Vous êtes sur la page 1sur 1

Un trop grand braquet…

53 x11, un braquet bien trop grand à emmener pour le modeste cycliste que je suis. 53-
11 à Brive, la comparaison pourrait être faite : le niveau du Top 14 n’est-il pas trop haut
pour le Stade Montois ?

En Corrèze, le scénario s’est hélas déroulé tel que prévu. Le rouleau compresseur a
emporté les montois bien plus, bien trop légers. Des points, des bleus au corps et à l’âme
et surtout, destin injuste et cruel, la fin de saison si prématurée pour Florent, l’étoile de
notre attaque, le bilan est lourd et renvoie à la rage de ne pas lutter à armes égales.

En effet, il n’y aura pas de miracle. Notre effectif derrière se trouve déjà bien décimé et
son bel appétit d’espace sera contrarié bientôt par les lourdeurs des terrains d’hiver. Et
notre pack ne saurait lui seul tenir les rênes d’un match et s’en remettre à la charnière.

Bref la situation actuelle n’incite guère à l’optimisme. Ce qui, tout le monde en


conviendra, ne constitue pas une raison pour ne pas soutenir cette équipe qui ne
démérite pas mais qui pour l’heure, souffre.

Peut-être la parenthèse accordée par cette compétition sans enjeu permettra-t-elle de


retrouver un peu de fraîcheur mentale. Plus que les résultats, anecdotiques, on observera
le comportement des joueurs pour savoir si ces deux derniers matchs ne les ont pas trop
affectés.

Signé Bourdon