralement admise, car elle satisfait tout le
monde, il semble maintenant que des explications plus
sérieuses contredisent ces suppositions.

Que quelques momies aient été retrouvées dans des


pyramides éloignées dans le temps et l’espace de la
pyramide de Chéops ne permet pas de conclure que
l’ensemble de ces édifices n’était destiné qu’à recevoir
des corps !

12
13

On dit la même chose à propos des dolmens et des


menhirs, et chacun se plaît à prétendre qu’au pied de
ces lourdes pierres repose le cadavre d’un quelconque
parent très éloigné...

La disproportion est trop flagrante entre l’objet et son


but pour accorder un crédit sérieux à cette théorie.

Toutefois, nous n’en sommes toujours qu’à la période


des hypothèses ; mais de toutes celles qui m’ont été
proposées, je préfère d’emblée celles qui sont
susceptibles de satisfaire ma curiosité mise de plus en
plus en éveil par l’utilisation fréquente que je fais des
pyramides.

Qu’elles aient servi de tombeau... peu importe, en effet,


car ce n’est nullement l’objet de mes préoccupations et
vous ne devez pas plus vous en soucier.

Ce qui me préoccupe en premier chef, c’est de


découvrir le secret de leur puissance pour la maîtriser
avec la même assurance que les Egyptiens il y a 3 000
ans !

La suite va vous prouver leur parfaite connaissance


dans la pratique des Ondes de Formes ; ce n’est certes
pas par hasard que sont nées ces merveilles dont
encore aujourd’hui on ne sait à peu près rien.

Quand on étudie la pyramide de Chéops du point de


vue des mathématiques, de la géographie, de
l’astrologie, de l’architecture... on ne peut que rester
stupéfait devant les précisions qui apparaissent avec
d’autant plus d’acuité qu’il est permis de se demander
comment ce peuple primitif avait pu y parvenir sans les
instruments élaborés que nous possédons !

13
14

Monsieur l’Abbé Moreux, dans son livre intitulé « La


Science Mystérieuse des Pharaons », nous apprend que
les Egyptiens ont mesuré le diamètre de la Terre avec
une exactitude qui étonne encore les savants
contemporains les plus qualifiés.

 
ème
degré à partir de
La grande pyramide de Chéops a été construite sur le 30
l’Equateur, sur un méridien qui, non seulement divise le
delta du Nil par le croisement des diagonales, mais
divise aussi les parties émergées du globe en deux
parties égales tout en traversant le maximum de
continents...

14
15

Pour cette époque, ne pensez-vous pas ces précisions


plus qu’extraordinaires ?

Maintenant encore, les milieux scientifiques


s’interrogent, car les cartes géographiques, même
dessinées plusieurs siècles après Jésus-Christ, ne
permettent aucune localisation et ne représentent
qu’une extrapolation lointaine de la réalité.

On a d’abord cru, je vous l’ai dit, que la pyramide était


un monument funéraire élevé à la mémoire d’un
pharaon.

Cette hypothèse ne se vérifie plus.

Puis on a découvert que la Grande Pyramide contenait,


sous forme de mesures précises, la solution de certains
des plus grands problèmes astronomiques,
géométriques, géodésiques de tous les temps.

On s’est aperçu aussi qu’un lien étroit existait entre les


mesures intérieures et les mesures extérieures de
l’édifice et que le système de couloirs renfermait une
chronologie géométrique des dates les plus
importantes de l’histoire de l’humanité.

Manifestement, la grande pyramide de Chéops porte en


elle la marque d’un savoir surhumain.

Je remarque, qu’à ce stade de mon exposé, je contrains


mon lecteur à souscrire tout bonnement à ce que
j’avance.

Si mon opinion est basée sur quelques études, sur des


vérifications qui ne m’autorisent plus à douter, il n’en
est pas de même pour chaque élève qui doit me faire
confiance, encore un peu, n’est-ce pas ?

15
16

En fait, dire que les Egyptiens étaient parfaitement au


courant de la puissance de leurs pyramides paraît
évident... mais en est-il de même pour ceux qui, peut-
être comme vous, refusent de croire que les pyramides
n’avaient d’autre vocation que celle d’être des
mausolées ?

16
17

Alors ?
Alors, il y a deux solutions envisageables qui ne
heurtent pas notre esprit cartésien, par principe.

Si ces hypothèses ne sont pas satisfaisantes, elles ont


au moins le mérite d’être plausibles !

1) Les Égyptiens détenaient les secrets d’un passé


révolu et avaient hérité des connaissances de leurs
aïeux, les Atlantes.
2) Les Egyptiens, qui possédaient une prodigieuse
maîtrise de la radiesthésie, s’en étaient servi pour
dresser des plans d’une parfaite exactitude.

Il est alors plus facile de comprendre dorénavant que


les pyramides peuvent avoir reçu une double fonction :
a) celle de Phare radiesthésique
b) celle d’Émetteur d’Ondes de Formes

C’est cette dernière qui fait l’objet de cette approche.

Les leçons suivantes auront pour objectif de mener


ceux qui sont en quête de merveilleuses aventures à
conclure d’eux-mêmes.

Nous allons partir d’une pyramide minuscule et nous lui


demanderons l’impossible et davantage.

17
18

Leçon N° 3

La Construction d’une Pyramide

Afin de disposer des éléments indispensables à un


cours pratique qui se veut par surcroît intéressant, nous
allons construire notre première pyramide.

Très vite, elle deviendra sans doute votre « fétiche »


car elle aura été à l’origine de vos succès de débutant !

Je vous annonce pour elle une longue descendance,


pour peu qu’un certain virus, venu d’Egypte, vous
contamine aussi !

Avant de travailler avec des pyramides en bois, en


métal ou en pierre, nous allons ensemble mesurer,
découper et assembler les éléments de carton d’une
imitation la plus parfaite possible de la Grande
Pyramide de Chéops.

1. Taille et proportions
L’habitude, les idées reçues, mais aussi le souci évident
de la perfection, finissent par prendre des allures
d’obligation et, de nos jours, personne n’aurait idée de
construire une pyramide qui n’aurait pas
scrupuleusement les proportions de la Grande
Pyramide d’Egypte !

18
19

Or, cette méticulosité poussée à l’extrême, entraîne un


non-sens des plus flagrants qui soient, puisque tous les
historiens savent bien que les dimensions des 4 côtés
de la pyramide de Chéops ne sont pas égales !

Ainsi, si la minutie doit présider à tous les travaux qui


échoient aux occultistes, le ridicule exacerbé doit-il en
être écarté.

Des auteurs qui font autorité dans la science des


pyramides, tel le docteur KING, affirment que n’importe
quelle pyramide dont les arêtes seraient d’égale
longueur donnerait d’aussi bons résultats qu’une
pyramide respectant les proportions de la Grande
Pyramide de Chéops.

Ni mes connaissances, ni les résultats de mes


expériences et de mes travaux ne me permettent de
confirmer ou d’infirmer cette assertion.

Chacun, dans sa vie de praticien de l’occultisme, aura


le loisir de multiplier ses investigations à ce sujet, et les
résultats seront toujours très édifiants et combien
enrichissants pour ceux qui sauront les comprendre, les
interpréter.

En ce qui nous concerne, nous resterons quelque peu


conformistes, près de la pyramide mère dont nous
respecterons de notre mieux les proportions.

 

Très vite, une pyramide devient embarrassante et,


vérité de la Pallisse, deux encore plus... aussi quand

19
20

vous en détenez quelques-unes, d’importants


problèmes de place s’opposent à beaucoup de projets !

Inversement, une pyramide dont le côté est deux fois


plus petit vous libère quatre fois plus de place au sol,
mais limite le volume dans les mêmes proportions, et
peut contrarier ou empêcher la réalisation de certains
travaux, de certaines expériences.

Personnellement, depuis très longtemps, je me sers


d’une pyramide dont la base mesure 24 centimètres et
le hauteur 15 centimètres.
Cette taille est convenable ; elle permet d’effectuer à
peu près tous les travaux courants demandés à un
occultiste.

2. Matériau
Le choix est vaste.
D’une part, la nature nous offre des possibilités à notre
convenance, où tout est valable, et d’autre part
l’industrie propose encore une gamme de produits dont
vous ne finirez jamais de tester les échantillons :
métaux, matières plastiques, produits de synthèse. Une
matière noble toutefois (comme la terre cuite par
exemple, ou argile) est tout de même plus
recommandée.

Je vous entretiendrai plus loin de ces divers produits, et


de ce que l’on peut en attendre quand ils entrent dans
la composition d’une pyramide expérimentale.

En fait, rien ne vous empêche de construire une


reproduction, à l’échelle que vous jugerez la plus
fonctionnelle, de la Grande Pyramide d’Egypte

20
21

Le fond de votre jardin peut, par excellence, se


transformer en laboratoire pour parfaire des
expériences passionnantes et réaliser des travaux de
qualité !!

Cependant, ne comptez par sur moi pour dresser les


plans de votre construction de pierre ou de béton...
j’attends les résultats avec une réelle fébrilité.

Pour les premiers essais, nous saurons nous contenter d’une pyramide
de carton solide, ou mieux d’une pyramide en argile.

21
22

3) La Découpe

22
23

Il y a certainement de nombreux « trucs » qui peuvent vous permettre


de découper des pyramides, notamment quand il s’agit d’en réaliser
en métal, pour éviter les découpes, les soudures.

Celui que je vous indique ci-après n’est sans doute pas le meilleur,
mais il présente deux avantages :
− celui d’être facile
− celui de provoquer en même temps la découpe de deux
pyramides

Votre imagination vous permettra de trouver un moyen pour


assembler solidement les quatre côtés.

Un fort ruban adhésif, en général, est suffisant, mais vous trouverez


vous-même les combines qui s’imposent.

A noter que la pyramide n’a pas de fond et ne doit pas en avoir...


vous verrez pourquoi quand vous l’utiliserez...

4. L’achat d’une pyramide


Pour ceux qui ne sont pas habiles de leurs mains, il reste la solution
de l’achat d’une pyramide, toute faite !

Il y a actuellement sur le marché beaucoup de modèles répondant à


des besoins spécifiques et je vais essayer de vous faciliter le choix.

• La pyramide en argile
Il s’agit sûrement d’une des pyramides les plus simples, mais non
des moins efficaces, compte tenu de la qualité de sa fabrication et de
la noblesse du matériau qui la compose. Elle existe en trois modèles
qui ne se différencient que par le volume. Très vite, le goût de la
réussite risque de provoquer le regret d’avoir acheté une pyramide
trop petite ; en effet, il est parfois nécessaire d’y placer des objets un
peu encombrants, aussi une pyramide ayant une grande base offre du

23
24

même coup davantage de hauteur, de volume, d’aisance et un


soupçon de supériorité dans sa force d’émission.

• La pyramide en acajou
La pyramide en acajou, ce bois exotique aux propriétés
exceptionnelles, est un véritable bijou que nombre de radioniciens
sont fiers de posséder. Comme les pyramides en argile, la pyramide
en acajou est en parfaite harmonie avec la terre mère et de par sa
nature, elle reste très sensible à toutes les sollicitations telluriques
dont l’arbre aura été nourri. La pyramide en acajou est un instrument
de haute valeur et d’efficacité surprenante.

• La pyramide en cristal
La pyramide en cristal répond à
des besoins un peu différents. C’est
un objet en matière aristocratique
dont les cristaux sont employés par
les élites dans des manifestations de
piritisme par des médiums de haut
niveau. Toutes les pyramides en
cristal sont en général pleines,
compactes, et il est donc à peu près
impossible de profiter de leur
énergie focale, hormis pour
quelques unes l’éventualité d’une
mini « chambre du roi ».

Elles sont plutôt destinées à


devenir des émetteurs d’ondes
positives et elles remplissent
parfaitement cet office dès qu’elles
« trônent » dans une pièce. Dans un
bureau, la pyramide en cristal
entretiendra une atmosphère de
travail sereine, dans une chambre
elle dégagera une impression de
calme, de repos ; de vie active et
agréable dans un salon...

Ces objets, dont on


apprécie maintenant
un peu mieux la portée formidable, ne sont pas des bricoles ; ils ne
s’achètent pas n’importe où, ni à n’importe qui ! Ces objets doivent
être chargés positivement, il est donc prudent de ne s’adresser qu’à
des maisons spécialisées.

24
25

Leçon N° 4

Que demander à une Pyramide ?


Je serais tenté de commencer ce chapitre par une boutade, par une
autre tournure de phrase, et de donner déjà dans ma question,
habilement déguisée, une réponse plus qu’éloquente !
« Que ne peut-on pas demander aux pyramides ? »
En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, on peut tout
demander aux pyramides, et ce qu’il y a encore de plus surprenant,
c’est qu’elles donnent !

25
26

Considérons qu’il y a deux grands domaines où l’on peut attendre


d’elles des résultats rapides et positifs :

a) Dans les choses concrètes


aussi disparates que le fameux aiguisage de lames de rasoir et la
momification de morceaux de viande, la guérison d’une blessure et la
pousse des plantes !

b) Dans les choses abstraites


c’est-à-dire dans tous les cas où il faut intervenir sur le psychisme
d’un humain, l’instinct d’un animal ...

Je l’ai déjà mentionné dans mon cours de « Radionique et Ondes de


Formes », la science des pyramides est une partie importante de la
radionique et constitue en elle-même un acquis suffisant pour réaliser
des interventions de grande envergure.

Avant de commencer les expériences, d’effectuer les premières


interventions, il est bon de bien connaître le nouvel outil mis à notre
disposition car, comme à chaque fois qu’il est question de travail
occulte, l’opérateur doit savoir envisager toutes les conséquences
possibles, donc posséder la parfaite maîtrise de sa science.

1. L’énergie
Quand on utilise ce mot, on évoque en général ces forces invisibles
qui s’échappent des sources diverses : centrales électriques, usines
métallurgiques, hauts-fourneaux, bombes, etc... et même, pour vanter
la puissance de produits bien plus humbles, certains fabricants de
« piles électriques » ou de « détergents » mettent en exergue ce mot
« énergie » qui éveille dans tous les esprits l’existence de forces
considérables plus ou moins domptées !

Pour essayer de percer le mystère qui entoure les pyramides depuis


des millénaires, nous allons tenter ensemble de procéder à quelques
tests qui auront pour but de prouver l’existence d’une « énergie »

26
27

autour des pyramides... Comment l’évaluer ? Comment évaluer sa


force formidable ?

