Vous êtes sur la page 1sur 25

eur

aut
25
en
écim
Sp

I n s t i t u t f r a n ç a i s d ’a r c h é o lo g i e o r i e n ta l e
b c e 25 – 2 015
eur
Sommaire

aut
Sylvie Marchand Avant-propos......................................................................... ix

Carte....................................................................................... x

Repères chronologiques. ....................................................... xi


en
1.  Parcours Régional...............................................1

.delta......................................................................................3

Frédéric Guyot The Predynastic Pottery from Tell el-Iswid (Nile Delta).
im

Preliminary Report on the Lower Egyptian Culture


Assemblage. .............................................................................5

Gaëlle Bréand The Protodynastic Pottery from Tell el-Iswid South


(Nile Delta).
éc

Preliminary Report on the Naqada III Assemblage..............37

Catherine Defernez Premiers résultats d’un programme de prospections


Sp

céramologiques dans la zone centrale du tell de Tanis :


campagne 2014 (Mission française des fouilles de Tanis). ...77

V
bulletin de liaison de la céramique égyptienne

région memphite, le caire. .......................................101

eur
Julie Monchamp Céramiques ayyoubides de Bāb al-Naṣr,
murailles du Caire (fin xiie – Ire moitié xiiie s.). ................103

Svetlana Malykh Unusual Ceramic Complex in the Eastern Giza.


Problems of Dating and Interpretation..............................113

Guy Lecuyot Matériel de cuisine « copte » provenant de Saqqara............127

aut
sud de la haute-égypte..............................................149

Dietrich Raue Tempelinventar und Weihegaben unter den


Keramikfunden im Tempel der Satet..................................151

sinaï et nord-sinaï.......................................................197
en
Silvia Lupo Early Occupations of Area I at Tell el-Ghaba,
Claudia Kohen North-Sinai. ........................................................................199

François Paris Ayn Fogeîya ........................................................................237


Sylvie Marchand
Damien Laisney
im

2. études :
  ateliers et productions céramiques
  d’Égypte, de Nubie et du Soudan.............257
éc

Valérie Pichot Les fours à amphores du Haut-Empire du site d’Akadémia


Clément Flaux (Maréotide) : campagne de fouille et carottages 2014........259

Valérie Pichot Amphores de Gaza et résine sur le site de production


Sp

Kaan Şenol d’amphores du Haut-Empire d’Akadémia (Maréotide).......277

Rexine Hummel A Curious Assemblage of Mud Vessels. ..............................291


Pearce Paul Creasman

VI
sommaire

Valérie Le Provost Les dernières coupes de type Maidum-bowl


dans l’habitat de Tell Edfou

eur
(fin VIe dynastie – début Première Période intermédiaire). ....305

Karin Kopetzky Imports and Local Pottery Production in Egypt


and the Levant During the Middle Bronze Age.................309

Jean-Pierre Brun Un vase fabriqué à Aksoum découvert dans le praesidium


de Didymoi (Désert oriental d’Égypte)..............................323

aut
Julia Budka Bichrome Painted Nile Clay Vessels
from Sai Island (Sudan).......................................................331

Bibliographie.......................................................................343

Index chronologique...........................................................381
en
Adresses des auteurs. ...........................................................383
éc im
Sp

VII
Guy Lecuyot

eur
Matériel de cuisine « copte »
provenant de Saqqara

E aut
ntre le milieu du viie et le début du ixe s., des bâtiments en briques crues
se sont implantés au-dessus des arases du mastaba d’Akhethetep à Saqqara 1.
La poursuite des fouilles en 2010 et 2011 dans la partie ouest de ce secteur a
permis de mettre au jour et d’étudier tout un groupe de constructions 2. Il correspond
à ce qui devait être une zone de service (cuisine, réserve et éventuellement parcage
d’animaux) donnant directement sur une ruelle et constituant l’extrémité ouest d’un
en
groupe de bâtiments dégagés antérieurement 3. Plusieurs phases d’occupation (3)
comportant des périodes de transformations et d’aménagement ont pu être observées.
Durant la dernière phase d’occupation (phase A3), une cour (COU1069) desservait
trois pièces. Une fosse (PT1102) aux parois parementées était installée à l’angle
sud-ouest. Maçonnée en briques crues avec des parois enduites de mouna, elle était
profonde de 1,80 m, mesurait 1 m sur 0,80 m et comportait des encoches sur deux
im

parois opposées. Elle a probablement servi de réserve alimentaire.


