Homme d’actions

accouche les idées et les fait atterrir

Fonceur
quelqu’un qui brave l’inconnu

Preneur de positions n’a pas peur des critiques face à une controverse

Preneur de décisions décide et assume la responsabilité des résultats

Gestionnaire pragmatique se projette dans l’horizon avec une évaluation mesurée et des décisions appropriées

La Réforme de l’Université d’Etat d’Haïti

Via La Refonte de son Système Académique

Pour une autre Ayiti

Philosophie I
Adapter toute formation universitaire aux modes de fonctionnement et de production d’une société, mais avec une facilité d’adaptation au cours évolutif de la société.

Philosophie II
Former l’individu pour sa société et pour le reste du monde, en l’aidant à développer sa capacité de réflexion et d’analyse avec un esprit critique, et à être fonctionnel non seulement dans sa société, mais aussi dans celles des autres moyennant une adaptation rapide.

Vision I
Mettre l’UEH au service des secteurs public et privé du pays.

Vision

II

Rendre l’UEH compétitive et l’élever au même rang que les meilleures universités du monde.

Vision III
Former des cadres compétents et compétitifs tant sur le plan national qu’international.

L’échec du concours d’admission
Un processus douteux entaché d’irrégularités. Incapacité d’attirer les meilleurs étudiants. Gaspillage de ressources par l’expulsion d’un nombre d’étudiants en fin de l’année préparatoire.

Pratiques pédagogiques désuètes
Trop de cours pendant une période. Dictée de notes en lieu et place d’un manuel de référence. Liste bibliographique dont la majorité des ouvrages sont introuvables. Absence de travaux pratiques.

Gestion académique irrationnelle I
L’isolement des facultés l’une de l’autre et du rectorat. Procédures administratives non uniformes. Régime administratif propre à chaque faculté.

Non respect de décisions venues du rectorat et vice-versa.

Gestion académique irrationnelle II
Présence d’un étudiant dans plusieurs facultés.

Duplication d’un cours.
Difficulté d’exceller. Reconnaissance partielle d’un même cours enseigné dans différentes facultés.

Le mémoire : mauvais indicateur de performance I
L’exigence du mémoire réduit le taux annuel de graduation. Les étudiants qui pendant tout le cycle d’études n’ont jamais maîtrisé les techniques d’acquisition, de traitement des connaissances, de communication, et d’autonomie académique, ne sont pas en mesure de réaliser leur mémoire.

Le mémoire : mauvais indicateur de performance II
Ils croupissent dans le premier cycle pendant des années sans pouvoir décrocher leur diplôme.

Ils ne sont pas tous intéressés à la recherche, alors que le mémoire est un apprentissage à la recherche.
Absence de structure accompagnatrice pour réaliser le mémoire.

Le mémoire : mauvais indicateur de performance III
Des rapports courts pour chaque cours de la première à la dernière année afin de maîtriser les techniques de communication écrite.
Report graduel du mémoire au niveau postgradué.

TROISIEME PARTIE LA REFONTE ACADEMIQUE

Recul face aux programmes post-gradués I
Sans, un premier cycle solide avec une infrastructure documentaire adéquate, la présence permanente des professeurs, et les fréquentes activités académiques, toute création de programmes post-gradués est prématurée.

Recul face aux programmes post-gradués II
Avec trois cycles d’études : la licence, le master et le doctorat, un cheminement ordinal est impératif. Vu l’exigence académique des deux derniers, une licence qui laisse à désirer ne peut y donner accès. L’université a besoin du temps pour refaire son socle avant toute tentative d’asseoir les niveaux supérieurs.

Conditions pour la refonte I
Création d’une pépinière de 220 à 300 professeurs avec leur master ou doctorat dans 4 ou 5 ans. Création des chaires universitaires permanentes avec un salaire alléchant pour accueillir les professeurs.

Conditions pour la refonte II
L’harmonisation des programmes académiques dans les 11 entités et celles des provinces. Conception des curricula à cheval sur les connaissances locales et universelles. Conception des programmes post-gradués (master/doctorat) master dirigés vers la recherche ou vers la spécialisation.

Création d’une école de Science et Art I
Les exigences du vivre-ensemble font appel à des individus bien imbus des affaires de leur communauté, du monde ou de l’univers.

Une école de Science et Art permettra de répondre à cette attente, parce qu’elle comporte des domaines de concentration variés, comme la philosophie, l’économie, la politique, la sociologie, l’histoire, et autres qui vont constituer les nouveaux départements.

Création d’une école de Science et Art II
Ce qui est primordial pour la licence est une introduction substantielle aux domaines variés suivant l’inclination académique de l’étudiant.

