Vous êtes sur la page 1sur 2

Informations

cette allergie peut être très sévère, avec des lésions


Risques pour la santé liés cutanées majeures persistant même après interruption
de l’exposition au ciment. D’autres atteintes de la
à l’utilisation santé ont été décrites, telles que des atteintes oculaires
des ciments (irritations des paupières, conjonctivites), des rhinites
et des cas exceptionnels d’asthme.
La fiche dermatologie-allergologie publiée dans le
prochain numéro de Documents pour le Médecin du
xiste-t-il des données nouvelles publiées sur Travail sera consacrée aux ciments.

E l’impact cutané des ciments, notamment dû à la


présence de chrome ? C’est une question posée
fréquemment par les utilisateurs et les médecins du
Les études consacrées au risque cancérogène
des ciments restent rares et leurs résultats
travail, confrontés aux risques pour la santé liés à l’uti- contradictoires
lisation des ciments, risques connus depuis longtemps.
Depuis 1817, date d’invention par le français Louis Une analyse critique de ces dernières est en cours
Vicat, les ciments sont largement utilisés, notamment au sein du département études épidémiologiques de
dans le BTP. Le principe de fabrication est à peu près l’INRS et sera publiée ultérieurement dans les
toujours le même : 80 % de calcaire, 20 % d’argile, le Documents pour le Médecin duravTail. Il semble qu’il
tout cuit à environ 1 450 °C. On y retrouve du cal- n’ait jamais été rapporté de fréquence accrue de can-
cium, du silicium, de l’aluminium et du fer, combinés cers cutanés que ce soit dans les études épidémiolo-
sous forme de silicates et d’aluminates qui se dissol- giques, ou à travers l’expérience des consultations de
vent dans l’eau et précipitent sous forme de silicate de dermatologie professionnelle, un constat qui peut sur-
calcium hydraté. On trouve également des traces de prendre, compte tenu du caractère cancérogène et
nickel, de cobalt et de chrome dans les ciments. Leur mutagène des composés à base de chrome VI, classés
pH est basique (12 à 13). cancérogènes de classe 2 par la Communauté euro-
péenne.
Les effets sur la peau peuvent être regroupés
en deux catégories L’information sur la présence du chrome
VI dans les ciments et l’amplification des efforts
Les principaux risques pour la santé liés à l’utilisa- de prévention sont nécessaires
tion des ciments sont leurs effets sur la peau, regrou-
pés en deux catégories : les phénomènes irritatifs liés L’actualité sur ce thème est essentiellement liée aux
essentiellement au caractère basique du ciment et les discussions en cours entre les différentes administra-
phénomènes allergiques. La peau est abrasée par l’ef- tions françaises et européennes sur la présence du
fet mécanique des particules de ciment, desséchée par chrome dans le ciment, et à la prise de conscience du
son caractère hygroscopique et irritée par son caractè- manque d’information de certains utilisateurs, notam-
re basique. Ces effets sont souvent aggravés par les ment non professionnels, sur les risques liés au ciment.
conditions d’utilisation du ciment au froid, à l’exté- Au plan européen, dans le cadre du groupe « prépa-
rieur et par l’utilisation concomitante d’autres produits rations dangereuses », l’Allemagne a proposé d’établir
agressifs pour la peau (huiles de décoffrage, savons, des règles d’étiquetage spécifiques pour les ciments,
solvants…). On observe classiquement une peau comportant une indication de la teneur du chrome VI.
rouge, œdémateuse, moite, chaude, hyperkératosique, ●●●
avec des érosions ou des crevasses.
Les effets sensibilisants classiques sont, en
revanche, moins souvent connus des utilisateurs. Ils
sont d’autant plus fréquents que la peau a été rendue Pour en savoir plus sur la toxicité
fragile par l’irritation préalable. Parmi les allergènes des ciments
reconnus (chrome, cobalt, nickel…), le chrome est le - COLLET A. : Ciment, Fiches Actualisées de
plus souvent incriminé. Le responsable est en fait le Nuisances, Paris, Groupement national des médecins
du travail du BTP, 2000
chrome VI. Ce dernier solubilisé dans l’eau au contact - Fiche de sécurité, OPPBTP, 1999, H2 F 14 99, 8p.
du ciment pénètre très facilement la barrière cutanée. - CAVELIER C, FOUSSEREAU J. : Allergie de
Inversement, le chrome III arrêté par cette dernière, contact aux métaux et à leurs sels. Documents pour le
Médecin du Travail, 1996, 67, pp. 199-238 (TA 57).
est très peu sensibilisant. Dans l’organisme, le - Tableau des maladies professionnelles n°8 : affec -
Documents chromeVI est réduit en chrome trivalent qui joue le tions causées par les ciments (alumino-silicates de
pour le médecin
du travail rôle d’haptène. En se fixant à une protéine, il donne calcium).
N° 85
er
1 trimestre 2001 naissance à un antigène complet. Une fois installée,
120
Informations