Lors d’un réaménagement de la cour et de la réfection des sols, la fosse a été aban-
donnée et entièrement comblée en une fois par un ensemble important de céramiques
qui se répandait aussi autour d’elle sur le sol contemporain (pl. I.1). Nous sommes
dans le cas d’un dépôt secondaire où des vases ne sont plus à leur place d’origine,
mais ont été ramassés et regroupés avant d’être mis au rebut. Dans ce dépotoir les
éc

types attestés ne sont pas très variés. Ce sont donc des fragments de vaisselle brisée

1.  Pour sauf un conduit daté de l’an 103 de l’Hégire, voir Rageb 1997.
Sp

2.  Fouilles menées sous la responsabilité de Guillemette Andreu et dirigée sur le terrain par le regretté
Michel Baud avec l’assistance de Christophe Requi (INRAP). Nous remercions ce dernier de nous avoir
transmis les informations archéologiques de la fouille. Les dessins ont été effectués par Chr. Petit, sauf
les nos 1143 à 1146 qui sont dus à Caroline Kneubühl. La mise au propre a été assurée par L. Mazou.
3.  Étienne, Lecuyot 2003. Entre les niveaux de l’Ancien Empire et ceux qui nous occupent aujourd’hui
s’insère une occupation funéraire datant d’entre la fin de l’époque dynastique et le début de l’époque
ptolémaïque, voir Janot et al 2001 ; Adam et al. 2013.

127
guy lecuyot

qui ont été retrouvés (épandage sur le sol US 1100 et remplissage de la fosse US 1101)
dont un certain nombre de récipients a été reconstitué, au moins archéologiquement 4.

eur
L’assemblage céramique, visiblement abandonné sans grand soin, forme néanmoins
un contexte cohérent 5. Il contient pour l’essentiel du matériel culinaire, voire même
le matériel d’une cuisine mise au rebut avec des pots de cuisson (marmites usagées),
mais aussi des amphores (LRA 7 6 et LRA 5-6 7) et plus rarement de la vaisselle
de table 8.
Le matériel est en majorité en pâte limoneuse (L) avec ou sans dégraissant végétal,
sauf pour la vaisselle de table qui est en pâte rose (R) d’Assouan 9 (fig. 5).

aut
Les marmites sont de cinq types. Le premier type est globulaire avec des anses
horizontales, un bord légèrement rentrant et une lèvre biseautée vers l’intérieur 10
(diam. ouv. 20-33 cm ; fig. 1 S.P. 1110, pl. I.2 S.P. 1109). Le second type a un bord
évasé 11 (diam. ouv. 18-23 cm ; fig. 1 S.P. 1097, pl. II S.P. 1154). Le troisième est
marque par un bord épaissi 12 avec un ressaut intérieur plus ou moins prononcé 13
(diam. ouv. 20,5‑33 cm ; fig. 1, pl. II S.P. 1111). Le quatrième type est aussi globulaire
avec un col cylindrique, une lèvre épaissie et des anses verticales sur l’épaule (diam.
ouv. 21 cm ; fig. 2, pl. III S.P. 1112). Enfin, le cinquième type, à panse ovoïde, possède
en
un col conique et des anses verticales joignant l’épaule au bord 14 (diam. 16-23 cm ;

4.  Le sol (us 1187) attenant à la fosse n’était malheureusement conservé que sur une toute petite surface.
Il est donc probable que de nombreux fragments des poteries mises au jour aient disparu avec lui
5.  Ont été retrouvés les fragments d’une douzaine de LRA 7 dont trois presque complètes, une dizaine
im

de LRA 5-6 et trois amphores diverses en pâte L. On a aussi pas moins de seize marmites : six du type 1,
trois du type 2, trois du type 3, une du type 4 et trois du type 5 dont une avec quatre anses). Sont aussi
attestés cinq formes ouvertes, huit formes fermées en pâte L, des formes ouvertes en pâte R d’Assouan
(quatre du groupe O et quatre du groupe W), etc.
6.  S.P. 1083, 1084, 1090, 1153, 1155, 1156.
7.  S.P. 1066, 1067, 1087, 1089, 1107, 1108, 1113.
8.  Pour une première approche de la céramique du secteur, voir Lecuyot 2000 et Lecuyot 2007.
9.  Les sigillées romaines ont inspiré un large répertoire de vaisselle encore en usage jusqu’à l’époque arabe
éc

dont on retrouve certaines formes dans la céramique glaçurée.


