Vous êtes sur la page 1sur 10

THEME :l ORDINATEUR

INTRODUCTION

À la fin de ce cours, l'apprenant sera en mesure d'utiliser la terminologie relative aux micro-ordinateurs et à
l’environnement actuel de la micro-informatique. Il pourra utiliser adéquatement les fonctions principales d’un
système d’exploitation.

DEFINITON DE L ORDINATEUR

un ordinateur es un appareil électronique permettent le traitement automatique de l’information et


des données, notamment d’exécuter des programmes enregistré .
Ces opération sont possible grâce a des périphérique appelée le clavier ; la souris , le moniteur la
carte graphique .

LES FAMILLES DE L ORDINATEUR

On distingue généralement plusieurs familles d’ordinateur selon leur format :


.les mainframes (en français l’ordinateur centraux),l’ordinateur possédant une grand puissance de
calcule , des capacité d’entrée - sortie gigantesque et un haut niveau de fiabilité .les mainframes sont
utilisé dans de grandes entreprises pour effectuer des opérations lourdes de calcule ou de traitement
de données volumineuses .les mainframes sont généralement utilisés dans les architectures
centralisées dont il sont le cœur.
.Les ordinateurs personnels parmi les quel on distingue :

.les ordinateur de bureau (en anglais desktop computers ) , composés d’un boîtier renferment une
cartes mère il permettant de raccorder les différent périphériques tels que l’écran.

.les ordinateurs portables( en anglais laptop ou notebooks),composé d’un boîtier intégrant un écran
dépliable , un clavier et un grand nombre de périphériques incorporés.

.les tablettes PC(en anglais tablet PC, également appelées ardoise électronique),composées d’un
boîtier intégrant un écran tactile ainsi qu’un certain nombre de périphériques incorporés

.les centres multimédia (média center) , représentent un plate-forme matérielle ,destinée a une
utilisation dans le salon pour le pilotage des éléments hifi ( chaîne hifi ,téléviseur, platine DVD…).

.les assistants personnels (appelée PDA, pour personale digital assistant ,ou encore handheld ,
libéralement « tenus dans la main »),parfois encore qualifié d’organiseur ( en anglais organizer) ou
d’argent électronique, sans des ordinateurs de poche proposant des fonctionnalités liées a
l’organisation personnelle.ils peuvent êtres dotés des fonctions d’un téléphone portable. en parlent
alors souvent dans ce car de Smartphone.
LES COMPOSANTS DE L ORDINATEUR

– La carte mère :
qui relie tous les
éléments
constituant un
ordinateur

La principale
fonction d’une
carte mère est la
mise en relation de
ces composants
par des bus sous
forme de circuits
imprimés. Elle
comporte
notamment des
emplacements (ou
« slots »), prévus
pour accepter
différents types de
composants. Il y a
par exemple un ou
plusieurs
emplacements
prévus pour le(s)
processeur(s),
pour les barrettes
mémoire, et des
emplacements
génériques pour
les périphériques
(voir ci-dessous).

– Le processeur ou microprocesseur (CPU)


qui permet à l’ordinateur d’effectué les
2 opérations (calculs) demandés.

Le microprocesseur est le cerveau de


Processeur l’ordinateur où se déroulent ces
calculs. Un microprocesseur est une puce
électronique qui se présente sous la forme
d’une boîte, dont la taille et la forme varient
selon son degré de perfectionnement et la
technologie qui a permis sa fabrication.
Lorsque vous regardez à l’intérieur d’un
ordinateur, il est souvent caché par un
dispositif de refroidissement, qui lui permet
de fonctionner à une vitesse élevée en
conservant une température optimale.

Rmq : La vitesse (fréquence) de calcul


d’un processeur est exprimée en Htz (de nos
jours les processeurs dépassent les 3 gHtz).

– Le(s) bus, système de communication


entre les composants d’un ordinateur. Il(s)
permet(tent) de connecter les
différentesparties fonctionnelles de cet
ordinateur entre elles.

En informatique, un bus permet le transport


des informations entre différents
composants d’un ordinateur. Il peut par
exemple servir à relier le microprocesseur à
la mémoire centrale, aux dispositifs de
stockage ou aux périphériques. D’un point
3 de vue technique, il est constitué d’un
ensemble de fils (i.e. une nappe) ou de «
Bus
pistes » sur un circuit intégré.
Chacune de ces pistes permet de véhiculer
une information en parallèle. Par
conséquent, leur nombre influe sur la vitesse
de transfert des données entre les
composants de l’ordinateur. C’est pour cela
qu’on parle par exemple de processeurs en
32 ou 64 bits (un bit est un nombre binaire,
c’est-à-dire une information élémentaire
pouvant circuler sur l’un de ces fils à un
moment donné).
– La mémoire vive (ou RAM pour « Random
Access Memory »), qui stocke les
informations des programmes et données en
cours de fonctionnement.
4
Rmq : La capacité de stockage de la
Mémoire mémoire s’exprime en octet (ou Byte),
Ram aujourd’hui la Ram d’un ordinateur peut
atteindre plusieurs Gigas Bytes (GB).

