Vous êtes sur la page 1sur 85

Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Mémoire pour l’obtention du


MASTER EN INGÉNIERIE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT
OPTION : EAU ET ASSAINISSEMENT

Thème : Etude technique du système d’Adduction d’Eau


Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Présenté et soutenu publiquement le 27/06/2016 par DJIGUEMDE Pingdwindé


Ghislain Odilon

Maitre de stage : Monsieur Bertrand BUREAU

Encadreur : Monsieur Bèga Urbain OUEDRAOGO

Jury d’évaluation du stage :

 Président : Dr Anderson ANDRIANISA

 Membre et correcteur : Monsieur Roland YONABA

ANNEE ACADEMIQUE 2014-2015


Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Dédicaces

Je dédie ce mémoire à :

Notre Dieu tout puissant pour toutes les grâces qu’il m’a accordées à chaque instant de ma
vie et plus particulièrement celle de venir au 2iE,

Mes parents pour toutes les souffrances et tous les efforts consentis pour mon éducation !

Mes amis et connaissances qui n’ont cessé de m’apporter leur soutien.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 1
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Remerciements

Je remercie tout d’abord le Directeur Général de Projet Production Internationale (PPI),


Monsieur Patrice CHEVALIER qui a bien voulu m’accorder un stage au sein de son
entreprise.

Merci à Monsieur Bèga OUEDRAOGO, enseignant à 2ie, qui a bien voulu de par sa
disponibilité et ses conseils avisés me suivre tout au long de ce travail.

Un remerciement particulier à mon maître de stage Monsieur Bertrand BUREAU, pour


m’avoir accepté au sein de son équipe et pour sa disponibilité, ses multiples conseils dans le
but de renforcer mes connaissances professionnelles.

Je remercie aussi très sincèrement le conducteur des travaux, Monsieur Edmond TAPSOBA
ainsi que le responsable environnement Monsieur Patrick PEGOUE, le responsable génie civil
Monsieur Sylvestre KABORE et enfin le conducteur des travaux Monsieur Oumarou BAGUE,
pour leur gentillesse, leur simplicité. Je les remercie aussi de m’avoir permis de bien intégrer
l’équipe.

Je remercie aussi tout le personnel technique, administratif et financier de PPI.

A tous ceux qui de près ou de loin m’ont apporté leur soutien pour la rédaction de ce
mémoire.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 2
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Sommaire
LISTE DES TABLEAUX ............................................................................................................................... 5
ABBREVIATIONS....................................................................................................................................... 6
RESUME DE L’ETUDE ............................................................................................................................... 8
ABSTRACT ................................................................................................................................................ 9
FICHE TECHNIQUE ................................................................................................................................. 10
INTRODUCTION GENERALE ................................................................................................................... 12
CHAPITRE I : CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE ....................................................................................... 13
CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE ............................................................................. 15
A) Situation géographique ................................................................................................................. 16
B) Population ..................................................................................................................................... 16
C) Urbanisation .................................................................................................................................. 17
D) Approvisionnement en eau potable .............................................................................................. 17
E) Alimentation énergétique ............................................................................................................. 17
F) Caractéristiques socio-économiques ............................................................................................ 17
CHAPITRE III : OBJECTIFS ET METHODOLOGIE DE L’ETUDE................................................................... 19
A) Objectif de l’étude ......................................................................................................................... 20
1) Objectif global ............................................................................................................................... 20
2) Objectifs spécifiques...................................................................................................................... 20
B) Méthodologie de l’étude ............................................................................................................... 20
1) Recherches documentaires ........................................................................................................... 20
2) Investigation de la disponibilité en eau......................................................................................... 21
3) Travaux de terrain ......................................................................................................................... 21
CHAPITRE IV : DIMENSIONNEMENT DU RESEAU D’EAU ....................................................................... 22
A) Données de base de conception ................................................................................................... 23
1) Données démographiques ........................................................................................................ 23
2) La ressource en eau ................................................................................................................... 23
3) Les besoins en eau de la population ......................................................................................... 24
4) Besoins en eau pour l’abreuvement du bétail .......................................................................... 24
5) Rendement technique du réseau .............................................................................................. 24
6) Demande de production ........................................................................................................... 24
7) Réseau de refoulement ............................................................................................................. 25
8) Système de pompage et de la source d’énergie ....................................................................... 26

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 3
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

9) Réseau de distribution .............................................................................................................. 27


10) Choix des conduites............................................................................................................... 27
11) Pression de service ................................................................................................................ 28
12) Château d’eau ....................................................................................................................... 28
13) Les points de desserte ........................................................................................................... 28
14) Type de réseau ...................................................................................................................... 29
15) Durée de vie des équipements .............................................................................................. 29
B) Calcul du réseau ............................................................................................................................ 29
1) Estimation des besoins en eau .................................................................................................. 29
a) Besoin domestique journalier ............................................................................................... 29
b) Besoin socio-économique journalier ..................................................................................... 29
2) Disponibilité des ressources en eau .......................................................................................... 30
3) Canalisations.............................................................................................................................. 31
a) Le réseau de refoulement ..................................................................................................... 31
b) Le réseau de distribution ....................................................................................................... 32
4) Château d’eau ........................................................................................................................... 38
5) Traitement de l’eau ................................................................................................................... 41
6) Regards de vidanges et regards de ventouses .......................................................................... 41
C) Système de pompage et choix de l’électropompe immergée ...................................................... 41
D) Construction des locaux ................................................................................................................ 49
CHAPITRE V : ETUDES ENVIRONNEMENTALES ...................................................................................... 51
CHAPITRE VI : ASPECTS FINANCIERS ..................................................................................................... 55
1) Le coût du projet ....................................................................................................................... 56
2) Le prix de revient du mètre cube (m3) d’eau ............................................................................ 58
CHAPITRE VII : GESTION DE L’AEPS ....................................................................................................... 61
CHAPITRE VIII : RECOMMANDATIONS .................................................................................................. 64
CONCLUSION ......................................................................................................................................... 66
REFERENCES .......................................................................................................................................... 67
BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................................................. 67
WEBOGRAPHIE .................................................................................................................................. 68
ANNEXE ................................................................................................................................................. 69
1) Réseau d’AEPS de Déou............................................................................................................. 70
2) Fiche Essai de pompage longue durée ...................................................................................... 71

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 4
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

3) Fiches Analyse des eaux du forage ........................................................................................ 72


4) Plan et Profils............................................................................................................................. 74
5) Carnet des nœuds ..................................................................................................................... 79

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1……………………………………………………………………………………………Page17

Tableau 2…………………………………………………………………………………………..Page23

Tableau 3……………………………………………………………………………………………Page26

Tableau 4……………………………………………………………………………………………Page30

Tableau 5……………………………………………………………………………………………Page31

Tableau 6……………………………………………………………………………………………Page32

Tableau 7……………………………………………………………………………………………Page33

Tableau 8……………………………………………………………………………………………Page35

Tableau 9……………………………………………………………………………………………Page37

Tableau10……………………………………………………………………………………………Page40

Tableau 11……………………………………………………………………………………………Page41

Tableau 12……………………………………………………………………………………………Page41

Tableau 13……………………………………………………………………………………………Page42

Tableau 14……………………………………………………………………………………………Page53

Tableau 15……………………………………………………………………………………………Page60

Tableau 16……………………………………………………………………………………………Page63

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 5
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

ABBREVIATIONS
AEP : Approvisionnement en Eau Potable

AEPS : Adduction d’Eau Potable Simplifiée

BF : Bornes Fontaines

Qjp : Besoin de production de pointe saisonnière

Cperte : Coefficient de perte

Cps (j,h) : Coefficient de pointe saisonnière (journalière, horaire)

Cs : Consommation spécifique

CSPS : Centre de Santé et de Promotion Sociale

DGRE : Direction Générale des Ressources en Eau

GPS : Global Positioning System

Hgéo : Hauteur géométrique

HMT : Hauteur Manométrique Totale

l/j/hbt : litres par jour et par habitant

m3/j ou m3/h : mètre cube par jour ou par heure

ND : Niveau Dynamique

NS : Niveau Statique

OMD : Objectif de Millénaire pour le Développement

ONEA : Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement

PMH : Pompe à Motricité Humaine

PN-AEPA : Programme National de l’Approvisionnement en Eau Potable et


Assainissement

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 6
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

PN10 (16) : Pression nominale 10 bars (16bars)

PVC : :Polyvinychloride

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 7
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

RESUME DE L’ETUDE
Déou est une commune située dans la province de l’Oudalan et dans la région du Sahel. Elle
fait partie des communes les plus reculées du Burkina et fait frontière avec le Mali . En
tenant compte de la répartition spatiale de la pluviométrie au Burkina, Déou fait partir de la
zone sahélienne avec une pluviométrie annuelle moyenne inférieure à 600mm d’eau. Cette
rareté de pluie dans la zone est un problème majeur car cela ne permet pas la recharge de la
nappe souterraine aussi rapidement.

