www.competition.

dz Lundi 2 janvier 2017

www.competition.dz LUNDI 2 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4866 ISSN 1111

24

un club français

BONNE

20

ANNÉE

17

Biskri : «Seul Leekens peut justifier ses choix»
Le sélectionneur national, Georges Leekens, a dévoilé avant-hier la liste des 23 joueurs qu'il a retenus pour la CAN 2017, qui se tiendra au Gabon.
Pour Mustapha Biskri, l'ancien entraîneur du MC Alger et du CR Belouizdad, entre autres, la mise à l'écart de Medjani reste la grosse surprise.
Cependant, il préfère laisser le coach des Verts justifier ses choix le 2 janvier, lors du point de presse programmée à cet effet.

Quel est votre première impression
en prenant lecture de la liste des 23
dévoilée hier par Leekens ?

Je ne peux pas donner un avis technique sur cette liste tant que le sélectionneur ne s'est pas exprimé sur ses
choix. Je préfère attendre qu'il justifie
tout cela le 2 janvier pour ensuite m'exprimer avec plus de détails.

Que pouvez-vous dire sur la mise à
l'écart de Feghouli et Medjani ?

Pour Feghouli, c'était un peu prévisible car ce joueur a connu la saison
dernière des ennuis à Valence. De plus,
les choses ne se sont pas améliorées
ensuite pour lui à West Ham. Je pense
que tout cela a pesé dans la balance
lorsque le sélectionneur national a établi sa liste. Concernant Medjani, cela a
constitué pour moi une surprise car

USMA Contacté par

c'est un joueur qui a eu, quand même,
du temps de jeu. En plus de cela, c'est
un joueur important dans le groupe.

défensif lors de la prochaine CAN.

Pour les autres joueurs, pas de
surprises ?

Je pense que c'est un peu logique,
mais tout cela n'est que théorique parce
que le plus important sera de voir comment les Verts vont s'exprimer au
Gabon sur le terrain. C'est la que tout se
joue, après tout.

Le coach a du prendre en compte le
temps de jeu pour départager
certains joueurs, non ?

Ce n'est pas toujours vrai et
l'exemple du gardien de but Mbolhi est
parfait pour illustrer mon propos. Ce
keeper n'a pratiquement pas joué, mais
cela n'a pas empêché Leekens de le retenir dans le groupe qu'il va déplacer au
Gabon.

Leekens a retenu neuf défenseurs
dans sa liste, cela montre-t-il les
intentions du technicien belge ?

Bon, il est vrai que la présence neuf
défenseurs montre clairement que le
sélectionneur national a des soucis

Pour conclure, quelles sont, selon
vous, les chances des Verts dans ce
tournoi africain ?

dans l'axe central de la défense des
Verts. C'est pour cela qu'il a pris des
défenseurs
polyvalents
comme
Bensebaïni et Cadamuro, lesquels peuvent évoluer aussi au milieu du terrain,
devant la charnière centrale. Le coach
va certainement miser sur un bloc

Il est difficile d'émettre un pronostic
car la sélection algérienne reste sur
deux résultats négatifs, comme on l'a
vu face au Cameroun et contre le
Nigéria. Ce sera aux joueurs de
répondre sur le terrain et de relever le
défi au Gabon.
K. H.

Feindouno :
«L'Algérie
est le favori
de la CAN»

Pascal Feindouno,
l'ex-international
guinéen qui a évolué en France au
sein des Girondins
de Bordeaux, s'est
exprimé sur la CAN
et les chances des
Verts lors de cette
compétition : "La
Côte d'Ivoire a une
bonne équipe. Il
faut qu'elle gère
son titre, mais il y
a de très bonnes
équipes comme
l'Algérie, le
Sénégal, le Gabon,
et le pays organisateur avec
Aubameyang. Pour
moi, le favori de
l'épreuve est
l'Algérie, bien que
la Côte d'Ivoire soit
ma voisine.
L'Algérie monte en
puissance. Il faudrait faire attention à cette équipe.
On l'a vue au dernier Mondial."

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

Hammar
veut partir

LÂCHÉ ET LÉSÉ
PAR LA FAF

JE SUIS
FEGHOULI
MEDJANI
VICTIME
DE SES
DÉCLARATIONS

re
UNE 1 CAN POUR

11 JOUEURS

SAÂDI ET BENZIA BLESSÉS

LEEKENS
DIRA-T-IL
LA VERITÉ ?

La JSS renonce
CRB
à son recrutement UN NOUVEL
ARIBI SIGNERA AN SUR FOND
AUJOURD’HUI DE CRISE

OU DEMAIN

USMH

 Baïtèche : «J'attends ma libération»
LES JOUEURS
 Sayoud : «Le président doit négocier avec Haddad»
VONT-ILS
 Haddouche : «La JSK m'a contacté … mais»
BOYCOTTER

Lemhane toujours d'actualité

LA REPRISE ?

LE RETOUR
DE GOURMI
SE PRÉCISE

Al-Shammari (Pdt El-Shahania) :

«PRÊT À LE LIBÉRER»

Le Mouloudia
agne
aujourd’hui en Esp

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

MCS

À LA UNE

La liste des 23 dévoilée

LEEKENS ÉCARTE

MEDJANI

ET FEGHOULI
Grosse surprise dans la liste des
23 joueurs pour la CAN 2017. Deux
cadres de la sélection et non des moindres
ont été écartés de la compétition. Il s'agit
du capitaine d'équipe, Carl Medjani, et du
second Sofiane Feghouli.

PAR ISLAM Z.
Alors qu'elle était prévue pour
seulement aujourd’hui, le sélectionneur national a surpris tout son
monde en rendant publique la liste
des 23 joueurs retenus pour faire la
CAN avant-hier sur le site de la
FAF. Deux grosses surprises sont à
signaler dans ladite liste. En effet,
Sofiane Feghouli et Carl Medjani
n'ont pas été retenus par Georges
Leekens pour faire la compétition. Il
faut dire que personne ne s'attendait
à voir les deux joueurs en question
hors de la liste pour faire la compétition africaine du moment qu'on
parle de deux joueurs cadres avec
une grande expérience. Cependant,
le coach national a vu autrement en
décidant de se passer de leurs services pour ce tournoi. Le technicien
belge a donc préféré voir avec
d'autres joueurs pour les emmener
faire la CAN et essayer de faire le
meilleur parcours possible comme il
l'a si souvent répété.
Clap de fin pour Medjani ?
L'absence du capitaine d'équipe
pour faire la compétition pourrait
s'assimiler à un clap de fin de son

MEFTAH ET
BELKHITER DANS LE
GROUPE

Mandi jouera
dans l'axe

Le coach national a
décidé de prendre les
deux latéraux qui
étaient dans la liste
élargie. En effet, que
ce soit Belkhiter ou
Meftah, les deux
joueurs vont faire la
compétition. Ceci
nous laisse à penser
qu'Aïssa Mandi sera
appelé à évoluer dans
l'axe de la défense. En
effet, avec deux latéraux de métier, difficile de voir le pensionnaire du Bétis Séville
prendre place sur le
flanc droit de la
défense. Reste à
savoir maintenant
quel joueur va l'accompagner pour former l'axe et les choix
du coach sont assez
fournis pour prendre
la meilleure décision
possible.

aventure avec l'équipe nationale.
Lancés dans une opération de rajeunissement, les responsables de l'EN
veulent maintenant lancer les
jeunes. A 33 ans, on pourrait s'imaginer que le joueur de Leganes
pourrait être arrivé à la fin de son
parcours international avec les
Verts. Cependant, rien n'est encore
sûr dans tout cela et Medjani pourrait vite retrouver les Verts dès la
prochaine rencontre après la CAN.
Leur temps de jeu leur a
coûté cher
Maintenant, le sélectionneur national a fait ses choix et a décidé de se
passer de Medjani et Feghouli. Il
faut dire que Georges Leekens a
accordé une grande importance au
temps de jeu de ses joueurs avant de
choisir ses 23. Devant cette situation,
force est de constater que les deux
joueurs n'ont pas cumulé un énorme
temps de jeu même si un Medjani a
joué 595 minutes au cours de cette
première moitié de saison. Même s'il
n'était pas en forme, il aurait fait un
bon remplaçant et aurait apporté
son expérience au groupe. Feghouli
est nettement derrière puisqu'il n'a
pas réussi à jouer beaucoup de

matchs et devait se contenter seulement d'un rôle de remplaçant à
West Ham depuis l'entame de la saison. Les deux joueurs ont tout
donné en équipe nationale depuis
leur venue mais maintenant, ils ont
cédé leur place momentanément à
d'autres joueurs pour tenter de faire
le meilleur parcours possible.
Leekens a tranché
Dans tout cela, le sélectionneur
national n'y est pas allé par 4 chemins afin de dévoiler ses joueurs
pour la CAN. Il a mis les sentiments
de côté et le statut de chaque joueur
pour trancher dans le vif et c'est ce
qu'il a fait. Se priver de deux cadres,
il fallait le faire. Apparemment,
Leekens a tout étudié et à partir des
données en main, il a décidé de faire
appel aux joueurs les plus en forme
et c'est ce qu'il a décidé en dévoilant
sa liste avant-hier. Pour Feghouli et
Medjani, on ne peut que leur rendre
hommage pour tous les services
rendus à l'équipe nationale où ils
ont toujours défendu le maillot des
Verts que ce soit en coupe d'Afrique
ou encore en Coupe du monde.
I. Z.

Mbolhi, l'exception à la règle
passé 6 mois blancs.
Cependant, cela ne
l'a pas empêché de
faire partie des 23
retenus pour la compétition. C'est la
seule exception à la
règle que s'est permise le staff technique national dans
sa liste des 23.
Mbolhi a toujours
été titulaire quelles
qu'en soient les circonstances depuis
des années maintenant et il a été très
utile lors des rencontres disputées.
Maintenant, reste à
savoir dans quel état
de forme il se trouve
et comment il a géré
les derniers mois
sans matchs officiels.

DÉFENSEURS
Mokhtar Belkhiter (Club Africain/Tunisie)
Mohamed-Rabie Meftah (USM Alger)
Aïssa Mandi (Real Bétis Balonpié/Espagne)
Hichem Belkaroui (Espérance de Tunis/Tunisie)
Liassine Cadamuro (Servette Genève/Suisse)
Mohamed Benyahia (USM Alger)
Ramy Bensebaïni (Stade Rennais/France)
Faouzi Ghoulam (SSC Naples/Italie)
Djamel-Eddine Mesbah (FC Crotone/Italie)

Asselah, Rahmani, Meftah,
Qui sera Belkhiter, Benyahia,
le nouveau Bensebaïni, Belkaroui,
capitaine ? Ghezzal, Bounedjah et Hanni
Medjani écarté, on se

pose maintenant la
question de savoir qui
va récupérer le brassard de capitaine au
sein de la sélection
nationale. En effet, plusieurs joueurs peuvent
jouer ce rôle. Lors du
dernier match face au
Nigeria, c'est Brahimi
qui l'a récupéré à la
sortie de Medjani. Des
joueurs comme Mandi,
Mbolhi, Soudani ou
encore Slimani peuvent
eux aussi assurer ce
rôle. A moins que le
sélectionneur national
ait déjà trouvé celui qui
sera amené à porter le
brassard lors de la CAN.

Ounas
comme prévu

Bien qu'il ait été sélectionné dans la liste
élargie, le jeune ailier
bordelais, Adam Ounas,
ne fêtera pas ses premières sélections avec
les Verts durant la CAN.
En effet, le joueur, et
comme on l'évoquait
dernièrement dans ces
mêmes colonnes, ne
fera pas la CAN. Ses
débuts avec le maillot
algérien sont reportés à
une prochaine occasion.

Mesbah, le
grand retour

Un sacré défi pour Raïs

Maintenant qu'il est assuré de disputer la CAN, le
dernier rempart de la sélection va se retrouver
devant un sacré challenge. En effet, il devra assurer au cours de ce tournoi et montrer que c'est bel
et bien lui le numéro 1. Il devra faire face à la
concurrence de Rahmani et Asselah. Le concerné
sait bien qu'en faisant une bonne CAN, cela pourrait lui permettre de faire taire les critiques et de
démontrer qu'avec son expérience, il peut encore
rendre d'énormes services aux Verts durant cette
compétition. En plus en sa qualité de cadre, il aura
un rôle important à jouer dans le vestiaire.

Cela faisait longtemps
qu'on n'avait pas vu
Djamel Mesbah sous le
maillot de l'équipe
nationale. Sa dernière
apparition remonte aux
deux matchs disputés
au Qatar en 2015. Plus
d'une année et demie
plus tard, le joueur va
une fois de plus retrouver les Verts pour faire
une 3e CAN. Le joueur
va donc apporter toute
son expérience et son
vécu au groupe et sera
très utile durant la
compétition.
I. Z.

Une première
CAN pour
11 joueurs

Dans la liste des 23, on s'aperçoit que le
staff technique national a décidé de prendre
11 nouveaux joueurs pour faire la compétition. Depuis la défaite face au Nigeria, le
sélectionneur national, Georges Leekens a
décidé de tout revoir et notamment relancer
la concurrence dans tous les postes. Après
avoir fait le tour de la question, il a fait
appel à de nouveaux joueurs pour faire la
CAN au Gabon. Au total, ce sont 11 nouveaux
joueurs qui vont faire la compétition avec les
Verts et ce sera leur toute première compétition africaine. Il s'agit d'Asselah, Rahmani,
Meftah, Belkhiter, Benyahia, Bensebaïni,
Abeid, Belkaroui, Ghezzal, Bounedjah et Hanni.
Les joueurs en question ont tous des qualités
indéniables qui doivent être mises au service
de l'équipe nationale durant le tournoi pour
faire le meilleur parcours possible et
atteindre des tours avancés. Il faut dire
aussi que les joueurs en question ont parfaitement répondu aux critères que le sélectionneur national avait fixés, à savoir un gros
volume de jeu. à eux maintenant de prouver
de quoi ils sont capables et ils seront certainement doublement motivés pour faire le
nécessaire et aller s'imposer avec les Verts.
I. Z.

Blessés, Saâdi
et Benzia n'ont
pas été retenus
Au départ, ils étaient 32 joueurs à avoir
une chance de faire la plus prestigieuse
des compétitions africaines. Au final, ils
ne sont que 23. Parmi les éléments qui
ont été laissés à la maison, on trouve les
deux attaquants, Yassine Benzia et Idriss
Saâdi. Les deux joueurs en question sont
actuellement blessés et le fait qu'ils
n'aient pas totalement récupéré a poussé
le sélectionneur national à revoir ses
plans pour les deux joueurs. Ne voulant
prendre aucun risque, le technicien belge
a décidé de faire appel à d'autres joueurs
en se passant de Benzia et Saâdi. Ce n'est
que partie remise pour le joueur de
Courtrai qui devrait donc rejoindre l'EN
après la CAN. Ceci vaut aussi pour l'attaquant du LOSC.
I. Z.

Lundi 2 janvier 2017

23

Messaâdi : «On libérera MOUSSOUNI :
des joueurs durant
«C'est la saison du
ce mercato»
retour parmi l'élite»
Quelques mots sur la
phase aller…

Je pense que nos joueurs
évoluent plus à l'aise à l'extérieur où beaucoup de
supporters nous accompagnent, étant donné que le
club dispose d'une grande
galerie. Bien sûr, on regrette
les quatre points perdus à
domicile, à la suite d'une
défaite et d'un nul. Il faut
faire en sorte d'éviter ce
genre d'accidents.

MILIEUX
Adlène Guedioura (Watford FC/Angleterre)
Saphir Taïder (Bologne FC/Italie)
Nabil Bentaleb (Schalke 04/Allemagne)
Mehdi Abeid (Dijon FCO/France)
Yassine Brahimi (FC Porto/Portugal)
Rachid Ghezzal (Olympique Lyonnais/France).
ATTAQUANTS
Islam Slimani (Leicester City FC/Angleterre)
Riyad Mahrez (Leicester City FC/Angleterre)
Hilel El- Arabi Soudani (Dinamo Zagreb/Croatie)
Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar)
Sofiane Hanni (RSC Anderlecht/Belgique).

Aucun temps de jeu mais présent dans les 23
Comme prévu,
Raïs Mbolhi a validé
son billet pour la
CAN au Gabon.
C'était attendu et
c'est maintenant
devenu une réalité.
Le dernier rempart
des Verts, Raïs
Mbolhi, a été choisi
pour faire la coupe
d'Afrique des
nations. Le portier
algérien est dans le
dur depuis près
d'une année avec
son club
d'Antalyaspor. En
effet, ses difficultés
ont commencé la saison passée lorsqu'il a
été mis à l'écart.
Cette saison, les
choses ne se sont pas
arrangées puisqu'il a

GARDIENS DE BUT
Raïs Ouhab Mbolhi (Antalyaspor/Turquie)
Malik Asselah (JS Kabylie)
Chemseddine Rahmani (MO Béjaïa)

LISTE DES 23 POUR LA CAN

2

www.competition.dz

Y aura-t-il des renforts
lors de ce mercato ?

De notre correspondant
K. DJELLOUL

Quelques jours
du début du
mercato hivernal,
les responsables
du Mouloudia
n'ont pas réussi à
renforcer leur
effectif.
De leur côté, les supporters attendent avec impatience
de connaître l'identité des nouveaux joueurs qui vont porter
le maillot vert et rouge lors de
la seconde moitié de la saison.
D'après une source proche du

club, la priorité des responsables serait de recruter en
défense et en attaque. Ces deux
secteurs sont considérés par
tous les amoureux du club
comme étant le maillon faible
de l'équipe, surtout la ligne
offensive où le club a marqué
seulement 15 buts durant la
phase aller. D'après le président du CSA Messaadi
Mohamed, le club songe à se
séparer de quelques joueurs
dès les prochains jours. Sans
prendre la peine de les nommer, le président s'est permis
de montrer sa déception.
"Il est certain qu'après plus
de quatre mois de compétition,
quelques éléments n'ont pas
donné satisfaction. Le staff
technique est très déçu par leur
rendement. C'est pourquoi,
quelques joueurs seront libérés

Saâd à la JS Saoura

L'attaquant du MC Saida Saâd Abdeljalil a obtenu gain de cause
auprès de la Chambre de résolution des litiges (CRL) et il est
considéré libre de tout engagement. Saad a saisi la CRL après
n'avoir pas perçu ses salaires. Le numéro 4 des Vert et Rouge et
auteur de deux buts seulement durant la phase aller a bénéficié
de cette décision puisqu'il s'est engagé dans la foulée avec la JS
Saoura pour un contrat de deux saisons. Notons que la direction du Mouloudia a fait une opposition auprès de cette CRL.

Ihajadene libéré

On croit savoir, de sources bien informées, que suite à un rendement technique juste moyen durant cette phase aller, l'attaquant Ihajadene sera libéré.

durant ce mercato. Le club ne
pourra pas les garder inutilement,
alors qu'ils n'ont pas donné satisfaction jusqu'à présent. Nous
allons devoir nous séparer d'eux",
a-t-il lâché avant-hier.
«Certains n'ont rien
fait pour mériter notre
confiance»
Malgré notre insistance,
Messaadi a refusé de dévoiler
l'identité des éléments concernés par le départ : "Je crois qu'il
est important de noter que la
direction du club n'a pas lésiné
sur les moyens pour mettre le
groupe dans les meilleures
conditions possibles. Nous
avons misé sur les joueurs engagés, mais certains n'ont rien fait
pour mériter notre confiance et
celle des entraîneurs."
«Deux défenseurs et un
attaquant de pointe»
Pour le président du CSA
Messaadi, le mercato hivernal
arrive à point nommé. Il profitera de cette occasion pour tenter de renforcer son équipe par
des joueurs aux profils recherchés : "Je pense que le mal au
sein de l'effectif est bien cerné.
Nous avons besoin de deux
défenseurs, un axial et un latéral
gauche, mais également d'un
attaquant de pointe ; ce sont là
les besoins de l'équipe." K. Dj.

Je pense qu'il n'est pas
question de procéder à de
grands changements. Trois
joueurs, tout au plus, sont
ciblés. Je constate que certains clubs font tourner un
effectif pléthorique jusqu'à
vingt-deux joueurs parfois,
alors qu'ils ont à leur disposition de bonnes individualités. C'est une explication à
leurs revers.

Quels sont les clubs qui
vous ont fait une bonne
impression ?

Au cours de cette phase
aller, j'ai apprécié le PAC,
l'USMB et l'ASMO par leur
jeu et la jeunesse de leurs
effectifs. Ce sont des rivaux
de valeur qu'il faudra respecter jusqu'à la dernière
journée.

Pensez-vous que
l'accession est possible ?

Si tous les paramètres
sont réunis, je dirai que c'est
la bonne année pour le
MCS. Je crois que les dirigeants sont conscients de la
situation. Nous devons garder les pieds sur terre car il

reste beaucoup de journées.
Si l'équipe atteint son rendement maximum, alors là,
oui, je dirai qu'elle sera en
mesure d'atteindre le but
pour lequel nous travaillons
de façon collégiale. En tout
cas, je suis optimiste.

On vous laisse le soin de
conclure…

Saida est une ville de
football où je suis très à l'aise. Il y a ici des connaisseurs

que j'apprécie particulièrement, ainsi que la masse des
supporters. Cette saison, il y
a réellement des opportunités d'accession et il faudra
les saisir pour la plus grande satisfaction de cette ville
et de la région. Pour ma
part, je suis optimiste. Je
crois que c'est la saison du
retour du MCS parmi l'élite.
La traversée du désert n'a
que trop duré.
K. Dj.

Stage d'une semaine à Alger

Afin de bien profiter de cette période de trêve et de recharger les accus, le staff technique
du MCS vient de programmer un stage bloqué d'une semaine à Alger où il sera question
de procéder aux réglages nécessaires pour espérer un meilleur rendement à la phase
retour. Ce stage bloqué débutera le mercredi 4 janvier.

CABBA

Le regroupement à Bordj Bou-Arréridj
Selon Moussa Merzougui, le président du CA, le regroupement du mercato prévu à Chlef se déroulera
finalement à Bordj Bou-Arréridj.
De notre correspondant
LARBI BABOUCHE
Selon notre interlocuteur, ce
changement de lieu a été décidé en
concertation avec l'entraîneur Bira,
lequel avait misé surtout sur le côté
physique. A ce propos, Merzougui a
déclaré : "En fait, pris par le temps,
on a voulu éviter le déplacement
pour ne pas perdre de temps."
Un stage du 3 au 11 janvier
D'après la même source, le stage
se déroulera du 3 au 11 janvier entre
le terrain du 20-Août-1955, la forêt
de Boumergued, la piscine semi-

olympique du complexe sportif et
dans la salle couverte omnisport,
précise Hadj Slimane, l'entraîneur
adjoint.
Berramla, Bouguelmouna
et Noubli, les priorités du
mercato
Plusieurs noms ont été proposés à
notre administration, mais l'entraîneur, qui est le seul à décider, est
séduit par trois joueurs, en l'occurrence Berramla, Bouguelmouna et
Noubli. Malheureusement, confie le
président du Ahly, on rencontre
énormément de difficultés pour
bénéficier de leurs services en raison de quelques contraintes admi-

nistratives, car les trois joueurs n'arrivent pas à obtenir leurs papiers de
leurs clubs employeurs respectifs.
La dette du club en voie
d'être réglée
Trois ex-pensionnaires du
CABBA ont déjà été réglés ; il s'agit
de Zerguine, Bekakchi et Messaâdi.
"D'autres le seront une fois qu'ils se
manifesteront", déclare Merzougui.
Il est question de Zerguine,
Bouguelmouna et Attafen.
Zerguine : «Je ne peux
pas quitter l'USMB»
L'ex-fer de lance du CABBA
Zerguine, qui est venu toucher son

argent, a reçu la proposition d'adhérer au Ahly au mercato. Mais le
joueur s'est excusé en déclarant qu'il
ne pourrait pas quitter l'USM Blida.
Benhamadi au secours du
CABBA
Le bailleur de fonds du CABBA
Abdelkrim Benhamadi, le célèbre
homme d'affaires, est intervenu

encore une fois pour mettre fin à la
crise financière de l'équipe en
signant un gros chèque pour le club,
dont le montant n'a pas été révélé.
Une chose est certaine, le montant
couvre aussi bien la dette que trois
mois de salaire pour les trois supposées nouvelles recrues du mercato,
communique une source autorisée.
L. B.

Merzougui :
«La coupe nous appelle»

"L'USMH a perdu un penalty, et c'est à mon sens un bon signe de Dame
Coupe. Elle nous appelle, elle nous tend les bras", dira Merzougui. Est-ce
de l'opportunisme ?

22

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

PUBLICITÉ

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

À LA UNE

JE SUIS FEGHOULI

Peut-on s'autoriser à écarter un joueur comme
Sofiane Feghouli pour des raisons techniques ou
physiques ? Non, bien sûr que non ! Comme l'était
Antar Yahia et Ziani avant lui, Sofiane Feghouli est
le seul joueur dans ce groupe à pouvoir sonner la
révolte quand c'est nécessaire. Il l'a prouvé à
maintes reprises. Il était le seul à avoir eu le courage de critiquer le programme de préparation de
qui ? De Vahid Halilhodzic en 2013. Il était aussi le
seul à avoir exprimé publiquement son opposition
au départ de Gourcuff. Feghouli a, quelques
semaines plus tard, tiré la sonnette d'alarme et

réparé l'erreur monumentale de la FAF d'engager
Rajevac… Sofiane Feghouli a ensuite pris la défense de tous ses camarades et mis à dos toutes la
génération 82 qui sont pour la plupart des consultants TV. Ce n'est pas pour ses intérêts personnelles qu'il a fait tout ça (il était comme un roi en
EN) mais pour l'intérêt de la sélection et des supporters de l'équipe nationale d'Algérie. Qu'on le
veille ou non et qu'en déplaise à certains, au-delà
de l'aspect footballistique, ce joueur a ce que les
autres n'ont pas. C'est un leader, un meneur, un
exemple. Aujourd'hui, ce joueur extraordinaire est

victime d'une campagne de dénigrement sans précédent. Nous, en tant que journalistes, on a le
devoir et l'obligation d'exiger des explications de la
part de la FAF, mais aussi de Leekens et la première
question à laquelle on voudrait une réponse est :
est-ce sa déclaration dans laquelle il dit que la FAF
a fait une erreur de casting en ramenant Rajevac
qui en est la raison, est-ce à cause de son soutien
à Gourcuff, ou alors les deux ? En tant qu'Algériens
et supporters des Verts, on a aussi le droit, le
devoir et l'obligation de dire : on est tous Feghouli.
A. B.

UNE CAN SANS MEDJANI NI FEGHOULI, LA RUE SOUS LE CHOC

LES VRAIES RAISONS
D'UNE MISE À L'ÉCART

PAR SMAÏL M. A.

La plus grosse surprise de la
liste rendue publique par le sélectionneur national à travers le site officiel de
la FAF aura été incontestablement l'absence dans le groupe des 23 du duo
Feghouli-Medjani. Dans la rue algérienne et quelques minutes après l'annonce de la liste samedi à la mi-journée, les interrogations étaient nombreuses, personne ne comprenait vraiment les raisons de cette mise à l'écart
énigmatique des deux joueurs, il faut
dire que Feghouli a toujours été là lorsqu'il s'agit de missions compliquées
comme celle qui attend l'EN au Gabon,
le joueur commençait à peine à retrouver les plans de West Ham et l'on s'attendait tous à sa présence dans le groupe, mais finalement la guillotine de la
FAF a encore frappé, le privant du prochain rendez-vous au même titre qu'un
Medjani qui a une moyenne intéressante quand même de temps de jeu
malgré son irrégularité ces derniers
temps et qui pouvait apporter le plus
en tant qu'ancien et avec son expérience, surtout que les soucis défensifs sont
encore là, et il est loin d'être le plus
mauvais du groupe ayant causé la dernière défaite à Uyo. Avec toutes ces
donnes une question s'impose et
revient avec insistance : qu'a-t-on
reproché à Medjani et Feghouli pour
leur faire subir ce sort un peu sévère ?

Leurs déclarations leur
ont coûté cher
Il est donc clair que les vraies raisons
ne sont pas techniques ni tactiques et
ne reposent pas sur des chiffres, mais
plutôt sur des lettres, des propos tenus
par les deux joueurs qui ont été utilisées contre eux, à commencer par Soso
le fidèle qui s'est peut-être fait piéger le
21 octobre dernier sur Sofoot lorsqu'il a
osé dire la vérité. "Le président de la
fédération s'est réuni avec le staff technique et l'entraîneur. On a tous discuté
en famille, tranquillement, pour comprendre les choix. Ensuite, on s'est
aperçus qu'il y avait peut-être eu une
erreur de casting de la fédération
concernant Rajevac. Il a finalement
décidé de démissionner", déclarait-il
après le cuisant échec contre le
Cameroun qui a entraîné l'EN dans un
tourbillon de problèmes, en désignant
la FAF comme premier responsable du
nul contre le Cameroun, Feghouli a
touché à Raouraoua, et cela en général
ne passe pas sans des dégâts, certes
c'est la vérité, mais en tant que joueur
aux yeux de la FAF il ne devait pas
s'en mêler d'autant plus qu'il a fait
partie des contestataires et des putschistes ayant écarté Rajevac, il s'agit
du premier point retenu contre
Feghouli, car ce n'est pas le seul, ses
déclarations où il s'est attaqué à
quelques anciens mis à part ''Madjer''
ont aussi ébranlé les sentiments des
locataires du siège de Dely Ibrahim.

Soso, son soutien à Gourcuff,
n'a pas été apprécié
Les déclarations n'étaient pas les seules
raisons ayant causé ce malheur à Soso,
puisqu'on croit savoir que la FAF n'a toujours pas oublié l'élan de solidarité exprimé à Gourcuff lorsque ce dernier était en
guerre froide avec la fédération, une
source proche de la FAF nous dira que
depuis ce jour-là, et le geste de soutien au
Français orchestré par Feghouli à
Tchaker il y a près d'un an,
sa place est devenue
menacée, il ne restait
qu'une bonne cause
pour passer à l'acte,
ce qui a eu lieu cette
semaine avec le
cumul d'imperfections retenues contre
l'Algérien.

Lâché et lésé par la FAF

Feghouli, la grande trahison

C'est avec une grosse tristesse que
les fans des Verts ont accueilli la nouvelle de la mise à l'écart de Sofiane
Feghouli de la sélection algérienne. Soso
ne prendra pas part à la CAN et n'aura
pas l'opportunité de marquer son 12e
but de sa carrière avec les Verts durant
cette phase finale, la Fédération algérienne de football a pesé de tout son poids
pour l'écarter des rangs de la sélection,
et Leekens a validé la décision. Ainsi, et
après un peu moins de 5 ans passés chez
les Verts, celui qui était jusque-là l'un
des joueurs les plus adulés par le public
goûte à l'amertume de l'indifférence et à
la sanction.

Compétition / PUB

ANEP 0079 du 02/01/2017

L'Algérie était son choix
du cœur
L'international algérien a pourtant
toujours répondu présent, les supporters
n'oublieront pas de sitôt que ce joueur a
la particularité d'être l'un des rares
binationaux à n'avoir pas posé de
conditions pou venir en sélection, son
choix n'a pas tardé à intervenir, et

comme il l'a toujours déclaré : " C'était le
choix du cœur. " Il a même prodigué des
conseils pour attirer les Benzia,
Ghoulam et autres Brahimi et plus se
permettant à critiquer le choix de Fekir,
qui s'est joué de la FAF avant d'opter
pour son pays de naissance, mais après
5 ans de bons et loyaux services rendus
aux Verts, voilà que cette même FAF
décide tout d'un coup de le lâcher, à un
moment où il a pourtant besoin de l'aide
de tout le monde, le joueur certes ne vit
pas de beaux jours du côté de Londres
et compte même changer d'air pour
retrouver la joie de jouer, mais cela ne
pouvait être qu'une bonne raison pour
le soutenir et lui accorder cette chance
de se rattraper et montrer qu'il est
encore là prêt à donner le plus, la FAF
en a décidé autrement.
De Banjul à Uyo…
De la Gambie vers le Nigeria en passant
par le Brésil, Soso aura parcouru un
long chemin, certes tout n'était pas rose,
mais la place du joueur est toujours

restée intacte aux yeux des Algériens, les
images des fans algériens qui se sont
déplacés pour le voir lors du stage
d'intersaison effectué par les Hammers
aux USA résument un petit peu la place
du joueur dans les cœurs des Algériens,
ils ont appris à l'aimer depuis sa
première sortie avec l'EN un certain 29
février 2012 et c'était déjà le moment de
briller avec son but marqué contre la
Gambie, le chemin ensuite était très
long, ce n'était pas toujours facile avec
un Vahid très exigeant notamment pour
ce qui est du côté physique, mais le
joueur a tout accepté et il était même
brillant, on retient son match de
novembre 2013, lors du barrage aller
contre les Etalons burkinabés, lorsqu'il a
sorti un match de haute facture et un
but qui a maintenu l'espoir, permettant
à Bougy de conclure en beauté à
Tchaker avec encore ce jour-là un match
magnifique de Soso. La suite était encore
meilleure au Brésil avec une entente
remarquable avec Brahimi sur le terrain
qui a donné du tournis aux Sud-

Medjani, fallait pas dire que
l'Algérie n'était pas une grande équipe !!
Pour ce qui est de Carl Medjani, il est
très clair que ses propos après le
fameux match contre le Nigeria auront
été fatales pour lui, le capitaine avec
une grande franchise a reconnu que
l'EN était loin d'être un grand
d'Afrique, avec un ton triste, des déclarations qui ont été reprises çà et là dans
la presse internationale, de quoi attirer
l'attention du monde entier, une
franchise mal appréciée par la
FAF qui aurait alors décidé de
zapper le joueur, une leçon
pour le reste du groupe appelé
à ''respecter'' dorénavant des
règles, très sensibles. Leekens
qui se présentera ce matin
devant la presse aura sans
doute une autre version et essayera
de trouver
d'autres explications, reste à
savoir s'il
aura le
même discours en cas
d'échec et
d'un éventuel prochain
départ de
son poste.
S. M. A.

Coréens, mais aussi contre les Belges, où
il a marqué le seul but de l'EN dans le
match.
Beaucoup de respect
pour le peuple
Si les fans aiment Soso et sont déçus de
son absence c'est parce qu'il n'a jamais
osé les défier ni les critiquer, et pourtant
il pouvait bien décorner le soir d'un
match au 5-Juillet contre le Sénégal, ce
jour-là il était sous pression en tant que
capitaine et n'a rien pu faire, et lorsqu'il
quittait le terrain, les sifflets du public
lui ont fait mal, mais il est resté de
marbre, sans réaction, un geste qui
prouve son respect pour le public algérien, qui l'a aidé à briller là où il est
passé. Feghouli ne sera pas à la CAN,
mais son nom reste vivant, il continuera
à monnayer son talent en Europe, car il
le vaut bien, entre-temps, les mauvaises
langues continueront à accomplir le sale
boulot, à critiquer l'un des rares n'ayant
pas fait de chantage à la FAF, Soso ne
sera pas à la CAN, c'est l'EN qui en sera
le grand perdant, pour le moment, car
son absence est peut-être temporaire, un
jour il fera son grand retour, et ce jour-là
on sera curieux de voir dans quel sens
tournera la girouette.
S. M. A.

3

STOP
AU FEGHOULI

BASHING
PAR SALIM S.

Triste situation que vit actuellement notre compatriote
Sofiane Feghouli à West Ham.
En dehors des plans de son
coach, notre Soso national se
trouve dans une situation
compliquée. Mais, aucun
souci, Sofiane saura trouver
une issue qui le grandira
d'avantage. A Grenoble, alors
qu'il avait tout juste vingt ans,
où à Valence par deux fois, il a
pu gérer au mieux des situations conflictuelles bien plus
compliquées. Ce qui doit le
préoccuper davantage ce sont
les missiles qui lui sont balancés depuis un certain temps à
partir d'Alger par de nombreux
personnages dans le but évident de ternir son image. En
vieux routier de la sélection et
maîtrisant les rouages de la
communication entourant
l'équipe nationale, il ne se fait
aucun doute sur l'inspirateur
de ces attaques. Et pour couronner le tout une mise à
l'écart de la sélection toute au
moins surprenante. Les raisons qui seront avancées par
Leekens seront sans doute
techniques et liées à son
temps de jeu avec son club.
Les arguments du coach national seront sans doute valables
même si en même temps il
aura beaucoup de mal à justifier la présence d'un pensionnaire de D2 d'un pays plus
connu par la qualité de son
chocolat que de son football.
Mais là n'est pas le débat.
Coïncidence ou pas, l'éviction
de Sofiane est accompagnée
par une certaine agitation
technico-médiatique qui laisse
penser que le technique n'a
pas a été le seul paramétre
pris en compte. Agé de 27 ans,
Feghouli a pris de la bouteille.
Il s'arroge le droit, et à juste
titre, de donner son avis sur
les sujets qui entourent l'équipe nationale sans jamais briser le fameux pacte surnommé "Le secret du vestiaire".
Déclarer que "valida avait
cramé certains joueurs avant
la CAN2013" est un secret de
polichinelle et estimer que
Rajevac "est une erreur de
casting" ne sont pas vraiment
un scoop. C'est bien qu'un des
acteurs les plus vieux de la
sélection s'exprime sur certains sujets offrant plus de
crédibilité à une communication fafienne très souvent boiteuse. C'est sans doute là le
cœur du problème. A la FAF on
applique la méthode de la
communication UNIPOLAIRE.
Mis à part les communiqués
laconiques balancés de temps
à autre, les sujets dits sensibles seul le patron a le droit
de les aborder. Et tant que le
boss ne parle pas, personne
ne doit s'arroger ce droit. Bref,
la définition exacte de la
méthode stalinienne de gestion de la communication.
Aujourd'hui, Feghouli a parlé.
Demain, et après quelques
dizaines de sélections, Mahrez
parlera à son tour. Aprèsdemain Brahimi prendra le
relais et parlera encore. Et
dans cinq ans, Bentaleb ou
Ghoulam parleront à leur
tour… d'ici là la FAF devra les
intégrer dans son plan de
communication global au lieu
d'actionner de nouveau des
missiles spécialement chargés d'exécuter certaines
besognes.
S. S.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

4

À LA UNE

USMB

GHEZZAL-LYON

C'EST UNE

QUESTION DE

CHOIX SPORTIF

Le président de l'Olympique Lyonnais se serait plié
aux exigences de l'attaquant des Verts, mais ce
dernier n'a toujours pas signé de prolongation. Ce
n'est qu'une question de choix sportif.

PAR MEHDI KABI
La prolongation de contrat
de Rachid Ghezzal avec l'OL continue de faire couler beaucoup
d'encre. D'après la presse française,
le problème entre les deux parties
n'est plus financier. Comme tout le
monde le sait, l'international algérien au cours de sa dernière sortie
médiatique avait annoncé que le
problème principal et qui le laisse
hésiter avant de signer une prolongation de contrat est l'aspect financier. Rachid Ghezzal voulait être
aligné au même niveau que les
cadres de l'équipe alors que JeanMichel Aulas ne voulait pas céder à
ses désirs. Cependant, ce dernier
aurait finalement donné à l'international algérien ce qu'il voulait et lui
aurait proposé une belle revalorisation salariale qui serait pratiquement à la hauteur des autres cadres
de l'équipe, cependant l'attaquant
international algérien refuserait
toujours de signer une prolongation de contrat. Il est clair que
maintenant le problème n'est plus
d'ordre financier mais plutôt sportif et Rachid Ghezzal se dirige tout
droit vers la sortie.
La Liga et la Premier
League le font rêver
N'ayant évolué qu'au sein de la
Ligue 1 française, l'attaquant international algérien semble être prêt à
enfin changer d'air et lancer sa carrière dans un tout autre niveau.
Refusant toujours de prolonger son
contrat avec l'Olympique Lyonnais,
Rachid Ghezzal est intéressé par les
offres qui lui ont été faites par différents clubs au sein des plus
grands championnats européens.

Comme nous l'avions déjà annoncé, ce dernier est suivi par de
grandes équipes dans différents
championnats. Il est d'ailleurs fortement pressenti en Premier
League ou encore en Liga. Everton,
Arsenal ou encore Manchester
United l'ont suivi de près et même
si aucune offre n'a encore été posée
sur la table, ces clubs continuent de
s'informer sur lui. D'un autre côté,
en Espagne, c'est l'Atlético Madrid
qui veut s'attacher ses services.
L'entraîneur du club madrilène,
Diego Simeone, semble s'intéresser
de près au profil de Rachid
Ghezzal afin de renforcer son compartiment offensif pour la suite de
la compétition. Il faut dire que la
Liga et la Premier League font
rêver l'attaquant international algérien et s'il hésite avant de prolonger son contrat avec l'Olympique
Lyonnais, cela est compréhensible.
Cependant, Jean- Michel Aulas n'a
pas fermé la porte à un départ,
mais il cherche plutôt à lui faire
signer une prolongation afin de ne
pas le voir partir gratuitement, surtout que Rachid a été formé à l'OL
et qu'il y a fait toutes ses classes. Le
boss lyonnais, veut à tout prix trouver un accord avec Ghezzal et son
entourage afin de régler ce problème et ainsi passer à autre chose.
L'AC Milan, le principal
intéressé
Hormis les championnats anglais et
espagnole, l'Italie aussi pourrait
être la prochaine destination de
Rachid Ghezzal. L'AC Milan ne
lâche pas l'affaire et fait tout afin de
le convaincre pour signer un
contrat dès ce mois de janvier. Il
faut dire que le club italien a beau-

L'OM veut Feghouli
L'Olympique de Marseille
s'intéresse de près au milieu international algérien et le voudrait au
sein de son effectif. N'ayant pas
été retenu pour la coupe d'Afrique
des nations 2017 par Georges
Leekens à cause de son manque
de temps de jeu, Sofiane Feghouli,
traverse une situation compliquée.
Remplaçant avant-hier encore
avec West Ham United, ce dernier
doit trouver une solution afin de
relancer sa carrière. Une porte
s'ouvre devant lui et son cauchemar pourrait bientôt prendre fin,
puisqu'un bon club s'intéresse à
ses services. Selon le quotidien

français, L'Equipe, l'Olympique de
Marseille voudrait s'attacher les
services de Sofiane Feghouli lors
de ce mercato hivernal. Selon la
même source, le directeur sportif
du club français aurait déjà
contacté les agents de l'international algérien afin de débuter les
négociations avec eux. Une bonne
solution pour le milieu de terrain
des Verts qui a même perdu sa
place au sein de l'équipe nationale
à cause de son manque de compétition. Il faut dire que Sofiane
Feghouli a fait le mauvais choix
en optant pour West Ham United
alors qu'il pouvait choisir n'impor-

coup d'arguments pour le
convaincre et la direction veut
mettre le paquet cette année afin de
réussir une bonne saison.
D'ailleurs, c'est un budget énorme
qui a été consacré par la direction
milanaise afin de relancer l'équipe
et de lui faire retrouver les sommets. Rachid Ghezzal pourrait y
avoir un bon salaire et une place de
titulaire. Reste cependant à savoir
s'il sera convaincu par le défi sportif maintenant que l'AC Milan a
retrouvé son niveau et rejoue le
haut du tableau. En tout cas, le club
milanais est le principal intéressait
et devrait prendre attache avec l'attaquant international algérien et
son entourage dès les prochains
jours afin de tenter de le
convaincre.
Il est libre de s'engager
avec le club de son choix
dès aujourd'hui
C'est le scénario que voulait éviter
Jean-Michel Aulas, son poulain
Rachid Ghezzal pourra s'engager
avec un autre club dès aujourd'hui.
Comme nous l'avions annoncé
auparavant, le contrat de l'international algérien prendra fin dès juin
2017 et il est libre de signer pour le
club qu'il veut dès le 1er janvier,
c'est-à-dire aujourd'hui. Une situation compliquée pour le président
de l'Olympique Lyonnais qui serait
presque contraint de voir l'un de
ses meilleurs joueurs partir gratuitement. Rappelons que Rachid
Ghezzal a été retenu parmi la liste
des 23 pour la Coupe d'Afrique des
nations et qu'il sera à Alger dès
aujourd’hui afin de prendre part au
regroupement des Verts.
M. K.

te quelle équipe après avoir quitté
Valence gratuitement la saison
dernière. Son entraîneur, Slaven
Bili?, ne lui a pas donné sa chance
et le laisse sur le banc des remplaçants. Maintenant qu'il n'est pas
convoqué à la CAN avec les Verts,
Sofiane Feghouli pourra étudier
l'offre de l'Olympique de
Marseille et tenter d'avoir l'accord
de la direction des Hammers afin
de changer d'air pour la seconde
moitié de la saison. Rappelons
aussi que le milieu de terrain des
Verts est aussi suivi par des clubs
évoluant en Serie A.
M. K.

 Après avoir offert la victoire

IL A JOUÉ
L'INTÉGRALITÉ
DE LA PARTIE

Guedioura
et Watford
s'inclinent
lourdement

Le milieu de terrain international algérien,
Adlène
Guedioura, a
joué l'intégralité
du match disputé hier par
son équipe
Watford face à
Tottenham pour
le compte de la
19e journée de
la Premier
League. Une
empoignade qui
a vu les Spurs
l'emporter sur
le score de 4-1.

La Tunisie
perd face
au Pays
Basque

En stage de préparation en prévision de la
coupe d'Afrique
des nations
2017, la Tunisie,
futur adversaire
des Verts, a pris
part à son
deuxième match
amical. Deux
jours seulement
après sa victoire face à la
sélection de la
Catalogne, la
Tunisie s'incline
face au Pays
Basque sur le
score de trois
buts à un.
Rappelons qu'à
la fin du stage
de préparation
qui se déroule
en Espagne, la
sélection tunisienne aura
encore deux
matchs au programme face à
l'Ouganda à
Tunis et l'Egypte
au Caire.

à Leicester face à West Ham

Karim Fortas (agent des joueurs émigrés) :

20e journée de Premier League cet après-midi
avec les Foxes de Slimani et Mahrez qui se
déplacent à Middlesbrough pour affronter les
locaux dans une rencontre importante.

De notre correspondant
AMINE DJAÂFAR

Slimani veut
rééditer le coup
face à Boro
L'avant-centre international algérien a fait le
boulot avant-hier en faisant le nécessaire pour
offrir trois points précieux
à son équipe lors de la rencontre face aux Hammers
de Sofiane Feghouli. Quoi
de plus normal pour l'ancien du Sporting qui se
relance et qui a marqué un
but de toute beauté sur un
caviar d'Albrighton.
Momentanément,
Leicester s'éloigne un peu
de la zone de danger mais
en ce Boxing Day, il faudra s'attendre à tout. Les
matchs s'enchainent et il
faudra répondre présent.
Pour Slimani, pas de répit
puisque le Super Fox sera
appelé à débuter la rencontre d'aujourd'hui face à
Middlesbrough pour le
compte de la 20e journée
de championnat. Une rencontre difficile car Boro a
fait de belles choses et a
failli créer l'exploit à Old
Trafford avant-hier. Pour
espérer continuer à
remonter au classement,
Claudio Ranieri misera sur
son attaquant qui sauve
les meubles actuellement
en l'absence de Jamie
Vardy et qui retrouve son
niveau. Slimani sera très
utile pour ce match du
moment que sa grosse
débauche d'énergie va

beaucoup aider les Foxes
durant cette partie.
Mahrez veut
provoquer le déclic
Auteur d'une belle partie
face à West Ham, l'autre
Algérien de Leicester,
Riyad Mahrez a vu la
chance lui tourner le dos
au cours de ladite partie, il
a manqué deux occasions
franches de marquer
notamment sur un superbe coup franc. Cependant,
le 7e meilleur joueur au
monde ne veut pas en rester là puisqu'il souhaite
faire le nécessaire pour
provoquer le déclic et
aider ses camarades à
prendre les trois points.
Une rencontre importante
pour les Foxes car Claudio
Ranieri espère bien que
son duo algérien parvienne à faire la différence
durant ce match.
I. Z.