Nous n’aurons, en conclusion, que le résultat de nos expériences. Il


semble que, dans l’état actuel des possibilités, il n’y ait qu’une
manière probante de le faire, à laquelle on peut adjoindre une
seconde quelque peu subjective ; elle peut cependant satisfaire ceux
qui veulent procéder à des vérifications en dehors de toute
expérience.

a) La vérification au pendule
Approchez très lentement votre pendule immobile d’une des parois
de la pyramide ou de son sommet.
A une distance proche, mais variable selon la taille, la composition,
l’orientation de la pyramide, votre pendule « heurtera » un champ
énergétique et ne suivra plus votre main.

L’effet est minime, mais assez distinct pour permettre une


observation très objective.

27
28

Vous pouvez filmer, à l’aide d’une caméra, votre mouvement vers la


pyramide. En visionnant le film, image par image, vous vous rendrez
parfaitement compte de ce qui se passe.

Pour l’instant, il ne nous suffit que de vérifier l’existence de cette


énergie qui rend désormais crédible tout ce que je vous ai dit, mais
plus encore tout ce qui va suivre.

Nous essayerons, au fur et à mesure, de mieux forger notre idée de la


force de cette énergie micro-vibratoire capable de modifier l’essence
même d’un être, à des milliers de kilomètres !

b) La vérification par magnétisme

Les conclusions de cette vérification-ci sont plus subjectives car elles


font appel à la sensibilité de certaines personnes face à des éléments
divers que, dans le cas présent, nous appellerons « magnétisme ». Si
vous êtes l’une d’elles, il vous suffit de maintenir votre main pendant
quelques instants à l’intérieur d’une pyramide pour ressentir une
sensation de chaleur assortie de picotements identiques à ceux qui se
produisent quand vous pratiquez vous-même du magnétisme.
Il va de soi que ce système de contrôle n’offre pas les garanties du
précédent, mais il est probant pour ceux qui savent analyser les
sensations décrites, car ils les connaissent et savent qu’elles ne se
produisent pas n’importe où.

Des auteurs qui font autorité en la matière, tel que Serge King, déjà
cité, font état de bien d’autres procédés.

Sans douter un seul instant de l’intérêt que toutes ces techniques


représentent, je préfère toutefois les évincer dans le cadre de ce cours
que je veux d’abord pratique, c’est-à-dire le plus possible éloigné de
toutes notions trop théoriques.

Les plus doués d’entre vous auront toujours le loisir de parfaire leurs
connaissances à l’aide des ouvrages dont je donne un aperçu en fin
de cours.

28
29

2. Le Fonctionnement
A mon avis, tant que nous n’aurons pas découvert la totalité des
secrets des Egyptiens, tant que nous n’aurons pas acquis les
connaissances que possédaient les pharaons, nous serons contraints
de n’échafauder que des suppositions quant au fonctionnement des
pyramides !

Parmi celles-ci, même des auteurs qui se prétendent sérieux


n’hésitent pas à proposer des solutions, qui, à première vue, semblent
plutôt farfelues !

L’objet de ce cours pratique n’est pas non plus de proposer des


kyrielles d’interprétations qui n’apportent rien de bien constructif,
mais au contraire de vous demander d’accepter encore un peu celle
que je crois la plus plausible, la plus rationnelle, et en tous cas la plus
proche de nos bases de travail, puisqu’elle trouve son fondement sur
les réalités du magnétisme.

Parce que nous sommes français et cartésiens, la théorie du


fonctionnement magnétique nous satisfait plus que toutes les autres ;
elle s’appuie sur des faits vérifiables que je limite à deux.

a) L’orientation

Cette vérification ne peut se faire que dans le temps. Vous vous


rendrez compte au cours de vos expériences, au cours de vos
interventions, qu’une pyramide donne le maximum de sa puissance
quand l’un de ses côtés est orienté au Nord. Vous constaterez aussi
combien l’influence magnétique peut modifier, magnifier les travaux
occultes, et son absence les contrarier, voire les rendre à peu près
vains.

b) Le Compteur Gauss

29
30

Le gaussmètre n’est pas l’outil de travail des occultistes moyens ;


mais il faut tout de même qu’ils connaissent son existence. Cet
appareil est destiné à contrôler la présence d’un champ magnétique et
les physiciens sont persuadés de sa précision. Ainsi donc, si vous
disposez d’un tel compteur ou si vous avez la chance d’en côtoyer un
possesseur, il vous sera très facile de procéder vous-même aux
vérifications qui s’imposent.

Dans le cas contraire, sachez alors que le compteur signale nettement


la présence d’un champ magnétique variable selon la taille et la
composition des pyramides. Les élèves intéressés trouveront une
bibliographie abondante à ce sujet, dont le fameux « The guide to
Pyramid Energy » de Bill Kerrel et Kathy Goggin.


 

Dans les limites fixées à ce cours, il n’est pas possible de poursuivre


ces commentaires. Par ailleurs, compte tenu de vos connaissances, ils
ne peuvent revêtir pour vous qu’un aspect théorique, peut-être
suspect.

Quand vous aurez acquis la certitude que les pyramides fonctionnent


et qu’elles fonctionnent bien, vous serez à même de forger votre
propre opinion.

Vous pourrez revenir sur toutes les théories propres à leur


fonctionnement, apporter le fruit de vos travaux, et étayer vos
solutions qui seront peut-être celles que des milliers d’occultistes
recherchent depuis si longtemps.

Leçon N° 5

30
31

Mise en place du dispositif


La Pyramide

1. Composition
Nous avons donc construit une pyramide en carton, ou, mieux, nous
sommes parés d’une pyramide en argile cuite.

Il faut que vous sachiez que ce dernier matériau donne d’excellents


résultats ; d’ailleurs, je me demande toujours si les résultats
prétendus différents sous d’autres produits : bois, métal, plastique,
etc. ne sont pas seulement différents dans l’esprit des utilisateurs.

Quoi qu’il en soit, toutes les recherches sont non seulement permises,
mais très conseillées.

Il y a une symbiose inévitable qui s’établit rapidement entre


l’occultiste et son outil, et quand cet heureux phénomène se produit,
tous les espoirs sont autorisés... L’homme fait partie intégrante de sa
Pyramide, et peu importe alors le matériau dont elle est faite.

A moins que ce ne soit tout bonnement le contraire !

Pour ma part, j’ai toujours conservé ma première pyramide...


Ne représente-t-elle pas en effet mon premier succès ?... et elle est
encore remplie de mes premières espérances...

Je lui avais fait confiance et elle ne m’a jamais déçu !

Bien sûr, il y a certainement beaucoup de sentimentalité dans cette


affaire... mais n’est-ce pas ce qui compte ?

C’est peut-être même le facteur de réussite le plus important, car rien


ne se fait sans amour !

31
32

Je sais ce qu’elle peut me donner et elle, elle sait comment me le donner car
c’est elle qui régénère ma volonté, qui la transforme, qui la modifie et la
rend créatrice.

2. Couleur
Je n’ai pas envie de faire la synthèse de tout ce qui a été dit, de tout
ce qui a été écrit à ce sujet, car, bien que d’opinions différentes,
chaque auteur a de bonnes raisons pour soutenir ses prétentions.

Personnellement, j’ai essayé divers procédés chromatiques et j’ai fini


par en adopter un qui me satisfait.

Il est incomplet, c’est évident ; mais je le sais comme je sais aussi


que rien n’est définitivement établi, surtout quand il est question
d’occultisme et plus encore de pyramides, dans le domaine
desquelles tout est à faire, tout est à redécouvrir !

32
33
COULEURS EFFETS PHYSIQUES CONTRE EFFETS EFFETS SOCIO
INDICATIONS EMOTIONNELS PROFESSIONNELS
 Stimule les nerfs  tempéraments sanguins  combat la neurasthénie
 Stimule le sang  Hypertension  Stimule l’esprit pour
ROUGE  Combat le froid  Colériques - Hystériques épreuves à court terme Favorise les émotions
 Régularise la digestion  Troubles mentaux (examens ou compétitions
 Fièvres élevées
 Stimule les poumons  Augmente l’optimisme
(bronchites)  Favorise les relations corps
ORANGE  Favorise les règles AUCUNE et esprit « C’est la couleur « anti
 Elimine les calculs biliaires  Tonique sexuel fatigue »
 Equilibre les reins
 Soigne la constipation  Excitation mentale  Stimule le cerveau
 Diminue les paralysies  Hystérie  Excite les nerfs Entraîne la « joie »
JAUNE  Déballonne le ventre  Palpitation cardiaque  Soigne la dépression, la
 Réveille le foie  Alcoolisme fatigue mentale C’est la couleur des
 Dissipe la migraine  Colère « intellectuels »
 Tue les vers
 Insomnie  Soulage l’insomnie
 Douleurs du dos-Irritabilité AUCUNE  Calme la nervosité C’est la couleur favorable aux
VERT  Hypertension mais cette couleur ne doit pas  Apaise les nerfs « relations »
 Hémorroïdes être employée trop longtemps (échanges commerciaux)
 Désordres vénériens
 Foie malade
 Soigne les maux de tête  Hypertension  Induit l’état de paix  Favorise l’ouverture du
 Arrête vomissement, toux  Froid  Calme la nervosité mental
BLEU  Guérit l’infection de gorge  Paralysies  Apaise les nerfs  Met l’homme en contact avec
 Elimine rhumatismes, maux  Favorise : constipation, les autres
de dents dépression, fatigue
 Toutes douleurs  Stimule l’acuité des 5 sens
 Maux de dents, Appendicite,  Calme l’excitation mentale C’est la couleur favorable à
INDIGO Névralgies AUCUNE  Stimule l’intuition l’équilibre
 Désordres des 5 sens
 Sciatique
 Trouble de la rate  Calme l’irritation
 Somnolence  Eloigne la peur
VIOLET  Vessie, Cystite AUCUNE  Evite l’angoisse C’est la couleur par excellence
 Rachitisme- Méningite  Annihile la jalousie pour calmer
 Perte de cheveux
 Peau 6 Epilepsie

33
34

Si vous avez pris connaissance de mon cours « Radionique et Ondes


de Formes » vous savez comment on peut se servir des nombreux
émetteurs - dont les pyramides ne sont qu’une expression - pour
transmettre les fréquences de couleurs.

Nous n’aborderons dans ce cours que les pyramides dans leurs


fonctions d’émetteurs, et je vous signale à ce propos que si vous
désirez vous spécialiser dans la chromothérapie pyramidale, vous
disposez en matière de couleurs de toute la palette que vous offre la
nature, mais aussi de toutes les couleurs composées que vous offre
l’industrie ; ce qui n’est pas à négliger.

Ne recherchant pas moi-même cette spécialisation, j’ai pris


l’habitude de limiter mes interventions à l’emploi des couleurs de
l’arc-en-ciel.

C’est par paires qu’en général je construis mes pyramides, soit en


bois, soit en carton fort.

Sur sept faces, je colle de l’adhésif « coloré » qui se vend dans une
multiplicité de teintes dont les sept fondamentales.

Ce produit présente des avantages incontestables : il est propre,


d’entretien facile, rapide à poser, utilisable sur le champ,
contrairement à la peinture dont les inconvénients m’ont
définitivement rebuté.

A propos de la garniture intérieure des pyramides, il y a aussi des


avis divergents, mais tous sont valables.

Je vous donne le mien :

− ou vous tapissez chaque côté intérieur de la pyramide de la même


manière que vous avez tapissé l’extérieur.
− ou vous tapissez tout l’intérieur de la pyramide d’un papier
métallisé, du type papier d’étain employé pour la cuisine.

34
35

J’utilise ces deux procédés et je suis bien incapable de vous dire


aujourd’hui quel est le meilleur.

Demain ce sera sans doute pareil.

Quant à la huitième face, je vous laisse la liberté d’en faire ce qui


vous plaît ; moi, j’aime la tapisser en noir. Cette couleur m’a donné
des résultats enviables quand j’ai eu besoin de calmer des esprits,
parfois même très perturbés.

Le tableau de la page ci-dessus pourra vous permettre d’utiliser


rationnellement votre pyramide et de faire vos premiers essais.


 

Dernièrement, j’ai été avisé qu’une jeune parente proche, âgée de 8


ans, devait subir une intervention relativement bénigne au pied, mais
nécessitant toutefois une anesthésie générale.

L’opération avait lieu le matin et le chirurgien avait annoncé un


réveil difficile dans l’après-midi et le retour au domicile dans la
soirée.

Dès la veille, je travaillai avec une pyramide rouge en carton dont


l’intérieur était tapissé de papier « alu ».

Premier résultat :
La jeune Gwenaëlle se réveillait avant midi et au grand étonnement
de tous, et du chirurgien en particulier, réclamait... à manger. Ce qui
fut fait, car le chirurgien la « libérait » aussitôt et elle déjeunait chez
elle !

Rappelez-vous :d’un côté un éminent chirurgien qui connaît


parfaitement son métier... de l’autre, une modeste pyramide en
carton, rouge et argentée... un peu farceuse !

Deuxième résultat :

35
36

Toutefois, notre jeune Gwenaëlle était immobilisée et ne pouvait


absolument pas marcher. Son pied était enveloppé dans un énorme
pansement. Il fallait porter la gamine qui ne pouvait absolument pas
poser le pied à terre.
Dès le lendemain - soit 24 heures après l’opération ! - Gwenaëlle
avait chaussé ses bottes et je la revois courir dans les couloirs du
métro... comme si de rien n’était !

3. Décorum
Je ne voudrais pas terminer définitivement avec l’utilisation des
couleurs sans évoquer les possibilités offertes par tout ce que votre
imagination peut créer dans le domaine de la décoration.

En effet, quand vous employez une couleur, vous sensibilisez l’Astral


à partir d’une fréquence susceptible de faire vibrer la couche dont
vous attendez en retour les réponses à votre sollicitation.

La puissance de la pyramide permet d’amplifier l’impact.

Cependant, la fréquence chromatique reste un élément générique et


parfois vous avez besoin, soit d’en limiter les effets, soit de les
diriger, n’est-ce pas ?

Dans son livre « La puissance des Pyramides », Serge King nous


parle de l’un de ses amis qui peint divers symboles dont, entre autres,
« $ » sur les parois de ses pyramides afin d’attirer l’argent.
L’idée est originale et... ça marche !

Désirez-vous aussi réussir dans une entreprise commerciale ?


Je vous suggère alors de poser un billet de banque, de dessiner, si
vous avez le pinceau habile, un sigle de richesse comme une corne
d’abondance, sur la face verte de votre pyramide ; c’est cette couleur
qui est reconnue comme la plus favorable aux échanges
commerciaux.

