Vous êtes sur la page 1sur 12

‫ال تنسوا زيارتنا على صفحتنا‬

-------------------------------------------------------------------------------------------

II. La méthodologie de l’audit interne

1. Origine de la méthodologie :

Pour la réalisation de la mission d’audit, les auditeurs utilisé une méthodologie pratiqué

au niveau international, il s’agit d’une méthodologie standards qui a pour des principaux

objectifs :

 d’étudier la pratique et la réalité du fonctionnement au niveau des entités

audités

 de repérer l’effet significatif

 de déterminer les causes engendrant ses effets

 de démontrer les conséquences de ses effets

 de proposer les recommandations pour remédier aux conséquences

 d’examiner les programmes d’actions et d’assurer le suivi et la mise en œuvre

2. Avantages de la méthodologie :

Cette méthodologie vise à faciliter l’intervention de l’auditeur sur le terrain et favorise la

compréhension des concepts de base relatifs à la mission

3. Structure d’une équipe d’audit :

L’équipe des auditeurs est constitué généralement :

 D’un chef de mission

 Et des auditeurs

4. Les demandeurs de mission d’audit :

1
Trois types de demandeurs :

 La direction générale

 La structure chargée de l’audit elle-même

 Toutes les directions et autres services

5. Les phases de conduite d’une mission d’audit :

La méthodologie qui conduite les missions d’audit interne s’articule autour de trois

phases :

 Phase d’étude

 Phase de vérification

 Phase de conclusion

Déclenchement de la mission :

Il est important que l’intervention de l’auditeur soit précéder par l’émission d’un ordre

de mission signé par la direction générale

L’ordre de mission est un mandat qui sert à informer les responsables concernés de

l’intervention de l’audit

A. La phase d’étude :

La phase d’étude est enclenchée par une étape consistant en la prise de connaissance

du domaine audité et l’identification des risques et opportunités d’amélioration.

Ces deux éléments constitués le plan de la phase d’étude et permet de définir :

 les domaines, fonctions, ou activités à examiner

 les structures à visiter

 les interviews à réaliser ainsi que les personnes à rencontrer

 les informations à recueillir et les points critiques à contrôler


2
a. Le plan d’approche :

Consiste en l’organisation logique des travaux de l’auditeur en évaluant les risques réels

d’un dysfonctionnement

1ére étape : Prise de connaissance du domaine auditer :

Cette prise de connaissance concerne :

 Les domaines à examiner

 Les informations à recueillir

 Les tests à réaliser

 Les risques à évaluer

 Les dates de début de la phase d’étude

2éme étape : Identification des risques et les opportunités d’amélioration :

Cette étape permet la réalisation des tableaux, des forces et faiblesses apparents

b. Réunion d’ouverture :

Cette réunion d’ouverture s’articule autour des points suivants :

o La présentation des auditeurs

o La présentation de l’entité auditée

o L’exposé et rappel des rôles de l’audit interne, de sa place et de son

positionnement dans l’entreprise

o La présentation de planning provisionnel de la mission

o La préparation de la logistique et la prise du premier rendez-vous

c. Analyse des risques :

Tableau des forces et des faiblesses apparentes reprend les thèmes suivants :

 Le domaine ou l’opération auditée

3
 Les objectifs du contrôle

 Les indicateurs des risques

 Les forces et les faiblesses par rapport à l’objectif du contrôle

 Les conséquences ou degré de gravidité de risque

 Les commentaires sur les risques

d. Les rapports d’orientation :

Les rapports d’orientation reprend les conclusions issues de l’analyse du risque résumé

dans le tableau de forces et faiblesses apparents

Le rapport d’orientation consiste essentiellement :

 A Déterminer les modalités pratique des interventions de l’auditeur interne

 A aider l’auditeur à rechercher, reconnaitre ou rectifier les faiblesses

e. Programme de vérification :

Le programme de vérification est un ensemble de moyens à mettre en œuvre pour

atteindre les objectifs de rapport d’orientation

C’est un document interne destiné à définir, répartir, planifier et suivre les travaux des

auditeurs interne, dans le programme de vérification il y a :

 Les travaux à effectuer

 Les investigations à mener

 Les questions à se poser

f. Budget, allocation, planning et suivre :

BAPS organise l’intervention de l’auditeur dans le temps (durée et dates) et l’espace

(sites, auditeurs)