Abdoun : «Rajevac ne
connaissait pas
Mahrez, c'est grave !»
L'ex-international algérien, Djamel Abdoun, qui est libre de tout
contrat, s'est exprimé lors d'une longue interview accordée à
France Football, notamment sur la situation difficile qu'il vit en
ce moment ou encore sur l'épisode Rajevac où il dira : " Je suis
très déçu que l'équipe nationale soit en difficulté pour la Coupe
du monde. L'épisode Rajevac nous a coûté très cher. " Avant de
continuer : " C'est une catastrophe. Quand on apprend qu'il ne
connaissait même pas Mahrez, on a du mal à y croire. Il l'appelait "Hey Leicester, Leicester...". C'est fort quand même. Il ne
savait même pas le prénom de Mahrez, il a demandé à Brahimi
de jouer libero. A cause de ça, on va passer à côté d'une Coupe
du monde. Il n'y a plus qu'à tout gagner, et prier... Là, il y a la
CAN, je suis avec eux. "
M. K.

Il défiera

Manchester United
Auteur d'une bonne rentrée avant-hier face à
Leicester, Sofiane Feghouli continue de marquer des points et essaye de profiter de la
moindre ouverture pour prendre du temps de
jeu. Aujourd'hui, les Hammers accueillent les
Red Devils de José Mourinho. Si Feghouli est
annoncé comme remplaçant, il pourrait faire
son entrée en jeu en cours de match pour
essayer d'apporter sa vitesse et son impact
physique. Même si on l'annonce partant et
qu'il y a un intérêt de Rudi Garcia à l'OM,
l'Algérien n'est pas encore parti et a ses
chances de trouver le temps de jeu qu'il n'a
pas, surtout avec le départ prochain d'Ayew
à la CAN, ce qui pourrait lui ouvrir la voie
pour glaner une place de titulaire. Le coup
d'envoi sera donné à 18h15.
I. Z.

www.competition.dz

21
Zerguine insiste
sur sa libération

«ON ATTEND LA FIN
DE CE CAUCHEMAR»
Les trois joueurs émigrés de
l'USMB, à savoir Walid Bouraoui,
Yacine Fortas et Samir Achiche, sont
perturbés par les fausses promesses
de la direction blidéenne qui n'a pas
réussi à les qualifier pour la phase
retour du championnat.
La direction de l'USMB avait promis aux trois joueurs de les qualifier
durant ce mercato hivernal, mais la
suspension infligée par la LFP au
club blidéen a mis les joueurs au
frigo jusqu'à nouvel ordre. Fortas et
ses coéquipiers émigrés veulent des
garanties pour pouvoir jouer la
phase retour du championnat, mais
malheureusement pour eux, le seul
espoir de les retrouver sur les terrains est la levée de la suspension
par la LFP. En tout cas, la direction
du club, à sa tête le président
Boumaza, doit assumer ses respon-

ASO

sabilités vis-à-vis de ses trois joueurs,
sinon le club risque de se retrouver
dans une situation compliquée.
Rappelons seulement que Walid

Bouraoui, Yacine Fortas et Samir
Achiche n'ont aucune part de responsabilité dans la situation qu'ils
vivent actuellement avec l'USMB. Il

faut reconnaître encore une fois que
le responsable dans l'affaire de la
qualification des trois joueurs est la
direction blidéenne. Donc, Boumaza
doit assumer ses responsabilités jusqu'au bout vis-à-vis de ces joueurs
pour éviter de lourdes sanctions.
L'agent des trois joueurs émigrés
de l'USMB Karim Fortas nous a fait
savoir que ces derniers ont opté pour
le club phare de la ville des Roses
pour gagner du temps de jeu et faire
parler d'eux, et non pas pour faire du
tourisme. "J'attends une initiative de
la part de la direction blidéenne pour
qualifier les joueurs durant ce mercato hivernal. Mes joueurs sont venus
pour jouer et pour montrer leurs
qualités et non pas pour faire du tourisme. J'attends avec impatience la
fin de ce cauchemar pour voir mes
joueurs à l'œuvre ; si la direction les
qualifie, elle ne le regrettera pas ",
nous a déclaré Karim Fortas.
A. Dj.

Le stage, une occasion
pour affûter les armes

De notre correspondant
A. BENABDELKADER
Sachant que l'équipe doit se
reprendre lors de la phase retour après
un aller mitigé, le stage qu'effectuera
l'ASO à partir d’aujourd’hui jusqu'au 11
du mois prochain sera l'occasion aux
poulains de Bouzidi d'aiguiser leurs
armes et de se préparer à la phase retour,
qui ne sera pas de tout repos.

Hisser l'équipe au classement tout en
tentant d'atteindre le podium exige des
efforts considérables et des moyens à
même de le permettre. Dans ce sens,
récupérer les blessés est la première opération à laquelle s'attellera le staff technique qui est dans le besoin pressant
d'un préparateur physique. Le staff technique, qui mise sur une bonne réponse
de ses joueurs dont les nouvelles recrues,
est optimiste quant à réussir la seconde

étape. Déçu par les prestations de l'équipe lors des trois matches auxquels il a
assisté, le premier responsable technique
du club devrait avoir une idée plus
concrète du groupe de joueurs qu'il a
sous la main et prendra sûrement les
mesures nécessaires à même de donner
un nouvel élan à l'équipe, qui est dans
l'obligation d'être à la hauteur d'autant
plus que l'entourage du club en est très
déçu.
A. B.

Le nouveau gardien de but Mahsas, qui vient de signer en faveur de l'ASO,
estime que l'ASO ne manque pas d'atouts et jouera à fond ses chances ;
elle mise sur un meilleur parcours lors de la seconde tranche de la
compétition.
Cela me fait plaisir d'avoir opté pour
un club qui voulait tellement s'attacher
mes services ; je ferai le maximum pour
être à la hauteur des attentes des dirigeants, tout en faisant de mon mieux
pour conquérir le cœur des supporters.

Qu'est-ce qui a pesé dans la balance
quant au choix de l'ASO ?

Medouar, qui est quelqu'un qui sait
convaincre grâce à son franc-parler, a
réussi à me persuader. La preuve, je suis
à l'ASO Chlef et je suis certain de rebondir ; les conditions y sont réunies. Avec le

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

challenge qui est le retour parmi l'élite,
c'est un bon coup à jouer.

l'élite. Avec la détermination de réussir,
je pense que l'ASO réussira son pari.

On attend beaucoup de vous à l'ASO,
le savez-vous ?

L'équipe a déçu plus d'un à l'aller,
pensez-vous qu'elle se ressaisira lors
de la seconde phase ?

Je le sais et je souhaite vraiment y
apporter du mien. Avec le reste du groupe, on tâchera de mener la barque à bon
port. Je sens qu'il y aura de belles choses,
surtout que l'objectif est de revenir parmi

Elle n'en a pas le choix. Il faudra
cependant fournir plus d'efforts pour y
parvenir. Tout le monde doit se mettre
au service du club, et ça ira.
A. B.

Le club compte recruter un préparateur physique

Après le départ de Karim Menad, qui a rejoint Ifticéne à la JSMB, la barre technique
du club asnami est sans préparateur physique. La direction de l'ASO, qui est à la
recherche d'un préparateur physique, doit en trouver un avant le départ en Tunisie
où le groupe effectuera un stage de 10 jours.

Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

L'attaquant de l'USMB
Zerguine a, encore une fois,
réclamé sa lettre de libération
de la direction blidéenne, surtout que le président du CA
Boumaza lui a promis de le libérer durant ce mercato hivernal.
En effet, cet attaquant veut
endosser le maillot du CRB. Il a
donné sa parole à la direction
du Chabab, mais la situation
que vit le club blidéen suite à sa
suspension a incité le président
Boumaza à changer d'avis et à
mettre son joueur en stand-by.

Reprise aujourd’hui
à l'annexe du stade
Tchaker

La formation de la ville des
Roses doit reprendre la préparation en prévision de la phase
retour du championnat de
Ligue 2 Mobilis. La direction du
club a contacté tous les joueurs
et leur a demandé d'éviter les
retards et de venir à l'heure le
jour J, c'est-à-dire aujourd’hui
en début d'après-midi. Les
retardataires et les absents
seront sanctionnés financièrement ; donc Ouadah et ses
coéquipiers doivent respecter le
règlement du club pour permettre à l'entraîneur d'aller jusqu'au bout de son programme.

Boukhari, second
joueur libéré

Mahsas : «Je ferai le maximum
pour être à la hauteur»

Les négociations ont pris du temps
avant que vous ne signiez à l'ASO…

Lundi 2 janvier 2017

Le club chélifien vient de résilier le contrat de l'attaquant Réda Boukhari qui a été recruté au mercato
d'été. Ce joueur n'a pas donné de satisfactions après
avoir pourtant eu sa chance, et la direction du club a
mis fin à ses fonctions. Ainsi, il ne reste qu'un seul
joueur à libérer dont la décision relèvera du coach
Bouzidi.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
CLUBS

1. PAC
2. USMB
3. JSMB
4. CABBA
5. USB
6.
7.
8.
9.
10.
11.

MCS
JSMS
ASO
CRBAF
ABS
ASMO

12. WAB
13. ASK
14. MCEE
15. GCM
16. RCA

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
34 15 10 04 01 25
27 15 08 03 04 14
25 15 07 04 04 15
24 15 06 06 03 12
24 15 07 03 05 13
23 15 07 02 06 15

20 15
20 15
19 15
18 15
17 15
17 15
16 15

06 02
05 05
04 07
04 06
03 08
03 08
04 04

07 11
05 17
04 13
05 16
04 13
04 12
07 12
11 15 03 05 07 12
11 15 02 05 08 10
09 15 02 06 07 10

+14
+05
+03
+03
00
15 00
09 +02
16 +01
14 -01
16 00
13 00
14 -02
16 -04
19 -07
19 -09
15 -05
11
09
12
09
13

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

20

www.competition.dz

ASMO

USMA

Fin de l’aventure asémiste
pour 4 joueurs
La direction du club asémiste a
décidé de se séparer de quatre
joueurs de l'équipe fanion, et non
des moindres.
PAR L. M. AZZI
D'après nos informations, il s'agit des défenseurs
Adel Naamane, Nasreddine Oussaad et Nazim Aklil ainsi
que l'attaquant Tewfik El-Ghomari. La manière de se séparer de ces éléments n'a pas été expliquée ou détaillée à part
qu'elle que ce serait une résiliation de contrat des joueurs
en question. Ces derniers sont invités à venir à Oran chercher leurs papiers de libération en passant par la résiliation
de leur contrat, cela s'entend.

La direction du club asémiste a
prévu un stage de préparation
pour la bande au duo
Henkouche-Meguenni. D'après
une source fiable, le stage en
question aura lieu à Terga, daïra
côtière de Témouchent. Le
regroupement sera d'une durée
de sept jours à compter du 6
janvier de la nouvelle année
2017. La même source rapporte
que la délégation asémiste
séjournera au complexe sportif
Doriane. Un complexe qui
dispose d'intéressantes
commodités, poursuit notre
interlocuteur qui ajoute que sur
place, l'équipe asémiste devra
livrer au moins deux matches
amicaux contre des équipes de
la région.

HAMMAR
veut partir
Ziri Hammar pourrait quitter l'USMA cet hiver. Le
joueur veut revenir en championnat français après
avoir reçu une offre d'un pensionnaire de la Ligue 1.

La formation de M'dina J'dida
poursuit sa préparation sous la
houlette de Mohamed
Henkouche et son adjoint Fayçal
Meguenni. Mais plusieurs
joueurs sont aux abonnés
absents pour différentes
raisons. Certains ont choisi de
se rendre à l'étranger pour
passer les vacances de fin
d'année et d'autres sont
concernés par un départ
volontaire ou pas. Pour l'heure,
aucun détail n'a été dévoilé ou
confié au sujet de cette histoire
de départs. Certainement que
tout sera clair à partir
d’aujourd'hui.

PAR ANIS S.
En France depuis mercredi dernier, Ziri Hammar a été approché
par des responsables d'un club qui
évolue en Ligue 1 française, dont le
nom n'a pas encore filtré. En effet,
ils ont proposé à l'attaquant
usmiste de rejoindre leur club à
partir de cet hiver et le moins que
l'on puisse dire, ils lui ont fait une
offre très alléchante, a-t-on appris
d'une source fiable. Notre source nous
a également révélé que les responsables
de la cellule de recrutement dudit club
français suivent de près Hammar lors des
derniers matchs dans lesquels le joueur s'est
illustré de fort belle manière en montrant ce
dont il est capable. Le retour en force de l'attaquant formé à Nancy-Lorraine ne leur a
pas donc passé inaperçu et ce qui leur a incité de lui faire une proposition pour l'engager
lors de ce mercato hivernal. Selon toujours
notre source, Ziri Hammar s'est montré très
emballé à l'idée de rejoindre ce club français,
mais il devra tout d'abord racheter sa lettre
de libération de l'USMA pour pouvoir quitter le navire usmiste puisqu'il est lié avec le
club algérois pour trois autres saisons, soit
jusqu'en juin 2020.

ASK

Dib reprend avec les Rouges
Après avoir laissé le président du CSA
Fayçal Talhi diriger l'ASK durant la phase
aller, les actionnaires du club phare khroubi
ont décidé de confier les rênes du club à
l'un des membres, à savoir Maâmar Dib.
Ce dernier, pour rappel, a présidé les
Rouges la saison 2010-2011.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
Merahi, Boukhezar
et Bedala de retour
Sitôt installé, Maâmar Dib a décidé de se faire seconder par trois
anciens dirigeants des Rouges :
Merahi, qui faisait partie du comité ayant dirigé l'ASK l'exercice
écoulé ; Boukhezar, un ancien
président du CSA, et Bedala, l'ancien secrétaire général des
Rouges. Selon une source fiable,
Maâmar Dib, qui veut redorer le
blason de son club de cœur à
moyen terme, a, dès sa nomination, annoncé qu'il va dépenser 2
milliards de centimes pour
remettre sur orbite l'ASK, dont les
caisses sont vides car elles n'ont
pas été renflouées cette saison par
les autorités locales pour des raisons qui restent à élucider.
La DJS somme Talhi d'organiser une AG
Saisie par les deux tiers des
membres de l'assemblée générale
du CSA qui veulent élire un nouveau président, la DJS de la

Le CSC fait un pont
d'or à Zemma

Selon les informations qui nous
sont parvenues, on croit savoir
que le gardien de but de l'USMA a
été récemment contacté par le
CSC. Notre source nous a également révélé que le club phare de
Constantine a fait une offre très
alléchante au portier international usmiste et ce dernier n'a pas
fermé la porte des négociations.
Seulement, il doit racheter sa
lettre de libération s'il veut partir cet hiver puisqu'il est lié avec
le club algérois jusqu'en juin
2020.

wilaya de Constantine a sommé
l'actuel boss du club amateur de
l'ASK Fayçal Talhi d'organiser le
plus tôt possible une AG extraordinaire ; l'AG du CSA veut élire
comme nouveau président l'actionnaire de la SSPA de leur club
Maâmar Dib, qui vient de
reprendre en main l'équipe de
football professionnel.
Belachter et Redjimi
rappelés
Selon une source autorisée, le
nouveau boss de l'ASK Maâmar
Dib, qui ne veut pas garder l'actuel entraîneur de son club, a
décidé de prendre langue avec les
entraîneurs Belachter et Redjimi,
qui, pour rappel, au mois de
novembre passé, avaient décidé
de jeter l'éponge après que les
Rouges ont été éliminés de la
Coupe d'Algérie par le CAM
Skikda. Selon notre interlocuteur,
Belachter et Redjimi auraient
donné leur accord au président
Dib et vont les tout prochains
jours reprendre en main l'équipe
de football professionnel du
Khroub.

4e TOUR RÉGIONAL COUPE
D'ALGÉRIE DES JEUNES CATÉGORIES

Les U17 de l'USMA se
qualifient

C'est avant hier que le 4e tour
régionale de la coupe d'Algérie
des jeunes catégories a eu lieu.
Les U17 de l'USMA se sont qualfiés pour le prochain tour après
avoir gagné le match qui les a
opposé à leurs homologues du
CRB sur le score de deux buts à
un.

Ledraâ, Bejaoui et Abbès
libérés
Trois joueurs de l'ASK, le polyvalent Ledraâ, le milieu Bejaoui et
l'arrière-gauche Abbes, qui ont
saisi la Chambre de résolution des
litiges de la LFP après n'être pas
payés les quatre derniers mois et
ont obtenu leur libération, sont
partis. Selon une source fiable, la
nouvelle direction des Rouges a

réussi à convaincre l'un d'eux,
Abbes, à renouveler son contrat,
mais pas Ledraâ, qui a signé avec
l'ASO et Bejaoui, qui, dit-on, veut
aller jouer sous d'autres cieux.
Les Rouges en vacances
Depuis qu'ils ont joué le dernier
match de la phase aller du championnat de Ligue 2 Mobilis contre
l'USB, à Biskra, les joueurs de

l'ASK sont en vacances. En effet,
à ce jour, les coéquipiers de
Zalami ne savent pas quand ils
vont entamer la préparation de la
phase retour, car tout simplement,
la direction de leur club ne leur a
pas fixé la date de la reprise des
entraînements.
R. G.

5

Il a reçu une offre très alléchante Il s'étalera du
11 janvier
d'un club de la Ligue 1 française 3Leaustage

Stage confirmé à
Terga

Entraînements avec
beaucoup d'absents

Aklil a demandé ses papiers
Il faut noter qu'à l'exception d'Aklil, qui a demandé ses
papiers pour trouver un club dans l'espoir d'avoir plus de
temps de jeu, le départ des trois autres a été demandé par
le responsable de la barre technique. Le mauvais rendement reste le grief retenu contre l'enfant de Maghnia, alors
que les deux autres sont soupçonnés de tricherie, assurent
nos sources. Sauf revirement pouvant se produire, ces
quatre joueurs ont toutes les chances de ne pas poursuivre
leur aventure avec l'équipe des Vert et Blanc pour la
deuxième phase de la compétition.
L. M. A.

Lundi 2 janvier 2017

Les U15
et les U20 éliminés

Les U15 et les U20 de l'USMA,
quant à eux, se sont fait éliminer
de la coupe d'Algérie face à leurs
homologues du CRB. Les U15 ont
perdu le match par les tirs au
but, tandis que les U20 ont
concédé une défaite sur le score
de deux buts à un.

Il rencontrera Haddad aujourd'hui, mais…
Après s'être ressourcé auprès de sa petite famille à Paris, Ziri Hammar, à l'image
de tous ses coéquipiers les franco-algériens, regagnera aujourd'hui le pays. Selon
les informations dont nous disposons, il va
profiter de l'occasion pour rencontrer le
président de l'USMA Rebouh Haddad. Il
va tout d'abord lui parler de l'offre qu'il a
reçue du club français, avant de tenter de
le convaincre de le laisser partir cet hiver,
tout en espérant que le boss soit compréhensif et va faciliter son retour en championnat français. Mais reste à savoir qu'elle sera la réaction du président usmiste. Ce
dernier devrait s'opposer au départ de
Hammar pour la simple raison que l'attaquant en question est considéré comme en
étant valeur sûre au sein de l'équipe et son
entraîneur Paul Put aura besoin de lui lors
de la phase retour du championnat mais
aussi en Ligue des champions africaine,
une compétition dans laquelle la formation
de Soustara entrera en lice à partir du mois
de mars prochain. Dans tous les cas, tout
sera plus clair à l'issue de l'entrevue prévue entre les deux hommes aujourd'hui.
Nous y reviendrons…
A. S.

En plus de Meziane
Benyahia et Meftah rateront
la préparation hivernale
Les deux défenseurs
usmistes Mohamed
Benyahia et Rabie Meftah
rateront officiellement la
préparation hivernale
avec leur équipe. Et pour
cause, ils ont été retenus
par le sélectionneur national Georges Leekens, qui
a communiqué la liste des
23 joueurs avant hier,
pour prendre part à la
prochaine coupe
d'Afrique des nations qui
aura lieu au Gabon. Cela
dit, la formation usmiste
effectuera le stage de la
préparation d'intersaison
avec l'absence de trois
cadres puisque même
Abderrahmane Meziane

n'y sera pas concerné car il
entrera en stage avec la
sélection nationale militaire qui s'apprête à prendre
part à la Coupe du monde
militaire prévu le mois de
janvier prochain à Oman.

Put présente ses vœux à la famille
usmiste à l'occasion du nouvel an

Bien qu'il soit en Bélgique pour célébrer les fêtes de la
nouvelle année, mais aussi pour se ressourcer auprès de
sa famille, l'entraineur Paul Put n'a pas oublié la famille
usmiste en lui souhaitant ses meilleurs vœux à l'occasion
du nouvel an 2017. "A l'occasion du nouvel an, je tiens
vraiment à transmettre mes vœux de bonheur à vous les
supporters de l'USMA, au président et tous les responsables, mon staff technique et médical, les joueurs ainsi
que tous les employés du club et du stade. Une nouvelle
année signifie de nouveaux rêves, de nouveaux espoirs,
l'envie de réaliser de milliers de nouvelles choses, tous

Ce qui inquiète beaucoup
l'entraîneur en chef Paul
Put qui aura du mal à travailler l'aspect technicotactique convenablement
en l'absence de trois éléments titulaires.

Ils rateront le MOB,
le RCR et le DRBT
Bien qu'ils ratent officiellement la préparation
hivernale, Mohamed
Benyahia, Rabie Meftah et
Abderrahmane Meziane
rateront également les
trois premières rencontres
du championnat, respectivement face au MOB, au
RCR et au DRB
Tadjenanet. Des absences
qui ne feront absolument
pas les affaires du coach
Put vu le grand poids des
trois joueurs en question
au sein de l'équipe. Il
devra trouver les solutions pour pallier ces trois
absences
A. S.

ensemble pour une année 2017 pleine de bonheur et de
succès. Unis nous sommes, unis nous resterons. "

Présentation ce soir du nouvel
équipement Joma

Comme tout le monde le sait, Joma est le nouvel équipementier de l'USMA. Les nouveaux maillots seront présentés aujourd'hui en début de soirée à partir de 18h. La
cérémonie aura lieu au nouveau siège de la firme espagnole à Alger, plus exactement à El-Achour. Les médias
sont invités à assister à l'évènement qui sera suivi d'un
point de presse des représentants de la marque ainsi que
du président de l'USMA.
A. S.

hivernal
aura lieu
à Sousse

C'est désormais officiel. La
formation usmiste
effectuera son stage
hivernal dans la ville
tunisienne de Sousse qui
s'étalera sur huit jours du 3
au 11 janvier prochain, a-ton appris auprès de la
direction du club algérois.
Les Rouge et Noir rallieront
donc la ville touristique tunisienne
mardi et rejoindront l'hôtel ElMouradi Kentaoui dans lequel ils élieront domicile. Il faut dire que la direction du club a fait le choix en optant
pour ce somptueux établissement
hôtelier qui est doté de tous les
moyens modernes qui permettront
aux coéquipiers de Benkhemassa
d'assurer une préparation en prévision de la deuxième moitié de l'actuel
exercice. Ils devront donc bien en profiter afin qu'ils soient au top techniquement et physiquement avant l'entame de la phase retour dans laquelle
ils seront appelés à reprendre la place
de leader au classement général du
championnat et conserver ainsi leur
titre en fin de saison. Il est utile de
rappeler que l'USMA s'était préparée
à Sousse l'été dernier, dans le cadre
du troisième cycle de la préparation
d'intersaison, sous la coupe de l'ancien entraîneur Adel Amrouche.
Un seul match amical au
menu et l'adversaire reste à
déterminer
Selon la direction usmiste, le stage
hivernal qui se déroulera à Sousse
sera ponctué par un seul match amical. Seulement, l'adversaire reste à
déterminer, mais ce qui est sûr, il
s'agit d'une formation locale. Ca
devrait être fort probablement le prestigieux club de l'ES Sahel. Dans tous
les cas de figure, les responsables du
club sont en train d'accélérer les
démarches afin de trouver un sparring-partner disponible pour que la
formation de Soustara l'affronte en
amical. Une joute amicale sur laquelle
le coach Paul Put mise beaucoup pour
combler les différentes lacunes
constatées.
A. S.

Le club demandera-t-il
le report des matchs ?

Bien que l'équipe soit privée des
services de trois internationaux lors
du début de la phase retour, on se
demande si la direction de l'USMA va
saisir la Ligue de football
professionnel pour demander le
report des trois premiers matchs.
Jusqu'au moment où nous mettons
sous presse, la direction usmiste n'a
pas encore entamé cette procédure,
qui reste très envisageable.

Reprise aujourd'hui à
17h à Bologhine

Après avoir eu droit à cinq jours de
repos, c'est aujourd'hui que les
joueurs usmistes reprendront le
chemin des entrainements pour
entamer la préparation en prévision
de la deuxième moitié de l'actuel
exercice. Les choses commencent
donc dès aujourd'hui pour le capitaine
Zemmamouche et ses coéquipiers. La
reprise aura lieu au stade OmarHamadi de Bologhine en fin d'après
midi à partir de 17h.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

6

JSMB

LIGUE 1 MOBILIS

HANNACHI

BAÏTÈCHE :
«Mon destin
est entre
les mains
d’Amrani»

sauvera-t-il
son recrutement ?

Comme nous l’avons rapporté, il y a
quelques jours de cela, Karim Baïtèche
fait partie des plans du président
Hannachi pour ce mercato hivernal.

Contraint de renforcer son effectif suite au parcours
catastrophique enregistré lors de la première manche du
championnat, le président Hannachi a assuré trois recrues pour
l’instant. Il s’agit du défenseur Sofiane Khelili et des attaquants
Thomas Izerghouf et Mehdi Benaldjia.
PAR MOHAMED A.
Le président Hannachi
se dit satisfait du recrutement
réalisé jusqu’à maintenant,
mais les supporters ne
partagent pas son optimisme.
Ils réclament des joueurs
d’expérience et de valeur
capables de tirer l’équipe vers
le haut. Le président Hannachi
leur a donné espoir en pistant
Amine Hamia, Karim Aribi et
Amir Saâyoud pour ne citer
que ceux-là, mais il n’a réussi à
concrétiser avec aucun d’entre
eux pour le moment. Aribi lui
a donné son accord de
principe, mais son destin n’est
pas entre ses mains. Le
président de la JSK a proposé
pas moins d’un milliard à son
homologue du CAB Farid

Nezar pour racheter le contrat
d’Aribi, mais aucun accord n’a
été encore trouvé. De peur de
rater son recrutement, le
président Hannachi a établi la
liste de plusieurs joueurs entre
autres Baiteche, Hadouche,
Amiri, Banouh et Balegh.
S’étant rendu que le
recrutement d’intersaison est
un véritable fiasco, le président
de la JSK de sauver ce qui reste
à sauver. Il sait que s’il ne
renforce pas son effectif avec
des joueurs de haut niveau,
non seulement son équipe n’ira
pas loin en coupe d’Algérie et
en coupe de la CAF, mais elle
devra lutter de toutes ses
forces pour assurer son
maintien en Ligue 1. Le
président de la JSK est très actif
dans l’opération recrutement

par rapport aux autres
présidents, mais certaines de
ses recrues n’enthousiasment
pas les fans. Afin de satisfaire
ces derniers, il doit casser sa
tirelire afin d’enrôler un bon
avant-centre et bon meneur de
jeu. Il est confiant quant à
l’issue des négociations avec
l’attaquant du CAB Aribi, mais
tant que ce dernier n’a pas
signé son contrat, tout peut
arriver, d’autant plus que
l’homme fort de la JS Saoura
Mohamed Zerouati le veut à
tout prix son effectif. A deux
semaines de la clôture du
marché des transferts, le
président Hannachi a encore le
temps devant lui pour sauver
son recruter pour peu qu’il
casse sa tirelire.
M. A.

SAYOUD :

«Pour m’avoir,
il faut négocier
avec Haddad»
Peu utilisé à
l’USMA, Amir
Sayoud n’écarte
pas son départ en
ce mercato
hivernal.
PAR N. BOUMALI
Il affirmé néanmoins que
son destin n’est pas entre ses
mains puisqu’il est encore sous
contrat avec les Rouge et Noir.
Voulant savoir s’il a été contacté d’une manière officielle par
la direction de la JS Kabylie
comme le laissent entendre les
proches
du
président
Hannachi, Sayoud répond
avec
spontanéité.
«Sincèrement, j’ai entendu parler de l’intérêt de la JSK, mais
jusqu’au moment où je vous
parle, aucun dirigeant n’a pris
attache avec moi. J’ai signé un
contrat de 4 ans au mois de juin
dernier et je n’ai pas encore dis-

Le président de la JSK a exploré plusieurs pistes avant de le relancer ce weekend. Il l’a recontacté mercredi dernier pour
lui dire que s’il parvient à récupérer sa
lettre de libération, il l’engagera dans
son équipe. Baïteche que nous avons eu
avant-hier au téléphone confirme ses
contacts avec le président Hannachi, tout en
précisant qu’il n’a pas encore obtenu le fameux
document qui lui permettre de rejoindre la JSK
en ce mercato hivernal. «J’attends de récupérer
ma lettre de libération pour rejoindre la JSK. Le
président Hannachi m’a contacté et je n’ai pas
hésité à lui donner mon accord de principe. En
principe, je serai à Tizi Ouzou ce lundi ou ce
mardi pour officialiser mon transfert, si je récupère bien sûr ma lettre de libération. Je ne peux
pas poursuivre mon aventure avec le CSC et je
l’ai fait savoir à mon président. Je lui ai expliqué que pour des problèmes familiaux, je dois
me rapprocher de ma famille», déclare
Baïteche.

cuté de mon avenir avec mes
dirigeants. Si le président
Hannachi ou un autre président me veut, il n’a qu’à négocier avec le président
Hannachi. Je suis lié à l’USMA
et je n’ai pas mon destin entre
mes mains. Je sais qu’on m’annonce un peu partout en ce
mercato hivernal, mais je n’ai
reçu aucune offre concrète
pour le moment», a indiqué
Sayoud. Auteur de belles prestations
avec
le
DRB
Tadjenanet, Sayoud faisait partie des priorités du président
Hannachi au mois de juin dernier. Il avait tout fait pour le
recruter, mais faute de moyens
financiers, il avait renoncé à lui
après l’entrée en course de
Haddad pour son recrutement.
Et dire qu’en juin 2015, lorsqu’il passait ses vacances à
Mirabeau, il a été proposé à la
direction kabyle pour un salaire symbolique, mais les dirigeants l’avaient refusé sous
prétexte qu’il était fini.
N. B.

Pour assurer un bon
fonctionnement à leur équipe
sur le plan financier
Les Canaris à la recherche
de nouveaux sponsors

Le premier responsable de la formation
du Djurdjura, qui n'a pas cessé de se
démener ces derniers temps afin d'assurer le bon fonctionnement de son club sur
le plan financier, souhaite la venue d'un
ou deux sponsors au minimum lors des
prochains jours, à la JSK. Comme tout le
monde le sait, les responsables du club le
plus titré d'Algérie ont rencontré
quelques difficultés ces dernières années
afin de donner une bonne assise financière à leur club. Après le passage du club
du statut d'amateur au statut de professionnel, la JSK ne bénéficiait plus de subventions et le maillot du club le plus titré
d'Algérie n'est floqué que du logo d'un
seul sponsor. C'est pour cette raison que
les dirigeants kabyles veulent attirer de
nouveaux les sponsors et multiplient les
contacts avant le début de l'aventure africaine.

Sonatrach devrait
accompagner la JSK en
coupe de la CAF

Concernant le dossier Sonatrach,
Hannachi et ses proches collaborateurs
ont perdu espoir apparemment concernant la venue de la firme pétrolière nationale à la JSK comme sponsor, alors que
les hauts responsables du club de TiziOuzou étaient très confiants concernant
ce dossier. Hannachi ne parlait plus de
Sonatrach ces derniers jours alors qu'il
annonçait la venue de cette entreprise à
la JSK pour sponsoriser le club d'une
manière presque officielle. Par ailleurs,
selon une source très proche de la direction de Sonatrach, cette dernière devrait
accompagner la JSK lors de la coupe de la
CAF en prenant en charge les déplacements des Canaris en Afrique. C'est tout
ce que les responsables de la plus grande
entreprise pétrolière du continent peuvent faire pour le club kabyle.
A. H.

«J’attends de récupérer ma lettre
de libération»
Ne pouvant pas rester au CSC où il n’arrive pas
à s’exprimer sur le terrain, Baïteche a demandé
à son président de le laisser partir en ce mercato hivernal. Celui-ci lui a rétorqué que le dernier mot revient au nouvel entraîneur
Abdelkader Amrani. Même si son président ne
lui a rien promis pour le moment, Baïteche croit
qu’il finira par avoir sa lettre de libération. «J’ai
déjà saisi mon président sur mon problème,
mais celui-ci m’a affirmé que le dernier mot
revient à Amrani. Je compte sur la compréhension de ce dernier pour me remettre ma lettre
de libération. Je ne crois pas qu’il va me retenir,
car si je reste, je ne serai pas d’un grand apport
pour l’équipe. Dans l’intérêt du CSC et du
mien, il faut que je change d’air en ce mercato
hivernal. Je suis quelqu’un d’honnête et je sais
que si on me retient contre mon gré, je ne pourrai rien apporté à l’équipe. Je suis polyvalent et
je signe à la JSK, je ferai tout pour apporter le
plus attendu de moi. Je peux jouer en meneur
de jeu, comme deuxième attaquant et sur le
côté. Je suis un homme qui aime les défis et je
ne rechignerai pas sur l’effort pour être à la
hauteur des attentes placées en moi. Ça n’a pas
marché avec moi au CSC, mais je suis convaincu que je vais réussir avec la JSK», poursuit
l’ancien pensionnaire de l’USMA.
N. B.

HADOUCHE :

«Le boss kabyle m’a
contacté, mais…»
L’attaquant de l’ESS Hadouche nous a révélé
dans la journée de vendredi que le
président Hannachi l’a officiellement
contacté pour le recruter en ce mercato
hivernal. Celui-ci ajoute que l’intérêt de la
JSK ne date pas de la fin du mois décembre
en confiant que l’ancien manager des
Jaune et Vert l’avait approché il y a
quelques semaines de cela avant sa
démission forcée. «Oui, la JSK s’intéresse à
moi. Les dirigeants kabyles m’ont contacté,
mais je n’ai pas encore récupéré ma lettre
de libération. Le premier à m’avoir
contacté, c’était Zafour avant que le
président Hannachi ne prenne le relais. Je
lui ai dit que je suis sous contrat avec l’ESS
et que je dois récupérer ma lettre de
libération avant de négocier avec lui. J’ai
parlé avec le président Hassan Hamar, mais
je dois le revoir prochainement afin d’être
fixé sur mon avenir», souligne Hadouche.
N. B.

www.competition.dz

Les Béjaouis à pied
d'œuvre à El-Bez
C'est avant-hier dans
la matinée que les Vert
et Rouge de la JSM
Béjaïa ont rejoint la
ville de Sétif pour un
stage de 5 jours.
BADR-EDDINE ZAOUCHE

Alors qu'il était prévu que la formation de Yemma Gouraya se déplace à
l'étranger, le manque de temps a fait
changer d'avis les responsables du club.
Finalement, c'est au niveau du centre de
préparation olympique d'El-Bez que
Yacine Djebarat et ses coéquipiers prépareront la seconde moitié du championnat. Ce stage de quelques jours va
permettre au nouvel entraîneur de la
JSM Béjaia de corriger certaines lacunes
constatées durant les deux rencontres
qu'il avait dirigées en tant que coach
principal. Beaucoup d'espoirs reposent,
par ailleurs, sur ce stage afin de permettre au groupe de rattraper son retard
surtout sur le plan physique.

Ifticen veut l'adhésion
de tous
Il est clair qu'en plus de la direction et
des supporters du club, le staff technique des Vert et Rouge compte beau-

coup sur ce stage de Sétif. Le but étant
de réussir à accéder en fin de saison.
Pour atteindre cet objectif, l'entraîneur
de la JSM Béjaia, Younes Ifticen, souhaite avoir l'adhésion de tous ses éléments.
Ce dernier a rencontré les joueurs avant
la séance d'entraînement jeudi dernier
pour leur expliquer ce que le staff technique attend d'eux. Connu pour son
intransigeance dans certains cas, l'entraîneur Ifticen a insisté auprès de ses
hommes sur l'importance du respect des
consignes. " L'accession passe par une
bonne préparation. Nous allons nous
déplacer à Sétif pour travailler. Il faudrait que vous sachiez que j'attends
beaucoup de ce regroupement. Nous
allons devoir faire des sacrifices. Je souhaite que tout le monde soit conscient de
l'importance de ce stage. " Tel a été le

message du premier responsable de la
barre technique de la JSMB à ses joueurs
à la veille de ce déplacement.

Yacine
Djebarat aux
soins

Le portier de la JSM
Béjaia Yacine
Djebarat n'a pas pris
part aux
entraînements de
vendredi dernier. En
effet, le joueur le
plus ancien de
l'effectif des Vert et
Rouge a été soumis
à des soins par les
membres du staff
médical. On ne
connaît pour
l'instant pas la
nature de sa
blessure, ni sa
gravité, mais selon
des proches du
joueur, ce dernier
sera de retour
prochainement.

Il a longuement parlé aux
joueurs
A la fin de la séance de vendredi dernier, le coach avait rassemblé ses joueurs
pour une discussion franche, le but étant
de motiver ses éléments avant ce déplacement à Sétif. Le coach, qui avait haussé le ton, notamment après avoir constaté un manque de cohésion lors de la rencontre de la 15e journée face à l'USM
Blida, a voulu secouer ses joueurs pour
les pousser à réagir. " Le chemin est
encore long, 15 rencontres nous attendent. On doit aborder cette deuxième
moitié de la saison avec un état d'esprit
irréprochable. Je mise beaucoup sur ces

formation de la Soummam. Il s'agirait du milieu de terrain de
l'USM Blida Rabti et de celui de Médéa Lamhene. Répondant
aux besoins du coach qui souhaite renforcer son effectif par
deux attaquants et un milieu de terrain offensif, la JSM Béjaia a
pris contact avec ces deux joueurs. Par ailleurs, afin de satisfaire
la volonté du coach, un seul joueur devra rejoindre le club de la
JSMB durant ce mercato. Si le premier souhaite vraiment s'engager avec le club de Yemma Gouraya, Lamhene, quant à lui, n'a
pas encore réglé sa situation vis-à-vis de son club.

La piste Noubli
relancée
Younes Ifticen, l'entraîneur de la JSM Béjaia, insiste beaucoup
pour s'attacher les services d'un second attaquant en plus de
Rebbouh. Après avoir appuyé l'attaquant de Batna, Ifticen a laissé le choix aux responsables du club quant à l'identité du second
attaquant. Nous avons appris que le président Tiab Boualem
aurait relancé la piste de l'attaquant d'El Eulma qui n'est autre
que Noubli. Ce dernier, qui avait rencontré les dirigeants il y a
quelques jours, n'a pas réussi à trouver un terrain d'entente avec
eux. Par ailleurs, une seconde entrevue serait programmée prochainement pour convaincre le joueur de signer à la JSM Béjaia.

Absent depuis la
reprise des
entraînements,
Zerrouki Mourad, qui
a été touché à la
cuisse, se trouve en
France depuis une
semaine. Nous avons
appris que le joueur
en question s'est
déplacé en France
pour des soins.
Zerrouki, qui avait
raté les deux
dernières rencontres
face au PAC et
l'USMB, souffre d'une
déchirure de
quelques millimètres
à la cuisse,
l'obligeant à se
déplacer à l'étranger
pour se soigner. Son
retour est prévu
aujourd’hui. Ce
dernier rejoindra
directement ses
coéquipiers au
niveau de Sétif.

quelques jours pour que vous voir vous
donner à fond et corriger les lacunes
constatées durant cette phase aller. "
Les joueurs veulent se reprendre En
plus du nouveau coach qui veut donner
un souffle nouveau au groupe, les
joueurs, eux aussi, veulent se reprendre
pour éviter de se mettre en difficulté,
surtout qu'ils ont été mis dans les
meilleures dispositions par la direction
Tiab
du club phare de la Soummam. Le grouappelle les
pe veut profiter de ce stage pour recharger ses batteries et faire taire les critiques
supporters
afin de prendre une option sur les autres
à s'unir
concurrents lors de la phase retour.
autour
de
Gonflés à bloc par le discours de leur
l'équipe
coach, les camarades de Yacine Djebarat
se disent déterminés à se donner à fond Dans un communiqué
adressé aux
pendant ce regroupement.
journalistes vendredi
B. E. Z. dernier, le président

Rebbouh
Rabti et Lamhène
Boumechra Salim,
officialisera sa
première recrue
en négociations
En plus de Rebbouh qui vient de donner son OK, d'autres
venue
aujourd’hui joueurs
hivernale
sont toujours en négociations avec les responsables de la
Nous avons évoqué, dans nos précé-

dentes éditions, les intentions de la
direction de la JSMB de s'attacher les
services de l'attaquant du CA Batna
Rebbouh Houssem-Eddine. Il semblerait que les discussions avec le joueur
sont en bonne voie. En effet, nous
avons appris que la direction de la
JSMB, qui était à la recherche d'un attaquant de pointe, avait dans un premier
temps jeté son dévolu sur l'attaquant
du DRB Tadjenanet, en l'occurrence
Cheniguer Fares, avant que les négociations ne soient interrompues après
l'entrée en lice d'autres formations qui
ont capoté les projets des dirigeants
bougiotes. C'est finalement le joueur
batnéen qui sera le futur attaquant de
la JSM Béjaia. Ce dernier aurait, selon
une source proche du dossier, réussi à
trouver un accord avec les responsables de la formation de Yemma
Gouraya. Rebbouh, qui a rejoint le club
directement à Sétif, signera son contrat
à Béjaïa aujourd’hui au plus tard.

19

Zerrouki
rejoindra le
groupe
aujourd’hui

De notre correspondant

Deux rencontres amicales au
menu
Nous avons appris que l'entraîneur
Younes Ifticen, qui attend beaucoup de
ce stage, a programmé deux rencontres
amicales ; le but étant de travailler les
automatismes et d'essayer de trouver
des solutions aux contraintes rencontrées par son équipe lors des deux dernières rencontres. L'entraîneur de la formation de la capitale des Hammadites
compte beaucoup sur ces joutes amicales pour permettre à son groupe
d'aborder la suite du championnat dans
de meilleures dispositions.

Lundi 2 janvier 2017

La JSM Béjaia vient d'enregistrer sa première recrue hivernale. Salim Boumechra, agé de 33 ans, vient de rejoindre
officiellement la formation de Yemma Gouraya. A la
recherche d'un milieu de terrain capable d'apporter un plus
à l'équipe durant cette deuxième moitié de saison, la direction, en concertation avec l'entraineur en chef, Younes
Ifticen, a trouvé un accord avec le joueur. Boumechra s'est
engagé pour une période de 18 mois et portera le N°5.
Salim a rejoint directement le lieu du stage où se trouve
l'équipe actuellement.

Tiab Boualem, qui se
trouve en France
depuis quelques
jours, appelle les
supporters du doyen
des clubs kabyles à
s'unir derrière leur
club. Dans cette
lettre, Tiab rappelle
que le club phare de
la Soummam, qui est
pleinement engagé
dans la course à
l'accession, est visé
par des personnes
malsaines qui
tentent, à travers
des méthodes
connues, de
déstabiliser le
groupe en place. Le
président, qui est en
train de consentir
des efforts sur tous
les plans, souhaite
que tous les
amoureux du club
s'unissent derrière le
même objectif qui
est celui de
permettre au club de
retrouver sa place en
Ligue 1 Mobilis.

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

18

www.competition.dz

RCR

REMACHE

JSK

Il devrait récupérer sa lettre
de libération

a négocié
avec les
responsables
du CSC

Ghezzali
presque

Comme nous l’avons
rapporté dans nos
précédentes éditions,
Belkacem Remache a émis
le vœu de quitter le Rapid
pour des raisons familiales
afin de se rapprocher de
sa famille qui réside au
Khroub.

acquis

À croire une source autorisée, le nom du
latéral droit reconverti en milieu offensif du RC
Relizane figure sur la liste des joueurs qui
pourraient rejoindre l’équipe du CSC. Notre
source précise que l’ancien joueur de la JSK
aurait rencontré le président du CSC Souissi.
C’est dire que le joueur pourrait quitter le
Rapid pour rejoindre le Chabab de
Constantine dès cet hiver. Selon les informations en notre possession, Belkacem
Remache attend le retour de son président Mohamed Hamri de Dubaï afin
de discuter avec lui pour récupérer sa
lettre de libération et rejoindre, par la
suite, le club de la ville de Cirta.
Remache : «Le CSC
m’intéresse, mais je
ne suis pas libre»
Comme nous l’avons indiqué
Belkacem Remache a rencontré
à Constantine le président du
CSC, Souissi, pour entamer les
négociations. Mais il s’est avéré
que le joueur n’est pas encore
libre. Le joueur a ouvertement
déclaré qu’il a été contacté par
les responsables du club qui
veulent qu’il retourne au
club, avant d’ajouter
que le CSC l’intéresse
énormément, mais
qu’il ne peut rien dire du moment qu’il n’est
pas encore libre et qu’il appartient toujours au
Rapid.
Les supporters s’opposent à son
départ
Voilà une donnée qui pourrait beaucoup
peser dans la décision finale des responsables
relizanais dans l’affaire Remache. En effet, les
Mina Boys s’opposent catégoriquement au
départ de leur joueur qui s’est montré décisif
à plusieurs reprises, notamment contre l’O
Médéa où il a réussi à remettre les pendules à
l’heure pour son équipe et le joli coup franc
contre la JSK. De plus, l’équipe a souffert,
tout au long de la première partie de la saison
au milieu du terrain, d’un grand nombre de
joueurs blessés, et si ce n’était l’apport de
Ramache qui a été aligné comme milieu de
terrain défensif, meneur de jeu ou encore sur
les ailes sans oublier son poste d’origine,
c’est-à-dire latéral droit, l’équipe aurait
certainement éprouvé des difficultés pour
réussir.
Décision finale après
la réunion avec Hamri
Malgré tout ce qui a été dit à propos d’un
éventuel départ de Belkacem Remache de
l’équipe relizanaise vers le CSC, afin de se
rapprocher de sa famille qui habite la ville du
Khroub, rien n’est encore officiel pour
l’instant car le joueur attend le retour de son
président Mohamed Hamri qui se trouve
depuis quelques jours à Dubaï pour passer
les vacances de fin d’année. Les deux
hommes devront se réunir dans les prochains
jours pour discuter et négocier la lettre de
libération du joueur, mais tout porte à croire
que le président du club va refuser
catégoriquement l’idée de se passer des
services de son joueur.
B. B.