Pareillement, si vous désirez rendre une certaine joie de vivre à un


individu surmené, pourquoi ne pas disposer sur une face -
convenablement orientée - dont la couleur vous est proposée dans le

36
37

tableau précédent, une photographie, une carte postale lui rappelant


des bons moments de sa vie, tels que ses dernières vacances ou ses
prochaines ?...

Il y a un nombre illimité de possibilités de tous ordres à partir de ces


idées de base.

Plus loin, quand il sera question de procéder aux opérations de retour


d’affection, je vous élargirai encore un peu cet horizon.

37
38

Leçon N° 6

Mise en place du dispositif


L’ AUTEL

L’Autel ?
C’est un mot bien solennel pour désigner un petit accessoire ;
pourtant, ce petit accessoire représente un élément capital dans le
dispositif.

Historique
L’autel sert à matérialiser le « point focal » de la pyramide ; c’est à
peu près à ce point que dans la réalité se situe la célèbre « chambre
du roi », soit environ au 1/3 de la hauteur totale.

Ce sont les Arabes eux-mêmes qui donnèrent à une chambre de la


Grande Pyramide cette appellation-là. En raison de la forme de la
pièce, ils avaient eu l’impression qu’elle servait de réceptacle à un
corps humain.

En-dessous, une autre chambre dut, pour des raisons identiques,


baptisée « chambre de la reine ».

L’autel, donc, a pour vocation de recréer fictivement cette pièce.


C’est à cet endroit que la concentration des forces est la plus
importante, sans jamais être nulle ni dans la pyramide, ni à proximité.

38
39

Proportions
Comme vous venez de l’apprendre dans le paragraphe ci-
dessus, seule la hauteur de l’autel revêt une quelconque importance.
Elle doit être d’un tiers de la hauteur totale de la pyramide.

Plus haut ou plus bas, l’autel serait hors du point focal et les forces
moindres sur les éléments à solliciter.

En ce qui concerne le volume, ce sont encore votre imagination,


votre goût et vos besoins, qui seront les seuls à en décider.

Un seul impératif s’impose : l’autel doit être fonctionnel et permettre


de recevoir le témoin, le message.

Matériau
Je n’ai jamais rien lu d’affirmatif à ce sujet, et ce que j’ai
moi-même pu observer dans ce domaine reste très subjectif.
Je crois que le matériau importe moins que son aspect, et c’est
pourquoi j’exclus systématiquement le mélange des couleurs, par
exemple.

Si vous avez un doute, il est de loin préférable d’employer une


couleur « neutre » - beige, sépia... - dont vous pouvez recouvrir la
face Nord de la pyramide en fonction, en plus de l’autel.

Les résultats qui pourraient être obtenus en dehors d’une certaine


logique n’infirmeraient ni ne confirmeraient mes prescriptions, et en
tous cas ne permettraient pas de diriger les recherches car ils ne
feraient que compliquer les hypothèses.

J’ai également utilisé des autels creux, colorés extérieurement


comme il convient, mais dans lesquels j’avais placé des grains
d’encens liturgique (exclusivement).
Rien ne permet de conclure que mes résultats aient été meilleurs.
Je ne sais pas davantage si je les aurais obtenus sans avoir voulu
profiter des vibrations bénéfiques de l’encens, même éteint.

39
40

Leçon N° 7

Mise en place du dispositif


Le Témoin

Le « témoin » est un élément essentiel, et il convient donc de bien le


cerner pour savoir le choisir, l’employer.
Il est nécessaire aussi de pourvoir à son éventuel remplacement.

Ce sont toutes ces considérations qui vont faire l’objet des pages
suivantes dont, en fait, :même les radioniciens chevronnés du cours
précédent ne pourront que tirer un grand profit en se remémorant
peut-être des aspects un peu oubliés.

Personnalisation du témoin

Dans toutes les manifestations de l’occultisme en général, et en


particulier de la radionique ou des sciences pyramidales, il est
question du « témoin ».

Pour la facilité de ce cours, je ne vous en présenterai que trois :

1. Le témoin parfait : témoin biologique


2. Le substitut : remplaçant
3. Le témoin mot : procuration... un palliatif

40
41

Le Témoin parfait

C’est évidemment le plus pratique, le plus efficace. Il s’agit d’un


élément biologique du sujet à impressionner.

J’ai déjà personnellement considéré qu’une mèche de cheveux


représente l’idéal ! Elle se transporte aisément, constitue un ensemble
sans doute propre, ne se désagrège pas ...

Ce témoin peut être avantageusement remplacé avec tous les


inconvénients prévisibles, par :
− un échantillon de sang
− un échantillon de salive -
sur un linge, un coton
− un échantillon d’urine
− des rognures d’ongles.
Chacun aura compris d’ailleurs que la
partie de l’individu ainsi recueillie doit
présenter les mêmes particularités
vibratoires que l’individu lui-même !

Ainsi, les travaux effectués sur un


échantillon auront pour effet immédiat de
sensibiliser l’ensemble auquel il
appartient. Cette notion vous deviendra
tellement familière qu’elle sera très vite
une évidence dont il ne pourrait vous
venir à l’idée de vous départir.

Certains auteurs illustrent cet exposé en


rappelant qu’en général les personnes qui
ont été amputées d’un membre
quelconque se plaignent de souffrir de ce
membre pourtant absent ; beaucoup de
ces infirmes sont très sensibles aux
changements de température par
exemple.

Cette douleur est évidente quand on a lu


et compris ce qui précède, car on sait
maintenant que la personne en question
vibre des mêmes vibrations que la partie
ôtée. Le corps astral du membre absent
continue à vivre et reste en relation avec
le corps physique.

Le Substitut

41
42

Il y a de nombreux cas où il est impossible de se procurer un témoin


biologique, parce que le sujet est loin, en fuite peut-être dans les cas
d’un ménage désuni, d’un enfant perdu, parce que le sujet est réticent
et refuse la moindre collaboration, parce que le sujet est un
adversaire...

Je livre ici le fruit d’expériences obligées ou parfois tentées


seulement pour les joies de l’étude...

On arrive assez fréquemment à récupérer des objets appartenant ou


ayant appartenu à la personne que l’on cherche à émouvoir.
Ces témoins sont de tous ordres : vêtements d’abord, linge de corps
non lavé, cravates maculées à l’endroit du noeud, objets de toilette,
comme les peignes usagés, les brosses à dents, les objets personnels,
comme les bijoux, etc.

On peut obtenir d’excellents résultats dans la mesure où le substitut


est crédible, c’est-à-dire dans la mesure où il n’a pas été modifiée par
des vibrations extérieures : lavages, prêts, salissures... et ou il n’est
pas trop ancien.

La photographie, à mon sens, n’est pas suffisante pour constituer un


témoin valable, en radionique pure.
Je pense qu’il faut limiter son emploi à celui de « support », et c’est
pour mieux identifier le destinataire qu’elle sera utile.

Trop d’éléments disparates, extérieurs, constituent des parasites sur


une photographie, et il n’est pas évident que le champ vibratoire créé
autour du sujet reproduit soit réellement celui du sujet vivant.

Cette considération très personnelle, n’est pas une manifestation de la


vérité révélée, mais une constatation souvent renouvelée au cours de
mes diverses recherches.

Si, en matière de radiesthésie, la photographie peut parfois constituer


un témoin suffisant, c’est parce que les règles d’investigation sont

42
43

quelque peu différentes. Elles le sont totalement en matière de


voyance directe.

Le Témoin mot

Malgré tout, il y a encore des fois où l’on ne peut se procurer ni le


témoin, ni un substitut ! Dans ce cas, les occultistes ont recours à un
palliatif : le témoin mot.

C’est la solution extrême dont il ne faut pas sous-estimer les


conclusions, mais à laquelle il ne faut absolument pas recourir
comme une solution de facilité, car, aussi bons que soient les
résultats, ils ne peuvent jamais égaler ceux que l’on obtient avec des
témoins plus traditionnels. Les radiesthésistes connaissent bien ce
procédé.

Il s’agit par convention de valoriser, de personnaliser un témoin qui


n’a d’existence que par la seule volonté de l’opérateur.

− Découper un carré de papier buvard blanc d’environ trois


centimètres de côté
− Y inscrire au crayon graphite les éléments propres au sujet à
sensibiliser :nom, prénoms, date et lieu de naissance, domicile
éventuellement,
− Humidifier à l’aide d’un pinceau propre ce témoin en puissance
par une composition de chlorure de sodium et d’eau distillée dans
les proportions de quatre grammes au litre (cette composition
simple est proche de la composition élémentaire du sang humain).

− Valoriser alors le témoin préparé en le maintenant dans un


décagone tracé à l’encre de Chine sur un carton blanc.
− Le témoin sera prêt à servir dès l’évaporation complète du
liquide physiologique.

43
44

Cependant, je recommande de « magnétiser » le témoin pendant trois à cinq minutes en lui projetant des ondes
pensées sur sa vocation précise.

Le témoin sera plus fiable et les résultats sûrement meilleurs.

Le décagone est appelé à servir


souvent. Rien ne s’oppose à ce que
vous le protégiez d’un film en
matière plastique transparente,
cependant il es timpératif que le tracé
à l’encre de Chine ne soit pas
recouvert.

Les propriétés afférentes à ce produit


qui se cristallise en séchant seraient
alors annihilées et l’opération de
valorisation n’aurait aucun effet.

44
45

Leçon N° 8

Mise en place du dispositif


Le Message

La Clarté du Message

Cette vérité contient en réalité deux volets :


− la volonté de transmettre un message par un individu
− l’aptitude d’un autre à la recevoir

1. LA VOLONTÉ PAR L’OPÉRATEUR DE TRANSMETTRE UN MESSAGE

Le praticien qui décide d’intervenir dans le psychisme d’une


personne quelconque endosse la responsabilité redoutable de vouloir
le modifier !

Il doit apprécier en toute connaissance de cause, en toute liberté, s’il


doit réaliser l’opération qu’il souhaite ou qui lui a été demandée.

Intervenir dans un cerveau n’a rien de comparable à une intervention


sur une mécanique. Le psychisme est malléable et ses réactions
peuvent parfois être surprenantes, inattendues !

La manifestation évidente de la volonté de l’opérateur à envoyer un


message se traduira par la rédaction même de ce message.

45
46

L’ordre, car il s’agit toujours d’un ordre plus ou moins édulcoré, sera
donc précis, le plus concis possible.
Il doit frapper le subconscient de la personne visée, tel un « flash ».

Le message est inscrit sur un petit carton à l’aide d’un crayon à mine
graphite (ou à l’encre de Chine) et prend l’aspect d’une phrase qui
peut rappeler celles-ci :

− ...X... né le ... à ... actuellement à ... doit prendre contact avec son épouse
qui l’attend (dans le cas d’un retour d’affection).

− ... X... né le ... à ... actuellement élève à ... se prépare méthodiquement à


son examen, dans le calme et l’assurance du succès (dans le cas de la
préparation à une épreuve).

− ... X... né le... à... domicilié à... laisse à son subconscient le soin de
réaliser l’harmonie de son corps et de son esprit (dans le cas d’une maladie,
d’une fatigue, d’une apathie...).

− ... X ... né le... à... domicilié à... ressent de moins en moins sa sciatique,
son ulcère, etc. (dans le cas d’une affection bien déterminée).

Etc.., etc.

La facilité consiste à inscrire le message sur un bristol de couleur


blanche très ordinaire.

Ce n’est certes pas ainsi que sont obtenus les meilleurs résultats.

J’engage vivement ceux qui souhaitent trouver dans les pyramides


des réponses à leurs questions et des résultats probants à conjuguer la
rédaction de leurs voeux à un usage rationnel des couleurs selon le
tableau de la page .

46
47

Encore une fois, je précise qu’il ne s’agit pas d’une conclusion


définitive, mais de constatations faites à partir d’expériences souvent
renouvelées dont les résultats m’ont satisfait.

L’usage des couleurs et leurs réactions sur le métabolisme ne peuvent


en aucun cas laisser indifférent.

On connaît d’ailleurs les travaux sur la chromothérapie.

Ainsi, il serait inconvenant, contradictoire, inefficace, voire


dangereux, de ne pas respecter les fréquences chromatiques dans les
signaux de radionique.

Il est évidemment périlleux d’envoyer sur un signal rouge, par


exemple, un message de calme et de pondération à un sujet cardiaque
ou nerveux.

Non seulement le message composé sur des bases ambiguës serait


mal accepté, mais encore provoquerait-il des réactions tout à fait
antinomiques, exactement comme si vous aiguillonniez un cheval en
lui commandant de rester passif !

Cette image introduit donc les explications nécessaires à la bonne


rédaction du message.

1. L’APTITUDE DU DESTINATAIRE A RECEVOIR LE MESSAGE

Je viens de vous préciser un cas où le sujet n’acceptera pas le


message, car il est inacceptable ! En effet, dans ce cas précis, il est
contradictoire ; c’est ce que va d’abord ressentir le sujet sollicité.

47
48

Il faudrait donc, pour que le signal ait une chance d’avoir un impact
positif, qu’il ait été expédié sur une fréquence chromatique idoine, du
violet ou même de l’orange, par exemple, suivant les considérations
personnelles entrant en ligne de compte.

Ainsi le récepteur n’aurait pas été agressé, violenté, et sans doute


aurait-il accepté de décoder le message.

Il y a, en effet, toujours une participation, qu’elle soit consciente ou


inconsciente, du destinataire.

Le praticien doit savoir apprécier dans quelles conditions, justement,


ce message a des chances d’être reçu, accepté, décodé et, bien sûr,
assimilé.

Le signal étant, par principe, reçu comme une agression à laquelle le


sujet n’est pas du tout préparé, il est donc plus qu’indispensable de
prévoir le mieux possible toutes ses éventuelles réactions.

J’ai constaté que, dans la majeure partie des cas, le sujet, s’il avait été
bien « cerné », réagissait d’abord favorablement, c’est-à-dire selon la
volonté du radionicien.

Le signal ne lui paraît pas entraîner de notables modifications de ses


habitudes, et, en son for intérieur, il doit lui dévoiler de nombreuses
bonnes raisons de l’accepter ; puis, pour diverses raisons, dont
certaines restent liées à la négativité, à l’envoûtement, dans une
période assez brève, le sujet réagit brutalement et s’insurge contre les
modifications qui lui sont imposées et supporte mal dans ses
manières de vivre, dans tout son être.

