Vous êtes sur la page 1sur 1

Avec la parabole des dix vierges, nous avons un autre excellent

moyen d’éprouver la solidité de notre argumentation. Question:


les cinq vierges folles, finalement rejetées, font pourtant bien
partie de l’Eglise? Oui, sans aucun doute. Mais nous allons
bientôt voir en quoi elles ne sont pas membres du corps du
Christ, de l’Eglise en tant qu’épouse. Les cinq folles sont du
peuple de Dieu au sens où en Israël comme dans les Eglises
chrétiennes, chacun peut largement bénéficier des grâces du
Seigneur: connaissance de la Bible, richesse d’un patrimoine et
d’un héritage spirituel, culturel et même matériel, accès à
certaines protections et valeurs morales, etc. Mais tout cela ne
peut pas faire oublier qu’il y a toujours un moment où chaque
membre du peuple de Dieu se sent invité à faire une démarche
personnelle pour entrer dans une relation nouvelle avec le
Seigneur.
En Matthieu 25, la folie des cinq vierges consiste en une
négligence pure et simple à effectuer ce pas décisif vers une
connaissance personnelle et approfondie de Dieu. Ces cinq-là se
contentent de garder tout l’héritage spirituel dans une petite
lampe qui va les éclairer pour un temps! Leur folie gît dans
l’absence de réserve, de communion vivante avec le Père et le
Fils par le Saint-Esprit (l’huile), qui peut seul alimenter notre
vie spirituelle, notre vie de prière! Toutes les vierges
s’endorment quand la nuit est trop avancée… la seule différence
réside alors dans la présence où l’absence de réserve qui
symbolise cette relation personnelle à Dieu par le Saint-Esprit.
L’Eglise, avec toute sa richesse spirituelle, ne saurait remplacer
mon expérience, ni suppléer à mon manque d’obéissance. La
déclaration finale « je ne vous connais pas » (v. 12) ne fait que
révéler ce fait tragique: les vierges insensées, religieuses de
tradition, mais tièdes de coeur, car imbues de leur qualité de
membres du peuple de Dieu, n’ont jamais cherché une vraie
relation personnelle avec lui. Après lui avoir trop longtemps
fermé la porte de leur coeur, elles voient arriver le moment où,
pour elles, la porte de la grâce se ferme à son tour.