10.  S.P. 1098, 1109, 1110. Pour comparaison, voir par exemple Quibell 1912, p. 140 pl. XLIX (1) ; Jacquet
Gordon 1972, pl. CCXXB (L7) ; Egloff 1977, p. 100 pl. 47 (7) type 115, pl. 92 (3) ; Mysliwiec 1987,
p. 146-149 (1830) ; Gempeler 1992, p. 166 pl. 99 6 (form K 386) ; Vogt 1997b, p. 253, 256, pl. 9 (7) ;
Bonnet, Cattin 2003, p. 123, 448, 470 fig. 103, 412 (90) ; Gayraud, Treglia, Vallauri 2009, p. 176
fig. 2 (12) ; Dhennin et al. 2014, p. 68 fig. 15 (d.1.158).
Sp

11.  S.P. 1097, 1114, 1154.


12.  S.P. 1111, 1118, 1181. Pour comparaison, voir Egloff 1977, p. 101 pl. 17 (7), 48 (3) type 119, 92 (4) ;
Bonnet, Cattin 2003, p. 124, 450, 470 fig. 104, 413 (115) ; Bonnet Borel 2013, p. 220-221 fig. 68 (98).
13.  Pour comparaison, voir Egloff 1977, p. 101 pl. 49 (2) type 123.
14.  S.P. 1091, 1094, 1100. Pour comparaison, voir Egloff 1977, p. 108 pl. 56 (3), type 159, pl. 18
(12) ; Vogt 1997a, p. 11, 21 fig. 4 (5) ; Ballet 2003, p. 122, 129, fig. 87 ; Bonnet, Cattin 2003, p. 407,
451-452, 472 fig. 395, 414 (134) ; Beckh 2013, p. 44, pl. 51 (type 156).

128
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

fig. 2 S.P. 1100, 3 S.P. 1091, 1094, pl. III S.P. 1100, 1091, 1094). Certains exemplaires
sont décorés à l’extérieur de motifs ou bandes plus ou moins réguliers peints en blanc.

eur
Ces pots de cuisson montrent des traces d’utilisation ; une marmite du cinquième
type est même complètement carbonisée et recouverte d’une croûte de terre comme
si elle en avait été enduite avant d’être placée à cuire dans le foyer proprement dit
(fig. 3, pl. III, S.P. 1091). Figuraient aussi parmi les trouvailles des formes ouvertes
comme une coupelle, une coupe, un bol décoré, deux jattes 15 (fig. 4) et des formes
fermées (fig. 5 S.P. 1076, 1179), une petite jarre percée (fig. 5, pl. IV S.P. 1061), un
pichet (fig. 5 S.P. 1063), deux gargoulettes décorées 16 (fig. 6, pl. IV S.P. 1077, 1086),

aut
plusieurs couvercles 17 (fig. 6 S.P. 1046, 1062, 1104, pl. IV S.P. 1062, 1104), etc.
Parmi les amphores on trouve presque exclusivement des LRA 7 (fig. 7-8 SP. 1084,
pl. V) et des LRA 5-6 18 en pâte L (fig. 9-10, pl. VI), sauf un exemplaire en pâte M 19
(fig. 10, pl. VI S.P. 1089). En ce qui concerne les LRA 7, ce sont aussi bien des amphores
à épaule arrondie que des exemplaires à épaule carénée (fig. 7, pl. V) ; toutefois on
peut noter que, dans les exemplaires tardifs, la partie inférieure, à proximité du fond,
est très profondément annelée, comme taillée en spirale 20 (fig. 7, S.P. 1083).
La vaisselle d’Assouan comporte les fragments de deux coupelles et deux coupes du
en
« groupe O » 21 (fig. 11, S.P. 1043, 1073, 1106, 1115) et d’une assiette, de deux coupelles
et d’un plat appartenant au « groupe W » 22 (fig. 5, pl. IV S.P. 1044, 1045, 1074, 1080).
Sans reprendre toutes les catégories étudiées par Chr. Vogt 23, nous arrivons à
la même conclusion, à savoir que le passage d’un pouvoir politique à un autre ne
marque pas un changement brusque dans les activités artisanales. La tradition de
la céramique byzantine se poursuit au début de l’époque arabe, en particulier en ce
im

qui concerne la vaisselle de table assouanaise. Le vrai changement est marqué tech-
nologique par l’apparition de la céramique glaçurée à la fin du viiie ou au début du