48
49

Il est alors souhaitable, quand cela est possible, que le praticien soit
tenu au courant des attitudes de son sujet ; il reste à même de
moduler ses émissions, de les suspendre, le cas échéant, ou de les
modifier.

Toutefois, j’ai constaté lors de mes nombreuses interventions que


toute modification d’un message entraîne automatiquement chez le
sujet sollicité une nouvelle modification de son comportement, car,
en raison de leurs changements, les messages sont moins évidents, et
le sujet en cause n’arrive plus à cerner la réalité. La multiplicité des
modifications contrarie toujours le résultat de bonne fin.

Je me répète, mais il est indispensable de savoir qu’un psychisme


n’est jamais définitivement programmé.

Toutes les réactions sont toujours possibles.

A chaque instant, donc, le praticien doit rester maître de la situation


et savoir apprécier le choc qu’il provoque et surtout envisager les
conséquences qui peuvent être parfois dramatiques.

Il y a deux règles qui ne souffrent d’aucune exception :

− Ne jamais envoyer un signal pyramidal sur un sujet perturbé.


Son cerveau ne peut réagir suivant la logique admise et le
décodage est faussé ; cela pourrait se conclure dans un suicide !
(Cette mise en garde est, en elle-même, suffisamment importante
pour que chaque occultiste en fasse son profit).

− Ne jamais envoyer un signal pyramidal qui ne paraisse pas


vraisemblable au sujet. En effet, c’est son subconscient qui le
capte et se charge de l’assimiler. Il faut donc que l’ordre soit
exécutable par rapport à ce qu’il est, à ce qu’il ressent, tant du
point de vue social que philosophique ou religieux, etc.

49
50

Si, par impossible, un praticien indigne de ce titre, adressait à un


musulman pratiquant et convaincu, un signal comme suit : « Tu dois
communier, dès que possible ! », l’ordre n’aurait absolument aucune
chance d’être pris en considération, car il est absolument hors de la
portée de l’intéressé !

Il en serait de même si, à l’occasion d’un examen, un candidat se


trouvait agressé par un message dont les proportions sont hors de
celles de son psychisme et trop loin du but recherché : « Tu
obtiendras ton diplôme avec une note de 20/20 ». Alors que l’élève
connaît sa médiocrité.

Le subconscient ne peut accepter cette stupidité en contradiction avec


son propre psychisme.

En revanche, ce message aurait eu un impact créatif s’il avait été plus


logique, comme : « Tu travailles avec méthode et tu obtiendras une
honnête moyenne ».

3. LE DESTINATAIRE DOIT ETRE PARFAITEMENT IDENTIFIE :

La carte postale peut être très belle, la plus belle même... le service
de LA POSTE parfaitement assuré... elle ne sera jamais délivrée à son
destinataire si... l’adresse n’est pas bien rédigée.

C’est cette même règle qui préside à la « distribution » du message


radionique à un individu précisément identifié parmi les cinq ou
six milliards qui peuplent le globe !

En fait, cette règle est très voisine de la première, concernant la


personnalisation du témoin !

50
51

Le témoin n’a aucune influence sur l’action intentée, si celle-ci n’est


pas dirigée sur l’individu en synchronisation avec ce témoin.

Il est indispensable que le praticien puisse réunir, dans une même


action psychique, et le témoin, et la personne à laquelle il se rapporte.

Ainsi, il est absurde de supposer qu’avec un élément biologique dont


vous ne connaîtriez pas l’origine vous pourriez en sensibiliser le
propriétaire. !

Ce serait aussi ridicule d’imaginer qu’avec un témoin bien


personnalisé vous pourriez intervenir sur un sujet qui lui est
totalement étranger :

Ces notions sont évidentes... quand elles sont édictées, mais moins
auparavant !

51
52

L’identification d’un sujet se réalise pleinement quand l’opérateur dispose


de tous les éléments nécessaires : nom, prénoms, date de naissance, et, si
cela est possible l’adresse.

Ainsi, dans son esprit, le message déjà rédigé clairement est-il bien
plus percutant puisqu’il connaît son destinataire.

C’est ici sans doute qu’intervient l’utilité de la photographie.

Plus haut, je vous signalais que ce document me paraissait être bien


plus un « support » matériel de l’identification du sujet que son
témoin valable.

Le radionicien a sous les yeux son destinataire. Son image matérielle


imprègne alors son subconscient ; celui-ci projette le cliché dans
l’Astral et il est aisé dorénavant de comprendre que le miracle de la
télépathie s’accomplit entre les deux êtres qui n’ont peut-être jamais
eu de contact ici-bas, qui ne se sont jamais connus... ni vus, ni
rencontrés, et qui se découvrent dans les sphères supérieures.

Pendant tout le temps de la magnétisation, c’est-à-dire pendant le


temps de l’émission du signal, le radionicien s’adressera donc à un
seul personnage, à son seul correspondant, dans des conditions
matérielles identiques à celles du cibiste qui s’adresse à un autre
cibiste, identifié par un pseudonyme et à celui-là seulement !

4. LE CHOIX DE LA COULEUR DOIT ETRE JUDICIEUX

Cette quatrième condition ayant été traitée dans la leçon n°5, il n’est
pas opportun d’y revenir, et vous trouverez dans la bibliographie les
titres des ouvrages qui vous permettront de vous perfectionner.

Il me paraît plus important de vous faire part de petites observations


personnelles, de petits « trucs », qui feront l’objet de la leçon
suivante.

52
53

Leçon N° 9

Quelques « trucs »

LA MAGNÉTISATION MANUELLE
La magnétisation manuelle se fait exactement comme je vous l’ai
précédemment expliquée dans mon cours « Radionique et Ondes de
Formes ».

Toutefois, je pense bien préférable d’imposer les mains sur la face de


la pyramide exposée au Nord magnétique

Cette imposition des mains, dont la durée varie avec chaque praticien
en fonction de son propre magnétisme, se place dans une fourchette
de deux à cinq minutes.

LA MAGNÉTISATION PAR AIMANTS


Elle ne remplace pas la précédente, mais la prolonge et la parfait.

Ce support de la magnétisation manuelle donne d’excellents résultats


et il ne faut pas le sous-estimer ; aussi je vous invite à considérer son
importance et, dans cette idée, à ne pas employer, par exemple, un
aimant dont la couleur extérieure serait nettement différente de celle
de la face de la pyramide en action.

La différence de fréquence chromatique entre le bleu et le vert, ou


entre le jaune et l’orange, etc. est insignifiante, et le mélange
éventuel de ces couleurs très voisines ne peut être bien conséquent.

53
54

Il n’en serait pas de :même si vous mélangiez des couleurs éloignées,


du rouge et du bleu...etc.

(ces mises en garde sont très importantes et constituent dans mon cours
« Radionique et Ondes de Formes » l’objet de longues explications qu’il ne
m’est pas possible de reprendre ici).

LE PHI
Le Phi prétendu d’origine céleste a été employé dès l’Antiquité.

Il représente simplement la lettre grecque dont il porte le nom. ϕ

Il

représente encore le rapport magique idéal de la proportion A/B qui


s’énonce comme suit :

C’est le seul nombre qui se multiplie par lui-même si on lui ajoute


1 et le seul nombre qui s’inverse de lui-même si on lui retranche
1.

C’est ce que Léonard de Vinci a appelé « le nombre d’or ».


C’est aussi de cette proportion que parle Platon ; celle que
l’Antiquité considérait comme un véritable talisman, et que Kepler,
au XVII ème siècle appelait la « proportion divine ».

En mathématiques, le « nombre d’or » est le résultat du rapport entre


le côté du pentagone régulier convexe et le côté du pentagone
régulier étoilé, inscrits dans un même cercle.

Du point de vue esthétique, c’est une loi de la nature que Zeysing


énonce comme suit : « Pour qu’un tout partagé entre deux parties
inégales paraisse beau au point de vue de la forme, il doit y avoir
entre la petite partie et la grande le même rapport qu’entre la
grande et le tout ».

54
55

Nous retrouvons cette loi dans les proportions du corps humain, dans
les proportions des espèces animales, végétales et minérales,
caractérisées par l’élégance de leurs formes.

C’est aussi une loi très utilisée en architecture depuis les Pyramides !
On la retrouve encore en musique, en peinture, en sculpture, et, bien
sûr, dans les cathédrales avec leurs célèbres rosaces !

Les disciples de Pythagore gardèrent secrète la solution de la


proportion du pentagone, considérée comme un symbole et un
emblème de santé, de vie et de bonheur.

Nous retrouverons ces vertus en étudiant le zodiaque.

Dans le zodiaque, le symbole de l’or est le même que celui du Soleil


et se trouve au centre de l’Univers. Pour l’Antiquité, le signe
planétaire de l’or - le Soleil - était symbole de beauté, d’autorité,
de dynamisme et de gaieté.

En médecine, l’or a été utilisé pour soulager les douleurs sous forme
d’huile, de poudre, de sels ou de liquide ; aujourd’hui encore, les
acupuncteurs soulagent les douleurs avec des aiguilles d’or et les
homéopathes soignent avec des sels d’or !

Le Phi, ϕ
le Phi d’or, émet des ondes positives, donc salutaires, au niveau de
son cercle supérieur, et des ondes négatives au niveau de la pointe.

C’est ainsi que, dans son utilisation sur un autel, sous une pyramide,
le Phi doit être orienté cercle vers le Nord (pointe vers le Sud).

J’ai pris l’habitude de mettre toutes les chances de mon côté quand
j’interviens pour le bien-être de quelqu’un, aussi de plus en plus,
j’emploie des «PHI »

Pour des raisons de rentabilité, ils ne sont pas tout en or massif, mais
seulement « plaqués » ; cette pratique m’a donné de bons résultats et
je vous la conseille.

55
56

LA DÉSAFFECTATION
C’est une opération que je crois absolument indispensable.

Elle consiste - comme le mot l’indique - à changer l’affectation


d’une pyramide.
En effet, on comprend qu’après avoir servi plus ou moins
longuement, une pyramide s’est saturée de toutes les ondes propres
aux forces mises en présence.

La catastrophe est inévitable... Imaginez que vous vous serviez, sans


la désaffecter, d’une pyramide qui vient de vous servir à calmer un
malade, pour exciter un sportif à l’occasion d’une épreuve
ponctuelle... Sans doute le champion donnerait-il l’impression de ne
pas rechercher la victoire...
L’inverse pourrait provoquer des résultats tragiques.
Je ne crois pas nécessaire d’insister davantage sur cet exemple.

Alors, comment rendre neutre de toute influence étrangère une pyramide


déjà utilisée ?

J’ai définitivement adopté un procédé que j’utilise à chaque fois qu’il


me faut « stériliser » un quelconque appareil de science occulte :
émetteur de radionique, aimant, pendule, etc.

J’utilise tout simplement les fumées d’encens ! Mais, attention ! Il ne


s’agit pas de ces encens de synthèse vendus en bâtonnets sous le nom
d’encens, qui sont utilisés pour leur odeur ou pour créer une
ambiance, mais du véritable encens d’église ou de benjoin qui se
consume sur des charbons.

Ce sont les seuls à émettre des vibrations bénéfiques.

Ces produits ne sont d’ailleurs vendus que dans des magasins


spécialisés en ésotérisme ou en articles religieux (cette prescription est
impérative et j’insiste sur ce fait dont l’importance revêt un caractère qui
dépasse largement le cadre de ce livre).

56
57

Il y a d’autres moyens de « désaffecter » une pyramide. S’il s’agit


d’une pyramide en métal, vous pouvez la rincer à l’eau claire, sous le
robinet ; tout simplement !

C’est évidemment impossible s’il s’agit d’une pyramide en carton, ou


en matière perméable.
− Frappez plusieurs fois votre pyramide sur un support poreux
(un morceau de papier journal, par exemple) - les ondes y
tomberont. Désintégrez aussitôt ce papier : grande eau (sous le
robinet, dans une baignoire...), ou mieux, par le feu.

− Créez, à l’intérieur de la pyramide, un champ magnétique


inverse en y promenant un aimant de forte puissance - de droite à
gauche et de gauche à droite. Les résultats sont valables.

Quel que soit le procédé que vous utilisez, faites le bien, car un
manquement à ce « nettoyage » fausserait toutes vos prévisions.

L’ORIENTATION

Nous y revenons. En effet, il faut bien respecter le NORD MAGNÉTIQUE pour


orienter vos émetteurs.

Vous orienterez donc toujours au « Nord magnétique » la face de la


pyramide que vous voulez faire travailler.

Est-ce à dire que cette condition ne souffre pas d’exceptions ?


Je ne vous ai pas laissé l’occasion d’en discuter quand je vous ai
appris le maniement des émetteurs graphiques en radionique, car
l’onde micro vibratoire émise est de trop faible intensité pour
permettre une fantaisie ou un manque de soin. En ce qui concerne les
pyramides, c’est autre chose.

Je vous ai signalé une possibilité « d’adoucir » un traitement en


jouant sur le plan focal, c’est-à-dire en modifiant la hauteur de
l’autel.

57
58

Je vous signale une seconde possibilité en modifiant l’orientation de


la pyramide.
On a pu observer que l’intensité est la plus forte quand c’est une face
qui est exposée au Nord magnétique, que celle-ci diminue sans
disparaître tout à fait à chaque mouvement de 45° pour augmenter à
nouveau vers un maximum d’intensité quand on lui impose une
nouvelle giration de 45°.

Vous vous apercevrez, au fur et à mesure que vous progresserez, que


vous pourrez demander l’impossible à vos pyramides... et elles vous
le donneront !

Ces modulations d’intensité, apparemment anodines, sont en réalité très


importantes, car je vous le redis une autre fois... un psychisme... ce n’est pas
une mécanique ;.. beaucoup de ménagements, beaucoup de tâtonnements
sont nécessaires pour espérer un résultat positif !

PRÉCAUTIONS

Compte tenu de l’énergie qui se dégage d’une pyramide, tant de


l’intérieur que de l’extérieur, il est important d’en éviter les effets,
même s’ils sont porteurs de charges bénéfiques.

Plus loin, nous apprendrons comment en profiter, au contraire,


rationnellement.

Apprenons aujourd’hui à nous en méfier et pour cela à ne pas utiliser


les pyramides en milieu trop fermé ou dans un cadre familial
restreint.

Vous iriez très certainement au-devant d’ennuis de tous ordres - dont


ceux de santé ne sont pas les moindres - si vous transformiez votre
chambre à coucher en laboratoire !