●●● Un étiquetage sur le danger de sensibilisa- diminution depuis 40 ans (cf. tableau).
tion pour les ciments renfermant plus de 2 ppm de
chrome VI a été retenu (directive à paraître). Par Année Professions Toutes
ailleurs, un certain nombre de pays ont d’ores et déjà du BTP professions
interdit l’usage de ciments contenant plus d’une cer- 1960 1980 2355
taine concentration de chrome VI (Danemark, Suède, 1970 1669 1983
Finlande). 1980 647 784
En France, des discussions ont lieu sur la possibili- 1990 275 365
té de diminuer la concentration de chrome VI dans le 1994 183 232
ciment en ajoutant du sulfate de fer qui transforme le 1995 183 251
chrome VI en chrome III ; une technique déjà utilisée
par des industriels des pays nordiques, également à En revanche, leur nombre reste stable depuis 7 ans
l’étude au niveau européen. Même si l’efficacité d’une et près de 250 cas sont encore reconnus chaque année
telle mesure sur l’incidence des cas d’allergie reste dif- en France, au titre du tableau n° 8 des maladies pro-
ficile à démontrer sur le terrain, diminuer le pourcen- fessionnelles. Ces pathologies toujours d’actualité
tage d’un allergène dans un produit ne peut être que montrent qu’il faut maintenir les efforts de prévention,
positif, d’autant que le chrome est un cancérogène voir les amplifier.
possible chez l’homme. Cette action va dans le sens du Au niveau des pouvoirs publics et des fabricants,
premier principe de prévention qui est de remplacer, une réflexion est engagée afin de diminuer les concen-
chaque fois que cela est possible, un produit toxique trations de chrome, améliorer l’étiquetage et dévelop-
par un produit qui l’est moins ou pas du tout. per l’information.
La baisse de la teneur en allergène paraît être, en Pour les préventeurs, il est nécessaire de continuer
théorie, un des facteurs de prévention susceptible de d’informer sur les risques et de favoriser les méthodes
faire diminuer le nombre de cas d’allergie. Un certain de prévention permettant de réduire le risque : auto-
nombre d’études, en effet, semblent montrer qu’une matisation des tâches afin de limiter le contact avec le
concentration inférieure à 5 ppm de chrome dans ciment, port de protections individuelles adéquates
divers produits diminue le risque d’allergie ; le seuil de (gants en nitrile doublé de coton, vêtements de pro-
1 ppm étant cité comme seuil de sécurité par plusieurs tection, masques anti-poussières si des aérosols peu-
auteurs. vent être créés), hygiène rigoureuse (lavage des mains,
Le nombre de dermatoses professionnelles dues savon neutre, crèmes de protection et de régénération,
aux ciments et reconnues en maladies profession- se laver en cas de projection, vêtements propres sou-
nelles (tableau n°8 du régime général) est en nette vent renouvelés,…).

Documents
pour le médecin
du travail
N° 85
er
1 trimestre 2001
122

Centres d'intérêt liés