Cependant un forage a été fait à Ayagoura, un village situé à Déou où nous avons obtenu un
débit de 18m3/h. Ce forage sera donc utilisé pour l’alimentation en eau potable de Déou.

Selon le Programme National de l’Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement (PN-


AEPA), la consommation spécifique moyenne en milieu rural est de 20l/j/habitant ; ce qui a
été retenu dans notre dimensionnement.

L’énergie qui sera utilisée pour le pompage de l’eau du forage vers le château d’eau (avec un
volume de 50m3) est le solaire alimenté par un champ de panneaux solaires. La distribution
se fera au niveau des bornes fontaines et l’eau sera vendue à 200 FCFA/m3.

Le système de gestion qui a été retenu est le système par affermage où l’exploitant assure la
production et la distribution de l’eau potable, l’entretien des équipements, la préservation
du patrimoine et le renouvellement d’une partie des équipements.

Mots clés : Déou, nappe souterraine, forage, dimensionnement, château-d’eau, pompage


solaire, distribution, bornes fontaines, gestion, affermage, eau potable.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 8
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

ABSTRACT
Deou is a commune located in the province of Oudalan, in the region of Sahel. It is a part of the most
remote towns of Burkina and shares border with Mali. Taking into account the spatial
distribution of rainfall in Burkina, Deou is a part of sahelian zone with an annual average
rainfall less than 600mm water. This rarity of rain in the zone is a major problem because
this does not allow the recharge of groundwater as quickly.

However, a drilling has been done at Ayagoura, a small village of Deou where we have got a
rate of 18m3 / h. This drilling will be used for the supply of clean water.

According to the National Program for Water Supply and Sanitation (NP-WSS), the specific
average consumption in rural area is about 20l/day/resident. This has been specified in our
sizing.

The energy which will be used for the water pumping of the drilling to the water tower is the
solar pumping powered by a solar panel field. Distribution will be done at the standpipes and
water will be sold at 200 FCFA / m3.

The management system which has been selected is the system by letting where the
explorer ensures the production and the distribution of clean water, the equipment
maintenance, the legacy preservation and the renewal of some equipment.

Key words: Deou, groundwater, drilling, sizing, water tower, solar pumping, distribution,
standpipes, management, letting, clean water

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 9
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

FICHE TECHNIQUE
La présente étude a pour objectif d’élaborer un Avant-Projet Détaillé d’étude de faisabilité
technique de réalisation de l’AEPS de la commune de Déou dans la province de l’Oudalan.

La fiche technique de l’AEPS ci-dessous dresse la faisabilité de la réalisation de l’AEPS.

1. LOCALISATION
Région/Province/Commune Sahel/Oudalan/Déou
Distance par rapport à Gorom Gorom (Km) 80
2. DONNEES SOCIO ECONOMIQUES
Population en 2006 (nombre d'habitants) 6 500
Taux d'accroissement de la population (%) 2,80
Type d'habitat Semi groupé
Demande de pointe en eau (2025) (m3/j) 152,25
Consommation spécifique système (l/j/pers) 20
3. SITE DU FORAGE
Cote TN 321,18
Latitude 14°33'13.18"N
Coordonnées Longitude 0°43'0.65"O
4. ELECTROPOMPE
Débit d'exploitation (m3/h) 10,5
Hauteur Manométrique Totale (m) 72,89
Puissance (KW) Maximum 4
5. SOURCE D'ENERGIE

Energie Energie photovoltaïque


la station solaire 72 modules de 75 W
6. CHATEAU D'EAU
Nature/forme Métallique/cylindrique
Cote TN (m) 337,27
Hauteur finale sous radier (m) 5,5

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 10
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Volume (m3) 50
7. CONDUITE D'ADDUCTION
Nature PVC PN16
Longueur (m) 2862
Diamètre (mm) 90
8. CONDUITE DE DISTRIBUTION
Nature PVC PN10
Longueur totale distribution (m) 13558
Diamètre (mm) 63 à 200
9. BORNES FONTAINES
Nombre 10

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 11
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

INTRODUCTION GENERALE
Pays sahélien par excellence au sud du Sahara, le Burkina Faso a une superficie de 274.200
km². Sans débouchée maritime, il est limité au Nord par le Mali, à l’Est par le Niger, au Sud-
est par le Bénin, au Sud par le Togo et le Ghana et au Sud-Ouest par la Côte d’Ivoire. Cette
situation d’enclave fait de l’eau une denrée rare, précieuse et vitale qui se doit accessible à
tous. Dans cette dynamique, le Burkina Faso a fait de l’accès à l’eau potable, une de ses
priorités majeures.

Située à 80 km de Gorom-Gorom, Déou est l’une des communes les plus reculées du Burkina
Faso où l’accès à l’eau potable relève d’un parcours du combattant. Seulement trois (03)
PMH assurent l’alimentation en eau potable de toute la commune dont la population est
estimée à 6.500 habitants selon le recensement général de 2006. Fort de ce constat
d’inaccessibilité notoire à l’eau potable, de nombreuses Organisations Non-
Gouvernementales ne ménagent aucun effort afin de fournir ce liquide précieux à des
localités d’extrême difficultés telles que Déou à travers la réalisation de système d’Adduction
d’Eau Potable Simplifiée (AEPS).

Nous inscrivant dans cette même logique, nous avons décidé de nous appesantir sur le rôle
que nous pouvons jouer afin de contribuer un tant soit peu à rendre accessible l’eau aux
localités les plus éloignées du Burkina, car, dit-on, elle est la vie. C’est dans ce sens que notre
thème s’articule autour de « Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable
Simplifiée (AEPS) dans le village de Déou ». Cette étude consistera, non seulement à
Identifier la disponibilité de la ressource en eau dans la localité de Déou, mais aussi à évaluer
les besoins en eau de sa population ; identifier l’emplacement des bornes fontaines ; choisir
et calculer les différents débits, la capacité de stockage et enfin concevoir le réseau.

Réparti en six (08) parties focales, notre travail s’évertuera dans un premier temps à situer le
contexte général de cette étude. Puis de faire une présentation générale de la zone d’étude,
aussi, nous ferons fi des objectifs et méthodologie de l’étude avant de s’achever par nos
recommandations précédées du dimensionnement du réseau d’eau, de l’étude
environnementale, de l’aspect financier et de la gestion de l’AEPS.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 12
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE I : CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 13
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

La commune rurale de Déou fait partie de l’une des communes du Burkina Faso les plus
reculées où le problème d’eau se fait toujours sentir. En effet, l’Adduction d’Eau Potable à
Déou se fait actuellement au travers de 28 forages équipés de Pompes à Motricité Humaine
(PMH) dont 03 sont toujours fonctionnels et 25 qui ne sont plus fonctionnels. Cela
s’explique par le fait que les PMH ne sont pas bien entretenues dans la localité compte tenu
que la gestion des PMH n’est pas règlementée.

Si l’on devait continuer avec les PMH et sur la base de 0,6m3/h/forage avec un temps de
fonctionnement de 12h, nous aurons une production de 21,6m3/j ; ce qui ne couvre pas les
besoins de la population (77,4m3/j). Le nombre de forage qu’il faudrait pour satisfaire la
demande est de 11 PMH (77/ (0.6*12)). Or, il n’y a que 3 PMH qui fonctionnent dans la
localité. Mais compte tenu que les PMH ne sont pas bien gérées dans la zone, nous
proposerons de passer des PMH aux systèmes d’Adduction d’Eau Potable Simplifiées où la
gestion se fera par affermage..

En plus des PMH qui demeurent insuffisante et qui sont continuellement en panne, pose
aussi le problème de qualité d’eau dans la zone surtout dans le centre de Déou. En effet, un
château d’eau d’un volume de 30 m3/h avait été installé auparavant dans la ville mais celui-ci
ne fonctionne plus car le forage ne répondait plus aux normes en qualité de l’eau. Pour
pallier ce problème, il fallait trouver une autre zone où l’eau est de bonne qualité pour
satisfaire à la demande de la population.

C’est dans ce contexte que l’entreprise PPI, après avoir soumissionné à un appel d’offre
lancé par le gouvernement burkinabé, financé à 98% par la Banque Africaine de
Développement (BAD) et 2% par l’Etat, a été retenue pour mener les études et la réalisation
de l’AEPS de Déou.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 14
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 15
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

A) Situation géographique
Déou est une commune située dans la province de l’Oudalan et dans la région du Sahel. Elle
est située à 80 Km de Gorom-Gorom.

La commune se situe entre les coordonnées suivantes : 14°36’02’’Nord et 0°43’06’’Ouest

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Déou_(dépatement)

B) Population
La population actuelle de Déou est composée de Mossé et de Peulh. Selon le Recensement
Général de la Population et de l’Habitation (RGPH) de 2006, la population de Déou est
estimée à 6 500 habitants. Selon la Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE), le taux
d’accroissement régional de la population du Sahel est de 2,80%.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 16
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

C) Urbanisation
Selon une étude socio-économique, le centre de Déou est loti et dispose déjà d’un plan de
lotissement. La commune est pourvue de pistes, aménagées en terres et praticables même
en saison pluvieuse.