QUATRIEME PARTIE

OPERATIONNALISATION DE LA REFONTE ACADEMIQUE

La licence sera étalée sur 4/5 niveaux Les cours seront organisés en domaine de concentration – de champs connexes – de champs obligatoires dont les cours sont optionnels – de cours purement optionnels.

Des cours de mise à niveau selon la faiblesse de l’étudiant.

Une redéfinition du crédit : un système de crédit en termes de modules d’activités plutôt que de nombre d’heures. Une charge académique légère avec moins de cours, mais davantage d’activités.

Les avantages sont : - L’indépendance dans l’acquisition des connaissances. - La pratique de la recherche. - La pratique du traitement des informations. - La pratique de la communication écrite. - La garantie de mieux connaître un domaine.

Une bibliothèque adéquate et un système de gestion d’information moderne.

CINQUIEME PARTIE LA GOUVERNANCE DE L’UEH PAR ‘FEDERALISATION’

Le problème institutionnel
La difficulté de faire fonctionner les 11 facultés comme un système.

Le risque de disparition de l’UEH
Le fonctionnement anachronique risque de causer sa disparition. L’UEH perd son influence et sa crédibilité de plus en plus.

La ‘fédéralisation’ de l’UEH
Attribuer une autonomie de gestion académique et budgétaire à chaque faculté moyennant une conformité aux principes académiques et administratifs uniformes.

Retour vers les dispositions transitoires

Les conditions pertinentes des dispositions transitoires

3 ) Considérant qu'il y a lieu de préparer, de voter et de promulguer une nouvelle loi organique sur l'Université et que dans l'intervalle il convient d'adopter des dispositions qui permettent un fonctionnement adapté à la situation actuelle;

4) Considérant que le fonctionnement

administratif et académique de plusieurs établissements de l'Université d'Etat d'Haïti a dû être réaménagé depuis une quinzaine d'années souvent en contradiction avec la législation en vigueur pour tenir compte soit de l'évolution des sciences, soit des carences de l'enseignement secondaire, soit des principes démocratiques universels, soit de la faiblesse des allocations budgétaires;

8)

Considérant que le développement du Service Public de l'Enseignement Supérieur est une priorité pour l'Etat Haïtien et que le budget de l'UEH est assuré par l'Etat haïtien.

Les Articles pertinents des dispositions transitoires

Article 2 : l’indépendance et l’autonomie de l’UEH
b) la liberté académique ou le droit pour l'UEH de défnir elle-même le contenu et l'orientation de l'enseignementet de la recherche universitaire

Article 7 : la mission de l’UEH
3) de promouvoir la recherche et l'orienter prioritairement vers le développement endogène des ressources humaines et matérielles de la Nation; 4) de fournir les compétences nécessaires au développement culturel, économique et social d'une société haïtienne socialement juste, politiquement, économiquement et culturellement indépendante;

Article 7 : la mission de l’UEH
5)de fournir des services à la communauté dans le cadre de l'extension universitaire, notamment, par le moyen de contratsprogrammes avec les autres pouvoirs publics et toute institution privée;

Article 7 : la mission de l’UEH
6) de transmettre le savoir académique et le savoir-faire aux futurs cadres et techniciens de la Société Haïtienne en veillant d'une part à réhabiliter les disciplines pratiques débouchant sur des métiers ou professions réellement utiles au développement national et d'autre part à ce que le contenu et la méthode de formation soient adaptés à la solution des problèmes concrets du pays;

Article 7 : la mission de l’UEH
8) d'intervenir activement pour

contribuer à l'amélioration de la situation générale du Peuple,de la nation et de l'Etat haïtiens;

Article 11.- des attributions du Conseil de l'Université
b) Prononcer à la majorité des deux tiers la dissolution du Conseil Exécutif selon les modalités prévues par les Règlements Internes du Conseil de l'Université; c) Désigner la Commission de Réforme de l'UEH; d) Définir la politique générale de l'UEH; e) Interpeller le Conseil Exécutif sur sa gestion; h) Procéder à l'attribution de charges au Conseil Exécutif ou à leur retrait; i) Approuver les règlements internes et les curricula des Etablissements de l'UEH; j) Prendre toutes dispositions susceptibles de garantir le fonctionnement de l'UEH;

Article 21.- Responsabilité du Conseil exécutif
Tant qu'une nouvelle loi sur l'Université n'aura pas été promulguée, le Conseil Exécutif assume, dans les limites de ses attributions, la responsabilité de la gestion académique, administrative et financière de l'UEH dans toutes ses composantes: planification, organisation, évaluation, contrôle, représentation.