Souvenez-vous qu’une pyramide quelle que soit sa taille, quelle que


soit sa position, quelle que soit sa couleur, quelle que soit sa
composition, émet sans cesse une ÉNERGIE.
Les auteurs ne se contredisent pas à ce sujet.

58
59

D’après CHAUMERY et BELIZAL, une pyramide émet vers le Sud le terrible


rayon vert négatif !

(Sur ce sujet, je fais des réserves, car les expériences réalisées


volontairement ou involontairement contredisent ces éminents
physiciens)

59
60

Leçon N° 10

Des Expériences

Dans son ouvrage pratique, Serge V. KING nous fournit une liste
d’expériences réalisables à l’aide d’une pyramide. Il précise que
l’ordre n’est pas préférentiel et que la liste n’est pas limitative...

En voici quelques unes :

− Adoucir le café, le thé, le tabac


− Améliorer le goût de l’eau du robinet
− Stimuler la croissance des végétaux
− Conserver la nourriture
− Rehausser les saveurs naturelles
− Améliorer les réceptions de télévision ou de radio
− Recharger les batteries
− Augmenter les facultés cérébrales
− Guérir, soulager les douleurs
− Accroître la virilité
− Retarder la ternissure
Etc. etc.

Je n’ai pas l’intention de déflorer complètement un sujet que vous


serez passionné de découvrir vous-même, ni de vous préparer à des
spectacles de foire, et s’il y a dans cette liste non exhaustive des
expériences qui vous amusent, je vous laisse donc le soin de les
tenter, seul.

60
61

Mon but est de vous aider à vous servir des pyramides dans la seule
perspective du bien ; toutefois, cette noble perspective ne doit pas
nous empêcher de nous offrir une petite digression récréative.

Je vous propose deux expériences divertissantes :

− un affûtage de lame de rasoir


− une momification

AFFÛTAGE DE LAME DE RASOIR

La première question à se poser quand - comme c’est notre cas -


nous disposons de pyramides en couleurs - est de savoir laquelle
sera employée.

Je n’ai pas passé mes précédentes années en expériences à ce sujet ;


je n’ai donc pas de conclusions formelles à vous proposer.

Il semblerait que les couleurs les plus « violentes », c’est-à-dire celles


qui passent pour fournir le plus d’énergie psychique, soient aussi les
plus conseillées pour l’expérience d’affûtage de lame de rasoir : le
rouge de préférence donc, mais l’orange et le jaune resteront à priori
les couleurs auxquelles je ferais le plus confiance pour ce jeu.

Comme d’habitude, il est bon d’harmoniser la couleur de l’autel.

L’orientation est ici, plus qu’ailleurs peut-être, importante pour


obtenir rapidement un résultat contrôlable.

Sans qu’il y ait une explication scientifique ou autre, on a constaté


que l’affûtage de la lame est bien meilleur quand son axe long est
orienté Nord/Sud ou, si vous préférez, quand les côtés coupants sont
l’un vers l’Ouest, l’autre vers l’Est.

Couvrez la lame ainsi disposée sur l’autel d’une pyramide


convenablement orientée également selon la couleur choisie.

61
62

En vingt quatre heures, votre lame sera de nouveau prête à l’emploi.

Vous pouvez poursuivre vos expériences, les modifier, placer même


une lame émoussée, et vous vous rendrez compte qu’en quelques
semaines - de l’ordre de 6 à 8 - elle paraîtra neuve !

Avec une même lame, des expérimentateurs patients sont allés


jusqu'à plus de 250 rasages !

Si l’exemple de la lame de rasoir devient un cas d’école, vous pouvez


affûter de la même manière beaucoup d’autres objets tranchants :
couteaux, ciseaux, sécateurs, rabots, etc.

Le livre du Docteur KING : « L’énergie des Pyramides » est


particulièrement intéressant à ce sujet.

Il expose avec force détails de nombreuses expériences qui donnent


envie de les vérifier ou d’en faire de nouvelles !

MOMIFICATION

D’après Serge KING, les premières expériences sur l’énergie des


pyramides furent réalisées avec de la nourriture, ou tout au moins
avec de la chair, puisqu’on se servit du cadavre d’un chat.

La « momification » se réalise par un procédé de déshydratation qui


fait sortir les molécules d’eau d’un corps.

C’est actuellement l’explication qui satisfait tout le monde.

Un morceau de viande fraîche placé dans les conditions de travail sur


l’autel, à l’intérieur d’une pyramide, présente peu à peu des petites
perles de liquide en surface, puis rétrécit, durcit, mais ne pourrit pas
et ne dégage aucune odeur !

62
63

Nous savons que c’est en présence de l’eau que se développent les


bactéries responsables de la pourriture ; il semble donc que la
pyramide stimule l’évaporation rapide de l’eau par sa seule énergie.

Des chercheurs sont formels. Ils ont laissé plusieurs mois sous une
pyramide une viande momifiée et ils l’ont consommée. Non
seulement elle avait bon goût, mais ils affirment qu’elle avait
meilleur goût.

En effet, la déshydratation provoque une concentration.

Serge KING, qui rapporte ces expériences, ajoute : « j’ai récemment


parlé à des gens qui se servent de pyramides pour faire de bons
sautés de bœuf qu’ils consomment à la maison. La commercialisation
de ce procédé n’est plus qu’une question de temps ».

Je ne reviens pas sur les détails de l’expérience et vous laisse juge de


la couleur à utiliser ; cependant, je tiens à vous mettre en garde
contre un certain enthousiasme, car il ne faudrait pas que vous
puissiez imaginer momifier une vache en lui posant une pyramide de
quinze centimètres sur les cornes, ou même vouloir mettre votre chat
en hibernation pendant votre absence pour les sports d’hiver...

Les résultats que vous pouvez attendre dépendent directement de la


proportion qui existe entre la pyramide et l’objet à traiter.

Encore une fois, Serge KING nous cite, avec l’humour qui précise à la
rédaction de son ouvrage, le cas d’une personne qui avait placé une
livre de hamburger sous une pyramide en carton de quinze
centimètres, et qui avait clamé sa déception car, en une nuit, rien de
notable ne s’était produit !

Une telle quantité de viande sous une si petite pyramide se gâterait


bien avant la momification, simplement parce que l’énergie qui se
dégage de la pyramide est insuffisante pour provoquer le phénomène
d’évaporation nécessaire à la momification. Dans une pyramide de
cette taille, il ne faut certes pas dépasser vingt grammes de viande à
laisser sous traitement une semaine environ.

63
64

Si vous souhaitez aller plus promptement... mettez moins de viande...


ou employez une plus grande pyramide.

Ceux qui ont toujours affirmé que les pyramides servaient de


tombeaux vont sans doute trouver ici une explication à ces idées
reçues.

Je ne vais pas leur donner raison contre toutes les évidences


historiques qu’on ne peut discuter sans devenir ridicule, mais je crois
qu’ils n’ont pas tout à fait tort s’ils limitent leurs prétentions à une
sorte de nécropole provisoire...

La « chambre du roi »... ne serait-elle pas une « chambre mortuaire »,


une sorte de « salle de momification » où le corps du pharaon aurait
été exposé tout le temps nécessaire à sa déshydratation ?

On a bien trouvé des chats momifiés dans les pyramides... tout laisse
à penser que les pauvres bêtes ont été surprises par l’énergie
formidable des constructions où elles avaient pu pénétrer par
mégarde.

64
65

Leçon N° 11

Les Pyramides et l’Homme


Domaine physique

Toutes les expériences précédentes ne sont intéressantes que pour


vérifier qu’il existe bel et bien dans les pyramides une énergie avec
laquelle on est capable de faire quelque chose sans que l’on puisse
très bien se l’expliquer...

On pourrait multiplier les tests à l’infini.

Dans un autre de mes livres sur la radionique et les ondes de formes,


je me suis évidemment étendu longuement sur l’application des
« ondes micro vibratoires » dans le domaine animal et dans le
domaine végétal ; c’est volontairement que j’éluderai tout à fait cet
aspect dans l’utilisation des pyramides.

J’ai tenté, en parlant des ondes de formes, de vous expliquer


comment ces vibrations pouvaient avoir un effet sur le psychisme,
sur l’instinct, sur l’instinctivité très primaire des êtres végétatifs.

Or, les pyramides, à mon avis, si elles agissent de la même manière -


puisqu’elles ne sont que des formes à trois dimensions - dégagent une
puissance supérieure, notamment dans le domaine physique qui peut
aussi s’appliquer aux plantes.

65
66

Il y aurait là une pseudo spécialisation intéressante car les réactions


des plantes sont pleines d’enseignements pour les hommes.

Ceux qui désirent approfondir cette science n’y trouveront que des
joies qui les inciteront à toujours aller de l’avant !
Dans l’état actuel de nos connaissances, peu de choses y sont
réellement vérifiées ; toutes les investigations sont alors
constructives...

Comment réagit une plante d’appartement sous une pyramide rouge,


verte ou autre ?

Pourquoi votre géranium préféré s’est-il desséché en quelques


instants sous la même pyramide ?

Ces mêmes observations vont nous être utiles dans l’étude des
différentes applications des pyramides aux hommes.

L’influence des pyramides s’exerce dans deux grandes directions :


d’une part dans le domaine physique, d’autre part dans le domaine
psychique où, à tort ou à raison, toutes les fantaisies sont réalisables !

LE DOMAINE PHYSIQUE

Bien sûr, il s’agit essentiellement d’utiliser les pyramides dans le seul


but de procurer un soulagement physique, une guérison éventuelle,
un bien-être.

Toute la question est de savoir si une pyramide peut « guérir » !

66
67

Je ne suis pas docteur en médecine ; je ne sais pas sur quels critères


se base la Faculté pour affirmer qu’il y a « guérison », pas plus que je
ne sais davantage la définition scientifique de la « maladie ».

En ce qui me concerne, je considère que le trouble physique qui peut


s’appeler parfois une « maladie » est un déséquilibre de forces qu’il
faut réharmoniser...

A partir de là, je me satisfais de constatations très simples.

Il m’arrive fréquemment de remarquer qu’après avoir utilisé une


pyramide pour remédier à un désordre physique chez un individu qui
s’en plaignait, tout se passait comme s’il n’y avait plus de désordre
physique chez cet individu qui ne s’en plaint plus !

Je m’explique :
ma vieille mère a plus de quatre-vingts ans et elle a acquis
définitivement le droit de se reposer et même de se plaindre
quand elle se sent fatiguée.
Mais elle a pris l’habitude s’offrir une petite sieste en se
chapeautant d’une pyramide...
Dès son réveil, elle retrouve force et vigueur, et il n’est plus
question pour l’entourage de tenter de la seconder dans sa
cuisine où elle refuse toute aide et surtout tout conseil !

Si ce n’est pas une amélioration, je ne sais pas ce que c’est.

On peut, en effet, employer l’énergie d’une pyramide soit par


contact, soit à distance.

67
68

A) PAR CONTACT

C’est une utilisation des pyramides un peu spectaculaire.


Elle demande de la part de l’utilisateur une participation très active.

Certes, il peut ne pas y croire ; dans ce cas extrême, il est vraiment


inutile qu’il perde son temps et le fasse perdre aux autres.

Le malade qui, après avoir rencontré un médecin, ne respecterait pas


ses prescriptions, n’aurait pas beaucoup de chance de bénéficier du
bienfait du traitement...

Autrefois, mon instituteur, un vieux Frère des Ecoles Chrétiennes de


Saint Jean de la Salle, avait l’habitude de dire : « On peut mener un
âne à l’abreuvoir, mais on ne peut pas le forcer à boire » !

Puisque, je vous l’ai déjà dit, mon cours n’est pas destiné à préparer
un spectacle de music-hall où les spectateurs deviennent parfois des
acteurs involontaires, je ne puis donc que vous inciter à ignorer
totalement ceux qui font étalage bien plus de leur fatuité que de leur
scepticisme.

Tout blocage du subconscient se traduit nécessairement par un


blocage du conscient, et trouver des arguments pour convaincre les
incrédules ou les opposants systématiques ne peut faire partie de ce
livre.

En règle générale, vous placez simplement votre pyramide sur la


partie à traiter... vous observez et vous attendez !

Certains prétendent que le mal, non, le « désordre », persiste pendant


tout le temps de l’exposition, mais qu’il disparaît en même temps que
la pyramide. D’autres, affirment mieux se sentir dès l’exposition ...

Tous sont unanimes et reconnaissent les bienfaits de la « forme ».

Combien de temps faut-il laisser la pyramide en action ?

68
69

La réponse appartient au consultant qui, par ses réactions, ses


sensations, ses impressions vous aidera à conclure votre intervention
ou a la moduler en positions, en formes, en orientations, en couleurs,
etc.

Adoptez la formule « tertiaire » :


3 fois par jour,
30 minutes d’exposition,
3 jours durant

suivant la gravité ou l’ancienneté du désordre, multipliez les jours


par 3 (3 jours - 9 jours - 27 jours étant le maximum acceptable pour
éviter l’accoutumance)

Dans le cas d’une amélioration immédiate, divisez au contraire les


interventions par 3. (Exposition de dix minutes, pendant trois jours
par exemple).

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas crier trop vite au miracle. Si la


douleur s’estompe en général assez promptement, il ne s’agit pas
pour autant de conclure aussitôt à la réussite.

Une piqûre d’abeille peut ne plus faire souffrir, mais il n’en est pas
moins vrai que le dard reste toujours enfoncé dans la chair !
Bien sûr c’est déjà très important de ne plus avoir mal.

Jusqu’où peut-on aller ? Eh bien je n’en sais rien !

J’ai lu que des chercheurs avaient constaté un recul de certaines


affections microbiennes... que d’autres avaient reconnu aux
pyramides un pouvoir aphrodisiaque ! Quant à vous, vous avez une
chance certaine, car tout reste à faire et vos expériences peuvent vous
conduire à la célébrité.

Je vous conseille la pyramide de grande taille, vendue en kit.


Prévue pour recevoir une personne adulte, parfaitement assise, elle
offre une base de 2m et une hauteur de 1, 40m. Un séjour dosé dans
cette pyramide de texture remarquable se traduit par un mieux-être

69
70

immédiat et durable. La magnétisation se réalise d’elle-même à partir


des lois de la Nature ; pour cela des contrôles sérieux au pendule
s’imposent.

b) A DISTANCE

Dans l’emploi des pyramides pour des traitements à distance, tout


reste à faire aussi !

Comment s’y prendre ?

De la même manière que précédemment, mais en remplaçant le sujet


perturbé par son témoin.