– La carte graphique ou carte vidéo,


quipermet de produire une image pouvant
être affichée sur un écran.

Rmq : La carte graphique envoie à l’écran


5 Carte des images stockées dans sa mémoire(Ram
graphique ou disque dur), à une fréquence et dans un
format qui dépendent d’une part de l’écran
branché et du port sur lequel il est branché
(grâce au Plug and Play) et de sa
configuration interne d’autre part.

– Les entrées-sorties : dispositifs qui


6 permettent de communiquer avec le monde
Entrées- extérieur (Usb, port série, …).
sorties

– Le disque dur, qui stocke les


informations des programmes et données de
base de la machine.

7
Rmq : La capacité de stockage d’un disque
Disque dur dur s’exprime en octet (ou byte), aujourd’hui
la capacité de stokckage peut atteindre
plusieurs Terra Bytes (Tb).

– Le lecteur de disque : Qui peut être un


8 lecteur et graveur en même temps. Il peut
être un lecteur Cd-Rom, un lecteur Dvd-
Lecteur de
disque Rom, un lecteur Blue Ray, …

Rmq : Le lecteur de disque est mit comme


élément principal, mais il est maintenant
bien souvent ramené à un élément dit :
périphérique. (voir : les périphériques)

– L’alimentation électrique : bien sur tout


ses composants ne pourraient fonctionner
9
sans une source d’alimentation appelé Bloc
Alimentation d’alimentation.

D’autres éléments peuvent aussi être considérés comme principaux, mais l’on peut aussi
les retrouver comme périphérique (voir : les périphériques) :
– la carte son
– la ou les cartes réseaux
–…

Tous ces éléments une fois connecté à la carte mère constituent ce que l’on appel l’unité
centrale de l’ordinateur.

Unité centrale d’un ordinateur

LES DIFFERENTS TYPES DE PERIPHERIQUE

Les différents types de périphériques


Il existe différents types de périphériques que l’on classe généralement en 3
types

 Les périphériques d’entrée


 Les périphériques de sortie
 Les périphériques d’entrée-sortie
Le périphérique d’entrée
Les périphériques d’entrée servent à fournir des informations (ou données) au système
informatique.

On y retrouve principalement : clavier (frappe de texte), souris (pointage), scanner


(numérisation de documents papier), micro, webcam, etc.

N° Image Nom – Caractéristiques

11 Clavier : Permet d’écrire


Clavier

12 Souris : Permet de déplacer sur l’écran le curseur de pointage


Souris

Scanner : Permet l’acquisition d’images, de textes sur un


ordinateur
Scanner

Micro : Permet de capter une source sonore

Micro

Webcam : Permet de capter une source animée


Webcam

Les périphériques de sortie


Les périphériques de sortie servent à faire sortir des informations du système
informatique : écran, imprimante, haut-parleur, etc.

N° Image Nom – Caractéristiques


Écran : Permet de visualiser les informations venant de
10
l’ordinateur

Écran

Imprimante : permet de mettre sur support d’impression


(papier, carton, plastique, …) des images, des textes, …
provenant de l’ordinateur
Imprimante

Haut-parleur : permet d’émettre les sons provenant de


l’ordinateur
Haut-
parleur

Les périphériques d’entrée-sortie


On peut également ajouter des périphériques d’entrée-sortie qui opèrent dans les deux
sens : un lecteur de CD-ROM ou une clé USB, par exemple, permettent de stocker des
données (sortie) ainsi de les charger (entrée).

N° Image Nom – Caractéristiques

– Le lecteur de disque : Qui peut être un lecteur et graveur


en même temps. Il peut être un lecteur Cd-Rom, un
8 lecteur Dvd-Rom, un lecteur Blue Ray, …
Lecteur de Il permet de lire ou d’écrire des données numériques
disque (données informatique).