Apparemment, le Rapid est loin d’abandonner la piste
Ghezzali Youcef.
De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Toujours dans la perspective de recruter,
les Lions de la Mina, qui ont acquis deux
éléments seulement, à savoir les deux
émigrés Lounis et Sighini, sont revenus à la
charge pour enrôler l’attaquant de l’USMBA.
Bien qu’il ne soit pas encore libre de tout
engagement, les responsables relizanais
croient dur comme fer que le joueur pourra
récupérer sa lettre de libération. Dans ce caslà, il se rendra directement à Relizane pour
finaliser son transfert avec le Rapid, lequel
souhaite vivement l’enrôler pour donner le
plus à l’attaque relizanaise.
Hamri et Bouakez insistent
pour l’avoir
Si le Rapid n’a pas oublié ce joueur, c’est
parce que le président Mohamed Hamri
et le coach Moez Bouakez le veulent à

tout prix. La direction relizanaise souhaiterait
renforcer la ligne d’attaque avec un joueur
d’expérience de qualité, lequel a prouvé sa
valeur là où il a évolué. Les responsables
croisent les doigts pour que Ghezzali
parvienne à récupérer son bon de sortie.
Solliciter El-Hennani
en cas de complications
Le Rapid veut vraiment recruter Ghezzali ;
pour preuve, le président Mohamed Hamri
est prêt même à rencontrer le président de
l’USMBA El-Hennani dans le cas où ce
dernier ne libèrerait pas son joueur.
Autrement dit, la direction relizanaise sera
prête à négocier la lettre de libération du
joueur afin de l’engager. Il reste toutefois à
savoir si le président de l’USMBA est prêt à
céder son joueur, surtout qu’on a entendu
dire que l’entraîneur CEO veut garder
Ghezzali dans son effectif. Affaire à suivre.
B. B.

CSC

Installé officiellement hier

Amrani : «Un seul objectif :
sauver le CSC»
Le nouveau coach du CSC, Abdelkader Amrani, a donné un point de presse, hier,
au stade Hamlaoui. Nous avons profité pour lui poser des questions auxquelles il a
répondu spontanément et sans ambages.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
Voulez-vous, d'abord, nous
dire pourquoi vous avez
décidé de prendre en main le
CSC alors que vous saviez
bien que ce club vit une crise
inextricable ?

Tout ce que je peux vous dire
est que, par le passé, j'ai été sollicité par deux présidents du CSC,
Boulhabib et Bentobbal, mais le
destin n'a voulu que, cette saison, que je vienne prendre en
main ce club, très prestigieux.
Cela dit, je n'ai accepté de diriger
le CSC qu'après que j'ai eu discuté avec son président (sic)
Souici, son conseiller sportif
Merzougui et eu un entretien
téléphonique avec monsieur
Hamoudi Brahim, le PDG de
l'ENTP, le bailleur propriétaire
du club.

Pour remettre sur orbite vos
joueurs, où allez-vous

Lundi 2 janvier 2017

effectuer le stage de
préparation ?

J'ai décidé que le stage bloqué
que notre équipe devait suivre en
Tunisie, se déroule ici à
Constantine car je veux que nos
joueurs s'entraînent ici et vivent la
pression de leurs fans qui ne veulent d'eux qu'ils maintiennent leur
équipe en Ligue 1 Mobilis. Cela dit,
j'ai décidé que le stage se déroule à
Constantine car au moment où je
vous parle, seuls douze joueurs ont
repris les entraînements.

Plusieurs veulent partir. Estce que vous allez les libérer ?

Je ne vais libérer aucun joueur.
Que ces joueurs qui veulent partir, quand ils ont rejoint le CSC,
ce club était en Ligue 1. Et bien
qu'ils le laissent là où ils l'ont
trouvé et partent à la fin de la saison. Et, pour votre information,
j'ai demandé au président Souici
de solliciter, dès aujourd'hui, un
huissier pour constater les
absences de ces réfractaires.

Voulez-vous nous dire ce que
vous allez faire pour remettre
sur orbite votre équipe afin
qu'elle puisse bien aborder la
phase retour ?

J'ai signé un contrat de six
mois. Durant ce laps de temps, je
vais tout faire pour sauver le
CSC du purgatoire. Et pour que

je puisse atteindre cet objectif, je
vais me faire seconder par
Cheriet, un kiné et peut-être un
autre adjoint que je n'ai pas encore choisi. Cela dit, nous devons
aussi renforcer l'équipe par des
joueurs qui peuvent nous apporter un plus.
R. G.



Les travaux du
centre de
formation n'ont
pas encore
débuté

Alors que les
responsables de la JSK
annonçaient le début
des travaux du centre
de formation du club
pour le mois de juin
dernier, aucune brique
n'a été posée pour le
moment. Pis encore, les
travaux des
terrassements n'ont
pas été faits
concernant ce projet.
Les supporters de la
JSK, qui attendaient
depuis plusieurs mois
le lancement des
travaux de ce centre
ainsi que ceux de
nouveau siège du club,
ne comprennent pas
pourquoi tout ce retard,
surtout que es terrains
ont été dégagés par la
wilaya et les autorités
locales ont même
facilité la tâches aux
responsables de la JSK
en fournissant toutes
les pièces
administratives aux
dirigeants kabyles, y
compris le permis de
construire. Sans aucun
doute, le blocage est dû
à l'aspect financier
puisque les membres
du conseil
d'administration n'ont
pas pu dégager une
bonne enveloppe
financière à ce grand et
beau projet.
A. H.



Hocine
Tamazouzt :
«La JSK va
regretter
Benamra»

Conseiller en
management sport,
Hocine Tamazouzt,
affirme qu’il s’était
entendu avec le
président Hannachi au
début de mois de
décembre pour que le
jeune Marwane
Benamra soit mis à
l’essai à la JSK.
«Lorsque j’ai appelé le
président Hannachi, il
était à Marseille pour
se rendre à Toulon afin
de superviser le
défenseur Sahnoun. Je
lui ai proposé Benamra
et il était d’accord pour
qu’il soit mis à l’essai.
Malheureusement, ces
derniers jours, il ne
répond plus au
téléphone. Benamra est
un très bon joueur et il
va certainement le
regretter. Je l’ai
proposé à l’USMH et la
JSK et je suis certain
qu’il fera parler de lui.
Il a d’énormes qualités
et je veux le placer ici
en Algérie pour qu’il
puisse rebondir», a
déclaré Tamazouzt. Pur
produit du centre de
formation de Lyon, le
milieu Benamra opère
cette saison avec
l’équipe de Ville
Franche qui évolue en
CFA.
N. B.

La JSS renonce à son recrutement

FERHANI

ARIBI

n'a pas été
retenu par
Leekens

L'arrière gauche de
la JSK n'a pas été retenu
par le sélectionneur national pour la CAN 2017,
qui débutera dans
quelques jours. Le Belge,
qui a rendu publique
Vendredi en début
d'après-midi la liste des 23
joueurs qui seront concernés par la coupe d'Afrique
des Nations, a préféré
prendre Djamel Mesbah au
Gabon pour assurer le rôle
de doublure de Ghoulam
que le gaucher de la JSK,
pourtant, Houari Ferhani a
participé aux derniers
stages de l'EN, que ce soit
avec le Serbe Rajevac ou le
Belge Leekens.

OFFICIALISERA

son transfert

aujourd'hui ou demain
PAR N. BOUMALI
Le longiligne attaquant
du CA Batna, Karim Aribi,
devra rencontrer en compagnie de son manager le président Farid Nezar pour tenter
de le convaincre à lui
remettre sa lettre de libération. Son manager Brahimi
Redouane a été chargé par le
président Hannachi de négocier au nom de la JSK avec le
président Nezzar. Les rapports entre lui et ce dernier ne
sont pas au beau fixe et c'est
pour cela qu'il a désigné le
manager d'Aribi qui lui a
déjà ramené El-Bahari de
trouver un accord avec
Nezzar. Il lui a déjà dit qu'il
est prêt à mettre 1 milliard de
centimes pour racheter le
contrat de l'attaquant du
CAB. Il était prévu qu'il lui
remette la somme du montant de la lettre de libération
d'Arbi jeudi dernier, mais à
cause d'un problème administratif, il lui a donné rendez-vous pour ce lundi ou au
plus tard demain. S'étant déjà
entendu sur tout avec le pré-

sident Hannachi, Aribi n'attend que de récupérer le
fameux document pour rallier la ville de Tizi Ouzou afin
d'officialiser son transfert. Si
dans la journée de vendredi
dernier, son président avait
affirmé qu'à 80% il le cédera
pour la JS Saoura, les données ont changé ces deux
derniers jours. Sauf revirement de dernière minute, il
devra signer à la JSK.
Rebondissement
Dans la journée de vendredi
dernier, le président du CAB
a révélé que son homologue
de la JS Saoura lui a offert 1,5
milliard de centimes en
contrepartie de la lettre de
libération d'Aribi, alors que
la JSK ne lui a proposé qu'un
milliard. Il avait déclaré qu'il
libérera son attaquant pour la
JSS qui lui a offert plus, mais
les dirigeants de la JS Saoura
ont confié hier à notre journal
qu'ils n'ont jamais surenchéri
sur Aribi. Il semble que les
déclarations de ce dernier
dans lesquelles il a affirmé
qu'il ne rejoindra jamais la
JSS quitte à rester au CAB ont

été mal accueillies par
Zerouati qui a décidé de
renoncer à son recrutement.
Même s'il dispose de
moyens pour racheter sa
lettre de libération à 1,5
milliard de centimes, il
ne veut pas d'un joueur
dans son effectif qui ne
veut pas défendre le
maillot de la JSS qui
participera à la Champions
League africaine cette saison.
Le retrait de Zerouati pour
l'acquisition d'Aribi fait les
affaires
du
président
Hannachi qui peut avoir
maintenant ce longiligne
attaquant pour un milliard
de centimes. Aribi sera en
principe la quatrième recrue
des Jaune et Vert en ce mercato hivernal. Il officialisera
son transfert aujourd'hui ou
demain avant d'entamer les
entraînements avec sa nouvelle équipe. Il emboîtera le
pas à Khelili, Izerghouf et
Benaldjia attendus aujourd'hui à Tizi Ouzou pour
reprendre avec le groupe.
N. B.

Le joueur est
très déçu
L'ancien pensionnaire du
RCA était très déçu hier à
l'annonce de la liste des 23
joueurs qui participeront à
la CAN par Leekens.
Ferhani était très confiant
concernant sa participation
à la CAN, il a participé aux
derniers stages de préparations des Verts, mais à la
derniere minute, le sélectionneur national a préféré
ne pas prendre avec lui au
Gabon le gaucher de la JSK.
Le joueur est très perturbé
par cette décision, ce sera
certainement le plus mauvais souvenir de Ferhani
de… l'année 2016.

On attend toujours Lemhane
Le premier responsable de la
formation du Djurdjura, qui veut en
finir avec l'opération recrutement
avant la fin de cette semaine, a
multiplié les contacts ces derniers
jours avec quelques joueurs de notre
championnat.
PAR ABDELLAH HADDAD
En plusd'Aribi, qui
devrait signer un contrat de
deux ans au profit de la JSK
hier ou aujourd’hui, les responsables de la formation de
la ville des Genêts veulent
recruter un autre attaquant et
un bon meneur de jeu avant
de clore le recrutement.
Hannachi et ses proches collaborateurs sont en contacts
très avancés avec Baïteche,
l'ancien attaquant de l'USMA,
et Mokhtar Lamhane, le
meneur de jeu de
l'Olympique de Médéa.
Concernant ce dernier,
Hannachi attend toujours

l'appel de Lamhane, le joueur
s'est engagé à récupérer sa
lettre de libération en personne auprès du président de
l'OM. Pour rappel, Mokhtar
Lemhane est un pur produit
de l'école de la JSK, pour
cette raison, Hannachi veut le
récupérer coûte que coûte,
surtout que les supporters
n'ont pas cessé ces derniers
temps de réclamer le retour
des enfants du club. Bref,
Lemhane pourrait récupérer
sa fameuse lettre de libération d'un jour à l'autre. C'est
ainsi que les dirigeants du
club le plus titré d'Algérie
gardent toujours l'espoir de
récupérer ce joueur dès cet

hiver, surtout que le numéro
1 de la formation du
Djurdjura insiste en personne
sur l'engagement d'un bon
meneur de jeu cet hiver afin
de donner de punch à la

7

ligne offensive de son équipe,
un compartiment qui a beaucoup handicapé l'équipe lors
de la phase aller du championnat.
A. H.

Il participera à la
coupe du monde
militaire
Meme s'il ne participera à
la CAN, Ferhani ne reprendra pas les entraînements
avec son équipe et il ne
sera pas concerné par la
préparation hivernale de la
JSK pour la simple raison
qu'il partira avec l'équipe
nationale Militaire qui participera au traditionnel
tournoi mondial des militaires. Ferhani n'est pas le
seul joueur de la JSK qui
est concerné par cette
Coupe du monde, Raïah et
Redouani sont sous les drapeaux et ils ont été retenus
par le sélectionneur de l'EN
militaire.
A. H.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

8
Le Mouloudia
aujourd'hui en
Espagne

Un stage
pour
recharger
les batteries
Le Mouloudia d'Alger
s'apprête à prendre
l'avion cet après-midi à
16h, pour rallier
Benidorm, en Espagne.
Les Vert et Rouge, qui
ont terminé champions
d'automne et qualifiés
aux quarts de finale de
la coupe d'Algérie, se
rendent en Espagne
pour préparer la suite du
parcours avec une seule
idée en tête, celle de se
surpasser pour tout
réussir en 2017.

Les Mouloudéens ont
travaillé sans relâche lors
de la phase aller et en ont
été bien récompensés. Une
première place en championnat et une qualification
en quart de finale de coupe
d'Algérie. Seulement, ils
savent que ce n'est pas fini
et que la suite va être acharnée, très disputée et il faudra sortir les tripes. Ainsi,
lors de ce stage en Espagne,
les Mouloudéens vont
devoir se surpasser, car
comme nous l'a déclaré
l'entraîneur
Kamel
Mouassa : "Quand on
souffre beaucoup et qu'on
fait des sacrifices, on en est
toujours récompensé. Et en
Espagne, on fera tout pour
assurer la meilleure préparation." Le coach a préparé
un programme varié pour
ses poulains avec travail
physique, technico-tactique
et psychologique. Le coach
compte mettre de l'ordre
dans son groupe et cela en
rappelant à tous ses capés
qu'ils doivent respecter ses
choix. Car, si on se souvient
bien, des joueurs n'ont pas
accepté leur statut de remplaçant et, lors de ce stage,
le coach compte bien faire
comprendre à tout le
monde qu'un joueur qui
signe au MCA doit travailler avec sérieux et
attendre l'occasion pour
jouer ; le coach ne pouvant
pas faire jouer tout l'effectif,
mais juste onze joueurs. Et
quand une équipe marche
bien, il ne peut pas la changer. Ainsi donc, lors de ce
stage, le coach compte
remettre tout ça en place et
bien faire bosser les
joueurs, ils auront un statut
à défendre à leur retour et il
faudra être solidaire, solide
et avoir la hargne pour
avancer et Mouassa compte tout faire pour y parvenir
lors de ce stage en Espagne.
A. Z.

Les U20 et U18
qualifiés

Les U20 du MCA ainsi que les
U18 se sont qualifiés au
prochain tour. Les U20 ont
affronté l'équipe de La
Montagne et ont assuré la
qualification après la séance
des tirs au but. C'est le cas
également des U18 qui se sont
qualifiés aux tirs au but
devant le MOB.

LIGUE 1 MOBILIS

ESS

LE RETOUR DE GOURMI
EN BONNE VOIE
PAR AMINA Z.
Le joueur s'est exprimé dernièrement qu'il est prêt à revenir.
Son président au Qatar ne trouve aucun souci pour exaucer
son vœu ; Ghrib et Mouassa le
veulent. Ainsi, le retour de
Gourmi se précise.
Sur ces mêmes colonnes, on
avait évoqué le retour de
Gourmi, qu'il a confirmé luimême : "Effectivement, je veux
revenir au MCA qui reste le
club de mon cœur." Quant à

Omar Ghrib, il a déclaré : "Qu'il
soit le bienvenu." Donc, du côté
du club et du joueur, tout est
parfait. Il restait l'accord du
président d'Al Shihania, Menahi
Al Shammari qui nous a affirmé
qu'il n'a aucun souci pour laisser partir Gourmi chez lui en
Algérie à condition qu'il ne
choisisse pas un autre club au
Qatar. Mouassa n'est pas
contre, il l'aurait même dit à
Ghrib quand les deux hommes
ont évoqué le nom de Gourmi.
Bref, cet attaquant devrait
donc faire partie des joueurs

qui renforceront le Mouloudia
d'Alger dès cet hiver. Au tour de
Gourmi, normalement, il va
maintenant prendre les choses
en main pour qu'il règle tout et
puisse partir en stage avec les
Mouloudéens. Il redouble d'efforts afin de tout régler dans
les meilleurs délais pour venir
à Alger signer son contrat et
partir en Espagne pour se préparer, d'autant que la phase
retour s'annonce des plus difficiles pour un Mouloudia d'Alger
qui veut frapper fort en 2017.
A. Z.

CHEIKH AHMED MENAHI AL-SHAMMARI

«Prêt à libérer Khaled pour le Mouloudia»
Le président du club
qatari El-Shihania,
Cheikh-Ahmed Menahi
Al Shammari, n'est pas
contre l'idée de libérer
l'ancien Mouloudéen
Khaled Gourmi pour le
MCA.

«

PAR M. ZERROUKI
Comme le sait tout le monde,
l'entraîneur Kamel Mouassa veut
Khaled Gourmi dans son équipe pour
la deuxième moitié du championnat
pour renforcer son compartiment
offensif qui était le maillon faible du
groupe lors de la première moitié du
championnat. "On a besoin d'un
joueur comme Gourmi dans notre
équipe", nous a déclaré Mouassa.
Quant à Omar Ghrib, il a tenté de
joindre le président du club Qatari

CHAOUCHI

vendredi après-midi, en vain. Ghrib
voulait négocier le transfert de
Gourmi au Mouloudia. Avant-hier,
nous avons obtenu le numéro de téléphone du président du club de
Shihania et nous l'avons sollicité pour
avoir des informations sur les négociations avec Omar Ghrib. "Pour l'instant, je n'ai pas discuté avec le président du MCA. Khaled (Gourmi) m'a
dit qu'il veut retourner en Algérie.
Mais, il n'y n' rien d'officiel entre le
MCA et mon club", nous dira Cheikh
Ahmed Menahi Al Shammari.
Interrogé s'il est prêt à laisser partir

Khaled Gourmi, le président du club
Qatari nous répondra : Si je suis prêt
à libérer Khaled pour le Mouloudia ?
Je dois d'abord recruter son remplaçant. Pour le moment, je ne peux rien
avancer, il n'y a rien d'officiel entre le
MCA et moi."
Ainsi donc, la balle est dans le
camp d'Omar Ghrib qui doit contacter le club qatari pour négocier le
transfert de Gourmi, surtout que
Kamel Mouassa veut à tout prix ce
joueur pour renforcer son compartiment offensif.
M. Z.

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

17

Se focaliser sur le physique
pour tenir la phase retour
PAR MERIEM IKRAM BOUCHAREB
L’Aigle noir qui a composté
son billet pour les quarts de finale se
préparet pour le stage hivernal en
Espagne, plus précisément à
Alicante. Le nouvel entraineur
Madoui ainsi que le préparateur
physique Laabani vont focaliser
leur travail sur le côté physique des
joueurs, en effet, tout le monde a pu
constater un relâchement dans les
dernières minutes de la rencontre
qui a opposée les Ententistes aux
gars de Béchar. Un relâchement

JSS
Après Talah

couteux puisque ces derniers ont
failli en profiter pour inscrire un
3eme but. L'équipe ne tiens presque
pas les 90'et ça se ressens sur le terrain. Et pour espérer jouer les
finales de cette Coupe d'Algérie et
décrocher de bon résultats en championnat, le staff technique sait qu'un
programme spécifique s'impose
durant ce regroupement en
Espagne, un travail intermittent
avec des exercices plus intensif qui
correspondent à chaque joueur, à
l'instar de Abdelmoumen Djabou
qui retrouve tout juste son ancienne

forme et qui espère avoir plus de
temps de jeu pour se surpasser.
L'entraineur Madoui doit faire ressortir des joueurs qui apporteront
un plus et sur qui ont peut s'appuie
en travaillant leur endurance et le
rythme pour tenir ces 90 minutes et
plus encore. Les joueurs doivent se
préparer convenablement puisque
même leurs adversaires vont faire la
même chose, c'est une étape qu'il ne
faut surtout pas banaliser ou ignorée. Aussi ce stage permettra au
nouveau coach de voir de plus prêts
les aptitudes de ses joueurs et choi-

Saâd, 2 recrue
e

PAR L. M. AZZI
Quelques heures après avoir
engagé le défenseur Fateh Talah et
non Talal comme annoncé maladroitement avant-hier, la direction de la JS
Saoura a invité un autre joueur à
signer son contrat avec le club béchari. Il s'agit de l'attaquant Abdeldjallil
Saâd du MC Saïda. Comme annoncé
dans l'édition avant-d'hier, les dirigeants avaient trouvé un accord avec
ce joueur originaire de Béchar. Le
désormais ancien pensionnaire du
Mouloudia de Saïda a été invité à
parapher son contrat s dans la soirée

de vendredi à samedi. D'après une
source autorisée, ce joueur a signé
pour une durée de cinq (5) ans avec la
JSS. La même source précise que l'intéressé a fait ses débuts sous les couleurs des Aiglons évoluant avec les
minimes, les cadets, les juniors puis
avec les espoirs. Après un passage au
MSP Batna, Saâd a rejoint les rangs du
MC Saïda l'été passé. " C'est un retour
aux sources pour Abdeldjallil ",
indique notre interlocuteur. Saâd
devient ainsi la deuxième recrue et
portera le dossard frappé du numéro
7. Il faut noter qu'avec le Mouloudia
de la ville des Eaux, Saâd a marqué

sir son équipe type qui disputera les
premiers matches de a phase retour.
Le coté psychologique sera lui aussi
pris en charge, puisqu'il est très
important, les joueurs doivent communiquer entre eux pour éviter les
mal entendus sur le terrain qui leur
font perdre beaucoup d'occasion.
La cohésion manque et seule une
bonne entente sur le terrain et seul
le jeu collectif leur permettra de car
il faudra être très solidaire pour
rafler la Coupe tant désiré et une
place sur le podium.
M. I. B.

deux (2) buts pour le compte de la saison en cours. Enfin, il est utile de
noter que le défenseur Talah qui a
signé un contrat d'une durée de
quatre (4) ans portera pour sa part le
numéro 15.
«Tout pour mériter
de porter les couleurs
de la JS Saoura»
Dans un bref entretien réalisé avanthier, la nouvelle recrue n'a pas tari
d'éloges sur sa nouvelle destination. "
J'ai signé dans un club que je connais
très bien. Pour votre information, j'ai
fait tous mes débuts à la Saoura.
Donc, c'est mon club de toujours. Je ne
fais que revenir aux sources comme
on dit. Donc, je viens de rejoindre la
JSS chez qui la discipline n'est pas un
vain mot. Le club est structuré, l'organisation est parfaite au sein de ce club.

Comme vous le savez, la JSS est une
équipe qui ne se refuse pas. En championnat, son parcours est honorable et
puis elle pratique du beau football.
Cela dit, je tâcherai de faire de mon
mieux pour apporter un plus à l'équipe. En somme, je suis venu honorer
les couleurs de l'équipe de ma
région", a-t-il indiqué et de poursuivre : " J'aurai l'occasion de disputer
la prestigieuse Ligue des champions
africaine. Donc, pour moi ça reste un
bon challenge. Les dirigeants du club
m'ont bien accueilli notamment me
président Zerouati que je tiens à
remercier au passage. Il ne me restera
plus qu'à faire mon devoir pour mériter de porter les couleurs de la JSS et
gagner ma place. Enfin, j'espère ne
pas décevoir les supporters qui attendent beaucoup des nouveaux
joueurs. "
L. M. A.

Bellatrèche sera prêté,
voilà pourquoi

Le milieu Oussama Bellatrèche aura
de fortes chances de quitter les
rangs de la JS Saoura. Ce joueur
devra être cédé à titre de prêt à un
club de Ligue 2. La direction n'a pas
encore dévoilé le nom du futur club
de ce joueur. La raison est liée au
fait que l'entraîneur ne compte plus
sur ses services à cause de la qualité de la concurrence dans l'entrejeu, une zone couverte par le quatuor Bousmaha-Boudrim-MerbahSayah. Autrement dit, aucune chance pour le jeune Bellatrèche de
jouer ou presque. C'est pourquoi
avec l'accord de l'entraîneur Karim
Khouda, la direction songe à céder
ce joueur à un autre club sous
forme d'un prêt. Car le natif de
Tlemcen est sous contrat jusqu'en
2020.

Le titre passe par une
victoire lors du clasico
et le derby face à l'USMH»

Auteur d'une très belle fin de phase aller, le gardien Faouzi Chaouchi revient
sur le parcours de son équipe et il est persuadé que le MCA gagnera un
titre cette saison. Dans cet entretien, Chaouchi nous parle aussi du stage de
Benidorm et de la phase retour.
A 48h du départ en Espagne,
quel jugement portez-vous
sur votre parcours lors de la
phase aller ?

Je pense qu'on a réalisé de
très bons résultats. On a décroché le titre de champion d'hiver
et une qualification pour les
quarts de finale de la coupe
d'Algérie. Le plus dur reste à
faire, on doit consolider notre
position de leader et refaire le
coup de l'année dernière en
coupe d'Algérie sans oublier la
coupe de la CAF qui reste aussi
un objectif pour nous.

Pensez-vous que le MCA est
capable de gagner le doublée
cette saison ?

Vu l'effectif qu'on a cette saison, je pense qu'on est capable
d'offrir le titre de champion à
notre public et même atteindre

encore une fois la finale de la
coupe d'Algérie. Si on arrive à
jouer de la même façon que lors
de la fin de la phase aller, on
peut gagner le doublée cette saison.

Tout le monde est unanime à
dire que le clasico face à la
JSK et le derby contre l'USMH
seront le vrai tournant pour
la course au titre…

Je suis tout à fait d'accord.
Ces deux matchs sont très
importants et si on arrive à les
gagner, je suis persuadé qu'à
90%, on sera champions. Donc,
on doit donner dans ces deux
rencontres et Incha Allah on va
glaner les six points possibles.

Et la coupe ?

Tout dépendra du tirage au
sort, si on jouera les quarts et les

demies chez nous, on va être
présent en finale, mais cela ne
veut pas dire qu'on va être éliminés si on jouera hors de nos
bases. Nos supporters veulent
la 9e coupe et on fera tout pour
la leur offrir.

Vous allez partir en Espagne
pour un stage d'une semaine,
comment voyez-vous ce
stage ?

Le site de Benidorm est un
porte-bonheur pour nous. A
chaque fois, on réalise des bons
résultats à notre retour. J'espère
que ce sera le cas cette fois-ci
encore pour décrocher au
moins un titre. Je sais que le
groupe est hyper motivé pour
réaliser du bon travail afin de
réussir dès le début de la phase
retour des bons résultats.

Dans un registre
personnel, vous êtes
devenu titulaire en
championnat, alors
que Chaâl joue les
matchs de la coupe…

C'est le choix du
coach. C'est lui qui a décidé que moi, je joue le
championnat et Farid la
coupe. Je veux jouer tous
les matchs, mais je dois respecter les décisions du
coach, c'est lui qui décide.
Mais le plus important, ce
n'est pas celui qui joue, mais
c'est de procurer de la joie et
du plaisir à notre cher public
qui mérite que du bonheur. Je
profite de cette occasion pour
souhaiter une bonne année aux
supporters du MCA et à tous
les Algériens.
M. Z.

Compétition / PUB

ANEP 438 801 du 02/01/2017

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

16

PUBLICITÉ

www.competition.dz

DRBT

MCA

JONATHAN MATIJAS :

«Je suis interdit
d'entrée au stade»
Le portier Jonathan Matijas, à qui on a refusé l'accès
au stade pour les séances d'entraînement avec ses
coéquipiers, n'a pas perdu son sang-froid ; il nous
raconte les derniers événements qu'il a vécus avec son
club.
PAR MERIEM-IKRAM BOUCHAREB

Avez-vous demandé des explications au
président ?

Comment vivez-vous cette situation ?

J'accuse le coup ; ce n'est pas facile quand
vous ne méritez pas d'être sanctionné et de
surcroît sans raison juste pour être poussé à
bout.

Aussi, vous n'avez pas été retenu pour ce
stage hivernal…

Je trouve cela incompréhensible et injuste,
mais encore une fois, je n'ai rien d'autre
comme explication à part que c'est une déci-

sion administrative.

Comment voyez-vous votre avenir au sein
du club ?

Je n'en ai aucune idée. Si l'on ne se met
pas d'accord pour un départ, alors je resterai
et honorerai mon contrat jusqu'à la fin. Je
suis un professionnel et je le resterai. Je crois
aux instances de ce pays et en sa Fédération
de football, qui sauront rendre justice à
l'honnête joueur que je suis.
M. I. B

Un stage de huit jours
en Tunisie

Compétition / PUB

ANEP 438 583 du 02/01/2017

Un effectif dépassant 22 joueurs
Et si cela ce confirme avec
l'arrivée de pas moins cinq
joueurs, l'effectif atteindra
plus de 22 joueurs, ce qui
peut constituer un véritable

La venue de Mansouri au Mouloudia d'Alger n'a pas encore
été concrétisée à cause d'un différend financier.
centimes, ce qu'a refusé le
président du PAC.
Selon une source sûre,
nous avons appris que le président du CA, Laâdj a décidé
de rentrer en contacte avec
Zetchi pour trouver un
accord pour la venue de
Mansouri au Mouloudia.
Selon notre source, Laâdj a
appelé Zetchi avant-hier pour
lui fixer un rendez-vous
lundi pour parler du transfert
de Mansouri au Mouloudia.

Comme il ne reste que 300
millions de centimes pour
régler ce transfert, notre source nous a révélé que Laâdj est
convaincu qu'il trouvera un
terrain d'entente avec Zetchi
pour que le joueur porte les
couleurs du MCA cet hiver.
En somme, la rencontre
entre Laâdj et Zetchi sera
décisive pour la venue de
Mansouri ou pas au MCA.
M. Z.

Il n'a raté que la rencontre contre la JSK à cause de sa suspension

Oui, nous avons discuté mais rien n'est
clair, je suis privé d'entraînement parce que
nous sommes en désaccord sur les termes
de mon éventuel départ.

Comme c'était le cas
durant l'intersaison, le staff
technique et les responsables ont opté pour
Hamam Bourguiba, le
départ est prévu aujourd'hui
où l'équipe effectuera son
stage de préparation hivernale en prévision de la
seconde phase du championnat. Ce complexe sportif offre toutes les commodités et les moyens pédagogiques pour se préparer
dans de bonnes conditions ;
ce stage s'étalera sur une
semaine, du 2 au 9 janvier
avant le retour au pays pour
préparer le match qui les
opposera à la JS Saoura (16e
journée de L1 Mobilis).
Durant le stage, deux
matchs amicaux sont prévus
contre probablement deux
équipes locales ou face au
CSC et l'ASO Chlef qui
effectuent leur stage sur les
lieux.

avec Zetchi
Le président du CA,
Zaïd Laâdj a décidé de
prendre en main en personne
ce dossier pour négocier le
transfert de Mansouri au
MCA. Comme nous l'avons
annoncé dans notre dernière
livraison, le président Zetchi
a exigé 1,2 milliard et un
salaire de 160 millions de
centimes, alors que Ghrib
avait proposé 900 millions de

On ne me voit pas sur le terrain, mais je
suis bien au stade, à attendre dans les vestiaires, à errer dans les couloirs, ou encore
mis dehors par la sécurité du stade. En effet,
l'accès au terrain pour l'entraînement m'est
interdit par la direction. Pour autant, chaque
jour je suis assidu et je me rends auprès de
mes coéquipiers.

AMAR T.

Laâdj va négocier
PAR M. ZERROUKI

Ça fait un moment qu'on ne vous voit plus
aux entraînements, comment expliquezvous cela ?

De notre correspondant

Affaire Mansouri

réservoir qui permettra à
l'entraîneur d'avoir un
grand choix et entrevoir la
phase retour sous de bons
auspices. A l'heure actuelle,
avec le départ susceptible de
pas moins cinq joueurs, l'effectif a grandement diminué
et avec cette saignée, les
dirigeants, sensibles au problème, renoncent à libérer
l'ensemble des joueurs qui
demandent à partir et sont
fixés sur l'importance de
mettre en place un effectif
dépassant 22 joueurs.
Bouda et Benaldjia
sur le départ
Au moment où le club
cherche à enrichir son effectif, pas moins de cinq
joueurs ont sollicité le président pour leur remettre
leurs papiers. Il semble que
ces éléments, à savoir
Bouda, Benaâldjia, et encore
Bouteba, qui ne s'entraînent
plus avec l'équipe, semblent
avoir déjà pris la décision de
ne pas rester, et ce, malgré
l'insistance de l'entraîneur
qui ne veut pas se séparer
d'eux. Ces joueurs ont eu en
même temps des propositions
par des agents qui les guettent
au tournant pour les engager
pour d'autres clubs, très emballés pour les recruter. Dans ce

registre, on apprend que
Bouteba est annoncé à l'ESS,
tandis que Benaâldjia s'en va
droit vers le MCO qui lui fait
les yeux doux.

Vers le recrutement
de Béjaoui (ASK)
Le joueur de 22 ans, polyvalent, intéresse le DRBT
qui serait très intéressé
pour le recruter. Libre de
tout engagement d'après
une source, qui indique
que son dossier a été
dûment réglé par le CRB,
la transition de son club
vers un autre ne demande
pas de lettre de libération
et ne pose aucun problème
pour opter pour un club
de son choix. Il est certain
que la venue de Béjaoui
constituera un bon plus
pour le compartiment du
milieu qui manque d'un
véritable animateur de jeu.
Doté d'un bon style technique et un jeu propre à
propulser l'attaque, il peut
constituer la pièce manquante au système de l'entraîneur qui aura une
option offensive à jouer en
estimant que ce joueur lui
apportera le jeu manquant
à son groupe.
A. T.

Hachoud : «Tout pour être plus performant
lors de la phase retour»
Le capitaine mouloudéen, Abderrahmane Hachoud, a réussi une très belle moitié de saison. Il a
joué 14 matches ponctués par quatre buts, ce qui fait de lui le meilleur buteur mouloudéen de
cette phase aller. Mouassa compte beaucoup sur lui. Certes, il a pris du
retard pour retrouver son statut de sniper, mais rien ne peut l'arrêter
quand il prend son envol.
Entretien réalisé par
AMINA Z.
Le Doyen a terminé premier
de la phase aller avec une
qualification en quart de
final. Qu'en pensez-vous ?

Dieu merci, on a travaillé
sans relâche pour atteindre les
objectifs de la première phase.
On voulait vraiment frapper
fort à l'intersaison et on a su
comment assurer, cela n'a pas
été facile, mais le plus important a été fait. Aujourd'hui, on
est fiers de ce qu'on a pu faire,
on doit maintenir le cap.
Rendre le MCA à sa vraie
place, c'est bien, mais le garder
dans cette place, serait mieux.

Pour cela, il faut assurer
une très bonne phase retour,
non ?

C'est sûr. Il faut tout faire
pour assurer une phase retour
en force, ce ne sera pas facile,
mais on va se battre bec et
ongle pour être à la hauteur et
assurer un retour grandiose.
On compte sur l'appui de notre
public afin d'assurer un retour
exceptionnel pour finir la saison avec les honneurs.

Qualifiés pour les quarts et
la coupe d'Afrique ainsi que
la place de leader en
championnat, ce sera
difficile de jouer sur les
trois fronts qu'en ditesvous ?

C'est vrai que dit comme ça,
ce sera certainement dur, mais
ceux qui veulent les sommets
n'ont pas droit à l'erreur. On a

un groupe capable de réussir le
pari et Inchallah, on va assurer.
On sera boosté par nos fans et
on va profiter de cette trêve
afin de recharger les batteries
pour se donner à fond à la
reprise des débats. On va négocier match par match et Incha
Allah, on fera sensation.

Croyez-vous que le
Mouloudia d'Alger gagnera
des titres cette saison ?

J'ai eu certes du mal à retrouver le chemin des filets, mais
avec le travail et le sérieux, j'ai
pu retrouver mes sensations. Je
me sens très bien et le fait de
voir mon équipe première à la
fin de la phase aller et qualifiée
pour les quarts, c'est le plus
important. Ceci dit, je ferais
tout pour continuer sur ce chemin.

On ne peut rien dire sur ce
fait. Ceci dit, tout le groupe va
se surpasser afin d'assurer
au moins un titre en fin de
saison. On est sur la
bonne voie avec cette
place à la tête du
championnat et on est
qualifiés aux quarts
de finale. On ne va
pas s'enflammer, il
reste beaucoup de
chemin devant
nous. Ce sera
difficile, mais
avec la
détermination et
la conviction de
chacun de nous, on
réussira et on
apportera de la joie
à tout le peuple du
Mouloudia.

Vous terminez buteur et
Mouassa compte sur vous à
l'avenir, en êtes-vous
conscient ?

Qu'attendez-vous
de cette
nouvelle année
2017 ?

Maintenant, parlons de vous,
vous avez débuté la saison
moyen, mais au fil des
journées, vous avez retrouvé
vos sensations…

Je suis content et je vais tout
faire pour maintenir la cadence.
Ce serait vraiment bien de
marquer d'autres buts, mais ce
qui m'importe vraiment, c'est
de voir le Mouloudia d'Alger
dans les sommets. Ces
dernières années, on avait du
mal à entamer nos saisons et on
s'était retrouvé contraint de se
battre pour notre maintien.
Aujourd'hui, le MCA revient au
devant de la scène et ce n'est
pas une surprise s’il retrouve
juste sa vraie place.

De la santé, plus
de réussite et de joie à
tout le monde et surtout
aux Mouloudéens. On
va partir en stage et on
promet à notre public
de tout faire pour
réussir une très bonne
préparation qui va
nous permettre
d'attaquer la nouvelle
année en force. Incha
Allah, cette nouvelle année sera
grandiose pour le Mouloudia.
A. Z.

Lundi 2 janvier 2017

9

Zerdab,
Bouhenna et
Mokdad
rejoindront
l'équipe à
Benidorm

Les trois Franco-Algériens
du Mouloudia d'Alger, en l'occurrence Zerdab, Mokdad et
Bouhenna vont rejoindre
l'équipe à Benidorm via paris
après l'autorisation d'Omar
Ghrib pour qu'ils puissent passer les fêtes de fin d'année
auprès de leurs familles en
France.

Karaoui et
Kacem avec
le groupe à
Alger
Les deux autres FrancoAlgériens vont se rendre à
Benidorm avec le reste du
groupe puisque Karaoui et
Kacem se t,rouvent depuis hier
à Alger.

Abdelwahab,
chef de
délégation

L'administrateur du club,
Kamel Abdelwahab a été désigné chef de délégation du
MCA pour ce stage sur le sol
espagnol à Benidorm comme
c'était le cas lors des deux derniers stages en Tunisie et en
Pologne.

Reprise en
Espagne
La reprise des camarades de
Chaouchi se déroulera à
Benidorm puisque le staff technique à donné cinq jours de
repos à ses joueurs après les
efforts fournis lors de la première moitié de la saison.

Ghrib-joueurs, réunion à
l'aéroport avant de
s'envoler pour l'Espagne

Discipline et
sérieux lors
de ce stage
Le Mouloudia d'Alger s'envolera pour l'Espagne ce lundi
dans le vol de 16h. Omar
Ghrib compte se réunir avec
les joueurs afin d'insister sur la
discipline et le travail sérieux
lors de ce stage pour éviter les
disputes ou autre qui viendrait
perturber la sérénité du group.
Ghrib compte rappeler à tout
le monde que celui qui déclenchera le moindre petit dérapage sera sévèrement sanctionné.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

10

NAHD

MCO

7e en championnat et quart-finaliste en coupe

La première moitié de

saison sous la loupe
Bouzidi et
Khacef, les
révélations

PAR MOHAMED ADRAR
Alors que la phase aller du championnat
a été bouclée la semaine dernière, place à présent au bilan. On ne peut pas dire que la phase
aller nahdiste a été parfaite, mais des circonstances ont fait que le bilan n’a pas été très
réjouissant. Le président Ould Zmirli, qui avait
de grandes ambitions avant l’entame de la saison, a pu constater que le recrutement effectué
l’été dernier n’était pas à la hauteur de ses
attentes. De nombreuses recrues n’ont absolument rien donné à leur équipe, ce qui a entraîné quelques mauvais résultats, qui ont fait que
cette phase aller n’a pas été reluisante, mais
tout juste correcte.
Trois phases bien distinctes
Cette phase aller du championnat, on peut la
découper en trois périodes bien distinctes pour
le Nasria. Il y a eu tout d’abord les six premières journées qui ont vu le Nasria carburer
assez fort en termes de résultats avec un bilan
de trois victoires, deux matchs nuls et une
défaite. Ce qui a permis au NAHD d’occuper
la 3e place au classement avec 11 points au
compteur. Les Sang et Or connaîtront par la
suite un énorme passage à vide les menant jusqu’à la 12e journée, soit 6 matchs, 5 défaites et
1 seul match nul concédé pour un seul petit
point pris en 6 rencontres. Une mauvaise série
qui a précipité la chute du Nasria de la 3e à la
13e position au classement. Fort heureusement
qu’il y a eu cette réaction en toute fin de la
phase aller, avec trois victoires de rang qui ont
permis au Nasria de se replacer à la 7e position, avec 21 points au compteur ; classement
plus conforme aux ambitions du club.
4 attaque du championnat avec
18 buts
Cette phase aller a été plutôt intéressante sur le
plan offensif du côté du NAHD ; c’est ce qui
explique peut-être les raisons qui ont poussé
les dirigeants du club à ne pas recruter d’attaquants lors de ce mercato hivernal. La ligne
offensive du Nasria a réussi à planter pas
moins de 18 buts lors de cette phase aller du
championnat, occupant la 4e position des
e

Ardji seul absent du stage
en Tunisie

Après avoir bénéficié de quelques jours de
repos, les Sang et Or rallieront ce matin à
partir de 11h la Tunisie, afin d'y effectuer un
stage d'une dizaine de jours dans la localité
de Gammarth. C'est un groupe nahdiste quasiment au complet qui effectuera le déplacement vers la Tunisie, puisque seul Walid
Ardji, retenu en équipe nationale Militaire
manquera à l'appel lors de ce stage. Le nouveau venu, Mehdi Ouertani se trouve, lui,
déjà sur place en Tunisie.

meilleures attaques en championnat derrière
l’USMA, l’ESS et l’OM et à égalité de points
avec le DRBT et le CSC. C’est dire qu’avec une
moyenne de 1,2 but/ match, le NAHD fait partie des meilleurs élèves en Ligue 1 Mobilis.
16 buts encaissés (8e)
Et si l’attaque nahdiste a été parmi les plus performantes en championnat, on ne peut pas dire
autant de la défense husseindéenne qui n’a pas
été à la hauteur lors de cette première phase du
championnat. Avec 16 buts encaissés, et non
des moindres, l’arrière-garde nahdiste occupe
la 8e position au classement des meilleures
défenses de Ligue 1 Mobilis. Avec un ratio de
1,07 but encaissé par match, la défense nahdiste a clairement failli, lors de cette première
phase du championnat. Ce qui explique
d’ailleurs le recrutement massif de défenseurs
lors de ce mercato hivernal.
Les Sang et Or ne sont plus souverains à domicile
Invaincus en championnat au stade du 20Août-55 de Ruisseau durant toute la saison
dernière, les Sang et Or ont perdu leur souveraineté à domicile cette saison en concédant
pas moins de deux défaites at home. Les Sang
et Or ont perdu face à la JSK et à l’ESS au stade
du 20-Août-55, ce qui a quelque peu noirci leur
bilan à domicile, qui est de 4 victoires, 1 match
nul et 2 défaites, soit 13 points de pris sur 21
possibles. Les Nahdistes ont inscrit 7 buts seulement at home, tout en ne concédant que 5.
Toutes ces données ont fait que le NAHD n’a
que le 11e bilan at home en Ligue 1 Mobilis ; il
peut largement mieux faire.
3e meilleure formation hors
de ses bases
Contrairement aux prestations de l’équipe à
domicile, celles hors de ses bases ont été plutôt
intéressantes puisque le NAHD a réussi à
engranger pas moins de 8 points sur 24 possibles à l’extérieur, soit le 3e meilleur bilan
d’une équipe de Ligue 1 Mobilis. Seul le leader
mouloudéen et son dauphin hamraoui ont fait
mieux que le NAHD depuis l’entame de la saison. Les Nahdistes possèdent d’ailleurs un

Six jeunes parmi le groupe

Les Sang et Or se déplaceront en Tunisie
avec un groupe renforcé par un certain
nombre de jeunes qui ont été promu en équipe fanion par le coach Michel. Ils ne seront
pas moins de six jeunes à effectuer le déplacement avec le groupe, parmi eux des habitués, tels que Bouzidi, Khacef et Ait
Abdelmalek, alors que Michel a également
inclus dans son groupe le gardien
Bouhalfaya, ainsi que Zemiti et Rahmoun.
Quant au jeune Soltani, il ne fera pas le
déplacement avec le groupe, faute de passeport.

www.competition.dz

ratio équilibré à l’extérieur avec 11 buts inscrits
et autant encaissés ; pas mal pour une équipe
dite fragile.
Un sans-faute en coupe
Si le parcours de l’équipe en championnat n’a
pas été vraiment brillant, on ne peut pas dire
autant en Coupe d’Algérie où l’équipe nahdiste n’a pas été vraiment gâtée par le tirage, mais
cela ne l’a pas empêché d’être à la hauteur des
attentes de ses supporters. Les Sang et Or ont
évolué à trois reprises à l’extérieur et ont dû
aller chercher à chaque fois la qualification,
parfois sans peine, comme ce fut le cas face à
l’IS Tighenif, d’autres fois avec les tripes,
comme c’était le cas face au PAC, il y a
quelques jours. Avec trois victoires, le Nasria
reste en lice pour le sacre final, en attendant le
tirage au sort des ¼ de finale qui réservera
peut-être un autre choc pour les Sang et Or.
Ould Zmirli : «Nous faisons
confiance à cette équipe»
Pour le président Ould Zmirli, la qualification arrachée mercredi dernier en Coupe
d’Algérie fera beaucoup de bien à son équipe
d’autant plus que l’effectif du club a été sensiblement renforcé par des éléments de valeur
qui donneront un plus à son équipe lors de la
seconde moitié de la saison : «Je suis vraiment
content de cette qualification arrachée aux ¼ de
finale de la Coupe d’Algérie. On savait pertinemment que ça n’allait pas être facile face à
une formation du Paradou AC qui joue parfaitement bien au ballon. Nous avons vraiment
souffert lors de cette rencontre, mais les
joueurs ont tout donné et ont arraché une qualification méritée. Je suis vraiment soulagé par
cette qualif, car je pense qu’elle va nous permettre d’avancer un peu mieux lors de la
seconde moitié de la saison. Elle nous fera
beaucoup de bien, j’en suis persuadé. Je fais
entièrement confiance à mon équipe, qui a
connu quelques renforts de choix cet hiver ;
des joueurs qui apporteront sans nul doute le
plus attendu.»
M. A.