Article 24.- Des attributions du Conseil Exécutif
a) Assurer l’administration générale de l’UEH b) Proposer au Conseil de l'Université une affectation des ressources générales de l'UEH sur la base des demandes des différents établissements; c) Promouvoir et maintenir une coordination efficace entre les services administratifs des différents établissements et l'Administration Centrale; f) Donnerles suites nécessaires aux décisions du Conseil de l'Université; j) Développer la coopération universitaire.

Article 27.- de la composition de la commission de réforme
Le Conseil de l'Université formera dans un délai ne dépassant pas trente (30)jours après son entrée en fonction une Commission chargée de préparer le Projet de réforme de l'UEH dans tous ses aspects. Cette Commission élaborera, en particulier, un projet de loi organique de l'UEH. Cette Commission sera composée de Représentants du Rectorat, des Directions, d'Enseignants, d'Etudiants, de Personnels administratifs, de Représentants du Gouvernement et de la Société Civile.

Article 30
La Commission de Réforme informera régulièrement le Conseil de l'Université de l'avancement des travaux qui devront prendre fin et être transmis au Conseil de l'Université dans un délai maximum de six (6) mois à compter de la date de la première réunion de la Commission.

ETAT DE L’UEH
Absence dans les affaires du pays Invisibilité sur le tableau de l’enseignement supérieur A la traîne du monde universitaire Faiblesse de la base de l’édifice académique Incertitude académique pour les étudiants Incertitude pour le pays

Période I : 1995-1998
I FACULTES ENS FAMV FASCH 1995 1 3 1996 2 176 3 1997 0 0 1998 2 15 Tot 5 176 21

FDS
FDSE FE FLA FMP IERAH

44
82 7 3 50 103 15

1
55 0 128 123 12

7
50 4 26 109 -

51
58 7 80 4 190 55

103
245 18 3 284 4 525 82 1466

INAGHEI
ODONTOLOGIE TOTAL GRADUE NOMBRE D’ADMIS PAR ANNEE

2000

2000

2000

2000

8000

Période II : 1999-2002
II 1999 Facultes 2000 4 47 19 38 53 5 1 2001 0 191 14 53 45 8 2002 0 6 27 35 3 5 Tot 9 238 57 155 190 25 6

ENS
FAMV FASCH FDS

5 18 37 57 9 -

FDSE
FE FLA FMP IERAH INAGHEI ODONTOLOGIE TOTAL GRADUE NOMBRE D’ADMIS PAR ANNÉE

166
55 33

132
10 -

95
3 142 35

112
103 -

505
3 310 68 1566

2000

2000

2000

2000

8000

Période III : 2003-2006
III 2003 Facultes ENS FAMV FASCH FDS FDSE FE FLA FMP IERAH INAGHEI ODONTOLOGIE TOTAL GRADUE NOMBRE D’ADMIS PAR ANNÉE 2000 2000 2000 2000 28 33 0 14 0 18 46 59 27 143 189 0 0 3 10 51 7 3 97 3 33 4 57 13 56 40 12 6 95 6 145 10 49 15 57 57 10 5 189 5 175 542 75 1770 8000 2004 2005 2006 Tot 14 106 49 169 207 56 14 524 14

Taux de graduation
Periode Periode Periode I II III

Nbre d’Admis Nbre de gradues %

8000 1466 18%

8000 1566 20%

8000 1770 22%

Niveau de graduation pour la période III
2 1.5 1 0.5 0 ENS 2003 2004 2005 0 0 4 FAM FAS IERA INA ODO FDS FDSE FE FLA FMP V CH H GHEI NTO 0 0 57 49 18 3 13 15 46 10 56 57 59 51 40 57 27 7 12 10 Facultes 0 3 6 5 143 97 95 189 0 3 6 5 189 33 145 175 28 33 0 14

2006 10

Niveau de graduation générale sur 3 périodes de 4 ans
600
Nombre de gradues

500 400 300 200 100 0 ENS FA FAS FDS IER INA OD FDS FE FLA FMP MV CH E AH GHE ONT 176 21 103 245 18 238 57 155 190 25 3 6 284 505 4 3 525 82 310 68

Periode I Periode II

5 9

Periode III 14 106 49 169 207 56 14 524 14 542 75 Facultes

ACTIONS
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Un cursus universitaire harmonisé. Une approche pratique de l'académique. La modernisation des bibliothèques à l’UEH. Des laboratoires informatiques et de sciences naturelles. Le développement académique et intellectuel de l’étudiant. L’encadrement académique permanent de l’étudiant. Faire du professorat une profession réelle adéquatement rémunérée. 8. La création d'une pépinière de professeurs à temps plein par la formation de master ou de doctorat (finissants et professeurs intéressés). 9. Une meilleure vie universitaire pour un meilleur apprentissage. 10. Accompagner les facultés et mettre l'UEH au service du pays.