− Commencez encore par sérier autant que possible l’affection que


vous désirez vaincre afin de définir déjà la couleur la plus
appropriée. Si vous désirez calmer un hypertendu, il est évident
que vous aurez pris la précaution d’écarter les couleurs vives, telles
que le rouge, par exemple... pour lui préférer un violet, un bleu à la
rigueur. C’est également cette couleur qui vous aidera à combattre
efficacement une sciatique.

− Puis, rédigez clairement le voeu, rendez-le percutant ; il sera


ainsi mieux perçu par le sujet : « X... tes fonctions digestives se
réharmonisent parfaitement » ; « X... les verrues plantaires de ton
pied droit disparaissent très rapidement »...
Etc.

Le message doit TOUJOURS être RATIONNEL

− N’oubliez pas les petits « trucs » que je vous ai confiés dans la


leçon 9,. Ce sont ces détails qui font le « technicien »...

− Magnétisez deux à trois fois par jour (toujours sur le Nord


magnétique).

− Dès l’amélioration souhaitée ressentie par le patient, je vous


conseille de réduire progressivement, jusqu'à la cessation totale,

70
71

vos influences sur lui, afin d’éviter l’accoutumance qui serait aussi
grave que le désordre que vous combattez.

− Il faut, dans la mesure du possible, que le consultant puisse


participer à son rétablissement et qu’il soit conscient de ce qu’on
fait pour lui ; on l’aide à remonter la pente, à se revitaliser, mais
c’est à lui de maintenir sa vitesse de croisière, , dont il peut avoir
besoin, ne serait-ce que pour préserver son moral, sans faire de lui
un être passif, un « assisté », qui passe son temps à solliciter la
force nécessaire pour survivre.

Leçon N° 12

La pratique à distance
dans le domaine physique

71
72

Nous venons de consacrer un long moment tant à la théorie qu’à la


pratique succincte de l’emploi des pyramides. Il va être intéressant
maintenant de passer à l’action. Je vous ai évoqué plus haut le cas de
Gwenaëlle et de ses démêlés avec une verrue plantaire ; voici
comment les choses se sont passées dans la réalité ; vous en tirerez
les conclusions qui vous mèneront à la maîtrise de situations encore
plus délicates !

LA CICATRISATION

Cette enfant va subir une opération au pied et se trouver immobilisée.

I. Avant l’opération
48 heures à 72 heures avant l’opération, choisir de préférence une
pyramide violette (à vibrations calmantes) et disposer sur l’autel une
mèche de cheveux de la patiente. Le but étant d’ôter l’appréhension
de l’intervention chirurgicale en agissant sur le subconscient pour
l’aider à vaincre elle-même les aléas de ce choc. Le message sera
libellé avec autorité, mais tendresse ; il s’agit ici d’une enfant de 8
ans. « Gwenaëlle, tu vas t’endormir en paix et te réveiller dans la
joie ». C’est un exemple, vous en trouverez bien d’autres !

72
73

Selon les considérations que je vous ai données plus haut, vous


magnétiserez la pyramide 2 à 3 fois par jour. Mais, si vous voulez
parfaire votre action, la renforcer, l’améliorer et sans doute la rendre
imparable, utilisez le pendule égyptien.

Placez votre main à quelques centimètres au-dessus de la


pyramide, de telle sorte que le pendule puisse tourner autour. .
. Donnez lui une pulsion dextrogyre (mouvement rotatif vers la
droite), avec une amplitude suffisante pour qu’il puisse tourner
aisément autour de la pyramide et laissez le tourner seul. Il se produit
à ce moment là un phénomène d’émission d’ondes de formes
puissantes qui modifie et amplifie la structure même du dispositif ;
c’est sur cette onde, comme dans tous les mouvements de radionique
que vous allez apposer votre message verbal. A chaque tour du
pendule, scandez clairement une syllabe de votre message. La
répétitivité, la conviction, l’autorité dont vous ferez preuve
convaincront d’autant mieux le subconscient du sujet.
Laissez girer le pendule aussi longtemps qu’il ne s’arrêtera pas
de lui-même. Vous avez mis en branle un système d’action à distance
autonome. Le pendule cessera son fonctionnement automatiquement
quand la « charge » lui paraîtra suffisante. Il calcule le dosage de son
action et aucune force humaine ne pourra plus le faire tourner durant
tout le temps où sa magnétisation subsiste !

I. APRÈS L’OPÉRATION

Très rapidement, ce dispositif sera désuet et devra donc être


repensé en fonction de l’évolution des événements sans choquer le
subconscient de l’opérée et moins encore lui créer un traumatisme
par une nouvelle action dont le but est diamétralement opposé.

Il s’agissait, avant l’opération, de « calmer », il faut maintenant


« exciter ».

73
74

On va donc « réveiller » et persuader le subconscient de


travailler pour recouvrer l’équilibre, la santé !
Une pyramide rouge, voire orange selon les cas, s’impose,
assortie d’un message adapté à la nouvelle situation : « Gwenaëlle, tu
marches aisément, tu cicatrises ta plaie ». Comme précédemment, il
est de bon aloi d’utiliser un pendule égyptien, dans les mêmes
conditions ; l’effet n’en est que plus prompt et plus durable.
D’ailleurs, cette affirmation a été illustrée, dans ce cas vécu, par un
incident qui aurait pu être regrettable.

En effet, la cicatrisation a été si rapide que la plaie s’est refermée


sur des impuretés. Le chirurgien fut sur le point de la rouvrir pour un
nettoyage. Je mets donc en garde tous ceux qui seraient tentés par une
précipitation dont, on le voit, les effets ne sont pas nécessairement souhaitables.

LES DIVERS DYSFONCTIONNEMENTS

Il n’est pas possible d’ajouter des exemples aux exemples ; le cas de


Gwenaëlle est hors du commun en raison de sa double articulation :
avant et après !

Le plus fréquemment, on se trouve en face de dysfonctionnements


« simples » : douleur d’estomac, mal de tête, crise de foie, brûlure,
sciatique, etc. La phase de préparation n’existe donc pas, puisqu’on
se trouve devant le fait accompli ; c’est la nature même de l’incident
qui ne prévient en général pas !

Dans tous les cas, l’ambiance à créer est une atmosphère de


« calme ». Le sujet est perturbé par un choc, par un déséquilibre, par
la douleur... le violet est la couleur la mieux appropriée, à moins qu’il
ne s’agisse d’un cas précis, tel un mal au foie, dans ce cas le jaune
serait alors préférable.

Ce choix réalisé, on dispose sur l’autel le témoin utile


chapeauté de la pyramide dont la face opérationnelle est orientée au
Nord. Avec le pendule égyptien on décrit des circonvolutions
proches de la pyramide aussi longtemps qu’il tournera... rassurez-

74
75

vous, l’opération ne dure jamais des heures, tant sa force d’émission


est puissante !
Quelques minutes suffisent pour obtenir un résultat sensible.
N’insistez surtout pas. Dès que la sédation est obtenue, les
interventions doivent cesser pour éviter un phénomène de
« surcharge » peu agréable à supporter. Ce phénomène n’est pas
dangereux, mais il se traduit par une sensation de fatigue, de
nonchalance, de somnolence et, dans le pire des cas, par une
impression de tristesse et de profonde mélancolie... c’est loin d’être
le but recherché !

75
76

Leçon N° 13

Les Pyramides et l’Homme


Domaine psychique

Depuis le début de ce livre, je vous ai décrit les pyramides comme


étant des émetteurs d’Ondes de Formes à trois dimensions.

Il semble donc parfaitement logique que l’utilisation des pyramides


rejoigne l’utilisation de tous les autres émetteurs dont je vous ai
entretenu, à la différence peut-être que leur emploi reste possible
pour soi-même ; ce qui n’est pas le cas par ailleurs.

UTILISATION À TITRE PERSONNEL

Dans le chapitre précédent, je vous ai expliqué comment une


pyramide à la place d’un chapeau facilitait la détente parce que son
apport d’énergie augmentait considérablement l’énergie psychique.

Je vous suggère alors de ne jamais vous livrer à un quelconque


travail intellectuel sans avoir couvert votre chef d’une pyramide
altière et colorée.
En peu de temps vous serez persuadé de l’intérêt du procédé.
Il est souhaitable que vous puissiez disposer dans votre appartement
d’une ou deux pyramides.

76
77

Leur seule présence suffira à modifier en bien les vibrations qui vous
sollicitent sans arrêt.

Toutefois, méfiez-vous d’un abus dangereux, car la multiplicité de


ces puissants émetteurs pourrait provoquer rapidement un effet
contraire dont vous seriez la première victime toute désignée !

Vous trouverez sur le marché des petites pyramides aisément


transportables, agréables à voir même.

L’ensemble crée de bonnes vibrations et régénère le milieu ambiant.


Malheureusement, c’est un petit dispositif qu’il n’est pas facile de
« bricoler », il se trouve en vente dans les maisons spécialisées.

En revanche, les pyramides en série, elles, sont aisées à construire et


restent bon marché.

On a découvert que l’énergie des pyramides s’additionnait comme


s’additionnent les courants électriques provenant de diverses
origines, branchées en série.

Encore une fois, je vous répète que, pour ne pas tomber dans des
excès toujours préjudiciables, il ne suffit que de « brancher » trois ou
cinq pyramides
Donnez votre préférence à des pyramides de la taille que nous avons
l’habitude d’employer, c’est-à-dire de 15 centimètres de hauteur ;
vous respecterez entre elles une distance de 30 centimètres (voyez
que ces dimensions vont considérablement abaisser votre plafond !).

Reliez un fil à chaque angle pour servir de « guide » à l’énergie.

77
78

Notez au passage que la nature de ce fil, aussi paradoxal que cela


puisse paraître, n’a guère d’importance, et l’énergie suivra avec la
même efficacité un fil à coudre qu’un fil en cuivre.

Dans le même ordre d’idées, nous avons constaté depuis belle lurette
que le matériau qui compose une pyramide n’entre que très peu dans
la force énergétique de celle-ci.

Ce dispositif demande à être parfaitement orienté, et tous les


procédés pour ce faire relèvent alors de l’ingéniosité de chacun.

L’ensemble doit évidemment être aligné sur la même fréquence


chromatique, selon la destination donnée.

− Dans un bureau, pour améliorer le rendement, il serait opportun de


recourir à des pyramides jaunes, orangées...

− Dans une chambre à coucher, le violet est sûrement préférable


pour parvenir au repos et trouver un certain équilibre.

Ainsi que vous devez d’ores et déjà l’imaginer, vous n’êtes pas
encore près de connaître les limites des utilisations de ces sacrées
pyramides !

Cependant, je tiens encore une fois à vous mettre en garde contre


l’emploi inconsidéré des pyramides et plus encore des batteries de
pyramides. Si l’excès en tout est un défaut, c’est ici que vous
pourriez vous en rendre compte, à vos dépens !

78
79

Aux moindres signes d’un quelconque déséquilibre auquel vous pourriez ne


pas être préparé ni habitué, cessez immédiatement toutes les émissions
pyramidales, jusqu’à ce que vous sachiez parfaitement les doser, les
moduler. Il y va de votre santé

N’oubliez pas qu’une pyramide émet en permanence le terrible rayon


vert négatif ; cette vibration vert négatif pure est certainement l’onde
la plus courte, mais la plus pénétrante de l’univers, et sa puissance est
infiniment supérieure à celle des rayons X.

Il est en effet possible, si l’on ne prend pas les précautions


nécessaires, d’être atteint par « des brûlures qui rappellent celles des
radio-dermies » (CHAUMERY et BELIZAL, dans ‘Essais de Radiesthésie
Vibratoire »).

NOTA :
A la fin de cet ouvrage, vous trouverez dans la bibliographie, les
ouvrages techniques auxquels vous pourrez vous reporter, le cas
échéant.

UTILISATION POUR LES AUTRES

Puisque vous êtes arrivé jusqu’ici en ma compagnie, c’est la preuve


que vous désirez encore aller de l’avant et que, grâce à DIEU, vous
êtes tourné vers les « autres », dans le but de leur venir en aide.

Les pyramides vont vous servir.

RÈGLE GÉNÉRALE

79
80

Parce que j’ai l’habitude de « travailler » en radionique à partir


d’émetteurs puissants, j’ai fini par conclure que les pyramides
devaient avoir, outre bien sûr leur puissante émission, un effet de
« maintenance » appréciable.

Vous avez appris, dans le livre « Radionique et Ondes de Formes »,


comment passer des émetteurs en carton aux émetteurs électroniques
les plus sophistiqués.

Vous vous souvenez alors comment se transmet un « message » ?

Si l’onde de forme d’un simple graphique est permanente, celle


émise par un générateur dynamique n’existe que durant l’opération.

C’est ce principe qui régit mon intervention pyramidale.

− Je sollicite un sujet à partir d’une onde puissante pendant


quelques instants, provoquée par le B.I.O.P.E. par exemple.

− Je place ensuite le dispositif habituel sous pyramide dans les


conditions les plus optimales.

Comme la pyramide émettrice fonctionne en permanence, le sujet


reçoit donc le message en permanence plus violemment qu’à partir
d’un graphique, mais moins qu’à partir d’un générateur.

J’assure ainsi une continuité efficace dans toutes les actions où cela
me paraît indispensable ; c’est-à-dire quand il faut agir longtemps,
par exemple pour remplacer un « entonnoir », pour préparer à un
examen... pour un retour d’affection, pour un désenvoûtement...

DÉSENVOÛTEMENT

80
81

C’est de loin, l’intervention la plus « populaire », la plus réclamée


aussi !

Que de fois répéterai-je que la nocivité, la négativité, se propagent


comme l’hépatite virale ou la grippe !

Parallèlement, la prolifération des apprentis sorciers, pratiquant des


rites plus ou moins magiques, sont les explications auxquelles je ne
vois pas de contradictions...

De même que la plus petite des interventions chirurgicales


commence par une désinfection, de même toute intervention occulte
devra systématiquement commencer par un désenvoûtement. C’est la
dramatique réalité !

Je n’ai pas l’intention de revenir sur les divers procédés de


désenvoûtement.
Ils ne sont ni les seuls, ni les meilleurs... chaque occultiste a les siens
et cherche toujours à les parfaire.

Je ne puis donc que vous préciser un peu l’emploi des pyramides


dans ce genre de travail.

Puisque nous sommes désormais convaincus qu’une personne


envoûtée est une personne sérieusement traumatisée, malade, nous
sommes également convaincus que c’est d’un traitement de fond, très
doux, dont elle a, en premier chef, grand besoin.