Le stage écourté
d'une journée

Alors qu'ils rallieront la capitale tunisienne
ce matin vers 11h à partir de l'aéroport
Houari-Boumediene, les Sang et or rentreront au pays plus tôt que prévu. La direction
du club nahdiste a écourté ce stage tunisien
d'une journée, afin d'éviter toute mauvaise
surprise, eux qui ne veulent pas rentrer à
Alger à la veille de leur match de championnat face au RCR, prévu le 13 ou 14 janvier. Le
retour au pays est fixé pour le 11 janvier,
cela permettra aux joueurs d'avoir une journée de plus de récupération.

Ce championnat
2015/2016 a été
l’occasion pour
certains jeunes
d’être révélé au
grand public. C’est
le cas de Walid
Ardji qui a brillé
de mille feux
depuis l’entame
de la saison, mais
lui on l’attendait
au vu de tout ce
qu’il avait montré
la saison dernière
avec l’USMA. Par
ailleurs, deux
jeunes ont
particulièrement
brillé en cette
première moitié
de saison, et à
seulement 19 ans,
ils font partie de
l’avenir de ce
club. Les deux
joueurs en
question ne sont
autres
qu’Abdelghani
Bouzidi et
Mohamed Noufel
Khacef ; deux
éléments qui ont
été titularisés à
maintes reprises
par le coach
Michel et qui ont
donné entière
satisfaction.

Ferguène et
Benamara
finalement
conservés

Alors que leur
avenir était en
suspens depuis
quelques
semaines déjà, les
deux joueurs
nahdistes Said
Ferguene et
Youcef Benamara
resteront
finalement au
Nasria. Ces deux
joueurs, qui
étaient dans le
collimateur de la
direction du club,
effectueront bel
et bien le voyage
avec le groupe en
Tunisie, ce qui
confirme leur
maintien dans
l’effectif du club.
Le coach Alain
Michel a préféré
ne pas dégarnir
son effectif, lui
qui sait
pertinemment
qu’il aura besoin
de l’un d’eux en
cours de saison.

Zeddam,
monsieur
100%
23 joueurs ont été utilisés
par les deux coaches qui ont
eu à diriger l’équipe nahdiste durant cette phase aller
du championnat, parmi eux,
3 juniors qui ont été inclus
au groupe et qui ont pris
part à de nombreuses rencontres de championnat et
de Coupe d’Algérie. Parmi
les 23 éléments, le défenseur
central Hamza Zeddam aura
été l’élément le plus utilisé
dans le groupe, lui qui a pris
part à l’intégralité des rencontres de son équipe, en
coupe comme en championnat. Zeddam a été titularisé
à 14 reprises en championnat et trois fois en Coupe
d’Algérie. Il sera suivi de
Zeddam, son copain de
chambre, à savoir Azzedine
Doukha qui n’a manqué que
la rencontre du Mouloudia
d’Oran en championnat
suite à sa suspension.

Ardji,
au-dessus
du lot
Du point de vue performance, les choses se sont
passées différemment pour
les joueurs nahdistes, où certains ont été plutôt à la hauteur de la confiance placée
en eux, alors que d’autres
ont été décevants. Côté satisfaction, on notera les excellentes performances de l’attaquant Walid Ardji, qui
aura été sans nul doute le
meilleur joueur nahdiste
durant cette phase aller du
championnat. En plus
d’Ardji, des joueurs tels que
Khiat, Ouali, voire Bendebka
ont été plutôt performants.
A contrario, des éléments
comme Benamara, Bennai et
autres Ouhadda ont été bien
loin de ce que l’on pouvait
attendre d’eux.

Gasmi,
meilleur
buteur du
Nasria
Sur le plan efficacité, c’est
bien évidemment sans surprise l’attaquant vedette du
club, à savoir Ahmed Gasmi,
qui termine en tête du classement des buteurs du
Nasria avec 5 réalisations,
dont 4 en championnat.
Gasmi a devancé de peu
l’invité surprise de ce classement, en l’occurrence le
défenseur central
Abdelghani Khiat, auteur de
trois buts en championnat
depuis l’entame de la saison,
dont deux ont été décisifs
avec des victoires à la clé
pour son équipe. En troisième position, on retrouve
deux autres joueurs, à savoir
Walid Ardji et Sofiane
Bendebka, auteurs de deux
buts chacun en championnat. L’attaquant MohamedAmine Abid a, lui aussi, inscrit deux buts, un en championnat et un second en
Coupe d’Algérie.

Lundi 2 janvier 2017

15

Il fera des remontrances

Belhadj remonté
contre les absents
La joie après le classement de l'équipe, qui a fini la phase aller à
la place de dauphin de la L1 Mobilis, contraste avec ce qui s'est
passé durant la dernière semaine de l'année.
vaillons pour créer une organisation
infaillible, ces absences me laisse perplexe", nous confia le président.
Seulement tel qu'on le connaît, Baba
n'ira pas jusqu'à sanctionner des
joueurs d'autant qu'il ne cache pas sa
satisfaction après le beau parcours réalisé à l'aller. Néanmoins, comme il
nous l'a confié, il ne ratera pas l'occasion de blâmer les éléments coupables
d'avoir enfreint la discipline du groupe.

PAR M. STITOU
On déplorait des absences à l'entraînement, plus particulièrement ce
jeudi où les adjoints de Belatoui, parti
la veille en France, s'étaient retrouvés
avec seulement 6 joueurs de l'équipe
première. Ces nombreuses absences
constatées ce jour ont provoqué l'ire
du président qui promet de remonter
les bretelles aux absents à la reprise
des entraînements, cet après-midi.
Présent à l'enterrement de la mère du
secrétaire du club Toufik Benlahcène,
le président nous a fait part de sa colère envers les joueurs qui ont séché l'ultime séance de la semaine. "Lundi
(jour de la reprise), je vais tenir une
réunion avec eux ; ils sont des
employés du club. Normalement, ils
devaient être tous présents à l'entraînement", déplore Ahmed Belhadj qui
n'a pas du tout apprécié ces absences.
"Ils (les joueurs) portent préjudice à
l'image du club ; alors que nous tra-

Seront-ils tous présents ?
Tandis que le premier responsable du
MCO envisage de faire le déplacement
à l'hippodrome d'Es Senia pour faire
tancer les joueurs qui avaient raté les
derniers entraînements, on se pose
cependant la question de savoir si le
groupe sera au complet aujourd’hui à
la reprise des entrainements. Difficile
de répondre avec exactitude surtout
que la plupart des joueurs, qui étaient
absents jeudi, sont partis à l'étranger
(Espagne et France, les destinations les

plus prisées, ndlr) pour passer les fêtes de fin d'année.
Il est possible que certains
ne vont pas rentrer au lendemain du 1er janvier,
même si Omar Belatoui, qui
se trouve en France depuis
mercredi, devrait être présent à la reprise vu qu'il
rentre normalement
à Oran. Lundi
dans la mijournée,
comme d'habitude, des
joueurs vont
inventer des
prétextes pour
justifier
leur
absence à la reprise, ce qui pourrait
davantage faire sortir
de ses gonds le président.
M. S.

Les
regrets
après
l'élimination
de l'ASO

Bien que les
supporters
se réjouissent
de l'élimination
en coupe de l'ASO
mercredi passé, ils
sont nombreux, toutefois,
à avoir des regrets. "
Quand on s'aperçoit que
l'ASO s'est fait éliminer par
Tébessa et battre une
semaine auparavant par la
lanterne rouge, le GCM, on a
envie de s'arracher les cheveux.
On se rappellera que cette même
équipe nous a sortis de la coupe
", regrettera un supporter
invétéré du MCO, qui pense que " si
la rencontre qu'on a jouée à Chlef
s'était déroulée dans un contexte
favorable, on aurait sans doute
battu facilement l'ASO ".

En dépit de la crise financière

La direction versera
les salaires
Depuis quelques jours,
la direction a chargé le
comptable du club de
préparer les états pour les
salaires des joueurs et
autres employés du club.

mesures, elle renforcerait le capital
confiance vis-à-vis des joueurs, mais soignerait également l'image du club.
D'ailleurs, chez les responsables locaux,
voire ceux du football national, on considère le MCO comme l'un des clubs les
plus crédibles. " Avec la JSS qui paye dans
les délais ses joueurs, le MCO est un bon
exemple de gestion financière ", affirme
un responsable du football, dont on taira
le nom pour des raisons évidentes.

Tandis que les premiers vont toucher
deux salaires, les employés, quant à eux,
vont percevoir quatre salaires. En versant
dans les délais les salaires, la direction,
qui tient absolument à respecter ses engagements, chercherait également à prouver sa crédibilité. En prenant de telles

N'ignorant pas les difficultés financières auxquelles est confronté le club,
notamment après que le partenaire principal Ooreedo a décidé de ne pas renouveler le contrat de sponsoring, qui rapportait au club près de 9 milliards de centimes par an, M. Abdelghani Zaalane, qui

Le sort des libérés

A la reprise des entraînements aujourd’hui, en marge de
cette séance, d'après le président, il
devrait avoir une discussion avec
Omar Belatoui à propos des
joueurs libérés qui ne sont qu'au
nombre de deux, en l'occurrence
Berramla et Gafaiti. Alors que
Benali est parti de son propre gré,
les deux joueurs en question refusent de résilier leur contrat sans
négocier au préalable avec leur
employeur une indemnité de
départ. Une condition que la direction refuse de satisfaire, selon
Ahmed Belhadj : "Je vais discuter
avec Belatoui à propos de Berramla

et Gafaiti ce lundi." D'après des
indiscrétions, Berramla s'est plaint
auprès de son président du
manque de temps de jeu à la phase
aller. "Président, je n'ai que peu
joué, comment peut-on me juger ? "
avait répondu Berramla à son président lorsqu'il l'a rencontré mercredi soir. Afin de lever toutes les
équivoques, Baba va discuter avec
son entraîneur à propos de ces
deux cas. A priori, le président souhaite l'impliquer dans cette affaire.
"Ensemble, nous souffla le président, on prendra les décisions qui
s'imposent ", promet Baba.
M. S.

suit toujours de près l'actualité du MCO,
promet de l'aider à conclure avec un gros
sponsor pour un contrat identique à celui
qui a lié le club à l'opérateur Ooreedo.
D'après les rumeurs, le MCO pourrait
avoir comme partenaire un autre opérateur, à savoir Mobilis ; une demande de
sponsoring a été déposée, il y a quelques
semaines, par le club au niveau de la
direction générale de Mobilis. Toutefois,
le traitement de cette demande est retardé
suite au changement opéré récemment à
la tête de cette entreprise. Cependant, les
Oranais gardent espoir de voir ce contrat
signé, d'autant que l'équipe connaît une
grande réussite en championnat. Ce qui
encouragera Mobilis à s'engager avec le
club oranais.
M. S.

Que risque Saoula ?

En abandon de poste depuis le match MCO- CSC
(2/1), l'entraîneur des gardiens s'est mis en porte-àfaux avec son employeur. Alors que des rumeurs
laissent entendre que Karim Saoula sera sanctionné
financièrement, d'autres sources avancent, en
revanche, que la direction se serait déjà mise à la
recherche d'un entraîneur des gardiens pour
remplacer Saoula. Une issue que de nombreux
proches du président réfutent, car malgré son
absence prolongée, Karim Saoula est estimé par tout
le monde au club ; on l'apprécie pour sa gentillesse
et ses compétences. Baba a-t-il décidé, sous l'effet
de la colère, de le limoger ? Entre-temps, des
parties, vont tenter de le réconcilier avec Saoula en
sortant l'argument de la stabilité, afin de le
dissuader à se passer des services de l'ancien
portier de l'ASMO, du MCA et de la JSMB.

Reprise à l'hippodrome

L'équipe s'entraînera à coup sûr aujourd’hui, à la
reprise, au complexe hippique d'Es Senia. L'horaire a
été fixé à 16h.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

1. MCA
2. MCO
3. USMA
4. ESS
5.
6.
7.
8.

OM
JSS
NAHD
USMBA

9. USMH
10. DRBT
11. CRB
12. JSK
13. CAB
14. CSC
15. RCR
16. MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16 09 +07
28 15 07 07 01 16 09 +07
26 15 08 02 05 23 14 +09
25 15 07 04 04 21 14 +07

25 15 07
22 15 06
21 15 06
21 15 06
19 15 04
16 15 04

04 04 21
04 05 15
03 06 18
03 06 17
07 04 09

16 15 04
16 15 03
16 15 04
14 15 03
13 15 05
11 15 02

04
07

04

04
05
04
05

16 +05
16 -01
16 +02
18 -01

10 -01
07 18 20 -02
07 11 14 -03
05 09 13 -04
07 11 18 -07
07 18 20 -02
06 13 18 -05
08 12 23 -11

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

14

OM

MOB

LES ACTIONNAIRES

De notre correspondant

MOHAMED GRINI

L’organisation et l’adaptation
aux divers systèmes
Hormis quelques matches qui se comptent
sur les doigts d’une seule main,
l’entraîneur médéen Sid-Ahmed Slimani
avait aligné, dès l’entame de la saison, un
4-3-3 et choisi alors intentionnellement de
consolider son milieu de terrain avec la
triplette Heriat-Addadi-Boukhenchouche.
L’OM s’en tient cette saison à une seule
variante de jeu et ne s’adapte plus aux
autres qui se sont avérées par le temps peu
porteuses sur le plan efficacité. Son schéma
tactique donc, qui se repose sur le 4-3-3,
s’appuie implacablement sur une défense
de zone à quatre classique : Ouchen –
Lamara – Boubekeur – Saâdou ; un milieu
récupérateur-relanceur Heriat et deux
milieux offensifs excentrés (le plus souvent,
Addadi à droite et Boukhenchouche à
gauche) ; une attaque où Lamhene et
Banouh animent les deux couloirs droit et
gauche et Hamia en pointe. Ce système,
qui allie chez les gars du Titteri d’une part
vitesse, effacement par les dribbles et
qualité de centre-retrait émanant des deux
côtés et d’autre part, puissance et jeu de
tête opérant dans l’axe, leur permet de bien
se comporter lors d’une empoignade et
d’être capables de subir et de ressortir très
vite donc, comme de presser, récupérer et
déclencher les actions plus haut pour gêner
l’adversaire dans ses mouvements comme
ce fut le cas avant cette trêve hivernale
devant les Jaune et Noir de l’USM ElHarrach sur le ground de Lavigerie à
l’ultime journée du championnat. Une
évidenc. C’est qu’on a inculqué à
l’Olympique de Médéa la culture de la
balle ronde et a acquis ce profil d’une
équipe disciplinaire, bien en place qui
préfère jouer l’attaque à outrance et
défensivement, elle ne laisse plus d’espace.
L’animation du jeu
Lorsque l’adversaire est estimé habile sur
le plan technique, voire tactique, la défense
médéenne veille au grain notamment
quand elle perd le ballon. Dans ce cas de
figure, la priorité du rideau défensif du
Titteri est d’abord de renfermer
rapidement les intervalles, de reconstituer
un bloc de plus de six joueurs et d’exercer
immédiatement un gros pressing sur le
porteur du ballon adverse et de le
récupérer efficacement sans qu’il y ait
faute. Par cette manière de faire, la
formation olympienne a peu de chance
ainsi d’être prise au dépourvu par
l’adversaire, à part d’être battue par des
frappes puissantes de loin. Un autre cas de
figure : quand l’O Médéa récupère le cuir,
la première idée qui effleure l’esprit est
presque toujours d’aller à l’assaut des bois
adverses, c’est-à-dire porter d’emblée le
danger dans la moitié du terrain adverse et
trouver vite une première solution qui
consiste à trouver la pointe de l’attaque,
Hamia, ou alerter l’un des deux ailiers qui
sont rapides, Lamhene ou Banouh, pour
centrer sur le meneur Boukhenchouche qui
trouvera la faille dans la forteresse de
l’adversaire. Addadi est l’élément capable
d’enchaîner, d’éliminer, de perforer et de
faire la différence dans un contre un, de
créer des espaces et le surnombre pour
permettre à ses camarades des avant-postes
de bien conclure. Disons que sur ce
registre, l’O Médéa possède, sans exagérer,
des joueurs avec un grand volume de
courses qui souvent se supléent
superbement bien sur un rectangle vert ;
l’équipe est véritablement dangereuse sur
des attaques rapides, voire bien placées.
Les points forts
Les points forts de l’Olympique de Médéa
résident dans son esprit de groupe, dans sa
solidité défensive, dans son efficacité dans
les duels et même dans le jeu aérien dans
l’engagement physique et dans sa patience
lorsqu’elle est menée au score (on a qu’à se
référer aux deux matches contre le CS
Constantine et l’USM d’Alger). Encore,
l’OM tire sa force de la discipline dans le
jeu, de sa qualité de concentration (la joute

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

songent à jeter l'éponge
Un club en
stand-by

PAR BADIS BESSAI

Après une phase aller convaincante et réussie

La bonne marche

DES MÉDÉENS
contre le CRB en est une référence), de sa
force mentale et surtout des discours de
son coach. Il y a aussi ces points forts de
l’équipe qui lui permettent si souvent de
gagner un match : les coups de pied arrêtés
et le jeu de tête de ses attaquants à l’image
de Hamia et Banouh. Le danger émane
surtout des ailiers Lamhene et Banouh et
du bâtisseur Toufik Addadi, qui est
considéré comme le king de cette zone
névralgique de l’équipe.
Les points faibles
Si la formation du Titteri a des arguments à
faire valoir aux avant-postes et aux coups
de pied arrêtés bien à elle, elle pèche en
contrepartie au niveau de sa citadelle dès
qu’elle s’écarte de ses principes
fondamentaux, à savoir un bloc soudé, des
duels gagnés et remplacement approprié,
qui lui jouent un vilain tour. Le repli de
son bloc défensif, qui se fait à pas comptés
et non pas si vite, constitue
indubitablement le point vulnérable de
l’équipe médéenne. Un autre point faible,
c’est lorsque l’équipe part carrément à
l’attaque, elle laisse un peu trop d’espaces
derrière sa défense, particulièrement
derrière ses deux arrières latéraux.
Le coaching et la gestion
du club
On a déjà parlé du coach Slimani qui dirige
de main de maître son équipe depuis le

Pensée

Les êtres chers ne meurent jamais quand on
les enterre, mais meurent quand on les oublie.
Dieu le Tout-Puissant a rappelé auprès de lui
ma chère femme MALIKA. En cette douloureuse
circonstance, tes enfants Hamid, Sissou, Fethi
et Rafik demandent à Dieu le Tout-Puissant de
t’accueillir en Son vaste paradis.
A Dieu nous appartenons et à Lui nous
retournons.
Ton mari MOU

début de la saison. C’est le point le plus
fort que l’OM possède. C’est
incontestablement un entraîneur unique
dans son genre à diriger un groupe par de
simples mots. Cela sur le plan
psychologique. Il sait communiquer et
parler avec ses capés. Il fait son travail sans
relâche et le peaufine, que ce soit sur le
plan technico-tactique ou physique. Aussi,
il jouit d’un sens d’observation qui est rare
chez les autres. Il fait la lecture précieuse
d’un match et en tire les conclusions
nécessaires. D’ailleurs, tous les
changements qu’il a opérés dans son
équipe, lors des matches du championnat
ou de la Coupe d’Algérie, étaient judicieux.
Le meilleur exemple, pour ne citer que
celui-là, c’est lors du match des 1/32 de
finale de la Coupe d’Algérie contre le CRB
Ain-Fekroun. Le score était toujours vierge
à 10 minutes de la fin. Il fait entrer deux
joueurs, en l’occurrence Zeroual et Rachedi
; finalement, chacun d’eux marque un but
et l’OM se qualifie au prochain tour. C’est
du bon coaching ! En ce qui concerne la
gestion du club, le président Boukhelkhel
s’en occupe. Un vrai chairman qui a fait
accéder le club de Médéa en Ligue 1
Mobilis et continue à le mener vers le sacre.
C’est un gentil responsable qui ne veut pas
être sous les feux de la rampe mais tout
simplement être au service de son équipe
et du football médéen. Il est omniprésent et
toujours à l’écoute de ses staffs techniques

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

et de ses joueurs. Il entretient de bonnes
relations avec tout le monde et reste
disponible à tout instant.
La réaction des supporters et
des responsables locaux
Les inconditionnels de Médéa sont toujours
derrière leur équipe et constituent, au vrai
sens du mot, son douzième homme. Que ce
soit à l’entraînement, lors d’un match
amical ou officiel, ils sont toujours présents
et ne manquent aucune occasion pour
soutenir et encourager leur équipe
préférée. Aussi, ils se déplacent et
parcourent des centaines de kilomètres
sans se soucier des aléas de la route pour
être aux côtés de leur formation. Peut-être
ils sont les uniques supporters qui
entretiennent de bonnes relations avec
toutes les galeries à travers le territoire
national. A vrai dire, ils se distinguent par
une sportivité exemplaire et les Chnaoua
sont là pour en témoigner. Les autorités
locales, à leur tête le premier magistrat de
la wilaya, elles ont toujours été disponibles
pour donner un coup de main au club de
Médéa. Dans ce même sillage, le wali a
offert au club, cette année, un beau siège
situé dans une belle auberge où les joueurs
et les staffs profitent pour bien se préparer
et se reposer dans des conditions idéales et
propices.
M. G.

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

Au moment où les
choses commençaient à
devenir plus claires au sein
de la maison béjaouie, voici
que nous parviennent
quelques échos parlant de la
démission collective de
l'ensemble des actionnaires.
Une démission qui n'arrange
aucunement les affaires du
club des martyrs qui a tant
souffert des problèmes
administratifs qui n'en
finissent pas. Les Crabes,
soucieux de l'avenir de leur
club, attendaient une sortie
de crise. Ils avaient repris de
l'air après la victoire
enregistrée par les
coéquipiers d'Athmani face
au Chabab Aurès Batna le
week-end passé.
L'espoir était de
mise après le succès
contre le CAB
Tout le monde attendait la
bonne nouvelle annonçant la
venue d'un entraîneur
capable de relever le défi.
Tous les yeux étaient braqués
sur le mercato hivernal qui a
ouvert ses portes depuis
maintenant deux semaines.
Au MOB, c'est le statu quo,
on ne bouge pas le moindre
doigt, or c'est bien le moment
de cibler des joueurs et
engager de nouvelles recrues
afin de renforcer l'effectif. En
effet, c'est au cours de
l'assemblée générale de
vendredi après-midi et après
que le président Hassissen a

Tandis que les différents clubs algériens
sont sur les traces des
joueurs disponibles
durant ce mercato, la
direction mobiste ne
possède jusqu'à présent même pas d'un
entraîneur pour subvenir aux besoins de
l'équipe, car après que
les pistes d'Amrani et
Bougherara ont été
écartées, la situation
reste dans le flou total
au sein du club.

annoncé haut et fort sa
démission en direct sur les
ondes de la radio locale que
les actionnaires ont entamé
leur réunion.
Une réunion de
5 heures pour rien
Celle-ci a duré plus de cinq
heures à l'hôtel des
Hammadites. Alors que tout
le monde attendait le nom
du successeur au poste de la
présidence ou du moins voir
la mise en place d'un
directoire provisoire pour
essayer de sortir le club de
cette crise qui hante le club
depuis la fin de la coupe de
la CAF, les actionnaires ont
apparemment décidé de tout
laisser tomber et pensent à
faire leurs valises pour
quitter le club. L'initiative en
question a apparemment été

prise suite au manque de
volontaires pour être à la tête
du club, car d'après des
sources bien informées
aucune des personnes
présentes sur place n'a émis
le vœu de prendre les rênes
de l'équipe et de se présenter
au poste de président.
Les amoureux du
club perplexes
Ceci à cause de la situation
catastrophique à laquelle fait
face le MOB depuis un bon
bout de temps maintenant
ainsi qu'à la pression exercée
de la part des amoureux du
club qui restent perplexes
quant à l'avenir de leur club.
Ces derniers restent
cependant radicaux et
refusent catégoriquement
cette démarche qui préconise
la démission collective. Ils

estiment à juste titre que le
MOB mérite de bien
meilleurs responsables que
ceux en place maintenant,
mais ils pensent que le
moment est très mal choisi
pour faire de la sorte.
Les actionnaires
sommés de rectifier
le tir
Pour cela, ils demandent à
tous les actionnaires de
rectifier leur tir raté des
années passés et de régler les
dettes accumulées au cours
de leur différents passages
aux commandes du MOB,
sans négliger leur
revendication la plus
marquante, " sauvez le club
et pliez bagage si vous le
souhaitez", diraient les
Crabes.
B. B.

Le problème
financier
refait surface

D'après les échos qui
nous sont parvenus,
les caisses du club
sont quasiment vides,
chose qui pose problème pour la direction
qui ne peut entamer
aucune négociation,
car, pour convaincre
des joueurs de signer
au club un versement
de deux mensualités
au minimum est indispensable. En effet, ce
n'est pas la première
fois que ce genre de
problèmes surgit, c'est
devenu presque une
habitude au MOB, à
savoir que les subventions de l'Etat sont
toujours en attente,
chose qui permettra
sûrement a la direction de commencer son
travail.
B. B.

Yaya : «Le MOB n'a pas besoin d’un
miracle pour se maintenir»
Etes-vous optimiste en
ce qui concerne la survie
du MOB en Ligue1
Mobilis ?

Effectivement, la situation du club est loin d'être
agréable, car comme vous
le savez l'équipe clôture
actuellement le classement
de la Ligue 1 Mobilis. Mais
rien n'est encore joué, il
reste encore 15 rencontres
dont 8 à domicile, faut
donc tirer profit au maximum des matchs à la maison et aller négocier des
points à l'extérieur.

L'équipe possède-t-elle le
potentiel pour améliorer
les résultats et faire une
remontée au
classement ?

L'ensemble des joueurs
et moi-même sommes
conscients du risque qui
pèse sur le club et savons
très bien qu'il va falloir se
battre et tout donner lors
de cette seconde manche
de la compétition. Une

chose est sûre, la dernière
victoire face au CAB nous
a fait énormément de bien
car elle nous a non seulement redonné confiance en
nous mais a aussi laissée
nos chances de survie
intactes. Seulement, la
direction doit rapidement
réagir en apportant des
changements et notamment renforcer l'équipe qui
en a bien besoin. Je souhaite aussi profiter de l'occasion pour faire passer un
message à l'ensemble des
dirigeants et leur dire que
l'heure est venue de laisser
leurs problèmes de côté et
s'unir entre eux afin de
régler les problèmes de
l'équipe et ceci dans les
plus brefs délais pour
d'abord chercher de toute
urgence un entraîneur
pour l'équipe et ensuite
faire les bons choix en
question de joueurs à
recruter, et pour finir, leur
présence aux côtés de
l'équipe est impérative

pour éviter que cette dernière ne sombre.

Est-ce vrai que vous avez
joué blessé lors de la
dernière rencontre des
Crabes ?

En effet, le choc reçu lors
de la rencontre à Alger face
au NAHD a laissé beaucoup
de séquelles car faute de
manque d'effectif au sein de
l'équipe je n'ai pas eu
d'autres choix que de rester
sur la pelouse, chose qui m'a
aussi obligé trois jours plus
tard à prendre place parmi
les onze lors de la rencontre
contre le CAB tout en étant
toujours blessé.

Un mot pour les
supporters…

Je tiens à rassurer les
fans et leur dire que rien
n'est impossible et je tiens
aussi à leur demande aussi
d'être avec nous afin de
nous pousser à donner le
meilleur de nous-mêmes et
je leur présente aussi mes
meilleurs vœux pour cette
nouvelle année, une occasion d'oublier les difficultés
rencontrées l'année précédente et de se concentrer
sur celle-ci afin de renouer
avec les succès et sauver
notre cher club.
B. B.

Assemblée générale, hier
Les actionnaires du club se sont donc réunis hier aprèsmidi dans le but d'installer un nouveau conseil de gestion
et d'élire un président. Le poste de président, qui demeure
inoccupé depuis la démission de Farid Hassissen, trouverat-il enfin un homme qui provoquera le déclic tant attendu
et qui redonnera le sourire au peuple du MO Béjaia ? Cette
réunion se présente, donc, comme l'ultime chance pour les
actionnaires du Mouloudia de mettre un terme au désordre
qui règne au sein de la société.

11
Rahmani
sera du
voyage
au Gabon
C'est donc officiel, le
keeper mobiste fait partie
des 23 joueurs convoqués
par Leekens en sélection
nationale pour disputer la
CAN 2017, chose qui n'a surpris personne, sachant qu'il
peut jouir de son statut de
vice-champion d'Afrique
avec son équipe du
Mouloudia de Béjaia suite à
un parcours très honorable.
Le gardien des Fennecs avait
sorti de magnifiques prestations en participant de fort
belle manière à l'exploit de
son équipe en Afrique, l'exgardien de l'USM Annaba
mérite amplement sa place
aux côtés de Mahrez et ses
camarades. Le Bônois s'est
distingué par ses arrêts
extraordinaires et sa forme
flamboyante, notamment
quand il avait face à lui des
géants du continent africain.
Le portier mobiste a toujours
su garder son sang-froid,
même dans les pires situations.
Une marge de
progression
remarquable
Rahmani a énormément progressé depuis son arrivée au
MOB avec l'aide des entraineurs des gardiens avec lesquels il a travaillé durant ces
deux dernières années,
notamment Cheriet et
Benhaha qui l'ont aidé à rapidement gravir les échelons
en un laps de temps record
devenant le gardien numéro
un du club. Le Crabe sera
donc un Fennec au cours de
cette CAN 2017, une occasion pour lui d'acquérir le
maximum d'expérience
durant cette compétition qui
lui sera vraiment nécessaire
pour garder son statut d'international et pourquoi pas,
un jour, être le gardien titulaire des Verts.

Les Crabes à Sétif
pour une semaine

Les Béjaouis ont donc opté pour
un mini-stage dans l'enceinte du
complexe omnisports d'El-Bez à
Sétif, Baouali et ses camarades
prendront donc la route aujourd’hui en direction de la capitale
des hauts plateaux pour commencer leur préparation sous la
direction du coach adjoint
Abdelwahab Boussaâda en
attendant l'arrivée d'un entraîneur en chef, chose qui se fera
probablement dans les jours à
venir.

5 Joueurs
manqueront le stage

La participation de l'équipe
nationale militaire aux Jeux
militaires d'Oman en ce mois de
janvier va probablement poser
problème pour les Crabes car
rappelons que des joueurs clés
sont appelés à rejoindre le
stage de l'EN militaire en vue de
préparer le tournoi international
en question, les Vert et Noir
seront donc dans l'obligation de
faire sans Yaya, Belkacemi,
Khadir, Rahal et le gardien
Rahmani, qui a été retenu dans
la liste des 23 de Georges
Leekens pour disputer la coupe
d'Afrique des nations au Gabon.

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

12

USMH

CRB

La question de la présidence fait toujours débat

Quand le Chabab entame
2017 sur fond de crise
Les bonnes performances réalisées par le Chabab de Belouizdad, la saison écoulée, sanctionnées
par une bonne troisième place conjointement avec la JS Kabylie, n'ont pas visiblement ouvert
l'appétit des responsables du club.
PAR AMINE NAOUFEL
Après avoir tout chamboulé en
écartant Alain Michel pour le remplacer
par Foued Bouali qui aura réalisé un
début de saison négatif, les responsables du club sont revenus à la raison
faisant appel une nouvelle fois au
Français, Alain Michel. Celui-ci n'a pas
pu trouver les bonnes solutions pour
redynamiser la machine, d'où son
départ au terme de quelques semaines.
Entre-temps, le Chabab aura perdu
beaucoup de temps. Le président Reda
Malek en ajoutera une couche en décidant de mettre un terme à sa présidence du club. Il sera remplacé par une
équipe dirigeante provisoire conduite
par Chetouf et Djaâdi. La nouvelle
direction résoudra la question du staff
technique. Elle ferra appel à une grosse
pointure du coaching, à savoir Badou
Zaki. Le technicien marocain confirmera rapidement ses compétences réalisant un parcours honorable malgré un
effectif, estimait-il, " limité ". Le CRB n'a
enregistré qu'une petite défaite sous la
conduite de Badou Zaki, contre la JSK.
L'équipe est aussi en lice en coupe
d'Algérie après avoir atteint le cap des
quarts de finale. Au moment où tout le
monde pensait que tout est rentré dans
l'ordre, la situation a vite régressé en
raison de la présidence du club restée
vacante depuis le retrait " irrévocable "
de Reda Malek. L'ouverture du capital
n'aura fait, en fin de compte, que compliquer la situation. L'intérêt porté par
Hadj Mohamed pour le poste à la
faveur de l'acquisition des 23% des
actions, n'a pas abouti, contre toute

L'attaquant du Chabab
de Constantine,
Boulemdais,
intéresserait
également le CRB, qui
est décidé visiblement
à ramener un attaquant
percutant. N'ayant pas
beaucoup été exploité
par son club, les
responsables du CRB
voient en lui un joueur
en mesure d'apporter le
plus escompté compte
tenu de son grand
potentiel.

Badou Zaki pas
satisfait de la situation
tièmes de finale. Les problèmes enregistrés au
niveau de la direction
marquée par des problèmes entre les différents actionnaires
de la SSPA n'ont
pas été du goût de
Badou Zaki qui
aura déclaré à ses
proches que cette
situation est le
prélude
d'un
échec si jamais
elle s'inscrirait
dans la durée.
C'est dire toute
l'importance
de
régler les problèmes
rapidement pour que
l'équipe puisse se préparer dans la sérénité en prévision de la phase retour du championnat de Ligue 1 Mobilis.
Le coach n'est pas payé
Par ailleurs, le coach Zaki n'a pas encore touché le moindre sous depuis sa venu
au CRB. C'est ce qu'a révélé Hadj
Mohamed dimanche soir lors de son passage à radio El Bahdja.
A. N.

vous avec le notaire. Pris entre deux
feux, Hadj Mohamed se serait rendu à
l'évidence de la complexité de la situation du CRB. Il s'en est remis, du coup,
aux supporters, en quête de soutien. La
nouvelle année 2017 commencera sur
fond de crise pour le club.
Perte de temps Chose qui n'arrange nullement les affaires des Rouge
et Blanc de Laâqiba qui risquent d'être
victimes de la perte de temps née des

Les
«militaires»
belouizdadis
absents

Le défenseur Khoudi et
le milieu de terrain
Draoui ne devront pas
prendre part au stage
de leur club qui aura
lieu à partir de ce lundi
à l'école de l'hôtellerie
et de la restauration
(ESHR) de Ain Benian.
L'information, nous la
tenons de sources
généralement bien
informées précisant que
les joueurs en question
seront retenus par leurs
obligations avec l'équipe
nationale militaire qui
se rendrala semaine
prochaine à Oman pour
prendre part à la
prochaine joute
mondiale de la
catégorie.

Début du stage
hivernal
Le Chabab de Belouizdad
entame aujourd'hui le
stage hivernal d'une
semaine qui aura lieu à
l'école de l'hôtellerie de
Ain Benian. L'entraîneur
Badou Zaki dirigera le
stage après avoir rallié
la capitale hier soir.

désaccords au plus haut niveau de la
hiérarchie. Cette situation, si on ne
trouve pas de solutions urgentes,
pourrait se répercuter négativement
sur l'avenir sportif des coéquipiers de
Rebih dont la phase retour ne s'annonce guère facile, eux qui se doivent, en
effet, d'assurer leur maintien et de réaliser le rêve de leurs supporters de
renouer avec le sacre de la coupe
d'Algérie.
A. N.

Benali se
rapproche
du CRB

L'ancien joueur du MCO,
Benali, serait
désormais proche du
CRB. Les pourparlers
menés par des proches
du club, a-t-ton appris,
ont donné lieu à
l'obtention de l'accord
de principe.

Les supporters appellent à la sagesse

«Laissons Hadj Mohamed
travailler puis on le jugera»
Les supporters
du CRB ne sont pas restés insensibles à la dernière descente de Hadj
Mohamed à Belouizdad.
Le dirigeant en question
semble avoir bien réussi
son coup en gagnant la
sympathie des amoureux du club. Une
simple virée dans les
fiefs du Chabab vous
donne un aperçu sur
l'estime dont bénéficie
désormais
Hadj
Mohamed. "C'est vraiment scandaleux ce qui
passe au CRB. Il (Hadj
Mohamed) est déjà mis
à rude épreuve avant
même de s'installer
confortablement à son
poste de président", estiment unanimement certains supporters précisant qu'ils ne vont pas se
" taire si jamais cette
situation veniat à se
répercuter
négativement sur l'équipe. Les

résultats ont montré des
progrès importants, il
est nécessaire de mettre
en avant l'intérêt de
l'équipe". Même sans
connaitre la valeur
financière et managériale de Hadj Mohamed,
les supporters affirment
que l'intéressé mérite
d'être confirmé dans son
poste. "Nous ne comprenons pas pourquoi on
lui met les bâtons dans

les roues avant qu'il ne
commence son travail.
Le bon sens veut qu'on
le laisse commencer sa
mission tout en jugeant le
travail accompli après",
soulignent encore les supporters, qui font preuve
d'une grande prise de
conscience pendant que
les intérêts des uns et des
autres risquent de tout
remettre en cause.
A. N.

Lundi 2 janvier 2017

13

Elan de
solidarité
pour
Boulekhoua

La rumeur a fait hier le
tour de Belouizdad.
L'attaquant de
l'Olympique de Médéa,
Hamia, est entré dans
le cercle des intérêts
du Chabab de
Belouizdad. Ce sont des
proches du club qui se
sont engagés à
dénicher les moyens
financiers nécessaires
pour le recrutement du
joueur en question.
Faut-il toutefois
souligner que la valeur
marchande de Hamia
est excessivement
chère puisque son club
de Médéa exige pas
moins de 1,2 milliard de
centimes pour le
libérer.

Selon des proches du Marocain

L'entraîneur du CRB,
Badou Zaki, n'est pas content
de la situation que traverse
le
Chabab
de
Belouizdad. C'est du
moins ce que nous
avons appris hier de
sources proches du
technicien marocain. En plus des
contraintes financières auxquelles
sont soumis ses
joueurs, ce qui se
répercute sur leur
rendement pendant
la compétition officielle, l'ancien finaliste
de la CAN 2004 n'a pas
apprécié, indiquent encore les mêmes sources, les
conditions ayant marqué la préparation du match des huitièmes de
finale de la coupe d'Algérie contre le MC
Saida. Les joueurs ont dû faire face à de
nombreuses défaillances en matière de
prise en charge. Il fallu que Badou Zaki
trouve les mots juste pour redynamiser
ses poulains lesquels ont fini par arracher
une qualification au forceps aux hui-

Hamia,
la surprise
du Chabab

Boulemdaïs
ciblé

attente. Annoncé à la présidence du
club depuis mercredi soir, Hadj
Mohamed n'a pu prendre ses fonctions.
Entre les accusations de ce dernier
d'être victime des déstabilisations des
membres influents dans la maison algéroise et les contre-attaques menées par
le Club sportif amateur, par la voix de
Mokhtar Kalem, lui portant l'entière
responsabilité du retard enregistré dans
la conclusion de l'opération d'achat des
actions après avoir manqué le rendez-

www.competition.dz

Tandis que la reprise est fixée à aujourd’hui

Les joueurs menacent

DE BOYCOTTER

PAR RACHID H.

La situation au sein de la main
harrachie va de mal en pis. Après
leur élimination en Coupe d’Algérie,
les joueurs réclament leurs arriérés
et menacent de ne pas reprendre les
entraînements si la direction ne leur
donne aucune garantie. L’entraîneur
des Jaune et Noir, qui a accordé
quatre jours de repos à ses joueurs, a
fixé la reprise des entraînements
pour aujourd’hui. Ceci dit, la reprise
risque de connaître de nouveau des
perturbations puisque plusieurs
joueurs réclament une amélioration
de leur situation, tant financière

Marwane
Benamra passera
des tests

qu’au niveau de leur hébergement
car quelques-uns n’ont pas eu ce
qu’il était convenu avec la direction.
Menaçant de ne pas reprendre les
entraînements, les joueurs pensent
boycotter la séance de reprise pour
protester. Ils étaient nombreux à
informer leur coach de leur intention en lui faisant savoir que si leur
argent ne leur est pas versé ou que
la direction ne leur offre aucune
garantie, ils n’iront tout simplement
pas s’entraîner. Une situation qui ne
va pas plaire aux responsables du
club qui devront trouver une solution pour calmer les esprits, ce qui
ne sera pas facile surtout quand on
sait à quel point le club peine à

C’est un attaquant émigré qui évolue au
club de Villefranche-sur-Saône, âgé de 21
ans. Marwane Benamra a également
porté les couleurs d’Evian TG pendant
deux ans. Véritable baroudeur, ce jeune
joueur a même le niveau de jouer en L1 ou
L2 française et pourrait offrir la solution
que recherche l’USMH en attaque, qui ne
marque pas beaucoup. Formé par l’O Lyon,
c’est un excellent gaucher aux multiples
qualités. Benamra devrait arriver ces
jours-ci à Alger pour passer des tests à
El-Harrach. C’est sur la demande de l’entraîneur Boualem Charef, que le joueur va
effectuer ces tests puisque le coach harrachi n’aime pas recruter sans voir les
éventuels éléments possibles d’être
recrutés. Ceci dit, il reste le problème
financier que connaît le club qui ne lui
permet pas de faire de gros recrutements. Dans ce cas, le club devra casser
sa tirelire pour pouvoir s’offrir les services d’un attaquant qui peut offrir une
solution au manque d’efficacité, dont
souffrent les Jaune et Noir. Proposé également à la JSK, le joueur ne va pas
cependant opter pour les Canaris puisque
Hannachi n’est pas très chaud de recruter un autre attaquant. L’autre club qui
est en course pour Benamra est la JSMB.
Il semblerait que l’USMH est la meilleure
destination pour l’émigré qui, s’il est
recruté, permettra à coup sûr au club
algérois d’avoir un attaquant de valeur.
R. H.

récolter les sommes nécessaires rien
que pour payer les primes. Ne disposant pas de moyens de persuasion, la direction va avoir toutes les
difficultés du monde à satisfaire les
exigences du groupe qui semble
décidé à ne reprendre les entraînements qu’à partir du moment où ils
toucheront leur argent ou qu’ils
seront informés que le virement a
été effectué pour revenir à de
meilleurs sentiments. De son côté, le
coach sait que ses poulains ne font
que réclamer ce qui leur revient de
droit et ne peut les obliger de
reprendre.
R. H.

LE RECRUTEMENT
HIVERNAL MENACÉ

Faute de moyens, l’USMH pourrait être privée de recrutement cet
hiver. La situation financière ne s’est pas beaucoup améliorée, ce qui
force le club à faire des sacrifices, et dans ce sens, le recrutement pourrait
être tout bonnement annulé. Ne pouvant pas payer dans l’immédiat
l’ensemble des joueurs déjà présents, la direction se mettra la corde au
cou si elle vient à ramener de nouveaux joueurs qui seront une nouvelle
source de dépenses. Pour l’heure, rien n’a encore été décidé, mais il se
pourrait qu’on annule tout simplement le recrutement ; ce qui se
décidera après la réunion entre le président et l’entraîneur en chef qui
aura lieu au cours de la semaine.

Laïb négocie une
avance de 3 milliards
avec une cimenterie
Face à la situation difficile
que vit le club sur le plan financier, le président Mohamed Laïb
essaye de trouver des solutions
pour éviter la crise. D’après des
sources bien informées, le premier responsable des Jaune et
Noir négocie une avance de 3
milliards avec une cimenterie
qui devrait devenir le premier
sponsor de l’USMH. Un rendezvous devrait avoir lieu dès cette
semaine pour trouver un accord

avec la cimenterie en question
afin que cette dernière verse une
avance qui devrait permettre au
président d’effacer déjà quelques
dettes des joueurs qui attendent
leurs mois de salaire. Ce montant ne va cependant pas couvrir
toutes les dépenses du club,
mais lui permettra de souffler
quelque peu et d’avoir de quoi
rassurer les joueurs.

Mellal face au
problème
d’appartement

En position de force, le meneur de
jeu de l’USMH Benamar Mellal n’a
pas encore vu son problème de
résidence résolu. Le joueur, qui
s’est même fait expulser de
l’hôtel pour non-paiement des
factures par la direction du club,
ne supporte plus la situation où il
se trouve. Désirant bénéficier
d’un minimum de bien-être, le
transfuge du GCM compte, lui
aussi, monter au créneau pour
obtenir les conditions qu’il avait
réclamées et a même l’intention
de repasser à la table des
négociations pour que sa
situation s’améliore. Il faut dire
que ce joueur, qui enchaîne les
bonnes performances, a choisi le
bon moment puisque son
excellent rendement permet à
l’USMH de renouer avec les bons
résultats. Ce qui le met dans une
position de force face à la
direction qui risque de se plier
aux exigences de Mellal.

Le stage
jusqu'au
11 janvier
Les Jaune et Noir devraient entrer
en stage bloqué à Tipasa à partir
d’aujourd’hui. Ce regroupement
devrait s’étaler jusqu’au 11 du
même mois. Cependant, il se
pourrait que les joueurs n’entrent
pas en stage puisque, selon une
rumeur qui circule en ce moment,
le groupe aurait décidé d’entrer
dans un mouvement de grève pour
réclamer son argent. De nombreux
joueurs attendent plusieurs mois
de salaire, ce qui les pousse à
mettre la pression sur la direction
afin qu’elle leur verse leurs
arriérés. Le stage est donc fixé
sans pour autant savoir si le
groupe entrera en regroupement
ou s’il mettra ses menaces à
exécution. Notons, par ailleurs,
que ce stage qui devrait s’étaler
jusqu’au 11 janvier a été écourté
d’une journée.

Boulekhoua a été copieusement insulté par quelques supporters qui lui en voulaient
après avoir raté un penalty dans
le match de coupe face au
CABBA. Mais les supporters qui
l’ont insulté l’ont regretté aussitôt et comptent aller s’excuser
auprès du joueur. Fidèle joueur
de l’USMH, Boulekhoua ne s’est
jamais plaint. D’ailleurs, les supporters étaient surpris d’apprendre qu’il n’a pas perçu 7
mois de salaire sans dire un
mot. Voulant se racheter, ils
comptent aller à sa rencontre
pour lui apporter leur soutien,
car les meilleurs joueurs du
monde peuvent rater un penalty, et ce n’est pas pour ça qu’ils
vont continuer à lui en vouloir,
lui qui a toujours donné le
meilleur pour son club.

Zeghba
convoité par
le CSC

Avec le départ de Ghoul et la
blessure de Limane, le CSC n’a
plus que Cédric pour garder ses
bois. Ce dernier ne se trouve
pas au top de sa forme, ce qui
force les Constantinois à tenter
d’enrôler un nouveau gardien
de but pour la phase retour.
Parmi les portiers contactés par
le CSC, on peut noter le nom de
Zeghba. Bien entendu, ce gardien ne devrait pas quitter
l’USMH, mais le club de la ville
des Ponts suspendus espère
bien enrôler le néo-international
Zeghba. Ce dernier, toujours lié
par un contrat avec les Jaune et
Noir, se sent bien dans son club
et ne pense pas à changer d’air.
Le fait d’être sollicité en dépit
de son contrat avec l’USMH
prouve que c’est un gardien de
but de valeur qui fait l’objet de
convoitise des clubs de la L1.
Sauf si le club décide de le
vendre pour bénéficier d’une
belle somme d’argent, Zeghba
devrait rester à El-Harrach au
moins jusqu’à la fin de la saison
surtout qu’il a beaucoup progressé depuis son arrivée. Ce
qui lui a d’ailleurs valu une
convocation en équipe nationale
A’ ; il pourrait également
rejoindre la sélection des A surtout s’il continue à briller
comme il l’a fait durant toute la
phase aller.

