Vous êtes sur la page 1sur 6
CHAPITRE 4 La prévision des approvisionnements La prévision des approvisionnements est déterminée par le budget
CHAPITRE 4
La prévision des approvisionnements
La prévision des approvisionnements est déterminée par le budget de production. L’objectif
de la gestion des stocks est d’éviter toute rupture dans l’approvisionnement, tout en diminuant
les coûts de stockage. Il s’agit de trouver une solution optimale.
1.
Les politiques traditionnelles d’approvisionnement
11. Les modèles empiriques
Pour éviter toute rupture normale (lorsque la production est discontinue) ou accidentelle
(rupture d’approvisionnement, panne, composants défectueux), la gestion des stocks a pour
objectif de déterminer le niveau de stock optimum pour un minimum de coût.
Deux modèles empiriques sont proposés :
- le modèle 20/80 (ou loi empirique de Pareto) : Principe du modèle = certaines
références en stock représentent une faible part du montant total des références ;
d’autres au contraire en représentent une part importante. Dès lors, on constate que 20
% des références en stock représentent 80% de la valeur totale des articles et que 80 %
des références recouvrent 20 % de la valeur totale des articles. Le suivi précis des
stocks ne s’appliquera qu’à ces 20 %, le reste relevant de procédures sommaires.
- Le modère ABC : dans le même esprit, ce modèle classe les références en trois
catégories (contre deux dans le 20/80)
Classe A
Classe B
Classe C
% des références en stock
10
– 20 %
30
– 40 %
40 – 60 %
% de la valeur totale des articles
70
– 80 %
15
– 20 %
5 – 10 %
Suivi des articles en stock
Très régulier
Régulier
Moins régulier
12. Les types de stock
La gestion des approvisionnements doit définir les quantités approvisionnées à chaque
commande et le rythme des approvisionnements.
Le stock minimum
Encore appelé stock tampon ou stock d’alarme. Il correspond à la consommation de l’article
durant le délai d’approvisionnement (laps de temps entre la commande et la livraison).
Exemple : si le délai d’approvisionnement est de 5 jours et que les consommations
quotidiennes sont de 100 unités, le stock minimum est de 5 x 100 = 500 unités.
Processu
Le stock de sécurité C’est le niveau de stock qui permet de répondre aux aléas
Le stock de sécurité
C’est le niveau de stock qui permet de répondre aux aléas les plus fréquents liés à la
consommation et à la livraison.
Le stock d’alerte
Encore appelé stock critique. C’est le niveau de stock pour lequel on déclenche la commande
au risque sinon de connaître une rupture.
Stock d’alerte = stock minimum + stock de sécurité
Représentation graphique
13. Les composantes du coût d’approvisionnement
Le coût d’achat
Le coût d’achat comprend le prix d’achat et1es frais accessoires d’achat.
Le coût de possession de stock
Il regroupe l’ensemble des coûts générés par le maintien des articles en stock : coût des
locaux occupés, de gardiennage, d’assurance, etc. Le taux de possession du stock est
généralement exprimé en % de la valeur totale de l’article.
Coût de possession = Taux de possession * stock moyen
stock actif
Stock moyen = Stock de sécurité +
2
Processu
Le coût de passation d’une commande Il correspond aux frais engagés pour chaque commande°: préparation
Le coût de passation d’une commande
Il correspond aux frais engagés pour chaque commande°: préparation de commande,
élaboration du bon de commande, communications téléphoniques, etc.
Exemple : La société Boule fabrique des copies de meubles anciens. Le service achats passe
en moyenne 2 000 commandes par an. Les charges liées aux approvisionnements sont
composées des salaires du personnel (15 000 €), desfrais téléphoniques (1000 €), des
fournitures administratives (5000 €) et de frais divers (1000 €).
Coût de passation d’une commande : (15000 + 5000 + 1000 + 1000) / 2000 = 11 €.
Le coût total d’approvisionnement
Il correspond au coût d’achat majoré du coût de possession du stock et de passation des
commandes.
Exemple : La société Boule consomme chaque mois 50m 3 de bois. La consommation est
régulière et uniformément répartie sur toute l’année. Le prix d’achat du m 3 de bois est de l00€
et le taux de possession du stock de matières premières est de 20 %du prix. Le coût de
passation d’une commande est de50€. Une commande est passée par mois.