15.  S.P. 1105, 1068, 1075, 1101, 1180.


éc

16.  Pour le décor, voir par exemple Bonnet, Cattin 2003, p. 126, 454, 473 fig. 106, 415 (160), p. 454,
637 pl. 86.9 (169 bis).
17.  Couvercles bombés à bord biseauté avec bouton de préhension au sommet (S.P. 1095, 1096, 1104)
et couvercles emboîtants (S.P. 1046, 1062). Pour comparaison, voir Vogt 1997a, p. 12, 22 fig. 5 (1 et 2) ;
Vogt 1997b, p. 256 pl. 10 ; Bonnet, Cattin 2003, p. 247, 462, 474 fig. 263, 416 (244).
18.  Pour comparaison, voir Vogt 1997a, p. 15, 22 fig. 6 (3) ; Gayraud, Treglia, Vallauri 2009, p. 176
Sp

fig. 2 (8).
19.  S.P. 1089. D’après M. Engemann 1992, p. 157 fig. 11 (a-b), seules les amphores à forme ovoïde
subsistent au viiie s.
20.  Pour comparaison, voir par exemple Dixneuf 2011, p. 172-173, 378, fig. 172 (V92).
21.  S.P. 1043, 1106, 1073, 1115.
22.  S.P. 1044, 1045, 1074, 1080.
23.  Vogt 1997b. Voir aussi Konstantinidou 2010.

129
guy lecuyot

ixe s., mais cette céramique n’est pas attestée sur notre site. La présence des LRA 7
à épaule ronde 24 et carénée 25 ainsi que des LRA 5-6 26 montre que l’on a dépassé

eur
le viie s. 27.
Notre ensemble de céramiques, bien que fragmentaire, témoigne donc en partie
de ce que devait receler une cuisine 28 à la charnière entre la fin de l’époque byzantine
et le début de l’époque arabe 29 ; il se situe vraisemblablement au viiie s. 30.
Sans doute, au moins une partie de la vaisselle culinaire (marmites) et utilitaire
(formes ouvertes et gargoulettes) retrouvée dans notre assemblage provient de l’atelier
identifié au sud-ouest du monastère de Saint-Jérémie 31.

aut
en
im

24.  Ces amphores apparaissent au ve s. et perdurent jusqu’au viiie s.


25.  Les amphores à épaule carénée coexistent avec les précédentes à partir du vie s. et se rencontrent
encore à l’époque fatimide.
26.  Les LRA 5-6 sont attestées entre le viie s. et le ixe s.
éc

27.  Notons aussi la présence d’un col d’amphore de type AE 8. Pour comparaison, voir Dixneuf 2011,
p. 179, 385, fig. 179 (382), exemplaire daté entre la fin du viie et le début viiie s.
28.  Les marmites à lèvre biseautée vers l’intérieur, bien que présentes antérieurement – dès le ve-vie s. –
comme d’ailleurs les autres types de marmites, semblent être typiques de cette période charnière. Elles
sont très fréquentes à Istabl’Antar, voir Vogt 1997b, p. 256. La présence de toutes ces marmites usagées
dans notre dépôt pourrait laisser supposer que, dans cette zone de service, on cuisinait pour de nom-
Sp

breuses personnes.
29.  La durée d’usage d’un vaisselier reste cependant une inconnue.
30.  En tenant compte de la présence conjuguée des différents types de vases dans le contexte US 1100-
1101 (marmites, amphores, etc.). Les constructions, plusieurs fois remaniées dans la partie ouest du site,
semblent avoir été occupées plus tardivement que celles situées côté est. Dans la partie est du site, on
note la présence de nombreuse LRA 1, ce qui n’est pas le cas ici ou un seul tesson de panse a été retrouvé.
31.  Voir Ghaly 1992.

130
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
aut
en S.P. 1110
im

S.P. 1097
éc
Sp

échelle 1/4
S.P. 1111

Fig. 1.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Marmites en pâte L,


type 1 (S.P. 1110), type 2 (S.P. 1097), type 3 (S.P. 1111).
131
guy lecuyot

eur
aut S.P. 1112
en
éc im
Sp

échelle 1/4
S.P. 1100

132 Fig. 2.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Marmites en pâte L, type 4
(S.P. 1112), type 5 (S.P. 1100).
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
aut S.P. 1091
en
éc im
Sp

S.P. 1094 échelle 1/4

Fig. 3.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Marmites en pâte L, type 5 133
(S.P. 1091, 1094).
guy lecuyot

eur
S.P. 1075 S.P. 1105

aut S.P. 1068


en
éc im

S.P. 1101
Sp

S.P. 1180

échelle 1/4

134 Fig. 4.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Formes ouvertes en pâte L, S.P.
1068, 1075, 1101, 1105, 1180.
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
aut
S.P. 1076
en
(a-b)
im