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

12

USMH

CRB

La question de la présidence fait toujours débat

Quand le Chabab entame
2017 sur fond de crise
Les bonnes performances réalisées par le Chabab de Belouizdad, la saison écoulée, sanctionnées
par une bonne troisième place conjointement avec la JS Kabylie, n'ont pas visiblement ouvert
l'appétit des responsables du club.
PAR AMINE NAOUFEL
Après avoir tout chamboulé en
écartant Alain Michel pour le remplacer
par Foued Bouali qui aura réalisé un
début de saison négatif, les responsables du club sont revenus à la raison
faisant appel une nouvelle fois au
Français, Alain Michel. Celui-ci n'a pas
pu trouver les bonnes solutions pour
redynamiser la machine, d'où son
départ au terme de quelques semaines.
Entre-temps, le Chabab aura perdu
beaucoup de temps. Le président Reda
Malek en ajoutera une couche en décidant de mettre un terme à sa présidence du club. Il sera remplacé par une
équipe dirigeante provisoire conduite
par Chetouf et Djaâdi. La nouvelle
direction résoudra la question du staff
technique. Elle ferra appel à une grosse
pointure du coaching, à savoir Badou
Zaki. Le technicien marocain confirmera rapidement ses compétences réalisant un parcours honorable malgré un
effectif, estimait-il, " limité ". Le CRB n'a
enregistré qu'une petite défaite sous la
conduite de Badou Zaki, contre la JSK.
L'équipe est aussi en lice en coupe
d'Algérie après avoir atteint le cap des
quarts de finale. Au moment où tout le
monde pensait que tout est rentré dans
l'ordre, la situation a vite régressé en
raison de la présidence du club restée
vacante depuis le retrait " irrévocable "
de Reda Malek. L'ouverture du capital
n'aura fait, en fin de compte, que compliquer la situation. L'intérêt porté par
Hadj Mohamed pour le poste à la
faveur de l'acquisition des 23% des
actions, n'a pas abouti, contre toute

L'attaquant du Chabab
de Constantine,
Boulemdais,
intéresserait
également le CRB, qui
est décidé visiblement
à ramener un attaquant
percutant. N'ayant pas
beaucoup été exploité
par son club, les
responsables du CRB
voient en lui un joueur
en mesure d'apporter le
plus escompté compte
tenu de son grand
potentiel.

Badou Zaki pas
satisfait de la situation
tièmes de finale. Les problèmes enregistrés au
niveau de la direction
marquée par des problèmes entre les différents actionnaires
de la SSPA n'ont
pas été du goût de
Badou Zaki qui
aura déclaré à ses
proches que cette
situation est le
prélude
d'un
échec si jamais
elle s'inscrirait
dans la durée.
C'est dire toute
l'importance
de
régler les problèmes
rapidement pour que
l'équipe puisse se préparer dans la sérénité en prévision de la phase retour du championnat de Ligue 1 Mobilis.
Le coach n'est pas payé
Par ailleurs, le coach Zaki n'a pas encore touché le moindre sous depuis sa venu
au CRB. C'est ce qu'a révélé Hadj
Mohamed dimanche soir lors de son passage à radio El Bahdja.
A. N.

vous avec le notaire. Pris entre deux
feux, Hadj Mohamed se serait rendu à
l'évidence de la complexité de la situation du CRB. Il s'en est remis, du coup,
aux supporters, en quête de soutien. La
nouvelle année 2017 commencera sur
fond de crise pour le club.
Perte de temps Chose qui n'arrange nullement les affaires des Rouge
et Blanc de Laâqiba qui risquent d'être
victimes de la perte de temps née des

Les
«militaires»
belouizdadis
absents

Le défenseur Khoudi et
le milieu de terrain
Draoui ne devront pas
prendre part au stage
de leur club qui aura
lieu à partir de ce lundi
à l'école de l'hôtellerie
et de la restauration
(ESHR) de Ain Benian.
L'information, nous la
tenons de sources
généralement bien
informées précisant que
les joueurs en question
seront retenus par leurs
obligations avec l'équipe
nationale militaire qui
se rendrala semaine
prochaine à Oman pour
prendre part à la
prochaine joute
mondiale de la
catégorie.

Début du stage
hivernal
Le Chabab de Belouizdad
entame aujourd'hui le
stage hivernal d'une
semaine qui aura lieu à
l'école de l'hôtellerie de
Ain Benian. L'entraîneur
Badou Zaki dirigera le
stage après avoir rallié
la capitale hier soir.

désaccords au plus haut niveau de la
hiérarchie. Cette situation, si on ne
trouve pas de solutions urgentes,
pourrait se répercuter négativement
sur l'avenir sportif des coéquipiers de
Rebih dont la phase retour ne s'annonce guère facile, eux qui se doivent, en
effet, d'assurer leur maintien et de réaliser le rêve de leurs supporters de
renouer avec le sacre de la coupe
d'Algérie.
A. N.

Benali se
rapproche
du CRB

L'ancien joueur du MCO,
Benali, serait
désormais proche du
CRB. Les pourparlers
menés par des proches
du club, a-t-ton appris,
ont donné lieu à
l'obtention de l'accord
de principe.

Les supporters appellent à la sagesse

«Laissons Hadj Mohamed
travailler puis on le jugera»
Les supporters
du CRB ne sont pas restés insensibles à la dernière descente de Hadj
Mohamed à Belouizdad.
Le dirigeant en question
semble avoir bien réussi
son coup en gagnant la
sympathie des amoureux du club. Une
simple virée dans les
fiefs du Chabab vous
donne un aperçu sur
l'estime dont bénéficie
désormais
Hadj
Mohamed. "C'est vraiment scandaleux ce qui
passe au CRB. Il (Hadj
Mohamed) est déjà mis
à rude épreuve avant
même de s'installer
confortablement à son
poste de président", estiment unanimement certains supporters précisant qu'ils ne vont pas se
" taire si jamais cette
situation veniat à se
répercuter
négativement sur l'équipe. Les

résultats ont montré des
progrès importants, il
est nécessaire de mettre
en avant l'intérêt de
l'équipe". Même sans
connaitre la valeur
financière et managériale de Hadj Mohamed,
les supporters affirment
que l'intéressé mérite
d'être confirmé dans son
poste. "Nous ne comprenons pas pourquoi on
lui met les bâtons dans

les roues avant qu'il ne
commence son travail.
Le bon sens veut qu'on
le laisse commencer sa
mission tout en jugeant le
travail accompli après",
soulignent encore les supporters, qui font preuve
d'une grande prise de
conscience pendant que
les intérêts des uns et des
autres risquent de tout
remettre en cause.
A. N.

Lundi 2 janvier 2017

13

Elan de
solidarité
pour
Boulekhoua

La rumeur a fait hier le
tour de Belouizdad.
L'attaquant de
l'Olympique de Médéa,
Hamia, est entré dans
le cercle des intérêts
du Chabab de
Belouizdad. Ce sont des
proches du club qui se
sont engagés à
dénicher les moyens
financiers nécessaires
pour le recrutement du
joueur en question.
Faut-il toutefois
souligner que la valeur
marchande de Hamia
est excessivement
chère puisque son club
de Médéa exige pas
moins de 1,2 milliard de
centimes pour le
libérer.

Selon des proches du Marocain

L'entraîneur du CRB,
Badou Zaki, n'est pas content
de la situation que traverse
le
Chabab
de
Belouizdad. C'est du
moins ce que nous
avons appris hier de
sources proches du
technicien marocain. En plus des
contraintes financières auxquelles
sont soumis ses
joueurs, ce qui se
répercute sur leur
rendement pendant
la compétition officielle, l'ancien finaliste
de la CAN 2004 n'a pas
apprécié, indiquent encore les mêmes sources, les
conditions ayant marqué la préparation du match des huitièmes de
finale de la coupe d'Algérie contre le MC
Saida. Les joueurs ont dû faire face à de
nombreuses défaillances en matière de
prise en charge. Il fallu que Badou Zaki
trouve les mots juste pour redynamiser
ses poulains lesquels ont fini par arracher
une qualification au forceps aux hui-

Hamia,
la surprise
du Chabab

Boulemdaïs
ciblé

attente. Annoncé à la présidence du
club depuis mercredi soir, Hadj
Mohamed n'a pu prendre ses fonctions.
Entre les accusations de ce dernier
d'être victime des déstabilisations des
membres influents dans la maison algéroise et les contre-attaques menées par
le Club sportif amateur, par la voix de
Mokhtar Kalem, lui portant l'entière
responsabilité du retard enregistré dans
la conclusion de l'opération d'achat des
actions après avoir manqué le rendez-

www.competition.dz

Tandis que la reprise est fixée à aujourd’hui

Les joueurs menacent

DE BOYCOTTER

PAR RACHID H.

La situation au sein de la main
harrachie va de mal en pis. Après
leur élimination en Coupe d’Algérie,
les joueurs réclament leurs arriérés
et menacent de ne pas reprendre les
entraînements si la direction ne leur
donne aucune garantie. L’entraîneur
des Jaune et Noir, qui a accordé
quatre jours de repos à ses joueurs, a
fixé la reprise des entraînements
pour aujourd’hui. Ceci dit, la reprise
risque de connaître de nouveau des
perturbations puisque plusieurs
joueurs réclament une amélioration
de leur situation, tant financière

Marwane
Benamra passera
des tests

qu’au niveau de leur hébergement
car quelques-uns n’ont pas eu ce
qu’il était convenu avec la direction.
Menaçant de ne pas reprendre les
entraînements, les joueurs pensent
boycotter la séance de reprise pour
protester. Ils étaient nombreux à
informer leur coach de leur intention en lui faisant savoir que si leur
argent ne leur est pas versé ou que
la direction ne leur offre aucune
garantie, ils n’iront tout simplement
pas s’entraîner. Une situation qui ne
va pas plaire aux responsables du
club qui devront trouver une solution pour calmer les esprits, ce qui
ne sera pas facile surtout quand on
sait à quel point le club peine à

C’est un attaquant émigré qui évolue au
club de Villefranche-sur-Saône, âgé de 21
ans. Marwane Benamra a également
porté les couleurs d’Evian TG pendant
deux ans. Véritable baroudeur, ce jeune
joueur a même le niveau de jouer en L1 ou
L2 française et pourrait offrir la solution
que recherche l’USMH en attaque, qui ne
marque pas beaucoup. Formé par l’O Lyon,
c’est un excellent gaucher aux multiples
qualités. Benamra devrait arriver ces
jours-ci à Alger pour passer des tests à
El-Harrach. C’est sur la demande de l’entraîneur Boualem Charef, que le joueur va
effectuer ces tests puisque le coach harrachi n’aime pas recruter sans voir les
éventuels éléments possibles d’être
recrutés. Ceci dit, il reste le problème
financier que connaît le club qui ne lui
permet pas de faire de gros recrutements. Dans ce cas, le club devra casser
sa tirelire pour pouvoir s’offrir les services d’un attaquant qui peut offrir une
solution au manque d’efficacité, dont
souffrent les Jaune et Noir. Proposé également à la JSK, le joueur ne va pas
cependant opter pour les Canaris puisque
Hannachi n’est pas très chaud de recruter un autre attaquant. L’autre club qui
est en course pour Benamra est la JSMB.
Il semblerait que l’USMH est la meilleure
destination pour l’émigré qui, s’il est
recruté, permettra à coup sûr au club
algérois d’avoir un attaquant de valeur.
R. H.

récolter les sommes nécessaires rien
que pour payer les primes. Ne disposant pas de moyens de persuasion, la direction va avoir toutes les
difficultés du monde à satisfaire les
exigences du groupe qui semble
décidé à ne reprendre les entraînements qu’à partir du moment où ils
toucheront leur argent ou qu’ils
seront informés que le virement a
été effectué pour revenir à de
meilleurs sentiments. De son côté, le
coach sait que ses poulains ne font
que réclamer ce qui leur revient de
droit et ne peut les obliger de
reprendre.
R. H.

LE RECRUTEMENT
HIVERNAL MENACÉ

Faute de moyens, l’USMH pourrait être privée de recrutement cet
hiver. La situation financière ne s’est pas beaucoup améliorée, ce qui
force le club à faire des sacrifices, et dans ce sens, le recrutement pourrait
être tout bonnement annulé. Ne pouvant pas payer dans l’immédiat
l’ensemble des joueurs déjà présents, la direction se mettra la corde au
cou si elle vient à ramener de nouveaux joueurs qui seront une nouvelle
source de dépenses. Pour l’heure, rien n’a encore été décidé, mais il se
pourrait qu’on annule tout simplement le recrutement ; ce qui se
décidera après la réunion entre le président et l’entraîneur en chef qui
aura lieu au cours de la semaine.

Laïb négocie une
avance de 3 milliards
avec une cimenterie
Face à la situation difficile
que vit le club sur le plan financier, le président Mohamed Laïb
essaye de trouver des solutions
pour éviter la crise. D’après des
sources bien informées, le premier responsable des Jaune et
Noir négocie une avance de 3
milliards avec une cimenterie
qui devrait devenir le premier
sponsor de l’USMH. Un rendezvous devrait avoir lieu dès cette
semaine pour trouver un accord

avec la cimenterie en question
afin que cette dernière verse une
avance qui devrait permettre au
président d’effacer déjà quelques
dettes des joueurs qui attendent
leurs mois de salaire. Ce montant ne va cependant pas couvrir
toutes les dépenses du club,
mais lui permettra de souffler
quelque peu et d’avoir de quoi
rassurer les joueurs.

Mellal face au
problème
d’appartement

En position de force, le meneur de
jeu de l’USMH Benamar Mellal n’a
pas encore vu son problème de
résidence résolu. Le joueur, qui
s’est même fait expulser de
l’hôtel pour non-paiement des
factures par la direction du club,
ne supporte plus la situation où il
se trouve. Désirant bénéficier
d’un minimum de bien-être, le
transfuge du GCM compte, lui
aussi, monter au créneau pour
obtenir les conditions qu’il avait
réclamées et a même l’intention
de repasser à la table des
négociations pour que sa
situation s’améliore. Il faut dire
que ce joueur, qui enchaîne les
bonnes performances, a choisi le
bon moment puisque son
excellent rendement permet à
l’USMH de renouer avec les bons
résultats. Ce qui le met dans une
position de force face à la
direction qui risque de se plier
aux exigences de Mellal.

Le stage
jusqu'au
11 janvier
Les Jaune et Noir devraient entrer
en stage bloqué à Tipasa à partir
d’aujourd’hui. Ce regroupement
devrait s’étaler jusqu’au 11 du
même mois. Cependant, il se
pourrait que les joueurs n’entrent
pas en stage puisque, selon une
rumeur qui circule en ce moment,
le groupe aurait décidé d’entrer
dans un mouvement de grève pour
réclamer son argent. De nombreux
joueurs attendent plusieurs mois
de salaire, ce qui les pousse à
mettre la pression sur la direction
afin qu’elle leur verse leurs
arriérés. Le stage est donc fixé
sans pour autant savoir si le
groupe entrera en regroupement
ou s’il mettra ses menaces à
exécution. Notons, par ailleurs,
que ce stage qui devrait s’étaler
jusqu’au 11 janvier a été écourté
d’une journée.

Boulekhoua a été copieusement insulté par quelques supporters qui lui en voulaient
après avoir raté un penalty dans
le match de coupe face au
CABBA. Mais les supporters qui
l’ont insulté l’ont regretté aussitôt et comptent aller s’excuser
auprès du joueur. Fidèle joueur
de l’USMH, Boulekhoua ne s’est
jamais plaint. D’ailleurs, les supporters étaient surpris d’apprendre qu’il n’a pas perçu 7
mois de salaire sans dire un
mot. Voulant se racheter, ils
comptent aller à sa rencontre
pour lui apporter leur soutien,
car les meilleurs joueurs du
monde peuvent rater un penalty, et ce n’est pas pour ça qu’ils
vont continuer à lui en vouloir,
lui qui a toujours donné le
meilleur pour son club.

Zeghba
convoité par
le CSC

Avec le départ de Ghoul et la
blessure de Limane, le CSC n’a
plus que Cédric pour garder ses
bois. Ce dernier ne se trouve
pas au top de sa forme, ce qui
force les Constantinois à tenter
d’enrôler un nouveau gardien
de but pour la phase retour.
Parmi les portiers contactés par
le CSC, on peut noter le nom de
Zeghba. Bien entendu, ce gardien ne devrait pas quitter
l’USMH, mais le club de la ville
des Ponts suspendus espère
bien enrôler le néo-international
Zeghba. Ce dernier, toujours lié
par un contrat avec les Jaune et
Noir, se sent bien dans son club
et ne pense pas à changer d’air.
Le fait d’être sollicité en dépit
de son contrat avec l’USMH
prouve que c’est un gardien de
but de valeur qui fait l’objet de
convoitise des clubs de la L1.
Sauf si le club décide de le
vendre pour bénéficier d’une
belle somme d’argent, Zeghba
devrait rester à El-Harrach au
moins jusqu’à la fin de la saison
surtout qu’il a beaucoup progressé depuis son arrivée. Ce
qui lui a d’ailleurs valu une
convocation en équipe nationale
A’ ; il pourrait également
rejoindre la sélection des A surtout s’il continue à briller
comme il l’a fait durant toute la
phase aller.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

14

OM

MOB

LES ACTIONNAIRES

De notre correspondant

MOHAMED GRINI

L’organisation et l’adaptation
aux divers systèmes
Hormis quelques matches qui se comptent
sur les doigts d’une seule main,
l’entraîneur médéen Sid-Ahmed Slimani
avait aligné, dès l’entame de la saison, un
4-3-3 et choisi alors intentionnellement de
consolider son milieu de terrain avec la
triplette Heriat-Addadi-Boukhenchouche.
L’OM s’en tient cette saison à une seule
variante de jeu et ne s’adapte plus aux
autres qui se sont avérées par le temps peu
porteuses sur le plan efficacité. Son schéma
tactique donc, qui se repose sur le 4-3-3,
s’appuie implacablement sur une défense
de zone à quatre classique : Ouchen –
Lamara – Boubekeur – Saâdou ; un milieu
récupérateur-relanceur Heriat et deux
milieux offensifs excentrés (le plus souvent,
Addadi à droite et Boukhenchouche à
gauche) ; une attaque où Lamhene et
Banouh animent les deux couloirs droit et
gauche et Hamia en pointe. Ce système,
qui allie chez les gars du Titteri d’une part
vitesse, effacement par les dribbles et
qualité de centre-retrait émanant des deux
côtés et d’autre part, puissance et jeu de
tête opérant dans l’axe, leur permet de bien
se comporter lors d’une empoignade et
d’être capables de subir et de ressortir très
vite donc, comme de presser, récupérer et
déclencher les actions plus haut pour gêner
l’adversaire dans ses mouvements comme
ce fut le cas avant cette trêve hivernale
devant les Jaune et Noir de l’USM ElHarrach sur le ground de Lavigerie à
l’ultime journée du championnat. Une
évidenc. C’est qu’on a inculqué à
l’Olympique de Médéa la culture de la
balle ronde et a acquis ce profil d’une
équipe disciplinaire, bien en place qui
préfère jouer l’attaque à outrance et
défensivement, elle ne laisse plus d’espace.
L’animation du jeu
Lorsque l’adversaire est estimé habile sur
le plan technique, voire tactique, la défense
médéenne veille au grain notamment
quand elle perd le ballon. Dans ce cas de
figure, la priorité du rideau défensif du
Titteri est d’abord de renfermer
rapidement les intervalles, de reconstituer
un bloc de plus de six joueurs et d’exercer
immédiatement un gros pressing sur le
porteur du ballon adverse et de le
récupérer efficacement sans qu’il y ait
faute. Par cette manière de faire, la
formation olympienne a peu de chance
ainsi d’être prise au dépourvu par
l’adversaire, à part d’être battue par des
frappes puissantes de loin. Un autre cas de
figure : quand l’O Médéa récupère le cuir,
la première idée qui effleure l’esprit est
presque toujours d’aller à l’assaut des bois
adverses, c’est-à-dire porter d’emblée le
danger dans la moitié du terrain adverse et
trouver vite une première solution qui
consiste à trouver la pointe de l’attaque,
Hamia, ou alerter l’un des deux ailiers qui
sont rapides, Lamhene ou Banouh, pour
centrer sur le meneur Boukhenchouche qui
trouvera la faille dans la forteresse de
l’adversaire. Addadi est l’élément capable
d’enchaîner, d’éliminer, de perforer et de
faire la différence dans un contre un, de
créer des espaces et le surnombre pour
permettre à ses camarades des avant-postes
de bien conclure. Disons que sur ce
registre, l’O Médéa possède, sans exagérer,
des joueurs avec un grand volume de
courses qui souvent se supléent
superbement bien sur un rectangle vert ;
l’équipe est véritablement dangereuse sur
des attaques rapides, voire bien placées.
Les points forts
Les points forts de l’Olympique de Médéa
résident dans son esprit de groupe, dans sa
solidité défensive, dans son efficacité dans
les duels et même dans le jeu aérien dans
l’engagement physique et dans sa patience
lorsqu’elle est menée au score (on a qu’à se
référer aux deux matches contre le CS
Constantine et l’USM d’Alger). Encore,
l’OM tire sa force de la discipline dans le
jeu, de sa qualité de concentration (la joute

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

songent à jeter l'éponge
Un club en
stand-by

PAR BADIS BESSAI

Après une phase aller convaincante et réussie

La bonne marche

DES MÉDÉENS
contre le CRB en est une référence), de sa
force mentale et surtout des discours de
son coach. Il y a aussi ces points forts de
l’équipe qui lui permettent si souvent de
gagner un match : les coups de pied arrêtés
et le jeu de tête de ses attaquants à l’image
de Hamia et Banouh. Le danger émane
surtout des ailiers Lamhene et Banouh et
du bâtisseur Toufik Addadi, qui est
considéré comme le king de cette zone
névralgique de l’équipe.
Les points faibles
Si la formation du Titteri a des arguments à
faire valoir aux avant-postes et aux coups
de pied arrêtés bien à elle, elle pèche en
contrepartie au niveau de sa citadelle dès
qu’elle s’écarte de ses principes
fondamentaux, à savoir un bloc soudé, des
duels gagnés et remplacement approprié,
qui lui jouent un vilain tour. Le repli de
son bloc défensif, qui se fait à pas comptés
et non pas si vite, constitue
indubitablement le point vulnérable de
l’équipe médéenne. Un autre point faible,
c’est lorsque l’équipe part carrément à
l’attaque, elle laisse un peu trop d’espaces
derrière sa défense, particulièrement
derrière ses deux arrières latéraux.
Le coaching et la gestion
du club
On a déjà parlé du coach Slimani qui dirige
de main de maître son équipe depuis le

Pensée

Les êtres chers ne meurent jamais quand on
les enterre, mais meurent quand on les oublie.
Dieu le Tout-Puissant a rappelé auprès de lui
ma chère femme MALIKA. En cette douloureuse
circonstance, tes enfants Hamid, Sissou, Fethi
et Rafik demandent à Dieu le Tout-Puissant de
t’accueillir en Son vaste paradis.
A Dieu nous appartenons et à Lui nous
retournons.
Ton mari MOU

début de la saison. C’est le point le plus
fort que l’OM possède. C’est
incontestablement un entraîneur unique
dans son genre à diriger un groupe par de
simples mots. Cela sur le plan
psychologique. Il sait communiquer et
parler avec ses capés. Il fait son travail sans
relâche et le peaufine, que ce soit sur le
plan technico-tactique ou physique. Aussi,
il jouit d’un sens d’observation qui est rare
chez les autres. Il fait la lecture précieuse
d’un match et en tire les conclusions
nécessaires. D’ailleurs, tous les
changements qu’il a opérés dans son
équipe, lors des matches du championnat
ou de la Coupe d’Algérie, étaient judicieux.
Le meilleur exemple, pour ne citer que
celui-là, c’est lors du match des 1/32 de
finale de la Coupe d’Algérie contre le CRB
Ain-Fekroun. Le score était toujours vierge
à 10 minutes de la fin. Il fait entrer deux
joueurs, en l’occurrence Zeroual et Rachedi
; finalement, chacun d’eux marque un but
et l’OM se qualifie au prochain tour. C’est
du bon coaching ! En ce qui concerne la
gestion du club, le président Boukhelkhel
s’en occupe. Un vrai chairman qui a fait
accéder le club de Médéa en Ligue 1
Mobilis et continue à le mener vers le sacre.
C’est un gentil responsable qui ne veut pas
être sous les feux de la rampe mais tout
simplement être au service de son équipe
et du football médéen. Il est omniprésent et
toujours à l’écoute de ses staffs techniques

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

et de ses joueurs. Il entretient de bonnes
relations avec tout le monde et reste
disponible à tout instant.
La réaction des supporters et
des responsables locaux
Les inconditionnels de Médéa sont toujours
derrière leur équipe et constituent, au vrai
sens du mot, son douzième homme. Que ce
soit à l’entraînement, lors d’un match
amical ou officiel, ils sont toujours présents
et ne manquent aucune occasion pour
soutenir et encourager leur équipe
préférée. Aussi, ils se déplacent et
parcourent des centaines de kilomètres
sans se soucier des aléas de la route pour
être aux côtés de leur formation. Peut-être
ils sont les uniques supporters qui
entretiennent de bonnes relations avec
toutes les galeries à travers le territoire
national. A vrai dire, ils se distinguent par
une sportivité exemplaire et les Chnaoua
sont là pour en témoigner. Les autorités
locales, à leur tête le premier magistrat de
la wilaya, elles ont toujours été disponibles
pour donner un coup de main au club de
Médéa. Dans ce même sillage, le wali a
offert au club, cette année, un beau siège
situé dans une belle auberge où les joueurs
et les staffs profitent pour bien se préparer
et se reposer dans des conditions idéales et
propices.
M. G.

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

Au moment où les
choses commençaient à
devenir plus claires au sein
de la maison béjaouie, voici
que nous parviennent
quelques échos parlant de la
démission collective de
l'ensemble des actionnaires.
Une démission qui n'arrange
aucunement les affaires du
club des martyrs qui a tant
souffert des problèmes
administratifs qui n'en
finissent pas. Les Crabes,
soucieux de l'avenir de leur
club, attendaient une sortie
de crise. Ils avaient repris de
l'air après la victoire
enregistrée par les
coéquipiers d'Athmani face
au Chabab Aurès Batna le
week-end passé.
L'espoir était de
mise après le succès
contre le CAB
Tout le monde attendait la
bonne nouvelle annonçant la
venue d'un entraîneur
capable de relever le défi.
Tous les yeux étaient braqués
sur le mercato hivernal qui a
ouvert ses portes depuis
maintenant deux semaines.
Au MOB, c'est le statu quo,
on ne bouge pas le moindre
doigt, or c'est bien le moment
de cibler des joueurs et
engager de nouvelles recrues
afin de renforcer l'effectif. En
effet, c'est au cours de
l'assemblée générale de
vendredi après-midi et après
que le président Hassissen a

Tandis que les différents clubs algériens
sont sur les traces des
joueurs disponibles
durant ce mercato, la
direction mobiste ne
possède jusqu'à présent même pas d'un
entraîneur pour subvenir aux besoins de
l'équipe, car après que
les pistes d'Amrani et
Bougherara ont été
écartées, la situation
reste dans le flou total
au sein du club.

annoncé haut et fort sa
démission en direct sur les
ondes de la radio locale que
les actionnaires ont entamé
leur réunion.
Une réunion de
5 heures pour rien
Celle-ci a duré plus de cinq
heures à l'hôtel des
Hammadites. Alors que tout
le monde attendait le nom
du successeur au poste de la
présidence ou du moins voir
la mise en place d'un
directoire provisoire pour
essayer de sortir le club de
cette crise qui hante le club
depuis la fin de la coupe de
la CAF, les actionnaires ont
apparemment décidé de tout
laisser tomber et pensent à
faire leurs valises pour
quitter le club. L'initiative en
question a apparemment été

prise suite au manque de
volontaires pour être à la tête
du club, car d'après des
sources bien informées
aucune des personnes
présentes sur place n'a émis
le vœu de prendre les rênes
de l'équipe et de se présenter
au poste de président.
Les amoureux du
club perplexes
Ceci à cause de la situation
catastrophique à laquelle fait
face le MOB depuis un bon
bout de temps maintenant
ainsi qu'à la pression exercée
de la part des amoureux du
club qui restent perplexes
quant à l'avenir de leur club.
Ces derniers restent
cependant radicaux et
refusent catégoriquement
cette démarche qui préconise
la démission collective. Ils

estiment à juste titre que le
MOB mérite de bien
meilleurs responsables que
ceux en place maintenant,
mais ils pensent que le
moment est très mal choisi
pour faire de la sorte.
Les actionnaires
sommés de rectifier
le tir
Pour cela, ils demandent à
tous les actionnaires de
rectifier leur tir raté des
années passés et de régler les
dettes accumulées au cours
de leur différents passages
aux commandes du MOB,
sans négliger leur
revendication la plus
marquante, " sauvez le club
et pliez bagage si vous le
souhaitez", diraient les
Crabes.
B. B.

Le problème
financier
refait surface

D'après les échos qui
nous sont parvenus,
les caisses du club
sont quasiment vides,
chose qui pose problème pour la direction
qui ne peut entamer
aucune négociation,
car, pour convaincre
des joueurs de signer
au club un versement
de deux mensualités
au minimum est indispensable. En effet, ce
n'est pas la première
fois que ce genre de
problèmes surgit, c'est
devenu presque une
habitude au MOB, à
savoir que les subventions de l'Etat sont
toujours en attente,
chose qui permettra
sûrement a la direction de commencer son
travail.
B. B.

Yaya : «Le MOB n'a pas besoin d’un
miracle pour se maintenir»
Etes-vous optimiste en
ce qui concerne la survie
du MOB en Ligue1
Mobilis ?

Effectivement, la situation du club est loin d'être
agréable, car comme vous
le savez l'équipe clôture
actuellement le classement
de la Ligue 1 Mobilis. Mais
rien n'est encore joué, il
reste encore 15 rencontres
dont 8 à domicile, faut
donc tirer profit au maximum des matchs à la maison et aller négocier des
points à l'extérieur.

L'équipe possède-t-elle le
potentiel pour améliorer
les résultats et faire une
remontée au
classement ?

L'ensemble des joueurs
et moi-même sommes
conscients du risque qui
pèse sur le club et savons
très bien qu'il va falloir se
battre et tout donner lors
de cette seconde manche
de la compétition. Une

chose est sûre, la dernière
victoire face au CAB nous
a fait énormément de bien
car elle nous a non seulement redonné confiance en
nous mais a aussi laissée
nos chances de survie
intactes. Seulement, la
direction doit rapidement
réagir en apportant des
changements et notamment renforcer l'équipe qui
en a bien besoin. Je souhaite aussi profiter de l'occasion pour faire passer un
message à l'ensemble des
dirigeants et leur dire que
l'heure est venue de laisser
leurs problèmes de côté et
s'unir entre eux afin de
régler les problèmes de
l'équipe et ceci dans les
plus brefs délais pour
d'abord chercher de toute
urgence un entraîneur
pour l'équipe et ensuite
faire les bons choix en
question de joueurs à
recruter, et pour finir, leur
présence aux côtés de
l'équipe est impérative

pour éviter que cette dernière ne sombre.

Est-ce vrai que vous avez
joué blessé lors de la
dernière rencontre des
Crabes ?

En effet, le choc reçu lors
de la rencontre à Alger face
au NAHD a laissé beaucoup
de séquelles car faute de
manque d'effectif au sein de
l'équipe je n'ai pas eu
d'autres choix que de rester
sur la pelouse, chose qui m'a
aussi obligé trois jours plus
tard à prendre place parmi
les onze lors de la rencontre
contre le CAB tout en étant
toujours blessé.

Un mot pour les
supporters…

Je tiens à rassurer les
fans et leur dire que rien
n'est impossible et je tiens
aussi à leur demande aussi
d'être avec nous afin de
nous pousser à donner le
meilleur de nous-mêmes et
je leur présente aussi mes
meilleurs vœux pour cette
nouvelle année, une occasion d'oublier les difficultés
rencontrées l'année précédente et de se concentrer
sur celle-ci afin de renouer
avec les succès et sauver
notre cher club.
B. B.

Assemblée générale, hier
Les actionnaires du club se sont donc réunis hier aprèsmidi dans le but d'installer un nouveau conseil de gestion
et d'élire un président. Le poste de président, qui demeure
inoccupé depuis la démission de Farid Hassissen, trouverat-il enfin un homme qui provoquera le déclic tant attendu
et qui redonnera le sourire au peuple du MO Béjaia ? Cette
réunion se présente, donc, comme l'ultime chance pour les
actionnaires du Mouloudia de mettre un terme au désordre
qui règne au sein de la société.

11
Rahmani
sera du
voyage
au Gabon
C'est donc officiel, le
keeper mobiste fait partie
des 23 joueurs convoqués
par Leekens en sélection
nationale pour disputer la
CAN 2017, chose qui n'a surpris personne, sachant qu'il
peut jouir de son statut de
vice-champion d'Afrique
avec son équipe du
Mouloudia de Béjaia suite à
un parcours très honorable.
Le gardien des Fennecs avait
sorti de magnifiques prestations en participant de fort
belle manière à l'exploit de
son équipe en Afrique, l'exgardien de l'USM Annaba
mérite amplement sa place
aux côtés de Mahrez et ses
camarades. Le Bônois s'est
distingué par ses arrêts
extraordinaires et sa forme
flamboyante, notamment
quand il avait face à lui des
géants du continent africain.
Le portier mobiste a toujours
su garder son sang-froid,
même dans les pires situations.
Une marge de
progression
remarquable
Rahmani a énormément progressé depuis son arrivée au
MOB avec l'aide des entraineurs des gardiens avec lesquels il a travaillé durant ces
deux dernières années,
notamment Cheriet et
Benhaha qui l'ont aidé à rapidement gravir les échelons
en un laps de temps record
devenant le gardien numéro
un du club. Le Crabe sera
donc un Fennec au cours de
cette CAN 2017, une occasion pour lui d'acquérir le
maximum d'expérience
durant cette compétition qui
lui sera vraiment nécessaire
pour garder son statut d'international et pourquoi pas,
un jour, être le gardien titulaire des Verts.

Les Crabes à Sétif
pour une semaine

Les Béjaouis ont donc opté pour
un mini-stage dans l'enceinte du
complexe omnisports d'El-Bez à
Sétif, Baouali et ses camarades
prendront donc la route aujourd’hui en direction de la capitale
des hauts plateaux pour commencer leur préparation sous la
direction du coach adjoint
Abdelwahab Boussaâda en
attendant l'arrivée d'un entraîneur en chef, chose qui se fera
probablement dans les jours à
venir.

5 Joueurs
manqueront le stage

La participation de l'équipe
nationale militaire aux Jeux
militaires d'Oman en ce mois de
janvier va probablement poser
problème pour les Crabes car
rappelons que des joueurs clés
sont appelés à rejoindre le
stage de l'EN militaire en vue de
préparer le tournoi international
en question, les Vert et Noir
seront donc dans l'obligation de
faire sans Yaya, Belkacemi,
Khadir, Rahal et le gardien
Rahmani, qui a été retenu dans
la liste des 23 de Georges
Leekens pour disputer la coupe
d'Afrique des nations au Gabon.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

10

NAHD

MCO

7e en championnat et quart-finaliste en coupe

La première moitié de

saison sous la loupe
Bouzidi et
Khacef, les
révélations

PAR MOHAMED ADRAR
Alors que la phase aller du championnat
a été bouclée la semaine dernière, place à présent au bilan. On ne peut pas dire que la phase
aller nahdiste a été parfaite, mais des circonstances ont fait que le bilan n’a pas été très
réjouissant. Le président Ould Zmirli, qui avait
de grandes ambitions avant l’entame de la saison, a pu constater que le recrutement effectué
l’été dernier n’était pas à la hauteur de ses
attentes. De nombreuses recrues n’ont absolument rien donné à leur équipe, ce qui a entraîné quelques mauvais résultats, qui ont fait que
cette phase aller n’a pas été reluisante, mais
tout juste correcte.
Trois phases bien distinctes
Cette phase aller du championnat, on peut la
découper en trois périodes bien distinctes pour
le Nasria. Il y a eu tout d’abord les six premières journées qui ont vu le Nasria carburer
assez fort en termes de résultats avec un bilan
de trois victoires, deux matchs nuls et une
défaite. Ce qui a permis au NAHD d’occuper
la 3e place au classement avec 11 points au
compteur. Les Sang et Or connaîtront par la
suite un énorme passage à vide les menant jusqu’à la 12e journée, soit 6 matchs, 5 défaites et
1 seul match nul concédé pour un seul petit
point pris en 6 rencontres. Une mauvaise série
qui a précipité la chute du Nasria de la 3e à la
13e position au classement. Fort heureusement
qu’il y a eu cette réaction en toute fin de la
phase aller, avec trois victoires de rang qui ont
permis au Nasria de se replacer à la 7e position, avec 21 points au compteur ; classement
plus conforme aux ambitions du club.
4 attaque du championnat avec
18 buts
Cette phase aller a été plutôt intéressante sur le
plan offensif du côté du NAHD ; c’est ce qui
explique peut-être les raisons qui ont poussé
les dirigeants du club à ne pas recruter d’attaquants lors de ce mercato hivernal. La ligne
offensive du Nasria a réussi à planter pas
moins de 18 buts lors de cette phase aller du
championnat, occupant la 4e position des
e

Ardji seul absent du stage
en Tunisie

Après avoir bénéficié de quelques jours de
repos, les Sang et Or rallieront ce matin à
partir de 11h la Tunisie, afin d'y effectuer un
stage d'une dizaine de jours dans la localité
de Gammarth. C'est un groupe nahdiste quasiment au complet qui effectuera le déplacement vers la Tunisie, puisque seul Walid
Ardji, retenu en équipe nationale Militaire
manquera à l'appel lors de ce stage. Le nouveau venu, Mehdi Ouertani se trouve, lui,
déjà sur place en Tunisie.

meilleures attaques en championnat derrière
l’USMA, l’ESS et l’OM et à égalité de points
avec le DRBT et le CSC. C’est dire qu’avec une
moyenne de 1,2 but/ match, le NAHD fait partie des meilleurs élèves en Ligue 1 Mobilis.
16 buts encaissés (8e)
Et si l’attaque nahdiste a été parmi les plus performantes en championnat, on ne peut pas dire
autant de la défense husseindéenne qui n’a pas
été à la hauteur lors de cette première phase du
championnat. Avec 16 buts encaissés, et non
des moindres, l’arrière-garde nahdiste occupe
la 8e position au classement des meilleures
défenses de Ligue 1 Mobilis. Avec un ratio de
1,07 but encaissé par match, la défense nahdiste a clairement failli, lors de cette première
phase du championnat. Ce qui explique
d’ailleurs le recrutement massif de défenseurs
lors de ce mercato hivernal.
Les Sang et Or ne sont plus souverains à domicile
Invaincus en championnat au stade du 20Août-55 de Ruisseau durant toute la saison
dernière, les Sang et Or ont perdu leur souveraineté à domicile cette saison en concédant
pas moins de deux défaites at home. Les Sang
et Or ont perdu face à la JSK et à l’ESS au stade
du 20-Août-55, ce qui a quelque peu noirci leur
bilan à domicile, qui est de 4 victoires, 1 match
nul et 2 défaites, soit 13 points de pris sur 21
possibles. Les Nahdistes ont inscrit 7 buts seulement at home, tout en ne concédant que 5.
Toutes ces données ont fait que le NAHD n’a
que le 11e bilan at home en Ligue 1 Mobilis ; il
peut largement mieux faire.
3e meilleure formation hors
de ses bases
Contrairement aux prestations de l’équipe à
domicile, celles hors de ses bases ont été plutôt
intéressantes puisque le NAHD a réussi à
engranger pas moins de 8 points sur 24 possibles à l’extérieur, soit le 3e meilleur bilan
d’une équipe de Ligue 1 Mobilis. Seul le leader
mouloudéen et son dauphin hamraoui ont fait
mieux que le NAHD depuis l’entame de la saison. Les Nahdistes possèdent d’ailleurs un

Six jeunes parmi le groupe

Les Sang et Or se déplaceront en Tunisie
avec un groupe renforcé par un certain
nombre de jeunes qui ont été promu en équipe fanion par le coach Michel. Ils ne seront
pas moins de six jeunes à effectuer le déplacement avec le groupe, parmi eux des habitués, tels que Bouzidi, Khacef et Ait
Abdelmalek, alors que Michel a également
inclus dans son groupe le gardien
Bouhalfaya, ainsi que Zemiti et Rahmoun.
Quant au jeune Soltani, il ne fera pas le
déplacement avec le groupe, faute de passeport.

www.competition.dz

ratio équilibré à l’extérieur avec 11 buts inscrits
et autant encaissés ; pas mal pour une équipe
dite fragile.
Un sans-faute en coupe
Si le parcours de l’équipe en championnat n’a
pas été vraiment brillant, on ne peut pas dire
autant en Coupe d’Algérie où l’équipe nahdiste n’a pas été vraiment gâtée par le tirage, mais
cela ne l’a pas empêché d’être à la hauteur des
attentes de ses supporters. Les Sang et Or ont
évolué à trois reprises à l’extérieur et ont dû
aller chercher à chaque fois la qualification,
parfois sans peine, comme ce fut le cas face à
l’IS Tighenif, d’autres fois avec les tripes,
comme c’était le cas face au PAC, il y a
quelques jours. Avec trois victoires, le Nasria
reste en lice pour le sacre final, en attendant le
tirage au sort des ¼ de finale qui réservera
peut-être un autre choc pour les Sang et Or.
Ould Zmirli : «Nous faisons
confiance à cette équipe»
Pour le président Ould Zmirli, la qualification arrachée mercredi dernier en Coupe
d’Algérie fera beaucoup de bien à son équipe
d’autant plus que l’effectif du club a été sensiblement renforcé par des éléments de valeur
qui donneront un plus à son équipe lors de la
seconde moitié de la saison : «Je suis vraiment
content de cette qualification arrachée aux ¼ de
finale de la Coupe d’Algérie. On savait pertinemment que ça n’allait pas être facile face à
une formation du Paradou AC qui joue parfaitement bien au ballon. Nous avons vraiment
souffert lors de cette rencontre, mais les
joueurs ont tout donné et ont arraché une qualification méritée. Je suis vraiment soulagé par
cette qualif, car je pense qu’elle va nous permettre d’avancer un peu mieux lors de la
seconde moitié de la saison. Elle nous fera
beaucoup de bien, j’en suis persuadé. Je fais
entièrement confiance à mon équipe, qui a
connu quelques renforts de choix cet hiver ;
des joueurs qui apporteront sans nul doute le
plus attendu.»
M. A.

Le stage écourté
d'une journée

Alors qu'ils rallieront la capitale tunisienne
ce matin vers 11h à partir de l'aéroport
Houari-Boumediene, les Sang et or rentreront au pays plus tôt que prévu. La direction
du club nahdiste a écourté ce stage tunisien
d'une journée, afin d'éviter toute mauvaise
surprise, eux qui ne veulent pas rentrer à
Alger à la veille de leur match de championnat face au RCR, prévu le 13 ou 14 janvier. Le
retour au pays est fixé pour le 11 janvier,
cela permettra aux joueurs d'avoir une journée de plus de récupération.

Ce championnat
2015/2016 a été
l’occasion pour
certains jeunes
d’être révélé au
grand public. C’est
le cas de Walid
Ardji qui a brillé
de mille feux
depuis l’entame
de la saison, mais
lui on l’attendait
au vu de tout ce
qu’il avait montré
la saison dernière
avec l’USMA. Par
ailleurs, deux
jeunes ont
particulièrement
brillé en cette
première moitié
de saison, et à
seulement 19 ans,
ils font partie de
l’avenir de ce
club. Les deux
joueurs en
question ne sont
autres
qu’Abdelghani
Bouzidi et
Mohamed Noufel
Khacef ; deux
éléments qui ont
été titularisés à
maintes reprises
par le coach
Michel et qui ont
donné entière
satisfaction.

Ferguène et
Benamara
finalement
conservés

Alors que leur
avenir était en
suspens depuis
quelques
semaines déjà, les
deux joueurs
nahdistes Said
Ferguene et
Youcef Benamara
resteront
finalement au
Nasria. Ces deux
joueurs, qui
étaient dans le
collimateur de la
direction du club,
effectueront bel
et bien le voyage
avec le groupe en
Tunisie, ce qui
confirme leur
maintien dans
l’effectif du club.
Le coach Alain
Michel a préféré
ne pas dégarnir
son effectif, lui
qui sait
pertinemment
qu’il aura besoin
de l’un d’eux en
cours de saison.

Zeddam,
monsieur
100%
23 joueurs ont été utilisés
par les deux coaches qui ont
eu à diriger l’équipe nahdiste durant cette phase aller
du championnat, parmi eux,
3 juniors qui ont été inclus
au groupe et qui ont pris
part à de nombreuses rencontres de championnat et
de Coupe d’Algérie. Parmi
les 23 éléments, le défenseur
central Hamza Zeddam aura
été l’élément le plus utilisé
dans le groupe, lui qui a pris
part à l’intégralité des rencontres de son équipe, en
coupe comme en championnat. Zeddam a été titularisé
à 14 reprises en championnat et trois fois en Coupe
d’Algérie. Il sera suivi de
Zeddam, son copain de
chambre, à savoir Azzedine
Doukha qui n’a manqué que
la rencontre du Mouloudia
d’Oran en championnat
suite à sa suspension.

Ardji,
au-dessus
du lot
Du point de vue performance, les choses se sont
passées différemment pour
les joueurs nahdistes, où certains ont été plutôt à la hauteur de la confiance placée
en eux, alors que d’autres
ont été décevants. Côté satisfaction, on notera les excellentes performances de l’attaquant Walid Ardji, qui
aura été sans nul doute le
meilleur joueur nahdiste
durant cette phase aller du
championnat. En plus
d’Ardji, des joueurs tels que
Khiat, Ouali, voire Bendebka
ont été plutôt performants.
A contrario, des éléments
comme Benamara, Bennai et
autres Ouhadda ont été bien
loin de ce que l’on pouvait
attendre d’eux.

Gasmi,
meilleur
buteur du
Nasria
Sur le plan efficacité, c’est
bien évidemment sans surprise l’attaquant vedette du
club, à savoir Ahmed Gasmi,
qui termine en tête du classement des buteurs du
Nasria avec 5 réalisations,
dont 4 en championnat.
Gasmi a devancé de peu
l’invité surprise de ce classement, en l’occurrence le
défenseur central
Abdelghani Khiat, auteur de
trois buts en championnat
depuis l’entame de la saison,
dont deux ont été décisifs
avec des victoires à la clé
pour son équipe. En troisième position, on retrouve
deux autres joueurs, à savoir
Walid Ardji et Sofiane
Bendebka, auteurs de deux
buts chacun en championnat. L’attaquant MohamedAmine Abid a, lui aussi, inscrit deux buts, un en championnat et un second en
Coupe d’Algérie.

Lundi 2 janvier 2017

15

Il fera des remontrances

Belhadj remonté
contre les absents
La joie après le classement de l'équipe, qui a fini la phase aller à
la place de dauphin de la L1 Mobilis, contraste avec ce qui s'est
passé durant la dernière semaine de l'année.
vaillons pour créer une organisation
infaillible, ces absences me laisse perplexe", nous confia le président.
Seulement tel qu'on le connaît, Baba
n'ira pas jusqu'à sanctionner des
joueurs d'autant qu'il ne cache pas sa
satisfaction après le beau parcours réalisé à l'aller. Néanmoins, comme il
nous l'a confié, il ne ratera pas l'occasion de blâmer les éléments coupables
d'avoir enfreint la discipline du groupe.