81
82

− L’excellent Bio-Oscillateur Polymétallique Electronique est


tout à fait recommandé pour lancer et entretenir rationnellement
l’émission d’ondes de formes dirigée selon les besoins.

− L’émission va mettre en éveil l’attention de la personne et


l’aider à collaborer à sa guérison.

− Ensuite, par application de la « règle générale » ci-dessus,


l’entretien du message sera assuré par la pyramide disposée en
émission de maintenance, dans les conditions habituelles.

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage »

LA PRISE EN CHARGE

La prise en charge consiste surtout en la mise en route de tout ce qui


va contribuer à rééquilibrer le sujet ; cette procédure commence
toujours par se réhabituer à l’exercice naturel du sommeil. Dans
l’éventualité d’un traitement par contact, l’imposition de la pyramide
sur le plexus solaire paraît logique et cette pratique régulièrement
prolongée sur une dizaine de jours provoque des résultats très
satisfaisants.

Toutefois, il est plus fréquent que ces interventions soient faites à


distance ; elles se concluent heureusement et sans difficultés
majeures. Une pyramide de couleur violette s’impose car c’est le
calme qui doit présider à cette première phase des opérations. Je ne
reviens pas sur la mise en place du système ; ces dispositions
matérielles font partie intégrante de l’acquis reçu depuis le début de
ce livre, je n’insiste que sur l’importance des termes employés dans
le message.

Puisqu’il s’agit de « calmer » un individu, on comprend que des


termes agressifs contrarieraient sûrement la finalité envisagée ; aussi

82
83

la réflexion, la sagesse et la connaissance de la personne en cause


devront être les facteurs de la rédaction du texte. « Le sommeil
t’envahit inexorablement dès 21 heures, le sommeil est une force
irrésistible, le sommeil t’apporte un réconfort indispensable... ».

Chacun saura adapter à la situation donnée les termes du message les


plus performants. L’intervention n’est pas appelée à durer dans le
temps ; toute personne est sensibilisée à une émission d’ondes de
formes dans les 8 à 10 jours ; au-delà, il y aurait un problème d’ordre
psychique manifeste. Pour améliorer l’action, l’aide du pendule
égyptien n’est pas négligeable et son maniement est désormais
familier (cf chapitre n°12).

LA REMISE EN ETAT

La remise en état ou l’espoir ! Dès que le sujet aura retrouvé


l’exercice normal du sommeil, son équilibre physiologique se
réalisera de lui-même, il va reprendre goût à la vie, sans doute à la
lutte, donc à l’espoir d’une existence meilleure !
Mais cet espoir risque d’être rapidement compromis s’il ne repose
pas sur des bases solides ! Les construire est le but de cette seconde
phase du désenvoûtement.

La chromothérapie nous aura appris que de toute évidence, c’est la


couleur orange qui prédominera aux opérations, mais dans certains
cas, le bleu ne sera pas moins efficace s’il importe de replacer la
personne en question dans son contexte socioprofessionnel. Le bleu
génère des vibrations qui facilitent les contacts humains, sociaux,
commerciaux et professionnels.

Pour certaines personnes, la réussite en ces domaines est primordiale,


alors que d’autres ont des exigences plus familiales, sensuelles même

83
84

peut-être. Seul, le praticien, dans le silence de son cabinet, aidé par le


pendule, pourra, après des recherches radiesthésiques prendre la
décision la plus favorable au succès.

En fonction alors de la couleur choisie en harmonie avec l’espoir à


faire naître, le texte du message concrétisera l’objectif : « La vie
devient souriante et t’accorde le succès, ta réussite professionnelle
se réalise à ta convenance, tu deviens un sujet brillant et
recherché ».

L’utilisation régulière et rationnelle du pendule égyptien :me paraît,


sinon indispensable, au moins de bon aloi, et la réalisation souhaitée
ne peut intervenir qu’avec la participation de tous : le sujet, par son
acceptation consciente ou pas du sommeil naturel et des perspectives
de lendemains meilleurs, le praticien par sa détermination à
« positiver » son patient.

Ici, pas plus qu’ailleurs, l’opération est aisée ; mais elle est possible !
Les meilleurs d’entre vous peuvent la compléter d’un traitement de
magnétisme ou d’homéopathie, voire des deux judicieusement
conjugués et dosés par une étude de radiesthésie sérieuse.

Un travail bien structuré est appelé à connaître des résultats définitifs


en moins d’un mois, mais souvent la positivité se manifeste chez les
sujets après quelques jours seulement de traitement par les
pyramides.

LE RETOUR D’AFFECTION

84
85

Quand cette opération est faite dans le respect des personnalités


mises en cause, elle constitue, à mon avis, l’opération la plus délicate
à laquelle un occultiste puisse se livrer.

Je vous conseille donc de « désenvoûter » au préalable le conjoint en


fuite, et dans la mesure du possible de « calmer » celui qui reste.
Le chapitre précédent fournit toutes les explications nécessaires à ce
propos.

I. Mise en place du dispositif

Les couleurs qui me paraissent les plus indiquées ici sont le bleu et
l’orange.
Le bleu facilite la communion des esprits et paraît alors très
opportun ; mais l’orange apporte la gaieté en activant même les
fonctions sexuelles. Cet aspect, selon les cas, n’est pas à négliger...
ne serait-ce que lorsqu’il s’agit de ramener au bercail une brebis
égarée ! Dans un premier temps, il faut travailler avec deux
pyramides distinctes, totalement séparées.

En effet, il est convenable de ne pas mélanger les cheveux des époux


provisoirement désunis, mais d’établir deux éléments distincts,
éloignés l’un de l’autre comme s’il s’agissait d’étrangers. Ils le sont
devenus et leurs motivations d’une éventuelle rencontre sont
différentes. Après les premiers contacts sérieux, on pourra les réunir
sous une seule pyramide comme ils le sont dans la vie.

Il y a donc deux antagonistes, deux adversaires, en quelque sorte.


L’un veut et l’autre ne veut plus... or il faudrait que les deux
veuillent !Manifestement, le message ne sera pas identique pour les
deux et sans doute même faudra-t-il biaiser !
Celui qui reste au foyer est traumatisé, seul, abandonné et en général
dans un état de minoration qui le rend vulnérable.

Après la période de désenvoûtement l’espoir du retour de l’autre est


un facteur de succès par la perspective qu’il fait naître d’une vie
nouvelle dont bien des aménagements sont acceptés tacitement ; un
sentiment de pugnacité l’envahit et la lutte pour la vie, à quelque

85
86

niveau qu’il la situe, est l’élément primordial à la réussite. Sa


positivité rejaillira sur son entourage et surtout sur le conjoint en
fuite qui en ressentira les effets bénéfiques !

La deuxième pyramide concernera justement l’absent ou l’absente


pour lui redonner envie de revenir ! Un peu de diplomatie, de
psychologie faciliteront la tâche ; en effet, le conjoint en fuite est
tenté de se donner bonne conscience et d’avancer mille et un
arguments pour expliquer ou excuser son comportement. Tant pis
alors pour l’autre qui est la cible privilégiée de ses flèches
empoisonnées... cet autre devient l’ennemi, dépourvu présentement
du moindre attrait !

Sans doute, n’en fut-il pas toujours pareillement et dans le passé il


avait, au contraire, une puissance attractive qui ne peut pas avoir
complètement disparu de sa mémoire...
Jouons donc là-dessus ! « Ton conjoint est bien seul et il t’aime, tes
vacances avec ton conjoint ont toujours été agréables... » ou plus
terre à terre « Ton conjoint connaît des ennuis avec
l’électroménager, ton conjoint te rappelle ton numéro de
téléphone... »

Evidemment, ces messages sont destinés à provoquer un choc lui-


même destiné à provoquer un « contact ». Aussi rapide, aussi violent
qu’il soit ou qu’il puisse paraître, ce contact est un espoir, une
étincelle pour mettre le feu au brasier. C’est alors peut-être le
moment de mettre en place une pyramide unique pour y isoler les
deux époux qui se sont retrouvés dans la vie...

La couleur de l’amour, l’orange, peut accélérer les choses. Un


message simple, lapidaire, aussi simple que le « OUI » d’autrefois.......
« Je t’aime... la vie commune est douce... tu es à moi... ». Parce que
j’en connais les effets, j’aurais envie de dire, et hop ! Un coup de
pendule égyptien par là-dessus et le tour est joué !

Nous avons à notre disposition des instruments dont la portée est


formidable, au sens latin du mot, et nous ne le savions pas !

86
87

2. Magnétisation

La magnétisation se réalise, comme vous le savez, au moins trois fois


par jour, car je vous le redis, une opération de « retour d’affection » est
très délicate.

Combien de jours ? Combien de semaines ? Combien de mois ?

Observations

Je crois indispensable de vous faire part de mon état d’esprit que je


ne vous demande pas pour autant de partager, mais qui peut
cependant vous aider à apprécier une situation et peut-être à ne pas
l’empirer par des espoirs ridicules.

Si, en même temps que vos dons de radioniccien, vous possédez ceux
de voyant, vous connaissez les chances de retour conjoint en fuite.

Si, par surcroît, vous avez de bonnes notions de psychologie vous


pouvez encore mieux apprécier l’opportunité d’un éventuel retour.
Face à votre conscience, vous êtes seul à pouvoir prendre la terrible
décision d’accepter ou de refuser un travail qu’un époux malheureux
vous demande, et de supputer le bonheur à venir ! Si vous acceptez,
vous devrez réussir et récolter dans la joie l’espoir que vous avez
semé !

Vos travaux peuvent être longs très longs...

87
88

Avant de débuter ce genre d’intervention pénible, demandez-vous si


la décision prise par le « fuyard » n’est pas irrémédiable, bénéfique
peut-être, et ne vous encombrez pas de considérations religieuses où
il serait question d’indissolubilité du mariage, par exemple, etc...
Cette optique restreinte ne concerne que l’église de Rome dont ne
fait peut-être pas partie votre consultant.

D’autre part, vous n’avez sans doute pas qualité pour en évaluer les
conséquences et le faisant, vous sortiriez de votre rôle qui est celui
d’un thérapeute et non d’un catéchiste...

Si vous estimez impossible de réaliser le retour, il faut savoir


renoncer, et ne pas entreprendre un travail stérile qui ne ferait
qu’aggraver la situation d’un époux nécessairement malheureux et
inhibé.

Dans la mesure où vous êtes catholique de l’église du Pape, calmez


votre conscience en reprenant les Ecritures... Le CHRIST lui-même a
reconnu le divorce (MATTHIEU XIX,9) , plus tard, Saint PAUL en a reparlé
clairement (I Cor.VII, 12...).

Dans la mesure où ces considérations religieuses ne vous


contraignent pas, vous devrez préparer votre consultant à une
nouvelle vie en vous persuadant - puisque c’est vrai - que sa voie
est désormais déviée, que plus rien ne sera comme avant, mais que s’il
sait faire confiance à DIEU, il aura encore beaucoup de joies et de
possibilités d’être heureux.

Vos voyances et la Sainte Grâce vous guideront mieux que moi


dans vos réponses.

Leçon N° 14

88
89

Quelques interventions
courantes

I. Le retour de clientèle
On a l’habitude de placer sous ce vocable tout ce qui relève des
activités plus ou moins commerciales, même s’il ne s’agit pas de
« clientèle » à proprement parler. Le « retour de clientèle » c’est
d’abord, évidemment, les mouvement qui intéressent le chiffre
d’affaires d’une entreprise, d’un commerce, mais aussi ce qui peut
motiver la vente d’un bien comme une maison, une voiture, etc...
Quel qu’en soit l’objet, la procédure reste la même ; il ne s’agit que
de l’adapter.

Mise en place du dispositif

L’idée est la même que celle qui a présidé au « retour d’affection »,


avec la différence qu’il n’y a ici qu’un seul élément ; il n’y aura donc
qu’une seule pyramide dans laquelle il faudra créer une focalisation,
une sorte de « foyer lumineux ».

Dans l’éventualité où l’entreprise commerciale en déclin persiste


dans ses publicités écrites, il est convenable d’employer justement ce
support imprimé comme onde de « choc ». Ainsi, par exemple, un
encadré publié dans l’hebdomadaire « la petite commère » va
constituer un élément extrêmement intéressant et le message est
évident « Les lecteurs de « La petite commère » sont très intéressés
par l’entreprise X... »

En effet, point n’est besoin de solliciter une autre couche de clientèle


qui ne connaît pas l’annonce ou qui ne peut absolument pas s’y
intéresser si le support est spécialisé.

89
90

Si l’entreprise en question a multiplié ses publicités sous diverses


formes dans d’autres parutions, rien ne s’oppose à la mise en place
d’autres pyramides, étrangères les unes aux autres comme les
publicités peuvent l’être. On se demande réellement pourquoi
certaines entreprises sont en difficultés, alors qu’il est si facile de
favoriser le sort !

Rares sont ceux qui ne sont pas persuadés de la nécessité des


« pubs ». La « pub », en effet, est devenue un phénomène social dont
les vendeurs ne savent plus se dispenser. Toutefois, il reste quelques
inconditionnels qui la refusent, mais leurs chances de réussite n’en
est pas moins assurée, grâce aux pyramides. Au lieu de placer le petit
bout de journal sur l’autel du succès, il ne suffit que d’y poser une
carte commerciale et d’adapter le message en conséquence...
« L’entreprise X est la meilleure menuiserie de la région Y... ».
Mais oui ! Il faut aller jusqu’au bout et ne pas laisser au client
potentiel un éventuel choix ; il doit être certain que l’entreprise dont
il a maintenant besoin est la meilleure.

Comme toujours, le pendule égyptien renforcera cette conviction.


Une telle intervention porte ses fruits dans les 8 à 10 jours. J’ai connu
une consoeur, petitement logée à Paris qui, ne pouvant recevoir sa
clientèle, s’était spécialisée dans ce type de travail. Elle proposait ses
services à ceux dont elle avait connaissance qu’ils faisaient de
mauvaises affaires. Elle a gagné honnêtement sa vie, avec l’auréole
de la réussite et la reconnaissance générale.

Mais il y a encore ceux et celles qui ne font ni pub, ni cartes... Voici


l’anecdote que m’a rapportée une de mes collaboratrices.
Elle reçut une péripatéticienne en mal de clients, et eut l’idée géniale
de rédiger un message qu’elle joignit aux cheveux de l’intéressée
« Mireille est lumineuse et tout le monde la regarde ». Quelques
jours après, cette jeune prostituée revenait chez ma collègue en la
suppliant ; « Arrêtez, même les homosexuels me sollicitent
maintenant ! ».