Clé Usb : permet de lire et d’enregistrer des données


informatique

Clé Usb
Disque dur externe : permet de lire et d’enregistrer des
Disque dur données informatiques
externe

Carte son : permet d’acquérir les sons extérieur ou de


Carte son restituer les sons venant de l’ordinateur

Carte réseau : permet de se connecter sur un réseau


(réseau interne : Intranet , réseau externe : Internet).
Émission et réception du signal réseau
Carte réseau

définitions du logiciel

un logiciel est un ensemble de séquences d’instructions interprétables par une machine


et d’un jeu de données nécessaires à ces opérations. Le logiciel détermine donc les
tâches qui peuvent être effectuées par la machine, ordonne son fonctionnement et lui
procure ainsi son utilité fonctionnelle. Les séquences d’instructions
appelées programmes ainsi que les données du logiciel sont ordinairement structurées
en fichiers. La mise en œuvre des instructions du logiciel est appelée exécution, et la
machine est appelée ordinateur ou calculateur.

LES DIFFERENTS TYPES DE LOGICIEL

III. Les différents logiciels


Il existe 3 grands types de logiciels informatiques et ce quelque soit le système logiciel d’exploitation de
votre ordinateur (GNU/Linux, Windows ou Mac).
Les logiciels propriétaires et payants
Les logiciels gratuits
Les logiciels libres

1) Les logiciels propriétaires et payants

Ces logiciels fabriqués par des sociétés de logiciel sont vendus à l’utilisateur lors de l’achat de son
ordinateur, en boîte dans les magasins spécialisés ou sur Internet.

Mais attention, ce qui est vendu, ce n’est pas le droit de propriété de l’utilisateur sur le logiciel mais
seulement un droit d’utilisation, c’est une licence utilisateur.

Exemple : Le système d’exploitation Windows est de ce type.

Il n’est pas possible de garder Windows pour vous lors de la vente de votre ancien ordinateur et il n’est
pas possible de le revendre séparément de la machine.

Premier écueil donc, la licence d’utilisation simple, deuxième, le logiciel est sous copyright (= le code
source du logiciel est fermé et protégé), il n’est pas possible pour un utilisateur quelque soit son niveau
de compétence en informatique de modifier le logiciel pour ses besoins ou de rajouter des potentialités
nouvelles.

Seule la société détentrice de la licence de propriété a ce droit, d’où la genèse commerciale


d’innombrables mises à jour payantes.

Le prix des licences d’utilisation peut être fortement augmenté selon que la licence d’utilisation
concerne 1 ou plusieurs postes en réseau ou pas.

La grande majorité des logiciels sous Windows et Mac sont de ce type, ils sont par contre assez rares sous
GNU/Linux.

Les sharewares

Très souvent les logiciels payants sont des sharewares. Ces derniers consistent pour un auteur à mettre
en libre circulation une version complète de son logiciel afin de permettre au public de le tester sans
s'engager financièrement. On peut assimiler ce mode de distribution à une période de "libre essai",
durant laquelle l'auteur vous offre l'opportunité d'évaluer un logiciel de la façon la plus évidente et la
plus efficace qui soit : en l'utilisant dans votre contexte de travail habituel.

Librement téléchargeable, un shareware n'est pas pour autant gratuit. Un contrat moral lie en effet son
auteur à quiconque installe le logiciel. Il stipule que l'utilisateur du shareware doit, s'il souhaite utiliser
le produit et même le conserver sur son ordinateur au terme de la période d'évaluation s'acquitter du prix
de la licence d'exploitation. En clair : une fois écoulée la trentaine de jours d'essai d'un shareware, il
faudra passer à la caisse si l'on souhaite en garder l'usufruit. Sinon on se devra de reposer le logiciel sur
son rayonnage, autrement dit, le désinstaller, si pour quelque raison que ce soit, on ne souhaite pas
l'acquérir.

Cependant on remarquera que les auteurs de sharewares, pour remédier aux abus, volontaires ou non,
prennent eux aussi de plus en plus souvent soin de désactiver certaines fonctionnalités de leurs logiciels
pour inciter le public à les rémunérer.

Le but de ce type d'application est d'appâter gentiment le client en lui fournissant un aperçu des
capacités du logiciel. Mais juste un aperçu car bon nombre de ses fonctionnalités seront bridées.

Ainsi, par exemple, avec la version démo du célèbre Photoshop vous ne pourrez ni imprimer, ni
sauvegarder, ni même faire du copier-coller. Il va sans dire que télécharger une démo ne vous engage à
rien dans la mesure où vous ne pourrez pas exploiter véritablement le logiciel !

Exemple de logiciels payants :


Conclusion
Fabriqué par l'homme, l'ordinateur est le résultat d'une conception modulaire : il s'agit de
décomposer le travail à réaliser en composants élémentaires, responsables chacun d'une activité