PAR M. STITOU
On déplorait des absences à l'entraînement, plus particulièrement ce
jeudi où les adjoints de Belatoui, parti
la veille en France, s'étaient retrouvés
avec seulement 6 joueurs de l'équipe
première. Ces nombreuses absences
constatées ce jour ont provoqué l'ire
du président qui promet de remonter
les bretelles aux absents à la reprise
des entraînements, cet après-midi.
Présent à l'enterrement de la mère du
secrétaire du club Toufik Benlahcène,
le président nous a fait part de sa colère envers les joueurs qui ont séché l'ultime séance de la semaine. "Lundi
(jour de la reprise), je vais tenir une
réunion avec eux ; ils sont des
employés du club. Normalement, ils
devaient être tous présents à l'entraînement", déplore Ahmed Belhadj qui
n'a pas du tout apprécié ces absences.
"Ils (les joueurs) portent préjudice à
l'image du club ; alors que nous tra-

Seront-ils tous présents ?
Tandis que le premier responsable du
MCO envisage de faire le déplacement
à l'hippodrome d'Es Senia pour faire
tancer les joueurs qui avaient raté les
derniers entraînements, on se pose
cependant la question de savoir si le
groupe sera au complet aujourd’hui à
la reprise des entrainements. Difficile
de répondre avec exactitude surtout
que la plupart des joueurs, qui étaient
absents jeudi, sont partis à l'étranger
(Espagne et France, les destinations les

plus prisées, ndlr) pour passer les fêtes de fin d'année.
Il est possible que certains
ne vont pas rentrer au lendemain du 1er janvier,
même si Omar Belatoui, qui
se trouve en France depuis
mercredi, devrait être présent à la reprise vu qu'il
rentre normalement
à Oran. Lundi
dans la mijournée,
comme d'habitude, des
joueurs vont
inventer des
prétextes pour
justifier
leur
absence à la reprise, ce qui pourrait
davantage faire sortir
de ses gonds le président.
M. S.

Les
regrets
après
l'élimination
de l'ASO

Bien que les
supporters
se réjouissent
de l'élimination
en coupe de l'ASO
mercredi passé, ils
sont nombreux, toutefois,
à avoir des regrets. "
Quand on s'aperçoit que
l'ASO s'est fait éliminer par
Tébessa et battre une
semaine auparavant par la
lanterne rouge, le GCM, on a
envie de s'arracher les cheveux.
On se rappellera que cette même
équipe nous a sortis de la coupe
", regrettera un supporter
invétéré du MCO, qui pense que " si
la rencontre qu'on a jouée à Chlef
s'était déroulée dans un contexte
favorable, on aurait sans doute
battu facilement l'ASO ".

En dépit de la crise financière

La direction versera
les salaires
Depuis quelques jours,
la direction a chargé le
comptable du club de
préparer les états pour les
salaires des joueurs et
autres employés du club.

mesures, elle renforcerait le capital
confiance vis-à-vis des joueurs, mais soignerait également l'image du club.
D'ailleurs, chez les responsables locaux,
voire ceux du football national, on considère le MCO comme l'un des clubs les
plus crédibles. " Avec la JSS qui paye dans
les délais ses joueurs, le MCO est un bon
exemple de gestion financière ", affirme
un responsable du football, dont on taira
le nom pour des raisons évidentes.

Tandis que les premiers vont toucher
deux salaires, les employés, quant à eux,
vont percevoir quatre salaires. En versant
dans les délais les salaires, la direction,
qui tient absolument à respecter ses engagements, chercherait également à prouver sa crédibilité. En prenant de telles

N'ignorant pas les difficultés financières auxquelles est confronté le club,
notamment après que le partenaire principal Ooreedo a décidé de ne pas renouveler le contrat de sponsoring, qui rapportait au club près de 9 milliards de centimes par an, M. Abdelghani Zaalane, qui

Le sort des libérés

A la reprise des entraînements aujourd’hui, en marge de
cette séance, d'après le président, il
devrait avoir une discussion avec
Omar Belatoui à propos des
joueurs libérés qui ne sont qu'au
nombre de deux, en l'occurrence
Berramla et Gafaiti. Alors que
Benali est parti de son propre gré,
les deux joueurs en question refusent de résilier leur contrat sans
négocier au préalable avec leur
employeur une indemnité de
départ. Une condition que la direction refuse de satisfaire, selon
Ahmed Belhadj : "Je vais discuter
avec Belatoui à propos de Berramla

et Gafaiti ce lundi." D'après des
indiscrétions, Berramla s'est plaint
auprès de son président du
manque de temps de jeu à la phase
aller. "Président, je n'ai que peu
joué, comment peut-on me juger ? "
avait répondu Berramla à son président lorsqu'il l'a rencontré mercredi soir. Afin de lever toutes les
équivoques, Baba va discuter avec
son entraîneur à propos de ces
deux cas. A priori, le président souhaite l'impliquer dans cette affaire.
"Ensemble, nous souffla le président, on prendra les décisions qui
s'imposent ", promet Baba.
M. S.

suit toujours de près l'actualité du MCO,
promet de l'aider à conclure avec un gros
sponsor pour un contrat identique à celui
qui a lié le club à l'opérateur Ooreedo.
D'après les rumeurs, le MCO pourrait
avoir comme partenaire un autre opérateur, à savoir Mobilis ; une demande de
sponsoring a été déposée, il y a quelques
semaines, par le club au niveau de la
direction générale de Mobilis. Toutefois,
le traitement de cette demande est retardé
suite au changement opéré récemment à
la tête de cette entreprise. Cependant, les
Oranais gardent espoir de voir ce contrat
signé, d'autant que l'équipe connaît une
grande réussite en championnat. Ce qui
encouragera Mobilis à s'engager avec le
club oranais.
M. S.

Que risque Saoula ?

En abandon de poste depuis le match MCO- CSC
(2/1), l'entraîneur des gardiens s'est mis en porte-àfaux avec son employeur. Alors que des rumeurs
laissent entendre que Karim Saoula sera sanctionné
financièrement, d'autres sources avancent, en
revanche, que la direction se serait déjà mise à la
recherche d'un entraîneur des gardiens pour
remplacer Saoula. Une issue que de nombreux
proches du président réfutent, car malgré son
absence prolongée, Karim Saoula est estimé par tout
le monde au club ; on l'apprécie pour sa gentillesse
et ses compétences. Baba a-t-il décidé, sous l'effet
de la colère, de le limoger ? Entre-temps, des
parties, vont tenter de le réconcilier avec Saoula en
sortant l'argument de la stabilité, afin de le
dissuader à se passer des services de l'ancien
portier de l'ASMO, du MCA et de la JSMB.

Reprise à l'hippodrome

L'équipe s'entraînera à coup sûr aujourd’hui, à la
reprise, au complexe hippique d'Es Senia. L'horaire a
été fixé à 16h.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

1. MCA
2. MCO
3. USMA
4. ESS
5.
6.
7.
8.

OM
JSS
NAHD
USMBA

9. USMH
10. DRBT
11. CRB
12. JSK
13. CAB
14. CSC
15. RCR
16. MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16 09 +07
28 15 07 07 01 16 09 +07
26 15 08 02 05 23 14 +09
25 15 07 04 04 21 14 +07

25 15 07
22 15 06
21 15 06
21 15 06
19 15 04
16 15 04

04 04 21
04 05 15
03 06 18
03 06 17
07 04 09

16 15 04
16 15 03
16 15 04
14 15 03
13 15 05
11 15 02

04
07

04

04
05
04
05

16 +05
16 -01
16 +02
18 -01

10 -01
07 18 20 -02
07 11 14 -03
05 09 13 -04
07 11 18 -07
07 18 20 -02
06 13 18 -05
08 12 23 -11

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

16

PUBLICITÉ

www.competition.dz

DRBT

MCA

JONATHAN MATIJAS :

«Je suis interdit
d'entrée au stade»
Le portier Jonathan Matijas, à qui on a refusé l'accès
au stade pour les séances d'entraînement avec ses
coéquipiers, n'a pas perdu son sang-froid ; il nous
raconte les derniers événements qu'il a vécus avec son
club.
PAR MERIEM-IKRAM BOUCHAREB

Avez-vous demandé des explications au
président ?

Comment vivez-vous cette situation ?

J'accuse le coup ; ce n'est pas facile quand
vous ne méritez pas d'être sanctionné et de
surcroît sans raison juste pour être poussé à
bout.

Aussi, vous n'avez pas été retenu pour ce
stage hivernal…

Je trouve cela incompréhensible et injuste,
mais encore une fois, je n'ai rien d'autre
comme explication à part que c'est une déci-

sion administrative.

Comment voyez-vous votre avenir au sein
du club ?

Je n'en ai aucune idée. Si l'on ne se met
pas d'accord pour un départ, alors je resterai
et honorerai mon contrat jusqu'à la fin. Je
suis un professionnel et je le resterai. Je crois
aux instances de ce pays et en sa Fédération
de football, qui sauront rendre justice à
l'honnête joueur que je suis.
M. I. B

Un stage de huit jours
en Tunisie

Compétition / PUB

ANEP 438 583 du 02/01/2017

Un effectif dépassant 22 joueurs
Et si cela ce confirme avec
l'arrivée de pas moins cinq
joueurs, l'effectif atteindra
plus de 22 joueurs, ce qui
peut constituer un véritable

La venue de Mansouri au Mouloudia d'Alger n'a pas encore
été concrétisée à cause d'un différend financier.
centimes, ce qu'a refusé le
président du PAC.
Selon une source sûre,
nous avons appris que le président du CA, Laâdj a décidé
de rentrer en contacte avec
Zetchi pour trouver un
accord pour la venue de
Mansouri au Mouloudia.
Selon notre source, Laâdj a
appelé Zetchi avant-hier pour
lui fixer un rendez-vous
lundi pour parler du transfert
de Mansouri au Mouloudia.

Comme il ne reste que 300
millions de centimes pour
régler ce transfert, notre source nous a révélé que Laâdj est
convaincu qu'il trouvera un
terrain d'entente avec Zetchi
pour que le joueur porte les
couleurs du MCA cet hiver.
En somme, la rencontre
entre Laâdj et Zetchi sera
décisive pour la venue de
Mansouri ou pas au MCA.
M. Z.

Il n'a raté que la rencontre contre la JSK à cause de sa suspension

Oui, nous avons discuté mais rien n'est
clair, je suis privé d'entraînement parce que
nous sommes en désaccord sur les termes
de mon éventuel départ.

Comme c'était le cas
durant l'intersaison, le staff
technique et les responsables ont opté pour
Hamam Bourguiba, le
départ est prévu aujourd'hui
où l'équipe effectuera son
stage de préparation hivernale en prévision de la
seconde phase du championnat. Ce complexe sportif offre toutes les commodités et les moyens pédagogiques pour se préparer
dans de bonnes conditions ;
ce stage s'étalera sur une
semaine, du 2 au 9 janvier
avant le retour au pays pour
préparer le match qui les
opposera à la JS Saoura (16e
journée de L1 Mobilis).
Durant le stage, deux
matchs amicaux sont prévus
contre probablement deux
équipes locales ou face au
CSC et l'ASO Chlef qui
effectuent leur stage sur les
lieux.

avec Zetchi
Le président du CA,
Zaïd Laâdj a décidé de
prendre en main en personne
ce dossier pour négocier le
transfert de Mansouri au
MCA. Comme nous l'avons
annoncé dans notre dernière
livraison, le président Zetchi
a exigé 1,2 milliard et un
salaire de 160 millions de
centimes, alors que Ghrib
avait proposé 900 millions de

On ne me voit pas sur le terrain, mais je
suis bien au stade, à attendre dans les vestiaires, à errer dans les couloirs, ou encore
mis dehors par la sécurité du stade. En effet,
l'accès au terrain pour l'entraînement m'est
interdit par la direction. Pour autant, chaque
jour je suis assidu et je me rends auprès de
mes coéquipiers.

AMAR T.

Laâdj va négocier
PAR M. ZERROUKI

Ça fait un moment qu'on ne vous voit plus
aux entraînements, comment expliquezvous cela ?

De notre correspondant

Affaire Mansouri

réservoir qui permettra à
l'entraîneur d'avoir un
grand choix et entrevoir la
phase retour sous de bons
auspices. A l'heure actuelle,
avec le départ susceptible de
pas moins cinq joueurs, l'effectif a grandement diminué
et avec cette saignée, les
dirigeants, sensibles au problème, renoncent à libérer
l'ensemble des joueurs qui
demandent à partir et sont
fixés sur l'importance de
mettre en place un effectif
dépassant 22 joueurs.
Bouda et Benaldjia
sur le départ
Au moment où le club
cherche à enrichir son effectif, pas moins de cinq
joueurs ont sollicité le président pour leur remettre
leurs papiers. Il semble que
ces éléments, à savoir
Bouda, Benaâldjia, et encore
Bouteba, qui ne s'entraînent
plus avec l'équipe, semblent
avoir déjà pris la décision de
ne pas rester, et ce, malgré
l'insistance de l'entraîneur
qui ne veut pas se séparer
d'eux. Ces joueurs ont eu en
même temps des propositions
par des agents qui les guettent
au tournant pour les engager
pour d'autres clubs, très emballés pour les recruter. Dans ce

registre, on apprend que
Bouteba est annoncé à l'ESS,
tandis que Benaâldjia s'en va
droit vers le MCO qui lui fait
les yeux doux.

Vers le recrutement
de Béjaoui (ASK)
Le joueur de 22 ans, polyvalent, intéresse le DRBT
qui serait très intéressé
pour le recruter. Libre de
tout engagement d'après
une source, qui indique
que son dossier a été
dûment réglé par le CRB,
la transition de son club
vers un autre ne demande
pas de lettre de libération
et ne pose aucun problème
pour opter pour un club
de son choix. Il est certain
que la venue de Béjaoui
constituera un bon plus
pour le compartiment du
milieu qui manque d'un
véritable animateur de jeu.
Doté d'un bon style technique et un jeu propre à
propulser l'attaque, il peut
constituer la pièce manquante au système de l'entraîneur qui aura une
option offensive à jouer en
estimant que ce joueur lui
apportera le jeu manquant
à son groupe.
A. T.

Hachoud : «Tout pour être plus performant
lors de la phase retour»
Le capitaine mouloudéen, Abderrahmane Hachoud, a réussi une très belle moitié de saison. Il a
joué 14 matches ponctués par quatre buts, ce qui fait de lui le meilleur buteur mouloudéen de
cette phase aller. Mouassa compte beaucoup sur lui. Certes, il a pris du
retard pour retrouver son statut de sniper, mais rien ne peut l'arrêter
quand il prend son envol.
Entretien réalisé par
AMINA Z.
Le Doyen a terminé premier
de la phase aller avec une
qualification en quart de
final. Qu'en pensez-vous ?

Dieu merci, on a travaillé
sans relâche pour atteindre les
objectifs de la première phase.
On voulait vraiment frapper
fort à l'intersaison et on a su
comment assurer, cela n'a pas
été facile, mais le plus important a été fait. Aujourd'hui, on
est fiers de ce qu'on a pu faire,
on doit maintenir le cap.
Rendre le MCA à sa vraie
place, c'est bien, mais le garder
dans cette place, serait mieux.

Pour cela, il faut assurer
une très bonne phase retour,
non ?

C'est sûr. Il faut tout faire
pour assurer une phase retour
en force, ce ne sera pas facile,
mais on va se battre bec et
ongle pour être à la hauteur et
assurer un retour grandiose.
On compte sur l'appui de notre
public afin d'assurer un retour
exceptionnel pour finir la saison avec les honneurs.

Qualifiés pour les quarts et
la coupe d'Afrique ainsi que
la place de leader en
championnat, ce sera
difficile de jouer sur les
trois fronts qu'en ditesvous ?

C'est vrai que dit comme ça,
ce sera certainement dur, mais
ceux qui veulent les sommets
n'ont pas droit à l'erreur. On a

un groupe capable de réussir le
pari et Inchallah, on va assurer.
On sera boosté par nos fans et
on va profiter de cette trêve
afin de recharger les batteries
pour se donner à fond à la
reprise des débats. On va négocier match par match et Incha
Allah, on fera sensation.

Croyez-vous que le
Mouloudia d'Alger gagnera
des titres cette saison ?

J'ai eu certes du mal à retrouver le chemin des filets, mais
avec le travail et le sérieux, j'ai
pu retrouver mes sensations. Je
me sens très bien et le fait de
voir mon équipe première à la
fin de la phase aller et qualifiée
pour les quarts, c'est le plus
important. Ceci dit, je ferais
tout pour continuer sur ce chemin.

On ne peut rien dire sur ce
fait. Ceci dit, tout le groupe va
se surpasser afin d'assurer
au moins un titre en fin de
saison. On est sur la
bonne voie avec cette
place à la tête du
championnat et on est
qualifiés aux quarts
de finale. On ne va
pas s'enflammer, il
reste beaucoup de
chemin devant
nous. Ce sera
difficile, mais
avec la
détermination et
la conviction de
chacun de nous, on
réussira et on
apportera de la joie
à tout le peuple du
Mouloudia.

Vous terminez buteur et
Mouassa compte sur vous à
l'avenir, en êtes-vous
conscient ?

Qu'attendez-vous
de cette
nouvelle année
2017 ?

Maintenant, parlons de vous,
vous avez débuté la saison
moyen, mais au fil des
journées, vous avez retrouvé
vos sensations…

Je suis content et je vais tout
faire pour maintenir la cadence.
Ce serait vraiment bien de
marquer d'autres buts, mais ce
qui m'importe vraiment, c'est
de voir le Mouloudia d'Alger
dans les sommets. Ces
dernières années, on avait du
mal à entamer nos saisons et on
s'était retrouvé contraint de se
battre pour notre maintien.
Aujourd'hui, le MCA revient au
devant de la scène et ce n'est
pas une surprise s’il retrouve
juste sa vraie place.

De la santé, plus
de réussite et de joie à
tout le monde et surtout
aux Mouloudéens. On
va partir en stage et on
promet à notre public
de tout faire pour
réussir une très bonne
préparation qui va
nous permettre
d'attaquer la nouvelle
année en force. Incha
Allah, cette nouvelle année sera
grandiose pour le Mouloudia.
A. Z.

Lundi 2 janvier 2017

9

Zerdab,
Bouhenna et
Mokdad
rejoindront
l'équipe à
Benidorm

Les trois Franco-Algériens
du Mouloudia d'Alger, en l'occurrence Zerdab, Mokdad et
Bouhenna vont rejoindre
l'équipe à Benidorm via paris
après l'autorisation d'Omar
Ghrib pour qu'ils puissent passer les fêtes de fin d'année
auprès de leurs familles en
France.

Karaoui et
Kacem avec
le groupe à
Alger
Les deux autres FrancoAlgériens vont se rendre à
Benidorm avec le reste du
groupe puisque Karaoui et
Kacem se t,rouvent depuis hier
à Alger.

Abdelwahab,
chef de
délégation

L'administrateur du club,
Kamel Abdelwahab a été désigné chef de délégation du
MCA pour ce stage sur le sol
espagnol à Benidorm comme
c'était le cas lors des deux derniers stages en Tunisie et en
Pologne.

Reprise en
Espagne
La reprise des camarades de
Chaouchi se déroulera à
Benidorm puisque le staff technique à donné cinq jours de
repos à ses joueurs après les
efforts fournis lors de la première moitié de la saison.

Ghrib-joueurs, réunion à
l'aéroport avant de
s'envoler pour l'Espagne

Discipline et
sérieux lors
de ce stage
Le Mouloudia d'Alger s'envolera pour l'Espagne ce lundi
dans le vol de 16h. Omar
Ghrib compte se réunir avec
les joueurs afin d'insister sur la
discipline et le travail sérieux
lors de ce stage pour éviter les
disputes ou autre qui viendrait
perturber la sérénité du group.
Ghrib compte rappeler à tout
le monde que celui qui déclenchera le moindre petit dérapage sera sévèrement sanctionné.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

8
Le Mouloudia
aujourd'hui en
Espagne

Un stage
pour
recharger
les batteries
Le Mouloudia d'Alger
s'apprête à prendre
l'avion cet après-midi à
16h, pour rallier
Benidorm, en Espagne.
Les Vert et Rouge, qui
ont terminé champions
d'automne et qualifiés
aux quarts de finale de
la coupe d'Algérie, se
rendent en Espagne
pour préparer la suite du
parcours avec une seule
idée en tête, celle de se
surpasser pour tout
réussir en 2017.

Les Mouloudéens ont
travaillé sans relâche lors
de la phase aller et en ont
été bien récompensés. Une
première place en championnat et une qualification
en quart de finale de coupe
d'Algérie. Seulement, ils
savent que ce n'est pas fini
et que la suite va être acharnée, très disputée et il faudra sortir les tripes. Ainsi,
lors de ce stage en Espagne,
les Mouloudéens vont
devoir se surpasser, car
comme nous l'a déclaré
l'entraîneur
Kamel
Mouassa : "Quand on
souffre beaucoup et qu'on
fait des sacrifices, on en est
toujours récompensé. Et en
Espagne, on fera tout pour
assurer la meilleure préparation." Le coach a préparé
un programme varié pour
ses poulains avec travail
physique, technico-tactique
et psychologique. Le coach
compte mettre de l'ordre
dans son groupe et cela en
rappelant à tous ses capés
qu'ils doivent respecter ses
choix. Car, si on se souvient
bien, des joueurs n'ont pas
accepté leur statut de remplaçant et, lors de ce stage,
le coach compte bien faire
comprendre à tout le
monde qu'un joueur qui
signe au MCA doit travailler avec sérieux et
attendre l'occasion pour
jouer ; le coach ne pouvant
pas faire jouer tout l'effectif,
mais juste onze joueurs. Et
quand une équipe marche
bien, il ne peut pas la changer. Ainsi donc, lors de ce
stage, le coach compte
remettre tout ça en place et
bien faire bosser les
joueurs, ils auront un statut
à défendre à leur retour et il
faudra être solidaire, solide
et avoir la hargne pour
avancer et Mouassa compte tout faire pour y parvenir
lors de ce stage en Espagne.
A. Z.

Les U20 et U18
qualifiés

Les U20 du MCA ainsi que les
U18 se sont qualifiés au
prochain tour. Les U20 ont
affronté l'équipe de La
Montagne et ont assuré la
qualification après la séance
des tirs au but. C'est le cas
également des U18 qui se sont
qualifiés aux tirs au but
devant le MOB.

LIGUE 1 MOBILIS

ESS

LE RETOUR DE GOURMI
EN BONNE VOIE
PAR AMINA Z.
Le joueur s'est exprimé dernièrement qu'il est prêt à revenir.
Son président au Qatar ne trouve aucun souci pour exaucer
son vœu ; Ghrib et Mouassa le
veulent. Ainsi, le retour de
Gourmi se précise.
Sur ces mêmes colonnes, on
avait évoqué le retour de
Gourmi, qu'il a confirmé luimême : "Effectivement, je veux
revenir au MCA qui reste le
club de mon cœur." Quant à

Omar Ghrib, il a déclaré : "Qu'il
soit le bienvenu." Donc, du côté
du club et du joueur, tout est
parfait. Il restait l'accord du
président d'Al Shihania, Menahi
Al Shammari qui nous a affirmé
qu'il n'a aucun souci pour laisser partir Gourmi chez lui en
Algérie à condition qu'il ne
choisisse pas un autre club au
Qatar. Mouassa n'est pas
contre, il l'aurait même dit à
Ghrib quand les deux hommes
ont évoqué le nom de Gourmi.
Bref, cet attaquant devrait
donc faire partie des joueurs

qui renforceront le Mouloudia
d'Alger dès cet hiver. Au tour de
Gourmi, normalement, il va
maintenant prendre les choses
en main pour qu'il règle tout et
puisse partir en stage avec les
Mouloudéens. Il redouble d'efforts afin de tout régler dans
les meilleurs délais pour venir
à Alger signer son contrat et
partir en Espagne pour se préparer, d'autant que la phase
retour s'annonce des plus difficiles pour un Mouloudia d'Alger
qui veut frapper fort en 2017.
A. Z.

CHEIKH AHMED MENAHI AL-SHAMMARI

«Prêt à libérer Khaled pour le Mouloudia»
Le président du club
qatari El-Shihania,
Cheikh-Ahmed Menahi
Al Shammari, n'est pas
contre l'idée de libérer
l'ancien Mouloudéen
Khaled Gourmi pour le
MCA.

«

PAR M. ZERROUKI
Comme le sait tout le monde,
l'entraîneur Kamel Mouassa veut
Khaled Gourmi dans son équipe pour
la deuxième moitié du championnat
pour renforcer son compartiment
offensif qui était le maillon faible du
groupe lors de la première moitié du
championnat. "On a besoin d'un
joueur comme Gourmi dans notre
équipe", nous a déclaré Mouassa.
Quant à Omar Ghrib, il a tenté de
joindre le président du club Qatari

CHAOUCHI

vendredi après-midi, en vain. Ghrib
voulait négocier le transfert de
Gourmi au Mouloudia. Avant-hier,
nous avons obtenu le numéro de téléphone du président du club de
Shihania et nous l'avons sollicité pour
avoir des informations sur les négociations avec Omar Ghrib. "Pour l'instant, je n'ai pas discuté avec le président du MCA. Khaled (Gourmi) m'a
dit qu'il veut retourner en Algérie.
Mais, il n'y n' rien d'officiel entre le
MCA et mon club", nous dira Cheikh
Ahmed Menahi Al Shammari.
Interrogé s'il est prêt à laisser partir

Khaled Gourmi, le président du club
Qatari nous répondra : Si je suis prêt
à libérer Khaled pour le Mouloudia ?
Je dois d'abord recruter son remplaçant. Pour le moment, je ne peux rien
avancer, il n'y a rien d'officiel entre le
MCA et moi."
Ainsi donc, la balle est dans le
camp d'Omar Ghrib qui doit contacter le club qatari pour négocier le
transfert de Gourmi, surtout que
Kamel Mouassa veut à tout prix ce
joueur pour renforcer son compartiment offensif.
M. Z.

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

17

Se focaliser sur le physique
pour tenir la phase retour
PAR MERIEM IKRAM BOUCHAREB
L’Aigle noir qui a composté
son billet pour les quarts de finale se
préparet pour le stage hivernal en
Espagne, plus précisément à
Alicante. Le nouvel entraineur
Madoui ainsi que le préparateur
physique Laabani vont focaliser
leur travail sur le côté physique des
joueurs, en effet, tout le monde a pu
constater un relâchement dans les
dernières minutes de la rencontre
qui a opposée les Ententistes aux
gars de Béchar. Un relâchement

JSS
Après Talah

couteux puisque ces derniers ont
failli en profiter pour inscrire un
3eme but. L'équipe ne tiens presque
pas les 90'et ça se ressens sur le terrain. Et pour espérer jouer les
finales de cette Coupe d'Algérie et
décrocher de bon résultats en championnat, le staff technique sait qu'un
programme spécifique s'impose
durant ce regroupement en
Espagne, un travail intermittent
avec des exercices plus intensif qui
correspondent à chaque joueur, à
l'instar de Abdelmoumen Djabou
qui retrouve tout juste son ancienne

forme et qui espère avoir plus de
temps de jeu pour se surpasser.
L'entraineur Madoui doit faire ressortir des joueurs qui apporteront
un plus et sur qui ont peut s'appuie
en travaillant leur endurance et le
rythme pour tenir ces 90 minutes et
plus encore. Les joueurs doivent se
préparer convenablement puisque
même leurs adversaires vont faire la
même chose, c'est une étape qu'il ne
faut surtout pas banaliser ou ignorée. Aussi ce stage permettra au
nouveau coach de voir de plus prêts
les aptitudes de ses joueurs et choi-

Saâd, 2 recrue
e

PAR L. M. AZZI
Quelques heures après avoir
engagé le défenseur Fateh Talah et
non Talal comme annoncé maladroitement avant-hier, la direction de la JS
Saoura a invité un autre joueur à
signer son contrat avec le club béchari. Il s'agit de l'attaquant Abdeldjallil
Saâd du MC Saïda. Comme annoncé
dans l'édition avant-d'hier, les dirigeants avaient trouvé un accord avec
ce joueur originaire de Béchar. Le
désormais ancien pensionnaire du
Mouloudia de Saïda a été invité à
parapher son contrat s dans la soirée

de vendredi à samedi. D'après une
source autorisée, ce joueur a signé
pour une durée de cinq (5) ans avec la
JSS. La même source précise que l'intéressé a fait ses débuts sous les couleurs des Aiglons évoluant avec les
minimes, les cadets, les juniors puis
avec les espoirs. Après un passage au
MSP Batna, Saâd a rejoint les rangs du
MC Saïda l'été passé. " C'est un retour
aux sources pour Abdeldjallil ",
indique notre interlocuteur. Saâd
devient ainsi la deuxième recrue et
portera le dossard frappé du numéro
7. Il faut noter qu'avec le Mouloudia
de la ville des Eaux, Saâd a marqué

sir son équipe type qui disputera les
premiers matches de a phase retour.
Le coté psychologique sera lui aussi
pris en charge, puisqu'il est très
important, les joueurs doivent communiquer entre eux pour éviter les
mal entendus sur le terrain qui leur
font perdre beaucoup d'occasion.
La cohésion manque et seule une
bonne entente sur le terrain et seul
le jeu collectif leur permettra de car
il faudra être très solidaire pour
rafler la Coupe tant désiré et une
place sur le podium.
M. I. B.

deux (2) buts pour le compte de la saison en cours. Enfin, il est utile de
noter que le défenseur Talah qui a
signé un contrat d'une durée de
quatre (4) ans portera pour sa part le
numéro 15.
«Tout pour mériter
de porter les couleurs
de la JS Saoura»
Dans un bref entretien réalisé avanthier, la nouvelle recrue n'a pas tari
d'éloges sur sa nouvelle destination. "
J'ai signé dans un club que je connais
très bien. Pour votre information, j'ai
fait tous mes débuts à la Saoura.
Donc, c'est mon club de toujours. Je ne
fais que revenir aux sources comme
on dit. Donc, je viens de rejoindre la
JSS chez qui la discipline n'est pas un
vain mot. Le club est structuré, l'organisation est parfaite au sein de ce club.

Comme vous le savez, la JSS est une
équipe qui ne se refuse pas. En championnat, son parcours est honorable et
puis elle pratique du beau football.
Cela dit, je tâcherai de faire de mon
mieux pour apporter un plus à l'équipe. En somme, je suis venu honorer
les couleurs de l'équipe de ma
région", a-t-il indiqué et de poursuivre : " J'aurai l'occasion de disputer
la prestigieuse Ligue des champions
africaine. Donc, pour moi ça reste un
bon challenge. Les dirigeants du club
m'ont bien accueilli notamment me
président Zerouati que je tiens à
remercier au passage. Il ne me restera
plus qu'à faire mon devoir pour mériter de porter les couleurs de la JSS et
gagner ma place. Enfin, j'espère ne
pas décevoir les supporters qui attendent beaucoup des nouveaux
joueurs. "
L. M. A.

Bellatrèche sera prêté,
voilà pourquoi

Le milieu Oussama Bellatrèche aura
de fortes chances de quitter les
rangs de la JS Saoura. Ce joueur
devra être cédé à titre de prêt à un
club de Ligue 2. La direction n'a pas
encore dévoilé le nom du futur club
de ce joueur. La raison est liée au
fait que l'entraîneur ne compte plus
sur ses services à cause de la qualité de la concurrence dans l'entrejeu, une zone couverte par le quatuor Bousmaha-Boudrim-MerbahSayah. Autrement dit, aucune chance pour le jeune Bellatrèche de
jouer ou presque. C'est pourquoi
avec l'accord de l'entraîneur Karim
Khouda, la direction songe à céder
ce joueur à un autre club sous
forme d'un prêt. Car le natif de
Tlemcen est sous contrat jusqu'en
2020.

Le titre passe par une
victoire lors du clasico
et le derby face à l'USMH»

Auteur d'une très belle fin de phase aller, le gardien Faouzi Chaouchi revient
sur le parcours de son équipe et il est persuadé que le MCA gagnera un
titre cette saison. Dans cet entretien, Chaouchi nous parle aussi du stage de
Benidorm et de la phase retour.
A 48h du départ en Espagne,
quel jugement portez-vous
sur votre parcours lors de la
phase aller ?

Je pense qu'on a réalisé de
très bons résultats. On a décroché le titre de champion d'hiver
et une qualification pour les
quarts de finale de la coupe
d'Algérie. Le plus dur reste à
faire, on doit consolider notre
position de leader et refaire le
coup de l'année dernière en
coupe d'Algérie sans oublier la
coupe de la CAF qui reste aussi
un objectif pour nous.

Pensez-vous que le MCA est
capable de gagner le doublée
cette saison ?

Vu l'effectif qu'on a cette saison, je pense qu'on est capable
d'offrir le titre de champion à
notre public et même atteindre

encore une fois la finale de la
coupe d'Algérie. Si on arrive à
jouer de la même façon que lors
de la fin de la phase aller, on
peut gagner le doublée cette saison.

Tout le monde est unanime à
dire que le clasico face à la
JSK et le derby contre l'USMH
seront le vrai tournant pour
la course au titre…

Je suis tout à fait d'accord.
Ces deux matchs sont très
importants et si on arrive à les
gagner, je suis persuadé qu'à
90%, on sera champions. Donc,
on doit donner dans ces deux
rencontres et Incha Allah on va
glaner les six points possibles.

Et la coupe ?

Tout dépendra du tirage au
sort, si on jouera les quarts et les

demies chez nous, on va être
présent en finale, mais cela ne
veut pas dire qu'on va être éliminés si on jouera hors de nos
bases. Nos supporters veulent
la 9e coupe et on fera tout pour
la leur offrir.

Vous allez partir en Espagne
pour un stage d'une semaine,
comment voyez-vous ce
stage ?

Le site de Benidorm est un
porte-bonheur pour nous. A
chaque fois, on réalise des bons
résultats à notre retour. J'espère
que ce sera le cas cette fois-ci
encore pour décrocher au
moins un titre. Je sais que le
groupe est hyper motivé pour
réaliser du bon travail afin de
réussir dès le début de la phase
retour des bons résultats.

Dans un registre
personnel, vous êtes
devenu titulaire en
championnat, alors
que Chaâl joue les
matchs de la coupe…

C'est le choix du
coach. C'est lui qui a décidé que moi, je joue le
championnat et Farid la
coupe. Je veux jouer tous
les matchs, mais je dois respecter les décisions du
coach, c'est lui qui décide.
Mais le plus important, ce
n'est pas celui qui joue, mais
c'est de procurer de la joie et
du plaisir à notre cher public
qui mérite que du bonheur. Je
profite de cette occasion pour
souhaiter une bonne année aux
supporters du MCA et à tous
les Algériens.
M. Z.

Compétition / PUB

ANEP 438 801 du 02/01/2017

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

18

www.competition.dz

RCR

REMACHE

JSK

Il devrait récupérer sa lettre
de libération

a négocié
avec les
responsables
du CSC

Ghezzali
presque

Comme nous l’avons
rapporté dans nos
précédentes éditions,
Belkacem Remache a émis
le vœu de quitter le Rapid
pour des raisons familiales
afin de se rapprocher de
sa famille qui réside au
Khroub.

acquis

À croire une source autorisée, le nom du
latéral droit reconverti en milieu offensif du RC
Relizane figure sur la liste des joueurs qui
pourraient rejoindre l’équipe du CSC. Notre
source précise que l’ancien joueur de la JSK
aurait rencontré le président du CSC Souissi.
C’est dire que le joueur pourrait quitter le
Rapid pour rejoindre le Chabab de
Constantine dès cet hiver. Selon les informations en notre possession, Belkacem
Remache attend le retour de son président Mohamed Hamri de Dubaï afin
de discuter avec lui pour récupérer sa
lettre de libération et rejoindre, par la
suite, le club de la ville de Cirta.
Remache : «Le CSC
m’intéresse, mais je
ne suis pas libre»
Comme nous l’avons indiqué
Belkacem Remache a rencontré
à Constantine le président du
CSC, Souissi, pour entamer les
négociations. Mais il s’est avéré
que le joueur n’est pas encore
libre. Le joueur a ouvertement
déclaré qu’il a été contacté par
les responsables du club qui
veulent qu’il retourne au
club, avant d’ajouter
que le CSC l’intéresse
énormément, mais
qu’il ne peut rien dire du moment qu’il n’est
pas encore libre et qu’il appartient toujours au
Rapid.
Les supporters s’opposent à son
départ
Voilà une donnée qui pourrait beaucoup
peser dans la décision finale des responsables
relizanais dans l’affaire Remache. En effet, les
Mina Boys s’opposent catégoriquement au
départ de leur joueur qui s’est montré décisif
à plusieurs reprises, notamment contre l’O
Médéa où il a réussi à remettre les pendules à
l’heure pour son équipe et le joli coup franc
contre la JSK. De plus, l’équipe a souffert,
tout au long de la première partie de la saison
au milieu du terrain, d’un grand nombre de
joueurs blessés, et si ce n’était l’apport de
Ramache qui a été aligné comme milieu de
terrain défensif, meneur de jeu ou encore sur
les ailes sans oublier son poste d’origine,
c’est-à-dire latéral droit, l’équipe aurait
certainement éprouvé des difficultés pour
réussir.
Décision finale après
la réunion avec Hamri
Malgré tout ce qui a été dit à propos d’un
éventuel départ de Belkacem Remache de
l’équipe relizanaise vers le CSC, afin de se
rapprocher de sa famille qui habite la ville du
Khroub, rien n’est encore officiel pour
l’instant car le joueur attend le retour de son
président Mohamed Hamri qui se trouve
depuis quelques jours à Dubaï pour passer
les vacances de fin d’année. Les deux
hommes devront se réunir dans les prochains
jours pour discuter et négocier la lettre de
libération du joueur, mais tout porte à croire
que le président du club va refuser
catégoriquement l’idée de se passer des
services de son joueur.
B. B.

Apparemment, le Rapid est loin d’abandonner la piste
Ghezzali Youcef.
De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Toujours dans la perspective de recruter,
les Lions de la Mina, qui ont acquis deux
éléments seulement, à savoir les deux
émigrés Lounis et Sighini, sont revenus à la
charge pour enrôler l’attaquant de l’USMBA.
Bien qu’il ne soit pas encore libre de tout
engagement, les responsables relizanais
croient dur comme fer que le joueur pourra
récupérer sa lettre de libération. Dans ce caslà, il se rendra directement à Relizane pour
finaliser son transfert avec le Rapid, lequel
souhaite vivement l’enrôler pour donner le
plus à l’attaque relizanaise.
Hamri et Bouakez insistent
pour l’avoir
Si le Rapid n’a pas oublié ce joueur, c’est
parce que le président Mohamed Hamri
et le coach Moez Bouakez le veulent à

tout prix. La direction relizanaise souhaiterait
renforcer la ligne d’attaque avec un joueur
d’expérience de qualité, lequel a prouvé sa
valeur là où il a évolué. Les responsables
croisent les doigts pour que Ghezzali
parvienne à récupérer son bon de sortie.
Solliciter El-Hennani
en cas de complications
Le Rapid veut vraiment recruter Ghezzali ;
pour preuve, le président Mohamed Hamri
est prêt même à rencontrer le président de
l’USMBA El-Hennani dans le cas où ce
dernier ne libèrerait pas son joueur.
Autrement dit, la direction relizanaise sera
prête à négocier la lettre de libération du
joueur afin de l’engager. Il reste toutefois à
savoir si le président de l’USMBA est prêt à
céder son joueur, surtout qu’on a entendu
dire que l’entraîneur CEO veut garder
Ghezzali dans son effectif. Affaire à suivre.
B. B.

CSC

Installé officiellement hier

Amrani : «Un seul objectif :
sauver le CSC»
Le nouveau coach du CSC, Abdelkader Amrani, a donné un point de presse, hier,
au stade Hamlaoui. Nous avons profité pour lui poser des questions auxquelles il a
répondu spontanément et sans ambages.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
Voulez-vous, d'abord, nous
dire pourquoi vous avez
décidé de prendre en main le
CSC alors que vous saviez
bien que ce club vit une crise
inextricable ?

Tout ce que je peux vous dire
est que, par le passé, j'ai été sollicité par deux présidents du CSC,
Boulhabib et Bentobbal, mais le
destin n'a voulu que, cette saison, que je vienne prendre en
main ce club, très prestigieux.
Cela dit, je n'ai accepté de diriger
le CSC qu'après que j'ai eu discuté avec son président (sic)
Souici, son conseiller sportif
Merzougui et eu un entretien
téléphonique avec monsieur
Hamoudi Brahim, le PDG de
l'ENTP, le bailleur propriétaire
du club.

Pour remettre sur orbite vos
joueurs, où allez-vous

Lundi 2 janvier 2017

effectuer le stage de
préparation ?

J'ai décidé que le stage bloqué
que notre équipe devait suivre en
Tunisie, se déroule ici à
Constantine car je veux que nos
joueurs s'entraînent ici et vivent la
pression de leurs fans qui ne veulent d'eux qu'ils maintiennent leur
équipe en Ligue 1 Mobilis. Cela dit,
j'ai décidé que le stage se déroule à
Constantine car au moment où je
vous parle, seuls douze joueurs ont
repris les entraînements.

Plusieurs veulent partir. Estce que vous allez les libérer ?

Je ne vais libérer aucun joueur.
Que ces joueurs qui veulent partir, quand ils ont rejoint le CSC,
ce club était en Ligue 1. Et bien
qu'ils le laissent là où ils l'ont
trouvé et partent à la fin de la saison. Et, pour votre information,
j'ai demandé au président Souici
de solliciter, dès aujourd'hui, un
huissier pour constater les
absences de ces réfractaires.

Voulez-vous nous dire ce que
vous allez faire pour remettre
sur orbite votre équipe afin
qu'elle puisse bien aborder la
phase retour ?

J'ai signé un contrat de six
mois. Durant ce laps de temps, je
vais tout faire pour sauver le
CSC du purgatoire. Et pour que

je puisse atteindre cet objectif, je
vais me faire seconder par
Cheriet, un kiné et peut-être un
autre adjoint que je n'ai pas encore choisi. Cela dit, nous devons
aussi renforcer l'équipe par des
joueurs qui peuvent nous apporter un plus.
R. G.



Les travaux du
centre de
formation n'ont
pas encore
débuté

Alors que les
responsables de la JSK
annonçaient le début
des travaux du centre
de formation du club
pour le mois de juin
dernier, aucune brique
n'a été posée pour le
moment. Pis encore, les
travaux des
terrassements n'ont
pas été faits
concernant ce projet.
Les supporters de la
JSK, qui attendaient
depuis plusieurs mois
le lancement des
travaux de ce centre
ainsi que ceux de
nouveau siège du club,
ne comprennent pas
pourquoi tout ce retard,
surtout que es terrains
ont été dégagés par la
wilaya et les autorités
locales ont même
facilité la tâches aux
responsables de la JSK
en fournissant toutes
les pièces
administratives aux
dirigeants kabyles, y
compris le permis de
construire. Sans aucun
doute, le blocage est dû
à l'aspect financier
puisque les membres
du conseil
d'administration n'ont
pas pu dégager une
bonne enveloppe
financière à ce grand et
beau projet.
A. H.



Hocine
Tamazouzt :
«La JSK va
regretter
Benamra»

Conseiller en
management sport,
Hocine Tamazouzt,
affirme qu’il s’était
entendu avec le
président Hannachi au
début de mois de
décembre pour que le
jeune Marwane
Benamra soit mis à
l’essai à la JSK.
«Lorsque j’ai appelé le
président Hannachi, il
était à Marseille pour
se rendre à Toulon afin
de superviser le
défenseur Sahnoun. Je
lui ai proposé Benamra
et il était d’accord pour
qu’il soit mis à l’essai.
Malheureusement, ces
derniers jours, il ne
répond plus au
téléphone. Benamra est
un très bon joueur et il
va certainement le
regretter. Je l’ai
proposé à l’USMH et la
JSK et je suis certain
qu’il fera parler de lui.
Il a d’énormes qualités
et je veux le placer ici
en Algérie pour qu’il
puisse rebondir», a
déclaré Tamazouzt. Pur
produit du centre de
formation de Lyon, le
milieu Benamra opère
cette saison avec
l’équipe de Ville
Franche qui évolue en
CFA.
N. B.

La JSS renonce à son recrutement

FERHANI

ARIBI

n'a pas été
retenu par
Leekens

L'arrière gauche de
la JSK n'a pas été retenu
par le sélectionneur national pour la CAN 2017,
qui débutera dans
quelques jours. Le Belge,
qui a rendu publique
Vendredi en début
d'après-midi la liste des 23
joueurs qui seront concernés par la coupe d'Afrique
des Nations, a préféré
prendre Djamel Mesbah au
Gabon pour assurer le rôle
de doublure de Ghoulam
que le gaucher de la JSK,
pourtant, Houari Ferhani a
participé aux derniers
stages de l'EN, que ce soit
avec le Serbe Rajevac ou le
Belge Leekens.

OFFICIALISERA

son transfert

aujourd'hui ou demain
PAR N. BOUMALI
Le longiligne attaquant
du CA Batna, Karim Aribi,
devra rencontrer en compagnie de son manager le président Farid Nezar pour tenter
de le convaincre à lui
remettre sa lettre de libération. Son manager Brahimi
Redouane a été chargé par le
président Hannachi de négocier au nom de la JSK avec le
président Nezzar. Les rapports entre lui et ce dernier ne
sont pas au beau fixe et c'est
pour cela qu'il a désigné le
manager d'Aribi qui lui a
déjà ramené El-Bahari de
trouver un accord avec
Nezzar. Il lui a déjà dit qu'il
est prêt à mettre 1 milliard de
centimes pour racheter le
contrat de l'attaquant du
CAB. Il était prévu qu'il lui
remette la somme du montant de la lettre de libération
d'Arbi jeudi dernier, mais à
cause d'un problème administratif, il lui a donné rendez-vous pour ce lundi ou au
plus tard demain. S'étant déjà
entendu sur tout avec le pré-

sident Hannachi, Aribi n'attend que de récupérer le
fameux document pour rallier la ville de Tizi Ouzou afin
d'officialiser son transfert. Si
dans la journée de vendredi
dernier, son président avait
affirmé qu'à 80% il le cédera
pour la JS Saoura, les données ont changé ces deux
derniers jours. Sauf revirement de dernière minute, il
devra signer à la JSK.
Rebondissement
Dans la journée de vendredi
dernier, le président du CAB
a révélé que son homologue
de la JS Saoura lui a offert 1,5
milliard de centimes en
contrepartie de la lettre de
libération d'Aribi, alors que
la JSK ne lui a proposé qu'un
milliard. Il avait déclaré qu'il
libérera son attaquant pour la
JSS qui lui a offert plus, mais
les dirigeants de la JS Saoura
ont confié hier à notre journal
qu'ils n'ont jamais surenchéri
sur Aribi. Il semble que les
déclarations de ce dernier
dans lesquelles il a affirmé
qu'il ne rejoindra jamais la
JSS quitte à rester au CAB ont

été mal accueillies par
Zerouati qui a décidé de
renoncer à son recrutement.
Même s'il dispose de
moyens pour racheter sa
lettre de libération à 1,5
milliard de centimes, il
ne veut pas d'un joueur
dans son effectif qui ne
veut pas défendre le
maillot de la JSS qui
participera à la Champions
League africaine cette saison.
Le retrait de Zerouati pour
l'acquisition d'Aribi fait les
affaires
du
président
Hannachi qui peut avoir
maintenant ce longiligne
attaquant pour un milliard
de centimes. Aribi sera en
principe la quatrième recrue
des Jaune et Vert en ce mercato hivernal. Il officialisera
son transfert aujourd'hui ou
demain avant d'entamer les
entraînements avec sa nouvelle équipe. Il emboîtera le
pas à Khelili, Izerghouf et
Benaldjia attendus aujourd'hui à Tizi Ouzou pour
reprendre avec le groupe.
N. B.