S.P. 1179
éc
Sp

S.P. 1061 S.P. 1063

échelle 1/4

Fig. 5.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Formes fermées en pâte L, petite 135
jarre percée S.P. 1061, pichet S.P. 1063, vases décorés S.P. 1076 a-b, 1179.
guy lecuyot

eur
aut
en
S.P. 1086
éc im

S.P. 1077
Sp

S.P. 1046 S.P. 1104 S.P. 1062

échelle 1/4

136 Fig. 6.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Formes fermées décorées en pâte
L, gargoulettes S.P. 1077, 1086, couvercles, S.P. 1046, 1062, 1104.
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
S.P. 1090

S.P. 1153

aut
en
im

S.P. 1156
éc
Sp

S.P. 1083 S.P. 1155


échelle 1/6

Fig. 7.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Amphores en pâte L, LRA 7, 137
S.P. 1083, 1090, 1153, 1155, 1156.
guy lecuyot

eur
aut
en
S.P. 1093
im

S.P. 1084
éc
Sp

S.P. 1065

S.P. 1071

échelle 1/6

138 Fig. 8.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Amphores en pâte L, S.P. 1093,
1071 ; LRA 7, S.P. 1084 ; AE 8, S.P. 1065 (imitation de LRA 1).
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
aut S.P. 1067
en
éc im
Sp

S.P. 1066 échelle 1/4

Fig. 9.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Amphore LRA 5-6 en pâte L, 139
S.P. 1066, 1067.
eur
aut S.P. 1108
en
éc im
Sp

S.P. 1089 échelle 1/4

140 Fig. 10.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Amphore LRA 5-6,
en pâte L (S.P. 1108), en pâte M (S.P. 1089).
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
S.P. 1043 S.P. 1115

autS.P. 1106
en
S.P. 1073
éc im

S.P. 1045 S.P. 1044 S.P. 1074


Sp

S.P. 1080

échelle 1/4

Fig. 11.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Vaisselle d’Assouan, formes 141
ouvertes en pâte R : groupe O, S.P. 1043, 1073, 1106, 1115 ; groupe W, S.P. 1044, 1045, 1074, 1080.
guy lecuyot

eur
aut
Fig. 8.  Panse de jarre (P14052). © MFFT (Leclère).
en
Pl. I.1.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Vue vers le nord-est de l’ouverture
de la fosse PT1102 et de l’ épandage sur le sol US 1187 (photo G.L.).
éc im
Sp

Fig. 10.  Fragment de bord épais de jarre, raté (P14054). © MFFT (Leclère).

Pl. I.2.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Marmite type 1, S.P. 1109
(photo G.L.).
142
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
aut
en
S.P. 1154
éc im
Sp

S.P. 1111

Pl. II.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Marmites type 2, S.P. 1154, 143
type 3, S.P. 1111 (photos G.L.).
guy lecuyot

eur
aut
en
S.P. 1112 S.P. 1100
éc im
Sp

S.P. 1091 S.P. 1094

Pl. III.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Marmites type 4, S.P. 1112,
type 5, S.P. 1100, 1091, 1194 (photos G.L.).
144
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
S.P. 1061

aut
en
S.P. 1077
im

S.P. 1104
éc

S.P. 1062
Sp

S.P. 1086

Pl. IV.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep,


US 1100-1101. Petite jarre percée S.P. 1061,
couvercles S.P. 1062, 1104, coupelle groupe W,
S.P. 1074, gargoulettes S.P. 1077, 1086
(photos G.L.). 145
S.P. 1074
guy lecuyot

eur
aut
en
S.P. 11156 S.P. 1084 S.P. 11155
éc im
Sp

S.P. 1083, 1153 et 1090 S.P. 1093

146 Pl. V.  Saqqara. Secteur du mastaba d’Akhethetep, US 1100-1101. Amphores LRA 7, S.P. 1083,
1084, 1090, 1153, 1155, 1156 ; amphore en pâte marron L, S.P. 1093 (photos G.L.).
matériel de cuisine « copte » provenant de saqqara

eur
aut
en
S.P. 1067 S.P. 1108
éc im
Sp

Pl. VI.  Saqqara. Secteur du mastaba


d’Akhethetep, US 1100-1101. Amphores
LRA 5-6 en pâte L, S.P. 1067, 1108
(photos G.L.), en pâte M, S.P. 1089
(photo Chr. Décamps).
S.P. 1089

147