Le BAPS a pour objectif :

4
 De contrôler le déroulement de la mission

 D’établir les référentiels de la mission

 D’assurer le suivi de déroulement de la mission

Le budget : il s’agit du nombre d’heures ou de journées consacré à la mission

Allocation : il consiste en l’affectation des tâches aux auditeurs, qui fait quoi

Le planning : quand effectué en temps les taches

Le suivie : c’est la manière de s’assurer de l’état d’avancement des travaux

B. Phase de vérification de l’état d’avancement des travaux :

a. Feuille de couverture :

Commence par l’établissement de la feuille de couverture

C’est un document qui décrit les modalités de mise en œuvre d’une tâche définie dans

le programme de vérification

La feuille de couverture est établie en deux temps :

 Avant l’action, la feuille de couverture permet de décrire le but de l’action et

les modalités de mise en œuvre d’une tâche

 Après l’action la feuille de couverture garantie une bonne présentation des

résultats et conclusions

La feuille de couverture est divisée en trois cases :

But Domaine et modalité Le résultat

b. Papier de travail :

Sont la matière première de l’auditeur pour documenter et consigner chacune de ses

constatations et conclusions, compiler les faits et réflexions ayant valeur de preuve et

d’argument.
5
Le papier de travail permet :

 recueillir des informations obtenues lors des entretiens et les travaux de

détaille

 d’identifier et documenter des faiblesses relevées

 d’alimenter les discutions avec les audités

 d’étayer le rapport

 de faire superviser l’avancement et les résultats de la mission

c. Dossier de travail :

Le dossier d’audit interne est composé de quatre types de dossier :

 Dossier synthétique

 Dossier analytique

 Dossier annexe

 Dossier administratif

C. Phase de conclusion :

Est la dernière phase dans une mission d’audit interne, elle permet de présenter les

résultats dans le cadre d’un rapport d’audit interne

a. L’ossature du rapport :

L’ossature du rapport élaboré à partir des problèmes figurant sur le FRAP, et des

conclusions figurant sur les feuilles de couverture

L’ossature du rapport sera utilisée :

 Pour auto diagnostiquer la cohérence des conclusions de la mission

 Comme guide de montage du projet de rapport

 Comme guide de relecture par le responsable de l’audit


6
 Comme support de la présentation des résultats de la mission sur site de la

partie auditée

b. Compte rendu final au site :

Compte rendu final au site est une présentation orale par le responsable de la structure

d’audit interne, des observations les plus importantes

c. Le rapport d’audit interne :

Le rapport d’audit interne communique aux principaux responsables concernés pour

action et à la direction générale pour information, les conclusions d’audit

Le rapport d’audit doit être présenté aux responsables audités en version projet, puis

discuté avec eux et validé, avant sa remise à la direction générale puis après le projet a

devenir un rapport définitif

D. Etat des actions de progrès et suivie des recommandations :

Le suivie des recommandations permet :

 De maintenir la pression

 D’informer la direction

 et motiver les équipes d’audit interne

7
III. Les normes internationales pour la pratique

professionnelle de l’audit interne :

Les normes professionnelles ont pour objet :

 De définir le principe de base que la pratique de l’audit interne doit suivre

 Fournir un cadre de référence pour la réalisation des missions d’audit

 Etablir des critiques d’appréciation du fonctionnement de l’audit interne

 Favoriser l’amélioration des processus organisationnelle et des opérations

Il existe trois types de normes :

 Les normes de qualification

 Les normes de fonctionnement

 Les normes de mise en œuvre

1. Les normes de qualification :

1000 - Mission, pouvoir et responsabilité :

La mission, les pouvoirs et les responsabilités de l’audit interne doivent être

formellement définis dans une charte d’audit interne, être cohérents et d’uniment

approuver par le conseil

1100 - Indépendance et objectivité :

L’audit interne doit être indépendant et les auditeurs internes doivent effectuer leur

travail avec objectivité

>>1110 – Indépendance dans l’organisation :

Le responsable de l’audit interne doit relever d’un niveau hiérarchique permettant aux

auditeurs internes d’exercer leurs responsabilités

8
>>1120 - Objectivité individuelle :

Les auditeurs internes doivent avoir une attitude impartiale et dépourvue de préjugés,

et éviter tout conflit d'intérêt.

