Vous êtes sur la page 1sur 2

Journée internationale de la francophonie

On fête la francophonie !

Prof. Constantin Gabriela-Alexandra


Școala Gimnazială nr. 150
Bd. Eroii Sanitari, nr. 29-31, sector 5, Bucuresti
Une des difficultés majeures que rencontre l’enseignant soucieux de développer les
compétences langagières de ses élèves est de favoriser l’expression orale de ces derniers. Il est vrai
que la prise de parole publique en langue étrangère est un risque qui met en jeu l’image sociale de soi.
L’élève préfère souvent se taire ou produire des énoncés d’où la subjectivité s’absente au profit d’idées
générales, ne produisant aucun dynamisme de communication nécessaire à la prise de parole et
l’enseignant doit être là pour guider la parole de l’apprenant. L’évaluation de la compétence orale
implique un travail sur les sons, sur le rythme, sur l’intonation et il s’agit pour l’élève de se familiariser
avec ses différents moyens, de se les approprier peu à peu.
Après une phase de perception active, les apprenants vont retenir et s’approprier les
acquisitions fonctionnelles et linguistiques faites préalablement dans les dialogues entendus, compris
et expliqués. Ils ne vont pas seulement recevoir des informations mais en produire et en recevoir d’un
autre dans une situation de face-à-face. Dans ce but, le jeu de rôles est certainement l’activité à
privilégier, du moins au début de l’apprentissage (niveaux A1, A2). On propose donc aux apprenants
des scénarios fonctionnels, on leur fournit la situation (le lieu, l’action), les rôles (les différents
personnages), l’objectif à réaliser (demander des informations), la consigne à suivre est de respecter
la situation, l’intonation, les formes linguistiques proposées.
Même si la situation de classe est toujours artificielle, la motivation doit être là et favoriser le
désir de communiquer et la liberté de parole. Cette artificialité est acceptée par tous les élèves une fois
qu’ils ont compris que c’est la meilleure manière d’apprendre en jouant, à être dans le jeu de la parole
en langue d’apprentissage pour être mieux ensuite en dehors da la classe et en particulier quand ils
seront au cœur de situations vécues où la langue d’apprentissage leur sera indispensable.
Je propose donc deux activités faites dans la classe de français à l’occasion du jour de la
francophonie.
Connais-tu ton camarade ?
Consigne : Écoute et tente de deviner comment ton ami répondra !
Le professeur prépare une liste de questions pertinentes dans le contexte où l’on joue.
Exemple :
1. Quelle est la matière préférée de ton ami ?
2. Quel est le jeu qu’il/elle préfère ?
3. S’il/elle était un animal, lequel serait-il/elle ?
4. Qu’est-ce qu’il/elle aime manger ?
Les participants sont en équipes de 2 (joueur A et joueur B). Tous les joueurs A quittent d’abord la
salle de classe pendant que l’on pose les questions aux joueurs B. Ceux-ci répondent à haute voix à
chacune des questions et écrivent ensuite leurs réponses sur une feuille de papier. Les joueurs A
reviennent et on leur pose les même questions mais formulées de façon à ce qu’ils donnent leurs
propres réponses. Exemple : « Quelle est ta matière préférée ? », « Quel est le jeu que tu préfères ? »,
etc. Un point est alloué lorsque la réponse donnée est la même que celle donnée par le partenaire. On
inverse ensuite les rôles. L’équipe qui accumule le plus de points gagne la partie.
Histoires drôles
Consigne : Complète les trous !
Les élèves sont assis sur une chaise en formant un cercle. Ils reçoivent une feuille de papier avec une
histoire ayant des trous qui seront remplis par les élèves. Le professeur demande aux élèves de passer
leur feuille vers la droite après chaque question en la repliant pour cacher les réponses. Donc, le joueur
numéro 1 écrit la première réponse et cède sa feuille à son voisin de droite. Le joueur 1 reçoit celle de
son voisin de gauche et ainsi de suite. Une fois l’histoire terminée, le professeur récupère les feuilles
et les redistribue aux participants pour une lecture à voix haute.
Exemple :
Il était une fois, à _______________ (ton lieu de naissance), un homme qui se nommait
Monsieur_____________ (nom de ton animal ou de ton toutou). Ce Monsieur était triste parce qu’il
avait perdu ______________ (quelque chose que tu as déjà perdu). Ce matin-là, il a rencontré Madame
______________ (nom d’une fleur). Elle lui a dit: « Mon cher __________________ (nom d’un
légume), ne t’en fais pas, tu vas sûrement le retrouver un jour ! Ils sont par la suite devenus de bons
amis et depuis ce temps, Monsieur____________ _________________ (ton activité préférée) en
compagnie de Madame _______________!(nom d’un fruit)
Il est préférable que les activités ludiques et de créativité qui incitent les élèves à la motivation
et à l’implication, soient présentes dans le processus d’apprentissage et d’évaluation. Et leur variété,
de ce fait, vont prédisposer à développer la curiosité, l’envie et le plaisir des élèves qui vont s’adonner,
avec conviction et une totale acceptation, à ces activités où la communication et l’interaction sont
omniprésentes.
Les activités pédagogiques proposées ont été conçues de manière à ce que les élèves en soient
les acteurs principaux tout en y trouvant du sens. Dans ce contexte, malgré certaines difficultés
rencontrées, les activités proposées ont semblé motiver la majorité d’élèves.