D) Approvisionnement en eau potable


La commune rurale de Déou est alimentée actuellement par trente-sept (37) forages dont
vingt-huit (28) sont équipés de Pompes à Motricité Humaines (PMH) facilement accessible
par la population ; Sept (07) non équipés et Deux (02) abandonnés. (Source :
http://www.inforoute-communale.gov.bf/cadre1_vill.htm).

Parmi les 28 forages équipés de PMH, seulement 03 fonctionnent et assurent


l’approvisionnement en eau potable de la commune.

E) Alimentation énergétique
La commune rurale de Déou centre dispose d’une centrale électrique mixte (Solaire et
Groupe électrogène) qui fonctionne 6h/jour (le matin de 9h à 12h et le soir de 20h à 23h).

F) Caractéristiques socio-économiques
L’élevage et le commerce constituent les principales activités économiques de la population
de Déou. Par ailleurs, le village est pourvu d’infrastructures sociales :

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 17
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Tableau 1 : Caractéristiques socio-économiques du village de Déou

Domaines Type infrastructure


Education 1 école primaire
Santé 1 CSPS
Hydraulique (tous les forages) 03 forages fonctionnels
Economie 1 marché
Lieux de cultes 04 mosquées/01AD
Des partenaires au développement interviennent, dans le village tel que le SOS Sahel
International, Help-Burkina, A2N et AGED

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 18
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE III : OBJECTIFS ET METHODOLOGIE DE L’ETUDE

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 19
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

A) Objectif de l’étude

1) Objectif global
L’objectif global de cette étude est l’amélioration des conditions d’alimentation en eau de
consommation de Déou par le passage des systèmes PMH à un service d’eau simplifiée.

2) Objectifs spécifiques
Les objectifs spécifiques sont :

 Identifier la disponibilité de la ressource en eau,


 Evaluer les besoins en eau de la population,
 Identifier l’emplacement des bornes fontaines,
 Choisir et calculer les différents débits, la capacité de stockage,
 Concevoir le réseau et son dimensionnement.

B) Méthodologie de l’étude
L’atteinte des objectifs du projet s’effectueront selon la méthodologie ci-dessous :

1) Recherches documentaires
Cette phase consiste à faire des recherches documentaires sur les normes nationales d’AEPS
des communes rurales et analyses des résultats de l’étude socio-économique de faisabilité
de l’AEPS. Cette phase consiste aussi à la recherche de documentations et d’informations de
base sur la commune de Déou et sur les projets d’AEPS réalisés sur le territoire.

Les informations ont été collectées à la :

- Bibliothèque numérique de 2ie


- Direction Régionale de l’Eau, des Aménagements Hydrauliques et de l’Assainissement
du Sahel (DREHA-SHL)
- Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE)
- Internet
- Entreprise PPI
DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon
Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 20
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

2) Investigation de la disponibilité en eau


Cette phase est d’une importance capitale, car elle nous permet de mesurer techniquement
la réalisation de l’AEPS. Elle consiste à une analyse des données techniques des forages à
gros débits existants auprès de la Direction Régionale de l’Eau, des Aménagements
Hydrauliques et de l’Assainissement du Sahel (DREHA-SHL), de la Direction Générale des
Ressources en Eau (DGRE) ainsi que les partenaires intervenants dans le domaine de l’eau
potable, afin d’identifier le point d’eau susceptible d’alimenter le village en eau potable.

3) Travaux de terrain
Il s’agit d’identifier des forages ayant un débit supérieur ou égal à 5m3/h pouvant être
récupérés pour l’équipement du nouveau système AEPS. Aussi de géo localiser
l’emplacement des bornes fontaines pré-identifiées par les acteurs locaux et les
bénéficiaires.

Le tracé du réseau a été fait en tenant compte des aménagements et des infrastructures
socioéconomiques existantes.

A la suite du tracé du réseau, viennent les levés topographiques du réseau. Il s’agit des levés
en vue de réaliser les profils en long et l’élaboration du dossier d’exécution du réseau. Il
s’agit aussi de faire des levés du point d’implantation du réservoir d’eau et des points de
desserte.

4) Rédaction du mémoire

C’est la phase de rédaction finale du mémoire. Il s'agit de :

- faire l'analyse et l'interprétation des données;


- faire la synthèse des informations issues de la recherche documentaire.

Cette dernière étape nous permettra d’élaborer le mémoire après avoir récolté le maximum
d’informations sur le thème de notre étude.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 21
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE IV : DIMENSIONNEMENT DU RESEAU D’EAU

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 22
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

A) Données de base de conception

1) Données démographiques
La commune rurale de Déou comptait 6500 habitants avec un taux d’accroissement de
2,80% d’après le dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitation RGPH) de
2006 mené par l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD). En
application du taux d’accroissement régional de la population de la région du Sahel, cette
population est estimée à 10 985 habitants en 2025.

La formule utilisée pour l’évolution de la population est la suivante :

Pn= Po(1+α)n

Pn : Population à l’année considérée n,

Po : Population à l’année de référence,

α : taux (régional) de croissance de la population=2,80%

n : nombre d’année par rapport à l’année de référence

Tableau 2 : Evolution de la population

Année 2006 2015 2020 2025

Population
6500 8334 9568 10985
(habitants)

2) La ressource en eau
La commune dispose de plusieurs forages équipés de Pompes à Motricité Humaine mais
l’eau demeure toujours insuffisante car beaucoup de ces forages équipés de PMH ne sont
plus fonctionnels (seulement 03 forages équipés de PMH fonctionnent sur les 28 forages au
total).

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 23
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

3) Les besoins en eau de la population


Les besoins en eau sont déterminés à partir de l’étude socio-économique portant sur les
types de consommation en eau du village.

La demande en eau journalier moyen est déterminée à partir de l’analyse des


consommations domestiques et des besoins en eau annexes (sociaux, administratives)

Les prévisions futures des besoins en eau seront projetées sur :

 La base de consommation spécifique ;


 L’évolution des modes de croissance d’autres catégories de consommation ;
 Les plans de développement des infrastructures socio-économiques

Le besoin global journalier sera estimé jusqu’à l’horizon 2025.Ce qui confère au système une
durée de vie de 10 ans après sa mise en exploitation.

4) Besoins en eau pour l’abreuvement du bétail


L’étude technique ne tiendra pas compte des besoins en eau pour bétail vu les ressources
limitées dont on dispose pour l’approvisionnement en eau. Aussi, compte tenu de la position
des bornes fontaines par rapport aux habitants, il est souhaitable que le bétail soit abreuvé
par exemple au niveau des marres.

5) Rendement technique du réseau


Les statistiques sur le rendement du réseau d’eau potable des centres semi urbains exploités
par l’ONEA sont généralement de l’ordre de 90%.

Les statistiques montrent que pour les centres de plus petite taille équipés de systèmes
d’adduction d’eau potable simplifiés, les rendements sont généralement plus élevés (autour
de 95%).

Par conséquent, il est raisonnable de prévoir un pourcentage de pertes de 5%.

6) Demande de production
 Besoin moyen journalier
Qmj=Td*Q

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 24
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Avec Q=besoins en eau journalier et Td=taux de desserte, Qmj=Production moyenne


journalière

 Production journalière de pointe saisonnière


Qpj(m3/j)=Cps*Cpj*Cperte*Q
Avec Qpj=Production journalière pointe saisonnière
Cps=Coefficient de pointe saisonnier, nous retiendrons pour cette étude 1
Cpj=Le coefficient de pointe journalière égal à 1 ;
Cperte=Le coefficient de perte égal à 1,05

7) Réseau de refoulement
Le diamètre intérieur théorique de la conduite de refoulement peut être déterminé à l’aide
des formules suivantes :

 Formule de Bresse
D(m)= 1,5*Q0.5

 Formule de Bresse Modifié


D(m)=0,8*Q1/3

 Formule de Munier
D(m)= (1+0.02*n)*Q0.5 avec n le nombre d’heure de pompage=8h

 Condition de flamant
V (m/s)≤0,6 + D(m)

Des ajustements seront faits pour choisir le diamètre commercial le plus approprié tout en
respectant les conditions de vitesse et de pression.