2. Les ventes diverses

90
91

J’évoque ici les transactions qui se font souvent entre particuliers.


Voulez-vous vendre votre automobile ? Désirez-vous réaliser votre
habitation secondaire ? Troquer votre mobilier ? La formule de base
restera toujours la même.

Dans la pyramide, disposée comme il sied, on dépose, selon


l’habitude, un élément de ce qui est à vendre (Cf. chapitre n°7,
consacré à la confection du témoin et notamment du témoin mot, qui,
dans le cas présent, s’avère être la seule solution). En effet, il est
difficile, s’il s’agit de vendre une voiture par exemple d’en prélever
un détail, à titre de témoin... toutefois, il est tout à fait possible de
rédiger un témoin mot en y mentionnant toutes les caractéristiques du
véhicule.

Dans l’éventualité de la vente d’un immeuble, c’est pareil et, dans


tous les cas, si des publicités ont paru dans la presse, ce support sera
utilisé comme je vous l’ai expliqué plus haut.

Quelle forme de message, demandez-vous ? Il semble que maintenant


vous pouvez l’imaginer vous-même, mais il faut toujours, c’est
impératif, contraindre l’acquéreur et lui éviter le choix ! Le message
l’oblige à l’achat du véhicule dont il est persuadé d’avoir toujours
rêvé ou à l’acquisition de cette maison édénique. L’achat est alors
pour lui la seule chose qui compte dans l’instant. Un proche avait
disposé sur la face nord d’une pyramide la photo de la maison dont il
désirait se séparer avec le panneau ostensible « à vendre ». Le
résultat fut prompt.

Cette face nord, déjà gréée d’une couleur propice, peut encore être
agrémentée d’un ornement attractif dont une belle photo, on l’a vu,
de l’objet à vendre, de la voiture, de la commode...
Si l’équilibre est bien réalisé, le reste se fera naturellement.

Est-il nécessaire de rappeler que l’action du pendule égyptien ajoute


une onde de forme à celle de la pyramide et que son emploi
rapproche du but à atteindre. Je rappelle qu’il est autonome et qu’une
fois qu’il a pris son rythme en amplitude et en giration, c’est lui et lui

91
92

seul qui décide de l’énergie à produire ; vous n’avez donc pas à agir
sur ses mouvements, il les commande sans votre concours.

3. Le gain au jeu

J’ai acquis la certitude que ce travail bien mené avec une pyramide
favorise le gain. Comment ? C’est relativement simple ! Certes, ce
n’est pas la panacée, mais les expériences faites dans un cercle
d’initiés sérieux permettent de penser que les résultats obtenus et
chiffrés ne l’auraient pas été avec tant de régularité sans l’emploi des
pyramides et du pendule égyptien.

Vous l’avez remarqué, il est difficile de limiter l’énumération des


exemples et des possibilités qu’offrent les pyramides.
Voici pour finir deux situations qui me sont souvent soumises : la
réussite aux examens et la protection individuelle.

LA RÉUSSITE AUX EXAMENS :

Dans le cadre de cette action, deux situations différentes mettent le


candidat en déséquilibre : l’ignorance du sujet et son état
physiologique.

L’ignorance du sujet :
la radiesthésie permet de pallier cette carence et
il s’avère possible de sérier le sujet, souvent de l’isoler et donc de la
connaître avec certitude dans un temps plus ou moins rapproché de
l’examen. Mais ce n’est pas dans le cadre de cet ouvrage sur l’action
des pyramides qu’il est possible de donner des explications à ce
propos ; faites-moi confiance, c’est réalisable !

L’état physiologique :
Bien qu’il connaisse le sujet qui sera proposé et
plus encore, s’il ne le connaît pas, le candidat se présente toujours à
un examen en état de minoration. Face à sa copie, il passe par la
fébrilité, l’énervement, l’inhibition, la crainte, l’amnésie qui sont de
nature à tout lui faire rater !

92
93

C’est alors que la pyramide, une fois encore, sera la solution !

A titre préventif, dans les jours qui précèdent l’examen, le candidat,


représenté par son témoin, sera placé sous une pyramide animée
d’une émission sédative. Le but est d’équilibrer le sujet, de le mettre
« en forme » et la mise en place du dispositif sera fonction de chaque
individu.

La finalité ?

Le mettre bien dans sa peau ! Vous êtes parvenu maintenant à la fin


de ces leçons et vous disposez d’un acquis nettement suffisant pour
apprécier les éléments à mettre en œuvre. A certains, il faudra un peu
de sommeil, à d’autres du « punch » à quelques uns plus de joie... Il
n’y a pas de règle générale. Un être humain ne se programme pas
comme un ordinateur, mais se modifie selon sa sensibilité, ses
émotions. Cette action entreprise avant l’examen se limitera à
quelques jours, 2, 3, 4 peut-être, selon la personnalité de l’intéressé ;
un dosage radiesthésique est indispensable pour éviter la moindre
erreur, car une action sédative exagérée contrarierait sûrement
l’énergie intellectuelle nécessaire au bon moment !
La responsabilité du praticien est entièrement engagée dans ces
actions.

A chaud :
l’examen, quel qu’il soit, ne dure jamais très longtemps ;
cependant, s’il s’agit de sanctionner des hautes études, il peut s’étaler
sur 2 ou 3 jours. Pendant ce temps, le candidat est « sous pression » et
subit, bon gré mal gré, un état d’excitation, de crainte, que le
radionicien est appelé à maîtriser et non aggraver.
Nous avons déjà vu que toute intervention dans un
psychisme est considérée par le subconscient de celui qui le reçoit
comme une agression. Il ne serait donc pas tolérable par le candidat à
l’examen de subir une agression occulte en plus du poids de
l’examen lui-même.

93
94

Je rappelle que seule l’étude sérieuse, permanente, dans le cadre de la


radiesthésie peut assurer la gestion parfaite de l’aide qu’apportent les
pyramides. Il n’est pas question ici de se contenter d’un à-peu-près ;
je ne puis pas donner une règle générale ; la réussite à un examen de
permis de conduire ne se produit pas comme le succès à une thèse...

A mon avis, la progression ne se fait qu’en fonction d’un rythme


propre à chacun, qu’épousent les autres facteurs de progression : la
chromothérapie, le magnétisme, etc... Ainsi, dans le cas présent, on
pourrait commencer par du jaune et monter jusqu’au rouge dans des
proportions à équilibrer sans cesse.

Le praticien engage sa responsabilité à chaque fois qu’il prend une


décision et utilise son pendule. Si le rouge est parfois difficile à
supporter en raison de l’excitation qu’il provoque, il condamne le
candidat à le supporter jusqu'à la fin des épreuves ; il ne serait pas
concevable de le ramener à un état d’apathie incompatible avec
l’énergie nécessaire au succès. On comprend maintenant mieux
l’importance d’une surveillance continue durant l’examen et combien
le praticien doit être prudent dès lors qu’il s’agit de modifier le
système d’influence à distance.

Dans une telle situation, j’ai l’habitude d’employer un message un


peu « passe partout » de ce type : « Tu connais parfaitement le sujet
proposé, sois toi-même, ton subconscient répond exactement ».

Je mets en garde ceux qui ne seraient pas certains d’employer le


pendule égyptien avec dextérité ; si son utilisation n’est jamais à la
portée des ignorants, elle pourrait ici avoir des conséquences graves
par l’échec à l’examen. Seul un praticien expérimenté peut moduler
son emploi pour provoquer des ondes positives, les modifier et
détruire les vibrations négatives qui ne manquent jamais !

La protection :
La pyramide est un appareil de protection hautement
efficace qui complète heureusement la liste que je vous ai dressée
dans mon cours précédent sur la radionique. Vous vous souvenez du

94
95

« bouclier » ? Cet appareil de radionique destiné à éloigner les ondes


de formes générés par le choc en retour, notamment ?

L’emploi de la pyramide provoquera le même résultat et, compte


tenu de la puissance du rayonnement, son action protectrice s’étendra
à toutes les attaques du même type.

La mise en place :
la pyramide de protection peut être mise en place
pour une personne quelconque, bien sûr, mais aussi pour le praticien
qui opère. Dans ce cas, il n’y a pas de « tiers » puisque l’émetteur (le
praticien) est également l’émetteur : Le choix de la couleur va
dépendre, si possible, de la nature des attaques, peut-être de leur
origine, peut-être aussi de leur but. C’est ainsi par exemple que dans
une attaque occulte contre un praticien qui fait florès,, le bleu serait
de bon ton ; s’il s’agit de se défendre contre des attaques qui
provoqueraient du stress, de la fatigue... il serait mieux d’employer
de l’orange...

Sur l’autel, ce sont donc les cheveux de l’intéressé qui seront déposés
sur le message rédigé à l’encre de Chine ou au crayon graphite, dans
des termes extrêmement précis : « Je suis protégé de toute attaque
occulte jusqu’au ...(noter le jour, la date et dans certains cas,
l’heure) ».
Ou « X est protégé de toute attaque occulte jusqu’au... »

Dans la pratique des sciences occultes, on ne peut rien affirmer à titre


définitif car tout est remis en question à chaque fois que l’on prend
une pyramide ; il est donc délicat d’énoncer des règles immuables et
plus délicat encore donc de supputer une durée raisonnable pour une
protection efficace. Faire des expériences en ce sens entraîne par le
fait même le risque de s’exposer à des attaques qui ne pourraient
donc pas être repoussées au cas où le temps d’efficacité aurait été
dépassé...

J’ai procédé à des essais sur des végétaux. J’ai choisi dans mon jardin
des plantes parasites contre lesquelles j’ai lancé des attaques afin de
les détruire. Sans protection, celles-ci n’ont guère résisté, sans que
ma pyramide soit devenu le moyen de désherbage de demain... J’ai

95
96

recommencé les mêmes expériences, en prenant soin de placer un


« témoin » de la plante attaquée dans une pyramide de protection. La
résistance de la plante a été évidente.

Vous comprendrez qu’il est difficile de prolonger ces tests car la


nature suit un cycle et telle plante vivace ce jour ne l’est plus le
lendemain... faut-il alors mettre son déclin sur le compte de l’ordre
normal des choses ou sur les interventions extérieures ? En tous cas,
je suis à peu près certain que l’efficacité d’une protection constituée
par une pyramide peut s’évaluer à plusieurs semaines, mais je pense
qu’il est préférable de ne pas dépasser une huitaine de jours.

Le message sera repris in extenso, 2 à 3 fois dans la journée lors de


l’emploi du pendule égyptien. Dois-je vous rappeler une dernière fois
que celui-ci tournera de lui-même aussi longtemps que nécessaire et
qu’en aucun cas il ne vous appartient de commander sa giration ?

Le renouvellement
La pyramide de protection ne devient
opérationnelle qu’à la condition d’être régulièrement magnétisée
selon les règles que vous connaissez parfaitement maintenant et
d’être réactivée à l’échéance de son mandat, définie par le message.
Pour ce faire, vous la « désaffectez » et vous rédigez un nouveau
message prescrivant la nouvelle mission.
Je conseille de renouveler aussi le témoin, s’il s’agit d’une pyramide
de protection personnelle, cela n’offre aucune difficulté, s’il s’agit
d’une pyramide destinée à un tiers et que le changement de témoin
n’est pas possible... je vais vous livrer un truc : prenez votre pendule
égyptien... faites le girer au-dessus du témoin vers la gauche pour le décharger
de toute sa négativité... quand il s’arrêtera, vous aurez à nouveau un témoin en
parfaite condition ! Ceci est un secret de professionnel, ne le répétez
pas !

96
97

CONCLUSION

Ce guide pratique de l’utilisation des pyramides assure une maîtrise


de l’énergie formidable que génèrent des formes précises, planes ou
volumétriques, en les dirigeant sur des êtres vivants pour en modifier
les éléments physiques, psychiques.

C’est donc reconnaître la portée terrifiante de cette Science plusieurs


fois millénaire que nous redécouvrons aujourd’hui.

J’ai acquis au cours des années une réelle expérience qui me permet
de donner ici quelques conseils, d’établir certaines règles (qui ne sont
pas immuables) et, aussi, d’opposer quelques mises en garde à ceux
qui croient trouver en la pyramide toute la science que le temps y a
infusée et réservée aux meilleurs.

L’étude des pyramides doit permettre de donner aux autres les


secours moraux bien sûr, mais physiques aussi, en essayant de les

97
98

soulager de leurs souffrances, en contrecarrant des


dysfonctionnements somatiques là où la médecine officielle s’avère
sans effet.

BIBLIOGRAPHIE

⇒ Science mystérieuse des Pharaons (Abbé MOREUX)

⇒ Physique micro vibratoire (BELIZAL et MOREL)

⇒ Essais de radiesthésie vibratoire (CHAUMERY et BELIZAL)

⇒ L’énergie des Pyramides (Serge KING)

⇒ Des couleurs pour votre santé (Gérard EDDE)

98
99

99
100

TABLE DES MATIERES

Avant propos

Leçon n°1 : Généralités...................................

Leçon n° 2 : Historique....................................

Leçon n° 3 : Construction d’une pyramide......

Leçon n° 4 : Que demander à une pyramide. .

Leçon n° 5 : Mise en place du dispositif


de la pyramide............................

Leçon n° 6 : Mise en place du dispositif


de l’autel.....................................

Leçon n° 7 : Mise en place du dispositif


Le témoin....................................

Leçon n° 8 : Mise en place du dispositif


Le message................................

Leçon n° 9 : Quelques « Trucs »......................

Leçon n° 10 : Des expériences........................

Leçon n° 11 : Les pyramides et l’homme


domaine physique.....................

Leçon n° 12 : La pratique à distance dans le


domaine psychique...................

100
101

Leçon N° 13 : Les pyramides et l’homme dans le


domaine physique....................

Leçon N° 14 : Quelques interventions courantes

Conclusion.......................................................

Bibliographie...................................................

Table des Matières..........................................

Pour le plaisir

101
102

POUR LE PLAISIR
Tout le monde sait que l'on peut faire dire n'importe quoi aux
chiffres.., par exemple, une "brève de comptoir"

35 % des accidents sont occasionnés par des gens en état


d'ébriété
donc 65 % des accidents sont occasionnés par des gens sobres !

Les Pyramides n'échappent pas à cette plaisanterie ! Pour ceux qui ne


la connaissent pas, voici la "Guerite de Jean-Pierre Adam"

102