Le joueur est
très déçu
L'ancien pensionnaire du
RCA était très déçu hier à
l'annonce de la liste des 23
joueurs qui participeront à
la CAN par Leekens.
Ferhani était très confiant
concernant sa participation
à la CAN, il a participé aux
derniers stages de préparations des Verts, mais à la
derniere minute, le sélectionneur national a préféré
ne pas prendre avec lui au
Gabon le gaucher de la JSK.
Le joueur est très perturbé
par cette décision, ce sera
certainement le plus mauvais souvenir de Ferhani
de… l'année 2016.

On attend toujours Lemhane
Le premier responsable de la
formation du Djurdjura, qui veut en
finir avec l'opération recrutement
avant la fin de cette semaine, a
multiplié les contacts ces derniers
jours avec quelques joueurs de notre
championnat.
PAR ABDELLAH HADDAD
En plusd'Aribi, qui
devrait signer un contrat de
deux ans au profit de la JSK
hier ou aujourd’hui, les responsables de la formation de
la ville des Genêts veulent
recruter un autre attaquant et
un bon meneur de jeu avant
de clore le recrutement.
Hannachi et ses proches collaborateurs sont en contacts
très avancés avec Baïteche,
l'ancien attaquant de l'USMA,
et Mokhtar Lamhane, le
meneur de jeu de
l'Olympique de Médéa.
Concernant ce dernier,
Hannachi attend toujours

l'appel de Lamhane, le joueur
s'est engagé à récupérer sa
lettre de libération en personne auprès du président de
l'OM. Pour rappel, Mokhtar
Lemhane est un pur produit
de l'école de la JSK, pour
cette raison, Hannachi veut le
récupérer coûte que coûte,
surtout que les supporters
n'ont pas cessé ces derniers
temps de réclamer le retour
des enfants du club. Bref,
Lemhane pourrait récupérer
sa fameuse lettre de libération d'un jour à l'autre. C'est
ainsi que les dirigeants du
club le plus titré d'Algérie
gardent toujours l'espoir de
récupérer ce joueur dès cet

hiver, surtout que le numéro
1 de la formation du
Djurdjura insiste en personne
sur l'engagement d'un bon
meneur de jeu cet hiver afin
de donner de punch à la

7

ligne offensive de son équipe,
un compartiment qui a beaucoup handicapé l'équipe lors
de la phase aller du championnat.
A. H.

Il participera à la
coupe du monde
militaire
Meme s'il ne participera à
la CAN, Ferhani ne reprendra pas les entraînements
avec son équipe et il ne
sera pas concerné par la
préparation hivernale de la
JSK pour la simple raison
qu'il partira avec l'équipe
nationale Militaire qui participera au traditionnel
tournoi mondial des militaires. Ferhani n'est pas le
seul joueur de la JSK qui
est concerné par cette
Coupe du monde, Raïah et
Redouani sont sous les drapeaux et ils ont été retenus
par le sélectionneur de l'EN
militaire.
A. H.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

6

JSMB

LIGUE 1 MOBILIS

HANNACHI

BAÏTÈCHE :
«Mon destin
est entre
les mains
d’Amrani»

sauvera-t-il
son recrutement ?

Comme nous l’avons rapporté, il y a
quelques jours de cela, Karim Baïtèche
fait partie des plans du président
Hannachi pour ce mercato hivernal.

Contraint de renforcer son effectif suite au parcours
catastrophique enregistré lors de la première manche du
championnat, le président Hannachi a assuré trois recrues pour
l’instant. Il s’agit du défenseur Sofiane Khelili et des attaquants
Thomas Izerghouf et Mehdi Benaldjia.
PAR MOHAMED A.
Le président Hannachi
se dit satisfait du recrutement
réalisé jusqu’à maintenant,
mais les supporters ne
partagent pas son optimisme.
Ils réclament des joueurs
d’expérience et de valeur
capables de tirer l’équipe vers
le haut. Le président Hannachi
leur a donné espoir en pistant
Amine Hamia, Karim Aribi et
Amir Saâyoud pour ne citer
que ceux-là, mais il n’a réussi à
concrétiser avec aucun d’entre
eux pour le moment. Aribi lui
a donné son accord de
principe, mais son destin n’est
pas entre ses mains. Le
président de la JSK a proposé
pas moins d’un milliard à son
homologue du CAB Farid

Nezar pour racheter le contrat
d’Aribi, mais aucun accord n’a
été encore trouvé. De peur de
rater son recrutement, le
président Hannachi a établi la
liste de plusieurs joueurs entre
autres Baiteche, Hadouche,
Amiri, Banouh et Balegh.
S’étant rendu que le
recrutement d’intersaison est
un véritable fiasco, le président
de la JSK de sauver ce qui reste
à sauver. Il sait que s’il ne
renforce pas son effectif avec
des joueurs de haut niveau,
non seulement son équipe n’ira
pas loin en coupe d’Algérie et
en coupe de la CAF, mais elle
devra lutter de toutes ses
forces pour assurer son
maintien en Ligue 1. Le
président de la JSK est très actif
dans l’opération recrutement

par rapport aux autres
présidents, mais certaines de
ses recrues n’enthousiasment
pas les fans. Afin de satisfaire
ces derniers, il doit casser sa
tirelire afin d’enrôler un bon
avant-centre et bon meneur de
jeu. Il est confiant quant à
l’issue des négociations avec
l’attaquant du CAB Aribi, mais
tant que ce dernier n’a pas
signé son contrat, tout peut
arriver, d’autant plus que
l’homme fort de la JS Saoura
Mohamed Zerouati le veut à
tout prix son effectif. A deux
semaines de la clôture du
marché des transferts, le
président Hannachi a encore le
temps devant lui pour sauver
son recruter pour peu qu’il
casse sa tirelire.
M. A.

SAYOUD :

«Pour m’avoir,
il faut négocier
avec Haddad»
Peu utilisé à
l’USMA, Amir
Sayoud n’écarte
pas son départ en
ce mercato
hivernal.
PAR N. BOUMALI
Il affirmé néanmoins que
son destin n’est pas entre ses
mains puisqu’il est encore sous
contrat avec les Rouge et Noir.
Voulant savoir s’il a été contacté d’une manière officielle par
la direction de la JS Kabylie
comme le laissent entendre les
proches
du
président
Hannachi, Sayoud répond
avec
spontanéité.
«Sincèrement, j’ai entendu parler de l’intérêt de la JSK, mais
jusqu’au moment où je vous
parle, aucun dirigeant n’a pris
attache avec moi. J’ai signé un
contrat de 4 ans au mois de juin
dernier et je n’ai pas encore dis-

Le président de la JSK a exploré plusieurs pistes avant de le relancer ce weekend. Il l’a recontacté mercredi dernier pour
lui dire que s’il parvient à récupérer sa
lettre de libération, il l’engagera dans
son équipe. Baïteche que nous avons eu
avant-hier au téléphone confirme ses
contacts avec le président Hannachi, tout en
précisant qu’il n’a pas encore obtenu le fameux
document qui lui permettre de rejoindre la JSK
en ce mercato hivernal. «J’attends de récupérer
ma lettre de libération pour rejoindre la JSK. Le
président Hannachi m’a contacté et je n’ai pas
hésité à lui donner mon accord de principe. En
principe, je serai à Tizi Ouzou ce lundi ou ce
mardi pour officialiser mon transfert, si je récupère bien sûr ma lettre de libération. Je ne peux
pas poursuivre mon aventure avec le CSC et je
l’ai fait savoir à mon président. Je lui ai expliqué que pour des problèmes familiaux, je dois
me rapprocher de ma famille», déclare
Baïteche.

cuté de mon avenir avec mes
dirigeants. Si le président
Hannachi ou un autre président me veut, il n’a qu’à négocier avec le président
Hannachi. Je suis lié à l’USMA
et je n’ai pas mon destin entre
mes mains. Je sais qu’on m’annonce un peu partout en ce
mercato hivernal, mais je n’ai
reçu aucune offre concrète
pour le moment», a indiqué
Sayoud. Auteur de belles prestations
avec
le
DRB
Tadjenanet, Sayoud faisait partie des priorités du président
Hannachi au mois de juin dernier. Il avait tout fait pour le
recruter, mais faute de moyens
financiers, il avait renoncé à lui
après l’entrée en course de
Haddad pour son recrutement.
Et dire qu’en juin 2015, lorsqu’il passait ses vacances à
Mirabeau, il a été proposé à la
direction kabyle pour un salaire symbolique, mais les dirigeants l’avaient refusé sous
prétexte qu’il était fini.
N. B.

Pour assurer un bon
fonctionnement à leur équipe
sur le plan financier
Les Canaris à la recherche
de nouveaux sponsors

Le premier responsable de la formation
du Djurdjura, qui n'a pas cessé de se
démener ces derniers temps afin d'assurer le bon fonctionnement de son club sur
le plan financier, souhaite la venue d'un
ou deux sponsors au minimum lors des
prochains jours, à la JSK. Comme tout le
monde le sait, les responsables du club le
plus titré d'Algérie ont rencontré
quelques difficultés ces dernières années
afin de donner une bonne assise financière à leur club. Après le passage du club
du statut d'amateur au statut de professionnel, la JSK ne bénéficiait plus de subventions et le maillot du club le plus titré
d'Algérie n'est floqué que du logo d'un
seul sponsor. C'est pour cette raison que
les dirigeants kabyles veulent attirer de
nouveaux les sponsors et multiplient les
contacts avant le début de l'aventure africaine.

Sonatrach devrait
accompagner la JSK en
coupe de la CAF

Concernant le dossier Sonatrach,
Hannachi et ses proches collaborateurs
ont perdu espoir apparemment concernant la venue de la firme pétrolière nationale à la JSK comme sponsor, alors que
les hauts responsables du club de TiziOuzou étaient très confiants concernant
ce dossier. Hannachi ne parlait plus de
Sonatrach ces derniers jours alors qu'il
annonçait la venue de cette entreprise à
la JSK pour sponsoriser le club d'une
manière presque officielle. Par ailleurs,
selon une source très proche de la direction de Sonatrach, cette dernière devrait
accompagner la JSK lors de la coupe de la
CAF en prenant en charge les déplacements des Canaris en Afrique. C'est tout
ce que les responsables de la plus grande
entreprise pétrolière du continent peuvent faire pour le club kabyle.
A. H.

«J’attends de récupérer ma lettre
de libération»
Ne pouvant pas rester au CSC où il n’arrive pas
à s’exprimer sur le terrain, Baïteche a demandé
à son président de le laisser partir en ce mercato hivernal. Celui-ci lui a rétorqué que le dernier mot revient au nouvel entraîneur
Abdelkader Amrani. Même si son président ne
lui a rien promis pour le moment, Baïteche croit
qu’il finira par avoir sa lettre de libération. «J’ai
déjà saisi mon président sur mon problème,
mais celui-ci m’a affirmé que le dernier mot
revient à Amrani. Je compte sur la compréhension de ce dernier pour me remettre ma lettre
de libération. Je ne crois pas qu’il va me retenir,
car si je reste, je ne serai pas d’un grand apport
pour l’équipe. Dans l’intérêt du CSC et du
mien, il faut que je change d’air en ce mercato
hivernal. Je suis quelqu’un d’honnête et je sais
que si on me retient contre mon gré, je ne pourrai rien apporté à l’équipe. Je suis polyvalent et
je signe à la JSK, je ferai tout pour apporter le
plus attendu de moi. Je peux jouer en meneur
de jeu, comme deuxième attaquant et sur le
côté. Je suis un homme qui aime les défis et je
ne rechignerai pas sur l’effort pour être à la
hauteur des attentes placées en moi. Ça n’a pas
marché avec moi au CSC, mais je suis convaincu que je vais réussir avec la JSK», poursuit
l’ancien pensionnaire de l’USMA.
N. B.

HADOUCHE :

«Le boss kabyle m’a
contacté, mais…»
L’attaquant de l’ESS Hadouche nous a révélé
dans la journée de vendredi que le
président Hannachi l’a officiellement
contacté pour le recruter en ce mercato
hivernal. Celui-ci ajoute que l’intérêt de la
JSK ne date pas de la fin du mois décembre
en confiant que l’ancien manager des
Jaune et Vert l’avait approché il y a
quelques semaines de cela avant sa
démission forcée. «Oui, la JSK s’intéresse à
moi. Les dirigeants kabyles m’ont contacté,
mais je n’ai pas encore récupéré ma lettre
de libération. Le premier à m’avoir
contacté, c’était Zafour avant que le
président Hannachi ne prenne le relais. Je
lui ai dit que je suis sous contrat avec l’ESS
et que je dois récupérer ma lettre de
libération avant de négocier avec lui. J’ai
parlé avec le président Hassan Hamar, mais
je dois le revoir prochainement afin d’être
fixé sur mon avenir», souligne Hadouche.
N. B.

www.competition.dz

Les Béjaouis à pied
d'œuvre à El-Bez
C'est avant-hier dans
la matinée que les Vert
et Rouge de la JSM
Béjaïa ont rejoint la
ville de Sétif pour un
stage de 5 jours.
BADR-EDDINE ZAOUCHE

Alors qu'il était prévu que la formation de Yemma Gouraya se déplace à
l'étranger, le manque de temps a fait
changer d'avis les responsables du club.
Finalement, c'est au niveau du centre de
préparation olympique d'El-Bez que
Yacine Djebarat et ses coéquipiers prépareront la seconde moitié du championnat. Ce stage de quelques jours va
permettre au nouvel entraîneur de la
JSM Béjaia de corriger certaines lacunes
constatées durant les deux rencontres
qu'il avait dirigées en tant que coach
principal. Beaucoup d'espoirs reposent,
par ailleurs, sur ce stage afin de permettre au groupe de rattraper son retard
surtout sur le plan physique.

Ifticen veut l'adhésion
de tous
Il est clair qu'en plus de la direction et
des supporters du club, le staff technique des Vert et Rouge compte beau-

coup sur ce stage de Sétif. Le but étant
de réussir à accéder en fin de saison.
Pour atteindre cet objectif, l'entraîneur
de la JSM Béjaia, Younes Ifticen, souhaite avoir l'adhésion de tous ses éléments.
Ce dernier a rencontré les joueurs avant
la séance d'entraînement jeudi dernier
pour leur expliquer ce que le staff technique attend d'eux. Connu pour son
intransigeance dans certains cas, l'entraîneur Ifticen a insisté auprès de ses
hommes sur l'importance du respect des
consignes. " L'accession passe par une
bonne préparation. Nous allons nous
déplacer à Sétif pour travailler. Il faudrait que vous sachiez que j'attends
beaucoup de ce regroupement. Nous
allons devoir faire des sacrifices. Je souhaite que tout le monde soit conscient de
l'importance de ce stage. " Tel a été le

message du premier responsable de la
barre technique de la JSMB à ses joueurs
à la veille de ce déplacement.

Yacine
Djebarat aux
soins

Le portier de la JSM
Béjaia Yacine
Djebarat n'a pas pris
part aux
entraînements de
vendredi dernier. En
effet, le joueur le
plus ancien de
l'effectif des Vert et
Rouge a été soumis
à des soins par les
membres du staff
médical. On ne
connaît pour
l'instant pas la
nature de sa
blessure, ni sa
gravité, mais selon
des proches du
joueur, ce dernier
sera de retour
prochainement.

Il a longuement parlé aux
joueurs
A la fin de la séance de vendredi dernier, le coach avait rassemblé ses joueurs
pour une discussion franche, le but étant
de motiver ses éléments avant ce déplacement à Sétif. Le coach, qui avait haussé le ton, notamment après avoir constaté un manque de cohésion lors de la rencontre de la 15e journée face à l'USM
Blida, a voulu secouer ses joueurs pour
les pousser à réagir. " Le chemin est
encore long, 15 rencontres nous attendent. On doit aborder cette deuxième
moitié de la saison avec un état d'esprit
irréprochable. Je mise beaucoup sur ces

formation de la Soummam. Il s'agirait du milieu de terrain de
l'USM Blida Rabti et de celui de Médéa Lamhene. Répondant
aux besoins du coach qui souhaite renforcer son effectif par
deux attaquants et un milieu de terrain offensif, la JSM Béjaia a
pris contact avec ces deux joueurs. Par ailleurs, afin de satisfaire
la volonté du coach, un seul joueur devra rejoindre le club de la
JSMB durant ce mercato. Si le premier souhaite vraiment s'engager avec le club de Yemma Gouraya, Lamhene, quant à lui, n'a
pas encore réglé sa situation vis-à-vis de son club.

La piste Noubli
relancée
Younes Ifticen, l'entraîneur de la JSM Béjaia, insiste beaucoup
pour s'attacher les services d'un second attaquant en plus de
Rebbouh. Après avoir appuyé l'attaquant de Batna, Ifticen a laissé le choix aux responsables du club quant à l'identité du second
attaquant. Nous avons appris que le président Tiab Boualem
aurait relancé la piste de l'attaquant d'El Eulma qui n'est autre
que Noubli. Ce dernier, qui avait rencontré les dirigeants il y a
quelques jours, n'a pas réussi à trouver un terrain d'entente avec
eux. Par ailleurs, une seconde entrevue serait programmée prochainement pour convaincre le joueur de signer à la JSM Béjaia.

Absent depuis la
reprise des
entraînements,
Zerrouki Mourad, qui
a été touché à la
cuisse, se trouve en
France depuis une
semaine. Nous avons
appris que le joueur
en question s'est
déplacé en France
pour des soins.
Zerrouki, qui avait
raté les deux
dernières rencontres
face au PAC et
l'USMB, souffre d'une
déchirure de
quelques millimètres
à la cuisse,
l'obligeant à se
déplacer à l'étranger
pour se soigner. Son
retour est prévu
aujourd’hui. Ce
dernier rejoindra
directement ses
coéquipiers au
niveau de Sétif.

quelques jours pour que vous voir vous
donner à fond et corriger les lacunes
constatées durant cette phase aller. "
Les joueurs veulent se reprendre En
plus du nouveau coach qui veut donner
un souffle nouveau au groupe, les
joueurs, eux aussi, veulent se reprendre
pour éviter de se mettre en difficulté,
surtout qu'ils ont été mis dans les
meilleures dispositions par la direction
Tiab
du club phare de la Soummam. Le grouappelle les
pe veut profiter de ce stage pour recharger ses batteries et faire taire les critiques
supporters
afin de prendre une option sur les autres
à s'unir
concurrents lors de la phase retour.
autour
de
Gonflés à bloc par le discours de leur
l'équipe
coach, les camarades de Yacine Djebarat
se disent déterminés à se donner à fond Dans un communiqué
adressé aux
pendant ce regroupement.
journalistes vendredi
B. E. Z. dernier, le président

Rebbouh
Rabti et Lamhène
Boumechra Salim,
officialisera sa
première recrue
en négociations
En plus de Rebbouh qui vient de donner son OK, d'autres
venue
aujourd’hui joueurs
hivernale
sont toujours en négociations avec les responsables de la
Nous avons évoqué, dans nos précé-

dentes éditions, les intentions de la
direction de la JSMB de s'attacher les
services de l'attaquant du CA Batna
Rebbouh Houssem-Eddine. Il semblerait que les discussions avec le joueur
sont en bonne voie. En effet, nous
avons appris que la direction de la
JSMB, qui était à la recherche d'un attaquant de pointe, avait dans un premier
temps jeté son dévolu sur l'attaquant
du DRB Tadjenanet, en l'occurrence
Cheniguer Fares, avant que les négociations ne soient interrompues après
l'entrée en lice d'autres formations qui
ont capoté les projets des dirigeants
bougiotes. C'est finalement le joueur
batnéen qui sera le futur attaquant de
la JSM Béjaia. Ce dernier aurait, selon
une source proche du dossier, réussi à
trouver un accord avec les responsables de la formation de Yemma
Gouraya. Rebbouh, qui a rejoint le club
directement à Sétif, signera son contrat
à Béjaïa aujourd’hui au plus tard.

19

Zerrouki
rejoindra le
groupe
aujourd’hui

De notre correspondant

Deux rencontres amicales au
menu
Nous avons appris que l'entraîneur
Younes Ifticen, qui attend beaucoup de
ce stage, a programmé deux rencontres
amicales ; le but étant de travailler les
automatismes et d'essayer de trouver
des solutions aux contraintes rencontrées par son équipe lors des deux dernières rencontres. L'entraîneur de la formation de la capitale des Hammadites
compte beaucoup sur ces joutes amicales pour permettre à son groupe
d'aborder la suite du championnat dans
de meilleures dispositions.

Lundi 2 janvier 2017

La JSM Béjaia vient d'enregistrer sa première recrue hivernale. Salim Boumechra, agé de 33 ans, vient de rejoindre
officiellement la formation de Yemma Gouraya. A la
recherche d'un milieu de terrain capable d'apporter un plus
à l'équipe durant cette deuxième moitié de saison, la direction, en concertation avec l'entraineur en chef, Younes
Ifticen, a trouvé un accord avec le joueur. Boumechra s'est
engagé pour une période de 18 mois et portera le N°5.
Salim a rejoint directement le lieu du stage où se trouve
l'équipe actuellement.

Tiab Boualem, qui se
trouve en France
depuis quelques
jours, appelle les
supporters du doyen
des clubs kabyles à
s'unir derrière leur
club. Dans cette
lettre, Tiab rappelle
que le club phare de
la Soummam, qui est
pleinement engagé
dans la course à
l'accession, est visé
par des personnes
malsaines qui
tentent, à travers
des méthodes
connues, de
déstabiliser le
groupe en place. Le
président, qui est en
train de consentir
des efforts sur tous
les plans, souhaite
que tous les
amoureux du club
s'unissent derrière le
même objectif qui
est celui de
permettre au club de
retrouver sa place en
Ligue 1 Mobilis.

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

20

www.competition.dz

ASMO

USMA

Fin de l’aventure asémiste
pour 4 joueurs
La direction du club asémiste a
décidé de se séparer de quatre
joueurs de l'équipe fanion, et non
des moindres.
PAR L. M. AZZI
D'après nos informations, il s'agit des défenseurs
Adel Naamane, Nasreddine Oussaad et Nazim Aklil ainsi
que l'attaquant Tewfik El-Ghomari. La manière de se séparer de ces éléments n'a pas été expliquée ou détaillée à part
qu'elle que ce serait une résiliation de contrat des joueurs
en question. Ces derniers sont invités à venir à Oran chercher leurs papiers de libération en passant par la résiliation
de leur contrat, cela s'entend.

La direction du club asémiste a
prévu un stage de préparation
pour la bande au duo
Henkouche-Meguenni. D'après
une source fiable, le stage en
question aura lieu à Terga, daïra
côtière de Témouchent. Le
regroupement sera d'une durée
de sept jours à compter du 6
janvier de la nouvelle année
2017. La même source rapporte
que la délégation asémiste
séjournera au complexe sportif
Doriane. Un complexe qui
dispose d'intéressantes
commodités, poursuit notre
interlocuteur qui ajoute que sur
place, l'équipe asémiste devra
livrer au moins deux matches
amicaux contre des équipes de
la région.

HAMMAR
veut partir
Ziri Hammar pourrait quitter l'USMA cet hiver. Le
joueur veut revenir en championnat français après
avoir reçu une offre d'un pensionnaire de la Ligue 1.

La formation de M'dina J'dida
poursuit sa préparation sous la
houlette de Mohamed
Henkouche et son adjoint Fayçal
Meguenni. Mais plusieurs
joueurs sont aux abonnés
absents pour différentes
raisons. Certains ont choisi de
se rendre à l'étranger pour
passer les vacances de fin
d'année et d'autres sont
concernés par un départ
volontaire ou pas. Pour l'heure,
aucun détail n'a été dévoilé ou
confié au sujet de cette histoire
de départs. Certainement que
tout sera clair à partir
d’aujourd'hui.

PAR ANIS S.
En France depuis mercredi dernier, Ziri Hammar a été approché
par des responsables d'un club qui
évolue en Ligue 1 française, dont le
nom n'a pas encore filtré. En effet,
ils ont proposé à l'attaquant
usmiste de rejoindre leur club à
partir de cet hiver et le moins que
l'on puisse dire, ils lui ont fait une
offre très alléchante, a-t-on appris
d'une source fiable. Notre source nous
a également révélé que les responsables
de la cellule de recrutement dudit club
français suivent de près Hammar lors des
derniers matchs dans lesquels le joueur s'est
illustré de fort belle manière en montrant ce
dont il est capable. Le retour en force de l'attaquant formé à Nancy-Lorraine ne leur a
pas donc passé inaperçu et ce qui leur a incité de lui faire une proposition pour l'engager
lors de ce mercato hivernal. Selon toujours
notre source, Ziri Hammar s'est montré très
emballé à l'idée de rejoindre ce club français,
mais il devra tout d'abord racheter sa lettre
de libération de l'USMA pour pouvoir quitter le navire usmiste puisqu'il est lié avec le
club algérois pour trois autres saisons, soit
jusqu'en juin 2020.

ASK

Dib reprend avec les Rouges
Après avoir laissé le président du CSA
Fayçal Talhi diriger l'ASK durant la phase
aller, les actionnaires du club phare khroubi
ont décidé de confier les rênes du club à
l'un des membres, à savoir Maâmar Dib.
Ce dernier, pour rappel, a présidé les
Rouges la saison 2010-2011.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
Merahi, Boukhezar
et Bedala de retour
Sitôt installé, Maâmar Dib a décidé de se faire seconder par trois
anciens dirigeants des Rouges :
Merahi, qui faisait partie du comité ayant dirigé l'ASK l'exercice
écoulé ; Boukhezar, un ancien
président du CSA, et Bedala, l'ancien secrétaire général des
Rouges. Selon une source fiable,
Maâmar Dib, qui veut redorer le
blason de son club de cœur à
moyen terme, a, dès sa nomination, annoncé qu'il va dépenser 2
milliards de centimes pour
remettre sur orbite l'ASK, dont les
caisses sont vides car elles n'ont
pas été renflouées cette saison par
les autorités locales pour des raisons qui restent à élucider.
La DJS somme Talhi d'organiser une AG
Saisie par les deux tiers des
membres de l'assemblée générale
du CSA qui veulent élire un nouveau président, la DJS de la

Le CSC fait un pont
d'or à Zemma

Selon les informations qui nous
sont parvenues, on croit savoir
que le gardien de but de l'USMA a
été récemment contacté par le
CSC. Notre source nous a également révélé que le club phare de
Constantine a fait une offre très
alléchante au portier international usmiste et ce dernier n'a pas
fermé la porte des négociations.
Seulement, il doit racheter sa
lettre de libération s'il veut partir cet hiver puisqu'il est lié avec
le club algérois jusqu'en juin
2020.

wilaya de Constantine a sommé
l'actuel boss du club amateur de
l'ASK Fayçal Talhi d'organiser le
plus tôt possible une AG extraordinaire ; l'AG du CSA veut élire
comme nouveau président l'actionnaire de la SSPA de leur club
Maâmar Dib, qui vient de
reprendre en main l'équipe de
football professionnel.
Belachter et Redjimi
rappelés
Selon une source autorisée, le
nouveau boss de l'ASK Maâmar
Dib, qui ne veut pas garder l'actuel entraîneur de son club, a
décidé de prendre langue avec les
entraîneurs Belachter et Redjimi,
qui, pour rappel, au mois de
novembre passé, avaient décidé
de jeter l'éponge après que les
Rouges ont été éliminés de la
Coupe d'Algérie par le CAM
Skikda. Selon notre interlocuteur,
Belachter et Redjimi auraient
donné leur accord au président
Dib et vont les tout prochains
jours reprendre en main l'équipe
de football professionnel du
Khroub.

4e TOUR RÉGIONAL COUPE
D'ALGÉRIE DES JEUNES CATÉGORIES

Les U17 de l'USMA se
qualifient

C'est avant hier que le 4e tour
régionale de la coupe d'Algérie
des jeunes catégories a eu lieu.
Les U17 de l'USMA se sont qualfiés pour le prochain tour après
avoir gagné le match qui les a
opposé à leurs homologues du
CRB sur le score de deux buts à
un.

Ledraâ, Bejaoui et Abbès
libérés
Trois joueurs de l'ASK, le polyvalent Ledraâ, le milieu Bejaoui et
l'arrière-gauche Abbes, qui ont
saisi la Chambre de résolution des
litiges de la LFP après n'être pas
payés les quatre derniers mois et
ont obtenu leur libération, sont
partis. Selon une source fiable, la
nouvelle direction des Rouges a

réussi à convaincre l'un d'eux,
Abbes, à renouveler son contrat,
mais pas Ledraâ, qui a signé avec
l'ASO et Bejaoui, qui, dit-on, veut
aller jouer sous d'autres cieux.
Les Rouges en vacances
Depuis qu'ils ont joué le dernier
match de la phase aller du championnat de Ligue 2 Mobilis contre
l'USB, à Biskra, les joueurs de

l'ASK sont en vacances. En effet,
à ce jour, les coéquipiers de
Zalami ne savent pas quand ils
vont entamer la préparation de la
phase retour, car tout simplement,
la direction de leur club ne leur a
pas fixé la date de la reprise des
entraînements.
R. G.

5

Il a reçu une offre très alléchante Il s'étalera du
11 janvier
d'un club de la Ligue 1 française 3Leaustage

Stage confirmé à
Terga

Entraînements avec
beaucoup d'absents

Aklil a demandé ses papiers
Il faut noter qu'à l'exception d'Aklil, qui a demandé ses
papiers pour trouver un club dans l'espoir d'avoir plus de
temps de jeu, le départ des trois autres a été demandé par
le responsable de la barre technique. Le mauvais rendement reste le grief retenu contre l'enfant de Maghnia, alors
que les deux autres sont soupçonnés de tricherie, assurent
nos sources. Sauf revirement pouvant se produire, ces
quatre joueurs ont toutes les chances de ne pas poursuivre
leur aventure avec l'équipe des Vert et Blanc pour la
deuxième phase de la compétition.
L. M. A.

Lundi 2 janvier 2017

Les U15
et les U20 éliminés

Les U15 et les U20 de l'USMA,
quant à eux, se sont fait éliminer
de la coupe d'Algérie face à leurs
homologues du CRB. Les U15 ont
perdu le match par les tirs au
but, tandis que les U20 ont
concédé une défaite sur le score
de deux buts à un.

Il rencontrera Haddad aujourd'hui, mais…
Après s'être ressourcé auprès de sa petite famille à Paris, Ziri Hammar, à l'image
de tous ses coéquipiers les franco-algériens, regagnera aujourd'hui le pays. Selon
les informations dont nous disposons, il va
profiter de l'occasion pour rencontrer le
président de l'USMA Rebouh Haddad. Il
va tout d'abord lui parler de l'offre qu'il a
reçue du club français, avant de tenter de
le convaincre de le laisser partir cet hiver,
tout en espérant que le boss soit compréhensif et va faciliter son retour en championnat français. Mais reste à savoir qu'elle sera la réaction du président usmiste. Ce
dernier devrait s'opposer au départ de
Hammar pour la simple raison que l'attaquant en question est considéré comme en
étant valeur sûre au sein de l'équipe et son
entraîneur Paul Put aura besoin de lui lors
de la phase retour du championnat mais
aussi en Ligue des champions africaine,
une compétition dans laquelle la formation
de Soustara entrera en lice à partir du mois
de mars prochain. Dans tous les cas, tout
sera plus clair à l'issue de l'entrevue prévue entre les deux hommes aujourd'hui.
Nous y reviendrons…
A. S.

En plus de Meziane
Benyahia et Meftah rateront
la préparation hivernale
Les deux défenseurs
usmistes Mohamed
Benyahia et Rabie Meftah
rateront officiellement la
préparation hivernale
avec leur équipe. Et pour
cause, ils ont été retenus
par le sélectionneur national Georges Leekens, qui
a communiqué la liste des
23 joueurs avant hier,
pour prendre part à la
prochaine coupe
d'Afrique des nations qui
aura lieu au Gabon. Cela
dit, la formation usmiste
effectuera le stage de la
préparation d'intersaison
avec l'absence de trois
cadres puisque même
Abderrahmane Meziane

n'y sera pas concerné car il
entrera en stage avec la
sélection nationale militaire qui s'apprête à prendre
part à la Coupe du monde
militaire prévu le mois de
janvier prochain à Oman.

Put présente ses vœux à la famille
usmiste à l'occasion du nouvel an

Bien qu'il soit en Bélgique pour célébrer les fêtes de la
nouvelle année, mais aussi pour se ressourcer auprès de
sa famille, l'entraineur Paul Put n'a pas oublié la famille
usmiste en lui souhaitant ses meilleurs vœux à l'occasion
du nouvel an 2017. "A l'occasion du nouvel an, je tiens
vraiment à transmettre mes vœux de bonheur à vous les
supporters de l'USMA, au président et tous les responsables, mon staff technique et médical, les joueurs ainsi
que tous les employés du club et du stade. Une nouvelle
année signifie de nouveaux rêves, de nouveaux espoirs,
l'envie de réaliser de milliers de nouvelles choses, tous

Ce qui inquiète beaucoup
l'entraîneur en chef Paul
Put qui aura du mal à travailler l'aspect technicotactique convenablement
en l'absence de trois éléments titulaires.

Ils rateront le MOB,
le RCR et le DRBT
Bien qu'ils ratent officiellement la préparation
hivernale, Mohamed
Benyahia, Rabie Meftah et
Abderrahmane Meziane
rateront également les
trois premières rencontres
du championnat, respectivement face au MOB, au
RCR et au DRB
Tadjenanet. Des absences
qui ne feront absolument
pas les affaires du coach
Put vu le grand poids des
trois joueurs en question
au sein de l'équipe. Il
devra trouver les solutions pour pallier ces trois
absences
A. S.

ensemble pour une année 2017 pleine de bonheur et de
succès. Unis nous sommes, unis nous resterons. "

Présentation ce soir du nouvel
équipement Joma

Comme tout le monde le sait, Joma est le nouvel équipementier de l'USMA. Les nouveaux maillots seront présentés aujourd'hui en début de soirée à partir de 18h. La
cérémonie aura lieu au nouveau siège de la firme espagnole à Alger, plus exactement à El-Achour. Les médias
sont invités à assister à l'évènement qui sera suivi d'un
point de presse des représentants de la marque ainsi que
du président de l'USMA.
A. S.

hivernal
aura lieu
à Sousse

C'est désormais officiel. La
formation usmiste
effectuera son stage
hivernal dans la ville
tunisienne de Sousse qui
s'étalera sur huit jours du 3
au 11 janvier prochain, a-ton appris auprès de la
direction du club algérois.
Les Rouge et Noir rallieront
donc la ville touristique tunisienne
mardi et rejoindront l'hôtel ElMouradi Kentaoui dans lequel ils élieront domicile. Il faut dire que la direction du club a fait le choix en optant
pour ce somptueux établissement
hôtelier qui est doté de tous les
moyens modernes qui permettront
aux coéquipiers de Benkhemassa
d'assurer une préparation en prévision de la deuxième moitié de l'actuel
exercice. Ils devront donc bien en profiter afin qu'ils soient au top techniquement et physiquement avant l'entame de la phase retour dans laquelle
ils seront appelés à reprendre la place
de leader au classement général du
championnat et conserver ainsi leur
titre en fin de saison. Il est utile de
rappeler que l'USMA s'était préparée
à Sousse l'été dernier, dans le cadre
du troisième cycle de la préparation
d'intersaison, sous la coupe de l'ancien entraîneur Adel Amrouche.
Un seul match amical au
menu et l'adversaire reste à
déterminer
Selon la direction usmiste, le stage
hivernal qui se déroulera à Sousse
sera ponctué par un seul match amical. Seulement, l'adversaire reste à
déterminer, mais ce qui est sûr, il
s'agit d'une formation locale. Ca
devrait être fort probablement le prestigieux club de l'ES Sahel. Dans tous
les cas de figure, les responsables du
club sont en train d'accélérer les
démarches afin de trouver un sparring-partner disponible pour que la
formation de Soustara l'affronte en
amical. Une joute amicale sur laquelle
le coach Paul Put mise beaucoup pour
combler les différentes lacunes
constatées.
A. S.

Le club demandera-t-il
le report des matchs ?

Bien que l'équipe soit privée des
services de trois internationaux lors
du début de la phase retour, on se
demande si la direction de l'USMA va
saisir la Ligue de football
professionnel pour demander le
report des trois premiers matchs.
Jusqu'au moment où nous mettons
sous presse, la direction usmiste n'a
pas encore entamé cette procédure,
qui reste très envisageable.

Reprise aujourd'hui à
17h à Bologhine

Après avoir eu droit à cinq jours de
repos, c'est aujourd'hui que les
joueurs usmistes reprendront le
chemin des entrainements pour
entamer la préparation en prévision
de la deuxième moitié de l'actuel
exercice. Les choses commencent
donc dès aujourd'hui pour le capitaine
Zemmamouche et ses coéquipiers. La
reprise aura lieu au stade OmarHamadi de Bologhine en fin d'après
midi à partir de 17h.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

4

À LA UNE

USMB

GHEZZAL-LYON

C'EST UNE

QUESTION DE

CHOIX SPORTIF

Le président de l'Olympique Lyonnais se serait plié
aux exigences de l'attaquant des Verts, mais ce
dernier n'a toujours pas signé de prolongation. Ce
n'est qu'une question de choix sportif.

PAR MEHDI KABI
La prolongation de contrat
de Rachid Ghezzal avec l'OL continue de faire couler beaucoup
d'encre. D'après la presse française,
le problème entre les deux parties
n'est plus financier. Comme tout le
monde le sait, l'international algérien au cours de sa dernière sortie
médiatique avait annoncé que le
problème principal et qui le laisse
hésiter avant de signer une prolongation de contrat est l'aspect financier. Rachid Ghezzal voulait être
aligné au même niveau que les
cadres de l'équipe alors que JeanMichel Aulas ne voulait pas céder à
ses désirs. Cependant, ce dernier
aurait finalement donné à l'international algérien ce qu'il voulait et lui
aurait proposé une belle revalorisation salariale qui serait pratiquement à la hauteur des autres cadres
de l'équipe, cependant l'attaquant
international algérien refuserait
toujours de signer une prolongation de contrat. Il est clair que
maintenant le problème n'est plus
d'ordre financier mais plutôt sportif et Rachid Ghezzal se dirige tout
droit vers la sortie.
La Liga et la Premier
League le font rêver
N'ayant évolué qu'au sein de la
Ligue 1 française, l'attaquant international algérien semble être prêt à
enfin changer d'air et lancer sa carrière dans un tout autre niveau.
Refusant toujours de prolonger son
contrat avec l'Olympique Lyonnais,
Rachid Ghezzal est intéressé par les
offres qui lui ont été faites par différents clubs au sein des plus
grands championnats européens.

Comme nous l'avions déjà annoncé, ce dernier est suivi par de
grandes équipes dans différents
championnats. Il est d'ailleurs fortement pressenti en Premier
League ou encore en Liga. Everton,
Arsenal ou encore Manchester
United l'ont suivi de près et même
si aucune offre n'a encore été posée
sur la table, ces clubs continuent de
s'informer sur lui. D'un autre côté,
en Espagne, c'est l'Atlético Madrid
qui veut s'attacher ses services.
L'entraîneur du club madrilène,
Diego Simeone, semble s'intéresser
de près au profil de Rachid
Ghezzal afin de renforcer son compartiment offensif pour la suite de
la compétition. Il faut dire que la
Liga et la Premier League font
rêver l'attaquant international algérien et s'il hésite avant de prolonger son contrat avec l'Olympique
Lyonnais, cela est compréhensible.
Cependant, Jean- Michel Aulas n'a
pas fermé la porte à un départ,
mais il cherche plutôt à lui faire
signer une prolongation afin de ne
pas le voir partir gratuitement, surtout que Rachid a été formé à l'OL
et qu'il y a fait toutes ses classes. Le
boss lyonnais, veut à tout prix trouver un accord avec Ghezzal et son
entourage afin de régler ce problème et ainsi passer à autre chose.
L'AC Milan, le principal
intéressé
Hormis les championnats anglais et
espagnole, l'Italie aussi pourrait
être la prochaine destination de
Rachid Ghezzal. L'AC Milan ne
lâche pas l'affaire et fait tout afin de
le convaincre pour signer un
contrat dès ce mois de janvier. Il
faut dire que le club italien a beau-

L'OM veut Feghouli
L'Olympique de Marseille
s'intéresse de près au milieu international algérien et le voudrait au
sein de son effectif. N'ayant pas
été retenu pour la coupe d'Afrique
des nations 2017 par Georges
Leekens à cause de son manque
de temps de jeu, Sofiane Feghouli,
traverse une situation compliquée.
Remplaçant avant-hier encore
avec West Ham United, ce dernier
doit trouver une solution afin de
relancer sa carrière. Une porte
s'ouvre devant lui et son cauchemar pourrait bientôt prendre fin,
puisqu'un bon club s'intéresse à
ses services. Selon le quotidien

français, L'Equipe, l'Olympique de
Marseille voudrait s'attacher les
services de Sofiane Feghouli lors
de ce mercato hivernal. Selon la
même source, le directeur sportif
du club français aurait déjà
contacté les agents de l'international algérien afin de débuter les
négociations avec eux. Une bonne
solution pour le milieu de terrain
des Verts qui a même perdu sa
place au sein de l'équipe nationale
à cause de son manque de compétition. Il faut dire que Sofiane
Feghouli a fait le mauvais choix
en optant pour West Ham United
alors qu'il pouvait choisir n'impor-

coup d'arguments pour le
convaincre et la direction veut
mettre le paquet cette année afin de
réussir une bonne saison.
D'ailleurs, c'est un budget énorme
qui a été consacré par la direction
milanaise afin de relancer l'équipe
et de lui faire retrouver les sommets. Rachid Ghezzal pourrait y
avoir un bon salaire et une place de
titulaire. Reste cependant à savoir
s'il sera convaincu par le défi sportif maintenant que l'AC Milan a
retrouvé son niveau et rejoue le
haut du tableau. En tout cas, le club
milanais est le principal intéressait
et devrait prendre attache avec l'attaquant international algérien et
son entourage dès les prochains
jours afin de tenter de le
convaincre.
Il est libre de s'engager
avec le club de son choix
dès aujourd'hui
C'est le scénario que voulait éviter
Jean-Michel Aulas, son poulain
Rachid Ghezzal pourra s'engager
avec un autre club dès aujourd'hui.
Comme nous l'avions annoncé
auparavant, le contrat de l'international algérien prendra fin dès juin
2017 et il est libre de signer pour le
club qu'il veut dès le 1er janvier,
c'est-à-dire aujourd'hui. Une situation compliquée pour le président
de l'Olympique Lyonnais qui serait
presque contraint de voir l'un de
ses meilleurs joueurs partir gratuitement. Rappelons que Rachid
Ghezzal a été retenu parmi la liste
des 23 pour la Coupe d'Afrique des
nations et qu'il sera à Alger dès
aujourd’hui afin de prendre part au
regroupement des Verts.
M. K.

te quelle équipe après avoir quitté
Valence gratuitement la saison
dernière. Son entraîneur, Slaven
Bili?, ne lui a pas donné sa chance
et le laisse sur le banc des remplaçants. Maintenant qu'il n'est pas
convoqué à la CAN avec les Verts,
Sofiane Feghouli pourra étudier
l'offre de l'Olympique de
Marseille et tenter d'avoir l'accord
de la direction des Hammers afin
de changer d'air pour la seconde
moitié de la saison. Rappelons
aussi que le milieu de terrain des
Verts est aussi suivi par des clubs
évoluant en Serie A.
M. K.

 Après avoir offert la victoire

IL A JOUÉ
L'INTÉGRALITÉ
DE LA PARTIE

Guedioura
et Watford
s'inclinent
lourdement

Le milieu de terrain international algérien,
Adlène
Guedioura, a
joué l'intégralité
du match disputé hier par
son équipe
Watford face à
Tottenham pour
le compte de la
19e journée de
la Premier
League. Une
empoignade qui
a vu les Spurs
l'emporter sur
le score de 4-1.

La Tunisie
perd face
au Pays
Basque

En stage de préparation en prévision de la
coupe d'Afrique
des nations
2017, la Tunisie,
futur adversaire
des Verts, a pris
part à son
deuxième match
amical. Deux
jours seulement
après sa victoire face à la
sélection de la
Catalogne, la
Tunisie s'incline
face au Pays
Basque sur le
score de trois
buts à un.
Rappelons qu'à
la fin du stage
de préparation
qui se déroule
en Espagne, la
sélection tunisienne aura
encore deux
matchs au programme face à
l'Ouganda à
Tunis et l'Egypte
au Caire.

à Leicester face à West Ham

Karim Fortas (agent des joueurs émigrés) :

20e journée de Premier League cet après-midi
avec les Foxes de Slimani et Mahrez qui se
déplacent à Middlesbrough pour affronter les
locaux dans une rencontre importante.

De notre correspondant
AMINE DJAÂFAR

Slimani veut
rééditer le coup
face à Boro
L'avant-centre international algérien a fait le
boulot avant-hier en faisant le nécessaire pour
offrir trois points précieux
à son équipe lors de la rencontre face aux Hammers
de Sofiane Feghouli. Quoi
de plus normal pour l'ancien du Sporting qui se
relance et qui a marqué un
but de toute beauté sur un
caviar d'Albrighton.
Momentanément,
Leicester s'éloigne un peu
de la zone de danger mais
en ce Boxing Day, il faudra s'attendre à tout. Les
matchs s'enchainent et il
faudra répondre présent.
Pour Slimani, pas de répit
puisque le Super Fox sera
appelé à débuter la rencontre d'aujourd'hui face à
Middlesbrough pour le
compte de la 20e journée
de championnat. Une rencontre difficile car Boro a
fait de belles choses et a
failli créer l'exploit à Old
Trafford avant-hier. Pour
espérer continuer à
remonter au classement,
Claudio Ranieri misera sur
son attaquant qui sauve
les meubles actuellement
en l'absence de Jamie
Vardy et qui retrouve son
niveau. Slimani sera très
utile pour ce match du
moment que sa grosse
débauche d'énergie va

beaucoup aider les Foxes
durant cette partie.
Mahrez veut
provoquer le déclic
Auteur d'une belle partie
face à West Ham, l'autre
Algérien de Leicester,
Riyad Mahrez a vu la
chance lui tourner le dos
au cours de ladite partie, il
a manqué deux occasions
franches de marquer
notamment sur un superbe coup franc. Cependant,
le 7e meilleur joueur au
monde ne veut pas en rester là puisqu'il souhaite
faire le nécessaire pour
provoquer le déclic et
aider ses camarades à
prendre les trois points.
Une rencontre importante
pour les Foxes car Claudio
Ranieri espère bien que
son duo algérien parvienne à faire la différence
durant ce match.
I. Z.