Prix d’achat :
Coût de passation :
5 000 € = 50 x 100 €
50 €
Stock moyen
50
Coût de possession
500 € = 20 % x 100 € x 2
Coût d’approvisionnement : 5 550 €
Le coût de rupture (ou coût de pénurie)
Le coût de rupture recouvrent un ensemble de coûts apparents ou cachés qui sont la
conséquence d’une rupture de stock : pénalités de retard spécifiées dans un contrat, recours à
des fournitures spéciales à prix majorés, recours à des transports exceptionnels onéreux, etc.
Applications : La gestion des stocks
Processu
2. Les modèles d’optimisation des quantités Ces modèles reposent sur la recherche du coût qui
2.
Les modèles d’optimisation des quantités
Ces modèles reposent sur la recherche du coût qui minimise le coût total d’approvisionnement
d’un article. La minimisation du coût détermine la quantité optimale à commander.
21.
La gestion de stock en avenir certain : le modèle de Wilson
Le modèle de Wilson propose de déterminer le lot de commande optimum qui minimise le
coût des approvisionnements. Ce modèle n’intègre pas le coût éventuel de rupture.
Le modèle repose sur un certain nombre d’hypothèses :
- consommation régulière tout au long de l’année ;
- aucune pénurie n’est admise ;
- il y existe un nombre optimal de commandes égales d’approvisionnement.
Soient :
∑ C la consommation annuelle de l’élément approvisionné (en quantité)
∑ p le prix unitaire de l’élément
∑ Q la quantité approvisionnée à chaque commande (Stock moyen =
Q )
2
C
∑ N le nombre annuel de commandes (ou N = Q
)
∑ t le taux de possession du stock
∑ Ca le coût de passation d’une commande
C
Q
Coût de passation : y 1 = Ca * Q
Coût de possession : y 2 = t * p *
2
Formule de Wilson : Q représente le lot économique, ou N le nombre optimal de commandes.
2 Ca *
C
p * C * t
Q =
ou N =
t *p
2 Ca
Processu
Remarque : Si le stock de sécurité est connu de manière certaine, la formule de
Remarque :
Si le stock de sécurité est connu de manière certaine, la formule de Wilson reste valable. Le
stock de sécurité s’ajoute ainsi à la quantité optimale à commander.
Intérêt et limites du modèle
Le modèle de Wilson est basé sur des hypothèse simplificatrices qui limitent sont usage :
- une consommation régulière des approvisionnements ;
- un coût de possession calculé à partir d’un prix d’achat et indépendant des quantités
achetées ;
- un coût de lancement indépendant du volume de la commande ;
- l’absence du coût de pénurie.
22. La gestion des stocks en avenir incertain
Lorsque la demande est aléatoire, il y a rupture lorsque la consommation (ou la demande) est
supérieure aux quantités disponibles en stock. Il faut donc rechercher le risque de rupture
pendant le délai de réapprovisionnement.
Exemple
Sachant que la demande quotidienne suit une loi normale de paramètre m = 90, = 20.
Le stock disponible au moment de la commande est de 500 unités.
Le délai de réapprovisionnement est de 5 jours.
Quelle est la probabilité d’être en rupture de stock ?
la consommation moyenne sur 5 jours est de 5 * 90 = 450 unités
l’écart type est de 20 *
5 = 44,72
500 -
Probabilité de rupture = P(D>500) = P (t>
450 ) = 1 - (1,181) = 11,90 %
44,72
Application : Loi normale et gestion des approvisionnements
Processu
3. Le budget des approvisionnements La budgétisation des approvisionnements consiste à établir une répartition des
3.
Le budget des approvisionnements
La budgétisation des approvisionnements consiste à établir une répartition des prévisions dans
le temps en termes de commandes, de livraisons, de consommation et de stocks.
Deux situations se présentent :
- lorsque les consommations sont régulières, les entrées en stock seront régulières pour des
quantités constantes ;
- lorsque les consommations ne sont pas régulières, il faut choisir entre une périodicité
constante avec des lots variables ou une périodicité variable avec des lots constants.
31.
Le programme d’approvisionnement par périodes constantes
Le travail administratif est facilité puisque seules les quantités à commander varient. Les
quantités à commander doivent couvrir le stock de sécurité et la consommation normale.
32.
Le programme d’approvisionnement par quantités constantes
Cette situation est adaptée à des consommations irrégulières car elle permet de minimiser le
coût global d’approvisionnement en commandant des quantités constantes à des intervalles
variables.
Cette méthode facilite la gestion des aires de stockage.
Applications : La budgétisation des approvisionnements
Processu