Les pertes de charge totale peuvent être calculées avec la formule de Manning Strickler

J=10,29*

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 25
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

8) Système de pompage et de la source d’énergie


L’énergie solaire sera la seule énergie qui sera proposée dans ce projet car non seulement
c’est une énergie propre et elle n’émet aucun gaz à effet de serre et ne produit pas non plus
de déchets toxiques responsables du réchauffement climatique mais aussi grâce à ses
multiples avantages par rapport à l’énergie thermique que nous nous allons énumérer dans
le tableau suivant :

Tableau 3: Comparaison entre l’énergie solaire et l’énergie thermique

Source d’énergie Avantages Inconvénients


Solaire Peu de panne du système ; Pompage lié à l’ensoleillement ;
Durée de vie importante ; Coût élevé à la réalisation ;
Frais d’entretien faible ; Frais de Sensibilité aux aléas climatiques ;
fonctionnement limité Vol possible des panneaux
Thermique Pompage au besoin ; Charges d’exploitation couteuses ;
Débit de pompage important Risque de panne élevé ;
;Frais d’investissement faible. Exigence d’un stock régulier en carburant.

C’est pour toutes ces raisons que nous choisirons cette énergie qui est donc écologique et
économique.

Le réseau d’alimentation solaire nécessitera :

- L’entretien simple (nettoyage des surfaces des PV)


- Un long temps d’ensoleillement,
- L’achat d’un dispositif électronique de commande et accessoires

L’électropompe sera dimensionnée à partir du débit de refoulement et de la force à vaincre


la HMT qui sera calculée de la façon suivante :

HMT=Hg+ J avec Hg=ZTp-ZND

HMT : Hauteur Manométrique Totale

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 26
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

J : Perte de charge

Hg : Hauteur géométrique

ZTp : La côte de la conduite de refoulement où l’eau déverse dans le château

ZND : La côte du Niveau Dynamique

9) Réseau de distribution
Le réseau de distribution sera de type gravitaire car la source est située en altitude par
rapport au site à alimenter. Le réservoir domine tout le réseau et assure une pression de
service minimale au point le point le plus défavorable.

Les conduites du réseau seront en PVC, le diamètre minimal retenu est DN 63.

Les paramètres de dimensionnement des conduites retenues :

 La rugosité Ks des tuyaux en PVC est de 120


 Vitesse dans les conduites : 0,3m/s<V<1m/s

10) Choix des conduites


Les conduites du réseau seront en PVC à joints caoutchouc pour les diamètres extérieurs
égaux ou supérieurs à 63mm.Leur mise en œuvre requiert une main d’œuvre moins qualifiée
et leur coût est nettement moins élevé par rapport aux autres types de conduites
généralement utilisées au Burkina comme la fonte et le PEHD.

Une pression nominale de 16 bars (PN16) est adoptée pour les réseaux de refoulement
compte tenu des surpressions engendrées par le phénomène du coup de béliers suite aux
arrêts brusques des pompes qui pourraient survenir au cours de l’exploitation. Une pression
nominale de 10 bars (PN10) est adoptée pour les réseaux de distribution où les pressions
sont généralement peu élevées (distribution gravitaire, terrain assez plat).

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 27
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

11) Pression de service


La pression de service délivrée par le système de distribution doit permettre à l’usager
d’opérer les prélèvements d’eau normalement sans effort supplémentaire. En effet, une
faible pression entraine l’aspiration des conduites des eaux résiduaires, entrainant la
pollution de l’eau d’une part, d’autre part la faible pression entraine des difficultés
d’alimentation des populations en bout de réseau.

Par ailleurs une forte pression peut entrainer des casses des conduites, des fuites d’eau et la
détérioration des équipements (compteur, robinet de puisage)

12) Château d’eau


Le réservoir de stockage peut être en métallique ou en béton. Ces deux types de réservoir
sont adaptables aux conditions climatiques du sahel. Le réservoir en béton est plus résistant
que celui du métallique. Mais pour ce projet le réservoir en métallique est retenu. Il sera de
forme cylindrique, couramment utilisés dans les AEPS au Burkina Faso. Il sera dimensionné
pour satisfaire les besoins en eau à l’horizon du projet (2025).

Le château d’eau sera situé dans la zone haute de la localité et soigneusement implanté pour
assurer une distribution économique et gravitaire.

13) Les points de desserte


Les points de dessertes seront assurés par les bornes fontaines. Elles seront identifiées par
les populations au cours des études socio-économiques.

Le nombre de bornes fontaines sera proposé par la population et chaque borne fontaine
desservira 500 habitants sur un rayon de 500m. Le nombre de borne fontaine est déterminé
par la formule suivante :

nBF=

Le nombre de BF tiendra compte de la capacité des populations à mobiliser les ressources


financières, de la répartition spatiale des habitants et des ouvrages d’eau potable existant.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 28
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Pour ce projet, nous retiendrons 07 bornes fontaines en plus des trois (03) bornes fontaines
existantes. Les emplacements de celles-ci sont indiqués sur le plan en Annexe.

14) Type de réseau


Le réseau serait de type ramifié pour les raisons suivantes :

 La densité des points de livraison est relativement faible. Un réseau maillé n’est pas
indiqué
 Le coût d’investissement d’un réseau ramifié est moins élevé que celui d’un réseau
maillé pour les centres de petite taille.

Le refoulement serait de type direct compte tenu de sa flexibilité dans l’exploitation. Ce type
de refoulement permet un fonctionnement régulier des pompes de refoulement, une
consommation d’énergie du système de pompage réduite. Du reste c’est ce type de
refoulement que l’ONEA utilise pour l’équipement des petits centres.

15) Durée de vie des équipements


La durée de vie des équipements sera de 30 ans pour les conduites et de 25 ans pour
l’ensemble des équipements solaires.

B) Calcul du réseau

1) Estimation des besoins en eau

a) Besoin domestique journalier


La consommation spécifique moyenne en milieu rural au Burkina est de 20 l/j/htbt (PN-
AEPA).

b) Besoin socio-économique journalier


Le besoin socio-économique sera de 10% du besoin domestique journalier de la population.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 29
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Tableau 4: Production journalière de pointe et débit de pompage

Année 2015 2020 2025


Population 8334 9568 10985
Consommation spécifique
(l/j/hbts) 20 20 20
consommations
domestiques (m3/j) 166,68 191,36 219,69
Consommations annexes
(m3/j) 16,67 19,14 21,97

Besoin journalier (m3/j) 183,35 210,49 241,66


Taux de desserte de
l'AEPS(%) 40,00 50,00 60,00
Besoin moyen journalier
Q(m3/j) 73,34 105,25 145,00
Production moyenne
journalière Qjm(m3/j) 77,01 110,51 152,25
Production journalière de
pointe saisonnière Qjp(m3/j) 77,01 110,51 152,25
Temps de pompage(h) 8 8 8
Débit de pompage
Qref(m3/h) 9,63 13,81 19,03

2) Disponibilité des ressources en eau


Un forage a été effectué à Ayougara, une localité située dans la commune rurale de Déou. A
l’issue de ce forage, il a été retenue un débit de 18m3/h avec une profondeur de 60,77m.

Le choix du forage existant serait fait à partir des résultats des essais de pompage et des
analyses physico-chimiques et microbiologiques concluantes (Voir Annexe).

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 30
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Pour ce projet, nous utiliserons le forage comme ouvrage de captage et la ressource en eau
disponible doit couvrir les besoins en production qui est de 152,25 m3/j.

Si nous considérons un temps de pompage de 8h alors, nous pouvons déterminer la quantité


d’eau à injecter dans le réseau :

Qadduction= =19,03 m3/h

Nous retiendrons le forage de Ayagoura qui a un débit de 18m3/h pour alimenter le système
d’adduction d’eau potable de Déou.

Un essai de pompage longue durée a été effectué et nous avons obtenu un débit de
pompage de 12,130m3/h (Voir Annexe fiche de l’essai de pompage). Pour plus de sécurité
et pour permettre la recharge de la nappe, nous proposerons un débit d’exploitation de
10,5m3/h, Ce débit sera pris en compte dans la suite de notre projet.

Avec un débit de pompage de 10,5m3/h, nous aurons une production journalière de 84m3/j ;
ce qui ne couvre pas les besoins de la population qui est de 152,25m 3/h à l’horizon du projet.
Il y a donc un manque de 68,25m3/j pour satisfaire la demande de la population.

Le projet sera réalisé avec ce déficit compte tenu de l’urgence de procurer de l’eau potable à
la population mais nous recommanderons l’utilisation des accumulateurs pour augmenter le
temps de pompage

3) Canalisations
a) Le réseau de refoulement
Le réseau de refoulement est long de 2 862 ml. Les conduites seront en PVC Ø 90 du PN16.

Tableau 5: Dimensionnement de la conduite de refoulement

Débit Vitesse
Formule Dth Dint DN Flamant Vérification Choix final
(m3/s) (m/s)
Bresse 0,00292 81,01 93,6 110 0,42 0,69 ok Non
Bresse
0,00292 114,30 119,2 140 0,26 0,72 ok Non
modifié
Munier 0,00292 63,73 76,6 90 0,63 0,68 ok Oui

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 31
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Le diamètre de conduite de refoulement considéré est de 90mm, ce choix permet


d’économiser le coût de l’énergie et de minimiser les pertes de charge.

b) Le réseau de distribution
 Les bornes fontaines

Le choix des sites des bornes fontaines a été fait en collaboration avec les autorités
municipales et les villageois.

En fonction des besoins de la population et de la faisabilité, il a été dégagé sept (07) points
de desserte ou bornes fontaines en plus des 03 bornes fontaines existantes.

Tableau 6 : Localisation des futures bornes fontaines

Bornes fontaines Latitude Longitude

BF1 14.559492° -0.712198°

BF2 14.556158° -0.712759°

BF3 14.559201° -0.717707°

BF4 14.553784° -0.712040°

BF5 14.597699° -0.716693°

BF6 14.600545° -0.718616°

BF7 14.599731° -0.718803°

BF1ex 14.599826° -0.716053°

BF2ex 14.578704° -0.710355°

BF3ex 14.600520° -0.718084°

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 32
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Les bornes fontaines sont celles couramment utilisées par l’ONEA. Elles sont munies de 3
robinets de puisage et construites sous un hangar en tôle sur une aire de dallage. Une
goulotte permet de collecter les eaux de ruissellement et de les rejeter dans un puisard.
Toutes les bornes fontaines seront équipées de compteurs d’eau pour permettre de
comptage de l’eau distribuée.

Pour ce projet, nous déterminerons le débit des robinets de la façon suivante :

Débit borne fontaine= = =1,76l/s

Débit de chaque robinet= =0,59 l/s≈0,6l/s

 Détermination du débit distribué


Chaque Borne Fontaine a un débit de 1,8l/s. Les bornes fontaines seront équipées de trois
(03) robinets qui ont chacun un débit de 0,6 l/s.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 33
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

RESEAU SIMPLIFIE DE DEOU

Tableau 7: Calcul des débits distribués pour chaque tronçon

Troncon Longueur(ml) Qdistribué (l/s)


R-A 60 18
A-B 1854 7,2
B-BF3 798 1,8
B-C 502 5,4
C-BF1 1625 3,6
BF1-BF2 1379 1,8
C-BF4 872 1,8
A-D 1507 10,8
D-BF5 350 1,8
D-BF3ex 800 9

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 34
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

BF3ex-BF1ex 1000 1,8


BF3ex-E 179 5,4
E-F 379 3,6
F-BF2ex 403 1,8
F-BF6 420 1,8
E-BF7 1220 1,8

 Calcul des diamètres théoriques et choix des diamètres commerciaux


Les diamètres théoriques seront calculés en supposant que la vitesse d’écoulement dans le
réseau est de 1m/s.

Dth=

Tableau 8: Calcul des diamètres théoriques et choix des diamètres commerciaux

Troncon Dth(m) pour Dth(mm) pour DN(mm) Dint(mm) DN(m)


V=1m/s V=1m/s
R-A 0,15 151,42 200 180.8 0,2
A-B 0,09 95,77 110 99,4 0,11
B-BF3 0,04 47,88 63 57 0,063
B-C 0,08 82,93 90 81,4 0,09
C-BF1 0,06 67,71 75 67,8 0,075
BF1-BF2 0,04 47,88 63 57 0,063
C-BF4 0,04 47,88 63 57 0,063
A-D 0,11 117,29 140 126,6 0,14
D-BF5 0,04 47,88 63 57 0,063
D-BF3ex 0,10 107,07 125 113 0,125
BF3ex-BF1ex 0,04 47,88 63 57 0,063
BF3ex-E 0,08 82,93 90 81,4 0,09
E-F 0,06 67,71 75 67,8 0,075
F-BF2ex 0,04 47,88 63 57 0,063

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 35
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

F-BF6 0,04 47,88 63 57 0,063


E-BF7 0,04 47,88 63 57 0,063

 Détermination de la pression de service

La pression de service admise en AEP varie entre 5mCE et 20mCE (Source poly. AEP de Mr
ZOUNGRANA.)

Elle est déterminée par la formule suivante :

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 36
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Tableau 9: Dimensionnement de conduite de réseau de distribution

Troncon Longueur Qdistribué Dth(m) Dth(mm) DN(mm) Dint(m) DN(m) J (m/m) R∑X J(m) côte TN Pmin en Zmin (m) P en X (m) V (m/s) Flamant
(l/s) pour pour sur (2) (m) X (m) ( imposé par pour max
V=1m/s V=1m/s tronçon extrémité (4) X) des Zmin
(1) aval (5)=(2)+(3)+(4) (6)=Max(5)-
(3) (3)-(2)
R-A 60 18 0,15 151,43 200 0,181 0,2 0,13 0,13 337,22 5 342,35 12,67 0,57 Vérifié
A-B 1854 7,2 0,10 95,77 110 0,099 0,11 8,90 9,03 327,22 5 341,25 13,77 0,76 Vérifié
B-BF3 798 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 4,68 13,58 322,98 5 341,56 13,46 0,58 Vérifié
B-C 502 5,4 0,08 82,94 90 0,081 0,09 3,95 8,63 324,5 5 338,13 16,89 0,85 Vérifié
C-BF1 1625 3,6 0,07 67,72 75 0,068 0,075 15,04 18,99 320,09 5 344,08 10,94 0,82 Vérifié
BF1-BF2 1379 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 8,08 23,12 318,12 5 346,24 8,78 0,58 Vérifié
C-BF4 872 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 5,11 13,20 324,27 5 342,47 12,55 0,58 Vérifié
A-D 1507 10,8 0,12 117,29 140 0,127 0,14 4,50 4,63 322,41 5 332,04 22,98 0,70 Vérifié
D-BF5 350 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 2,05 6,68 322,18 5 333,86 21,16 0,58 Vérifié
D- 800 9 0,11 107,07 125 0,113 0,125 3,03 9,72 322,23 5 336,95 18,07 0,73 Vérifié
BF3ex
BF3ex- 1000 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 5,86 15,58 325,37 5 345,95 9,07 0,58 Vérifié
BF1ex
BF3ex-E 179 5,4 0,08 82,94 90 0,081 0,09 1,41 11,13 322,32 5 338,45 16,57 0,85 Vérifié
E-F 379 3,6 0,07 67,72 75 0,068 0,075 3,51 14,63 323,12 5 342,75 12,27 0,82 Vérifié
F-BF2ex 402 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 2,36 16,99 322,47 5 344,46 10,56 0,58 Vérifié
F-BF6 420 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 2,46 17,10 324,44 5 346,54 8,48 0,58 Vérifié
E-BF7 1220 1,8 0,05 47,89 63 0,057 0,063 7,15 18,28 326,74 5 350,02 5,00 0,58 Vérifié

37
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

 Détermination de la hauteur sous cuve

La cote la plus élevée du terrain naturel pour l’emplacement du château est de 337,27m, On
calcule la hauteur sous cuve par la formule suivante :

H=MaxZminaval(m)-ZTN(Réservoir)=350,02-337,27

H=12,75 m

Le radier du réservoir sera implanté à une hauteur minimum de 5,02m au-dessus du terrain
naturel. Pource projet, la hauteur finale sous radier sera de 13 m.

La pression du réseau varie entre 5 mCE à 22,98 mCE,

Les vitesses dans les conduites varient entre 0,57 m/s à 0,82 m/s, condition de flamant
vérifiée (0,3m/s<V<1m/s).

Les diamètres standards ainsi que leurs longueurs respectives sont consignés dans le tableau
suivant :

Tableau 10: Diamètres et Longueurs des tronçons

Diamètre 200 140 125 110 90 75 63


(mm)
Longueur 60 1507,67 800 1854,12 682 2005,09 6442,93
(ml)

4) Château d’eau
La capacité du réservoir sera estimée à partir des différents paramètres suivants :

- Besoin global : 152,25m3/j


- Temps de pompage : 8h
- Temps de distribution : 24h
- Débit pompé : 17,5m3/h
- Débit distribué : 6,34 m3/h (Besoin global / Temps de distribution)

38
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Les coefficients de consommation journalière

Ces coefficients montrent les variations de la consommation au cours de la journée. Ces


coefficients sont définis dans le tableau ci-dessous :

Tableau 11: Répartition du débit dans le temps

Période 0-6 6h-8h 8h-11h 11h-14h 14h-18h 18h-22h 22h-24h


Qdistribué 0,1q 1,5q 3q 1,5q 1,05q 0,5q 0,35q

Les données ci-dessus nous permettent d’estimer la capacité utile (Cu) du réservoir.

Tableau 12: Débit entrant et sortant dans le temps

Période 0-6 6h-8h 8h-11h 11h-14h 14h-18h 18h-22h 22h-24h


Durée 6 2 3 3 4 4 2
Qpompé 0 17,5 17,5 17,5 0 0 0
Vpompé 0 35 52,5 52,5 0 0 0
Vpcumulé 0 35 87,5 140 140 140 140
Qsortant 0 6 6 6 6 6 6
Qdistribué 0 9 18 9 6,3 3 2,1
Volume
distribué 0 18 54 27 25,2 12 4,2
Vd cumulé 0 18 72 99 124,2 136,2 140
Vpc-Vdc 0 17 15,5 41 15,8 3,8 -0,4

Avec : Qpompé : Débit pompé par heure ; Vpompé : Volume pompé à l’intervalle d’heures ;
Vp cumulé : Volume pompé par jour ; Qsortant : Débits sortant du château par heure ;
Qdistribué : Débits repartit dans le temps ; Volume distribué : Volume distribué par
intervalle d’heures ; Vd cumulé : Volume distribué par jour ; Vpc : Volume pompé cumulé ;
Vdc : Volume distribué cumulé.

La capacité utile du réservoir est donnée par la formule :

Cu = max (Vpc-Vdc) + abs [min (Vpc-Vdc)]

D’après le tableau, nous déduisons la capacité utile du réservoir :

Cu = 41 + abs (-0,4) = 41,04 m3


DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon
Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 39
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

La capacité totale du château est calculée par la formule : Ct=CU+RI ;

Avec : CU : Capacité Utile du réservoir et RI : Réserve Incendie.

Mais Déou étant en zone rurale, nous n’allons pas tenir compte de la réserve incendie. Ainsi,
nous retiendrons une capacité totale du réservoir Ct= 50 m3 pour ce projet.

Le château d’eau se localise par les coordonnées GPS 14°36,2’35’’N et 0°42,8’61’’O

Le réservoir est de type métallique dont les caractéristiques sont consignées dans le tableau
ci-dessous :

Tableau 13 : Caractéristiques du château

Volume château d’eau (m3) 50

Hauteur finale sous radier (m) 13

Cote TN Château (m) 337,27

Hauteur de la cuve (m) 4.40

Diamètre de la cuve (m) 3,8

Conduite d’amenée : la conduite d’amenée alimente le réservoir à partir du forage à la cote


TN :

Conduite de trop plein : Elles permettent de déborder si le niveau dépasse…. Evacuation :


conduite acier galvanisé à chaud.

Système de vidange : Pour effectuer la vidange du réservoir, la pompe de refoulement est


mise à l’arrêt, la conduite de vidange est reliée à la conduite trop plein par un robinet vanne
permettant d’évacuer les eaux vers le fossé de drainage.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 40
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

5) Traitement de l’eau
Le chlore sera employé à l’aide d’une pompe doseuse pour purifier l’eau comme protection
contre d’éventuelles infections microbiologiques portées par les eaux. La désinfection de
l’eau a pour effet l’élimination des micro-organismes.

Toutefois, des analyses périodiques de l’eau prélevée au niveau du forage, du réservoir et


des bornes fontaines doivent être réalisées pour s’assurer que l’eau produite et distribuée
conserve ses qualités chimiques et surtout bactériologiques

Il est important que cette qualité soit préservée jusqu’à la consommation de l’eau. Une
campagne de sensibilisation à l’hygiène et à l’assainissement à l’endroit de la population est
à encourager.

6) Regards de vidanges et regards de ventouses


 Des vidanges dont le plan est en annexe, permettront de vidanger ou de nettoyer le
réseau ou une partie du réseau en cas de besoin. Elles seront placées aux points bas
et raccordées aux conduites. Elles seront munies de vanne de vidange et se
déverseront soit dans un puits perdu si elle est au milieu des concessions, soit dans
une rigole naturelle. Dans tous les cas, des précautions doivent être prises pour
éviter de créer des nuisances aux usagers lors des opérations de vidange.
 Des ventouses dont le plan est en annexe, seront placées aux points hauts et
raccordées aux conduites qui permettront le dégagement de l’air introduit dans les
canalisations. Elles seront logées dans des regards en béton armés.

C) Système de pompage et choix de l’électropompe immergée


Le choix s’est porté sur le pompage solaire alimenté par un champ de panneaux solaire.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 41
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

 Justification du choix de la source d’énergie

L’énergie thermique coûte moins chère à l’investissement car l’installation d’un groupe
électrogène sera approximativement à 5 millions. Or, le groupe électrogène sera renouvelé
chaque 3 à 5ans. Cependant l’énergie solaire sera trop chère à l’investissement (environ 25
millions) mais son équipement ne sera renouvelé qu’après 25 ans ; raison pour laquelle
notre choix portera sur l’énergie solaire

Le choix de l’énergie solaire a été aussi fait compte tenu que cette énergie est non
seulement une énergie renouvelable mais aussi une énergie qui est abondante et
inépuisable au Burkina surtout dans le Sahel.

 Détermination de l’électropompe :

Le choix de l’électropompe sera fait sur le site de Lorentz (http://www.lelab-sines.fr/) en


tenant compte du débit d’exploitation et de la HMT.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 42
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

En fonction du débit d’exploitation (10,5m3/h) et de la hauteur manométrique totale


(72,89m), la pompe la mieux adaptée est la PS4000 C-SJ8-15 dont les caractéristiques seront
présentées ci-dessous.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 43
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

 Principales caractéristiques de l’électropompe immergée pour l’AEPS de Déou

PS4000 C-SJ8-15

Système de pompe solaire immerges pour puits 4’’

Gamme de systèmes

Chute : max 80 m
Débit : max 14 m3/h

Données techniques

Contrôleur PS4000

*Entrée de commande pour protection contre le fonctionnement à sec, commande à


distance, etc.

*Protection contre inversion de polarité, surcharge et surchauffe

*MPPT (Maximum Power Point Tracking) intégré

Puissance : max 4.0 KW


Tension d’entrée : max 375 V
Optimal : ˃238V
Intensité du moteur : max 15 A

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 44
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Efficacité : max 98%


Température ambiante : -30……50 C
Classe de protection : IP54

Moteur ECDRIVE 4000-C

*Entretien minimal, moteur DC sans balais


*Rempli d’eau
*Matériel de haute qualité, acier inoxydable : AISI 304/316
*Moteur sans électronique à l’intérieur

Puissance nominale : 3,5 KW


Efficacité : max 92%
Vitesse du moteur : 900…..3 300rpm
Classe d’isolation : F
Classe de protection : IP68
Submersion : max 250 m

Extrémité de la pompe PE C-SJ8-15


*Clapet anti-retour
*Matériel de haute qualité, acier inoxydable : AISI 304

Pompe PU C-SJ8-15 (Moteur, Extrémité de la pompe)


Diamètre de forage : min 4.0 in
Température de l’eau : max 50 C

 Dimensionnement du champ solaire

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 45
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Le dimensionnement de la pompe photovoltaïque est le calcul de la puissance du générateur


solaire qui permettra d'obtenir la performance souhaitée. Le dimensionnement met en jeu
les paramètres que sont:

Le débit journalier

La hauteur de pompage

L'ensoleillement et la température

Le rendement du type de pompe en jeu.

Le débit journalier à considérer est directement issu des estimations faites sur la
consommation journalière de pointe.

La puissance théorique du générateur en watt crête est donnée par la formule :

Pc=

Avec :

V : volume journalier en m3

H : hauteur manométrique de pompage en mètre

E : ensoleillement dans la journée en kWh/m²

R : rendement global générateur, électronique et électropompe. Nous prendrons R=0.4

Déou étant situé à quelque kilomètres de Dori, nous allons considérer que son
ensoleillement est le même; ce qui est égale à 5,54Kwh/m²/j. (Source : Carte
d’ensoleillement moyen annuel journalier du Burkina Faso pour l’année 1989)

Le volume journalier correspond au volume que la pompe prélève par jour dans le forage
(10,5m3/h). L’ensoleillement journalier étant de 5.54Kwh/m²/j nous déduisons que la durée

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 46
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

minimale d’ensoleillement est de 5.54h/j. Le volume journalier est donc égal à


10,5m3*5,54h/j=58,17m3/j

On a alors : Pc= = =5213,92 Wc≈5400 Wc

Pc=5400 Wc=5,4 Kwc

Nous avons choisi des modules de marque ET SOLAR, modèle ET-M53675 de 75Wc dont les
caractéristiques principales sont :

Descriptions Valeurs
Puissance nominale 75 Wc
Tension de service Vmp 17,4 V
Courant de service Is 4,31A
Tension en court-circuit Vcc 21,73V
Courant en court-circuit Isc 4,72A
Dimensions de la plaque (L/l/H) 1205mm/545mm/35mm
Poids 8,2 Kg

La configuration du générateur dépend des caractéristiques de l’onduleur. Nous devons


donc choisir un onduleur.

Choix de l’onduleur

C’est l’onduleur qui assure l'interface entre le champ de modules et la pompe qui devra
fonctionner à fréquence variable, ce qui permettra de pomper dans des conditions
d'ensoleillement variées.

Nous choisirons l’onduleur PVI-6000-TL-OUTD de 6,2 KW. Les caractéristiques techniques de


cet onduleur sont :

Caractéristiques Valeurs Valeur

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 47
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Entrée DC
Puissance DC maxi (wc) 6200
Tension d’entrée nominale (V) 96
Plage de tension MPP (V) 180-530
Courant d’entrée max (A) 36
Sortie AC
Puissance nominale(W) 6000
Tension nominale AC 230v
Fréquence du réseau AC /
plage 50,60hz
Courant de sortie max. 30A
Rendement
Rendement max 97%

L'onduleur PVI-6000-TL-OUTD est aussi équipé d'un dispositif de suivi de puissance maximale
des modules (dispositif MPPT).

Configuration du générateur

Nombre de module= = =72 modules

Tension d’entrée de l’onduleur : 96 V

Tension de service des modules : 17.4 V

Alors :

Nombres de modules en série sur l’onduleur : Ns= = =5,52≈6modules

Nombres de modules en parallèle : Np= = =12modules

Finalement nous aurons 6*12=72 modules; la puissance sera donc de 5400 watt (soit 75
watt*72).

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 48
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Les modules seront fixés sur des cadres métalliques à une hauteur de 1.5m du sol.
L’inclinaison sera de 15° vers le sud.

Tableau 14: Récapitulatif des valeurs d’entrée et de sortie de l’onduleur:

Entrée DC Sortie AC
Puissance (W) 6200 6000
Tension (V) 96 230
Courant Max (A) 36 30

D) Construction des locaux


Pour permettre au personnel chargé de la gestion du système de mieux s’acquitter de ses
obligations de gérant, la réalisation d’équipement d’infrastructure techniques, de gestion et
pour ce faire les équipements listés ci-dessous sont à réaliser :

a) Local technique

C’est un local spécialement aménagé pour abriter les équipements suivants :

- 1 armoire électrique de commande et d’avertissement du forage


- les accessoires
- Un bureau pour la gestion du forage
b) Local gardien

Un local gardien sera également construit pour abriter le gardien chargé d’assurer la sécurité
des équipements. Il sera collé au local technique. Les infrastructures de l’AEPS (Bâtiments,
champs PV) seront clôturées par du grillage et par un portail double battant muni de
cadenas. Le local gardien sera éclairé par deux (02) réglettes fluorescentes. Une réglette sera
installée à l’intérieur du local technique et une autre parfaitement étanche de 18W sera
installée sur la façade du local technique. Les luminaires commandés par un interrupteur
double allumage.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 49
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

c) Latrines VIP

L’infrastructure d’assainissement sera une latrine VIP à double fosse ventilée et une douche
avec siphon au sol.

Un branchement particulier serait réalisé pour les besoins eau des gestionnaires de l’AEPS. Il
sera placé dans l’enceinte du périmètre aménagé.

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 50
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE V : ETUDES ENVIRONNEMENTALES

Nous ferons une étude pour évaluer les impacts provoqués par ce projet sur
l’environnement. Pour cela, nous choisirons la méthode de la matrice de Léopold qui est une
matrice d’interrelation, mettant en relation les activités du projet sources d’impacts, avec les

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 51
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

composantes de l’environnement du projet. Chaque interrelation identifiée représente un


impact probable d’une activité du projet sur une composante de l’environnement. (Cours
EIES-2014-2015, Marcelin KOUAKOU). Cette matrice se présente alors comme suit :

DJIGUEMDE Pingdwindé Ghislain Odilon


Master 2 Eau et Assainissement
Année académique 2014-2015 Page 52
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Milieu Récepteur
Milieu biophysique Milieu socio-économique

Phase du Activités sources Santé et


Impact
projet d’impacts Description de l’impact faune Flore Eaux Air Sol sécurité Economie Culture emploi

Décapage au niveau de la
Etude et zone de projet pour faire des
Pré-
aménagements Déboisement études
construction
préliminaires sur le terrain (levés
topographiques,enquêtes,etc,)

Déboisement,pollution Décapage au niveau de la


Installation
atmosphérique et zone de projet pour faire
de chantier
nuisance sonore l'installation du chantier
Construction avec tous les équipements

Décapage à l'endroit du forage


Déboisement,pollution
Excavation,forage, avec un foreur ce qui va
atmosphérique et
creusage engendrer
nuisance sonore
de la poussière et de la fumée

53
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

destruction des arbrustres


Déboisement,pollution
Transport et pour créer un passage au
atmosphérique et
circulation engins
nuisance sonore
pour exécuter le travail

poussière et destruction
Pose des Déboisement,pollution d'arbres et arbrustres sont
conduites atmosphérique sources d'impact pour
l'environnement
Lors de l'exploitation,si un
contaminant (huile) est versé
Pollution pollution des à un endroit pas trop éloigné
Exploitation
extérieure eaux souterraines du forage,il peut avoir
contamination de la nappe
phréatique
Légende

Présence d’impact

Pas d'impact direct

54
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE VI : ASPECTS FINANCIERS

55
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

1) Le coût du projet
Le devis estimatif et quantitatif du projet d’AEPS de Déou est donné dans le tableau ci-
dessous :

Tableau 15: Devis estimatif et quantitatif

N° Désignation Unité Qté Prix unitaire Prix total


hors TVA hors TVA (en
(en FCFA) FCFA)
INSTALLATION DE CHANTIER FF 1 1 500 000 1500000
I. TERRASSEMENT
I.1 Tranchées pour pose de m3 4950 2000 9900000
canalisation de profondeur
0,8m, largeur 0,5m
I.2 Remblais pour fermeture de m3 4950 1000 4950000
fouille
Sous Total I 16350000
II. EQUIPEMENTS HYDRAULIQUES
Conduites en PVC
II.1 Fourniture et pose de ml 5722 2300 13160531
canalisation PVC 63 PN10
II.2 Fourniture et pose de ml 60 3500 210000
canalisation PVC 110 PN10
II.3 Fourniture et pose de ml 6593 2750 18129843
canalisation PVC 90 PN10
II.4 Fourniture et pose de ml 2862 3500 10018050
canalisation PVC 110 PN16
sous Total II 41518424
III. Accessoires
III.1 Fourniture et pose de vanne sur FF 1 1 250 000 1250000
canalisation PVC 110 PN10
III.2 Raccords divers Ens 1 200 000 200000

56
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Ouvrages de sécurité
III.3 Fourniture et pose de U 2 150 000 300000
ventouses
III.4 Fourniture et pose de vannes U 2 150 000 300000
de vidange
Robinetterie
III.5 Borne fontaine complète avec 3 U 7 500 000 3500000
robinets de puisage (standard
Français), compteur
volumétrique (2.5 m3 PN 10),
raccords, joints, accessoires
hydrauliques, ouvrage
d’assainissement (puits perdu,
rigole…)
Sous Total III 5550000
IV. OUVRAGES DE STOCKAGE
IV.1 Fourniture et pose d'un U 1 20 000 000 20000000
château métallique de 40m3
avec hauteur du radier 10m y
compris accessoires (conduites,
by-pass, trop plein, vidange
Sous Total IV 20000000
V. ENERGIE
V.1 Fourniture et pose d'une Ens 1 30 000 000 30000000
station solaire complète de 5
KWc (Plateforme, panneaux
photovoltaïques, régulateur de
charge solaire, onduleurs
sinusoïdaux de 5KW, câbles,
accessoires, etc.), y compris
toute sujétion

57
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Sous Total V 30000000


Système de Chloration
V.2 Pompe doseuse U 1 500 000 500000
V.3 BAC de 200 litres U 1 30 000 30000
Sous Total VI 530000
VI. Locaux
VI.1 Construction du local Ens 1 3 500 000 3500000
technique, local gardien et de
deux latrines VIP
VI.4 Construction d'un enclos Ens 1 1 500 000 1500000
grillagé pour la station solaire
conformément au descriptif et
toute sujétion comprise
Sous Total VI 3500000
VII ETUDES, SUIVI ET CONTRÔLE Ens 1 10 000 000 10000000
TRAVAUX
Sous Total VII 10000000
TOTAL HORS TAXES 123418424
MONTANT TVA (18%) 22215316
TOTAL TOUTES TAXES 145633740
COMPRISES

Le coût d’investissement du projet s’élève à Cent quarante-cinq millions six cent trente-
trois mille sept cent quarante Franc CFA.

2) Le prix de revient du mètre cube (m3) d’eau


Pour une bonne gestion des ouvrages hydrauliques, il est important que les populations
bénéficiaires soient impliquées à tous les niveaux. C’est ainsi qu’elles doivent supporter les
frais d’investissement et de fonctionnement en payant le mètre cube d’eau à un prix
conséquent tout en restant dans l’intervalle de leurs possibilités financières.

58
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Le prix de revient de mètre cube d’eau est calculé par la formule suivante :

Pr=

Avec :

Pr: Prix de revient de l’eau en FCFA/m3 ;

A: Amortissement des équipements à l’horizon du projet;

V: Volume d’eau à l’échéance du projet ;

C: Charge d’exploitation et d’entretien des ouvrages

 Calcul d’amortissement des équipements

Tableau 16 : Amortissement des équipements

Base
d'amortissement Amortissement
Désignation (FCFA) durée de vie annuel (FCFA)
Equipements solaires 30 000 000,00 25 1200000
château d'eau métallique 20 000 000,00 20 1000000
canalisation en PVC 41 518 423,50 10 4151842
Accessoires 2 050 000,00 10 205000
Bornes fontaines 5 550 000,00 10 555000
Total Amortissement annuels 7 111 842
Total Amortissement à l'horizon du projet 71 118 424

 Détermination de charge d’exploitation et maintenance du système

- Salaire personnel ;

- Achat de pastilles de chlore;

- Frais d’entretien (Champs solaire, château, réseau……)

Les charges d’exploitations et maintenances seront évaluées à 0,5% sur le coût total
d’investissement jusqu’à l’horizon du projet. Ces charges sont égales à 7 281 687.

59
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

 Détermination du volume d’eau à l’échéance du projet

La production d’eau à l’échéance du projet est obtenue par le calcul suivant :

Production (P)= 152,25 m3/jour 365 jours 10 = 555 697,74 m3

 Le prix de revient de l’eau est :

Pr= = =141,08 FCFA/m3

En tenant compte de la rentabilité, le prix de l’eau sera fixé à 200FCFA le mètre cube soit 5
FCFA le bidon de 25litres et 40Franc le fût de 200 litres.

60
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE VII : GESTION DE L’AEPS

61
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Les principaux acteurs impliqués dans la gestion des systèmes d’AEPS sont l’Etat, la
commune, l’opérateur privé, les Associations des Usagers de l’eau (AUE), les Usagers
auxquels nous ajouterons les assistants aux maires et les fontainiers.

Le rôle de chaque sera consigné dans le tableau ci-dessous :

Acteurs Responsabilités
Prépare et veille à l’application de la législation.
Définit et veille à l’application des normes de conception, de réalisation et
d’exploitation.
Etat Planifie des investissements dans le cadre du Programme National d’AEPA.
Agrée (certifie les capacités professionnelles et techniques) les opérateurs privés
capables d'assurer l'exploitation et la maintenance des AEPS/PEA
Suit et contrôle la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine.
Assure la maitrise d’ouvrage.
Est propriétaire de tous les ouvrages et équipements hydrauliques du domaine public.
Etablit un plan de développement communal.
Gère les AEPS/PEA de façon durable conformément aux principes de la Réforme en
s'appuyant sur un opérateur privé avec lequel elle passera un contrat
Assure le renouvellement des équipements qui ne sont pas à la charge de l’Etat ou de
l'exploitant
Commune Requiert l’accord de l’exploitant pour toutes modifications touchant les
infrastructures hydrauliques dans le périmètre de délégation
Fixe le prix maximum de l’eau.
Participe à l’intercommunalité pour la gestion des AEPS/PEA : favorise la
contractualisation entre un opérateur privé et plusieurs communes
Veille au bon déroulement du service de l’eau (mobilisation de la redevance par
l’exploitant, réalisation du contrat d'affermage ou d'exploitation),
Exploite les ouvrages (vend l’eau, perçoit les recettes, assure à sa charge le
fonctionnement et la maintenance des infrastructures) selon les termes d'un contrat
qui précise la durée, les conditions d'exploitation et de maintenance, le prix de l'eau,
Exploitant etc.

62
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Rend compte semestriellement de la gestion technique et financière à la commune.


Verse mensuellement une redevance à la commune.
Tient constamment à jour un plan du réseau de distribution d’eau et un inventaire
des installations
Contrôle le service de l’eau (équité, qualité, disponibilité et accessibilité) assuré par
l’opérateur privé et rend compte à la commune
AUE Défend les intérêts communs des usagers dans le domaine de l’eau.
Participe à toutes les prises de décision concernant la modification du parc
d’infrastructures hydraulique d'AEP du village
Usagers Paient le service de l’eau.
Assure un usage rationnel et hygiénique de l’eau.

63
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CHAPITRE VIII : RECOMMANDATIONS

64
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Nous recommandons pour ce projet :

 D’inclure dans le cahier des charges des entreprises de travaux, des clauses
environnementales reflétant toutes les mesures d’atténuations préconisées
 Mettre en place un programme de sensibilisation et d’éducation sanitaire.
 Choisir les itinéraires de conduites en évitant le plus possible les arbres.
 Toujours baliser la zone de travail pour éviter que la population ne s’approche du lieu
ou ne tombe dans un trou.
 Maintenir le prix de vente de l’eau à 200FCFA le m3 et promouvoir l’utilisation des
récipients fermés (bidons, fûts…) pour le transport d’eau.
 Maintenir tous les équipements en bon état de fonctionnement.
 La remise en état des sols à la fin des travaux.
 Stocker le chlore qui va servir de traitement de l’eau, dans des récipients fermés
hermétiquement.
 Sensibiliser la population à la nécessité d’économiser la ressource en eau.

65
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

CONCLUSION
Au regard de la place prépondérante de l’eau dans le processus de développement et même
dans la survie des hommes, il est important de se pencher sur la question afin qu’elle ne soit
pas un luxe pour les autres. La localité de Déou, à l’instar de milliers d’autres localités au
Burkina Faso attend toujours avec impatience mais avec conviction l’abreuvage de sa
localité. L’étude que nous avons menée est à même de constituer un pied d’appui pour la
politique dans sa quête du bien-être social et collectif.

Cependant, quelle qu’en soit la grandeur et la faisabilité d’un projet, il ne peut être apprécié
que s’il est d’abord considéré, ensuite exécuté suivant les règles de l’art que nous avons pris
le soin de préciser et mentionner dans notre travail.

66
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

REFERENCES

BIBLIOGRAPHIE
- Etudes de réalisation des systèmes d’adduction d’eau potable simplifiées (AEPS) dans
la région du Sahel réalisées par le Cabinet d’Etude Technique et de Recherche en
Ingénierie (CETRI)
- Ouvrages constitutifs de systèmes d'AEP adductions - réservoirs - réseaux de
distribution, Bèga OUEDRAOGO, tirage Avril 2005
- Cours d’approvisionnement en Eau Potable-EIER-Novembre 2003-Dénis ZOUNGRANA
- Mémoire sur l’élaboration d’un modèle d’étude technique de système simplifié d’AEP
pour l’équipement des centres ruraux de la région de Mandoul (Tchad), exemple
d’application pour le centre de BARA II présenté par ALI AMINAMI MAHAMAT
- Mémoire d’ Etude comparative du fonctionnement, de la gestion et de l’exploitation
des systèmes simplifiés d’AEP dans la région du centre Ouest au Burkina Faso pour
l’élaboration d’un projet de réhabilitation et de développement des AEPS dans les
gros centres ruraux-centres semi-urbains présenté par AMADOU Ali
- Mémoire de fin d’étude sur la contribution à l’optimisation des études de mise en
place d’un système d’AEPA en milieu rural : cas du village de Sampelga dans la
province du Seno au Burkina Faso présenté par Hadjara AYOUBA
- Mémoire de fin d’étude sur l’Optimisation des paramètres de dimensionnement des
systèmes simplifiés d’alimentation en eau potable au BURKINA FASO : Cas de région
des Hauts Bassins présenté par FALIBAI Barnabé
- Manuel d’installation et de fonctionnement de l’électropompe
- Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH) de 2006, Octobre
2009
- Rapport bilan annuel-Programme National d’approvisionnement en Eau Potable et
d’Assainissement, Février 2015
- L’évaluation des impacts environnementaux, Gaétan A. Leduc et Michel Raymond
aux éditions Multimondes

67
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

WEBOGRAPHIE
- http://www.inforoute-communale.gov.bf/cadre1_vill.htm consulté le 10 Décembre
2015
- http://www.oneabf.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=bl
og&id=84&Itemid=142 consulté le 10 Décembre 2015
- http://www.insd.bf/n/index.php/publications?id=83 consulté le 10 Décembre 2015
- http://www.eauburkina.org/index.php/rapport-grand-public-aepa consulté le 15
Décembre 2015
- http://www.eauburkina.org/PN-AEPA/html/resultats.htm consulté le 15 Décembre
2015
-
- http://www.lelab-sines.fr/LeLab_pompage.aspx consulté le 21 Janvier 2016

68
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

ANNEXE

69
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

1) Réseau d’AEPS de Déou

70
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

2) Fiche Essai de pompage longue durée

71
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

3) Fiches Analyse des eaux du forage

72
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

73
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

4) Plan et Profils

74
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

75
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Plaques solaires

76
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

77
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

Château d’eau métallique de 50m3/h

78
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

5) Carnet des nœuds

79
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

80
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

81
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

82
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

83
Etudes techniques du système d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Déou

84