1200 – Compétence et conscience professionnelle

>>1210 – Compétence

Les auditeurs internes doivent posséder les connaissances, le savoir-faire et les autres

compétences nécessaires à l'exercice de leurs responsabilités.

>>1220 – Conscience professionnelle

Les auditeurs internes doivent apporter à leur travail la diligence et le savoir-faire que

l’on peut attendre d’un auditeur interne raisonnablement averti et compétent. La

conscience professionnelle n’implique pas l'infaillibilité

>>1230 – Formation professionnelle continue

Les auditeurs internes doivent améliorer leurs connaissances, savoir-faire et autres

compétences par une formation professionnelle continue.

1300 – Programme d'assurance et d'amélioration qualité

Le responsable de l'audit interne doit élaborer et tenir à jour un programme d'assurance

et d'amélioration qualité. Ce programme inclue la réalisation périodique d’évaluation

interne et externe de la qualité ainsi qu’un suivi interne continue.

2. Les normes de fonctionnement :

2000 – Gestion de l’audit interne

Le responsable de l'audit interne doit gérer cette activité de façon à garantir qu’elle

apporte une valeur ajoutée à l'organisation.

9
>>2010 – Planification

Le responsable de l'audit interne doit établir une planification fondée sur les risques afin

de définir les priorités cohérentes avec les objectifs de l’organisation.

>>2020 – Communication et approbation

Le responsable de l'audit interne doit communiquer à la Direction Générale et au

Conseil son programme d’action

>>2030 – Gestion des ressources

Le responsable de l'audit interne doit veillé à ce que les ressources affectées à cette

activité soient adéquates, suffisantes et mises en œuvre de manière efficace pour

réaliser le programme approuvé.

>>2040 – Règles et procédures

Le responsable de l'audit interne doit établir des règles et procédures fournissant un

cadre à l’activité d’audit interne.

>>2050 – Coordination

Le responsable de l'audit interne doit partager les informations et coordonner les

activités, de manière à assurer une couverture adéquate des travaux et à éviter dans

toute la mesure du possible les double emplois.

>>2060 – Rapports au Conseil et à la Direction Générale

Le responsable de l'audit interne doit rendre compte périodiquement à la Direction

Générale et au Conseil des missions, des pouvoirs et des responsabilités de l'audit

interne, ainsi que des résultats obtenus par rapport au programme prévu.

2100 – Nature du travail

10
L'audit interne doit évaluer les processus de management des risques, de contrôle et de

gouvernement d’entreprise et contribue à leur amélioration sur la base d’une

méthodologie.

>>2110 – Management des risques

L'audit interne doit aider l'organisation en identifiant et en évaluant les risques

significatifs et contribuer à l'amélioration des systèmes de management des risques et

de contrôle.

>>2120 – Contrôle

L'audit interne doit aider l'organisation à maintenir un dispositif de contrôle approprié

en évaluant son efficacité et son efficience et en encourageant son amélioration

continue.

>>2130 – Gouvernement d’entreprise

L'audit interne doit évaluer le processus de gouvernement d’entreprise et formuler les

recommandations appropriées en vue de son amélioration

2200 – Planification de la mission

Les auditeurs internes doivent concevoir et formaliser un plan pour chaque mission. Ce

plan précise le champ d’intervention, les objectifs, la date et la durée de la mission ainsi

que les ressources alloués

>>2210 – Objectifs de la mission

Les objectifs de la mission doivent être précisés pour chaque mission

>>2220 – Champ de la mission

Le champ doit être suffisant pour répondre aux objectifs de la mission.

>>2230 – Ressources affectées à la mission


11
Les auditeurs internes doivent déterminer les ressources appropriées pour atteindre les

objectifs de la mission.

>>2240 – Programme de travail de la mission

Les auditeurs internes doivent élaborer un programme de travail permettant d'atteindre

les objectifs de la mission. Ce programme de travail doit être formalisé.

2300 – Accomplissement de la mission

Les auditeurs internes doivent identifier, analyser, évaluer et documenter les

informations nécessaires pour atteindre les objectifs de la mission.

2400 – Communication des résultats

Les auditeurs internes doivent communiquer rapidement les résultats de la mission.

2500 – Surveillance des actions de progrès

Le responsable de l'audit interne doit mettre en place et tenir à jour un système

permettant de surveiller la suite donnée aux résultats communiqués au management.

2600 – Acceptation des risques par la Direction Générale

12