Abdoun : «Rajevac ne
connaissait pas
Mahrez, c'est grave !»
L'ex-international algérien, Djamel Abdoun, qui est libre de tout
contrat, s'est exprimé lors d'une longue interview accordée à
France Football, notamment sur la situation difficile qu'il vit en
ce moment ou encore sur l'épisode Rajevac où il dira : " Je suis
très déçu que l'équipe nationale soit en difficulté pour la Coupe
du monde. L'épisode Rajevac nous a coûté très cher. " Avant de
continuer : " C'est une catastrophe. Quand on apprend qu'il ne
connaissait même pas Mahrez, on a du mal à y croire. Il l'appelait "Hey Leicester, Leicester...". C'est fort quand même. Il ne
savait même pas le prénom de Mahrez, il a demandé à Brahimi
de jouer libero. A cause de ça, on va passer à côté d'une Coupe
du monde. Il n'y a plus qu'à tout gagner, et prier... Là, il y a la
CAN, je suis avec eux. "
M. K.

Il défiera

Manchester United
Auteur d'une bonne rentrée avant-hier face à
Leicester, Sofiane Feghouli continue de marquer des points et essaye de profiter de la
moindre ouverture pour prendre du temps de
jeu. Aujourd'hui, les Hammers accueillent les
Red Devils de José Mourinho. Si Feghouli est
annoncé comme remplaçant, il pourrait faire
son entrée en jeu en cours de match pour
essayer d'apporter sa vitesse et son impact
physique. Même si on l'annonce partant et
qu'il y a un intérêt de Rudi Garcia à l'OM,
l'Algérien n'est pas encore parti et a ses
chances de trouver le temps de jeu qu'il n'a
pas, surtout avec le départ prochain d'Ayew
à la CAN, ce qui pourrait lui ouvrir la voie
pour glaner une place de titulaire. Le coup
d'envoi sera donné à 18h15.
I. Z.

www.competition.dz

21
Zerguine insiste
sur sa libération

«ON ATTEND LA FIN
DE CE CAUCHEMAR»
Les trois joueurs émigrés de
l'USMB, à savoir Walid Bouraoui,
Yacine Fortas et Samir Achiche, sont
perturbés par les fausses promesses
de la direction blidéenne qui n'a pas
réussi à les qualifier pour la phase
retour du championnat.
La direction de l'USMB avait promis aux trois joueurs de les qualifier
durant ce mercato hivernal, mais la
suspension infligée par la LFP au
club blidéen a mis les joueurs au
frigo jusqu'à nouvel ordre. Fortas et
ses coéquipiers émigrés veulent des
garanties pour pouvoir jouer la
phase retour du championnat, mais
malheureusement pour eux, le seul
espoir de les retrouver sur les terrains est la levée de la suspension
par la LFP. En tout cas, la direction
du club, à sa tête le président
Boumaza, doit assumer ses respon-

ASO

sabilités vis-à-vis de ses trois joueurs,
sinon le club risque de se retrouver
dans une situation compliquée.
Rappelons seulement que Walid

Bouraoui, Yacine Fortas et Samir
Achiche n'ont aucune part de responsabilité dans la situation qu'ils
vivent actuellement avec l'USMB. Il

faut reconnaître encore une fois que
le responsable dans l'affaire de la
qualification des trois joueurs est la
direction blidéenne. Donc, Boumaza
doit assumer ses responsabilités jusqu'au bout vis-à-vis de ces joueurs
pour éviter de lourdes sanctions.
L'agent des trois joueurs émigrés
de l'USMB Karim Fortas nous a fait
savoir que ces derniers ont opté pour
le club phare de la ville des Roses
pour gagner du temps de jeu et faire
parler d'eux, et non pas pour faire du
tourisme. "J'attends une initiative de
la part de la direction blidéenne pour
qualifier les joueurs durant ce mercato hivernal. Mes joueurs sont venus
pour jouer et pour montrer leurs
qualités et non pas pour faire du tourisme. J'attends avec impatience la
fin de ce cauchemar pour voir mes
joueurs à l'œuvre ; si la direction les
qualifie, elle ne le regrettera pas ",
nous a déclaré Karim Fortas.
A. Dj.

Le stage, une occasion
pour affûter les armes

De notre correspondant
A. BENABDELKADER
Sachant que l'équipe doit se
reprendre lors de la phase retour après
un aller mitigé, le stage qu'effectuera
l'ASO à partir d’aujourd’hui jusqu'au 11
du mois prochain sera l'occasion aux
poulains de Bouzidi d'aiguiser leurs
armes et de se préparer à la phase retour,
qui ne sera pas de tout repos.

Hisser l'équipe au classement tout en
tentant d'atteindre le podium exige des
efforts considérables et des moyens à
même de le permettre. Dans ce sens,
récupérer les blessés est la première opération à laquelle s'attellera le staff technique qui est dans le besoin pressant
d'un préparateur physique. Le staff technique, qui mise sur une bonne réponse
de ses joueurs dont les nouvelles recrues,
est optimiste quant à réussir la seconde

étape. Déçu par les prestations de l'équipe lors des trois matches auxquels il a
assisté, le premier responsable technique
du club devrait avoir une idée plus
concrète du groupe de joueurs qu'il a
sous la main et prendra sûrement les
mesures nécessaires à même de donner
un nouvel élan à l'équipe, qui est dans
l'obligation d'être à la hauteur d'autant
plus que l'entourage du club en est très
déçu.
A. B.

Le nouveau gardien de but Mahsas, qui vient de signer en faveur de l'ASO,
estime que l'ASO ne manque pas d'atouts et jouera à fond ses chances ;
elle mise sur un meilleur parcours lors de la seconde tranche de la
compétition.
Cela me fait plaisir d'avoir opté pour
un club qui voulait tellement s'attacher
mes services ; je ferai le maximum pour
être à la hauteur des attentes des dirigeants, tout en faisant de mon mieux
pour conquérir le cœur des supporters.

Qu'est-ce qui a pesé dans la balance
quant au choix de l'ASO ?

Medouar, qui est quelqu'un qui sait
convaincre grâce à son franc-parler, a
réussi à me persuader. La preuve, je suis
à l'ASO Chlef et je suis certain de rebondir ; les conditions y sont réunies. Avec le

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

challenge qui est le retour parmi l'élite,
c'est un bon coup à jouer.

l'élite. Avec la détermination de réussir,
je pense que l'ASO réussira son pari.

On attend beaucoup de vous à l'ASO,
le savez-vous ?

L'équipe a déçu plus d'un à l'aller,
pensez-vous qu'elle se ressaisira lors
de la seconde phase ?

Je le sais et je souhaite vraiment y
apporter du mien. Avec le reste du groupe, on tâchera de mener la barque à bon
port. Je sens qu'il y aura de belles choses,
surtout que l'objectif est de revenir parmi

Elle n'en a pas le choix. Il faudra
cependant fournir plus d'efforts pour y
parvenir. Tout le monde doit se mettre
au service du club, et ça ira.
A. B.

Le club compte recruter un préparateur physique

Après le départ de Karim Menad, qui a rejoint Ifticéne à la JSMB, la barre technique
du club asnami est sans préparateur physique. La direction de l'ASO, qui est à la
recherche d'un préparateur physique, doit en trouver un avant le départ en Tunisie
où le groupe effectuera un stage de 10 jours.

Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

L'attaquant de l'USMB
Zerguine a, encore une fois,
réclamé sa lettre de libération
de la direction blidéenne, surtout que le président du CA
Boumaza lui a promis de le libérer durant ce mercato hivernal.
En effet, cet attaquant veut
endosser le maillot du CRB. Il a
donné sa parole à la direction
du Chabab, mais la situation
que vit le club blidéen suite à sa
suspension a incité le président
Boumaza à changer d'avis et à
mettre son joueur en stand-by.

Reprise aujourd’hui
à l'annexe du stade
Tchaker

La formation de la ville des
Roses doit reprendre la préparation en prévision de la phase
retour du championnat de
Ligue 2 Mobilis. La direction du
club a contacté tous les joueurs
et leur a demandé d'éviter les
retards et de venir à l'heure le
jour J, c'est-à-dire aujourd’hui
en début d'après-midi. Les
retardataires et les absents
seront sanctionnés financièrement ; donc Ouadah et ses
coéquipiers doivent respecter le
règlement du club pour permettre à l'entraîneur d'aller jusqu'au bout de son programme.

Boukhari, second
joueur libéré

Mahsas : «Je ferai le maximum
pour être à la hauteur»

Les négociations ont pris du temps
avant que vous ne signiez à l'ASO…

Lundi 2 janvier 2017

Le club chélifien vient de résilier le contrat de l'attaquant Réda Boukhari qui a été recruté au mercato
d'été. Ce joueur n'a pas donné de satisfactions après
avoir pourtant eu sa chance, et la direction du club a
mis fin à ses fonctions. Ainsi, il ne reste qu'un seul
joueur à libérer dont la décision relèvera du coach
Bouzidi.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
CLUBS

1. PAC
2. USMB
3. JSMB
4. CABBA
5. USB
6.
7.
8.
9.
10.
11.

MCS
JSMS
ASO
CRBAF
ABS
ASMO

12. WAB
13. ASK
14. MCEE
15. GCM
16. RCA

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
34 15 10 04 01 25
27 15 08 03 04 14
25 15 07 04 04 15
24 15 06 06 03 12
24 15 07 03 05 13
23 15 07 02 06 15

20 15
20 15
19 15
18 15
17 15
17 15
16 15

06 02
05 05
04 07
04 06
03 08
03 08
04 04

07 11
05 17
04 13
05 16
04 13
04 12
07 12
11 15 03 05 07 12
11 15 02 05 08 10
09 15 02 06 07 10

+14
+05
+03
+03
00
15 00
09 +02
16 +01
14 -01
16 00
13 00
14 -02
16 -04
19 -07
19 -09
15 -05
11
09
12
09
13

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

22

www.competition.dz

Lundi 2 janvier 2017

PUBLICITÉ

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

À LA UNE

JE SUIS FEGHOULI

Peut-on s'autoriser à écarter un joueur comme
Sofiane Feghouli pour des raisons techniques ou
physiques ? Non, bien sûr que non ! Comme l'était
Antar Yahia et Ziani avant lui, Sofiane Feghouli est
le seul joueur dans ce groupe à pouvoir sonner la
révolte quand c'est nécessaire. Il l'a prouvé à
maintes reprises. Il était le seul à avoir eu le courage de critiquer le programme de préparation de
qui ? De Vahid Halilhodzic en 2013. Il était aussi le
seul à avoir exprimé publiquement son opposition
au départ de Gourcuff. Feghouli a, quelques
semaines plus tard, tiré la sonnette d'alarme et

réparé l'erreur monumentale de la FAF d'engager
Rajevac… Sofiane Feghouli a ensuite pris la défense de tous ses camarades et mis à dos toutes la
génération 82 qui sont pour la plupart des consultants TV. Ce n'est pas pour ses intérêts personnelles qu'il a fait tout ça (il était comme un roi en
EN) mais pour l'intérêt de la sélection et des supporters de l'équipe nationale d'Algérie. Qu'on le
veille ou non et qu'en déplaise à certains, au-delà
de l'aspect footballistique, ce joueur a ce que les
autres n'ont pas. C'est un leader, un meneur, un
exemple. Aujourd'hui, ce joueur extraordinaire est

victime d'une campagne de dénigrement sans précédent. Nous, en tant que journalistes, on a le
devoir et l'obligation d'exiger des explications de la
part de la FAF, mais aussi de Leekens et la première
question à laquelle on voudrait une réponse est :
est-ce sa déclaration dans laquelle il dit que la FAF
a fait une erreur de casting en ramenant Rajevac
qui en est la raison, est-ce à cause de son soutien
à Gourcuff, ou alors les deux ? En tant qu'Algériens
et supporters des Verts, on a aussi le droit, le
devoir et l'obligation de dire : on est tous Feghouli.
A. B.

UNE CAN SANS MEDJANI NI FEGHOULI, LA RUE SOUS LE CHOC

LES VRAIES RAISONS
D'UNE MISE À L'ÉCART

PAR SMAÏL M. A.

La plus grosse surprise de la
liste rendue publique par le sélectionneur national à travers le site officiel de
la FAF aura été incontestablement l'absence dans le groupe des 23 du duo
Feghouli-Medjani. Dans la rue algérienne et quelques minutes après l'annonce de la liste samedi à la mi-journée, les interrogations étaient nombreuses, personne ne comprenait vraiment les raisons de cette mise à l'écart
énigmatique des deux joueurs, il faut
dire que Feghouli a toujours été là lorsqu'il s'agit de missions compliquées
comme celle qui attend l'EN au Gabon,
le joueur commençait à peine à retrouver les plans de West Ham et l'on s'attendait tous à sa présence dans le groupe, mais finalement la guillotine de la
FAF a encore frappé, le privant du prochain rendez-vous au même titre qu'un
Medjani qui a une moyenne intéressante quand même de temps de jeu
malgré son irrégularité ces derniers
temps et qui pouvait apporter le plus
en tant qu'ancien et avec son expérience, surtout que les soucis défensifs sont
encore là, et il est loin d'être le plus
mauvais du groupe ayant causé la dernière défaite à Uyo. Avec toutes ces
donnes une question s'impose et
revient avec insistance : qu'a-t-on
reproché à Medjani et Feghouli pour
leur faire subir ce sort un peu sévère ?

Leurs déclarations leur
ont coûté cher
Il est donc clair que les vraies raisons
ne sont pas techniques ni tactiques et
ne reposent pas sur des chiffres, mais
plutôt sur des lettres, des propos tenus
par les deux joueurs qui ont été utilisées contre eux, à commencer par Soso
le fidèle qui s'est peut-être fait piéger le
21 octobre dernier sur Sofoot lorsqu'il a
osé dire la vérité. "Le président de la
fédération s'est réuni avec le staff technique et l'entraîneur. On a tous discuté
en famille, tranquillement, pour comprendre les choix. Ensuite, on s'est
aperçus qu'il y avait peut-être eu une
erreur de casting de la fédération
concernant Rajevac. Il a finalement
décidé de démissionner", déclarait-il
après le cuisant échec contre le
Cameroun qui a entraîné l'EN dans un
tourbillon de problèmes, en désignant
la FAF comme premier responsable du
nul contre le Cameroun, Feghouli a
touché à Raouraoua, et cela en général
ne passe pas sans des dégâts, certes
c'est la vérité, mais en tant que joueur
aux yeux de la FAF il ne devait pas
s'en mêler d'autant plus qu'il a fait
partie des contestataires et des putschistes ayant écarté Rajevac, il s'agit
du premier point retenu contre
Feghouli, car ce n'est pas le seul, ses
déclarations où il s'est attaqué à
quelques anciens mis à part ''Madjer''
ont aussi ébranlé les sentiments des
locataires du siège de Dely Ibrahim.

Soso, son soutien à Gourcuff,
n'a pas été apprécié
Les déclarations n'étaient pas les seules
raisons ayant causé ce malheur à Soso,
puisqu'on croit savoir que la FAF n'a toujours pas oublié l'élan de solidarité exprimé à Gourcuff lorsque ce dernier était en
guerre froide avec la fédération, une
source proche de la FAF nous dira que
depuis ce jour-là, et le geste de soutien au
Français orchestré par Feghouli à
Tchaker il y a près d'un an,
sa place est devenue
menacée, il ne restait
qu'une bonne cause
pour passer à l'acte,
ce qui a eu lieu cette
semaine avec le
cumul d'imperfections retenues contre
l'Algérien.

Lâché et lésé par la FAF

Feghouli, la grande trahison

C'est avec une grosse tristesse que
les fans des Verts ont accueilli la nouvelle de la mise à l'écart de Sofiane
Feghouli de la sélection algérienne. Soso
ne prendra pas part à la CAN et n'aura
pas l'opportunité de marquer son 12e
but de sa carrière avec les Verts durant
cette phase finale, la Fédération algérienne de football a pesé de tout son poids
pour l'écarter des rangs de la sélection,
et Leekens a validé la décision. Ainsi, et
après un peu moins de 5 ans passés chez
les Verts, celui qui était jusque-là l'un
des joueurs les plus adulés par le public
goûte à l'amertume de l'indifférence et à
la sanction.

Compétition / PUB

ANEP 0079 du 02/01/2017

L'Algérie était son choix
du cœur
L'international algérien a pourtant
toujours répondu présent, les supporters
n'oublieront pas de sitôt que ce joueur a
la particularité d'être l'un des rares
binationaux à n'avoir pas posé de
conditions pou venir en sélection, son
choix n'a pas tardé à intervenir, et

comme il l'a toujours déclaré : " C'était le
choix du cœur. " Il a même prodigué des
conseils pour attirer les Benzia,
Ghoulam et autres Brahimi et plus se
permettant à critiquer le choix de Fekir,
qui s'est joué de la FAF avant d'opter
pour son pays de naissance, mais après
5 ans de bons et loyaux services rendus
aux Verts, voilà que cette même FAF
décide tout d'un coup de le lâcher, à un
moment où il a pourtant besoin de l'aide
de tout le monde, le joueur certes ne vit
pas de beaux jours du côté de Londres
et compte même changer d'air pour
retrouver la joie de jouer, mais cela ne
pouvait être qu'une bonne raison pour
le soutenir et lui accorder cette chance
de se rattraper et montrer qu'il est
encore là prêt à donner le plus, la FAF
en a décidé autrement.
De Banjul à Uyo…
De la Gambie vers le Nigeria en passant
par le Brésil, Soso aura parcouru un
long chemin, certes tout n'était pas rose,
mais la place du joueur est toujours

restée intacte aux yeux des Algériens, les
images des fans algériens qui se sont
déplacés pour le voir lors du stage
d'intersaison effectué par les Hammers
aux USA résument un petit peu la place
du joueur dans les cœurs des Algériens,
ils ont appris à l'aimer depuis sa
première sortie avec l'EN un certain 29
février 2012 et c'était déjà le moment de
briller avec son but marqué contre la
Gambie, le chemin ensuite était très
long, ce n'était pas toujours facile avec
un Vahid très exigeant notamment pour
ce qui est du côté physique, mais le
joueur a tout accepté et il était même
brillant, on retient son match de
novembre 2013, lors du barrage aller
contre les Etalons burkinabés, lorsqu'il a
sorti un match de haute facture et un
but qui a maintenu l'espoir, permettant
à Bougy de conclure en beauté à
Tchaker avec encore ce jour-là un match
magnifique de Soso. La suite était encore
meilleure au Brésil avec une entente
remarquable avec Brahimi sur le terrain
qui a donné du tournis aux Sud-

Medjani, fallait pas dire que
l'Algérie n'était pas une grande équipe !!
Pour ce qui est de Carl Medjani, il est
très clair que ses propos après le
fameux match contre le Nigeria auront
été fatales pour lui, le capitaine avec
une grande franchise a reconnu que
l'EN était loin d'être un grand
d'Afrique, avec un ton triste, des déclarations qui ont été reprises çà et là dans
la presse internationale, de quoi attirer
l'attention du monde entier, une
franchise mal appréciée par la
FAF qui aurait alors décidé de
zapper le joueur, une leçon
pour le reste du groupe appelé
à ''respecter'' dorénavant des
règles, très sensibles. Leekens
qui se présentera ce matin
devant la presse aura sans
doute une autre version et essayera
de trouver
d'autres explications, reste à
savoir s'il
aura le
même discours en cas
d'échec et
d'un éventuel prochain
départ de
son poste.
S. M. A.

Coréens, mais aussi contre les Belges, où
il a marqué le seul but de l'EN dans le
match.
Beaucoup de respect
pour le peuple
Si les fans aiment Soso et sont déçus de
son absence c'est parce qu'il n'a jamais
osé les défier ni les critiquer, et pourtant
il pouvait bien décorner le soir d'un
match au 5-Juillet contre le Sénégal, ce
jour-là il était sous pression en tant que
capitaine et n'a rien pu faire, et lorsqu'il
quittait le terrain, les sifflets du public
lui ont fait mal, mais il est resté de
marbre, sans réaction, un geste qui
prouve son respect pour le public algérien, qui l'a aidé à briller là où il est
passé. Feghouli ne sera pas à la CAN,
mais son nom reste vivant, il continuera
à monnayer son talent en Europe, car il
le vaut bien, entre-temps, les mauvaises
langues continueront à accomplir le sale
boulot, à critiquer l'un des rares n'ayant
pas fait de chantage à la FAF, Soso ne
sera pas à la CAN, c'est l'EN qui en sera
le grand perdant, pour le moment, car
son absence est peut-être temporaire, un
jour il fera son grand retour, et ce jour-là
on sera curieux de voir dans quel sens
tournera la girouette.
S. M. A.

3

STOP
AU FEGHOULI

BASHING
PAR SALIM S.

Triste situation que vit actuellement notre compatriote
Sofiane Feghouli à West Ham.
En dehors des plans de son
coach, notre Soso national se
trouve dans une situation
compliquée. Mais, aucun
souci, Sofiane saura trouver
une issue qui le grandira
d'avantage. A Grenoble, alors
qu'il avait tout juste vingt ans,
où à Valence par deux fois, il a
pu gérer au mieux des situations conflictuelles bien plus
compliquées. Ce qui doit le
préoccuper davantage ce sont
les missiles qui lui sont balancés depuis un certain temps à
partir d'Alger par de nombreux
personnages dans le but évident de ternir son image. En
vieux routier de la sélection et
maîtrisant les rouages de la
communication entourant
l'équipe nationale, il ne se fait
aucun doute sur l'inspirateur
de ces attaques. Et pour couronner le tout une mise à
l'écart de la sélection toute au
moins surprenante. Les raisons qui seront avancées par
Leekens seront sans doute
techniques et liées à son
temps de jeu avec son club.
Les arguments du coach national seront sans doute valables
même si en même temps il
aura beaucoup de mal à justifier la présence d'un pensionnaire de D2 d'un pays plus
connu par la qualité de son
chocolat que de son football.
Mais là n'est pas le débat.
Coïncidence ou pas, l'éviction
de Sofiane est accompagnée
par une certaine agitation
technico-médiatique qui laisse
penser que le technique n'a
pas a été le seul paramétre
pris en compte. Agé de 27 ans,
Feghouli a pris de la bouteille.
Il s'arroge le droit, et à juste
titre, de donner son avis sur
les sujets qui entourent l'équipe nationale sans jamais briser le fameux pacte surnommé "Le secret du vestiaire".
Déclarer que "valida avait
cramé certains joueurs avant
la CAN2013" est un secret de
polichinelle et estimer que
Rajevac "est une erreur de
casting" ne sont pas vraiment
un scoop. C'est bien qu'un des
acteurs les plus vieux de la
sélection s'exprime sur certains sujets offrant plus de
crédibilité à une communication fafienne très souvent boiteuse. C'est sans doute là le
cœur du problème. A la FAF on
applique la méthode de la
communication UNIPOLAIRE.
Mis à part les communiqués
laconiques balancés de temps
à autre, les sujets dits sensibles seul le patron a le droit
de les aborder. Et tant que le
boss ne parle pas, personne
ne doit s'arroger ce droit. Bref,
la définition exacte de la
méthode stalinienne de gestion de la communication.
Aujourd'hui, Feghouli a parlé.
Demain, et après quelques
dizaines de sélections, Mahrez
parlera à son tour. Aprèsdemain Brahimi prendra le
relais et parlera encore. Et
dans cinq ans, Bentaleb ou
Ghoulam parleront à leur
tour… d'ici là la FAF devra les
intégrer dans son plan de
communication global au lieu
d'actionner de nouveau des
missiles spécialement chargés d'exécuter certaines
besognes.
S. S.

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

MCS

À LA UNE

La liste des 23 dévoilée

LEEKENS ÉCARTE

MEDJANI

ET FEGHOULI
Grosse surprise dans la liste des
23 joueurs pour la CAN 2017. Deux
cadres de la sélection et non des moindres
ont été écartés de la compétition. Il s'agit
du capitaine d'équipe, Carl Medjani, et du
second Sofiane Feghouli.

PAR ISLAM Z.
Alors qu'elle était prévue pour
seulement aujourd’hui, le sélectionneur national a surpris tout son
monde en rendant publique la liste
des 23 joueurs retenus pour faire la
CAN avant-hier sur le site de la
FAF. Deux grosses surprises sont à
signaler dans ladite liste. En effet,
Sofiane Feghouli et Carl Medjani
n'ont pas été retenus par Georges
Leekens pour faire la compétition. Il
faut dire que personne ne s'attendait
à voir les deux joueurs en question
hors de la liste pour faire la compétition africaine du moment qu'on
parle de deux joueurs cadres avec
une grande expérience. Cependant,
le coach national a vu autrement en
décidant de se passer de leurs services pour ce tournoi. Le technicien
belge a donc préféré voir avec
d'autres joueurs pour les emmener
faire la CAN et essayer de faire le
meilleur parcours possible comme il
l'a si souvent répété.
Clap de fin pour Medjani ?
L'absence du capitaine d'équipe
pour faire la compétition pourrait
s'assimiler à un clap de fin de son

MEFTAH ET
BELKHITER DANS LE
GROUPE

Mandi jouera
dans l'axe

Le coach national a
décidé de prendre les
deux latéraux qui
étaient dans la liste
élargie. En effet, que
ce soit Belkhiter ou
Meftah, les deux
joueurs vont faire la
compétition. Ceci
nous laisse à penser
qu'Aïssa Mandi sera
appelé à évoluer dans
l'axe de la défense. En
effet, avec deux latéraux de métier, difficile de voir le pensionnaire du Bétis Séville
prendre place sur le
flanc droit de la
défense. Reste à
savoir maintenant
quel joueur va l'accompagner pour former l'axe et les choix
du coach sont assez
fournis pour prendre
la meilleure décision
possible.

aventure avec l'équipe nationale.
Lancés dans une opération de rajeunissement, les responsables de l'EN
veulent maintenant lancer les
jeunes. A 33 ans, on pourrait s'imaginer que le joueur de Leganes
pourrait être arrivé à la fin de son
parcours international avec les
Verts. Cependant, rien n'est encore
sûr dans tout cela et Medjani pourrait vite retrouver les Verts dès la
prochaine rencontre après la CAN.
Leur temps de jeu leur a
coûté cher
Maintenant, le sélectionneur national a fait ses choix et a décidé de se
passer de Medjani et Feghouli. Il
faut dire que Georges Leekens a
accordé une grande importance au
temps de jeu de ses joueurs avant de
choisir ses 23. Devant cette situation,
force est de constater que les deux
joueurs n'ont pas cumulé un énorme
temps de jeu même si un Medjani a
joué 595 minutes au cours de cette
première moitié de saison. Même s'il
n'était pas en forme, il aurait fait un
bon remplaçant et aurait apporté
son expérience au groupe. Feghouli
est nettement derrière puisqu'il n'a
pas réussi à jouer beaucoup de

matchs et devait se contenter seulement d'un rôle de remplaçant à
West Ham depuis l'entame de la saison. Les deux joueurs ont tout
donné en équipe nationale depuis
leur venue mais maintenant, ils ont
cédé leur place momentanément à
d'autres joueurs pour tenter de faire
le meilleur parcours possible.
Leekens a tranché
Dans tout cela, le sélectionneur
national n'y est pas allé par 4 chemins afin de dévoiler ses joueurs
pour la CAN. Il a mis les sentiments
de côté et le statut de chaque joueur
pour trancher dans le vif et c'est ce
qu'il a fait. Se priver de deux cadres,
il fallait le faire. Apparemment,
Leekens a tout étudié et à partir des
données en main, il a décidé de faire
appel aux joueurs les plus en forme
et c'est ce qu'il a décidé en dévoilant
sa liste avant-hier. Pour Feghouli et
Medjani, on ne peut que leur rendre
hommage pour tous les services
rendus à l'équipe nationale où ils
ont toujours défendu le maillot des
Verts que ce soit en coupe d'Afrique
ou encore en Coupe du monde.
I. Z.

Mbolhi, l'exception à la règle
passé 6 mois blancs.
Cependant, cela ne
l'a pas empêché de
faire partie des 23
retenus pour la compétition. C'est la
seule exception à la
règle que s'est permise le staff technique national dans
sa liste des 23.
Mbolhi a toujours
été titulaire quelles
qu'en soient les circonstances depuis
des années maintenant et il a été très
utile lors des rencontres disputées.
Maintenant, reste à
savoir dans quel état
de forme il se trouve
et comment il a géré
les derniers mois
sans matchs officiels.

DÉFENSEURS
Mokhtar Belkhiter (Club Africain/Tunisie)
Mohamed-Rabie Meftah (USM Alger)
Aïssa Mandi (Real Bétis Balonpié/Espagne)
Hichem Belkaroui (Espérance de Tunis/Tunisie)
Liassine Cadamuro (Servette Genève/Suisse)
Mohamed Benyahia (USM Alger)
Ramy Bensebaïni (Stade Rennais/France)
Faouzi Ghoulam (SSC Naples/Italie)
Djamel-Eddine Mesbah (FC Crotone/Italie)

Asselah, Rahmani, Meftah,
Qui sera Belkhiter, Benyahia,
le nouveau Bensebaïni, Belkaroui,
capitaine ? Ghezzal, Bounedjah et Hanni
Medjani écarté, on se

pose maintenant la
question de savoir qui
va récupérer le brassard de capitaine au
sein de la sélection
nationale. En effet, plusieurs joueurs peuvent
jouer ce rôle. Lors du
dernier match face au
Nigeria, c'est Brahimi
qui l'a récupéré à la
sortie de Medjani. Des
joueurs comme Mandi,
Mbolhi, Soudani ou
encore Slimani peuvent
eux aussi assurer ce
rôle. A moins que le
sélectionneur national
ait déjà trouvé celui qui
sera amené à porter le
brassard lors de la CAN.

Ounas
comme prévu

Bien qu'il ait été sélectionné dans la liste
élargie, le jeune ailier
bordelais, Adam Ounas,
ne fêtera pas ses premières sélections avec
les Verts durant la CAN.
En effet, le joueur, et
comme on l'évoquait
dernièrement dans ces
mêmes colonnes, ne
fera pas la CAN. Ses
débuts avec le maillot
algérien sont reportés à
une prochaine occasion.

Mesbah, le
grand retour

Un sacré défi pour Raïs

Maintenant qu'il est assuré de disputer la CAN, le
dernier rempart de la sélection va se retrouver
devant un sacré challenge. En effet, il devra assurer au cours de ce tournoi et montrer que c'est bel
et bien lui le numéro 1. Il devra faire face à la
concurrence de Rahmani et Asselah. Le concerné
sait bien qu'en faisant une bonne CAN, cela pourrait lui permettre de faire taire les critiques et de
démontrer qu'avec son expérience, il peut encore
rendre d'énormes services aux Verts durant cette
compétition. En plus en sa qualité de cadre, il aura
un rôle important à jouer dans le vestiaire.

Cela faisait longtemps
qu'on n'avait pas vu
Djamel Mesbah sous le
maillot de l'équipe
nationale. Sa dernière
apparition remonte aux
deux matchs disputés
au Qatar en 2015. Plus
d'une année et demie
plus tard, le joueur va
une fois de plus retrouver les Verts pour faire
une 3e CAN. Le joueur
va donc apporter toute
son expérience et son
vécu au groupe et sera
très utile durant la
compétition.
I. Z.

Une première
CAN pour
11 joueurs

Dans la liste des 23, on s'aperçoit que le
staff technique national a décidé de prendre
11 nouveaux joueurs pour faire la compétition. Depuis la défaite face au Nigeria, le
sélectionneur national, Georges Leekens a
décidé de tout revoir et notamment relancer
la concurrence dans tous les postes. Après
avoir fait le tour de la question, il a fait
appel à de nouveaux joueurs pour faire la
CAN au Gabon. Au total, ce sont 11 nouveaux
joueurs qui vont faire la compétition avec les
Verts et ce sera leur toute première compétition africaine. Il s'agit d'Asselah, Rahmani,
Meftah, Belkhiter, Benyahia, Bensebaïni,
Abeid, Belkaroui, Ghezzal, Bounedjah et Hanni.
Les joueurs en question ont tous des qualités
indéniables qui doivent être mises au service
de l'équipe nationale durant le tournoi pour
faire le meilleur parcours possible et
atteindre des tours avancés. Il faut dire
aussi que les joueurs en question ont parfaitement répondu aux critères que le sélectionneur national avait fixés, à savoir un gros
volume de jeu. à eux maintenant de prouver
de quoi ils sont capables et ils seront certainement doublement motivés pour faire le
nécessaire et aller s'imposer avec les Verts.
I. Z.

Blessés, Saâdi
et Benzia n'ont
pas été retenus
Au départ, ils étaient 32 joueurs à avoir
une chance de faire la plus prestigieuse
des compétitions africaines. Au final, ils
ne sont que 23. Parmi les éléments qui
ont été laissés à la maison, on trouve les
deux attaquants, Yassine Benzia et Idriss
Saâdi. Les deux joueurs en question sont
actuellement blessés et le fait qu'ils
n'aient pas totalement récupéré a poussé
le sélectionneur national à revoir ses
plans pour les deux joueurs. Ne voulant
prendre aucun risque, le technicien belge
a décidé de faire appel à d'autres joueurs
en se passant de Benzia et Saâdi. Ce n'est
que partie remise pour le joueur de
Courtrai qui devrait donc rejoindre l'EN
après la CAN. Ceci vaut aussi pour l'attaquant du LOSC.
I. Z.

Lundi 2 janvier 2017

23

Messaâdi : «On libérera MOUSSOUNI :
des joueurs durant
«C'est la saison du
ce mercato»
retour parmi l'élite»
Quelques mots sur la
phase aller…

Je pense que nos joueurs
évoluent plus à l'aise à l'extérieur où beaucoup de
supporters nous accompagnent, étant donné que le
club dispose d'une grande
galerie. Bien sûr, on regrette
les quatre points perdus à
domicile, à la suite d'une
défaite et d'un nul. Il faut
faire en sorte d'éviter ce
genre d'accidents.

MILIEUX
Adlène Guedioura (Watford FC/Angleterre)
Saphir Taïder (Bologne FC/Italie)
Nabil Bentaleb (Schalke 04/Allemagne)
Mehdi Abeid (Dijon FCO/France)
Yassine Brahimi (FC Porto/Portugal)
Rachid Ghezzal (Olympique Lyonnais/France).
ATTAQUANTS
Islam Slimani (Leicester City FC/Angleterre)
Riyad Mahrez (Leicester City FC/Angleterre)
Hilel El- Arabi Soudani (Dinamo Zagreb/Croatie)
Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar)
Sofiane Hanni (RSC Anderlecht/Belgique).

Aucun temps de jeu mais présent dans les 23
Comme prévu,
Raïs Mbolhi a validé
son billet pour la
CAN au Gabon.
C'était attendu et
c'est maintenant
devenu une réalité.
Le dernier rempart
des Verts, Raïs
Mbolhi, a été choisi
pour faire la coupe
d'Afrique des
nations. Le portier
algérien est dans le
dur depuis près
d'une année avec
son club
d'Antalyaspor. En
effet, ses difficultés
ont commencé la saison passée lorsqu'il a
été mis à l'écart.
Cette saison, les
choses ne se sont pas
arrangées puisqu'il a

GARDIENS DE BUT
Raïs Ouhab Mbolhi (Antalyaspor/Turquie)
Malik Asselah (JS Kabylie)
Chemseddine Rahmani (MO Béjaïa)

LISTE DES 23 POUR LA CAN

2

www.competition.dz

Y aura-t-il des renforts
lors de ce mercato ?

De notre correspondant
K. DJELLOUL

Quelques jours
du début du
mercato hivernal,
les responsables
du Mouloudia
n'ont pas réussi à
renforcer leur
effectif.
De leur côté, les supporters attendent avec impatience
de connaître l'identité des nouveaux joueurs qui vont porter
le maillot vert et rouge lors de
la seconde moitié de la saison.
D'après une source proche du

club, la priorité des responsables serait de recruter en
défense et en attaque. Ces deux
secteurs sont considérés par
tous les amoureux du club
comme étant le maillon faible
de l'équipe, surtout la ligne
offensive où le club a marqué
seulement 15 buts durant la
phase aller. D'après le président du CSA Messaadi
Mohamed, le club songe à se
séparer de quelques joueurs
dès les prochains jours. Sans
prendre la peine de les nommer, le président s'est permis
de montrer sa déception.
"Il est certain qu'après plus
de quatre mois de compétition,
quelques éléments n'ont pas
donné satisfaction. Le staff
technique est très déçu par leur
rendement. C'est pourquoi,
quelques joueurs seront libérés

Saâd à la JS Saoura

L'attaquant du MC Saida Saâd Abdeljalil a obtenu gain de cause
auprès de la Chambre de résolution des litiges (CRL) et il est
considéré libre de tout engagement. Saad a saisi la CRL après
n'avoir pas perçu ses salaires. Le numéro 4 des Vert et Rouge et
auteur de deux buts seulement durant la phase aller a bénéficié
de cette décision puisqu'il s'est engagé dans la foulée avec la JS
Saoura pour un contrat de deux saisons. Notons que la direction du Mouloudia a fait une opposition auprès de cette CRL.

Ihajadene libéré

On croit savoir, de sources bien informées, que suite à un rendement technique juste moyen durant cette phase aller, l'attaquant Ihajadene sera libéré.

durant ce mercato. Le club ne
pourra pas les garder inutilement,
alors qu'ils n'ont pas donné satisfaction jusqu'à présent. Nous
allons devoir nous séparer d'eux",
a-t-il lâché avant-hier.
«Certains n'ont rien
fait pour mériter notre
confiance»
Malgré notre insistance,
Messaadi a refusé de dévoiler
l'identité des éléments concernés par le départ : "Je crois qu'il
est important de noter que la
direction du club n'a pas lésiné
sur les moyens pour mettre le
groupe dans les meilleures
conditions possibles. Nous
avons misé sur les joueurs engagés, mais certains n'ont rien fait
pour mériter notre confiance et
celle des entraîneurs."
«Deux défenseurs et un
attaquant de pointe»
Pour le président du CSA
Messaadi, le mercato hivernal
arrive à point nommé. Il profitera de cette occasion pour tenter de renforcer son équipe par
des joueurs aux profils recherchés : "Je pense que le mal au
sein de l'effectif est bien cerné.
Nous avons besoin de deux
défenseurs, un axial et un latéral
gauche, mais également d'un
attaquant de pointe ; ce sont là
les besoins de l'équipe." K. Dj.

Je pense qu'il n'est pas
question de procéder à de
grands changements. Trois
joueurs, tout au plus, sont
ciblés. Je constate que certains clubs font tourner un
effectif pléthorique jusqu'à
vingt-deux joueurs parfois,
alors qu'ils ont à leur disposition de bonnes individualités. C'est une explication à
leurs revers.

Quels sont les clubs qui
vous ont fait une bonne
impression ?

Au cours de cette phase
aller, j'ai apprécié le PAC,
l'USMB et l'ASMO par leur
jeu et la jeunesse de leurs
effectifs. Ce sont des rivaux
de valeur qu'il faudra respecter jusqu'à la dernière
journée.

Pensez-vous que
l'accession est possible ?

Si tous les paramètres
sont réunis, je dirai que c'est
la bonne année pour le
MCS. Je crois que les dirigeants sont conscients de la
situation. Nous devons garder les pieds sur terre car il

reste beaucoup de journées.
Si l'équipe atteint son rendement maximum, alors là,
oui, je dirai qu'elle sera en
mesure d'atteindre le but
pour lequel nous travaillons
de façon collégiale. En tout
cas, je suis optimiste.

On vous laisse le soin de
conclure…

Saida est une ville de
football où je suis très à l'aise. Il y a ici des connaisseurs

que j'apprécie particulièrement, ainsi que la masse des
supporters. Cette saison, il y
a réellement des opportunités d'accession et il faudra
les saisir pour la plus grande satisfaction de cette ville
et de la région. Pour ma
part, je suis optimiste. Je
crois que c'est la saison du
retour du MCS parmi l'élite.
La traversée du désert n'a
que trop duré.
K. Dj.

Stage d'une semaine à Alger

Afin de bien profiter de cette période de trêve et de recharger les accus, le staff technique
du MCS vient de programmer un stage bloqué d'une semaine à Alger où il sera question
de procéder aux réglages nécessaires pour espérer un meilleur rendement à la phase
retour. Ce stage bloqué débutera le mercredi 4 janvier.

CABBA

Le regroupement à Bordj Bou-Arréridj
Selon Moussa Merzougui, le président du CA, le regroupement du mercato prévu à Chlef se déroulera
finalement à Bordj Bou-Arréridj.
De notre correspondant
LARBI BABOUCHE
Selon notre interlocuteur, ce
changement de lieu a été décidé en
concertation avec l'entraîneur Bira,
lequel avait misé surtout sur le côté
physique. A ce propos, Merzougui a
déclaré : "En fait, pris par le temps,
on a voulu éviter le déplacement
pour ne pas perdre de temps."
Un stage du 3 au 11 janvier
D'après la même source, le stage
se déroulera du 3 au 11 janvier entre
le terrain du 20-Août-1955, la forêt
de Boumergued, la piscine semi-

olympique du complexe sportif et
dans la salle couverte omnisport,
précise Hadj Slimane, l'entraîneur
adjoint.
Berramla, Bouguelmouna
et Noubli, les priorités du
mercato
Plusieurs noms ont été proposés à
notre administration, mais l'entraîneur, qui est le seul à décider, est
séduit par trois joueurs, en l'occurrence Berramla, Bouguelmouna et
Noubli. Malheureusement, confie le
président du Ahly, on rencontre
énormément de difficultés pour
bénéficier de leurs services en raison de quelques contraintes admi-

nistratives, car les trois joueurs n'arrivent pas à obtenir leurs papiers de
leurs clubs employeurs respectifs.
La dette du club en voie
d'être réglée
Trois ex-pensionnaires du
CABBA ont déjà été réglés ; il s'agit
de Zerguine, Bekakchi et Messaâdi.
"D'autres le seront une fois qu'ils se
manifesteront", déclare Merzougui.
Il est question de Zerguine,
Bouguelmouna et Attafen.
Zerguine : «Je ne peux
pas quitter l'USMB»
L'ex-fer de lance du CABBA
Zerguine, qui est venu toucher son

argent, a reçu la proposition d'adhérer au Ahly au mercato. Mais le
joueur s'est excusé en déclarant qu'il
ne pourrait pas quitter l'USM Blida.
Benhamadi au secours du
CABBA
Le bailleur de fonds du CABBA
Abdelkrim Benhamadi, le célèbre
homme d'affaires, est intervenu

encore une fois pour mettre fin à la
crise financière de l'équipe en
signant un gros chèque pour le club,
dont le montant n'a pas été révélé.
Une chose est certaine, le montant
couvre aussi bien la dette que trois
mois de salaire pour les trois supposées nouvelles recrues du mercato,
communique une source autorisée.
L. B.

Merzougui :
«La coupe nous appelle»

"L'USMH a perdu un penalty, et c'est à mon sens un bon signe de Dame
Coupe. Elle nous appelle, elle nous tend les bras", dira Merzougui. Est-ce
de l'opportunisme ?

www.competition.dz Lundi 2 janvier 2017

www.competition.dz LUNDI 2 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4866 ISSN 1111

24

un club français

BONNE

20

ANNÉE

17

Biskri : «Seul Leekens peut justifier ses choix»
Le sélectionneur national, Georges Leekens, a dévoilé avant-hier la liste des 23 joueurs qu'il a retenus pour la CAN 2017, qui se tiendra au Gabon.
Pour Mustapha Biskri, l'ancien entraîneur du MC Alger et du CR Belouizdad, entre autres, la mise à l'écart de Medjani reste la grosse surprise.
Cependant, il préfère laisser le coach des Verts justifier ses choix le 2 janvier, lors du point de presse programmée à cet effet.

Quel est votre première impression
en prenant lecture de la liste des 23
dévoilée hier par Leekens ?

Je ne peux pas donner un avis technique sur cette liste tant que le sélectionneur ne s'est pas exprimé sur ses
choix. Je préfère attendre qu'il justifie
tout cela le 2 janvier pour ensuite m'exprimer avec plus de détails.

Que pouvez-vous dire sur la mise à
l'écart de Feghouli et Medjani ?

Pour Feghouli, c'était un peu prévisible car ce joueur a connu la saison
dernière des ennuis à Valence. De plus,
les choses ne se sont pas améliorées
ensuite pour lui à West Ham. Je pense
que tout cela a pesé dans la balance
lorsque le sélectionneur national a établi sa liste. Concernant Medjani, cela a
constitué pour moi une surprise car

USMA Contacté par

c'est un joueur qui a eu, quand même,
du temps de jeu. En plus de cela, c'est
un joueur important dans le groupe.

défensif lors de la prochaine CAN.

Pour les autres joueurs, pas de
surprises ?

Je pense que c'est un peu logique,
mais tout cela n'est que théorique parce
que le plus important sera de voir comment les Verts vont s'exprimer au
Gabon sur le terrain. C'est la que tout se
joue, après tout.

Le coach a du prendre en compte le
temps de jeu pour départager
certains joueurs, non ?

Ce n'est pas toujours vrai et
l'exemple du gardien de but Mbolhi est
parfait pour illustrer mon propos. Ce
keeper n'a pratiquement pas joué, mais
cela n'a pas empêché Leekens de le retenir dans le groupe qu'il va déplacer au
Gabon.

Leekens a retenu neuf défenseurs
dans sa liste, cela montre-t-il les
intentions du technicien belge ?

Bon, il est vrai que la présence neuf
défenseurs montre clairement que le
sélectionneur national a des soucis

Pour conclure, quelles sont, selon
vous, les chances des Verts dans ce
tournoi africain ?

dans l'axe central de la défense des
Verts. C'est pour cela qu'il a pris des
défenseurs
polyvalents
comme
Bensebaïni et Cadamuro, lesquels peuvent évoluer aussi au milieu du terrain,
devant la charnière centrale. Le coach
va certainement miser sur un bloc

Il est difficile d'émettre un pronostic
car la sélection algérienne reste sur
deux résultats négatifs, comme on l'a
vu face au Cameroun et contre le
Nigéria. Ce sera aux joueurs de
répondre sur le terrain et de relever le
défi au Gabon.
K. H.

Feindouno :
«L'Algérie
est le favori
de la CAN»

Pascal Feindouno,
l'ex-international
guinéen qui a évolué en France au
sein des Girondins
de Bordeaux, s'est
exprimé sur la CAN
et les chances des
Verts lors de cette
compétition : "La
Côte d'Ivoire a une
bonne équipe. Il
faut qu'elle gère
son titre, mais il y
a de très bonnes
équipes comme
l'Algérie, le
Sénégal, le Gabon,
et le pays organisateur avec
Aubameyang. Pour
moi, le favori de
l'épreuve est
l'Algérie, bien que
la Côte d'Ivoire soit
ma voisine.
L'Algérie monte en
puissance. Il faudrait faire attention à cette équipe.
On l'a vue au dernier Mondial."

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

Hammar
veut partir

LÂCHÉ ET LÉSÉ
PAR LA FAF

JE SUIS
FEGHOULI
MEDJANI
VICTIME
DE SES
DÉCLARATIONS

re
UNE 1 CAN POUR

11 JOUEURS

SAÂDI ET BENZIA BLESSÉS

LEEKENS
DIRA-T-IL
LA VERITÉ ?

La JSS renonce
CRB
à son recrutement UN NOUVEL
ARIBI SIGNERA AN SUR FOND
AUJOURD’HUI DE CRISE

OU DEMAIN

USMH

 Baïtèche : «J'attends ma libération»
LES JOUEURS
 Sayoud : «Le président doit négocier avec Haddad»
VONT-ILS
 Haddouche : «La JSK m'a contacté … mais»
BOYCOTTER

Lemhane toujours d'actualité

LA REPRISE ?

LE RETOUR
DE GOURMI
SE PRÉCISE

Al-Shammari (Pdt El-Shahania) :

«PRÊT À LE LIBÉRER»

Le Mouloudia
agne
aujourd’hui en Esp

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful